(Microsoft Word - poeme ingrid b351tancourt.doc) by uup11454

VIEWS: 0 PAGES: 1

									                 Poème écrit par les jeunes journalistes en herbe
                     du « journal des jeunes » de Drancy

Afin de rendre, nous aussi, hommage à Ingrid Bétancourt et Clara Rojas, nous avons écrit un
poème avec l’aide de notre animateur :



Maman,


Impossible de traduire cette douleur immense,
Nous enfants et adultes, en tout coin de France,
Garçons / filles mélangés, nous sommes tous révoltés.
Rien jamais ne saurait remplacer ces années. (1)
Investie au fond d’elle d’une mission humaine, (2)
Depuis 3 ans voilà qu’elle vit dans la peine.


Beaucoup d’autres, comme toi, sont otages (3) chez nous,
Enlevés ou bien tués (4) dans ce conflit de fous.
Tu es la mère courage, l’espoir qu’il reste ici
A la population de notre Colombie.
N’oublie pas tes enfants, (5) ils ne t’oublieront pas.
Ceux que tu as choyé dans le creux de tes bras,
Ont grandi, malgré tout, et suivront ton chemin.
Unis dans la douleur de ce profond chagrin,
Réunis, je l’espère très bientôt, on t’attend,
Tu nous manques, je t’aime, on t’adore maman…

Des enfants




   (1) Ingrid Bétancourt et sa directrice de campagne Clara Rojas sont retenues en otage
       depuis 3 ans et 5 mois.
   (2) Ancien Sénateur (de 1998 à 2001), elle quitte son poste pour se présenter à l’élection
       présidentielle de mai 2002. Elle sera enlevée le 23 février 2002.
   (3) On dénombre plus de 3000 otages.
   (4) Ce conflit fait chaque année 28 000 victimes.
   (5) Mélanie et Lorenzo

								
To top