RUGBY A XIII by fionan

VIEWS: 137 PAGES: 7

									                   RUGBY A XIII
         Collège J. PREVERT MARSEILLE


                                                                   Geneviève BRANCHE

      Situé au Nord est de Marseille, au cœur de la cité de Frais - Vallon, le collège J.
Prévert est généralement considéré comme un établissement difficile ; il est classé
sensible depuis 1994. Le collège compte 765 élèves dont 102 à la SEGPA.



1) Analyse de la situation :

      Pour l’année scolaire, 1998-1999, le taux de chômage concernait 1/3 des familles
de nos élèves et ¾ de celles-ci étaient issues de catégories socioprofessionnelles
défavorisées. De plus, 16,5% des élèves entrant en 6ème ont deux ans de retard ou
davantage.



2) Projet d’établissement :

      De l’analyse qui précède, il a été défini pour l’ensemble de l’équipe éducative la
nécessité de se concentrer sur trois grands axes :

      A) Les apprentissages fondamentaux :
Mise en œuvre d’actions : liaison CM2 - 6ème, consolidation, parcours diversifiés, études
dirigées, aides - éducateurs.

      B) Education à la citoyenneté :
Mise en œuvre d’actions : tutorat, prévention des conduites déviantes, éducation à la
santé, école “ ouverte ”.

      C) Développement des techniques d’information et de communication de
      l’enseignement (TICE) :
Mise en œuvre d’actions visant à former les élèves à l’usage des outils multimédia qu’ils
utiliseront dans leur vie professionnelle : journal du collège, réseau internet, consultation
du fond documentaire, etc.



3) Projet EPS :

        Dans la lignée du projet d’établissement, les objectifs que nous fixons au collège
                               J. Prévert sont les suivants :

      A) Développements d’apprentissages fondamentaux (projet natation pour les
6èmes, par exemple).
           B)   Education à la citoyenneté : respect des autres et de soi-même,
apprentissage de la vie en groupe et en collectivité.
      C) Mieux vivre le temps et l’espace scolaire.
      D) Connaissances, initiation de nombreuses APS.
      E) Plaisir, détente, baisse de l’agressivité.




4) Projet rugby à XIII :

             A) Organisation générale :

       168 élèves de 6ème sont concernés par ce projet. Cinq professeurs d’EPS
interviennent sur 2 après midi, secondés par un éducateur sportif. Un budget spécifique
a été débloqué par le collège permettant des déplacements vers des structures plus
adaptées. Un minimum de 3 séances obligatoires nous est apparu nécessaire pour
présenter le rugby à XIII, activité quasi inconnue et tenter de la faire apprécier de nos
élèves.

      L’objectif général étant : favoriser la promotion individuelle et collective de
jeunes enfants de la classe de 6ème au travers d’une dynamique sportive orientée sur la
découverte des cultures européennes.



      B) Choix du public désigné :

      Pourquoi des élèves de 6èmes ?
       Nous avons pensé utile de nous adresser en priorité à une catégorie d’élèves qui
présente encore une certaine flexibilité au niveau comportemental (lutte contre les
conduites déviantes). De plus il s’agit de jeunes étant dans une démarche de
découverte :nouvel espace d’apprentissage des connaissances et de la vie sociale, nouvelle
organisation du temps scolaire, nouveaux référants, nouveaux repères, nouvelles
angoisses, nouvelles confrontations avec eux-mêmes, avec les autres. Alors pourquoi pas
nouvelle attitude ou comportement pour les élèves posant problèmes et qui sont très
nombreux cette année en 6èmes.
C’est ainsi que nous avons choisi ces jeunes en pleine maturation physique, psychologique,
identitaire ; bref ces futurs citoyens, collégiens en pleine phase d’appropriation et de
découverte afin d’intervenir peut-être plus efficacement au niveau des conduites à
risques et de créer pour eux un lien et une cohérence éducative entre les disciplines
enseignées en 6ème.

      C) Pourquoi le rugby à XIII ?

      Il s’agit là d’un sport peu pratiqué dans les établissements scolaires. Nous avons
donc pris le pari, qu’ici la nouveauté ferait peut-être fonction d’attractivité. De plus, le
rugby à XIII est un sport riche en contenus éducatifs (décharge physique importante,
développement des potentialités individuelles, développement des situations de
coopération et de solidarité, etc.

      D) EPS et rugby à XIII :

               - Finalités :
             - développement de la personne.
             - développement des capacités motrices.
             - acquisition de compétences et connaissances relatives aux APS.
             - accès aux connaissances relatives à l’entretien de la vie physique.
             - participation à l’évolution de la santé, à la sécurité, à la solidarité, à la
             responsabilité, à l’autonomie.
             - contribution à l’éducation et à la citoyenneté.

              - Objectifs généraux :
            - résoudre les problèmes posés par l’opposition à autrui et les maîtriser
      (affrontement direct ou indirect).
            - résoudre et maîtriser les problèmes posés par la coopération en vue d’une
      action collective avec ou sans opposition.

          - Ressources sollicitées :
                    - bio-affective : prendre confiance en ses possibilités mentales et
physiques pour affronter un adversaire.
            - bioénergétique : faire des efforts intenses et les contrôler afin de se
            montrer efficace dans ses choix pour conserver le ballon et atteindre le
            but.
            - bio-informationnelle : prendre des informations de plus en plus précises
            afin d’orienter ses choix et ses conduites.

       Le rugby à XIII peut donc être considéré comme une activité d’opposition
collective où les enfants se construisent dans un rapport de force CIVILISE dans le
cadre d’une RESPONSABILITE PERSONNELLE en développant un jeu d’OPPOSITION
et une possibilité de DECISIONS.

      Les compétences poursuivies sont donc :

               s’approprier et mettre en œuvre les règles du rugby à XIII pour les
                réinvestir dans sa vie de citoyen.
               s’initier au contact et au défi physique contrôle dans un sport collectif
                (collaborer et/ou se confronter à des adversaires).
               s’impliquer de manière active dans l’élaboration du projet sous tous ses
                aspects sportifs et culturels (ex : recherche documentaire).

5) Mise en œuvre du projet :

      - Intitulé : Collège/Rugby/Europe.
      - Public visé : Elèves des classes de 6ème, filles et garçons.
      - Partenaires du terrain : Un éducateur sportif intervenant avec les professeurs
      d’EPS. Association “ Point Sud ”. Section rugby à XIII.
      - Partenaires institutionnels :

Education Nationale ZEP.
                  Conseil Général des Bouches du Rhône.
                            Fédération Française de rugby à XIII.
      - Objectifs : Maintenir une cohérence pédagogique :
                   en utilisant le rugby à XIII comme thème central et moteur du
                  projet
                   en travaillant sur la dynamique de la nouveauté, de la spontanéité
                  et de la découverte.
                   en développant de nouveaux critères de réussite pour les élèves.
      Etablir une cohérence éducative en créant un lien entre les disciplines enseignées
    ème
en 6 : E.P.S. / Anglais / Education–civique / Histoire – Géographie / Informatique /
Dessin.
- Anglais : communiquer et échanger avec des collégiens anglais pour s’enrichir et
découvrir la culture anglo-saxonne, un lieu de vie différent, une autre culture.
- Education civique : associer les thèmes de l’éthique sportive et de l’éthique citoyenne
(apprentissage des relations dans le groupe, accès aux valeurs sociales et morales,
sensibilisation aux notions de Droits de l’homme et appropriation des valeurs
citoyennes) ; découverte des institutions ; organisation du système sportif (vie sportive
territoriale : Directions départementale et régionale, associations sportives) ; étude de
la Charte du sport scolaire.
- Histoire-Géographie : le sport en Angleterre (étude géographique et historique du
pays, découverte d’une région, d’une ville) ; impact du sport dans la culture locale
(apparition et développement d’une pratique sportive, appropriation d’une pratique
sportive par un milieu culturel).
- Informatique : communications, échanges et découvertes par l’utilisation d’un nouveau
réseau informatique Internet ( Europe :Angleterre et contribution à la mise en page du
journal du collège, articles sur leurs découvertes dans le rugby à XIII).
- Dessin : élaboration d’une bande déssinée géante affichée dans le hall du collège et où
sont représentés les élèves de6émes participant à l’APS.

      - Organisation générale :

ETAPE 1
- Sensibilisation au rugby à XIII.
- Apprentissage des règles, de l’éthique sportive.
- Développement du bagage technique sous forme ludique.
- Sensibilisation et présentation du projet dans les différentes disciplines impliquées.
- Public : toutes les classes de 6ème sont concernées par le projet. L’ovalisation du ballon
n’étant pas un phénomène suffisant pour provoquer l’adhésion, à priori de nos tout jeune
collégiens, il fallait leur donner un délai de réflexion actif mais obligatoire de 3 séances
sur le “ pré ”.
Nous avions donc 3 fois 2 heures pour dévoiler les charmes du “ tenu ”, pour solliciter
l’engouement des élèves et conserver le plus grand nombre d’entre eux dans la poursuite
de l’activité.

- Durée : 1er trimestre 1998, le lundi et mardi de 15h30 à 17h30.
- Lieu : Stade St-Jerôme.
- Bilan : tournoi inter - classes à la fin du trimestre.
- Objectifs : faire découvrir et apprécier le rugby à XIII au plus grand nombre (vertus
sportives, conviviales, éducatives ...), amener les élèves à s’approprier l’organisation et la
préparation de l’étape 2.
 -Critères de réussite : mobiliser le plus grand nombre d’élèves pour l’étape 2.

ETAPE 2 (2ème trimestre)
       - Développement et perfectionnement du bagage technique.
       - organisation et participation à des rencontres avec d’autres établissements. (ex :
les élèves construisent leurs équipes de 7; forment leur trio d’arbitrage; se donnent un
nom; créent leur logo).
       - Développement et mise en cohérence des enseignements scolaires par rapport à
l’évolution du projet.
       - Organisation et mise en place du projet d’échange européen.
       - Bilan : tournoi amical de fin de trimestre avec un autre établissement.
       Préparation de l’échange européen.
       - Objectifs : développer les capacités d’organisation et de solidarité des élèves
       dans :

                     le perfectionnement des acquis sportifs.
                     la construction de leur propre projet de récompense (échange
                    européen).
      - Critères de réussite :
             avoir conservé le plus grand nombre d’élèves et surtout ceux ayant des
      problèmes de comportement.
             investissement du plus grand nombre et appropriation du projet d’échange.

ETAPE 3 (3ème trimestre)
 Préparation et organisation du voyage dans un établissement anglais pour une durée
d’une semaine avec rencontres de rugby à XIII.



6) Bilan provisoire :

       Sur les 168 élèves de 6ème inscrits aux 3 premières séances obligatoires, 32 élèves
continuent à venir le lundi et 29 élèves le mardi, soit 61 élèves (36%).
Nous avons précisé plus haut que cette année les élèves de 6ème étaient particulièrement
difficiles et plus nombreux à avoir des conduites à risques et/ou des comportements
violents.
Or, nous constatons à l’issue de cette première phase, que ce sont précisément ces
élèves-là qui se retrouvent au rugby et que par classe, le plus fort pourcentage de
participation est obtenu dans les 3 sixièmes réputées les plus difficiles.
D’autre part, le pourcentage de filles (35% de l’effectif restant), s’impliquant nous paraît
être un autre point positif.

En faisant un retour sur le projet 97/98 qui visait l’inscription du plus grand nombre
d’élèves à des activités attrayantes (tennis canoë escalade) ou fortement prisées dans le
secteur (football), nous constatons que si l’année dernière, l’effectif total était beaucoup
plus important (258 élèves) que celui de cette année :
       - nous n’arrivions pas à les fidéliser sur plusieurs séances dans la même activité.
       - cet effectif n’incluait qu’un tout petit nombre d’élèves en difficultés.

S’il est un fait que l’appartenance du collège à une ZEP et son classement en
établissement sensible met en évidence certains besoins spécifiques nécessaires à
l’amélioration des déficits cognitifs, culturels, sociaux et familiaux d’une fraction
importante de nos élèves, le projet rugby à XIII peut être une source d’énergie pour
favoriser une démarche de construction positive et optimiser au maximum
l’investissement et l’engagement de nos élèves et par là même leur épanouissement.

								
To top