Docstoc

Bilingual Bilingue

Document Sample
Bilingual   Bilingue Powered By Docstoc
					                                     OCFT 29-12



                  PROFIL DE CARRIÈRE DANS LA RÉSERVE
                     DE L'ARMÉE DE TERRE (PCRAT)



APPLICATION :

Tous les membres de la Réserve de l'Armée de terre ainsi que tous les organismes qui
emploient du personnel de la Réserve ou lui donnent de l'instruction. Le PCRAT englobe
tous les programmes d'enrôlement des officiers et des MR de la Réserve.

RÉFÉRENCES

A. OAFC 49-5 – Ligne de conduite sur la carrière – Personnel non officier – Première
réserve
B. OACF 49-10 – Conditions de service – Officiers de la Première réserve
C. OAFC 49-11 – Conditions de service – Non officiers – Première réserve
D. OAFC 49-12 – Ligne de conduite sur les promotions – Officiers de la Première
réserve
E. DOAD 5038-1 – Système de perfectionnement professionnel des officiers
F. OCFT 11-19 – Promotion et nomination des officiers supérieurs et généraux dans la
Réserve de l'Armée de terre.
G. OCFT 11-71 – Marche à suivre relative aux conseils de promotion au mérite du
personnel de la Milice.
H. OCFT 24-20 – Politique et procédures sur les équivalences et le rétablissement des
qualifications
I. OCFT 29-16 – Conduite des cours de la Milice, Système de contingentement et de
comptes rendus
J. A-PD-055-002/PP-002 – Manuel des FC sur les spécifications générales des MR
K. A-PD-055-001/PP-001 – Manuel des FC sur les spécifications générales des officiers
L. Les PFC de la série 9050 – Manuel d'instruction des Forces canadiennes
M. B-GL-300-008/FP-002, L’instruction de l'Armée de terre du Canada
N. Plan de mise en œuvre du perfectionnement professionnel de l'Armée de terre,
1er février 2002

BUT

1.    Le but de la présente OCFT est de donner les directives et lignes de conduite
applicables à l'avancement professionnel des officiers et des MR de la Réserve de
l'Armée de terre dans le cadre du modèle de perfectionnement professionnel de l'Armée
de terre.




1/9
INTRODUCTION

2.     On a créé un modèle qui regroupe les principes premiers du système de
perfectionnement professionnel. Ce modèle est fondé sur sept thèmes essentiels, quatre
piliers représentant les méthodes de perfectionnement, quatre périodes de
perfectionnement des officiers et cinq périodes de perfectionnement des MR.

3.     Les sept thèmes essentiels sont les suivants : le leadership, les communications,
l'éthique, l'ethos, l'histoire, la gestion et la technologie. Bien que cette liste ne soit pas
exhaustive, les thèmes qu’elle comporte traitent de caractéristiques importantes de la vie
militaire.

4.    Les quatre piliers sont les suivants : éducation, instruction, expérience
professionnelle et autoperfectionnement. Les différents aspects de chacun de ces piliers
contribuent au perfectionnement professionnel du personnel tout au long de sa carrière.

5.     Une période de perfectionnement (PP) est une période de la carrière militaire d'un
officier ou d'un MR pendant laquelle il reçoit une instruction et une éducation
pertinentes, acquiert de l'expérience pertinente et assure son autoperfectionnement. Par
exemple, les connaissances, les habiletés et l'expérience de base sont acquises pendant la
PP 1.

6.    Chaque PP englobe trois niveaux d'instruction:

      au niveau des FC, on met l'accent sur les habiletés et les connaissances communes à
            tous les officiers/MR;

      au niveau de l'Armée de terre, on insiste sur les habiletés et les connaissances
            communes à tous les officiers/MR de l'Armée de terre;

      au niveau du CGPM, on met l'accent sur les habiletés et les connaissances
            communes à tous les officiers/MR d'un CGPM particulier.

CHAMP D'APPLICATION

7.    La présente OCFT constitue un document de politique qui donne les lignes
directrices en matière de personnel et d’instruction dans la Réserve de l’Armée de terre.
Dans l’éventualité de divergences entre la présente ordonnance et les références, les
dispositions du document dont les exigences sont les plus élevées s’appliquent. Le cas
échéant, il faut faire part de telles contradictions au BPR.

8.     Afin d'assurer son avancement professionnel dans la Réserve de l'Armée de terre, le
personnel doit satisfaire à tous les préalables en matière d'instruction, d'éducation,
d'autoperfectionnement et d'expérience de chaque PP. C'est le but de l’application de la
politique sur le personnel et de la politique sur l'instruction.



2/9
9.     Le présent document comporte une section traitant de la politique sur le personnel
et une section traitant de la politique sur l’instruction. La politique sur le personnel
établit les directives et lignes directrices sur les promotions et sur les périodes de service
au même grade. La politique sur l’instruction donne les directives et lignes directrices
sur l’instruction nécessaire au passage à la PP subséquente. Les annexes traitent des
sujets suivants :

      annexe A – Instruction requise dans le cadre de chaque PP pour les officiers de la
           Réserve de l’Armée de terre;

      annexe B – Instruction requise dans le cadre de chaque PP pour les MR de la
           Réserve de l’Armée de terre.

POLITIQUE SUR LE PERSONNEL

Généralités

10. On indique dans les références A (OAFC 49-5) et D (OAFC 49-12) les exigences
minimum en termes d’instruction et de durée de service ouvrant droit à une promotion.
La présente OCFT reprend ces exigences minimales.

Emploi

11. Le personnel qui occupe un poste particulier doit posséder les qualifications
nécessaires pour ce poste. On met l'accent sur la réussite des cours au moment approprié
dans la carrière du personnel afin qu'il acquière les habiletés et les connaissances
nécessaires pour occuper des postes particuliers. Afin de déterminer les qualifications
requises pour un poste donné, il faut consulter les documents qui font partie de la
Demande de qualification particulière (DQP).

Conditions préalables à la promotion

Généralités

12. Les préalables indiqués ci-dessous ne remplacent pas le principe de la promotion en
fonction du mérite établi à la référence G. Outre les lignes directrices sur la période de
service au même grade et les exigences relatives à l'instruction durant chaque PP, il
incombe aux commandants de veiller à ce que le personnel soit prêt pour une promotion
en vérifiant son rendement antérieur et son potentiel. Les commandants doivent faire
preuve de vigilance et tenir compte des quatre piliers du perfectionnement professionnel
(éducation, instruction, expérience et autoperfectionnement) en vue de déterminer si leur
personnel possède les qualités requises pour être promu.




3/9
13. La présente section contient les indications minimum relatives aux conditions
préalables précises pour la promotion d'un grade à l'autre. Ces préalables doivent être lus
conjointement avec les annexes A et B qui décrivent en détail les exigences en matière
d'instruction pour chaque PP.

14. Il est possible de nommer les officiers et les MR à un grade intérimaire
conformément aux dispositions des références A et D.

15. Conformément aux dispositions de la référence A, il est possible, par le biais du
Système de promotion par délégation de pouvoir (SPDP), d’accorder des promotions
accélérées aux MR des grades de soldat (formé) et de caporal au grade de caporal-chef.

16. Conformément aux dispositions de la référence D, les aspirants-officiers qui
détiennent un diplôme reconnu d’un collège, dans un domaine technique, ou d’une
université peuvent être enrôlés au grade effectif de sous-lieutenant.

Officiers

17.   Promotion au grade de sous-lieutenant

      réussite de la Période de l’instruction élémentaire d’officier – PIEO P Rés;

      réussite de la Phase commune de l’Armée de terre de la Première réserve - PCAT
            P Rés;

      recommandation du commandant.

18.   Promotion au grade de lieutenant

      réussite de la PP 1 (exigences d’instruction);

      un an d'ancienneté au grade de sous-lieutenant;

      recommandation du commandant.

19.   Promotion au grade de capitaine

      trois ans d’ancienneté au grade de lieutenant (deux ans pour les officiers sortis du
             rang, conformément aux dispositions de la référence D);

      recommandation du commandant.

20.   Promotion au grade de major

      réussite de la PP 2 (exigences d’instruction);




4/9
      quatre ans d'ancienneté au grade de capitaine;

      recommandation du commandant.

21.   Promotion au grade de lieutenant-colonel

      réussite de la PP 3A (exigences d’instruction);

      trois ans d'ancienneté au grade de major; et

      recommandation du commandant de brigade ou d'une autorité équivalente.

22.   Promotion au grade de colonel

      réussite de la PP 3B (exigences d’instruction);

      trois ans d'ancienneté au grade de lieutenant-colonel; et

      recommandation du commandant de secteur ou d’une autorité équivalente.

MR

23. Promotion au grade de soldat (confirmé) : Obtention de la qualification militaire de
base de la Première réserve - QMB P Rés.

24. Promotion au grade de soldat (formé) : Réussite de la PP 1 (exigences
d’instruction).

25.   Promotion au grade de caporal

      grade de soldat (formé);

      deux années de service, sauf les membres GPM R871 Musicien – une année de
           service; et

      recommandation du commandant.

26.   Promotion au grade de caporal-chef

      réussite de la PP 2 (exigences d’instruction);

      deux ans d'ancienneté au grade de caporal; et

      recommandation du commandant.




5/9
27.   Promotion au grade de sergent

      réussite de la PP 3 (exigences d’instruction), sauf en ce qui concerne les exigences
            requises pour la promotion au grade d’adjudant, telles qu’énumérées à
            l’appendice 1 de l’annexe B;

      deux ans d'ancienneté au grade de caporal-chef; et

      recommandation du commandant.

28.   Promotion au grade d'adjudant

      réussite de la PP 3 (exigences d’instruction);

      trois ans d'ancienneté au grade de sergent; et

      recommandation du commandant.

29.   Promotion au grade d'adjudant-maître

      réussite de la PP 4 (exigences d’instruction), sauf le Cours d’adjudant-chef;

      trois ans d'ancienneté au grade d'adjudant; et

      recommandation du commandant.

30.   Promotion au grade d'adjudant-chef

      réussite de la PP 4 (exigences d’instruction);

      trois ans d'ancienneté au grade d'adjudant-maître; et

      recommandation du commandant de brigade ou d'une autorité équivalente.

Officiers sortis du rang

31. L’octroi d’une commission à des MR est encouragé; les dispositions des références
G et N doivent toutefois être respectées. Les qualifications et/ou équivalences accordées
devraient être confirmées préalablement au début des démarches. L’ancienneté dans le
grade et le grade minimum des récipiendaires sont précisés à la référence D.

32. Il appartient à l'autorité de gestion appropriée (le GISFC ou la DIAT) de déterminer
le point où doit débuter l’instruction. Les références B et H s'appliquent.




6/9
POLITIQUE SUR L'INSTRUCTION ET L'ÉDUCATION

Généralités

33. L'instruction dans la Réserve de l'Armée de terre est fondée sur le même
programme de cours théoriques et les mêmes normes de cours que ceux de la Force
régulière. Ce concept permet à l'Armée de terre de définir chacun des objectifs de
rendement (OREN) de chaque PP comme étant essentiel, complémentaire ou résiduel.
Afin de passer d'une PP à la suivante, le personnel de la Réserve de l'Armée de terre doit
seulement terminer les cours essentiels. La norme de qualification (NQ) établie pour
chaque PP indique les OREN qui sont essentiels, complémentaires ou résiduels.

Conditions préalables à l'instruction

34. Les préalables à chacun des cours sont clairement spécifiés dans la NQ appropriée.
Les commandants d'unité doivent appuyer les candidatures à l'instruction en considérant
les préalables du cours et l'expérience, le rendement et le potentiel des candidats. Aucun
militaire ne doit être mis en nomination et sélectionné pour de l'instruction seulement
parce qu'il satisfait aux préalables du cours.

Consignation des qualifications

35. Une fois que les stagiaires ont terminé l'instruction essentielle, on leur attribue un
code national de qualification. On attribue d'autres codes de pseudo-qualification pour
chaque module complémentaire ou résiduel terminé par la suite. Ce processus permet un
suivi approprié de toutes les qualifications accordées au personnel de la Réserve de
l'Armée de terre.

36. Les codes de qualification sont indiqués dans la NQ et le PLANIN appropriés ainsi
que dans la référence N, Plan de mise en œuvre du perfectionnement professionnel de
l'Armée de terre.

37. Dès réception du rapport de cours, les unités doivent prendre les mesures
appropriées pour la mise à jour de l'information contenue dans le système de gestion de
l'information.

Équivalences et rétablissement des qualifications

38. On reçoit des demandes d'équivalences et de rétablissement des qualifications
lorsque le personnel désire changer de groupe professionnel militaire ou obtenir un
transfert de catégorie de service. En outre, les militaires qui possèdent une formation et
de l'expérience civiles pertinentes ou les candidats qui ont déjà fait partie des Forces
canadiennes ou de forces étrangères peuvent obtenir une équivalence ou un
rétablissement selon le cas. La référence H fournit plus de détails à ce sujet et décrit les
procédures d'état-major nécessaires.



7/9
Éducation

39. En général, l'éducation des officiers et des MR de la Réserve de l'Armée de terre est
une responsabilité individuelle. Des programmes de remboursement des frais de scolarité
sont offerts afin de fournir une aide financière. On encourage fortement tout le personnel
de la Réserve de l'Armée de terre à profiter des programmes de remboursement des frais
de scolarité et à tenter de poursuivre leurs études.

40. En plus de l'instruction militaire nécessaire, les officiers doivent normalement
détenir un baccalauréat pour obtenir une promotion au grade de colonel. Voir la
référence E pour plus de détails et d'information.

41. Durant les PP 1 et 2, les officiers de la Force régulière doivent terminer le
Programme d'études militaires (PEMPO) par l’intermédiaire du Collège militaire royal
(CMR). Les exigences de réussite de parties du PEMPO par les officiers de la Réserve
n’ont pas encore été déterminées.

42. Le PEMPO regroupe des cours professionnels et universitaires qui s'échelonnent
sur une période assez longue. Par conséquent, il est peu probable que les officiers de la
Réserve de l'Armée de terre terminent tous le PEMPO. Même si les officiers et les MR
de la Réserve de l'Armée de terre ne sont pas tenus de terminer le PEMPO, on les
encourage à le faire. Les officiers et les MR peuvent obtenir des équivalences pour les
cours du PEMPO s’ils ont suivi des cours pertinents dans d'autres universités
canadiennes. Pour de plus amples informations, le personnel doit communiquer avec le
bureau des études permanentes du CMR.

Entraînement de langue seconde

43. Les officiers et les MR de la première Réserve ne sont pas requis de suivre
l’entraînement dans leur langue seconde. Ils sont, cependant, encouragés à prendre toutes
les opportunités possibles pour améliorer leur langue seconde.




8/9
LISTE DES ANNEXES

Annexe A : Exigences d'instruction – Avancement professionnel des officiers de la
             Réserve
 Appendice 1 : Exigences d'instruction par GPM - Officiers de la Réserve
Annexe B : Exigences d'instruction – Avancement professionnel des MR de la Réserve
 Appendice 1 : Exigences d'instruction par GPM - MR de la Réserve



BPR : DIAT 5/SDIFT

BC : DPFT



Mise à jour: Février 2004




9/9

				
Jun Wang Jun Wang Dr
About Some of Those documents come from internet for research purpose,if you have the copyrights of one of them,tell me by mail vixychina@gmail.com.Thank you!