Docstoc

Approche didactique de la savate

Document Sample
Approche didactique de la savate Powered By Docstoc
					Approche didactique de l'activité Boxe Française et sécurité.




Plan :
1. LA REPRESENTATION DES ELEVES
2. LOGIQUE INTERNE DE LA BOXE FRANÇAISE
3. ENJEUX EDUCATIFS EN BOXE FRANÇAISE
4. LES ETAPES DE L'APPRENTISSAGE
5. AGIR SUR LES VARIABLES DIDACTIQUES POUR SECURISER LA
NECESSAIRE MISE EN SITUATION D'AFFRONTEMENT A DIVERSES ETAPES
DU PROCESSUS D'APPRENTISSAGE
Adaptation du règlement
a - Diversification des modes d'affrontement page
b - Introduction des techniques
Aménagement du milieu
Variables didactiques sur l'activité de l'élève
1 - LA REPRESENTATION DES ELEVES :
C'est le point de départ des plus importants pour la gestion de la sécurité en boxe française car
les représentations sociales déterminent principalement l'activité de l'élève.
D'après un questionnaire posé à des élèves de 6ème et 4ème et avant un premier cycle de BF :
(Selon P. GOULPIE, Collège Charles BIGNON - OISEMONT) 80% des élèves considèrent
la BF comme un sport dangereux. 75% sont convaincus que le but est de frapper et de mettre
KO son adversaire. Dans la perspective de mise en place d'un cycle de BF : 60% ont un à
priori assez négatif , 40% restant sont contents car ils vont apprendre à se défendre (20%) et
n'ont pas d'opinion (20%).
Pour proposer un cycle de BF, il va falloir être en rupture avec la représentation sociale de
l'activité (souvent venue de la Boxe Anglaise qui véhicule des images de violence) , cette
rupture sera d'autant plus radicale que nous proposons des touches et non des frappes.
L'enjeu (sécuritaire) va donc se situer sur la signification, le sens que l'on va donner à
l'activité.




2 - LOGIQUE INTERNE DE LA BOXE FRANÇAISE :
Logique retenue pour la formation :
La Boxe Française est un duel de percussion codifié. Le boxeur ne peut frapper qu'en restant
dans un face-à- face, avec des surfaces de frappe autorisées, sur des cibles autorisées, dans un
espace défini, pendant un temps imposé. Ceci entraîne un ensemble de situations motrices
codifiées qui permettent de toucher et/ou de frapper avec différentes surfaces des pieds et le
devant des poings le corps de l'adversaire suivant un principe de base fixe et intangible qui
veut que chaque mouvement technique soit éducatif, efficace et esthétique.

Selon G. ORSI (dossier N°26 revue EPS) : Activité duelle de combat de percussion pied /
poing dont le but est de toucher l'adversaire avec contrôle et précision dans un jeu permanent
d'attaque / défense.

Selon C. LALES - UFRSTAPS Grenoble - : Système de confrontation qui se compose de
deux individus inter-agissant sur l'autre selon un projet et en respectant les contraintes
imposées par trois éléments extérieurs qui sont : un code, un espace délimité et restreint, une
durée d'affrontement déterminée.

Selon le code fédéral : Sport de combat utilisant des mouvements de percussion appelés
coups qui permettent de frapper avec différentes surfaces de pieds et le devant des poings
suivant des règles techniques précises et selon un principe de base fixe et intangible qui veut
que tout mouvement doit être conçu pour être à la fois éducatif et efficace.
3 - ENJEUX EDUCATIFS EN BOXE FRANÇAISE :
Sollicitation des ressources et développement des compétences :

 Complexité de la tâche " boxer " : L'interaction directe amène une grande quantité et
                           diversité des actions motrices en
                                          BF.




La mise en évidence de la complexité de la tâche amène à considérer un nombre de
principes fondamentaux en boxe française listant les connaissances techniques et
tactiques nécessaires au boxeur :

1. Etre à distance.                                      9. Etre disponible.
2. Etre équilibré.                                       10. Varier les trajectoires et les lignes.
3. Etre mobile.                                          11. Varier les segments.
4. Boxer en continuité tout en cherchant à interrompre   12. Gérer et varier l'espace.
l'attaque adverse.                                       13. Gérer et varier les rythmes.
5. Etre et rester protégé.                               14. Faire des liaisons, enchaîner.
6. Savoir utiliser ses ressources et être efficient.     15. Créer et exploiter les déplacements
7. Etre précis.                                          de l'autre.
8. Préserver son intégrité et celle de son adversaire.   16. Prendre ou reprendre l'initiative.
Ressources sollicitées et compétences spécifiques mobilisées : (Selon le modèle
de J. ROCHE)

                                    Maîtriser ses émotions et accepter l'affrontement physique
A            Affectif               direct.Accepter d'arbitrer et de juger et de l'être.
                                    Savoir répartir ses efforts et contrôler sa dépense
B            Biologique             énergétique.
                                    Etablir un compromis entre placement réglementaire,
B            Biomécanique           économie et efficacité.
                                    Elaborer une stratégie avant action, souple, adaptable et
C            Gognitif               modifiable.Connaître le règlement et l'appliquer.

K            Kinesthésique          Contrôler ses actions pour ne pas faire mal.


S            Sensoriel              Traiter les informations pertinentes pour anticiper.


Chacun de ces registres constitue autant de portes d'entrée possibles dans l'activité.

4 - LES ETAPES DE L'APPRENTISSAGE :
Usuellement la démarche d'apprentissage se centre sur l'activité décisionnelle et perceptive en
situation d'affrontement pour développer par la suite un travail en anticipation. Ainsi la
démarche d'apprentissage est à envisager selon une certaine unicité.
On essaiera donc de distinguer quatre étapes :
1- Dans un premier temps, l'élève doit vivre une confrontation fonctionnelle et globale, où il
doit découvrir des formes d'attaque, des gestes défensifs et multiplier ses actions.
2- Il doit devenir de plus en plus précis pour toucher, plus équilibré pour enchaîner des actions
offensives et défensives.
3- Il s'oriente ensuite vers plus de tactique pour mieux " débattre " afin de battre.
4- Enfin, il apprend à construire un projet d'ordre stratégique, et à le faire aboutir pour gagner.

Activité de l'apprenant :
Au regard des étapes décrites ci dessus on peut observer, en situation, les niveaux d'activité
suivants :
N1 débutant : Une boxe d'action en opposition réactive : L'élève s'organise par rapport à ses
propres actions sans tenir compte des actions de son adversaire. les actions des deux
antagonistes sont souvent synchrones. Pour le débutant le but prioritaire est de toucher la
cible, avec un besoin de contrôle visuel de ses actions, le regard est orienté vers la cible à
atteindre.
Observables : essoufflement rapide, beaucoup de fluctuation dans les distances, actions
isolées, n'est pas à distance, pas de contrôle ( !).
N2 débrouillé : Une boxe de réaction : L'élève débrouillé s'organise par rapport à son
adversaire, en réagissant à ses actions. Les attaques s'effectuent en alternance et l'ambition
première est la riposte sur parade, blocage ou esquive : ne pas se faire toucher et toucher. Le
contrôle visuel des ses propre actions se décentre progressivement de la cible visée.
Observables : Encore un peu de stress essoufflement, problèmes de protection, est et
maintient à distance, passivité en défense.
N3 confirmé : Une boxe d'action / réaction : Prise en compte des réaction de l'adversaire, le
tireur agit sur son adversaire après l'avoir fait réagir préalablement. Les actions sont souvent
imbriqués l'une dans l'autre, en interaction. Le but prioritaire est la contre riposte : toucher
sans se faire toucher et toucher de nouveau. Le contrôle visuel des actions est global, le regard
est centré sur l'épicentre des actions adverses (tronc).
Observables : Gestion du combat et des repos, en déroute dès qu'il y a surcharge
informationnelle, préfère jouer sur les actions isolées pour enchaîner, dans ce cas il investit
clairement le statut d'attaquant.
N4 expert : Une boxe d'adaptation : Prise en compte des actions et réaction de l'adversaire
mais aussi de son potentiel morphologique, à son système défensif et offensif, à sa garde et
aux comportements particuliers. Le tireur élabore, modifie et adapte sa stratégie à son
adversaire. Toucher sans se faire toucher et créer des opportunités pour toucher à nouveau.
Contrôle visuel et cognitif des actions dans la situation globale.
Observables : Lecture de l'activité adverse, anticipation, diversité des enchaînements et
remise systématique, gestion de l'espace et cadrage.

La contradiction entre débuter et contrôler :
On le voit, le premier problème posé par la mise en situation d'opposition du débutant est le
contrôle de la puissance (et des trajectoires) des coups. Cet obstacle, non surmonté, représente
un échec moteur dans cette activité. Il faut savoir cependant que la boxe du débutant, non
organisée ni contrôlée, révèle effectivement un incapacité temporaire de l'élève à prendre,
traiter et exploiter les différentes informations car, comme nous l'avons vu, l'activité BF
amène un haut niveau d'incertitude tant spatiale, temporelle qu'événementielle dans la
situation globale d'affrontement et ce quel que soit le niveau de pratique.
Cela implique, dés la première étape de la démarche d'apprentissage et pour un travail en
sécurité que l'apprenant ait une bonne lecture événementielle, que l'engagement affectif soit
limité ou contrôlé afin de limiter les réactions émotionnelles et enfin qu'il ait une maîtrise
gestuelle suffisante pour n'agir qu'en " touche " sur le partenaire.




5 - AGIR SUR LES VARIABLES DIDACTIQUES POUR
SECURISER LA NECESSAIRE MISE EN SITUATION
D'AFFRONTEMENT A DIVERSES ETAPES DU
PROCESSUS D'APPRENTISSAGE:
- ADAPTATION DU REGLEMENT :

Nous vous invitons pour cette séquence à vous reporter au code fédéral de la Boxe Française
Savate, qui donne une version complète des interdits dans ce sport de percussion, afin
d'effectuer un geste éducatif, efficace et esthétique (assaut).

Cela dit, un code moral de la boxe française est proposé en annexe (ce qui est fondamental, ce
qui est obligatoire, ce qui est interdit), il sert aux tireurs, aux juges, et aux arbitres pendant
l'apprentissage, il s'agit pour nous d'un condensé des règles à instaurer.
Un dernier outil est disponible, il s'agit des règles d'or en boxe française, à connaître par les
élèves pour agir et tenir tous les rôles.
De plus code fédéral de boxe française savate établit les règles méthodologiques de pratique
de l'activité. Nous retiendrons certains éléments favorisant des axes de travail particuliers
pouvant être utilisés pour sécuriser la pratique en milieu scolaire.

a - Diversification des modes d'affrontement :

On distinguera trois formes de rencontres en BF :
- Le duo : c'est une forme de rencontre qui oppose des couples de tireurs (de même sexe oui
de sexe différents : ce qui peut être une porte d'entrée particulièrement intéressante à une
pratique en mixité) évoluant en coopération en présentant une prestation technique et
esthétique utilisant la gestuelle spécifique de la boxe française (ou de tout autre sport de
combat, à noter que ce mode de pratique peut donner lieu à un travail de créativité et de
prospection, décontextualisé ou non de la pratique sociale de référence et aussi ouvrir sur
l'appréciation d'un travail sur un pôle proche de l'esthétisme et la créativité) Pose la question
de référence culturelle… dérive par rapport à la logique de l'activité…aux compétences
recherchés dans le groupe d'APSA…

- L'assaut : C'est une forme de rencontre qui oppose deux tireurs (tireuses) de même sexe (?)
et qui se juge à l'aide d'une double notation tenant compte d'une part de la maîtrise technique
et du style démontrés par le tireur et d'autre part de la précision des touches dont toute
puissance doit être exclue. Cette forme de rencontre est particulièrement riche en
aménagements pédagogiques possibles : assauts à thèmes, situations d'opposition définie,
aménagées…
Rappelons ici que en milieu scolaire, la pratique dans la mixité est généralement mise en
place, elle reste possible si les morphologies et les poids sont proches.

- Le combat : C'est une forme de rencontre qui oppose deux tireurs (tireuses) de même sexe et
qui se juge sur la technique, la précision, l'efficacité des coups et la combativité des tireurs.
On distingue le combat de 1ère et de 2ème série en fonction du niveau technique et compétitif
des boxeurs.
Cette forme de pratique est à proscrire en milieu scolaire.

Les deux premiers sont exploitables dans le premier et le second cycle. A ce sujet, notre
conviction est qu'ils sont deux moyens d'apprentissage intéressants, mais qu'il faut cantonner
le premier (le duo) à un strict rôle d'outil dans l'apprentissage. Il ne peut, à notre sens, servir
de support d'évaluation pour observer par exemple la maîtrise d'exécution, la performance et
la maîtrise devant être évalués de façon imbriquée (cf les textes d'évaluation au baccalauréat
de 1995).

L'essence de ces modes de pratique renvoie à des concepts opposés qui reposent
essentiellement sur :
1. le sens , le pourquoi, le contenu, la fonction de l'opposition pour l'assaut (et le combat).
2. le code, le comment, la forme gestuelle pour le duo.

Sans entrer dans la tâche complexe et difficile de classification des APSA on peut cependant
avancer que selon les travaux sur les habiletés de B Knapp (1971) :
· L'assaut correspond à une pratique requérant l'expression d'habiletés de type ouvert ;
· Le duo comme un mode de pratique impliquant l'expression d'habiletés de type fermé.
Moduler la difficulté de l'affrontement selon le niveau des élèves :
Le degré d'opposition entre les tireurs :
le niveau d'agressivité entraîne une probabilité de contact, qui doit être inférieur au niveau
d'acceptation des élèves !
- le duo : la coopération : l'opposition est nulle, l'enjeu est de faire progresser son partenaire,
il y a peu d'incertitude, donc une tension émotionnelle inexistante
- l'opposition adaptée : assaut à thèmes avec des rôles définis par exemple : l'incertitude est
légère, l'opposition est adaptée aux perceptions et aux réactions de l'adversaire, la tension
émotionnelle est faible
- l'opposition contrôlée : assaut libre : toute puissance est exclue, la touche est à contrôler ;
investissement conséquent des tireurs.

L'écart de niveau des tireurs : un individu plus expérimenté que soi augmente la difficulté,
donc les progrès ; tandis qu'un tireur moins expérimenté que soi entraîne la facilité.
La difficulté bio énergétique : le rapport entre intensité et durée de confrontation est à noter.
De plus, selon l'enjeu, l'intensité est plus ou moins grande. Il faut adapter la durée aux
possibilités des élèves pour éviter la dégradation des comportements.

Avec cette variété de types de situations, l'intérêt est de ne pas lasser les élèves, mais de ne
pas se centrer non plus que sur du ludique. Il s'agit de fournir des outils techniques à dose "
homéopathique ", le strict nécessaire à ré-utiliser par l'élève dans des situations
recontextualisées.

Remarque sur la pratique de l'assaut : Si la pratique de l'assaut est la seule forme
d'opposition raisonnablement utilisable en milieu scolaire il ne faut pas pour autant en faire
une pratique particulière de la boxe française. En effet il nous paraît fondamental que chaque
coup soit présenté en étant conçu pour être efficace et orienté vers une pratique de combat, il
faut donc respecter les critères qui favorisent une organisation motrice susceptible, par un
complément d'information et de formation ultérieurs, de se révéler efficace dans le cadre d'une
pratique orientée vers le combat.
Ainsi les précautions valables pour un pratique finalisé par l'assaut doivent cependant être
illustrées et complétés par des principes d'efficacité. Pour cela l'enseignant doit les avoir à
l'esprit pour informer utilement l'apprenant de la nécessité du contrôle des touches en assaut
tout en garantissant une extension possible à la pratique du combat (qui ne sera bien
évidemment abordé en scolaire mais qui reste malgré tout étroitement lié à la finalité de la
pratique sportive de référence).

Le principe de contrôle de la touche : Fondamental pour garantir la pratique en toute
sécurité, il relève strictement de la mise en application des composants suivant de l'action :
· La juste identification de la distance de touche.
· La préservation de l'équilibre général du corps pendant l'exécution complète du mouvement.
· Le passage indispensable par une phase d'armé.
· L'imposition stricte de la phase de réarmé de toute touche.
· La préservation de la disponibilité défensive à tout moment.

b - Introduction des techniques :

Le code fédéral rappelle que les coups de pied peuvent utiliser trois principes :
· Le frappé par fouetté (mouvement de fléau), ces coups de pied ont une trajectoire circulaire.
· Le frappé par jeté direct (mouvement de piston), ces coups de pied ont une trajectoire
rectiligne.
· Le frappé par balancé (mouvement de fronde), ces coups de pied ont une trajectoire
circulaire.
Trois axes permettent donc de solliciter l'adversaire :
Un axe antéro-postérieur par les mouvements de jeté direct de type chassé latéral ou frontal et
coup de pied bas de frappe.
Un axe latéral gauche avec des mouvements à trajectoires circulaire comme le fouetté jambe
avant ou revers jambe arrière.
Un axe latéral droit sur les coups de pied à trajectoire circulaire comme le fouetté jambe
arrière ou le revers jambe avant.

Le code fédéral rappelle aussi que les coups de poing peuvent aussi utiliser deux principes :
· Le frappé par jeté direct (mouvement de piston), ces coups de poing ont une trajectoire
rectiligne.
· Le frappé par balancé (mouvement de fronde) ces coups de poing ont une trajectoire
circulaire.

Aménagement du milieu :

- Avec ou / et sans protections.
- Modification de l'espace de combat

Il peut être un rectangle (travail dans le couloir d'opposition direct) , un carré (pour un niveau
2 dans le travail du cadrage), un rond (pour un niveau 1 dans le travail du cadrage), selon ce
que l'on veut travailler ou faire apprendre…

Variables didactiques sur l'activité de l'élève :

- Incertitude temporelle : Quand le(s) coup(s) vont arriver ? Quel enchaînement ? Quels
nombre de coups ? Quelle alternance de rôles ? Qui fait quoi ? Qui décide ? Y-a-t-il un
meneur, un mené ?
- Incertitude spatiale : Quelle hauteur de frappe ? Quelle cible ? : haut, médian, bas
- Incertitude évènementielle : Quels segments utilisés ? : pied avant, pied arrière, poing avant,
poing arrière. Quelles formes gestuelles des coups ? : coup de pied bas, fouetté, chassé,
revers, direct, crochet, uppercut (+ croisé, tournant, sauté, swing)
Le volume d'incertitude évènementielle va varier de 1 coup, avec un segment à une hauteur,
vers 4 segments possibles, sur 3 hauteurs, avec 7 coups possibles à délivrer.
DU NIVEAU DEBUTANT... AU NIVEAU INITIE

Etat initial :
Compétence acquise : Pas de compétence spécifique en sport de combat de percussion mais
est capable de concevoir les éléments constitutifs d'une situation d'opposition.
Observables :
Activité du tireur :
Beaucoup de touches dans le vide, boxe en aveugle.
Entre souvent en collision, position de garde de face.
Déplacements marchés ou pas chassés :grande amplitude, faible fréquence.
Utilisation préférentielle d'un poing, d'un pied, d'un touche.
Déséquilibré à l'avant sur les poings, poids du corps sur l'appui antérieur.Zone de touche dans
les poings adverses.
Change de garde après un coup arrière.
Mouvements de bras de grande amplitude.Beaucoup de blocages et esquives qui sont des
fuites, à 1 ou 2 bras qui entraîne une désorganisation.
Gestion de la situation d'opposition
Aucune prise en compte de l'espace de confrontation.Toujours dans le couloir d'opposition
directe.Durée et distance des échanges : Echanges limités à un coup à mauvaise distance,
rares coups de poing, accordéon entre tireurs car utilisation de l'espace sur un axe avant-
arrière.
Attaquant : avance quand l'autre avance et avance quand l'autre recule, rôle majoritaire.
Défenseur : recule quand l'autre avance, rôle majoritaire.
Ressources sollicitées :
Biomécaniques : est facilement déséquilibré, atteint au maximum la ligne médiane,
mouvements lents ou impulsifs, imprécision, manque d'adresse dans les cibles, pas de
dissociation segmentaire.
Bio-affectives : fuit, a peur, attaque dans tous les sens, ressources très sollicitées, pas de prise
de conscience de la distance, ni respect de l'adversaire, agresse.
Spatio-temporelles : st débordé par les multiples informations, difficulté à rester dans un
espace délimité, prend des infos sur lui, attention sur-exclusive.
Bioénergétiques : essoufflement rapide, dépense beaucoup d'énergie dans les premières
secondes.

Problèmes sécuritaires à ce niveau :
Mouvements impulsifs, actions de touches aléatoires, agit et réagit dans l'urgence de la
situation.
Mouvements balistiques non contrôlés dans l'intensité et la direction.
Réaction affective forte, représentation erronée de l'activité.
Obstacles et problèmes à résoudre :
Affectif : Accepter de se mettre en situation d'affrontement physique direct.
Cognitif : Forte activation cognitive : peur, nouveauté, conflit.
Kinesthésique : Aucune dissociation segmentaire, déséquilibre.
Informationnel : Pression événementielle forte, passage d'une attention sur-exclusive à une
attention sur-inclusive.
Spécifiques boxe française :
Distinguer : attaquer et avancer, défendre et reculer.
Cela nécessite de passer : D'une boxe " en aveugle " à une boxe privilégiant la lecture
événementielle ;
D'un positionnement initial dans un espace de déplacement à un positionnement intermédiaire
entre un espace de placement et un espace proche;
De l'utilisation stéréotypée et non contrôlée de 2 moyens de touche à l'utilisation tactique et
réglementaire de ces deux moyens ;
D'une position de garde " subie" à une position de garde " préparée ".




COMPETENCE A CONSTRUIRE :
Etre capable de comprendre et d'intégrer les principes d'affrontement direct (équilibre,
contrôle, construction de la distance de combat) en préservant les intégrités physiques, par
l'alternance de phases de coopération et d'affrontement, et l'apprentissage de techniques de
base (directs et fouettés) spécifiques en toute sécurité .
Savoir entrer dans des formes ludiques d'affrontement codifié, s'y adapter au niveau affectif.
Les connaissances constitutives :
                           Techniques et
Les informations                                 Connaissance de soi       Savoir faire sociaux
                             tactiques
Sur l'activité
                       Conserve sa garde en
pratiquée :
                       déplacement, en
Terminologie :
                       touchant et en étant
garde, distance de
                       touché.
garde, duo, assaut,                                                       Fait respecter le
combat, salut.                                                            règlement dans un
                       Applique la notion de   Prend en compte
Sur le pratiquant :                                                       système à trois
                       distance : touche de    l'adversaire.
Principes de garde,                                                       arbitres (cf. document
                       poing en direct et de
équilibre statique,                                                       arbitrage)
                       pied en fouetté.        Gère son appréhension
être et rester
                                               de l'opposition directe.
protégé, être                                                             Coopère en duo.
                       Place sa garde pour
précis, préserver
                       toucher sans être       Gère le couple panique /
son intégrité et                                                        Identifie les touches et
                       touché.                 dépense énergétique liée
celle du partenaire.                                                    peut les différencier
                                               au stress.
Sur la pratique                                                         dans le contexte
                       Double ses touches.
sociale :                                                               technique proposé.
Bases du code
                       Directs, fouettés, et
moralHistorique
                       coups de pieds bas de
de l'activité, la
                       frappe.
canne , la savate.
                          Sécurité :              Sécurité :               Sécurité :
   Sécurité :      Sait réaliser la double Maîtrise la direction de    Savoir respecter le
Les règles d'or en  touche avec rebond            ses coups.         partenaire / adversaire
  BF (cf: doc)     pour le contrôle de ses       Différencie            avant, pendant et
                           touches.        représentation / pratique         après.
LES SITUATIONS ET EXERCICES POUR PROGRESSER AU NIVEAU 1
(d'après P LEGRAIN)

Situation de découverte de techniques et de
règles d'action
Objectif : découverte des coups de pied.
But : toucher à l'aide des différentes surfaces des
pieds une cible présentée
.Description : un partenaire en déplacement
s'arrête à certains moments pour inviter le suiveur
à toucher la cible qu'il lui présente (deux poings
fermés devant lui à hauteur médiane). Le suiveur,
en conservant sa garde montée, doit tenter de
toucher cette cible de façon variée.
Consignes :
- rester en garde
- rester équilibré
- utiliser la jambe avant ou arrière
- chercher le plus grand nombre de solutions
possible pour toucher la cible avec les pieds
- chercher à s'éloigner de la cible.
Critères de réalisation :
- utilise les différentes surfaces du pied (talon,
pointe. dessus du pied, bord interne, bord externe,
semelle)
- réalise des tentatives des deux jambes
- contrôle sa touche sur la cible en conservant son
équilibre.
Des situations ludiques
Touche épaule
Objectif : toucher sans être touché.
Description : deux élèves sont en opposition dans
un espace de 3 x 3 m durant une minute. Le but
pour chacun d'eux est de toucher les épaules de
l'adversaire en évitant de se faire toucher les
siennes. Ce jeu peut être réalisé dans un premier
temps en plaçant la meilleure main dans le dos,
puis dans un second temps en laissant les deux
mains libres.
Jeu de touche pieds
Objectif : toucher sans être touché.
Description : deux opposants dans un espace de 3
x 3 m doivent tenter respectivement de toucher les
pieds adverses avec l'avant de leurs pieds sans être
touché par l'adversaire qui exploite le même type
de technique. (On s'assurera qu'aucun élève ne
cherche à écraser le pied de l'adversaire avec le
talon.)
Jeu du Multi-touches
Objectif : toucher sans être touché, favoriser une décentration du regard et une prise
d'information élargie.
Description : le but est d'associer les jeux de touche épaule et de touche pieds. Ce jeu favorise
la préservation de la vigilance sur plusieurs lignes, la riposte, voire la provocation et la feinte.

Le jeu du boxe-ball
Objectif : contrôler la touche avec précision.
Description : un élève se déplace de manière
diversifiée en tenant un ballon en mousse (type
football en salle) entre les mains. Lorsqu'il le
désire, le porteur de balle s'arrête en présentant le
ballon de façon visible sur l'une des trois hauteurs
de touche (basse, médiane, haute). Le " boxe-
balleur " touche la cible aux poings ou aux pieds,
sans qu'elle n'échappe des mains du porteur.

Situation d'opposition définie
Travail du Coup de pied bas, fouette figure de la
même jambe
Objectif : enchaînement inter segmentaire sur
deux lignes.
But : enchaîner des actions d'attaque de poing et
de pied sur deux lignes (élèves de niveau gant
vert).
Description : Chacun son tour, réaliser
l'enchaînement suivant:
- pour l'attaquant, fouetté médian jambe
avant/fouetté bas jambe arrière/chassé tournant
médian en fausse garde/direct bras avant à la face
;
- pour le défenseur, parade par opposition/esquive
en changement de garde en reculant/parade de
protection/ esquive latérale sur place.
Consignes :
- rester équilibré et protégé- réarmer le fouetté bas
pour poser le pied légèrement en décalage afin de
transférer le poids du corps sur cet appui avant
d'enchaîner le chassé tournant.
Critères de réussite et de réalisation :
- les actions sont enchaînées avec fluidité
- toutes les actions sont à distance ;
- le défenseur ne pose pas de problèmes
supplémentaires à l'attaquant.
Situation d'assaut à thème
Objectif : diversification des attaques.
But : diversifier des actions inter-segmentaires sur des lignes différentes.
Description : réaliser à tour de rôle des enchaînements de trois touches utilisant les poings et
les pieds et permettant de solliciter l'adversaire sur les trois lignes.
Consignes : obligation d'utiliser les poings et les pieds. L'ordre des lignes est laissé au libre
choix de l'exécutant, mais les lignes basse, médiane ( haute ensuite…) doivent avoir été
mobilisées. L'enchaînement est fluide.
Critères de réalisation : aucune faute de distance n'est repérable, se remet en déplacement
immédiatement après son attaque pour faire face à l'enchaînement adverse.
Critères de réussite : gagner la reprise.


DU NIVEAU INITIE ... AU NIVEAU CONFIRME

Etat initial :
Sait gérer son équilibre en situation d'affrontement à bonne distance de combat, permettant la
préservation des intégrités physiques. L'élève est capable, sur les frappes de base (direct,
fouetté) de contrôler la direction mais il a encore certaines difficultés pour contrôler la
puissance.
Observables :
Activité du tireur
Aspect extérieur : coups réglementaires, armés, contrôlés, distance respectée.
Hauteur des cibles convoitées : beaucoup de coups en ligne basse,
Segments utilisés : pieds et poings des 2 segments avant, arrière.
Comportement par rapport à l'activité perceptive : vue d'ensemble pour percevoir toutes les
armes, prise d'infos visuelle avant la touche précise
Observation par rapport à l'organisation générale : répartition du poids sur les appuis,
maintien de l'écart entre les appuis dans les déplacements
Durée et distance des échanges : échanges de quelques coups, liaisons pieds-poings
Utilisation de l'espace : début de déplacement en décalage, utilisation des cordes pour limiter
la fuite adverse.
Gestion de la situation d'opposition
Tantôt dans un espace de déplacement, tantôt dans un espace de touche. Encore des
collisions et fuites dans le C.O.D. Position de garde préférentielle " de profil " avec
utilisation du bras avant et jambe avant.Mais a du mal à maintenir la position en
déplacement. Garde parfois une base posturale minimale.
Attaquant : Début d'un sous-rôle de contre-attaquant : pare et riposte. Encore des touches
dans le vide.
Défenseur : Début d'une anticipation défensive. En attente et actif.
Ressources sollicitées :
Biomécaniques : efficace dans l'action, est équilibré à l'arrêt, évite les zones interdites, est
précis aux poings, et cibles de pied basses, dissociation segmentaire partielle.
Bio - affectives : changer de statut l'effraie, est soit attaquant, soit défenseur, stressé dans la
protection, subit.
Spatio-temporelles : traitement des informations encore long, début d'anticipation,
problème en cas de surcharge informationnelle, prend en compte : lui, l'adversaire, l'espace,
attention sur-inclusive.
Bioénergétiques : tente de placer des accélérations mais s'essouffle.
Problèmes sécuritaires à ce niveau :
Mouvements réactifs non contrôlés, réagit encore dans l'urgence ou subit. Contrôle
difficilement le coup dans son dosage et sa puissance. Des conduites de fuite amènent des
collisions ou une distance de touche qui se traduit soit par des touches trop puissantes de la
part de l'adversaire soit par des coups dans le vide traumatisants et fatigants.
Obstacles et problèmes à résoudre :
Affectif : Accepter de délivrer et de recevoir de coups (touches)
Biomécanique : Construction d'un équilibre dynamique et augmentation de la dissociation
segmentaire (coups de pied haut)
Informationnel : Etre capable de traiter les informations liées à lui, l'adversaire et l'espace
plus rapidement.
Bio-énergétique : Gérer ses ressources en situation d'opposition sur une reprise.
Spécifiques boxe française :
Se reconnaître attaquant / défenseur. Acquisition du chassé et du crochet ainsi que des coups
de pieds bas de déséquilibre (balayages) parades et blocages.
Passage d'une boxe en lecture événementielle à une boxe utilisant l'anticipation guettée.Mettre
en relation l'espace de déplacement et l'espace de combat au sein de l'espace de confrontation
(ring).
Passer d'une position de garde préparée à une mise en profil systématique.




COMPETENCE A CONSTRUIRE :
S'initier et acquérir les principes d'affrontement (distance, garde, déplacements et actions
simples) en préservant son intégrité physique, par l'alternance de phases de coopération et
d'affrontement, et d'apprentissage de techniques spécifiques en toute sécurité.
Accepter d'entrer dans une logique d'affrontement codifié, s'y adapter au niveau affectif et
physiologique.
Les connaissances constitutives :
                         Techniques et
Les informations                                Connaissance de soi         Savoir faire sociaux
                           tactiques
Sur l'activité       Adapte ses appuis       Gère sa dépense
pratiquée :          pour concilier          énergétique : s'adapte aux
Eléments de          mobilité et équilibre   moments forts et aux          Accepte d'arbitrer (
terminologie                                 moments faibles des           dans un système à 2
Code moral           Varie son               assauts                       ou 3 arbitres et d'être
Conditions de        déplacement pour                                      arbitré. (règlement
l'assaut             garder la bonne         Adapte ses techniques en      aménagé)
                     distance (se            fonction des
Sur le pratiquant    rapprocher pour         caractéristiques de ses       Identifie les touches et
dans l'activité :    toucher avec les        adversaires :                 peut les comptabiliser.
Principes de :       poings, se reculer      morphologiques et
- mobilité -         pour toucher avec les   psychologiques                Respect du partenaire
distance - garde     pieds)                                                comme un moyen de
                                             Identifie les points forts de la pratique.
Sur la pratique      Organise sa garde       l'adversaire et s'y adapte
sociale :            pour attaquer et se
Bases du code        défendre                 Met en œuvre un projet
moral de la boxe                              personnel
française            Enchaîne pied - pied /
                     poing ou poing -
                     poing / pied.
                     Chassé et crochet.
                                                                                Sécurité :
    Sécurité :             Sécurité :
                                                      Sécurité :             Fait respecter le
  Code moral et       Intègre la notion de
                                              Maîtrise ses coups.Gère le   règlement aménagé
    formes de         distance : segments
                                               couple risque-sécurité.     dans le rôle d'arbitre
  confrontations.      tendus à l'impact
                                                                                 (2 ou 3)


LES SITUATIONS ET EXERCICES POUR PROGRESSER AU NIVEAU 2
(d'après P LEGRAIN)

Situation de découverte de techniques et de
règles d'action
Objectif : Améliorer le contrôle de touches de pied
par la découverte de la situation profilée.
But : toucher un adversaire (hanches de profil) à
distance avec la jambe avant.
Description : par deux, dans une enceinte de 4 m
de côté, un plastron, de profil, présente une cible
avec les deux poings sur le ventre. Son partenaire
doit toucher la cible avec la jambe avant en plaçant
préalablement les hanches de profil.
Consignes : toucher avec la pointe ou le dessus du
pied la cible présentée. Temps d'opposition : une
minute.
Critères de réussite : les hanches sont de profil ; la
jambe est tendue à l'impact
On ne peut pas être touché par les poings de la
cible en riposte. Je peux doubler ma frappe.
Critères de réalisation :
- pivoter le pied d'appui : mes hanches passent de
profil , mes épaules favorisent la rotation.
- rester équilibré : mes poings ne descendent pas
sur l'action de fouetté (en contact avec les joues)
- contrôler la puissance de la touche : j'arme le
talon à la fesse pour ne produire le mouvement que
par une extension de la jambe
- rester " invulnérable " : je réarme la touche pour
ne pas m'écrouler en fin de mouvement .
Des situalsions ludique

Le flamand rose
Objectif : contrôler la puissance de sa touche.
Description : un élève se déplace suivi par son
partenaire. Lorsque le " flamand rose " se stabilise
sur un pied, il présente une cible de direct que le
suiveur doit toucher par un mouvement de
percussion. Le but est de réaliser l'action sans
produire " le déséquilibre du flamand rose ", c'est-
à-dire sans exercer de poussée ni de frappe. Il est
possible de doubler l'action de direct en demandant
au partenaire d'enchaîner une touche (garde la cible
en équilibre), puis une frappe (amenant le
déséquilibre). Distinguer les règles d'action qui
participent respectivement à la touche et à la frappe
(les transferts de poids de corps).
Jeu des cibles
Objectif : prendre des repères sur la distance de
touche.
Description : un élève se déplace de manière variée
et, en se stabilisant, présente, mains ouvertes, des
cibles destinées à être touchées par le suiveur, en
direct du bras avant ou du bras arrière. Le suiveur
doit avoir le bras tendu à l'impact sans pousser la
cible. Vérifier que lacible conserve l'initiative du
déplacement et que le frappeur conserve son rôle
de suiveur. Éventuellement, donner les signaux de
stabilisation de la cible et d'action de bras.
Situation d'opposition définie
La parade et la remise

Objectif : acceptation et exploitation du statut de
défenseur.
But : se protéger pour remiser.
Description : un attaquant, un défenseur. Le
défenseur se déplace dans l'enceinte et décide,
quand il le désire, de s'arrêter. Un attaquant le suit
dans son déplacement et réalise alors une touche en
direct bras avant à la face. Le défenseur réalise une
parade chassée et une remise du bras avant (direct)
dans une cible présentée par son partenaire.
Consignes : l'attaquant touche avec le poing avant
fermé et le bras tendu la cible(visage). Le
défenseur se protège sur le direct par un
mouvement circulaire du buste, le poing arrière
chasse le poing de l'attaquant : effectuer une parade
en profiter pour réaliser une riposte bras avant.
Critères de réalisation : l'attaquant touche visage
en restant équilibré (sur deux appuis) et à distance
(bras avant tendu à l'impact), seulement lorsque le
défenseur est arrêté. Ne reculer ni les appuis ni les
épaules sur l'action d'attaque pour riposter
efficacement.
Critères de réussite :
Réaliser le meilleur score sur les indices suivants :
nombre de parades effectuées /nombre d'attaques
adverses = indice de protection
nombre de tentatives de riposte /nombre de parades
effectuées = indice de réaction
nombre de ripostes réussies /nombre de parades
effectuées= indice d'efficacité
Complexification : On instaurera une incertitude
pour les deux boxeurs en complexifiant la
situation. À la suite de sa parade, le défenseur
réalise une remise à la face de l'attaquant qui est
mis en demeure à son tour de se protéger par une
parade. La situation prend du sens pour les deux
protagonistes.
Situation d'assaut à thème
Objectif : préservation d'une attention défensive sur deux lignes excentrées.
But : se protéger sur les lignes haute et basse par des esquives et des parades.
Description : 1 min 30, un attaquant, un défenseur. Le défenseur se déplace dans l'enceinte et
s'attend à faire face à des attaques en une seule touche réalisée exclusivement à l'aide des
poings (à la face) ou des pieds (en ligne basse). Il peut riposter en une touche s'il l'estime
opportun.
Consignes : l'attaquant sollicite les cibles pour toucher sans être touché (réaliser un score
positif). Le défenseur pare ou esquive pour éviter d'être touché.
Critères de réalisation : l'attaquant est à distance, varie ses tentatives, se protège dans l'action
offensive. le défenseur reste dans l'enceinte, diversifie parades et esquives pour riposter
opportunément en fonction de la distance sans commettre de faute.


DU NIVEAU CONFIRME ... AU NIVEAU EXPERT

                 Etat initial :
                 Equilibre dynamique et contrôle de la puissance des coups
                 (notion de touche) acquis. L'élève se déplace à proximité de
                 l'espace de touche mais garde une base posturale stable et
                 orientée. Il boxe de profil et à distance, cherche à perturber
                 et/ou à faire réagir pour toucher sur opportunité.
                 Observables :
                 Activité du tireur
                 Aspect extérieur : utilise sa masse corporelle pour le coup,
                 sans se désorganiser, ni se déséquilibrer.
                 Hauteur des cibles convoitées : ligne basse et médiane, sont
                 un moyen pour mieux attaquer en ligne haute.
                 Segments utilisés : la jambe avant sert à préparer les
                 attaques, les poings sont très souvent utilisés.
                 Comportement par rapport à l'activité perceptive : le tireur "
                 sent " les cibles adverses, perçoit les ouvertures, adapte ses
                 coups à la distance adverse.
                 Observation par rapport à l'organisation générale : grande
                 dissociation bras / reste du corps, chez certains, appui sur la
                 jambe avant pour les coups arrières, la jambe avant
                 conservant quand même toute sa mobilité
                 Durée et distance des échanges : distance entre les tireurs
                 sensiblement constante, permet de longs et nombreux
                 échanges, alternance poings - pieds
                 Gestion de la situation d'opposition
                 A proximité de l'espace de touche. Apparition de sous-rôles
                 de cadreur-cadré et tactiques ; organisé de profil dans une
                 boxe à distance ;
                 Déplacement mais garde une base posturale stable et orientée
                 mais du mal à passer de la distance à la mi-distance et
                 inversement.(problème de transfert du poids de corps)
                 Utilisation tactique des 4 segments et utilisation des
                 différentes formes de touche. Les sautés et tournants
                 entraînent des déséquilibres.
                 Attaquant : Utilisation de l'espace : recherche systématique
                 du placement en décalage, par rapport à l'adversaire et au
                 centre de l'enceinte. Combinaisons Défense /Attaque pour
                 rester à distance de touche. Touches efficaces supérieures
                 mais encore un nombre de touches dans le vide.
                 Défenseur : Coups d'arrêt , contres, esquives et remises.
                 Ressources sollicitées :
                 Biomécaniques : motricité organisée en enchaînements,
                s'équilibre en mouvement, rapidité dans l'exécution,
                dissociation segmentaire totale, et inter-segmentaire.
                Bio - affectives : Gestion d'une situation d'urgence avec
                pression temporelle, accepte le risque, maîtrise ses émotions.
                Spatio-temporelles : prend des informations sur lui,
                l'adversaire, l'espace, le temps, attention sélective,
                changement de rythme, traite les informations pour anticiper,
                a intégré toutes les distances.
                Bioénergétiques : gère son effort sur une reprise, est capable
                de placer des accélérations dans la reprise, récupère pendant
                l'action.
                Problèmes sécuritaires à ce niveau :
                Accès aux cibles en ligne haute dont le contrôle n'est pas encore
                totalement acquis.L'élève cherche à toucher sur les réactions de
                l'adversaire et les " coups fourrés " peuvent être sans contrôle de
                puissance ou exécutés dans un mauvais timing (riposte et contre
                attaque en même temps). Des difficultés pour rester protégé en
                action défensive.
                Obstacles et problèmes à résoudre :
                Affectif : Rester organisé en situation défensive, accepter de
                boxer à proximité.
                Biomécanique : Améliorer la dissociation segmentaire et
                l'équilibre en ligne haute sur les coups de pieds.
                Informationnel : Prendre rapidement des informations sur les
                réactions et intentions de l'adversaire pour aller vers
                l'anticipation provoquée.
                Bio-énergétique : Passer d'une gestion des ressources
                énergétiques sur une reprise à une gestion d'un assaut en trois
                reprises avec récupération.

                Spécifiques boxe française :
                S'initier à la construction de stratégies de feintes dans les
                hauteurs de lignes, les segments utilisés et l'espace.
                Acquisition de l'uppercut, du swing, chassé tournant, revers
                tournant, esquives et parades.Passage d'une boxe utilisant
                l'anticipation guettée à une boxe en anticipation
                provoquée.Passer d'une mise en relation des différents espaces
                (combat, déplacement, ring) à une gestion globale, une
                structuration des actions en fonction de sa position.


COMPETENCE A CONSTRUIRE :
Construire les éléments de base d'un système d'attaque et de défense afin d'élaborer et de
mettre en œuvre un projet personnel. Développer son potentiel pugilistique en toute sécurité.
Les connaissances constitutives :
       Les                                                                        Savoir faire
                   Techniques et tactiques            Connaissance de soi
 informations                                                                       sociaux
Sur l'activité Varie les déplacements pour          Identifie et utilise son     Accepte
pratiquée :         préparer les attaques              point fort.                d'arbitrer ( dans
terminologie de                                                                   un système à 1
la boxe             Varie les attaques en enchaînant   S'organise par rapport     arbitre et 2
française, code     :                                  aux statuts                juges) et d'être
moral.              . sur deux hauteurs                . d'attaquant              arbitré et jugé.
Sur le              . de face                          . de défenseur             (règlement
pratiquant dans     . en décalage                      . de contre-attaquant      proche du code
l'activité :                                                                      fédéral)
. principes         Esquive sans casser la distance    Crée ou exploite les
d'attaque           d'assaut.                          conditions favorables à    Identifie les
:enchaînements                                         l'attaque.                 touches et peut
, variété,          Pare en bloquant.                                             les
liaisons,                                              Identifie les causes de    comptabiliser
hauteur...          Exécute des enchaînements          ses échecs
. situations        combinant deux distances (pied-                               Tient une fiche
d'attaque :         poing, poing-pied)                                            de juge
mises à
distance,
déplacements
dans l'espace de
combat,
changements de
direction.
Sur la pratique
sociale
:hiérarchie des
gants
Sur les relations
entre
disciplines :
principes
biomécaniques
fonctionnalité
et synergies
articulaires
  Sécurité :
                                                                                     Sécurité :
 principes des                 Sécurité :                      Sécurité :
                                                                                  Fait respecter le
   sports de           Prépare ses attaques par un        Régule ses efforts et
                                                                                  règlement dans
 combat sens          déplacement et un placement      s'efforce de rester maître
                                                                                  le rôle d'arbitre
  des rituels,                 approprié.                    de ses actions.
                                                                                       central.
action-réaction
LES SITUATIONS ET EXERCICES POUR PROGRESSER AU NIVEAU 3
(d'après P LEGRAIN)

Situation de découverte de techniques et de règles
d'action
Le Sémaphore
Objectif : Diversifier les actions et contrôles sur les lignes basse, médiane et haute en touches
de pieds.
Description : un élève se déplace de façon variée et se stabilise pour présenter des cibles
destinées à être touchées aux poings ou aux pieds en fonction de la manière dont elles sont
exposées. Il faudra enseigner préalablement des positions de cible : main ouverte
perpendiculairement à la cible pour les fouettés, gant retourné sur la cible pour les chassés,
poing fermé devant la cible pour les revers (main ouverte devant la cible pour les directs
…etc.….si travail de poings)
Consignes : A l'ouvreur de cibles : varier les niveaux, les distances, redoubler.
Au tireur : Se déplacer pour se replacer.
Critères de réussite : les hanches sont de profil ; la jambe est tendue à l'impact. Je peux
doubler ma frappe.
Critères de réalisation :
- rester équilibré : mes poings ne descendent pas pendant l'action.
- contrôler la puissance de la touche.




Des situations ludiques
Le suiveur suivi
Objectif : être à distance.
Description : un élève se déplace, l'autre le suit à distance. On peut demander au guide de se
stabiliser à certains moments pour vérifier par une action de bras en direction des épaules
l'éloignement du suiveur. Ce dernier doit être capable d'esquiver la touche par la seule action
de retrait du buste. Il n'est pas à distance s'il se fait toucher ou s'il n'a pas besoin d'esquiver.
Complexification : introduire puis augmenter les changements de direction, enchaîner deux
actions, travail pied/poing.

Le jeu de l'aveugle
Objectif : prendre des informations rapidement.
Description : un élève ferme les yeux. Son partenaire se
déplace dans l'enceinte de 4 x 4 m dans la direction
voulue. En se stabilisant, il lui donne un signal en
présentant simultanément une cible devant être touchée
aux poings ou aux pieds le plus rapidement possible. Au
signal, l'aveugle ouvre les yeux et touche la cible dans la
garde imposée par la position de la cible.
Situation d'opposition définie
Objectif : enchaînement de techniques défensives.
But : enchaîner une protection sur trois lignes à base d'esquives et de parades.
Description : l'attaquant enchaîne direct bras avant à la face (1), chassé bas jambe avant (2),
revers tournant figure (3), fouetté médian jambe avant (4) suivi d'un chassé médian jambe
avant sans reposer (5) . Le défenseur enchaîne deux parades bloquées/une esquive en
changement de garde sur place, une esquive par retrait du buste, une parade de protection, une
parade par opposition.
Consignes : contrôler son équilibre et la puissance des touches dans l'enchaînement d'attaque.
Augmenter progressivement la vitesse d'exécution au fil des répétitions. Ne pas fuir en
défense et respecter les consignes de protection pour rester à distance optimale de riposte.
Mémoriser progressivement l'enchaînement adverse pour anticiper les actions enchaînées.
Critères de réalisation : ne reste pas statique mais se déplace vers l'extérieur de la garde
adverse, conserve une distance permettant de riposter aux poings ou aux pieds.
Critères de réussite : n'est touché sur aucune action d'attaque.




Situation d'assaut à thème
Objectif : disponibilité en remise après une parade ou une esquive
But : Se protéger sur les lignes haute et basse par des esquives et des parades pour remiser.
Description : L'attaquant sollicite d'abord son adversaire par des actions de poing ou de pied
isolées. Le défenseur réalise parade ou esquive et remise, seul les touches sur remise
comptent.
Consignes : rester à distance optimale. Interdiction de riposter. Seule la remise est autorisée.
U attaquant accélérera progressivement le rythme des actions d'attaque.
Critères de réalisation : ne fuit pas , l'action de protection et de remise sont enchaînées
Critères de réussite : gagner l'assaut.
DU NIVEAU EXPERT... AU NIVEAU ELITE

Etat initial :
L'élève arrive à une maîtrise de l'opposition dans sa globalité, il gère tous les éléments de la
situation d'opposition en même temps : lui, l'adversaire, l'espace d'approche, d'affrontement,
de touche, les atouts et les point faibles de son adversaire et les siens pour envisager un projet
personnel.
Observables :
Activité du tireur
Vers la virtuosité…
Les coups sont principalement délivrés en ligne haute sans déséquilibre du tireur.
Les attaques de la jambe avant servent à masquer une attaque de la jambe arrière.Les poings
sont utilisés en introduction ou en sortie d'attaque, on arrive à une prédominance des
jambes.Dissociation inter-segmentaire : jambe avant par rapport à la cuisse, pointe de pied
par rapport à la jambe ( ex : revers fouetté)
Gestion de la situation d'opposition
Les déplacements et les positionnements dans l'espace de confrontation sont adaptés à ceux
de l'adversaire.Sait donc toucher et ne pas être touché.Boxe en anticipation provoquée.
Attaquant :
Utilise réglementairement et tactiquement toutes les formes codifiées de la boxe française.
Agit sur les distances courte, moyenne et longue, suit sur les trois lignes par des
enchaînements.
Défenseur : Coups d'arrêt , contres, parades esquives dans toutes les directions et remises.
Ressources sollicitées :
Biomécaniques : Efficient, dissociation inter-segmentaire complète.
Bio - affectives : Gère le stress et se contrôle, reste maître de soi face à un adversaire, frappe
plus.
Spatio-temporelles : Attention très sélective.
Bioénergétiques : Est capable d'imposer son rythme à l'adversaire, d'accélérer et de
récupérer en défense, en observation ou en replacement.




Problèmes sécuritaires à ce niveau :
Il persiste des difficultés pour rester protégé dans tous les moments de l'assaut et dans tous les
statuts.En attaquant : les entrées et sorties d'attaque.En défenseur : pendant l'attaque adverse
en en préparant la riposte.
Obstacles et problèmes à résoudre :
Affectif : Peu ou plus d'obstacles en assaut mais subsiste lors d'une rencontre à enjeu.
Biomécanique : Recherche d'efficience et d'augmentation de la vitesse d'exécution.
Informationnel : Prendre rapidement des informations sur les réactions et intention de
l'adversaire pour aller vers l'anticipation provoquée.
Bio-énergétique : Passer d'une gestion d'un assaut en trois reprises avec récupération à la
gestion globale de l'assaut en trois reprises avec des phases accélération, de temporisation, de
récupération en fonction des opportunités.
Spécifiques boxe française :
Mener l'assaut : imposer son rythme.
Submerger l'adversaire d'informations sans l'être soi-même.
Traitement des informations très rapide et sélectif.
Acquisition des coups de pieds, croisés, sautés, tournants et combinaison des trois.
Augmenter la prédominance des pieds en ligne haute et la fluidité des actions des bras en
entrée et sortie d'attaque.
Développer le vitesse d'exécution et de réaction.
Développer la capacité à supporter un effort à puissance maximale.




COMPETENCE A CONSTRUIRE :
Renforcer et perfectionner son bagage technique afin d'optimiser un projet personnel pouvant
s'adapter à divers types de situations, et permettant d'obtenir le gain de l'affrontement selon les
règles. Imposer son potentiel technique et tactique en jouant sur la spécificité des efforts en
toute sécurité.
Les connaissances constitutives :
                                                          Connaissance de
  Les informations         Techniques et tactiques                         Savoir faire sociaux
                                                                 soi
                                                         Gère efficacement
                                                         le rapport
                                                         temps/espace

Sur l'activité pratiquée                                 Anticipe et
: types de stratégies                                    provoque les
                         Induit le déplacement
                                                         conditions
                         del'adversaire pour mieux
Sur le pratiquant dans                                   favorables à
                         attaquer : "cadrage"
l'activité : feed-back                                   l'attaque
entre observations,                                                          Tient une fiche de
                         Utilise des feintes dans sa
arbitrage et                                             Conduit             juge
                         visée stratégique
élaboration de                                           l'affrontement pour
stratégies                                               imposer sa boxe.    Tire les
                         Combine des attaques : de
                                                                             enseignements d'une
                         face, avec demi tour, sur les
Sur la pratique sociale                                  Modifie son statut série d'assauts pour
                         trois hauteurs
: les trois modalités de                                 en fonction de      orienter son travail
la boxefrançaise :                                       l'évolution de      ou celui d'un(e)
                         Exécute des
duo, assaut, combat                                      l'affrontement ?    autre élève
                         enchaînementscombinant
                         trois distances :
Sur les relations entre                                  Conserve sa           Aide, conseil et
                         pied-poing- pied.
disciplines : les                                        lucidité en étant     coach.
                         poing-pied- poing.
différents types de                                      dominé(e ) et
boxe et de sports de                                     trouve les moyens
                         Utilise la parade chassée
percussion gestion                                       de renverser la
                         pour accélérer la contre.
énergétique et filières                                  situation
énergétiques
                                                         Gère ses efforts et
                                                         reste maître de ses
                                                         actions
                                                            Sécurité :
                                                                               Sécurité :
     Sécurité :                                         Adapte ses choix
                                 Sécurité :                              Fait respecter seul le
Risques et prévention                                     techniques en
                         Rester protégé en défense                        règlement dans le
dans les pratiques de                                      fonction du
                            comme en attaque.                                rôle d'arbitre
       combat                                           comportement de
                                                                                central.
                                                         son adversaire




LES SITUATIONS ET EXERCICES POUR PROGRESSER AU NIVEAU 4
(d'après P LEGRAIN)

Situation de découverte de techniques et de règles d'action




Exemple d'enchaînement à réaliser
1, 2, 3,4 : Revers figure sauté croisé, esquive en retrait.
5 : Fouetté bas de l'autre jambe, parade bloquée
6 : Sans reposer, fouetté figure même jambe, parade en opposition.
7, 8 : Chassé tournant médian de l'autre jambe, parade de protection
Objectif : Diversifier les actions et contrôles sur les lignes basse, médiane et haute en coups de pieds, crois
sautés, tournants et combinaison des trois.
Description : un élève se déplace de façon variée et se stabilise pour présenter des cibles destinées à être to
aux pieds en fonction d'un ordre pré-établi.
Consignes : Se déplacer pour se replacer.
Critères de réussite : les hanches sont de profil ; la jambe est tendue à l'impact. Je peux doubler ma frappe
Critères de réalisation :
- rester équilibré : mes poings ne descendent pas pendant l'action.
- contrôler la puissance de la touche.
- Enchaîner rapidement et de manière fluide.
Situation d'assaut à thème



Objectif : se protéger sur la ligne haute et anticiper pour
riposter.

But : anticipation d'attaques et construction de riposte.

Description : l'attaquant boxe en direct bras avant/bras
arrière et en fouetté figure jambe avant/jambe arrière. Le
défenseur doit anticiper les actions de fouetté pour
riposter en fouetté bas dans la jambe d'appui.




Situations d'assauts libres
Ces situations sont pour l'élève l'occasion de connaître les critères de réussite de ses actions (critères d'effic
en attaque, critères de vulnérabilité en défense, critères de réactivité et d'efficacité en riposte) et d'identifier
niveau en comparaison avec la performance des autres.

En attaque : je dois toucher mon adversaire, c'est-à-dire circonscrire ses déplacements, feinter, enchaîner su
différentes lignes des actions de poing et de pied. Mon objectif consiste à répondre aux critères techniques
précision de l'assaut pour être reconnu plus efficace que mon adversaire.

En défense : toutes les incertitudes sont présentes. Je dois me protéger par des actions cohérentes (parades,
esquives) sur différentes lignes, me déplacer pour optimiser l'espace d'affrontement et déstabiliser mon
adversaire.

En riposte : je ne connais aucun paramètre de l'attaque. Je fais face à toutes les alternatives d'attaque pour
organiser mes ripostes sur le mode de l'efficacité. Je tente systématiquement de toucher en dernier et de co
un score positif.

La présentation utilisée correspond à un tableau de mise en relation :
- de principes opérationnels traités à chaque fois dans une dominante (attaque / protection / riposte ) ;
- d'objectifs d'action correspondant aux compétences à développer pour que le principe s'opérationnalise ;
- de situations d'apprentissage destinées à illustrer les moyens mis en oeuvre pour développer ces compéten
- d'observables de l'action permettant de délivrer les consignes relatives à l'action proposée et de valider les
changements comportementaux à l'issue de la situation. On pourra donc envisager de s'intéresser à l'objecti
suivant et mettre en place les conditions de la situation correspondante.
ZOOM SUR UNE SEANCE, REPERES ET CONSEILS …
1 - EXEMPLE D'UNE UTILISATION DES DIFFERENTS TYPES DE SITUATIONS
LORS D'UNE MEME LECON

Echauffement général : situations ludiques
Echauffement spécifique : rappel des principes appris dans la leçon précédente : assaut adapté
La leçon : apprentissage de nouvelles règles techniques : duo, coopération
Réinvestissement en situation d'opposition : opposition définie avec rôles déterminés,
exemple :
- A attaque, B neutralise
- A attaque, B neutralise et riposte
- A attaque, B cherche à contrer
Re-contextualisation dans des assauts à thèmes ( voire assauts libres en fonction du niveau de
pratique)

2 - INSISTER SUR LES PRINCIPES PEDAGOGIQUES POUR SECURISER LA
NECESSAIRE MISE EN SITUATION D'AFFRONTEMENT A DIVERSES ETAPES DU
PROCESSUS D'APPRENTISSAGE:

1. Dans la leçon, il faut contextualiser progressivement l'action, pour que l'élève entre dans
l'action en toute sécurité.

2. Dès l'échauffement, activer les grandes fonctions, et entrer progressivement dans
l'opposition (en situation ludique ?)

3. Dans le domaine de la boxe française, les points de vue sont divergents quant à accepter
d'avoir la tête ou pas comme cible. Nous pensons qu'il est important d'interdire la tête comme
cible pour un débutant en début de cycle. Mais tout dépend par la suite des caractéristiques
comportementales des élèves : des attitudes, plus que du niveau de pratique ou du niveau de
classe des élèves.

4. Renseigner l'élève sur des critères de réussite précis ( réussir 7 fois sur 10 à …)

5. Faire des priorités : le contrôle de la touche nous préoccupera plus que de savoir s'il a bien
touché avec la pointe pour réaliser un fouetté.

6. Apprendre à solliciter les segments avant puis arrière.

7. Apprendre les parades avant les esquives, pour rester à distance de garde.

8. Intégrer les actions des poings, avec les actions des pieds.

9. Les chassées frontaux, swing, croisés, et tournants sont à différer dans l'apprentissage, car
les mouvements sont balistiques, avec une perte de repères visuels donc difficilement
contrôlables.
10. Faire varier le rythme d'exécution de l'attaque par rapport au niveau de pratique : d'un
armé lent, précis et contrôlé, à un armé rapide mais précis.

11. Dans l'apprentissage, alterner l'attaque avec la défense qui y est liée, la défense
comprenant la protection et la riposte.

12. Il est nécessaire de proposer des situations fermées dans un premier temps, puis semi-
ouvertes, puis ouvertes : progressivement, on augmente l'incertitude évènementielle, on
améliore la protection, on augmente le nombre de touches, on varie les parades.

13. Pour les débutants, il s'agira d'éliminer l'incertitude temporelle au début : le défenseur
décide du moment d'attaque de l'adversaire, seulement par la suite l'attaquant décidera de
l'opportunité temporelle de son attaque.

14. Il faut développer des réponses flexibles chez l'élève : passer d'une remise à des ripostes
en variant les lignes, en variant les techniques, et en variant les trajectoires.

15. Effectuer une progression : apprendre des enchaînements ( de poings, de pieds, de poings-
pieds, de pieds-poings), ensuite diversifier l'action sur les lignes (en attaque et en défense),
puis augmenter progressivement l'incertitude à gérer. Pour gérer l'incertitude spatiale, on peut
donner en consignes 2 cibles, puis 2 lignes, puis 3 cibles et 3 lignes.

16. Au début, il faut prendre en compte l'appréhension des élèves L'appréhension de
l'attaquant à toucher des cibles réelles L'appréhension du défenseur à être touché, et à se
protéger efficacement sans fuir.

17. La complexité : des compétences sont développées dans des situations simples, et on les
intègre ensuite dans un contexte d'opposition avec des incertitudes et des exigences.

18. Le dosage : respecter les caractéristiques des élèves, laisser un temps de récupération en
fin de séance, pour récupérer, analyser sa prestation, formuler des objectifs et des projets pour
les séances à venir.

19. La difficulté : l'action des pieds reste un problème : la ligne médiane est le maximum
faisable pour les élèves dans les premières phases d'apprentissage ; la ligne basse est utile
pour un travail musculaire en flexion sur la jambe d'appui ; la ligne haute sert à accéder à la
face adverse sans compensation corporelle excessive, ce qui nécessite de la souplesse.

20. La socialisation : favoriser l'émergence des rôles dans les situations d'apprentissage,
l'élève doit les distinguer pour mieux les assumer (attaquant, défenseur, partenaire).

21. Appareillage : La mixité est à envisager mais à ne pas forcer. Il va s'agir d'appareiller les
élèves en fonction de leurs caractéristiques morphologiques, et surtout en fonction de leur
taille, pour éviter une contrainte supplémentaire dans l'apprentissage de la distance de touche.
Cela dit, il est fortement conseillé de laisser aux élèves le choix de leurs partenaires. Les
groupes affinitaires seront majoritaires dans le début du cycle et pourront être reformés dans
les échauffements, et pourquoi pas lors des rencontres de fin de leçon, où il s'agira de
rencontrer plusieurs adversaires et d'interagir entre tireurs, arbitres, juges, chronométreurs.
22. Quelques indices quantitatifs : par exemple, le nombre de fois où l'élève : - touche - atteint
les lignes haute / médiane / basse - effectue la liaison poing / pied - pare / esquive - effectue 2,
3, 4 touches - finit l'action.

23. Quelques indices qualitatifs : par exemple, le nombre de fois où l'élève : - est équilibré -
est de profil - est à distance (de poings ? de pieds ?) - se protège - arme ses coups - contrôle la
touche - est précis sur la cible.