Your Federal Quarterly Tax Payments are due April 15th Get Help Now >>

M1 Aménagement, urbanisme et développement by sbw10468

VIEWS: 119 PAGES: 24

									institut d’aménagement, de tourisme et d’urbanisme




                                                                   Master professionnel




                                                         M1 :
                                   Aménagement, urbanisme et
                                    développement touristique
                                                    durables

       Options :
       -Stratégie de territoire et projet d’urbanisme
       -Aménagement et gestion des équipements, sites
       et territoires touristiques
       -Paysage, et évaluation environnementale dans
       les projets d’urbanisme et de territoires




Université Michel de Montaigne – Bordeaux 3 – 33607 PESSAC CEDEX
Tél secrétariat : 33-(0)5 57 12 44 47
Fax : 33-(0)5 57 12 45 35
e-mail : amenagement@.u-bordeaux3.fr
web : www.iatu.u-bordeaux3.fr
              L’institut d’aménagement, de tourisme et d’urbanisme de
              l’Université de Bordeaux 3 assure les formations professionnalisées aux
              métiers de l’aménagement, de l’urbanisme et du tourisme depuis 1976. Il
              propose cinq diplômes de niveau bac+3 à bac+5.

              Licence Professionnelle Ingénierie de projets de solidarité internationale

              L3 Aménagement de l’espace, urbanisme de développement territorial
              durables »

              Master professionnalisant :

              -M1 « Aménagement, urbanisme et développement touristique
              durables »

              -M2 spécialité « Stratégie et maîtrise d’ouvrage de projets d’urbanisme »
              (Remplace le DESS urbanisme opérationnel « ville en projet »)

              -M2 spécialité « Aménagement et gestion des équipements, sites et
              territoires touristiques » (Remplace le DESS Aménagement et Gestion
              des Stations Touristiques)

              -M2 Spécialité « Paysage et évaluation environnementale dans les
              projets d’urbanisme et de territoires »

Les 3 spécialités de master sont inscrites dans la mention « Géographie et Aménagement »




Institut d’aménagement, de tourisme & d’urbanisme
Université Michel de Montaigne – Bordeaux 3 – 33607 Pessac cedex

Secrétariat : Madame Michèle JOURDAN Tel : 33 – (0)5 57 12 44 47
Fax : 33- (0)5 57 12 45 35
e-mail : amenagement@u-bordeaux3.fr
web : www.iatu.u-bordeaux3.fr
Directeur de l’Institut : Maurice GOZE
Professeur en aménagement de l’espace et urbanisme

Service formation continue
Tel secrétariat : 33 – (0)5 57 12 47 00
e.mail : formation.continue@.u-bordeaux3.fr




                                               1
Organisation générale .......................................................................................................3
Compétences et savoirs visés ....................................................................................................................... 4
    Métiers............................................................................................................................................................................ 5
    Champs d’insertion professionnelle................................................................................................................................ 6
Poursuites d’études proposées pour les titulaires de la 1ère année du Master non admis en M2 à
l’IATU : .............................................................................................................................................................. 7
Partenariats mis en place avec les branches professionnelles et/ou les entreprises ou autres
organismes : .................................................................................................................................................... 7
Modalités d’accès à la première année de Master ( M1) : .......................................................................... 8


Organisation de la formation ............................................................................................9
Tableau des enseignements du M1 ............................................................................................................. 10
Contenu des enseignements du M1 ............................................................................................................ 11
    1-Tronc commun .......................................................................................................................................................... 11
    2-Enseignements de l’option : stratégie et maîtrise d’ouvrage d’urbanisme................................................................. 13
    3-Enseignements de l’option : Paysage, et évaluation environnementale des projets d’urbanisme et de territoires ... 17
    4-Enseignements de l’option : stratégie et maîtrise d’ouvrage d’urbanisme : Aménagement touristique ..................... 19
Membres de l’équipe pédagogique du M1 .................................................................................................. 22
Conditions d’accès, Inscriptions ................................................................................................................. 23
    Master (1ère année)....................................................................................................................................................... 23




                                                                                          2
                                                                  Organisation générale



                                                      M1 professionnel : Aménagement,          M2 professionnel : Aménagement,
                                                       urbanisme et développement           urbanisme et développement touristique
                                                            touristique durables                   durables : 3 spécialités.

                                                                      option « Stratégie   Spécialité « Stratégie et maîtrise d’ouvrage de
                                                                      et maîtrise          projets d’urbanisme »
                                                                      d’ouvrage de         Responsable :
                                                                      projets              M. Goze (24 CNU)
                                                                                           2 parcours :
L 3 Parcours 2 : Aménagement de l’espace, urbanisme




                                                                      d’urbanisme »
                                                                                           - Stratégie de territoire et projet d’urbanisme
                                                                                           - Patrimoine urbain et projet
        et développement territorial durables




                                                                                           cohabilitation avec l’Ecole d’Architecture et de
                                                                                           Paysage de Bordeaux (EAPB)
                                                                                           Responsable : Jean Marie BILLA


                                                         Tronc       option « Paysage et   Spécialité « Paysage et évaluation
                                                        commun       évaluation            environnementale des projets d’urbanisme et
                                                                     environnementale      de territoires »
                                                                     des projets           Responsable :
                                                                     d’urbanisme et de     P. Ménard (24 CNU)
                                                                     territoires »
                                                                                           cohabilitation avec l’Ecole d’Architecture et de
                                                                                           Paysage de Bordeaux (EAPB)
                                                                                           Responsable : V. Tricaud




                                                                     option                M2
                                                                     « Aménagement         Spécialité « Aménagement touristique »
                                                                     touristique »         parcours Aménagement et gestion des
                                                                                           équipements, sites et territoires touristiques
                                                                                           (AGEST)
                                                                                           Responsable :
                                                                                           A. Escadafal (24 CNU)

                                                                                           cohabilitation avec l’IUP de l’Université de Pau et des
                                                                                           Pays de l’Adour
                                                                                           Responsable :
                                                                                           Vincent Vlès (24 CNU)




                                                                                    3
Parcours d’admission et passerelles :

     Master professionnel                                            Entrée directe issue d’autres
             M2                                                      M1 (R ou P)
        3 spécialités                                                En priorité, aménagement de
                                             300 ECTS                l’espace       et      urbanisme,
                                                                     géographie,          architecture
                                                                     (dossiers, entretiens)


     Master professionnel                                            Sortie vers M2 Recherche ou
             M1                                                      professionnels notamment ceux
            IATU                             240 ECTS                des Instituts de l’APERAU



                                        Entrée : 180 ECTS
    En priorité, L3 aménagement de l’espace et urbanisme, tourisme, architecture, paysage,
 environnement, selon les places disponibles, sciences politiques, géographie, AES, droit public,
       sociologie, histoire, sciences de la vie, sciences économiques, sciences de gestion,


Compétences et savoirs visés
- L’interdisciplinarité comme principe :

Le recrutement de ce Master est pluridisciplinaire et sa pédagogie active est conçue dans un esprit
interdisciplinaire qui s’impose dans les champs de l’aménagement de l’espace et de l’urbanisme. Il
a pour ambition d’élargir et de renforcer les formations initiales de chacun, et non de les effacer. La
formation se veut attentive à établir un langage et une culture commune, des passerelles entre des
étudiants d’origines différentes qui exerceront des métiers diversifiés et en adaptation
constante
L’esprit dans lequel s’inscrit le projet pédagogique est de contribuer par l’aménagement et
l’urbanisme à un développement territorial économiquement viable, socialement équitable et
écologiquement acceptable. Le développement durable est devenu un référentiel majeur de la
planification et du renouvellement urbain et de la conduite des projets touristiques.
Aménagement et urbanisme, à fortiori dans un esprit de développement territorial durable,
sont des carrefours disciplinaires mobilisant une variété de savoirs et de techniques au service de la
compréhension d’une base problématique complexe et évolutive et de pratiques transversales
d’interventions aux effets multidimensionnels et en interaction dynamique.
L’objectif est donc de donner aux étudiants une formation pluridisciplinaire et appliquée leur
permettant de développer une compréhension interdisciplinaire des mécanismes de réflexion et
d’action sur l’aménagement, l’environnement, l’urbanisme, le tourisme selon des principes de
développement territorial durable.
Le défi est celui de la gestion de systèmes complexes de facteurs interdépendants impliquant une
pluralité d’acteurs à des échelles territoriales variées en conciliant différentes temporalités.

- Une pédagogie associant savoirs et savoirs faire en confrontation au terrain :

La formation est membre de l’Association pour la Promotion de l’Enseignement et de la Recherche
en Aménagement et en Urbanisme (APERAU), dont elle applique la charte pédagogique. Elle se
soumet régulièrement aux évaluations de cette association internationale d’Instituts



                                                  4
d’aménagement et d’urbanisme. Elle est également membre de l’Association of European Schools
of Planning (AESOP),

Tout au long de la formation, encadré par des universitaires et des professionnels, l’étudiant
acquiert des connaissances théoriques, une variété de techniques, de méthodes et de pratiques mises
en application dès le M1 ou acquises dans la perspective des ateliers des spécialités de Master 2.
 Ces savoirs et savoirs faire sont propres à servir les domaines respectifs :
     - de l’observation spatiale, du diagnostic territorial approfondi et de la compréhension des
         dynamiques spatiales et des jeux d’acteurs et des caractéristiques de la demande sociale aux
         différentes échelles du territoire,
     - du choix d’une stratégie négociée, de la conception, de la programmation, de la conduite des
         projets d’aménagement ou d’urbanisme et/ou de développement touristique et de leur
         évaluation environnementale ex ante et ex post.
Ils permettent d’identifier les principales problématiques, les systèmes d’acteurs et les politiques
qu’ils mettent en œuvre dans les champs respectifs mais intégrés de l’aménagement et de
l’urbanisme, du tourisme, du développement durable, d’en comprendre les logiques institutionnelles
et les techniques, d’en apprécier les compétences.
Fondamentalement, le Master met l’accent sur les politiques publiques et les méthodes de la
conception et du management de projets territoriaux touristiques ou de stratégies d’urbanisme, selon
des démarches financièrement pertinentes, socialement équitables et écologiquement acceptables à
travers la planification intégrée et l’évaluation.
Dans ce M1, le tronc commun permet l’acquisition des fondamentaux techniques et culturels :
historiques, institutionnels, juridiques et financiers…. Les options apportent un début de
spécialisation au choix de l’étudiant, pouvant déboucher naturellement sur les spécialités proposées
en M2.
Les savoirs théoriques, et les savoirs faire méthodologiques acquis s’articulent ainsi aux approches
empiriques dans les ateliers de terrain et au cours du stage de 3 mois. Le mémoire permet à
l’étudiant de conduire une réflexion approfondie en s’initiant à la recherche à partir d’un sujet
problématisé qui peut s’appuyer sur le stage. (Cf. charte du mémoire et du stage)
Au plan méthodologique, comme déjà dans le L3 préparatoire « Aménagement de l’espace
urbanisme et développement territorial durable », l’étudiant apprend à travailler en réseau et en
utilisant les moyens de communication modernes. Il est formé à l’utilisation de bases
d’informations variées en sachant les repérer y accéder et les exploiter dans un esprit critique.

Comme dans la vie professionnelle, les méthodes pédagogiques conduisent l’étudiant à travailler
individuellement et en équipe selon des rythmes et des temporalités différentes. Elles le préparent
à s’inscrire dans des équipes multidisciplinaires, dans des processus et dans des procédures, en
mobiliser opportunément des savoirs faire et des capacités de proposition et de décision pour mettre
en œuvre des projets ajustables sur le court, le moyen et long terme.

L’association des étudiants « Étudiants en Aménagement et urbanisme de Bordeaux » leur permet
de trouver des financements et de prendre des initiatives et propres à enrichir ces apports
pédagogiques tout en créant le lien entre les formations et les générations.

Métiers

Ce Master 1 contribue à former des professionnels cultivés et de haut niveau dans les champ de
l’urbanisme de l’aménagement et du développement touristique ou de l'évaluation
environnementale des projets. La formation des aménageurs, urbanistes, développeurs touristiques
ou spécialistes du paysage et de l’évaluation environnementale suppose en effet des connaissances
fondamentales pluridisciplinaires à côté d'enseignements méthodologiques et techniques spécifiques
appliquées dans une démarche interdisciplinaire.



                                                 5
À terme le but est de former à des métiers de conception et de conduites de projets ou d’actions
collectives cohérentes ou de mise en cohérence des initiatives multiples, dans l’espace, dans les
champs de l'urbanisme, du développement touristique, de l’habitat, des équipements, des espaces
publics, des paysages, des activités et de la protection et la mise en valeur des patrimoines culturels,
productifs ou naturel. Cette mission doit intégrer différentes fonctions, en articulant des échelles
territoriales multiples et en les projetant selon des temporalités variées.

Les métiers de référence sont ceux de : chargé d’études, chargé de missions, chef de projets,
monteurs d’opérations… Ce sont aussi ceux des cadres d’emplois des collectivités territoriales et de
leurs EPCI, particulièrement d’ingénieur subdivisionnaire territorial dans l’option « urbanisme,
aménagement et paysages » à l’issue du M2, sans exclure la voie des attachés territoriaux possible
au stade du M1, particulièrement dans l’option « urbanisme et politique de la ville» de ce concours.

S’agissant de l’option stratégie et maîtrise d’ouvrage de projets d’urbanisme, les
caractéristiques de la formation répondent, en outre, aux exigences de l’Office Professionnel de
Qualification des Urbanistes (OPQU) organisme de certification professionnelle avec lequel notre
institut a passé une convention qui permet aux étudiants de demander la qualification provisoire
d’urbaniste, dès l’obtention de leur diplôme de M2, qui sera pérennisée au bout de quelques années
d’exercice.

Pour les urbanistes, l’OPQU a publié un « référentiel des métiers des urbanistes » qui comprend
7 domaines d’activités du cœur du métier d’urbaniste :

- Analyse et prospective territoriale
- Animation de projets territoriaux et urbains
- Conception urbaine
- Gestion territoriale
- Mise en œuvre de projets territoriaux et urbains
- Production d’opérations
- Productions des savoirs

Champs d’insertion professionnelle

Le débouché naturel de ce M1 est l'une des 3 spécialités professionnelles de M2 proposée par
l'IATU :
- M2 « stratégie et maîtrise d’ouvrage de projets d’urbanisme » (Tronc commun et parcours
stratégie de territoires et projets d'urbanisme ou parcours Patrimoine urbain en projets)
- M2 « Aménagement, Gestion des Équipements, Sites et Territoires Touristiques »
- M2 « Paysage et évaluation environnementale dans les projets d'urbanisme et de territoires »
Nous leurs conseillons aussi les M2 des Instituts affiliés à l'APERAU
Toutefois, au sortir du M1, les étudiants répondent à un profil de chargé d’études ou d’opération en
aménagement de l’espace et urbanisme pouvant s’employer dans les bureaux d’études ou
organismes opérationnels
Ils peuvent aussi tenter les concours d’attaché territorial, option « urbanisme et politique de la ville
». Appartenant à un cadre d’emploi administratif de catégorie A, les attachés exercent leurs
fonctions dans une spécialité, notamment l’urbanisme. Ils sont amenés à participer à la conception,
à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques d’urbanisme ou être chargés des actions
d’aménagement. Ils exercent des fonctions d’encadrement, de direction de bureaux ou de services.
 À terme, les métiers sont ceux du diagnostic territorial et de la proposition et de la conduite
d’actions et de projets stratégiques, de la coordination d’acteurs aux logiques variées, du conseil à la
maîtrise d’ouvrage, de la planification et du montage d’opérations dans les champs de l'urbanisme,
du logement, du management touristique, du paysage et de l'évaluation environnementale.




                                                     6
Les employeurs sont des bureaux d'études et de conseil, les collectivités territoriales, les services de
l'État, les organismes d'aménagement ou d'habitat (SEM, promoteurs privés ou sociaux), les
organismes de développement de promotion et de gestion touristiques

Poursuites d’études proposées pour les titulaires de la 1ère année du
Master non admis en M2 à l’IATU :
Les étudiants issus du M1 et non admis en M2 peuvent être candidats aux M2 des nombreux
Masters d’aménagement des autres universités notamment auprès des partenaires de l’APERAU
(Association pour la promotion de l’Enseignement et de la recherche en aménagement et en
urbanisme). La crédibilité acquise par l’Institut, devrait faciliter, cette insertion.

Partenariats mis en place avec les branches professionnelles et/ou les
entreprises ou autres organismes :
L’équipe pluridisciplinaire assure l’élaboration du projet pédagogique en association avec les
professionnels et les partenaires institutionnels. Ce fut aussi le cas pendant 25 ans pour le
contenu du DESS » urbanisme opérationnel », de la MST « aménagement et développement
territorial durables » et du DESS « Aménagement et gestion des stations touristiques » (AGEST).

Les partenaires institutionnels et les professionnels participent significativement à l’enseignement et
les pratiques pédagogiques sont en liaison permanente avec le monde professionnel. En
conséquence, l’ensemble des enseignements repose sur les pratiques de l’apprentissage du savoir-
faire du chargé d’études débutant, l’étudiant étant placé, dès la première année, et éventuellement
depuis l’année du L3 « aménagement urbanisme et développement territorial durable », dans la
situation de la mise en application du savoir pour du faire.

Cette contribution essentielle à cette spécialité des acteurs de l’environnement de l’urbanisme ou du
tourisme, à l’origine et au service des projets et programmes des collectivités locales, représente une
ouverture sur le monde du travail et un potentiel de conseils pour aider les étudiants dans leurs
choix d’orientations. Nombre des professionnels concernés sont d’anciens étudiants de nos
formations MST et/ou DESS, certains ayant désormais atteint les plus hautes responsabilités
professionnelles.

L’IATU a conclu des conventions spécifiques avec la Direction Régionale de l’Équipement, la CUB
et l’A’urba qui lui confèrent un accès privilégié à des données et études qui alimentent les ateliers
pratiques. Ces conventions doivent permettre une programmation d’une partie des stages proposés.

Les enseignants de l’IATU tirent leur bonne connaissance des acteurs et réseaux de l’aménagement
de leur participation, au titre de l’expertise locale et nationale, à la définition ou à la mise en œuvre
de projets aux côtés des professionnels. L’Institut d’Aménagement de Tourisme et d’Urbanisme
participe également à la formation d’agents, de l’État, de personnels et d’élus des Collectivités
territoriales, notamment en partenariat avec le CNFPT ou le CIFP.

Les stages sont, bien sûr, le support de professionnalisation le plus abouti. Ils s’effectuent dans des
organismes privés ou publics en charge de projets d’aménagement ou de gestion de projets et
d’équipements touristiques, dans des structures d’étude ou de montage de projets d’urbanisme ou
d’habitat. Ils sont d’une durée de trois mois en M1 et de 3 à 5 mois en M2 et donnent lieu à
présentation d’un rapport en plus de la soutenance d’un mémoire problématisé devant un jury
associant universitaires et professionnels.




                                                   7
Les professionnels sont également impliqués dans le suivi et le placement de chaque promotion. Ils
participent au Conseil de perfectionnement réunit pour garantir l’adaptation du contenu de la
formation au marché de l’emploi. Cette contribution essentielle des acteurs représente une ouverture
sur le monde du travail et un potentiel de conseils pour aider les étudiants dans leurs choix
d’orientation.

L’aide à l’embauche est appuyée par les anciens diplômés de l’Instituts, figurant dans un
annuaire qui permet de suivre leur devenir, et par le réseau des professionnels, notamment un
ancien élève responsable d’un cabinet de recrutement en cadres territoriaux.

Le financement de la formation peut bénéficier du versement de la taxe d’apprentissage et des
contrats d’études proposés par les partenaires professionnels.


Modalités d’accès à la première année de Master ( M1) :
Formation initiale
L’entrée en M1 est prioritairement ouverte, sur dossiers puis entretiens, aux étudiants ayant une
formation en aménagement et urbanisme, architecture ou en environnement. Les effectifs peuvent
être complétés par des étudiants issus d’autres L3 sciences politiques, géographie, histoire, AES,
droit public, sociologie, sciences économiques, sciences de gestion, de certaines licences
professionnelles associées à une expérience professionnelle, en fonction des places disponibles
(pour des raisons de capacités et de modalités pédagogiques).

Formation continue
Tous les cas particuliers sont étudiés, notamment en fonction des réglementations relatives à la
validation des acquis. La VAP et la VAE permettent d’admettre des étudiants en formation continue
conformément aux textes en vigueur.

Les stagiaires de formation continue sont issus du monde professionnel et ont, au minimum, 3 ans
d’expérience, le plus souvent dans des métiers liés au développement local, à l’urbanisme ou à
l’environnement. Ils peuvent bénéficier d’un aménagement de leur temps de travail pour pouvoir se
rendre en cours, le plus souvent dans le cadre d’un congé de formation. Les coûts de cette formation
(payante) sont assurés, dans la majorité des cas, par les structures qui emploient ces personnes ou
par les fonds de formation auxquels cotisent ces organismes; plus rarement, ces dépenses sont prises
en charge par les intéressés eux-mêmes, parfois aussi par les ASSEDIC dans le cadre d’une
reconversion professionnelle.




                                                 8
                           Organisation de la formation
Le M1 proposé par l’I.A.T.U. s’organise à plein temps sur une année universitaire dont la
rentrée est mi-septembre.
L’année M1 propose en premier semestre un tronc commun de cours interdisciplinaires sur
lequel s’adossent, en second semestre, 3 options possibles recommandées pour l’accès aux
spécialités respectives en M2 :

- Stratégie et maîtrise d’ouvrage de projets d’urbanisme

- Aménagement et gestion des équipements, sites et territoires touristiques

- Paysage et évaluation environnementale dans les projets d’urbanisme et de territoires

(VOIR TABLEAU DE PRESENTATION CI-APRES)

Des possibilités d’échanges de cours entre les options sont ouvertes dans la limite des contraintes
des emplois du temps.

1- Pour les étudiants de l’option Stratégie et maîtrise d’ouvrage de projets d’urbanisme :
- En UE5 : deux cours à choisir entre « Mobilité et politique des transports», « Villes et
agglomérations européennes en mouvement », « Planification et évaluation environnementale »,
« Évaluation environnementale des projets »
- En UE 6 : un cours à choisir entre « données urbaines et politiques territoriales » ou « Analyse et
politique du paysage »

2 - Pour les étudiants de l’option Aménagement et gestion des équipements, sites et territoires
touristiques:
- En UE 6 : deux cours à choisir entre «Tourisme éthique et développement durable », « Enjeux
environnementaux du tourisme », « Aménagement du littoral » ou « Gestion des espaces naturels »

3 - Pour les étudiants de l’option Paysage et évaluation environnementale dans les projets
d’urbanisme et de territoires
- En UE5 : un cours à choisir entre « Assainissement » ou « Mobilité et politique des transports»
- En UE 6 : un cours à choisir entre « données urbaines et politiques territoriales »
ou « Aménagement du littoral »

Les modalités d’évaluation des étudiants reposent sur le contrôle continu (prestations écrites et
orales individuelles ou en groupes) un rapport de stage et une soutenance de mémoire devant un
jury.




                                                 9
Tableau des enseignements du M1


                                                                                                              Volume horaire
                                         Contenu des enseignements                          Coef.                étudiant
                                                                                                    Crédits
                                                                                                                semestriel

   1er semestre                   Cours communs aux 3 options
UE 1 Espace et          Politiques d’aménagement ; Droit de l’environnement. Analyse
stratégie               spatiale (Formes d’organisation de l’espace). Management de
d'aménagement           projet de territoire                                                 5        15           104


UE 2 Financement de     Financement local ; Institutions et financements européens ;
l'aménagement           Montages financiers d’opérations                                     4        12           52

UE 3 Langue appliquée                Anglais, Espagnol de l’aménagement                      1        3            48
Total 1er semestre                                                                                    30           204
 2ème semestre                                      options
                  Option stratégie et maîtrise d'ouvrage de projets d'urbanisme

UE 4 - Stage, mémoire Stage, rapport, mémoire                                                3        9           3 mois
UE 5 Histoire et        Histoire des villes et des formes urbaines. Histoire des
politiques urbaines     politiques urbaines. Économie immobilière et politiques du
                        logement. Mobilité et politique des transports. Villes               4        12           113
                        européennes en mouvement. Données urbaines et politiques
                        territoriales
UE 6 Urbanisme          Diagnostic urbain et projet de territoire. Analyse des formes et
                                                                                              3       9            96
appliqué                composition urbaine
Total 2ème semestre                                                                                   30           209
Total M1                                                                                              60           413
  Option paysage et évaluation environnementale des projets d’urbanisme et de territoires
UE 4 – Stage, mémoire Stage, rapport, mémoire                                                3        9           3 mois
UE 5 - Gestion des      Gestion de l’eau ; ; Assainissement ; Planification et évaluation
risques et des          environnementale ; Évaluation environnementale des projets           4        12           83
nuisance
UE 6 - espaces          Écologie du paysage ; Analyse et politique du paysage ;
naturels, paysages et   Gestion des espaces naturels ; Gestion appliquée d’un espace         3        9            131
écologie urbaine        naturel ; Aménagement du littoral ; Ecologie urbaine
Total 2ème semestre                                                                                   30           214
       Total M1                                                                                       60           418
      Option aménagement et gestion des équipements, sites et territoires touristiques
UE 4 – Stage, mémoire Stage, rapport, mémoire                                                3        9           3 mois
UE 5- cadres et       Institutions et métiers du tourisme ; Politiques d’aménagement
contextes d'action    touristique ; Economie et sociologie du tourisme                        4       12           84
touristique
UE 6 - projets et     Tourisme éthique et développement durable ; Enjeux
programmation         environnementaux du tourisme ; Marketing territorial et                3        9            104
touristique           touristique ; Eléments de gestion de l’entreprise
Total 2ème semestre                                                                                   30           188
       Total M1                                                                                       60           402




                                                         10
Contenu des enseignements du M1
1-Tronc commun

UE1 Espace et stratégies d’aménagement

Analyse spatiale (Formes d’organisation de l’espace) (16h cours, 4h TD)
Christel ALVERGNE
Théories et modèles de l’analyse spatiale : Les mots de l’analyse spatiale (situation, distance et
interactions) Les théories, modèles et concepts de l’analyse spatiale (théorie centre-périphérie,
théorie des lieux centraux, théorie de la diffusion spatiale, modèle gravitaire). Concepts
(polarisation, centralité, accessibilité)
Mondialisation et analyse spatiale : Mondialisation et hiérarchie (questions de mesures)
Mondialisation et territoires : émergence de nouveaux espaces (formation des Edge Cities,
formation de corridors de transport)
 Le point de vue de quelques auteurs : Travail en groupe sur travaux de sociologues et économistes
(Pierre Veltz, Saskia Sassen, Christian Grataloup, Jacques Levy…)

Politiques d’aménagement. (32h cours, 16h TD)
Christel ALVERGNE, Michel CHANUT, Monique LAFON, Sylvie REBIERES, Corinne GELY,
Corinne LANGLOIS, Guillaume LEMONNIER

Au regard des nouvelles dynamiques spatiales en œuvre sur l’espace européen et du déplacement
des enjeux de la régulation aux niveaux de territoires en devenir, il aborde les enjeux spécifiques et
les méthodes des grandes politiques territoriales, de leur maîtrise d’ouvrage et de leur mise en
cohérence spatiale, entre Europe et décentralisation.
Sont ainsi interrogés les champs les fondements, spécificités et évolutions de la politique
d’aménagement du territoire, la prospective territoriale, les principes, méthodes et outils
d’intervention de l’aménagement du territoire et la politique régionale. des séminaires d’appui
assurés par des professionnels pose les grandes problématiques et les modalités d’intervention de la
politique de la ville, de la politique des monuments historiques, de la gestion des déchets… éclairés
par ceux qui les mettent en œuvre au titre de l’État, de la Région ou des EPCI à fiscalité propre
Bibliographie indicative :
Christel Alvergne et François Taulelle, Du local à L’Europe : les nouvelles politiques
d’aménagement du territoire, Paris, Presses Universitaires de France, 2002, 304 p.
Christel Alvergne Pierre Musso DATAR. Les grands textes de l'aménagement du territoire et de la
décentralisation, Paris : La Documentation française, 2003. 400 p.
Claude Lacour, Aliette Delamarre et Muriel Thouin 40 ans d’aménagement du territoire -
Collection : Territoires en mouvement, DATAR, Paris, 2003, 152 p.
Pierre Merlin, L'Aménagement du territoire en France, Études, Ladocumentation Française, 2007,
174 p.

Droit de l’environnement (16h cours)
Serge SOUMASTRE
Ce cours dégage les enjeux environnementaux, la fonction et l’évolution du droit de
l’environnement dans ses trois dimensions internationale, européenne et nationale. Il pointe les
problèmes d’articulation des législations. Il présente les principes des instruments du droit de
l’environnement, le système d’acteurs et le contentieux qui le mettent en œuvre et la réparation des
dommages.
Bibliographie :
J. Morand-Deviller, Le droit de l'environnement, Paris, PUF (Que sais-je ?)


                                                 11
M. Prieur, Droit de l'environnement, Précis Dalloz, 5e éd., 2004
V. Inserguet T Brisset, Droit de l'environnement, Eyroles, Paris, 2005
Charbonneau S. Droit communautaire de l'environnement, L'Harmattan - Logiques Juridiques,
2006 , 295 P.
N. De Sadeleer et Ch.-H. Born, Droit internaltional et communautaire de la biodiversité, Dalloz,
Paris, 2004
R. Romi, Droit international et européen de l'environnement, Paris : Montchrestien , 2005.- 367 p

Management de projet de territoire (12h cours, 8h TD)
Battitta BOLOQUY
Cet enseignement, appuyé sur l’expertise, a un caractère méthodologique et est éclairé par des
études de cas.

Il examine successivement, les enjeux, les moyens et l’organisation d’une démarche prospective, les
critères et les dangers d’un diagnostic de territoire. La maîtrise d’ouvrage territoriale et sa synthèse
à travers la fonction et la démarche d’un chef de projet, les types de commandes d’études et la
conduite d’une commande d’étude sont ensuite développés.

UE2 Financement de l’aménagement

Financement local (24h cours)
Michel CABANNES
Ce cours s’appuie sur la recherche universitaire et sur la pratique d’une gestion concrète des
finances locales par un universitaire adjoint aux finances d’une grosse commune de la communauté
urbaine de Bordeaux (Pessac).

Il assure une initiation aux finances publiques avant de se centrer sur les mécanismes du
financement local et les enjeux structurels de sa réforme. Il privilégie le management financier et
fiscal de l’intercommunalité et donne un éclairage des charges budgétaires à court et à long terme
de certains choix de développement et d’aménagement.

Institutions et financements européens (16h cours)
Christel ALVERGNE
Ce cours assure une présentation des institutions européennes, de leurs orientations politiques et des
modes de financement de celles-ci à travers des exemples de montages réels appliqués à l’espace
des régions françaises.
Bibliographie indicative :
Louis Cartou, Jean-Louis Clergerie, Annie Gruber, Patrick Rambaud, L'Union européenne, 6e
édition Dalloz Collection : Précis Droit public - Science politique      2006 905 pages
Marc Challeat, Les fonds structurels européens,     4e édition La documentation française
D.A.T.A.R. Collection : Territoires en mouvement        2006, 104 pages

Montages financiers d’opérations (12h cours)
Thierry AVESQUE
Enseignement appuyé sur l’expertise de la Caisse des Dépôts et Consignations. Présentation des
principes de montage financier public et privé et des outils de l’économie mixte et des différences
avec un montage public d’opérations. Données générales sur l’ingénierie immobilière ; acteurs,
montage opérationnel, bilan d’opération, montage juridique, montage financier
Analyse de cas concrets dans le champ de l’immobilier d’entreprise, des études à la réalisation.
Perspectives du partenariat public privé dans l’aménagement urbain, d’une part, et dans le champ du
tourisme en termes de résidences de tourisme et de réhabilitation d’immobilier de loisir, d’autre
part.



                                                  12
UE3 Langues appliquées

Les sujets abordés concernent l’organisation territoriale, respectivement, des pays anglo-saxons ou
ibériques et les problématiques du tourisme de l’environnement ou de l’urbanisme

Anglais appliqué à l’aménagement (24hTD)
Kathryn Lee VALENTE
Espagnol appliqué à l’aménagement (24h TD)
Lorenna ORDORIKA

2-Enseignements de l’option : stratégie et maîtrise d’ouvrage d’urbanisme

UE5 Histoire et politiques urbaines

Histoire des politiques urbaines (28h Cours) (Pré requis pour le M2)
Maurice GOZE
Cet enseignement est nourri par un axe de recherche conduit par l’enseignant dans la durée. Il
procède d’une analyse longitudinale des politiques urbaines à partir de la fin du XIX °siècle. Au
regard des transformations des contextes économiques et sociaux, d’urbanisation et des
représentations politiques de la ville, il analyse l’évolution des logiques des politiques urbaines, des
institutions et des instruments réglementaires et financiers qui les servent, en dégageant leur portée
réelle et leurs impacts sur l’espace urbain à moyen terme et dans la structuration de la ville
contemporaine et de ses enjeux. Sont ainsi étudiés dans leurs spécificités et leurs articulations, les
évolutions de l’aménagement du territoire, de l’organisation territoriale, de la législation des
monuments historiques, du droit de l’urbanisme et de la politique du logement.
Bibliographie indicative :
Duby Georges (dir.), Histoire de la France urbaine, tomes IV et V, Le Seuil, 1984.
Flamant Jean-Paul, Loger le peuple, essai sur l’histoire du logement social, La Découverte, 1989,
369 pages
Fourcaut Annie, Le monde des grands ensembles, Créaphis, 2004, 255 pages.
Fernandez Alexandre et Goze Maurice, l'entreprise et l'habitat 50 ans d'histoire, Confluences
Gaudin Jean Pierre, les nouvelles politiques urbaines, Que sais je, PUF
Quilliot Roger et Guerrand Roger-Henri, Cent ans d'habitat social : une utopie réaliste, Albin
Michel 176P.
Topalov Christian, Le logement, histoire d’une marchandise impossible, P.F.N.S.P. 1987, 437
pages

Histoire des villes européennes (21h cours) (Pré requis pour le M2)
Olivier RATOUIS
Après un rappel des grands mouvements d’urbanisation depuis la fin du Moyen-Age, ce cours
entend poser un certain nombre de questions portant sur la manière et les raisons pour lesquelles les
villes, depuis le XVIIIème siècle, sont devenues les centres d’une nouvelle organisation soscio-
politique, économique et culturelle. L’apparition de la banlieue, qui accompagne l’industrialisation
et ses effets de concentration de population, sera étudiée, en particulier dans la remise en cause de
l’ancienne opposition ville / campagne. On s’intéressera diversement aux besoins et aux moyens
d’une comparaison des villes, mesure du phénomène démographique et spatial, qui conduit à forger
des notions ou à leur donner des contenus nouveaux (agglomération, métropole) ; aux phénomènes
de localisation internationale ou nationale différenciée des villes et de leur croissance ou encore, à
l’occasion, aux figures générées par la ville (flâneur ou chômeur de la métropole européenne de la
fin du XIXème siècle, et autre consommateur de la ville d’après la seconde guerre mondiale). On


                                                  13
étudiera les phases successives de l’histoire des villes au XXème siècle et les politiques de
modernisation urbaine (entre-deux-guerres, reconstruction, grands ensembles, villes nouvelles)
comme relevant d’un processus de production de l’urbain, autrement dit mobilisant des acteurs (des
professions, des pouvoirs et des savoirs), des outils, des espaces et des populations. On s’interrogera
enfin sur la persistance et la pertinence de la notion de ville aujourd’hui.
Bibliographie indicative :
Bairoch Paul, 1985, De Jéricho à Mexico. Villes et économie dans l’histoire, Gallimard
Benevolo Leonardo, 1983, Histoire de la ville, Parenthèses
Bourillon Florence, 1992, Les villes en France au XIXème siècle, Paris : Orphir
Duby Georges (dir.), Histoire de la France urbaine, Seuil, T.4. La ville de l’âge industriel (1983),
T.5. La ville aujourd’hui (1985)
Lepetit Bernard, 1988, Les villes dans la France moderne (1740-1840), Paris : Albin Michel
Pinol Jean-Luc (dir.), 2003, Histoire de l’Europe urbaine, Paris : Seuil, 2 vol..

Économie immobilière et politique du logement (20h cours)
Maurice GOZE
Ce cours fondé sur la recherche et l’expertise auprès des collectivités locales et de l’État met en
évidence les mécanismes contre intuitifs des économies foncières et immobilières et de leur
articulation.
Les spécificités des biens immobiliers, leur relation aux politiques monétaire, budgétaire et
financière ainsi qu’aux transformations sociales sont mises en évidence pour expliquer les crises et
les impacts sur la structuration de l’espace. Les enjeux, les objectifs et les instruments des politiques
nationales et locales de l’habitat sont ensuite développés.
Bibliographie indicative :
Gomez Elodie, Driant Jean-Claude, Herbert Béatrice, Connaissance des marchés locaux de l'habitat
: Les principales sources d'information existantes et leurs limites d'utilisation, ANAH, 2005, 106
pages
Goze Maurice, Le logement entre tensions et crise, Études foncières, n°112, 2004, P.P. 9-24
Granelle Jean Jacques et Vilmin Thierry (dir.), L'articulation du foncier et de l'immobilier, ADF
188P.
Quilichini Paule, La politique locale de l’habitat, Éditions du Moniteur, 2006, 411P.
Repentin Thierry, Les facteurs fonciers et immobiliers de la crise du logement, rapport
d’information, Commission des affaires économiques et du plan, N°442, Sénat, Juin 2005
Segaud Marion, Brun Jacques et Driant Jean-Claude (dir.), Dictionnaire de l’habitat et du logement,
Armand Colin, 2003, 451 pages

Mobilité et politiques des transports (20h cours)
Jean Pierre LANNES
Cet enseignement fondé sur les études et le conseil aux collectivités locales, analyse les évolutions
et les pratiques de la mobilité, leur impact environnemental, celui des infrastructures sur la
structuration de l’espace, et, en retour, celui des densités et des localisations. Il présente les
instruments de connaissance de ces phénomènes notamment via les enquêtes ménages. Il étudie les
outils et les expériences de planification intermodale des transports et déplacements à l’échelle de
vastes ensembles territoriaux.
Bibliographie indicative :
Dupuy Gabriel, Le point sur la dépendance automobile, La Documentation française, 2006
Jouve Bernard (sous la direction de), Les politiques de déplacements urbains en Europe :
l’innovation en question dans cinq villes européennes, Paris, L’Harmattan, 2003, 190 p.
Wiel Marc, Ville et mobilité un couple infernal ?, Collection Mondes en cours Éditions de l'Aube,
2005, 96 P.




                                                  14
Villes et agglomération européennes en mouvement, un panorama :
application (24 h TD)
Olivier RATOUIS
À travers des études de cas choisis dans l’espace urbain européen, sera identifiée et analysée
l’identité historique, structurelle (spatiale et socio-économique), et politique de grandes villes
remarquables pour leurs caractères spécifiques. La méthode d’analyse ici mise en œuvre doit
permettre d’aborder et de comprendre le développement général de ces villes métropoles comme un
processus continu repéré dans les diverses formes d’organisations socio spatiales qu’il produit, mais
également qui en contraignent le déroulement. Marseille n’est pas Bilbao …

UE6 Urbanisme appliqué

Données territoriales et état des lieux : application (20h TD)
Agnès CHAROUSSET, Robert LUCANTE, Corinne GELY
L’objectif est de proposer une exploitation méthodique et économe de la collecte et de la mise en
forme des données descriptives des territoires, espaces et lieux. Ces données décrivant les états
successifs de la matière urbaine proviennent tant des bases organisées que du travail de terrain, pour
lequel un cadre méthodologique rigoureux est tracé. Données économiques et sociales, flux et
structures, données de MOS, sont confrontés aux outils de saisie et de restitution géo-référencés.
Les bilans, constats et autres états des lieux sont soigneusement distingués du concept de diagnostic.
Des politiques territoriales bâties sur ces observatoires sont ensuite présentées, dont certaines en
complément du cours économie immobilière et politiques du logement.

Diagnostic et projet de territoire : application (40h TD)
Jean Claude MARGUERITTE / Agnès BERLAND-BERTHON
Cet atelier est l’occasion de découvrir et de s’emparer d’un terrain concret pour réaliser une
simulation professionnelle de participation à la construction d’un projet de territoire. Par le biais de
l’établissement d’un diagnostic, c’est l’objectif de la construction d’un avis expert –informé et
problématisé-, permettant d’engager aux côtés d’une maîtrise d’ouvrage identifiée une dynamique
de transformation urbaine, qui est ici poursuivi.
Le diagnostic urbain se fonde sur l’examen des rapports entre un groupe social et son territoire, qui
est son bien collectif. Il vise à évaluer les écarts à la norme (présentée comme modèle d’équilibre)
d’un sujet (qui est le commanditaire), la capacité du sujet à retrouver l’équilibre (le pronostic) puis à
proposer un mode de régulation qui permette le retour à cette norme
Ce diagnostic conduit de manière itérative est engagé à partir d’une émergence de problématique ou
de projet, non pas dans un but de simple connaissance mais dans le but d’évaluer la capacité d’une
démarche de projet à se développer.
La position de l’équipe d’études est ainsi, avant tout, celle d’un médiateur entre un objet et un sujet,
entre un territoire et les acteurs du système d’action territorial. Les méthodes classiques de l’analyse
stratégique (Godet) sont invoquées (FFOM). Le passage itératif au projet s’opère via définition
d’enjeux et d’orientations.
Cette étape permet ainsi de passer d’une connaissance cumulative (état des lieux) sur un territoire à
un savoir-faire stratégique de conception et de gestion d’un changement socio-spatial et territorial
attendu.

Analyse des formes urbaines et composition urbaine (36h TD)
Agnès BERLAND-BERTHON, Stéphane HIRSCHBERGER
Tout urbaniste doit être capable de prendre la mesure du statut et du rôle joués par la forme urbaine
et architecturale lors de la production d’un projet d’urbanisme et des règles qui en accompagneront
la mise en œuvre. Il s’agit de le préparer à cette responsabilité en l’y exerçant.
L’exercice, encadré par un universitaire et un professionnel, a pour objectif d’apprendre à voir la



                                                  15
ville en la parcourant physiquement. Cette expérience sensible de promeneur urbain les conduit
dans un premier temps à identifier et choisir des situations urbaines spécifiques (activités
ferroviaires ou viticoles, enclaves d’habitat social, par exemple) du territoire parcouru. Ils vont
mesurer et restituer, dans un second temps, de manière détaillée les caractéristiques spatiales
(tailles, distances, surfaces, volumes, prospects, densités), et fonctionnelles (les espaces publics, les
espaces collectifs, les espaces privés, les différentes modalités d’usage ou d’occupation du sol, etc)
qui les constituent afin d’identifier leurs dimensions qualitatives. Dans un troisième temps, il est
demandé aux étudiants, organisés en équipes pluridisciplinaires, de faire une proposition succincte
de composition urbaine. Selon une problématique définie par l’équipe, celle-ci est fondée sur les
particularités de la situation urbaine étudiée avec l’objectif d’en développer les potentialités et les
atouts
Bibliographie indicative :
FNAU, Habitat et formes urbaines Densités comparées et tendances d'évolution, Fédération
Nationale de Agences d'Urbanisme, 2006, 272 p.
Rémy Alain, La morphologie urbaine, collection U




                                                  16
3-Enseignements de l’option : Paysage, et évaluation environnementale
des projets d’urbanisme et de territoires
UE5 Gestion des risques et des nuisances

Gestion de l’eau (20h cours)
 Bouchra El OIFFI
Rappel des notions d’hydrologie et introduction des notions d’hydrogéologie. Réglementation,
méthodes et outils de lutte contre la pollution et de traitement des eaux. Régulation des
ruissellements en milieu urbain ; les outils de planification (SDAGE, SAGE, contrats de rivière).
Méthodes d’estimation des besoins.
Drobenko, Bernard, Droit de l’eau, Mémentos du LMD, Gualino éditeur, 2007, 330P.

Assainissement (20h TD)
Bouchra El OIFFI
Traitement des déchets et des boues, gestion et traitement des sols pollués. Études de cas de
reconversion d’une décharge en milieu urbain. Les exemples de l’estuaire de la Gironde et du
Bassin d’Arcachon viennent illustrer les enjeux et l’application des instruments de la gestion
durable et équilibrée des milieux naturels.

Planification et évaluation environnementale (23h TD)
Philippe MÉNARD
Acquisition des connaissances théoriques et des outils méthodologiques permettant d’établir le
diagnostic environnemental d’une ville ou d’un territoire, d’identifier ses enjeux et ses besoins
environnementaux, d’évaluer les incidences des plans et programmes sur l’environnement. La lutte
contre les nuisances urbaines, la préservation de la biodiversité et des paysages, l’économie des
ressources naturelles sont les principaux thèmes abordés à travers apprentissages méthodologiques
et études de cas.
Trois exercices sont proposés aux étudiants : établissement d’un diagnostic environnemental,
l’élaboration du volet environnemental d’un Plan d’Aménagement et Développement Durable, d’un
Plan Local d’Urbanisme l’évaluation des incidences d’un document d’urbanisme sur
l’environnement.

Évaluation environnementale des projets d’aménagement (20 h TD)
Philippe MÉNARD)
Évaluation des incidences des projets d’urbanisme (zones d’habitat, zones d’activités, équipement
urbain) et de territoires (infrastructures de transports, équipements de loisirs, production et transport
d’énergie…)
 L’enseignement explique les différentes phases de l’évaluation environnementale d’un projet (le
cadrage, l’analyse de l’état initial, l’analyse comparative des scénarios, l’évaluation des incidences
et les mesures d’insertion, le suivi et bilan a posteriori). Il présente les principaux indicateurs
environnementaux (le sol et le sous-sol, l’eau, les espaces naturels, le paysage, les activités
économiques, l’habitat et l’urbanisme, l’air la santé), ainsi que les méthodes d’évaluation des
impacts sur les milieux naturels et humains et le panel des mesures permettant de réduire ou
compenser les impacts négatifs.




                                                  17
UE6 Espaces naturels, paysages, écologie urbaine

Écologie du paysage (12h cours)
Catherine ANDRÉ
Les concepts, les méthodes, les applications à la gestion de l’espace et à l’aménagement.
Bibliographie indicative :
Burel Françoise et Baudry Jacques, Écologie du paysage. Concepts, méthodes et applications, Paris,
TEC & DOC, 1999, 362 p.
Clergeau Philippe, Une écologie du paysage urbain, Editeur : Apogée, Sept 2007, 136 p

Analyse et politique du paysage (24H cours)
Emmanuelle HEAULMÉ
L’identité paysagère composition et reconnaissance, l’analyse sensible, l’insertion paysagère des
projets d’aménagement, la gestion du paysage. Cet enseignement constitue une initiation aux
moyens et techniques d’observation et d’interprétation du paysage et des politiques qui s’attachent à
leur préservation en termes institutionnels, techniques, réglementaires et de partenariats d’acteurs.
Les exemples retenus concernent les entrées de ville, l’espace péri urbain, les autoroutes et les
lignes à haute tension.
Bibliographie indicative :
Briffaud, Serge, Les spectacles de la nature : essai sur le paysage et la culture visuelle de
l’occident. Paris, Ed. Odile Jacob, 2004
Grellois Christian, Le droit du paysage in « Patrimoine et paysages culturels, Editions Confluences,
2001
Pitte J-R, Histoire du paysage français, Paris, Taillandier, 2003, 444 p

Gestion des espaces naturels (24h cours)
Philippe MÉNARD
Les politiques, les outils et les acteurs, les méthodes de gestion par grands types d’écosystèmes
(zones humides, forêts, landes et pelouses sèches, espaces agricoles en déprise)
Bibliographie indicative :
Von Plauen Frédérique, L’accès à la nature : droit virtuel ou droit réel ? Etude comparative en
droit français et en droit suédois. Actualité Juridique Droit Administratif (AJDA), 21 octobre 2005.
Revue n°36, pp. 1984 à 1989.

Gestion appliquée d’un espace naturel (25h TD)
Philippe MÉNARD
Ateliers d’études de cas de gestion d’espaces naturels, sur le terrain.

Aménagement du littoral (30h TD)
Catherine ANDRÉ
Ateliers d’études de cas de gestion d’hydro systèmes sur le terrain : approche privilégiée des
questions posées par la littoralisation de l’urbanisation. Application de la Loi Littoral.

Écologie urbaine (16h TD)
Catherine ANDRÉ
Ateliers d’études de cas de problématiques environnementales dans la ville
Bibliographie indicative :
Dubois-Maury Jocelyne, Les risques naturels et technologiques, Problèmes politiques et sociaux n°
908, - La Documentation Française- janvier 2005
Grafmayer Yves & Joseph Isaac, L'École de Chicago : naissance de l'écologie urbaine, Armand
Colin, Paris, 1979



                                                  18
4-Enseignements de l’option : stratégie et maîtrise d’ouvrage d’urbanisme :
Aménagement touristique

UE5 Cadres et contextes d’action touristique

Institutions et métiers du tourisme (24 h cours)
Etienne PROUST
Approche fonctionnelle : tourisme émissif, réceptif, secteurs du tourisme Approche institutionnelle,
institutions et métiers : organisations supranationales, nationales
(Ministère délégué au tourisme, autres ministères), local, institutions et métiers en organismes
parapublics, sphère privée
Approche territoriale : institution et métiers en station touristique,en communes et
intercommunalités

Politiques d’aménagement touristique (35 h cours)
Vincent VLÈS, Jean-Luc BOULIN, Nathalie CHAULET
La station touristique dans l’économie : l’économie des services liés à l’hébergement, les retombées
économiques de l’aménagement des stations.
Le marché de l’immobilier des stations touristiques : les évolutions de la demande des touristes, les
rigidités de l’offre des stations, le financement de l’immobilier de loisir, les dynamiques du marché
de l’immobilier en station (la saisonnalité de la fréquentation des stations littorales, les mutations
des stations de montagnes, les stations thermales, les stations du patrimoine, les parcs à thème et de
loisirs).
Le projet touristique dans l’aménagement du territoire français : un bouillonnement d’idées et de
velléités parfois antagonistes, les aménagements touristiques et stations nouvelles, les Missions
d’aménagement du littoral, l’équipement des stations de montagne, le service d’Etudes et
d’Aménagement Touristique de la Montagne, l’incitation à l’émergence de « stations rurales ».
Les lois d’aménagement et le développement des stations de montagne : la protection et
l’aménagement des stations de montagne, l’aménagement, la protection et la mise en valeur du
littoral, la nouvelle répartition des compétences entre les collectivités territoriales.
Les contrats de station : planification décentralisée et contrats de stations.
Les modes de gestion des stations touristiques : le classement juridique et fiscal, les implications de
la notion de service public touristique, l’office de tourisme associatif, l’office du tourisme à statut
d’EPIC, la société d’économie mixte locale.
Bibliographie indicative :
Merlin Pierre, Tourisme et aménagement touristique : des objectifs inconciliables ?, La
documentation Française, 2007, 229P.
Vlès Vincent, Politiques publiques d’aménagement touristique. Objectifs, méthodes, effets.
Collection Le Territoire et ses acteurs, Presses Universitaires de Bordeaux, 2006, 480P.

Économie et géographie du tourisme (25 h cours)
Stéphane VIROL, Jean-Pierre AUGUSTIN
L’évolution des pratiques de loisirs. Définition et emboîtement des concepts : sport, activité
physique, loisir, tourisme.
Le sport comme élément de la culture contemporaine. Les interprétations cardinales du fait sportif.
Les grandes tendances sociologiques : individualisation des pratiques, diversification et
délocalisation des activités. L’évolution des comportements et des affiliations (enquêtes Insee,
Insep, Crédoc).
Approche macro-économique : les grands flux et foyers touristiques mondiaux, tourisme et PIB,
tourisme et emploi, en lien avec « Institutions et métiers du tourisme ».
Approche locale : flux et foyers touristiques intra-hexagonaux, tourisme et produit régional brut,
tourisme et développement local.



                                                 19
Bibliographie indicative :
Py Pierre, Le tourisme : un phénomène économique, La documentation française, 2007, 182P.

UE6 Projets et programmation touristique

Tourisme éthique et développement durable (8 h cours, 12 h TD)
Catherine ANDRÉ, Jean-Claude GUICHENEY
Fondements et principes du tourisme durable et solidaire
Un point de départ : l’agenda 21 de Rio (sommet de la terre, CNUCED)
Nouveaux développements, nouvelles perspectives (le sommet de Johannesburg,...)
Initiatives, bonnes pratiques, référentiels
Institutions internationales
Associations professionnelles et ONG
Discours et réalités : de l’idéologie au pragmatisme ?
Le défi de la demande ou de l’acte de consommer « équitable »
La garantie de résultat
Risques et effets pervers.
Bibliographie indicative :
Cazes Georges, Lanquar Robert, L'aménagement touristique et le développement durable.
Collection Que sais-je ?, Editions PUF, 2001,127 pages
Sylvie Brunel, Le développement durable 2e édition P.U.F. Collection : Que sais-je ?
N°3719, 2007, 128 pages

Enjeux environnementaux du tourisme (12h cours, 18h TD)
Catherine ANDRÉ, Yohann ROBERT
L’environnement : une ressource et /ou une contrainte au développement du tourisme.
On pourra travailler sur des milieux avérés du tourisme comme le littoral mais aussi l’espace
montagnard de manière à croiser et cartographier les deux dimensions.
L’environnement est soumis à un arsenal de protections qu’elles soient réglementaires, foncières ou
contractuelles. Quels sont les outils, les acteurs ? Est-ce une sanctuarisation des espaces naturels ?
Sont-elles des freins au développement de projets ?
Le suivi des impacts touristiques sur le milieu récepteur, source de validité des productions
touristiques pourrait être abordé de deux manières :
D’une manière synchrone en comparant 2 types d’activité touristique antagonistes sur un même site.
D’une manière diachrone en voyant l’évolution de chacune de ces activités séparément.
Il faut donc insister sur le caractère temporel, induit ou direct des impacts.
Le suivi sous-entend une certaine démarche et des outils appropriés à l’évaluation
environnementale.
Enfin la gestion des impacts : mesures compensatoires, remédiation
On abordera également les méthodes et systèmes de contrôle et de qualification environnementale,
les mesures concrètes pour adapter les produits, notamment d’hébergement, aux contraintes
techniques et aux attentes des clientèles (Hotelcert, Ecocamps...)

Marketing territorial et touristique (12 h cours, 18 h TD)
Alain ESCADAFAL, Jean-Luc BOULIN, Cédric NAFFRICHOUX
Du projet de territoire au projet touristique.
Les fondements du marketing adaptés au contexte territorial : le rôle particulier du rapport du
touriste au territoire, les composantes de l’attractivité d’une destination.
Les grands principes de l’adaptation de l’offre, la gestion du portefeuille produits aux différents
niveaux d’un territoire.
Étude de cas.




                                                 20
Éléments de gestion de l’entreprise touristique (10 h cours, 17 h TD)
Alain ESCADAFAL, Jean Jacques CARIOU
Découverte des mécanismes fondamentaux de l’équilibre financier d’une entreprise : cycles
comptables, formation du Compte de Résultat et du Bilan. Le financement de l’investissement et
l’équilibre financier de l’entreprise. Éléments d’analyse financière : productivité, sécurité
financière. Etude de cas de création d’un site d’accueil touristique : liens avec l’étude de marché,
détermination des éléments d’exploitation, financement, optimisation.




                                                21
Membres de l’équipe pédagogique du M1

1) Enseignants chercheurs

ALVERGNE Christel, Maître de conférences (HDR) en aménagement de l’espace et urbanisme
IATU Bordeaux 3
ANDRÉ- SUDRIE Catherine, PRAG de Biologie IATU Bordeaux 3
AUGUSTIN Jean Pierre, Professeur des universités en aménagement de l’espace et urbanisme
Bordeaux 3
BERLAND-BERTHON Agnès, Maître de conférences en aménagement de l’espace et urbanisme
IATU Bordeaux 3
CABANNES Michel, Maître de conférences de Sciences économiques Université Bordeaux 4
CARIOU Jean-Jacques, Professeur agrégé de sciences de gestion au lycée Hôtelier de Gascogne à
Talence
El OIFFI Bouchra, Ingénieur de Recherche, Université Bordeaux 1.
ESCADAFAL Alain, Maître de conférences en aménagement de l’espace et urbanisme IATU
Bordeaux 3, responsable de la spécialité de master professionnel « aménagement touristique »
GOZE Maurice, Professeur des universités en aménagement de l’espace et urbanisme (IATU) BX3,
Directeur de l’IATU et responsable de la spécialité de Master stratégie et maîtrise d’ouvrage de
projets d’urbanisme
HEAULME Emmanuelle, Chargée de cours à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et de
Paysage de Bordeaux membre du CEPAGE
HIRSCHBERGER Stéphane, Architecte, Maître-assistant titulaire à l’Ecole Nationale Supérieure
d’Architecture et de Paysage de Bordeaux
MÉNARD Philippe, PAST Qualifié aux fonctions de Maître de conférences en Aménagement de
l’espace et urbanisme IATU Université Bordeaux 3
PROUST Etienne, Professeur Agrégé de géographie au lycée Hôtelier de Gascogne à Talence
 RATOUIS Olivier, Professeur des universités en aménagement de l’espace et urbanisme IATU
BX3,
VIROL Stéphane, Maître de conférences de Sciences économiques Université Bordeaux 4

2) Professionnels

AVESQUE Thierry, Directeur territorial à la Direction Régionale Aquitaine de la Caisse des Dépôts
et Consignations
BOLOQUY Battitta, Directeur du Conseil de Développement du Pays Basque
BOULIN Jean-Luc, Directeur de la MOPA, mission régionale de coordination des réseaux Offices
de Tourisme et Pays d’Accueil
CHANUT Michel, Directeur général adjoint du Conseil Régional d’Aquitaine
CHAROUSSET Agnès, Directrice d’études à l’A’urba
CHAULET Nathalie, Chargée de mission direction du tourisme du Conseil Régional d’Aquitaine
GELY Corinne, Directrice du service habitat au Conseil Général de la Gironde
GUICHENEY Jean-Claude, Chargé de mission au Conseil Economique et Social d’Aquitaine
LAFON Monique, Chargée de mission auprès du Préfet de Région chargée de la politique de la
ville
LANGLOIS Corinne, Architecte Urbaniste de l'Etat, Architecte des Bâtiments de France
LANNES Jean Pierre, Directeur adjoint co-fondateur de l’agence EREA
LEMONNIER Guillaume, Ingénieur territorial à la CUB
LUCANTE Robert, Directeur d’études à l’A’urba
MARGUERITTE Jean Claude, Directeur des Services Techniques et de l’Urbanisme Ville de
LORMONT


                                              22
NAFFRICHOUX Cédric, Directeur de l’Office de Tourisme du Pays Foyen en Gironde
ORDORIKA Lorena, écologue Ingénieur à la Communauté de Commune des Grands Lacs
REBIÈRE Sylvie, Directrice DU GIP DSU de l’agglomération bayonnaise
ROBERT Yohann, Chargé d’études qualification environnementale, François Tourisme Consultants
SOUMASTRE Serge, Directeur à la DIREN Aquitaine




Conditions d’accès, Inscriptions
Master (1ère année)

Le recrutement en M1 se fait en fonction des places disponibles (les équipements et les limites
d’encadrement des ateliers de terrain contraignent à limiter l’effectif par une admission sur dossier).
La formation s’adresse en priorité à des étudiants ayant validé une licence, MST1, ou équivalent, en
priorité, L3 aménagement de l’espace et urbanisme, tourisme, architecture, paysage, environnement,
selon les places disponibles, sciences politiques, géographie, AES, droit public, sociologie, histoire,
sciences de la vie, sciences économiques, sciences de gestion



g Pour la constitution du dossier de candidature (sur titres français), contacter :
 UFR GEOGRAPHIE ET AMENAGEMENT
 Institut d’Aménagement de Tourisme et d’Urbanisme
 Secrétariat : Bât. E – 3ème étage – porte 313
 05 57 12 44 47 - Fax : 05 57 12 45 35
 E-mail : amenagement@u-bordeaux3.fr
 Télécharger le dossier de candidature : http://www.iatu.u-bordeaux3.fr


g Pour la constitution du dossier de candidature (sur titres étrangers), consulter le site
     http://www.u-bordeaux3.fr – VIE ETUDIANTE - Rubrique : Etudiants étrangers

g Pour des renseignements administratifs
   Université Michel de Montaigne BORDEAUX 3
   Service de la Scolarité                                Heures d’ouverture : du lundi au vendredi
   BUREAU DES MASTERS                                          de 9h à 11h et de 13h30 à 16h
   Equivalences                                   (Fermé le MARDI MATIN et le VENDREDI APRES-MIDI)
   Etudiants étrangers
                                                       Attention ! Le Service de la Scolarité sera fermé :
   33607 PESSAC CEDEX
                                                                  du 28 juillet au 17 août 2008.
   Tél. : (33) 05 57 12 44 02                   (fin août : ouverture l’après-midi uniquement de 13h 30 à 16h)
   E-mail : admissions.masters@u-bordeaux3.fr




Pour une validation d’acquis professionnels ou des acquis de l’expérience, contacter :
  Service commun de Formation continue (Bât. J – 1er étage, porte 115)
  Tél. 05 57 12 47 00 - E-mail formation.continue@u-bordeaux3.fr




                                                    23

								
To top