Examen de la structure des comits de slection des by xbh15356

VIEWS: 0 PAGES: 7

									Examen de la structure des comités de sélection des
subventions (CSS)

Courtes biographies des membres
du Comité consultatif sur l’examen de la structure des CSS



Adel Sedra                                   Nils Petersen

Mark Bisby                                   B. Mario Pinto

Nick Cercone                                 Susam Pfeiffer

M. Elizabeth Cannon                          Gary Slater

Patrick Desjardins                           Nancy Van Wagoner

Michael Gibbons, MBE                         Warwick Vincent

Peter March                                  Carolynn Watters



Adel Sedra (président) – Le professeur Sedra est titulaire d’un baccalauréat en
sciences de l’Université du Caire (Égypte), ainsi que d’une maîtrise en sciences
et d’un doctorat de l’University of Toronto; tous les grades ont été obtenus dans
le domaine du génie électrique.

Il s’est joint au corps professoral de l’University of Toronto en 1969, où il a été
nommé professeur agrégé en 1972 et professeur titulaire en 1978. De 1986 à
1993, il a été directeur du Département du génie électrique (qui est aujourd’hui le
Département de génie électrique et informatique). Le 1er juillet 1993, il a été
nommé vice recteur, doyen et directeur des études de l’University of Toronto,
poste qu’il a occupé pendant neuf ans. M. Sedra s’est joint à l’University of
Waterloo à titre de doyen de la Faculté de génie le 1er juillet 2003.

Le professeur Sedra se spécialise en microélectronique. Ses recherchent portent
sur la théorie et la conception de circuits pour les systèmes de communication et
d’instrumentation, et il a rédigé quelque 130 articles. À la fin des années 1970 et
au début des années 1980, il a été l’un des premiers chercheurs à œuvrer dans
le domaine alors nouveau des techniques de filtrage à condensateurs commutés.
Plus récemment, il s’est intéressé aux filtres intégrés accordables et adaptatifs.
Ses contributions à l’enseignement du génie comprennent l’ouvrage intitulé
Microelectronic Circuits, dont il est le coauteur et qui a été réédité cinq fois et
traduit dans neuf langues.

Mark Bisby – Le professeur Bisby est titulaire d’un doctorat et d’une maîtrise de
l’Oxford University. Il a obtenu son premier poste de professeur au Département
de physiologie médicale de l’University of Calgary en 1973. Il est devenu
professeur titulaire en 1983 et est demeuré à cette université jusqu’en 1989. Au
cours de cette période, il a occupé les postes de vice doyen à l’enseignement
médical et de vice doyen en sciences médicales, et il a également été président
du Neuroscience Research Group. En 1989, il a été directeur du Département de
physiologie de la Queen’s University (Kingston). En novembre 1997, il a quitté ce
poste pour occuper celui de directeur de la Direction des programmes du Conseil
de recherches médicales du Canada. En 1989 1990, il a été président de la
Fédération canadienne des sociétés de biologie et, en 1992 1993, il est devenu
président de la Société canadienne de physiologie.

Les intérêts scientifiques de M. Bisby ont évolué, passant de l’étude du transport
des protéines et des lipides dans les cellules nerveuses, ainsi que des processus
qui s’y rattachent, à l’étude des mécanismes en cause dans la régénération des
nerfs. Plus récemment, il s’est penché sur les événements inopportuns dans les
processus régénératifs qui se produisent après la survenue de blessures des
nerfs et qui entraînent une douleur chronique.

À titre de vice président du Portefeuille de la recherche des IRSC, il a travaillé
avec les instituts membres, le milieu de la recherche et d’autres intervenants
pour établir le programme de recherche des IRSC et maintenir et améliorer un
environnement favorisant l’excellence dans la recherche sur la santé au Canada.

Nick Cercone – Le professeur Cercone est titulaire de diplômes en génie et en
informatique et est actuellement le doyen de la Faculté des sciences et du génie
de l’Université York. Il a été professeur et doyen de la Faculté d’informatique de
la Dalhousie University de 2002 à 2007. Auparavant, il a été directeur du
Département d’informatique de l’University of Waterloo, vice recteur adjoint à la
recherche et doyen des études supérieures à l’University of Regina, puis
directeur du Département d’informatique de la Simon Fraser University. Dans
tous ces établissements, il a mis sur pied de nouveaux programmes et a
augmenté le corps professoral.

Les intérêts scientifiques de M. Cercone comprennent l’intelligence artificielle, la
linguistique computationnelle, la découverte du savoir et l’exploration des
données. Il est professeur au Département de génie et d’informatique à
l’Université York.
M. Cercone a siégé à divers comités de sélection des subventions (CSS) du
CRSNG, notamment le CSS interdisciplinaire, le Comité de sélection des
Bourses Steacie, le Comité de sélection des projets stratégiques et le Comité de
sélection des projets de recherche concertée sur la santé. En outre, il a siégé à
des comités de sélection d’autres organismes et programmes, tels que la
Fondation canadienne pour l’innovation et le Programme des chaires de
recherche du Canada.

M. Elizabeth Cannon – La professeure Cannon occupe le poste de doyenne de
la Schulich School of Engineering à l’University of Calgary. Auparavant, elle a été
professeure et directrice du Département de génie géomatique de l’University of
Calgary. Elle est titulaire d’un baccalauréat en mathématiques de l’Acadia
University, ainsi que d’un baccalauréat, d’une maîtrise et d’un doctorat en génie
géomatique de l’University of Calgary.

Par ses recherches de pointe et son enseignement dans le domaine de la
navigation par satellite pour les applications terrestres, aériennes et maritimes,
elle a acquis une excellente réputation internationale en géomatique.
Mme Cannon travaille au GPS depuis 1984, tant dans l’industrie que dans le
milieu universitaire, et elle a publié plus de 95 articles de revues et
175 communications de conférence. Ses recherches ont porté sur le
développement de nouveaux systèmes intégrés, d’algorithmes et de méthodes
de navigation par satellite qui ont été utilisés avec succès dans divers domaines,
comme la navigation des véhicules, l’agriculture de précision et l’inspection en
vol des aéronefs. Les résultats de ses recherches ont été commercialisés,
notamment par l’octroi de licences de logiciels à plus de 200 organismes dans le
monde et lui ont valu une Bourse commémorative E.W.R. Steacie en 2002.

Mme Cannon a siégé Comité de sélection des subventions en génie civil (CSS 6)
du CRSNG de 1997 à 1999, au Comité de réaffectation des fonds en 2001-2002
et au Comité des partenariats de recherche de 2003 à 2006.

Patrick Desjardins – Le professeur Desjardins est titulaire d’une chaire de
recherche du Canada à l’École Polytechnique de Montréal, dont les recherches
visent à développer une meilleure compréhension à l’échelle de l’atome de la
caractérisation des couches minces et des réactions aux interfaces des
matériaux ciblés pour des applications avancées dans les domaines de la
microélectronique et de l’optoélectronique, deux domaines qui englobent
l’industrie des télécommunications par fibre optique et celle du stockage et du
traitement des données. M. Desjardins est directeur du Groupe de recherche en
physique et en technologie des couches minces, un centre de recherche voué à
l’étude de la physique et de la technologie des couches minces, surfaces et
interfaces qui compte 28 professeurs de l’École Polytechnique de Montréal et de
l’Université de Montréal. M. Desjardins est également président du Comité des
affaires scientifiques de NanoQuébec, qui est un réseau provincial de
laboratoires universitaires où sont menées des recherches en nanoscience et en
nanotechnologie.

Michael Gibbons, MBE – Le professeur Gibbons est conseiller stratégique,
Science and Technology Policy Research, à la Sussex University. Avant
d’occuper son poste actuel, il a été secrétaire général de l’Association des
universités du Commonwealth jusqu’en août 2004. Auparavant, il a été directeur
fondateur du Programme of Policy Research in Engineering Science and
Technology à l’University of Manchester, et directeur, Research and Technology
Transfer, à cette même université. Le professeur Gibbons s’intéresse activement
aux politiques scientifiques et technologiques en général, mais il a également
réalisé des travaux sur le processus d’innovation technologique dans l’industrie
et sur l’évaluation de la recherche. Il est le coauteur de deux ouvrages
importants sur les notions dynamiques de la production du savoir : New Modes
of Knowledge Production et Re-thinking Science, ouvrages qui, aux yeux de
certains, ont alimenté la majeure partie du débat actuel sur les politiques
scientifiques. Les résultats de ces travaux ont été appliqués avec vigueur par le
gouvernement de l’Afrique du Sud, qui a adapté la notion de recherche du
deuxième mode pour transformer son système d’éducation supérieure. De 2002
à 2003, il a été membre du Economic and Social Research Council de Grande
Bretagne, et président du Research Priorities Board de l’organisme. Il a été
conseiller expert auprès du Parliamentary Science and Technology Committee,
et il est consultant auprès de l’OCDE depuis de nombreuses années.

M. Gibbons est actuellement président du conseil d’administration de la Quest
University, la première université privée sans but lucratif au Canada.

Peter March – Le professeur March est le directeur de la Division des
mathématiques de la National Science Foundation des États Unis. Auparavant, il
a été président du Département de mathématiques de l’Ohio State University.
Ses recherches englobent le mouvement brownien sur les variétés, la diffusion à
valeurs mesures, la probabilité appliquée et la théorie de la probabilité.

Nils Petersen – M. Petersen est directeur général de l’Institut national de
nanotechnologie (INN), du Conseil national de recherches du Canada. Il est
titulaire d’un doctorat en chimie de la California Institute of Technology et d’un
baccalauréat en chimie de l’University of Western Ontario (UWO), située à
London, en Ontario.

Après avoir occupé des postes à la Cornell University et à la Washington
University Medical School, il s’est joint en 1981 au corps professoral du
Département de chimie de l’UWO. Au cours des années qu’il a passées à
l’UWO, M. Petersen a été vice doyen de la Faculté des études supérieures (1993
1995) et directeur du Département de chimie (1995 1999). Par la suite, il a
occupé plusieurs postes de direction à l’UWO, notamment ceux de vice recteur
adjoint à la recherche et, plus récemment, de vice recteur à la recherche. En
2004, il est devenu directeur général de l’INN et professeur de chimie à
l’University of Alberta.

Les recherches actuelles du professeur Petersen portent sur les interactions
intermoléculaires dans les membranes biologiques, particulièrement l’étude de la
dynamique et de la répartition des molécules dans les membranes, afin de
comprendre les communications intercellulaires, la transduction des signaux,
ainsi que l’adhésion et la locomotion des cellules.

Il a siégé au CSS en biologie cellulaire et au Comité de sélection des projets de
recherche concertée sur la santé, comités dont il a été le président. En outre, il a
siégé au Comité de sélection des suppléments d’accélération à la découverte et
a apporté son apport à divers comités consultatifs spéciaux du CRSNG.

B. Mario Pinto – Le professeur Pinto est titulaire d’un baccalauréat en chimie et
d’un doctorat de la Queen’s University, à Kingston. M. Pinto a été directeur du
Département de chimie de 1999 à 2004, et il est actuellement vice-recteur à la
recherche à la Simon Fraser University. M. Pinto a reçu le prix Horace S. Isbell
Award, en 1992, de l’American Chemical Society, le Prix Merck Frosst, en 1993,
de la Société canadienne de chimie (SCC) et le Prix Bernard Belleau, en 2002,
de la SCC. Il est membre de l’Institut de chimie du Canada et a été élu à
l’Académie des sciences de la Société royale du Canada en 2003.

M. Pinto est un chef de file dans le domaine de la biologie chimique, ayant mis
au point des protocoles novateurs de résonnance magnétique nucléaire (IRM) et
de modélisation moléculaire pour la détermination de la structure des protéines
et l’étude de la topographie des ligands qui sont essentiels à la conception des
médicaments et des vaccins. Il a récemment obtenu un brevet pour sa
découverte sur l’effet des inhibiteurs de glycosidases comme nouveaux agents
thérapeutiques contre le diabète de type II qui se sont révélés efficaces pour
réduire les niveaux de glycémie chez les rats. Il est le fondateur de Mimos
Therapeutics, Inc.

M. Pinto a siégé au CSS en chimie organique et inorganique (CSS 24), au
Comité de direction des réaffectations de fonds du CRSNG pour les CSS en
chimie et au Comité de sélection des subventions d’accélération pour de
nouvelles possibilités exceptionnelles en chimie. Il siège actuellement au Comité
des partenariats de recherche du CRSNG.

Susan Pfeiffer – La professeure Pfeiffer est une anthropologue biologiste qui
effectue des recherches sur la biologie du squelette, le vieillissement, l’origine
des humains modernes, l’adaptation au mode de subsistance « fourrageur » et
l’anthropologie médico légale. Elle s’intéresse à la reconstitution des conditions
de vie passées des humains, à partir des caractéristiques des os et des dents,
y compris leurs propriétés biomécaniques, chimiques et histologiques. Dans ses
études des peuples anciens d’Amérique du Nord et d’Afrique du Sud, elle s’est
notamment penchée sur leur régime, leurs maladies et leur comportement. Ses
recherches portent sur la biologie squelettique, la bioarchéologie, l’estimation de
l’âge au décès et l’adaptation des anciennes populations fourragères.

Mme Pfeiffer est actuellement vice-doyenne aux études supérieures et doyenne
de l’École des études supérieures de l’University of Toronto. Elle a agi comme
représentante institutionnelle de l’université lors du récent exercice de
transformation du CRSH. En outre, elle siège actuellement au comité mixte de
l’Association canadienne pour les études avancées et des trois organismes
subventionnaires. Ce comité est chargé de se pencher sur des questions
relatives à l’appui aux étudiants des cycles supérieurs.

Gary Slater – Le professeur Slater est un spécialiste de la physique des
polymères et des macromolécules. Il s’intéresse aussi à l’électrophorèse
(technique qui permet la séparation des biomolécules en fonction de leur vitesse
différentielle dans un champ électrique), au séquençage de l’ADN, aux
microfluides et aux nanonfluides. Il s’intéresse également au projet du génome
humain, aux simulations numériques et aux applications de la théorie de la
diffusion en biophysique.

En 1984, après avoir obtenu un doctorat de l’Université de Sherbrooke, M. Slater
se joint au centre de recherche de la compagnie Xerox à Mississauga, où il y a
travaillé pendant six ans. En 1990, il s’est joint au Département de physique de
l’Université d’Ottawa et il a été nommé professeur titulaire en 1996. Entre juillet
1997 et décembre 2000, il a été vice doyen à la recherche à la Faculté des
sciences. Il a été vice-doyen à la Faculté des études supérieures et
postdoctorales de janvier 2001 à juin 2004. Depuis janvier 2005, il est doyen de
cette faculté. Il a reçu le Prix d’excellence en recherche de l’Université d’Ottawa
en 2001. Vulgarisateur scientifique hors pair, Gary Slater a tenu pendant de
longues années une chronique scientifique hebdomadaire dans La Tribune de
Sherbrooke et dans L’Express de Toronto.

M. Slater a siégé au dernier Comité de direction des réaffectations de fonds du
CRSNG pour le CSS en physique de la matière condensée. Il a également siégé
au CSS en physique de la matière condensée au milieu des années 1990.

Nancy Van Wagoner – La professeure Van Wagoner est vice rectrice adjointe à
la recherche et aux études supérieures à la Thompson Rivers Univertisy (TRU).
Auparavant, elle a été professeure de géologie et directrice de l’éducation
permanente et à distance à l’Acadia University (Nouvelle Écosse). La
professeure Van Wagoner est titulaire d’un baccalauréat en géologie de la
California State University et d’un doctorat en géologie de la Dalhousie
University. Elle s’intéresse particulièrement aux changements à l’échelle du
globe et aux cycles géochimiques. Forte de plus de 17 années d’expérience en
administration universitaire, elle a occupé des postes de haute direction au sein
de plusieurs organisations professionnelles.
Warwick Vincent – Le professeur Vincent est titulaire d’un baccalauréat en
botanique et en biologique cellulaire (avec spécialisation) de l’University of
Auckland (Nouvelle Zélande) et d’un doctorat en écologie de l’University of
California at Davis (É. U.). Il a fait des études postdoctorales auprès de la
Freshwater Biological Association, au Royaume Uni. Il est professeur à
l’Université Laval depuis 1990 et il est devenu titulaire d’une chaire de recherche
du Canada de niveau 1 en 2002.

Le professeur Vincent a réalisé des études écologiques sur les lacs, les rivières
et les zones océaniques côtières dans plusieurs parties du monde, y compris la
zone de convergence subtropicale (Pacifique du Sud), le lac Titicaca (Pérou
Bolivie), le lac Biwa (Japon) et le fleuve Saint-Laurent. Son groupe de recherche
s’intéresse particulièrement aux relations entre la vie microscopique à la base
des chaînes trophiques aquatiques et les aspects physiques des écosystèmes
aquatiques, comme l’apport en énergie solaire, la température, les régimes de
mélange et le climat.

Depuis sa première expédition en Antarctique en 1979, ses recherches, ses
ouvrages et ses articles ont porté en grande partie sur les régions polaires. Les
recherches auxquelles il se consacre actuellement ont trait aux écosystèmes
aquatiques et à la biodiversité microbienne dans l’Extrême-Arctique canadien.

M. Vincent a présidé le CSS en évolution et en écologie et le Comité de sélection
des suppléments en recherche nordique. Il est actuellement président de groupe
du CSS en sciences de l’environnement et du CSS interdisciplinaire.

Carolyn Watters – Mme Watters est doyenne de la Faculté des études
supérieures (qui chapeaute le programme de doctorat interdisciplinaire) à la
Dalhousie University et elle est également professeure à la Faculté
d’informatique et codirectrice du Web Information Filtering Lab. À titre de
membre du corps professoral, elle effectue des recherches sur l’extraction
d’information dans le Web, les interactions humain machine et les problèmes
d’accès au Web à partir d’appareils portables. Elle. En 2001, elle a été directrice
des programmes de commerce électronique, un partenariat établi entre les
facultés d’informatique, de droit et de gestion. Elle ne ménage aucun effort pour
encourager les femmes à faire carrière en informatique, et elle s’intéresse à la
perspective historique de l’informatique.

Le mandat triennal de Mme Watters au titre de membre du CSS en informatique –
a pris fin récemment.

								
To top