PICASSO LE CHAT by vts15196

VIEWS: 135 PAGES: 2

									PICASSO LE CHAT!! Par Noëllise Turgeon
Je viens de découvrir que les chats peuvent faire de la peinture. Incroyable! Toujours à la
recherche d’un bouquin sur l’art qui m’aurait échappé, je suis tombée récemment sur un
livre intitulé « Why Cats Paint » de Heather Busch et Burton Silver. Voyez ci-contre
comment seule la couverture vaut le détour.

Ainsi, j’ai appris que non seulement les chats – 40 % d’entre eux – arrivent à créer des
formes avec de la peinture mais qu’ils démontrent un style artistique personnel
(impressionniste, expressionniste, abstrait). Le décor ambiant influence leur inspiration et
certains utilisent même des modèles. Un peu sceptique malgré les photos assez
éloquentes du bouquin mentionné plus haut, j’ai poussé ma recherche sur le Net. Des
témoignages de propriétaires de chats-artistes, il y en a plein et, même sur YouTube (cat
painting), nous avons droit à plusieurs démonstrations in visu de félins en train de
s’exprimer sur toile.

Ce jour-là, pas besoin de vous dire que j’ai regardé notre chatte Fanny d’un œil nouveau.
En fait d’expression artistique, nous étions à la maison déjà au courant de son œuvre en
griffures sur le divan du salon ainsi que sur le mur jouxtant sa litière mais faudrait-il y
voir l’expression d’un chat frustré, empêché d’exprimer davantage son talent? Mmm, pas
sûre…

La grande question : comment a-t-on découvert que les chats, du moins certains, arrivent
à peindre? Si j’ai bien compris, des gens auraient remarqué que leur chat aimait bien
gratter la terre ou sa litière pour s’essuyer ensuite les pattes sur un arbre ou contre une
surface à proximité; ce qui produisait « un dessin » particulier. De là, à penser à lui faire
reproduire ces marques avec de la peinture…

Pour tenter l’expérience (sans forcer le chat d’aucune manière cependant) on place
d’abord devant lui une assiette contenant de la peinture non toxique, sans odeur (de la
gouache par exemple), à la température de la pièce. Juste à côté, il faut installer à plat un
morceau de plexiglas ou simplement un grand carton blanc assez rigide. Si votre chat
n’hésite pas habituellement à se mouiller un peu le bout des pattes, il y a des chances
pour que l’expérience réussisse. Il s’agit d’appliquer un peu de couleur sur ses coussinets
et de le convaincre…de marcher sur le carton ou encore de former des traits sur le carton
en lui tenant gentiment la patte. Jusqu’à ce que le chat comprenne le processus. Il faut
s’armer de patience, dit-on. Je n’en doute même pas.

Au fond, je pense que les deux auteurs de ce livre - convaincus qu’ils sont de la créativité
des félins - ont fait preuve de beaucoup d’humour dans la présentation de leur recherche.
Si le sujet vous intéresse, je vous suggère d’aller faire un tour sur Internet. Vous y
trouverez beaucoup d’information mais également des expositions d’œuvres de chats
doués et ce, à travers le monde.

								
To top