Documents
Resources
Learning Center
Upload
Plans & pricing Sign in
Sign Out

Domaine Langues, cultures et sociétés du monde

VIEWS: 36 PAGES: 22

									 INALCO - Domaine : Langues, cultures et sociétés du monde - Mention : Linguistique et didactique
 MASTER - Spécialité : Linguistique et diversité des langues
      La formation concerne toutes les langues du domaine de l’Inalco. Elle s'adresse à des étudiants ayant déjà une formation en linguistique et/ou
dans une langue distincte des grandes langues d'Europe occidentale (langues d'Afrique, d'Amérique, d'Asie, d'Europe orientale, d'Océanie, etc.). Le
but est de former des linguistes, spécialistes d'une aire, qui soient aussi soucieux et capables de poursuivre des recherches comparatives,
typologiques et générales.

      Conditions d’accès à la formation :
      Diplômes antérieurs :
      - Licence de Sciences du Langage généraliste. Plus précisément encore, cette spécialité doit permettre à des étudiants, désireux d’effectuer
leurs recherches de second cycle sur des langues (y compris non enseignées à l’INALCO), de prendre connaissance des chemineme nts
méthodologiques et théoriques développés dans la description de langues génétiquement et/ou typologiquement comparables.
      - les titulaires d’un Diplôme Supérieur ou d’une Licence de l’INALCO, qui auront la possibilité de choisir d’ancrer leur formation en linguistique
dans un diplôme à dominante aréale ou dans cette spécialité disciplinaire. Il est demandé un minimum de 9 ECTS acquis en linguistique générale.

      Connaissances en langue :
      Pour certaines langues ou certains domaines linguistiques, un niveau en langue correspondant au niveau licence sera demandé (prérequis de
certains enseignements de linguistique ; cette condition ne concerne pas les langues peu décrites ou non enseignées à l’Inalco, pour lesquelles une
formation antérieure en linguistique permet l’accès au Master sans condition de niveau en langue). Les candidats seront informés au moment de leur
inscription de ce prérequis, et les tests de langue auront lieu avant la validation du parcours choisi par l’étudiant.
      Objectifs de la formation :
      La formation s’articule autour de deux axes : la connaissance de la langue et de la linguistique du domaine d’option choisi, et la maîtrise des
théories et des outils essentiels de la linguistique, permettant à l’étudiant d’approfondir ses connaissances de manière auto nome en cas de
poursuite sur un doctorat.
      La spécialité « linguistique et diversité des langues » se propose d’offrir à des étudiants maîtrisant les principes généraux de l’analyse
linguistique et/ou la grammaire d’une ou plusieurs langues relevant du domaine de compétences de l’Inalco un parcours de Mast er qui soumette
méthodes et théories à la question de faits constitutifs de certaines d’entre elles.
      Elle vise ainsi à former des analystes du langage au fait des problématiques de la linguistique et des aires concernées : description des systèmes
linguistiques et compréhension de leurs dynamismes ; reconstructions généalogiques ; analyses typologiques ; élaborations de procédures
didactiques, etc.

     Equipe pédagogique et contacts : Responsable de la spécialité: Anaïd Donabédian adonabedian@inalco.fr

      Les cours commencent le 5 octobre 2009. Le 9 octobre, les cours n’auront pas lieu, une journée d’accueil et d’intégration est organisée de
10h à 17h30 à la Belle Gabrielle, comportant notamment une évaluation du niveau des étudiants en vue d’éventuels dispositifs de renforcement.
La présence à cette réunion est obligatoire.


     09/03/2010                                                                                                              1
     Les domaines linguistiques concernés : (parcours) Toutes les langues relevant des aires de compétence de l’Inalco sont éligibles pour la
formation, soit les 49 langues représentées dans les masters aréaux de l’Inalco, ainsi que toutes les langues d’Afrique, d’Amérique et du Caucase,
notamment dans le cadre de projets de description avec travail de terrain, conformément au programme de recherche des équipes de recherches
auxquelles est adossée la formation de master.
     N.B. : Les parcours documentés ci-dessous sont les suivants : Afrique, Amérique, Caucase, Chinois, Finno-ougrien, Grec Moderne, Russe.
     D’autres parcours personnalisés restent possibles et sont à examiner avec un enseignant référent membre de l’équipe pédagogique


                                                                      Le cursus
      Enseignements généraux : En M1, les parcours peuvent être construits en choisissant une dominante ‘Linguistique générale’, ou ‘Linguistique
d’une langue du monde’.
      S1 et S2 : des séminaires généraux obligatoires ou optionnels sont proposés, et une place est accordée aux enseignements de langue et/ou
linguistique de la langue de spécialité
      S3 et S4 : Ces semestres sont essentiellement encadrés par les équipes de recherche et ils proposent des parcours souples aux étudiants en
fonction des nécessités de leur terrain et des éventuels semestres extérieurs.
      Le mémoire de recherche est crédité de 30 ECTS en S4, et est précédé par une présentation de l’avancement des travaux en S3 créditée de 3
ECTS.
      Des séminaires transversaux (mutualisés avec d’autres formations, notamment le séminaire de typologie linguistique obligatoire) sont associés
aux séminaires des équipes de recherche. L’étudiant bénéficie d’un véritable accueil intégré au sein des équipes de recherche durant la deuxième
année de master.

      Passage de M1 en M2
      Pour un passage en M2, le mini-mémoire devra être sanctionné de la note minimale de 14/20, sans compensation avec les autres UE de M1,
dont la moyenne devra être au minimum de 12/20. Les étudiants issus d’autres établissements et souhaitant accéder directement en M2 seront
admis, sur avis de la commission pédagogique de la mention, après avoir justifié d’un diplôme ou niveau équivalent au M1 en l inguistique générale
validé, mais en justifiant d’une compétence linguistique suffisante dans le domaine de spécialité choisi ; et d’autre part présenté un projet de
recherche à un enseignant de la spécialité choisie. Les étudiants non francophones devront en outre faire la preuve de leur niveau de français, et le
cas échéant, suivre des cours de perfectionnement en français.

      Le mémoire de M2 (27 ECTS)
      Il devra comporter entre 100 et 150 pages et être sanctionné de la note minimale de 14/20 pour une inscription possible en Doctorat.
      Que l'étudiant ait ou non l'intention de poursuivre en Doctorat, il s'agit d'un travail personnel qui vient couronner un parcours de M2
exclusivement consacré à la recherche et qui devra, en s'appuyant sur le travail préliminaire fourni dans le dossier de M1, prendre en compte tous
les aspects énumérés ci-dessus. Il s'agit pour l'étudiant de démontrer ses capacités à définir un objet d'étude éventuellement susceptible d'aboutir à
une contribution originale à un domaine du savoir (c'est le propre d'une thèse de Doctorat) ; ce qui implique une aptitude, avant tout, à faire preuve
d'autonomie, d'honnêteté et de rigueur intellectuelles, à développer une réflexion et une utilisation critiques sur une matière donnée, et à en faire
une présentation claire et argumentée.



     09/03/2010                                                                                                            2
                                                               L’équipe pédagogique
Les enseignants suivants peuvent être choisis comme enseignants référents. Des enseignants ou enseignants-chercheurs membres des équipes de
recherche d’adossement et/ou intervenant dans la formation peuvent également être directeurs de mémoire et/ou référent (co nsulter l’équipe
pédagogique).

Georgine AYOUB, PU, CARMA, linguistique arabe
Christine BONNOT, PU, UMR 7110 & CRREA, linguistique russe
Rémi CAMUS, 13°, MCF, LLF, linguistique russe
XU Dan, 15°, PU, CRLAO, linguistique chinoise
Anaïd DONABEDIAN-DEMOPOULOS, 15° section PU, FRE2454, linguistique arménienne
César ITIER, CELIA, linguistique amérindienne
Annie MONTAUT, 15°-7°, PU, CEIAS, linguistique du hindi et des langues de l’Inde
Konstantin POZDNIAKOV, 15°, PU, LLACAN, linguistique africaine et linguistique historique
Francesc QUEIXALOS, DR CNRS, CELIA, linguistique des langues d’Amérique
Pollet SAMVELIAN, MC, 7°, UMR Monde Iranien indien, syntaxe générale et langues iraniennes
Daniel SEPTFONDS, MC HDR, UMR Monde Iranien indien, typologie et dialectologie des langues iraniennes
Max SILBERZTEIN, PU, Inalco-Université de France-Comté, traitement automatique des langues
Martine VANHOVE ; CR-HDR CNRS, LLACAN
Marie-Christine VAROL, PU, 15°, Inalco, LMS, linguistique de contact, judéo-espagnol
Sophie VASSILAKI, 15°, PU, CRB, linguistique grecque

                                       Les laboratoires de recherche partenaires privilégiés de la formation
LLACAN Langage, langues et cultures d'Afrique noire (UMR 8135 CNRS-INALCO) http://llacan.vjf.cnrs.fr/ Dir. Martine Vanhove
CELIA Centre d'Etudes des Langues Indigènes d'Amérique (UMR 7595 CNRS-IRD-INALCO-P7) http://celia.cnrs.fr/ Dir. F. Queixalos
CRLAO Centre de recherches linguistiques sur l'Asie orientale (UMR 8563 CNRS-EHESS-INALCO) http://crlao.ehess.fr/ Dir. R. Djamouri
A compter de janvier 2010 : SEDYL (Structure et Dynamique des Langues, CNRS-INALCO-IRD) Dir. A. Donabédian




     09/03/2010                                                                                                         3
                                         ORGANISATION GENERALE DU CURSUS DE MASTER 1
  En cas de contradiction entre les horaires figurant dans les tableaux ci-dessous et dans les descriptifs des pages suivantes,
                                                  prière de se fier au tableau.
                                                                                                     SEMESTRE 7 (M1S1) : 4 UE
UE 1 LGE07AH Compétence avancée en langue : 3 ECTS
A choisir parmi l’offre du master aréal

UE 2 LGE07AI Outils et méthodologie : 9 ECTS

Trois enseignements obligatoires :
LCS07100 Langues, cultures et sociétés du monde       Séminaire commun      19-20 janvier au musée du quai Branly            3 ECTS
LGE07112 Outils informatiques pour l'élaboration de C. Chanard              formation intensive 21-22 janvier Clichy (lieu à 3 ECTS
             dictionnaires                                                  confirmer)
LGE07115 Outils pour la linguistique I (Corpus écrits Max Silberztein       vendredi 13h00 à 15h30 Belle Gabrielle           3 ECTS
             avec NooJ, morphologie et lemmatisation)                       sauf 2° vendredi du mois

UE 3 LGE07AJ Fondamentaux : 12 ECTS

Deux enseignements au choix parmi :
LGE07117 Problèmes d’analyse linguistique (typologie G. Authier             Lundi 9h-11h Clichy                               6 ECTS
           des langues)
LGE07116 Initiation à la linguistique de terrain     Collectif (LLACAN)     Villejuif, semaine intensive 11-15 janvier 2010   6 ECTS
ECO07164 Méthodes en linguistique (linguistique S. Vassilaki                Vendredi 10h-12h Belle Gabrielle                  6 ECTS
           énonciative)

UE 4 LGE07AK Spécialisation : 6 ECTS

Un enseignement au choix parmi : (Linguistique historique, sociolinguistique ou linguistique de la langue de spécialité)
EAS07109    Langues et histoire en Afrique               G. Philippson            Mardi 11h30-13h30 Centre Riquet          6 ECTS
LGE09113    Processus et effets des contacts de M.-C. Varol                       Mercredi 10h-12h salle A115 Clichy       6 ECTS
            langues
            Linguistique de la langue de spécialité à choisir dans la maquette du Master aréal en accord avec l’enseignant 6 ECTS
            référent)



     09/03/2010                                                                                                      4
                                                                                                                     SEMESTRE 8 (M1S2) : 5 UE
UE 1 LGE08AH Compétence avancée en langue : 6 ECTS
A choisir parmi l’offre du master aréal
UE 2 LGE08AI Outils et méthodologie : 6 ECTS

Deux enseignements au choix parmi
LGE07101 Méthodologie de l’enquête de terrain              M.-C. Simeone-Senelle       Lundi, 13h-15h & 15h15-17h15 Llacan, 3 ECTS
                                                                                       Villejuif. ASSURE 1° SEMESTRE à/c 5/10
LGE08115    Outils pour la linguistique 2 (Atelier NooJ)   M. Silberztein              vendredi 13h00 à 15h30 Belle Gabrielle 3 ECTS
LGE07114    Gestion de données de terrain avec Toolbox     C. Chanard                  formation intensive 19-20 mai à Clichy 3 ECTS

UE 3 LGE08AJ Fondamentaux : 6 ECTS

Un enseignement obligatoire
LGE08106 Atelier « Catégories »                            R. Camus et T. Bottineau       Vendredi 9h-12h, Clichy, salle A 106   6 ECTS

UE 4 LGE08AK Spécialisation : 6 ECTS

Un enseignement au choix parmi (linguistique historique, sociolinguistique ou linguistique de la langue de spécialité)
EAS ??     Initiation à la linguistique africaine K. Pozdniakov                          Lundi 17-19h Centre Riquet              6 ECTS
08105      comparative
LGE        Le multilinguisme en Asie du Sud et Asie du J. Samuel et A. Montaut           horaire à venir                         6 ECTS
08104      Sud Est : contacts et politiques linguistiques
           (A. Montaut)
           Linguistique de la langue de spécialité à choisir dans la maquette du Master aréal                                    6 ECTS

UE 5 LGE08MM Mini-mémoire : 6 ECTS

Ouverture : Selon les compétences et besoins de l’étudiant, l’enseignant référent pourra proposer une inscription en :
    initiation à une langue pertinente pour le projet scientifique de l’étudiant
    langue de travail (en vue d’un terrain, d’un cursus intégré, de l’accès à une bibliographie spécialisée, etc.)
    anglais pour les sciences humaines
avec dispense du cours de compétence avancée en langue ou d’un enseignement ‘outils et méthodologie’.


     09/03/2010                                                                                                            5
                                                                                     DESCRIPTIF DES ENSEIGNEMENTS GENERALISTES de M1

       LGE07116 Initiation à la linguistique de terrain, Responsables : M-Cl. Simeone-Senelle & P. Nougayrol (enseignement collectif, LLACAN), M1
        ou M2, 26h, 6 ECTS Semestre 1
       Descriptif : Ce séminaire s’adresse aux étudiants qui envisagent de recueillir des données linguistiques sur une langue ou un groupe de langues.
Il s’agit de les sensibiliser à la notation des langues orales dans leur complexité phonétique, à l’analyse d’un corpus d’un point de vue phonologique,
morphologique et syntaxique. Une attention particulière sera portée au type d’enquête et aux méthodes induites par le projet de recherche de
l’étudiant (enquête par questionnaire pré-établi ou élaboré pour les besoins de l’enquête; enquête extensive dans un but dialectologique ou
comparatiste; enquête intensive dans un but monographique ou sur un point particulier de la langue etc). Une présentation des outils informatiques
de traitement des données linguistiques est intégrée dans ce programme.
       Prérequis : Connaissances de base en linguistique, pratique de la transcription phonétique.
       Modalité d’évaluation : Assiduité et participation active + contrôles pendant la session et/ou à la fin de la session
       Lieu : LLACAN/ Villejuif. Dates à fixer en fin de premier semestre, une semaine intensive.

       LGE07117 Problèmes d’analyse linguistique, G. Authier, M1, 26h, 3 ECTS, Semestre 1
     Ce cours est interactif: après les 3 séances d'introduction sur les catégories grammaticales dans une perspective typologique , chaque étudiant
présente un exposé sur sa langue orientale d'expertise (ou native) puis le cours sert d'atelier dirigé sous forme de questions des autres étudiants et
de mise en forme (définition des catégorie, glose, etc). L'assiduité est de rigueur, sauf dérogation à convenir dès le début du semestre.
(Manuel de référence: D. Creissels, Syntaxe générale, une introduction typologique, 1er tome)

       LGE07115 Outils pour la linguistique 1, Max Silberztein, M1, 26h, 3 ECTS, Semestre 1
      Descriptif : Les linguistes ont besoin d’outils pour les aider dans leur projet de description et/.ou formalisation des langues. Ces o utils doivent
leur permettre de formaliser des phénomènes linguistiques, de les tester en les appliquant à des textes représentatifs, et d’accumuler un grand
nombre de descriptions linguistiques. Les outils informatiques ne sont pas neutres, et imposent à leur tour des méthodologies formelles précises. Le
cours présentera ces outils et méthodes pour les niveaux de phénomènes linguistiques suivants :
      -- orthographe, typographie et codage des textes : outils de traitement de corpus
      -- morphologie (flexion, dérivation, productivité)
      -- lexique (mots simples et composés, expressions figées)
      -- syntaxe (grammaires locales et structurelles)
      -- sémantique (extraction de connaissance, analyse sémantique et transformations)
      Je présenterai les méthodologies utilisées pour formaliser ces divers niveaux de phénomènes linguistiques, et nous utiliserons les outils
informatiques typiquement utilisés pour chaque niveau.
      Prérequis : Connaissances de base en linguistique. Pas d’orientation vers une langue particulière.
      Modalités d’évaluation : assiduité et participation + travail personnel (fiche de lecture, exposé ou étude de corpus…)
Un stage NooJ sera également organisé du 1° au 5 février 2010, il pourra être validé au titre de cet EC pour les étudiants ay ant une contrainte
d’assiduité.

       09/03/2010                                                                                                              6
       LGE07112 Outils informatiques pour l’élaboration de dictionnaires, C. Chanard, M1, 3 ECTS, Semestre 1 ou 2
      Descriptif : Unicode, création de clavier pour la saisie (MSKLC, UKELELE) ; Organisation du dictionnaire: la macrostructure. L'article de
dictionnaire: la microstructure ; Gestion de bases de données lexicales avec TOOLBOX.
      Stage intensif de deux jours 21-22 janvier 2010 (site Belle Gabrielle ou Clichy selon le nombre d’inscrits).

       LGE07114 Gestion de données de terrain avec Toolbox, CHANARD Christian, M1, 3 ECTS, Semestre 1 ou 2
      Descriptif : Notions de base de données (champs et enregistrements, documents structurés) ; Gestion de données de terrains (carnets de
terrain, transcription d'enquêtes, fiches de travail, bibliographie...) avec Toolbox
      Stage intensif de deux jours 19-20 mai 2010 (site Belle Gabrielle ou Clichy selon le nombre d’inscrits).

       LGE07101, Méthodologie de l’enquête de terrain, Marie.-Claude SIMEONE-SENELLE, M1 S2, 26h, 3 ECTS
      Descriptif : Ce séminaire s’adresse à tout étudiant qui est amené à faire une enquête de terrain pour ses recherches et ce, quelle que soit la
discipline, « Terrain » étant entendu au sens large.
      Seront abordés les points suivants. 1) Comment préparer l’enquête avant le départ : où et comment effectuer les démarches administratives et
scientifiques. Comment rédiger un programme de recherches et prendre les contacts nécessaires. Préparation du matériel. 2) S ur le terrain :
organisation matérielle et scientifique ; comment mener l’enquête, collecter les données et les ordonner. 3) Au retour : comment rédiger un rapport
de mission.
      Modalité d’évaluation : Participation au séminaire + exposé oral et écrit portant sur la méthodologie appliquée au terrain envisagé, à la
lumière des points abordés pendant le séminaire et aux questions soulevées.
      Lieu : LLACAN/ Villejuif, Lundi (a-m), Assuré au premier semestre, 4h/semaine

       LGE08115 Outils pour la linguistique 2, Max Silberztein, M1 ou M2, 26h, 3 ECTS
      Descriptif : Atelier NooJ, traitement de corpus. (Max Silberztein assurera également un stage intensif de formation à la gestion de corpus
linguistiques avec NooJ, stage intensif par Max Silberztein, 01-05 février 2009 au centre Belle Gabrielle. Inscriptions auprès de l’école doctorale.)

       EAS 07109 Langues et histoire en Afrique (G. Philippson), M1, 6 ECTS, semestre 1
      Descriptif: Bien que les études de linguistique historique africaniste aient connu une certaine désaffection entre la deuxième guerre m ondiale
et le milieu des années soixante-dix, un renouveau d'intérêt s'est manifesté non seulement parmi la communauté des linguistes mais aussi - et même
surtout - chez des spécialistes d'autres disciplines (archéologie, génétique des populations...) particulièrement après la publication des travaux de
l'archéologue de Cambridge, (Lord) Colin Renfrew, donnant lieu à la "Nouvelle Synthèse". Le cours se propose de donner une première introduction à
ces études et publications récentes (par ex. programme "Origin of Man, Language and Languages" de l'European Science Foundation, soutenu par le
CNRS). Les points suivants seront abordés :
      - étude détaillée des principes de la classification et de la reconstruction des langues africaines (y compris les langues chamito-sémitiques /
afro-asiatiques)

       09/03/2010                                                                                                          7
      - introduction (très élémentaire !) à la génétique des populations et à ses résultats en Afrique
      - apport de l'archéologie et de la génétique à la connaissance des mouvements de population ancien, particulièrement (mais non
exclusivement) en domaine bantu (Afrique au sud de l'Equateur) et berbère (Afrique du Nord et Sahara).
      Prérequis : Connaissances de base en linguistique (pas nécessairement africaine); une bonne connaissance de l'anglais lu est souhaitabl e (la
plupart des matériaux sont dans cette langue). Aucune notion préalable en génétique ou en archéologie n'est nécessaire, mais évidemment une
attitude d'ouverture et de curiosité à l'égard de ces disciplines est recommandée.
      Modalités d'évaluation : assiduité et participation + fiche de lecture (avec exposé en classe selon possibilités)

       EAS 08105, Initiation à la linguistique africaine comparative, K. Pozdniakov, 26h, 6 ECTS
      Méthode comparative historique. Problèmes de la reconstruction des proto-langues. Correspondances régulières. Changements par analogie.
Emprunts et innovations. Problèmes de classifications généalogiques. Nouvelles conceptions de la lexicostatistique. Localisation des prot o-langues
dans l’espace et dans le temps. Problèmes de parenté « proche » et « éloignée ». Micro- et macro-comparatisme. Etudes comparatives et l’histoire
de l’Afrique. Exercices sur la méthode comparative

       LGE 08104, Le multilinguisme en Asie du Sud et Asie du Sud Est : contacts et politiques linguistiques, Annie MONTAUT & Jérôme SAMUEL,
        26h, 6 ECTS, Semestre 2 (non assuré en 2008-2009)

       Descriptif : A partir d’une brève description de la situation géolinguistique des aires multilingues que sont l’Asie du Sud Est et l’air e d’Asie du
Sud, le cours vise à montrer 1) Comment se constituent, par des siècles de contact et de bilinguisme, des aires linguistiques cohérentes définies par
leurs traits structuraux communs à partir de familles de langues originellement caractérisées par une grande diversité structurelles (exemple de
l’Asie du Sud) ; au contraire, quels facteurs expliquent le maintien des spécificités structurelles (exemple. de l’Asie du Sud Est) ; rôle des pidgins et
des créoles de l’aire dans ces processus. 2) Comment opèrent les politiques linguistiques en milieu multilingue, notamment en présence de
mouvements de revendication identitaire, en tenant compte des facteurs historiques, sociologiques, institutionnels qui conditionnent ces politiques.
L’objectif est de mieux comprendre la nature et les implications de la diversité linguistique tout en habituant l’étudiant à lire des textes d’une
difficulté faible et moyenne, sur des sujets variés (linguistique aréale, histoire des politiques linguistiques, enjeux socia ux de la planification
linguistique, etc.)
       Evaluation : exercices sur des corpus préparés et fiche de lecture sur l’un des documents distribués, supposant la lecture de l’ensemble des
documents commentés ou abordés dans le cadre du cours., ou travail de synthèse sur un ensemble de données géolinguistiques


       ECO 07164, Méthodes en linguistique, Sophie Vassilaki, 26h, 6 ECTS, M1, Semestre 1
      Ce séminaire propose une introduction à la linguistique de l'énonciation par l'étude des textes fondateurs de cette théorie ( de Benveniste à
Culioli). Présentation des principaux enjeux théoriques et méthodologiques propres à ce programme de recherche : redéfinition de l'objet de la
linguistique à travers la problématique énonciative; prise en compte et découpage des données, construction des observations dans un système
fondé sur de l'interactif, sur du dynamique et du non-linéaire (une théorie pour penser la diversité des langues); la question de la subjectivité dans le



       09/03/2010                                                                                                               8
langage et sa relation avec l'énonciation; confrontation avec les analyses internes de la linguistique structurale et distributionnelle. Ce cours sera
utile aux étudiants qui s'intéressent à l'analyse des corpus littéraires ainsi qu'à la traduction littéraire.
       Modalités d’évaluation : travail personnel (fiche de lecture ou exposé )


       LGE08106 Atelier Catégories, Rémi Camus et Tatiana Bottineau, 39h, 6 ECTS, M1, Semestre 2
       Descriptif : Dans les études linguistiques, les emplois du terme « catégorie » manifestent un tiraillement entre deux aspects de la description
des langues. D'une part, dans une langue donnée et au moyen de critères spécifiques, on distingue des classes d'éléments (par exemple, en français :
les termes qui peuvent terminer la séquence « Il est très…. »). D'autre part, on identifie des notions qui ne sont pas propres à cette langue
exclusivement, notions grammaticales et/ou notions sémantiques (par exemple : "le verbe", "le temps", "le cru"). Ce tiraillement constitue un des
enjeux majeurs de la linguistique. Il sera exposé en trois temps : 1) les pièces d'un vieux débat entre linguistique, philosophie et anthropologie:
"catégories de langue" /"catégories de pensée" et la question de la copule; 2) les parties du discours: présentation critique à partir de descriptions
précises de faits dans diverses langues (il sera demandé à chaque étudiant de choisir un article au sein d'une liste de suggestions, et d'en faire une
présentation raisonnée). 3) Les catégories du nom (nombre, genre, classes): comparaison de quelques théories modernes.
      Organisation du cours : 9h-10 h - Exercices et compléments au cours
                               10h-12h - Présentation des problématiques, illustrées par lectures de textes et analyses commentées.
       Evaluation : assiduité ; présentation d'un article ; un petit dossier individuel sur le thème du troisième volet du cours (à partir de la langue
d'étude de l'étudiant).




       09/03/2010                                                                                                           9
                                                                                          ORGANISATION GENERALE DU CURSUS DE MASTER 2
       La répartition des ECTS sur S3 et S4 pourra être adaptée en fonction des besoins du terrain. La composition globale de S3 et S4 est :
       Séminaires                             (30 ECTS)
       Présentation des travaux en S3         (3 ECTS)
       Mémoire (incluant terrain)             (27 ECTS)
       Les séminaires (choisis en S3 et S4 dans l’offre de l’Inalco et des équipes de recherche) dont :
             Séminaire obligatoire LGE09105 (6 ECTS)
             Au moins un séminaire d’équipe et/ou de l’aire linguistique (correspondant à l’option)
             Un séminaire d’élargissement (ethnologie, anthropologie…) ou d’approfondissement théorique (par ex. morphologie, intonation, etc.)

                                                                                                                                      SEMESTRE 9 (M2S1)
                Présentation de l’état de la recherche devant l’équipe de recherche (3 ECTS) – obligatoirement en S3
                Séminaires     a) Semestre extérieur : 0 ECTS (terrain) à 12 ECTS (validation d’enseignements pris à l’étranger)
                                b) Semestre parisien : jusqu’à 27 ECTS
                                                                                                                                     SEMESTRE 10 (M2S2)
                Mémoire (27 ECTS)
                Séminaires en complément si semestre 3 extérieur

                                                                               DESCRIPTIF DU SEMINAIRE GENERALISTE OBLIGATOIRE DE M2
          LGE09105 Théories linguistiques et diversité des langues, C. Bonnot, M2, 26 h, 6 ECTS, Cours bi-mensuel sur deux semestres, mais
           validation pour S9
      Séminaire méthodologique et transversal. L’objectif est de montrer comment un même problème se manifeste dans différentes langues et
comment il est analysé par les différents courants théoriques (lecture critique de textes). Un thème est choisi pour le semestre (le thème traité
actuellement est « ordre des mots) – Autres thèmes traités par le passé : « les catégories du nom » et « aspects et types de procès »
      Le jeudi de 10h à 12h salle -108, Centre Belle Gabrielle, une semaine sur deux toute l'année.

                                                                                       SEMINAIRE DOCTORAL OUVERT AUX ETUDIANTS DE M2
          Théories et données linguistiques : Les catégories verbales, séminaire mensuel du Cercle de Linguistique de l’Inalco, A. Donabédian
      Ce séminaire présente des travaux de chercheurs spécialistes de différentes langues ou théories, et portant sur un thème de r echerche de
l’équipe (actuellement : les catégories verbales).
      Mode de validation pour les M2 : par un exposé durant le séminaire. La présentation de l’état d’avancement des travaux a lieu également dans
le cadre de ce séminaire.
      Les deuxièmes vendredis du mois, de 14h30 à 17h30. S’inscrire sur la liste d’information par mail sur http://a.donabedian.free.fr/index_cli.htm


       09/03/2010                                                                                                               10
                                                                    ENSEIGNEMENTS DANS LES LANGUES DE SPECIALITE : SUGGESTIONS
                                                                        (à vérifier auprès des départements ou laboratoires concernés)
Linguistique de la langue de spécialité : (Offre non exhaustive)

Semestre 7
     Afrique
     Caractéristiques typologiques des langues africaines – AFR07114 (LLACAN, Martine Vanhove) (3 ECTS)
     Sociolinguistique et dynamique des langues africaines – AFR07115 (LLACAN, Yves Moñino) (3 ECTS)
     Amérique (pourront être assurés en alternance un an sur deux)
      A Arctique (M. Terrien, N. Tersis) 3 ECTS
      B Méso-Amérique (A. Becquelin, C. Grinevald) 3 ECTS
     • une fiche de lecture ou un exposé dans le cadre de l'un des deux cours A, B (3 ECTS)

     Caucase
     Questions de linguistique et de dialectologie arménienne – ARM07106 (19h30) A. Donabedian - 3 ECTS
     Langues caucasiques - RU07125 - Séminaire de Gilles Authier - 3 ECTS
     (Langues et traditions orales du Caucase du Nord, Les mardis de 16 h à 18 h ; Centre Albert Châtelet - 6, rue Jean Calvin - 75005 Paris, 7e étage)
     Fiche de lecture ou exposé dans le cadre de l’EC choisi – LGE07105 (3 ECTS)

     Chinois
     Syntaxe diachronique du chinois – CHI07508 - Xu Dan 6 ECTS
     Dialectologie chinoise – CHI07510 - Feng Li - 6 ECTS (attention, en 2009-2010 assuré au second semestre)
     Problèmes de syntaxe et de sémantique du chinois moderne – (remplace CHI07509) – C. Lamarre 6 ECTS

     Finno-ougrien
     Langues et cultures finno-ougriennes 1 – EFH07100 (13h) J-L. Moreau - 3 ECTS
     Linguistique estonienne 1 – EST07100 (13h) A. Chalvin                    3 ECTS
     Linguistique finnoise 1 – FIN07100 (13h) O. Duvallon                  3 ECTS
     Linguistique hongroise 1 – HON07104 (13h) T. Szende                 3 ECTS

     Langues iraniennes
     Linguistique et dialectologie du pashto, Daniel Septfonds, (S7 et S8) 3 ECTS par semestre
     [Compétence avancée en langue pashto] Littérature pashto (A. Asmaie, D. Septfonds), S7 et S8, 3 ECTS par semestre

     Russe
     Structuration de l’information et ordre des mots en russe moderne – RU07118 (C. Bonnot) 3 ECTS (19h30)
     Questions de diachronie I – RU07119 (H. Courtin)                                    3 ECTS (19h30)
     Constitution et exploitation de corpus numériques russes – RU07120 (V. Bénet) 3 ECTS       (19h30)


     09/03/2010                                                                                                              11
Semestre 8
    Afrique :
    - Aménagement linguistique et standardisation des langues – AFR08104 (UE8 du Master « Etudes africaines », Brigitte Rasoloniaina , 3 ECTS)
    - Ethnolinguistique des langues africaines – AFR08109 (LLACAN, Paulette Roulon-Doko) (3 ECTS)
    - Linguistique d’une langue africaine - ? (UE10 du Master « Etudes africaines », selon spécialité de langue) (3 ECTS)

    Amérique :
    • au choix (3 ECTS) (pourront être assurés en alternance un an sur deux) :
     C - Andes – INU08100 (C. Itier)
     D - Terres basses d'Amérique du Sud – INU08101 (C. Boidin, J. Landaburu, F. Queixalós)
    • une fiche de lecture ou un exposé dans le cadre de l'un des deux cours C, D (3 ECTS)

    Caucase :
    Un cours au choix parmi :
    Linguistique de corpus : le corpus d’arménien occidental avec Nooj – ARM08106 (19h30) A.Donabedian (3 ECTS)
    Langues caucasiques – RU08125 - Séminaire de Gilles Authier (Langues et traditions orales du Caucase du Nord, le lundi de 15h à 17h tous les
    15 jours à partir du 13° octobre, Ecole Normale Supérieure, 45 rue d’Ulm, salle Pasteur
    Travail personnel encadré (recueil de corpus, étiquetage de corpus, etc.) 3 ECTS

    Chinois :
    1 séminaire au choix + 1 mini-mémoire
    Evolution de la langue chinoise – CHI08509 - Xu Dan (6 ECTS)
    Linguistique contrastive chinois-français - CHI08508 - Drocourt Zhitang (6 ECTS) (Attention en 2009-2010 sera assuré au premier semestre)

    Grec moderne :
    Méthodologie de la recherche dans le domaine néohellénique – GRE07100 (3 ECTS)
    Textes littéraires grecs du Moyen Age et de la Renaissance – GRE08101 (3 ECTS) sensibilisation à la diachronie

    Finno-ougrien :
    Langues et cultures finno-ougriennes 2 (13h) J-L. Moreau (3 ECTS)
    Linguistique estonienne 2 – EST08100 (13h) A. Chalvin (3 ECTS)
    Linguistique finnoise 2 (13h) – FIN08100 - O. Duvallon (3 ECTS)
    Linguistique hongroise 2 (13h) – HON08104 - T. Szende (3 ECTS)

    Russe :
     - Linguistique textuelle – RU08118 (19h30) C. Bonnot (3 ECTS)
     - Questions de diachronie II – RU08119 (19h30)        (3 ECTS)
     - L’hypertexte pour l’étude et l’enseignement du russe – RU08120 (19h30) V. Bénet (3 ECTS)


    09/03/2010                                                                                                         12
Semestre 9
    Afrique :
    Problèmes de linguistique africaine (UE du Master « Etudes africaines », A. Mohamadou) 6 ECTS
    Deux ou plusieurs séminaires du LLACAN
    http://llacan.vjf.cnrs.fr/


    Amérique :
    Deux ou plusieurs séminaires du CELIA
    http://celia.cnrs.fr/

    Caucase :
    Séminaire langues du Caucases (6 ECTS) Contacter Gilles Authier gilles.authier@gmail.com

    Chinois :
    La koinê de la Chine moderne dans sa diversité (remplace CHI09508) C. Lamarre (6 ECTS)
    Textes excavés et textes transmis – CHI09509 - XU Dan (6 ECTS)
    Langue et société : les pratiques linguistiques des sinophones du passé au présent (code à préciser) D. Drocourt 6 ECTS
    http://crlao.ehess.fr/

    Grec moderne :
    Méthodes en linguistique grecque I – GRE09101 - S. Vassilaki (3 ECTS)
    Méthodes en linguistique grecque II - ? S. Vassilaki (3 ECTS)

    Langues iraniennes
    Linguistique théorique et langues iraniennes «orientales» (Daniel Septfonds) S9, 3 ECTS

    Russe (9 ECTS):
    - Linguistique formelle russe – RU09103 (C. Bonnot, J. Breuillard (Paris IV), D. Paillard (CNRS-Paris IV) : 6 ECTS en S9 (27 h) + 3 ECTS en S10 (12h)

Séminaires d’élargissement recommandés :
    Russe (6 ECTS):
    A prendre par exemple dans liste de séminaires de linguistique slave, dont :
     - Linguistique confrontative des langues baltes et slaves – ECO09154 (H. Ménantaud, H. de Penanros): 3 ECTS en S9 (26 h)
     - Linguistique des langues slaves I – ECO09166 (H. Wlodarczyk, Paris IV) : 3 ECTS (12h annuelles)




    09/03/2010                                                                                                                13
                                                             DESCRIPTIF DES ENSEIGNEMENTS SPECIALISES MENTIONNES CI-DESSUS
                                                  (emplois du temps à consulter auprès des départements et laboratoires concernés)
                                                                          Afrique
       Les contacts de langues dans la dynamique des langues africaines – 1h30 – Yves Moñino (LLACAN)
         Descriptif : Les contacts de langues : pidginisation, créolisation et véhicularisation. Effets en phonologie, syntaxe, lexique et sémantique
         1. Introduction à la problématique
         2. Substrats, superstrats et innovations
         3. Les théories de la créolisation : monogénétisme, polygénétisme, bioprogramme, Chaudenson, Mufwene, les substratistes
         4. Le croisement linguistique
         5. Un autre type de contact de langues : les langues spéciales et leus effets sur les structures linguistiques
         6. Etudes de cas : génitif, noms de couleurs et spatialisation en palenquero et dans les langues africaines
         7. créoles français : la question du substrat
         Modalités d’évaluation : Notation du travail écrit pondérée par l’évaluation de la participation au cours.
         Travail personnel requis : Lecture de la littérature pertinente. Travail écrit : note de synthèse sur le cours ou fiche de lecture ou recherche
   bibliographique.
       Caractéristiques typologiques des langues africaines – 1h30 – Martine Vanhove (LLACAN)
         Descriptif : Présentation des principes et acquis de la typologie linguistique : Greenberg, Comrie, Heine, Haspelmath et al. Application aux
   langues africaines. Tentative de dégager une spécificité des langues africaines qui relèverait de la typologie dans les domaines de la phonolog ie,
   de la morpho-syntaxe (problématique des catégories linguistiques), de la syntaxe et de la sémantique.
         On traitera enfin un problème typologique particulier, différent chaque année, qui permettra aux étudiants d’envisager des travaux
   personnels.
         Prérequis : Bonnes connaissances en linguistique générale.
         Modalités d’évaluation : Notation du travail écrit pondérée par l’évaluation de la participation au cours.
         Travail personnel requis : Lecture de la littérature pertinente. Travail écrit : note de synthèse sur le cours ou fiche de lecture ou recherche
   bibliographique.
       Ethnolinguistique des langues africaines (14h, 3 ECTS) - Paulette Roulon-Doko (LLACAN)
        Descriptif : Analyse des divers niveaux de la description (phonologie-morhologie-syntaxe) ainsi que de la façon de traiter un sujet
   d’ethnolinguistique (techniques, littérature orale) à partir d’exemples concrets.
        Prérequis : Formation initiale en linguistique et ethnologie.
        Modalités d’évaluation : Notation de l’exposé orale pondérée par l’évaluation de la participation au cours.
        Travail personnel requis : Exposé oral sur les travaux en cours. Prise de connaissance de la littérature pertinente.
       Initiation a la linguistique africaine comparative – 1h30 – Konstantin Pozdniakov (Inalco-LLACAN) (M1, S8)
      Descriptif : L’objet des recherches comparatives. Aperçu des résultats obtenus par les comparatistes aujourd’hui. Problèmes de parenté
« proche » et « éloignée ». Le nostratique.

       09/03/2010                                                                                                            14
      Méthode comparative/historique. Caractère régulier du changement phonétique comme base et justification de la méthode compara tive.
Correspondances régulières. Emprunts et innovations. Etymologie scientifique et étymologie populaire. Interdiction et permission dans le
comparatisme.
      Problèmes de reconstruction. Conception de la proto-langue dans la linguistique contemporaine. Néogrammairiens. Introduction de la notion
de « système » : problème de synchronisation des éléments de la proto-langue. Concept de reconstruction « pas à pas » (step by step
reconstruction).
      Reconstruction de la morphologie. Changements diachroniques par analogie. Fonctions synchroniques des changements par analogi e.
Problèmes de reconstruction des systèmes de pronoms : indices personnels en Niger-Congo.
      Classes nominales dans les langues Niger-Congo et problèmes de reconstruction.
      Reconstruction de la morphophonologie. Alternances consonantiques dans les langues atlantiques et problèmes de reconstruction.
      Problèmes et approches de la reconstruction interne.
      Statistique et comparatisme. Approches statistiques pour l’établissement de correspondances phonétiques régulières. Approche statistique de
la reconstruction interne. Méthode de vérification des données étymologiques.
      Classification généalogique des langues. Localisation d’une proto-langue dans le temps : problèmes de datation relative et absolue. Méthode
de « mass comparison » de J.Greenberg. Le lexique de base et le lexique « culturel ». Glottochronologie de M. Swadesh et ses modifications.
Lexicostatistique de S. Starostin.
      Perspectives de la reconstruction sémantique. Problèmes de reconstruction des éléments de la culture. Comparatisme et ethnologie.
Comparatisme et archéologie. Comparatisme et tradition écrite. Localisation d’une proto-langue dans l’espace.
      Limites de la méthode comparative. Comparatisme et génétique. Macrocomparatisme.
      Exercices sur la méthode comparative.
      Modalités d’évaluation : Examen
      Travail personnel requis : Lecture de la littérature pertinente.

                                                                           Amérique
       Arctique (M. Terrien, N. Tersis) S7, 3 ECTS,
      Descriptif : présentation des traits typologiques caractérisant le domaine inuit (famille eskaléoute) au niveau phonologique, morpholog ique et
syntaxique; on envisagera des questions particulières comme la prédicativité étendue, l'incorporation nominale, le marquage indiciel des actants , la
polysynthèse, l'ergativité; sera analysé le traitement de thèmes ethnolinguistiques à partir d'exemples concrets; l'accent sera également mis sur la
dynamique néologique.
      Evaluation : notation du travail écrit et pondérée par l'évaluation de la participation au cours; travail personnel requis : lecture de la littérature
pertinente; exposé oral et travail écrit : note de synthèse sur le cours ou fiche de lecture ou recherche bibliographique
      Prérequis : initiation à la linguistique et à l'ethnologie
       Mésoamérique (1. A. Becquelin, 2. C. Grinevald) S7, 3 ECTS
      Descriptif : 1. d’une part la famille des langues mayas se présente comme assez homogène (avec de grandes caractéristiques communes aux
quelques trente langues qui la composent), d’autre part elle présente des variations interlinguistiques et dialectales surprenantes du point de vue
typologique ; le cours s’articule entre ces deux tensions et expose les méthodes propres à chaque thème, grammaire comparée et dialectologie; 2. la
famille maya : densité, concentration, études avancées ; l'histoire de son évolution, ethnohistoire; caractéristiques grammaticales (traits

       09/03/2010                                                                                                               15
typologiques) : racines, dérivation, flexion, morphosyntaxe verbales (ergativité, voix) ; ordre des constituants; les langues mayas et l'écriture
hiéroglyphique : principes d'écriture; histoire de l'étude des langues, revendications et reconnaissance officielles, revitalisation, standardisation ;
mouvement maya.
      Evaluation : 1. un exposé oral ou un travail personnel écrit; 2. dossier de recherche (choix du candidats) ou devoir maison avec deux qu estions
aux choix, une majeure et une mineure, entre différentes sous disciplines (linguistique, ethnohistoire, hiéroglyques, sociolinguistique)
      Prérequis : formation dans au moins une des deux disciplines suivantes : linguistique générale, ethnologie; formation dans une langue
amérindienne enseignée à l’Inalco (langues et cultures des Amériques) est souhaitable.
       C Andes (C. Itier), S8, 3 ECTS
      Descriptif : après une présentation de l'état des recherches dans le domaine (description, dialectologie, linguistique historique), nous
centrerons notre étude sur des questions de morphologie verbale (les catégories d'espace et de temps) et de modalité; nous mènerons notre travail
à travers l'analyse de fragments de narrations dans chacune des deux langues.
      Evaluation : assiduité, participation au cours et exercices à la maison
       D Terres basses d'Amérique du Sud (1. C. Boidin ; 2. J. Landaburu, F. Queixalós), S8, 3 ECTS
       Descriptif : 1. sociolinguistique : le guarani du Paraguay; 2. typologie grammaticale : langues de l'Amazone et de l'Orénoque
       Evaluation : 1. fiche de lecture obligatoire d'un livre ou d'une série d'articles ou un exposé ; 2. exposé oral ou travail écrit

                                                                             Chinois
       Syntaxe diachronique du chinois, Xu Dan ,2h (M1-S1)
         Descriptif : Seront étudiées et analysées les différentes propriétés syntaxiques du chinois archaïque et du chinois ancien, étude fondée sur
   les textes en langue chinoise entre le 5e siècle avant J.-C. et le 5e siècle après J.-C.
         Prérequis : niveau de chinois équivalent à la licence.
         Objectif : Cet ensemble (Syntaxe diachronique et Evolution de la langue chinoise) permettra aux étudiants de mieux comprendre les
   mécanismes d’évolution d’une langue telle que le chinois et d’entreprendre de futures recherches linguistiques ou d’acquérir une base
   nécessaire pour l’enseignement. Cours d’intérêt général pour les candidats aux concours nationaux d’enseignement (Capes et Agrégation de
   chinois).
         Modalités d’évaluation : Exposé oral ou devoirs écrits
         Travail personnel requis : devoirs.
       Evolution de la langue chinoise, 2h (M1-S2)
         Descriptif : Seront étudiés quelques textes théoriques indispensables qui ont marqué la linguistique chinoise. L’accent portera sur la
   phonologie traditionnelle du chinois ;et les notions élémentaires en seront présentées et examinées.
         Prérequis : niveau de chinois équivalent à la licence.
         Objectif : Cet ensemble (Syntaxe diachronique et Evolution de la langue chinoise) permettra aux étudiants de mieux comprendre les
   mécanismes d’évolution d’une langue telle que le chinois et d’entreprendre de futures recherches linguistiques ou d’acquérir une base
   nécessaire pour l’enseignement. Cours d’intérêt général pour les candidats aux concours nationaux d’enseignement (Capes et Agrégation de
   chinois).

       09/03/2010                                                                                                                16
     Modalités d’évaluation : Exposé oral ou devoirs écrits
    Textes excavés et textes transmis, 2h (M2-S1)
     Descriptif : Ce cours présentera quelques textes excavés entre les années 1970 et 1990 et les textes transmis qui leur correspondent.
Seront étudiées et commentées les modifications apportées par les copistes aux textes transmis afin de mieux comprendre l’évolution de la
syntaxe chinoise.
     Prérequis : Bon niveau en chinois classique
     Objectifs : Le séminaire tente de donner aux élèves une vue globale sur les problèmes phonologiques, paléographiques et syntaxiques de la
langue chinoise. Cours d’intérêt général pour les candidats aux concours nationaux d’enseignement (Capes et Agrégation de chinois).
   Modalités d’évaluation : Exposé oral et mémoire
   Travail personnel requis : Mémoire
    La koïné de la Chine moderne dans sa diversité, C. Lamarre, (M2-S1)
      Descriptif : Ce séminaire a pour objectif de familiariser les étudiants avec la diversité et l’hétérogénéité du chinois standard contemporain.
L’accent sera mis en 2009-2010 sur les manifestations concrètes de cette variété dans la langue, ainsi que sur les conséquences de cet te
hétérogénéité pour l’analyse linguistique
      Prérequis : Bon niveau de chinois moderne
      Objectif : Aider les étudiants à acquérir une vision critique de la notion de ‘corpus linguistique’ et de ‘base de données’ en ce qui concerne
le chinois moderne.
      Modalités d’évaluation : Exposé oral et/ou dossier écrit
    Problèmes de syntaxe et de sémantique du chinois moderne, C. Lamarre (M1-S1)
      Descriptif: Ce séminaire abordera divers thèmes ayant trait à la syntaxe et à la sémantique du chinois contemporain. Le sujet retenu pour
l’année 2009-2010 est celui du mode et de la modalité
      Objectifs : Une initiation aux recherches menées en Chine et hors de Chine sur le thème choisi, ainsi qu’une introduction aux concepts et à
la terminologie de base concernant ce sujet.
      Modes d’évaluation : Exposé oral ou dossier écrit.
    Dialectologie chinoise, Feng Li 2h (M1-S1)
      Descriptif : Seront présentés les faits linguistiques des sept groupes dialectaux chinois, leurs particularités en phonologie, lexique et
grammaire. Les états de l’usage de la langue commune (putonghua) dans les zones dialectales, le bilinguisme chez les Chinois et la disparition de
certains dialectes seront aussi étudiés.
      Prérequis : Niveau de chinois équivalent à la licence.
      Objectifs : L’enseignement permet aux étudiants de mieux connaître la variété de la langue chinoise et l’évolution du mandarin depuis
l’époque médiévale à travers des faits existant dans les dialectes. Un autre objectif est d’aider les étudiants à acquérir la méthode pour mener
une enquête de terrain linguistique.
      Modalités d’évaluation : travaux pratiques et devoirs.
      Travail personnel requis : Travail hebdomadaire sous forme d'exercices écrits et de lecture des textes originaux


    09/03/2010                                                                                                           17
    Linguistique contrastive chinois - français, Zhitang Drocourt , 1h30 (M1-S2)
      Descriptif : L'analyse synchronique contrastive mettra en rapport le chinois moderne et le français moderne. On traitera principalement
quelques problématiques relevant des domaines d’écriture et de lexicologie : langue et écriture, écriture en tant que système de notation graphique,
définition du mot et ses diverses structures internes, la sémantique lexicale, la phraséologie, etc.
      Prérequis : Niveau de chinois équivalent à la licence
      Objectifs : Ce séminaire aura pour l'objectif de permettre aux étudiants de mieux comprendre les structures différentes des deux langues
et d'aborder sur le plan linguistique les problèmes qu'on pourrait rencontrer dans l'enseignement d'une langue étrangère et dans la traduction
chinois<>français.
      Modalités d’évaluation : Dossier et/ou fiche de lecture, exposé oral.
      Travail personnel requis : Lecture régulière de publications spécialisées
    Langue et société : les pratiques linguistiques des sinophones du passé au présent Zhitang Drocourt , 1h30 (M2)
      Descriptif : Les questions de langue seront abordées du point de vue socioculturel, « externe » à une langue donnée. On traitera
notamment des thèmes suivants : I. Les divers registres du chinois dans le passé : langue classique, langue véhiculaire, langues régionales ; II. La
variation historique de la langue commune : de la « prononciation correcte » au mandarin ; III. Le « Mouvement pour une langue nationale » sous
la République : standardisation de la prononciation et réforme de l’écriture ; IV. Les politiques et les réformes linguistiques sous la RPC : le hanyu
pinyin, la simplification de l’écriture, le putonghua, le rapport entre la langue standard et les dialectes ; V. Les pratiques linguistiques des
sinophones hors du continent : Taiwan, Hongkong, Singapour et d’autres communautés chinoises ; VI. La langue face aux nouvelles technologies
et à la mondialisation : les pratiques linguistiques de nouvelles générations, langue et Internet, le chinois et l’anglais.
      Prérequis : Pour les sinisants, un bon niveau de compréhension écrite. Mais le séminaire pourra être ouvert à d’autres langues dans une
perspective plurilingue et pluriculturelle.
      Modalités d’évaluation : exposé ou dossier.
      Travail personnel requis : étude de textes et recherche de documentation.

                                                                  Langues iraniennes
   Linguistique et dialectologie du pashto (Daniel Septfonds), S7 et S8, 3 ECTS par semestre
      Prérequis : connaissance du pashto standard
      Objectif : description et initiation aux parlers non écrits pashto : parlers du Wazirestân, de Bannu [Pakistan] et du Paktyâ [Afghanistan]. Les
variations sont essentiellement phonologiques et liées à des faits accentuels. Ils seront abordés dans cette perspective.
      Modes d’évaluation : contrôle continu
   [Compétence avancée en langue pashto] Littérature pashto (A. Asmaie, D. Septfonds), S7 et S8, 3 ECTS par semestre
     Objectif : Cet enseignement est fondé sur la lecture des textes pashtos modernes. L’étudiant y est initié à leur traduction. L’étudiant s’initie
progressivement à la bibliographie du domaine. Il est assuré par deux enseignants, spécialisés en prose et en poésie.
     Il se déroule sur un semestre et aborde aussi bien les genres poétiques que les genres de prose.
     Prérequis : une bonne connaissance du pashto.


    09/03/2010                                                                                                             18
        Objectif : permettre à l’étudiant de faire le point sur ses connaissances en critique littéraire de la poésie et de la prose moderne et de
   déterminer le champ de recherche pour le mémoire.
        Modalités d’évaluation : par contrôle continu, sur dossier.
        Travail personnel requis : traductions, exposé oral
       Linguistique théorique et langues iraniennes «orientales» (Daniel Septfonds) S9, 3 ECTS par semestre
         Type : séminaire. L’examen de données issues de langues iraniennes orientales — «orientales» n’étant pas pris dans son acception
   génétique mais géographique (Pakistan/Iran (pour le baloutche)/Afghanistan) — amène à se poser un certain nombre de questions relevant :
         Soit d’une perspective aréale — les directionnels en pashto et ormuri par exemple
          2) Soit de problèmes théoriques soulevés par l’existence de marqueurs sur lesquels les descriptions butent régulièrement et dont une
   approche énonciative devrait permettre de rendre compte.
         Prérequis : Formation de en linguistique de niveau M1 et bonne connaissance d’une langue iranienne — kurde, persan, pashto, ou autre.
         Objectif : Familiariser les étudiants avec les notions et les techniques mises en œuvre dans une approche énonciative de la linguistiq ue —
   quand bien même, pour certaines langues, nous ne disposerions que d’un corpus contraint. Ceci en vue d’une formation à la description de
   langues peu ou insuffisamment décrites.
         Ce séminaire est complémentaire de l’enseignement de licence «Typologie linguistique et langues iraniennes» (consacré aux str uctures
   d’actance) et est, comme celui-ci, à verser au compte de la formation aux techniques d’enquête.

                                                                            Russe
       Structuration de l’information et ordre des mots en russe moderne, Ch. Bonnot, 19h30, 3 ECTS (M1, S7)
       Descriptif : On étudiera la façon dont l’ordre des mots et la distribution des accents dans l’énoncé permettent de structurer l’information en
fonction du contexte et des relations intersubjectives. On s’attachera particulièrement à donner une définition rigoureuse de concepts souvent trop
intuitifs pour être opérationnels tels que « connu », « donné », « thème », « focalisation », etc.
       Prérequis : Bonne connaissance du russe (niveau licence)
       Objectif : Donner les outils théoriques permettant de rendre compte de l’ordre des mots dans un texte. Destiné aux étudiants de lingui stique
russe, ce cours peut aussi intéresser les étudiants de littérature (analyse de textes littéraires) ou d’autres langues slaves présentant la même mobilité
de l’ordre des mots.
       Modalités d’évaluation : fiche de lecture et dossier (analyse de corpus)
       Linguistique textuelle, Ch. Bonnot, 19h30, 3 ECTS (M1, S8)
      Descriptif : On étudiera les différentes marques formelles qui permettent d’assurer la cohérence discursive tout en reflétant la position de
l’énonciateur : variations de l’ordre linéaire tant au niveau de l’énoncé que du syntagme, choix des déterminants du substantifs et des formes
aspecto-temporelles, emploi des particules et « mots du discours », etc. On montrera que le fonctionnement de ces marques dépend du type de
texte auquel appartient l’énoncé : « discours » (au sens de Benveniste), différents types de récits (narrateur appartenant à l’univers décrit, narrateur
omniscient, en empathie ou non avec les personnages), textes théoriques, etc. Prérequis : Bonne connaissance du russe (niveau licence)
      Objectif : Apprendre aux étudiants à tenir compte des paramètres énonciatifs dans l’analyse des marqueurs linguistiques. Comme celui du
premier semestre, ce cours peut intéresser non seulement les étudiants de linguistique russe, mais aussi de littérature ou d’autres langues slaves
présentant des analogies de structure avec le russe

       09/03/2010                                                                                                             19
       Modalités d’évaluation : fiche de lecture et dossier (analyse de corpus)
       Questions de diachronie slave I et II, H. Courtin, 19h 30 et 3 ECTS par semestre, (M1, S7 et M1S8)
      Descriptif : Le cours comprendra, dans une première partie, un panorama des premières littératures bulgares et de leur influence sur les textes
rédigés dans les autres langues slaves au fil des siècles. Dans une seconde partie, sur la base de textes du XVIIe siècle, on étudiera l’évolution des
différentes langues slaves et le maintien de formes archaïques, à côté de traitements plus spécifiques à chaque langue. Dans cette ana lyse critique
s’appuyant sur la grammaire comparée des langues slaves, il sera question aussi bien de phonologie, de morphologie que de syntaxe. On y observera
les considérables éloignements intervenus à tous les niveaux grammaticaux dans le système verbal ou nominal. L’histoire et la civilisation auront leur
part dans ce cours. On tiendra compte, dans le choix des textes, de la spécialité des étudiants pour souligner leur langue de recherche.
      Prérequis : Assimilation du cours de vieux-russe, de vieux-bulgare ou autres langues slaves (niveau licence)
      Objectif : Renouer avec les recherches en linguistique diachronique, mais aussi permettre aux spécialistes d’histoire médiévale d’avoir accès
aux textes que l’ouverture des archives propose en nombre de plus en plus important.
      Modalités d’évaluation : fiche de lecture et dossier à chaque semestre
       Constitution et exploitation de corpus numériques russes, V. Bénet, 19h30, 3 ECTS (M1, S7)
        Descriptif : Constitution de corpus de textes informatiques à partir de CD-ROM de données (littéraires, scientifiques, économiques, historiques
etc.), ou Internet (bases de données, bibliothèques en ligne etc..). Maniement des logiciels d'exploitation de corpus : adaptation au russe,
constitution automatique de lexiques; notions sur les balisages des textes informatiques ; présentation et utilisation de dictionnaires et
encyclopédies russes, présentation et utilisation de logiciels d'aide à la traduction.
        Pré-requis : Connaître la gestion de fichiers sous Windows, les logiciels courants de bureautique (traitement de texte, tableur) et les pr oblèmes
liés à l’utilisation du cyrillique.
        Objectif du cours : Savoir rechercher les corpus numériques russes disponibles sur différents support informatiques, savoir constituer des
corpus, des lexiques et des aides pour le traducteur.
        Ce cours peut être utile aussi bien pour les étudiants en recherche linguistique que pour ceux qui souhaitent suivre un mastère à composante
professionnalisante orientée vers les métiers de la traduction, constitution de dictionnaires, lexiques ou terminologies
        Evaluation : Examen théorique et pratique avec constitution de dossier (somme des travaux pratiques effectués pendant le semestre)
       L’hypertexte pour l’étude et l’enseignement du russe, V. Bénet, 19h30, 3 ECTS (M1, S8)
      Descriptif : Nature d'un fichier hypertexte pour Windows, principes de l’hypertexte ; fichiers au format HLP: Structure, organisation, données
du fichier source ; rubriques, références croisées, liens, index, mots-clés, compilation ; réalisation pratique d’un fichier hypertexte compilé sous
Windows. Présentation de l'Internet, notions de base : navigateurs.définition d'un site, fichiers HTML, fichiers images, fichiers sons ; principes de
codage du russe sur Internet. Les éditeurs HTML, le code source. Principales balises HTML; menus, liens, ancres, fenêtres ; réalisation pratique d’un
hypertexte (pages Web) pour Internet
      Pré-requis : connaître les principes de fonctionnement d’un ordinateur, les codages informatiques du russe et avoir la pratique de Windows et
d’un traitement de texte
      Objectif du cours : Connaître les principes théoriques de l’hypertexte, les spécificités de l’écriture de pages web en russe et en français et
réaliser un hypertexte au format HLP pour Windows et HTML pour Internet. Savoir créer des présentations interactives, des menus d'aide à base
d'hypertexte Windows, un site Web bilingue , des fichiers hypertexte pour l'Internet..
      Evaluation : examen écrit théorique et pratique (réalisation d’un hypertexte au format hlp et html), dossier à réaliser sur un thème don né

       09/03/2010                                                                                                              20
       Linguistique formelle russe I (M2, S9 : 27h, 6 ECTS) et II (M2,S10, 12h, 3 ECTS), Ch. Bonnot (INALCO), J. Breuillard (Paris 4) et D. Paillard
        (CNRS-Paris 7)
      Descriptif : Séminaire regroupant chercheurs français et russes autour de deux axes de recherche :
      1 Etude des unités signifiantes. On s’intéressera particulièrement aux problèmes posés par les unités hautement polysémiques (préverbes,
prépositions, particules, etc.) : procédures permettant de dégager leur identité sémantique, modes d’interaction avec le contexte, mise en évidence
de facteurs de variation réguliers propres à toutes les unités d’une même catégorie, statut des unités transcatégorielles ;
      2 Analyse des structures syntaxico-discursives : interaction de l’ordre des mots, de la prosodie et des mots du discours considérée en relation
avec les différents registres énonciatifs.
      Prérequis : Formation en linguistique de niveau M1 et excellente connaissance du russe
      Modalités d’évaluation : exposés, participation aux travaux de l’équipe et fiches de lecture
       L’informatique pour la linguistique, l’étude et l’enseignement de la langue, V. Bénet, 19h30, 3 ECTS (M2, S9)
        Descriptif : Utilisation des logiciels informatiques d’apprentissage du russe, pratique des logiciels-auteurs (méthodes interactives sur CD-ROM
ou Internet), de grammaires électroniques, Conception de contenus d'enseignement axés sur l'apprentissage de la grammaire et mise en forme
électronique de contenus linguistiques et culturels.
        Pré-requis : Connaître la gestion de fichiers sous Windows, les logiciels courants de bureautique (traitement de texte, tableur) et les pr oblèmes
liés à l’utilisation du cyrillique.
        Objectif : Connaître les possibilités et les limites du traitement informatique, se familiariser avec les différents outils informatiques appliqués à
l’étude et l'enseignement de la langue ou de la culture. Ce cours peut être utile aux étudiants qui souhaitent travailler avec les nouvelles
technologies, s'orienter vers les métiers de l'enseignement, de l'édition numérique, de la conception des méthodes de langues, ou de l'application
des nouvelles technologies dans l'étude et l'enseignement de la langue ou de la culture
        Mode d’évaluation : Examen théorique et pratique avec constitution de dossier (somme des travaux pratiques effectués pendant le semestre)
       Linguistique confrontative des langues slaves et baltes, H. de Pénanros et H. Ménantaud, 19h30, 3 ECTS (M2, S9)
      Descriptif : Description confrontative de certains aspects des langues slaves et baltes dans une perspective synchronique. Les langues
prioritairement étudiées sont le letton, le lituanien, le polonais et le russe. Les autres langues slaves peuvent être integrées au programme d'étude
en fonction des compétences propres à chacun des participants du seminaire (étudiants ou intervenants invités).
      Prérequis        :       très       bonne          connaissance         d'au       moins        une       langue        balte      ou      slave
Objectif : Etre en mesure d'entreprendre des travaux de description synchronique de langues baltes ou slaves en s'appuyant sur les don nées fournies
par d'autres langues du même groupe et les analyses qui sont avancées pour en rendre compte.
       Langue russe pour les sciences humaines I (M1, S7), II (M1, S8), I. Platov, 19h30 et 3 ECTS par semestre
      Descriptif : Lecture d’un choix de textes russes représentatifs de différentes disciplines des sciences humaines (histoire, sociologie,
anthropologie, sémiotique, critique littéraire, etc.), sur lesquels les étudiants devront faire des exposés et des fiches de lecture. Une atten tion
particulière sera accordée à l’acquisition du lexique abstrait et des tournures propres aux textes argumentatifs et scientifiques.
      Prérequis : Bonne connaissance du russe.
      Objectif : Apprendre aux étudiants à rédiger et à faire des exposés sur des sujets relatifs à leur domaine de spécialité,
      Modalités d’évaluation : fiches de lecture rédigées en russe pour les étudiants francophones, en français pour les étudiants russophones.

       09/03/2010                                                                                                                21
       Langue russe des médias I (M1, S7) et II (M1, S8), S.Krylosova, 19h30 et 3 ECTS par semestre
      Descriptif : Présentation des médias russes à travers la lecture d’articles (quotidiens, magazines, presse électronique) et la projection ou
l’audition d’émissions télévisées et radiophoniques. Etude des évolutions lexicales et stylistiques récentes.
      Prérequis : Bonne connaissance du russe.
      Objectif : Familiariser les étudiants avec le vocabulaire et la rhétorique des nouveaux médias russes.
      Modalités d’évaluation : dossier de presse et examen oral.

                                                              Autres domaines linguistiques
      Introduction à l'étude des langues tibéto-birmanes M2 (S9) 3 ECTS Boyd Michailovsky, Martine Mazaudon, François Jacquesson
      Descriptif: A part les deux grandes langues écrites que sont le tibétain et le birman, la famille tibéto-birmane comprend plusieurs centaines de
langues, presque toutes sans tradition écrite, du haut plateau du Tibet au nord jusqu'aux vallées sub-tropicales d'Assam, de Birmanie et de Thaïlande
au sud, et à travers l'Himalaya, du Pakistan à l'ouest jusqu'au Sichuan à l'est.
        Le domaine géographique et culturel, par son étendue et son caractère accidenté, et la variété des autres familles linguistiques qui le
partagent ou l'avoisinent, a contribué à donner à la famille tibéto-birmane une diversité dont on est loin d'avoir trouvé toutes les clefs. Cette
diversité vaut sur tous les plans: celui de la phonétique et de la phonologie, où les tons jouent un rôle important, celui de la formation des mots, et
celui de leurs relations syntaxiques.
        Ce séminaire, conduit par des chercheurs qui enquêtent sur le terrain, présente les traits généraux de la famille, mais aussi un choix raisonné
des caractéristiques les plus frappantes du groupe, qui sont autant de problèmes de linguistique générale.
      Pré-requis: au moins un an de linguistique
      Lieu: ILPGA, 19 rue des Bernardins, 75005 Paris

                                                                Séminaires d’élargissement

      Des systèmes de signes aux conduites symboliques : les paradigmes analytiques en linguistique, ethnologie et ethnomusicologie. Frank
       Alvarez-Pereyre, Directeur de recherche au CNRS. Séminaire doctoral (52 heures) UMR 8099-Université Paris V. 6 ECTS (annuel)
      Descriptif : Le séminaire traite fondamentalement des catégories et catégorisations du côté des disciplines scientifiques aussi bien que du côté
des langues et des cultures, en tenant compte de l’histoire longue des paradigmes analytiques en sciences humaines et sociales et, en particulier, du
transfert polymorphe du paradigme linguistique en dehors de la linguistique.
      Prérequis : Formation en linguistique et/ou en ethnologie et/ou ethnomusicologie de niveau M1 .
      Modalités d’évaluation : Les étudiants présentent à plusieurs reprises dans l’année leurs travaux personnels qui sont largement discutés. Une
note est attribuée à la fin de l’année qui combine l’assiduité et le travail personnel que des bilans écrits reflètent.
      Horaire : le mercredi de 14 heures à 16 heures, à partir du 10 octobre 2007.
      Lieu : à la Sorbonne, en salle F 673 (Galerie Gerson ; il est recommandé de contacter l’enseignant fap@vjf.cnrs.fr.




       09/03/2010                                                                                                           22

								
To top