Docstoc

Partnering for Transforming

Document Sample
Partnering for Transforming Powered By Docstoc
					Evaluation interne du Programme de Santé Sexuelle et
Reproductive EC/ACP/UNFPA

Evaluation du Projet « Santé de la reproduction dans
la région de Zinder » (Niger)




HLSP
                                       Group Disclaimer

This document has been prepared for the titled project or named part thereof and should not be relied upon
or used for any other project without an independent check being carried out as to its suitability and prior
written authority of HLSP being obtained. HLSP accepts no responsibility or liability for the consequences of
this document being used for a purpose other than the purposes for which it was commissioned. Any person
using or relying on the document for such other purpose agrees, and will by such use or reliance be taken to
confirm his agreement, to indemnify HLSP for all loss or damage resulting therefrom. HLSP accepts no
responsibility or liability for this document to any party other than the person by whom it was commissioned.


To the extent that this report is based on information supplied by other parties, HLSP accepts no liability for
any loss or damage suffered by the client, whether contractual or tortious, stemming from any conclusions
based on data supplied by parties other than HLSP and used by HLSP in preparing this report.
                                                         SOMMAIRE



RESUME ............................................................................................................................. 6

INTRODUCTION ................................................................................................................. 6

1.OBJECTIFS ET MODALITES DE MISE EN OEUVRE DU PROJET ................................ 7
  1.1. Origine et conception du projet.............................................................................. 7
  1.2. Objectifs du projet ................................................................................................. 7
  1.3. Moyens et modalités de mise en œuvre ................................................................ 8

2.ACTIVITES REALISEES ET SITUATION ACTUELLE ..................................................... 9

3.ANALYSE DES RESULTATS OBTENUS ...................................................................... 12
  3.1  Pertinence du projet ............................................................................................ 12
  3.2  Cohérence et conception du projet...................................................................... 13
  3.3  Efficacité de la mise en œuvre du projet ............................................................. 14
  3.4  Efficience du projet .............................................................................................. 20
  3.5  Impact du projet................................................................................................... 21
  3.6  Pérennité du projet .............................................................................................. 23

4.PRINCIPALES LEÇONS ET BONNES PRATIQUES OBSERVEES .............................. 25
  4.1. Appréciation générale et visibilité ........................................................................ 25
  4.2. Points forts et exemples de bonnes pratiques ..................................................... 25
  4.3. Limites et faiblesses identifiées ........................................................................... 26
  4.4. Valeur ajoutée de la dimension régionale ........................................................... 26

5.RECOMMANDATIONS .................................................................................................. 27

ANNEXES ......................................................................................................................... 29
 Annexe 1 : Termes de référence .................................................................................... 29
 Annexe 2 : Programme de la mission ............................................................................ 38
 Annexe 3 : Liste des personnes rencontrées ................................................................. 39
 Annexe 4 : Liste des principaux documents consultés ................................................... 41
 Annexe 5 : Cadre logique du projet ................................................................................ 43
 Annexe 6 : situation de l‟exécution budgétaire ............................................................... 63
 Annexe 7 : Situation du Niger dans le domaine de la SR – Sources (EDSN – MICS III)64
 Annexe 8 : Evolution de l‟utilisation des services de SR dans la zone du projet –
 Données fournies par le projet ....................................................................................... 66
 Annexe 9 : Tableau : Pertinence et cohérence du projet par rapport à la politique
 nationale et à l‟UNDAF................................................................................................... 69
          Liste des abréviations



ACP        Afrique Caraïbe Pacifique
AFD        Agence Française de Développement
ANBEF      Association Nigérienne Pour le Bien Etre Familial
ARV        Anti-Rétro-Viraux
ASC        Agent de Santé Communautaire
AWP        Annual Work Plan
CPN        Consultations Prénatales
CPoN       Consultations Post Natales
CSI        Centre de Santé Intégré
CST        Country Support Team (UNFPA regional office)
DEP        Direction des Etudes et de la Programmation
DOS        Direction de l‟Organisation des Soins
DRSP       Direction Régionale de la Santé Publique
DS         District Sanitaire
ECD        Equipe Cadre de District
DBC        Distribution à Base Communautaire
DMU        Dakar Management Unit
EDSN       Etude Démographique et de Santé
DIU        Dispositif Intra Utérin
EPA        Etablissement Public à caractère Administratif
EC         European Commission
FCFA       Franc de la Communauté du Franc Africain
FED        Fonds Européen de Développement
FS         Formation Sanitaire
GAIPDS     Groupement des Associations Islamiques Pour le
           Développement de la Santé
HD         Hôpital de District
IEC        Information Education Communication
IST        Infections Sexuellement Transmissibles
LANSPEX    Laboratoire National de Santé Publique et d‟Expertise
MSP        Ministère de la Santé Publique
MPF/PE     Ministère de la Population, de la Promotion de la Femme et
           de la Protection de l‟Enfant
MICS       Multiple Indicators Cluster Survey / Enquête à Indicateurs
           Multiples
MSR        Maternité sans risques
NPPP       National Professional Project Personale
ODM        Objectif de développement du Millénaire
OMS        Organisation Mondiale de la Santé
ONG        Organisation non gouvernementale
ONPPC      Office National des Produits Pharmaceutiques et Chimiques
           du Niger
PAA        Plan d‟Action Annuel
PAM        Programme Alimentaire Mondial
PPTE       Pays Pauvres Très Endettés
PCA        Paquet Complémentaire d‟Activités
PMA        Paquet Minimum d‟Activités
PF         Planification Familiale
PTF        Partenaire Technique et Financier
PVVIH      Personne Vivant avec le VIH
SIDA       Syndrome d‟Immuno Déficience Acquise
SNU        Système des Nations Unies
SOU        Soins Obstétricaux d‟Urgence
SONU       Soins Obstétricaux et Néonatals d‟Urgence
SONUB      Soins Obstétricaux et Néonatals d‟Urgence de Base
SONUC      Soins Obstétricaux et Néonatals d‟Urgence complets
SOUE     Soins Obstétricaux d‟Urgence Essentiels
SNIS     Système d‟Information Sanitaire
SNV      Volontaire Néerlandais pour le Développement
SR       Santé de la Reproduction
SDRP     Stratégie de Développement accéléré et de la Réduction de
         la Pauvreté
SSRAJ    Santé Sexuelle et Reproductive des Jeunes et Adolescents
SSRBC    Santé Sexuelle et Reproductive à Base Communautaire
VIH      Virus d'Immunodéficience Humaine
VNU      Volontaire des Nations Unies
UE       Union Européenne
UNDAF    United Nations Développent Assistance Framework
UNICEF   Fonds des Nations Unies pour l‟Enfance
UNFPA    Fonds des Nations Unies pour la population
RESUME
A compléter

INTRODUCTION
Cette mission d‟évaluation interne du projet « Santé de la reproduction dans la région de
Zinder » au Niger s‟est déroulée du 13 au 20 mars 2008. Elle a été réalisée par le Dr. Olivier
Weil, médecin spécialiste de santé publique (consultant international) et par M. Saïdou
Souleymane, économiste (consultant national).

Les consultants remercient pour leur accueil et leur disponibilité l‟ensemble des interlocuteurs
rencontrés dans la région de Zinder et à Niamey. Ils remercient en particulier le bureau
UNFPA au Niger pour son appui et ses efforts pour mettre à disposition l‟ensemble des
informations relatives au projet.

L‟objectif de la mission était de conduire l‟évaluation interne du projet « Santé de la
reproduction dans la région de Zinder » qui arrive à son terme en septembre 2008. Cet
exercice s‟inscrit dans le cadre de l‟évaluation du programme de santé sexuelle et
reproductive EC/ACP/UNFPA mis en œuvre dans 10 pays de la zone ACP (voir termes de
références en Annexe 1). Il était en particulier demandé:

   -   d‟effectuer un bilan des actions réalisées dans le cadre du projet et d‟en apprécier les
       résultats au regard des critères d‟évaluation suivants : pertinence, cohérence,
       conception du projet, efficacité, efficience, impact et pérennité).

   -   d‟en tirer des conclusions et des recommandations susceptibles d‟alimenter
       l‟évaluation de l‟ensemble du programme et d‟aider à la formulation d‟opérations
       futures.

Déroulement de la mission : Après une réunion de briefing au bureau de l‟UNFPA et des
entrevues au Ministère de la Santé Publique (MSP) et auprès d‟intervenants clés à Niamey,
les consultants, accompagnés de la Directrice Technique AWP - SR et du Chef de la Division
Suivi-Evaluation de la DEP - MSP, ont visité plusieurs des sites d‟intervention du projet dans la
région de Zinder où ils ont rencontré un grand nombre des acteurs et partenaires du projet. A
leur retour à Niamey, ils ont pris part à des réunions de restitution successivement au bureau
UNFPA et au MSP (voir le programme de la mission et la liste des personnes rencontrées en
Annexe 2 et 3).

Approche méthodologique : Les consultants ont suivi la démarche méthodologique élaborée
lors de la phase initiale de l‟évaluation globale du programme et adoptée lors du séminaire de
planification tenu à Bata en février 2008. Ils se sont appuyés sur des entretiens (menés en
suivant la grille préétablie), sur des observations directes, et sur un ensemble de documents
relatifs au projet et à son environnement remis aux consultants avant et pendant leur mission
au Niger (voir liste des principaux documents consultés en Annexe 4).




                                        Page 6
   1. OBJECTIFS ET MODALITES DE MISE EN OEUVRE DU PROJET

   Origine et conception du projet

Le projet « Santé de la reproduction dans la région de Zinder » financé par la CE s‟inscrit dans
le cadre de l‟assistance apportée par UNFPA au MSP dans les domaines de la population et
de la santé reproductive. Cet appui, mis ne œuvre au travers de programmes d‟assistance
renouvelées tous les quatre ans, s‟est depuis le début de la décennie actuelle concentré sur
des activités stratégiques prioritaires et dans des régions géographiques définies en tenant
compte des priorités du gouvernement et des autres partenaires au développement. Ainsi,
depuis 2001, les activités appuyées par UNFPA sont structurées en deux sous-programmes et
se déroulent dans les régions de Dosso, Zinder et Agadez, le Luxembourg apportant un
cofinancement pour les activités de SR et la Belgique soutenant l‟initiative UNFPA pour la
SSRAJ.

Le partenariat CE/UNFPA qui a abouti au financement et à la mise en œuvre de ce projet a
suivi les mêmes orientations. A savoir, un appui à des activités cohérentes et prioritaires de
SR dans une des zones ciblées par UNFPA et non encore 'couverte‟ par d‟autres partenaires.

C‟est ainsi que le projet a été conçu pour compléter et étendre les interventions du Fonds dans
les districts sanitaires de Mirriah (Zinder), de Loga (Dosso) et à Agadez. Dans son principe, le
projet visait à étendre le „modèle‟ appliqué à Mirriah à l‟ensemble de la région de Zinder (soit
les districts de Magaria, Matameye, Tanout, Gouré et Zinder commune). La formulation du
projet a fait l‟objet d‟une démarche innovante au Niger et d‟une approche participative
impliquant toutes les parties prenantes (populations, autorités techniques, administratives et
partenaires locaux, etc.).

Le projet, initialement prévu pour une durée de 4 ans (2003-2006), fait partie du sous-
programme „Santé de la Reproduction‟ de UNFPA au Niger. Sa mise en œuvre (lancée
officiellement en Octobre 2003) s‟est de fait principalement déroulée pendant le programme
d‟assistance 2004-2007 et lors de son extension en 2008 (destinée à une harmonisation des
cycles des différentes agences du système des Nations unies et à l‟adoption du nouveau
format commun de 5 ans).


   Objectifs du projet

L‟objectif général du projet est de « contribuer à atteindre les objectifs du gouvernement en
matière de réduction de la pauvreté de la pauvreté et d‟amélioration des conditions de vie des
populations ». Plus spécifiquement, le projet vise à « contribuer à améliorer l‟utilisation des
services SR de qualité dans la région de Zinder pour les hommes et les femmes, y compris les
jeunes et les adolescents ».

Pour atteindre ces objectifs, le projet prévoit la réalisation de quatre composantes ou
« produits » :
    - Une accessibilité accrue aux services de SR de qualité dans les zones d‟intervention
       du projet ;



                                       Page 7
   -    Une gestion renforcée des services de SR a niveau central et dans les zones
        d‟intervention du projet ;
   - Une augmentation de la demande de services de SR ;
   - Des structures renforcées pour la prestation de services et d‟informations en SR à
        l‟adresse des jeunes et des adolescents.
Dans chacune de ces composantes, le projet prévoit un certain nombre d‟activités qui sont
détaillées dans le cadre logique joint en Annexe 5.


1.3.   Moyens et modalités de mise en œuvre

Le budget initial du projet comprenait une subvention de la CE de 1 856 600 $ à laquelle
s‟ajoutait une contribution de l‟UNFPA de 534.747 $ et une contribution du gouvernement de 1
457 690 $ (correspondant principalement à des valorisations de salaires et à des frais de
fonctionnement des infrastructures sanitaires de la zone du projet). A l‟issue de la mission
d‟évaluation à mi-parcours (Octobre 2005), le budget a été révisé et une rallonge a été
apportée, le portant à un montant de 2 087 877$ correspondant aux grandes rubriques
suivantes :
    - dépenses en personnels : 454 945$, soit 21,79%
    - activités de recherche, de formation, de mobilisation communautaire, d‟IEC et de suivi
        du projet : 686 848$, soit 32,90%
    - équipements et matériels médicaux : 715 744$, soit 34,28%
    - équipements non médicaux (informatiques principalement) : 56 444$, soit 2,70%
    - infrastructures : 37 212$, soit 1,78%

Le MSP agissant au nom du gouvernement du Niger est responsable de l‟exécution du projet.
Celui est domicilié au sein dudit ministère et, de façon opérationnelle, à la DRSP de Zinder.

L‟équipe de projet est composée de :
    - un directeur national qui est le directeur général des études et de la programmation
       (DEP) du MSP,
    - deux experts nationaux (NPPPs) dont un basé à Niamey au sein de la direction de la
       Direction de la Santé de la Mère et de l‟Enfant et l‟autre basé au sein de la DRSP de
       Zinder,
    - quatre sages-femmes volontaires des nations unies (VNU) sages-femmes affectées
       dans les quatre districts (tous sauf Zinder Commune),
    - le Directeur Régional de la Santé Publique de Zinder qui joue en fait le rôle de
       coordinateur des activités au niveau de la région de Zinder,
    - du personnel de soutien administratif (1 gestionnaire, 1 secrétaire et 2 chauffeurs) basé
       à Zinder.

Le bureau de l‟UNFPA à Niamey a été étroitement associé à toutes les étapes de la mise en
œuvre du projet, la responsable du programme SR assurant (sous l‟autorité du Directeur
hargé des Opérations et du Représentant) un suivi continu de l‟ensemble des activités. Dans
cette tâche, elle a bénéficié autant que de besoin de la coopération de ses collègues, chargés
de programmes techniques qui ont apporté leur expertise et/ou leur appui sur des aspects
spécifiques. La responsable du programme SR a effectué de une à deux missions de
supervision du projet par semestre (accompagnée à plusieurs reprises par la représentante).
C‟est elle également qui est responsable de la liaison avec la délégation de la CE et avec les
autres agences et partenaires intervenant dans le domaine de la SR. Enfin, le bureau de
l‟UNFPA a assuré le suivi budgétaire du projet et a coordonné le processus de reporting
(rapports trimestriel, annuels, mi-parcours et final).



                                       Page 8
L‟équipe de coordination du Programme basée à Dakar (DMU) a réalisé au moins une mission
de supervision annuelle (parfois de façon conjointe avec un membre du CST) et a pris part à la
revue à mi-parcours du projet. Le Coordonnateur du Programme basé à New York a
également visité le projet (quand ?) tout comme le Conseiller Régional pour la santé
maternelle, basé à Addis Abeba, qui a effectué une visite du projet en Juillet 2006.

Les activités réalisées ont scrupuleusement suivi la programmation établie lors de la
formulation du projet (document de projet) et reflétée dans le cadre logique (Annexe 5). Cette
programmation a été actualisée chaque année sous forme d‟un plan d‟action annuel préparé
par l‟équipe de projet sur la base des progrès réalisés et, partant, d‟une mise à jour de
l‟analyse des besoins.

Conformément au document de projet, un audit des comptes du projet a été réalisé chaque
année.

En vertu des mécanismes mis en place par le MSP pour assurer une bonne coordination des
interventions des partenaires techniques et financiers, UNFPA a été désigné comme chef de
file pour la région de Zinder. C‟est habituellement, l‟expert national basé à Zinder qui assure
cette mission (appuyé par le bureau de Niamey).


    2. ACTIVITES REALISEES ET SITUATION ACTUELLE


Compte tenu du nombre d‟activités programmées et réalisées chaque année (36 en 2004, 15
en 2005, 11 en 2006 et 49 en 2007), il est quasi impossible et il serait fastidieux d‟en effectuer
un relevé exhaustif. Le détail et le degré de réalisation de chaque activité programmée sont
documentés dans les rapports techniques annuels du projet. L‟Annexe 6, préparée par
l‟équipe de projet, donne année par année un bilan chiffré du degré de réalisation des activités
prévues selon le cadre logique du projet.

Nous nous proposons ici de synthétiser les principaux résultats obtenus pour chacun des
produits attendus.

Produit 1 : Une accessibilité accrue aux services de SR de qualité dans les zones
d‟intervention du projet

   Actualisation/amélioration de la qualité du Paquet Minimum d‟Activité (PMA) et du Paquet
    Complémentaire d‟Activité (PCA) et leur dispensation dans les 5 Hôpitaux de Districts et
    les 58 CSI de la zone du projet ; ces paquets d‟activité couvrent la SR en général et la
    SSR pour les jeunes et les adolescents ;
   Elargissement de la gamme des contraceptifs par l‟introduction du Norplant à la maternité
    centrale de Zinder, et au niveau des 4 hôpitaux de district ;
   Elargissement de l‟offre de service en SR au niveau communautaire par
    l‟opérationnalisation de 286 Cases de Santé, la création de 192 sites forains et de 72 sites
    de Distribution à Base Communautaire (DBC) ;
   Réduction des obstacles socioculturels et juridiques à l‟accès des adolescents et jeunes
    aux services de SR par la contribution du projet à la matérialisation des lois sur la Santé de
    la Reproduction et le VIH-SIDA, et l‟adoption de la déclaration de la politique nationale de
    la jeunesse ;
   Appui à la prévention du VIH-SIDA, notamment par (i) le développement d‟un plaidoyer
    constant et soutenu mené auprès des autorités politiques, administratives, leaders


                                        Page 9
    religieux et d‟opinion, (ii) l‟approvisionnement des DS en préservatifs masculins et
    féminins, la formation/sensibilisation de 160 agents socio-sanitaires et du personnel
    auxiliaire, (iii) la réalisation des études d séro-prévalence et sur la gestion des ARV ;
   Renforcement de la stratégie de maternité à moindre risque par l‟amélioration du plateau
    technique de 8 maternités et 2 hôpitaux de districts, le développement d'un système de
    référence et contre référence, la mise au point et l'utilisation effective des protocoles de
    prise en charge des cas d‟urgences obstétricales ;
   Redynamisation de plus de 4 000 Comités de Santé Villageois pour qu‟ils participent mieux
    à la gestion de leurs problèmes de santé ;
   Développement des ressources humaines par la mise en place des personnels manquants
    pour les SONU sous forme de 5 VNU, la formation de formateurs, puis des agents de
    santé de la région en SOUB/SOUE et dépistage des cancers génitaux, chirurgie d‟urgence,
    clinique et logistique SR, techniques communication, assurance qualité et gestion des
    services, pose DIU et Norplant (et retrait Norplant), normes et procédures SR/PF, SPT. Le
    projet a également formé les, ASC des nouvelles cases de santé en SSP et MSR, et les
    agents DBC en techniques DBC. La formation en SOUB et SONU organisée par la
    Maternité Centrale de Zinder constitue l‟un des points forts du projet ayant influencé
    positivement la conception et la mise en œuvre du PNSR sur l‟ensemble du pays ;
   Intégration des contraceptifs dans les MEG et réalisation d‟études sur divers domaines,
    notamment sur les obstacles liés à la faible utilisation de la SR et la séro - surveillance du
    VIH/syphillis.

Produit 2 : Une gestion renforcée des services de SR au niveau central et dans les zones
d‟intervention du projet

   L‟identification des besoins en RH et en formation à tous les niveaux de la pyramide
    sanitaire selon les normes en vigueur et leur notification au MSP ;
   Mise en place et actualisation régulière de la base de données et de gestion ;
   Renforcement de la coordination avec les autres PTF ; l‟UNFPA en est le chef de file en
    matière de santé ;
   Renforcement des capacités gestionnaires et des moyens d‟intervention des DS ;
   Renforcement du cadre juridique de la SR (cf produit 1).

Produit 3 : Une augmentation de la demande de services de SR

   Mobilisation sociale autour des activités du projet : près de 400 campagnes réalisées, près
    de 400 villages et plus de 1,2 millions d‟habitants touchés sur population totale de 1,8
    millions, soit 2 habitants de la zone du projet sur 3 ;
   Développement de supports d‟IEC (productions audio-visuelles), publication d‟un bulletin
    de liaison et d‟information, contribution à la formulation d‟une stratégie Régionale d‟IEC,
    réalisation d‟une étude sur les besoins en information des stratégies et messages
    pertinents à l‟endroit des populations et les canaux appropriés pour la diffusion des
    messages, expérimentation d‟une école des maris, formation de près de 700
    professionnels de santé à la prise en charge des besoins en SR des hommes ;
   Développement d‟un partenariat avec d‟autres institutions (UNICEF, PAM), les ONG (HKI,
    Croix Rouge, GAIPDS, CONIPRAT, SWA, ANBF, MJ/JF, SCOUT du Niger), et d‟autres
    projets (Marketing Social) pour la mise en œuvre de ce volet. Ce partenariat couvre divers
    domaines, notamment le développement du système de référence-contre référence,
    l‟assistance alimentaire et nutritionnelle aux femmes enceintes et allaitantes, la formation
    des jeunes sur la SSRA/IST/VIH-SIDA, la sensibilisation des hommes et femmes sur les
    violences familiales, les activités d‟IEC en SR, etc…




                                        Page 10
Produit 4 : Des structures renforcées pour la prestation de services et d‟informations en SR à
l‟adresse des jeunes et des adolescents

      Renforcement des capacités régionales et nationales par la formation des prestataires,
       le développement de partenariats avec les ONG (ANBF) pour les campagnes d‟IEC à
       l‟endroit des jeunes et des adolescents, la Production de matériel audio - visuels et de
       micro programme radio ;
      Renforcement de la coordination, du suivi et de l‟évaluation : plus d‟une vingtaine de
       réunions de coordination tenues par année, des missions de supervision et de
       monitorage organisées sur le SOU, les DBC/SSRBC, la revue annuelle du projet, des
       missions annuelles du bureau régional UNFPA organisées et une évaluation à mi-
       parcours réalisée.

Situation actuelle en termes d‟utilisation des services de santé reproductive. Le tableau 1 ci-
dessous présente pour chacun des districts cibles du projet les niveaux d‟utilisation des
services enregistrés à la fin de l‟année 2007. Ces chiffres appellent les observations
suivantes :
    - En dépit de progrès effectivement enregistrés (voir plus loin paragraphe 3.3. sur
        l‟efficacité), les niveaux d‟utilisation restent modestes et, pour la plupart, inferieurs aux
        moyennes nationales (voir Annexe 7) ;
    - Il existe une très nette différence entre la commune de Zinder et les 4 districts
        « ruraux » qui eux présentent des niveaux d‟utilisation très bas et relativement
        homogènes. Cette situation reflète des différences en termes de couverture (et donc
        d‟accessibilité géographique) mais aussi certainement en matière de caractéristiques
        socioculturelles des populations et de performance de l‟offre de soins (la maternité
        centrale de Zinder ne pouvant de ce point de vue être comparée aux hôpitaux de
        districts). C‟est ainsi que, par exemple, les taux d‟accouchements assistés par du
        personnel formé, le % de césariennes ou la proportion des complications obstétricales
        prises en charge sont satisfaisants à Zinder mais restent extrêmement réduits dans le
        reste de la région ;
    - La qualité des soins obstétricaux semble également suivre ce schéma (un fossé
        séparant la maternité de Zinder des autres formations sanitaires de la région) comme
        en témoignent les écarts des chiffres de mortalité maternelle intra-hospitalière.


Tableau 1 : Niveaux actuels d’utilisation des services de SR dans les districts du projet
(situation fin 2007)

                                                                                        Cumul
 Indicateurs                     Gouré     Magaria   Matamèye      Zinder C   Tanout    région
 Taux Accouchements assistés     13.98%    15.06%       23.08%      71.63%    15.38%     22.73%
 Taux d'acceptrices en PF         8.30%     3.41%        5.65%      14.90%     3.49%      5.84%
 Taux d'utilisatrices en PF      13.47%     8.27%       11.18%      52.81%     9.61%     14.91%
 Taux d'utilisation en CPN       43.31%    65.16%     101.74%      184.07%    47.55%     77.23%
 Taux d'utilisation en CPoN      14.95%    17.01%       42.34%     116.62%    11.90%     31.00%
 Taux de Césarienne               0.40%     0.26%        0.40%        5.79%    0.03%      0.88%
 Taux de mortinatalité            4.21%     6.71%        4.64%        5.82%    3.32%      5.27%
 Taux de prévalence VIH           9.24%     1.61%        5.34%        1.07%    0.89%      1.93%
 Proportion Compl. Obst. Prise
 en charge                       18.07%     18.71%       22.53%    110.11%     5.92%     26.51%
 Taux de décès maternelle par
 complication                     7.00%     10.70%       10.00%      1.32%     4.37%      5.46%
 Taux d'avortement                0.85%      1.14%        0.90%      5.05%     0.69%      1.39%


                                          Page 11
 Taux de fécondité               22.39%     22.39%      22.39%     22.39%    22.39%     22.39%
Source : Projet de santé de la reproduction dans la région de Zinder


   3. ANALYSE DES RESULTATS OBTENUS

3.1 Pertinence du projet

L‟annexe 7 présente la situation du Niger dans les domaines de la population et de la santé
reproductive. Elle illustre l‟ampleur et la nature des besoins, le peu de progrès accomplis au
cours des quinze dernières années et, partant, la nécessité impérieuse de renforcer les efforts
dans ce domaine. Pour la plupart des indicateurs, des données spécifiques à la région de
Zinder sont fournies. Elles mettent en évidence la situation particulièrement défavorable de
cette région dont il est courant d‟entendre dire qu‟elle est une sorte de « caricature du Niger ».

Pertinence thématique. La réduction de la croissance démographique et l‟amélioration de l‟état
de santé des femmes et des enfants sont, au Niger, des priorités évidentes de développement.
Le focus mis sur les services de planification familiale d‟une part et de santé maternelle et
néonatale d‟autre part est à cet égard tout à fait pertinent. Par ailleurs, le choix de contribuer à
une amélioration des conditions et du niveau d‟utilisation des services de santé reproductive
est parfaitement justifié, notamment compte tenu du rôle internationalement reconnu qu‟ils
jouent en matière d‟espacement des naissances et de réduction de la morbi-mortalité
maternelle et néonatale. Enfin, il est à souligner que le projet vise à intervenir à la fois sur
l‟offre et sur la demande de services et qu‟il prend en compte plusieurs des facteurs qui
concourent à l‟utilisation ou à la non-utilisation des services.

Pertinence géographique. Le choix de la région de Zinder se justifie par l‟importance de sa
population (elle concentre plus du cinquième de la population du Niger), par le niveau de
pauvreté et l‟ampleur des besoins (voir situation des indicateurs comparés à la moyenne
nationale en Annexe 7), par l‟existence d‟obstacles à l‟utilisation des services de SR
particulièrement marqués, par les priorités géographiques du Gouvernement et des autres
PTF et le recentrage géographique des interventions soutenues par UNFPA à l‟issue de
l‟évaluation du quatrième programme d‟assistance de l‟UNFPA au Niger (1998-2001).

Pertinence du choix des bénéficiaires et des populations cibles. Les principaux bénéficiaires
du projet sont les femmes, les hommes et les adolescents des deux sexes vivant dans les
districts de Magaria, Matameye, Gouré, Tanout et dans la commune de Zinder. Parmi ces
populations, les besoins de groupes particulièrement vulnérables ont été pris en compte
(prostituées, jeunes et adolescents, femmes souffrant de FVV, PVVIH, etc). D‟autre part, le
projet comprend un grand nombre d‟activités visant au renforcement du niveau
communautaire. Par ailleurs, un certain nombre d‟activités du projet sont dirigées en direction
des professionnels de santé, des personnels administratifs et techniques (au niveau central,
régional et de district), et des représentants de la société civile.

Pertinence des stratégies adoptées. Les stratégies qui sous-tendent les activités du projet sont
globalement pertinentes au regard des objectifs, du contexte dans lequel le projet est mis en
œuvre et des bonnes pratiques reconnues internationalement. De ce point de vue, les
approches suivantes méritent en particulier d‟être mentionnées :
    - L‟opérationnalisation effective des formations sanitaires déjà existantes (hôpitaux de
       districts, CSI et cases de santé) par l‟affectation de personnels ayant les compétences
       pour prendre en charge les urgences obstétricales, la mise à niveau des plateaux



                                          Page 12
        techniques, la fourniture de médicaments et de consommables, un appui technique et
        une supervision ;
    -   La focalisation, dans ces formations sanitaires, sur les soins obstétricaux de base et
        d‟urgence complets (SOUB et SOUC) ;
    -   La mise en place de stratégies avancées (consultations foraines) et de sites de
        distribution (de contraceptifs) à base communautaire dans les zones sans couverture
        sanitaire ;
    -   Le renforcement des compétences des personnels impliqués dans les SOUB et SOUC
        à travers la mise en place d‟une formation SONU ;
    -   Le développement de partenariats avec les ONG et acteurs de la société civile,
        notamment pour la mise en œuvre des activités de plaidoyers et de sensibilisation ;
    -   L‟appui aux structures gouvernementales chargées de l‟encadrement et du suivi des
        activités de SR (en particulier DRSP et ECD).



3.2 Cohérence et conception du projet

Alignement et coordination. Conçu comme partie intégrante de la composante SR du 6ème
programme d‟assistance de UNFPA au gouvernement du Niger (2004-2007), le projet « Santé
de la reproduction dans la région de Zinder » est parfaitement aligné tant au cadre politique et
stratégique du gouvernement (à la définition duquel il a d‟ailleurs contribué) qu‟à celui de
UNFPA et, plus généralement, du système des Nations unies (cf annexe 9 synthétisant les
objectifs et orientations des documents de programmation stratégique des acteurs concernés).

Ainsi, les objectifs du projet sont totalement cohérents avec la Stratégie de Développement
accéléré et de Rréduction de la pauvreté, l‟engagement du Niger à accroître ses efforts pour
atteindre les ODM (notamment à travers la feuille de route pour accélérer la réduction de la
mortalité maternelle et néonatale au Niger (2006-2015)), le Plan de Développement Sanitaire
2005-2010, le Programme National de Santé de la Reproductio 2005-2009, la déclaration du
gouvernement en matière de politique de population (Février 2007) et le Cadre Stratégique
National de lutte contre le VIH/SIDA (2008-2012)1.

Par ailleurs, le projet, intégré aux autres activités de UNFPA au Niger, a été redimensionné et
prolongé d‟une année en vertu du processus d‟harmonisation et de simplification des
programmes pays des agences du système des Nations Unies de l‟UNDAF(processus sous-
tendu par la stratégie « one UN »). D‟une manière générale, les activités menées dans le
cadre du projet tendent à être coordonnées avec celles soutenues dans le même domaine par
l‟OMS ou l‟UNICEF (les personnes chargées de suivi de ces activités au sein des trois
agences travaillent visiblement la main dans la main). Cependant, ces différentes agences
n‟ont pas nécessairement des procédures de mise en œuvre harmonisées. Par exemple, elles
ont recours à des modes d‟approvisionnement et de distribution différents et elles n‟optent pas
toujours pour les mêmes produits (équipements, médicaments et consommables). Ainsi, il a
été relevé que les kits de césariennes fournis par UNFPA et par UNICEF ne contiennent pas
les mêmes éléments.

Le projet est cohérent avec les objectifs du programme indicatif pays de la Commission
européenne. Cependant, la santé (et a fortiori la SR) n‟a pas été retenue comme un secteur
prioritaire lors de l‟exercice de programmation du 10ème FED dont les fonds seront alloués aux
secteurs des routes, du développement rural et à de l‟appui budgétaire global. La SR n‟est

1
 Il convient de noter qu’UNFPA a joué un rôle moteur pour la définition et l’adoption de la plupart de ces
politiques et stratégies nationales.


                                              Page 13
cependant pas absente des objectifs de coopération de l‟UE au Niger dans le cadre du 10ème
FED. Ainsi, le décaissement de l‟appui budgétaire global (90m€ pour la période 2009-2011)
sera partiellement conditionné par la réalisation d‟objectifs/indicateurs qui touchent
directement la SR (nombre de nouvelles CPN, déploiement d‟au moins deux médecins dans
80% des districts, formation d‟au moins 25 médecins à la chirurgie de district notamment).

Enfin, il convient de souligner la bonne coordination opérée entre les activités du projet dans 5
districts de la région de Zinder et celles mises en œuvre par UNFPA et soutenues par la
coopération du Luxembourg dans le district de Mirriah (6ème district de la région).

Cohérence interne du projet. D‟une façon générale, les stratégies retenues et les activités
mises en œuvre sont cohérentes avec les objectifs fixés. Cependant, le projet apparait
extraordinairement complexe (plus d‟une cinquantaine d‟activités programmées) et
exagérément ambitieux tant en termes d‟objectifs que de population couverte compte tenu des
ressources effectivement disponibles (de l‟ordre de 400 000€ par an, soit à peine 0,22 USD
par habitant et par an). C‟est ainsi que le cadre logique du projet ne comprend pas moins de
16 pages, 52 activités et de très nombreux indicateurs de suivi. Cette complexité reflète une
volonté d‟appuyer une très large gamme d‟activités (outre la PF et la maternité sans risque, le
projet intervient dans les domaines de la prévention du VIH, de la mobilisation communautaire,
de l‟appui institutionnel, de la gestion de l‟information sanitaire, etc.) et s‟explique
vraisemblablement par la volonté de l‟UNFPA de répondre à la demande de la partie
nigérienne et par la démarche participative adoptée lors de l‟élaboration du projet. Par ailleurs,
la grande précision apportée, dès la conception du projet, à la définition des activités
compromet toute flexibilité et parait difficilement compatible avec l‟utilisation, à des fins
programmatiques, des résultats des études prévues dans le cadre du projet2.

Un processus participatif. Le processus allant de l‟identification des problèmes et des besoins
à la formulation du projet a été piloté par la partie nationale, ce qui a certainement contribué à
l‟appropriation du projet par le MSP (au niveau central) et la DRSP (au niveau local). Des
consultations ont été réalisées au cours de ce processus auprès d‟un nombre important
d‟acteurs intervenant dans le domaine de la SR (professionnels, communautés, ONG, etc).
Elles ont permis de prendre en compte leurs besoins et leurs attentes. Cependant, faute d‟un
arbitrage rigoureux, elles ont abouti à une certaine dispersion qui se traduit par une très large
diversité d‟activités soutenues par le projet.

Un projet bâti selon une conception traditionnelle. Le projet « Santé de la reproduction dans la
région de Zinder » est, dans son principe, basé sur la gestion par UNFPA des ressources
budgétaires disponibles pour la réalisation d‟un certain nombre d‟activités prédéfinies. Cette
approche (« inputs based ») est décalée par rapport au processus d‟appui sectoriel auquel ont
souscrit le MSP et ses partenaires (à travers la signature d‟un cadre de partenariat d‟ailleurs
ratifié par UNFPA) pour la réalisation du Plan de Développement Sanitaire 2005-2009. A
l‟heure actuelle, seules la Banque Mondiale et l‟Agence Française de Développement
adhèrent effectivement à cette approche sectorielle en alimentant un « fond commun » (auquel
la coopération belge envisage également de contribuer dans un avenir proche).


3.3 Efficacité de la mise en œuvre du projet


2
 7 études étaient inscrites dans le document de projet. 4 d‟entre elles ont été réalisées : une étude de
base sur la situation des services de SR, une étude de séroprévalence du VIH/SIDA chez les femmes
enceintes et les professionnelles du sexe, une étude des obstacles à l‟utilisation des services de SR, et
une analyse situationnelle de l‟IEC en matière de SR dans la zone d‟intervention du projet.


                                           Page 14
L‟efficacité du projet est appréciée sous les angles suivants :

    -       Performance du projet dans la mise en œuvre effective des activités planifiées ;
    -       Performance du programme dans l‟atteinte des objectifs tels que mesurés par les
            indicateurs de performance retenus dans le cadre logique initial
    -       Performance dans l‟exécution budgétaire


Performance du projet par rapport à la mise en œuvre des activités planifiées annuellement

Nonobstant un démarrage relativement laborieux, notamment pendant les deux premières
années de mise en œuvre, le programme a été globalement performant dans la mise en
œuvre des activités programmées : plus de trois quarts des activités programmées ont été
réalisées (Cf Tableau 2 ci-dessous).

Tableau 2 : Taux de réalisation des activités principales programmées par année
Produits          2004              2005     2006       2007          2004-2007
Produit 1         70,37             41,67    100,00    100,00            71,05
Produit 2         66,67             100,00   100,00     88,24            88,00
Produit 3         40,00             100,00   100,00    100,00            85,71
Produit 4         100,00            100,00   100,00    100,00           100,00
Total             66,67             54,84    100,00     96,00            78,13
Source : rapports annuels du projet

L‟examen détaillé des activités programmées et réalisées (cf tableau 3 ci-après) conforte cette
appréciation de bonne performance dans la mise en œuvre du projet. Pour la grande majorité
des activités, les objectifs fixés ont été atteints et dans certains cas dépassés. De manière
générale, les activités liées à l‟amélioration qualitative et à l‟extension de l‟offre de soins (PMA-
PCA, SOUB, SOUC, fonctionnement des formations sanitaires), et celles liées à la
mobilisation sociale pour l‟augmentation de la demande de soins en SR, ont été bien
exécutées, beaucoup d‟entre elles au-delà des prévisions initiales. Ces dépassements ou
décalages, qui ont atteint un rapport de 1 à 7 par rapport à la programmation initiale,
répondent à une demande plus forte que prévue des populations, des districts sanitaires ou
des autorités administratives (pour les cases de santé). Il faut noter que ces activités sont
celles qui ont les effets les plus structurants sur le système de santé.

Cependant, l‟on relèvera la faiblesse des taux d‟exécution des activités liées à la distribution
des contraceptifs à base communautaire, à la formation en techniques d‟IEC et en assurance
qualité et gestion des services. La faible performance dans les activités liées à la DBC
s‟explique par leur programmation tardive et la lourdeur de la campagne d‟IEC à mener au
préalable. Les activités DBC n‟ont véritablement démarré qu‟en 2005 et ont atteint leur vitesse
de croisière en 2007, année au cours de laquelle le nombre de sites DBC a été multiplié par
3,4. La faiblesse du taux de réalisation des formations en techniques de communication et
d‟IEC s‟explique également par le démarrage de cette activité en 2005 et probablement par le
volume trop important des activités de formation prévues dans d‟autres domaines.

Tableau 3 : Performance du projet par rapport à la mise en oeuvre des activités prévues
                                                                                                 Taux de realisation
Activités                                                 Objectifs           Réalisations       %
Produit 1
PMA/PCA de qualité offerts aux DS                                         5                  5             100



                                             Page 15
PMA/PCA de qualité offerts aux CSI                                   59         58        98

Intervenants en SR appliquent les PMA/PCA définis                  100%       54%
Sites forrains créés                                                  75       192      256
Sites DBC/SSRBC mis en service                                      240         72       30
Cases de santé fonctionnelles                                        40        286      715
Formation agents sur l'hygiène - VIH – SIDA                         158        160      101
Nombre maternités assurant le SOUB                                    8         32      400
Nombre HD assurant le SOUC                                            2          5      250
Nombre d’agents formés en SOE                                                  108

Systèmes fonctionnels de référence et contre référence                           8
Nn d'ASC formés sur la MSR                                                     186
Nb FS ayant des plans de monitorage SOU                                         89
Nb Comités de Gestion fonctionnels                                   96       4221    4 397
Nb d'ONG participant au programme                                               25
Formation en clinique et logistique SR                              118         80       68
Formation en techniques d'IEC                                       118         35       30
Formation en pose DU                                                 28         22       79
Formation en pose et retrait Norplant                                20         22      110
Formation en assurance qualité et gestion des services              118         20       17
Formation en supports SNIS                                           20         20      100
Formation en Normes et procédures SR/PF                             118        165      140
Formation en SPT                                                     20         20      100
Formation en IST-SIDA                                               118        116       98
Formation en gestion DBC                                            128         17       13
Formation en chirurgie d'urgence                                      4          3       75
Formation ASC en SSP et MSR                                          40         20       50
Formation ASC en IST/SIDA et MSR                                    104        100       96
Formation en techniques DBC                                         700        100       14
Formation en développement de stratégies d'IEC                       15         12       80
Produit 2
Conformité des DS en normes de personnel                           100%       60%        60
Disponibilité des supports de collecte de données SR               100%      100%       100
Nombre de missions d'appui technique reçues                                     25
Nb réunons de coordination                                                      72
Nb de supervisions effectuées                                                 5195
Produit 3
Nb campagnes d'IEC réalisées                                                   768
NB villages touches                                                            391
Population touchée                                                         1242834
Source : construit à partir du Cadre logique du projet « Santé de la reproduction dans la région
de Zinder 2003 – 2007 »

Performance du programme dans l‟atteinte des objectifs sur la base des principaux indicateurs
du cadre logique initial

A l‟instar de la performance observée par rapport à la mise en œuvre des activités
programmées, le graphique ci-après dégage une tendance nette à l‟amélioration des
principaux indicateurs de la SR. Toutes les courbes, à l‟exception de celles relatives à la
mortinatalité et aux décès maternels par complication pour des raisons logiques, sont
ascendantes. Mais, de manière générale, le niveau atteint pour l‟année 2007 demeure encore
trop faible pour impacter significativement sur la mortalité maternelle.



                                                         Page 16
                          Evolution des principaux indicateurs SR de 2004 à 2008


                                90,00%


                                80,00%


                                70,00%


                                60,00%


                                50,00%


                                40,00%


                                30,00%


                                20,00%


                                10,00%


                                    0,00%
                                            2004         2005           2006             2007

       Taux Accouchements assistés          16,09%      22,32%         19,84%            22,73%
       Taux d'acceptrices en PF             1,65%       2,77%           2,53%            5,84%
       Taux d'utilisatrices en PF           5,95%       7,80%           6,55%            14,91%
       Taux d'utilisation en CPN            30,56%      38,49%         46,30%            77,23%
       Taux d'utilisation en CPoN           6,95%       13,66%         14,51%            31,00%
       Taux de Césarienne                   0,50%       0,57%           0,58%            0,88%
       Taux de mortinatalité                5,52%       5,20%           5,78%            5,27%
       Proportion Compl. Obst. prise en     9,70%       18,05%         19,96%            26,51%
       charge
       Taux de décès maternelle par         14,73%      6,74%           4,37%            5,46%
       complication
       Taux d'avortement                    0,81%       0,99%           1,30%            1,39%



Ainsi, comme illustré au tableau 4 ci-dessous :

      Celui de la CPN a été multiplié par 2,5 ; il passe de 31 à 77% durant la même période.
       C‟est d‟ailleurs le seul indicateur qui a atteint un niveau suffisamment élevé pour avoir
       un impact notable sur la mortalité maternelle si les autres indicateurs de la SR avaient
       suivi la même tendance. Cet effort d‟amélioration du taux de CPN a été
       particulièrement remarquable entre 2006 et 2007, période durant laquelle un gain de
       31 point a été obtenu. Il faut y voir surtout l‟impact de la mesure de gratuité de la CPN
       en vigueur à partir de 2006. Cependant, selon l‟enquête EDSN-MICS III réalisée en
       2006, seule une femme sur quatre (27,3%) bénéficie d‟au moins une CPN, le taux
       étant de 46% pour l‟ensemble du pays ;




                                             Page 17
      Le taux de CPoN a été plus que quadruplé, passant de 7% en 2004 à 31% en 2007 ; il
       reste donc à un niveau modeste malgré les efforts notables fournis pour son
       amélioration.
      Le taux d‟accouchement assisté a connu une évolution contrastée mais le gain global
       sur la période est de 6 points, soit 40% d‟augmentation en 2007 par rapport à 2004.
       Cependant, le niveau de 23% atteint reste insuffisant pour avoir un impact significatif
       sur la mortalité maternelle. Notons que les données de l‟EDSN – MICS 2006 situent cet
       indicateur à 25% pour la région de Zinder et à 33% pour le pays. Selon la même
       source, les accouchements dans les établissements de santé représentent 17,2% pour
       le pays et seulement 11,6% pour la région de Zinder.
      Les taux d‟acceptrices et d‟utilisatrices en PF ont été multipliés respectivement par 3,5
       et 2,5, mais comme les taux de base étaient extrêmement bas, respectivement 1,7% et
       6%, les résultats obtenus en 2007 demeurent faibles (respectivement 6 et 15%).
       Cependant, les données de l‟enquête EDSN-MICS III situent la proportion d‟utilisatrices
       d‟au moins une méthode moderne à 5% au niveau national et 2,5% pour la région de
       Zinder ;
      La proportion des complications obstétricales prises en charge suit la même tendance :
       elle a été triplée durant la période pour s‟établir à 26,5% en 2007 ; cette proportion est
       supérieure à celle attendue théoriquement située autour de 15% ;
      A l‟inverse, le taux de décès maternel en établissement sanitaire suite aux
       complications obstétricales a été divisé par 3 ; il s‟établit à 0,37% à 2007. Bien qu‟il
       s‟agisse ici de mortalité maternelle enregistrée dans les établissements sanitaires, et
       donc à portée limitée par rapport à la mortalité maternelle générale, cette baisse
       sensible traduit l‟amélioration effective de la prise en charge des complications
       obstétricales dans les formations sanitaires couvertes par le projet. En revanche, le
       taux de mortinatalité est resté stable durant la période sous revue ;
      Les taux de césariennes et de d‟avortement ont connu une évolution de même ampleur
       durant la période (respectivement 72% et 75% d‟augmentation), mais le taux de
       césarienne est resté en deçà des normes admises (2%).

Tableau 4: rapports entre les niveaux des indicateurs en 2007 et 2004


               Indicateurs                         Rapport 07/04
               Taux Accouchements assistés                1,41%
               Taux d'acceptrices en PF                   3,54%
               Taux d'utilisatrices en PF                 2,51%
               Taux d'utilisation en CPN                  2,53%
               Taux d'utilisation en CPoN                 4,46%
               Taux de Césarienne                         1,75%
               Taux de mortinatalité                      0,95%
               Proportion Compl. Obst. Prises en
               charge                                     2,73%
               Taux de décès maternelle par
               complication                               0,37%
               Taux d'avortement                          1,72%
              Source: Construit à partir des données du projet

Situation budgétaire. Le niveau d‟exécution budgétaire est très satisfaisant. En effet, en dépit
de lenteurs au démarrage liées à des retards pour la signature des conventions et la mise en
place des équipes (ayant engendré une faible consommation en 2003) d‟une part et de
„blocages‟ liés au fait qu‟il a fallu attendre la revue à mi-parcours pour procéder à certaines



                                              Page 18
réallocations budgétaires, 86,86% du budget du projet avait été consommé au 31decembre
2007. Si l‟on tient compte des dépenses programmées et/ou engagées en 2008, on peut
s‟attendre à un excellent niveau d‟exécution budgétaire (plus de 95%).

Comme illustré dans les graphiques ci-dessous, toutes les catégories de dépenses profitent de
cette bonne performance en matière d‟exécution budgétaire. L‟on notera également que les
deux tiers des dépenses sont imputés à l‟acquisition de médicaments et consommables
(essentiellement les kits pour césariennes, les contraceptifs et préservatifs) et aux coûts
opérationnels (fonctionnement, formation, coordination, supervisions, audits, etc..). Les
ressources humaines absorbent le cinquième des ressources du projet compte-tenu des
recrutements opérés pour rendre fonctionnels les formations sanitaires bénéficiaires et rendre
disponibles les services essentiels en faveur des populations.
            Parts relatives des catégories de dépense                         Taux d'exécution par catégorie de dépense

                                  Frais de
                                                                                Frais de gestion**                        91
                                  gestion**
                                    7%
                  Constructions               Ressources                            Constructions                                 100
                      2%                       humaines
                                                 21%                                Equipements                                   100
           Equipements
                3%                 Pa                                Médicaments et consommables                          91

                                            Coûts                             Coûts opérationnels                     90
               Médicaments et            opérationnels
               consommables                  33%                            Ressources humaines                 85
                    34%
                                                                                                     75   80   85    90    95   100   105




Il convient de noter que le projet n‟a pas suffisamment pris en compte certaines des
contraintes qui conditionnent pourtant la disponibilité et l‟utilisation des services de SR, en
particulier :
    - Le développement et la gestion des ressources humaines du secteur de la santé. Il
        s‟agit là d‟un problème majeur et récurrent au Niger qui ne se limite pas à la question
        du renforcement des compétences (effectivement adressée par le projet) mais renvoie
        également aux questions liées à l‟affectation et à la répartition des agents, à leur
        rémunération, aux autres conditions de leur motivation (progression de carrière par
        exemple), à leur encadrement et au suivi-évaluation de leurs activités ;
    - L‟obstacle financier qui représente pourtant la première raison de sous-utilisation des
        services parmi les personnes qui bénéficient théoriquement d‟une couverture sanitaire.
        Le projet n‟a pas directement adressé ce problème (au-delà de diminution des
        dépenses « out-of-pocket » par le biais de l‟amélioration de la disponibilité des services
        et des médicaments). Parallèlement, le gouvernement a adopté une série de mesures
        portant sur la gratuité d‟un certain nombre de services (PF, CPN, CS notamment) dont
        l‟impact semble pour l‟instant mitigé ;
    - La question du transport et des références qui a certes fait l‟objet de certaines
        initiatives intéressantes menées dans le cadre du projet (système de charrettes mis en
        place à Katofo dans le district de Magaria par exemple) n‟a pas donné lieu à la
        recherche de solutions systématiques et « institutionnalisées ». Il est vrai que,
        conformément à la stratégie préconisée par UNFPA, le projet s‟est d‟abord attaché à
        intervenir au niveau des hôpitaux de districts pour réduire le troisième retard (entre
        l‟admission de la parturiente et le traitement de sa complication).




                                                           Page 19
3.4 Efficience du projet

Dispositif de mise en œuvre du projet. L‟approche consistant à faire porter la responsabilité du
pilotage du projet sur la région (DRSP et expert national basé à Zinder) et à allouer au niveau
central (MSP et bureau UNFPA) des missions de supervision, de suivi et d‟appui technique
s‟est révélée performante sur le plan opérationnel et potentiellement structurante. Par ailleurs,
l‟implication importante du MSP (le DEP est officiellement le directeur du projet et la direction
de la santé de la mère et de l‟enfant est activement impliquée)3 a certainement facilité le
dialogue politique entre UNFPA et le gouvernement sur les questions de population et de
santé reproductive.

Cependant, le projet aurait gagné en efficience si l‟UNFPA avait intégré le Fonds Commun mis
en place dans le cadre de l‟approche sectorielle globale. La mise en commun des moyens
avec les autres partenaires intervenant dans le domaine de la santé de la reproduction, et au-
delà dans le secteur de la santé en général, aurait permis d‟optimiser l‟utilisation de ces
ressources et les résultats obtenus.

Les achats d‟équipements et de consommables (y compris les contraceptifs et autres
dispositifs de planification familiale) sont handicapés par :

       L‟absence de normalisation des équipements et d‟harmonisation du contenu des „kits‟ ;
       Les faiblesses des circuits d‟approvisionnement localement disponibles :
        - l‟ONPPC, centrale d‟achat nationale, ayant fait l‟objet d‟une restructuration
            importante avec l‟appui des partenaires extérieurs, notamment l‟Union Européenne,
            demeure financièrement fragile du fait des arriérés de paiement de l‟Etat et des
            EPA dont le montant cumulé dépasse son chiffre d‟affaires annuel, et n‟a pu
            adapter sa stratégie commerciale à l‟environnement concurrentiel mis en place à la
            suite de la libéralisation du secteur. Ces difficultés contrarient la performance de
            l‟Office quant à la régularité des approvisionnements et au respect des délais, bien
            qu‟il soit compétitif en termes de coûts. Cependant, (i) l‟Office dispose encore d‟une
            infrastructure adéquate pour assurer l‟approvisionnement et la distribution des
            produits sur l‟ensemble du territoire (3 dépôts régionaux et une officine dans
            chaque chef – lieu de DS). De plus, le gouvernement compte soumettre une
            requête d‟appui à l‟office dans le cadre du 8e Round du Fonds Mondial, (ii) le
            contrôle de qualité est assuré sur place par un établissement autonome, le
            Laboratoire d‟Analyse en Santé Publique et d‟Expertise (LANSPEX) ;
        - la dizaine de centrales privées installées après la libéralisation du secteur
            pharmaceutique sont compétitives dans l‟acquisition et la vente des produits
            pharmaceutiques de grande consommation, mais sont obligées de lancer des
            commandes spéciales pour la plupart des produits commandés dans le cadre de la
            mise en œuvre du projet, d‟où des couts et des retards importants à la livraison.
            Par ailleurs, elles sont essentiellement implantées à Niamey et n‟ont pas de
            capacité logistique et de circuits de distribution efficients.
       La non budgétisation par le MSP des coûts de distribution des produits.

L‟absence d‟un circuit d‟approvisionnement répondant aux normes de qualité, de régularité et
de coût a obligé chacun des intervenants dans le domaine de la SR à mettre en place son
propre système d‟approvisionnement, d‟où les inefficiences relevées dans le système
d‟acquisition.

3
 Le DEP était initialement Directeur du projet, mais la tutelle technique a été transférée à la DSME. Le
projet relève désormais de cette direction


                                          Page 20
Stratégies développées en matière de santé de la reproduction :

Comme précisé au point 3.1 « Pertinence du projet », le projet a développé des stratégies
pertinentes, notamment en matière de mobilisation sociale pour soutenir la demande en SR ;
certaines des initiatives en cours connaissent un début d‟intégration, mais l‟effort doit être
systématisé et placé dans le cadre d‟une approche communautaire globale afin (i) d‟optimiser
l‟utilisation des ressources affectées à ces activités et (ii) d‟obtenir des meilleurs résultats.

Rôle des VNU. La mise à disposition des équipes cadre et hôpitaux de districts de chirurgiens
et sages-femmes a représenté un investissement extrêmement positif. Leur impact en
particulier sur la disponibilité et la qualité des services de soins obstétricaux ne fait aucun
doute et ce pour un coût relativement modeste.

Reporting. La périodicité trimestrielle s‟est avérée extrêmement lourde et consommatrice de
temps au vu de l‟utilisation qui a pu être faite de l‟information consignée dans les rapports en
termes de pilotage du projet. Des rapports semestriels auraient probablement été suffisants et
ce d‟autant plus qu‟il faut compter de l‟ordre d‟un mois et demi pour que la DRSP puisse
collecter et consolider des données provenant des zones d‟intervention du projet.

La charge de travail liée au reporting a été considérablement accrue par la nécessité pour
l‟équipe de projet et le bureau UNFPA de fournir tous les rapports techniques et financiers
(trimestriels et annuels) dans des formats différents pour UNFPA et pour la CE.

Indicateurs et système de suivi-évaluation. A l‟instar du cadre logique, le système de
monitoring du projet est excessivement complexe (un grand nombre d‟activités dont le suivi fait
parfois appel à plusieurs indicateurs). En conséquence, les indicateurs de suivi du projet sont
plus nombreux que ceux du système national d‟information sanitaire (SNIS) ce qui a conduit
l‟équipe de projet à développer son propre système de monitoring et un mécanisme de
collecte des données spécifique. Cependant, une harmonisation des supports de collecte et
des indicateurs de suivi serait intervenue en 2007 dans le cadre du guide de suivi du PDS
2005 - 2010. Il reste qu‟il existe une discordance entre les indicateurs produits par le projet et
ceux du SNIS jusqu‟en 2006.

Appui technique et valeur ajoutée de la dimension régionale. Le projet a bénéficié de missions
d‟appui effectuées par des membres du bureau UNFPA de Dakar et du siège. Celles-ci ont
incontestablement contribué à lever des obstacles rencontrés par le projet et à réorienter le
projet à l‟issue de la revue à mi-parcours. En revanche, l‟intégration du projet dans un
programme multi-pays ne semble pas avoir eu de conséquence sur le terrain.



3.5 Impact du projet

Il n‟est pas possible mesurer l‟impact du projet sur l‟état de santé des populations des districts
couverts (en termes de mortalités maternelle, infantile ou néonatale), les données ex-ante et
ex-post n‟étant pas disponibles. Par ailleurs, la disponibilité de ces données n‟aurait pas
permis d‟imputer au seul projet l‟impact déterminé, d‟autres facteurs étant susceptibles
d‟influer sur les indicateurs visés. Cependant, compte tenu des faibles progrès enregistrés en
matière d‟utilisation des services et surtout des niveaux actuels observés (voir section 2,
tableau 1), on peut sans risque d‟erreur affirmer que le projet n‟a pas contribué de façon




                                       Page 21
significative à la réalisation des objectifs (certes ambitieux) adoptés par le gouvernement en
matière de réduction de la mortalité maternelle et infantile4.

En effet, le taux de mortalité maternelle a peu évolué entre 1998 et 2006 puisque selon les
enquêtes EDSN-MICS il passe de 700/1000 à 648/1000 au plan national, soit une réduction de
7,4%. Les données désagrégées n‟étant pas disponibles, il n‟a pas été possible de connaître
l‟évolution de cet indicateur pour la région de Zinder. Cette région a traditionnellement des
indicateurs de santé en deçà de la moyenne nationale, l‟objectif du projet étant une réduction
de 25% de la mortalité maternelle. Cependant, les progrès enregistrés en matière de suivi des
grossesses et de soins obstétricaux d‟urgence, notamment le triplement de la proportion des
complications obstétricales prises en charge, la division par trois du taux de décès maternel
intra hospitaliers suite aux complications obstétricales, l‟augmentation de 72% des taux de
césariennes, et la remarquable progression du taux de CPN qui s‟établit à 77%, ont dû
contribuer, soit à une réduction modeste de la mortalité maternelle, soit à la prévention de sa
dégradation. Il est très probable que l‟absence du projet aurait conduit à une mortalité
maternelle plus forte que celle enregistrée présentement.

L‟appréciation de l‟impact du projet sur la mortalité infantile et sur l‟espérance de vie à la
naissance est quasiment impossible à réaliser, l‟évolution de ces indicateurs étant également
et surtout conditionnée par d‟autres facteurs socio-économiques. Nonobstant cette précision,
l‟on notera que le taux de mortalité infantile est marqué par une tendance à la baisse au plan
national de 2,5 points par an depuis 1994. La mortalité néonatale semble également suivre
une tendance légèrement décroissante, mais les progrès sont moins marqués (en particulier
pour la mortalité néonatale précoce) que pour la mortalité infantile. La situation de la région de
Zinder n‟est pas connue faute de disponibilité de données désagrégées. L‟impact éventuel du
projet sur la mortalité néonatale est très probablement marginal du fait de la faiblesse des
progrès enregistrés en matière d‟utilisation des services SONU.

En effet, quoique significatif, l‟impact du projet en matière d‟utilisation des services de SR reste
modeste (voir sections 2. et 3.3.) compte tenu d‟une part des très bas niveaux de départ et,
d‟autre part, de la faible disponibilité de l‟offre de soins ; 60% de la population de la région de
Zinder n‟est pas couverte (c'est-à-dire vit à plus de 5km d‟une formation sanitaire) et n‟est
donc que peu concernée par l‟amélioration attendue de la performance des services existants.
De plus, plus de la moitié des CSI considérés comme « opérationnels » dans la zone du projet
ne disposent que d‟un infirmier (la norme du MSP est de 2 par CSI). En conséquence, ces
centres de santé sont très souvent fermés (lorsque l‟infirmier est en congés, en formation,
accaparés par des activités de vaccination, …) ce qui limite d‟autant la disponibilité des soins.

Pour des raisons partiellement similaires, l‟impact du projet sur la qualité des services de SR
est mitigé du fait de l‟obsolescence de certaines infrastructures et d‟une partie des
équipements, de l‟irrégularité de l‟approvisionnement en médicaments essentiels et en
consommables, d‟un niveau d‟hygiène globalement insuffisant, et de carences persistantes en
matière d‟accueil et de pris en charge personnalisée des patients. Sur ce dernier point, il est
clair que le transfert de compétences techniques opéré lors des formations ne suffit pas à
changer les attitudes et les pratiques.

A ces difficultés touchant à l‟offre de services, s‟ajoutent les obstacles socioculturels qui, bien
que mieux compris grâce aux analyses menées dans le cadre du projet, restent des

4
 Cela ne signifie évidemment pas que le projet n‟a eu aucun impact mais devrait pousser à s‟interroger
sur la pertinence de faire figurer des indicateurs comme la mortalité maternelle dans le cadre logique
d‟un projet de ce type.



                                          Page 22
déterminants importants de l‟utilisation des services de SR. Il est clair que les changements de
comportements dans ce domaine (tant des utilisateurs que des professionnels de santé)
prennent plus de temps que la durée d‟un projet de ce type. En dépit de ces contraintes, il est
cependant légitime de s‟interroger sur les raisons du peu d‟impact apparent des très
nombreuses actions communautaires appuyées par le projet.

Enfin, une limite de l‟impact du projet qu‟il convient de rappeler ici est que l‟appui direct aux
services de SR n‟a concerné qu‟une région (moins un district de santé), soit moins de 15% de
la population du pays. Cependant, à un niveau plus général, le projet a eu un impact non
négligeable au-delà de ses cibles définies dans la région de Zinder. Il a en effet permis
d‟expérimenter la mise en œuvre opérationnelle, au niveau d‟une région, d‟une stratégie de
réduction de la mortalité maternelle intégrée à une politique de SR dans toutes ses
composantes. Ce faisant, le projet a contribué à ce que l‟accent soit mis sur la SR dans le
PDS et à l‟élaboration de documents de stratégie de portée nationale touchant à la SR, tels
que le PNSR, la Feuille de Route pour accélérer la réduction de la mortalité maternelle (2006-
2015) ou le Plan National pour la Sécurisation des Produits de Santé de la Reproduction au
Niger. L‟expérience accumulée à travers la mise en œuvre du projet a également été utile à la
formulation et/ou à l‟actualisation de plusieurs textes législatifs ou réglementaires tels que
notamment la Déclaration du Gouvernement en matière de Politique de Population adoptée en
février 2007 ou la Loi sur la Santé de la Reproduction.

De la même façon, la formation SONU mise en place à travers le projet dans la région de
Zinder a eu (et continuera d‟avoir) un impact au-delà de cette région, d‟une part car des
professionnels affectés dans d‟autres zones (Agades, Maradi, Dosso notamment) ont
bénéficié de la formation et, d‟autre part, parce que des centres de formation similaires sont en
passe d‟être mis en place à Niamey, à Maradi et à Tahoua. Il en va de même du modèle de
Distribution à Base Communautaire (DBC) testé et mis en place dans le cadre du projet et qui
est désormais utilisé ailleurs que dans la région de Zinder5.


3.6 Pérennité du projet

Points positifs

        Bonne durabilité technique grâce notamment à l‟accent mis sur le renforcement des
         compétences (dans le domaine des SONU en particulier).
        Dimension politique du projet : la SR est en bonne place sur l‟agenda du MSP et du
         gouvernement.
        Action structurante sur la demande en SR : impressionnant dispositif de mobilisation
         sociale mis en place même si l‟impact sur l‟utilisation des services en SR reste encore
         limité. Le projet a durablement contribué au renforcement des capacités des
         organisations communautaires de base et des relais communautaires.
        Efforts de recrutement et de formation en chirurgie de district prévus ou en cours par
         le gouvernement pour l‟opérationnalisation des blocs chirurgicaux des DS et le
         renforcement du personnel des CSI. En particulier, formation en cours d‟une 2 e vague
         de 21 médecins en chirurgie de DS, sortie en juin d‟une promotion de techniciens
         supérieurs en anesthésie, radiologie, chirurgie recrutement envisagé de médecins
         cubains, recrutement de contractuels infirmiers et sages-femmes en 2008 sur le
         Programme Spécial du Président de la République.

5
  Cependant avec des difficultés liées au fait que la contraception est désormais gratuite et que les
revendeurs ne peuvent plus récupérer la petite marge qui contribuait à leur motivation.


                                           Page 23
       Efforts du gouvernement allant dans le sens de la pérennité financière des services de
        SR prioritaires : (i) annonce de la gratuité des soins pour les femmes enceintes (CPN,
        césariennes, CPoN, cancers du sein et de l‟utérus) et les enfants de moins de 5 ans,
        suivie de la mise en place d‟un dispositif de remboursement des dépenses engagées
        par les formations sanitaires publiques, (ii) inscription budgétaire de 3 milliards FCFA
        sur le budget 2007 et probablement de 4 milliards FCFA sur celui de 2008, (iii) appui
        budgétaire ciblé de l‟AFD à hauteur de 1,4 milliards pour sécuriser partiellement les
        remboursements.
       Existence du Fonds Commun pour le financement des acticités du PNDS ouvert aux
        partenaires qui souhaitent y adhérer et de l‟approche sectorielle. La poursuite des
        activités essentielles du projet pourra ainsi être assurée par le biais du mécanisme de
        programmation mis en place. La DRSP de Zinder a par exemple inscrit les formations
        SONU et les stratégies avancées (forains et BDC) comme des priorités dans son plan
        d‟actions si bien que ces activités devraient trouver à être financées après l‟arrêt du
        projet.
       Adhésion prochaine de l‟UNFPA au Fonds Commun qui confortera ce mécanisme
        d‟appui sectoriel.
       Poursuite de l‟appui budgétaire global de l‟UE (et donc de la possibilité de soutenir
        indirectement la mise en œuvre de la gratuité) et adoption d‟indicateurs de suivi et de
        déboursement qui concernent la disponibilité et l‟utilisation des services de SR.
       Cofinancement UE-ONG : cette possibilité peut être utilisée par les 25 ONG qui
        travaillent en partenariat avec le projet.

Points faibles

       Problèmes structurels du système de soins et en particulier des ressources humaines :
        malgré les efforts de recrutement et de formation prévus ou en cours de la part du
        gouvernement, il est à craindre que la fin de l‟appui apporté par le projet (personnels
        supplémentaires, médicaments et consommables) ne compromette les acquis obtenus,
        notamment par rapport aux soins obstétricaux d‟urgence assurés au niveau des
        hôpitaux de district.
        En effet
        - Le projet a contribué à renforcer les compétences des personnels de santé dans le
           domaine de la SR et des SONU en particulier mais n‟a pas apporté de réponse au
           problème, plus global et plus profond, de développement des ressources humaines
           (insuffisances quantitatives et qualitatives, répartition inadéquate, faible motivation,
           absence de perspectives de carrières, etc.) ;
        - De la même façon, le projet a temporairement pallié les insuffisances des systèmes
           d‟approvisionnement et de distribution mais il n‟a pas clairement contribué à rendre
           les systèmes existants plus performants.

       La pérennité financière des services SONU reste problématique malgré les efforts
        réalisés par le gouvernement dans le cadre de la gratuité des soins et malgré
        l‟existence du Fonds Commun alimenté par la Banque mondiale et l‟AFD. Pour encore
        un certain nombre d‟années le Niger restera très vraisemblablement, dans le secteur
        de la santé, dépendant de l‟aide extérieure. Les financements actuellement disponibles
        pour le secteur ne sont pas suffisants pour rendre disponibles des services de SR de
        qualité sur l‟ensemble du territoire national et, partant, en permettre l‟accès à
        l‟ensemble de la population. Ils ne le sont pas non plus pour permettre la réalisation
        régulière des activités qui nécessitent des déplacements (stratégies avancées, activités
        foraines, supervision, etc.).




                                        Page 24
      Les capacités, aux niveaux central et des régions sanitaires, pour faire un usage
       optimal des ressources disponibles, notamment celles apportées à travers l‟appui
       budgétaire, et rendre réellement opérationnels les services de SR restent limitées.
       Dans la région de Zinder, le projet a contribué à améliorer les procédures d‟allocation,
       de gestion et de suivi de l‟utilisation des ressources garce en particulier à la présence
       de l‟expert national chargé d‟appuyer la DRSP mais il n‟y a pas eu suffisamment de
       transfert de compétences pour la mise en place d‟outils et de procédures susceptibles
       d‟être utilisés après la clôture du projet et/ou dans d‟autres régions.



   4. PRINCIPALES LEÇONS ET BONNES PRATIQUES OBSERVEES

   Appréciation générale et visibilité

Le projet santé de la reproduction dans la région de Zinder a contribué de façon visible à
dynamiser les activités de SR dans une région réputée difficile et défavorisée du Niger. Pour
des raisons décrites et analysées à la section 3 du présent rapport, il n‟a que très
modestement abouti à une amélioration durable de la disponibilité et de l‟utilisation des
services de SR. En conséquence, son impact sur les indicateurs de santé reproductive dans la
zone d‟intervention (et a fortiori au niveau national) est vraisemblablement modeste.

En dépit de ce constat, il est clair que ce projet a constitué, au cours des 5 dernières années,
un levier important de l‟action de l‟UE et de l‟UNFPA au Niger. Il n‟est en effet pas étranger au
fait que la SR constitue l‟une des toutes premières priorités des autorités nigériennes et que
celles-ci ont adopté dans ce domaine un cadre législatif et politique adapté aux besoins du
pays et correspondant aux stratégies reconnues les plus performantes internationalement.

Enfin, les activités mises en œuvre et les résultats obtenus dans le cadre du projet ont prouvé
aux autorités nigériennes et à leurs partenaires qu‟il était possible, dans le contexte du Niger,
de faire fonctionner des services de santé reproductive raisonnablement performants. Certains
de ces enseignements ont d‟ores et déjà donné lieu à une réplication et/ou à une extension de
certaines activités (formations SONU et actions de mobilisation sociale à base
communautaire) au-delà de la zone d‟intervention du projet.


   Points forts et exemples de bonnes pratiques
L‟approche générale retenue par le projet a consisté à plutôt appuyer et à tenter de faire
fonctionner le système de santé de la région de Zinder que de mettre en place des structures
parallèles (les mécanismes d‟approvisionnement adoptés constituent l‟unique exception à
cette règle).

Le projet a mis l‟accent sur le renforcement des compétences dans les domaines de la SR et
de la gestion/encadrement des activités sanitaires aux niveaux régional et des districts.

Une grande attention a été portée à l‟identification et à l‟analyse des obstacles à l‟utilisation
des services. Ce diagnostique a abouti à la définition et à la mise en œuvre de stratégies
adaptées au contexte et aux contraintes locales. Il a également conduit à concevoir et à
appuyer un important dispositif visant à la sensibilisation et à la mobilisation communautaire.




                                       Page 25
Les mécanismes de mise en œuvre du projet se sont révélés efficaces (taux de réalisation des
activités satisfaisant) et efficients (taux de consommation des crédits très satisfaisant).



   Limites et faiblesses identifiées
Le projet a suivi une « logique de projet » (inputs based) ce qui n‟est pas cohérent avec la
logique qui sous-tend le cadre de partenariat établi entre le Ministère de la Santé et ses
partenaires (dont l‟UNFPA) pour la mise en œuvre du PDS. On peut en effet regretter que les
actions soutenues dans le projet ne se soient pas d‟avantage inscrites dans une approche
programme de façon à d‟une part avoir un effet plus structurant et plus pérenne sur le système
et, d‟autre part, constituer une transition vers l‟appui sectoriel auquel aspirent le gouvernement
du Niger et ses principaux partenaires.

Bien circonscrit géographiquement, le projet a couvert un très large spectre d‟activités (de la
prise en charge des urgences obstétricales à l‟IEC dans le domaine du VIH/SIDA en passant
par la cure des fistules obstétricales et le renforcement des capacités managériales des
équipes d‟encadrement). Compte tenu du temps et du niveau de ressources disponibles, il
aurait vraisemblablement été préférable d‟être moins ambitieux et de se focaliser sur des
objectifs plus ciblés (SONU par exemple).

La formation SONU mise en place dans le cadre du projet est de l‟avis de tous un succès. Il
est dommage que cette activité de formation n‟ait pas été plus clairement intégrée dans une
stratégie opérationnelle réaliste de développement des ressources humaines au niveau de la
région de Zinder. Le projet aurait en effet pu être l‟occasion de tester des initiatives visant à
recruter, à redéployer, à motiver les personnels qui, une fois évaluées, auraient pu être mises
en œuvre à une échelle plus large.

La question du transport du domicile de la parturiente à la formation sanitaire en cas d‟urgence
obstétricale (modalités pratique et financement) n‟a pas été suffisamment été prise en compte
par le projet. Il s‟agit pourtant là de l‟une causes majeures de sous-utilisation et/ou de retard à
l‟utilisation des services.



   Valeur ajoutée de la dimension régionale
Le DMU a réalisé (une par an en moyenne) des missions de supervision et d‟appui au projet.
Le coordonnateur du programme à New York a lui aussi visité le projet à plusieurs reprises.
Ces missions ont été utiles et fort appréciées par l‟équipe projet.

Par ailleurs, le Conseiller Régional pour la santé maternelle basé à Addis-Abeba a visité le
projet en 2006. Sa visite a permis d‟identifier un certain nombre de problèmes dont l‟analyse a
apporté des éléments utiles à l‟équipe de projet.

Mis à part ces appuis, la valeur ajoutée de la dimension régionale du programme n‟est pas
évidente. Il n‟y a en particulier pas eu d‟échanges d‟informations et/ou d‟expériences avec les
autres pays participant au programme.

Au niveau de la région de Zinder, le projet a collaboré étroitement avec l‟antenne régionale de
l‟Association Nigérienne de Bien Etre Familial (ANBEF) affiliée à l‟IPPF. Cette association,
considérée comme l‟un des organismes phares au Niger dans les domaines de la planification
familiale et de la SR, a notamment était sous-traitée pour la réalisation d‟actions de



                                        Page 26
sensibilisation dans le district sanitaire de Matamèye (Ecole des maris). Cette collaboration
s‟inscrit dans la démarche de mise en place de partenariats avec les acteurs régionaux
réputés compétents et ne répond pas à une volonté globale de partenariat UNFPA/IPPF.

   5. RECOMMANDATIONS
Pour conforter les acquis du projet dans la région de Zinder

      La mise à niveau de la région, notamment par rapport aux indicateurs d‟utilisation des
       services de SR de base présentés au point 3.3, nécessite encore une assistance
       financière importante au moins sur le moyen terme.
      En attendant de disposer de ressources conséquentes garanties sur le moyen terme, il
       importe de mettre à profit l‟année 2008 pour mettre en place des mesures transitoires
       qui permettraient de tirer profit des ressources disponibles, notamment sur le Fonds
       Commun, dès 2009. Ces mesures ont trait (i) au démarrage dès à présent d‟une
       programmation des activités à intégrer dans PAA de 2009 par le MSP, la DRSP et
       l‟UNFPA, en concertation avec la BM et l‟AFD, (ii) la planification du remplacement des
       VNU travaillant dans le cadre du projet, (iii) la structuration de la formation SONU et la
       responsabilisation entière de la Maternité Centrale de Zinder pour l‟organisation, la
       recherche de financement et la mise en œuvre en concertation avec les régions de
       Zinder, Maradi, Diffa et Agadès.
      L‟amélioration de l‟environnement du projet par l‟allègement des contraintes
       structurelles qui pèsent sur sa mise en œuvre. Il s‟agit notamment de :
       - Etendre la gratuité des soins à l‟accouchement, maillon restant dans la chaîne des
           prestations offertes aux femmes enceintes. Cette mesure devrait permettre de
           surmonter l‟obstacle financier que représentent les frais d‟accouchement, et donc
           d‟améliorer le taux d‟accouchement sous assistance d‟un personnel qualifié.
       - A défaut d‟une gratuité des évacuations sanitaires, encourager les initiatives de
           mutualisation et de pré-payement pour faire face aux coûts de transport vers les
           HD et la maternité centrale.
       - Programmer l‟opérationnalisation des blocs opératoires des DS simultanément
           avec les équipes chargées de les animer. Autrement dit, programmer l‟affectation
           d‟équipes complètes nécessaires au fonctionnement des blocs.
       - En attendant la mise en œuvre de mesures structurelles de gestion du personnel et
           de son redéploiement en faveur de la périphérie, orienter les efforts vers une
           meilleure utilisation des ressources humaines disponibles, notamment par (i) le
           renforcement des stratégies avancées intégrées, (ii) l‟organisation de missions
           d‟appui à partir des chefs-lieux de région et de DS, de façon à assurer une
           permanence qui renforce l‟offre de soins dans les formations sanitaires
           périphériques.
       - Le développement d‟autres initiatives favorisant l‟étoffement en personnel des
           formations sanitaires périphériques : partenariat avec les organisations sociales et
           professionnelles, développement du volontariat sous l‟égide du Ministère de
           l‟Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire,
           contractualisation, départementalisation des postes budgétaires, développement
           d‟une politique de motivation des personnels, etc.

Pour les interventions futures de l‟UNFPA au Niger

Des interventions isolées de l‟UNFPA (du type du projet en cours de réalisation dans la région
de Zinder) ne peuvent conduire qu‟à des progrès marginaux dans le domaine de domaine de




                                       Page 27
la santé sexuelle et reproductive6 car un réel changement nécessite un train de reformes
structurelles du système de soins. Ces reformes dont les autorités nigériennes ressentent
aujourd‟hui la nécessité, ne pourront être mise en œuvre qu‟à la condition d‟une action
concertée et amplifiée des partenaires techniques et financiers au développement
(accroissement et mise en commun des moyens consacrés au secteur de la santé et à l‟appui
budgétaire).

Dans ce processus, l‟UNFPA a un rôle important à jouer au moins à trois niveaux :

   Poursuivre sa mission de plaidoyer et d‟appui à la définition des stratégies de SR, y
    compris l‟adoption et la diffusion d‟objectifs, de normes, de guidelines, d‟indicateurs, etc.

   Apporter un appui technique au MSP et à ses démembrements (DRSP et DS) pour
    élaborer et mettre en œuvre des modalités concrètes et opérationnelles permettant
    d‟utiliser de façon efficace et efficiente les ressources disponibles (financements publics,
    appui budgétaire, aides projets, contribution des ménages) pour assurer le fonctionnement
    effectif des services de SR prioritaires de qualité, ainsi que le suivi de leurs activités.

   Participer avec les autres agences du système des Nations Unies et les autres partenaires
    techniques et financiers à la mise en place d‟un système d‟approvisionnement et de
    distribution des médicaments et consommables (y compris produits contraceptifs) efficace
    et pérenne.




6
  Comme exposé dans les sections précédentes du rapport, le projet de santé de la reproduction dans
la région de Zinder n‟a pas fondamentalement change la donne en ce qui concerne la situation (état de
santé et besoins) de la SR dans cette zone.


                                         Page 28
ANNEXES

Annexe 1 : Termes de référence

    Final Internal Evaluation of Sexual & Reproductive Health EC/ACP/UNFPA Programme

A. ABOUT UNFPA7

UNFPA, the United Nations Population Fund, is the world's largest international source of
funding for population and reproductive health programmes. Since we began operations in
1969, the Fund has provided nearly $US 6 billion in assistance to developing countries.

UNFPA works with governments and non-governmental organizations in over 140 countries, at
their request, and with the support of the international community. We support programmes
that help women, men and young people:
    - plan their families and avoid unwanted pregnancies
    - undergo pregnancy and childbirth safely
    - avoid sexually transmitted infections(STIs) - including HIV/AIDS
    - combat violence against women.

Together, these elements promote reproductive health- a state of complete physical, mental
and social well being in all matters related to the reproductive system. Reproductive health is
recognized as a human right, part of the right to health.

UNFPA also helps governments in the world's poorest countries, and in other countries in
need, to formulate population policies and strategies in support of sustainable development. All
UNFPA-funded programmes promote women's equality.

UNFPA works to raise awareness of these needs among people everywhere. We advocate for
close attention to population problems and help to mobilize resources to solve them.

UNFPA assistance works. Since 1969, access to voluntary family planning programmes in
developing countries has increased and fertility has fallen by half, from six children per woman
to three. Nearly 60 per cent of married women in developing countries have chosen to practice
contraception, compared with 10-15 per cent when UNFPA started its work.


B. BACKGROUND and CONTEXT
The EC/ACP UNFPA Sexual and Reproductive Health Programme has been designed to
improve the capacities of 10 ACP countries to deliver a basic package of sexual and
reproductive health (SRH) services to the target population through the public and non-profit
sectors. The countries covered are (Burkina Faso, Equatorial Guinea, Ethiopia, Ghana, Guinea
Bissau, Jamaica, Niger, Rwanda, Suriname and Tanzania). By expanding access to quality
integrated SRH care the Joint Programme aims to improve the quality of life of poor and
underserved segments of the population, and within this context it focuses on three priority
development challenges: maternal mortality and morbidity, adolescents and youth and
STIs/HIV/AIDS.


7
    http://www.unfpa.org/about/index.htm


                                           Page 29
This objective is in line with the ICPD and Beijing commitments, the UNFPA Strategic Direction
and Multi-Year Funding Framework (MYFF), lead national policy frameworks (e.g. Health
Sector Reforms, SWAPs, PRSPs), and European Union regulations and development
cooperation objectives. The Programme‟s expected outcome results are summarized as
follows:

     Increased awareness of SRH issues and risks among the target population, including
      young people, and improved health-seeking behaviour, with emphasis on fostering
      supportive political and socio-cultural environments, and promoting preventive SRH
      practices through improved access to information and knowledge.
     Increased SRH service utilisation and quality of care, through integrated SRH packages,
      with emphasis on maternal mortality reduction, STIs/HIV/AIDS, adolescents and youth,
      including male involvement, through coalition-building among governments and NGOs.
     Sustainable capacities developed for RH management, with emphasis on strengthening
      human resources, commodities security and logistics management, health information
      systems, coordination, monitoring and evaluation, advocacy and policy advice, and
      community empowerment.

Started in January 2003 (March 2003 for UNFPA) with 20 million Euros for a 42 months
implementation period including 20 million Euros, the Programme was granted additional funds
and a two-year extension period until 31 October 2008. The total funding granted to UNFPA is
20.930 million Euros for a 66 months implementation period. All country projects except
Tanzania are continuing implementation during the extension period.

The EC/ACP UNFPA SRH Programme, funded by the European Development Fund (EDF), is
part of a larger European Commission (EC) umbrella programme (“Sexual and Reproductive
Health EC/ACP/UNFPA/IPPF Joint Programme”), which covers 22 of the poorest countries of
Africa & the Caribbean, 10 under the grant to UNFPA, and 13 under IPPF execution (Rwanda
is covered by IPPF and UNFPA). The EC will undertake, as part of the EDF funding
agreement, an external evaluation of the joint umbrella programme.


C. PURPOSE

(a) Evaluation Purpose

With the increased focus on achieving results, UNFPA pays close attention to whether their
programmes, and the services provided through these programmes, meet the needs of the
beneficiaries, are provided efficiently and effectively, and are contributing to the achievement
of organizational and programme objectives. The internal evaluation will assess the
performance of the programme and lessons learned from the implementation so as to provide
useful information for organizational strengthening, policy development and future
programme/project development and support to development agencies. Findings from the
evaluation will be used by UNFPA to improve future programming.

(b) Evaluation Objectives

The objectives of the evaluation are as follows:

1.     To assess the relevance of the programme with regard to priorities and policies of the
       Government, UNFPA and EC/ACP, and the needs of target groups.

2.     To assess the effectiveness of the project


                                       Page 30
       a) To assess the achievement of the programme objectives comparing actual and
       expected results as measured by the programme‟s indicators (see logframe) and
       changes since the baseline study; performance of the programme in terms of
       achievement of outputs and their contribution to achieving the outcomes and the impact
       b) To identify and document the factors for success (best practices) or failure.

3.     To assess the qualitative effects/impact of the programme on the target populations
       (i.e. change in health seeking behaviour, attitudes, gender issues) and the community
       including the most vulnerable and underserved segments, e. g. sex workers, disable
       persons etc.

4.     To assess the efficiency of the implementation processes and strategies of the
       programme.
       a) To assess the management of the project and its contribution to achieving the
       desired results.
       b) To assess the use of inputs to produce project outputs
       c) To establish the financial situation at the end of the project.

5.     To assess programme long term sustainability or the likelihood to continue programme
       achievements after donor funding has been withdrawn (ownership, community
       participation, decentralization, integration of programme into health district plans, other
       source of funding, collaboration with NGOs, CBOs and FBOs, etc.)

6.     To assess the added value of the joint programming including UNFPA-IPPF
       collaboration.

7.     To draw lessons learned from the programme in order to increase the knowledge base
       of the EC, UNFPA and partners and apply these lessons to future related programmes
       and policy development.

8.     To make recommendations for future actions

These generic objectives will be adapted to each country project and will incorporate additional
items of specific relevance to the project.

(c) Methodology

Each country project will carry out its final evaluation with the services of a team of consultants
and the agency‟s staff using these TOR. The evaluation will combine both qualitative and
quantitative methods to gather relevant information aiming at assessing the relevance and
performance, and drawing lessons learned for future policy and programme development.
Desk reviews of existing reference documents, performance indicators as per
programme/project logframes, interviews and focus group discussions with programme/project
staff, beneficiaries and key stakeholders will be used as data collection methods.

Evaluation Criteria
The following evaluation criteria will be used to assess the performance and the lessons
learned aspects:
 Performance Aspect:
                • Relevance (extent to which the objectives of the programme are consistent
                    with the national needs, policies, and priorities; the needs and priorities of
                    programme target groups; UNFPA and EC/ACP policies and priorities)



                                        Page 31
                •Effectiveness (extent to which the outputs have been achieved and
                 whether the programme is likely to contribute to the stated outcomes and
                 impact)
             • Long term effects/Impact (wider effects of the programme on the target
                 groups, communities and institutions)
             • Efficiency (results obtained in relation to the expenditure incurred and
                 resources used by the programme during the programme timeframe)
             • Sustainability (extent to which the programme results have had lasting
                 benefits after programme termination and the withdrawal of EC)
 Lessons learned and best practices:
            • Design (as per programme/project logframes)
            • Delivery processes (focuses on how the programme was implemented to
                determine if the programme has remained on the right track towards the
                achievement of planned results and if not, what were the influencing factors)
            • Causality (examines the factors or events that have affected the
                programme results)
            • efficiency (see above)

Evaluation Steps
      Preparatory Activities: review of programme/project reports and documents, trip
       reports, statistics, collation and analysis of performance data.
      Evaluation Activities: analysis of programme/project performance data, review of
       implementation of recommendation from the MTR, discussion/interview with
       programme/project personnel, visits to project sites, observation of activities, meetings
       with partners and community representatives, focus group discussions with
       beneficiaries.
      Post-evaluation Activities: preparation and dissemination of the final evaluation report,
       sharing of lessons learned and best practices.


D. EVALUATION SCOPE AND FOCUS
The evaluation will focus on the country level implementation within the framework of the
UNFPA country programme and on the bi-regional component.

Project title                  Status        Budget         Partners
                                             (US$)
Burkina Faso (BKF5R203)        Ongoing       2,174,005      3 Health Schools , JHPIEGO,
Support to Prevention of                                    ABBEF/IPPF, REJPOD, Muraz
Maternal Mortality                                          centre , WHO,UNICEF, IMPACT,
Equatorial Guinea              Ongoing       1,430,323     Cuban Cooperation, Spanish
(EQG03P01)                                                 CARLOS III Institute, Spanish NGO
Strengthened RH Services                                   „Mujer y Madre‟, JHPIEGO, AKIBA
                                                           medical centre , Leori Comba
                                                           medical centre
 Ethiopia (ETH5R201),          On-going      2,614,245      UNICEF, WHO, SIDA, Population
Strengthening Integrated RH                                 council
Services and IEC/BCC
Ghana (GHA03P01)               On-going      2,494,316      PPAG/IPPF, The University of
Strengthening Community-                                    Cape Coast, GPRTU, GRMA
based RH in Central
Region
Guinea Bissau                  Ongoing       1,899,528      WHO, NGO “SINIM MIRA
(GBS03P08)                                                  NASSIQUE, National Forum for


                                        Page 32
RH Services in Cacheu, Sao                          Youth and Population, CBO, CB
Domingos, Biombo, Oio                               Radios
Jamaica (JAM3R103)           Ongoing    2,130,206   Women‟s Centre of Jamaica
Joint SRH Programme                                 Foundation, Jamaica Council for
                                                    Persons with Disabilities,
                                                    Jamaican Association for the
                                                    Deaf, Jamaican Association on
                                                    Mental Retardation, MacCam
                                                    Child Development Centre
Niger (NER03P57)             Ongoing    2,087,877   JHPIEGO, UNDP,UNICEF, Zinder
RH in Zinder Region                                 Public health school, CONIPRAT,
                                                    SOS Women,SWAA,
                                                    GAIPDS/FBO,Zinder Radio&TV,
                                                    CB Radio
Rwanda (RWA03P02)            Ongoing    2,742,842   ARBEF (IPPF), NGO / MEMISA-
Improving SRH Services in                           Cordaid, Kinyamateka Journal,
Cyangugu Kibuye,Umutara                             WHO, USAID, GTZ, PRIME II,
                                                    UNICEF
Suriname (SUR03P03)          Ongoing    2,320,020   Stichting Maxi Linder Association,
ACP Reproductive Health                             Pro Health, Rob Verhage, Basic
                                                    Life Skills Committee, UNICEF,
                                                    Global Fund and PAHO, STAS
                                                    Caribe
Tanzania (URT03P15 -         Completed 1,890,690    IHRDC, Marie Stopes, The
P14)                         in                     Bagamoyo college of Arts
Quality of SRH Services      Dec.2006
Delivery
Inter-Regional Component     Ongoing    2,661,574   CSTs, consultants
(RAF03P23)
Dakar Management Unit
(DMU)




                                  Page 33
                 E. KEY ISSUES AND QUESTIONS

  Evaluation                                Key Questions                                                Data Collection Methods
  Objectives
Relevance        -To what extent are the Programme Planned Output Results consistent      -Review of documents: EC/ACP UNFPA SRH
                 with:                                                                    Programme/Project documents, MTR report; UNFPA
                   o National needs                                                       country SRH needs assessments and situation
                   o Government policies and priorities                                   analyses, UNFPA Country Programme; Government
                   o UNFPA mandate                                                        SRH and gender policies; PRSP ; EU-ACP policies,
                 -To what extent are project objectives and strategies in line with the   IPPF policies, DHS reports
                 needs and priorities of beneficiaries and the community?                 -Interviews with stakeholders, partners
                 -Does the target population consider them useful?                        -Interviews with programme/project personnel
                 -Are they complimentary to other donor interventions e.g.
                 EuropeAid/AIDCO/ACP?

Effectiveness    -To what extent have Planned Outputs been achieved? What is the          - Review of Service statistics/HMIS
                 quality of the Outputs?                                                  - Review of project/programme reports
                 -Do the data collected based on the Programme Indicators provide         - Population survey
                 adequate evidence regarding achievement of Programme Outputs and         -Interview/Discussion with programme/project personnel
                 contribution towards outcomes and impact?                                and implementers
                 -What were the achievements in terms of promoting gender equity and      - Focus groups with beneficiaries
                 quality?
                 -What were the achievements in terms of capacity development?
                 -What are the reasons for the achievement and non-achievements of
                 planned outputs?
                 -Have there been any unintended results?

Longer term      -To what extent have the programme objective and purpose been            -Baseline Survey and End of Project Survey
effects/impact   achieved?                                                                -Focus groups with beneficiaries
                 -To what extent did the programme outputs contribute to the              -DHS and other population surveys, government
                 achievements of the programme purpose?                                   surveys
                 -What are the documented changes between the baseline survey and         -Interviews with key informants
                 the end of project survey?
                 -What have been the longer term effects (positive and negative,
                 intended and unintended) of the project?
                 -What difference has the project made to the lives of beneficiaries?

Efficiency       -Did actual outputs justify the costs incurred?                          -Review of financial records
                  Have resources been spent as economically as possible?                  -Review of Programme/Project results
                 -Did programme activities overlap and duplicate other similar            -Key Informant Interviews with local implementing
                 interventions?                                                           partners; local health authorities
                 -Were there more efficient ways and means of delivering more and         -Literature review (comparison with similar interventions)
                                       Page 34
                 better outputs with the available inputs?
                 -What has been the quality of day-to-day project management?

Sustainability   -Is it likely that programme achievements will be sustained after the        - Community asset mapping
                 withdrawal of external support?                                              -Key Informant Interviews: UNFPA Country Office; MOH
                 -What are the plans to continue programme activities after the end of        and other involved ministries; major community
                 external financial support?                                                  stakeholders; local authorities; local implementing
                 -What is the degree of ownership of communities, beneficiaries and           partners; NGOS
                 stakeholders?                                                                - Review of MOH and other ministries, local authority
                 -To what extent is the project embedded in local institutional structures?   and NGOs, UNFPA budget projections
                 Have programme activities been integrated into current practices of
                 counterpart institutions and/or the target population?
                 -Are involved counterparts willing and able to continue programme
                 activities on their own?
                 --Have resources been allocated by the counterparts to continue
                 programme activities?

Design           -Are the programme results clearly stated and do they describe
                 solutions to identified needs?                                               - Review of Programme documents, logframe and
                 -Are programme strategies realistic, appropriate and adequate to             reports
                 achieve the results?
                 -Are programme outputs consistent with programme objectives?
                 -Are programme outputs consistent with intended outcomes and
                 impacts?
                 -Are programme indicators direct, objective, practical and adequate? Is
                 tracking responsibility clearly identified?
                 -Have external risk factors been identified?
                 -Have execution, implementation and M&E responsibilities been clearly
                 identified?
                 -Does the design address the prevailing gender situation?
                 -Does the programme include strategies for national capacity building?
                 -Does the design establish linkages among programme components?

Delivery         -How were activities implemented?                                            -Direct Observation
processes        -Were the planned outputs achieved? With adequate quality? Within            -Key Informant Interviews: UNFPA country focal points;
                 planned time frame?                                                          Country Project Coordinators; MOH and other involved
                 -Was programme management being executed in a cost-effective and             ministries; local health authorities/ local implementing
                 cost-efficient way? Were financial, human, and material resources            partners, IPPF MA personnel
                 being managed efficiently and responsibly? Were sound financial and          -Focus groups with community representatives
                 equipment management procedures being practised?                             -Review of documents and records
                 -Was the technical assistance provided appropriate and of good               -Review of Programme M&E tools; MTR report
                 quality?
                                        Page 35
            -Did the M&E system and processes allow for adequate risks and
            opportunities assessment? Did they provide adequate information about
            the programme? Did it contribute to effective decision-making during
            programme implementation?

Causality   -What factors or events have affected programme results? Were they         -Document Search: Programme Documents
            internal or external? Were they expected or unexpected?                    -Key Informant Interviews: DMU; NYMU; UNFPA
            -To what extent is it possible to establish a causality link between the   Country focal points; Country Project Coordinators;
            programme and its effects?                                                 Implementing partners




                                  Page 36
F. MANAGEMENT AND SUPPORT ARRANGEMENTS

The evaluation will be independently managed by the New York Management Unit (NYMU) of
the EC/ACP UNFPA SRH Programme. The evaluation will follow the UNEG ethical
guidelines for evaluation, which require adherence to key principles such as utility and
transparency in approach. This requires that the evaluation approach and methodology be
guided by the needs of intended users and that all stakeholders be consulted on the
approach.

In order to ensure and promote utility and transparency, NYMU will establish a Reference
Group (RG) to serve in an advisory role to the evaluation team. The role of the RG will be to
provide input to the methodological approach which will guide the evaluation as well as to
assist with the validation of findings and recommendations. NYMU will arrange for RG
meetings at strategic times during the course of the evaluation. The RG will consist of NYMU,
DMU, TSD, DOS, geographic divisions and the ten project country offices. The RG is
intended to have an advisory role and will not as such have control over the findings and the
methodology. NYMU, as the evaluation manager, will retain control over the evaluation and
will ensure results are presented in as impartial and independent a way as possible.

NYMU/DMU will also provide part-time research support to the team throughout the period of
the evaluation assisting with the preparation of data and the provision of background
information materials as required.

NYMU/DMU will assist the evaluation team in arranging country visits. UNFPA Country
Offices will provide the necessary logistical and administrative support to the case study team
whilst they are in the field.


G. SCHEDULE, OUTPUTS, DEADLINES, BUDGET AND PAYMENT SCHEDULE

(a) Timing and duration
At country level the final evaluation of each project will be conducted during the last quarter of
project implementation. It will last up to 10 working days depending on the size and
complexity of the project to be evaluated.

Item                                              Target Timing
Preparation and Submission of Inception           Mid-January, 2008
Report with detailed methodological approach

Ghana Meetings with Reference Group to            End-January, 2008
finalize methodology and country visit details
Conduct research including country visits         February – June 2008


Debriefing of Reference Group in New York         July 15, 2008
on key evaluation findings and
recommendations

First draft of evaluation report due              July 31, 2008
UNFPA reviews draft report and provides           August 1-15, 2008
comments

Final Draft of Evaluation Report due in NYMU      August 20, 2008
Debriefing of UNFPA Senior Management on          August 31, 2008
evaluation results

Final Report                                      September 10, 2008




                                                                                               37
Annexe 2 : Programme de la mission


Jeudi 13 mars :
       - Voyage Paris - Niamey

Vendredi 14 mars :
      - Réunion de briefing au bureau UNFPA
      - Réunion avec la SG du MSP
      - Réunion avec la responsable du projet Santé Mère-Enfant de l‟UNICEF
      - Réunion à l‟OMS
      - Réunion avec la Directrice du Plan de travail annuel genre du ministère
          de la Promotion de la Femme et de Protection de l‟Enfant
      - Rencontre avec les responsables du Programme de Marketing Social
          (ANIMAS-SUTURA)

Samedi 15 mars :
     - Réunion à l‟ONPPC
     - Réunion avec le Directeur de Multi-M (Importateur privé de médicaments
         et de produits médicaux)
     - Rencontre avec la Coordinatrice des programmes SOLTHIS (Dépsitage
         et prise en charge VIH/SIDA)

Dimanche 16 mars :
     - Voyage Niamey - Zinder

Lundi 17 mars :
      - Visite du District de Matameyere : hôpital de district, comité de soutien,
          site de DBC de Kadazaki, site pilote de distribution de condoms féminins
          à Maimoudjia
      - Visite du District de Magaria : hôpital de district et Ecole des maris

Mardi 18 mars :
       - Réunion à la Direction Régionale de la Santé publique
       - Entrevue avec a Gouverneur
       - Visite de la maternité centrale de Zinder
       - Visite du centre de prise en charge des FVV de Zinder
       - Réunion à la Coordination Régionale de communication des radios
          communautaires
       - Réunion avec la Présidente de l‟Antenne de Zinder de l‟ANBEF
       - Réunion de restitution à la DRSP avec l‟ensemble des acteurs du projet

Mercredi 19 mars :
      - Trajet de retour Zinder – Niamey

Jeudi 20 mars :
       - Réunion à la Délégation de l‟Union Européenne
       - Debriefing au bureau de l‟UNFPA
       - Debriefing au Ministère de la Santé

Vendredi 21 mars :
      - Départ pour Paris




                                                                                  38
Annexe 3 : Liste des personnes rencontrées


Ministère de la Santé Publique

Dr Fatima Moussa, Secrétaire Générale
M. Elhadj Maman Issaka, Secrétaire Gnénéral Adjoint
Mme Dania Rakiatou, Conseillère Technique
Boureima Hamidou, Directeur des Etudes et Programmes
Dr Yaroh Asma Gali , Directrice de la Santé de la Mère et de l‟Enfant
Dr Idi Fatouma Sai Bako, Directrice de l‟Organisation des Soins
Dr Seydou Azaratou, Directrice Technique – DSME
Dr Amina Yaya, DN
M. Adamou Amadou, DEP
Dr Balique Hubert, Conseiller Technique – SG

Ministère de la Promotion de la Femme et d la Protection de l’Enfant

Mme Chaibou Nana Aîcha, Directrice AWP Genre

Délégation de la Commission Européenne

Madame Idi, Chagée des programmes Santé et Education

UNFPA

M. Yacine Diallo, Représentant Résident
M. Hassane Ali, Directeur des Opérations
Dr Mariama Pascal, NPO/SR
Issa Dadou, NPO Genre
Mme David Mariama, VNU-N
Magawata Moumouni, NPO IEC
Dr Abdou Aboubacar, Consultant VIH
Dr Amoul Kinni Gahaichatou, NPO Fistules

OMS

Mme Balkissa Adamou, Chargée des programmes SR
Second AT ?

ONPPC

Dr Dan Ango Mahamane, Responsible dépôt Zone Niamey

Association Nigérienne pour le Marketing Social (SITURA)

Bako Bagassa, Directeur Exécutif
Robert Eiger, Conseiller Principal

Gouvernorat de Zinder


                                                                        39
Yahaya Yandaka, Gouverneur
Habou Tambari, SG

DRSP Zinder

Dr Amadou Harouna, DRSP
Dr Elishar Sanoussi, DRSP Adjoint
Dr Doudou, Responsable du projet santé de la reproduction – Zinder
MCD de Mirriah, Tanout et Gouré (réunion de restitution)

Maternité Centrale de Zinder

Dr Lucien, Directeur
Gestionnaire
Collaboratuers
Responsable Centre des fistuleuses

Antenne ANFBF Zinder

Mme Labo Hawa Abba Moussa, Responsable


District Sanitaire de Matameye

Dr Amadou Adamou, MCD
Dr Sako, Médecin Chirurgien de DS - VNU
Amadou Moussa, Gestionnaire
Ali Adamou, Communicateur
Mme Tchima Adamou Mariama, Sage-femme VNU
Membres du Comité de Santé
Population bénéficiaire et ASC de Maimoujia

District Sanitaire de Magaria

Dr Mamane Elhadj Omar, MCD, Chirurgien de district
Dr Abdoulkarim Salifou, MCD Adjoint, Cirurgien de district
Mme Sow Salamatou, Sage- femme Assistante Technique UNFPA
Comité de Santé de Magaria
Membre de l‟école des maris de Tadazaki

Coordination Régionale Radios communautire

Responsable




                                                                     40
Annexe 4 : Liste des principaux documents consultés

Cadre politique et dispositif législatif

    -   Stratégie de Développement Accéléré et de Réduction de la Pauvreté 2008 –
        2012 – Cabinet du Premier Ministre – Mai 2007
    -   Plan de Développement Sanitaire 2005-2010 – MSP/LCE, Novembre 2004
    -   Plan National pour la Sécurisation des Produits de Santé de la Reproduction
        du Niger (2007-2010), Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre les
        Endémies, Niamey, 2007
    -   Cadre de Partenariat entre le Ministère de la Santé Publique et de la Lutte
        contre les Endémies et les Partenaires Techniques et Financiers pour la mise
        en œuvre du Plan de Développement Sanitaire (2005-2009), Niamey, 2005
    -   Feuille de route pour accélérer la réduction de la mortalité maternelle et
        néonatale au Niger (2006-2015), Direction de la Santé de la Reproduction,
        Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre les Endémies, Mars 2007
    -   Cadre Stratégique National de Lutte conte le VIH-SIDA – Présidence de la
        République - Novembre 2007
    -   Déclaration du Gouvernement en matière de Politique de Population,
        Ministère de la Population et de l‟Action Sociale, Février 2007
    -   Loi sur la santé de la reproduction au Niger adoptée le 21 juin 2006
    -   Loi sur la prévention, la prise en charge et le contrôle du VIH du 30 avril 2007
    -   Charte de la Jeunesse
    -   Déclaration de la Politique Nationale de la Jeunesse
    -   Stratégies d‟accès aux soins de santé au Niger – MSP – DGSP/DOS – Juin
        2006
    -   Analyse situationnelle de la stratégie nationale de sécurisation des produits
        de santé de la reproduction en République du Niger – Rapport du 13 mai
        2005

Documents directement liés au projet

    -   Mission de suivi du projet Santé de la Reproduction dans la Région de
        Zinder, mission effectuée par le Dr Jeannette Danho en Juin 2004
    -   Mission de suivi du projet Santé de la Reproduction dans la Région de
        Zinder, mission effectuée par la représentante, Mme Marlène Lays, en
        Novembre 2004
    -   Mission de suivi du projet Santé de la Reproduction dans la Région de
        Zinder, mission effectuée par la représentante, Mme Marlène Lays, en
        Octobre 2005
    -   Etude de l‟opérationnalité des blocs opératoires des trois hôpitaux de district
        de la région de Zinder (Tanout, Matamèye et Gouré), rapport d‟une mission
        effectuée par deux chirurgiens VNU en Février 2006
    -   Mission d‟appui au renforcement du système de suivi et évaluation du projet
        Santé de la Reproduction dans la Région de Zinder, mission effectuee par le
        Dr Jeannette Danho et M Some Aymar en Juillet 2006
    -   Bâtir sur l‟existant pour réduire la mortalité maternelle et néonatale au Niger :
        visite de la région de Zinder, rapport d‟une mission effectuée par les Drs Luc
        de Bernis et Alioune Gaye en Juillet 2008
    -   Rapports d‟activités annuels 2004 à 2007 du projet comprenant le cadre
        logique documenté
    -   Rapport d‟activités trimestriels du projet couvrant la période 2004 à 2007




                                                                                       41
Olivier : tu as tous les documents relatifs au projet. La liste est à compléter à partir de
ces documents dont la convention de financement du projet I will do

Rapports et documents techniques sur des thématiques abordées par le projet

   -   La gratuité des soins au Niger : situation actuelle et perspectives,
       présentation réalisée par la Cellule de la Gratuité des Soins, Direction de
       l‟Organisation des Soins, Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre
       les Endémies, Novembre 2007
   -   Les Aventures de Foula, rapport d‟activités 2007 de l‟Association Nigérienne
       de Marketing Social (ANIMAS-SUTURA), Niamey, 2008
   -   Les aventures de Foula, Campagnes pour jeunes par des sketches
       radiophoniques et fiches d‟exploitation des sketches - Association Nigérienne
       de Marketing Social (ANIMAS-SUTURA), Niamey, Février 2007

Documents/Rapports statistiques

   -   Rapports SNIS de 2003, 2005 et 2006
   -   Rapport de l‟enquête EDSN-MICS III de 2006
   -   Questionnaire des Indicateurs de Base du Bien-être (QUIBB_2005) - Rapport
       sur les indicateurs sociaux – INS, mars 2006
   -   Base de données du projet




                                                                                        42
      Annexe 5 : Cadre logique du projet

                                                                NIGER
                 Cadre logique révisé du projet « Santé de la reproduction dans la région de Zinder 2003 – 2007 » (8)
          OBJECTIFS              INDICATEURS OBJECTIVEMENT VERIFIABLES           MOYENS DE            COLLECTE DE         RESPONSABLES   RISQUES ET HYPOTHESES
                                                 (IOV)                          VERIFICATION           DONNÉES
But                        Réduire de 25% le Taux de Mortalité                RGP/H               Évaluation finale en    MSP/LCE        Stabilité Socio-politique
                              Maternelle(TMM )                                EDSN                2007                    FNUAP          Sécurité Garantie
Contribuer à réaliser les  Réduire le Taux de Mortalité Infantile (TMI) de    Rapport annuel de                           CONSULTANTS    Lutte contre la pauvreté
objectifs du                  25%, à savoir de 126 à 95 %                        Développeme                                             Coopération des autorités
Gouvernement en matière    Espérance de Vie à la Naissance = 50 ans              nt Humain                                                    locales, chefs
de réduction de la         -  Réduire Taux de séro-prévalence /VIH de                                                                         traditionnels et
pauvreté et d'amélioration    25%                                                                                                             religieux
des conditions de vie des -   La morbidité IST réduite de 25%                                                                            Participation et
populations.                                                                                                                                  engagement de tous
                                                                                                                                              les partenaires et
                                                                                                                                              coordination au sein
                                                                                                                                              du sous programme
Objet                        -     Taux d‟avortements                         Statistiques de        Trimestrielle       MSP/LCE        Appui politique au niveau
                             -     Taux de couverture Prénatale de 40% à           services          Ponctuelle          FNUAP               national et régional
                                   80%                                        Registre des            (études et          CONSULTANTS    Stabilité socio-politique
Contribuer à améliorer       -     Taux d‟accouchement assisté dans des            cliniques          recherches)         DRSP           Coopération des autorités
l’utilisation des services         établissements sanitaires de 18% à 40%     Rapports de            Annuelle            ECD                 locales, chefs
de SR de qualité             -     Taux de Prévalence Contraceptive à 15%          supervision        (rapports)          NPPP/CT             traditionnels et
particulièrement dans la     -     Taux de Consultations post Natales         Rapport des            Évaluation à mis                        religieux
région de Zinder pour les          (CPoN) à 50%                                    Etudes et          parcours en 2004                   Affectation par les
hommes, les femmes y         -     Taux de satisfaction des clients à 85%          recherches        Évaluation finale                       ministères concernés,
compris les jeunes et les    -     Taux de fréquentation des services IST à        spécifiques        en 2007                                 et dans les régions du
adolescents.                       85%                                        EDSN                                                            sous programme, des
                             -     Taux de Protection Contraceptive moderne   Réunion de                                                      ressources humaines
                                   chez les jeunes à 6%                            coordination                                               compétentes et en
                                                                                                                                              nombre suffisant.



8
    Les produits et les activités, les indicateurs du but et de l'objet sont maintenus pour la durée du programme pays 2002-2007.




                                                                                                                                                                   43
  PRODUIT/ACTIVITES                 INDICATEURS OBJECTIVEMENT                      MOYENS DE                COLLECTE DE        RESPONSABLE         RISQUES ET
                                            VERIFIABLES (IOV)                    VERIFICATION                DONNÉES                 S            HYPOTHESES
PRODUIT N°1                  Au moins 5 districts fournissant les PMA/PCA     Enquête de santé               Trimestrielle    MSP/LCE     Stabilité socio-politique
Accessibilité accrue aux         de qualité                                   Rapport d‟évaluation           Annuelle         FNUAP
services de SR de qualité    5 hôpitaux fonctionnels et 59 centres de santé   Rapports de                     (rapports)       CONSULTANTS
dans les zones                   fonctionnels prestant les PMA/PCA de            supervision/ suivi          Évaluation à     DRSP
d'intervention du                qualité, y compris la SSR pour jeunes et     Rapports statistiques           mis parcours     ECD
programme                        adolescents                                     émanant des                  en 2004          NPPP/CT
                             40 cases de santé fonctionnelles                    services de santé           Évaluation
                             73 sites forains créés                           Réunion de coordination         finale en 2007
                             240 sites DBC/SSRBC créés
1. ACTIVITES
1.1 Intégration des          PMA/PCA réactualisés                             Plan opérationnel              Trimestrielle    MSP/LCE         Forte participation
services SR dans le          Au moins 5 districts fournissant les PMA/PCA     Rapports d‟activités           Annuelle         FNUAP               communautaire
paquet minimum des 59            de qualité                                   Rapports de supervision         (rapport)        CONSULTANTS     Motivation effective du
CSI des 5 DS et              4 hôpitaux de Districts et 59 centres de santé   Registres de                   Évaluation à     DRSP                personnel de santé
développement des soins          fonctionnels prestant les PMA/PCA de             consultations               mis parcours     ECD             Forte participation des
post-abortum et                  qualité                                      Fiche de supervision            en 2004          NPPP/CT             jeunes dans toutes les
prestations des services     100% des intervenants en SR appliquent les           mensuelle DBC              Évaluation                           étapes du processus
SR de qualité                    PMA/PCA définis                              Rapport d‟activité              finale en 2007                   Appui technique intense
                             Nombre de formation sanitaire offrant le         Rapport de supervision                                               dans les régions
Intégration des services de      PMA/PCA de SR                                Registre de
     SR dans les 59 CSI      Nombre d‟avortement pris en charge                   consultations
     des 5 DS                Nombre de césariennes pratiquées                 Réunion de coordination
Elargissement de la gamme Nombre d‟accouchement assistés
     des contraceptifs par   Nombre de séances d‟IEC
     l‟introduction du       Nombre de clients
     Norplant à la maternité Régularité du counseling
     centrale de Zinder, et  Nombre de CPN
     au niveau des 4         Nombre d‟acceptrices de PF (nouvelles et
     hôpitaux de district.       anciennes)
                             Nombre de consultations CPON
                             Nombre de références effectuées
                             Taux de fréquentation aux cliniques
                             Nombre d‟agents de santé formés
                             Nombre d‟acceptrices de PF (nouvelles et
                                 anciennes)
                             Nombre de pose et retrait effectués




                                                                                                                                                                       44
1.2 Réduction des                Lois et textes juridiques                         Textes des lois               Ponctuelle       MSP/LCE      Situation politique
obstacles socioculturels         Politiques nationales                             Textes des politiques et       (enquêtes,       MJS              favorable
et juridiques à l’accès des      Positions exprimées des officiels et leaders          stratégies                 sondages)        MJ           Stabilité et absence des
adolescents et jeunes aux        Changements dans l‟opinion publique               Rapports                      Trimestrielle    FNUAP            crises
services de SR                                                                     Enquêtes, Sondages                                           Amélioration tangible sur le
                                                                                   Réunion de coordination                                          plan économique
                                                                                   Etude des donnés de                                          Support externe continue
                                                                                       base (CAP)
1.3 Mise en service des          75 sites forains créés                            Rapport de supervision     Trimestrielle        MSP/LCE      Ponctualité de livraisons de
cases de santé, poursuite,       240 sites DBC/SSRBC mis en service                Enquête de santé           Annuelle             FNUAP        matériel
extension                  des   20 cases de santé et 20 anciennes                 Réunion de coordination        (Rapports)       DRSP
consultation foraines et             fonctionnelles.                                                          Évaluation à mi-     ECD
de la DBC/SSRBC                                                                                                   parcours en      NPPP/CT
Appui à la mise en service                                                                                        2004
     de 20 nouvelles cases                                                                                    Évaluation finale
     de                  santé                                                                                    en 2007
     respectivement , leur
     dotation en matériel et
     équipement,
Dotation en matériel et
     équipement; des sites
     DBC et forains,
Appui à la supervision et au
     suivi des activités
     DBC/SSRBC, case de
     santé et consultation
     foraine
1.4. Appui à la prévention       Nombre d‟autorités politiques, administratives,   Enquête de santé           Ponctuelle (études   MSP/LCE      Forte participation
en IST/VIH/SIDA                     leaders religieux et d‟opinion connaissant     sondage                        et recherches)   FNUAP            communautaire
Plaidoyer constant et               les mesures de prévention du VIH/SIDA;         Rapports d'études/         Trimestrielle        CONSULTANT
     soutenu mené auprès         Nombre de personnes utilisant les préservatifs        recherche              Annuelle (rapport)   DRSP
     des autorités politiques,      suite aux plaidoyers faits par les autorités   Réunion de coordination    Évaluation à mi      ECD
     administratives, leaders       politiques, administratives, leaders                                          parcours en      NPPP/CT
     religieux et d‟opinion         religieux et d‟opinion ;                                                      2004
                                                                                                              Évaluation finale
     des districts sanitaires
                                                                                                                  en 2007
     de Magaria, Matameye,
     Gouré, Tanout et
     Zinder commune




                                                                                                                                                                         45
Approvisionnement des            Fréquence de rupture de stock de préservatifs;   Fiches de gestion de    Trimestrielle           MSP/LCE       Motivation effective du
    districts sanitaires de      Nombre et type de mission de plaidoyer sur le        stock de            Évaluation à mi         FNUAP             personnel de santé
    Magaria, Matameye,               VIH/SIDA;                                        préservatifs;           parcours en         CONSULTANTS   Appui technique intense
    Gouré, Tanout et             Nombre d'études/ recherches effectuées sur le    Rapports de missions        2004                DRSP              dans les régions
    Zinder commune en                VIH/SIDA                                     Rapport de formation    Évaluation finale       ECD           Contrôle de l‟immigration
    préservatifs masculins       Nombre d‟agents socio sanitaires formés          Réunion de coordination     en 2007             NPPP/CT           internationale
    et féminins,                                                                                                                                Appui politique
Formation/sensibilisation de
    158 agents sociaux
    sanitaires et personnel
    auxiliaire des 5 districts
    sanitaires sur l'hygiène
    en rapport avec la
    prévention de l'infection
    du VIH/SIDA,
Etudes      sur    la    séro-
    surveillance sentinelles
    VIH/sida
Etude sur la gestion des
    Anti-rétroviraux –ARV
1.5. Renforcement de la          Nombre d‟études et recherches opérationnelles    Rapports d‟évaluation     Ponctuelle (études    MSP/LCE       Conclusions valides et
stratégie de maternité à            réalisées sur la MSR                             et de recherches           et recherches)    FNUAP            fiables
moindre risque                   Nombre de maternités et hôpitaux de districts       sur la MSR ;           Trimestrielle         CONSULTANTS   Recommandations
Amélioration du plateau             fonctionnels     assurant   des     Soins     Rapports de supervision   Annuelle (rapports)   DRSP             réalisables
    technique de 8                  Obstétricaux d'Urgence de Base – SOUB         Rapports SNIS             Évaluation à mi       ECD
    maternités et 2                  9                                            Rapports de formation         parcours en       NPPP/CT
                                    ( ) pour les maternités et Soins
    hôpitaux de districts                                                         Enquêtes de santé             2004
Développement d'un                  Obstétricaux d'Urgence Complets – SOUC        Rapport d‟activités       Évaluation finale
                                     10
    système de référence            ( ) pour les HD,                              Réunion de coordination       en 2007
    et contre référence          Nombre d‟agents formés en soins obstétricaux
    soutenu par l‟achat de          essentiels,
    2 ambulances (Tanout,        Nombre de systèmes fonctionnels de référence
    Matameye), 30 motos

9
 Le paquet de soins obstétricaux de base (SOUB) comprendra : 1) l‟extraction manuelle du placenta, 2) l‟administration d‟antibiotique, 3) l‟administration
d‟ocytocine, 4) l‟administration d‟anticonvulsivants (pré et éclampsie), 5) l‟évacuation utérine, 6) l‟accouchement par ventouse ou forceps.
10
     Le paquet de soins obstétricaux d‟urgence (SOUC) comprendra en plus des SOUB: 1) la césarienne, 2) la transfusion sanguine.




                                                                                                                                                                         46
     cross,                          et contre référence soutenu par un réseau
Mise au point et l'utilisation       d'ambulances et de radios BLU entre CSI
     effective des protocoles        et HD,
     de prise en charge des Nombre d‟agents formés utilisant les protocoles
     cas pour les urgences           de prise en charge des cas pour les
     obstétricales par niveau        urgences obstétricales par niveau (CSI,
     CSI, HD                         HD),
                                 Nombre d‟études et recherches opérationnelles
                                     réalisées sur la MSR
Elaboration d‟un plan            Nombre d‟ASC (femmes relais, leaders            Rapport d‟activités     Trimestrielle         MSP/LCE
     national de monitoring,         d'opinion, secouristes, matrones) formés    Plan de monitorage      Annuelle (rapports)   FNUAP
     suivi des indicateurs de        sur la MSR et reconnaissant les signes de       disponible          Évaluation à mi       CONSULTANTS
     processus pour                  danger.                                     Rapport de consultation     parcours en       DRSP
     l‟évaluation de la          Nombre de formation sanitaire ayant des plans   Réunion de coordination     2004              ECD
     disponibilité, de               de monitorage SOU                                                   Évaluation finale     NPPP/CT
     l‟utilisation de la qualité Nombre d‟avortement pris en charge                                          en 2007
     des SOU,
Mise à jour régulière de la
     base des données et
     de gestion de la SR
Exécution d‟études et
     recherches
     opérationnelles sur la
     MSR
Extension de la prise en
     charge correcte des
     avortements
1.6. Participation               Nombre de comités de santé et de gestion        Rapports d'activités    Trimestrielle         MSP/LCE       Forte participation
communautaire à la                   redynamisés et fonctionnels;                Réunion de coordination Annuelle (rapports)   FNUAP             communautaire
gestion et à la résolution       Type de participation de la communauté dans                             Évaluation à mi       CONSULTANTS   Motivation effective du
des problèmes de santé               les actions de promotion de la SR y                                     parcours en       DRSP              personnel de santé
Re dynamisation de 96                compris la mobilisation de ressources                                   2004              ECD           Appui technique intense
     comités de santé et le          supplémentaires (entretien                                          Évaluation finale     NPPP/CT           dans les régions
     renforcement de la              d'infrastructures, référence contre                                     en 2005
     cogestion des services          référence, consultations foraines,
     de santé,                       cogestion, etc.);
                                 Nombre d‟ONG participant au programme
Mobilisation de ressources
     complémentaires pour




                                                                                                                                                                       47
    la création et l'entretien
    des infrastructures de
    santé,
Suivi du système de
    référence recours, des
    dépôts
    communautaires, du
    marketing des services
    de SR et des
    consultations foraines.

1.7 Développement des            CTP recruté ;                                  Rapport de formations   Trimestrielle         MSP/LCE
ressources humaines              Nombre de NPPP‟s recrutés                      Contrats de travail     Annuelle (rapports)   FNUAP
grâce à l’amélioration des       Nombre d‟agents formés par type de formation   Réunion de coordination Évaluation à mi       CONSULTANTS
compétences techniques                                                                                      parcours en       DRSP
nationales par la                                                                                           2004              ECD
formation et le recyclage                                                                               Évaluation finale     NPPP/CT
                                                                                                            en 2005
Recrutement de 4 Experts
    Nationaux (NPPPs),
Recrutement d‟un CT/SR
Recrutement de 5 VNU
Formation de 5 cadres
    dirigeants en
    management des
    services de SR,
Formation de12 cadres
    régionaux en
    techniques de
    formation,
Formation de 118
    prestataires en SOU
Formation de 158 agents
    socio sanitaires sur la
    prévention de l‟infection
    au VIH/SIDA
Formation de 118 agents de
    santé en clinique et
    logistique SR




                                                                                                                                            48
Formation de 118 en
    techniques
    communication IEC/SR

Formation de 28 agents en
    pose DIU
Formation de 20 agents en
    pose et retrait de
    Norplant,
Formation de 118 agents en
    assurance qualité et
    gestion des services ;
Formation de 20 agents en
    supports SNIS et
    supervision
Formation de 118 agents en
    Normes et procédures
    SR/PF
Formation de 20 agents en Nombre d‟agents formés par type de formation   Rapport de formations   Trimestrielle         MSP/LCE
    SPT                                                                  Réunion de coordination Annuelle (rapports)   MEN
Formation de 118 agents de                                                                       Évaluation à mi       FNUAP
    santé en IST/SIDA                                                                                parcours en       CONSULTANTS
    (agents de santé)                                                                                2004              DRSP
Formation de 128 agents en                                                                       Évaluation finale     ECD
    gestion DBC                                                                                      en 2005           NPPP/CT
Formation de 4 médecins
    en chirurgie d‟urgence
Recyclage de 6 médecins
    des DS de Matameye,
    Magaria et Zinder
    commune;
Formation de 40 ASC des
    nouvelles cases de
    santé en SSP et MSR ;
Formation de 1004 ASC
    en IST/SIDA et en
    maternité sans risques;
Formation de 720 agents
    DBC en techniques
    DBC




                                                                                                                                     49
Formation en
     développement de
     stratégies d'IEC pour
     15 agents socio-
     sanitaires
Formation en production de
     matériel IEC pour 15
     agents socio-sanitaires;
Formation de 12 formateurs
     en IST/SIDA
Formation de 12 formateurs
     en Normes et
     procédures SR/PF
Formation de 12 formateurs
     en SOU/SOUB et
     dépistage des cancers
     génitaux
Formation de 12 formateurs
     en assurance de
     qualité et gestion des
     services
Formation de 250
     enseignants et agents
     d‟alphabétisation en
     EMP/EVF
Voyages d'études (selon                                                      Rapport de formations   Trimestrielle         MSP/LCE
     besoin identifié en      Nombre d‟agents formés par type de formation   Réunion de coordination Annuelle (rapports)   FNUAP
     cours de mise en                                                                                Évaluation à mi       CONSULTANTS
     œuvre) ;                                                                                            parcours en       DRSP
Participations aux                                                                                       2004              ECD
     conférences et fora                                                                             Évaluation finale     NPPP/CT
     internationaux et                                                                                   en 2005
     régionaux sur la SR
     (selon besoin identifié
     en cours de mise en
     œuvre)
Amélioration du plateau       Quantité et qualité de matériel / équipement   Inventaire du matériel      Trimestrielle       MSP/LCE       Réalisation ponctuelle par
     technique                   acquis                                      Procès verbaux de           Annuelle (rapports) FNUAP             les entrepreneurs de
     (équipement) des         Nombre d‟infrastructures réhabilitées              livraison / réception   Évaluation à mi     CONSULTANTS       construction




                                                                                                                                                                   50
      formations sanitaires        conformes aux exigences de qualités   Rapport d‟activités         parcours en       DRSP          Conclusions valides et
Mise à niveau de 2 HD         Normes de qualité élaborés et mise en      Document de Normes          2004              ECD              fiables
      (Tanout, Gouré),             application                              de qualité           Évaluation finale     NPPP/CT       Recommandations
Réhabilitation                                                              disponible               en 2005                            réalisables
      d'infrastructures                                                  Réunion de coordination
      sanitaires au niveau de
      5 districts sanitaires
Approvisionnement en
      matériel et équipement
Approvisionnement en
      MEG/contraceptifs(fond
      s de roulement) de 20
      cases de santé, de 240
      sites DBC et de toutes
      les 58 formations
      sanitaires ;
Dotation des formations
      sanitaires en
      équipements et
      matériels (fongibles,
      non fongibles) ;
Dotation en moyens
      logistiques de 2
      ambulances (1 à
      Tanout, 1 à Matameye)
      et 30 moto
Actualisation des normes de
      qualité de services par
      le développement de
      critères de qualité et
      indicateurs de suivi;
Dotation des CSI, des sites
      décentralisés du projet
      en matériel,
      équipements et
      fournitures de bureau.
1.9. Développement et         cf. également produit N°2                  Rapport de mission      Trimestrielle         MSP/LCE
l’utilisation des supports                                               Réunion de coordination Annuelle (rapports)   FNUAP
de gestion des activités                                                                         Évaluation à mi       CONSULTANTS
                                                                                                     parcours en       DRSP




                                                                                                                                                              51
                                                                                                               2004              ECD
                                                                                                           Évaluation finale     NPPP/CT
                                                                                                               en 2005
1.10 Création et appui au      40 cases de santé mises en œuvre                  Rapport d‟activités et de Trimestrielle         MSP/LCE       Ponctualité de livraisons
fonctionnement des             75 sites forains opérationnels                       supervision            Annuelle (rapports)   FNUAP         de matériel
structures de soins            240 sites DBC/SSRBC mis en service                Rapport de supervision    Évaluation à mi       CONSULTANTS
communautaires                                                                   Enquête de santé              parcours en       DRSP
Mise en service des cases                                                        Réunion de coordination       2004              ECD
     de santé                                                                                              Évaluation finale     NPPP/CT
Appui à la mise en place de                                                                                    en 2005
     la DBC
promotion de la MSR au
     niveau communautaire
Soutien aux différents
     comités de santé et de
     gestion dans le cadre
     de recouvrement de
     coûts et de d‟action de
     réalisation d‟action
     communautaire foraine
1.11. Renforcement de la       Nombre de textes législatifs et réglementaires;   Inventaire des stocks   Trimestrielle           MSP/LCE       Amélioration et mise en
logistique des                 Nombre de séances de sensibilisation des          Rapport de supervision  Annuelle (rapports)     FNUAP            application du
MEG/contraceptifs par              agents et des populations (table ronde TV,    Réunion de coordination Évaluation à mi         CONSULTANTS      système de gestion
l’intégration des                  radio, spots, etc.)                                                       parcours en         DRSP             des MEG
contraceptifs dans le          Quantité et qualité des MEG / contraceptives                                  2004                ECD
système de médicaments             approvisionnés                                                        Évaluation finale       NPPP/CT
essentiels                     Fréquence et durée de rupture de stock de                                     en 2005
Sensibilisation des agents         contraceptifs
     de santé, des
     représentants de la
     communauté et la
     population elle-même
     sur le recouvrement
     des coûts et MEG
Appui à la disponibilité des
     MEG/contraceptifs
1.12 Réalisation d’études      Nombre d‟études réalisées                         Rapports et protocoles Ponctuelle (études       MSP/LCE
et de recherches                                                                    d‟études                 et recherches)      FNUAP
                                                                                 Réunion de coordination Trimestrielle           CONSULTANTS




                                                                                                                                                                           52
appliquées sur la SR             Annuelle (rapports) DRSP
                                 Évaluation à mi     ECD
Étude de base sur les                parcours en     NPPP/CT
    besoins en SR                    2004
Étude de base et finale sur      Évaluation finale
    les CAP des                      en 2005
    populations sur les
    sites DBC
Étude sur les obstacles liés
    à la faible utilisation de
    la SR
Étude sur la prise en charge
    des complications
    obstétricales et les
    contributions des
    ménages à la prise en
    charge des ménages
Étude sur le degré de
    satisfaction des clients
    par rapport aux
    services de SR y
    compris l‟IEC
Étude sur la sero
    surveillance du
    VIH/syphillis
Étude sur la gestion
    antirétroviraux




                                                               53
   PRODUIT/ACTIVITES            INDICATEURS OBJECTIVEMENT                            MOYENS DE               COLLECTE DE         RESPONSABLE         RISQUES ET
                                        VERIFIABLES (IOV)                          VERIFICATION                DONNÉES                 S            HYPOTHESES
PRODUIT 2                 Un cadre institutionnel opérationnel                  Rapport d‟analyse          Trimestrielle         MSP/LCE     Appui des autorités locales
Une gestion renforcée des Une politique de SR adoptée ;                            institutionnelle        Annuelle (rapports)   FNUAP       Affectations des
services de SR au niveau Des procédures de gestion appliquées                   Document de la politique   Évaluation à mi       CONSULTANTS     personnels MSP/LCE
central et dans les zones     effectivement.                                       adoptée                     parcours en       DRSP            dans les régions et
d’intervention du                                                               Rapports de suivi              2004              ECD             districts
programme                                                                          évaluation              Évaluation finale     NPPP/CT     Stabilité du personnel dans
                                                                                                               en 2005                           les services
                                                                                                                                             Environnement politique et
                                                                                                                                                 social favorable
2. ACTIVITES
2.1 Développement des            Nombre d‟agents recrutés                       Listing du personnel       Trimestrielle         MSP/LCE         L‟État recrute les agents
ressources humaines              100% des districts sanitaires disposent d‟un   Rapports d‟activités       Annuelle (rapports)   FNUAP                (MSP/LCE, MJIPJ,
Identification et notification       personnel conforme aux normes en           Liste du personnel         Évaluation à mi       CONSULTANTS          MSC)
     au MSP.LCE des                  vigueur                                    Arrêté de redéploiement        parcours en       DRSP            Stabilité du personnel
     besoins en ressources       nombre de missions d‟appui techniques          Rapports de formation          2004              ECD             Politique de recrutement
     humaines au niveau              reçues ;                                   Rapport d‟évaluation       Évaluation finale     NPPP/CT              améliorée
     des Districts sanitaires;   Nombre de cadres et agents formés                   des agents formés         en 2005
Identification et notification   Nature des formations dispensées               Réunion de coordination
     au MSP.LCE des              Domaines de formation couverts
     besoins en formations;      Nombres d‟écoles de formation appuyées
Recrutement /
     redéploiement des
     ressources humaines
     pour satisfaire les
     normes aux différents
     niveaux de la pyramide
     sanitaire
Amélioration des
     compétences
     techniques nationales
     en prestation des
     services et provision
     d‟information de qualité
2.2 Renforcement du              Base de données et de gestion disponible et    Rapport d‟activités     Trimestrielle       MSP/LCE              Coopération des
système de gestion de                mise régulièrement à jour                  Rapports de supervision Annuelle (rapports) FNUAP                   partenaires
l’information sanitaire          plan de monitorage élaboré et mis en oeuvre    Réunion de coordination Évaluation à mi     CONSULTANTS




                                                                                                                                                                             54
Constitution d‟une base de                                                                                     parcours en       DRSP
    données et de gestion                                                                                      2004              ECD
    du projet régulièrement                                                                                Évaluation finale     NPPP/CT
    tenue à jour                                                                                               en 2005
Élaboration d‟un plan de
    monitorage/suivi des
    indicateurs de
    processus pour
    l‟évaluation de la
    disponibilité, de
    l‟utilisation et de la
    qualité des SOU
Élaboration de supports de     Support de collecte élaboré et disponible dans   Rapports de supervision Trimestrielle            MSP/LCE
    collecte de données en        100% des formations sanitaires                Réunion de coordination Annuelle (rapports)      FNUAP
    SR y compris les                                                                                    Évaluation à mi          CONSULTANTS
    données des activités                                                                                   parcours en          DRSP
    communautaires                                                                                          2004                 ECD
                                                                                                        Évaluation finale        NPPP/CT
                                                                                                            en 2005
2.3 Renforcement de la         100% des partenaires disposent et appliquent     Rapport d‟activités     Trimestrielle            MSP/LCE
coordination et du suivi           les procédures retenues en matière de        Rapport de supervision  Annuelle (rapports)      FNUAP
des activités                      coordination                                 Rapport de réunion      Évaluation à mi          CONSULTANTS
Établissement et application   Nombre de réunions de coordination du sous       Rapport d‟audit             parcours en          DRSP
    des procédures de              programme réalisées                          Réunion de coordination     2004                 ECD
    coordination, de           Nombre d‟audits réalisés                                                 Évaluation finale        NPPP/CT
    supervision, de suivi et   Nombre de mission de suivi                                                   en 2005              CABINET
    d‟évaluation               Nombre d‟évaluation                                                                               D‟AUDIT
                               Nombre et type de supervision
2.4 Renforcement de la         100% des structures de gestion disposent de      Rapport des ateliers       Trimestrielle         MSP/LCE       Appui aux institutions de
planification et de la             matériel (fongibles, non fongibles) et            d‟élaboration et de   Annuelle (rapports)   FNUAP            formation
gestion des districts de           équipement technique adéquat (outils de           validation            Évaluation à mi       CONSULTANTS   Adoption des standards et
santé                              planification, gestion, coordination,        Liste des besoins de           parcours en       DRSP             normes
Dotation des structures de         supervision, suivi évaluation)                    formation                 2004              ECD
    gestion en moyens          100% des formations sanitaires disposent des     Réunion de coordination    Évaluation finale     NPPP/CT
    matériels (fongibles,          programmes de formation validés                                             en 2005
    non fongibles);            Existence au niveau de la DSR d‟une base de
Dotation des gestionnaires         données actualisées sur les besoins en
    de programme en                formation.
    matériels techniques




                                                                                                                                                                      55
     (outils de gestion,
     coordination,
     supervision)
Définition des besoins de
     formation des
     personnels selon les
     normes et procédures
     de prestation SR
Élaboration / Validation des
     programmes de
     formation des agents
     toutes catégories
     confondues à tous les
     niveaux (de la base au
     sommet) de la
     pyramide;
2.5 Implication des            cf. Produit N°1                                    Rapport de mission      Trimestrielle         MSP/LCE
communautés dans la                                                               Réunion de coorination  Annuelle (rapports)   FNUAP
gestion des programmes                                                                                    Évaluation à mi       CONSULTANTS
de SR                                                                                                         parcours en       DRSP
                                                                                                              2004              ECD
                                                                                                          Évaluation finale     NPPP/CT
                                                                                                              en 2005
2.6 Développement et la        Politiques nationales de la SR adoptées et         Textes des lois et      Trimestrielle         MSP/LCE       Adhésion des parties
mise en œuvre d’un cadre            diffusées                                         politiques          Annuelle (rapports)   FNUAP            prenantes
stratégique et                  SSR intégrée dans la stratégie nationale de la    Directives et notes de  Évaluation à mi       CONSULTANTS   Coordination entre les
opérationnel de la SR               jeunesse                                          service                 parcours en       DRSP             ministères concernés
Mise en œuvre d‟un             Stratégie nationale en matière d‟IEC – SR,         Plans de mise en œuvre      2004              ECD
    Plaidoyer pour                  validée et diffusée                           Rapports de supervision Évaluation finale     NPPP/CT
    l‟adoption de la           Etude des besoins complétée                        Réunion de coordination     en 2005
    politique nationale en     Inventaire des lois et réglementations relatives
    matière de la santé de          à la jeunesse et SSR
    la reproduction,           Liste des textes législatifs cibles et révisés
    l‟adoption et la mise en   Obstacles juridiques éliminés
    application de lois,       Nombre de séances de plaidoyer
    politiques nationales et   Autres politiques nationales concernées
    stratégies favorisant la        incluent les préoccupations jeunesse et
    SR y compris pour les           SSR (stratégie IEC, etc.)
    adolescents/ jeunes et     Nombre de structures / groupes d‟influence
    accélérer leur mise en          participant au plaidoyer




                                                                                                                                                                   56
    application                 Nombre et catégorie des groupes cibles
                                   couvertes
Révision /adéquation des        Nombre de textes législatifs révisés           Lois d‟adoption
     textes législatifs par     Nombre de textes législatifs adoptés           Journal officiel
     rapport au Droit en        100% des intervenants dans la zone de
     matière de SSR                concentration appliquent correctement les
Renforcement de                    stratégies de SR
     l‟application des                                                         Rapport d‟activités
     stratégies de santé de     100% des agents sont formés sur les normes     Rapport de supervision
     la reproduction            100% des intervenants en SR appliquent les
Application des normes             normes et procédures SR
     standards en santé de      Degré de satisfaction des utilisateurs des     Rapport de formation
     la reproduction               services SR                                 Résultats des enquêtes
Élaboration / réactualisation                                                      effectuées auprès
     et application des         100% des intervenants en SR appliquent les         des bénéficiaires
     PMA/PCA de SR                  PMA/PCA définis                            Étude sur le degré de
Plaidoyer pour le               PMA/PCA réactualisés                               satisfaction des
     développement et mise      Nombre de missions de plaidoyer réalisées          utilisateurs
     en application d‟un        Paquet essentiel de services adopté
     paquet essentiel de        Plan de mise en application du PES prêt pour
     services / activités,          mise en œuvre                              Rapports d‟activités
     reconnu au niveau                                                         Rapports de supervision
     national, pour être                                                       Réunion de coordination
     utilisé dans les centres
     de santé avec accent
     sur les services conçus
     pour les adolescents et
     les jeunes.




                                                                                                         57
  PRODUITS/ACTIVITÉS              INDICATEURS OBJECTIVEMENT                          MOYENS DE                COLLECTE DE         RESPONSABLE       RISQUES ET
                                           VERIFIABLES (IOV)                       VERIFICATION                 DONNÉES                 S          HYPOTHESES
PRODUIT 3 :                  Augmentation du taux de fréquentation des          Rapports SNIS               Ponctuelle (études    MSP/LCE     Les populations des
                                services de SR d‟au moins 85% par type          Rapports d‟activités des        et recherches)    FNUAP           zones d‟intervention
Une augmentation de la          de service                                         formations               Trimestrielle         CONSULTANTS     du programme
demande des services         Au moins 85% des clients sont satisfaits des          sanitaires               Annuelle (rapports)   DRSP            adhèrent
SR, des structures              services de la SR utilisés                      Rapport de l‟étude –        Évaluation à mi       ECD             effectivement au
renforcées pour la                                                                 recherche                    parcours en       NPPP/CT         programme
                             Au moins 80% de la population couverte
prestation des services                                                         Réunion de coordination         2004
                                utilisent les services de la SR                                             Évaluation finale
                                                                                                                en 2005

3. ACTIVITES
3.1 Mobilisation             Nbre et durées des campagnes menées.               Les enregistrements         Trimestrielle         MSP/LCE        amélioration des unités de
communautaire autour du      Nbre de villages et populations touchées                audio et visuels des   Annuelle (rapports)   FNUAP                production de
projet de SR                 Augmentation du taux de fréquentation des               microprogrammes        Évaluation à mi       CONSULTANTS          communication
                                  services de SR par type de service.                réalisés                   parcours en       DRSP           Appui de la communauté
Réalisation de campagnes     Augmentation des clients satisfaits des services   Recherches                      2004              ECD            Appui des média au
                                  de la SR utilisés.                                 d‟audiences            Évaluation finale     NPPP/CT              niveau national et
    d‟information,
                             Proportion accrue (%) de comportements             documents des                   en 2005                                local
    d‟éducation et de             sexuels améliorés parmi la population cible        microprogrammes                                             politique nationale de
    sensibilisation de            tels que: utilisation de condoms, retard de        réalisés                                                          diffusion gratuite ou
    leaders                       rapports sexuels, abstinence, fidélité a un    Le listing des thèmes                                                 subventionnée pour
    communautaires                partenaire                                         abordés                                                           les messages de
    politico-                Nombre de microprogrammes réalisés par an          Rapports d‟activités                                                   SSR
    administratives, les          entre 2003 et 2005                                 (missions IEC et de
    femmes, les hommes       % de population qui écoute les programmes               sensibilisation
    sur des thèmes                radiophoniques                                Réunion de coordination
    spécialisés ;            Liste des thèmes abordés/ développés/ an par       Etude des donnés de
                                  les microprogrammes                                base (CAP)
Réalisation des
                              Nombre de campagnes d'IEC et de                   Rapports de monitoring
    microprogrammes               sensibilisation, effectuées par an                 et évaluation
    radiophoniques           Nombre de groupes cibles, touchés par les
    (Feuilletons, pièces          campagnes d‟IEC et de sensibilisation
    théâtrales               Nombre et nature des thèmes abordés dans les
    radiotélévisées, spots        campagnes d‟IEC et de sensibilisation
    publicitaires,           Nombre d‟évènements nationaux et régionaux
    messages, poèmes,             servis dans le programme d‟activités




                                                                                                                                                                          58
     chants, khoutba,
     prêches etc. sur la SR,
     le droit et l‟égalité de
     genre en matière de
     SR et le statut de la
     femme, lutte contre les
     pratiques traditionnelles
     néfastes et les
     violences faites aux
     femmes et aux jeunes)
Rencontres et réunions
     avec les autorités
     administratives,
     coutumières, sanitaires
     et la population pour la
     mise en place de la
     DBC
3.2 Renforcement des                                                                                       Ponctuelle (études    MSP/LCE
activités d'IEC                Nombre d‟études réalisées                         Rapport d‟étude –             et recherches)    FNUAP         Études validées
                               Les besoins en information identifiés et             recherche              Trimestrielle         CONSULTANTS
                                    stratégies élaborés                                                    Annuelle (rapports)   DRSP
Réalisation d‟études -
                               Taux de satisfaction des clients par rapports                               Évaluation à mi       ECD
     recherches sur :               aux différents services de la SR                                           parcours en       NPPP/CT       Politique nationale IEC -
les besoins en information     Document de stratégie révisé                      Document de stratégie         2004                                 SR adoptée
     des stratégies et         Stratégie nationale en matière d'IEC SR,             nationale en           Évaluation finale
     messages pertinents à          validée et diffusée                             matière d'IEC SR           en 2005
     l‟endroit des             Unité de production IEC renforcée (audio, vidéo                                                                 Appui des institutions de
     populations et les             et graphique) et fonctionnelle au sein de                                                                      formation;
     canaux appropriés pour         l‟initiative.                                Rapport d‟activité                                            agréments avec les
     la diffusion des          Nombre et nature du matériel IEC produit                                                                            institutions de
                               Nombre d‟animateurs de radio formés                                                                                 formation
     messages
                               Nombre de personnel des média participant                                                                       renforcement des
satisfaction des clients par
                                    aux activités d‟éducation                    Bordereaux de livraison                                           capacités des
     rapport aux services de Quantités et qualité des équipements mis à la       Listes d‟inventaire                                               institutions nationales
     la SR                          disposition des radios communautaires        Document sur les
Révision/adoption et           Nombre de radios communautaires créées                 besoins en
     diffusion de la stratégie Quantités et qualité des équipements mis à la          équipement de
     nationale d'IEC SR             disposition des radios communautaires             formation                                                Études validées




                                                                                                                                                                           59
Développement du matériel      Nombre des thèmes liées à la SR abordés dans                                                                 disponibilité des services
    IEC et de                     microprogrammes                                                                                               de production
    supports(Boîtes à          Nombre de villages touchés par la caravane par                                                                   adéquats sur le
    images, Affiches,             an                                            La liste des radios                                             marche local
    Dépliants,                 Nombre et nature des thèmes abordés                   communautaires
                               Nombre de groupes cibles touchés                      créées
    flanellographes,
                               Quantité et qualité des équipements de           Bordereaux de livraison
    Cassettes audio vidéo         formation mis à la disposition du personnel   Listes d‟inventaire
    et matériel folklorique,      et des prestataires de services               Document sur les
    art plastique) y compris   Quantité et qualité du matériel d‟IEC mis à la        besoins en
    DBC                           disposition des prestataires de services           équipement de
Création et équipement des                                                           formation
    radios communautaires
Sensibilisation et plaidoyer                                                    Réunion de coordination
    en matière de MSR par
    la mise en œuvre d‟une
    caravane de
    sensibilisation annuelle
    dans les 5 districts
Mettre en place un
    programme de
    distribution et
    d‟échanges de
    matériels / programmes
    entre les stations radio
    de proximité, avec la
    participation du centre
    IEC, projet SNV, et
    autres sources de
    programmation si
    disponibles
Publication d‟un bulletin de   Nombre de parutions / an entre 2003 et 2005      Les N° parus du bulletin Trimestrielle        MSP/LCE
    liaison et d‟information   site WEB en marche                               Réunion de coordination Annuelle (rapports)   FNUAP
    pour promouvoir la SR                                                                                Évaluation à mi      CONSULTANTS
    y compris le genre (4                                                                                    parcours en      DRSP
    parutions par an)                                                                                        2004             ECD
                                                                                                         Évaluation finale    NPPP/CT
Publier et maintenir sur un                                                                                  en 2005




                                                                                                                                                                     60
    site Web un bulletin
    d‟information
    régulièrement mis à
    jour sur les thèmes de
    l‟initiative.
3.3 Renforcement du            Nombre de groupes de pression appuyés;              Liste des groupes de    Trimestrielle         MSP/LCE       Adhésion des parties
plaidoyer auprès des           nombre et types d'associations/ONG de                    pression appuyés   Annuelle (rapports)   FNUAP            prenantes
leaders politico-religieux          défense en matière de SR soutenus;             Rapports de supervision Évaluation à mi       CONSULTANTS   Coordination entre les
Formation en plaidoyer pour    Nombre de missions de plaidoyer menées sur          Rapport de formation        parcours en       DRSP             ministères, les
    500 chefs religieux, 500        la promotion du genre et la lutte contre les   Réunion de coordination     2004              ECD              ONG/Associations
    chefs de villages, 150          PTN                                                                    Évaluation finale     NPPP/CT          concernés
    autorités                  Liste des textes législatifs cibles révisés;                                    en 2005
    administratives et         Obstacles juridiques éliminés
    techniques, 50             Nombre de structures / groupes d‟influence
    responsables des                participant au plaidoyer
    associations et ONG        Nombre et catégorie des groupes cibles
    féminines                       couvertes
Sensibilisation de proximité   Nombre de chefs religieux, chefs de villages,
    au niveau des lieux de          autorités administratives et techniques,
    regroupements des               responsables de ONG/associations formés
    hommes (lieux de                en plaidoyer
    travail, mosquée, café,    Nombre de professionnels de santé formés à la
    bar, lieu de DILI)              prise en charge des besoins en SR des
Expérimentation d‟une               hommes
    école des maris            École des maris opérationnel
Formation des
    professionnels de santé
    à la prise en charge
    des besoins en SR des
    hommes




                                                                                                                                                                        61
  PRODUITS/ACTIVITÉS               INDICATEURS OBJECTIVEMENT                 MOYENS DE             COLLECTE DE         RESPONSABLE         RISQUES ET
                                           VERIFIABLES (IOV)               VERIFICATION              DONNÉES                 S            HYPOTHESES
       PRODUIT N° 4          8 maisons de jeunes                       Rapport de                Trimestrielle         MSP/LCE
Des structures               4 centres de jeunes (ANBEF)                   supervision           Annuelle (rapports)   FNUAP
renforcées pour la           8 maisons de la Samaria                   Rapport d’activités       Évaluation à mi       CONSULTANTS
prestation de services et    10 centres médico-scolaires offrent des   Statistiques des              parcours en       DRSP
d’informations en SR à           informations sur et les services de       services                  2004              ECD
l’adresse des adolescents        SSRAJ de qualité                                                Évaluation finale     NPPP/CT
et des jeunes                                                                                        en 2005
4. ACTIVITES
Amélioration             des Nombre de curricula développés            Rapports des sessions     Trimestrielle         MSP/LCE       Stabilité du personnel
capacités nationales         Nombre de formations réalisées               de formation           Annuelle (rapports)   FNUAP             formé
Formation de prestataires    Nombre de personnes formées dans les                                Évaluation à mi       CONSULTANTS
     de services (agents          différentes catégories                                             parcours en       DRSP
     socio sanitaires)       Nombre de prestataires formés                                           2004              ECD
Production de matériel                                                                           Évaluation finale     NPPP/CT
     audio visuels et de                                                                             en 2005
     micro programme radio
     etc.…
5. COORDINATION, SUIVI ET
EVALUATION
Réunion du comité de        Nombre de réunions de coordination         Rapports d‟activités      Trimestrielle         MSP/LCE
     pilotage               Nombre de missions de supervision/ suivi   Rapports de supervision   Annuelle (rapports)   FNUAP
Réunion de monitorage des   Nombre de mission d‟évaluation             Rapports des réunions     Évaluation à mi       CONSULTANTS
     SOU                    Nombre de revues annuelles                    de coordination            parcours en       DRSP
Mission de suivi/           Nombre de revues à mi-parcours             Rapports d‟évaluation         2004              ECD
     supervision            Nombre d‟audit des comptes                 Rapports d‟audit          Évaluation finale     NPPP/CT
     DBC/SSRBC                                                                                       en 2005           CABINET
Supervision des CSI et                                                                                                 D‟AUDIT
     structures SOU                                                                                                    E.U
Supervision des district
     sanitaires
Revue annuelle
Audit
Evaluation à mi parcours
Evaluation finale




                                                                                                                                                              62
    Annexe 6 : situation de l’exécution budgétaire


Tableau … : Situation de l’exécution budgétaire du projet santé de la reproduction dans la région de Zinder


                                                                                           Dépenses      Part relative Prévisions   Taux
Désignation              2003       2004         2005         2006         2007 2008*      totales **   en %           globales *   d'exécution
Ressources
humaines              836      42 625       50 438     131 560       161 038      63 458     386 497        20,65       454 945        84,95
Coûts
opérationnels       13 992    115 444      236 678      51 786       199 567      30 000     617 467        32,99       686 853        89,90
Médicaments et
consommables        40 330    239 624      145 741     200 653        23 730          -      650 078        34,73       715 744        90,83
Equipements            -       14 616       11 597      30 231            15          -       56 459         3,02        56 444        100,03
Constructions       4 158      16 426        8 314        8 314           -           -       37 212         1,99        37 212        100,00
Frais de
gestion**           4 152      30 011       31 694      29 673        28 521       6 542     124 051         6,63        136 679       90,76
Total               63 468    458 746      484 462     452 217       412 871     100 000    1 871 764      100,00      2 087 877       89,65
Source : Bureau UNFPA – Niamey
* Prévisions
** Une erreur de sommation a été corrigée au niveau des frais de gestion




                                                                                                                                                  63
   Annexe 7 : Situation du Niger dans le domaine de la SR – Sources (EDSN – MICS
   III)

Planification familiale

   o   Taux de fécondité : 7,1 enfants par femme (6,0 en zone urbaine, 7,4 en zone rurale), soit le
       plus élevé du monde. Il convient de noter que le taux de fécondité a peu évolué au cours
       des 15 dernières années. Il est passé de 7,9 en zone rurale en 1998 (date de la
       précédente EDS) à 7,4 aujourd‟hui. Les progrès ne sont pas plus manifestes à Niamey où
       le taux de fécondité, nettement inférieur à la moyenne nationale, est passé pendant la
       même période de 5,2 à 5,3. Le taux moyen de fécondité dans la région de Zinder se situe à
       7,4, soit légèrement au-dessus de la moyenne nationale.

   o   Age médian de la 1ère grossesse : 18,2 ans. Là encore, peu de progrès enregistrés depuis
       1998 (17,8 ans). La 1ère grossesse intervient en moyenne plus tôt dans la région de Zinder
       (17,1 ans) que dans le reste du pays.

   o   Espacement des naissances : Plus d‟une naissance sur cinq (21%) intervient dans les 24
       mois suivants une naissance précédente. Cette proportion était de 25% en 1998.

   o   L‟utilisation d‟une méthode contraceptive moderne ne concerne que 5% des femmes vivant
       en union. Le taux d‟utilisation est encore plus faible dans la région de Zinder (2,5%). Là
       encore la situation qui avait tendance à s‟améliorer dans les années 90 (4,6% en 1998
       contre 2,3% en 1992) ne progresse plus beaucoup depuis lors.

   o   Prés des 2/3 des femmes (59%) vivant en union peuvent être considérées comme
       potentiellement favorables à la PF. Les besoins de contraception non satisfaits sont
       estimés par la dernière enquête EDS à 16% des femmes en âge de procréer.


Santé maternelle et néonatale

   o   Consultations prénatales : A l‟échelon national, moins de la moitie des femmes enceintes
       (46%) bénéficient d‟au moins une CPN réalisée par du personnel formé et moins de 15%
       des femmes enceintes bénéficient des 4 CPN préconisées par l‟OMS. Les taux d‟utilisation
       sont encore plus bas dans la région de Zinder où seule une femme sur quatre (27,3%)
       bénéficie d‟au moins une CPN.

   o   Accouchements assistés par du personnel formé : Une femme sur trois seulement (33%)
       accouche en présence d‟un agent formé, 49% des parturientes se faisant assister par une
       accoucheuse traditionnelle et 17% accouchant toutes seules. L‟accès à du personnel
       qualifié est encore plus bas dans la région de Zinder (24,9%) où près des deux tiers des
       femmes ont recours à une accoucheuse traditionnelle. Il convient de noter qu‟à l‟échelon
       national, le pourcentage des accouchements assistés par du personnel qualifié a baissé de
       44% à 33% entre 1998 et 2006.

   o   Accouchements dans les établissements de santé : Une femme sur 6 seulement (17,2%)
       accouche dans une formation sanitaire. Elles sont encore plus minoritaires (11,6%) dans la
       région de Zinder. Parmi les femmes qui n‟ont pas accouché dans un établissement de
       santé, plus de 80% n‟ont bénéficié d‟aucun suivi postnatal.

   o   Accouchements par césariennes : En moyenne 1% des naissances au Niger se font par
       césariennes. Le taux est plus élevé dans la capitale (8,1%) mais encore plus faible dans la
       région de Zinder (0,7%).


                                                                                                64
o   Principaux obstacles à l‟utilisation des services de santé reproductive : L‟obstacle financier
    (« le manque d‟argent ») est le plus souvent évoqué par les femmes enquêtées (65% à
    l‟échelon national et 70% dans la région de Zinder), suivi par les difficultés géographiques
    d‟accès (51% à l‟échelon national et 55% dans la région de Zinder). Les obstacles dits
    socioculturels, relativement plus importants dans la région de Zinder que dans le reste du
    pays, sont nettement moins souvent évoqués (8,8% disent ne pas avoir eu la permission
    d‟y aller et 16,7% avoir redouté d‟être reçues par un homme).

o   Mortalité maternelle : Selon l‟EDS de 2006, le taux de MM calculé sur une période de 0-9
    ans avant l‟enquête est de 648 pour 100 000 naissances vivantes. Le niveau de mortalité
    maternelle n‟aurait pratiquement pas changé depuis 1992 (date de la 1ère EDS) puisqu‟il
    était alors de 652 pour 100 000 naissances vivantes. On considère que près de la moitié
    des décès des femmes âgées de 20 à 29 ans sont dus à des causes maternelles.

o   Mortalités néonatale, infantile et infanto-juvénile : Bien que le niveau de mortalité infanto-
    juvénile (198‰) se situe parmi les plus élevés du monde, il n‟en demeure pas moins qu‟il a
    diminué régulièrement depuis 15 ans. Ainsi, entre1994 et 2006 :
    - La mortalité infantile est passée de 115‰ à 81‰ (soit moins 30%)
    - La mortalité infanto-juvénile est passée de 273‰ à 198‰ (soit moins 27%)
    - La mortalité néonatale est passée de 46‰ à 33‰ (soit moins 28%)
    - La mortalité post néonatale est passée de 70‰ à 48‰ (soit moins 31%)




                                                                                                65
Annexe 8 : Evolution de l’utilisation des services de SR dans la zone du projet –
Données fournies par le projet




         Evolution du taux de césarienne de 2004 à 2007
                                                                              66
Evolution de la courbe CPoN de 2004 à 2007




                                             67
68
    Annexe 9 : Tableau : Pertinence et cohérence du projet par rapport à la politique
    nationale et à l’UNDAF

Cadre de              Orientations/Objectifs/Composantes
Politique/Stratégie
Projet santé de la    Objectif général : Contribuer à atteindre les objectifs du gouvernement en matière de
reproduction dans     réduction de la pauvreté de la pauvreté et d‟amélioration des conditions de vie des
la région de Zinder   populations - Objectif spécifique : Contribuer à améliorer l‟utilisation des services SR de
                      qualité dans la région de Zinder pour les hommes et les femmes, y compris les jeunes et
                      les adolescents ».
                      Composantes : (i) Une accessibilité accrue aux services de SR de qualité dans les zones
                      d‟intervention du projet, (ii) Une gestion renforcée des services de SR a niveau central et
                      dans les zones d‟intervention du projet, (iii) Une augmentation de la demande de services
                      de SR, et (iv) Des structures renforcées pour la prestation de services et d‟informations en
                      SR à l‟adresse des jeunes et des adolescents.
SDRP                  Orientations : (i) Accélérer la baisse de la mortalité maternelle et néonatale par la
                      promotion de la surveillance prénatale et postnatale, ainsi que la mise en œuvre des
                      soins obstétricaux et néonatals adéquats, (ii) Contribuer à la maîtrise de la croissance
                      démographique par la promotion de la planification familiale et (iii) Promouvoir la santé
                      sexuelle et reproductive des jeunes et des adolescents (SSRAJ)
                      Composantes : (i) Le renforcement de la maternité sans risque dont la surveillance des
                      grossesses, l‟accouchement assisté, la prise en charge des fistules obstétricales, (ii) Le
                      renforcement de la planification familiale, notamment l‟offre et l‟utilisation des services, (iii)
                      La promotion de la santé sexuelle et reproductive des jeunes et des adolescents.
PDS                   Objectifs en SR : (i) Contribuer à la réduction de la mortalité maternelle et infanto-
                      juvénile, (ii) 2. Renforcer les activités de santé de la reproduction ;
                      Résultats attendus en SR : (i) La prise en charge des complications de la grossesse et
                      de l‟accouchement est renforcée, (ii) Le système de référence contre référence au niveau
                      du district sanitaire est fonctionnel, (iii) Le plan d‟éradication de la fistule obstétricale est
                      mis en œuvre, (iv) Les activités en planification familiale sont renforcées, (v) Les activités
                      de prévention et de prise en charge de la malnutrition de l‟enfant sont renforcées, (vi) Les
                      soins curatifs et préventifs pour les enfants sont renforcés, (vii) Les adolescents et les
                      jeunes ont accès à des Services de SSRAJ adaptés, (viii) Les actions de préventions et
                      de prise en charge des cas d‟IST et VIH/SIDA sont renforcées, (ix) L‟approche genre est
                      intégrée dans les programmes de SR, (x) Un environnement favorable à la SR est créé.
PNSR                  Objectifs en SR : (i) Accélérer la baisse de la morbidité et la mortalité maternelle et
                      néonatale, (ii) Contribuer à la maîtrise de la croissance démographique par la promotion
                      de la planification familiale, (iii) Promouvoir la santé sexuelle et reproductive des jeunes et
                      des adolescents, (iv) 4. Contribuer à maintenir une séro-prévalence du VIH inférieure à
                      1%.
                      Composantes : (i) Maternité sans risque, (ii) Planification familiale, (iii) Santé sexuelle et
                      reproductive des adolescents et des jeunes, (iv) Lutte contre les IST/VIH
CSNL – VIH/SIDA       But : (i) Limiter l‟extension de la maladie par des mesures préventives adéquates, en
2008 – 2012           espérant pouvoir réduire son taux d‟incidence, (ii) Assurer le dépistage et la prise en
                      charge de l‟ensemble des personnes séropositives présentes sur le territoire national, (iii)
                      Apporter aux personnes séropositives et à leur famille le soutien dont elles ont besoin.
UNDAF 2009 - 2013     Effets escomptés : (i) Santé de la Reproduction améliorée et (ii) Propagation du
                      VIH/SIDA réduite.




                                                                                                                    69
5-23 Old Street
London
EC1V 9HL
United Kingdom

T +44 (0)20 7253 5064
F +44 (0)20 7251 4404
E enquiries@hlsp.org




www.hlsp.org
                        70

				
DOCUMENT INFO