organes abdominaux est réduit au minimum et les organes by murplelake73

VIEWS: 102 PAGES: 6

									organes abdominaux est réduit au minimum et les organes se massent
mutuellement.
   c. Expirez par le nez en remontant l'abdomen et en le comprimant.

   2. La technique de détente du diaphragme :créer un espace

    a. Comme pour toute séance de Chi Nei Tsang, commencez par
masser autour du nombril pour éliminer la raideur. Cela fera de la place
pour l'air dans l'abdomen quand celui-ci commencera à se dilater.
Parfois, vous rencontrerez un abdomen contracté, rempli de toxines el
de tension. La personne concernée vous laissera difficilement le tou-
cher, car elle aura trop mal.
    Imaginez son inodèle respiratoire. Elle n'arriverait pas à respirer
profondément depuis l'abdomen, même si elle savait comment faire,
car ce processus s'avérerait trop douloureux. C'est là un état assez
répandu. Dans ce cas, au pire vous pouvez être certain de devoir tra-
vailler sur le diaphragme. En fait, même si vous travaillez sur un dia-
phragme associé à un abdomen plus sain, un certain travail
diaphragmique est nécessaire chez pratiquement tous les gens. Évaluez
le degré d'aide nécessaire en observant le modèle respiratoire et en per-
cevant la tension et le taux de toxines de l'abdomen.




             Figure 6-4 :Appuyez sur les points des poumons.
   b. Quand le gros intestin est constipé, il appuie vers le haut sur le
diaphragme, les poumons et le cœur. Détendez l'intestin en partant du
côté inférieur gauche de la cage thoracique, en suivant le côlon des-
cendant, près de la courbure splénique, puis le côlon transversal, sous
le côté droit de la cage thoracique. Gardez à l'esprit le fait que vous
voulez revenir à l'entrée du gros intestin, à la valve iléo-cæcale. Ce
massage élimine la congestion du gros intestin et permet la dilatation
de la cage thoracique et du diaphragme. Une fois que vous avez ouvert
le gros intestin, partez dans le sens opposé et essayez de stimuler ses
mouvements péristaltiques en vous servant des techniques que vous
connaissez.
   c. Placez une main sur le côté gauche de la cage thoracique; l'autre
main s'enfonce sous les côtes pour les soulever quand vous inspirez.
   d. La main sur le sommet de la cage thoracique pousse vers le bas
sur l'expiration. L'étendue du mouvement des côtes sera accrue, car
vous éliminez progressivement les tensions des muscles intercostaux.
Si la tension est forte, utilisez la technique de détente de la cage thora-
cique décrite pour le traitement de l'asthme au chapitre 10.




                                                        Diaphragme




             Figure 6-5 : Relâchez la tension dans le diaphragme.

                                                                      223
    e. Une fois que l'étendue maximale du mouvement est atteinte,
trouvez les points des poumons (figure 6-4) et appuyez dessous aussi
profondément que possible. Cela vous permettra d'atteindre la partie
du diaphragme ancrée à la vertèbre lombaire.
    f. Travaillez du côté droit.
    g. Commencez à la partie inférieure gauche de la cage thoracique et
allez vers la partie inférieure droite. Appuyez de vos doigts sur tout le
bord de la cage thoracique (figure 6-5).
    h. En commençant à la partie inférieure droite de la cage thoracique,
travaillez sous celle-ci, avec des mouvements en spirale de vos pouces,
pour détendre le diaphragme (figure 6-6).
    i. Continuez à vous déplacer en spirale le long du muscle à mesure
que vous montez sur la cage thoracique vers le sternum (figure 6-7).
   j. Détendez le diaphragme dans la région du sternum. Changez de
technique. L'annulaire soutient le majeur qui appuie vers le bas et vers
l'avant (figure 6-8). Massez en spirale.
    k. Détendez le diaphragme dans la région du sternum, en massant
en spirale (figure 6-9). Utilisez quatre doigts. Changez de technique
jusqu'à ce que vous trouviez la mieux adaptée au corps sur lequel vous
travaillez (mince, musclé, obèse, frêle, enfantin).
    1. Massez en spirale pour détendre le diaphragme avec les deux
mains (figure 6-10).
    m. Continuez à détendre le diaphragme en redescendant en dessous
du côté gauche de la cage thoracique. Allez au-delà de la rate, tout en
massant en spirale (figure 6-1 1).




 Figure 6-6 : Détendez le diaphragme en faisant tourner les pouces en spirale.
Figure 6-7 : Détendez le diaphragme du côté droit en faisant tourner
                        les pouces en spirale.




                                            L'annulaire aide l e majeur
                                            en appuyant vers le bas et
                                                   vers l'avant




         Figure 6-8 : DBtendez le diaphragme au sternum.
                  L'annulaire soutient le majeur.
       Figure 6-9 : Détendez le diaphragme en utilisant quatre doigts.




                                                               .,   Gauche




     Figure 6-10 : Détendez le diaphragme en utilisant les deux mains.


   n. Ces techniques induiront une respiration abdominale spontanée,
profonde, avec un mouvement minimal de la partie supérieure de la
poiîrine.
                                                        Appuyez et faite.
                                                        tourner en spirale




          Figure 6-11 : Détendez le diaphragme sur le côté gauche.



   B. Tonifier les organes et libérer l'énergie émotionnelle

    Le dictionnaire Robert définit ainsi la « tonicité » : « Tonus muscu-
laire; état de légère tension des muscles au repos, résultant d'une sti-
mulation continue réflexe de leurs nerfs moteurs ». Cette définition
décrit l'état dans lequel vous devez laisser le corps de l'élève. Ses sys-
tèmes sont équilibrés et prêts h assumer ce qui arrivera par la suite.
Pour atteindre cet état, il faut évacuer les blocages émotionnels sta-
gnants, les vents malades et les autres énergies nuisibles.
    Si les organes ont été correctement détoxiqués, leur tonification
s'effectuera automatiquement. L'énergie dépensée par les organes pour
le stockage et le traitement de la toxicité sera disponible et pourra être
utilisée d'une manière qui leur soit bénéfique. La pratique du Chi Nei
Tsang stimule également des points situés sur les canaux énergétiques
(méridiens) de ces organes. Le processus de tonification est très apai-
sant. Votre élève s'endormira facilement.

   1. Techniques

   Enseignez ces techniques à vos élèves, pour qu'ils puissent les pra-
tiquer chez eux.

								
To top