Your Federal Quarterly Tax Payments are due April 15th Get Help Now >>

LOMBOSCIATALGIE CHRONIQUE QUELS EXAMENS D 'IMAGERIE by klutzfu62

VIEWS: 1,384 PAGES: 35

									LOMBOSCIATALGIE CHRONIQUE
QUELS EXAMENS D ’IMAGERIE ?
            DEFINITION



Lombo       syndrome rachidien


Sciatique   syndrome radiculaire



Chronique   durée des symptômes > 6-8 semaines
            sous traitement adapté
Lombosciatique commune


         Pathologie mécanique de l ’unité fonctionnelle représentée par:


         -le disque
         -la vertèbre
         -les apophyses articulaires postérieures
         -les ligaments et les muscles

Lombosciatique symptomatique

         Origine tumorale, infectieuse, inflammatoire
  ETIOLOGIES DES LOMBOSCIATIQUES COMMUNES



Hernie discale
Pathologie arthrosique
 -Discopathie dégénérative

- Pathologie de l ’arc postérieur : arthrose des AIP
                                   kyste synovial
- Sténose canalaire
- Rachis instable : spondylolysthésis
Rachis opéré
 Signes cliniques en faveur d ’une lombosciatalgie commune


                  CARACTERE MECANIQUE


-douleur diurne sans douleur nocturne
-augmentée par l ’activité, diminuée par le repos
-présence de signes rachidiens
signes négatifs : pas d ’antécédent tumoral, infectieux ou rhumatismal
                 pas d ’altération de l ’état général, ni fièvre.
          ARGUMENTS CLINIQUES D ’ORIENTATION


HERNIE DISCALE
- irradiation monoradiculaire
- impulsivité à l ’effort
- signe de Lasègue



ARTHROSE ARTICULAIRE POSTERIEURE
- le plus souvent lombalgie pure majorée par l ’hyperextension
- radiculalgie possible (nerf articulaire postérieur)


STENOSE CANALAIRE
- claudication radiculaire (périmètre de marche)
- irradiation face antérieure des cuisses
- douleur soulagée par l ’antéflexion
1/ origine dégénérative ou
symptomatique ?


2/ il s ’agit à priori d ’une
lombosciatique commune, quels
examens d ’imagerie demander
et quand ?
                       RADIOGRAPHIE STANDARD


 Avantages
-coût
-disponibilité
-étude statique et dynamique + + +
-anomalies transitionnelles
 Inconvénients
-irradiant
-étude de la structure osseuse limitée
-étude du contenu intracanalaire = 0
                             LE SCANNER


Avantages
-bonne étude de l ’os, du disque, des AIP
-calcifications + +
          conflit discoradiculaire
          lésions dégénératives

-reconstruction 2D, 3D


 Inconvénient

-examen irradiant
                             L ’ IRM

Avantages
-très bonne étude de l ’os spongieux, des disques, des
racines, des foramens, des espaces intraduraux et
épiduraux
-étude des lésions osseuses dégénératives limitée
(corticales +/-)
-réalisation de myélo-IRM
-large champs d ’exploration, exploration multiplanaire

Inconvénients
                                pace-makers
-coût                           clips vasculaires intracrâniens
-disponibilité                  corps étranger intra-oculaire métallique
-contre-indications             valve cardiaque ferromagnétique
-temps d ’examen                agitation
    11
             2




1
2
3




         3
Coupe parasagittale
Lombosciatalgie + doute sur origine
   (symptomatique ou commune ?)



        Radiographies standard




               IRM
        Spondylodiscite infectieuse




Sagittal T2           Sagittal T1 avec injection
Tumeur sacro-iliaque
     METASTASES VERTEBRALES

T2        T1          T1 +Gado
Lésion intradurale
  Lipome intradural
Lombosciatalgie commune
      chronique

   Radiographies standard




Le scanner est l ’examen
    de référence + +
Hernie discale paramédiane
  à migration inférieure
Spondylolysthésis
  le scanner est concordant avec la clinique
        arrêt des explorations


   le scanner est négatif ou discordant avec la
clinique

       IRM avec +/- myélo-IRM
             Rachis opéré


     Récidive herniaire ?
     Fibrose cicatricielle ?


                   IRM
Matériel d ’ostéosynthèse : artéfacts + + +
             Place des examens « invasifs »
                 (saccoradiculographie,
                    myéloscanner) ?


- prescription : fonction des habitudes de chaque équipe

       bilan préopératoire d ’un canal lombaire étroit

       recherche d ’une compression radiculaire
       (clichés dynamiques)

       ostéosynthèse rachidienne
                    CONCLUSION


Radiographie standard      examen de première intention


Scanner     intérêt diagnostique et préthérapeutique
            dans la lombosciatalgie commune
            (étude des structures discovertébrales)

IRM         doute sur une origine symptomatique
            (étude du contenu intracanalaire)
            discordance radioclinique
            rachis opéré
scanner   irm

								
To top