INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE SANTE PUBLIQUE ET SOINS INFIRMIERS

Document Sample
INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE SANTE PUBLIQUE ET SOINS INFIRMIERS Powered By Docstoc
					                       INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE :
                      SANTE PUBLIQUE ET SOINS INFIRMIERS

I.Epidémiologie
       En 2003 : 
✔ 500 000 personnes traitées pour IRC
✔ chiffres imprécis : maladie longtemps asymptomatique
             +++
✔   incidence    : 7 000 nouveau cas / an : 
                        – vieillissement de la population
                        – maladie cardio­vasculaire
                        – augmentation du nombre de diabétique type II
✔   2 millions de personnes ont une créatinine anormale, mais tous n'ont pas une IRC
✔   IRC = 1 à 2 % des dépenses de santé : 
                                                       ème
                Prévention et détection : SROS de II          génération


II.Le syndrome d'IRC terminale
      AEG
      Dénutrition avec perte de poids et fonte de la masse musculaire 
      Manifestations neurologiques : troubles du sommeil et de la vigilance, jambes sans repos
      Manifestations digestives : anorexie, nausées
      Manifestations dermatologiques : prurit
      Manifestations hématologiques : tendance hémorragique
      Manifestations cardio­vasculaires : rétention hydro­sodée et HTA non contrôlée par les ttt
      médicamenteux


III.Facteurs de risque
                +++
         HTA
         Diabète, surtout de type II
         Obésité : problème de santé publique
         Insuffisance cardiaque 
         Pathologie coronarienne et vasculaire périphérique
         Néphropathies héréditaires (polykystose rénale)
         Mauvais usage de médicaments néphrotoxiques (AINS, lithium, iode, ...)
         Infections urinaires répétées non ou mal traitées




27/01/07                                         1/4                              Virginie, ESI 3A.
IV.Les 5 stades de l'IRC


             Stades                               IRC                 Clairance à la créatinine
                 1                               légère                    entre 90 et 60 ml / mn
                 2                              modérée                    entre 60 et 30 ml / mn
                 3                               sévère                    entre 30 et 15 ml / mn
                 4                           pré­terminale                    < à 15 ml / mn
                 5                             terminale                   nécessité de dialyser


         La clairance à la créatinine : 
➢   IRC : diminution progressive et irréversible du débit de filtration glomérulaire
➢   jusqu'à < 15 ml / mn : en­dessous = suppléance (dialyse / greffe)
➢   = volume de plasma totalement épuré de la substance par les reins en 1 minute
➢   normes = 85 à 130 ml / mn
➢   attention : chiffre variable selon le sexe


V.Politiques de santé
    Le programme national en 8 points
    Plan 2002 / 2004
    Recommandations pour la pratique clinique, moyens thérapeutiques pour ralentir la
    progression de l'IRC : HAS / septembre 2004
    AFSSAPS : ttt de l'anémie au cours de l'IRC de l'adulte / mai 2005

        a) Prévention
           +++
Rôle IDE
  ✗ diabète et maladie cardio­vasculaire (MCV) : 
améliorer la prise en charge du diabète et des MCV = surveillance glycémique / surveillance de la
TA
  ✗ dépister l'IRC : 
– surveillance de la créatinine plasmatique 1 fois / an après 65 ans, ou 1 fois tous les 2 ans
                                                          +++
–   surveillance de la protéinurie = bandelette urinaire
–   surveillance des médicaments néphrotoxiques

Recommandations de la HAS /  
                                   Insuffisance             
                                                   rénale : 
    ➢ TA < 130 / 80 mmHg
    ➢ TA < 125 / 75 en cas de protéinurie élevée
    ➢ recommandations par rapport aux anti­hypertenseurs



27/01/07                                           2/4                                 Virginie, ESI 3A.
       ➢       schéma thérapeutique 
       ➢       restriction sodée
       ➢       diminution des apports protidiques, surtout au stade II ou III (fait diminuer l'urée, ...)
       ➢       apport calorique
       ➢       levée chirurgicale d'un obstacle (lithiase, malformation rénale, ...)

       b) Etat des lieux en France
Mauvais état des lieux sur le nombre de patients en IRC ou dialysés.
Décisions de développer des réseaux : 
       – REIN = Le « Réseau Epidémiologie et Information en Néphrologie »

           –    FNAIR = La « Fédération Nationale d'Aide aux Insuffisants Rénaux »

      c) Organisation des soins, dont la dialyse
➔   Volet insuffisance rénale dans le SROS
➔   Dans chaque région : comité régional multi­partenarial
➔   Régionalisation de l'offre de soins

       d) Qualité des soins aux patients en IRC
    Le patient à le choix de son ttt de suppléance : dialyse péritonéale, hémodialyse
    Accès à l'EPO : recommandations de l'AFSSAPS ; pour le moment : EPO = usage hospitalier
    (dosage de l'Hb, ttt de la carence en fer, surveillance tensionnelle à la phase d'initiation)
    Mesure de la qualité de vie + expression de celle­ci dans le dossier de soins

       e) Ré insertion sociale et professionnelle
    Compatibilité de l'IRC difficile avec l'activité professionnelle
                      ++
    Absentéisme
    Difficultés d'accès à la vie sociale
    Cursus scolaire perturbé
    Nouvelle problématique : P.A et dialyse / Moyen séjour et dialyse
       ➢ Législation des droits des malades
       ➢ Accès plus facile aux emprunts


        f) Accès à la greffe rénale
✗   Augmentation du nombre de sites autorisés à prélever
✗   Réseaux régionaux à mettre en place
✗   ...

        g) Recherche clinique
✔   Etude en cours sur la recherche clinique
✔   Actions de l'Etablissement Français des Greffes (EFG) et de l'INSERM




27/01/07                                                 3/4                                 Virginie, ESI 3A.
       h) Offre de soins
Travail sur le métier (néphrologie) et la répartition des néphrologues.

VI.L'IDE et les patients en IRC
       1/ Prévention
La gestion des facteurs de risque : obésité, alimentation, ... .
La surveillance de ces facteurs : 
        – glycémie

        –   BU
        –   TA
        –   clairance à la créatinine

        2/ Education du patient
    Avant le ttt de suppléance par dialyse ou greffe 
    Préparer le patient : 
                 – informer des différentes alternatives
                 – parfois, il faudra attendre un an avant d'avoir une décision du patient 
    Lui faire connaître les possibilités de greffe rénale : 
                 – donneur = vivant ou décédé
                 – lois de bioéthique de 1994 et de 2004


        3/ Projet de soins du patient 
✔   Les éléments du ttt à surveiller
✔   Attention aux nombreux interdits
✔   Attention aux idées reçues (ttt, diététique)
✔   Attention à la banalisation des recommandations par rapport : 
                 – au sel, au potassium, au calcium, ...
                 – à la restriction hydrique


        Le projet de soins du patient : une démarche que l'IDE doit accompagner et non imposer.




27/01/07                                           4/4                                Virginie, ESI 3A.