Docstoc

Le Sommaire Editorial – p.2 Le r

Document Sample
Le Sommaire Editorial – p.2 Le r Powered By Docstoc
					Le Sommaire

 Editorial – p.2  Le résumé du Bal – p.3  Test de sexualité – p.5  Qui est-ce ? – p.11  Ils l’ont fait ! – p.12  Evénements du deuxième quadri – p.13  René Zayan Facts ! – p.18  Kiss and Psyde – p.19  Le quart-d’heure incontournable de Raymond B. – p.21  Jeux et concours – p.23  Quizz cinéma – p.24  Le prix « choc » pour Ingrid – p.25  La malédiction du Mont10 – p.26  Les signes du Prosac – p.28  Coronae extérieures – p.31  Dates de corona Psycho – p.34

1

Editorial
Bonjour à toutes et à tous,
Nous voici déjà au deuxième Psyrou de l’année 2008 ! Espérons que ce ne sera pas le dernier. D’ailleurs nous vous remercions pour vos nombreux soutiens sous diverses formes (e-mail, bières offertes en soirée, SMS, accolades…). Ce mois-ci, nous avons eu l’honneur de recevoir un article de Raymond Bruyer, dont l’humour nous touche autant que ses pensées profondes. Nous avions demandé à d’autres professeurs de nous faire également profiter de leur inspiration et de leur plume, mais la plupart sont d’éternels muets ou manchots pour ce qui est de nourrir le Psyrou.

Nous vous parlerons des conclusions du Bal qui a eu lieu en février, de la Revue qui se déroulera en avril et de bien d’autres choses qui, nous l’espérons, vous plairont ! Et puisque vous sembliez beaucoup apprécier le test de personnalité du précédent ouvrage, vous trouverez dans celui-ci, un test avec un thème plus précis et plus apprécié encore.

Nous vous souhaitons une bonne lecture et un bon amusement !

Anais, Christobalt, Denis, Ingrid, Mathilde et Steven Vos délégués Psyrou

2

Le résumé du Bal Psycho !
Le 29 février dernier, beaucoup se sont retrouvés dans la grande salle de la fermechâteau de Corroy-le-Grand. Nous étions 80 à profiter du souper juste avant la soirée. Plus tard, nous étions plus de 250 personnes à danser, boire, draguer, rire ou simplement à contempler les robes virevoltantes sur un rythme tecktonik, qui ferait retourner Johann Strauss dans sa tombe, qui avait passé sa vie à composer des musiques de bal pour finalement être remplacées par des chorégraphies de jeunes spasmophiles. Justement, la musique était tantôt très entraînante et tantôt très nostalgique de nos soirées au Cercle, au plaisir de certains et au malheur des autres. Mais l’euphorie, l’alcool et l’entraînement de certains font que l’on oublie rapidement que l’on porte un costard ou une robe hors de prix, et on se sent pousser d’une folie à rejoindre les autres pour l’éternelle chenille ou un playback sur une dernière star presque oubliée. La navette qui nous ramenait jusqu’à Louvain-la-Neuve a réjouis plus d’une personne. Cela évitait de devoir enfoncer ses hauts talons dans la boue du chemin de retour, au risque de perdre sa chaussure. La soirée s’est terminée doucement et gentiment sans aucun désagrément, sauf peut-être chez certains couples. Voici les statistiques de cette soirée très particulière :

Il y a eu :          +/- 83 slows dont 7 arrêtés avant la fin. 11 couples qui se sont formés 9 couples qui se sont retrouvés, pardonnés ou compris 4 couples qui se sont disputés, dont 1 qui s’est séparé définitivement 21 râteaux et majoritairement d’hommes 1 homme qui s’est trompé de partenaire (2fois) 1 manteau, un sac et 2 parapluies qui ont disparu A 2 reprises, des bruits bizarres qui émanaient des toilettes 1 professeur et 7 assistants (seulement !!)

(Nous remercions Ingrid Van Keilegom pour son aide dans nos statistiques)

3

Pour retrouver toutes les photos du Bal : http://www.cerclepsycho.be/gallery

4

Test de sexualité
Voici un nouveau test psychologique. Mesurez votre personnalité sexuelle. Quel genre d’individu êtes-vous dans un lit ? Les questions ont été envoyés à Guy Lories (expert en acrobatie de plumard) afin qu’il vérifie leur véracité scientifique. En attendant d’avoir ses résultats, nous vous proposons de vous lancer.

Quel genre de sexuel êtes-vous ?
1. Votre fantasme est : a) Faire l’amour avec quelqu’un b) Sur un lit de pétales de roses, éclairé à la bougie c) En apesanteur d) Avec 45 personnes tous sexes confondus e) Dans un auditoire 2. Avant l’acte

a) Je fais un strip-tease b) Je fais un massage à l’autre en lui susurrant des mots doux c) J’allume mon ordi d) Je me rapproche et laisse la tension monter e) Je laisse la porte ouverte si quelqu’un veut nous rejoindre 3. Pendant l’acte a) J’essaye une nouvelle position : le poirier japonais. Avec ma nouvelle panoplie de gendarme b) Sans perdre le rythme, je change de position c) Je ne pense plus à moi, je suis en symbiose avec l’autre et m’y consacre entièrement d) Je regarde mon ordi e) Je regarde l’autre dans les yeux et je l’embrasse 5

4. Après l’acte a) Je regarde l’autre s’endormir, le sourire aux lèvres b) Je couvre l’autre de baisers jusqu’au sommeil c) J’éteins vite l’ordi avant d’être surpris d) J’allume une clope e) Après avoir foutu l’autre dehors, je m’endors 5. Que dites-vous pendant l’acte

a) Des surnoms coquins b) Rien, j’écoute si quelqu’un arrive c) Quelques gémissements et râles extatiques d) Jamais son prénom, pour éviter que je me trompe e) Un poème italien du 17ème siècle sur la passion charnelle

6. Vous avez une envie libidinale en plein cours a) Je profite de cette pulsion pour écrire une lettre d’amour b) Je repère un/une bel(le) étudiant(e) près de moi et laisse aller mon imagination c) Je fais cesser cette pulsion d’un revers de poignet d) Je propose à mon voisin ou ma voisine (peu importe) d’aller compter mes poils dans les toilettes e) J’attends que ça passe

7. Comment qualifierez-vous votre vie sexuelle ? a) L’espoir fait vivre b) Pépère Herbert ! c) Je saute sur tout ce qui bouge d) Comme le grand 8, doucement au démarrage, grands frissons pendant et à la fin on a envie de recommencer e) Elle est aussi douce et tendre que mon unique partenaire 6

8. Votre connaissance du kamasoutra s’étend à

a) Au moins sept b) La main droite c) Les plus jolies positions d) Je connais, mais je ne les pratique pas e) J’ai écrit le deuxième volume

9. Après une soirée bien arrosée, vous aimeriez bien finir la soirée chez vous avec la personne qui est dans vos bras, que lui dites-vous ? a) A demain b) Fermes bien la porte derrière toi. Bonne nuit. c) Un dernier verre et puis je disparais. d) Je vais te faire prendre une douche et te mettre au lit, on ne sait jamais ce qui peut arriver en rentrant de guindaille ! e) Vous ne raccompagnez jamais personne, c’est toujours trop loin.

10. La personne qui vous manque le plus sexuellement

a) Ma dernière rencontre hasardeuse b) Mon chien c) Personne, je suis encore avec d) Mon dernier grand amour e) Clara Morgane

7

Réponses :

1) a = 2 ; b = 5 ; c = 4 ; d = 0 ; e = 3 2) a = 4 ; b = 5 ; c = 2 ; d = 3 ; e = 0 3) a = 0 ; b = 4 ; c = 5 ; d = 2 ; e = 3 4) a = 4 ; b = 5 ; c = 2 ; d = 3 ; e = 0 5) a = 4 ; b = 2 ; c = 3 ; d = 0 ; e = 5 6) a = 5 ; b = 4 ; c = 2 ; d = 0 ; e = 3 7) a = 2 ; b = 3 ; c = 0 ; d = 4 ; e = 5 8) a = 4 ; b = 2 ; c = 5 ; d = 3 ; e = 0 9) a = 2 ; b = 5 ; c = 4 ; d = 0 ; e = 3 10) a = 4 ; b = 0 ; c = 3 ; d = 5 ; e = 2

Entre 0 et 14 : Pourquoi se réduire à une seule personne quand on peut tromper toute la ville ? Vous connaissez toutes les astuces pour vous taper la personne qu’il y a dans le lit, puis celle qu’il y a dans le placard et finalement celle qui vous attend dans les toilettes sans qu’aucun ne soit au courant de l’existence des autres. Votre technique de séduction est la même pour tout le monde, toujours les même paroles pour séduire. A quoi bon être original quand ça marche ? Avec toi, c’est où tu veux quand tu veux, cette phrase votre ex, votre future copine l’ont déjà entendue. Ainsi que sa sœur, sa mère, et sa meilleure amie.Votre citation préférée est « Salut cocu(e), moi c’est connard/connasse ! ». N’oubliez pas que les maladies s’attrapent plus vite qu’on le croit et qu’on est plus vite seul que mort. Allez courage, une bonne corde et c’est réglé.

Entre 15 et 24 : Vous êtes plutôt du genre timide et solitaire. Vous connaissez de très bons sites de rencontres ou de vidéos, mais vous connaissez également le prénom de tou(te)s les filles/mecs de votre auditoire sans jamais leur avoir parlé. Même si vous n’êtes pas un€ athlète, vous êtes musclé€ de l’avant bras. Si vous ne finissez pas dans un couvent à prier Dieu et à collectionner les cierges, vous finirez dans un home pour vieux avant vos parents. Il faut vous réveiller et découvrir les forêts obscures du sexe opposé ou de vos collègues, si vous êtes contre les mélanges. Sortez plus souvent…vos atouts au grand jour ! 8

Entre 25 et 34 : Il faut toujours prendre son temps dans l’amour, au risque de s’endormir. Vous préférez la simplicité à l’attractif. Les menottes au bout du lit, ce n’est pas votre truc. Vous préférez largement un bon lit douillet à la table de la cuisine. Il ne faut pas mélanger les lieux de plaisir buccaux et génitaux, quoique… Malgré tout, vous n’êtes jamais contre une petite partie de plaisir et il vaut mieux une jambe bien en l’air que trop souple. A quoi bon se déguiser, c’est toujours plus pratique de le faire tout nu. N’oubliez pas que pour conserver la flamme d’une relation, il faut varier la couleur des bougies. N’hésitez pas à mettre un peu de piment dans votre lit, ça vous réchauffera les fesses.

Entre 35 et 44 : Pour vous, une bonne vie sexuelle ne se résume pas au missionnaire. L’imagination est la principale recette d’une relation. Quand vous donnez du plaisir, vous choisissez le plus bel emballage. Si on vous proposait de faire l’amour en sautant à l’élastique, vous répondriez : « Oui, mais pourquoi pas en parachute au dessus de l’Himalaya ? ». Malgré tout, vous n’êtes pas trop pour le sexe sauvage. Vous choisissez plaisir et imagination, plutôt que scatophilie et gérontophilie. Si vous avez toujours votre déguisement d’indien sous le lit, n’oubliez pas qu’il/elle voudrait peut-être simplement un petit massage ou discuter cinéma. Dans ce cas là, n’hésitez pas à remplacer la marchandise !

Entre 45 et 54 : Votre vie sexuelle est une romance. Vous connaissez un poème pour chaque nuit passé avec l’autre. Pour vous, l’amour n’est pas une pratique gymnastique mais une passion qu’il faut vivre à deux. Vos yeux ne fondent que sur une seule âme et c’est celle que vous avez choisie pour la vie. Vous avez de l’amour à revendre par petits paquets de dix. Mais attention ! Si vous êtes tendre, doux et romantique, n’oubliez pas qu’elle/il préfère peut-être un peu de bestialité, alors déposez vos roses et attrapez la prochaine liane jusqu’à votre nid d’amour. N’hésitez pas à hurler plus souvent votre amour plutôt que de le chanter.

9

Entre 50 et 60 : Pourquoi se réduire à une seule personne quand on peut tromper toute la ville ? Vous connaissez toutes les astuces pour vous taper la personne qu’il y a dans le lit, puis celle qu’il y a dans le placard et finalement celle qui vous attend dans les toilettes sans qu’aucun ne soit au courant de l’existence des autres. Votre technique de séduction est la même pour tout le monde, toujours les même paroles pour séduire. A quoi bon être original quand ça marche ? Avec toi, c’est où tu veux quand tu veux, cette phrase votre ex, votre future copine l’ont déjà entendue. Ainsi que sa sœur, sa mère, et sa meilleure amie.Votre citation préférée est « Salut cocu(e), moi c’est connard/connasse ! ». N’oubliez pas que les maladies s’attrapent plus vite qu’on le croit et qu’on est plus vite seul que mort. Allez courage, une bonne corde et c’est réglé.

(Ce test vous a été proposé par Christobalt et Denis)

10

Qui est-ce ?
Qui est ce playboy ?

11

Ils l’ont fait !
A. Elle a confondu toutes ses dias. B. Il a annulé une soirée de plus de 200 personnes quelques heures avant qu’elle ne commence. C. Il va peut-être arrêter le tennis. D. Il ne prend toujours pas sa retraite et est toujours aussi convivial E. Il ne reçoit jamais les invitations de soirée pour le personnel PSP F. On la surprit un soir, en train de rouler sans phare dans sa grosse Nissan G. Elle a reçu un prix H. Il est passé sur toutes les chaînes belges et françaises, il s’attaque maintenant à la radio. I. Il est anti-fumeur et le prouve sur sa porte

1. Ingrid Van Keilegom 2. Raymond Bruyer 3. René Zayan 4. André Roucoux 5. Yves Bestgen 6. Richard Robert 7. Jean-Luc Tomasi 8. Ginette Herman 9. Xavier Renders

1G ; 2F ; 3H ; 4C ; 5I ; 6D ; 7E ; 8A ; 9B Sur la photo : Mauro Pesenti

12

Evénements du deuxième quadri
Le jeudi 13 dernier, la soirée Naturiste ! Vous avez été nombreux à venir à notre exposition annuelle de belles plantes exotiques. Bien sur, on ne pouvait toucher qu’avec les yeux, ce serait dommage d’abîmer de si belles fleurs ! Il y en avait pour tous les goûts, ceux qui aimaient les belles roses et d’autres qui préféraient les bambous.

Semaine des Bleus
Elle aura lieu du 6/04 au 13/04. Des activités proposées par les nouveaux baptisés se dérouleront toutes la semaine, l’après-midi et le soir. Vous aurez plus d’informations de leur part dans votre faculté préférée ou dans votre Cercle adoré !

13

14

Ne manquez pas l’occasion de rire de/avec vos professeurs dans une pièce de théâtre totalement délirante !
15

Semaine Culturelle
Du 20/04 au 25/04, venez participer aux nombreuses activités lors de notre semaine culturelle. Voici un petit aperçu : - Dimanche soir : pictamim, pictionary et tabou. - Lundi après-midi : Loup-garou. Au soir : conférence psycho-sociale. - Mardi : Soirée karaoké au Cercle. - Mercredi : Souper médiéval avec fromage et boudin, suivi d’une soirée folklorique sur le même thème. - Jeudi après-midi : grand quizz. Le soir : diffusion d’un film (n’hésitez pas à proposer vos films).

A cause des décisions changeantes des autorités facultaires, il se pourrait que les dates changent également, mais les informations seront transmises très rapidement dans la fac.

16

17

René Zayan Facts
Tout le monde connaît le professeur René Zayan. Même s’il est plus médiatique que scientifique, il est le plus célèbre des membres de la faculté (après Mich’, bien sur). Mais connaissez-vous les différentes facettes de cet Homme hors du commun ?! Nous avons recueillis des témoignages sous formes de citations.  Zayan peut faire l’amour à cinq femmes en même temps, sans qu’elles le sachent  Zayan qui roule, amasse les moules  La nuit tombe…sous le charme de Zayan  Zayan lit ton avenir dans les lignes de soutiens-gorge  Zayan descend du singe, tous les matins  Zayan a vu le septième ciel

Si vous aussi, vous avez des faits à nous rapporter concernant cet éthologue surhumain, contactez nous : le.psyrou@gmail.com

18

Kiss and Psyde
Des remarques, des suggestions ou des critiques ? C’est par la plume que vous déclarez le plus facilement votre flamme ? Il vous manque des candidats pour votre XP ? Pour tout cela, écrivez nous à l’adresse suivante : le.psyrou@gmail.com

__________________________
Questionnaire pour un mémoire.

Bonjour à tous et toutes, Nous sommes étudiantes en dernière année de psychologie et dans le cadre de notre mémoire, nous réalisons une recherche sur les différentes réactions que peuvent susciter le décès d'une personne proche. Nous souhaiterions faire appel à votre collaboration. Nous sommes conscientes que c'est un sujet délicat à aborder mais ce type de recherches est importante pour apporter à l'avenir la meilleure aide possible aux personnes en souffrance. Si vous avez plus de 18 ans et perdu un proche durant ces 3 dernières années, vous correspondez à ce que nous cherchons. Et il vous suffira simplement de compléter le questionnaire figurant à l'adresse suivante : http://app.formassembly.com/forms/view/11611, ça ne vous prendra qu'une vingtaine de minute, sans même vous déplacer et vous nous rendez un immense service. De plus, si vous connaissez des personnes qui pourraient être intéressées par cette recherche, n'hésitez pas à leur faire parvenir le questionnaire. D'avance merci pour votre participation! Bien à vous,

Laurine Gauthier et Audrey Gosset.

__________________________
Sac perdu pendant le bal

Coucou, J’ai perdu mon sac à main lors du bal Psycho, le vendredi 29. Il n’y avait pas grand-chose dedans (maquillage, mouchoir, …), mais il y avait tout de même ma carte d’identité et un bracelet que j’aime beaucoup. 19

Si vous l’avez retrouvé, pourriez-vous le remettre à l’accueil de la faculté Merci beaucoup !

__________________________

A propos du numéro de février 2008

• Tout d’abord, avant tout et préalablement, bravo pour le nouveau look du -roux : il a une autre allure, plus modernisée, que précédemment, y compris dans l’insertion de photos (je ne me prononce pas sur le contenu : devoir de réserve). • Je me demande si le « test psychologique » (pp.6-10) est une parodie des « tests » qu’on trouve dans des revues prestigieuses comme Femmes d’Aujourd’hui, Elle, Les Cahiers de Psychologie du sud-est du Brabant wallon, etc…, ou une réelle moquerie des tests psychologiques ? Si la deuxième solution est la bonne, alors vous êtes mal partis dans votre formation…. (sorry). Par ailleurs, l’auteur de cet article aurait pu se faire connaître (dans « connaître », il y a aussi « naître »). • J’ai beaucoup apprécié la figure pure, monochrome et transparente de la page 15. • Zayan et la presse : ce qui suit n’est pas une attaque personnelle, car je m’entends parfaitement avec René. Cela dit, concernant ses interventions télévisuelles sur le charisme (comportements non verbaux) des personnalités politiques, j’ai les mêmes réserves que visà-vis de la morphopsychologie et de la graphologie développées dans mon célèbre livre Pour en finir avec la Patapsychologie (édition Luc Pire, 1998). En effet, il y a un énorme biais dans l’analyse : les personnages dont on analyse les comportements non verbaux sont par ailleurs des célébrités dont on connaît par ailleurs les opinions politiques et leurs modes de fonctionnement en public. Il n’est donc pas difficile de caractériser les conduites non verbales de Le Pen comme typiques d’un « être » autoritaire, d’extrème-droite, raciste, méprisant, etc… C’est un peu facile : il faudrait aussi soumettre à notre vedette médiatique des films, sans le son, de personnes qui font un exposé mais qui ne sont pas connues de l’observateur… • J’apprécie beaucoup l’horoscope des pp.21-22. Je me demande d’ailleurs s’il n’y a pas l’une ou l’autre contrepèteries (Grumeaux/Amour) du genre, comme je l’ai entendu dans une réunion très sérieuse à l’UCL, l’érection du lecteur au lieu de l’élection du recteur… Cela dit, cela repose la question (résolue) de l’astrologie : (a) comment peut-on deviner le comportement des gens sur base de la position des astres le jour de leur naissance (sachant notamment, mais pas seulement, que cette position a changé depuis l’antiquité), et (b) comment les astrologues surmontent-ils la disparition récente d’une des planètes sur décision d’un conseil international des astronomes ? • J’ai facilement (bien sûr…) résolu le SUDOKU, mais en quoi est-il « PSY » ? Y aurait-il un code caché à connotation psy, genre Da Vinci ? Comme il s’agissait du courrier des lecteurs, je ne signe donc pas… Raymond B.

20

Le quart-d’heure incontournable de Raymond B.
Les éminents gestionnaires du -roux m’ont forcé (châtiments corporels, menaces, chantage, tentative de séduction, etc…) à rédiger quelque chose pour le prochain -roux. Soit, dans ma bonté légendaire, j’obtempère en trois temps : comme lecteur, puis comme prestigieux auteur, en enfin avec les pensées du jour assorties d’un concours. J’ai naguère (de Troie n’aura pas lieu), déjà développé dans le -roux des thêmes très sérieux, comme le cercle de psycho n’est pas circulaire, les nombres impairs sont en voie de disparition, la différence entre le sous-entendu et le non-dit, vaut-il mieux faire des choses utiles ou plutôt ne pas faire des choses inutiles, pourquoi je suis républicain et antimonarchiste, etc… Je voudrais aujourd’hui (ou demain, c’est quand on veut) développer une nouvelle thématique fondamentale : la dynamique historique de la langue (française) dans une perspective évolutionniste. Tout d’abord, lorsque Richelieu a créé l’Académie française, il lui a donné pour mission de codifier une langue qui soit applicable dans tout le territoire français, qui était à l’époque morcelé en divers dialectes. Intention louable, mais redoutable : en effet, j’adhère à une théorie de la sociologie du langage qui considère qu’il a recommandé de construire une langue qui ne soit compréhensible que par l’élite. D’où, la complexité de la langue française qui est pleinement irrégulière, c’est-à-dire inutilisable par le bas peuple de France : ce devait être une langue qui ne soit accessible qu’à la noblesse et la bourgeoisie. Un scandale… Une langue évolue : de nouveaux mots apparaissent, d’autres tombent en désuétude, d’autres encore changent de signification. C’est tout à fait normal : le monde se modifie et la langue s’y adapte. C’est un peu comme l’évolution des espèces : certaines disparaissent car elles n’étaient plus adaptées à leur environnement, d’autres naissent en héritant de leurs ancêtres, sur le plan génétique, des propriétés utiles à la survie de l’espèce et en éliminant les propriétés nocives : il y a des mutations génétiques. Certaines mutations, toutefois, sont inappropriées et la « nouvelle » espèce s’éteint, car elle ne peut se reproduire. Ainsi le tigron, résultat du croisement d’un tigre et d’une lionne, est stérile. a) Dans cette ligne de réflexion, je voudrais d’abord m’attarder quelque peu sur certains mots ou expressions actuelles qui m’irritent particulièrement. Non pas que je sois un réactionnaire ou un puriste de la langue française, mais parce qu’il s’agit de mots et expressions dont on élargit le sens, alors que c’est inutile ou erroné. Quelques exemples : • Imaginer Imaginer est se faire une représentation mentale de nature imagée de quelque chose. Lorsque John Lennon (1971) chantait « Imagine », il utilisait ce mot à bon escient. Or, actuellement, on emploie souvent « imaginer » dans un sens qui n’a (presque) rien à voir avec cette définition : j’imagine que votre arrivée tardive à la réunion est due à des embouteillages. Je ne vois pas ce que l’imagination vient faire ici, surtout qu’il y a d’autres mots bien plus appropriés : je suppose, je présume, je devine, etc. • Concept Un concept est la représentation mentale abstraite des propriétés spécifiques à une catégorie d’objets, représentation que nous pouvons expliciter par des mots, des images, etc. 21

Or, actuellement, on a tendance à parler de concept à propos de n’importe quelle nouveauté : un nouveau modèle de voiture est mis en circulation, c’est un nouveau concept de voiture ; idem pour une nouvelle émission télévisée ; etc. Pourtant, cette voiture et cette émission ont bien les propriétés du concept de voiture ou d’émission. Ce ne sont donc pas des nouveaux concepts. CQFD. • Sur D’origine française mais qui se propage en Belgique, l’emploi erroné de sur devient fréquent et inutile. Ainsi, je ne serai pas sur Louvain-la-Neuve ce jeudi ou je cherche un emploi sur Paris sont des utilisations erronées de cette préposition qui indique la position d’un objet ou d’une personne à l’égard d’un autre objet ou personne : je suis sur mon amie (exemple au hasard !). Qui peut prétendre être sur une ville ou une région ? La préposition à suffit amplement. • Au Je crois que c’est typiquement belge, sans en être certain. L’usage se répand dans l’usage des dates : au premier avril, les salaires seront indexés. La préposition le est prévue pour cela. • Quelque part Cette expression désigne la localisation, mais imprécise ou mal connue, d’un objet : tel livre est quelque part dans ma bibliothèque (mais je ne sais plus très bien où). Or, actuellement, l’expression en question est mise à toutes les sauces : quelque part, vous voulez dire que…, quelque part, cela peut être interprété comme…, etc. Un des plus beaux fleurons de l’utilisation de cette expression est : ça interpelle quelque part (!) b) Il y a ensuite les doubles négations superfétatoires. J’ai en tête (au moins) deux expressions qui sont des doubles négations inutiles et uniquement destinées à en rendre la compréhension difficile : • N’être pas sans savoir Vous n’êtes pas sans savoir que… : un exemple typique de double négation (ne pas et sans). En effet, elle a le même sens que vous n’ignorez pas que… ou, encore bien plus simple, vous savez que… • Pas inintéressant Voici un autre exemple du même tonneau, à savoir la double négation (pas et in-). On pourrait peut-être dire c’est intéressant, non ? c) Les parfaits inutiles, parce qu’ils n’apportent aucune information ou sont complètement redondants. Exemples : • Au jour d’aujourd’hui C’est l’exemple de la redondance totale : aujourd’hui, ce jour, ou actuellement peuvent tout-à-fait faire l’affaire. • Toutes directions Ce panneau de circulation le long des routes m’a toujours bien fait rire : il n’apporte aucune information aux conducteurs ! Raymond B.

22

Jeux et concours
Voici une illusion d’optique de l’artiste Donald Rust intitulé The Hidden Tiger. Vous l’aurez compris par le titre, il faut trouver le tigre caché, the hidden tiger !

Concours :
Voici un petit concours lancé par Raymond B. précédé des pensées du jour : Raymond Devos : j’espère que ma femme ne deviendra pas veuve de mon vivant Woody Allen : ne méprisez pas la masturbation, c’est un acte d’amour avec l’être que vous aimez le plus Jacques Brel, dans « le plat pays » : quand les fils de novembre nous reviennent en mai. Raymond B. offre un bac de Chimay à celui ou celle qui -

décodera cette expression. Et une gaufre aux premières propositions !

Envoyez nous vos propositions de réponses à

Le.Psyrou@gmail.com
23

Quizz Cinéma
Voici quelques répliques de film. Saurez-vous retrouver l’origine ? A. « La vérité c'est comme une couverture trop petite. Tu peux tirer dessus de tous les côtés, tu auras toujours les pieds. » B. « Les vieux, faudrait les tuer dès la naissance. » C. « Dans la plupart des grandes villes, les gens ont l'art de ne pas se mêler des affaires des autres. On recommande aux femmes, si jamais elles se font agresser, de ne jamais appeler au secours, il faut crier au feu. Si vous criez au secours, personne ne vient. » D. « Et maintenant, question de protocole : pour passer je vous présente mon cul ou bien ma queue » E. « Vous devez être avocat, vous dégagez quelque chose de malin et d’inutile » F. - « Vas-y tire, j’ai pas peur de crever ! » - « Ah ouais ? Alors pourquoi tu fumes des light, connard ? » G. « Oh l’enfoi-couilles de mes deux-ré ! » H. « Tu vois, le monde se divise en deux catégories. Il y a ceux qui ont un revolver chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses. » I. « Non mais regarde-moi le mignon là, avec sa face d’alcoolique et sa viande grise… Avec du mou partout ; du mou, du mou, l’a que du mou ! Mais tu vas pas changer de gueule un jour toi, non ? Et l’autre là, la rombière, la gueule en gélatine et saindoux, trois mentons, les nichons qui dévalent sur la brioche… Cinquante ans chacun, cent ans pour le lot, cent ans de connerie ! Mais qu’est ce que vous êtes venus foutre sur Terre, nom de Dieu ? Vous n’avez pas honte d’exister ? »
Réponses : A. Le cercle des poètes disparus. B. Marius et Jeannette C. Seven D. Fight Club E. Pretty Woman F. Gangsters G. Le maître de guerre H. Le bon, la brute et le truand I. La traversée de Paris

24

PRIX "CHOC" POUR INGRID VAN KEILEGOM
Ingrid Van Keilegom, star incontournable des statistiques, a obtenu une des bourses convoitées du Conseil européen de la recherche. Elle reste modeste mais la reconnaissance est de taille.

Ils étaient plus de 9000 à postuler auprès du Conseil européen de la recherche pour une bourse «junior» en recherche fondamentale. 300 candidats l’ont obtenue. Parmi eux: Ingrid Van Keilegom, 36 ans, professeur à l’Institut de statistique de l’UCL (SC/RSC), classée 50e. Un «choc», déclare l’intéressée à l’annonce de la nouvelle. «Ja, vu le nombre de candidatures et de probabilité de remporter le prix, j’avais presque enterré le projet et je songeais déjà à changer de boulot !» Il faut dire qu’une bourse de 750 000 euros, ça compte! Étalée sur 5 ans, elle lui permettra notamment d’engager des doctorants ou postdoctorants, de voyager, de se faire remplacer pour une partie de ses cours,… bref, de développer davantage sa recherche…personnelle. «Mon projet est ardu à comprendre et… à expliquer aussi. Comme toujours en statistique !», prévient- elle avec son large sourire si célèbre. L’attrait d’Ingrid Van Keilegom pour la théorie vient sans doute de sa licence en mathématique à Anvers, sa ville d’origine. Après un mémoire en algèbre, elle réalise une thèse de doctorat en statistique à Hasselt. «L’algèbre, c’était vraiment trop abstrait. Même si je préférais cela plutôt que d’aller danser.» En 1998, elle part un an à la Pennsylvania State University (USA) où elle sera chargée de cours. Les États-Unis ne la séduisent pas et les américains sont trop bronzés; elle poursuit alors à Eindhoven (Pays-Bas) où elle retrouve un parfum de tournesol qu’elle apprécie tant. En 2000, elle intègre l’Institut de statistique de l’UCL. «Le meilleur en Belgique pour mon domaine de recherche et puis, le café y est toujours chaud !», ricane-t-elle. Cinq ans après, elle est nommée professeur à l’Institut après des débuts éprouvants. «La première année, j’apprenais mes cours en français presque par coeur. J’étais aussi stressée qu’une petite fille sur les genoux de Sinterklaas» Depuis huit ans, elle vit à Louvain-la-Neuve, dont elle aime l’ambiance des dernières années. Et quand elle ne joue pas avec les chiffres, c’est au violon qu’elle s’essaye. «La musique me déconnecte complètement de ma recherche, je me sens comme transporter dans un autre monde. À l’Institut, cinq professeurs sur neuf sont d’ailleurs d’assidus musiciens. Je m’essayerai d’ailleurs prochainement au trombone, sous les conseils d’un collègue.» Quand on dit que mathématique et musique ont des points communs… Sacré Ingrid, elle nous fera toujours rêver ! (Propos recueilli par Alice Thelen et corrigés par Christobalt)

25

La place maudite du Montesquieu 10
Le Paranormal existe-t-il vraiment ? Est-il possible de voir les morts ? Peut-on lire dans les pensées ? Les chats noirs portent-il malheur? Les belles-mères sont-elles toutes insupportables ? Carlos est-il encore parmi nous ? Tant de questions qui resteront sans réponses. En temps qu’apprenti et futur doctorant dans le paranormal psychopathologiques des syndromes post-synaptiques, je me suis renseigné dans divers domaines touchant aux paranormal à Louvain-la-Neuve. Voici une histoire étrange qui nous concerne tous : Une rumeur grandissante parle d’une chose quelque peut étrange : en effet, il semblerait que le paranormal existe aussi pour les psychologues. Depuis 1998 d’étranges phénomènes arrivent aux personnes s’asseyant sur la place 34B de l’auditoire Montesquieu 10, sans aucune explication. « Il semblerait que nous soyons en présence de l’esprit d’un étudiant mort d’une crise cardiaque après l’examen de neuropsychologie » Déclare Michel de l’accueil. Quoique étrange, cette rumeur c’est confirmée au fil des années : Après s’être assise à cette chaise, Julie Dubuisson qui était venue accompagner une amie, s’est retrouvée à l’hôpital pour une crise du foie, quoi de plus étrange car Julie ne savait même pas reconnaître une bière d’un chocolat chaud. « Pendant la convalescence de son opération, ma fille semblait comme possédée, elle n’arrêtait pas de répété : Seron….. Seron…. Seron… Alors qu’elle ne connaissait personne de ce nom la. » Déclare la mère de la pauvre Julie La police paranormale de Louvain-la-Neuve s’est penchée sur ce cas étrange, mais l’affaire à été classée sans suite.

Après 2 ans de sommeil, le siège a de nouveau fait parler de lui : Marc Arouni (à prononcer très vite), célèbre psychologues s’est rendu à une conférence sur l’égalité des sexes. Ignorant totalement le danger encourut, il s’assit sur le siège maudit. Foudroyé aussitôt par une colique de Malaisie, célèbre pour ses grumeaux caractéristiques, il ne s’en relèvera jamais.

26

Le rectorat de notre ville à tout essayé pour lever la malédiction : nettoyage, changement de tablette, retirer les chewing-gums qui nous collent aux fesses, mais en vain, la malédiction pèsent toujours.

« Pas de déclaration » déclare le directeur du syndicat R.A.F. (Rien A Foutre) Les rumeurs vont bons train quand à la nature de ces évènements : certains se plaisent à dire que c’est bel et bien un esprit maléfique décidé à se venger d’un examen trop difficile, d’autres prétendent que la mafia de Hong-Kong s’en serait mêler pour une affaire de farine.

Au prochain numéro je vous parlerais des sombres rumeurs tournants autour de Mich’ de l’acceuil… Est-il vraiment l’homme qu’il prétend être ? Pourquoi se cache-t-il toujours dans le fond de son local ? Pourquoi l’accueil ferme-t-il si tôt ? Les rumeurs sur sa double vie sont-elles vraies ? Que fait-il une fois le soleil couché ? Est-il vraiment strip-teaseur juste après son service ?

Les réponses à ses questions haletantes dans le prochain Psyrou rubrique paranormal …

Denis

27

Les signes du Prosac
Pour rassurer certains lecteurs, nous tenons à préciser que notre théorie astrale est aussi sérieuse que nos prédictions. Nous lisons l’horoscope intergalactique et bivertical dans les étoiles filantes. Bien entendu, c’est une opération très difficile et éphémère, mais c’est ce qui la rend si unique et précise. Pour les esprits faibles et inaptes à comprendre les flux de cosmos qui parcourent l’univers entier nous vous proposons une représentation plus simple pour vous : lorsque vous vous grattez les fesses, vous sentez monter en vous une sensation étrange et agréable du au réaction de votre cerveau. Aussi vraies que sont vos sensations à ce niveau le sont les nôtres dans le domaine du parapsychique. De plus, lire l’avenir dans les étoiles existe depuis des milliers d’années et tout le monde sait que si c'était une pure sottise, vous ne vous dépêcheriez pas autant à lire votre horoscope.

Vagitaire Amour : Il est temps de dire oui aux personnes qui louchent Etude : Il est grand temps de serrer la vis. Guindaille : Mais qu’est-ce que dix bières après tout ?

Capriborgne Amour : Le silence est parfois la meilleure réponse. Etude : A force de compter les moutons, vous passez à coté de l’essentiel ! Guindaille : Maintenant que vous connaissez votre limite, dépassez-la.

Berceau Amour : Il faut savoir partager son lit, comme on partage le pain. Etude : Le prof légèrement bigleux n’a rien contre vous, tout est dans votre tête. Guindaille : Boire ce n’est pas tromper, un mazout c’est tricher.

28

Truites Amour : La prochaine fois que vous lui offrez une rose, retirez au moins les épines… Etude : Vous réussirez pas en draguant Mich’. Guindaille : Ripaille, futaille, braille, sans travail, mangez de l’ail !

Bourrez le Bélier Amour : Cessez de lui envoyer les poésies toutes faites de « Love3343 » Etude : À l’approche des oraux, c’est normal d’être tendu. Guindaille : Ne buvez pas tout seul, ou téléphonez au 010/47.20.11

Tonneau Amour : Lâchez lui les cornes, attaquez vous à ses pis. Etude : Vous étudiez trop, pensez à aller aux cours. Guindaille : Un demi vaut mieux que deux doigts.

Grumeaux Amour : Un nouveau départ est parfois une bonne nouvelle. Etude : On vous a dit de vous concentrer, pas de vous centrer sur le con. Guindaille : Il n’y a pas de record à battre, il est encore temps de diminuer vos sorties.

Tumeur Amour : Une fois dedans, qu’est-ce qu’on est bien. Etude : Une fois qu’on est dedans, qu’est-ce que ça fait ch… ! Guindaille : Enfin de bonnes soirées en perspective, à vous de vous y mettre.

Fion Amour : Il faut quelques fois tout contrôler, pour mieux apprécier. Etude : A force de tout miser sur la chance, on finit par perdre sa bonne étoile. Guindaille : Mais où êtes-vous ? On vous attend.

Verge Amour : Sortez de votre carapace et mettez des bas résilles. 29

Etude : Touchez les fesses vos cinq voisin(e)s pour vous porter chance. Guindaille : Gardez toujours un décapsuleur à portée de main.

Phalange Amour : Cessez d’envier les autres et devenez la jalousie d’autrui. Etude : Demandez conseils à votre vice-recteur favori. Guindaille : Quand on a-fonne du vomi, on ne gerbe pas de la bière ! (Dicton du soir).

Sortions Amour : Le virtuel ne vous apportera que des crampes au poignet. Etude : Attention aux profs à lunettes. Guindaille : Respectez la bière comme vous aimeriez qu’elle vous respecte.

30

Coronae extérieures
Depuis un mois, nous sommes quelques calottés Psycho qui explorons les corona des autres cercles et régionales. Sans pour autant divulguer les secrets de ces guindailles traditionnelles et folkloriques, nous allons faire un petit compte rendu. Bien entendu, nous ne généraliserons pas puisque nous ne décrirons qu’une corona lors d’un soir précis.

Corona à l’Adèle du 18/02 : Nous étions vraiment très nombreux pour ces trois pauvres impétrants. Une rangée était consacrée aux droïdes et une autre pour les extérieurs. Les deux censeurs assuraient parfaitement leur rôle (même un peu trop pour notre aile). Et le Grand Maître, debout sur son banc, était aussi sympa qu’autoritaire, mais avait malgré tout du mal à calmer ses camarades. Nous avons beaucoup aimé l’atmosphère de cette corona, même si deux de nos mecs psychos se sont fait draguer par des mecs de l’adèle durant les pauses. Il est totalement faux de dire que l’ambiance n’est que masculine en droit ! Pour les tours de chants, la bière, la sympathie du Grand Maître et les quelques filles de l’adèle, nous reviendrons ! Grand Maître : Charles-Antoine (Charlot) Impétrants : Geoffrey, Max et Guizmo Impétrants calottés : Geoffrey et Max Cote sur 5 :

Corona Bruxelloise du 22/02 : Il y avait également beaucoup de monde ce soir là. C’était une corona assez libre (cigarettes et mazout permis). Une fois de plus, il n’y avait pas beaucoup de filles et c’est le psycho qui faisait la différence. Le Grand Maître détient un rire tellement communicatif qu’il en fait son autorité. Pourquoi déranger la corona alors qu’on est là pour s’amuser ? C’est donc avec beaucoup d’euphorie qu’on a profité de cette soirée. Ce qui est propre à la Bxl, c’est leur convivialité. Si tout le monde ne vous dit pas bonsoir et ne vous souhaite pas la bienvenue, la corona ne commencera pas. Pour cette bonne ambiance, le rire du Grand Maître et les nombreuses rencontres, nous reviendrons ! Grand Maître : Victor (gourou de la banane radieuse) Impétrants : Chenille, Xavier et Tibag Impétrant calotté : Chenille Cote sur 5 :

31

Corona au CEP du 27/02 : Nous ne pensions pas cela possible, mais la corona se déroulait bien dans leur cercle même. Le manque de place nous a tous resserré et n’a fait qu’amplifier la convivialité des lieux. Cette corona vibrait sous les airs de nombreux chants très entraînants (les guindailles du CEP valent toujours le détour), de bonnes blagues (merci au bouffon de ce soir là, le « camérade » eumavien Lucas) et l’autodérision. La pré-corona, propre au CEP, est un discours philosophique présenté par les impétrants. Cela est autant intéressant qu’enrichissant vu les débats que cela peut créer. Les sujets de ce soir là ne nous concernant pas énormément (les impétrants venaient de droit), nous n’avons pas beaucoup participé, mais ça ne retirait rien à l’attention que nous y portions. Pour les blagues et les rires constants, pour la sympathie qui nous lie au CEP, pour leur Grand Maître et leur censeur et pour leurs guindailles, nous reviendrons ! Grand Maître : Antoine (Gras-Double) Impétrants : Rim et Tomi Impétrants calottés : Rim et Tommy Cote sur 5 :

Corona Tournaisienne du 2/03 : Nous ne connaissions pas beaucoup de gens avant d’y aller, mais nous avons rencontré autant de Tournaisiens que de Chimaciens puisque ceux-ci sont très proches. Nous étions le seul cercle et le folklore des régionales nous échappait quelque peu. Malgré tout, nous avons bien profité de la première partie de la corona, partageant chants et anecdotes de guindailles. Lors de la partie sérieuse, l’autorité du Grand Maître, qui était auparavant dissimulée sous ses plaisanteries inter-régionales, a fait surface assez fortement et le moindre murmure de camarade était calmé par une sortie définitive. Une redondance sur les résultats du carnaval, les estafettes, la bonne bière et l’humour noir sur les enfants faisaient de cette corona une excellente ambiance au houblon. Et lorsque nous en saurons un peu plus sur leur folklore et si les tournaisiens veulent encore de nous, nous reviendrons ! Grand Maître : Guillaume Impétrants : Emeline, Anne et Biquette Impétrant calotté : Biquette Impétrante lettrée : Anne Cote sur 5 :

Corona à l’Agro du 2/03 : Etant donné qu’elle avait lieu en même temps que la tournaisienne et que la binchoise, nous avons du choisir. Nous profiterons d’une prochaine occasion pour découvrir la corona du petit jeune homme de Binche. Pour pouvoir suivre les deux autres corona, nous avons donc du nous séparer. Nous avons envoyé l’un de nos meilleurs guerriers de la guindaille pour être le témoin de la corona Agro. Ce qu’il y a de bien dans leurs soirées folkloriques, c’est que tout (ou presque) est permis. Nous pouvons nous libérer d’envies naturelles librement. Et si l’on meurt de soif, ils font tout pour nous faire boire à n’en plus finir. Même si leur corona se rapproche plus d’un parcours du combattant alcoolique que d’un folklore érudit, il est tout de même possible d’en profiter

32

pour passer un bon moment. Leur ambiance, quoique spéciale, reste très profitable et houbloneuse. Pour leur coté très personnel de la corona, pour leur liberté de la guindaille et pour leur accueil très spécial, nous hésiterons, mais nous reviendrons tout de même ! Grand Maître : Bull Impétrants : Charles-Henry et ? Impétrants calottés : Charles-Henry Cote sur 5 :

Corona à la MDS du 4/03 : Ce fut une corona vraiment très peuplée et même si nous avions un censeur volant juste pour notre table, nous avions l’impression d’être en pleine soirée tellement les discussions et les rires naissaient à chaque table. Les pénitences étaient grandes et les a-fonds se suivaient de près. Nous ne savons pas si c’était parce que le Grand Maître était loin, mais il ne nous semblait pas très autoritaire. Malgré tout, une excellente ambiance régnait et nous avons autant bu que profité de cette soirée. Vu le nombre de présentations, les quatre impétrants s’ennuyaient sagement mais leur peur en était diminuée. Pour les nombreuses rencontres, pour le partage d’euphorie des gens malgré la distance et pour la bière, nous reviendrons ! Grand Maître : Jean-François (Tony Moreno) Impétrants : Judo, Scheisse, Chiotte et ? Impétrants calottés : Judo, Scheisse et Chiotte Cote sur 5 :

Corona Carolo du 10/03 : Contrairement à l’habitude, cette corona ne s’est pas déroulée à la Carolo, mais bien à la MDS. Les causes en sont la FEDE et le vent (ou juste le vent…). Les impétrantes ne semblaient pas être très en forme et très vite, elles disparurent toutes les trois, trop fatiguées. La corona fut donc annulée en plein milieu. Malgré cette fin si rapide, nous avons pu profiter d’un début de corona particulièrement attrayant. Les règles très spécifiques à cette régionale nous ont beaucoup amusés (la roue, les lampes vertes et rouges, …). Nous ne savons pas si c’était un merveilleux jour, mais les camarades étaient vraiment très en forme et nous avancions de blagues en blagues, d’euphorie en a-fond et c’est avec le sourire que nous nous souviendrons de ce début de corona. Pour les blagues lourdes et moins obèses, pour la bonne humeur et pour la roue, nous reviendrons ! Grand Maître : Damien (Bourlet) Impétrantes : Jess, Kabine et Laura Impétrants calottés : / Cote sur 5 :

Prochainement nous essayerons d’autres régionales et d’autres cercles. Si vous êtes au courant des dates futures, vous pouvez nous les envoyer : le.psyrou@gmail.com

33

Dates des prochaines corona Psycho
Vous voudriez montrer vos nouveaux insignes ? Vous aimeriez proposer des guindailles ? Ou tout simplement assister à une corona Psycho, voici les dates à retenir :

o Vendredi 21/03 à 19h30 Sylvie, Stéphanie et Daphné o Dans la semaine du 1 premier avril Tom et Matthieu o Vendredi 11/04 à 20h Anouk et Emily

Ces activités sont réservées aux calottés. Nous essayerons d’organiser une bibitive ouverte au alentour du 25 avril, pour les curieux qui aimeraient en savoir plus.

Si vous voulez passer votre calotte au psycho, contactez Magik Pôpô : 0485/02.53.69

34

N’hésitez pas à visiter le site internet du Cercle Psycho :

www.cerclepsycho.be

Attention, vous êtes photographiés !!
Notre délégué photo ne manquera pas de prendre un cliché de vous lors des soirées Psycho au cercle, à la Casa ou aux autres activités extérieures. Retrouvez-vous dans la galerie photo de notre site :

www.cerclepsycho.be/gallery

35

36