Docstoc

SLFJ3-3_1_

Document Sample
SLFJ3-3_1_ Powered By Docstoc
					SLFJ3 – Cours (3)
Les syntagmes 1. Le syntagme nominal

Le syntagme nominal (SN)
Le syntagme nominal est un syntagme dont l’élément central est un nom. Il existe différentes possibilités pour former un syntagme nominal : • Un nom seul (N)

Marie, Paris, Voltaire

• Un nom précédé d’un déterminant (Dét + N) Le pont, une porte, des pots

Le syntagme nominal (SN)
• Déterminant, nom et adjectif, antéposé ou postposé : Une petite souris (Dét A N) Une souris blanche (Dét N A) Une petite souris blanche (Dét A N A) • Déterminant, nom et « complément » (un SN
introduit par une préposition)

Des lettres de mon ami Un jardin sous la pluie

Le syntagme nominal (SN)
• Déterminant, nom et « proposition relative » :
(La « proposition relative sera étudiée au 2e semestre)

Cette chanson que je connais Un rôle qui me convient

• La combinaison de toutes les possibilités évoquées : La dernière chanson de cet auteur que je connais

Le syntagme nominal (SN)
Le rôle du déterminant
A l’exception de certains noms propres, la présence d’un déterminant est obligatoire dans un SN en français. Le rôle sémantique du déterminant est extrêmement important. Actualisation du nom : passage de la notion générale (référence virtuelle) à la mise en relation avec une référence actuelle (désignation, sens en discours).

Le syntagme nominal (SN)
Le rôle du déterminant
La fonction sémantique du déterminant : - marquer le mode de donation du référent du nom déterminé. - Marquer la quantification du référent du nom déterminé. N.B. Les deux opérations peuvent être effectuées par le même déterminant.

Nous reviendrons sur le fonction sémantique du déterminant.

Le syntagme nominal (SN)

La classification des déterminants
Le déterminant est le premier constituant immédiat du syntagme nominal. Il précède le nom. Les déterminants ne forment pas une classe homogène :

- Différences dans le sémantisme. - Différences de comportement syntaxique (position,
possibilités de combinaison avec un autre déterminant).

Le syntagme nominal (SN)

Les différents types de déterminants
Différentes classes de déterminants : Articles définis (le, la, les), indéfinis (un, une des) et partitifs (du, de la, des). Déterminants possessifs (mon, ton…). Déterminants démonstratifs (ce, cette…). Déterminants numéraux (deux, trois…). Déterminants « indéfinis » (plusieurs, certains, quelque(s)…). Déterminants « négatifs » (nul, aucun, pas un…) Déterminants interrogatifs et exclamatifs (quel, lequel)

-

Le syntagme nominal (SN)

Les différents types de déterminants
Riuoul) propose d’établir deus grandes classes : A. Les déterminants définis L’article défini, le déterminant démonstratif, le déterminant possessif.

La Grammaire méthodique du français (Riegel, Pellat,

B. Les déterminants indéfinis L’article indéfini, l’article partitif, les déterminants « indéfinis », les déterminants « négatifs », les déterminants interrogatifs.

Le syntagme nominal (SN)
Les déterminants « définis »
Les déterminants définis ne peuvent jamais se combiner entre eux. Ils sont exclus de certaines positions syntaxiques : - suite d’un verbe impersonnel : Il est arrivé une femme * Il arrive sa femme - Attribut d’une phrase à sujet spécifique non défini :

Un scooter est un deux-roues * Un scooter est ce deux-roues

Le syntagme nominal (SN)
Les déterminants « définis »
Les articles définis et les démonstratifs sont les seuls à pouvoir être suivis de même :

C’était la même fille que j’avais rencontrée la veille Ce même jour, Jean partit pour l’Angleterre
Les articles définis et les démonstratifs peuvent assurer l’anaphore référentielle :

Un garçon entra en pleurant. Marie demanda à l’enfant s’il était perdue. Un garçon traversa la salle. Cet enfant avait l’air perdu.

Le syntagme nominal (SN)
Les déterminants « indéfinis »
Les déterminants indéfinis peuvent se combiner entre eux et avec les déterminants définis :

Les quelques clients retardataires se dirigèrent vers la caisse
L’analyse syntaxique des SN où le nom est précédé de plusieurs déterminants est assez complexe : Ex. Tous les livres

Les trois livres

Le syntagme nominal (SN)

Les déterminants dits « complexes »
Certaines grammaires parlent de « déterminants complexes » à propos des exemples suivants :

Jean connaît peu de gens Marie a écrit beaucoup de nouvelles Ce spectacle a attiré un grand de spectateurs La plupart des invités ont répondu positivement Un tas de gens pensent comme moi Je me pose une foule de questions
Ces exemples posent aussi des problèmes pour l’analyse syntaxique. (cf. Exercices TD (2)).

La valeur sémantique du SN
obtenue par la détermination
Valeur indéfinie non spécifique

Nous cherchons une maison avec vue sur mer (mais il n’est pas sûr que nous en trouvions une).
 Un individu non identifié Valeur indéfinie spécifique

Nous avons acheté une maison avec vue sur mer
 Un individu particulier

La valeur sémantique du SN
obtenue par la détermination
Valeur générique :

L’homme ne peut pas vivre sans oxygène Un chien, ça sait nager

 L’ensemble d’une classe ou d’une sous-classe
d’individus. Valeur définie (anaphorique) :

Nous avons visité une maison, une ferme et un château. Nous avons acheté la ferme. Passe-moi la carafe d’eau  Individu identifié (donc spécifique), soit par la reprise, soit par la situation d’énonciation

L’absence de déterminant
Deux cas de figures :

1. Le SN est dépourvu de déterminants en toutes
positions syntaxiques

2. L’absence de déterminant est liée à des positions
syntaxiques particulières.

L’absence de déterminant
Noms propres :

1) SN sans déterminant en toutes positions

Jean aime Paris
- N.B. Présence d’un déterminant avec le nom propre : - Partition interne du référent :

Le Paris que Jean a connu n’existe plus
- Le référent est une classe :

Aujourd’hui, c’est la fête des Jeans
- Antonomase (nom propre  nom commun)

C’est un Don Quichotte !

L’absence de déterminant

A. SN sans déterminant en toutes positions
Les emplois autonymiques : Un nom « mentionné », cité en tant que réalité linguistique est considéré comme autodéfini. L’emploi du déterminant est donc inutile :

Table est un nom commun féminin. Chaussure et godasse sont synonymes. Elle a confondu percepteur et précepteur.

L’absence de déterminant
Coordinations dites « totalisantes » : - GN coordonnés par ni ou et, désignant des ensembles complémentaires :

A. SN sans déterminant en toutes positions

Parents et enfants étaient réunis devant l’école. Il n’accepte ni fleurs ni excuses.

- Énumérations exhaustives: Femmes, moine, vieillards, tout était descendu
La Fontaine

L’absence de déterminant

A. SN sans déterminant en toutes positions
Coordinations dites « identifiantes » : Le déterminant est absent devant le 2e terme de la coordination si les deux SN ont la même référent :

Mon collègue et néanmoins ami La sémantique lexicale ou étude du sens des mots

L’absence de déterminant
B. Dans certaines positions syntaxiques
Les apostrophes :

Garçon, un demi !
Les « étiquetages » :

Vin de pays Politique étrangère Sonate pour violoncelle seul

L’absence de déterminant
B. Dans certaines positions syntaxiques
Attributs et appositions :

Marie est médecin Ils l’ont élu député E. Hemingway, écrivain célèbre américain et reporter de guerre, est mort à Cuba
« Locutions verbales » et constructions à verbe « support » :

La population a rendu hommage aux victimes L’alcool fait mauvais ménage avec certains médicaments Il a pris peur

L’absence de déterminant
B. Dans certaines positions syntaxiques
Dans certains syntagmes prépositionnels : 1. La règle de cacophonie (Les grammairiens de Port-Royal) Les articles indéfinis et partitifs des, du et de la s’effacent après la préposition de :

Marie rêves de voyages aux pays lointains * Marie rêves de des voyages aux pays lointains Je voudrais un verre de vin * Je voudrais un verre de du vin

L’absence de déterminant
B. Dans certaines positions syntaxiques
2. Après certaines prépositions introduisant un complément : un coiffeur pour dames un café sans sucre un verre à vin

de la peinture sur soie Il a dit cela par plaisanterie Cet enfant mange avec appétit

L’ellipse du nom dans le SN
L’omission du nom tête d’un SN, susceptible d’être récupéré par les contexte linguistique ou extralinguistique :

Des ses romans, je préfère le premier  le premier roman On m’a offert une écharpe noire et une écharpe rouge. J’ai porté la noire hier, mais la rouge ne me plaît pas beaucoup

L’ellipse du nom dans le SN
L’ellipse du nom est soumise à certaines conditions et restrictions : Le nom peut être omis si le SN contient un quantifieur, un superlatif, un adjectif qualificatif, seul, autre, même, précédent, suivant, prochain :

Plusieurs sont venus me voir De ces filles, Marie est la plus jeune Parmi ce chiens, je choisirai le petit J’ai lu ce chapitre, mais pas le précédent * J’ai lu le chapitre ennuyeux, mais pas l’intéressant

La conversion
Des mots appartenant à d’autres classes peuvent être convertis en nom :

Le gras de la viande Il prêche le faux pour savoir le vrai Nous avons pesé le pour et et le contre

Les pronoms : Substituts du SN ?
Classement traditionnel : Pronoms personnels a. clitiques (je, tu, il, elle…) b. forts (moi, toi, lui, elle…) Pronoms interrogatifs (qui, que, quoi, où…) Pronoms relatifs (qui, que, dont, lequel…) Pronoms possessifs (le mien, le tien…) Pronoms démonstratifs (celui, celle…) Pronoms indéfinis (certains, tous…)

-

Les pronoms : Substituts du SN ?
Ce classement traditionnel rassemble des éléments qui présentent des propriétés linguistiques assez différentes les uns des autres. Étymologie : pro-nomen « mis à la place d’un nom » Remarques : Tous les pronoms ne sont pas des substituts.

1)

Certains pensent que les OVNI existent

Les pronoms : Substituts du SN ?
2) Lorsqu’ils sont substituts, ills ne sont pas nécessairement des substituts de noms (ou de SN) : a. Substitut d’un syntagme prépositionnel :

Il y pense tout le temps, à son passé
b. Substitut d’un syntagme adjectival :

Hostile à cette solution, je le suis depuis toujours
c. Substitut d’une proposition (= phrase) :

Marie ne viendra pas, je le sais

Les pronoms : Substituts du SN ?
3) Lorsqu’ils sont substituts d’un nom, ils peuvent remplacer différents sous-constituants d’un syntagme nominal :

Marie a une robe bleue et Zoé en a une rouge
 en = robe = Nom Marie a une robe bleue. Zoé en a acheté une aussi  en = robe bleue = N + Adj Des robes bleues, cette boutique n’en a plus  en = des robes bleues = SN

Les pronoms : Substituts du SN ?
4) Lorsqu’ils remplacent un SN, leur distribution n’est pas nécessairement identique à celle du SN :

Marie a vu ce film trois fois Marie l’a vu trois fois Ce film que Marie a vu trois fois s’appelle « Ludwig »
 Les pronoms l’ et que remplacent le SN ce film, or ils apparaissent dans des positions différentes.

Les pronoms : Substituts du SN ?
Du point de vue de leurs propriétés morphologiques, les pronoms ne constituent pas non plus une classe homogène : - Certains sont variables en genre et en nombre et s’accordent avec leur antécédent. Ex. Il, il, elle, elles ; certain, certaine, certains,

certaines

- D’autres sont invariables et garde la même forme
quel que soit leur antécédent. Ex. qui, où, on

Les pronoms : Quel point commun ?
La relative homogénéité de la classe des pronoms vient de leurs propriétés sémantico-référentielles. Les pronoms n’ont pas d’ « autonomie référentielle » (i.e. pas de référence virtuelle). La mise en relation d’un pronom avec sa référence se fait par le biais d’un autre élément.

Les pronoms : Quel point commun ?
Cette mise en relation peut se faire de deux façons : 1. Référence anaphorique Mise en relation avec un antécédent dans le texte :

Marie entre. Elle allume la lumière
2. Référence déictique Mise en relation avec un des éléments du contexte énonciatif. Tu sors !

Les pronoms : Le problème des clitiques
Compte tenu de leurs propriétés syntaxiques différentes, nous aborderons les différentes classes de pronoms en plusieurs étapes. Nous commencerons par les pronoms personnels, traités par certaines grammaires comme des SN. Nous étudierons en détail les pronoms interrogatifs et relatifs au 2e semestre, lors de l’étude des phrases complexes.

Les pronoms : Le problème des clitiques
Deux classes de pronoms personnels en français : 1) Pronoms toniques (disjoints ou forts)

Moi, toi, lui, elle, nous vous, eux, elles
2) Pronoms clitiques (conjoints ou faibles) - Sujet : je, tu, il, elle, nous, vous, ils, elles - Objet dir. : me, et, le, la, se, nous, vous, les - Objet indir.: me, et, lui, se, nous, vous, leur - y et en

- on

Clitique vs. tonique

Pourquoi cette distinction ?
Certains pronoms personnels fonctionnent comme un vrai constituant nominal (ils ont la même distribution qu’un SN), d’autres pas : 1 ) Les clitiques ne peuvent pas être introduits par une préposition, les pronoms toniques si :

Ce livre est pour Marie Ce livre est pour toi * Ce livre est pour tu / te

Clitique vs. tonique

Pourquoi cette distinction ?
2) Les clitiques ont position contrainte : ils apparaissent dans une position adjacente au verbe et ne peuvent être séparés de ce dernier que par un autre clitique : Je le lui donne * Je aujourd’hui le lui donne - Les formes toniques ne subissent pas les mêmes contraintes de position et d’ordre : Moi, si on me parle gentiment, je répondrai

Clitique vs. tonique

Pourquoi cette distinction ?
Les clitiques ne peuvent pas être coordonnés, les formes fortes si :

* Tu et je irons voir Marie Toi et moi irons voir Marie * Maire et et me parlera Marie parlera à toi et à moi

Clitique vs. tonique

Pourquoi cette distinction ?
Les clitiques sont des unités atones (i.e. ils ne sont pas accentués et ne peuvent pas porter l’accent contrastif)). Ils « s’appuient » par conséquent sur le verbe et forment avec lui un groupe rythmique. Cette propriété des clitiques explique la liaison obligatoire dans (1) et interdite dans (2) : 1. Ils iront 2. Les enfants iront

Les fonctions du SN
Le SN peut assumer différentes fonctions grammaticales dans une phrase : sujet, compléments d’objet direct, attribut du sujet… Toutefois, nous n’aborderons la question des fonctions grammaticales qu’à la fin de l’étude de tous les syntagmes.


				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:31
posted:12/16/2009
language:French
pages:42