contre-proposition-au-barrage-des-plats-financier

Document Sample
contre-proposition-au-barrage-des-plats-financier Powered By Docstoc
					Faut-il construire un nouveau barrage des Plats ?



     Quelles alternatives à la construction
           de ce nouveau barrage ?
Situation actuelle
Proposition
Comparatif des ressources
      en volume
    Proposition de Sécurisation
 SYMPAE( syndicat regroupant en autre Monistrol,
  SAINTE SIGOLENE et les VILLETTES) approvisionné
  par le barrage de Lavalette puis courant 2012 par la
  Loire au niveau de Cofolent – Station récente de 2009
  utilisée au quart de ses possibilités
    - La station du SYMPAE a une capacité de 14 000 m3/jour,
    - Elle utilise 3 200 m3/jour mais sert de secours à certaines
.   communes du SYMPAE et doit donc réserver 6000m3/jour
    - Les besoins du SES sont de 2700 m3/jour.
    - Elle est en mesure de fournir une alimentation de
    secours au plateau sans aucun problème
Proposition de Sécurisation
 Le syndicat des eaux de la Semène (SES) dispose à ce
  jour d’une seule ressource : l’eau du barrage de
  Lavalette. Saint Genest Malifaux et Marlhes sont
  alimentées par des sources.
Proposition de Sécurisation
 SES : proposition de créer une canalisation d’eau potable
  entre la station de Monistrol et la station de Lherbret
  (cout estimée à 3.6M€ par une étude du conseil général de
  la Haute Loire tout en sachant que les subventions
  accordées à une interconnexion sont plus avantageuses
  que pour un barrage): La station de Lherbret devrait être
  rénovée avec un coût estimé de plus de 3 M €. En utilisant
  l’eau potable de la station de Monistrol (peut traité 700
  m3/h), la rénovation de la station de Lherbret deviendrait
  alors inutile. Cette proposition n’a pas été étudiée et
  serait à priori moins couteuse que le barrage des
  Plats et moins dommageable à l’environnement.
   Proposition de Sécurisation
 La Séauve sur Semène et Saint Didier en Velay
  (environ 5000 habitants ) qui aujourd’hui captent
  l’eau au fil de la Semène pourraient avoir une solution
  de secours en se branchant sur cette nouvelle
  canalisation reliant Monistrol et Lherbret. Le barrage
  des Plats n’apportait aucune solution à ces
  communes.
Proposition de sécurisation
pour le syndicat des barrages
 Le syndicat des barrages dispose déjà de deux
  ressources : l’eau du barrage de Lavalette et celle du
  barrage de l’Echapre. Ces deux ressources sont
  suffisantes pour le syndicat des barrages. Acheter
  l’eau du barrage de Lavalette serait trop couteux
  d’après Marc Petit et Joseph Sotton mais à y regarder
  de plus prêt cela s’avère faux !
 Voir estimation diapos suivantes



               O2, de l'oxygène pour l'Ondaine
       Effacement du barrage
             des Plats?
 Le cout d’effacement du barrage des Plats est estimé à
  1,5 M €. A ce jour, il ne présente aucun danger et rien
  n’oblige à le déconstruire. Certains barrages n’ont
  jamais été déconstruits ! En intégrant malgré tout le
  cout de son effacement, on voit que pour le syndicat
  des barrage le cout du m3 est encore plus avantageux !
Voir diapos suivantes
 Acheter l’eau à Saint Etienne ne nous rend pas
    dépendant de la Stéphanoise des eaux !
 La convention est passée avec la ville de Saint Etienne
  pour une durée de 20 ans avec les mêmes conditions
  (voir courrier de Maurice Vincent à Christophe
  Faverjeon)
    110l/s d’eau brute pour le Syndicat des barrages
    50l/s d’eau brute pour le SES
    Revue à la hausse en cas de vidange des barrages
 Convention avec la ville de Saint Etienne d’eau brute
  donc non traitée par la Stéphanoise des eaux.
 Par contre Moins d’emprunts, moins d’intérêts à verser
  aux banques !
Comparatif des coûts pour le
   syndicat des barrages
Comparatif des coûts pour le
   syndicat des barrages
Comparatif des coûts pour le
   syndicat des barrages
Comparatif des coûts pour le
   syndicat des barrages
Comparatif des coûts
        Barrage de l’Echapre ?
 Si des travaux sont à envisager sur le barrage de
  l’Echapre, aura-t-o n les moyens de les réaliser si le
  nouveau barrage des Plats est construit ?
      Périmètre de protection
 Le dossier relatif au périmètre de la protection de la
  ressource seras soumis avec celui de la construction
  du barrage
 Voir si les agriculteurs en amont du barrage ont pris
  conscience des contraintes liées à ce barrage ! Plus
  possible de laisser boire leur bétail dans la rivière.
  Nouvelle contrainte en terme de stockage du lisier
                   Environnement
Rappel : Le barrage des Plats, s’il devait être reconstruit serait considéré
comme un nouvel ouvrage et comme pour tout ouvrage ayant un impact sur
l’environnement, s’appliquent les règles communes dans l’ordre suivant :

1 – Est-il possible de se passer de cet équipement ?
2 – Si pas possible d’éviter : réduire l’impact sur l’environnement
3 – Compenser l’impact sur l’environnement

La proposition faite précédemment serait en mesure d’éviter ce
barrage.
                   Conclusion
 Cette proposition a pour avantage
    D’être au moins couteuse
    De mutualiser des moyens : station de Monistrol
    D’être plus respectueuse de l’environnement


   Il est urgent d’étudier sérieusement toutes les
    possibilités d’interconnexion et de regarder celle
    qui est la plus avantageuse.
Alimentation en eau de la vallée de l’Ondaine

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:0
posted:12/7/2013
language:French
pages:21