1er+point by changcheng2

VIEWS: 0 PAGES: 5

									                          Où en sommes-nous le 28 février ?


Parce que vous nous posez beaucoup de questions et vous nous demandez si nous avons envisagé
toutes les voies depuis le lancement de l’opération nationale de sauvetage le 19 février je vais faire
un point très complet de la situation et je vais essayer de répondre à la plupart de vos questions
reçues, car malheureusement il ne nous est pas possible de répondre à chacun d’entre vous,
personnellement, car nous n’avons pas la structure pour cela  ! Soyez patient et ayez la gentillesse
de lire jusqu’au bout, vous saurez presque tout !

Tout d’abord nous vous remercions du fond du cœur du formidable élan de solidarité dont nous
faisons l’objet. Que vous soyez collaborateur, particulier, journaliste, client ou prospect, fournisseur,
industriel, société de service, homme politique, responsable de collectivité ou de tout autre domaine
merci ! Car si nous sommes encore là c’est grâce à vous et nous avons donc le devoir de continuer,
avec vous, ce combat pour notre survie !

Le point sur les soutiens : des dizaines de milliers de connections sur nos différents supports
(www.ilfautsauverparislait.fr, sos@parislait.fr, page FaceBook), des centaines de milliers
d’ouvertures des pages de notre site, des centaines de clients sur nos points de vente (magasin
d’usine, marché de Tournan et Ozoir le samedi matin, restaurant indien de Tournan), des milliers de
messages de soutiens, une couverture médiatique hors du commun dans tous les médias et ce dans
toute la France (à quand le livre Guinness des records ?!), phénomène inédit pour une PME de 56
personnes, plus de 100 commandes affluent de partout chaque jour.

Le point sur nos actions de financement depuis 11 mois : Nous avons fait beaucoup et presque tout,
mais la réponse est toujours la même « secteur laitier en crise », « société qui a déposé le bilan » et
des besoins jugés trop importants (1 million d’investissement et d’engagement personnel + 1 million
de prêt d’investissement nécessaire) ont fini par faire fuir tout le monde !

- nous avons contacté toutes les banques traditionnelles (Crédit Agricole, Société Générale, BNP,
HSBC, Crédit Lyonnais, Crédit du Nord, Banque Populaire…),

-des fonds d’investissement (IDF Capital, Artémis…), des banques « solidaires » (NEF, Crédit
participatif…),

- des institutionnels (Oséo, Cervia, Région, Chambre d’agriculture, politiques…),

- des sociétés de financement (GE finance, sociétés de leasing…),

- des investisseurs (industriel, privé…),

- nous avons obtenu 40% de cautionnement Oséo, 30% de la région, 30% Prévair…… mais le tout
conditionné à l’obtention d’un prêt que nous n’avons jamais eu. Pire, maintenant que nous sommes
dans l’urgence si nous obtenions quelque chose nous ne pourrions le mettre en application vu le
délai et les complications pour monter ce type de dossier. Donc tout ceci ne sert à RIEN !!!

D’où notre seul espoir : VOUS !!! Le problème est que maintenant, ayant épuisé mes 500.000 € de
fond de roulement qui devait servir de caution aux banques la situation est plus complexe à résoudre
car il nous faut en priorité refaire notre fond de roulement, car même si nous obtenions un prêt
d’investissement de 1 million nous ne pourrions pas travailler à court ou moyen terme. Convaincre
une banque de financer un fond de roulement, puis 1 million d’investissement sans garantie alors
qu’ils ont refusé quand la garanti des 500.000€ était là nous amène à la conclusion que nous aurons
besoin de votre aide longtemps ! Mais nous étudions actuellement et ce grâce à vous car vous nous
indiquez par mail beaucoup de très bonnes idées, d’autres voies comme des sociétés de sponsoring
qui devraient aboutir très vite mais où il faudra de toute façons encore votre soutien !

Nos forces :

- un panier moyen élevé : si l’on devait rebaptiser « l’opération de sauvetage 2€ » en fonction du
panier moyen on devrait l’appeler « l’opération 20€ » ce qui est fantastique car l’objectif est dix fois
plus facile à atteindre que prévu mais le chemin à parcourir est encore long car pour l’atteindre il
faudrait que chaque personne qui a participé à l’opération depuis le lancement nous amène dix
autres personnes qui commandent le même montant puisque nous sommes aujourd’hui à 10% de
notre objectif de rétablissement de trésorerie.

- Nos produits sont excellents : et ceux qui habitent dans la région reviennent régulièrement sur nos
points de vente, c’est un énorme atout. Notre mousse au chocolat traditionnelle marque « Le Petit
Gourmet Tradition » est très bien implantée en national chez Carrefour (nos produits laitiers sont
sous la marque « bon’app » de Carrefour aussi), Auchan, Casino, Cora. En local IDF vous trouverez
aussi nos produits à la marque « Le Briard », « Oh la Vache ! » et « Paris Lait » chez Leclerc, Casino,
quelques Franprix et dans toutes les bonnes crémerie-fromageries. Vous voulez que votre magasin
commande nos produits ? Téléchargez un bon de commande sur notre site et donnez-le à votre chef
de rayon ou accueil préféré en leur disant que vous le voulez absolument !

- toute la France est concernée et nous avons même reçu une commande du Canada !!! : Notre
opération est vraiment nationale car la moitié des soutiens reçus viennent de partout ce qui nous
donne un grand espoir. Et suite à de nombreuses demandes, nous avons mis en ligne la liste de nos
produits et les enseignes qui les distribuent pour que de Lyon à Bordeaux, de Marseille à Lille ou de
Brest à Strasbourg, vous puissiez nous aider en les achetant facilement et régulièrement.

Nos faiblesses :

- Notre opération est un succès qui devra encore s’amplifier et nous n’avons pas aujourd’hui une
structure nécessaire pour l’assumer et malgré de nombreux bénévoles nous prenons du retard dans
le traitement des réponses et des chèques. Nous regrettons de ne pouvoir vous répondre
personnellement à tous et nous vous prions de bien vouloir nous en excuser. Cette lettre a pour but
d’y palier !

- Nous travaillons dans les produits frais et la livraison constitue un gros problème dans la mesure
où nous avons comme philosophie de n’encaisser les chèques qu’à la livraison. Donc si vous payez
par virement ou paypal, et si nous ne pouvons pas livrer nous seront contraints de vous rembourser
sauf si vous nous demandez de livrer les yaourts à une association caritative (Restos du Cœur,
Secours populaire…) ou si vous avez la possibilité de venir chercher la marchandise à notre magasin
d’usine 1 rue de Villé 77220 Tournan-en-Brie, ou encore si vous souhaitiez recevoir un ou plusieurs
stylos « ParisLait » en échange de vos yaourts. Si vous êtes concernés dites-nous donc vite ce que
vous souhaitez si ce n’est pas déjà fait ! Nous avons prévu de vous envoyer dès que possible un mail
ou un sms pour vous demander vos préférences. Bien évidemment si vous mobilisez autour de vous
assez de personnes pour faire une commande groupée qui nous permette d’amortir le transport
vous recevrez vos yaourts et vous pourrez vous régaler !

- les journalistes ou les supports qui parlent de notre opération ne nous informent pas et nous ne
pouvons pas mesurer notre impact réel. Nous avons besoin de votre aide pour mettre en ligne dans
le « coin presse » de notre site www.ilfaustsauverparislait.fr tout ce qui se dit de nous. Donc si vous
ne trouvez pas dans notre « coin presse » les informations que vous avez trouvées envoyez les nous
par mail s’il vous plait !

Nos besoins : parce-que vous êtes nombreux à nous demander comment vous pouvez nous aider en
plus de vos commandes de soutien, voici ce dont nous aurions besoin à court terme :

- Vous possédez un camion frigorifique où un utilitaire frigorifique que vous puissiez nous prêter : en
effet les températures hivernales nous permettent de faire les marchés mais très vite cela deviendra
impossible,

- vous êtes une personnalité ou vous connaissez une personnalité : nous avons besoin de faire
connaitre notre opération et les médias sont friands de personnalités si l’on veut obtenir une
couverture médiatique,

- vous avez un panneau publicitaire et vous accepteriez de mettre une affiche faisant la promotion de
notre opération,

- vous êtes imprimeur d’étiquettes, d’affiches, de banderoles, d’objets publicitaires et vous pouvez
nous en faire gracieusement,

- vous êtes responsable de magasin, gestionnaire de cantines, maisons de retraite, où tout autre
secteur qui consomme des yaourts en quantité et régulièrement et vous pourriez nous passer
commande ?

- vous êtes ou connaissez un représentant de commerce, vous possédez une agence commerciale et
vous pourriez nous consacrer un peu de votre temps pour un appui de terrain ?

- vous pouvez ou connaissez une société de cautionnement car cela va être un gros problème si nous
parvenons à convaincre un partenaire financier,

- vous pouvez nous sponsoriser (achat de matière premières, bons de remise sur nos produits…)

- nous avons besoin de votre aide pour mettre en ligne dans le « coin presse » de notre site
www.ilfaustsauverparislait.fr tout ce qui se dit de nous, donc si vous ne trouvez pas dans notre « coin
presse » les informations que vous avez trouvé envoyez les nous par mail s’il vous plait !

- vous connaissez personnellement David Beckham et vous pouvez lui faire passer le message ;) !
Le point sur David Beckham : Il fallait faire parler de nous car sans cela vous n’auriez jamais été au
courant de notre opération et qui de mieux que David Beckham qui donne son salaire à une
association caritative comme représentant de notre opération !

Nous recevons des centaines de mails pour savoir où nous en sommes et si David va répondre. Pour
que David réponde, il faut qu’il soit personnellement au courant. Nous vous indiquerons dans nos
actualités ce qui est fait pour y parvenir, mais sachez que le Buzz lancé nous faisons tout pour que
nous pouvons pour que David indique d’une façon ou d’une autre son intérêt pour notre opération.

Je conçois qu’il soit difficile de se mettre à la place d’une personnalité comme David Beckham (et j’en
fais partie  !) mais pour vous expliquer en quelques mots ce qu’il vit au quotidien il suffit
d’imaginer :

- recevoir 500kg de courrier par jour soit environ 10.000 lettres : il n’est pas possible de les traiter
toutes même avec une armée de secrétaires,

- vous, dans un pays étranger dont vous ne parlez pas la langue, vous n’allez pas regarder la
télévision, écouter la radio ou la presse locale, d’autant que vous rentrez fatigué après des
entrainements ou des conférences de presse ou de promotion. Il se détend en écoutant la BBC, en
regardant des chaines anglophones, ou en passant le week-end avec Victoria et ses enfants.

- la structure nécessaire pour recevoir cette montagne de courrier. Le courrier de David Beckham est
traité par son bureau de Londres (Fan Club compris), où arrive chaque jour des milliers de demandes
d’aide farfelues ou non,

- ce que vous souhaiteriez pour vivre « normalement et en sécurité ». Le palace dans lequel il réside
est là pour le préserver des « agressions extérieures » et a donc des consignes de bloquer ou refuser
tout objet intrus non estampillé d’un « mot de passe » magique et secret. Ce qui est parfaitement
compréhensible vu les enjeux, il n’est pas question qu’il ingurgite n’importe quoi ou qu’il soit
perturbé.

Tout cela pour vous dire que le toucher personnellement est un sport de haut vol, sachant qu’en
lançant cette opération nous n’avions aucun atout particulier, tout comme la plupart d’entre vous
malheureusement. Mais David est un homme de challenge. En venant à Paris (il l’a clairement dit
sur « Canal + » hier soir), il prend un risque médiatique. Mais, il faut aussi être un homme de
challenge quand vous reprenez une laiterie qui fait 4 millions d’euros de chiffre d’affaire qui
nécessite 2 millions d’euros d’investissement, d’ailleurs sans mon intervention Paris Lait n’existerait
plus depuis avril 2012 ! Avec la générosité (j’ai arrêté de travailler avec un déstockeur pour donner
nos surplus aux Restos du Cœur et j’ai arrêté de travailler avec une agence d’intérim des pays de l’Est
pour travailler avec l’agence locale d’insertion sociale «Travail Entraide » et payer les charges sociales
en France) nous avons un deuxième point commun : le challenge ! Est-ce que cela suffira pour
réussir ? Je n’en sais encore rien, mais je peux vous assurer que nous nous battons pour ça. Ayez la
gentillesse de suivre les actualités sur notre site ou FaceBook pour avoir la réponse mais sachez juste
une chose : l’étau se resserre !

Les actions : Si l’on se réfère au montant collecté en seulement 10 jours, mais qui d’ores et déjà nous
permet d’envisager le mois de mars avec plus de sérénité, nous avons besoin de toucher 10 fois plus
de personnes à court terme et 50 à moyen terme. Nous sommes optimistes car durant ces 10 jours
nous avons été capables, grâce à vous, de mobiliser 10 fois plus donc il faut continuer !!! Et quatre
opérations vont nous permettre de toucher respectivement 2 à 10 fois plus de monde !

- le salon de l’agriculture et So’Food nous a permis de rencontrer plus de 100 journalistes, notre
couverture médiatique va donc toucher 2 fois plus de monde,

- nous avons entre 300.000 et 500.000 clients qui consomment nos produits mais nous estimons que
seulement 1% sont au courant de notre opération. Nous lançons une campagne d’information sur
tous nos produits dès la semaine prochaine en collant une étiquette vert fluo carrée pour atteindre
tous ceux qui les apprécient. Il sera aussi plus facile pour vous de les localiser en magasin. Seul
bémol, « bon’app » de Carrefour n’a pas encore donné son accord pour que l’on puisse coller une
étiquette donc il faudra vérifier que la vignette ovale contient bien notre numéro d’usine :
77.470.003 ou 77.470.001 comme nous vous l’avons indiqué précédemment sur FaceBook,

- la conclusion d’un accord avec une société de sponsoring devrait aboutir sous peu. Nous vous
tiendrons au courant,

- l’ « affaire David Beckham » devrait rebondir et pourquoi pas complétée par d’autres personnalités
au grand cœur, mais là il faudra suivre nos actualités !

Je pense avoir rassasié la curiosité de la plupart d’entre vous et toute mon équipe et moi-même
restons à votre disposition pour toute question.

Bien Amicalement.

Christophe Gaudy

								
To top