Parution-du-22-novembre-2009

Document Sample
Parution-du-22-novembre-2009 Powered By Docstoc
					                                                            MENSUEL   Dimanche 22 novembre 2009




Associations
                  DES



                                                     Solidarité


                                                     Des anges gardiens
                                                     face à la maladie
  Patrick Bosso
  humoriste
  engagé




  La pirogue
  débarque avec
  Manu-Ura 13
                                                                                        PHOTO SOPHIE SPITÉRI
775893




CAHIER 3 - N˚ 4544 - NE PEUT ÊTRE VENDU SÉPARÉMENT
2                                                              ON VOUS GUIDE
ZOOM SUR Vœux d’artistes pour les enfants malades




50 000 ¤ chaque année pour le service oncologie de la Timone enfants. C’est ce qu’on appelle une idée "gagnant-gagnant". En 1993, un homme,
Paul Lévy, confronté au cancer de son petit-fils, imagine le principe de Vœux d’artistes. Pour récolter des fonds, il propose à des peintres, certains renommés,
d’autres en devenir, de produire chacun dix toiles, toutes du même format (20X20) et de les vendre au même prix. En 2009, à Marseille, sous la présidence de
Michèle Tallet, l’association n’a pas dévié d’un iota. Chaque année, ce sont 111 artistes qui proposent 1111 œuvres vendues au prix de 111 euros après avoir été
exposées à la Maison de l’artisanat. Parmi ces petits bijoux, des originaux de Traquandi, Alfons Alt, Richard Campana, Bernard Plossu… Le produit des ventes, soit
environ 50 000 euros est reversé au service oncologie de la Timone pour financer des actions pour les petits malades et le confort de leur famille. / PHOTO E. COULOT




Sommaire                                      Les dates à retenir
◗ PAGE 3 À 7                                  LE 27 NOVEMBRE                                                                             LE 10 DÉCEMBRE
Notre dossier : ils travaillent               FRANCE DEMOUSTIER AUX                                                                      COULEURS DE PROVENCE
dans l’ombre et ne recherchent ni             CAVES DU LOGIS-NEUF                                                                        L'Atelier Couleurs et Arts gra-
la gloire, ni les honneurs. Pour                                                                                                         phiques du Pharo (Acap) orga-
autant, c’est sur leur remarquable            Du vendredi 27 novembre au
                                                                                                                                         nise une expo de peinture sur
implication auprès des malades                jeudi 10 décembre, l'Atelier                                                               le thème "Couleurs de Proven-
que nous braquons les projec-                 des Caves du Logis-Neuf ac-                                                                ce". Le vernissage aura lieu le
teurs ce mois-ci. Rendre la vie à             cueille une exposition des tra-                                                            jeudi 10 décembre à partir de
l’hôpital un peu moins dure, c’est            vaux récents de France De-                                                                 18h. Ouvert au public du jeudi
leur mission.                                 moustier. Le vernissage aura                                                               10 au jeudi 17 décembre, du
◗ PAGE 8                                      lieu le vendredi 27 novembre à                                                             mardi au samedi de 10h à 13h
La personnalité du mois : Patrick             partir de 18h30.                                                                           et de 14h à 18h.
Bosso, côté grand cœur.                       Avenue Leï Rima - Le Logis-Neuf - 13190 Allauch         La nouvelle expo des Caves du      Rendez-vous du 10 au 17 décembre 2009 à
                                              ¬ 06 10 76 72 60 - Entrée Libre                         Logis neuf est à découvrir le 27   "L'espace HANG'ART" 106, bis avenue Françoise
◗ PAGE 9                                                                                              novembre à Allauch.                Duparc 13004 Marseille (métro Chartreux).
Les offres de Marseille Volontariat           LE 28 NOVEMBRE                                                                             LE 11 DÉCEMBRE
pour devenir animateur.
                                              FEYDEAU SUR LES PLANCHES                          LE 4 DÉCEMBRE                            5e CONGRÈS DES RÉGIONS
◗ PAGE 10                                     AVEC ACT’13                                       LES CONFÉRENCES DE                       DE FRANCE
La belle histoire : l’association Ma-                                                           PROVENCE ÉGYPTOLOGIE
nu-Ura 13 fait vivre la pirogue poly-         La compagnie Act'13, troupe                                                                Il se tiendra au palais des
nésienne au large de Marseille.               théâtrale qui donne des repré-                    La prochaine conférence de               congrès de Marseille (par Cha-
                                              sentations dans les petits théâ-                  Provence Egyptologie aura                not). Les débats porteront sur
◗ PAGE 11                                     tres de Marseille jouera                          lieu le vendredi 4 décembre à            "Les régions dans la Républi-
Les rendez-vous des associations              "Tailleur pour dames " de                         18h30 dans l’amphi HE1 de                que" avec une première jour-
en décembre.                                                                                    l’hôpital d’enfants de la Timo-          née consacrée aux réformes
                                              Georges Feydeau, mis en scè-                      ne. Elle aura pour titre "Dans
Contats :                                                                                                                                en cours et une seconde, aux
248, avenue Roger Salengro 13015 Marseille.   ne par Léon Sebag, les vendre-                    les rues d’Alexandrie antique"           "Identités et réalités régiona-
¬ 04 91 84 45 45                              di 27 et samedi 28 novembre à                     et sera prononcée par                    les : les repères pour le citoyen
Fax : ¬ 04 91 84 49 95.                       20h30 au Théâtre du Petit Mer-                    Jean-Claude Golvin, éminent              à l'heure de la mondialisa-
Prochain numéro : vendredi 18 décembre.       lan 39, avenue du Merlan - 14.                    spécialiste de cette période.            tion".
                                              ¬04 91 06 28 98                                   Paf : 8¤ ; Tr 6¤.                        Informations et inscriptions sur www.arf.asso.fr
                                                         NOTRE DOSSIER                                                                                                          3


Des anges gardiens
face à la maladie
Réconforter un patient, rendre le sourire à un enfant malade, soutenir ses proches:
sans bruit, des bénévoles se donnent du mal et font beaucoup de bien

U       n nez rouge, un geste com-
        plice, un air de musique,
        une présence tout simple-
ment. Il suffit de pas grand-chose,
parfois, pour retrouver le sourire
quand l’horizon se résume aux
murs froids d’une chambre d’hôpi-
tal. Grâce à eux, les enfants fuient
la réalité de la maladie et des ma-
mans hallucinent : comme celle
qui a vu sa petite "s’envoler au bloc
chirurgical aussi légère qu’un
oisillon" après qu’un des 14
clowns professionnels de la Timo-
ne l’a aidée à chasser l’angoisse
loin de l’univers hospitalier.
D’autres amènent droit au rêve en
racontant des histoires. Celles de
Mer & Alizés permettent aux jeu-
nes patients de partir à la décou-
verte des îles du Frioul et des Em-
biez sans quitter leur lit. Mais un
jour, l’association veut aller plus
loin et les emmener en mer, à bord
d’un vrai voilier. Les bonnes volon-
tés ne manquent pas mais l’ar-
gent, lui, fait parfois défaut. Il suf-
fit de pas grand-chose, parfois…
                      Caroline Richard           Le financement de cet écographe dernier cri est le fruit du travail des bénévoles du Blé de l’Espérance.                / PHS. N.V.


VMEH                                                                                      BLOUSES ROSES

Ces bénévoles font reculer                                                                Des militants qui mettent
la solitude à l’hôpital                                                                   des couleurs dans les yeux
Quelques instants de                      plus supportables. VMEH 13 fait                 Plus de 200 bénévoles offrent             la, les Blouses Roses, dont le princi-
                                          partie d’un réseau de 83 associa-                                                         pe est de ne jamais poser de ques-
présence, un peu de chaleur               tions départementales, la section               des plages récréatives en                 tion sur les maladies des uns et des
c’est ce qu’offre VMEH.                   locale est présidée depuis 7 ans                hôpital et maison de retraite.            autres, offrent des cours de coloria-
                                          par Marie-Françoise Bertrand qui                                                          ge, de peinture, de lecture et diver-

A   ncêtre de l’œuvre de la visite
    des malades, l’association
VMEH (Visiteurs de malades dans
                                          est devenue visiteuse "tout à fait
                                          par hasard".
                                             Et de raconter : "J’avais une
                                                                                          P    lus de 43 ans au service de la
                                                                                               bonne cause et toujours une
                                                                                          énergie sans égal. Fort de ses 200
                                                                                                                                    ses autres activités au sein même
                                                                                                                                    des chambres d’hôpitaux. "Notre
                                                                                                                                    récompense, ce sont les remercie-
les établissements hospitaliers)          amie qui faisait du bénévolat                   bénévoles sur Marseille, les Blou-        ments des parents, sourit Monique
est l’une des plus anciennes de           auprès des personnes âgées. Un                  ses Roses œuvrent dans onze éta-          Valmy. Qui poursuit : Nous nous po-
France. Forte de 145 bénévoles            jour, elle a eu besoin de remplacer             blissements hospitaliers en offrant       sons également en complément du
sur le département, outre les hôpi-       quelqu’un, elle m’a demandé de le               de nécessaire "plages récréatives" à      personnel médical, dans le travail
taux, elle a étendu son champ d’ac-       faire et j’ai eu un véritable coup de           un public au quotidien plutôt som-        d’écoute. Eux, sont complètement
tion aux maisons de retraite et aux       cœur, cela fait 15 ans". Un coup de             bre. "Notre objectif, lance Monique       débordés. Alors, comme les familles
centres de rééducation. Quelques          cœur que vous pourriez avoir aus-               Vally, présidente de cette associa-       ont besoin de parler, nos essayons
instants de présence, un sourire,         si !                                            tion reconnue d’utilité publique,         d’être le plus disponibles possible".
un peu de chaleur suffisent sou-                                                   B.S.   c’est de faire en sorte que les enfants   De vrais anges gardiens.        L.D’A.
vent à faire reculer la solitude et à                                                     malades, par exemple, oublient un
rendre la maladie ou l’isolement           26 A rue Esperandieu (1 ). ¬ 04 91 50 72 39
                                                                 er
                                                                                          moment où ils se trouvent". Pour ce-       Renseignements : ¬ 04 91 38 50 34
                                                     NOTRE DOSSIER
RIRE MÉDECIN                                                                                                                   ◗ Il est revenu
                                                                                                                               le temps du "Blé
Un nez rouge contre la morosité                                                                                                de l’Espérance"
L’association amuse les                                                                                                        Dans la grande famille des asso-
                                                                                                                               ciations humanitaires, c’est
enfants. 14 clowns défilent                                                                                                    une des plus appréciées à Mar-
en permanence à la Timone.                                                                                                     seille. Quand les fêtes de fin
                                                                                                                               d’année arrivent, le "Blé de l’Es-


N       on, non et non, l’hôpital
        n’est pas triste. On s’y marre
        même tous les jours à la Ti-
mone où les clowns déboulent
dans les chambres d’enfants.
                                                                                                                               pérance — Maguy Roubaud"
                                                                                                                               est omniprésent dans les rues
                                                                                                                               de Marseille. Depuis hier, il est
                                                                                                                               installé dans son propre chalet
                                                                                                                               au cœur du "Marché de Noël"
Oubliées alors, les douloureuses                                                                                               (bas de La Canebière). Le 28 no-
séances de piqûres ou de panse-                                                                                                vembre, au cours d’une céré-
ments. Une maman assure : "Lun-                                                                                                monie traditionnelle (de14h30
di, grâce aux clowns, la petite ne                                                                                             à 16h30), on pourra s’en procu-
s’est pas rendue mais envolée vers le                                                                                          rer aussi autour de la mairie.
bloc, aussi légère qu’un petit                                                                                                 Mais les boulangeries, pharma-
oisillon." Mais qui est donc chargé                                                                                            cies, centres hospitaliers, ban-
de dérider les enfants de la Timo-                                                                                             ques et dépôts de presse en dis-
ne ? C’est l’association "Rire Méde-                                                                                           tribuent également (1¤) à tous
cin", composée de 14 clowns profes-                                                                                            ceux qui veulent tendre la
sionnels qui interviennent 6 jours             A la Timone, les clowns sont toujours là pour chasser l’angoisse des            main aux enfants malades. Il
par semaine dans cinq services : hé-           chambres d’enfants.            / PHOTO JACQUES GRISON/RAPHO - LE RIRE MÉDECIN   faut dire qu’acheter des sa-
matologie, cancérologie et service                                                                                             chets de blé c’est permettre
de réanimation pédiatrique ainsi         clowns ayant reçu une formation           tout est possible." Et, de l’enfant à la    aux hôpitaux et centres d’ac-
que chirurgie infantile et pédiatrie     spéciale, leurs interventions s’adap-     maman, en passant par le médecin            cueil pour handicapés de récol-
multidisciplinaire. "Notre action        tent aux enfants et à leur patholo-       et l’infirmière, tout le monde adhè-        ter des fonds pour se procurer
concerne des enfants de tout âge, du     gie. "Aucun spectacle n’arrive préfa-     re à cette politique du rire en milieu      du matériel informatique ludi-
nourrisson à l’adolescent, suivis        briqué. Chaque intervention se fait       hospitalier. Où tous les candidats          que, audiovisuel et médical.
pour des pathologies diverses, que       dans le respect de l’enfant, de son       au métier "d’hôpiclowns" son les            Un bien si précieux pour les en-
l’on soit dans l’urgence vitale ou la    état, de son humeur et de son ryth-       bienvenus.                        J-J. F.   fants.
chronicité de la maladie" expli-         me. Une chanson d’amour, un sim-
que-t-on à l’association. Les            ple bonjour ou un vrai scénario :           www.lerire medecin.asso.fr                 www.bledelesperance.fr


A CHACUN SON EVEREST                                                                                                           ◗ Les Pitchounets:
                                                                                                                               des mécènes pour
Toujours plus haut vers la guérison                                                                                            l’enfance en difficulté
Pour passer du statut d’enfant           tre eux de passer du statut de mala-      depuis 2001 au pied du Mont                 Il y a six ans, Annie Rocca met-
                                         de à celui de conquérant en allant        Blanc à Chamonix. En 15 ans, 191            tait son carnet d’adresses au
malade à celui d’enfant                  toujours plus haut sur la voie de la      stages d’une semaine ont été mis            service d’une cause louable :
conquérant.                              guérison. L’association a été créée       en place et 2650 enfants venus de           venir en aide à l’enfance mal-
                                         en 1994 par le Dr Christine Janin,        toutes les régions de France — l’as-        traitée. Quelques années plus


A    ujourd’hui, 75 % des en-
     fants atteints de cancer ou
     de leucémie peuvent guérir.
"À chacun son Everest" permet
chaque année à 200 ou 300 d’en-
                                         médecin et alpiniste et le Pr André
                                         Baruchel, chef du service d’héma-
                                         tologie pédiatrique des hôpitaux
                                         Saint-Louis et Robert Debré à Pa-
                                         ris. Son camp de base est installé
                                                                                   sociation travaille en partenariat
                                                                                   avec 21 services d’onco-hématolo-
                                                                                   gie pédiatrique dont celui de La Ti-
                                                                                   mone — ont atteint leur Everest.
                                                                                   Au sein de chaque service, c’est le
                                                                                                                               tard, les Pitchounets sont par-
                                                                                                                               tout car l’enfance en difficulté
                                                                                                                               déborde largement le cadre de
                                                                                                                               la maltraitance. Pour l’hôpital
                                                                                                                               de la Conception, l’association
                                                                                   médecin soignant qui propose le             organise des collectes de vête-
                                                                                   stage à l’enfant et c’est le Pr André       ments et de matériel de puéri-
                                                                                   Baruchel qui le valide ou pas               culture pour les nouveaux pa-
                                                                                   après étude du dossier médical.             rents démunis, elle a égale-
                                                                                   Le stage se déroule sur 7 jours de          ment équipé la maternité de
                                                                                   progression vers le sommet, cha-            "cocons" pour les nourrissons.
                                                                                   que activité représente un challen-         Pour le service des prématurés
                                                                                   ge : randonnée, escalade, ski de            de la Conception et de l’hôpi-
                                                                                   fond, chiens de traîneaux. Cer-             tal Nord, les Pitchounets ont
                                                                                   tains enfants et adolescents peu-           financé cette année des inter-
                                                                                   vent être associés à des exploits           ventions de musiciens de l’as-
                                                                                   sportifs ou des expéditions extra-          sociation musique et santé. El-
                                                                                   ordinaires au Pôle Nord, au Spitz-          le apporte aussi son concours
                                                                                   berg, en Laponie à bord du navire           à l’organisation de week-ends
                                                                                   de la marine nationale le Siroc-            pour les enfants autistes.
                                                                                   co… Chaque victoire sur soi est             Prochain gala de bienfaisance :
                                                                                   une victoire contre la maladie.             le 13 décembre à l’Église de
                                                                                                                       B.S.    Cassis avec de jeunes talents
                                                                                                                               pour un récital violon et piano.
      En 15 ans, 2650 enfants venus de toutes les régions de France ont              issy@achacunson everest.com
      atteint leur Everest.                                         / PHOTO DR       ¬ 01 55 00 42 38.                          Infos au ¬ 06 14 20 43 43
                                                          NOTRE DOSSIER
AEM2                                                                                                                                  ◗ Ils offrent aide et
                                                                                                                                      assistance aux grands
Des nounoursologues chez les carabins                                                                                                 malades du rein
Pour apaiser les enfants, les                                                                                                         Association portée par des ma-
                                                                                                                                      lades au profit d’autres mala-
étudiants en médecine                                                                                                                 des, la Fédération nationale
soignent les doudous.                                                                                                                 d’aide aux insuffisants rénaux
                                                                                                                                      (Fnair) s’est toujours appuyée


L      es étudiants en blouse blan-
       che savent faire la fête. Enfin,
       c’est une réputation. Mais
l’association des étudiants en mé-
decine de Marseille (AEM2) a
                                                                                                                                      sur des expériences vécues
                                                                                                                                      pour mieux répondre aux be-
                                                                                                                                      soins d’information, de
                                                                                                                                      conseil et d’orientation de ses
                                                                                                                                      adhérents. Reconnue d’utilité
d’autres talents. Forte de ses 2000                                                                                                   publique, la Fnair est d’ailleurs
adhérents, regroupant des cara-                                                                                                       présidée par l’une des premiè-
bins des facultés de la Timone et                                                                                                     res femmes dialysées en Fran-
de Nord, elle se manifeste aussi                                                                                                      ce. C’était en 1969, à une épo-
pour ses activités telles que son                                                                                                     que où ce traitement très lourd
soutien apporté à une opération                                                                                                       n’était pas encore remboursé
menée chaque année : "l’hôpital                                                                                                       par la Sécurité sociale. Comme
des nounours". Pour réduire l’an-                                                                                                     l’explique son porte-parole Mi-
goisse de la blouse blanche des en-                                                                                                   chel Dugois, la délégation Pa-
fants, des étudiants volontaires, en                                                                                                  ca et Corse de la Fnair traite de
général en 2 e et 3 e année, ac-                                                                                                      situations aussi bien médica-
cueillent chaque année des éco-                                                                                                       les, que sociales, financières
liers des classes élémentaires. Invi-                                                                                                 ou juridiques, grâce notam-
tés par ces "nounoursologues", les                Les étudiants en médecine accueillent des enfants à "l’hopital des                  ment à sa permanence située
petits viennent avec leur peluche                 nounours" pour dédramatiser le monde médical. / PHOTO SOPHIE SPITERI                au sein du Centre de néphrolo-
sur laquelle un examen sera prati-                                                                                                    gie de l’hôpital de la Concep-
qué. "C’est une manière de dédra-         auprès des enfants malades de la                D’où la volonté de certains adhé-           tion. Mais le grand combat de
matiser la relation aux soins pour        Timone. Les étudiants passeront                 rents de l’association d’apprendre          la Fnair Pacac concerne la pré-
des enfants inquiets quand ils sont       dans les différents services pour               la langue des signes. Enfin, il faut        vention des maladies du rein,
confrontés au monde médical. Ils          jouer avec les jeunes patients et               signaler l’implication pour le Télé-        afin de sensibiliser le public à
ne sont pas des patients, et assistent    leur apporter un peu de réconfort.              thon. L’an dernier, l’association a         l’importance d’intervenir dès
à une consultation de leur dou-           Un soutien toujours très apprécié               récolté plus de 60 000 euros en pro-        les premiers symptômes, no-
dou", explique Simon Bessi, secré-        par les patients. Il est un autre do-           posant notamment de prendre la              tamment en cas d’hyperten-
taire général de l’association des        maine où les étudiants souhaitent               tension des clients de centres com-         sion.                        Ph.G.
étudiants en médecine de Mar-             aussi s’investir. Celui des patients            merciaux à Marseille. "AEM2" est
seille. L’association a cette année       sourds et malentendants dont la                 en pleine forme !      Olivier Salmon         Fnair Pacac, 80 boulevard François
d’autres projets. A commencer par         communication avec les profes-                                                                Duparc (4e) ¬ 04 91 49 35 91
l’organisation d’animations               sionnels de santé n’est pas aisée.               Rens. ¬ 04 91 32 45 43.                      fnair-pacac@fnair.asso.fr


RADAR-LE DISQUE DE FEUTRINE

Quand la musique adoucit les maux
Chanteuse lyrique, Cécile                 est important, surtout quand ce
                                          corps est en souffrance". Cécile Ju-
Julien intervient bénévolement            lien tient à souligner qu’il ne s’agit
auprès des enfants hospitalisés           en aucun cas de musicothérapie.
                                          "Je fais simplement en sorte que la


C      ’est en donnant des cours à
       une jeune élève anorexique
       que Cécile Julien découvre
le milieu hospitalier. Chanteuse ly-
rique diplômée des conservatoi-
                                          musique apporte du bonheur. J’es-
                                          saie de favoriser le développement
                                          d’un imaginaire chez les enfants
                                          en leur permettant de fuir la réali-
                                          té de leur maladie. Et puis la musi-
res de Marseille et Montpellier,          que, c’est la seule chose qui rend les
cette passionnée de musique déci-         enfants accessibles, quel que soit
de alors de mettre ses compéten-          leur âge". En reprenant l’associa-
ces au service des enfants hospita-       tion Radar en 2005, Cécile Julien
lisés. Une première expérience la         décide d’accoler le nom de "Dis-
conduit au service de gastro-enté-        que de feutrine", car explique-t-el-
rologie de l’hôpital de la Timone         le, "la feutrine symbolise à la fois
que dirige le Pr Simonin, puis au         les travaux d’enfants et le scratch
Centre pour enfants handicapés            très actuel des DJ". Deux projets de-
"Les Myosotis", à Hyères. "Cet en-        vraient la conduire à nouveau à la
gagement est un projet très person-       Timone puis au centre de la Chry-
nel qui m’apporte énormément sur          salide.                          Ph.G.
le plan pédagogique. C’est égale-
ment un prétexte de rencontre. La          Radar — Le disque de feutrine, 4 place Louis           La présidente Cécile Julien (à droite) accompagnée d'un musicien de
chanson implique le corps, ce qui          Blanc, Toulon. ¬ 06 08 49 39 98                        l'asso Tandem, auprès d'enfants handicapés du centre Les Myosotis.         DR
                                                      NOTRE DOSSIER
MER & ALIZÉS                                                                                                                      ◗ Phobies-Actions
                                                                                                                                  ouvre ses portes
Le Grand Bleu déferle sur l’hôpital                                                                                               à l’autonomie
L’association invite les enfants                                                                                                  Un manque enfin comblé. En
                                                                                                                                  France, dixit Christyane Paul,
à jouer avec les baleines et les                                                                                                  président de l’association "Pho-
mammifères marins.                                                                                                                bies-Actions", une fois l’hospita-
                                                                                                                                  lisation terminée, quand elle a


F     aire entrer la mer à l’hôpital ;
      Patrick Labataille caresse ce
      rêve depuis la création de
son association Mer & Alizés en
2003, à Pélissanne (13). Passionné
                                                                                                                                  lieu, aucune structure ne suit
                                                                                                                                  les personnes en souffrances
                                                                                                                                  psychiques, qu’elles soient
                                                                                                                                  schyzophrènes, dépressives où
                                                                                                                                  atteints de diverses phobies so-
par le monde marin et sous-ma-                                                                                                    ciales. C’est ainsi que "Pho-
rin, ce navigateur confirmé qui                                                                                                   bies-Actions" a ouvert une salle
pratique également la plongée en                                                                                                  entièrement dévouée à ce pu-
scaphandre fait d’abord ses clas-                                                                                                 blic. "Chaque jour, explique
ses auprès des enfants des écoles                                                                                                 Christyane Paul, nous organi-
primaires, ce qui lui permet de                                                                                                   sons des ateliers de poésie, de
mettre au point différents sup-                                                                                                   théâtre, d’anglais… Les gens peu-
ports ludiques et interactifs qui en-                                                                                             vent également juste venir pour
chantent son jeune public. Jeu des             Patrick et ses deux salariées Anne et Laure se rendent régulièrement               boire un verre ou se poser. Nous
Sept Familles, Jeu de l’oie, bassins           au service de dialyse de l’hôpital de la Timone.   / PHOTO FRANCK PENNANT          fonctionnons comme un club.
tactiles et surtout des animations                                                                                                Chez nous, rien n’est obligatoi-
autour des cétacés et des mammi-         salariées Anne et Laure se rendent       sage de les emmener en mer, à                   re…". L’objectif des trois perma-
fères marins captent immédiate-          également régulièrement au servi-        bord d’un voilier…                              nents et onze bénévoles de cet-
ment l’attention de son auditoire.       ce de dialyse de l’hôpital de la Ti-        L’association qui lance                      te dynamique asso ? "Pousser les
   Cinq ans plus tard, en 2006, Pa-      mone où sont accueillis des en-          d’ailleurs un double appel aux bé-              gens à l’autonomie…". Avec des
trick Labataille touche enfin au         fants en provenance de tout le dé-       névoles et aux mécènes afin de dé-              résultats, à l’instar de cette per-
but : son association est conven-        partement. Accompagnés de leurs          velopper et renforcer son action, à             sonne, phobique du téléphone,
tionnée par l’Assistance publique        proches et des leurs soignants, les      l’école comme à l’hôpital.    Ph.G.             qui, aujourd’hui, répond au
des hôpitaux de Marseille. Mer &         petits malades découvrent les îles                                                       standard et s’occupe des mails
Alizés intervient une fois par mois      du Frioul en 2008 et celles des Em-       Mer & Alizés, 75 rue de la République, 13300   de la structure.
à l’école de la Timone et à celle de     biez cette année. Mais Patrick            Pélissanne. ¬ 06 22 07 16 10.
l’hôpital Nord. Patrick et ses deux      veut aller encore plus loin et envi-      www.mer-et-alizes.org                           Rens. ¬ 04 91 77 73 91


SOS PREMA                                                                                                                         ◗ Surdi 13 à l’écoute
                                                                                                                                  des malentendants
Un cadeau de bienvenue dans la vie                                                                                                adultes
Les tricoteuses de SOS Prema             bés prématurés enfin sortis de réa-      grands prématurés, l’association                Surdi 13 s’occupe de person-
                                         nimation sur lesquels la famille         fédère déjà une vingtaine de trico-             nes qui, jusqu’à ce qu’elles
offrent leur première layette            n’a pas encore osé s’investir", expli-   teuses au foyer du 3e âge de Gar-               aient été atteintes d’une patho-
aux bébés prématurés.                    que Fanny Baratin, la correspon-         danne, à la maison de retraite de               logie, ont bien entendu. Des
                                         dante locale de l’association SOS        Saint-Maur. Marie-Thérèse, Mi-                  "malentendants", donc, et pas


E    lles offrent une jolie pièce de
     layette ou un doudou tricoté
     avec amour : "c’est souvent le
premier cadeau qui est fait à ces bé-
                                         Préma. Lancée en 2005 à Marseille
                                         et à Aix par cette maman infirmiè-
                                         re, qui a vécu elle-même "la terri-
                                         ble solitude" des parents de
                                                                                  chèle, Domi, Marie-Hélène et
                                                                                  quelques autres virtuoses du cro-
                                                                                  chet, œuvrent à domicile. "Toutes
                                                                                  ces bénévoles sont ravies de saluer
                                                                                  ainsi l’arrivée dans la vie d’un petit
                                                                                                                                  des sourds profonds. La nuan-
                                                                                                                                  ce est de taille parce que ce pu-
                                                                                                                                  blic adulte ne parle pas la lan-
                                                                                                                                  gue des signes… L’objet de cet-
                                                                                                                                  te association est à la fois de
                                                                                  être", souligne Fanny. Emballée                 rompre l’isolement dans le-
                                                                                  dans du joli papier fleuriste offert            quel ce handicap plonge les
                                                                                  par le magasin Truffot de Cabriès,              malades, de les accompagner
                                                                                  la layette est remise aux parents               dans des solutions techniques
                                                                                  lorsque leur bébé sort de couveu-               (audio-prothèse, implants, té-
                                                                                  se, accompagnée de l’adresse                    léphones amplifiés…) et de for-
                                                                                  mail de la tricoteuse qui a réalisé             mer le personnel médical.
                                                                                  l’ouvrage. À l’hôpital Nord, ce ca-             "Leur apprendre comment par-
                                                                                  deau achève tout un accompagne-                 ler à un malentendant sans
                                                                                  ment. Car Fanny va régulièrement                crier, en face et en articulant
                                                                                  à la rencontre de ces parents dans              pour faciliter la lecture labia-
                                                                                  la détresse. "Pas en tant que soi-              le", explique-t-on à l’associa-
                                                                                  gnante ou psychologue : juste une               tion. Dernier aspect de l’inter-
                                                                                  maman qui était assise elle aussi               vention de Surdi13 : militer
                                                                                  devant une couveuse". Pour aider                pour que les services publics
                                                                                  SOS Préma qui ne dispose que                    et autres (les cinémas) s’équi-
                                                                                  d’un tout petit budget, faire un                pent notamment en boucles
                                                                                  don financier ou un don… de lai-                magnétiques pour être reçues
                                                                                  ne.                             S.Ma.           par les prothèses auditives.
      Solidarité intergénérationelle assurée par les tricoteuses de la maison
      de retraite Saint-Maur, qui réalisent la layette des bébés prématurés.       ¬ 0613873364 contact@sosprema.fr                www.surdi13.org
                                                         NOTRE DOSSIER
BEAUTÉ DÉTENTE DU CORPS ET DE L’ESPRIT                                                                                          ◗ Ils accompagnent
                                                                                                                                la vie après un
"Les patients ont envie d’être touchés"                                                                                         accident de la route
Les soins esthétiques, le                                                                                                       Près d’un mort par heure sur
                                                                                                                                les routes de France. Plus
"rayon de soleil" dans les                                                                                                      d’une victime sur quatre a en-
services oncologie et palliatifs                                                                                                tre 15 et 25 ans. 40 % des acci-
                                                                                                                                dents mortels sont dus à l’alco-


E      lles ont une blouse blanche,
       comme le personnel médi-
       cal. Mais quand Nathalie et
Nicole déballent leur nécessaire, le
monde de l’hôpital reste à la porte.
                                                                                                                                ol. Parce que l’insécurité routiè-
                                                                                                                                re n’est pas une fatalité, en
                                                                                                                                2001, un groupe de personnes
                                                                                                                                directement touchées par la
                                                                                                                                violence routière, leurs pro-
"C’est autre chose, ça a des odeurs                                                                                             ches, des médecins, des avo-
d’huiles essentielles…", dit Natha-                                                                                             cats, des journalistes se réunis-
lie en tendant une jolie boîte carrée                                                                                           sent autour d’une urgence : les
au fond de laquelle un coquillage                                                                                               victimes d’accident ont besoin
est posé sur une crème pailletée. El-                                                                                           d’aide permanente, "sûre et
le montre aussi le coussin parfu-                                                                                               parfaitement indépendante de
mé, rempli de noyaux de cerise,                                                                                                 l’Etat, des assureurs ou des
qu’elle fait chauffer avant de le pla-                                                                                          autres groupes de pression". Ils
cer sous les nuques. A la Timone,                                                                                               décident de créer "Victimes et
dans le service oncologie médicale                                                                                              citoyens" pour venir en aide
et palliatif du Pr Duffaud, à                                                                                                   aux accidentés de la route et
Saint-Joseph, dans celui des Drs Pé-                                                                                            pour lutter contre une violence
rier et Bressac, et aussi dans le pôle                                                                                          qui fait chaque année 6000
psychiatrique de la Conception,                  Nathalie Riguel, esthéticienne, délivre gratuitement des soins pour            morts et 100 000 blessés. En
l’association Beauté détente du                  que les patients s’évadent un temps de leur maladie. / PHOTO P. NOSETTO        2004, d’anciens responsables
corps et de l’esprit a trouvé sa pla-                                                                                           de la Fondation Anne Cellier
ce. Nathalie Riguel, esthéticienne        te Nicole. Comme nous n’avons            appelle’petit rayon de soleil’", ap-         contre l’insécurité routière re-
de métier et Nicole Debono, an-           rien à voir avec le médical, les mala-   puie Nicole. Un jour, une dame lui           joignent l’association qui
cienne secrétaire médicale à la re-       des se lâchent". "A la maison, per-      a même dit : "Quand je vois le jeudi         ouvre 47 délégations, dont une
traite, formée aux soins des pieds        sonne ne veut les toucher, renchérit     arriver, je me dis :’chic ! je vais voir     à Marseille. Son action s’articu-
et mains, ont doucement défendu           Nathalie, comme si le cancer c’était     l’esthéticienne !’". La plus belle ré-       le autour de trois axes : la parti-
l’idée que le bien-être du corps          contagieux…" Les soins des mains,        compense pour ces deux bénévo-               cipation à la vie de la sécurité
pouvait participer à la thérapie.         des pieds, le modelage ou le ma-         les qui voudraient se démultiplier           routière en France, l’aide aux
   Depuis 2003, l’idée a fait son che-    quillage de reconstruction se dé-        pour que tous les malades puissent           victimes et à leurs familles, et
min dans le milieu hospitalier et         roulent le plus souvent pendant les      bénéficier de leurs mains expertes.          la prévention du risque routier,
fait école à Paoli-Calmettes. "En         séances de chimiothérapie. Et le                                               V.S.   notamment chez les jeunes.
cancérologie, par le toucher, il se dé-   temps passe plus vite. "On a des ré-
gage des choses, des non-dits, racon-     compenses, un sourire… On nous            Renseignements au ¬ 06 70 28 62 16           Contact : ¬ 06 86 55 24 01


ALACEM

Ils rendent plus belle la vie des jeunes malades
Voyages, baptêmes à bord de               d’un projet élaboré avec les éducatri-
                                          ces". Alacem, c’est aussi une pro-
bolides : Alacem rend le                  messe d’évasion : "Une fois par an,
sourire aux jeunes patients.              on organise un voyage avec accom-
                                          pagnement médical. On emmène
   La magie d’Alacem opère depuis         une trentaine d’enfants à Londres,
27 ans auprès des jeunes malades          Paris et Prague". Ne pas sectoriser
hospitalisés. Enseignant éducateur        les ados est l’une des priorités : "A
dans le milieu hospitalier, Christo-      la Timone, il y a une dizaine d’asso-
phe Duch a donné vie à cette asso-        ciations qui interviennent dans le
ciation pour pallier "ce que l’hôpital    champ des enfants mais elles sont
et l’Education nationale ne finan-        très ciblées. Nous, on s’occupe de
çaient pas". Soutenue par la Ville de     tous les jeunes hospitalisés, qu’ils
Marseille, le conseil général, la Ré-     aient une maladie chronique ou un
gion et des partenaires privés, Ala-      cancer". Un temps pour l’évasion,
cem met la main à la poche pour du        un autre pour l’instruction. Chris-
matériel directement utilisable par       tian Duch est également directeur
les enfants hospitalisés (jeux et         du centre scolaire de l’hôpital Nord
jouets éducatifs), des équipements        et de la Timone, où sont mobilisés
audiovisuels et du mobilier pour la       au total 17 enseignants. Les 100 %
salle de détente réservée aux fa-         de réussite au bac sont une vraie
milles. "On finance aussi des anima-      source de satisfaction pour le prési-
tions pour lesquelles on fait appel à     dent et son équipe.               C.R.
des professionnels (peintres,                                                             Les voyages, comme ici à Prague au printemps dernier, sont source
conteurs, musiciens) dans le cadre         Renseignements ¬ 04 91 38 66 90.               d’échanges riches de sens entre les jeunes malades.         / PHOTO DR
                                   LA PERSONNALITÉ DU MOIS
INTERVIEW


"Quand la cause est juste,
il faut savoir se mettre à poil!"




      En pleine tournée de son nouveau spectacle, l’humoriste marseillais Patrick Bosso n’en oublie pas de défendre les causes qui lui tiennent à cœur.   / PH. S.P.


En pleine tournée parisienne de son                    avec cette fondation…                                    ❚ Vous pensez que quand on est un artiste
                                                                                                             connu, on a le devoir de s’engager envers ceux
nouveau spectacle, l’humoriste Patrick                    ❚ Laquelle ?                                       qui ont été moins gâtés par le sort ?
Bosso évoque ses engagements.                          En fait, ma grand-mère a eu une période où el-           Chez moi, il n’y a absolument aucune logi-
                                                       le s’est retrouvée à la rue. Et c’est grâce à l’Ab-   que de culpabilité. J’y suis arrivé par le travail.
   ❚ Vous avez commencé votre parcours associa-        bé Pierre qu’elle a pu être logée. Quand ma mè-       Mon argent, personne ne me l’a offert. Hier,
tif en tant que parrain de "Un enfant, un rêve"…       re m’a raconté ça, forcément, j’ai eu encore          j’ai encore bossé jusqu’à trois heures du ma-
En quoi consistait votre action ?                      plus envie de m’impliquer pour rendre hom-            tin, et ce soir je joue dans une salle parisienne
"En fait, c’est un ami d’enfance qui gérait cette      mage à cet extraordinaire personnage.                 jusqu’à tard. Le tout, en écrivant le scénario
association. J’ai mis mes contacts au service de                                                             d’un film…
la structure. Le but, c’était de concrétiser le rê-                                                          Non, je pense juste qu’à ma place, chacun fe-
ve d’un enfant malade en le faisant rencontrer            "Le jour où j’ai posé en miss OM                   rait pareil. Je ne sais pas, imaginez qu’une voisi-
son idole. On a eu par exemple le cas d’une pe-                                                              ne vient vous voir pour vous demander 20
tite fille de 5 ans, qui était amoureuse de Jamel         pour le calendrier du Secours                      euros pour la vieille du dessus qui n’a plus de
Debbouze. Je me souviendrai toute ma vie de                                                                  chaussures. Ben, vous les donnez… Offrir son
son regard quand elle l’a vu rentrer dans sa              Populaire, j’ai eu peur de me                      image pour des causes justes, c’est un peu la
chambre d’hôpital. C’était impressionnant et                                                                 même logique.
magnifique.
                                                          faire vanner dans les bars !"
                                                                                                               ❚ Vous pouvez répondre à toutes les deman-
   ❚ Vous êtes également très actif au sein de l’as-      ❚ Dans un autre genre, vous avez également         des ?
sociation Abbé Pierre…                                 posé à moitié nu dans le calendrier du Secours        Non, malheureusement. Sinon, j’y passerais
Au départ, ce sont Éric Cantona et son frère           Populaire…                                            mes journées tellement on a de sollicitations.
Jean-Marie qui m’ont fait rencontrer les gens             Oui ! en Miss OM avec un ballon de foot pour       Et encore, je ne suis pas un Beattles ! Vous sa-
de cette association. Pour une cause qui me            cacher mon intimité ! Bon, j’avoue qu’après ça        vez, il m’est même arrivé de recevoir des let-
tient particulièrement à cœur. Je crois que            j’ai eu peur de me faire vanner dans les bars à       tres d’Africaines me demandant en mariage,
sans toit, il n’y a pas de’toi’. Un logement, c’est    Marseille. Mais je crois que pour la bonne cau-       ou a défaut, un vélo, une machine à laver…".
la base. En plus, j’ai une histoire personnelle        se il faut savoir se mettre à poil !                                                   Laurent D’Ancona
                                      MARSEILLE VOLONTARIAT
ANNONCES


Devenez bénévole!
Chaque mois, retrouvez notre          en communication, lors de diver-       contes), en pédiatrie, un nutrition-        soutien scolaire.
                                      ses manifestations, au profit de       niste (retraités ou non), des éduca-
sélection d’annonces de               l’enfance menacée dans le monde        teurs (trices) spécialisés (ées) (9e        INSERTION ET EMPLOI
Marseille-Volontariat. Tous les       - Une personne (compétences            arrt)                                       - Des bénévoles pour alphabétiser
détails sur                           dans le social) animatrice d’un        - Des bénévoles pour animer une             ou enseigner des langues étrangè-
                                      groupe de stagiaires issus du so-      ludothèque (3e, 4e, 7e, 10e arrts) ou       res.
Marseille-volontariat.com             cial et formés par l’association       une halte garderie (7e, 4e arrts)           - Des bénévoles pour assurer un
14 rue Paul Casimir (10e)             pour intervenir sur la prévention      - Des bénévoles pour animer,                accompagnement scolaire par cor-
                                      de la prostitution (écoles, foyers).   auprès d’enfants des cités, un ate-         respondance pour des détenus,
¬ 04 91 79 70 72                      - Dans une association de défense      lier de peinture de rue avec un ar-         adultes handicapés et chômeurs
marvol@wanadoo.fr                     des droits de la femme, des béné-      tiste peintre (15e/16e arrts)               de longue durée.
                                      voles pour intervenir dans le juri-    - Un animateur documenté sur la             - Un animateur d’atelier de répa-
❚❚❚❚❚                                 dique, la communication, l’admi-       problématique de la jeunesse des            ration vélo pour assurer la gestion
                                      nistratif.                             quartiers difficiles pour intervenir        du fonctionnement de l’atelier,
ACCUEIL/ÉCOUTE                                                               sur la violence entre jeunes, les           accueillir et conseiller les adhé-
- Des bénévoles (f) pour accueillir   ENFANCE                                relations gars/filles, les violences        rents pour la réparation et l’entre-
écouter et encadrer des femmes        - Pour intervenir en petite enfan-     sexuelles et le projet de vie.              tien de leur vélo (6e arrt).
en grandes difficultés (6e arrt).     ce, des bénévoles (éveil musical,      - Des bénévoles pour assurer un             - Des bénévoles (expérience chef
- Des bénévoles pour assurer des                                                                                         d’entreprise, management, com-
accueils sociaux (vestiaire, mi-      LE COUP DE POUCE                                                                   merciale) pour aider des chô-
grants, SDF, mères/enfants, écri-                                                                                        meurs et des rmistes à créer et à
vain public).
- Des bénévoles pour accueillir, à
la Gare St-Charles, tous voyageurs
                                      Ces étudiants ont la dent dure                                                     développer leur entreprise.
                                                                                                                         - Des bénévoles pour parrainer
                                                                                                                         des jeunes (16/25ans) en situa-
en difficultés. Formation assurée.                                                                                       tion d’insertion professionnelle
- Des bénévoles pour accueillir,                                                                                         - Des bénévoles pour visiter, en
dans une maison familiale, des                                                                                           appartement, des personnes en
familles étrangères à la ville et                                                                                        situation d’insertion par le loge-
dont les enfants sont hospitalisés                                                                                       ment et assurer la coordination
à la Timone (5e arrt).                                                                                                   avec l’association.
- Des bénévoles, connaissant le                                                                                          - Une personne pour coordonner
milieu maritime, pour accueillir                                                                                         un jardin communautaire (public
du personnel (h ou f) de paque-                                                                                          rmistes, enfants, personnes en dif-
bots de croisières en escale à Mar-                                                                                      ficultés (gestion humanitaire et
seille. Pratique de l’anglais ou de                                                                                      connaissances des espaces verts)
l’espagnol appréciée.                                                                                                    3e arrt).
- Des bénévoles pour accueillir
des familles de détenus adultes                                                                                          PERSONNES AGÉES
(9e arrt) et adolescents (week-end          L’équipe de MAVEO qui accomplira prochainement une mission                   ET MALADES
11e arrt) en attente ou à la sorte          humanitaire au Vietnam.                                  / PHOTO DR          - Des bénévoles pour accompa-
du parloir.                                                                                                              gner des malades en fin de vie ain-
- Des bénévoles pour accueillir au
téléphone et en face à face des
femmes ayant subi des sévices
                                      C   rée en 1999, une association
                                          humanitaire composée d’étu-
                                      diants en odontologie de Mar-
                                                                             principaux. L’urgence : les enfants
                                                                             vietnamiens défavorisés ne bénéfi-
                                                                             ciant d’aucun traitement dentaire
                                                                                                                         si que leurs familles. Formation
                                                                                                                         assurée.
                                                                                                                         - Des bénévoles pour assurer une
sexuels. (1er arrt).                  seille (université de la Méditerra-    ou d’actions de prévention du fait          permanence d’écoute d’appels
- Des bénévoles pour accueillir,      née) a pu s’illustrer par ses nom-     du manque de ressources locales.            téléphoniques relatifs à la mal-
dans un centre de soins ambula-       breuses missions de prévention et      Le nombre : uniquement 2000 den-            traitance des personnes âgées,
toires, des personnes exclues (3e     de soins au Vietnam au sein d’or-      tistes exercent là-bas. Leur densi-         des adultes et des personnes han-
arrt).                                phelinats et d’écoles. Enrichi par     té étant très faible, on ne compte          dicapées. Formation assurée.
- Des bénévoles pour assurer l’ac-    ces actions humanitaires, le projet    qu’un dentiste pour 72000 habi-             - Des bénévoles pour visiter des
cueil d’usagers victimes de litiges   MAVEO (Mission Associative pour        tants, contre un dentiste pour              adultes et des personnes âgées en
liés à la consommation (6e arrt).     le Vietnam des Etudiants en Odon-      1400 habitants en France. La com-           milieu hospitalier.
                                      tologie) a vu le jour. Cette équipe    plexité : mobiliser des étudiants
COMMUNICATION                         de 5 personnes (Minh Moreau, Ke-       français afin d’intervenir sur place        LOISIRS/CULTURE
ET ÉVÉNEMENTIEL                       vin Dussard, Delphine Genevier,        auprès des populations infantiles           - Des bibliothécaires pour interve-
- Des bénévoles pour organiser        Germain de Bayle des Hermens et        défavorisées, pour ancrer un pro-           nir dans des quartiers ou en mi-
des tables rondes d’informations      Yann Treger) "dynamiques et moti-      jet inter-universitaire dans la du-         lieu hospitalier. Formation assu-
professionnelles entre profession-    vées", selon la présidente, souhai-    rée.                                        rée.
nels et collégiens/lycéens.           te mener une action ponctuelle au         Ils ciblent Hanoï et veulent que         - Des bricoleurs pour intervenir,
- Des bénévoles pour intervenir       cours de la mission 2009-2010. Ce      leur mission dure un mois. L’équi-          ponctuellement, dans diverses as-
dans la promotion du Qi-Gong (si-     ne sera que le point de départ         pe sera composée d’intervenants             sociations.
te Internet), gérer de l’événemen-    d’un projet d’une plus grande am-      français, d’enseignants et étu-             - Des chauffeurs VL et PL pour in-
tiel et assurer la logistique.        pleur.                                 diants.                                     tervenir dans des associations
- Des bénévoles pour intervenir          La finalité de MAVEO serait de                               Alexyne Garzetta   d’aide à l’alimentaire.
en communication dans une asso-       permettre la réunion de différents                                                 - Des bénévoles pour intervenir
ciation d’insertion par le sport de   projets humanitaires avec tous les      L’association dispose d’un blog :          sur la sauvegarde du patrimoine
personnes handicapées.                étudiants en odontologie de Fran-       Http ://Mission-Vietnam.over-blog.com et   maritime et la protection de l'envi-
- Des bénévoles pour intervenir       ce. La mission aurait trois thèmes      d’une adresse mail : maveo13@gmail.com.    ronnement marin.
                                               LA BELLE HISTOIRE
INSOLITE


La pirogue arrive à Marseille
L’association Manu-Ura 13 fait
vivre la pirogue polynésienne                                                                                               LE PARTENARIAT
au large de Marseille.                                                                                                      La Caisse d’Épargne Provence-Al-
                                                                                                                            pes-Corse entend s’affirmer com-


A      u pays du Pointu, la piro-
       gue polynésienne passe gé-
       néralement pour un objet
flottant non-identifié aux yeux
des riverains de la corniche, qui
                                                                                                                            me la banque des associations,
                                                                                                                            plus largement celle du secteur de
                                                                                                                            l’économie sociale qui connaît un
                                                                                                                            fort développement. Elle revendi-
                                                                                                                            que "des valeurs qui permettent
les voient pourtant souvent pas-                                                                                            une véritable compréhension des
ser. Une embarcation typique in-                                                                                            clients et de leurs spécificités, que
troduite en France il y a une dou-                                                                                          ce soit dans l’enseignement privé,
zaine d’années par les Tahitiens                                                                                            le sanitaire et social, les mutuelles,
de la Marine Nationale, qui a ra-                                                                                           les caisses de retraite, les associa-
pidement trouvé des adeptes à                                                                                               tions sportives…". Et ce en s’ap-
Marseille.                                                                                                                  puyant sur un centre d’affaires dé-
   Depuis cinq ans, ces marins                                                                                              dié, à Marseille, et des antennes
d’un nouveau genre ont leur ba-                                                                                             territoriales avec des chargés de
se à Marseille, à la Pointe-Rouge,                                                                                          clientèle qui peuvent accompa-
avec Manu-Ura 13 ("L’oiseau de                                                                                              gner le très important réseau d’as-
feu"). Une association née d’une                                                                                            sociations de proximité que comp-
rencontre entre Eric Vanechop,                                                                                              te la région Paca.
employé au service jeunesse et                Six rameurs et beaucoup de travail pour des sensations uniques. / PH. S.A.
sports du Conseil général et un
jeune tahitien qui cherchait à pra-    vue de safran — elle est barrée              Mais la discipline fait son che-       collectif. Manu-Ura accueille
tiquer la pirogue à Marseille. "An-    par le dernier rameur — est plu-          min à Marseille : l’association, af-      chaleureusement tout rameur
cien rugbyman, j’ai retrouvé dans      tôt difficile à maîtriser. "Les six ra-   filiée à la fédération de Ca-             motivé, particulièrement pour la
ce sport les valeurs du rugby, l’es-   meurs doivent être parfaitement           noë-Kayak, compte actuelle-               compétition (de plus la pirogue
prit d’équipe, la combativité,         coordonnés, mais à la différence          ment une soixantaine de licen-            se pratique toute l’année !) mais
contre les éléments, la troisième      de l’aviron, il y a plusieurs façons      ciés et vise désormais la compéti-        l’association recherche égale-
mi-temps… explique Eric Vane-          de ramer. Il faut s’adapter à l’envi-     tion. À bord, tous les gabarits ont       ment des sponsors pour se déve-
hop. En Polynésie, il y a un vrai      ronnement en permanence, bref,            leur place pour peu qu’ils soient         lopper : avec ses 14 mètres imma-
culte de la pirogue. C’est pour eux    en pirogue on ne s’ennuie pas,            endurants mais les premiers sé-           culés, la pirogue attire l’œil et de-
aussi important que l’église !"        précise le président de Ma-               duits sont les amateurs de glisse.        vient "un formidable panneau
Avec ses 14 mètres de long et ses      nu’Ura 13, il faut donc une enten-        Véliplanchistes et surfers retrou-        d’affichage !" sourit Éric Vane-
130 kilos, l’embarcation, munie        te parfaite entre les membres             vent en pirogue leurs sensations          chop.
d’un flotteur latéral et dépour-       d’équipage !"                             favorites, avec en prime, le côté                                              F.B.


ZOOM SUR le yoga du rire
                                                                                                                            Deux heures de détente
                                                                                                                            garanties. Rire, c’est relâcher
                                                                                                                            300 muscles, un record absolu pour
                                                                                                                            l’être humain. "C’est un elixir jouant
                                                                                                                            sur le moral. C’est une action pour
                                                                                                                            un mieux être envers soi, sa famille,
                                                                                                                            ses amis, envers le monde profes-
                                                                                                                            sionnel et le temps qui passe" assu-
                                                                                                                            re Carole Bilbaud (à droite sur la
                                                                                                                            photo). La présidente de l’associa-
                                                                                                                            tion "Des regards et des rires" sait
                                                                                                                            de quoi elle parle. Elle a fait l’école
                                                                                                                            du rire, la vraie, implantée à Fronti-
                                                                                                                            gnan. À partir du 27 novembre, elle
                                                                                                                            mettra son talent au service de l’as-
                                                                                                                            sociation "Seuls ensemble multi pas-
                                                                                                                            sions" en animant un atelier yoga
                                                                                                                            du rire au centre d’animation du
                                                                                                                            quartier de Saint-Juste Perrin (41,
                                                                                                                            bd Perrin, 13e arr.), de 18h à 19h30
                                                                                                                            (30¤ la cotisation annuelle). Dix mi-
                                                                                                                            nutes de yoga du rire par jour déten-
                                                                                                                            dent pendant environ deux heures.
                                                                                                                            Pas négligeable par les temps qui
                                                                                                                            courent…         / PHOTO EDOUARD COULOT
                                                                                                                            ¬ 09 60 02 62 33
                                                                           L’AGENDA
À NOTER


Les rendez-vous de décembre
Chaque mois, retrouvez                        ne, culturelle et sportive ? Le grou-               Vendredi 18 décembre 2009 de           ou au ¬09 50 38 41 68.
                                              pe folklorique L’Oulivarello, vous                  14h 30 à 16h 30 Maison de quar-
l’essentiel des événements                    propose des danses provençales :                    tier le Florida- St Loup 1 Bd Augus-   Petrarque, sa vie son œuvre
associatifs à venir.Vous                      adolescents et adultes (à partir de                 te Comte 13010 Marseille.              Le mardi 8 décembre de 19 h 30 à
pouvez nos transmettre vos                    11 ans), du folklore du jeune âge                   Notez également que des confé-         22 h 30 au Club du Vieux-Port (1e
                                              (à partir de 5 ans), su chant cho-                  rences ouvertes à tout public se-      étage) 3, Place aux Huiles à Mar-
annonces pour parution à                      ral, de la musique : galoubet et                    ront prochainement organisées à        seille, André UGhetto, personnali-
associations@laprovence-pres                  tambourins, (à partir de 8 ans).                    l’Alcazar de Marseille, 44 cours       té du monde culturel, donnera
                                              L’association produit régulière-                    Belsunce, 13001 : samedi 28 no-        une conférence sur Francesco Pe-
se.fr                                         ment des spectacles, animations,                    vembre à 16h 30, salle du conte        trarca, dit Pétrarque.
                                              échanges avec des groupes folklo-                   1er étage : "Qui étiez-vous Mr Vic-    Considéré comme une figure pri-
❚❚❚❚❚                                         riques d’autres régions, et une par-                tor Hugo ?" Samedi 12 décembre         mordiale de la littérature euro-
                                              ticipation à des festivals interna-                 à 16h 30, salle du conte 1er étage     péenne à qui André Ughetto a
ATELIERS & SPECTACLES                         tionaux.                                            ➔ ¬ 04 9 1 89 04 96                    consacré une grande partie de sa
Feydeau sur les planches                      ➔ Renseignements et inscriptions au Centre          association@lapostrophe.info           vie.
La compagnie Act’13, troupe théâ-             Municipal d’Animation du Petit Bosquet : 213 av.    http ://www.lapostrophe.info           ➔ Inscription et information complémentaire :
trale qui donne des représenta-               de Montolivet, 12e arr. tous les mercredis et les                                          Association Internationale des Belles-Lettres –
tions dans les petits théâtres de             vendredis de 18 h 30 à 20 h 30.                     Couleurs de Provence                   solangestrimon@orange.fr
Marseille jouera "tailleur pour da-           http//oulivarello.free.fr                           L’Atelier Couleurs et Arts graphi-     ¬04 91 55 66 47 ou 09 71 45 71 71.
mes" de Georges Feydeau, mis en                                                                   ques du Pharo (A.C.A.P.) organise
scène par Léon Sebag, les vendre-             CONFÉRENCES & ÉVÉNEMENTS                            une exposition de peinture sur le      DIVERS
di 27 et samedi 28 novembre à                 Expo peinture/sculpture                             thème "Couleurs de Provence".          Protection des tortues
20h30 au Théâtre du Petit Merlan              La galerie Andiamo présente, jus-                   Rendez-vous du 10 décembre au          Une erreur s’est glissée dans no-
➔ 39, avenue du Merlan — 14. Renseignements   qu’au 2 décembre, GOS, artiste                      17 décembre à " L’espace               tre article sur l’association "Tor-
au ¬04 91 06 28 98                            peintre et sculpteur Marseillais                    Hang’Art" 106, bis avenue Fran-        tues Têtues", paru le 25 octobre.
                                              GOS a découvert la sculpture par                    çoise Duparc 13004 Marseille (Mé-      Le siège social de cette dernière
Comprendre la philo                           hasard, et sur le tard, en regar-                   tro Chartreux). Le vernissage de       est à la Mairie de La Destrousse et
Depuis trois ans, l’Atelier prati-            dant les serpentines noires, vertes                 cette exposition aura lieu le jeudi    non à La Bouilladisse.
que de la philosophie s’efforce de            ougrises du Queyras qu’il connaît                   10 décembre à partir de 18h.           Par ailleurs, l’association organise
rendre accessible aux personnes               si bien.                                            Cette exposition sera ouverte au       une réunion, consacrée évidem-
qui le désirent, la pensée de philo-          Sans aucune formation artistique                    public du jeudi 10 au jeudi 17 dé-     ment à la protection des tortues,
sophes. L’objectif est d’appréhen-            ou technique, il va immédiate-                      cembre du mardi au samedi de           le dimanche 13 décembre, à
der la notion de concept philoso-             ment à l’essentiel : à la main, puis                10h à 13h et de 14h à 18h.             14h30 dans la salle des fêtes de La
phique. Cette petite association,             à l’aide de machines, il s’attaque                                                         Destrousse (à côté de la Mairie).
compte actuellement 10 adhé-                  au matériau avec toujours ce be-                    Festival Laterna magica                A l’ordre du jour notamment : la
rents, présents chaque samedi et              soin de toucher et de laisser son                   À l’occasion de la 6e édition de La-   maintenance et la légalisation de
provenant d’Aubagne et des envi-              imagination le guider, et changer                   terna magica, qui aura lieu du 2       nos tortues avec Paul Etheve, dé-
rons de Marseille et Aix.                     en cours de route au gré de ses im-                 au 24 décembre à Marseille,            tenteur du CDC.
➔ Plus d’informations sur                     pulsions.                                           l’association Fotokino propose         La réunion est ouverte à tous,
http://atelier.philo.free.fr Contact :        ➔ Galerie ANDIAMO                                   des workshops et des rencontres        membres et non membres, et l’en-
julieviton@hotmail.com                        Comptoir Artistique Phocéen                         à destination des professionnels       trée est gratuite.
                                              30, cours Joseph Thierry Marseille 1er              et étudiants : "Pierre, papier, ci-
Pur tout savoir                               ¬04 91 95 80 88 ouvert du mardi au samedi de        seaux" : workshop avec Isidro Fer-     Collecte de laine
sur la Méditerranée                           10h à 12h30 — 14h30 à 19h                           rer, lundi 30 novembre et mardi        Comme chaque année et jusqu’à
Les Ateliers de la Méditerranée ce                                                                1er décembre 2009, à la Galerie        la fin du mois de novembre, l’asso-
sont des ateliers hebdomadaires               Littérature                                         Rue Montgrand (au sein de l’expo-      ciation des "Amis sans frontieres"
et des stages ponctuels autour des            L’association l’Apostrophe, en                      sition de l’artiste avant son ouver-   fait une collecte de laine.
loisirs créatifs écologiques et du            partenariat avec les mairies des 5e                 ture publique le 2 décembre).          Cette structure s’occupe de trico-
patrimoine méditerranéen. Tout                et 6e secteurs de Marseille ainsi                   "Le machin à écrire" : workshop        ter pour les mamans seules avec
public, suivant les jours : enfant,           que le CIQ de la Valentine, vous                    avec Guillaume Cassar. Du mer-         des enfants, pour les SDF, et pour
ado, adulte, parent/enfant.                   invite mensuellement à des                          credi 2 au samedi 5 décembre, à        toutes les personnes démunies et
Les ateliers de la Méditerranée               conférences/débats littéraires sur                  la librairie-galerie Histoire de       en difficulté.
c’est aussi : un espace salon de thé          un thème ou un auteur. Au mois                      l’Œil.                                 Elle recherche également des tri-
& petite restauration proposant               de décembre 2009, la rencontre                      Rencontre avec Isidro Ferrer Ven-      coteuses bénévoles disponibles.
des produits bio et/ou issus des              animée par Jacqueline Ghio-Ger-                     dredi 4 décembre 2009 à 11h, à         ➔ Contact : Mme D’ambrosio ¬0491687265 ou
petits producteurs locaux et du               vais, poète, nouvelliste et roman-                  l’Alacazar BMVR. Rencontre avec        Mme Cayman ¬0491064664.
commerce équitable, un espace                 cière, aura pour thème : "L’incon-                  Nicolas Bianco-Levrin
éco-boutique autour d’objets                  cevable Jean Cocteau". Une sorte                    Jeudi 10 décembre à 14h, à l’Alca-     L’Apostre
crées à partir de matériaux recy-             de légende n’a cessé d’entourer                     zar BMVR.                              L’association l’Apostrophe fait en-
clés (Eco design, papeterie, déco,            celui qui affirmait : " Je décalque                 Les deux workshops sont ouvert à       core parler d’elle avec "Apostro-
luminaires…), un espace expo. Et              l’invisible". Alors, rendez-vous                    tous : étudiants, graphistes profes-   phons pour le téléthon autour de
chaque mois, une exposition nou-              Derrière l’arbre à songe. Jeudi 10                  sionnels ou simples amateurs.          la guinguette", le 5 décembre à
velle à découvrir…                            décembre, de 19h à 21h C.M.A de                     Entrée libre, avec réservation obli-   Maison de quartier le Flori-
➔ Pour plus d’infos :                         la Valbarelle 93 Bd de la Valbarelle                gatoire pour chaque temps.             da-Saint Loup 1 Bd Auguste Com-
www.ateliers-mediterranee.org                 13011 Marseille, lundi 14 décem-                    Si vous souhaitez vous inscrire,       te (10e). Au menu, dès 11h30, apé-
                                              bre 2009 de 18h à 20h, Centre                       vous pouvez le faire par mail à        ritif, paëlla, desserts, puis tirage
Traditions provençales                        d’animation de la Valentine 25                      l’adresse suivante,                    au sort/café-théâtre.
Vous recherchez une activité sai-             rue de l’Audience 13011 Marseille                   ➔ Contact@fotokino.org                 ➔ Tarif : 15¤ environ.
857192

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:0
posted:4/1/2013
language:Latin
pages:12