Mot du Pr�sident by etso3LmM

VIEWS: 0 PAGES: 19

									        LLllllllllllllll
                            L’Écho du Nord
        ..
                            Décembre 2011
À lire :
Mot du Président             p. 3
        2010
Assemblée spéciale Cat. 3    p. 4

SSQ assurances               p. 5


Chronique « On prend soin de notre
monde »                     p. 6-7

CSST / Assurance salaire     p. 8


Questionnaire      p. 9-10-11-12

Rappel rapport d’accident    p. 13


Négocier = respect           p. 14

Fermeture White Birch        p. 15


Sincères condoléances        p. 16

Composition de l’exécutif et infos
générales                     p. 17

Panier de Noël               p. 18

Joyeuses fêtes               p. 19




                                                        Catégorie 2 & 3
                                               165 rue Lessard, Québec G2B 2V9
                                   Tél : 842-2777 Cellulaire : 575-8119 Fax : 845-9314
                                Courriel : sttqn@hotmail.com Site internet : www.sttqn-csn.ca




                                                                                                1
2
                       Mot du président

Encore une année qui se termine. Pour certaines et certains d’entre vous ce sera le début d’une nouvelle
vie car la retraite est arrivée. À vous tous qui avez participé au mieux-être de notre clientèle, bravo!
Que vous ayez été dans un secteur ou un ’autre, votre apport fût des plus considérable. Bonne retraite!!
Pour les autres qui continuent avec nous, l’année qui s’achève fût correcte avec son lot de petits
problèmes et de solutions.

Nous espérons que 2012 sera l’année des grands changements !!!

La médiation arbitrale débutée en début d’année 2011 devrait se terminer cette année. Ce processus
accéléré de règlement des griefs devrait faire en sorte que nous ayons moins de griefs dans le futur
car, suite à ces discussions, nous mettrons en place avec l’employeur de nouvelles pratiques de travail
et de gestion.

Autre dossier qui prendra son envol en cour d’année 2012, c’est le projet PILOTE du redéploiement de
la liste de rappel. Ce projet qui sera d’une durée de 8 mois devrait permettre une meilleure gestion des
remplacements à être offerts et de ce fait, stabiliser le personnel qui œuvre dans nos différents
secteurs. Par ce fait, nous espérons pouvoir rendre nos gens plus heureux et ainsi leur laisser envisager
la possibilité de faire carrière au sein de notre équipe. Il faut savoir qu’au cours des 5 premières
années de la création du CSSSQN, c’est plus de 2600 personnes qui ont été engagées mais c’est
malheureusement plus de 2900 qui nous ont quittées. Nous pensons donc qu’en rendant nos gens
heureux ils demeureront avec nous. C’est le défi auquel nous avons convié la direction des ressources
humaines. En adhérant au principe de « rendre nos gens heureux » nous croyons que l’Employeur
s’engage sur la bonne voie afin de fidéliser le personnel du CSSSQN.

Nous devrons être vigilants aussi contre les attaques du secteur privé (sous-traitance), qui sait se
montrer attrayant en laissant miroiter des économies fortes substantielles à notre employeur. Mais ce
qu’ils ne disent pas, c’est que ces économies sont aussi réalisables en ne changeant que nos pratiques de
gestion. Donc, comme le disent si bien nos dirigeants, un chantier que nous devrons avoir à l’ œil.

La Loi 100 (qui vise à l’équilibre budgétaire) fera en sorte que nous serons confrontés à plusieurs
attaques au cours de l’année à venir. Nous devrons être vigilants afin que la turpitude de certains
gestionnaires ne nous retombe pas sur le dos. Si des difficultés financières sont le résultat d’une
gestion déficiente ce n’est pas au personnel de payer ni à la clientèle. Nous continuerons de surveiller
les partenariats du CSSSQN avec différents acteurs du réseau.

Mais pour tout de suite, il est temps de penser à vous et aux vôtres à l’approche des fêtes. Que cette
période de repos, pour certains d’entre nous, en soit une des plus réconfortante. Pour les autres qui
devraient travailler nous espérons que rien ne vienne perturber votre travail afin que pour vous aussi
cette période en soit une de paix et de bonheur.

En terminant, en mon nom et en celui des membres de votre exécutif, bien que cette tradition semble
elle aussi attaquée de toutes parts, nous tenons à vous souhaiter un JOYEUX TEMPS DES FÊTES ET
UNE BONNE ANNÉE 2012.

                                                                             Gilles Lamontagne président



                                                                                                           3
                          Catégorie 2 et Catégorie 3

                      ensembles pour un avenir meilleur




Le 17 novembre dernier avait lieu une assemblée générale spéciale pour la catégorie 3.
Le but de cette assemblée était une discussion et un vote à savoir si les membres de
la catégorie 3 désiraient prendre leur autonomie et former leur propre exécutif ou
rester unis avec la catégorie 2. Nous sommes très heureux de la décision qui a
été prise à l’unanimité, qui est de demeurer unis, avec un même exécutif catégorie 2
et catégorie 3. Tous ensembles, unis, pour un même but, nous sommes plus forts!



L’exécutif vous remercie tous de votre confiance et de votre soutien. Sachez que
nous continuerons toujours de faire tout en notre pouvoir pour vous aider et défendre
vos droits.




                                                                                       4
                        Programme de groupe SSQ



La FSSS-CSN a négocié pour nous certains avantages avec SSQ assurances. Nous ne
pouvons que vous encourager à demander des soumissions, si les tarifs sont
avantageux, à vous d’en profiter!!!



 Des rabais de groupes
   Assurance automobile :     23%
   Assurance habitation :     15%



 Des privilèges exclusifs
   Adhésion facultative
   Éligibilité pour les membres, la famille vivant sous le même toit et les retraités



 Les avantages d’être assuré à la bonne place!
   Exclusif : Assurance de prise en charge de vos primes
   Gel de prime pour 2 ans : Demeurez à l’abri d’une hausse de prime due à un
     sinistre
   Une seule franchise à payer : En cas de sinistre touchant vos deux contrats
   Franchise décroissante : Réduction de votre franchise en renouvelant votre
     assurance auto sans réclamation
   Prime garantie 6 mois
   Rabais de 120.00$ pour un contrat de 2 ans ou de 60.00$ pour un contrat de 1
     an avec la soumission en ligne au SSQauto.com




                                                                                     5
                                  Dans la chronique

                    «   ON PREND SOIN DE NOTRE MONDE »
                                           Épisode 1

L’histoire que vous allez lire est vrai.
Elle se passe ici au CSSS Québec Nord.
Seuls les noms ont été changés.

Pour les fins de notre histoire nous appellerons notre héroïne Béatrice.

Béatrice travaille depuis plus de 20 ans au CSSS Québec Nord comme préposée aux
bénéficiaires. Un jour elle se blesse au travail. Comme si elle était une fraudeuse, elle doit
passer devant les experts de l’employeur pour prouver qu’elle est effectivement blessée.
Donc même après 20 ans de bons et loyaux services, son employeur doute de l’honnêteté et de
l’intégrité de Béatrice (s’il doute c’est qu’il ne la croit pas!!). Donc après de nombreux mois et
de nombreuses visites chez les médecins, son honnêteté est enfin confirmée et elle est donc
reconnue bel et bien accidentée ouf!!!!



Mais attendez, ce n’est pas terminé!!!

Béatrice apprend la douloureuse nouvelle qu’elle ne pourra plus jamais refaire son travail de
PAB car elle gardera toute sa vie des atteintes physiques permanentes suite à son accident
de travail. Heureusement pour elle, des mécanismes d’accommodements existent dans de tels
cas et Béatrice a le droit d’obtenir un poste comportant le même nombre d’heures que le
poste qu’elle avait auparavant (7/14) mais dans une autre catégorie d’emploi. La CSST l’envoie
donc suivre des formations afin de la qualifier afin qu’elle puisse continuer à gagner sa vie
dans une autre catégorie d’emploi. Sa formation terminée, elle a la chance de pouvoir
travailler comme agente administrative, ouf!!!



Mais attendez, ce n’est toujours pas terminé!!!

Comme si elle n’avait pas déjà traversé assez d’épreuves, Béatrice en arrivant sur son nouveau
poste d’agente administrative reçoit un accueil très difficile de la part des autres travailleurs
et travailleuses. Malheureusement, nous avons de la difficulté à comprendre que ce n’est pas
par choix qu’elle est arrivée dans le secteur des bureaux mais bien par nécessité. Nécessité
de gagner sa vie après avoir subi un accident du travail dans un milieu qui ne lui offrait peut
être pas tous les moyens afin qu’elle ne se blesse pas?? Nécessité de gagner sa vie dans un
autre titre d’emploi car Béatrice a maintenant des limitations physiques importantes et ce
pour le reste de sa vie découlant de cet accident de travail. Donc elle débute sa nouvelle
carrière difficilement!



                                                                                                6
Vraiment pas facile à plus de 50 ans, mais elle veut et fait tous les efforts nécessaires. Mais
malheureusement, tous ses efforts ne suffisent pas et l’employeur lui enlève son poste à
temps partiel (7/14) en alléguant qu’elle ne rencontre pas les exigences de l’emploi. Tout à
coup, Béatrice se retrouve devant un mur!!!

L’employeur dans sa grande générosité, et respectant son canevas « on prend soin de notre
monde », lui offre un autre poste mais comportant moins d’heures! Quoi?? Il lui enlève un
poste sous prétexte qu’elle n’est pas bonne et lui en offre un autre avec moins de revenus??
C’est ça prendre soin de notre monde???



Mais attendez, ce n’est pas la fin de l’histoire!!!



Béatrice, considérant que cette offre n’est pas convenable refuse ce dernier poste. Elle
pense qu’elle pourra gagner mieux sa vie en travaillant comme TPO. Mais le service santé en a
décidé autrement. Il convoque donc Béatrice le 22 octobre dernier et la congédie pour avoir
entravé son processus d’accommodement!!!!????




Actuellement, Béatrice n’a pas de revenus, elle n’a pas le droit à l’assurance emploi ayant été
congédiée, il lui reste quoi????????? Le BS 




C’était un autre épisode de :




                                     On       prend soin
                                          de     notre
                                             monde




                                                                                                  7
             CSST versus Assurance Salaire



Il est très important de déclarer tout accident ou maladie du travail à la CSST.
Plusieurs personnes ne le font pas, et se mettent tout simplement en assurance
salaire car ils pensent que c’est moins compliqué et que cela revient au même?? Mais
détrompez-vous, autant en assurance salaire qu’en CSST l’employeur peut contester
les décisions de votre médecin et vous pouvez être obligé d’aller en arbitrage médical.
Donc, si c’est un accident de travail, c’est la CSST, voici quelques points à considérer :

CSST                                                       AS
- Premier paiement immédiat                                - à partir de la 7e journée
- 90% de votre salaire net                                 - 80% de votre salaire brut
- Pas de maximum de temps, on peut retirer                 - maximum de temps sur AS
  CSST jusqu’à l’âge de 68 ans                               est de 2 ans
- Possibilité d’assignation temporaire                     - pas réglementé
- Médicaments et traitements payés 100%                    - remboursés en partie




Et tout cela sans compter que plus il y a de gens en assurance salaire, plus les primes
que nous payons en assurance collective augmenteront.



                                             +++
Pensez-y bien !!



N’hésitez surtout pas à nous joindre pour toute question ou si vous avez besoin d’aide
418-842-2777




                                                        Votre comité en prévention SST


                                                                                          8
Voici un questionnaire que nous vous demandons de remplir et de nous
retourner. Pour chaque énoncé, encerclez la réponse qui rejoint le
plus ce que vous voyez dans votre milieu de travail.




A    Contexte de travail et d’emploi

3    Rationalisation des effectifs et changement organisationnel majeur

2    Recours fréquents aux agences

1    Nombreux contrats à durée déterminée

0    Les perspectives de sécurité ou de promotion d’emploi sont très satisfaisantes et
     aucun changement organisationnel majeur en vue




B    Activités ou politique en santé au travail

3    Aucune activité de prévention en santé au travail

2    Activités des comités SST limitées à la santé physique

1    Activités de sensibilisation sur le stress

0    Activités de prévention touchant les risques psychosociaux dans l’environnement de
     travail




                                                                                          9
C   Activités ou politique contre la violence et le harcèlement
    discriminatoire (moral, sexuel)

3   Aucune activité ou programme

2   Information au gestionnaire

1   Sessions d’information aux employés

0   Application d’une politique élaborée avec la participation des travailleurs, gestion et
    suivi des plaintes, évaluation et mise à jour périodique de la politique etc…




D   Activités ou programme de retour au travail

3   Gestion des absences limitée à un contrôle médico-administratif

2   Assignation temporaire, retour au travail progressif

1   Affectation à un autre poste, tâche adaptée aux capacités

0   Formation du personnel, rencontre de pré-reprise avec le gestionnaire, aménagement
    de poste, préparation des collègues à l’accueil etc…




E   Activités ou programme conciliation travail et vie personnelle

3   Aucune activité au-delà de ce qui est prescrit par la loi, horaires imprévisibles incluant
    heures supplémentaires

2   Mesures limitées à certains postes

1   Gestion ad hoc des demandes

0   Aménagement des horaires pour fins personnelles, congés et traitements différés,
    retour progressif post-maternité/paternité, garderie sur place etc…




                                                                                              10
F   Charge de travail

3   Surcharge constante : objectifs irréalistes, effectifs réduits, modification ou ajout
    des tâches sans vérification des disponibilités ou charge

2   Surcharge fréquente : formation ou préparation insuffisante

1   Surcharge ponctuelle liée aux imprévus et aux urgences

0   La charge de travail est perçue adéquate et les exigences des postes tiennent compte
    des capacités et des préoccupations des employés




G   Reconnaissance au travail

3   Manque de respect et aucune activité de reconnaissance

2   Reconnaissance sociale : anniversaire, ancienneté, etc…

1   Prix, lettres de félicitations, mandats spéciaux etc…

0   Évaluation régulière des efforts et des résultats, formation au personnel, plan de
    développement de carrière, accueil des nouveaux




H   Soutien social des supérieurs

3   Supérieurs sont non accessibles et peu enclin à régler les problèmes ou à soutenir leurs
    employés

2   Accessibilité mais incapacité relative

1   Capacité mais accessibilité limitée

0   Supérieurs donnent un bon soutien à leurs employés, règlent les problèmes et sont
    accessibles




                                                                                            11
I   Soutien social des collègues

3   Absence d’esprit d’équipe et de collaboration entre collègues et présence de relation
    conflictuelles

2   Peu d’entraide, absence de confiance

1   Aide et collaboration ponctuelle

0   Esprit d’équipe et de collaboration tant au niveau de l’aide et de l’assistance dans les
    tâches que dans les relations entre collègues




J   Latitude décisionnelle

3   Tâches répétitives, aucune liberté de décider comment faire le travail

2   Pas de développement des compétences ni de participation aux décisions

1   Possibilité de développement, mais pas de participation aux décisions

0   Tâches variées, participation aux décisions, possibilités d’utiliser et de développer ses
    compétences




K   Information et communication

3   Les employés ne sont pas informés du contexte de l’entreprise, ni de la vision de la
    direction

2   Informations ponctuelles seulement

1   Informés et rencontrés sur le contexte de la vision

0   Les employés sont informés, rencontrés et consultés par la direction sur le contexte
    de l’entreprise et la vision de la direction




                                                                                               12
            L’importance de remplir un
           rapport d’accident de travail.

Un accident de travail est un évènement imprévu et soudain.

Voici quelques exemples : Vous vous étirez pour prendre quelque chose en
hauteur - le patient que vous manipulez bouge pendant la manœuvre - le
plancher est mouillé et vous glissez - vous êtes frappé par un patient
agressif etc…



- Remplir le rapport d’accident de travail, le plus vite possible et ce
même s’il n’y a pas d’arrêt de travail.

- Aviser le bureau syndical au 418-842-2777 ou au poste 7927.



Toutes les informations contenues dans les rapports d’accidents nous
permettent de tenir des statistiques afin de pouvoir le plus possible
prévenir les accidents de travail et réussir à éliminer les dangers à la
source.




                      Votre comité en prévention SST


                                                                           13
      Négocier les conditions de travail, une question de respect !!




La CSN, ce sont plus de 300 000 travailleuses et travailleurs répartis dans 1700
syndicats œuvrant dans 4394 lieux de travail. À la CSN, chaque syndicat détient son
certificat d’accréditation et il est maître de sa vie syndicale. Cela signifie entre
autres que chacun d'entre eux contrôle la négociation de sa convention collective et
détermine les moyens à mettre en œuvre pour atteindre ses objectifs de négociation.
Ce sont les syndiqué-es, réunis en assemblée générale, qui décident des orientations à
prendre en matière de négociation et d’actions syndicales.

De plus, dans un même secteur d’activité, les syndicats peuvent décider de
coordonner leurs négociations et ainsi harmoniser les demandes qu’ils déposeront aux
employeurs. Dans le secteur public, des mécanismes spécifiques de coordination des
négociations existent depuis très longtemps. D’autres groupes à la CSN choisissent
aussi de structurer ainsi leurs négociations, tels le secteur hôtelier, celui de
l’alimentation ou encore celui des centres de la petite enfance.

Dans une organisation comme la CSN, ce sont plusieurs syndicats qui, chaque année,
doivent renouveler leur convention collective. Pour la très grande majorité de ceux-ci,
leur négociation se conclura sans avoir à exercer de moyens de pression. Un syndicat
qui doit utiliser des moyens de pression pour mener à bien sa négociation recevra un
appui indéfectible de la CSN.

Ps : pris sur le site de la CSN...




                                                                                     14
             Vive le capitalisme à tout vent !

Un petit mot sur la fermeture de l’usine White Birch !
C’est plus de 600 emplois qui disparaissent et plus de 2500 emplois indirects
qui sont touchés. Pourquoi ? Selon certaines versions, en raison de la baisse de l’utilisation du papier
suite à l’ampleur des réseaux sociaux et à l’explosion des médias électroniques. S’ajoutant également un
fond de pension déficitaire de $300 millions. C’est la version la plus connue et la plus répandue. Donc à
première vue, nous pourrions penser que la fermeture était inévitable.

Mais selon d’autres sources il en va tout autrement !!!
Le propriétaire M. Brant (un multimillionnaire américain) ne veut tout simplement pas payer le fond de
pension à ses employés comme l’exige pourtant la Loi sur les régimes de retraite. Les employés qui ont
travaillé ou qui travaillent encore dans l’entreprise ont pourtant bien payé leur part à chacune de leur
paie eux ?

Donc, M. Brant vend son papier $400.00 la tonne alors que le prix réel devrait être $800.00 la tonne
pour ainsi assurer la rentabilité de l’entreprise. Il vend donc son papier à perte. À qui le vend-il ?? à son
fils qui lui, le revend avec profit $800.00 la tonne. De ce fait, la Daishowa oups la White Birch
maintenant se retrouve avec des difficultés financières. Mais il n’est pas illégal de vouloir aider son fils
Mister Brant !!

Comme les déficits s’accumulent il se place donc sous la protection de nos lois qui permettent à des
entrepreneurs de tenter de s’en sortir. Soit en restructurant la compagnie, soit en réorganisant sa
gestion. Dans ce cas-ci, il n’a qu’à revendre son papier au prix du marché pour retrouver l’équilibre
financier, mais M. Brant préfère une autre option, celle de vendre à perte !! Donc il vend sa compagnie à
un trust américain le Black Diamond, compagnie ayant comme activité d’acheter à prix modiques des
compagnies en faillite et de les revendre avec des gains substantiels.

Alors ainsi M Brant se sort d’une situation financière difficile et n’a donc plus à respecter le régime de
retraite des employés. Car en vendant, il se départit de ces obligations envers ses employés. Sa faillite
fait donc en sorte que les travailleurs sont floués de leur retraite. Mais j’oubliais de vous dire que le
principal actionnaire du consortium Black Diamond n’est nul autre que Mister Peter Brant, le
propriétaire de la White Birch, tient donc ??? Il fait donc d’une pierre deux coups.

Qui a dit que la libre entreprise est quelques fois un cancer qui tue ? Ici c’est encore les petits qui
paient et les gros qui empochent.
Vous nous direz que nous sommes biaisés, nous qui défendons les intérêts des travailleuses et des
travailleurs. Mais est-ce que la presse elle, qui appartient en bonne partie à PKP, n’a pas intérêt à nous
présenter qu’une seule version ? Maintenant que vous en savez un peu plus sur ce conflit, j’espère que
vous aurez de bonnes pensées pour ces travailleuses et travailleurs qui perdent leur emploi à la veille
des fêtes. J’espère que vous ne serez pas comme certains qui disent que les syndicats aurait dû faire
des concessions.
En terminant voici encore une autre petite info. qui n’a jamais circulée : en 2005 le syndicat (lire les
employés) de la White Birch a accepté une coupure de 300 postes et une diminution de salaire de 17%
pour renflouer le fond de pension. Qu’est-il arrivé de ces concessions qui ont été faites ?? où est allé le
17% ?? Je risque une réponse, dans les poches de Mister Brant peut être ?

À tous ceux qui ont des proches qui travaillaient ou qui ont travaillé à la White Birch, nous
leur souhaitons bon courage et nous leur disons que nous sommes solidaires à leur lutte.

                                                                                                          15
       Pour nos membres disparus au cours de

        cette année, nous tenons à offrir aux

         parents, amis, et collègues de travail


    Nos sincères condoléances!

            Bien que les fleurs se fanent,

   meurent et disparaissent, leur précieux parfum

 demeure toujours. Tout comme ces fleurs éclatantes,

    ceux que nous aimons ne meurent jamais, ils

   demeurent avec nous à jamais, empreints dans

               nos souvenirs précieux.



Nous n’oublierons jamais ceux qui viennent de nous
quitter. En gardant leur souvenir dans notre cœur, ils
              seront toujours avec nous.



                    Votre exécutif



                                                    16
                Composition de l’exécutif et infos. générales


   Président                                       Gilles Lamontagne
   Trésorière                                      Élizabeth Duchesne
   Secrétaire                                      Linda Naud
   VP responsable au règlement des litiges         Jocelyn Gauvin
   2e vice-président                               Richard Boissinot
   3e vice-présidente                              Josée De Varennes
   4e vice-présidente                              Diane Coallier
   5e vice-présidente                              Julie Cantin
   6e vice-présidente                              Josée Martel (mandat 1 an)
____________________________________________________________



Page web :

Nous avons un site internet : http://www.sttqn-csn.ca/

Vous y trouverez toutes les informations pertinentes telles que les conventions
collectives, journaux, les procès-verbaux, etc… Nous avons aussi une adresse internet
pour vos questionnements : sttqn@hotmail.com



____________________________________________________________




Correspondance :

Vous voulez vous tenir au courant de ce qui passe syndicalement? Je vous incite à nous
contacter pour nous donner votre adresse email. Vous ferez alors parti de notre groupe
d’envoi. De cette façon, vous serez au courant de ce qui se passe à votre exécutif. Vous
pourrez recevoir les convocations à vos assemblées, les tracts d’information, les détails
sur votre party annuel etc… Vous pouvez m’écrire sur juliecantin@live.ca ou me
téléphoner au 418-842-2777. Si vous tombez sur le répondeur, vous pouvez laisser votre
nom ainsi que votre adresse email.




                                                                                            17
                 Panier de Noël




La compassion et la générosité trouvent tout leur sens à l’approche du temps des
fêtes. Année après année, les gens dans le besoin sont de plus en plus nombreux.

Malheureusement, dans l’effervescence du travail et de toutes les activités du
quotidien, nous avons peu de temps pour penser aux autres. La période de noël est un
moment privilégié pour le faire.

Pour la dix-huitième (18e) année, nous organisions la confection de
paniers de noël que nous sommes fiers d’avoir distribués à 14 familles
dans le besoin encore cette année.

Merci à tous de votre générosité!




                                                                   Richard Boissinot
                               Le panier de noël des employés(es) du CH St-Augustin

                                                                                   18
VOTRE EXECUTIF EST HEUREUX DE VOUS
SOUHAITER DE TRES JOYEUSES FÊTES ET
      UNE BONNE ANNÉE 2012 !!




                                      19

								
To top