M�THODE DE L'EXPLICATION D'UN TEXTE PHILOSOPHIQUE by ZP3Yt2e7

VIEWS: 2 PAGES: 5

									          MÉTHODE POUR L'EXPLICATION D'UN TEXTE
                     PHILOSOPHIQUE
                              (SUJET 3 DU BACCALAURÉAT).



I/ OBJECTIFS ET PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L'EXERCICE

La consigne est : « Expliquer le texte suivant :[Texte, auteur et titre] . La connaissance de la
doctrine de l’auteur n’est pas requise. Il faut et il suffit que l’explication rende compte, par la
compréhension précise du texte, du problème dont il est question. »

Cette consigne vous demande :

• d’analyser et expliquer le texte :
      - de dégager le problème dont traite le texte et la façon particulière que l'auteur a de le poser.
      - de montrer la solution qu'il y apporte (Thèse),
      - d'analyser l'appareil des raisons (argumentation) par lequel il est parvenu à cette solution.

• d'engager une réflexion critique :
      - de mettre en évidence le caractère problématique et l'enjeu de cette solution.


QUELQUES ERREURS A ÉVITER
L'étude ordonnée de texte en philosophie est un exercice spécifique et nouveau pour celui qui
aborde la philosophie. Mettons tout de suite en place quelques garde-fous et disons ce que vous ne
devez pas faire:

- L'étude ordonnée de texte en philosophie ne s'apparente en aucune manière ni au premier, ni au
deuxième sujet de l'épreuve anticipée de français au bac. Vous n'avez pas notamment à vous
intéresser aux procédés de formulation de la pensée ("L'auteur emploie tel mot ou telle
formule ou tel procédé pour marquer que..."). L'analyse philosophique s'intéresse à la pensée
elle-même et à sa progression logique.

- Elle ne s'apparente pas davantage au sujet de Sciences Économiques et Sociales où on vous
demande une dissertation qui s'appuie sur l'analyse de documents. Attention donc de ne pas
"oublier" le texte et le prendre pour prétexte à faire une dissertation personnelle sur le même
thème en l'utilisant plus ou moins. C'est du texte qu'il faut s'occuper du début à la fin dans votre
devoir.

- Vous n'avez pas non plus à décrire ou raconter le texte ("L'auteur dit que ... puis il dit
que...ensuite il dit que ..."). C'est ce qu'on appelle de la paraphrase - répéter le texte en utilisant
d'autres mots . Elle est toujours lourdement sanctionnée.

Une autre façon de se borner à décrire le texte consiste à présenter le plan du texte ("On peut
distinguer dans le texte trois parties. De tel endroit à tel endroit, l'auteur dit que.... etc." ) ou
encore à le citer par tronçons successifs, pour ensuite le paraphraser.

Tous ces procédés laissent échapper l'essentiel : la démarche logique par laquelle l'auteur pose et
résout un problème.
                                                      1
II/ PRÉPARATION DU DEVOIR


A) ANALYSE DE L’ORGANISATION LOGIQUE DU TEXTE
il s'agit de décrire la logique du texte et de mettre à jour son sens.

1°- Lisez le texte deux ou trois fois. Cherchez dans le dictionnaire le sens des mots que vous ne
comprenez pas.

2°- Émettez une hypothèse de lecture du texte.
     Ne regardez plus le texte mais réfléchissez et posez vous les questions suivantes:

     1 ) De quoi parle ce texte (quel est son thème) ?
     Un texte peut parler de beaucoup de choses. Il faut trouver le thème principal dont il est
     traité tout au long du texte. On a, pour le trouver, souvent intérêt à chercher le terme qui non
     seulement est utilisé le plus souvent dans le texte mais qui, de plus, revient dans la plupart
     des paragraphes du texte.

     2) Qu'est-ce qu'il en dit (quelle est sa thèse)?

     3) A quelle question cette thèse répond ?
     Il est rare qu'un texte indique la question dont il traite. Cela tient à ce qu'on vous donne
     habituellement à lire un court passage d'une oeuvre philosophique et que vous ne savez pas
     ce qui précède. C'est à vous, à partir de la réponse, de trouver la question à laquelle elle
     répond.

     4) Quels sont les arguments principaux qui établissent cette thèse?

3°- Vérifiez que cette hypothèse est exacte
     1) Vérifiez d'abord qu'elle est cohérente: ce que vous dites être la réponse, répond-il
     vraiment à ce que vous dites être la question? Ce que vous dites être un argument tend-il
     vraiment à prouver ce que vous dites être la thèse?

     2) Vérifiez ensuite que votre hypothèse "colle" au texte. Pour cela relisez-le. Et, cette fois:

      Encadrez les mots, formules et signes de liaison (connecteurs logiques) en deux couleurs
       suivant qu'ils marquent une articulation principale ou une articulation secondaire.
      Soulignez les concepts-clés (les mots-clés).
      Marquez en marge la fonction des différentes parties du texte: formulation du
       problème, argument, présentation d'un exemple illustrant la thèse (ou un argument),
       énoncé de la thèse, présentation d'une thèse qui va être réfutée, etc.).

     Votre hypothèse est bonne si toutes les affirmations du texte y trouve leur place dans
     une fonction bien précise.
     Si votre hypothèse s'avère inexacte parce qu'elle ne colle pas au texte, recommencez le
     travail en émettant une nouvelle hypothèse.


B) EXPLICATION DU TEXTE
il s'agit de comprendre le sens du texte en comprenant chacune de ses idées. Il faut justifier

                                                  2
la pensée de l'auteur. La difficulté ici consiste à éviter la paraphrase.

Pour comprendre la démarche de pensée de l'auteur, et pour en restituer la cohérence, vous serez
amené(e) :
      à définir tel concept (ou analyser tel emboîtement ou opposition de concepts) qu'il
        utilise.
      à développer (c'est-à-dire argumenter) telle opinion ou position philosophique qu'il
        évoque (soit pour la réfuter ou pour la faire sienne).



C/ REFLEXION CRITIQUE
Il s'agit ici d'engager une réflexion critique sur la problématique du texte (la façon dont
l’auteur pose le problème, la solution qu'il y apporte). Il ne s’agit donc plus de justifier le
texte, mais d’engager une discussion avec lui.
Il vous faut pour cela essayer de répondre à l'une ou l'autre (l'une et l'autre) des questions
suivantes, en mobilisant vos capacités de réflexion, votre culture générale et votre culture
philosophique. La (ou les) question(s) à se poser est (sont) très variable(s) d'un texte à l'autre (et
aussi, sans doute, d'un élève à l'autre).

1 - Questions mettant le texte en perspective:
      Quel est le présupposé ou la conception plus générale qu'il n'énonce pas mais qui sont
        requis pour rendre le texte compréhensible ? A quel contexte de pensée (présupposés
        philosophiques, scientifiques, culturels) est liée la façon dont l’auteur pose le problème
        dont traite ce texte ? Peut-on (faut-il ?), dans un autre contexte, ne pas se le poser ou le
        poser autrement ? Quels sont, dans ce dernier cas, les autres solutions (thèses) possibles ?

       D'autres réponses au problème dont traite ce texte (d’autres thèses, soutenues par
        d’autres auteurs) sont-elles possibles si on part de présupposés différents ou si on
        déplace le champ de la réflexion (du point de vue psychologique ou économique, par
        exemple, au point de vue moral ou métaphysique) ? Quel sont les enjeux des positions en
        présence ? Quelle position adopter ?


2 - Questions relatives à la portée du texte :
      Quelles sont les implications (conséquences dans divers domaines : métaphysique,
        moral, social ou politique, épistémologique ... ) de la position (thèse et arguments)
        adoptée par l'auteur ?
      Quels nouveaux problèmes soulève la thèse de l'auteur ? Comment les résoudre ?
      Quel est le rôle de ce qu'établit ce texte dans la pensée de l'auteur, dans l'histoire des
        idées et dans l'histoire tout court ?



III/ RÉDACTION DU DEVOIR

Il est recommandé d'adopter un disposition matérielle de la copie qui mette en évidence les étapes
de votre réflexion (deux lignes en blanc entre chaque partie du devoir et, à l'intérieur de chaque
partie, des paragraphes pour chaque moments de l'analyse).

A/ INTRODUCTION :


                                                  3
      - Indiquez le thème dont traite ce texte. Montrez que par rapport à ce thème un problème
      se pose auquel l'auteur va répondre. Formulez-le précisément à travers une phrase
      interrogative. (Ne vous contentez pas de recopier la thèse de l'auteur sous une forme
      interrogative. Vous devez énoncer un problème philosophique général.) La question, dans la
      formulation que vous lui donnerez, doit pouvoir constituer un sujet de dissertation possible.

      - Indiquez sa thèse (résumez la brièvement; citez éventuellement la phrase qui l'exprime).

      - Indiquez éventuellement le principe de son argumentation (mais ne résumez pas celle-ci
      et ne présenter pas non plus le plan du texte). Ce peut être, par exemple,
      l'approfondissement d'une notion, la réfutation d'une opinion dont l'auteur part pour établir
      sa propre position, l'analyse d'une réalité.

      - Formuler le problème autour duquel va s’établir votre réflexion critique. La
      formulation de ce problème passe souvent par une (ou des) question(s) adressée(s) au texte.

Note: Inutile de multiplier les préalables concernant l'oeuvre ou la vie de l'auteur. Une brève
information à cet égard est admissible mais dans la seule mesure où elle éclaire le texte.


B/ EXPLICATION-DISCUSSION

Il s'agit, non de paraphraser ou de découper le texte, mais de faire une présentation méthodique et
détaillée de la démarche de pensée par laquelle l'auteur établit sa thèse, c'est-à-dire de son
argumentation. Cette présentation doit mettre en valeur l'organisation logique des idées et leur
fonction par rapport au but du texte. Pour cela :

Reprendre le travail de préparation (analyse - explication - réflexion critique) en procédant
de la façon suivante pour chacune des étapes de l’argumentation :


   Délimiter la première étape du texte (citer la phrase qui la met en oeuvre).
   Énoncer son rôle logique.
   Reformuler son idée.
   Expliquer cette idée.
   La discuter (cette dernière opération ne doit pas nécessairement être répétée à chaque étape
    du texte mais elle prend toute son ampleur à l’endroit où le problème se situe dans le texte).
   Montrer comment cette première étape amène la suivante.

      Répéter ces opérations pour la deuxième étape. Revenir à la ligne à chaque nouvelle étape.


C/ CONCLUSION

Récapitulez les résultats de votre étude :
    - le problème dont traite ce texte,
    - la réponse qu'il y apporte,
    - la portée de cette thèse,
    - les difficultés et objections qu'elle soulève,
    - le point sur lequel le débat s’est établi,
    - votre position finale dans ce débat ainsi que votre principal argument.


                                                4
5

								
To top