Docstoc

introduction aux SGBD

Document Sample
introduction aux SGBD Powered By Docstoc
					                   S.G.B.D.1
         Introduction aux S.G.B.D
http://www.MofidInformatique.blogspot.com




                                            2013




                   U.S.A
[S.G.B.D.1                                                        2 février 2013


                                                                        CHAPITRE 1
                                                               Introduction aux SGBD
1. Introduction

Aujourd’hui, la disponibilité de systèmes de gestion de base de données fiables
permet aux organisations De toutes tailles de gérer des données efficacement
, de déployer des applications utilisant ces données et De les stocker.
Les bases de données sont actuellement au cœur du système d’information des
Entreprises.

2. Notion de base de données

Une base de données (Database en anglais) est un ensemble structuré de données
enregistrées dans un Serveur et accessible de façon sélective par plusieurs
utilisateurs.
Le concept de base de données est apparu vers 1960, face au nombre croissant
d'informations que les Entreprises devaient gérer et partager.
Chaque nouvelle application créait alors ses propres fichiers de Données et ses
propres programmes ; Le concept de base de données va à l'encontre de cette façon
de Procéder :
Il permet la centralisation, la coordination, l'intégration et la diffusion de l'information
archivée.
La base de données enregistre les faits ou événements qui surviennent dans la vie
d'un organisme, pour Les restituer à la demande :
Elle permet également de tirer des conclusions en rapprochant plusieurs faits
Élémentaires.

Les données peuvent être manipulées par plusieurs utilisateurs ayant des vues
différentes sur ces Données ("points de vue" différents).

La structure d’ensemble des données suit une définition rigoureuse appelée
SCHEMA (cette notion sera Traité prochainement).

Toute phase de réalisation d’une base de données est précédée d’une phase dite
phase de conception.
Cette dernière nécessite une analyse approfondie du monde réel ainsi que des
besoins des futurs Utilisateurs.
Parmi les méthodes de conception utilisées, nous pouvons citer : Merise et UML.

3. Notion de SGBD

Un SGBD (Système de Gestion de Base de Données) est un logiciel permettant
d’interagir avec une base De données.
De plus, le SGBD doit répondre aux besoins de toute l’entreprise et non plus d’une
Application particulière. Vous devez donc considérer le SGBD comme un ensemble
de logiciels de gestion, De contrôle d’accès aux données et aux programmes les
manipulant.

   2/4                          Zakaria.stitah@gmail.com
[S.G.B.D.1                                                   2 février 2013




De nos jours, plusieurs SGBD existent dans le marché, à savoir : MS-ACCESS,
Oracle, MS-SQL Server, MySQL, Sybase, O2,…

4. Objectifs d’un SGBD

Un SGBD permet plusieurs objectifs dont voici quelques unes :
  Décrire le schéma d’une base de données.
  Créer une base de données.
  Manipuler une base de données (insertion, modification ou suppression des
données).
  Consulter une base de données (sélection, tri, calcul).
  Définir des contraintes d’intégrité sur une base de données (contraintes de
domaines et Contraintes d’existence).
  Définir des protections d’accès (attribution de password et autorisations d’accès).
  Résoudre les problèmes d’accès multiples aux données.
  Prévoir des procédures de reprise en cas d’incident (ex. sauvegarde des
données).

5. Les contrôles sous SGBD

5.1 Intégrité :

Les données stockées dans une BD doivent respecter un certain nombre de
contraintes dites d’intégrité.
Un SGBD doit assurer que les contraintes d’intégrité sont respectées.



5.2 Concurrence :

En général plusieurs utilisateurs se partagent la même base de données. Plusieurs
transactions peuvent.
Donc s’exécuter en même temps. Un SGBD doit assurer que les éventuels conflits
entre ces transactions Ne mettent pas la base de données dans un état incohérent.

5.3 Sécurité :




   3/4                        Zakaria.stitah@gmail.com
[S.G.B.D.1                                                    2 février 2013

Après une panne, qu’elle soit d’origine logicielle ou matérielle, un SGBD doit être
capable de restaurer la base de données dans un état cohérent, le même ou le plus
proche de celui précédant la panne.

5.4 Confidentialité :

Un SGBD doit permettre d’interdire à certaines personnes de réaliser certaines
opérations sur une partie Ou sur toute la base de données.

6.1 Les administrateurs :

-- Administrateur système : Un administrateur système (appelé aussi root ou
administrator) est le responsable de la configuration du système d’exploitation et du
matériel qui accueillent le SGBD. Il attribue les ressources système à l’administrateur
du SGBD.
-- Administrateur du SGBD : Un administrateur du SGBD (ou sa : system
administrator) est responsable de l’installation, de l’attribution des droits aux
différents usagers, de la maintenance du SGBD…etc.
-- Administrateur de base de données : Un administrateur de base de données (ou
dba : data base administrator) est responsable d’une ou plusieurs bases de données.
Il est propriétaire de tous les privilèges au sein de ces bases de données,
et est responsable de la base de données, de sa création, de sa sécurité (droits
d’accès), de sa maintenance,…etc.
-- Administrateur des données : Un administrateur des données est le propriétaire
des données stockées dans la base. Il n’est forcement un informaticien mais un
fonctionnel du domaine concerné. Il est souhaitable qu'il ait participé à la conception
de la base de données. Particulièrement à la cohérence et au codage des tables de
référence et dispose, à Il veille tout ce titre de privilèges particuliers.

Exercice : Il est le seul habilité à créer et codifier un nouveau grade, un nouveau
Service, un nouveau personnel, … dans la base de données.

6.2 Les utilisateurs informaticiens :

-- Programmeurs d’applications : Les programmeurs et concepteurs d'application
conçoivent les traitements en connaissant tout ou partie de la base de données, et
utilisent des langages hôtes (Ex. Visual Basic, C++, PHP…) ou des outils du SGBD
pour accéder aux bases de données.

-- Utilisateurs occasionnels : Les utilisateurs occasionnels se servent plus
particulièrement du Langage de requête (ex. SQL) pour effectuer des opérations de
consultation et / ou de mises à jour Ponctuelles, en dehors de tout environnement
applicatif.




   4/4                         Zakaria.stitah@gmail.com
[S.G.B.D.1                                                    2 février 2013

6.3 Les utilisateurs non informaticiens :

Tout SGBD se base sur un modèle de données. Un modèle de données est un
moyen pour décrire (représenter) la forme logique des données.
Parmi les modèles de représentation des données on cite :
- Fichiers plats : accès séquentiel (1ère génération)
- Modèle hiérarchique : modèle en arborescence (1ère génération)
- Modèle réseau : extension du modèle hiérarchique (1ère génération)
- Modèle relationnel : modèle en tables ou relations (2ème génération).
- Modèle orienté objet : modèle fondé sur les objets (3ème génération).
- Modèle objet/relationnel : modèle utilisant des objets et des relations (3ème
génération).
Le modèle relationnel (SGBDR) est le modèle le plus répandu aujourd’hui. Il lève
toutes les contraintes du Modèle hiérarchique et du modèle réseau.
Ce modèle sera traité en particulier dans le chapitre suivant.




                                                             Chapitre suivant :


                             Chapitre 2 : Modèle relationnel et algèbre relationnelle




  5/4                         Zakaria.stitah@gmail.com

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Stats:
views:11
posted:2/4/2013
language:
pages:5
Description: introduction aux SGBD