10.LES BROLURES by medramorabat

VIEWS: 11 PAGES: 5

Cours d'urgences-r�a 5�me ann�e 2011-12

More Info
									Urgences-réanimation


                                      LES BRÛLURES

Objectifs pédagogiques :
    Connaître les caractéristiques cliniques des brûlures et leur retentissement général
    Savoir évaluer la gravité d’une brûlure
    Connaître les critères d’hospitalisation
    Savoir mettre en condition un brûlé
    Savoir conduire une réanimation hydro- éléctrolytique des 48 premières heures
    Connaître les thérapeutiques associées et savoir les prescrire

Les principales causes de brûlures
    Brûlure par le soleil
C’est le « coup de soleil »
   •   Cette brûlure peut être grave suivant: l’étendue
   •   les zones atteintes : zones les + fragiles: visage, mains, pieds, organes génitaux

   •   la présence de cloques
   •   Vieillissement de la peau et augmentation du risque irréversible de cancer de la peau
       dans un délai de plusieurs années
    Brûlures thermiques :
Brûlures les plus fréquentes, après les brûlures solaires
Elles arrivent le plus souvent à la maison (cuisine, bricolage...)
    Brûlures chimiques :
Elles sont liées à la manipulation de produits chimiques
Elles sont surtout fréquentes dans le milieu professionnel
    Brûlure par le froid :
   •   Aussi dangereuse que la brûlure par le chaud
    Brûlure électrique : C’est l’électrisation:
-le courant électrique « entre » et « sort » en traversant une partie du corps
-La brûlure suit le trajet du courant électrique
-Elle peut détruire des organes traversés par ce courant
-Il est impossible d’établir rapidement le degré de gravité



                                                                                               94
Urgences-réanimation


La profondeur de la brûlure :
Elle détermine le « degré » de brûlure
1er ; 2ème et 3ème degrés




Les autres facteurs de gravité de la brûlure :
   •    La localisation
   •    La surface (étendue de la brûlure)
   •    L’âge du brûlé

Caractéristiques cliniques
 -Superficie (SCB) : règle des 9 de wallace
 -Profondeur :
        - Couche cornée de l’épiderme : simple érythème sans perte liquidienne

        - Brûlure superficielle :
                 Seul l’épiderme est atteint :
                 Douleur+++, phlyctènes
               Guérison en 15 à 21 jours

 - Brûlure intermédiaires :
       Épiderme et membrane basale
       Douleur moindre, phanères adhérents, vitro-pression +
       Cicatrisation en 3 semaines

                                                                                 95
Urgences-réanimation




 - Brûlures profondes :
       Épiderme et derme détruits
       Pas de douleur, couleur blanc nacré, rouge vif ou brun
       Absence d’élasticité, phanères non adhérents
          → nécessité de greffes cutanées

Scores de gravité
       SCB : gravité si > 5% nourrisson, >10% vieillard, > 20% adulte
   Critère d’admission en centre spécialisé
       SCB et profondeur : score UBS (unité de brûlure standard)
 Surface totale brûlée + 3fois surface brûlée au 3ème degré
 Brûlure grave > 50, très grave > 100 et gravissime si > 150
       Surface + âge = score de Baux :
  Mauvais pronostic si > 75
  Très mauvais pronostic si > 100( mortalité › 95%)
       SCB, âge, profondeur et présence de lésions d’inhalation :
       Lésion d’inhalation → mortalité.2
       Trois facteurs de gravité essentiels dans la brûlure :
          - Surface › 40
          - Age › 60 ans
          - Lésion d’inhalation
       Score de l’ABA (american burn association : siège, superficie, profondeur et age).

La conduite à tenir en cas de brûlure thermique
   •    Refroidir sous l’eau froide dans tous les cas
   •    Pas directement sur la plaie
   •    Au moins 5 minutes
    Brûlure simple du 1er degré:
   •    Si sa surface est inférieure à 10% de la surface corporelle
   •    Appliquer une couche épaisse de crème apaisante


                                                                                             96
Urgences-réanimation


   •   Renouveler toutes les 2 ou 3 heures
   •   Si la cloque se perce, il faut désinfecter et protéger comme une blessure simple
   •   Enlever les bijoux, sauf si ce geste risque d’abîmer la peau brûlée
    Les cas particuliers:
   •   Consulter même si la surface atteinte est inférieure à 10%
    Brûlure du 2ème degré :
   •   Si sa surface est inférieure à 3 cm X 3 cm protéger contre le risque d’infection:
       -Nettoyer
       -Désinfecter avec un antiseptique non coloré (pas d’alcool qui aggrave la blessure)
       -Protéger de compresses stériles
    En cas de « coup de soleil » :
   •   Pas de nouvelle exposition sans protection de la zone brûlée
   •   dans tous les cas :
       -surveiller : La température, Les maux de tête et douleurs , Les vomissements
    Toute autre brûlure doit faire l’objet d’une prise en charge médicale

En attendant les secours:
   •   Allonger la victime sur un drap propre, sans appui sur une région brûlée
   •   Couvrir la victime, sauf la zone brûlée
   •   Réconforter, parler, surveiller

La conduite à tenir en cas de brûlure chimique
   •   Se protéger (des gants et des lunettes)
   •   Éliminer le produit sans laisser couler l’eau sur les zones non atteintes
   •   Retirer les vêtements et les chaussures imbibés d’eau et de produit
   •   Faire alerter: appeler les secours

Traitement des brûlures thermiques
      Mise en condition :
   - Monitorage standard : SpO2, PA, scope
   - Cathéter veineux périphérique si SCB ‹ 30%
   - VVC si SCB › 30%, de préférence en zone saine


                                                                                             97
Urgences-réanimation


            La voie fémorale est la + adaptée
   - Oxygénation systématique au masque
   - Intubation trachéale et VA si SCB › 60%,       besoins analgésiques majeurs, détresse
respiratoire, lésions franches d’inhalation, troubles de la conscience, brûlures cervico-faciales
menaçantes
   - Sonde naso-gastrique, sonde urinaire

       Réanimation hydroelectrolytique :
   Solutés : Ringer lactate (soluté de référence) SS à 9 ‰
   Albumine si SCB › 30% et albuminémie ‹ 20g/l
   Volumes : lors du ramassage : 20ml/ kg
              H0 à H8 2ml/kg/p % SCB
               H8 à H24 : 1 ml/kg/ p% SCB
                H24 – H48 : 1ml/kg/p% SCB
  Objectif : diurèse entre 0,5 et 1 ml/kg/h

       Thérapeutiques associées :
  - Sédation – analgésie :
       Morphine IV à la SAP après titration ou SC
       Paracétamol
 - Héparine par voie veineuse : 500 U/kg/j avec contrôle du TCA
 - Antibiothérapie : pénicilline si plaie souillée,
       AP+IBL si fracture ouverte ou polytraumatisé
 - Vaccination antitétanique
  - Pansements : dès l’entrée puis chaque jour, après lavage aux Antiseptiques, mise à plat
des phlyctènes et rasage des poils




                                                                                               98

								
To top