Documents
Resources
Learning Center
Upload
Plans & pricing Sign in
Sign Out

belle m�re & belle fille

VIEWS: 35 PAGES: 2

belle m�re & belle fille

More Info
									      Spécial Revue UFA




                   Liens entre belle-mère                                                                                  Qui n’a pas entendu ou
                                                                                                                           formulé une phrase, un

                              et belle-fille                                                                               dicton à l’encontre des
                                                                                                                           belles-mères en général
                                                                                                   Anne Boutenel,
                                                                                                                           ou de sa propre belle-
                                                                                            SRVA, 1000 Lausanne 6          mère, phrases souvent
                                                                                                                           désagréables à l’en-
                                                                                                                           contre de celles-ci? De
                               Le mariage est une alliance, un            cas ou le jeune homme s’installe chez            telles paroles sont
                               contrat entre deux personnes, mais         ses beaux-parents). Epouser un agricul-
                               il ne faut pas perdre de vue qu’à l’ori-   teur, c’est entrer dans une famille; c’est
                                                                                                                           révélatrices de la com-
                           gine et jusqu’à il n’y a pas si longtemps      peut-être habiter dans la même maison            plexité des liens qui
                                                                          que ses beaux-parents ou en tout cas à
                                                                          proximité.
                                                                                                                           unissent les conjoints et
                                                                                                                           leurs belles-familles.
                                                                          L’arrivée du nouveau conjoint redéfi-
                                                                          nit les relations familiales Le maria-
                                                                          ge du fils et l’arrivée de la jeune femme
                                                                          bouleversent la dynamique familiale et
                                                                          peuvent être perçus par la famille com-
                                                                          me une menace pour l’ordre familial et
                                                                          patrimonial. Mais en même temps, la ve-
                                                                          nue d’une femme étrangère à la lignée
                                                                          familiale est une condition à sa survie et
                                                                          à sa postérité.
                                                                              Beau-père et belle-mère se posent
                                                                          beaucoup de questions au sujet de leur
                                                                          belle-fille: Va-t-elle respecter l’histoire de
                                                                          la famille, ses valeurs, ses normes, ses
                                                                          habitudes et savoir-faire? Saura-t-elle tra-
                                                                          vailler, faire fructifier le patrimoine, s’as-
                                                                          socier à la gestion de l’exploitation? Sau-
                                                                          ra-t-elle s’intégrer à notre famille?
         Illustration 1:   dans nos sociétés européennes, le ma-
                                                                              Reste l’éternelle question que chaque
  C’est tout d’abord       riage était avant tout un contrat passé
                                                                          parent se pose, celle de savoir si la nou-
    en regardant les       entre deux familles. On se mariait pour
                                                                          velle épouse ne va pas éloigner leur gar-
     adultes que les       faire la paix entre royaumes ou comtés,
                                                                          çon d’eux-mêmes et de leur projet et si
enfants entrent petit      pour se faire des alliés ou pour accroître
                                                                          elle va le rendre heureux.
      à petit dans le      ses possessions ou encore confirmer la
  monde du travail.        bonne réputation familiale. Les parents
                                                                          Un rôle difficile pour la belle-fille La
              (Photos:     paysans cherchaient pour le fils une fu-
                                                                          jeune épouse devra gagner la confiance
     agrarfoto.com)        ture épouse qui, soit possédait des
                                                                          de sa belle-famille pour ne pas rester ex-
                           terres ou de l’argent pour augmenter le
                                                                          clue et vivre une cohabitation difficile.
                           patrimoine familial, soit venait d’une
                                                                          Combien de paysannes ont souffert de
                           grande famille pour garantir de la main-
                                                                          n’avoir jamais pu faire partie de leur nou-
                           d’œuvre. Dans tous les cas, la jeune fem-
                                                                          velle famille, de ne jamais être considé-
                           me devait être issue d’une famille de
                                                                          rées «comme des leurs». Il n’est pas tou-
                           bonne réputation et être une solide tra-
                                                                          jours facile d’entrer dans une dynastie
                           vailleuse. Aujourd’hui, ce portrait idéal
                                                                          paysanne le plus souvent patriarcale.            Illustration 2:
                           n’a pas totalement disparu des qualités
                                                                          Dans la configuration belle-mère/belle-          Les jeunes paysannes
                           dont doit être dotée la future épouse qui,
                                                                          fille, l’arrivée d’une intruse perturbe la re-   sont souvent très motivées
                           dans la plupart des cas, viendra s’ins-
                                                                          lation mère/fils. Voilà que l’enfant choyé,      et cherchent le contact
                           taller au domaine familial (rares sont les
                                                                          protégé, nourri, aimé par sa mère, est           avec leur belle-mère.

4                                                                                                                                           Générations 12/04
                                                                                                                                                    Générations



aimé d’une autre femme qui va «prendre        fils ou du couple, cela ne signifie pas que
sa place» dans son cœur. Au sein des fa-      les parents sont prêts à «passer le flam-
milles paysannes, les choses se compli-       beau» et à laisser à leur fils et à leur bel-
quent, car la mère aime non seulement         le-fille le soin de mener leur vie familiale
son garçon, mais elle a été ou est en-        et de gérer l’entreprise agricole comme
core la gestionnaire de l’espace domes-       ils l’entendent.
tique, la femme du chef d’exploitation,            Partager un espace domestique
sa collaboratrice, sa partenaire ou la res-   et/ou professionnel avec sa belle-mère
ponsable d’une partie de la production.       n’est pas chose facile, car celle-ci y a
Si les parents sont encore propriétaires      passé une grande partie de sa vie. Dans
du domaine au moment du mariage, la           cet espace, elle a vécu avec son mari,
jeune femme doit peut-être, comme son         a forgé son cadre de vie, a élevé ses en-
mari, vivre pendant un certain temps          fants, a travaillé. De ces expériences, el-
sous l’autorité de ses beaux-parents, en      le s’est forgé des compétences et des
particulier de sa belle-mère. La famille      savoir-faire, qui, à ses yeux, apparais-
est le lieu de jeux de pouvoir entre les      sent comme les plus adéquats à son rô-
générations et cela d’autant plus s’ils       le de paysanne. Imaginer, puis voir que
préexistaient avant le mariage des nou-       l’on exécute des tâches autrement lui pa-
veaux conjoints. Lorsque la transmission      raît incongru.
est faite et que les responsabilités sont                                                     la maison de la belle-fille» ou encore «On        Illustration 3:
juridiquement établies dans les mains du      La proximité implique certaines rè-             ne regarde pas dans les casseroles»               Prendre le repas
                                              gles Ainsi, vivre à proximité de sa bel-        sont des dictons qui laissent entendre            ensemble n’est pas
                                              le-mère en y trouvant sa place, en y ac-        qu’il ne faut pas se mêler de la vie privée       seulement un acte
                                              quérant une certaine indépendance               de sa belle-fille, ni de la manière dont el-      idyllique. Cela peut
                                              exige beaucoup de négociation. Négo-            le s’occupe du ménage.                            également consti-
                                              ciation tout d’abord sur le partage de              De plus en plus de jeunes femmes qui          tuer une épreuve
                                              l’espace, «le chez moi et le chez toi». De      épousent des agriculteurs viennent d’un           pour les familles qui
                                              nos jours, il est admis que les parents         milieu familial non agricole. Leur vision         comptent plusieurs
                                              ne cohabitent plus dans le même loge-           de la famille était différente de ce              générations.
                                              ment que les nouveaux époux. Pourtant,          qu’elles découvrent. Certaines exer-
                                              ils restent à proximité et cela est bien ar-    çaient une profession avant leur maria-
                                              rangeant pour donner un coup de main,           ge et tiennent à continuer cette activité,
                                              garder les enfants. Dans certains cas,          attitude qui peut ne pas être comprise
                                              belle-mère et belle fille se rencontrent        par leur belle-mère.
                                              quotidiennement, partagent encore des
                                              espaces communs, tel le jardin. Pouvoir         Ne pas hésiter à faire des conces-
                                              respecter ce qui est espace commun et           sions Du simple acte quotidien, aux dé-
                                              espace privé de l’une et de l’autre et se       cisions importantes concernant l’entre-
                                              donner des règles de manières d’être            prise agricole, tout peut être sujet à
                                              dans ces espaces peut faciliter la coha-        malentendus, conflits entre belle-mère et
                                              bitation.                                       belle-fille. Il est difficile de perdre sa pla-
                                                   Négociation ensuite pour acquérir de       ce et son statut et de les remettre à une
                                              l’indépendance dans la manière de vivre,        autre femme plus jeune, qui risque de
                                              d’éduquer les enfants, de faire à manger,       bouleverser des modes de vivre, des
                                              de faire le ménage, tout ce qui faisait la      manières d’être et de faire établis depuis
                                              réputation d’une mère de famille et qui         des années. Savoir lâcher prise, laisser
                                              est actuellement de moins en moins le           sa belle-fille se construire un projet de
                                              cas. Une belle-mère a envie de trans-           vie original et personnel à partir de ce
                                              mettre à sa belle-fille ses savoir-faire et     qui a été construit jusqu’à présent, voilà
                                              ses savoir-être dans ce qui, traditionnel-      un beau cadeau! En échange, com-
                                              lement, fondait son rôle et son identité        prendre les raisons de l’attitude de sa
                                              de femme, à savoir la gestion de l’espa-        belle-mère, s’autoriser à négocier avec
                                              ce domestique. Les conflits peuvent ve-         elle, avec, bien sûr l’appui de son mari,
                                              nir d’un désaccord entre deux visions de        permet de calmer les tensions et de fai-
                                              la définition du rôle de la femme, de ce        re que chacune trouve sa place et ses
                                              que la paysanne «doit» faire. «Il ne faut       occupations à l’intérieur ou à l’extérieur
                                              pas que la belle-mère voie la fumée de          de l’univers de l’exploitation familiale. I

Générations 12/04                                                                                                                                                  5

								
To top