Bac �conomie et gestion_R�sum� by da.li000

VIEWS: 29 PAGES: 4

									                                                                                   Professeur : M. Yahyaoui Lotfi
                                                                                                                Il est fort important pour toute entreprise de contrôler ses stocks à travers l’étude de leur évolution ainsi
                                                                                                                qu’à travers le calcul de la durée du stockage et du coefficient de rotation des stocks pour voir comment
                              Résumé du cours et formules                                                       ces stocks sont gérés.
                                                                                                                 La détermination de la part du stock dans l’actif
                                                                                                                On tire la valeur des stocks à partir du bilan
La gestion de l’approvisionnement
                                                                                                                                                                              Stocks bruts
                                                                                                                                            Part des stocks dans l’actif =
1- Les méthodes d’évaluation des stocks
On évalue les entrées à leurs coûts d’achats (= prix d’achat + frais sur achats) et on évalue les sorties
                                                                                                                                                                             Total des actifs
par l’une des méthodes suivantes :
- La méthode du CMUP (fin de période ou après chaque entrée)                                                    Ce ratio se calcule à partir du bilan, il permet d’évaluer et de mesurer la part de stocks dans le
- La méthode FIFO                                                                                               patrimoine de l’entreprise
- La méthode LIFO                                                                                                L’entreprise peut faire des comparaisons de cette part dans le temps (exemple entre N-2, N-1 et N)
                                                                                                                 L’entreprise peut faire des comparaisons de cette part avec ses concurrents
 La détermination du CMUP fin de période
                                                                                                                 La détermination du coefficient de rotation et de la durée du stockage
                                                                                                                Ces deux ratios donnent une idée sur la façon o la manière dont les stocks sont gérés. Ils peuvent être
                                             SI + achats ( en valeur)                                           calculés pour les marchandises achetés (cas d’une entreprise commerciale) ou pour les matières
                                  CMUP =                                                                        premières consommées ou les produits finis fabriqués (cas d’une entreprise industrielle).
                                            SI + achats ( en quantité)                                          La base du calcul de ces deux ratios est le stock moyen, en effet :

 La détermination de l’état du stock : le cas général
                                                                                                                                                                             SI + SF
                                                                                                                                                     Stock moyen (SM) =
                                                                                                                                                                                 2
                                          SF = SI + entrées - sorties
                                                                                                                                                                                 A
                                                                                                                   Donc               Coefficient de rotation des stocks (r) =
 Prenant le cas d’une entreprise commerciale                                                                                                                            SM
        Achat de                               Stockage                             Vente de                                                         Période de référence 360 j                12 mois
                                                                                                                     Et       Durée du stockage =                                =         =
      marchandises                                                                 marchandises                                                                  r                    r           r
                                                                                                                Avec A : coût d’achat des marchandises vendues, coût de production des produits vendues ou coût
                        SF = SI + achats de marchandises - ventes de marchandises                               d’achat des matières premières consommées.

 Prenant le cas d’une entreprise industrielle                                                                  3- La gestion prévisionnelle des stocks
                                                                                                                La gestion prévisionnelle des stocks intéresse aussi bien les produits fabriqués que les produits achetés
 Achat de matières             Stockage          Production             Stockage            Vente de            (marchandises, matières premières,…).
    premières                                                                             produits finis         La détermination de la quantité à acheter
                                                                                                                Pour déterminer le nombre optimal de commandes (N*) on utilise la formule de Wilson.
                                                                                                                Tel que :
* pour les matières premières :
                                          SF = SI + entrées - sorties
                                                                                                                                                               Cxi                   Q
                                                                                                                                                     N* =                 ; q* =
* pour les produits finis :
                                                                                                                                                                2p                   N*
                                   SF = SI + production - ventes des PF                                         Avec
                                                                                                                C = Q x cu : la valeur de la consommation de l’entreprise dans la période donnée
2- L’analyse de l’évolution du stock                                                                            i : le taux de possession de la période pour 1 D de stocks
                                                                                                                p : le coût de passation d’une commande
                                                                                                                Q : la quantité totale consommée dans la même période
                                                                                                                q* : le lot économique ou la quantité optimale à commander

                                                                                                            1
                                                                                  Professeur : M. Yahyaoui Lotfi
cu : le coût unitaire                                                                                             - élaboration du tableau des résultats analytiques
                                                                                                                  - détermination des taux de rentabilité par produit :
 La détermination de la date de passation de la commande
                                                                                                                                                                   Résultat unitaire
                                      12                                                                                                    Taux de marge =                                 x 100
Les livraisons auront lieu tous les        mois                                                                                                                 prix de vente unitaire
                                      N
 La méthode graphique : pour N* : coût total de possession = coût de passation
                                                                                                                  2- Les coûts partiels
                                        Cxi
                                              = pxN                                                               A travers une analyse différentielle on répartit les charges de l’entreprise en charges variables et
                                        2N                                                                        charges fixes.
La gestion de La production                                                                                       - Exemples de charges variables : achat des matières premières, MOD, matières consommables,
                                                                                                                  fournitures diverses, heures machines par atelier ou section, frais de livraison,…
L’entreprise doit maîtriser ses coûts ou encore les baisser pour faire augmenter ses bénéfices (ses                Ces charges varient avec la variation de la quantité produite
marges)                                                                                                           - Exemples de charges fixes : frais administratifs, loyers des locaux, assurance, frais de publicité,
                                                                                                                  dotations aux amortissements…
1- Les coûts complets                                                                                              Ces charges sont fixes quelque soit la quantité produite
                                                                                                                   La détermination du chiffre d’affaire (CA) :
La méthode des coûts complets permet d’imputer toutes les charges incorporables (directes et                                                    CA = quantité vendue x prix de vente unitaire
indirectes) entre les différents produits de l’entreprise.                                                         La détermination de la marge sur coût variable (MCV) :
                                                                                                                                                         MCV = CA – coût variable total
                                                                                                                   La détermination de la marge sur coût variable unitaire (Mcvu) :
    Charges directes                              Affectation directe                                                                        Mcvu = prix de vente unitaire – coût variable unitaire
                                                                                              Coûts des
                                                                                                                                                                       ou
                                                                                               produits
                                                                                                                                                         Mcvu = MCV / quantité vendue
                                                                                                                   La détermination du résultat d’exploitation :
   Charges indirectes                    Répartition             Imputation
                                                                                                                                                 Résultat d’exploitation = MCV – Coûts fixes
                                        Tableau des                                                                La détermination du taux de marge sur coût variable (TMCV) :
                                          charges                                                                                                              TMCV = MCV / CA
                                                                                                                   La détermination du seuil de rentabilité (SR) :
                                         indirectes
                                                                                                                                                                            CF
                                                                                                                                                          SR en valeur =
- Exemples de charges directes : achat des matières premières, MOD, matières consommables,                                                                                 TMCV
fournitures diverses, heures machines par atelier ou section,…
- Exemples de charges indirectes : électricité, énergie, eau, secrétariat, administration, transport, frais                                                           SR (V)         CF
                                                                                                                                                   SR en quantité =             =
d’assurance,…
                                                                                                                                                                          PVU       Mcvu
                                                                                                                                                 Marge de sécurité (MS) = CA – SR en valeur
* Les étapes de calcul des coûts complets sont :
- détermination des prestations croisées entre deux sections (exemple transport et administration) à
l’aide d’un système de 2 équations à 2 inconnus.                                                                                                         SR en valeur x nombre de mois d'activité
- élaboration du tableau des charges indirectes et détermination des coûts des unités d’œuvre :                   Et            Point mort (en mois) =
                                                                                                                                                                           CA annuel
                                        Totaux après répartition secondaire du centre                              Plusieurs cas sont possibles au niveau de la détermination du point mort : l’entreprise a travaillé toute
           Coût de l’unité d’oeuvre =
                                                                                                                  l’année, l’entreprise a fermé ses portes pour des congés annuels…
                                              Nombre d'unités d'oeuvre du centre
                                                                                                                  3- Le plein-emploi et la sous-traitance
- élaboration du tableau des coûts d’achats des matières premières et des CMUP                                    Le gestionnaire de la production a un objectif en terme de profit (Z) à réaliser et il doit tenir compte de
- élaboration du tableau des coûts de production des produits finis et des CMUP                                   plusieurs contraintes. D’une part, il doit tenir compte de son potentiel technique et humain et d’autre part,
- élaboration du tableau des coûts de revient des produits vendus                                                 il doit respecter les délais clients et fournisseurs.

                                                                                                              2
                                                                                      Professeur : M. Yahyaoui Lotfi
L’entreprise a un objectif en terme de profit a réaliser                                                            Cp : Coût unitaire préétabli
 La détermination de la fonction objectif Z :
       Z = marge bénéficiaire 1 x quantité optimale 1 + marge bénéficiaire 2 x quantité optimale 2                 4-2-1 L’analyse de l’écart global
On détermine donc les quantités optimales soit en appliquant la solution algébrique (à l’aide d’un                 L’analyse de l’écart global nécessite le calcul du coût préétabli de la production réelle. Ce coût
système de 2 équations à 2 inconnus) soit en appliquant la solution graphique.                                     s’obtient par la formule suivante :
 La sous-traitance :                                                                                                 Coût préétabli de la production réelle = Coût préétabli unitaire x Production réelle
Le choix entre produire ou sous-traiter
 Comparaison du coût de revient si l’entreprise produit lui seule et le coût de revient si elle sous-traite
sa production.
                                                                                                                   Analyse de l’écart global sur charges directes
                                                                                                                   Pour toute charge directe (matières premières ou main d’œuvre directe) l’écart global se détermine
                                                                                                                   selon le schéma d’ensemble suivant :
                                                                                                                                                           Schéma d’ensemble
                                                                                                                                                                Écart global
                                                                                                                                  Coût réel de la production réelle – Coût préétabli de la production réelle
                                                                                                                                                            (Qr x Cr) – (Cp x Qp)
                                                                                                                                    Écart sur coût                            Écart sur quantité
                                                                                                                                   = (Cr – Cp) x Qr                            = (Qr – Qp) x Cp


4- L’analyse des écarts
4-1 Définition et signification des écarts
Définition d’un écart
L’écart se définit comme la différence entre une donnée constatée (réalisation) et une donnée de
référence (préétabli).
        En effet, et d’une manière générale pour tout élément de coût :                                            Écarts sur matières premières
                                                                                                                   Le coût des matières premières est obtenu en multipliant la quantité par le prix unitaire. Ainsi l’écart sur
                                        Écart = Coût constaté (réel) – Coût préétabli                              matière première peut être donc provenir
                                                                                                                            D’une variation des quantités (Écart sur quantité de matière première consommée)
La signification des écarts                                                                                                 D’une variation des coûts unitaire (Écart sur coût des matières)
                Ecart > 0  Coût réel > Coût préétabli : L’écart est défavorable car l’entreprise                        On a donc :
                 a supporté un coût supérieur à celui prévu.
                Ecart < 0  Coût réel < Coût préétabli : L’écart est favorable car l’entreprise a                                                    Écart sur matière = Écart sur Quantité + Écart sur Coût
                 supporté un coût inférieur à celui prévu.
                                                                                                                                                                            = Cp (Qr – Qp) + Qr (Cr - Cp)
                Ecart = 0  Coût réel = Coût préétabli : L’écart est nul. Il est favorable car les
                 prévisions de l’entreprise sont exactes.
                                                                                                                   Écarts sur main d’œuvre directe
4-2 Le calcul et l’analyse des écarts globaux : production réelle = production prévue                              Le coût de la main d’œuvre directe résulte du produit d’un nombre d’heures de travail par le taux horaire.
Le calcul de l’écart global                                                                                        Ainsi l’écart sur main d’œuvre directe peut provenir soit :
L’écart global se définit comme la différence entre le coût réel de la production réelle et le coût                          D’une variation du nombre des heures de travail (Écart sur temps ou quantité)
préétabli de la production préétablie.                                                                                       D’une variation du taux horaire (Écart sur salaire ou coût)
                                                                                                                            On a donc :
          Écart global = Coût réel de la production réelle – Coût préétabli de la production préétablie
                       = (Qr x Cr) – (Qp x Cp)
                                                                                                                                                        Écart sur M.O.D = Écart sur Temps + Écart sur Salaire
                                                                                                                                                                            = Cp (Tr – Tp) + Tr (Cr - Cp)
Avec :                               Écart total = (Qr x Cr) – (Cp x Qp)
 Qr : Quantité réelle                                                                                             Avec
 Qp : Quantité préétablie                                                                                          Cp : Taux horaire préétabli
 Cr : Coût unitaire réel                                                                                           Cr : Taux horaire réel

                                                                                                               3
                                                                                  Professeur : M. Yahyaoui Lotfi
 Tr : Temps réel
 Tp : Temps préétabli adapté à la production réelle

Analyse de l’écart global sur charges indirectes

Ecart global sur charges indirectes = montant des charges indirectes relatives à la production réelle -
montant des charges indirectes relatives à la production préétablie

5- Lot économique
Par analogie aux approvisionnements, on peut appliquer la méthode de Wilson en déterminant le
nombre de lots économiques à fabriquer annuellement et la quantité par lot économique.
Soit Q : la quantité à produire annuellement : on suppose qu’on connaît avec certitude cette production
annuelle.
SM = Q/2N
N* : le nombre de lots fabriqués annuellement.
CL : coût du lancement par lot (établissement des documents, temps mis en route, réglage,
approvisionnement...)
                                      Q x cu
a- le stock moyen en valeur SM(V) =
                                          2N

b- le coût de lancement = CL x N

                             Q x cu x i
c- le coût de possession =                = SM(V) x i
                                2N
 Le coût global par lot = coût de lancement + coût de possession
d- Détermination du nombre de lot économique par la formule de Wilson :

        Q x cu x i
N* =
             2CL
e- Détermination de la quantité économique à fabriquer par lot (q*) : q* = Q/N*
f- Les inconvénients d’avoir un stock de produit fini égal à zéro
- Rupture de stock
- Retards de livraison
- Perte de clients




                                                                                                          4

								
To top