DPSemaine Internationale by fredoche25

VIEWS: 16 PAGES: 36

									              Semaine thématique

«!Marseille Métropole Internationale!»

        du 31 mai au 7 juin 2010




                 Déjeuner de presse
 Lundi 31 mai 2010, 12h30, Silo d"Arenc, Marseille 13002
I.     La Semaine thématique «!Marseille
       Métropole Internationale »

II.    L"Echange utile, outil d"attractivité
       et de retombées économiques

III.   L"Echange   de savoirs et de
       compétences

IV.    L"Echange              culturel,
       l"enrichissement par l"autre

V.     L"Echange diplomatique

VI.    L"Echange, facteur d"éducation

VII.   Marseille à l"heure des grands
       rendez-vous internationaux

VIII. Marseille en chiffres

IX.    Contacts
I. La Semaine thématique «!Marseille Métropole
Internationale »

La Ville de Marseille place la semaine du 31 mai au 7 juin 2010 sous le signe des
Relations Internationales.

Lancement du 6ème Forum Mondial de l!Eau 2012 à Marseille, inauguration de l!opération
mondiale «"Cool Globes Marseille 2010"», événement urbain plaçant l!art au service de
l!environnement, vernissage de l!exposition internationale «"6 milliards d!Autres"» de Yann
ARTHUS BERTRAND, inauguration de la Fontaine de l!Espérance à Alger…": de
nombreux événements internationaux viendront ponctuer cette semaine thématique
«!Marseille Métropole Internationale!».

Grand port de commerce et de voyageurs porté par une tradition séculaire de ville ouverte,
Marseille est une grande métropole internationale, maritime, dynamique et compétitive.

Traits d!union entre les Nords et les Suds, la Cité phocéenne bénéficie d!une position
géographique stratégique, entre Europe et Méditerranée, la situant au cœur des échanges
sociaux et économiques et des dialogues culturels.

Avec un total de 75 consulats, de 13 jumelages et une vingtaine d!accords de coopération,
la Ville de Marseille se positionne naturellement comme la place forte des relations
internationales en France et la capitale française de l!Union pour la Méditerranée.

Les enjeux pour Marseille de consolider son ouverture au monde sont donc à la fois et
plus que jamais, sociaux, économiques et culturels.
C'est pourquoi l!action internationale de la Ville de Marseille fait partie intégrante de la
politique de développement de son territoire.
Les rendez-vous de la Semaine thématique «!Marseille Métropole Internationale!»!:
 - Mardi 1er Juin!2010 à 14h, à l"Alcazar, Bibliothèque de Marseille à vocation
régionale : Rencontre des élus avec l!association COBIAC et l!association ZINC, pour des
échanges sur la coopération culturelle et la francophonie, dans le cadre du séminaire
MEDiakitab.
- Mercredi 2 Juin 2010!: !
      - de 10h à 12h!au Palais du Pharo : Journée des Consuls
      - 17h au Palais de l"Elysée à Paris!: Lancement du 6ème Forum Mondial de l!Eau
      en 2012 à Marseille, par le Président de la République, en présence de Jean-
      Claude GAUDIN
      -18h!au Consulat d"Italie : Réception pour le départ du Consul d!Italie à l!occasion
      de la fête nationale italienne
- Jeudi 3 Juin!2010 :
      - 9h à l"Ecole Chave, Marseille 5ème !: Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille
      et Khalifa ABABACAR SALL, Maire de Dakar visitent l!établissement scolaire
      - 10 h à l"Hôtel de Ville!: Rencontre entre Jean-Claude GAUDIN, Maire de
      Marseille et Khalifa ABABACAR SALL, Maire de Dakar
      - 10h à l"Ecole!Gilles VIGNEAULT : échange multimédia entre les élèves
      Marseillais et les enfants d!Alexandrie
      - 11 h 30 au Palais du Pharo!: Lancement du 6e Forum Mondial de l'Eau, en
      présence de Jean-Claude GAUDIN
      - 18h30, Espace Bargemon!: Vernissage de l!opération mondiale «"Cool Globes
      Marseille 2010"», événement urbain plaçant l!art au service de l!environnement en
      présence de Jean-Claude GAUDIN
      - 19 h au Muséum d"Histoire Naturelle!: Vernissage de l!exposition
      «"6 milliards d!autres"» de Yann ARTHUS BERTRAND en présence de
      Jean-Claude GAUDIN
- Vendredi 4 Juin!2010 :
       - de 10h à 12h, Hémicycle du Conseil Municipal!: Séance plénière du Conseil
International de la Ville de Marseille, présidée par Jean-Claude GAUDIN
       - 20 h, Espace Bargemon!: Lancement du Festival Science Frontières
- Samedi 5 Juin!2010, Espace Bargemon : Festival Science Frontières, véritable
carrefour d!idées et d! échanges sur l!environnement
- Lundi 7 Juin 2010!: Inauguration de la Fontaine de l!Espérance à Alger, en présence de
Jean-Claude GAUDIN, accompagné d!une délégation soci-économique.
II. L"Echange utile, outil d"attractivité et de retombées
économiques
Métropole en pleine mutation, Marseille renoue avec son attractivité. Cet essor s!appuie
en partie sur une politique ambitieuse de développement international, synonyme
d!importantes retombées économiques.

Aussi, la Municipalité conduit de nombreuses missions diplomatiques, renforce ses
accords de coopération afin de consolider ses relations internationales. Elle développe
également ses infrastructures tels que ses transports en commun, son parc hôtelier et de
loisirs, ses équipements culturels et sportifs, pour attirer les investisseurs, les organismes
et les touristes du monde entier.

Résolument tournée vers l!avenir, Marseille rime aujourd!hui avec nouvelle économie et
tourisme. Marseille se positionne comme La ville méditerranéenne de référence en
matière d!organisation de congrès et de séminaires professionnels. Les projets hôteliers
du 2 au 5 étoiles sont nombreux, tout comme les salles de réception et de réception,
projets urbains d!envergure.

Ville organisatrice du Forum Mondial de l!Eau en mars 2012, Capitale Européenne de la
Culture en 2013, organisatrice avec la France pour l!accueil de l!Euro 2016, capitale
française de l!Union pour la Méditerranée, Marseille attend des millions de visiteurs pour
les années à venir.

Passerelle naturelle entre l!Europe et la Méditerranée, la Cité phocéenne accueille chaque
année, de nouvelles entreprises et organismes toujours plus nombreux, qui y implantent
leurs bureaux (Banque Mondiale, ONUDI)., voire leurs sièges (Conseil Mondial de l!Eau,
Institut de recherche pour le Développement).

Quelques retombées économiques des missions marseillaises à l"étranger!:

Mission Chine 2005
La Ville de Marseille a conduit une mission en Chine en 2005. Cette mission a permis":
- à près de 40% des entreprises marseillaises participantes de réaliser un chiffre
    d!affaires directement lié à leur participation,
- de décupler les échanges commerciaux entre Shanghai et Marseille entre 2005 et
    2007
- d!augmenter les échanges de 60 %, générant ainsi un chiffre de 7 683 000 euros.
Elle a généré, par les nombreuses commandes des entreprises, de la richesse, de la
valeur ajoutée et des emplois dans la région.

Une nouvelle mission se rendra à Shanghai, en octobre à l!occasion de l!exposition
universelle.
Lors de cette visite, Marseille et Shanghai, jumelées depuis 2005, renouvelleront leurs
accords de coopération.
Mission Tunisie 2009
Grâce à la mission conduite en Tunisie les 24 et 25 juin 2009, la S.N.C.M. a pu engranger
un million d!euros de chiffre d!affaires annuel.

Mission à l"occasion du 50ème anniversaire du Jumelage Marseille-Hambourg
Cette échange a engendré d!importantes retombées touristiques, surtout au niveau des
congrès et du tourisme d!affaires et des croisières.
Par exemple, la nouvelle mission du club de la croisière de Marseille se tiendra en
novembre 2010 pour rencontrer les organisateurs de croisières à Hambourg et définir de
nouveaux contrats.
La Ville de Marseille est invitée à participer aux Days Cruise, à Hambourg, du 29 au 31
juillet 2010 et en retour, la Ville de Hambourg assistera au congrès TOP Cruise à
Marseille en octobre 2010.

Mission à Alger en décembre 2009!:
Une délégation d'élus locaux, représentant la ville de Marseille, la communauté urbaine, le
conseil général et le conseil régional, a été reçue par le Premier ministre du gouvernement
algérien dimanche 6 décembre 2009. Des nouvelles dispositions dans la loi de finances
algérienne avaient généré un impact important sur le trafic marchandises du port de
Marseille, le Grand Port Maritime (GPMM), allant jusqu'à provoquer une baisse de plus de
50 % du trafic du port sur les échanges avec l'Algérie. La délégation voulait informer les
responsables algériens de cette conséquence pour Marseille et envisager avec eux les
modalités d'une relance d'un partenariat.
Le Premier ministre algérien a fait valoir que la loi répondait à une situation économique
de l'Algérie, dont la balance des paiements est en déséquilibre, et qu'elle vise toutes les
importations en général et pas seulement celles qui proviennent de Marseille. L'Etat
algérien est effectivement souverain pour promulguer les lois qu'il juge nécessaires à son
intérêt et à son développement. La délégation provençale a fait valoir la possibilité de
développer la coopération décentralisée. Cela devrait se faire autour des deux ports de
Marseille et d'Alger et de la formation. Formation des hommes (grutiers ou portiqueurs) et
formation dans la gestion globale puisque le logiciel qui pilote l'organisation du port de
Marseille devrait être adapté à celui d'Alger dans les prochaines semaines avec la mise en
place d'une nouvelle plate-forme logistique qui permettra un meilleur stockage et un
meilleur flux des marchandises. Accessoirement, cette amélioration permettra le
traitement par le port d'Alger d'un volume plus important et génèrera donc des
transactions plus importantes avec Marseille.


Mission à Tanger en mars 2010!:
Cette mission a permis d!enrichir la réflexion sur la création d!un jumelage économique
avec la ville de Tanger, notamment sur le développement des ports avec le Port de
Tanger Med.
En 2007, une convention entre l!Agence d!Urbanisme de la Ville de Marseille (AGAM) et
l!Agence Urbaine de Tanger avait déjà été signée, sur la stratégie de développement de
Tanger et de son agglomération.
Quelques implantations d"organismes mondiaux à Marseille!:

 Institut de la Méditerranée
Cofinancé par les Collectivités locales et la CCIMP, l!Institut de la Méditerranée assure
une mission d!observation et d!évaluation des stratégies et des politiques en Méditerranée,
d!identification et d!instruction des projets multilatéraux. Il assure notamment le pilotage du
réseau FEMISE, réseau des instituts économiques indépendants chargé de l!analyse
économique du Processus de Barcelone.

Agence Française de Développement (Centre d"Etudes Financières, Economiques et
Bancaires) – AFD/CEFEB
L!Agence Française de Développement est l!instrument d!aide publique au développement
de la France. Son établissement à Marseille depuis 1995 assure, à travers le CEFEB, la
formation des cadre des pays émergents et contribue à l!animation du réseau des
agences de l!AFD dans le bassin méditerranéen. Le CEFEB fournit des prestations
d!assistance technique, de conseil, d!études et de formation.

UBIFrance
Au-delà du transfert de plusieurs services nationaux, l!agence d!UBIFrance à Marseille
développe un axe de travail à vocation régionale avec la création d'un pôle Grand Sud
pour accompagner les entreprises des cinq régions concernées (Corse, Languedoc-
Roussillon, Midi-Pyrénées, Paca et Rhône-Alpes). Les échanges avec le sud de la
Méditerranée et, plus largement, la politique euroméditerranéenne sont l'autre axe de
travail du pôle Grand Sud d'Ubifrance.

Conseil Mondial de l"Eau
 Le Conseil mondial de l!eau est une plate-forme multilatérale créée en 1996 à l!initiative
des organisations internationales et des spécialistes du secteur de l!eau reconnus à
travers la planète, dans l!intention de résoudre les problèmes liés à l!eau qui préoccupent,
de manière croissante, la communauté internationale.

ANIMA Investment Network est une plate-forme multi-pays pour le développement
économique de la Méditerranée, rassemblant une quarantaine d'agences
gouvernementales et de réseaux internationaux. L'objectif d'ANIMA est de contribuer à
l'amélioration du climat des affaires et à la croissance de l'investissement vers la région
méditerranéenne. ANIMA Investment Network est chargé de coordonner Invest in Med,
projet de trois ans co-financé par la Commission européenne (2008-2011).

L!Institut Méditerranéen de l!Eau (IME) constitue le premier réseau d"experts qui
rassemble les opérateurs institutionnels et techniques dans le domaine de l"eau en
Méditerranée. Il"constitue un lieu d'échange de savoir-faire, de rencontres et de
discussion entres les différents opérateurs.
L"Institut de Recherche pour le Développement (IRD), récemment implanté à Marseille
qui a pour mission de développer des projets scientifiques centrés sur la relation entre
l'homme et son environnement dans la zone intertropicale et méditerranéennes, dans la
perspective d'un développement durable de ces régions. Elles s'organisent autour de
thèmes prioritaires": risques naturels, climat et ressources non renouvelables, gestion
durable des écosystèmes du Sud, eaux continentales et côtières, sécurité alimentaire
dans le Sud, sécurité sanitaire, politiques de santé et accès aux soins, développement et
mondialisation.

L'Agence inter-établissements de recherche pour le développement (AIRD) regroupe
des établissements d'enseignement supérieur et de recherche au service du
développement des pays du Sud. Créée en 2006, par l!IRD à la demande du Comité
interministériel de coopération internationale et du développement , la mission de l!AIRD
est d!amplifier l!effort de recherche nationale pour le développement en :
    • fédérant et mobilisant les équipes de l!ensemble des acteurs de la recherche
       française ;
    • mutualisant les compétences et les moyens des universités et des grands
       organismes.

Le fonds de capital développement Averroès, accompagne le développement des PME
sud-méditerranéennes. Ce fonds est géré par la Caisse des Dépôts et consignations, la
BEI et la Caisse d!Epargne.

L"Institut de Prévention et de Gestion des Risques Urbains (IPGR) est un réseau de
villes, d!experts et d!acteurs dans les divers domaines du risque. L!IPGR constitue un lieu
d!échanges, de formation et de connaissances. Sa vocation est d!aider les responsables
urbains à faire face aux aléas susceptibles d!affecter la ville en organisant des politiques
globales allant dans le sens du développement urbain durable.

L"ADECI (Association Régionale pour le Développement de la Coopération
Industrielle Internationale) regroupe plus de 200 entreprises industrielles. Son objectif
est de rapprocher, d!accompagner sur le terrain et de conseiller les entreprises régionales
qui souhaitent développer des actions de partenariat industriel avec des entreprises du
Bassin Méditerranéen.

Le bureau d"information du Parlement Européen dont la mission est de régionalisr
l!information sur le Parlement Europénen et les députés européens vers les médias, les
collectivités territoriales, le grand public et les milieux associatifs du Sud-Est. Le bureau
d!information du Parlement Européen organise également des conférences régulières (les
Midis du Parlement Européen), un forum citoyen annuel et une action destinée au grand
public lors de la Foire de Marseille.

Le bureau de représentation de la Commission Européenne anime l!information
européenne et coordonne des outils pédagogiques à destination de tous les acteurs
régionaux pour que chacun puisse s!exprimer sur les orientations politiques et
institutionnelles du projet européen. Parmi ces politiques, les relations extérieures de
l!Union Européenne avec les pays voisins, notamment avec la Méditerranée, constitue un
axe essentiel pour la région Provence Alpes Côte d!Azur.


Les institutions installées à la Villa Valmer!:

La Ville de Marseille s!est fortement impliquée en faveur de l!accueil de ces institutions,
notamment en facilitant leur installation dans un lieu emblématique et fédérateur.
La Municipalité a leur a donc mis à disposition, la Villa Valmer, située au cœur du Parc
Valmer, l!un des sites les plus prestigieux de la Ville.

La Banque Mondiale!:
Ce partenariat initié en 2003 avec l!installation d!une antenne de la Banque Mondiale
(agence KNA-MENA) à Marseille a conduit à la mise en place d!un programme d!activités
dense comprenant la création du «"réseau urbain Europe-MENA"» mobilisant plus d!une
soixantaine de villes méditerranéennes, l!organisation de séminaires techniques, la
mobilisation d!experts européens pour des missions d!assistance technique et la création
d!un site internet (www.euromedina.org), vitrine de l!ensemble de ces activités.
Aujourd!hui, le bureau de la Banque Mondiale s!insère dans le cadre du Centre de
Marseille pour l!Intégration en Méditerranée qui compte en 2010 environ 25 personnes
issues de la Banque Mondiale, de l!Agence Française de Développement (AFD), de la
Banque Européenne d!Investissement (BEI), du Plan Bleu...

L"ONUDI (Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel!:
L!agence, installée depuis 2004, comprend 3 personnes. Cette antenne fait partie du
réseau des Bureaux de Promotion des Investissements et de la Technologie (ITPO) de
l!ONUDI. Il a pour objectif de «"mobiliser et de faciliter les investissements, les transferts
de technologies et les partenariats entre les entreprises du sud de la France, plus
particulièrement de la région PACA vers les pays en développement du bassin
méditerranéen"».
http://www.unido.org/fr/doc/56982

La Commission Méditerranée de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU)":
CGLU est le plus grand des réseaux mondiaux de pouvoirs locaux. La Commission
Méditerranée, Installée depuis mai 2006 à la Villa Valmer et portée par la Ville de Marseille
et le Conseil Régional de Provence-Alpes-Côte d!Azur, est la première plate-forme
institutionnelle commune à toutes les autorités locales méditerranéennes. Elle organise,
relaye, impulse un certain nombre d!actions à destination des autorités locales
méditerranéennes et favorise la promotion d!initiatives concrètes en faveur de la paix et du
développement dans l!ensemble de la région.
 www.commed-cglu.org

L"Organisation Internationale pour les Migrations (OIM)!: Le bureau de Marseille s!est
installé à Valmer au début du mois d!octobre 2007. . Cette antenne joue le rôle d!un centre
d!information, de formation et de rencontres sur les migrations pour les riverains du bassin
méditerranéen. En lien avec les associations locales, ce bureau travaille sur l!intégration
des populations étrangères et sur une gestion humaine des flux migratoires. Il organise
également des formations pour les élus locaux de méditerranée pour la gestion et
l!accompagnement des phénomènes migratoires.
www.iom.int

Le Plan Bleu!: Il s!agit d!un centre d!activités régionales qui s!inscrit dans le cadre du
Plan d!Action pour la Méditerranée adopté par le Programme des Nations Unies pour
l!Environnement. Cette structure s'occupe donc des questions d'environnement en
Méditerranée (études, veille, recommandations, ...). Elle regroupe une quarantaine de
personnes, installées à Sophia Antipolis. Il y a un fort désir de coopérer davantage avec
les institutions installées à Marseille (la Banque Mondiale, le Conseil Mondial de l'Eau,
l'Institut de la Méditerranée...). La création d!un deuxième établissement du Plan Bleu
installé à la Villa Valmer a été votée le 8 octobre 2007. Sept personnes s!y sont d!ores et
déjà installées.
www.planbleu.org
Quelques implantations des entreprises étrangères à Marseille

Depuis 2006, grâce à l!attractivité de son territoire, Marseille a vu s!installer un grand
nombre d!entreprises étrangères, créant ainsi de nouveaux emplois":
- REB BULL FRANCE (Autriche), Commercialisation de boissons énergisantes, environ
10 emplois
- MANGO (Espagne), Fabrication et commercialisation de vêtements féminins, environ 10
emplois
- MOBILE COMPLETE (Etats-Unis), Interface web de test de terminaux mobiles à
distance, environ 5 emplois
- SCOTT McPHERSON, (Etats-Unis), Cabinet de recrutement spécialisé dans les TIC,
environ 15 emplois
- DARTY -Kesa Electricals (Royaume-Uni), Centre d!appels, environ 150 emplois
- LAKE IMAGE SYSTEMS France (Royaume-Uni), Fournisseur de solutions globales
dans le domaine de contrôle d!intégrité de documents, d!enveloppes, de cartes plastiques
et de web, environ 10 emplois
- WÄRTSILÄ (Finlande), Fabricant de moteurs industriels, 20 emplois (extension)
- Aon- Assurances (USA), Centre d!appels (extension), 20 emplois
- Classip (USA), Prestations de services, 12 emplois
- Econocom Telecom (Belgique), Société de services spécialisée dans la gestion des
ressources informatiques et télécommunications des entreprises, 14 emplois
- Expedia Corporate Travel (USA), Agence de voyage en ligne, Centre de relation
clients, 209 emplois
- Ikea (Suède), Magasin d!ameublement, 350 emplois
- Kam Contacts (USA), Capteurs Optiques pour la détection de fuites et défauts dans
l!industrie pétrolière, 10 emplois
- Nippon Yusen Kaisha (NYK) (Japon), Logistique (Extension), 30 emplois
- RFI Global Services France (Royaume Uni), Conseil en sécurité cartes à puce, 15
emplois
- Watchdata (Chine), Services et solutions de sécurité pour les transactions électroniques
et les activités de e-commerce, 10 emplois
- Westinghouse Electric Company (USA), Prestations de services, Machines et
équipements mécaniques, 10 emplois
III. L"Echange de savoirs et de compétences

Le rayonnement de Marseille se traduit également par le partage d!expertise et de savoir-
faire avec l!ensemble de ces partenaires.
Le développement de Marseille à l!international ne peut s!opérer sans une ouverture au
Monde.

- Quelques exemples de co-développement et de soutien!:

-Echanges avec la ville de Marrakech

Marseille et Marrakech ont conclu différents accords de coopération dans les domaines de
la gouvernance urbaine, la culture, les affaires sociales, l’éducation, l’urbanisme, le
patrimoine, le développement économique et le tourisme.

La Maison des Associations et des initiatives Locales
Depuis maintenant plus de deux ans, dans le cadre du Programme d'Accompagnement à
la Décentralisation (PAD Maroc), la Ville de Marrakech a proposé à la Ville de Marseille
d!être partenaire et de l!accompagner, en tant qu!assistante à maîtrise d!ouvrage, sur un
projet de création d!une «"Maison des Associations et des Initiatives Locales"» (MAIL) . La
MAIL intègre une cyberbase en réseau, dans le but d!aider à la structuration du secteur
associatif, d!améliorer la gouvernance locale et de favoriser les initiatives de
développement économique local.
Jean-Claude GAUDIN a participé à l!inauguration en février 2009, la Maison des
Associations et des initiatives Locales.

Formation des agents de développement socio-sportif des villes de Marakech,
d"Alger et Tunis.
Depuis 2007 et à la demande de ses villes partenaires Alger, Tunis et Marrakech, la Ville
de Marseille œuvre à la mise en place d!une politique de la jeunesse et de développement
local pour la promotion des pratiques sportives et socioculturelles, en formant des agents
locaux, chefs de projets, capables eux-mêmes de mettre en œuvre une politique de
formation de jeunes animateurs.
Ce programme porté par la Ville de Marseille, en partenariat avec le Bataillon de Marins
Pompiers de Marseille (BMPM), le Ministère de la Santé, de la Jeunesse, des sports, de la
vie associative de Provence-Alpes -Côtes d!Azur, la Faculté des Sciences du Sport, le
Centre d'Education Populaire et de Sport (CREPS) d!Aix-en Provence, l'Institut de
Formation d'Animation et de Conseil (IFAC), a été co-financé en 2007, 2008 et 2009, par
le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes. Ce projet se poursuit en 2010 par la
mise en place d!une plateforme collaboratrice de formation dans chacune des villes.

Le projet partage et solidarité numérique
Dans le cadre d!un appel d'offres lancé par le Ministère des Affaires Etrangères et
Européennes français, la Ville de Marseille a pu développer une opération dite «"solidarité
numérique"» en vue d!introduire dans les écoles primaires de Marrakech les technologies
de l!information et de la communication et de permettre la formation et l!utilisation des
enseignants et des élèves sur les nouveaux outils pédagogiques multimédias.
Ce projet est coordonné par la Ville de Marseille en partenariat avec la Direction
Régionale de l!Académie et la Délégation de l!inspection académique de Marrakech et la
Ville de Marrakech.

La restructuration de la bibliothèque communale
Une coopération entre les responsables de la bibliothèque communale de Marrakech et
les services de la Bibliothèque de Marseille à Vocation Régionale (BMVR), a été mise en
place": gestion de la bibliothèque et de la documentation, et informatisation de l'ensemble
des activités de la structure.


- Echanges avec la Ville de Shanghai

Jumelées depuis 1987, les villes de Marseille et Shanghai ont largement développé leurs
échanges ces dernières années, notamment depuis les années culturelles croisées
France-Chine avec la "Semaine de Shanghai à Marseille" en 2004 et la "Semaine de
Marseille Provence à Shanghai" en 2005.
Au niveau des municipalités, une coopération très forte s'est engagée dans les domaines
de la santé publique et de la sécurité civile.

Le Bataillon de Marins Pompiers de Marseille a en effet signé un jumelage avec le
Shanghai Fire Bureau le 31 mai 2005, en présence du Maire de Marseille, à l'occasion de
la mission officielle qu'il conduisait à Shanghai, à la tête d'une délégation de 350
personnes.
Depuis la signature de ce serment de jumelage, chaque année, alternativement à
Marseille et Shanghai, les pompiers des deux villes se réunissent en sessions d'échanges
sur des thèmes définis d'une année sur l'autre.
Il s'agit ainsi de confronter et d'échanger régulièrement sur les techniques opérationnelles,
les organisations ou encore sur les matériels d'intervention, et d'exploiter les multiples
retours d'expérience.
En 2009, c'est au tour des Pompiers de Shanghai d'être accueillis par leurs homologues
marseillais, afin d'aborder les thèmes suivants : règles de prévention et d'intervention dans
les immeubles d'habitation, règles de prévention et d'intervention de la protection du
patrimoine historique, techniques d'intervention en sauvetage et déblaiement, et prise en
compte des catastrophes naturelles (pour mémoire, un important séisme a dévasté la
province du Sichuan en mai 2008).


- Intervention du Bataillon des Marins Pompiers de Marseille (BMPM) dans le cadre
du Fonds de Solidarité Prioritaire (FSP) en Algérie
Dans le cadre du fond de Solidarité Prioritaire (FSP), mis en place en place en Algérie par
le Ministère des Affaires Etrangères Européen français en liaison avec le Ministère de
l!Intérieur Algérien, le Bataillon des Marins Pompiers de Marseille est intervenu sur des
actions de formation, d!expertises et d!équipement, en Algérie et en France, visant à la
modernisation de la protection civile algérienne et notamment la création d!un corps
spécialisé «"d!agents de la protection civile portuaire"» dans l!ensemble des grands ports
d!Algérie, dont celui d!Alger.


- Coopération avec la Ville de Tripoli (Communauté Urbaine Al-Fayhaa) dans le
cadre du réseau urbain Europe-MENA
Dans le cadre du CDS (City Development Strategy - Stratégie de Développement de Ville)
d'AL FAYHAA, lancé en juillet 2008 pour une durée de 18 mois, et qui vise à l'élaboration
d'une stratégie de développement, la Ville de Marseille s'est engagée à intervenir dans les
domaines suivants :
- réforme des structures de l'administration : un expert a participé aux analyses des
institutions municipales de Al Fayhaa et des lois nationales existantes pour les autorités
locales. Des propositions en vue de la modification des institutions en tenant compte des
orientations des lois nationales, ont été présentées.
- aménagements urbains et espaces verts : deux experts sont mobilisés pour ce volet. Ils
sont chargés de participer à l!analyse et à la conception des espaces publics de Al
Fayhaa.

- Renforcement des capacités des Pompiers de Beyrouth!:
Les villes de Marseille et Beyrouth sont liées par un accord de coopération depuis 1994.
C'est dans ce cadre que sont nées, il y a 16 ans, les relations entre le Bataillon de Marins
Pompiers de Marseille (BMPM) et les Pompiers de Beyrouth.
Lors d'une mission officielle de la Ville de Marseille au Liban en septembre 2003, les
Maires des deux villes, souhaitant renforcer leur partenariat, ont signé une actualisation de
ce protocole.

A la demande du maire de Beyrouth, une mission d!expertise est alors menée par un
officier du BMPM, dès février 2004, permettant d'établir un diagnostic précis à la fois de la
population à secourir, des risques propres à l'agglomération beyrouthine, et surtout du
corps de pompiers en termes de matériels, d'infrastructures, de contingents et
d'entraînement.
Un accord de fraternité et de coopération est également signé entre les deux corps lors de
cette mission.

Les événements survenus au Liban à partir du mois de février 2005 avec l'assassinat de
l'ancien premier ministre libanais Rafik Hariri, ont provoqué une interruption des échanges
directs. Néanmoins, au cours de l'été 2006, la Ville de Marseille, via le BMPM, marque sa
solidarité en faisant acheminer par mer (sur le navire de la CMA-CGM affrété par le
Ministère français des Affaires Etrangères) trois tonnes de matériels de lutte contre les
incendies au profit de la municipalité de Beyrouth.

Sur la base du rapport établi à l'occasion de la mission de 2004, un programme d'actions
de coopération est également proposé aux Pompiers de Beyrouth, pour la période 2007-
2009. Finalement réalisé de 2008 à 2010, ce programme, a permis la réalisation d'actions
de coopération en matière de diagnostic, de formation et de matériels.
- Don de matériel informatique de la ville de Marseille a trois écoles d"Erevan en
Arménie
L!accord de coopération signé en 1992, puis réactualisé en 2001 et 2007 au cours de
missions officielles conduites par Jean-Claude GAUDIN, a permis de développer, entre
Marseille et Erevan, des actions de coopération portant sur la gestion urbaine, les
échanges économiques, la culture, l!éducation et, notamment, la francophonie.
À la demande de la capitale arménienne et dans un souci d!encourager et de soutenir la
francophonie, la Ville de Marseille représentée par Monsieur Jacques ROCCA-SERRA,
Adjoint au Maire délégué à Plan Marseille Emploi, au Conseil Local de l!Emploi, à l!Ecole
de la Deuxième Chance, aux Relations Internationales, et à la Maison de l!Artisanat et des
Métiers d!Art et Didier PARAKIAN, Adjoint au Maire délégué au développement des
entreprises Marseillaises à l'Exportation, a fait don de 30 postes informatiques réformés.
Ces ordinateurs sont répartis entre trois écoles privilégiant l!enseignement du français.

- Don de matériel à Dakar
Dans le cadre du jumelage existant entre la Municipalité de Marseille et la Ville de Dakar,
une mission conduite par Maître José ALLEGRINI, Adjoint au Maire délégué au Bataillon
des Marins Pompiers de Marseille (BMPM), Protection Civile, Plan Communal de
Sauvegarde, Affaires Militaires et Anciens Combattants, s#est rendue du 31 mars au 06
avril 2009 , à Dakar à l'occasion de la remise officielle de trois camions et une remorque,
cédés par le BMPM, au Groupement National des Sapeurs Pompiers du Sénégal.
IV. L"Echange culturel

   « Par la culture, nous voulons à la fois rapprocher les hommes d!une rive à l!autre de la
                                   Méditerranée, mais aussi d!une rue à l!autre de la cité."»
                                                                       Jean-Claude GAUDIN
                                                                  Sénateur-Maire de Marseille

La culture est un élément primordial de l!ouverture à l!Autre, au monde.
La notion même d!échange implique une acceptation de la diversité des cultures.
La Ville de Marseille a donc construit sa politique de relations internationales sur le
principe du dialogue interculturel.
A l!heure ou Marseille se positionne comme Capitale Européenne de la Culture en 2013,
les échanges culturels prennent ainsi tout leur sens.

La Cité phocéenne accueille et soutient sur son territoire de nombreuses initiatives
culturelles de dimension internationales, comme par exemple, l!exposition «"6 Milliards
d!Autres"» de Yann ARTHUS BERTRAND, l!opération mondiale des «"Cool Globes
2010"».
Elle exporte également son savoir, son patrimoine à l!international, lors de visites
officielles, comme celle programmée en Octobre à l!Exposition Universelle de Shanghaï,
ainsi que lors d!échanges avec différentes structures culturelles étrangères, telles la
Bibliotheca Alexandrina, les musées de Marakech, d!Alger,etc.


- L"Exposition «!6 milliards d'autres!» de Yann Arthus Bertrand, réalisé par Sibylle
d"Orgeval et Baptiste Rouget-Luchaire
du 28 mai au 19 septembre 2010, au Museum d"histoire naturelle, Palais
Longchamp, Marseille, 13004
Ce projet résonne d!une manière particulière à Marseille,. L!édition marseillaise de «6
milliards d!Autres » a pour ambition d!impliquer les habitants, favoriser le dialogue entre
marseillais de différentes origines et de différents milieux sociaux.
L!exposition investira le Museum d!histoire naturelle situé au coeur de la ville, au sein du
Palais Longchamp, le plus remarquable des édifices construit sous le Second Empire à
Marseille.
Par sa portée internationale, « 6 milliards d!Autres » lance Marseille sur la route des
grands projets culturels de 2013.
Un projet d"envergure internationale
   • Paris, Grand Palais, janvier 2009": 150 000 visiteurs
   • Rennes, Champs Libres, avril à août 2009": 25 000 visiteurs
   • Rangoon, Myanmar
   • Dans les mois à venir, l!exposition fera également escale à":
   • Shanghai •
   • Rome•
   • Bordeaux•
   • St Petersburg
   • New york

La scénographie
Guy-Claude François, le scénographe de l!édition originale, a imaginé un village de
yourtes entre lesquelles les visiteurs déambulent dans la pénombre. Des lustres éclairent
les parcours du public, créant une poésie et une atmosphère particulières.
A Marseille, 5 yourtes acceuilleront les visiteurs dans un espace de projections intimistes.

Des ateliers pédagogiques
La transmission au jeune public est un des points centraux du projet. Une attention
particulière est donc apportée à la sensibilisation des scolaires, pnotamment les écoles
primaires, à travers des outils pédagogiques élaborés avec la Ligue de l!Enseignement
Paris. Des médiateurs accueilleront les groupes et seront présents pendant toute la durée
de la visite. Un atelier autour du développement durable sera également proposé, chaque
après-midi (sur réservation auprès du Muséum).

Des propositions artistiques, conférences et débats
Pour cette édition marseillaise, « 6 milliards d!Autres » s!appuiera et s!inscrira pleinement
dans le tissu associatif et culturel de la ville. Des soirées thématiques, des
conférences/débats, des propositions artistiques (concerts, performances, contes), des
projections plein air seront organisées afin d!enrichir l!exposition.
www.6milliardsdautres.org

- Cool Globes Marseille 2010

Lancé à Chicago en 2007 sous le parrainage de Barack Obama, l!événement COOL
GLOBES met l!art au service de l!environnement.

Après le succès rencontré lors du Sommet de Copenhague, Marseille accueillera
l!exposition COOL GLOBES du 8 juin au 8 octobre 2010": des Globes d!1m50 de diamètre,
achetés par des entreprises et décorés par des artistes sur la thématique de
l!environnement, seront installés dans les rues de la ville pour sensibiliser la population
aux enjeux environnementaux et à la problématique du changement climatique.

L!impact du changement climatique sur l!eau sera notamment mis en avant par les artistes
dans le cadre du Forum Mondial de l!Eau qui se déroulera à Marseille en 2012.
Cette grande exposition urbaine s!achèvera par une vente aux enchères le 5 novembre
2010 au profit d!une Association caritative œuvrant dans le domaine environnemental":
50% des fonds ainsi recueillis seront reversés à l!association retenue d!un commun accord
entre la Ville et les organisateurs de l!événement": la Croix Rouge Française.


- Marseille-Shanghai!: deux expositions, un échange artistique

- L"exposition des artistes de l"Institut SOPSI de Shanghai
Espace Villeneuve Bargemon, Marseille, du 28 août au 30 septembre 2010
- L"exposition de l"Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Marseille au centre d"Art
SOPSI à Shanghai, en octobre 2010 lors de l"Exposition Universelle

Ces deux expositions constituent un échange entre deux communautés d!artistes
impliquées et représentatives de la scène artistique de chacune des deux villes
partenaires.

Ces deux événements culturels apportent au jumelage des deux villes, une dimension du
débat culturel.


- Programme de coopération entre la Bibliotheca Alexandria et la Bibliothèque de
Marseille à Vocation Régionale

La Ville de Marseille s!est dotée d!une Bibliothèque de Marseille à Vocation Régionale
(BMVR), surle site de l!ancien Music Hal, l!Alcazar.
Cette bibliothèque publique, riche de plus d!un million de documents, est aussi une
bibliothèque patrimoniale aux collections très importantes particulièrement dans le
domaine méditerranéen.
A ce titre, elle entretient des relations privilégiées avec la Bibliothèque Nationale de
France dans le cadre du «"Pôle associé Méditerranée"» et s!est vu attribuer par le
Ministère de la Culture le statut de «"Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale"». Elle
est également partenaire avec la Maison Méditerranéenne des Sciences de l!Homme du
Réseau thématique des centres européens de recherche en sciences humaines sur
l'ensemble euro-méditerranéen (Thematic Network of European Social Science Research
Centres).
En 1990 un accord-cadre de coopération amicale a été signé entre les villes de Marseille
et d!Alexandrie, actualisé en 2005, et qui prévoit "des échanges d!informations et
d!expériences dans les domaines de la Culture, du Patrimoine, ds échanges de jeunes, du
Développement Urbain Durable et de la Francophonie.
En 2005, un accord a également été soigné entre la BMVR et la Bibliotheca Alexandria,
ouvrant de nouvelles perspectives pour la coopération entre Marseille et Alexandrie.
- Les collections patrimoniales
La vocation historique de «"Porte de l!Orient"» de Marseille se retrouve dans les
collections de sa Bibliothèque Municipale. Celles-ci sont riches de nombreux récits de
voyage en Orient, imprimés et manuscrits, de cartes anciennes, de dessins, de
photographies concernant la Méditerranée orientale. Plus particulièrement sur l!Egypte, la
Bibliothèque conserve plus de mille deux cents dessins originaux réalisés par l!architecte
marseillais Pascal Coste dans les années 1820, une partie de la bibliothèque de travail
emportée par Bonaparte lors de son expédition, des milliers de volumes d!égyptologie des
18° et 19° siècles, des albums de photos du 19° siècle.
Il s!agit d!un très riche patrimoine propre à mettre en valeur l!histoire égyptienne. Une
partie de ces collections est déjà numérisée et pourrait rapidement être rendue visible à
Alexandrie.


- Le montage d!expositions
Pour valoriser les échanges entre Marseille et l!Egypte le montage en commun
d!expositions sur des personnages (Coste, Clot-Bey…) ou des événements qui ont
rapproché la France de l!Egypte pourraient se faire à fin de présentation sur les deux rives
de la Méditerranée selon un programme à définir.

- Les échanges documentaires
Les collections d!intérêt méditerranéen de la BMVR peuvent être mises à disposition de la
Bibliotheca Alexandrina et en particulier tous les fonds déjà numérisés qui sont faciles à
échanger en ligne.
Des copies numériques des fonds iconographiques Pascal seront ainsi offertes
gracieusement pour la consultation à l!Alexandrina.
De même les nombreux chercheurs marseillais seraient intéressés par un accès facilité
aux ressources documentaires de l!Alexandrina dont la BMVR pourrait assurer la diffusion
dans le sud de la France.
Plus classiquement, un service de prêt accéléré, entre bibliothèques bilatéral, serait
certainement très apprécié par les chercheurs des deux rives de la Méditerranée.

Enfin un programme de production de documents multi-media pourrait réunir les
compétences des équipes des deux bibliothèques pour constituer à partir de leurs
collections complémentaires des corpus documentaires diffusables en ligne ou sur
disques.

- Les échanges professionnels
Les 350 agents du personnel des bibliothèques de Marseille, dont 150 cadres qualifiés,
constituent un ensemble de compétences susceptible d!être partagé avec d!autres
institutions documentaires. Un programme d!échange de cadres autour de problématiques
telles que la documentation électronique, la conservation du patrimoine graphique et
imprimé, les services aux jeunes publiques, ne peut que contribuer à l!enrichissement des
pratiques de tous.

Dans le cadre de cet accord, la BMVR a déjà accueilli, depuis 2005, 8 stagiaires de la
Bibliotheca Alexandria. De plus, la Ville de Marseille et la BMVR se sont engagées auprès
de la Bibliothèque National de France pour prendre part au programme d!accompagnent
de la Bibliotheca Alexandria pour la mise en valeur des 500 000 ouvrages donnés par la
Bibliothèque National de France à la Bibliotheca Alexandria.


- Echanges culturels Alger et Marseille

Coopération muséale
De nombreuses actions sont actuellement à l'étude et pourraient se traduire par la
poursuite du programme boursier franco-algérien, élaboré avec l'association
Formaterranée. Cet échange porterait sur l'accueil, dans les musées de Marseille, de
professionnels désirant élargir leur expérience dans différents domaines, ou encore la
diffusion des connaissances, avec l'accueil en Algérie de professionnel des Musées de
Marseille pour des conférences, ou encore sur le prêt de collections ou la circulation et
l'accueil d'expositions temporaires algéroises pendant "Marseille Capitale Européenne de
la Culture 2013"».

Coopération théâtrale
Dans le cadre de la convention de collaboration liant le Théâtre de Lenche, à Marseille, et
le Théâtre National Algérien (TNA), des échanges de spectacles, de créations mixtes, de
formations de comédiens et de valorisation des auteurs contemporains méconnus ont été
concrétisés par les deux villes. Cette collaboration a été mise en œuvre sous le slogan
"d'une rive à l'autre", elle a permis a plusieurs artistes du TNA d'entreprendre un séjour
d'animation et de formation d'un mois en 2008 au Théâtre de Lenche.

Développement des bibliothèques multimédia
Une coopération culturelle a été réalisée en partenariat avec l!Etablissement Public de la
Wilaya d!Alger Arts et Culture, l!association ZINC/ECM et l!association COBIAC (Collectif
des Bibliothèques et Intervenants en action culturelle), pour une durée de trois ans de
2008 à 2010.
Il s!agit d!une action de formation professionnelle et d!appui à la mise en place d!une
action culturelle de qualité sur les usagers des supports de lecture et d!expression, papier
et multimédia.

La réalisation de la Fontaine de l!Espérance à Alger représente les liens de partenariat
entre les deux villes.
Symbole de paix et de fraternité, la «"Fontaine de l!Espérance"» élément emblématique de
la Ville de Marseille, a été réalisée en 2000 sur le parvis du Parc du 26ème Centenaire à
Marseille.
Une réplique de cette Fontaine avait déjà été implantée à Shanghai en 2005 et une
nouvelle sera inaugurée officiellement par Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, le
lundi 7 juin 2010, dans les jardins de Taleb Abderahmen, dans le quartier de Bab-el-Oued
d!Alger.
- Echanges avec Marrakech

Jean Claude GAUDIN a effectué une mission officielle à Marrakech, les jeudi 30 et
vendredi 31 avril 2010, à l!invitation du Maire de Marrakech, Fatim Ezzahra EL
MANSOURI, au cours de laquelle il a participé à l!inauguration de l"exposition «!d"une
Rive à l"Autre - Les peintres et l"Orient! (1850-1950) » organisée par la
fondation!marseillaise Regards de Provence, à l"Institut Français de Marrakech.
L!Institut Français de Marrakech accueille jusqu!au 25 juin 2010, une trentaine d'oeuvres
"Orientalistes" exceptionnelles, issues des collections de la Fondation Marseillaise
Regards de Provence. Elles proposent une rétrospective sur cent ans de production
artistique, où un Orient légendaire et mystérieux est à l!honneur, des carnets de route de
Jacques Majorelle, aux portraits d!odalisques alanguies. De nombreux peintres européens
ou provençaux comme Amable Crapelet, témoignent de la diversité des regards posés sur
l!Orient.
Cette exposition s!inscrit dans le cadre plus général de concerts, conférences, projections
cinématographiques, qui viendront ponctuer la vie de la cité marocaine pendant ces trois
mois d!exposition.
Marseille-Provence sera en 2013, Capitale Européenne de la Culture, et l!ouverture sur la
Méditerranée une des principales thématiques de ce rendez-vous.
V. L"Echange diplomatique

Dans un contexte de globalisation, l!action internationale de la Ville de Marseille fait partie
intégrante de la politique de développement de son territoire. Elle est également
l!expression des valeurs qui fondent son engagement, qui sont celles de l!autonomie et de
la démocratie locale, de la solidarité citoyenne et de la mobilisation des acteurs locaux
autour de projets.
Le développement et le renforcement des coopérations bilatérales, une participation active
dans les grands réseaux de pouvoirs locaux, la création du Conseil International de la Ville
de Marseille, le développement de la coopération multilatérale et l'organisation de
conférences internationales de haut niveau, sont les cinq piliers de l'action extérieure de la
cité phocéenne.


- Le Conseil International de la Ville de Marseille

Le Conseil International de la Ville de Marseille à été mis en place par Jean-Claude
GAUDIN le 2 décembre 2002, sous la présidence d!honneur du Ministre des Affaires
Etrangères de l'époque, Dominique de VILLEPIN.
Il est coordonné par la Direction des Relations Internationales de la Ville de Marseille et
permet d!instaurer un partenariat privilégié entre la municipalité et tous les acteurs du
développement et du rayonnement de la ville dans le monde.

Il répond à 3 objectifs!:
! mettre en synergie l!ensemble des forces vives de notre ville
! proposer une stratégie de développement des relations internationales et renforcer
    l!image de la ville de Marseille
! favoriser la prise en compte de la dimension internationale dans tous les grands projets
    de l!agglomération et faire avancer concrètement les grands dossiers internationaux de
    la ville

Aujourd!hui plus de cent membres issus du monde économique, institutionnel, culturel,
universitaire, social, et de la diplomatie, ont accepté de faire partie de cette instance
consultative. Sont également membres associés les maires des villes partenaires.
Il existe 4 commissions!: Asie, Méditerranée, Europe et Stratégie
C'est grâce aux travaux de ces commissions qu'ont pu être réalisées les dernières
grandes missions conduites par le Maire de Marseille à l'étranger.
- La coopération bilatérale!:

Marseille compte à son actif 13 jumelages et 20 accords de coopération actifs,
essentiellement dans les domaines suivants":
! le développement urbain,
! la gestion des services municipaux,
! la prévention des risques,
! la jeunesse,
! la culture,
! les affaires sociales,
! la santé
! le développement économique local innovant,
! la sécurité civile.

Grâce à l'existence du Conseil International de la Ville de Marseille, ces actions de
coopération font également de plus en plus souvent appel aux partenaires du territoire
marseillais tels que les Universités, la Chambre de Commerce et d'Industrie Marseille
Provence, l!Agence d!Urbanisme, l!Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille,
l!Etablissement Public d!Aménagement Euroméditerranée, le Groupe des Eaux de
Marseille, les acteurs de la Culture, et la Société Civile…

En dehors de son action propre, la ville de Marseille soutient aussi de très nombreuses
initiatives du monde associatif engagées dans des opérations de coopération.




 Marseille est jumelée avec 13 villes!:

 Anvers (Belgique),
 Copenhague (Danemark),
 Gênes (Italie),
 Glasgow (Ecosse),
 Hambourg (Allemagne),
 Le Pirée (Grèce),
 Odessa (Ukraine),
 Haïfa (Israël),
 Kobe (Japon),
 Shanghai (Chine),
 Abidjan (Côte d"Ivoire),
 Dakar (Sénégal),
 Marrakech (Maroc).
Les accords de coopération de Marseille

- Agadir (Maroc)
- Alexandrie (Egypte)
- Alger (Algérie)
- Barcelone (Espagne)
- Beyrouth (Liban)
- Casablanca (Maroc)
- Erevan (Arménie)
- Gdansk (Pologne)
- Jérusalem
- Lomé (Togo)
- Meknes (Maroc)
- Montevideo (Uruguay)
- Rabat (Maroc)
- Sarajevo (Bosnie Herzégovine)
- Tirana (Albanie)
- Tripoli (Liban) et Communauté Urbaine Al Fayhaa
- Tunis (Tunisie)
- Varna (Bulgarie)



- La coopération multilatérale

En matière de coopération, il faut distinguer d'un côté les actions que Marseille mène de
manière multilatérale en-dehors de son territoire, et pour lesquelles elle a su s'associer à
de grandes institutions ou réseaux, et d'un autre côté les efforts qu'elle développe sur son
propre territoire, dans une démarche territoriale de la coopération.

Cette coopération multilatérale s'appuie très souvent sur les liens privilégiés que la Ville a
su nouer avec ses partenaires.

Aujourd'hui la Ville de Marseille est membre des principaux réseaux tels que Cités et
Gouvernements Locaux Unis, Cités Unies France, l'Association Internationale des Villes
Ports, l'Association Internationale des Maires Francophones, l'Association Française du
Conseil des Communes et Régions d'Europe, l'Institut de Prévention et de Gestion des
Risques, Eurocités, Medcités, l'Association des Maires des Grandes Villes de France…

Sur la plan national, Marseille est aussi membre de la Commission Nationale de la
Coopération Décentralisée, ainsi que du bureau éxécutif de Cités Unies France.

Afin d!accroître davantage son rayonnement international, la Ville de Marseille a choisi de
développer le volet multilatéral de sa coopération en se rapprochant des grandes
organisations internationales, au premier rang desquelles la Banque Mondiale.
À l!occasion de cet événement de haut niveau, Jean-François RISCHARD, Vice-Président
Europe de la Banque Mondiale a suggéré la création d!une plate-forme régionale qui
servirait de base pour travailler avec la Méditerranée. Ce projet fut par ailleurs fortement
soutenu par Frannie LEAUTIER, Vice-Présidente du World Bank Institute (WBI).

L!implantation du bureau de la Banque Mondiale à Marseille a été suivie par l!installation
d!autres organisations internationales"à la Villa Valmer, soutenues financièrement par la
Ville de Marseille :
l!ONUDI (Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel) en 2004,
le Secrétariat Technique de la Commission Méditerranée de Cités et Gouvernements
Locaux Unis en 2006

Le premier Forum des Autorités Locales et Régionales de la Méditerranée a été organisé
les 22 et 23 juin 2008 à Marseille par la Commission Méditerranée de Cités et
Gouvernements Locaux Unis. Cet événement de haut niveau a été déterminant puisqu!il a
permis la reconnaissance de la nécessité d!un système formel euro-méditerranéen de
représentation pour les collectivités dans la déclaration de Marseille du 4 novembre 2008
dans le cadre du Sommet des Ministres des Affaires Etrangères euro-méditerranéens.
"

- L'organisation de conférences internationales

En véritable métropole internationale, Marseille accueille sur son territoire de nombreux
événements d!envergure mondiale":

1998 : Sommet des Villes de la Méditerranée

1999 : Colloque "Port, Cité, Economie : les mutations réussies"

2000 : Les Assises de la Méditerranée

2002 : La Connaissance au service du développement

2003 : Séminaire Méditerranéen sur la Gestion des Risques Urbains

2005 : Colloque sur l'Investissement Durable en Méditerranée

2007 : La Semaine Economique de la Méditerranée

2008": Forum des Autorités Locales et Régionales de Méditerranée

2009": Symposium Mondial de la recherche Urbaine

2010": For'UM de l'Union pour la Mediterranée
Marseille au coeur de l"Union pour la Méditerrannée

Les principaux projets de l!Union Pour la Méditerranée

Les 3 principales valeurs ajoutées du projet d'Union pour la Méditerranée au regard du
Processus de Barcelone de 1995 consistent en :
- une forte impulsion politique au plus haut niveau, c!est-à-dire celui des différents chefs
d!Etats concernés.
- une gouvernance partagée pour un partenariat égalitaire et dans un esprit de codécision
entre ses membres, via une co-présidence, assurée conjointement par un pays membre et
un pays non-membre de l!Union européenne, et un secrétariat permanent également
paritaire. Cette structure de direction, légère et opérationnelle, composée de personnes
issues de façon paritaire des pays du nord et du sud de la Méditerranée, donnera corps à
ce partenariat ;
- le lancement de six grands projets concrets et fédérateurs de dimension régionale qui
sont :
- L!environnement, projet axé sur les actions de dépollution en Méditerranée ;
- Les transports, projet de développement des autoroutes maritimes reliant
Méditerranée orientale et occidentale ;
- Un réseau méditerranéen de protection civile permettant la mutualisation des moyens
de lutte contre les risques naturels ;
- Les énergies alternatives, visant notamment à l'élaboration d'un plan solaire
méditerranéen, afin de limiter les émissions de gaz à effet de serre, de réduire la
vulnérabilité du système énergétique et de renforcer l'accès à l'énergie des populations
isolées ;
- L"éducation supérieure et la recherche, avec par exemple la création d!un espace
universitaire et de recherche méditerranéen ;
- Le développement des micros, petites et moyennes entreprises, projet permettant une
assistance technique et l"appui d"instruments financiers.

L!Union pour la Méditerranée vise à rapprocher les deux rives de la Méditerranée en
développant de grands projets de dimension régionale répondant aux besoins des
populations. Les peuples des deux rives ont non seulement des intérêts partagés mais
avant tout une destinée commune. Il est urgent de se donner les moyens nécessaires
pour relever, ensemble, les défis communs. Telle est l'ambition du projet d'Union pour la
Méditerranée.

Le Président de la République a confirmé, en 2008, le rôle essentiel que Marseille doit
jouer dans le rapprochement des deux rives de la Méditerranée, en confiant des
missions spécifiques à deux élus Marseillais":
- Renaud Muselier!: Président du conseil culturel pour l!Union pour la Méditerranée
- Charles Milhaud!: Mission d!étude pour créer une banque dédiée au financement du co-
développement en Méditerranée.
VII. L"Echange, facteur d"éducation

Les relations internationales ne reposent pas uniquement sur les échanges économiques
et institutionnels.
Les populations doivent également apprendre à dialoguer et à partager dans une logique
de transmissions du savoir et de la mémoire entre les générations.


- Clavardages avec l"association Zinc

Les 27 et 29 avril 2010, plusieurs temps de clavardages (chat sur internet) ont eu lieu
entre 3 classes de l!école Gilles Vigneault à Marseille et trois classes d!Alexandrie.
Le 29 avril, une recontre en direct des éléves du collège Grande Bastide de Marseille et
des deux écoles Saint Marc et Jeanne Antide d!Alexandrie, avec Jean-Luc Luciani, auteur
du polar “La disparition” est venue clôturer le défi lecteur.
- Jeudi 3 Juin!2010 à l"Ecole!Gilles VIGNEAULT : les élèves échangeront en ligne avec
les élèves Marseillais et les enfants d!Alexandrie.

Depuis plusieurs années, ZINC soutient activement la mise en place sur la durée de
projets interculturels avec les pays du pourtour méditerranéen.
Mis en place pour assurer la meilleure visibilité de ces projets et des objets multimédias
fondés sur un véritable travail collaboratif entre les rives de la Méditerranée, le Blog
"Clavardages" veut traduire la diversité des projets, les encourager, leur constituer des
ressources techniques liées à l'usage des TIC et bien entendu, favoriser les échanges
dans la durée.
Le programme de coopération culturelle et multimédia en Méditerranée de ZINC est
soutenu par la Région PACA, la Ville de Marseille, le Ministère des affaires étrangères,
dans le cadre de la coopération décentralisée et implique divers partenaires en fonction
des projets.


-Echanges entre les établissements de formation hôtelière de Marseille et Glasgow

Marseille et Glasgow sont jumelées depuis le 11 décembre 2006.
La Ville de Glasgow a mis en place un programme «"Excellence Culinaire"» et Marseille
Marseille a accueilli, du 7 au 12 juin 2008, une dizaine de stagiaires issus de ce
programme.
Au terme de ce programme et des échanges entre les partenaires présents, le
développement d!un projet de coopération dans le domaine de la formation
professionnelle des métiers de l!hôtellerie et de la restauration a été envisagé d!un
commun accord.
Ce projet de coopération pourrait s!inspirer de la manifestation “les Trophées de l!Art
Culinaire” organisée par la Mission Locale de Marseille et la Maison de l!Emploi en 2008
Un programme de stages dans des établissements de qualité marseillais et écossais et un
projet de concours culinaire ont été proposés.
Du 22 au 25 novembre 2009, Marseille a accueilli une nouvelle fois, en collaboration avec
l!Académie d!Aix-Marseille, d!une délégation de la Ville de Glasgow composée de chefs
d!établissements scolaires du second degré en vue d!un projet de coopération concernant
la formation professionnelle des jeunes dans les métiers de l!hôtellerie et de la
restauration, en partenariat avec la Cité des Métiers de Marseille et de Provence Alpes
Côte d!Azur et la Mission Locale de Marseille.
Du 26 au 28 avril 2010, deux représentants du Glasgow Metropolitan College (Formation
aux métiers de l!hôtellerie et de la restauration) sont venus rencontrer les représentants du
Lycée de l!Hôtellerie et de l!Alimentation de Marseille afin de mettre en place un
partenariat avec la section européenne du lycée et les sections BTS (mise en place de
programmes Comenius et Leonardo).


- Les relations entre les Ecoles d"Architecture de Marseille et de Montevideo

Les villes de Marseille et Montevideo sont liées par un accord de coopération depuis 1990.
Le précédent Maire de Montevideo, Mariano ARANA, a été officiellement accueilli à
Marseille en 1999, par Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, pour participer au
colloque "Port, cité, économie : les mutations réussies", ainsi que pour assister aux
célébrations des 2600 ans de la fondation de Marseille.
Un nouvel accord de coopération a été signé entre les deux villes à cette occasion, portant
essentiellement sur les questions d'urbanisme et de patrimoine.

A noter que la coopération entre Marseille et Montevideo a bénéficié dès ce moment du
soutien précieux du Consul d'Uruguay à Marseille, également professeur à l'Ecole
Nationale Supérieure d'Architecture de Marseille (ENSA-M).
Depuis lors, des échanges entre l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Marseille
et la Faculté d'Architecture d'Uruguay se sont développés, et continuent à avoir lieu de
manière très fructueuse.
Chaque année, des étudiants et professeurs de la Faculté d'Architecture d'Uruguay sont
ainsi accueillis à l'ENSA-M, et vice-versa, pour travailler sur des projets urbains des deux
villes.
Les frais d'accueil à Marseille de ces étudiants et professeurs uruguayens (hébergement
et restauration), sont entièrement pris en charge par la Direction des Relations
Internationales de la Ville de Marseille, dans le cadre de la coopération avec Montevideo.
VIII. Marseille à l"heure des rendez-vous internationaux

MARSEILLE ACCUEILLE LE FORUM MONDIAL DE L"EAU EN 2012

Marseille, capitale de l"eau

Marseille accueille, depuis sa création en 1996, le siège du Conseil Mondial de l!Eau,
Organisation Non Gouvernementale soutenue par la Banque Mondiale et l!Unesco, qui
s!est donné pour objectif de résoudre les problèmes liés à l!accès, la distribution et la
préservation de l!eau dans le monde.

Représentant plus de 300 organisations à travers 50 pays, le Conseil Mondial de l!Eau
organise depuis 1997, tous les 3 ans, le Forum Mondial de l!Eau dont la 6ème édition se
déroulera en mars 2012 à Marseille et pour lequel plus de 20 000 personnes sont
attendues.

En choisissant Marseille, le Conseil Mondial de l!Eau récompense ainsi la politique
volontariste et ambitieuse conduite par la Municipalité depuis une dizaine d!années en
matière de gestion de l!Or Bleu.

Cet événement permettra à Marseille d!accueillir de nombreux visiteurs, qu!ils soient des
professionnels de la gestion de l!eau ou des citoyens intéressés par la préservation de
cette denrée essentielle à la survie de l!Homme.

Une eau de qualité

Issue du Verdon et de la Durance, l!eau de Marseille est considérée depuis plus de 10
ans, comme la meilleure eau de France, avec une teneur en nitrates 10 fois inférieure à
celle de Paris. Son traitement est naturel et biologique. En cas de catastrophe, Marseille
dispose d!une autonomie de 15 jours - contre 3 ou 4 dans les autres grandes métropoles -
grâce notamment à la réserve du Vallon d!Ol au nord de la ville.

Un savoir-faire reconnu au service d"une gestion durable

Marseille jouit de plus d!un siècle et demi d!expérience dans ce domaine, depuis la
création du Canal de Marseille, long de 85 km, qui a permis de faire venir l!eau de la
Durance à Marseille. Jusque dans les années 70, il représentait encore la source quasi
unique d!alimentation en eau de la Ville. Il en fournit encore aujourd!hui les 2/3.

Au travers de la Société des Eaux de Marseille (SEM), la Société du Canal de Provence
(SCP) ou du Pôle de l!Eau (pépinière d!entreprises tournées vers la thématique de
l!environnement ou de l!eau), Marseille affiche de véritables compétences techniques dans
ce domaine.
Marseille à l"avant-garde

En 2008, la plus grande station d!épuration biologique enterrée du monde, Géolide, a été
inaugurée à Marseille. Elle traite 90 millions de M3 par an et permet ainsi d!alimenter en
eau potable l!équivalent de 850 000 habitants répartis sur 18 communes.
Sa construction a été initiée par Jean-Claude Gaudin alors Président de la Communauté
Urbaine Marseille Provence Métropole.

Des actions de préservation de l"eau

La Ville de Marseille a développé ces dernières années de nombreuses actions visant à
raisonner l!utilisation de l!eau et à en préserver la qualité.

Quelques exemples!:

- Le Plan de Gestion de la rade de Marseille – Valorisation et Préservation des eaux de la
rade de Marseille.

- Le développement des «"jardins secs"», utilisant prioritairement la flore méditerranéenne,
et nécessitant peu ou pas d!arrosage.

- 2011": Naissance du Parc National des Calanques, premier Parc National péri-urbain. Il
permettra de protéger et de valoriser les espaces naturels exceptionnels terrestres et
marins des Calanques. Durant la saison estivale, les «"Patrouilles Bleues"» assurent une
vigilance et une protection du domaine maritime. Ce parc sera proposé aussi au Label
Patrimoine Mondial de l!Unesco.

- L!implantation de récifs artificiels en baie du Prado (octobre 2007), afin de revitaliser les
fonds marins désertifiés par la faune et la flore, et recréer des conditions favorables à leur
prolifération, et au retour des poissons. C!est le plus grand projet dans ce domaine en
Europe. 30 000 m2 de récifs artificiels sont immergés par 30 mètres de fond, entre la
Corniche Kennedy et les Iles du Frioul. Coût": 6 millions d!euros.

- Le Parc Maritime des îles du Frioul, 800 hectares marins classés Natura 2000, héberge
une ferme aquacole biologique (élevage de loups et de daurade).
MARSEILLE- PROVENCE, CAPITALE EUROPÉENNE DE LA CULTURE 2013

Marseille Capitale Européenne de la Culture 2013 sera une année exceptionnelle
ponctuée par de grands rassemblements populaires, de grandes expositions, des
festivals… tous liés aux grands thèmes de la candidature, qui illustrent les principaux
enjeux méditerranéens": immigration, religion, rapports hommes/femmes, développement
durable et régénération urbaine.

Au travers de la thématique «"les"Ateliers de l!Euroméditerranée"», l!objectif est de faire de
Marseille-Provence une plate-forme pérenne de partage et de diffusion du savoir culturel,
dans toutes les disciplines, entre les pays d!Europe et de la Méditerranée.

La nomination de Marseille en tant que Capitale Européenne de la Culture 2013 a d!ores
et déjà permis d"accélérer la réalisation de grands projets portés ou soutenus par la
Collectivité": le MUCEM (Musée national consacré aux Civilisations de l!Europe et de la
Méditerranée), le CRM (Centre Régional de la Méditerranée), la Friche Belle de Mai, le
Silo, le FRAC (Fonds Régional d!Art Contemporain), le Musée Borely, la Friche de la Belle
de Mai… mais aussi des travaux d!infrastructures et d!aménagements urbains":
réaménagement de la Porte d!Aix reliant l!autoroute A7 au centre de la ville, construction
du Tunnel du Prado Sud destiné à soulager le trafic du quartier Rabateau-Prado-Michelet,
semi-piétonnisation du centre-ville, réseaux de transports en commun, les Terrasses du
Port, l!Hôtel Dieu, le stade Vélodrome….

L!ensemble de ces mutations vont permettre à la Ville d!accueillir les 10 millions de
visiteurs attendus en 2013 et de développer son attractivité.

Selon une estimation de la Chambre de Commerce et d!Industrie, 1 euro investi devrait en
générer 6, ce qui représente un formidable levier pour l"emploi et l"économie locale.
MARSEILLE ACCUEILLE L"EURO 2016

Le Championnat d!Europe de Football est le 3ème événement sportif mondial en termes de
retombées économiques et médiatiques.

3 candidatures avaient été retenues par l"UEFA pour 2016!: la France, la Turquie,
l"Italie. Le 28 mai 2010, l"UEFA a retenu la France pour organiser l"Euro 2016.

L!UEFA EURO 2016 sera le premier championnat d!Europe de Football à accueillir 24
équipes participantes (précédemment 16 équipes) permettant le déroulement de 51
matches au lieu de 31.

Les retombées de cet événement sont significatives pour les pays et les villes hôtes que
ce soit en matière de modernisation des stades, de promotion du sport lui-même ou de
développement global du territoire (communication, accueil des nouveaux visiteurs,
retombées économiques…).

En France, le Conseil Fédéral de la Fédération Française de Football a retenu le 11
novembre 2009 les 12 villes qui constitueront les 9 sites principaux de la candidature et
les 3 sites de réserve.

Marseille et son Stade Vélodrome font partie des sites d!accueil de l!EURO en juin 2016.
La participation de la Ville de Marseille a été un atout majeur pour la réussite de la
candidature française, le Stade Vélodrome étant le seul équipement existant, avec le
Stade de France, à présenter une jauge supérieure à 50 000 spectateurs.

L!enceinte marseillaise sera en outre entièrement reconfigurée et s!inscrira dans une
démarche de renouvellement urbain, de mixité d!usage par la cohabitation d!espaces
résidentiels, commerciaux, d!activités et de loisirs, et d!intégration urbaine.

Depuis la Coupe du Monde de Football 1998, Marseille accueille de grandes rencontres
internationales, qui participent à la valorisation de l!image de la ville et de sa région. Ces
grands rendez-vous font partie des événements-monde qui activent le développement et
l!attractivité d!un territoire.

Marseille se positionnant désormais comme une véritable destination touristique
incontournable en Provence et sur la Méditerranée, possède tous les atouts et
l!expérience requise pour accueillir l!Euro 2016.
IX. Marseille en chiffres

Marseille, en quelques chiffres…

- 1ère cité urbanisée de France
- 1er port de France
- 1ère communauté des communes françaises Marseille Provence Métropole,
regroupant 18 communes soit 1 200 000 habitants.
- 3ème région économique française
- Capitale mondiale de l"eau
- Population : 860 363 habitants selon les derniers chiffres de 2007 de l!INSEE
- Superficie : 240 km2 dont 100 km2 d!espaces naturels
- Façade maritime : 57 km dont 24 km de calanques
- Climat : 320 jours d!ensoleillement par an
- Températures : Printemps 19°c " Eté 25°c " Automne 14°c " Hiver 12°c (moyennes)
- Une dimension politique internationale : 75 consulats
- Jumelée avec 13 villes internationales : Abidjan, Anvers, Copenhague, Dakar, Gênes,
Haïfa, Hambourg, Kobe, Marrakech, Odessa, Le Pirée, Shanghai, Glasgow
- L"emploi
- 320 000 emplois au 1er janvier 2008
- 5 000 emplois nets créés dans différents secteurs par an depuis 2001
- 400 nouvelles enseignes commerciales
- Le logement!: 5000 logements construits chaque année
- 3 universités, 100 000 étudiants et 2ème pôle de recherche publique en France


Les accès
Marseille est une ville reliée au monde grâce à des infrastructures étudiées : aéroport
international dont un terminal dédié aux compagnies low-cost, une gare TGV au coeur de
Marseille et de la zone Euroméditerranée, des axes autoroutiers bien étudiés.

Un aéroport international moderne :
- 3ème pour le fret (41 877 tonnes en 2006) après Paris et Toulouse
- 3ème de province pour le trafic passagers 7,3 millions de passagers en 2009. (2ème
plus forte progression de trafic passagers des grands aéroports européens en 2009 avec
+5%..)
- 98 villes reliées en direct vers 37 pays (réguliers – charters)
- 35 compagnies aériennes régulières
- 25 liaisons quotidiennes Paris/Marseille (durée de vol : 1h20)
- 16 destinations nationales régulières
- 1er aérogare low cost d!Europe : !mp2! dédié aux vols à bas tarifs (Une trentaine de
destinations européennes depuis l!Aéroport Marseille Provence) :www.mp2.aeroport.fr
1er aérogare low-cost d!Europe : mp2 dédié aux vols à bas tarifs (www.mp2. aeroport.fr)
Un réseau ferré en pleine évolution :
- Plus de 200 trains quotidiens
- 17 TGV Méditerranée Paris / Marseille par jour (3 heures)
- Gare Saint Charles modernisée
- Accès direct aux réseaux métro, bus et location de voiture
Port autonome : 1er port de France et de Méditerranée
- 220 liaisons maritimes régulières
- 100 millions de tonnes de trafic annuel en 2006 (+ 3,6% qu!en 2005)
- 2 millions de passagers en 2007
- 530 000 croisiéristes en 2008
Un réseau autoroutier dense : 3 autoroutes reliant l"Espagne, l"Italie et l"Europe
du Nord se croisent à Marseille.
- Est (Aix / Lyon)
- Nord (Fos / Lyon / Montpellier)
- Littoral (Toulon / Nice)
- Liaison directe des autoroutes Littoral A55 et Est A50 par le tunnel Prado-Carénage
(péage)

Des ports de plaisance de grande capacité :
14 ports sur l!ensemble du littoral marseillais. 8600 anneaux + 400 places à sec.

Euroméditerranée c"est :
480 hectares
16 000 logements neufs
+ 6000 réhabilitations,
35 000 emplois,
7 milliards d!investissements
1 000 000 m2 de bureaux,
200 000 m2 de commerces,
40 hectares d!espaces verts et publics
200 000 m2 d!équipements publics

Les réalisations phares :
- Le Mucem, musée des civilisations de l!Europe et de la Méditerranée (1er musée
national hors Paris prévu en 2011-12)
- La tour CMA-CGM (siège du 3ème armateur mondial), tour de verre de 148 mètres de
haut
conçue par l!architecte Zaha Hadid.
- Euromed Center plateforme internationale d!échange (45 000 m! de bureaux, Multiplexe
cinéma de la société Europacorp de Luc Besson, Hôtel Marriott**** et centre de
conventions)
- Les Terrasses du port (40 000 m! de surfaces commerciales et un stade d!été plain air
avec
centre de fitness)
- Le Silo, salle de spectacle de 2000 places
- Le Centre Régional de la Méditerranée (Lieux d!exposition et de manifestations
culturelles)
- Le Pôle Média Belle de Mai (l!un des plus grands pôles de l!image et du son en France
avec 26 000 m_ de locaux dédiés au cinéma, à l!audiovisuel et au multimédia. Déjà 60
entreprises et 600 salariés). C!est ici qu!est tourné le feuilleton « plus belle la vie » qui
comptabilise en moyenne 6 millions de téléspectateurs chaque soir.
Contacts presse   Attachées de presse

                  Valérie LANGLAIS, 04 91 14 64 90
                  vlanglais@mairie-marseille.fr

                  Charlène GRIMAUD, 04 91 14 64 76
                  cgrimaud@mairie-marseille.fr


                  Responsable du Service Presse

                  Corinne FERRARO, 04 91 14 65 23
                  cferraro@mairie-marseille.fr


                  Responsable du Service Presse

                  Stéphane GIREAU, 04 91 14 64 25
                  sgireau@mairie-marseille.fr

								
To top