Docstoc

Région 01 - FITF

Document Sample
Région 01 - FITF Powered By Docstoc
					Sommaire
                                                 Editorial . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 2
REVUE FITF 2008                                  Organigramme FITF 2008. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 3
Lettre et revue d’information de la Fédéra-      Le mot de la Rédaction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 4
tion International des Trompes de France.        Festival de La Roche Posay . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 5
DIRECTION DE LA PUBLICATION                      Brevet de Sonneur Classé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 26
Directeur : Didier de Martimprey                 Fanfares 2008 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 27
Directeur délégué : Pierre-Marc Malhet           Région 01 - Centre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 30
RÉDACTEUR EN CHEF                                Région 02 - Est . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 41
Christian Longuet                                Région 03 - Rhône Alpes, Auvergne, Jura, Bourgogne . . . . . . . . . . . . . . p. 44
                                                 Région 04 - Méditerrannée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 48
RÉDACTEURS                                       Région 05 - Sud-Ouest . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 51
Bruno Stampfli
Marie-France Souesme                             Région 06 - Normandie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 54
                                                 Région 07 - Bretagne, Pays de Loire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 58
DIRECTEUR TECHNIQUE                              Région 08 - Paris, Ile de France, Nord . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 61
Jean-Paul Grossin
                                                 Région 09 - Benelux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 65
CORRECTIONS                                      Région 10 - Allemagne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 70
Colette et Maurice Sergent                       Région 11 - Suisse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 74
Paule et Bernard Bertrand
                                                 Logos & Blasons . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 75
PHOTOS                                           Écoles de Trompe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 76
Lionel Vanet                                     Messes & concerts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 79
                                                 In memoriam . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 86
FANFARES (PAGINATION)
Christian Sansot                                 Trompe & Patrimoine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 97
                                                 Groupes d’hier & d’aujourd’hui . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 99
TECHNIQUE & INFORMATIQUE                         Pérennité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 103
Jean-Paul Jouanne
                                                 Histoire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 106
SITE INTERNET                                    Facteurs de Trompe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 110
Philippe Egret (Webmaster)                       Trompe & Musique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 112
SECRÉTARIAT DE LA FITF                           Trompe & Technique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 116
Marie-France Souesme                             Trompe & Vénerie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 118
43 rue de bretonnerie                            La Trompe dans le Monde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 120
45000 Orléans                                    Manifestations 2009 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 129
Tél. : 02 38 77 08 56
Fax : 02 38 62 90 27                             Listes FITF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 131
Site Internet :                                  Divers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 142
www.fitf.org                                     Humour, vacances, détente... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 147
Emails :
secretariat.fitf@wanadoo.fr
president.fitf@wanadoo.fr
                                                 REMERCIEMENTS
                                                 • Délégués régionaux, départementaux et correspondants pour les compte-rendus et articles
CONCEPTION / IMPRESSION                          concernant leur secteur.
Rouget Communication                             • Michel Jalenques (Tompe & Patrimoine), Yannick Helary (In memoriam Pierre Dornez), Jacques
Tél. : 01 69 80 03 40                            Poncet (Histoire), Hubert Klein (Ton de vénerie), Claude Pipon et Sylvain Oudot (Trompe &
                                                 Musique), Nicolas Dromer et Roland Duthoit (Trompe & Technique), Benoit Noblet (Trompe et
DÉPOT LÉGAL                                      Vénerie), François de la Garanderie (6e Région au Japon), Maurice Cazals (Espagne), Simon
1er trimestre 2009                               Fuks (Honoré Daumier), Marc Rogier (Malaise dans la Trompe), Thierry Bouts, André Serville
                                                 et Roland Duthoit (Commission fanfares), Roch de Catelineau, Jean-Pierre Léoti (photos).
                                                 • Michel et Carmen de Vallois, Félicitas Witt (traductions).


Bertrand
Bourgeois,
l’homme
de l’année.



                                          Etats-Unis, Japon, la grande dame s’exporte !




                                                                                                                                                   Pierre Dornez,
                                                                          Bourges-Nevers : inoubliable !                                 la disparition d’un géant.
    Éditorial
         Au terme de l’année 2008 faisons le point
                                                    la régionalisation de la trompe a très lar-    d’un CHATEAUROUX 2007 qui, après
                                                    gement augmenté le volume de travail           quelques améliorations s’est transporté à
                                                    au bureau. Combien de relances faut-il opé-    LA ROCHE POSAY cette année.
                                                    rer pour obtenir une réponse, un résultat      Sur le plan de la compétition elle-même,
                                                    de concours, un état des comptes…              résultat surprenant, Bertrand BOURGEOIS
                                                    Informations prises, il en est ainsi dans de   a réitéré l’exploit de Guyaume VOLLET
                                                    nombreuses associations : l’inertie, le tra-   comme l’année précédente, obtenant le
                                                    fic développé… Et pourtant chacun fait du      même soir le titre de Champion de France
                                                    mieux possible avec bonne conscience.          et Champion International.
                                                    A propos de motivation, les 80 ans de
                                                    notre « Fédé » auraient mérité une meil-       Sur le plan de l’organisation générale,
                                                    leure participation en sonneurs que ce         bien des améliorations peuvent être appor-
                                                    qu’elle a connu à LA ROCHE POSAY.              tées sur lesquelles FESTIVAL POITOU tra-
                                                    Peut-être que les dates des 30 et 31           vaille actuellement en vue de répondre
                                                    août n’étaient pas les meilleures dates        à la nouvelle mission que vient de lui
                                                    choisies mais elles étaient dictées par        confier la FITF pour l’année 2009.
                                                    l’Hippodrome de la Gâtinière qui nous          Une année impaire signifiant l’année
                                                    était aimablement confié ces jours-là,         d’un concours de Sociétés qui aura lieu


    S
          ur le plan des adhérents, une             libres de courses.                             en juin à LYON PARILLY.
          baisse de 90 adhésions s’ob-              Des engagements préalablement pris             Une année 2009 qui s’annonce aussi sous
          serve dans les livres de la FITF vis-     tels qu’un mariage de sonneur ou sorties       le signe d’élections diverses.
    à-vis de l’année précédente. Rien de            de trompes n’ont pas favorisé l’affluence      D’abord celles qui auront lieu à SULLY
    bien alarmant au vu des fluctuations            des participants comme celle que l’on a        SUR LOIRE le 6 Juin, ensuite celle des
    habituelles allant au gré du moment,            connue en 1998 à ROMORANTIN avec               Délégués Régionaux qui pour l’instant
    tantôt à la hausse, tantôt à la baisse.         ses 1041 Trompes qui fêtaient les 70           n’est pas programmée.
                                                    ans de leur association avec enthousiasme.     Une date importante à mes yeux, car,
    Néanmoins, la régionalisation de la Trompe      Pas une fanfare ni pendant ni après les        après 36 ans au service de la Trompe,
    que j’espérais propice à une progression        repas n’a témoigné d’un quelconque             j’ai décidé de déposer mon tablier, esti-
    régulière des adhérents par le biais d’une      plaisir de se retrouver.                       mant avoir suffisamment rendu à la Trompe
    amélioration des contacts entre sonneurs,       L’âme et l’esprit de la Trompe auraient-ils    ce qu’elle m’avait apporté.
    délégation départementale, régionale et         changé ?                                       C’est à Pierre LAMOTHE que je dois ces
    FITF n’a rien changé dans la fidélisation       C’est à l’issue du palmarès de FORGES          années merveilleuses au contact de la
    des sonneurs.                                   LES EAUX 2005 que je m’en suis déjà            Trompe et je tiens dans mon dernier édi-
    Il semble que seuls les concours et par-        inquiété avec la nécessité de repenser         torial à lui rendre hommage en lui disant
    fois les stages soient la motivation pre-       une nouvelle génération de concours            toute ma gratitude.
    mière des sonneurs pour adhérer à notre         comme de structures (voir mon éditorial
    Association.                                    de fin d’année 2005).                          A tous, bonne et heureuse année 2009.
    Motivation synonyme de condition car            Satisfaire les uns et les autres n’est pas
    concourir implique d’être adhérent.             chose aisée mais de nombreuses dispo-
    Outre cette constatation, j’observe que         sitions ont permis d’aboutir à la création                    Didier de MARTIMPREY




    Am Ende 2008 ziehen wir eine Zwischenbilanz
    I
     n Bezug auf die Mitglieder stellen wir         Trotzdem, die Regionalisierung des Horns,      und manchmal das Praktikum die erste
     einen Rückgang von 90 Beitritten in            die wie ich glaubte günstig für regelmä-       Motivation der Bläser sind, um in unse-
     den Büchern der FITF fest, verglichen          ßige Steigerung der Mitglieder durch           ren Verein einzutreten.
    zum vorigen Jahr.                               Verbesserung der Kontakte zwischen den         Motivation bedeutet, es ist notwendig
                                                    Bläsern, regionale Abordnung und FITF          Mitglied zu sein, um an den Wettbe-
    Nichts sehr alarmierendes in Anbetracht         sein würde, hat nichts geändert an dem         werben teilzunehmen.
    der üblichen Schwankungen,die je nach           Treuebeweis der Bläser.                        Außer dieser Feststellung beobachte ich,
    Moment steigen oder sinken.                     Es scheint, dass allein die Wettbewerbe        dass die Regionalisierung des “Jagdhorns“

2   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
mehr Arbeit im Büro gebracht hat, wie       Bestehens des Vereins begeistert gefeiert     werden, an denen FESTIVAL POITOU
oft müssen Schreiben geschickt werden,      haben Keine Blaskapelle, weder wäh-           gegenwärtig arbeitet, um auf die Mis-
um eine Antwort zu bekommen, ein            rend noch nach den Mahlzeiten, zeigte         sion zu antworten, die ihm FITF für 2009
Resultat des Wettbewerbes, eine Aufs-       irgendeine Freude sich wiederzusehen.         anvertraut hat.
tellung der Konten u.s.w.                   Die Seele und der Geist des Hornes hät-       Ein ungerades Jahr bedeutet Jahr eines
Nach erhaltenen Informationen ist dieses    ten sie sich verändert?                       Gesellschaftswettbewerbes, das im Juni
der Fall in vielen Vereinen, Trägheit,      Nach dem Preis von FORGES LES EAUX            in LYON PARILLY stattfinden wird.
mehr Arbeit u.s.w. Und dennoch jeder        2005 dachte ich schon an eine neue            2009, ein Jahr, das sich auch im Zei-
handelt so gut wie möglich mit gutem        Generation von Wettbewerben und Struk-        chen verschiedener Wahlen ankündigt.
Gewissen.                                   turen (siehe mein Editorial von Ende 2005).   Zuerst die, die in SULLY SUR LOIRE am
Bezüglich Motivation, die 80 Jahre unse-    Alle zu befriedigen ist nicht eine ein-       6. Juni stattfinden, dann diejenigen des
rer "Fédé" hätten eine bessere Teilnahme    fache Sache, aber zahlreiche Vorberei-        Délégués Régionaux ,bis jetzt noch nicht
unserer Bläser verdient, besser als in LA   tungen haben es ermöglicht CHATEAU-           programmiert.
ROCHE POSAY.                                ROUX 2007 zu kreieren, der nach               Ein wichtiges Datum aus meiner Sicht
Vielleicht waren die Daten 30. und 31.      einigen Verbesserungen dieses Jahr nach       weil ich nach 36 Jahren im Dienste des
August nicht die besten, aber sie wurden    LA ROCHE POSAY transportiert wurde.           Horns, beschlossen habe, meine Schürze
vom Hippodrome de la Gâtinière dik-         Was den Wettbewerb selbst anbetrifft,         abzunehmen, da ich glaube genug
tiert, da diese Tage frei von Rennen        ein überraschendes Ereignis, BERTRAND         zurückgegeben zu haben.
waren.                                      BOURGEOIS hat die Leistung von                PIERRE LAMOTHE verdanke ich diese
Verpflichtungen im voraus geplant, wie      Guyaume VOLLET im letzten Jahr wie-           wunderbaren Jahre mit dem Horn und
eine Hochzeit eines Bläsers oder Aus-       derholt, indem er am gleichen Abend           ich möchte ihm in meinem letzten Edito-
flüge haben die Anzahl der Teilnehmer       den Titel vom französischen und interna-      rial huldigen und ihm meine ganze
nicht erhöht, wie die, die 1998 in          tionalen Meister holte.                       Dankbarkeit aussprechen.
ROMORANTIN mit seinen 1041 Jag-             In Bezug auf die allgemeine Organisa-         Ihnen allen ein gutes und glückliches Jahr
dhörnern zur Feier des 70.                  tion können viele Verbesserungen gebracht     2009.




             Organigramme FITF 2008
Président d'honneur                                                Thomas DOCKNER - Délégué Région 10
Gérard de LA ROCHEFOUCAULD                                         Vincent DORNEZ
                                                                   Philippe DULAC
Membre d'honneur                                                   François FAVRE - Délégué Région 03
Michel OTTO                                                        Arthur de FOUGERES - Commissaire Général des Concours
                                                                   Jean-Paul HEINRICH
Bureau                                                             Jean-Paul JOUANNE - Délégué Région 01
Président : Didier de MARTIMPREY                                   Antoine de LA ROCHEFOUCAULD - Comité Juges
Vice-Président : François FAVRE                                    François LE MERCIER
Vice-Président : Xavier LEGENDRE                                   Xavier LEGENDRE
Vice-Président : Maurice SERGENT                                   Denis LEGRAND
Trésorier : Bruno de MARTIMPREY                                    Christian LONGUET - Délégué Région 04
Secrétaire Général : Pierre-Marc MALHET                            Pierre-Marc MALHET
Secrétariat de Direction : Marie-France SOUESME                    Bruno de MARTIMPREY
                                                                   Didier de MARTIMPREY
Administrateurs                                                    Benoist PIPON - Délégué Région 08
Philippe BARTHELEMY - Délégué Région 09                            Arnaud POISSON
Pierre BAUDE - Délégué Région 05                                   Martine de POSSESSE
Jean-Claude BERBAIN                                                Eric RIBOT - Délégué Région 06
Bernard BERTRAND                                                   Jean-Michel ROSIER - Comité Partenariat
Michel BIGOT - Délégué Région 07                                   Maurice SERGENT - Comité des Récompenses
Pascal BOUCLET - Comité Stages                                     Daniel SULLIGER - Délégué Région 11
Jacky BOUTIN                                                       Claude SUPPLISSON
Thierry BOUTS - Comité Fanfares                                    Hervé THOMAS - Délégué Région 02
Alexis van DAMME

                                                                                                Revue Officielle des Trompes de France - 2008   3
    Le mot de la Rédaction
                                               Le Grand tournant

    A
            nnoncé l’année dernière, il arrive        - Un concours fédéral qui s’est posé pour
            cette année : pour la première            quelques années dans un bel endroit, où
            fois dans l’histoire de la Fédéra-        son équipe organisatrice va pouvoir
    tion, la revue paraît toute en couleurs.          s’employer à son épanouissement sans
                                                      souci du lendemain (au moins géogra-
    La forme dans son ensemble évolue en              phique).
    même temps, avec un concept de présen-
    tation plus moderne. Tout ceci se fait avec       - Des concerts magnifiques constituant
    le concours de nouveaux intervenants pro-         autant de vitrines brillantes et fascinantes
    fessionnels, maquettiste et imprimeur.            pour un public demandeur.

    D’une mise en page à l’ancienne, un               - De belles « excursions » de la Trompe
    peu… laborieuse, la Revue de la FITF              au bout du monde, enrichissantes et por-
    dans son nouvel habit est maintenant              teuses d’avenir.
    dans son temps.
                                                      Et nous avons continué de visiter des
    Comme la Trompe ? Sujet beaucoup plus             écoles où des gloires du passé et du pré-
    vaste…                                            sent s’emploient discrètement et patiem-
                                                      ment à « fabriquer » celles du futur, et tout
    La réponse n’a pas sa place dans ces              ce qui fera le tissu de nos régions demain.
    lignes ; il est clair néanmoins que l’évo-
    lution de la revue s’inscrit dans une             Pendant ce temps, des hommes de cul-            Pardon pour cette parution en Janvier.
    autre, beaucoup plus importante, qui              ture et de réflexion plongent dans les siè-
    s’annonce.                                        cles passés pour mieux nous faire com-          Bonne lecture, et belle année 2009 !
                                                      prendre les origines de cette Trompe de
    L’année écoulée aura vu des temps forts           France qu’on nous envie de plus en plus :
    intéressants :                                    sachons les lire et les faire lire.                                   Christian Longuet




                                                    Die große Wende

    W
                as im vergangenen Jahr bereits        Zeilen; es ist aber nichtsdestoweniger          Und wir werden weiterhin kontinuierlich
                angekündigt wurde, ist nun in         klar, dass die Weiterentwicklung der            die Schulen besuchen, wo sich die Glor-
                diesem Jahr eingetroffen: Zum         Revue für eine andere – viel wichtigere –       reichen der Vergangenheit und der
    ersten Mal in der Geschichte der Föde-            steht; welche sich bereits abzeichnet.          Gegenwart bemühen, solche auch für
    ration erscheint die Revue ganz in Farbe.         Das laufende Jahr wird interessanteres          die Zukunft „herzustellen“ und all das,
                                                      zeigen:                                         was der Stoff unserer Regionen morgen
    Zu gleicher Zeit ist ihr gesamtes Erschei-        - Ein Bundeswettbewerb der sich bereits         sein wird.
    nungsbild mit einem Konzept einer                 seit mehreren Jahren in einer schönen           Währenddessen tauchen die Menschen
    moderneren Präsentation weiterentwickelt          Gegend eingerichtet hat, wo sich das            der Kultur und Reflexion in die vergan-
    worden. All dieses ist mit Hilfe neuer pro-       Organisationsteam um dessen Verwirkli-          genen Jahrhunderte ab, um uns den Urs-
    fessionellen Beitragenden, neuem Gra-             chung bemühen kann ohne Sorge um                prung dieser Trompe Frankreichs ver-
    phiker und Drucker gemacht worden.                das Morgen (am wenigsten geogra-                ständlich zu machen: Wir sollten sie
    Vom ehemaligen Layout, …ein wenig                 phisch)                                         verstehen und sie anderen verständlich
    mühsam, erscheint die Revue der FITF in           - Die großartigen Konzerte – Bestandteil        machen.
    ihrem neuen Kleid und wird damit jetzt            wie glanzvolle Vitrinen und faszinierend
    ihrer Zeit gerecht.                               für ein forderndes Publikum                     Verzeihung für das Erscheinen der Revue im
    Wie die Trompe? Ein viel umfangrei-               - Die schöne „Exkursion“ der Trompe an          Januar.
    cheres Thema….                                    das Ende der Welt – bereichernd und
    Die Antwort hat keinen Platz in diesen            zukunftsträchtig                                Gute Lektüre und ein gutes Jahr 2009!

4   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
Festival de La Roche Posay




         Bertrand Bourgeois,
Champion de France et Champion International,
        l’homme de l’année !
                                  La Roche Posay 2008 :
                                  un concours porteur d’avenir
         Les 30 et 31 aôut 2008                      et pas toujours dans des conditions faciles.   évènement, marqué à nouveau par un dou-
                                                     Maintenant, il restera à peaufiner les         blé Championnat de France - Champion-
                                                     détails, huiler les rouages, ajouter les       nat international ; le phénomène jugé extra-
                                                     maillons complémentaires qui ont man-          ordinaire l’année dernière ne l’est peut-être
                                                     qué pour que tout soit plus fluide.            pas tant que ça, tant le Champion de
                                                                                                    France est l’homme affuté de l’année.
                                                     Il restera surtout au peuple de la Trompe
                                                     de France à valider définitivement la          Bertrand Bourgeois marque aussi le retour
                                                     nouvelle formule des concours imaginée         des champions belges, dans la lignée
                                                     par Xavier Legendre, plus moderne, plus        de ses grands prédécesseurs Michel Das-
                                                     interactive.                                   noy et Alexis van Damme.


    L
        e cadre d’un magnifique hippodrome,
        ni trop grand ni trop petit, doté de         Bien sûr qu’un brin de nostalgie peut          Son appartenance au Rallye Trompe des
        toutes les infrastructures souhaitées,       nous trotter dans la tête, aux uns et aux      Vosges, au moment où la grande forma-
    au cœur d’une grande région de véne-             autres :                                       tion tourne la première page de son his-
    rie, assurant à la fois la présence des équi-    Faut-il pour autant s’y accrocher outre        toire, est également symbolique.
    pages et un public acquis à la Trompe :          mesure ?
    les atouts étaient nombreux pour ce pre-                                                        En route pour le Poitou…
    mier La Roche Posay, à l’occasion duquel         Il restera à faire preuve d’imagination
    “Dame Fédé” a fété ses 80 ans.                   pour que le concours fédéral continue
                                                     d’être le rassemblement de la grande
    Il faut y ajouter une équipe de bénévoles        famille de la Trompe.
    emmenés par les Denis Legrand, Laurent
    Besnault et quelques autres avec un              Quoi qu’il en soit, nous vous invitons ci
    cœur énorme, évoluant à marche forcée            après à un survol de ce qui a été un bel




                                                    Palmarès 2008
    4e Catégorie                                                             8-
                                                                             9-
                                                                                        Josselin BENOIT
                                                                                        Geoffroy SECULA
                                                                                                                                          9,33
                                                                                                                                          9,33
    JUGES :                                                                  10-        Jean-Michel DIABAT                               10,33
    A. VAN DAMME, PH. PIPON, B. ZIEGLER                                      11-        Simon AUNEAU                                     10,67
                                                                             12-        Emeline DESPLACES                                11,33
    LES 20 FINALISTES ACCÈDENT À LA 3e CATÉGORIE                             13-        Romain PAULE                                     12,67
    1-           Anthony THOMAS                                   2,33       14-        Vincent DESPLACES                                12,67
    2-           Sylvère BRACQUIER                                2,33       15-        Alexandre de SIGALAS                             14,00
    3-           Raoul de L'ESPINAY                               2,67       16-        Gaëtan BARES                                     14,33
    4-           Samuel BEAUMONT                                  3,00       17-        Stéphane BOBINET                                 15,33
    5-           Antoine RAPIN                                   6,675       18-        Patrick ALIX                                     18,00
    6-            Karl GUITTON                                    8,00       19-        Fabien OIRY                                      18,67
    7-           Anthony SIMON                                    8,33       20-        Anthony DURAND                                   20,00

6   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
4e Catégorie
Petite Finale
JUGES :
B. BOURGEOIS, X. BRETAULT, R. MESSNER

1-       Laurent PIRON                        1,33
2-       Sophie POIDEVIN                      1,67   Le podium de la 3e catégorie, avec Guillaume Gateau,
3-       Antoine GEORGIADIS                   3,33   Arnaud Desgranges et Nicolas Oiry.
4-       Martial HALIMA                       7,33
5-       Damien GUILLON                       7,33   6-       Josselin BENOIT                                     6,67
6-       Frédéric BRIFFAULT                   7,67   7-       Julien TITEUX                                       7,67
7-       Hervé DUPONT                         9,33   8-       Alexandre de SIGALAS                                9,00
8-       Caroline FEDRY                      10,00   9-       Baptiste BOUCLET                                    9,33
9-       Michaël CART                        11,33   10-      François BOUTTET                                    9,33
10-      Gérard FOUQUART                     12,00   11-      Coraline CARIS                                     11,00
11-      Christophe CARRIER                  12,67   12-      Stéphane SAVARY                                    12,17
12-      Thomas GUERIN                       14,33   13-      Sylvère BRACQUIER                                  12,33
13-      Erwan SAGORY                        14,67   14-      Stéphane BONNAUD                                   12,67
14-      Jérôme FARNAULT                     14,67   15-      Bruno JOURDE                                       12,83
15-      Pascal DROMELET                     15,33   16-      Vincent DEPAUW                                     13,33
16-      Cédric BERTHELOT                    16,33   17-      Ludovic DUCHER                                     16,17
17-      Rémi FAVIER                         16,33
18-      Stanislas HEYDENREICH               17,00
19-
20-
21-
         Jérôme NADAUD
         Anthony GUICHARD
         Grégoire DROMELET
                                             18,33
                                             18,33
                                             21,00
                                                     3e Catégorie
22-      Adrien MARCHON                      22,00   Petite Finale
23-      Roger GILPERT                       22,33
24-      André SAVARY                        23,33   JUGES :
25-      Julien HERAULT                      24,67   B. BOURGEOIS, X. BRETAULT, R. MESSNER
26-      Dimitri FOUCHIER                    25,00
27-      Yves MAPPA                          26,00   1-       Anthony SIMON                                       2,00
28-      DRACOPOULOS                         26,33   2-       Jean-Michel DIABAT                                  3,33
29-      Didier BARBARY                      26,33   3-       Karl GUITTON                                        3,33
30-      Nicolas BADORD                      28,67   4-       François de RADZITZKY                               5,00
31-      Yoann MESTRAUD                      28,67   5-       Anthony THOMAS                                      5,67
32-      David DESMOULINS                    29,67   6-       Vincent VILLAIN                                     7,33
33-      René MAESTRIPIERI                   31,33   7-       Nicolas LAROUTE                                     7,33
34-      Michael B.A. TROOST                 31,67   8-       Benjamin CAZAUX                                     8,67
35-      Gurvan SAGORY                       32,33   9-       Quentin MARBOEUF                                    9,33
36-      Christian PAYAT                     32,67   10-      Jérôme LENFANT                                     10,67
37-      Guillaume EHRET                     32,67   11-      Patrice LECOCQ                                     14,00
                                                     12-      Hervé GRANDJEAN                                    14,00
                                                     13-      Stéphane BOBINET                                   14,67

3e Catégorie                                         14-
                                                     15-
                                                     16-
                                                              Antoine RAPIN
                                                              Jean-Yves LE DUIGOU
                                                              Simon AUNEAU
                                                                                                                 15,00
                                                                                                                 15,67
                                                                                                                 16,00
JUGES :                                              17-      Vincent DESPLACES                                  16,67
E. BACHELIER, R. DE CATHELINEAU, M. HERMET           18-      Gaëtan BARES                                       16,67
                                                     19-      Alain LAIDIN                                       17,00
LES 10 PREMIERS ACCÈDENT À LA 2E CATÉGORIE           20-      Gilles HERMAN                                      18,33
1-       Arnaud DESGRANGES                    1,17   21-      Samuel BEAUMONT                                    18,67
2-       Guillaume GATEAU                     3,33   22-      Romain PRINET                                      19,00
3-       Nicolas OIRY                         4,83   23-      Fabien OIRY                                        19,33
4-       Hubert ROBILLARD                     5,33   24-      Julie BUISSON                                      20,67
5-       Samuel BROTHIER                      5,83   25-      Bruno STAMPFLI                                     22,00

                                                                              Revue Officielle des Trompes de France - 2008   7
    2e Catégorie                                               13-
                                                               14-
                                                               15-
                                                                        Robert NOVEL
                                                                        Laurent SAVARY
                                                                        François BOUTTET
                                                                                                                14,00
                                                                                                                14,00
                                                                                                                14,50
    JUGES :                                                    16-      Jérome ARTUS                            14,50
    B. BOURGEOIS, M. HEINRICH, M. HERMET                       17-      Jacques DELRIEU                         15,00
                                                               18-      Arnaud DESGRANGES                       16,50
    LES 6 PREMIERS ACCÈDENT À LA 1RE CATÉGORIE                 19-      Yoan BERGE                              16,50
    1-           Jérôme LESBATS                       3,83     20-      Laurent MHUN                            18,50
    2-           Mathieu WASSMER                      4,00     21-      Laurent BAILLY                          20,50
    3-           Julien VERNON                        4,83     22-      Hubert ROBILLARD                        22,00
    4-           Stéphane BARBIER                     5,33     23-      Marc ZIMMER                             23,00
    5-           Thierry NOURRISSON                   6,00     24-      Christophe GUERREIRO                    23,50
    6-           Guillaume GATEAU                     6,00     25-      Gilles BERTHIAUX                        24,50
    7-           Pieter ALBERTYN                      7,00
    8-           Amaury WAGET                         7,00
    9-
    10-
    11-
                 Samuel BROTHIER
                 Baptiste BOUCLET
                 Mathieu DESGRANGES
                                                      7,50
                                                     10,00
                                                     10,17
                                                               1re Catégorie Finale
    12-          Hervé TOUCHARD                      10,50     JUGES :
    13-          Frédéric COMTE                      11,33     E. BACHELIER, M. DUPUIS, M. HEINRICH, M. HERMET,
    14-          Franck VERON                        11,83     R. MESSNER
    15-          Wilfried GRAVELEAU                  14,17
                                                               1-       Alain MIGNEREY                           1,40
                                                               2-       Benjamin GOUTORBE                        2,00
                                                               3-       Romain BERNELAS                          3,20
                                                               4-       Romain LIGOT                             3,60
                                                               5-       Jérôme LESBATS                           5,40
                                                               6-       Loïc L'HOMMELET                          6,20
                                                               7-       François STAUB                           6,80
                                                               8        -Guillaume GATEAU                        8,00
                                                               9-       Mickaël JOULIN                           8,40



                                                               Championnat de France
    La podium de la 2e catégorie : Jérôme Lesbats entouré de   JUGES :
    Mathieu Wassmer et Julien Vernon.                          E. BACHELIER, R. DE CATHELINEAU, A. VAN DAMME,
                                                               M. HEINRICH, JM. MASSON, PH. MERCIER, B. MORILLON,
                                                               L. MOULIN, PH. PIPON

    2e Catégorie                                               LE 1ER ET 2E SONT PROCLAMÉS CHAMPION ET VICE-CHAMPION DE
                                                               FRANCE DE L'ANNÉE
    Petite Finale                                              1-       Bertrand BOURGEOIS                       2,33
                                                               2-       Xavier DIACQUENOD                        2,96
    JUGES :                                                    3-       Laurent BESNAULT                         5,85
    V. DORNEZ, A. DE LA ROCHEFOUCAULD                          4-       Charles VELOT                            6,41
                                                               5-       Emmanuel PINOT                           6,52
    1-           Nicolas OIRY                         1,50     6-       Philippe BAUDE                           6,52
    2-           Benoît BERGE                         3,50     7-       Guillaume BIZIEUX                        6,59
    3-           David GIRARD                         4,50     8-       Grégory LEVEILLE-NIZEROLLE               8,67
    4-           Julien HERPIN                        4,50     9-       Julien VERNON                            8,70
    5-           Michel FOUR                          5,50     10-      Nicolas DROMER                           9,26
    6-           Alexandre DECOU                      6,00     11-      Nicolas LEGOFF                          10,70
    7-           Patrice COUDERT                      7,00     12-      Christophe GODY                         11,04
    8-           Vincent MONNET                      10,00     13-      Didier LATOUR                           12,00
    9-           Kévin PAIN                          10,00     14-      Sébastien BOISSET                       12,19
    10-          Julien TITEUX                       10,50     15-      Raphaël MESSNER                         12,93
    11-          Joachim LEVALLOIS                   12,00     16-      Mathieu WASSMER                         14,44
    12-          Didier BOUTEILLER                   12,50     17-      Alexandre BARBIER                       15,89

8   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                       Champion de France et
                     Champion International,
                      Bertrand Bourgeois,
                     une consécration attendue
                                              paré à cette deuxième épreuve et n’ayant      Bého qui compte déjà 15 élèves et
                                              jamais sonné la fanfare imposée.              demande par la même occasion aux
                                                                                            nombreux sonneurs belges de se mon-
                                              Néanmoins, porté par son titre de cham-       trer encore davantage sur les lieux des
                                              pion de France et sans la moindre pres-       concours car beaucoup d’entre eux ont
                                              sion, il enchaînera ses prestations avec      un énorme potentiel.
                                              le même brio profitant de cet instant de
                                              bonheur pour rendre en fanfare un             Il est donc plus que jamais présent aux
                                              vibrant hommage à son président Pieter        côtés du Royal Foret Saint-Hubert, des
                                              Broeckaert.                                   trompes du Duché de Limbourg et bien
                                                                                            entendu du Rallye trompes des Vosges
                                              Comme à son habitude, Bertrand est            où il fait partie de cette nouvelle géné-
                                              resté très rigoureux dans sa préparation,     ration capable d’assurer avec de nou-
                                              sonnant une heure et demie tous les           veaux jeunes talents la continuité et le
                                              jours, portant une grande attention aux       renouveau de ce groupe mythique.
La Roche Posay 2008.                          conseils avisés de Philippe Carabin,
Bertrand Bourgeois : Champion de              d’Hubert Heinrich, de Christian Conte et      Bertrand souligne enfin l’organisation
France et Champion international.             de tous ces grands champions qui com-         parfaite du concours ainsi que la qualité
                                              posent le RTV.                                du site choisi qui se prêtait parfaitement
                                                                                            à cette belle fête.


D
       ifficile de trouver quelque chose      Le garçon n’est pas avare de remer-
       de nouveau à écrire sur Bertrand       ciements pour tous ceux qui l’ont aidé        Il fut impressionné par le niveau de ce
       Bourgeois tant ce talentueux son-      et soutenu depuis ces nombreuses              championnat avec une mention toute
neur a déjà fait la une de la revue de        années. Ses parents bien sûr, ses             particulière pour deux sonneurs, Laurent
fin d’année depuis ces cinq dernières         copains sonneurs, Maurice Heinrich            Besnault et Xavier Diacquenod qui furent
années.                                       pour lui avoir confectionné une trompe        deux concurrents redoutables au coup
                                              sur mesure et sa douce fiancée Céline         de trompe exceptionnel.
Régulièrement sur le podium du cham-          avec qui il n’a pas pu partager sur le
pionnat de France, vainqueur à maintes        moment cet instant de bonheur, puisque                                                       BS
reprises du championnat des régions,          sa belle était retenue à d’autres obli-
Bertrand Bourgeois rentre définitivement      gations.
dans la cour des grands, remportant
comme l’avait déjà fait le jeune Guyaume      Malgré la tension et le stress qu’un
Vollet l’an passé le titre national et dans   concours peut occasionner, Bertrand a
la foulée le championnat international.       su se rendre à chaque instant disponible
                                              pour juger un grand nombre d’épreuves
Voici donc une véritable performance          tout au long de ce week-end. Infatigable
réalisée par le sonneur du RTV qui rejoint    passionné, il est toujours aussi actif dans
ainsi le cercle restreint des grands cham-    les nombreux groupes ou écoles dont il
pions belges dignement représentés            est membre, véritable serviteur de la
jusqu’à ce jour par Michel Dasnoy et          trompe de chasse, il transmet donc sa
Alexis van Damme…                             fougue et sa passion au plus grand nom-
                                              bre.
Tout comme le jeune Guyaume Vollet,                                                         Le podium du Championnat de France.
Bertrand ne s’attendait pas à réussir le      En décembre 2007, Bertrand a ouvert           De gauche à droite : Xavier Diacquenod,
doublé, ne s’étant pas spécialement pré-      une école de trompe « La Tamarie » à          Bertrand Bourgeois, Laurent Besnault.

                                                                                                  Revue Officielle des Trompes de France - 2008   9
                                                     Prix Pierre Dornez
                                        Xavier Diacquenod
     Brillant vice champion de France, Xavier          Comte remportant également son épreuve           endroit perdu de la trompe de chasse. Plus
     Diacquenod a impressionné tout le monde           dans le championnat des Régions en               l’homme se rapproche, plus la silhouette
     lors de ses différentes prestations de la soi-    devançant cette fois-ci Bertrand Bour-           semble familière et ce fut soudain la sur-
     rée, interprétant une magnifique « Pierre         geois. Ce fut donc un concours d’une très        prise, Vincent Dornez, en personne, était
     Dornez » et laissant ainsi planer jusqu’à         grande régularité pour ce sonneur des            là, devant lui, comme si l’interprétation de
     l’annonce du palmarès un immense sus-             Trompes de chasse de Bonne qui était             la fanfare de son père l’avait conduit tout
     pense pour l’attribution du titre de cham-        extrêmement heureux de remporter le prix         naturellement à sa rencontre.
     pion de France. Il confirmera d’ailleurs          « Pierre Dornez », un trophée qui, à ses         S’enchaîne alors une bien amicale dis-
     dès le lendemain matin sa superbe forme           yeux, était la plus belle des récompenses.       cussion entre sonneurs en vacances qui
     du moment décrochant une première                                                                  n’avaient à priori aucune chance de se
     place en duo et en trio avec ses deux             COMME UN SIGNE…                                  rencontrer ce jour là, peut-être un signe
     compères Vincent Monnet et Frédéric                                                                du destin qui pour Xavier rajoute à ce
                                                       Et cette victoire fut d’autant plus émou-        trophée un parfum tout particulier.
                                                       vante pour Xavier qu’elle fut précédée           Mais revenons sur notre ami Bertrand Bour-
                                                       quelques semaines plus tôt d’une éton-           geois qui va indiscutablement être l’un des
                                                       nante rencontre ô combien inattendue             hommes forts de demain et réjouissons-
                                                       sur la côte sauvage du Croisic, petite           nous d’envisager un championnat interna-
                                                       cité Bretonne de caractère, propice aux          tional où la jeune génération devrait nous
                                                       vacances et au repos bien mérité.                régaler lors du prochain festival.
                                                       En effet, par une matinée grisâtre du mois       Les duels entre Guillaume Caucat,
                                                       d’août, entre le cri d’une mouette encore        Guyaume Vollet, Antoine Baudrier et Ber-
                                                       engourdie par la houle de la nuit et le bruit    trand Bourgeois vont certainement être
                                                       sourd des vagues s’écrasant sur les rochers      d’une grande intensité et pourquoi ne
                                                       tout proches, Xavier répétait avec assiduité     pas réver d’un retour à la compétition
                                                       sa difficile fanfare de sélection en compa-      d’un Benoît Garnier ou d’un Dimitry
                                                       gnie de quelques amis sonneurs.                  Donders pour faire de cette compétition
     Xavier Diacquenod, Prix spécial sur la            Se présente alors au loin un touriste curieux,   un pur moment de bonheur…
     Pierre Dornez, en compagnie de Bri-               chevauchant un vieux vélo et se rappro-          Dans cette attente, souhaitons à Bertrand
     gitte, son épouse, de Vincent son fils,           chant doucement du petit groupe, appa-           Bourgeois tous nos vœux de bonheur et
     et de Solange.                                    remment intrigué d’entendre dans cet             de réussite pour les années futures.




     Championnat
     International
     JUGES :
     E. BACHELIER, J. BOUTIN, F. FAGET, M. HEINRICH, M. HER-
     MET, PH. MERCIER, B. MORILLON, PH. PIPON, B. ZIEGLER

     LE 1ER EST PROCLAMÉ CHAMPION INTERNATIONAL DE L'ANNÉE
     1-           Bertrand BOURGEOIS                                 2,59
     2-           Guyaume VOLLET                                     2,93
     3-           Nicolas BON                                        4,22
     4-           Eric RIBOT                                         5,07
     5-           Pascal BOUCLET                                     5,89
     6-           Dominique POIDEVIN                                 6,33
     7-           Alexis van DAMME                                   6,52
     8-           Maxime DUPUIS                                      6,78       Le podium très fair-play du Championnat international.
     9-           Antoine BAUDRIER                                   6,89       De gauche à droite : Guyaume Vollet, Bertrand Bourgeois,
     10-          Didier TANCHOUX                                    7,78       Nicolas Bon.

10   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
La Louvière Sélection                                                 21-
                                                                      22-
                                                                      23-
                                                                                 érome ARTUS
                                                                                 Laurent MHUN
                                                                                 Jérôme FARNAULT
                                                                                                                                     20,60
                                                                                                                                     22,00
                                                                                                                                     22,20
JUGES :                                                               24-        Philippe ROUHAUD                                    22,80
J. BOUTIN, F.FAGET, J.M. MASSON, PH. MERCIER,                         25-        Maxime BITAUD                                       24,80
B. MORILLON                                                           26-        Sébastien LANNEAU                                   25,40
                                                                      27-        Marc ZIMMER                                         26,00
LES 10 PREMIERS SONT SÉLECTIONNÉS POUR LA FINALE                      28-        Gerhard von KALDENBERG                              27,80
1-         Laurent BESNAULT                                1,20
2-         Sébastien BOISSET                               2,40
3-
4-
5-
           Eric RIBOT
           Nicolas LEGOFF
           Guyaume VOLLET
                                                           3,80
                                                           4,40
                                                           4,60
                                                                      Epreuve La Louvière
6-         Antoine BAUDRIER                                5,20       JUGES :
7-         Dominique GUIVARCH                              8,20       J. BOUTIN, R. DE CATHELINEAU, F. FAGET, JM. MASSON,
8-         Loïc L'HOMMELET                                 9,20       PH. MERCIER
9-         Julien VERNON                                   9,40
10-        Julien HERPIN                                   9,60       1-         Laurent BESNAULT                                      1,00
11-        Romain BERNELAS                                12,20       2-         Antoine BAUDRIER                                      3,00
12-        Guillaume BIZIEUX                              12,20       3-         Eric RIBOT                                            4,40
13-        David GIRARD                                   13,60       4-         Guyaume VOLLET                                        5,00
14-        Antoine RICHARD                                14,40       5-         Nicolas LEGOFF                                        5,20
15-        Thierry NOURRISSON                             14,80       6-         Sébastien BOISSET                                     6,00
16-        Kévin PAIN                                     15,00       7-         Julien HERPIN                                         6,00
17-        François STAUB                                 16,40       8-         Loïc L'HOMMELET                                       7,20
18-        Jérôme MONORY                                  17,20       9-         Dominique GUIVARCH                                    9,00
19-        Joffrey LAMOTHE                                18,40       10-        Julien VERNON                                         9,40
20-        Romain COUVENT                                 19,20       11-        Guillaume BIZIEUX                                     9,80




      Epreuve de la Louvière
Laurent Besnault, Maître sur ses terres
A
       36 ans, Laurent Besnault, le régio-     Louvière nous confie-t-il, il n’y a aucun
       nal et le brillant organisateur de      mode d’emploi ni la moindre méthode
       ce Festival de La Roche Posay           de travail, l’exercice demandant de
(Laurent habite à deux kilomètres de           transmettre avant tout une émotion et
l’hippodrome), s’impose pour la deuxième       d’exprimer ses ressentis de chasse.
fois dans l’épreuve de la Louvière devan-      Et lorsque que l’on parle de vénerie, Lau-
çant avec brio Antoine Baudrier et Eric        rent est bien entendu en première ligne
Ribot.                                         puisqu’il vit sa passion entre 70 et 90
                                               fois par année avec son équipage du
Belle performance pour ce sympathique          Beau-Séjour chassant le renard, le blai-
sonneur, marié et papa de trois adora-         reau ou le ragondin avec une quinzaine
bles enfants, membre incontournable du         de fox-terriers à poil dur qu’il élève,
prestigieux Rallye Atlantique, actif tout au   soigne et mène d’une main experte. Ce
long de l’année avec les Trompes du Poi-       sont dès lors en ces instants de vénerie
tou où il vit entre autres sa passion avec     de grande intensité, au cœur des gale-
ses deux frères d’armes Loic l’Hommelet        ries sombres où les chiens œuvrent par-      Les plus belles Trompes vénerie de
et Stéphane Planchon.                          fois bien au-delà du courage que l’on        France, à la Louvière. De gauche à
Aucune préparation spécifique pour             s’imprègne au plus profond de soi de         droite : Antoine Baudrier, Laurent Bes-
réussir cette épreuve si particulière de la    toutes ces émotions intenses exprimées       nault, Eric Ribot

                                                                                                  Revue Officielle des Trompes de France - 2008   11
     régulièrement, les jours de chasse, au          aux côtés des tout meilleurs comme Ber-         La rigueur du professeur a ensuite fait le
     son de la trompe. Pas étonnant dès lors         trand Bourgeois ou Xavier Diacquenod            reste et il était d’ailleurs impressionnant
     que cette épreuve de la Louvière soit si        avec qui il partage depuis quelque              d’observer Laurent le samedi matin,
     particulière et qu’elle traduise en fin de      temps déjà une bien agréable émula-             entouré de tout son staff, distillant, l’œil noir
     compte la sensibilité et le vécu du son-        tion, le talentueux sonneur se positionne       et déterminé, ses dernières instructions. A
     neur.                                           désormais comme l’une des valeurs sûres         quelques mètres de lui, ses magnifiques
     Tout au long de ce festival, que ce soit        du moment. Troisième de ce champion-            fox-terriers semblaient eux aussi l’écouter
     dans sa démonstration de tons pour chiens       nat, Laurent souligne avec grand bon-           avec grande attention sans oser un seul ins-
     ou lors de sa prestation dans l’épreuve du      heur l’arrivée de concurrents au style          tant baisser la tête ou bouger une oreille.
     championnat de France, Laurent Besnault         varié et novateur qui nous ont fait vivre       C’est ce que l’on appelle savoir mener
     nous aura donc ravis par son timbre véne-       cette année un beau moment de trompe            une équipe et faire preuve d’autorité….
     rie et le chantant de sa trompe.                très prometteur.                                Maître d’équipage le week-end, Laurent
     Depuis quelques années maintenant,                                                              Besnault fut donc également Maître de
     après avoir donné une nouvelle orienta-         UNE ORGANISATION PARFAITE                       Cérémonie lors de ce festival, bravo à
     tion à sa carrière professionnelle en                                                           toi Laurent et à tous tes bénévoles pour
     endossant le tablier de professeur de           Ce Festival fut magnifiquement organisé         cette organisation sans faille.
     maçonnerie et de génie civil, il a désor-       et Laurent a su tirer parti de toutes ses       Nous nous réjouissons bien entendu de
     mais un peu plus de temps devant lui            relations ainsi que du tissu politique régio-   revoir le champion l’an prochain au som-
     pour se préparer aux différents concours        nal qu’il connaît très bien. Que ce soit        met de son art et de sa forme pour écrire
     auxquels il participe. Les résultats ne se      auprès du président du Conseil Général          peut-être une nouvelle page dans sa vie
     sont dès lors pas fait très longtemps           de la Vienne, Claude Bertaud, un pas-           de sonneur.
     attendre puisque Laurent s’est rapide-          sionné de trompes de chasse ou des              Alors longue route à toi Laurent et à toute
     ment imposé comme l’un des candidats            représentants locaux qu’il a su séduire en      ta petite famille….
     au titre de champion de France. Heu-            transmettant sa passion, ce festival fut                                                      BS
     reux de se retrouver cette année encore         une véritable réussite.




          Quelques reflexions sur le championnat
     A
            près une longue et intense période       taines épreuves à des collectivités locales     préciser que ces retards n’étaient pas
            de préparation et de promotion,          et sociétés poitevines. Notre intention est     liés à l’organisation « Festival Poitou » ?
            l’équipe de « Festival Poitou »          de poursuivre et même d’enrichir le poste       Concernant la fête en elle-même, une
     peut enfin souffler. En effet, dans le cadre    « Récompenses » en affichant cette sym-         chose est sûre, qu’ils viennent du public,
     d’une nouvelle formule d’organisation, le       pathique façade « couleur locale ».             des autorités locales, départementales et
     premier Championnat International à LA          La présence de la vénerie est essentielle       régionale, les retours sont excellents. Les
     ROCHE POSAY est passé. Cette pre-               pour la manifestation. En ce qui concerne       échos sont élogieux sur la qualité des
     mière édition donne le ton de la suite          cette participation, il est élémentaire que     diverses finales de Trompes, notamment
     envisagée pour le prochain festival. Il y       tous les acteurs du festival prennent           sur les deux Championnats du samedi
     en aura d’autres mais nul ne sait com-          conscience de l’importance de l’articula-       soir qui ont conquis totalement les 4000
     bien !                                          tion des épreuves de Trompes avec celles        personnes présentes au spectacle noc-
                                                     des présentations d’Equipages. Il fut com-      turne. La Trompe, au travers de ces
     En tout premier lieu, je veux saluer et         plètement anormal de faire attendre des         diverses finales Solos, Duos et Trios, a
     remercier l’énorme investissement des son-      équipages en place depuis plus d’une            marqué les esprits d’un public stupéfié
     neurs du RALLYE TROMPES du POITOU               heure et de leur faire savoir au dernier ins-   par le niveau et le brio extraordinaires
     et des membres de l’Equipage du BEAU-           tant qu’ils ne se présenteraient pas. Un        des concurrents.
     SEJOUR ; sans eux le Festival n’aurait cer-     certain nombre de maîtres d’équipages           Pour l’édition 2009 des projets ont déjà
     tainement pas connu cette réussite.             ont été forts mécontents de ces agisse-         germé afin de rendre la manifestation
     Il est bon de réfléchir sur un certain nom-     ments et je les comprends parfaitement.         encore plus attractive.
     bre de points perfectibles mais, l’action       Chaque manifestation apporte inévita-           Vous espérant encore plus nombreux les
     de « Festival Poitou » sur le terrain sera      blement un lot de critiques qui doivent         29 et 30 Août 2009 à venir fouler la
     déterminante pour l’avenir ; elle est l’une     être prises en compte pour tendre vers la       terre poitevine, je vous souhaite un bon
     des clés majeures du succès.                    perfection. D’évidentes conclusions sont        entraînement.
     Pour les 80 ans de notre fédération, nous       à tirer de cette dernière expérience comme      A vos trompes !
     avons voulu donner un accent fort sur la        cette autre interminable attente des son-                             Laurent BESNAULT
     dotation du concours en associant cer-          neurs sur le podium. Est-il nécessaire de                                 Délégué du 86

12   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
Championnat                                                        8-
                                                                   9-
                                                                   10-
                                                                              Michaela PRELL
                                                                              Marlene von KALDENBERG
                                                                              Delphine LALANNE
                                                                                                                                     7,33
                                                                                                                                     8,50
                                                                                                                                     9,83

des Dames
JUGES :
R. DUTHOIT, MC. CESBRON DE LISLE, M. SIMON                         Coupe d'Orléans
LA 1ÈRE EST PROCLAMÉE   CHAMPIONNE DE FRANCE DES DAMES
POUR L'ANNÉE                                                       JUGES :
1-        Amélie PICHON                                  1,33      X. BRETAULT, A. VAN DAMME, JL. HERMET, L. MOULIN,
2-        Sophie POIDEVIN                                3,17      B. ZIEGLER
3-        Julie BUISSON                                  4,67
4-        Coraline CARIS                                 5,17      1er        Romain DELAMARE
5-        Caroline FEDRY                                 5,33      2e         Florian MOREAU
6-        Emeline DESPLACES                              5,33      3e         Thomas BOULISSIERE
7-        Gaëlle PETIT                                   6,50      3e         Kevin MACE




                Championnat des Dames
                   Amélie Pichon :
            une forte personnalité et du talent
N
       ouvelle consécration pour la jeune   et qui se destine à exercer le métier de      Ce fut donc un concours réussi pour la
       et sympathique Amélie Pichon         professeur des écoles a su se remobili-       jeune fille qui, compte tenu de sa pré-
       qui du haut de ses 21 ans s’im-      ser dans la dernière ligne droite pour        paration quelque peu perturbée cette
pose sans la moindre contestation possi-    retrouver, à quelques jours seulement du      année, était dans l’ensemble plutôt satis-
ble dans cette épreuve du championnat       concours, l’intégralité de ses sensations.    faite de ses différentes prestations du
des dames.                                  Elle s’était néanmoins fixé pour objectif     week-end.
                                            lors de ce festival de limiter avant tout
Malgré une année difficile qui lui valut    les dégâts en essayant de se défendre         Amélie, c’est certain, a tout le potentiel
de laisser pendant quelque temps la         au mieux devant le paillasson du              et toutes les qualités requises pour aller
trompe de côté, la jeune étudiante, titu-   concours.                                     encore beaucoup plus loin, nul doute
laire d’une licence en lettres modernes                                                   que nous la retrouverons très rapidement
                                            Amélie fut donc très vite rassurée sur son    sur les plus hautes marches des
                                            état de forme du moment car elle sur-         podiums.
                                            vola non seulement le championnat des
                                            dames mais défendrit avec brio ses            En attendant ces jours heureux, la jeune
                                            chances dans l’épreuve de la deuxième         fille qui est toujours aussi active au Ral-
                                            catégorie où elle fit très bonne figure.      lye Bois Soucy et au Bien Aller Sarthois
                                                                                          chasse régulièrement le week-end avec
                                            Il y a indéniablement une très grande         l’équipage du Saut du Cerf où elle peut
                                            force de caractère qui se dégage de           ainsi assouvir sa passion de la vénerie
                                            cette jeune concurrente qui semble s’être     et de la trompe tout au long de l’an-
                                            tracé un chemin bien précis, elle fait par-   née.
                                            tie de ces concurrents prometteurs qui
                                            savent se transcender devant un jury          Alors souhaitons lui tout simplement la
                                            pour ne laisser apparaître ni faille, ni      plus belle des réussites pour les concours
                                            doute, dégageant par ailleurs une             à venir et tout le bonheur du monde…
La sarthoise Amélie Pichon, reçoit sa       impression de sérénité tout à fait impres-
Coupe de Championne des Dames.              sionnante.                                                                                   BS

                                                                                                Revue Officielle des Trompes de France - 2008   13
     La Coupe d’Orléans à un                                                                espoir normand
     D
           evant une vingtaine de concur-            Quelques années après, lors d’une répé-
           rents, sans distinction d’âge, c’est      tition à Beaumontel, Dominique s’aper-
           le jeune Normand Romain Dela-             çoit qu’une Trompe, au loin, répond aux
     mare, 14 ans, qui l’a emporté, imposant         élèves…
     un talent précoce qui en fait d’ores et
     déjà un grand espoir normand.                   Après enquête, il s’avère que c’est
                                                     Romain, qui habite juste en face.
     Le Délégué régional Eric Ribot ne tarit
     pas d’éloges sur le petit élève de son          « Je suis allé le voir, et lui ai demandé
     copain Dominique Guivarch, lequel               s’il voulait revenir ; avec l’autorisation de
     fonde de grands espoirs sur lui.                sa mère, il s’y est remis ; depuis, il ne
                                                     cesse de progresser ».
     Et pourtant, au départ, c’était plutôt mal
     parti, se souvient-il :                         Il faut dire qu’avec la très belle Trompe
     « On l’a aperçu tout petit, quand il venait     vénerie qu’est Dominique Guivarch, il a
     au Hom, à Beaumont le Roger, avec               un beau modèle sous les yeux, ou plutôt
     Michel Assire ; déjà, il essayait de met-       sous les oreilles…
     tre la Trompe aux lèvres.
                                                     Déjà une première belle récompense,
     Un peu plus tard, il est venu à l’école de      pour cette « graine de champion ».
     Trompe du Rallye Malgré Tout, mais ça                                                                 Le jeune espoir normand Romain
     n’a pas marché ; il était sans doute                                                                 Delamare, vainqueur de la Coupe
     encore trop jeune ».                                                                Chlepa                                 d’Orléans.




     Coupe Maricourt à Flavien Chagnoux

                                                     E
                                                         ncore un digne fils de son Père !           sité du Groupe faisant loi, il s’est mis à la
                                                         Didier Chagnoux, Président des              basse, copiant les aînés de son horizon
                                                         Echos du Berry, Délégué départe-            proche Patrick Drey et Roland Duthoit.
                                                     mental du Cher, n’allait tout de même
                                                     pas faire un fils pour qu’il se mette au        Son baptême du feu dans ce registre n’a
                                                     hard rock…                                      pas été une mince affaire, puisqu’il s’est
                                                                                                     retrouvé en première ligne lors des
                                                     Le jeune Flavien, 20 ans, a suivi la            mémorables concours de Bourges et de
                                                     bonne voie.                                     Nevers ; il a assumé crânement. Devant
                                                                                                     14 concurrents, où il a retrouvé quelques
                                                     « Tombé dedans » depuis sa petite enfance,      « camarades de promo » de la 4e caté-
                                                     il s’est mis à sonner à 8 ans au retour         gorie 2007 (Geoffroy Chevallier, Guil-
                                                     d’un concours de Romorantin.                    laume Cellerin), il l’a emporté.

                                                     BSC à Pompadour 2003, 4e catégorie              Un jeune homme qui ne se prend pas la
                                                     à Vendôme, et 3e catégorie, de brillante        tête et qui, dans cet environnement favo-
                                                     manière (2e) à Châteauroux 2007 ; ça            rable, pourrait aller loin…
     Flavien Chagnoux remporte la Coupe              semble bien parti, même si ça com-
     Maricourt dans son Berry.                       mence à se corser. Depuis 2 ans, néces-                                             Chlepa

14   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
               Championnat vétérans
       Joyeux anniversaire à Francis                                                                       Faget
B
      elle victoire pour le sympathique       Veneurs Bordelais avant d’être contacté        cette date importante où trompes et
      Francis Faget qui pour fêter ses 55     un beau jour par Vincent Dornez qui fait       chants basques se mêleront pour notre
      ans avait décidé de concourir cette     appel à lui lors de la création du Rallye      plus grand bonheur.
année dans l’épreuve des Vétérans et          Atlantique. Il participe ainsi pendant deux    Félicitons une nouvelle fois Francis Faget
ceci juste pour le plaisir.                   ans aux débuts prometteurs de cette jeune      pour ce sympathique come-back et réjouis-
                                              formation qui l’oblige toutefois à effectuer   sons nous de retrouver ce grand champion
Ce fut donc un cadeau d’anniversaire bien     plus de 700 kilomètres aller et retour pour    sur les terrains des concours, que ce soit
original que s’est offert ce sonneur de la    se rendre aux répétitions, une réalité qui     en compagnie de ses camarades Basques
région de Mont de Marsan, un champion         devient pour lui assez difficile à gérer.      ou pour fêter une nouvelle fois, à sa façon,
humble et discret qui a écrit dans les        C’est enfin le rapprochement et l’entrée       son prochain anniversaire.
années 1990 les plus belles pages de sa       dans le groupe du Rallye deux Etangs, la       Nous te présentons donc, cher Francis,
vie de sonneur en concours officiels.         redoutable équipe des sonneurs Basques         tous nos vœux de bonheur et de réussite
Régulièrement terrassé devant les paillas-    où il trouve un bon compromis entre ses        pour tes projets à venir…
sons des différents Festivals auxquels il a   attentes musicales et la situation géo-                                                 BS
participé par un trac omniprésent et très     graphique plus favorable de cette for-
handicapant, Francis a néanmoins mar-         mation du sud-ouest dont il devient l’un
qué les esprits en remportant la coupe de     des éléments incontournables.
France en 1989 et en terminant à trois        Toujours aussi actif au quotidien, il vient
reprises vice-champion national (1989-        de créer une école de trompe à quelques
1992 et 1997), excusez du peu…                pas de son village d’Artassenx qui compte
C’est donc à un sonneur confirmé et de        déjà une bonne quinzaine de passionnés,
grand talent que nous avons affaire, un       essentiellement veneurs, avec pour objec-
passionné de la première heure que            tif secret de redonner une seconde vie au
l’amour de la trompe n’a jamais quitté.       groupe de ses débuts, le Rallye Montois.
Il débute dans un premier temps à Mont        Il organise ainsi pour lancer et faire vivre
de Marsan aux côtés du Rallye Montois         son projet un concert à Mont de Mar-
où il sonne durant une dizaine d’années.      san, le 25 avril prochain avec le Rallye
Il rejoint dans la foulée les sonneurs des    deux Etangs, réservez d’ores et déjà




Coupe Maricourt
JUGES :                                                                                      Le nouveau vétéran Francis Faget s’im-
X. BRETAULT, A. VAN DAMME, JL. HERMET, L. MOULIN,                                            pose, sous le regard inquiet de son
B. ZIEGLER                                                                                   concurrent direct Michel Poidevin.

1-         Flavien CHAGNOUX
2-         Geoffroy CHEVALIER
3-         Guillaume CELLERIN                                         3-         Michel POIDEVIN                                        3,50
4-         Dirk de WITH                                               4-         Michel LEGER                                           3,50
                                                                      5-         Michel AUDEGEAN                                        5,50
                                                                      6-         Régis GODY                                             5,50

Vétérans                                                              7-
                                                                      8-
                                                                      9-
                                                                                 André SAVARY
                                                                                 Jean Claude OVENBERGHE
                                                                                 Jean-Marie GUIBERT
                                                                                                                                        7,00
                                                                                                                                        8,00
                                                                                                                                        9,00
JUGES :                                                               10-        Bernard REGAMEY                                       10,00
V. DORNEZ, PH. PIPON                                                  11-        Gerhard von KALDENBERG                                11,50
                                                                      12-        Jean Jacques PAREAU                                   12,00
1-         Francis FAGET                                   1,00       13-        Jean-Yves MARTY                                       12,50
2-         Robert NOVEL                                    2,00       14-        Jean Pierre TISON                                     14,00

                                                                                                    Revue Officielle des Trompes de France - 2008   15
                                                Vincent Monnet
                             Champion de France de Seconde

     M
              agnifique performance réalisée          Par ailleurs, ajoute-t-il, il est difficile de   Vincent franchit encore une nouvelle
              par ce sympathique sonneur des          ne pas se sentir des ailes lorsque l’on a        étape, il se libère totalement en chant
              trompes de chasse de Bonne              la chance de sonner derrière Xavier              forte et touche désormais à tous les pupi-
     qui obtient donc le titre de champion de         Diacquenod dont la régularité dans l’in-         tres. Son oreille musicale, son sens du
     France de seconde associé en duo à son           terprétation d’une fanfare permet à une          rythme et sa polyvalence lui permetent
     camarade Xavier Diacquenod. Les deux             seconde forte de s’exprimer au mieux de          de devenir un membre incontournable
     compères réalisent d’ailleurs non seule-         ses possibilités.                                de la formation qui met désormais beau-
     ment l’exploit de remporter cette épreuve        Ce fut donc un tir groupé pour les valeu-        coup d’espoir en lui.
     mais récidivent également un peu plus            reux représentants des Trompes de chasse         Vincent est donc tout naturellement pressenti
     tard en trio accompagnés, cette fois ci,         de Bonne et une grande satisfaction per-         lors du départ de Roland Burgniard pour le
     de Frédéric Comte venu renforcer en              sonnelle pour Vincent Monnet, un jeune           Tarn comme le nouveau meneur du groupe,
     basse les deux amis.                             sonneur au grand cœur, promis depuis             il accepte ce nouveau challenge avec
                                                      quelques années maintenant à un bel              grande conviction occupant désormais ce
                                                      avenir...                                        poste avec une surprenante autorité.
                                                                                                       Dès 2004, il devient la seconde duo atti-
                                                      GENÈSE DU SONNEUR                                trée de Xavier Diacquenod en lieu et
                                                                                                       place de Jacques Paccard qui était atteint
                                                      Vincent a commencé la trompe en 1998             par la limite d’âge autorisée en région
                                                      à l’âge de14 ans sous l’impulsion de             montagneuse. Le redoutable individu était
                                                      son grand-père et de son père tous deux          de toute façon devenu beaucoup trop dis-
                                                      membres actifs des trompes d’Allevard,           sipé et ne voulait jamais rentrer chez lui
                                                      société de trompes emblématique de la            après les répétitions du vendredi soir... Il
                                                      3e région dont il est originaire.                fallut donc prendre une saine décision et
                                                      Ce fut malgré tout un peu contraint et           passer le relais à la jeunesse.
                                                      forcé qu’il commence son apprentissage           Mais revenons un instant sur notre ami
                                                      de l’instrument qui se transforme néan-          Vincent qui travaille et habite actuelle-
                                                      moins très rapidement en une véritable           ment dans la région de Grenoble où il
                                                      passion. Le jeune sonneur a déjà de très         exerce également son talent dans le
                                                      bonnes dispositions, il progresse de             métier du bâtiment.
                                                      façon régulière et obtient son brevet en         Il cherche aujourd’hui à se rapprocher
                                                      1999. Encadré et pris régulièrement en           encore davantage des sommets hauts-
                                                      mains par Roland Burgniard (le meneur            savoyards afin de limiter au mieux ses
                                                      des trompes de Bonne) qui à l’époque             déplacements qui sont parfois un peu
     Vincent Monnet des Trompes de Bonne,             se déplace de montagne en montagne               lourds à gérer.
     meilleure seconde de France.                     avec son camping-car pour prêcher les            Le calendrier des trompes de Bonne pour
                                                      bienfaits de la colonne d’air, il accède         fin 2008 et 2009 est d’ores et déjà très
     Pas de préparation spécifique pour ces           en moins de 4 ans à la deuxième caté-            chargé, nous retrouverons Vincent accom-
     sonneurs qui ont travaillé leurs différentes     gorie. Le grand-Père et le papa ont eu le        pagné de ses camarades en Suisse, en
     fanfares par petites touches successives,        nez fin, il y avait bien de la graine de         Belgique et en France pour de nombreux
     souvent en fin de soirée après les répéti-       champion chez ce jeune garçon plein              concerts déjà planifiés.
     tions de groupe, sous le regard critique         de fougue et de talent.                          Vincent remercie aujourd’hui tous ses
     du président François Favre qui, d’un            Vincent commence ainsi à se faire remar-         camarades de groupe pour cette magni-
     simple sourire très expressif, traduisait ins-   quer lors des concours régionaux ou des dif-     fique ambiance qui perdure depuis toutes
     tantanément l’état de forme du moment            férents stages auxquels il participe et il est   ces années au sein de la formation et tout
     des futurs compétiteurs.                         tout naturellement approché par les trompes      particulièrement Roland Burgniard qui fut
     Pour le reste, nous confie Vincent, nous         de Bonne qui voient en lui un élément à fort     un professeur d’un très grand dévouement.
     nous connaissons sur le bout des doigts          potentiel qui ne demande qu’à s’exprimer.        Nous retrouverons et suivrons désormais
     et l’ensemble musical se met donc rapi-          En 2004, il est âgé de 19 ans et il rejoint      avec grande attention ce jeune sonneur
     dement en place, un acquis précieux              donc la formation Haut-Savoyarde, un             lors des prochains festivals et lui souhaitons
     entretenu tout au long de l’année par le         groupe dont il connaissait déjà quasiment        sincèrement toute la réussite qu’il mérite.
     travail de groupe que nous effectuons            tous les membres et dont les tenues lie de
     chaque semaine.                                  vin le faisaient rêver jusqu’alors.                                                        BS

16   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
Championnat                                                             Championnat
de Seconde                                                              de Basse
JUGES :                                                                 JUGES :
V. DORNEZ                                                               R. DUTHOIT, L. MOULIN

LE 1ER EST PROCLAMÉ CHAMPION DE SECONDE                                 LE 1ER EST PROCLAMÉ CHAMPION DE BASSE DE L'ANNÉE
1-         Vincent MONNET                                     1,50      1-         Jérémy LOISEAU                                          1,25
2-         Nicolas DROMER                                     2,00      2-         Yoan BERGE                                              3,00
3-         Hubert DELACHAUX                                   3,00      3-         Bruno LAVAUD                                            4,50
4-         Guillaume BIZIEUX                                  3,50      4-         Alexandra MESSNER                                       5,50
5-         Eric RIBOT                                         5,00      5-         Thierry NOURRISSON                                      5,75
6-         Romain LIGOT                                       6,50      6-         Didier LATOUR                                           5,75
7-         Baptiste BOUCLET                                   8,00      7-         Benjamin GOUTORBE                                       6,50
5-         Vincent VILLAIN                                    8,00      8-         Romain BERNELAS                                         7,00
9-         Stéphane BARBIER                                   8,00      9-         Denis LEGRAND                                           8,25
10-        Guillaume DORVEAUX                                 9,50      10-        Guillaume DORVEAUX                                      8,75
                                                                        11-        Stéphane BOURGEAULT                                     9,75




Jérémy Loiseau Champion de Basse à 19 ans
C
        ’est par son professeur de musique       basse. Cette partie fait en effet défaut au   pas des touristes ; il a aussi battu Alexan-
        qui lui apprenait la flûte au col-       groupe, et il faut s’y mettre.                dra Messner…En trio, derrière Maxime
        lège que ce jeune Berrichon d’Au-        Au fil des entraînements au Carrefour de      Dupuis et Sylvaine Bertrand, il y a eu tir
bigny sur Nere habitant à Salbris est            la résistance en forêt d’Orléans, Michel      groupé avec l’autre formation du RTO.
venu à la Trompe : son enseignant avait          Jalenques lui apprend les rudiments. Il       L’année prochaine, il ira se frotter aux
remarqué que parmi ses élèves, ceux qui          l’emmène un jour à une répétition du Ral-     grands : les choses sérieuses vont com-
sonnaient avaient une meilleure gestion de       lye Trompes d’Orléans.                        mencer. Il n’a pas pour autant aban-
leur colonne d’air et progressaient plus vite.   Antoine de La Rochefoucauld ne tarde          donné son groupe d’origine : en voilà
                                                 pas à dresser l’oreille.                      qui doivent être contents d’avoir « ça »
Venant d’une famille de chasseurs à tir,                                                       derrière eux en sortie !
où l’on ne sonne pas, c’est sa petite            CHAMPION DE BASSE                             En semaine, à Orléans où il se consacre
amie Diane, qui, avec son prénom pré-            SANS SONNER EN CHANT                          à ce qui sera son métier, l’élevage de
destiné, va l’emmener sur la bonne voie.                                                       gibier, il ne se passe pas de jour sans
La mère de celle-ci, Valérie Alagiraude,         Les événements vont s’accélérer pour le       que perdreaux rouges ou gris, faisans et
une élève des trompes de Cheverny, a             jeune adolescent. Après une répétition au     autres, n’entendent sa basse ; bientôt, il
été une bonne sonneuse (Vice Cham-               RTO, il se retrouve sur le CD que le          s’y mêlera le chant…
pionne des Dames en 1985 à Vichy) ;              groupe enregistre pour ses 20 ans. A                                               Chlepa
si elle s’est un peu éloignée de la Trompe,      l’école de Raphael et Alexandra Messner,
son mari Patrick Histache, est lui respon-       les progrès sont fulgurants. Le jeune élève
sable du Rallye Trompes de la Fresnais,          se révèle précis, méticuleux. A Château-
à Marcilly en Gault, en Sologne.                 roux, il est dans le grand bain : basse en
Au début des années 2000, ce petit               trio avec Guyaume Vollet et Antoine de
groupe bénéficie des conseils de Michel          La Rochefoucauld ; ils se classent 4e.
Jalenques. L’ancien leader du Débuché            A ce jour, Jérémy qui n’a toujours pas
de Paris, jamais avare de ses efforts dès        vraiment eu le temps de progresser en
qu’il s’agit de transmettre l’art de la belle    chant (il envisage quand même de s’y
Trompe, ne va pas tarder à repérer ce            mettre sérieusement en 2009) se retrouve
petit bonhomme qui vient d’arriver.              Champion de France de basse, pas plus
Il va le pousser à faire le stage d’Amboise.     étonné que ça d’ailleurs.
Jérémy obtient son BSC au petit concours         A La Roche Posay, il a battu des gens
régional d’Allogny, puis sa 4e catégorie.        comme Yohan Bergé, Didier Latour, ou          Jérémy Loiseau champion de France de
Mais il est dès le début rattrapé par la         encore Benjamin Gourorbe, qui ne sont         Basse.

                                                                                                      Revue Officielle des Trompes de France - 2008   17
     Championnat
     International
     de Basse
     JUGES :
     R. DUTHOIT, L. MOULIN

     LE 1ER EST PROCLAMÉ CHAMPION
     INTERNATIONAL DE BASSE DE L'ANNÉE
     1-      Antoine BAUDRIER                        1,00
     2-      Nicolas DROMER                          3,50    Pierre Lamothe, “Fanfare” pour tou-       Claude Supplisson, un commentateur
     3-      Olivier QUENARDEL                       3,50    jours, a assisté à toutes les épreuves.   averti.




                                             Antoine Baudrier
                          Champion International de Basse
                                                        pour la 3e fois
     I
       l a l’air de commencer à s’y habituer.                rapatrié une 3e basse, comme pour équi-   Alors, un superman de la Trompe ?
       Une certaine assurance commence à                     librer…
       percer derrière la timidité naturelle. S’il                                                     Pas tout à fait, car en chant, ça coince
     convient volontiers que c’est un peu                    Et pourtant, s’il n’y avait que lui :     un peu (enfin, tout est relatif) :
     ennuyeux pour le journaliste de service
     de gagner comme ça, à répétition, il ne                 « Je préférerais sonner en chant ; la     « En championnat international, je n’y
     plaide que partiellement coupable : à La                basse, je ne m’entraîne pas ; de toutes   arrive pas.
     Roche Posay, il n’y avait ni Sylvain Cau-               façons, j’ai toujours des lèvres et je    Est-ce parce que je me sens attendu ? Je
     cat, ni Loïc Desré, ni Dominique Renau-                 garde le niveau ».                        commence à avoir le trac.
     din ; dans ces conditions, à l’impossible                                                         Je pense que je n’y arriverai pas ».
     nul n’est tenu…                                         Quand on a dit ça, on a tout dit.
                                                                                                       Et pourtant, quand on se rappelle comment,
     Non pas d’ailleurs que son second                                                                      au concert de Chartres, entre deux mi-
     ait démérité : Fred Comte grimpe                                                                       temps de basse, il avait envoyé avec
     doucement mais sûrement la pente,                                                                      son copain Guillaume Bizieux sa nou-
     équipé de ses chaussures mon-                                                                          velle fanfare à Pascal Bouclet (pas tout
     tantes, et s’approche du sommet.                                                                       à fait une 3 phrases : merci Denis Raf-
                                                                                                            faelli) : même pas gêné !
     Antoine Baudrier éclate de puis-
     sance et de vigueur derrière son                                                                      C’est vrai qu’il sonne dans une nou-
     groupe, le Cercle Saint-Hubert                                                                        velle Cornélius dans laquelle il se
     Bourbon Vendôme, trop, même, à                                                                        sent si bien. Du coup, on reparle de
     entendre certains.                                                                                    choses plus gaies : en particulier du
                                                                                                           groupe, dont il fait son but principal.
     Il est vrai que derrière cet ensemble
     très rôdé, et pas vraiment constitué                                                                  Un groupe tout de vert vêtu : la cou-
     de demi-portions, il impose un                                                                        leur de l’espoir, non ?
     timbre d’une richesse et d’une ron-
     deur extraordinaires ; à tel point que
     de l’autre côté, Denis Legrand a                  Roland Duthoit remet sa coupe à Antoine Baudrier.                                   Chlepa

18   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
Duos 3e-4e-5e                                           Duos 1re-2e Finale
JUGES :                                                 JUGES :
X. BRETAULT, A. VAN DAMME, R. MESSNER                   R. DE CATHELINEAU, F. FAGET, MC. CESBRON DE LISLE,
                                                        M. SIMON
1-       Samuel BROTHIER / Olivier SIMON        1,33
2-       Arnaud DESGRANGES / Gaëtan BARES       1,67    1-       Xavier DIACQUENOD / Vincent MONNET                    1,80
3-       Michaël MONTMAYEUR / Robert NOVEL 3,67         2-       Pascal BOUCLET / Guillaume BIZIEUX                    2,38
4-       Nicolas OIRY / Benjamin CAZAUX         4,00    3-       G. LEVEILLE-NIZEROLLE / H. DELACHAUX                  3,25
5-       Coraline CARIS / J. TITEUX             4,33    4-       Sébastien THIRIET / Nicolas DROMER                    4,38
6-       Laurent PIRON / Alexis BOITIERE        6,33    5-       Dominique GUIVARCH / Eric RIBOT                       5,25
7-       François de RADZITZKY / Michaela PRELL 6,67    6-       Charles VELOT / Vincent VILLAIN                       5,38
8-       Julie BUISSON / Caroline FEDRY         8,33    7-       Julien VERNON / Baptiste BOUCLET                      7,38
9-       Romain PRINET / Joffrey CHERFIX        9,00    8-       M. WASSMER / G. DORVEAUX                              7,63
10-      Guillaume EHRET / Ralph SALCHOW        9,67    9-       Antoine RICHARD / Romain LIGOT                        8,63
11-      Pascal DROMELET / Grégoire DROMELET 11,00      10-      Alexandre BARBIER / Stéphane BARBIER                  8,88




Duos 1re-2e Sélection                                   Trios Sélection
JUGES :                                                 JUGES :
B. BOURGEOIS, R. DUTHOIT, M. HEINRICH, M. HERMET,       B. BOURGEOIS, R. DUTHOIT, M. HEINRICH, M. HERMET,
L. MOULIN                                               L. MOULIN

LES 10 PREMIERS SONT SÉLECTIONNÉS POUR LA FINALE        LES 15 PREMIERS SONT SÉLECTIONNÉES POUR LA FINALE
1-       Pascal BOUCLET / Guillaume BIZIEUX      2,20   1-       P. BOUCLET / G. BIZIEUX / A. BAUDRIER 2,20
2-       G. LEVEILLE-NIZEROLLE / H. DELACHAUX 2,20      2-       C. VELOT / S. THIRIET / N. DROMER        3,40
3-       Dominique GUIVARCH / Eric RIBOT         3,80   3-       G. LEVEILLE-NIZEROLLE / H. DELACHAUX /
4-       Xavier DIACQUENOD / Vincent MONNET 3,80                 O. QUENARDEL                             3,80
5-       Charles VELOT / Vincent VILLAIN         6,40   4-       M. DUPUIS / BERTRAND / LOISEAU           4,40
6-       Alexandre BARBIER / Stéphane BARBIER    7,60   5-       A. BARBIER / S. BARBIER / B. GOUTORBE 4,80
7-       Julien VERNON / Baptiste BOUCLET        7,60   6-       X. DIACQUENOD / V. MONNET /
8-       M. WASSMER / G. DORVEAUX                8,80            F. COMTE                                 5,40
9-       Sébastien THIRIET / Nicolas DROMER      8,80   7-       N. OIRY / B. BERGE / Y. BERGE            7,00
10-      Antoine RICHARD / Romain LIGOT          9,60   8-       L. G. ERIAU / L. SECHET / B. LAVAUD     10,40
11-      Nicolas LEGOFF / Antoine BAUDRIER      10,60   9-       S. BOISSET / C. GUERREIRO / D. LATOUR10,80
12-      H. SOUMAGNAS / G. DELANOE              11,80   10-      M. WASSMER / O. DORVEAUX /
13-      Benoît BERGE / Yoan BERGE              13,00            G. DORVEAUX                             12,00
14-      B. GOUTORBE / G. GATEAU                14,80   11-      G. VOLLET / P. ARDOIN / A. MESSNER 12,20
15-      Alexandre DECOU / Mickaël JOULIN       16,00   12-      E. PINOT / V. VILLAIN / T. NOURRISSON 12,20
16-      Philippe BAUDE / Stéphane BOURGEAULT 16,20     13-      S. BROTHIER / O. SIMON / R. BERNELAS 13,40
17-      Dominique POIDEVIN / Sophie POIDEVIN 16,20     14-      N. LEGOFF / B. BOUCLET / D. LEGRAND 14,20
18-      Amélie PICHON / Michel POIDEVIN        16,60   15-      P. BAUDE / L. SAGOT / S. BOURGEAULT 14,60
19-      Joachim LEVALLOIS / Nicolas LAROUTE    17,00   16-      G. DELANOË / H. GAULTIER DE CARVILLE /
20-      Sébastien BOISSET / Laurence SAGOT     18,60            H. SOUMAGNAS                            14,80
21-      Didier LATOUR / Christophe GUERREIRO 19,60     17-      P. ALBERTYN / P. van den AKKER /
22-      Jacques DELRIEU / Patrice COUDERT      20,80            M. TROOST                               15,00
23-      Thierry NOURRISSON / Didier BOUTEILLER 22,40   18-      RENARD / PRINET / DA SILVA              16,20
24-      Jérome ARTUS / Dominique L'HOMMELET 24,40      19-      K. PAIN / A. BOITIERE / L. PIRON        16,20
25-      Hervé TOUCHARD / Geoffroy CHEVALIER 24,40      20-      D. POIDEVIN / S. POIDEVIN / J. JOUANNE 17,40
26-      COUVENT COUVENT                        25,40   21-      A. DECOU / M. JOULIN / S. BEAUMONT 18,80
27-      Michel FOUR / Nicolas DURAND           26,20   22-      J. ARTUS / D. L'HOMMELET / D. HERISSET  19,20
                                                        23-      G. du BOUEXIC / T. du DORE /
                                                                 B. HUNTZINGER                           23,60
                                                        24-      R. NOVEL / G. RATTAIRE / J. DURAND      23,60
                                                        25-      P. DROMELET / J. FOURNIER / G. DROMELET 24,40

                                                                                  Revue Officielle des Trompes de France - 2008   19
     Trios Finale                                                     Prix du
     JUGES :
     V. DORNEZ, F. FAGET, MC. CEBRON DE LISLE, PH. PIPON,             Président d’Honneur
     A. DE LA ROCHEFOUCAULD
                                                                      AU SONNEUR LE PLUS MÉRITANT DU FESTIVAL
     1-           X. DIACQUENOD / V. MONNET /
                  F. COMTE                                1,90        Martial HALIMA
     2-           C. VELOT / S. THIRIET / N. DROMER       1,90
     3-           G. LEVEILLE-NIZEROLLE / H. DELACHAUX /
                  O. QUENARDEL                            3,90
     4-           P. BOUCLET / G. BIZIEUX / A. BAUDRIER   4,60
     5-           E. PINOT / V. VILLAIN / T. NOURRISSON 5,40
     6-           M. DUPUIS / BERTRAND / LOISEAU          6,00
     7-           G. VOLLET / P. ARDOIN / A. MESSNER      8,00
     8-           L. G. ERIAU / L. SECHET / B. LAVAUD     8,10
     9-           N. OIRY / B. BERGE / Y. BERGE           9,20
                                                                              Martial Halima,
     10-          S. BOISSET / C. GUERREIRO / D. LATOUR 10,00
                                                                                 l’espoir de la
     12-          S. BROTHIER / O. SIMON / R. BERNELAS 10,40
     13-          A. BARBIER / S. BARBIER / B. GOUTORBE 10,90                  région Centre,
     14-          N. LEGOFF / B. BOUCLET / D. LEGRAND 11,80                  Prix du Président
     15-          M. WASSMER / O. DORVEAUX /                             d’Honneur remis par
                  G. DORVEAUX                            13,60                      Antoine de
     16-          P. BAUDE / L. SAGOT / S. BOURGEAULT 14,30                La Rochefoucauld.



     Championnat                                                      CENTRE Solo : Laurent Besnault - Dame : Sophie Poidevin -
                                                                      Vétéran : Michel Bouchard - Espoir : Martial Halima - Duo :
     des Régions                                                      B Jourde/M Burat - Trio : G Bizieux/G Chevallier/A Baudrier -
                                                                      Parrain : Gérard Brousseau
                                                                      BENELUX Solo : Bertrand Bourgeois - Dame : Coraline Caris -
     JUGES :                                                          Vétéran : François de Radzitsky - Duo : A Van Damme/Dirk de
     MC. CEBRON DE LISLE, PH. PIPON, V. DORNEZ, F. FAGET              With - Trio : P Albertijn/P Van Den Akker/M Troost - Parrain :
                                                                      Philippe Barthelemy
          RÉGIONS                              TOTAL POINTS   PLACE   SUD-OUEST Solo : Christophe Gody - Dame : Gaëlle Petit -
          Normandie                                  17         1     Vétéran : Michel Léger - Duo : Ph Baudé/St Bourgeault - Trio :
          Centre                                     28         2     S Boisset/Ch Guerreiro/D Latour
          Benelux                                    30         3     RHÔNE ALPE AUVERGNE BOURGOGNE Solo : Xavier Diac-
          Sud-Ouest                                  31         4     quenod - Dame : Valérie Thomasson - Vétéran : Robert Novel
          Rhône Alpes, Auvergne                      34         5     Espoir : Natan Zappone - Duo : Enguerrand /Romain Couvent
          Méditérranée                               38         6     Trio : Novel/Rattaire/Durand - Parrain : Michel Revol.
          Bretagne                                   39         7     MÉDITERRANÉE Solo : Nicolas Badord - Dame : Julie Buisson -
          Est                                        49         8     Vétéran : Jean-Claude Ovenberghe - Duo : Ch Savard/V
          Suisse                                     50         9     Depauw - Trio : V Depauw/Ch Savard/P Alix - Parrain :
          Allemagne                                  60        10     Christian Longuet
                                                                      BRETAGNE Solo : Hubert Soumagnas - Dame : Emelin Des-
                                                                      places - Duo : A Decou/M Joulin - Trio : LG Eriau/L Séchet/
                                                                      B Lavaud

     Coupe des Régions                                                EST Solo : Alain Mignerey - Dame : Michèle Debold - Débu-
                                                                      tant : Ax Magnoni - Duo : G Ehret/R Salchow - Trio : M Wass-
                                                                      mer/H Graff/J Da Silva
     COMPOSITION DES ÉQUIPES                                          SUISSE Solo : Pascal Dromelet - Dame : Claire Reynaud - Vété-
                                                                      ran : Jean Fournier - Espoir : Raphael Dromelet - Duo : P. Dro-
     NORMANDIE Solo : Charles Velot - Dame : Amélie Pichon -          melet/G. Dromelet - Trio : D. Sulliger/D. Zbinden/G. Dro-
     Vétéran : Michel Poidevin - Espoir : Romain Delamare - Duo :     melet - Parrain : Claude Supplisson.
     E Pinot/R Ligot - Trio : D Guivarch/ E Ribot/N Laroute - Par-    ALLEMAGNE Solo : Michaella Prell - Dame : Marlene Von Kal-
     rain : Yannick Helary                                            denberg - Vétéran : Gerhart Von Kaldenberg

20   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
            La Coupe des régions aux Normands
                                 Sacrés Vikings…!
C
      ette épreuve imaginée par Xavier         La Normandie avec 3 places de 1er sur           et si talentueux tout au long du week-end ;
      Legendre introduit l’esprit d’une        ses points forts (Dame, Espoir et Duo) et       c’est l’épreuve type qui mérite d’être pré-
      compétition par équipes dans un          une place de second (Vétéran) faisait           sentée et mise en valeur auprès du public.
genre différent de l’épreuve de groupes.       toute la course en tête, se détachant au        - Enfin un départ bien rapide de certains res-
                                               final devant un trio « dans un mouchoir         ponsables au grand dam de Laurent Bes-
Les épreuves sont individuelles (plus duos     de poche » constitué par le Centre, le          nault ; lui si impliqué dans la préparation
et trios), et il s’agit là de représenter sa   Bénélux et le Sud-Ouest.                        de ce festival, ne pouvait que manifester sa
région. La petite dose de chauvinisme          Une épreuve originale, spectaculaire pour       colère en constatant que la table des offi-
(bon enfant) introduite à cette occasion       le public, qui permet à des individualités      ciels était désertée alors que celle des
ajoute le piquant qu’il faut à l’affaire.      de se faire remarquer et applaudir (nous        récompenses était encore à moitié garnie.
Et il y a même une épreuve de questions,       songeons en particuliers aux deux espoirs
style « la tête et les lèvres ».               Romain Delamare et Martial Halima).                                                      Chlepa
Pour cette première édition, la « bande à      Compte tenu du fait qu’il s’agissait d’une
Ribot » s’était bien promis de ne pas lais-    première, des souplesses avaient été
ser passer l’occasion ; il faut dire que la    tolérées ; on a vu par exemple des
formule avait tout pour plaire au Délégué      « échanges de Dames » entre régions,
régional de la Normandie : fonceur,            dans un bon esprit.
gagneur, bon vivant…                           L’épreuve gagnera encore en spectacle
De fait, le jeu a été joué à fond : consti-    quand toutes les équipes joueront le jeu
tution d’une équipe de choc, complète,         à fond, à l’exemple des Normands.
avec tout ce qu’il faut autour de folklore     Trois bémols toutefois :
normand (merci à Gilberte et André             - L’absence d’une équipe de Paris Ile de
Savary, plus vrais que nature en paysans       France, étonnante.
normands) ; jusqu’à Hubert Coispel avec        - Un certain déficit de présentation, alors     Eric Ribot « arrose » sa championne des Dames
son âne Martin qui rôdait aux alentours…       que Claude Supplisson avait été si présent      avec le Champagne de la Coupe des Régions.




                             Remise de médailles
CHRISTIAN DEVAULX DE CHAMBORD                  Trompes est heureuse de vous remettre
                                               sa plus haute récompense qu’est la
Pour tout ce que vous avez apporté à la        MEDAILLE D’OR.
Fédération Internationale des Trompes,
tant dans son administration que dans          JEAN-MARC BERENGER
ses concours en tant qu’Organisateur et
Commissaire Général durant des années          Depuis des décennies Président du Cercle
aux côtés du Président Gérard de LA            St Hubert Bas Berry, Moniteur de talent, vous
ROCHEFOUCAULD, la Fédération des               avez su non seulement maintenir une indis-
                                               pensable cohésion dans votre groupe mais
                                               vous avez inlassablement formé des jeunes
                                               sonneurs de trompes en leur transmettant les
                                               valeurs qui font de l’instrument toute sa
                                               richesse, en commençant par l’amitié.           Ces distinctions qui viennent saluer l’en-
                                               En outre, vous avez parfaitement assumé         semble de vos activités en faveur de la
                                               votre tâche en tant que responsable des         Trompe vous sont remises à tous les deux
                                               Commissaires de CHATEAUROUX 2007.               au son des HONNEURS.
                                               Pour tout cela, vous méritez la MEDAILLE
                                               D’OR de la FITF.                                                     Didier de Martimprey

                                                                                                      Revue Officielle des Trompes de France - 2008   21
              La Roche Posay : essai                                                   transformé ?
                                                     montés qui ont attendu le démarrage du         connaissant pas sur le bout des doigts la
                                                     spectacle avec 2 heures de retard …            liste des adhérents de la FITF… Je ne
                                                                                                    doute pas un instant de la solidarité des
                                                     A l’évidence la copie à ce niveau est à        sonneurs, ayant à cœur de participer
                                                     revoir, et nous en prenons l’engagement        par leur discipline à la réussite d’un
                                                     pour 2009 ! L’utilisation de fiches men-       championnat.
                                                     tionnant un numéro d’inscription initial
                                                     réglera le problème. En contrepartie, les      Je dois confesser que j’ai à la fois été
                                                     concurrents doivent impérativement se          déçu et enthousiasmé par la Coupe des
                                                     présenter en temps voulu avant l’épreuve       régions. Déçu par la non participation
                                                     à l’appel de leurs poules respectives,         ou la participation de certaines régions
                                                     afin que le commissaire puisse en vali-        qui n’avaient pas pu (?) réunir une équipe
                                                     der la composition et assurer le déroule-      complète… A quoi servent donc les
                                                     ment des opérations sans prendre de            concours régionaux pour lesquels cette
                                                     retard. Chacun le comprendra, n’est-ce         « sélection » devait constituer un atout


     A
             n’en pas douter, l’option de La         pas messieurs les concurrents de               supplémentaire ? En revanche, merci à
             Roche Posay a constitué un bon          1re catégorie…                                 ceux qui ont « joué le jeu », notamment
             choix. L’accès en est facile, l’hé-                                                    la Normandie qui a apporté l’esprit col-
     bergement suffisant et le public local défi-    Je voudrais aussi adresser un chaleureux       lectif et le « folklore » souhaités pour ce
     nitivement acquis. Les équipages poite-         merci aux divers partenaires sans l’ap-        genre de rencontre, merci aux équipes
     vins nous ont témoigné leur solidarité par      pui desquels l’opération n’aurait pu avoir     « hors hexagone » qui ont montré une belle
     une présence massive. Enfin et surtout, le      lieu, notamment le Conseil Général de          solidarité... Des épreuves « annexes »
     site de ce superbe hippodrome lui-même          la Vienne, le Conseil Régional de la           sans plus beaucoup de sens dans le
     offre de larges facilités d’organisation.       Région Poitou Charente, la Fédération          cadre du festival international annuel
                                                     Nationale des Chasseurs, le Futuroscope,       devraient à juste titre profiter de cette
     L’association « Festival Poitou », cheville     la maison Montmousseau, les associa-           coupe pour être mises en valeur : les
     ouvrière de la FITF pour l’occasion, ne         tions locales et bien entendu la Munici-       vétérans, benjamins ou dames, concour-
     peut donc que se réjouir de cette pre-          palité de La Roche Posay qui avec la           rant en équipe au succès de leur région
     mière, d’autant que l’organisation ulté-        Société des Courses nous a grandement          pourraient à cette occasion se voir
     rieure bénéficiera de l’expérience              facilité la tâche. Je pense que d’une          décerner des titres individuels au sein
     acquise et envisage d’ores et déjà de           manière générale les concurrents n’ont         de leur spécialité et devant un public pre-
     porter une attention particulière à la com-     pas eu à se plaindre des dotations en          nant une part active à la compétition.
     munication.                                     lots… patiemment collectés par Laurent
                                                     Besnault, le « local » de l’étape !            Il a été soulevé une interrogation à pro-
     Il convient d’adresser au passage toutes                                                       pos d’un faible nombre de concurrents.
     nos félicitations à la dynamique équipe         La qualité de la restauration a fait l’una-    N’oublions pas que c’est en quelque
     de bénévoles qui a retroussé les manches        nimité, et qu’il me soit permis d’ouvrir ici   sorte l’élite de la trompe qui se rassem-
     toute la semaine qui précédait et pour          une parenthèse. Par contrat avec le res-       ble pour l’obtention d’un classement
     certains autres depuis beaucoup plus            taurateur, il nous est ristourné sur chaque    international (c’est le principe même d’un
     longtemps encore.                               entrée, payante ou non, et enregistrée         concours !), et qu’en raison du grand
                                                     par la société que nous avons engagée,         nombre de postulants, il n’est pas possi-
     Pourtant, tout n’a pas fonctionné de            une somme forfaitaire permettant de cou-       ble d’effectuer en une seule journée les
     façon limpide. L’absence à ce festival          vrir les frais d’une partie de l’organisa-     sélections appropriées pour permettre
     d’un Commissaire Général n’a évidem-            tion matérielle. Il est donc parfaitement      aux meilleurs de progresser jusqu’à leur
     ment pas facilité les transmissions entre le    déplacé de s’offusquer quand il est            plus haut niveau. Et il semble bien que
     secrétariat, les sonneurs et les différents     demandé, de façon courtoise au demeu-          le travail de présélection rentre précisé-
     jurys. Des cafouillages informatiques           rant, de bien vouloir emprunter les pas-       ment dans le cadre des objectifs de la
     n’ont pas permis de maintenir le tempo          sages requis pour ce contrôle. Il ne s’agit    régionalisation.
     initié à Châteauroux, malgré toute la           évidemment pas d’une brimade comme
     bonne volonté des commissaires au ser-          ont pu le penser certains en quête d’un        La deuxième raison est le télescopage
     vice des concurrents et de l’organisation.      « traitement de faveur ». En outre, il est     de plusieurs manifestations le même jour.
     Alors, qu’ils acceptent nos excuses, tous       indispensable à tout bénéficiaire d’une        Il importe donc de mettre de l’ordre dans
     ces concurrents qui ont attendu sous le         entrée gratuite de se munir de son titre       nos calendriers pour nous retrouver nom-
     soleil, le public qui s’est impatienté dans     d’entrée, le personnel de contrôle ayant       breux en 2009 à La Roche Posay.
     les gradins, les cavaliers des équipages        à appliquer des consignes strictes et ne                                              XL

22   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                            Roch de Cathelineau
                                                  respect des horaires de certains partici-        Alors Xavier, merci pour ta très belle pres-
                                                  pants, au décalage de numéro dû à des            tation, tu as rendu un bel hommage à
                                                  inscrits au concours qui ne préviennent          Pierre.
                                                  pas de leur non-participation…
                                                  Tout cela dans le but de respecter la tra-       Le championnat est à ta portée, tu étais
                                                  çabilité de l’épreuve. Merci aux informa-        finalement au niveau du champion inter-
                                                  ticiens d’avoir gardé leur flegme tout au        national 2008 !!!
                                                  long de l’épreuve.
                                                                                                   Laurent, Charles, Emmanuel, Philippe et
                                                  Mais je comprends qu’une modification            Guillaume, vous devez être au top sur
                                                  doit être effectuée, pour rendre compa-          vos trois fanfares, il y a des années où
                                                  tible le système de sélection par poules         une ou deux ne suffisent pas.
                                                  et la saisie sur ordinateur.
                                                                                                   Félicitation à Bertrand pour son excep-
                                                  Avec en plus une situation au départ de          tionnel doublé, championnat de France
                                                  l’épreuve non prévue par le règlement :          et international.
                                                  Sélectionner 30 sonneurs pour 15 duels,
                                                  avec un nombre impair de sonneurs infé-          Attention messieurs les champions, méfiez-
                                                  rieur à 30 !!!                                   vous du « champion chaud de l’année » !!!


C
         ’est avec grand plaisir que j’ai pu
         revenir juger lors d’un festival FITF,   Grâce aux retardataires (gentiment réin-         QUELQUES      REMARQUES EN TANT QUE
         le changement de date du cham-           tégrés à l’épreuve), nous nous sommes            SPECTATEUR
pionnat tombait exceptionnellement cette          retrouvés finalement avec 17 duels.
année sur un week-end sans mariage à                                                               Le système de poule ne me paraît pas
traiter.                                          POURQUOI AVOIR MODIFIÉ                           adapté aux épreuves d’ensemble comme
                                                  LE RÈGLEMENT DES DUELS ?                         les duos et trios, cela ressemble à une
TROISIÈME CATÉGORIE                                                                                foire d’empoigne où chacun a du mal à
                                                  Un duel n’a lieu d’être que pour dépar-          se placer. Une exposition type foire agri-
Avec le système de poule et la présélec-          tager deux sonneurs ex æquo sur les              cole me semble contraire à la valorisa-
tion lors des concours régionaux, les             deux premières fanfares, par une troi-           tion d’épreuves dites musicales. Mais
concurrents sélectionnés sont tous au             sième fanfare au choix, et non de favo-          cela doit être une volonté fédérale de
niveau de la catégorie, voire plus. Alors         riser le A par rapport au B, comme nous          dénigrer ce type d’épreuve ; puisque
la première fanfare doit être sonnée à            le spécifie le règlement !!!                     cela faisait déjà des années que l’on
votre meilleur niveau. Vous n’avez pas                                                             jugeait un pseudo championnat de trio
de round d’observation.                           CHAMPIONNAT DE FRANCE                            sur une fanfare effective !!!

Vous facilitez la tâche des juges en son-         Deux champions au dessus du lot, duel            Cela évolue dans le bon sens, une fan-
nant ce premier tour sans conviction, pas         orchestré par d’autres concurrents, très         fare de plus, mais est-ce suffisant ?
réveillé, pas prêt. Ce qui nous donne un          bons sur une de leurs fanfares, qui sont
niveau hétérogène, décevant pour les              venus s’intercaler entre Bertrand et Xavier,     Pourquoi ne pas faire une belle finale en
premiers éliminés, mais plein d’espoirs           et ainsi faire la différence (si différence il   début d’après-midi ?
pour les meilleurs comme Guillaume                y a).
GATEAU qui est passé directement en                                                                Et que dire de l’absence de quatuor ou
première catégorie, Nicolas OIRY qui              Très belle, mais difficile fanfare de            quintette, épreuves qui permettraient de
gagne la petite finale de la deuxième             Pierre Dornez, qui a joué son rôle de            mettre en valeur tous les ans les spécia-
catégorie et bien sûr le vainqueur de             sélection, sans pour autant avoir créé           listes du radouci ?
la troisième catégorie Arnaud DES-                de décalage entre les deux protago-
GRANGES.                                          nistes.                                          Mais les valeurs musicales de notre ins-
                                                                                                   trument, sont toujours reléguées par notre
SÉLECTION PREMIÈRE CATÉGORIE                      Par contre, félicitation à pratiquement          fédération dans les bas-fonds du folklore
                                                  tous les finalistes pour leur dernier mor-       local !!!
Bravo à tous les participants d’avoir sonné       ceau, ou chacun a pu brillamment inter-
sous cette chaleur, avec les attentes des         préter sa fanfare au choix. Mention spé-
réajustements des listes de noms des              ciale à Emmanuel Pinot avec une très                                   Roch de Cathelineau
concurrents poule par poule, dû au non            belle Rallye des charmes.

                                                                                                          Revue Officielle des Trompes de France - 2008   23
                                         Championnat de France :
                              Voyage au cœur du Jury
                                                       samedi soir, le rythme « cool » est suivi       La Pierre Dornez fait mal : Dromer ter-
                                                       d’un départ fusée : l’heure est arrivée, il     mine difficilement, Besnault souffre dans
                                                       faut y aller. Sous la tente du Jury, il y a 9   le milieu, Diacquenod est éblouissant,
                                                       personnes, toutes en place à l’heure.           Barbier abandonne…
                                                       Chabosse remplace au dernier moment             A la fin de cette épreuve intermédiaire,
                                                       Xavier Legendre, dont la pipe soumise à         il y a un silence : la difficulté a été grande ;
                                                       rude épreuve depuis ce matin menace             il y a de l’émotion aussi…
                                                       de rendre l’âme.                                La fanfare au choix relance les débats. A
                                                       Alors qu’on s’apprête à lancer la soirée,       la suite de chaque passage, nos deux
                                                       le problème technique surgit : pas              juges échangent quelques impressions,


     S
           amedi 30 Août, 19h, La Roche                d’électricité !                                 à mi-voix.
           Posay. Sous la grande tente, le Jury        Branle bas de combat : on ne trouve pas         On entend parler d’un problème de pla-
           dîne ; le Championnat de France             le technicien, qu’on ne peut pas appeler,       quettes dans le Jury ; Chabosse dit que pour
     est à 20h, dans une heure. Deux juges             et pour cause, au micro ; attente…Fina-         lui, c’est permanent : un ange passe…
     sont face à face : Roch de Cathelineau,           lement, après un bon moment de flotte-          Certaines fanfares aux choix déclen-
     le Président du Jury, et Philippe Pipon           ment, tout rentre dans l’ordre.                 chent des applaudissements : Roch reste
     (pour qui c’est un retour : absent des            A 21h, la voix des concours, François           impassible.
     concours depuis plusieurs années, on              Lemercier, appelle les concurrents pour         Philippe a un léger sourire aux lèvres :
     avait presque oublié qu’il y en avait « un        la présentation : ils sont tous sur l’es-       juger ne l’empêche pas d’apprécier,
     autre »).                                         trade, en pleine lumière.                       apparemment.
     L’ambiance est plutôt détendue. Roch de           S’ensuit la présentation de la vénerie du       Un chien rescapé d’un passage de la
     Cathelineau envisage la soirée avec son           loup ; rire rassurant de Roch au passage        vénerie saute sur la table, et manque de
     habituelle bonhommie souriante :                  d’Hubert Coispel et de son âne…                 mettre une pagaille noire ; le Président
     « J’ai fait un bon tour de chauffe cet            Claude Supplisson commente comme un             garde son calme : il contrôle la situation.
     après-midi avec les sélections ; je suis          professionnel.                                  A 23h tout est terminé.
     moins stressé du fait de l’absence des            A 21h20, appel des concurrents pour la          Pendant la saisie informatique, Roch
     duels, qui éliminent directement les              fanfare de chasse.                              commente :
     concurrents ».                                    Les regards de nos deux juges se ten-           « L’épreuve a été de bon niveau ; j’ai
     Philippe Pipon n’a pas jugé depuis un             dent, les regards deviennent fixes ; on         aimé qu’il y ait beaucoup de fanfares
     certain temps :                                   ne rit plus.                                    inédites dans les choix ». Philippe
     « Je ne me sens pas non plus stressé (l’in-       Comme leurs collègues, ils entrent en           approuve.
     fluence de son Président ?) par cette nou-        concentration.                                  Malgré le retard, tout s’est finalement
     velle formule, que je découvre ; elle est         Les pions bougent sur les tablettes ; cer-      bien passé.
     plus lisible pour le public ; elle m’aurait       tains juges pianotent nerveusement              L’heure est à la détente, à la satisfaction
     moins plu en tant que concurrent ».               Philippe Pipon prend des notes rapides          du devoir accompli.
     Comme souvent, lors de ce repas du                sur chaque concurrent.                                                                       CL




                                                               Point de vue
                                                     Jean-Claude Berbain
     J
         ean-Claude Berbain, Champion de               10 sonneurs en moyenne, et des finales          Le specta-
         France (Deauville 1973), Juge, a              de 15 à 17 sonneurs, jugées sur 2 fan-          teur non
         vécu le Concours de La Roche Posay            fares. L’inverse m’aurait paru plus évi-        averti a
     dans les tribunes, en simple spectateur. Il       dent.                                           du m a l à
     a posé un regard à la fois proche et dis-         Au Championnat, le principe de sélec-           compren-
     tancié sur l’événement, et nous livre ses         tion se complique lors des duels qui vien-      dre. Il est
     réflexions.                                       nent aussitôt après ; le Jury attend un son-    informé que le perdant ira disputer la
     Dans les sélections des catégories, j’ai          neur A opposé dans son duel à un                petite finale. Grande et petite finale, où
     trouvé trop de longueur ; des poules de           sonneur B.                                      est la finalité, pour le spectateur de base
24   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
qui n’est pas venu là pour comprendre           Le bien sonner, brossé succinctement dans      JUGEMENT :
mais pour écouter de bonnes trompes.            ces quelques lignes n’est qu’une première      ET LES JUGES DANS TOUT CELA ?
Conséquences : retards accumulés, éner-         approche ; j’ajouterai cependant que le
vement et tergiversations des organisa-         mariage de ces deux grands styles peut         Ils ont entre les mains cet extraordinaire
teurs et du Jury sur une simple erreur          apporter une réponse extraordinaire.           arsenal qu’est le jugement élaboré de
humaine, que le système informatisé et                                                         très longue date ; cependant, celui-ci
planifié d’avance ne digère pas.                INTERPRÉTATION : LE LEITMOTIV                  peut les mener à la déconvenue, je m’ex-
Remède : création de jurys annexes, même                                                       plique :
si cela entraine des frais supplémentaires,     Il faut rappeler les conditions du concours,   Il faut bien reconnaître que le classement
dans le but de désencombrer ce grand            imaginer le sonneur pris dans le tour-         par place aboutit, dans le contexte
jury, afin que les spectateurs n’assistent      billon où le temps commande tout, ins-         actuel, à quelques difficultés, à en juger
qu’aux finales et aux duels.                    tantanément mis sous le feu des projec-        par les résultats du Championnat de
Ces deux exercices élagués et sépa-             teurs, des juges, du public. Cette ambiance    France 2008, tout simplement parce
rés dans le temps seraient du meilleur          survoltée a forcément des effets indési-       que cette méthode de classement ne
effet.                                          rables pour l’interprète ; on entend ainsi     tient pas compte du niveau d’exécution
                                                des Echos du Clain sonnés pratiquement         sur une fanfare donnée.
TECHNIQUE DE LA TROMPE                          au pas de charge (on les comprend,             Dois-je en conclure que ce système de
                                                mais c’est dommage).                           jugement est négatif ? Certes pas, mais
Le bien sonner provoque depuis de nom-                                                         il demande quelques aménagements,
breuses années bien des controverses :          LE SYSTÈME ÉDUCATIF DES SONNEURS               car il ne favorise en aucune façon le
trompes classiques, de vénerie, alimentent      DOIT-IL ÊTRE REMIS EN CAUSE ?                  candidat le plus brillant, celui qui a pris
les conversations et orientent les choix.                                                      le plus de risques.
Il convient d’analyser ces deux grands          En revanche, l’uniformisation des trompes      Le système actuel, même avec cette
styles de trompe.                               n’est peut-être qu’une fausse impression.      contradiction, ne remet cependant pas
- Le style classique, basé sur le tempo,        Les sonneurs actuels sont proches du           en cause la valeur du champion dési-
brillant, énergique, faisant appel à une        sommet de la pyramide, et donc se              gné.
certaine virtuosité qui vient compenser         confondent à plusieurs titres ; cette          Le résultat donne néanmoins l’impres-
une interprétation parfois mécanique.           impression d’uniformisation est autant         sion que le « débat n’est pas clos »,
- Le style vénerie, souvent ouvert à quelques   due aux erreurs de stratégie des inter-        qu’il laisse derrière lui un goût d’ina-
sonneurs d’exception, piqueux ou sonneurs       prètes eux-mêmes.                              chevé…
issus du monde de la vénerie.                   Il y a actuellement une kyrielle de for-       Les duels étant à la mode, pourquoi ne
J’évoque ces sonneurs parce que créa-           midables sonneurs qui possèdent une            pas y recourir ?
teurs de ce bien sonner vénerie toujours        technique si parfaite que cela aboutit à
en développement mais respectant quelques       une sorte de « syndrome du point cul-          REMARQUE PRATIQUE
règles simples dont je parlerai plus loin.      minant ».
Je voudrais souligner qu’il est souhaita-       Néanmoins, il est bien regrettable que,        Il serait bon de prévoir une tribune réser-
ble qu’une fusion à grande échelle se           sauf exception, ils cèdent au chant des        vée aux « vieux » sonneurs.
fasse entre veneurs et sonneurs.                sirènes du mimétisme.




  FABRICATION ARTISANALE - RÉPARATION TOUTES MARQUES
                                            Z.A. Le Danjon - 18110 St Eloi de Gy
                                          Tél. : 02 48 25 19 10 - Fax : 02 48 25 19 13
                                   fraize.marques@wanadoo.fr - www.fraize-marques.com
                                   Sur RV à Paris 19e, 15 rue Jumin - Tél. : 06 60 72 37 18

                                                                                                     Revue Officielle des Trompes de France - 2008   25
                 Impressions et Commentaires
                                                     sur les Jugements
                                                      2E CATÉGORIE - DEMI-FINALE                     pupitre a pour but la recherche du résul-
                                                      Bonne qualité dans l’ensemble.                 tat individuel pour le Championnat de
                                                      A ce niveau, il faudrait juste plus d’atten-   basse (France ou International).
                                                      tion dans l’expression.                        A mon sens, ces titres ne devraient être
                                                                                                     acquis qu’uniquement au Concours de
                                                      2E CATÉGORIE - FINALE                          Groupe.
                                                      Le niveau technique est acquis, mais nous
                                                      sommes en attente de personnalité dans         CONCLUSION
                                                      le timbre et le style.                         Merci pour la présence enfin des équi-
                                                                                                     pages.
     3E CATÉGORIE - DEMI-FINALE                       SÉLECTIONS DUOS 1RE ET 2E CATÉGORIE
     Cette épreuve comporte des disparités            Il faut sortir du didactique pour apporter     Félicitations aux organisateurs du concours
     de niveau dues aux différentes sélections        une touche plus personnelle que la lec-        et aux responsables des commissions
     régionales. A mon sens, il serait fort utile     ture des partitions.                           techniques.
     d’augmenter le nombre de sites de sélec-
     tion en prenant en compte la quantité de         SÉLECTIONS TRIOS                               Il paraît indispensable à l’avenir de limi-
     concurrents dans les régions.                    Bon niveau pour les premiers. Il semble        ter le nombre de personnes devant et
                                                      que la priorité est basée uniquement sur       derrière la tribune du Jury et de laisser un
     3E CATÉGORIE - FINALE                            la cadence en éludant l’harmonie des           plus grand écart avec le public.
     Bonne prestation des meilleurs de la             timbres, la précision rythmique des basses,
     demi-finale.                                     sachant que la forte présence de ce                                     Maurice Hermet




           Brevet de Sonneur Classé 2008
     Bernard ANGOULVANT                               Vincent GEMINE                                 Mathias PLANTEY
     Alain BECOT                                      Jean-Claude GENDRON                            Jean-Marc POCHOLLE
     Werner de BEENHOUVER                             Baptiste GONZALES                              Philippe POLET
     Denis BELLANGER                                  Jérôme GOUPY                                   Arnaud PORCHER
     Olivier BOUCHARD                                 Cyril GOURIN                                   Raymond RAMBOZ
     Thomas BOULISSIERE                               Pierre-Jérôme GOUTORBE                         William RENAUDIN
     Lionel BREVIERE                                  Nicolas HANSEN-CATTA                           Anthony ROBERT
     Aurélien CASTAGNE                                David HAUDOT                                   Jean-Marc ROCHE
     Stéphano Mario CATTANE                           Fabien HERMET                                  Julien RODRIGUEZ
     Hubert CHABUEL                                   Thierry IMBERT                                 Jean-Paul ROUDES
     Eric CHASSAGNE                                   Charles KASSI                                  Wilfried RUELLE
     Alexandre CHRISTIN                               Luc LEROUSSEAU                                 Alexandre de SIGALAS
     Alain COLETTE                                    Alain-Claude LEURENT                           Eruc SORNAY
     Bernard CONTART                                  Benoît LYOT                                    Hadrien van STEENBERG
     Camille COUPE                                    Régis MALESTROIT                               Patrice SUPIOT
     Lilian DAHURON                                   J-Yves MARTY                                   Jean-Paul TOUTANT
     Nicolas DAVID                                    Yoan MESTRAUD                                  Quentin VAUCHEL
     Romain DELAMARE                                  Jean-Pierre MILLION                            Laurent VENTURI
     Vincent DETAILLE                                 Florian MOREAU                                 Nathan ZAPPONNE
     François ETTERLIN                                Fabrice MOULUSSON
     Michael EYING                                    Bertrand MULLIEZ                               Pour que le diplôme “Brevet de Sonneur
     Jean-Philippe FOURNEY                            Guillaume PETIT                                Classé” soit validé, le concurrentdoit
     Arnaud FREULET                                   Amory PICARD                                   être à jour de cotisation. Dans le cas
     Denis GAUMONT                                    Laurent PIRON                                  contraire, il sera invalidé.

26   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
Fanfares 2008
     Centre
                                                                                      01
                                            Jean-Paul JOUANNE
                                            Délégué Régional CENTRE



                                                                                                                           CENTRE




                                    Le centre “au Rapport” !

     A
           vec « www.trompes-centre.org »                                                              les informations reçues. Les délégués
           la région centre s’ouvre au monde.                                                          départementaux reçoivent de ma part tout
           Elle avance et rejoint les secteurs                                                         ce qu’ils sont en droit d’attendre. A leur
     à la pointe du progrès en termes de                                                               tour, ils transmettent aux adjoints. Nous
     communication.                                                                                    sommes tous à la disposition des adhé-
                                                                                                       rents pour répondre à leurs questions.
     J’ai soumis ce projet de création d’un site                                                       Dans mon rôle d’intermédiaire je n’ai
     Internet à vocation Régionale aux Délé-                                                           jusqu’alors déçu aucun de mes interlocu-
     gués départementaux qui l’ont accepté.                                                            teurs par mon écoute attentive, par mes
     L’opération ne présentait aucun risque            restent à effectuer dans ce sens comme          actions à soutenir les causes justes et à
     financier puisqu’un solide partenariat            une visite annuelle prioritairement aux         calmer certaines ardeurs. Dans l’autre
     était obtenu officiellement auprès de             écoles et aux groupes affiliés. C’est une       sens les responsables locaux font géné-
     deux sociétés amies « BELLECHASSE »               demande souvent réitérée. Il entre dans         ralement remonter les informations. Une
     et « ACH » (Aliments Cheval Hébert) et            nos attributions de dynamiser nos secteurs      voie hiérarchique est instituée, il est
     discrètement par quelques anonymes.               de représenter la fédération et de la pro-      recommandé de la respecter. Il est regret-
     D’autres soutiens sont attendus pour son          mouvoir. S’il est facile d’énoncer ces prin-    table qu’au sommet de la pyramide les
     développement et sa maintenance.                  cipes, il est moins aisé de les mettre en       remontées soient souvent déconsidérées.
     Le site était publiquement lancé le 1er août.     application surtout quand l’image à sou-        Elles sont pourtant capitales et récur-
     Très vite les Internautes ont montré leur vif     tenir manque d’éclat et que les moyens          rentes : « Nos régions sont trop éten-
     intérêt. La fréquentation annoncée par le         accordés ne sont pas à la hauteur.              dues »… « Elles devraient coller au
     concepteur (aux alentours de 450 visites                                                          découpage administratif »… « Les asso-
     mensuelles) fut d’entrée dépassée ; elle          DÉVELOPPER LE NOMBRE                            ciations régionales devraient être filiales
     est en voie d’être pulvérisée puisque             DE NOS ADHÉRENTS                                de la fédération internationale »… « A quoi
     nous devrions certainement dépasser               Dans notre rôle nous devons tenter de           sert l’appellation Internationale alors qu’il
     le millier à la fin octobre.                      maintenir et, tant que possible, dévelop-       n’y a pas de fédération française ? » …
     Ceci n’est pas le fait du hasard mais             per le nombre de nos adhérents. Qu’ils          « Il faudrait donner aux régions des
     celui de mises à jour quasiment quoti-            soient délégués, adjoints, juges ou moni-       moyens d’assumer leur mission » etc. Une
     diennes. Bien mieux qu’un long discours,          teurs, beaucoup buttent sur cette éternelle     sérieuse réflexion devra être lancée pour
     je vous invite à découvrir et à faire             question qui nous est régulièrement             faire évoluer cette régionalisation inache-
     connaître notre site qui bientôt sera tra-        posée : Cela m’apporte quoi de cotiser          vée alors que certains penseraient à la
     duit en anglais et, la formule est à              à la FITF ? .De nos jours, on ne donne          réduire voire l’anéantir. Un changement
     l’étude, pourrait l’être en allemand…             plus rien sans contrepartie. Une visite sur     au sommet de notre fédération est
     petit à petit…                                    le site www.trompes-centre.org espace           annoncé. Le choix de la nouvelle équipe
                                                       « FITF » « Pourquoi cotiser ? » fournit des     sera décisif et la tâche de cette dernière
     DE NOUVELLES HABITUDES INSTALLÉES                 arguments convaincants. Les organisa-           sera délicate. Il appartiendra au nouveau
     Depuis mon élection à la Délégation               teurs de manifestations (*) sont conviés à      collège dirigeant de prendre, entre
     régionale du Centre, de nouvelles habi-           consulter cet espace, le principe d’opé-        autres, ces sujets en main car l’évolution
     tudes se sont installées. Deux réunions           ration « gagnant – gagnant » devrait rete-      de notre association ne peut venir que
     annuelles rassemblent les Délégués                nir leur attention. « Festival – Poitou » l’a   par un retour général de la confiance. Le
     Départementaux, elles permettent des              appliqué et ne le regrette pas. Le délégué      réseau des Délégués régionaux et dépar-
     échanges et la préparation concertée              régional est membre du conseil d’admi-          tementaux, mais aussi les Juges et les
     d’actions générales. Des postes d’ad-             nistration. J’assume cette double casquette     Moniteurs, seront un appui non négli-
     joints ont été créés avec pour but de par-        et je m’exprime à ce titre. Il appartient à     geable dans cette entreprise.
     tager les missions de terrain. Des efforts        chacun de nous de diffuser, à son niveau,           (*) Stage, Journée pédagogique, Concours.


30   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                              Michel Ligonie
                                                                                                      Région 01

                                                       Genèse des concerts
                                                    de Bourges et Nevers

L
   ’idée n’est pas récente mais s’est               qui se présente déjà à l’entrée. Il, faut aussi   mière prestation, peu à peu le stress du
   concrétisée au cours de l’année                  répondre à la presse locale qui veut se           début fait place à la sérénité, les interpré-
   2007 entre les membres des groupes               faire l’écho de cette manifestation. 20 h 30      tations se succèdent toutes plus brillantes les
organisateurs ( Didier Chagnoux et                  tout est prêt, moment d’émotion lorsque l’on      unes que les autres. Le public apprécie et
Michel Ligonie pour les Echos du Berry              aperçoit les tuniques de Bonne, Orléans et        bien que l’ambiance soit toujours très solen-
et Claude Malochet, Jean Michel                     Atlantique à la descente des autobus en           nelle le public vibre avec nous, Pierre Marc
Lacombe et Philippe Pluvinet pour le                provenance de Poiseux où ces groupes ont          y contribue largement par la qualité de sa
Bien Aller du Centre). Lors de la pre-              été pris en charge. Le public est de plus en      présentation (quelle classe !). Le chant final
mière réunion en septembre 2007 cette               plus difficile à contenir, nos épouses aux        avec tous les groupes est un moment privi-
équipe reçoit les renforts de Priscille             caisses ont beaucoup de difficulté mais tout      légié et cette fois c’est la joie et l’allégresse
Cormouls, et Pascale Jonneau.

Au cours des réunions suivantes, Patrick
Ramade nous apporte beaucoup par
son expérience en communication.
Ensuite Ghyslaine Ligonie, Patricia
Riocreux, Isabelle Frechet, Franck Picard
vinrent compléter l’équipe pour aider à
finaliser certains détails de l’organisa-
tion. Il faut également citer Mireille
Pluvinet la maman de Philippe qui se
chargea de régler certains détails à
Nevers et François Jouannin pour son
aide dans l’organisation du vin d’hon-
neur après le concert de Bourges. Je suis
chargé d’organiser le déroulement du
concert de Bourges ; Philippe (Pluvinet)
celui de Nevers.

ORGANISER UN CONCERT N’EST PAS
UNE PETITE AFFAIRE !                                L’entrée des Echos du Berry au concert de Nevers.
Organiser un concert avec les plus grands
groupes n’est pas une petite affaire, alors         se passe dans la bonne humeur. Il faut ren-       qui s’empare de nous et du public. Pour
deux dans deux villes différentes distantes         dre hommage au nombreux public pour la            résumer nous sommes passés du stress dû
de 60 km semble une folie tant du point de          correction et dont il a fait preuve au cours      à l’importance de l’évènement et de l’en-
vue organisationnel que financier. Pour ces         des deux concerts. A noter que dans ce            droit prestigieux à la sérénité que procure
raisons, le nombre des groupes invités est          public figurent des gens de toutes les            cet imposant monument puis à la joie et l’al-
limité à trois. A la réussite de ces deux           régions de France et mêmes des gens               légresse d’avoir participé à quelque chose
concerts il convient d’ajouter la Fédération        venus de Suisse ou de Belgique, ils passe-        d’exceptionnel.
des chasseurs du Cher, la Mairie de                 ront tout le week-end en notre compagnie.         Le pot de l’amitié pris dans l’espace des
Bourges et le Conseil de la Région Centre           Le moment tant attendu arrive, Après la           expositions de la mairie de Bourges fut un
et bien sûr les paroisses des cathédrales de        photo des groupes sur le parvis de la             moment de détente et d’échange entre tous
Bourges et de Nevers.                               cathédrale, Pierre Marc entame la présen-         les sonneurs. L’équipe organisatrice souffle,
Enfin le Jour J arrive et le stress est maximum     tation puis nous arrivons par l’allée centrale    la première mi-temps est réussie, les
lorsque l’on apprend que l’office religieux         pendant que les solistes nous accueillent de      groupes regagnent Poiseux en autobus
qui a lieu dans la cathédrale Saint- Etienne        façon magistrale. Nous (les Echos du              l’ambiance est plus que joyeuse. La nuit
de Bourges ne se terminera qu’à 19 h30.             Berry) ouvrons la marche en tant que              sera courte et demain matin il faut préparer
Il va falloir être très rapide pour, installer le   groupe de Bourges nous avons le redouta-          le concert de Nevers, cette fois c’est Phi-
preneur de son, installer l’estrade, l’habiller     ble honneur de débuter ce concert. Puis,          lippe (Pluvinet) qui sera à la baguette. Le
et installer des cordes pour guider le public       tour à tour les groupes entament leur pre-        lendemain tout ce beau monde se retrouve

                                                                                                             Revue Officielle des Trompes de France - 2008   31
                         Région 01
     à Poiseux et je suis surpris de constater l’état   marche et débutera le concert. Nous sen-        détendue nous pensons que notre pari est
     de fraîcheur de tous les sonneurs malgré les       tons immédiatement la chaleur du public,        réussi mais nous sommes un peu tristes que
     agapes et la courte nuit, Ils sont en forme        l’ambiance est moins solennelle qu’à            ce week-end s’achève, on redescend de
     les gaillards. Les groupes se dispersent           Bourges ce qui a pour effet de nous déten-      notre nuage progressivement, maintenant il
     dans le superbe Parc du Château de Pois-           dre. Les applaudissements fusent déjà,          faut se charger de faire graver les CD (nous
     seux pour effectuer une répétition et régler       bravo les sonneurs… de cornemuse. Les           espérons les avoir fin octobre début novem-
     certains détails. Le déjeuner arrive, l’am-        groupes se succèdent et se déchaînent           bre). Certains sonneurs passeront la nuit à
     biance est chaleureuse et détendue. Après          pour rivaliser de brio, le public ne s’y        Poiseux et repartiront le lendemain. D’au-
     le déjeuner une ultime répétition a lieu dans      trompe pas, on vit encore un moment très        tres quitteront Poiseux relativement tard pro-
     le parc, il est 14 h 30 la pression monte,         privilégié empreint de chaleur humaine,         bablement pour prolonger ces instants si
     Le concert doit débuter à 17 h. Vers 15 h 45       d’amitié et de passion pour la trompe de        agréables à vivre.
     l’équipe organisatrice rejoint La Cathédrale       chasse. Le Chant final tous ensemble et une     Voilà le récit de la préparation et du
     Saint Cyr de Nevers pour effectuer les der-        Marche des Cerfs éclatante terminent ce         déroulement des concerts du 10 mai
     niers préparatifs. En fait beaucoup de             concert sous les applaudissements intermi-      2008 à Bourges et du 11 mai 2008 à
     choses à faire, déplacer l’autel, mettre en        nables de ce super public. Nous tardons à       Nevers vécu par un organisateur. Bien
     place le preneur de son, replacer des              quitter la cathédrale ; on souhaiterait à cet   entendu l’équipe organisatrice remercie
     chaises, mettre en place la billetterie.           instant que cela ne finisse pas mais déjà       les groupes des Trompes de Bonne, du
     Là encore bravo Priscille, Ghyslaine, Patri-       les sonneurs les plus éloignés pensent au       Rallye Trompe d’Orléans et du Rallye
     cia, Isabelle, Pascale, Mireille quelle effi-      départ. Sur la place près de la cathédrale      Atlantique pour leur participation.
     cacité ! Le public remplit progressivement         c’est l’heure des au revoir et des premiers
     la lumineuse cathédrale Saint-Cyr il est           commentaires, tous ont le sentiment d’avoir     L’écriture de cet article m’a permis de
     bientôt 17 h. Une nouvelle fois Pierre-Marc        vécu ce week-end un grand moment de             revivre ces moments exceptionnels !
     entame la présentation et les groupes              trompe de chasse. En compagnie des son-
     entrent dans la cathédrale au son des cor-         neurs encore présents nous rejoignons
     nemuses. Le Bien-Aller du Centre ouvre la          Poiseux pour le dîner final. L’ambiance est                                 Michel Ligonie




                                                Esprit d’équipe !
     A
          l‘évidence, le temps a manqué                 au concours régional de St Bénin ; un           première « Dauphine » de Normandie.
          pour donner à cette dernière                  soliste poitevin : Laurent BESNAULT, un         C’est avec une spontanéité sympa-
          épreuve du Festival de La ROCHE               Duo nivernais : Bruno JOURDE & Marion           thique que Gérard BROUSSEAU a bien
     POSAY tout le panache qu’elle méritait.            BURAT, un vétéran solognot : Michel             voulu tenir le rôle de Parrain. Il fut d’ail-
                                                        BOUCHARD, un espoir nivernais : Mar-            leurs à la hauteur de la situation avec
     La présentation des concurrents, des               tial HALIMA. Il était nécessaire de com-        une seule erreur aux questions posées,
     fanfares locales interprétées, la partici-         pléter l’équipe, alors les trompes de           se classant ainsi second derrière Chris-
     pation des parrains… toute cette aima-             Vendôme (une des gloires régionales)            tian LONGUET, un érudit en la matière.
     ble mise en scène, génératrice d’am-               ont aimablement accepté de fournir un           Il nous a manqué l’esprit et le folklore
     biance, a été malheureusement occultée.            trio de choc avec Guillaume BIZIEUX,            que les Normands, vainqueurs de cette
     L’équipe du Centre avait pourtant fourni           Geoffroy CHEVALIER et Antoine BAU-              Coupe, possèdent au naturel et qu’ils
     tous les renseignements demandés,                  DRIER, sacré pour la seconde fois               n’avaient pas laissé à la maison.
     notre parrain s’était préparé à présenter          Champion International de Basse                 L’exemple est donné, suivons-le, en
     ses partenaires et il avait poussé le              (Bravo !). Il nous manquait une Dame.           espérant qu’à l’avenir les organisateurs
     sérieux jusqu’à soigneusement réviser              Je n’avais aucune proposition et les per-       accorderont un après-midi complet pour
     ses connaissances.                                 sonnes contactées ne souhaitaient pas           cette belle épreuve.
     Je ne dresse pas ici de réquisitoire mais          participer.                                     Je remercie vivement les membres de
     un constat de dévalorisation de l’épreuve.         Un manque d’information est sans                notre équipe pour leurs prestations et les
     Sur le principe, l’initiative est excellente,      doute à l’origine de la disqualification        félicite pour leur brillante seconde place
     les sonneurs l’approuvent d’ailleurs à             de « notre » dame qui n’était pas « cen-        avec un seul regret, celui de ne pas
     l’unanimité.                                       triste ». Un courriel du Président autori-      avoir trinqué tous ensemble à ce succès
     La composition de l’équipe du Centre               sait « la pioche » alentour, je suis donc       collectif.
     ne visait pas « la gagne » à tout prix             allé frapper, non pas la dame, mais à
     mais favorisait une large participation.           la porte de nos voisins pour obtenir l’ac-                         Jean-Paul JOUANNE
     Cinq concurrents sur neuf furent retenus           cord amical de Sophie POIDEVIN, la                                    Délégué régional

32   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                                                                               Région 01
                                                                                                                    Vienne

              Concours de Marigny                                               Brizay
N
        aturalia, fête de la chasse de
        Marigny-Brizay près de Poitiers,     DÉBUTANTS                         DUOS




                                                                                                                                   RÉSULTATS
        vient de fêter ses 10 bougies.
                                             1 Romain Bourreau
                                              er
                                                                               1er Simon - Georgadis
                                             2e Jessy Démaret                  2e Garrat - Bertaudière
Une fois de plus la trompe et la vénerie
                                             3e Walter Loyau                   3e Retureau - Letard
étaient représentées, en Poitou, sur cette
manifestation populaire. Une trentaine
                                             PRIX DES ESPOIRS                  TRIOS
de sonneurs ont participé au concours
de trompes. Les différentes épreuves ont     Félicien Letard                   1er Simon-Georgadis-Bertaudière
permis de distinguer entre autres, deux                                        2e Garrat-Baudry-Bertaudière
trompes locales pleines d’avenir :           5E ET 4E CAT.
Jérémy BERTAUDIERE, remportant la            1er Hervé Dupont                  LA LOUVIÈRE
3e catégorie et la Louvière                  2e Samuel Garrat                  1er Jérémy Bertaudière
Jérôme MONTOUX, piqueux de l’Equi-           3e Antoine Georgadis              2e Antoine Georgadis
page St Laurent, qui a sonné une « Loge                                        3e Anthony Simon
de Raboué » pleine d’expression lui per-     3E CAT.
mettant de remporter la coupe de Mari-                                         COUPE DE MARIGNY
gny-Brizay                                   1er Jérémy Bertaudière
Les juges de ces différentes épreuves        2e Anthony Simon                  Vainqueur : Jérôme Montoux
étaient : Nathalie DAVID, Loïc L’HOMME-                                        Finaliste : Jérémy Bertaudière
LET, Stéphane PLANCHON et votre serviteur.

                     Laurent BESNAULT
                        Délégué du 86



                                                                                                                     Cher
                             Concours de Meillant
                                             DÉBUTANTS                         BASSE


S
     ous un soleil radieux, le château de
     MEILLANT accueillait la fête de la      1er
                                                       HORVENO Hubert          1er       LESBATS                                   RÉSULTATS
     Vénerie, le 27 Juillet 2008.            2e        BOURGEOIS Adrien        2e        CHAGNOUX
                                             3e        BRUNET Maxime           3e        BAILLY
Une trentaine de sonneurs se présentaient
aux différentes épreuves du concours de      4e CATÉGORIE                      COUPE DE MEILLANT
trompes organisé par Didier CHA-             1er
                                                       GUERIN Thomas           1er       HERPIN Julien
GNOUX, Délégué départemental. La             2e        JOSSELIN Benoit         2e        LESBATS Jérôme
finale de la coupe de Meillant fut une       3e        BOURGEOIS Olivier
réédition de celle de l’année passée,                                          ESPOIR MASCULIN
avec un résultat inversé, Julien HERPIN      DUOS                              GUILPAIN Baptiste
prenant sa revanche sur Jérôme LESBATS.      1er
                                                       LESBATS - CHAGNOUX
                                             2e        HERPIN – GUILPAIN       ESPOIR FÉMININ
Les jugements étaient assurés par            3e        CHAGNOUX – DUTHOU       AUBRY-DUBOURG Clémentine
MM. Laurent BAILLY, Didier CHA-
GNOUX, Philippe MERCIER, Didier de           TRIOS
MARTIMPREY, et Philippe PLUVINET.
                                             1er HERPIN – GUILPAIN - LESBATS
                                             2e BOURIN – BEAUVISAGE
                       Michel LIGONIE
                                                CHAGNOUX
                                             3e BENOIT – LESBATS
Tous les résultats sont sur les sites :
                                                CHAGNOUX
www.trompes-centre.org et www.fitf.org

                                                                                       Revue Officielle des Trompes de France - 2008       33
                         Région 01
                        Chablis fête son 10e anniversaire !
     C
             omme le bon vin, le concours de          qui régalent les convives, se sentant ainsi
             CHABLIS s’améliore au fur et à           réellement dans cette ambiance si particu-    DÉBUTANTS




                                                                                                                                RÉSULTATS
             mesure des années. Tous les habi-        lière de la fête. Neuf juges soit cinq        1er Perrine BLOND
     tuels participants, familiarisés à son envi-     anciens champions, deux première caté-        2e Julien CHARLIER
     ronnement, apportent leur contribution           gorie, deux sonneurs de deuxième caté-        3e Benoît BLOND
     au déroulement harmonieux de cette               gorie composent le jury qui assurera le       5e CATEGORIE
     journée, parrainant naturellement les            déroulement du concours de l’après-midi :
                                                                                                    1er Mickaël ENFER
     nouveaux arrivants.                              Michel JALENQUES, Pierre LAMOTHE,             2e Gérard RENARD
                                                      Pierre BERTHIER, Claude PERROT, Marcel        3e Pierre FOUREY
                                                      ENFER, Sylvain CAUCAT, Romain RENARD,
                                                      Marion BURAT, Didier CHAGNOUX.                4e CATEGORIE
                                                                                                    1er Martial HALIMA
                                                      LE CLASSEMENT DES RÉSULTATS ASSURÉ PAR        2e Stéphane BILLE
                                                      DEUX NOUVELLES RECRUES                        3e Michel LERAT
                                                                                                    3e CATEGORIE
                                                      Le classement des résultats est assuré par
                                                                                                    1er Flavien CHAGNOUX
                                                      deux nouvelles recrues de l’école de          2e Romain PRINET
                                                      trompe de CHABLIS, Jean-Michel POI-           3e Bruno JOURDE
                                                      RIER et Nicolas DUBOIS qui remplace-
                                                                                                    2e CATEGORIE
                                                      ront progressivement Claude JALENQUES
     Les deux finalistes Sylvain Caucat et            et Annick PERROT qui assuraient ces           1er Marion BURAT
                                                      fonctions depuis plusieurs années. J’en       2e Laurent MHUN
     Romain Renard encadrant le juge                                                                3e David CELLARD
                                                      profite pour les remercier chaleureuse-
     Michel Jalenques.
                                                      ment pour leur dévouement et leur com-        1re CATEGORIE
     La trompe se pratiquant souvent en famille,      pétence. La réussite d’une journée de
                                                                                                    1er Sylvain CAUCAT
     on aperçoit dès le matin quelques jeunes         concours dépend beaucoup de l’orga-           2e Romain RENARD
     silhouettes se profiler et parfois accompa-      nisation. Comme chaque année, des
     gnées de parents dévoués à l’image de            amis dévoués comme Michel JALENQUES           DUOS
     Perrine BLOND première à la coupe des            et son équipe d’amis juges, contribuent       1er RENARD-CAUCAT
     dames, première des débutants et son frère       pour une part importante au déroulement       2e CELLARD-CHAGNOUX
     Benoît troisième des débutants, d‘Harmo-         de ce concours dans le bon esprit et la       3e JOURDE-BURAT
     nie HALIMA, troisième des débutants et son       convivialité. Ils savent aussi donner aux     TRIOS
     frère Martial premier en quatrième catégo-       concurrents les informations nécessaires
                                                                                                    1er RENARD-CAUCAT-CEYLARD
     rie, ainsi que Mickaël et Jean-Michel            et les conseils tant attendus en transmet-    2e MHUN-CHEFIX-RENARD
     ENFER, Olivier et Romain PRINET, Didier,         tant ainsi en toute simplicité leur expé-     3e HALIMA-PRINET-CEYLARD
     Flavien et Marjorie CHAGNOUX…                    rience et leur attachement à notre instru-
     Le concours commence à 9h et Marion              ment. Merci pour leur précieuse               BASSE
     BURAT, Sylvain CAUCAT et Romain                  collaboration. A l’issue des épreuves qui     1er David CEYLARD
     RENARD prennent en charge ce jury mati-          se terminent par la coupe Guy BROUS-          2e Romain RENARD
     nal devant lequel se présenteront une qua-       SEAU, le rallye VOUZERON clôture la           3e Flavien CHAGNOUX
     rantaine de débutants (la relève est assu-       journée dans une rétrospective de curée
                                                                                                    CHAMPIONAT DES DAMES
     rée). Puis à 11h la messe lui succède où les     froide accompagnée bien évidemment
     différentes formations se mettent en place       par les sonneurs. Vient alors l’heure du      1re Perrine BLOND
     automatiquement représentant pas moins           palmarès au cours duquel Sylvain CAU-         2e Melyne FRANCOIS
     de 70 sonneurs qui interprèteront à tour de      CAT et Romain RENARD font retentir            3e Harmonie HALIMA
     rôle près d’une dizaine de fanfares au           « LES ECHOS DE VOUZERON » puis les            COUPE GUY BROUSSEAU
     total. A l’issue de la cérémonie et de son       concurrents se quittent après réception       1er Sylvain CAUCAT
     traditionnel vin d’honneur, les concurrents et   des cadeaux de vignerons ainsi que des        2e Romain RENARD
     leur famille se retrouvent pour déjeuner         deux trompes MILLIENS et COUES-
     dans l’un des deux principaux points de          NON attribuées par tirage au sort.            COUPE DE L’AFACCC
     restauration où l’on peut manger tranquille-                                                   1er Stéphane BILLE
     ment en moins d’une heure. Ils peuvent           Rendez-vous le 8 septembre 2009 à             2e Martial HALIMA
     ainsi profiter des belles voix des chanteurs     CHABLIS.


34   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                                                                                       Région 01
                                                                                                                            Indre
                           Concours du Château                                                         d’Ars
                                     La Châtre

E
   ntouré d’un vaste parc, cet édifice       et Fabien PORNET. Cette année encore,      leur offrir parmi les nombreux lots,
   du XVIe Siècle est l’un des sites du      le VAUTRAIT DE MEILLANT n’a pas            des pieds, des défenses montées sur
   roman de George SAND, les                 ménagé ses efforts pour donner satis-      plaques…
Messieurs de Bois Doré.                      faction à l’ensemble des concurrents et

Cette belle fête de la chasse fut tradi-       DÉBUTANTS                               DUOS
tionnellement animée par les Trompes du




                                                                                                                                           RÉSULTATS
Grand Breuil. Mais pour les sonneurs           1 Fabien PORNET
                                                er
                                                                                       1er WAGET- VERNON
d’aujourd’hui, il est le cadre idéal de ce     2e Hubert HORVENO                       2e BENOIT- BEAUVISAGE
                                               3e Maxime BRUNET                        3e ex CHAGNOUX- PRINET
concours sans prétentions, organisé par                                                     ex HERPIN- CHAGNOUX
Frédéric THIERRY, qui permet aux tout          ESPOIR :
jeunes sonneurs d’apprendre à affronter                                                TRIOS
                                               Jessy CORNETTE
un jury. Mais surtout de bénéficier des                                                1er HERPIN- VERNON- CHAGNOUX
conseils de ces sonneurs expérimentés          4e CATEGORIE                            2e CHAGNOUX- PRINET- FARNAULT
tels que Michel JALENQUES, Claude                                                      3e BARRE- BERANGER- BERANGER
                                               1er Jérôme FARNAULT
PERROT, Didier CHAGNOUX, Frédéric              2e Josselin BENOIT                      BASSE
THIERRY, auxquels s’était rallié le très       3e Raphaël GUITTON
jeune et récent Champion International                                                 1er CHAGNOUX
Guyaume VOLLET. La comptabilité des            3e CATEGORIE                            2e FARNAULT
résultats a été assurée par Marjorie                                                   3e BERANGER
                                               1er Flavien CHAGNOUX
CHAGNOUX. Comme chaque année,                  2e Romain PRINET                        COUPE DU CHÂTEAU D’ARS
on a apprécié la participation de l’ex-        3e Arnaud BEAUVISAGE
cellent professeur de Trompe Castelrous-                                               1er Julien VERNON
                                               1re et 2e CATEGORIE                     2e Julien HERPIN
sin Jean-Marc BERANGER du Cercle
Saint-Hubert Bas Berry. Les deux Trompes       1er Julien HERPIN
offertes par les maisons MILLIENS et           2e Julien VERNON
                                               3e Christophe BARRE
COUESNON ont fait le bonheur de nos            4e Amaury WAGET
deux jeunes lauréats, Jessy CORNETTE



              Saint               Honoré les Bains 2008
S
    oixante-dix sonneurs se sont donné
    rendez-vous pour ce 7e salon de la
    chasse et de la nature de Saint-
Honoré les Bains.

Dès 9h00, les sonneurs se sont présen-
tés devant les 5 juges : Franck Picard,
Patrick Drey, Michel Jalenques, Marcel
Enfer et Christian Longuet. Je tiens à les
remercier vivement pour leur gentillesse
et leur sympathie. A midi lors du palma-
rès des épreuves de la matinée, l’ADLC
(Association Des Loisirs Cynégétiques),
organisateur de ce salon, a offert à l’en-
semble des participants une coupe de
champagne. Un groupe s’est alors
constitué pour laisser entendre quelques
fanfares pour le plus grand plaisir de
tous les spectateurs. Dès 14h, les           Un public nombreux et attentionné derrière les sonneurs.

                                                                                               Revue Officielle des Trompes de France - 2008       35
                         Région 01
     épreuves ont pu reprendre. Elles se sont          DÉBUTANTS                                  DUOS




                                                                                                                                           RÉSULTATS
     clôturées par la coupe de l’ADLC, rem-
                                                       1 Blond Perrine
                                                        er
                                                                                                  1er Renard Prinet
     portée par Alexandre Barbier. Il s’est vu         2e Moreau Pascal                           2e Jourdes Renard
     remettre un voyage de chasse au Séné-             3e Barolet Romain                          3e Beaulieu ConvertX
     gal offert par le Camp de Sali.                   ESPOIR :                                   TRIOS

     Je tiens à remercier l’ensemble des expo-         1er Blond Benoit                           1er Halima Duchez Renard
                                                       2e Prunier Antoine                         2e Prinet Jourdes Renard
     sants et l’ADLC qui ont gracieusement             3e Weber Maxime                            3e Goudron Michel Minard
     participé au palmarès, ainsi que tous les
                                                       4e et 5e CATEGORIE                         DAMES
     bénévoles de l’ADLC pour l’organisation
     de ce salon. Enfin, merci à tous les son-         1er Halima Martial                         1er Blond Perrine
     neurs pour cette bonne ambiance, et ren-          2e Segaud Alain                            2e Halima Harmonie
                                                       3e Chevaux Pierre                          3e Weber Valérie
     dez-vous le dimanche 26 juillet 2009.
                                                       3e CATEGORIE                               VÉTÉRANS
                              Benjamin Goutorbe        1er Gateau Guillaume                       1er Monard Bernard
                                                       2e Ducher Ludovic                          2e Dury Jean Pierre
                                                       3e Poisot Jean Claude                      3e Château Michel
                                                       1re et 2e CATEGORIE                        COUPE
                                                       1er Barbier Stéphane                       Finaliste :
                                                       2e Barbier Alexandre                       Alexandre Barbier, Romain Renard
                                                       3e Renard Romain




                           Stage des Échos de Fontiville
                                      8e édition
     L
        ’année dernière j’avais passé un petit
        “coup de gueule”, déplorant le
        manque de fréquentation des sta-
     giaires lors de cette formidable journée
     organisée par nos amis des Echos de
     Fontiville.

     Cette année je tiens à féliciter les son-
     neurs du département pour leur partici-
     pation massive. L’effectif a été plus que
     doublé par rapport à l’an dernier               Belloy Président des Chasseurs d’Indre       accueillant et les hôtesses toujours aussi
     puisque ce sont 74 sonneurs précisé-            et Loire et son bureau de mettre à la dis-   délicieuses.
     ment qu’a accueillis le stage cette fois.       position des sonneurs les équipements        Thilouze doit continuer. Ce rassemble-
     Revenant ainsi au même nombre de par-           sans cesse améliorés de Thilouze. Ca         ment des sonneurs d’Indre et Loire et des
     ticipants que par le passé. Bravo Mes-          n’a l’air de rien, mais une “petite réu-     environs est absolument indispensable.
     dames et Messieurs et bravo également           nion” comme celle du dimanche 25 mai         Pour l’an prochain, la date n’est pas
     à vous Gentils Organisateurs pour avoir         nécessite une dépense d’énergie insoup-      définitivement arrêtée, elle sera commu-
     insisté et ne pas avoir cédé au découra-        çonnée de la part des stagiaires, et une     niquée dans le 1 er Point du Jour de
     gement. Faisant appel à nouveau à un            mobilisation sans faille plusieurs mois en   2009 ; mais Sylvain Guigneaudeau,
     panel de moniteurs que doivent vous             amont de la part des organisateurs.          Guillaume Langlais et tous les sonneurs
     envier bon nombre de grands stages.             Puisse la Trompe bénéficier encore long-     des Echos de Fontiville vous donnent ren-
     Quel bonheur de retrouver Chabosse,             temps de ce bénévolat d’organisateurs        dez-vous en 2009 à Thilouze au prin-
     dans une forme éclatante, et quel plaisir       aussi dévoués que compétents. Rien ne        temps.
     de pouvoir profiter de sa merveilleuse          manque à Thilouze : le cadre, l’enca-        CGT , Convivialité, Gentillesse, Travail
     trompe, si chaude et particulière. Oui          drement technique, composé d’une quin-       seront à nouveau les mots d’ordre de
     merci à vous les Echos de Fontiville de         zaine de moniteurs, tous plus disponibles    cette belle journée.
     nous offrir cette belle journée dans le         les uns que les autres, aussi généreux et
     cadre somptueux de la Fédé des chas-            talentueux, le restaurant toujours d’aussi                          Denis Legrand
     seurs. J’en profite pour remercier Alain        bonne qualité, le bar toujours aussi          Délégué départemental d’Indre et Loire

36   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                                                                                            Région 01
                                                                                                                                Nièvre
                                      St Benin d’Azy
          du régional en particulier et en général
M
         Georges Goby nous accueillait         Nouhaud en 2007 (78), modeste, eu             A St Benin, la qualité a été au rendez-
         le 29 Juin en son fief où une         égard au potentiel si riche de la région      vous :
         nationale d’élevage spéciale          Centre, semble démontrer que la décen-        Nous avons relevé en particulier Martial
« Griffons nivernais » permettait l’asso-      tralisation dans les départements n’est       Halima, jeune espoir du Débuché Niver-
ciation de notre Concours régional.            pas en cause, mais plutôt le système per-     nais, qui devait se faire remarquer à La
                                               missif actuel qui autorise l’évasion.         Roche Posay, Alexandre de Sigalas, 1er
Georges Derue, son épouse Evelyne,             Ceci amène à souhaiter que les son-           de la 5e catégorie, passé en 2e catégo-
Bruno Jourde et ses amis de TPN (Trompes       neurs se sélectionnent uniquement dans        rie au festival, Flavien Chagnoux, futur
et Plaisirs en Nivernais) entouraient le       leur région, ce qui favoriserait la créa-     vainqueur de la Coupe Maricourt.
stand des Trompes du Centre où Béa-            tion des équipes régionales.                  En finale de la Coupe de région, il fut
trice Jouanne et Georges assuraient le         Si on ajoute le déroulement au même           bien difficile de départager Laurent Bes-
secrétariat.                                   moment du stage réputé de Pont-Royal          nault et Franck Veron, deux trompes de
Les Juges agréés Laurent Besnault, Jean-       (difficulté à recruter des juges), l’éloi-    qualité.
François Girard, Jacques Glasziou,             gnement, on peut penser que le risque         Le palmarès du concours peut être consulté
Gérard Julien et votre serviteur entou-        existe de décourager les délégués             sur www.fitf.org et www.trompes-centre.org
raient les Auxiliaires Didier Chagnoux,        départementaux qui osent assurer l’or-        Rendez vous au Concours Régional du
Michel Bouchard, Marion Burat et Bruno         ganisation des concours de sélection.         Centre le 5 Juillet 2009 à Preuilly sur
Jourde, tandis que Bruno de Martimprey         Aujourd’hui, notre action nous a permis       Claise (37)
gérait les résultats en formant Damien         de programmer en 2009 Preuilly sur
Allimonier.                                    Claise (37) ; 2010 est bien engagé                                     Jean-Paul Jouanne
Le niveau de participants (71) après Le        pour réserver des surprises agréables.                                  Délégué régional




                                     Stage de Vendôme
A
        près la dizaine d’années passée        En outre, en ce mois de Février norma-        Cette formation spécifique sera recon-
        à Amboise (où nous démarrions          lement fait de pluie et brouillard,           duite en 2009 au Stage de Vendôme
        en 1994 : Guillaume Bizieux            St Hubert nous avait même ménagé une          (Areines), avec une pédagogie théo-
avait 3 ans ; il est maintenant moniteur !),   estivale bienveillance avec un microcli-      rique et pratique plus élaborée, fruit
il semble que nous ayons trouvé au Lycée       mat rendant possible les ateliers exté-       d’une réflexion des responsables.
agricole d’Areines une enveloppe capa-         rieurs.
ble de nous recevoir pour un nouveau                                                         La soirée de jeudi a permis de vivre un
cycle, avec des conditions de réussite         110 stagiaires avaient répondu présents,      fabuleux moment de poésie, avec la pro-
acceptables : encadrement technique,           du débutant aux confirmés, avec plu-          jection du film de Jean-Paul Grossin
structure d’accueil, confort des chambres      sieurs Seconde catégorie, dont un devait      « Quand le cerf perd la tête » ; le mini-
(pas terrible), qualité de la restaura-        passer en 1e à La Roche Posay et accé-        débat qui a suivi a témoigné de l’intérêt
tion(***) et ambiance.                         der à la finale du Championnat de             des sonneurs, surtout en présence de
                                               France, preuve de la qualité et de la         l’auteur.
                                               diversité du monitorat FITF.
                                                                                             L’encadrement bénévole du stage doit
                                               Une nouveauté, avec l’ouverture d’un          être remercié pour son dévouement pen-
                                               « Laboratoire » de formation des Moni-        dant ces 4 jours, avec à sa tête Benoît
                                               teurs d’Ecoles de Trompe ; certes, tout       Garnier qui avait accepté le rôle de
                                               n’a pas été parfait, mais les Instructeurs    Directeur technique.
                                               ont pu se rendre compte de l’état d’iso-
                                               lement dont souffrent ceux qui se don-        Rendez-vous le 26 Février 2009 pour 4
                                               nent pour mission d’apprendre à sonner        jours de souffrance (un peu), de travail
                                               aux autres, et des choix qu’ils doivent       (beaucoup) et de bonne humeur (garantie).
                                               faire entre sélection et apprentissage de
L’équipe de préparation…
                                               masse.                                                                      Denis Legrand

                                                                                                   Revue Officielle des Trompes de France - 2008   37
                         Région 01
                                                     Creuse en Cor !
     A
            près 3 belles années remplies de
            stages, concerts et concours, l’an-
            née 2008 a été plus calme dans
     le département.

     « Forêt Follies » a constitué une belle sor-
     tie les 13-14 Septembre, organisée par
     Creuse Oxygène en forêt de Chabrières
     près de Guéret, avec exposition des
     métiers de la forêt.

     La trompe était présente avec Philippe
     Mercier et ses Echos de la Bouzanne
     (Indre) prêtant main forte à nos Echos du
     Moulin de Verrines. Rendez vous au
     même endroit les 11-12-13 septembre
     2009, avec aussi un projet de stage au
     Moulin de Verrines.

     Notre petite association, avec sa nou-
     velle jeune recrue Pierre Sanspoux, va
     pouvoir s’inscrire à la fois en tant que
     Groupe et aussi Ecole en 2009.                   Michel Malterre, Vivien Moreau, Florian Moreau, Patrick Depardieu et
                                                      en-dessous Pierre Sanspoux (6 ans).
     Je compte sur le nouveau site de la
     Région Centre pour inciter les « PTNID »
     (Porteurs de Trompe Non Identifiés du            d’une Fédération internationale siégeant     Pour conclure, je ne désespère pas de
     Département) à nous rejoindre.                   loin de chez eux et envoyant quelques        faire de la Creuse un département avec
                                                      échos lointains.                             une culture trompe. Celle-ci, une fois
     Félicitations au Délégué régional et ami                                                      connue, réjouit le public qui en rede-
     Jean-Paul Jouanne pour l’impressionnant          Sa dimension humaine est le meilleur         mande en criant : ENCORE !
     travail fourni depuis son élection.              moyen de promotion de la trompe, à
                                                      condition toutefois qu’il existe une coor-
     La régionalisation est le meilleur moyen         dination centrale défendant les intérêts                         Frédéric Sanspoux,
     de rassembler les sonneurs, au-delà              de l’instrument.                                             Délégué départemental




                                                     Eure et Loir
     E
           n 2008 , l’activité Trompe a été           Le concert de clôture, avec la participa-    Le jury présidé par Eric Ribot assurait une
           dense dans le 28. Le 17 Mai, la            tion des « Ménestrels du Perche », asso-     mission pédagogique de très haute fac-
           Journée pédagogique de Fontaine            ciant leurs voix à la trompe, accueillait    ture.
     la Guyon organisée par le Bien Aller             un public fidèle de sympathisants.
     Eurélien remportait un succès jamais                                                          Créée par Charles Luneau, l’épreuve
     atteint, avec 60 stagiaires encadrés par         Rendez-vous le samedi 16 Mai pour            « A cor et à cri » retrouvait ses couleurs
     12 moniteurs.                                    l’édition 2009                               d’antan, avec l’équipage Piqu’Hardy
                                                                                                   maîtrisant parfaitement la situation. Ren-
     Une organisation affinée, un test « pail-        Le 24 Août, le concours de Maillebois        dez-vous avec eux en 2010.
     lasson » mettant les participants dans           était organisé par le Bien Aller Eurélien,
     une configuration Coupe ont été parti-           dans l’ambiance détendue chère à Yvan                            Jean-Paul Jouanne
     culièrement appréciés.                           Hubert.                                                  Délégué départemental 28


38   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                                                                                                 Région 01
            « BOUCARD millésime 2008 »
                 un cru de référence !
Pour la sixième année consécutive, le          gnants tous présents le soir, au dîner.
château de BOUCARD dans le Cher                Cette belle journée s’est terminée le len-
accueillait le stage de perfectionnement       demain aux environs de trois heures du
d'une journée organisé par Didier CHA-         matin après de nombreuses prestations
GNOUX en collaboration avec les                des stagiaires et moniteurs (chants,
Trompes du Pays Fort et les Echos du           sketches…) Nous remercions Madame
Berry. Pour employer une formule très pri-     La Comtesse de MONTABERT qui nous
sée dans le secteur de Boucard (San-           accueille chaque année. Nos remercie-
cerre est tout proche) 2008 fut un grand       ments vont également aux moniteurs pré-
cru, les chiffres et les images qui suivent    sents qui, en amis et voisins, sont venus
en témoignent.                                 bénévolement.
BOUCARD en chiffres : 70 stagiaires,
12 moniteurs, de nombreux accompa-                                       Michel LIGONIE



                          DUCS de Haute Sologne
C
       e fut encore une                                                                                             cette année se termine par
       année riche et                                                                                               la traditionnelle Saint-
       toujours portée                                                                                              Hubert. L’édition 2008 de
par la Musique, le Patri-                                                                                           « Les messes de Saint-
moine et les Traditions,                                                                                            Hubert du canton de
axes fondamentaux de                                                                                                Sully », avec l’équipage
notre groupe.                                                                                                       Champs-Sologne, se
                                                                                                                    déroulera dans les
LA MUSIQUE :                                                                                                        paroisses de Isdes et
En effet, en partenariat                                                                                            Villemurlin village de nos
avec le conseil général                                                                                             débuts.
du Loiret, nous avons                                                                                               23-24 MAI 2009 :
donné un concert trompe                                                                                             Le point fort de la future
et orgue avec l’organiste                                                                                           année 2009 sera le
Jérôme TONNELLIER en                                                                                                « Stage – Concert » à Sully
l’église Sainte Jeanne                                                                                              sur Loire et en forêt d’Or-
d’Arc de Gien, le 13 juin 2008. Jean           d’Orléans. Ce sympathique week-end a               léans. Cette manifestation à deux objectifs :
Noël CARDOUX, toujours motivé, nous            favorisé la rencontre de ces groupes et            le stage proprement dit mais aussi la
a intégrés dans un grand festival de           permis l’échange entre les sonneurs.               volonté de favoriser la rencontre entre
musique classique « Le festival internatio-    Deux délégués départementaux et notre              groupes dans le même esprit que Bourges
nal de musique de Sully et du Loiret » qui     délégué régional nous ont fait le plaisir          2000.
jouit d’une réputation européenne.             de se joindre à nous.                              Samedi après midi : Répétition de per-
A l’aube d’une nouvelle saison de véne-        LE PATRIMOINE :                                    fectionnement en vue du concert avec un
rie, nous avons sonné lors de la fête de       Nous avons contribué à la mise en valeur           moniteur FITF, dans le parc du château de
la Sange « Chasse, Pêche et nature » à         de nos sites prestigieux du Loiret lors de         Sully sur Loire.
Sully sur Loire, et animé le dîner de Gala.    la « Journée du patrimoine 2008 » en ani-          Concert : Concert avec tous les groupes et
Pour cette grande manifestation d’am-          mant les festivités des châteaux de Gien et        les écoles au château de Sully sur Loire.
pleur départementale, nous avons voulu         Sully, ainsi que l’inauguration de l’exposition    Dimanche : Stage de groupes et de pupi-
donner une connotation amicale en invi-        « Fanfares & Galops » regroupant des               tres, avec en salle une initiation au solfège
tant plusieurs directeurs de formations voi-   œuvres de Jean de La VERTEVILLE. Pour l’oc-        adapté à la trompe : Maison forestière du
sines. Ainsi, étaient représentés les Echos    casion, nous avons réalisé un CD trompes &         carrefour de la Résistance – Forêt d’Orléans.
du Berry, les Invités du Berry, les Invités    orgue pour le fond sonore de l’exposition.         Pour les accompagnateurs, il est prévu les
de Saint Hubert, et le Bien Aller Eurélien,    LES TRADITIONS :                                   visites touristiques des différents sites.
ainsi que quelques veneurs de la forêt         Dans le cadre du « maintien des traditions »,                                    Cyril NOTTIN


                                                                                                         Revue Officielle des Trompes de France - 2008   39
                         Région 01

                              15 août, la “dernière” avant
                                le championnat : Breil
     D
             epuis plus de trente ans, une foule     amènent aujourd’hui leur lot de beaux
             considérable se retrouve tous les       fruits à maturité.                             1re CATEGORIE




                                                                                                                                                 RÉSULTATS
             15 août à Breil pour l’incontour-
                                                                                                    1er BIZIEUX Guillaume
     nable et traditionnelle fête de la chasse.      Breil, c’est une fête de la chasse dont la     2e LEGOFF Nicolas
     Le spectacle varie peu, les exposants res-      trompe et les commentaires inattendus          3e LIGOT Romain
     tent plus ou moins les mêmes, les équi-         d’Hubert Coispel dans le rôle (encore un !)    1e CATEGORIE
     pages, nombreux, y assurent le même             de Monsieur Loyal ne constituent qu’un élé-
     type de présentation, qu’importe, plu-          ment. Malgré tout, le transfert des            1er VERON Franck
                                                                                                    2e NOURRISSON Thierry
     sieurs milliers de spectateurs témoignent       épreuves sur le perron du château et l’in-     3e RICHARD Antoine
     par leur fidélité leur attachement à la         térêt marqué du public montre à l’évidence
     chasse en général et la vénerie en parti-       qu’il faut poursuivre dans cette voie (en      3e CATEGORIE
     culier.                                         recherchant un peu d’ombre malgré tout).       1er CHEVALLIER Geoffroy
                                                                                                    2e LENFANT Jérôme
     Au-delà de cet aspect on peut même y            Le principe des jugements a été profon-        4e CATEGORIE
     reconnaître un profond besoin d’afficher        dément bouleversé cette année puisque
                                                                                                    1er SIMON Anthony
     et d’exprimer les valeurs de la ruralité        nous avons appliqué la même formule            2e GUITTON Karl
     dans une convivialité d’autant plus exu-        qu’au championnat, à savoir des phases         3e DUPONT Hervé
     bérante que nous sommes en terre de             éliminatoires dans un premier temps pour       DÉBUTANTS
     vignoble…Il me plaît d’imaginer fugiti-         sélectionner une brochette d’une dizaine
     vement la décentralisation dans « la rue        de finalistes. Ce système permet de            1er BROSSET Jérémie
                                                                                                    2e LEBRIS Anthony
     de la soif » de certaines réunions pari-        juger avec plus d’acuité, notamment les
     siennes où les cols blancs rebâtissent la       épreuves de débutants où un jury à dis-        DUOS
     Nature et l’Environnement. Un peu d’im-         position distribuait auparavant des notes      1er BOUCLET / BIZIEUX
     mersion dans le terreau culturel de nos         de 9 heures à 14 heures… ce qui met la         2e LEGOFF / BAUDRIER
     traditions ne manquerait pas de leur rap-       mémoire des juges à rude épreuve !             3e PICHON / POIDEVIN
     peler que nous EXISTONS encore !                                                               TRIOS
                                                     Bien entendu, pour ce type d’épreuve, il       1er LEGOFF / CHEVALLIER / BIZIEUX
     Breil, c’est aussi la découverte d’une          faut que tous les sonneurs soient présents     2e LIGOT / VILLAIN / NOURRISSON
     pépinière de jeunes sonneurs débutants          dès le début. Qu’on se le dise, en             3e FARNAULT / GREZE / LOISEAU
     (60 concurrents cette année !). A n’en          2009, les épreuves débutants et 4e caté-       BASSE
     pas douter, les graines éparpillées grâce       gorie débuteront à 9 heures.
                                                                                                    1er NOURRISSON Thierry
     à l’engagement quasiment sacerdotal et
     la patience de Monsieur de la Bouillerie                                                XL



                      Fête de la Trompe à Vendoeuvres
     Le 21 juin, la petite bourgade de Ven-          cinquante sonneurs se sont donné ren-         A l'issue de cette fête, sonneurs et
     doeuvres, en plein milieu de la Brenne,         dez-vous, du débutant au plus confirmé,       accompagnants se sont retrouvés devant
     dans l'Indre, a coutume de rassembler           pour le seul plaisir de se rencontrer et de   un copieux buffet offert gracieusement
     des sonneurs du département et des              participer. L'ensemble des sonneurs,          par les organisateurs.
     départements voisins, qui viennent spon-        divisé en deux groupes à peu près             Merci Christian, à toi, et à toute ton
     tanément célébrer la fête de la musique.        homogènes, ont interprété pendant deux        équipe, pour cette soirée fort réussie. Ton
                                                     heures, des fanfares de vénerie, de cir-      abnégation et ton dévouement à la
     Voilà 14 ans que notre ami Christian            constances et même de fantaisie, pour         trompe de chasse dans notre départe-
     LANGUILLON, a lancé cette idée origi-           le grand plaisir d'un public enthousiaste,    ment ne sont plus à démontrer.
     nale. En 1994, seulement une dizaine            venu nombreux (plus de 1500 per-              Amis sonneurs, l'année prochaine, le 21
     de sonneurs locaux avaient donné le             sonnes recensées).                            juin sera un dimanche. N'hésitez pas à
     ton. Depuis, le bouche à oreille a bien         A l'entracte, un traditionnel vin d'honneur   venir grossir nos rangs, à cette fête de
     fonctionné. Cette année, plus de cent           a été offert à tous les participitants.       la trompe.

40   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
Est
                                                                         02
                              Hervé Thomas
                              Délégué Régional Est




                        Cumul d’accrocs en 2008
J
    e tiens à m’excuser auprès de tous      pitation, mésentente avec la municipalité    pour les prochaines fois. Ceci étant, le
    les sonneurs de la région pour les      de Lunéville, je suis contraint de prendre   peu d’inscriptions reçues m’a conduit à
    échecs à répétition qui se sont pro-    la même décision.                            renoncer à une ultime démarche que
duits cette année dans l’organisation                                                    Didier de Martimprey me demandait 10
des événements majeurs.                     Pour le premier point, il faut mesurer la    jours avant la date prévue. Aussi, je me
                                            responsabilité d’un organisateur qui ne      pose des questions sur l’intérêt des son-
Nous avons en effet cumulé les accrocs      peut raisonnablement pas engager le          neurs de la région pour les concours.
avec :                                      bilan financier de son projet sans un        Pourtant, il y a tant à gagner dans le tra-
• Pour le stage de Crogny, Olivier          minimum de garanties. J’invite les sta-      vail préparatoire, la rencontre avec les
RENAUDET contraint d’annuler par            giaires potentiels, et je suis convaincu     autres passionnés du même instrument,
manque d’inscriptions au moment de          qu’ils étaient nombreux pour Crogny, à       …
signer le contrat de location des locaux.   respecter les dates limites d’inscription.   Alors, si c’est le résultat des concours qui
• Pour le concours régional, dépôt de                                                    rebute, faisons autre chose et je suis
bilan de la société organisatrice de la     Pour le deuxième point, j’ai manqué de       ouvert à toutes suggestions.
fête de la chasse dans laquelle nous        lucidité en m’engageant avec cette
devions nous insérer puis, dans la préci-   société bancale et la leçon est retenue                                  Hervé THOMAS




                                Le concert A.L.D.T.
C
       ette année, le concert ALDT a        Tout qui fêtait son dixième anniversaire.    La distance n’a pas
       eu lieu en dehors des frontières     Ce groupe, un peu excentré, a souvent        été un problème, la
       de la Lorraine.                      participé à notre manifestation annuelle     bonne ambiance a
                                            et nous les remercions vivement d’avoir      commencé dans
En effet, nous étions invités dans les      pris en charge l’organisation du concert     un autocar.
Ardennes par le Rallye du Mont Malgré       de cette année.
                                                                                         Le groupe arden-
                                                                                         nais a eu à
                                                                                         cœur de réussir
                                                                                         cette soirée de
                                                                                         rencontre entre sonneurs
                                                                                         et de partage de notre passion avec le
                                                                                         public venu nombreux, l’église Revin
                                                                                         était comble.


                                                                                                                     Hervé THOMAS


                                                                                         A.L.D.T. : Association Lorraine pour le Développe-
                                                                                         ment de la Trompe.


                                                                                         http://aldt.free.fr

                                                                                                Revue Officielle des Trompes de France - 2008   41
                         Région 02
                                          Une journée de travail
     L’ALDT tente chaque année, avant que la         chenil de son équipage : Le Rallye TRU-          digués qu’au point de vue de la logis-
     chasse ne reprenne, d’organiser une             SEY.                                             tique. Gilles NAUDIN et toute son
     journée de travail pour principalement          Une manière de maintenir les bonnes              équipe ont mis les petits plats dans les
     les débutants et d’autres pupitres ou           relations avec la vènerie locale.                grands.
     thème en fonction des besoins de                Bien qu’un peu excentré dans la Lor-             Un grand merci à tous.
     chaque groupe. Cette année, nous                raine, ce fut une réussite tant au point de
     avons été reçus par Gilles NAUDIN au            vue de la qualité des enseignements pro-                                  Hervé THOMAS




                              Hommage à Saint Hubert
                                 en maintes occasions !
     P
          oint de chasse à courre en Alsace ;        La trompe de chasse, cet instrument              des Lieutenants de Louveterie du Bas-
          néanmoins des forêts riches en             méconnu du grand public, attire ainsi de         Rhin) par le Rallye Trompes St Laurent de
          gibier : notamment sangliers, che-         plus en plus de mélomanes ; elle est pas-        Holtzheim
     vreuils, cerfs, daims et biches. Le terri-      sée de son environnement d’origine               • 8 novembre : Eglise St Laurent de Holtz-
     toire de chasse est octroyé par chaque          qui est la forêt aux voûtes sacrées des          heim par le Rallye Trompes St Laurent
     commune par adjudication pour une               églises où elle subjugue les sensibilités        • 9 novembre : Eglise St Joseph de
     période de 9 ans. Les adjudicataires            d’un public qui n’a souvent aucun lien           Mollkirch par les Echos du Guirbaden ainsi
     organisent régulièrement des journées           avec la chasse.                                  qu’au Mont St Odile par les Trompes de
     de chasse et invitent les trompes à par-                                                         Strasbourg
     ticiper aux tableaux de chasse pour             N’EST-CE PAS LÀ LE VRAI SUCCÈS DE LA             • 14 novembre : Abbatiale de Marmou-
     honorer le gibier et animer les fêtes qui       TROMPE DE CHASSE ?                               tier par le Rallye Trompes St Etienne de
     s’ensuivent. En cette période autom-                                                             Marmoutier
     nale, les sorties « trompes » sont donc         Ces messes de Saint-Hubert sont aussi
     légion. Si à ces occasions la tradition         l’occasion pour les sonneurs des diffé-          Programme auquel il faut rajouter :
     de la vénerie française est respectée,          rents groupes de se soutenir mutuellement        • Un concert de trompes de chasse en
     les sonneurs ou plutôt chaque groupe            par une présence aux différents offices,         l’église Saint Joseph de Colmar le 27
     de trompes, se fait aussi un honneur            favorisant et développant les liens ami-         septembre à l’occasion du 10e anniver-
     spécifique de sonner « Sa Messe de              caux existant entre les associations, tout       saire du Rallye Trompes du Kastenwald,
     Saint-Hubert ».                                 ceci sous l’œil attentif et l’oreille musicale   concert animé conjointement par les
                                                     de notre sonneur « référent » Bernard ZIE-       Trompes du Kastenwald de Widensolen
     Depuis plus de 30 ans, il est de tradi-         GLER, voire avec une participation active        et le Rallye Trompes St Laurent de Holtz-
     tion que chaque groupe sonne une                de sa part en certaines occasions.               heim.
     messe de Saint-Hubert à l’église de la                                                           • Et bien sûr toutes ces fêtes animées par
     ville ou village de son siège. Cette tra-       Saint Hubert est donc honoré très forte-         les trompes et touchant de près ou de
     dition se perpétue d’année en année et          ment dans notre région, pour preuve le           loin à la chasse et à la nature.
     rencontre un succès grandissant au fil du       calendrier des différentes messes son-
     temps ; les églises ou abbatiales sont          nées :                                           La trompe de chasse dans le Bas-Rhin,
     prises d’assaut et occupées jusqu’à la          • 10 octobre : Eglise Saint Pierre le            par cette activité soutenue, apporte à la
     dernière place bien avant l’heure au            Jeune à Strasbourg par le Rallye Trompes         région cette note particulière de la véne-
     grand bonheur des sonneurs, et des              de Strasbourg                                    rie française.
     curés qui expriment avec enthousiasme           • 26 octobre : Eglise Saint Pierre et Paul
     leur émerveillement devant un tel succès        à Obernai par les Echos du Guirbaden             Salut à Saint Hubert !
     mais aussi par rapport aux sonorités            de Mollkirch
     exceptionnelles de l’instrument et la           • 7 novembre : Eglise St Georges à
     variété des répertoires.                        Haguenau (organisée par le groupement                                      Laurent EHRET

42   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                                                                                  Région 02
                              La Trompe de Lorraine

D
       ans la revue 2007, je relatais un
       article de 1866 qui présentait
       une trompe de Lorraine. Une
piste m’a conduit à contacter le « Bar-
celona Museo de la Musica » qui pos-
sède effectivement une trompe de
Lorraine dans leur collection avec le
numéro d'immatriculation MDMB 0295
(voir photo ci-contre).

Par contre, ce n’est pas « LA » Trompe
de Lorraine de l’article d’Alfred de LOS-
TALOT, on voit très bien que le tube n’a
pas une section carrée. Il n’en reste pas
moins que cette Trompe date de la fin du
XVIIIe siècle et qu’elle a fait l’objet de plu-
sieurs études d’un certain Beryl Kenyon
de Pascual de la « Historic Brass Society »
à New York.

J’ai peu d’espoir de retrouver cette
fameuse Trompe de Lorraine. Par contre,
je suis impatient de découvrir le travail
fait outre Atlantique et de vous en faire
part dans une prochaine revue.

                          Hervé THOMAS




                     Annonce concours de Vittel
                           Date                       4 juin 2009
                           Lieux                      Hippodrome de VITTEL
                           Organisateurs / Contacts   Hervé THOMAS
                                                      4 Lotissement les Pins
                                                      54700 NORROY Lés Pont à Mousson
                                                      Port. : 06 28 79 31 88
                                                      E-mail : herve.thomas54@wanadoo.fr"
                           Observations               Précisions dans "Le Point du jour" de mars 2009
                           BSC                        Oui
                           Sélection 5e               Oui
                           Sélection 4e               Oui
                           Sélection 3e               Oui
                           Sélection dames            Oui
                           Sélection duos             Oui
                           Championnat Régional       Oui


                                                                                            Revue Officielle des Trompes de France - 2008   43
     Rhône Alpes, Auvergne, Jura et
                                                                                       03
                                            François FAVRE
                                            Délégué Régional Rhône Alpes,
                                            Auvergne, Jura et Bourgogne




                        3e région FITF, Rhône Alpes,
                                 Auvergne, Jura et Bourgogne

     L
         a 3e Région a, comme l’année pré-              moniteurs selon l’avis de Jacques Paccard.      jour de cotisation FITF. Pas de cotisation sup-
         cédente, organisé ses stages indi-             Stage en alternance avec SAINT-POINT.           plémentaire pour les membres de l’ATSE.
         viduels et de groupes.
                                                        • Jura : Plusieurs journées de formation        Administrateurs
     STAGES INDIVIDUELS                                 ont été mises en place par Jacques Pac-         Délégué régional et délégués départe-
                                                        card, Délégué départemental du Jura.            mentaux. Les suppléants auront un pou-
     • Stage MAURS : Stage à maturité ; 90              Tous les groupes de ce département ont          voir lors des réunions en remplacement
     stagiaires encadrés par des moniteurs              donc pu à tour de rôle, profiter de l’ex-       des délégués en titre. Ouverture à 7 per-
     officiels FITF. Ce stage chaque année              périence de leur coach.                         sonnes pour faire partie du Conseil d’Ad-
     monte en puissance et grâce à son                                                                  ministration : Denis Jules, Robert Novel,
     image, il draine maintenant des sta-               STAGES GROUPES                                  Paul Delatour, Jean-charles Besson, Caro-
     giaires de toute la France. Compliments                                                            line Fedry, Julie Buisson sont proposés. Il
     à Gilbert et Laurent et toute leur équipe.         • MONTMELIAN 23 avril 2008 :                    reste un poste à pourvoir. Michel Drevon
                                                        4 groupes, 50 sonneurs (27€/sonneur)            se présente. Personne ne s’oppose à ces
     • Stage CHAMONIX : 92 stagiaires.                  Bilan équilibré. Cette année, seuls 4           candidatures aux fonctions administra-
     En alternance avec le stage de la vallée           groupes étaient présents montrant ainsi la      teurs, donc vote à l’unanimité.
     Bleue. Tous les ateliers Trompes et Véne-          difficulté de trouver la disponibilité des
     rie (merci aux Frères Couvent), ont per-           groupes le même jour. Pour 2009 , nous          Concours Régional 3e Région
     mis un travail sérieux bien encadré par            allons chercher à réunir les Sociétés par       St Etienne du Bois 19/20 Juillet 2008.
     la structure des Trompes de Bonne. Une             département ou groupes de départements.         Le samedi à 14H00 débutaient les
     sortie nature a été organisée le dimanche          Aux délégués départementaux de tra-             sélections des catégories et du concours
     matin pour les lève-tôt, encadrée par              vailler dans ce sens. Il faut réfléchir à une   des régions à la Roche Posay.
     Alain Soudan, au cours de laquelle les             solution. Le Jura et la Haute-Savoie ont        Le dimanche matin, 10 sociétés étaient
     participants ont pu prendre connais-               déjà expérimenté avec succès, ces stages        réunies pour le concours de groupes.
     sance de la faune et de la flore de haute          départementaux.                                 Tous les résultats sont disponibles sur le
     montagne.                                                                                          site des Trompes de Bonne.
                                                        ASSOCIATION RÉGIONALE                           Merci à Hubert Perdrix et son équipe qui ont
     • Stage PONT ROYAL : 59 stagiaires.                                                                su assurer toute la logistique de cette journée.
     Bernard et son équipe de bénévoles                 Création d’une structure officielle régio-
     assurent chaque année, avec le même                nale. Après la régionalisation mise en          Festival international de Sociétés Lyon
     succès, ce stage incontournable en Bour-           place par la FITF, il était nécessaire de       Parilly 27/28 juin 2009
     gogne.                                             s’appuyer sur une entité bien structurée.       Lors d’un Conseil d’Administration, la FITF
     L’année prochaine, il se tiendra les 2, 3,                                                         a pris la décision d’organiser son concours
     4, 5 juillet 2009.                                 Association des Trompes du Grand Sud            de Sociétés en région. C’est donc notre
     Un concert de fin de stage est toujours            Est (ATSE) : Rhône-Alpes, Auvergne, Jura,       3e région qui débute cette nouvelle formule
     organisé, permettant ainsi l’équilibre             Bourgogne.                                      qui nous donnera l’opportunité de fédérer les
     financier du stage.                                                                                énergies de chaque département de notre
                                                        Les statuts définis précédemment sont           région. Les éléments spécifiques seront
     • Journée Trompes CHAMPAGNAT (71) :                présentés à l’A.G. et adoptés lors de           développés dans la rubrique à cet effet.
     80 stagiaires, belle journée bonne                 l’assemblée constitutive.
     ambiance, mais il manquait quelques                Les membres de l’association doivent être à                                  François Favre

44   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
Bourgogne
                                                                                            Région 03
                             Gabon… 20                                   ans déjà !
                                                 sionnaient pas pour deux sous :                Comte, Vincent Monnet et Bil Boquet).
                                                 « Avec un peu d’entraînement, je fais aussi    Au dernier rang le neveu de Gabon,
                                                 bien qu’eux », confiait-il le plus sérieuse-   Gabriel Brouze, et son fils Dominique,
                                                 ment du monde à son jeune disciple…            coiffé d’un grand béret, le portrait cra-
                                                 En ce jour du 15 Août 2008, le ciel de         ché de son grand-oncle.
                                                 la Haute Savoie avait choisi de verser         Comme toujours en pareille circonstance,
                                                 toutes les larmes retenues depuis si long-     les verres de la mémoire et de l’amitié réu-
                                                 temps pour le 20e anniversaire de la           nissaient ensuite tout le monde à l’abri,
                                                 mort de Gabon. Devenu célèbre par la           autour du Sous-Préfet, du Maire de la
                                                 grâce d’une jolie chanson composée par         commune André Bouvet, tout heureux de


H
       eureux qui comme Jackson a                Christian Delval, porté de cime en cime        souligner la renaissance de son village.
       fait un jour le voyage de Novel,          par le succès des Trompes de Bonne,
       et n’en est jamais revenu… com-           Gabon est devenu une icône, le symbole
plètement. Ce jour-là, dans l’insou-             de cette Trompe de Savoie resplendis-
ciance de ses 20 ans, sa Trompe en               sante comme jamais sans doute n’aurait
bandoulière, il avait rendez-vous avec           osé l’imaginer son grand pionnier
le destin…                                       Georges Thomasset.
                                                 Pour qui n’est jamais allé à Novel, il
Oh certes, ce jour-là, il n’a pas appris à       faut un jour entreprendre ce pèlerinage.
mieux sonner, mais il a connu, lui, l’homme      De Saint-Gingolphe sur les bords paisi-
de la Bresse, la montagne, les alpages, la       bles du lac Léman, c’est une montée hal-
Dent d’Oche… il a connu Gabon.                   lucinante vers ce petit hameau fondé par
Et quand on rencontrait Gabon, si on             des moines au XIIIe siècle, accroché à
avait la chance que tout se passe bien,          flanc de montagne, entre ciel et terre. De
on n’en ressortait jamais tout à fait            là, les paysages sur le Léman et les
comme auparavant « Allez, viens, p’tit,          Alpes suisses sont grandioses.
on va sonner la chasse au loup ! »               Ce jour-là, ils étaient venus de toute la      Louis Mexandeau au cimetière. A ses
En a-t-il des anecdotes à raconter, le           Savoie, et de bien plus loin encore, de
                                                                                                côté l’épouse de Gabon et le maire de
Jackson (Jacques Paccard, selon l’état           Suisse, de Belgique même (les sonneurs
civil), sur ce personnage hors normes qui        belges n’ont-ils pas appelé leur journal       Novel.
a marqué sa vie !                                « Novel.les »), du Centre, du Sud et
                                                 d’ailleurs…                                    Une nouvelle averse diluvienne donnait
                                                 La veille au soir, ça avait chanté à tout      l’occasion de dévoiler une plaque com-
                                                 va dans l’hôtel ré-ouvert pour la circons-     mémorative sur la maison de Gabon, en
                                                 tance, après que Jackson eut accueilli         présence de son épouse, au son du
                                                 son monde.                                     Coucou sonné par les cors des Alpes.
                                                 Le noyau central de Bonne avait bien           Et la fête se poursuivait tout l’après-midi,
                                                 chauffé la salle, renforcé par la magni-       au son des Trompes et des chants.
                                                 fique voix de Michel Peju.                     Les amis de Gabon se retrouveront encore
Gabriel Brouze était une force de la             Le lendemain, au cimetière, sous les           longtemps à Novel.
nature, un personnage indomptable,               averses diluviennes, Louis Mexandeau                                                    CL
comme seule la Montagne, et peut-être            avait prononcé comme une nouvelle
aussi la Mer, savent en produire.                oraison funèbre ; quel spectacle que
Montagnard depuis toujours et pour tou-          celui du vieux tribun, habitué des ors de
jours, dans cette Haute Savoie de                la République, tombé un jour amoureux
légende, il avait tout fait dans sa vie : ber-   de la légende de Gabon, et aussi de la
ger, chasseur, braconnier, passeur de            Trompe, prononçant son discours dans
réfugiés pendant la guerre… et sonneur !         les nuées, sous le rocher de la Croix
Certes, le répertoire était restreint, mais      nimbé de lambeaux de brume !
le cœur était énorme !                           Au premier rang des Trompes, Jackson,
Les plus grandes Trompes pouvaient bien          évidemment, et ses copains de Bonne,
venir faire des stages, donner des               Guillaume Caucat (arrivant, pas plus
leçons, il n’en avait cure ; les Dornez,         marqué que ça, d’un raid de 80 km en           Dominique Brouze : le portrait de son
Heinrich et autres Carabin ne l’impres-          2 jours depuis Chamonix avec Fred              grand-oncle.

                                                                                                       Revue Officielle des Trompes de France - 2008   45
                         Région 03
         Hommage à Jean                                                Pessey Magnifique* !
     I
       l y a en ce monde des sonneurs pour           transmise a été volontairement falsifiée à       De la Race des Grands Etalons, Jean
       qui la trompe est une véritable cure de       l’insu de son plein gré, soit l’individu a       Pessey est l’heureux papa de cinq gar-
       jouvence, une véritable drogue qui            les lèvres fatiguées, mais en aucun cas il       çons venus agrémenter sa vie de famille,
     transforme les cheveux gris en mèches           ne peut être mis personnellement en cause.       une redoutable tribu qu’il a installée sur
     rebelles et donne à celui qui sait en abu-                                                       les coteaux abrupts du petit village
     ser, une seconde jeunesse.                      Il est donc totalement exclu d’avoir le          d’Ayze où mêmes les poules sont ferrées
                                                     dernier mot avec Jean Pessey et sa téna-         pour ne pas tomber à la renverse.
     C’est le cas de notre ami Jean Pessey           cité à se défendre face aux remarques
     Magnifique, le doyen incontournable et          de ses camarades nous rappelle qu’il a           Si vous avez la chance de croiser un jour
     incontesté des trompes de chasse de             mis en déroute tout au long de sa car-           en montagne un grand homme à la
     Bonne qui fêtera cette année ses 75 prin-       rière professionnelle l’ensemble des arti-       démarche lente et régulière, la trompe
     temps en gardant intacte une passion            sans osant venir le défier sur son terrain.      autour du cou, vous serez probablement
     pour la trompe qui ne l’a jamais aban-          Fort de son expérience du travail de             en présence de Jean Pessey Magnifique,
     donné depuis ses débuts effectués au Ral-       groupe, Jean Pessey est ainsi devenu un          un passionné au grand cœur que nous
     lye Trompes d’Ayze dans les années 70.          infatigable serviteur de la trompe, se           aimons tous avoir pour ami fidèle.
                                                     déplaçant régulièrement à la rencontre
     Avec un physique à la Jean Rochefort qui        des petites formations locales qui font          Nous te souhaitons, cher Jean, tous nos
     aurait dû lui valoir une carrière cinéma-       souvent appel à lui pour bénéficier de           vœux de bonheur et de santé pour les
     tographique internationale, c’est pour-         son métier et de ses précieux conseils.          années à venir, nous sommes certains
     tant dans le chauffage central et le sani-                                                       que tu garderas encore bien longtemps
     taire que notre camarade exprima tous           Toujours disponible pour faire un duo,           cette fougue indélébile qui t’anime encore
     ses talents d’artisan hors normes, têtu et      toujours partant pour faire un petit             aujourd’hui, faisant de toi un homme
     pugnace.                                        concours régional, il est impossible de          exceptionnel qu’il est décidément bien
                                                     trouver plus passionné que lui. Une jour-        agréable d’avoir à ses côtés.
     Formé préalablement à la dure école de          née sans sa trompe peut être comparée
     l’agriculture de Montagne où il se for-         chez lui à un repas sans pain ou une             Longue route à toi, Jeannot…
     gera auprès des plus rudes maquignons           table de nuit sans réveille-matin, l’indi-
     de la vallée une force de caractère iné-        vidu est alors malheureux et tourne en                                                               BS
     branlable, il équipera ainsi avec autorité      rond comme un pauvre diable en cage.
     et grande réussite la majeure partie de                                                          * Le qualificatif de Magnifique ne correspond pas
     la population Haut-Savoyarde en                 On dit alors de lui, dans ce cas de              à un adjectif qui aurait été rajouté par l’auteur,
     chauffe-eau, baignoires ou chaudières,          figure tout à fait exceptionnel, qu’il est       mais bien au véritable état civil (en toutes lettres sur
     apportant ainsi partout où il passe une         désagréable…                                     la carte d’identité) : l’origine remonterait à une tadi-
     grande bouffée de chaleur humaine.                                                               tion ancienne de faire chanter dans la famille le
                                                     Il est ainsi l’ami de tous, celui qui par ail-   Magnificat dans les offices religieux.
     Régulièrement mis sous pression par les         leurs a su nous donner régulièrement une
     membres du groupe pour des petits pro-          grande leçon de sagesse et de courage
     blèmes de cadences ou parfois de jus-           face à certaines épreuves de la vie qui
     tesse, régulièrement malmené par les            en auraient abattu plus d’un.
     jeunes de la formation toujours pressés
     d’atteindre rapidement les objectifs fixés,     Amoureux des randonnées en montagnes,
     il a toujours su rebondir en travaillant        il a acquis au fil du temps de nombreux
     d’arrache-pied pour tenir finalement            bois et terrains sur les pentes herbeuses
     avec orgueil sa place dans les rangs et         du Grand Bornand, des espaces de ver-
     démontrer qu’il fallait plus que jamais         dure privilégiés où il aime se promener
     compter sur lui.                                fièrement, la tête haute, tel un bouquetin
                                                     inspectant son territoire. A chaque vio-
     Force est de reconnaître par ailleurs que       lent orage et lorsque les plus hauts
     Jean ne rate jamais une fanfare. S’il ne        sapins des alpages se font faucher par
     termine pas un morceau ou s’il nous gra-        la foudre, il ronchonne et peste pourtant
     tifie d’une petite faute de musique dans        contre le mauvais temps car cet environ-
     un passage de seconde forte, il a tou-          nement qui devient soudainement un peu
     jours une explication claire et précise à       plus hostile l’oblige à construire un nou-
     nous donner. Soit la partition qui lui a été    veau chalet…

46   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                                                                                                         Région 03
                                              Stage de Maurs
D
       epuis 2001, Le Débuché du Can-                nous allons modifier. Afin de mieux répondre             vée le samedi matin sera toujours possible.
       tal organise chaque année le stage            aux attentes des stagiaires, nous allons                 Pour renouer avec la tradition, nous organi-
       de Maurs. Que de chemin parcouru              apporter une plus grande attention à l'har-              serons également un concert dans l'abbatiale
en huit ans. La première édition avait ras-          monisation de la pédagogie, ainsi qu'à l'or-             de Maurs le samedi soir avant le dîner, ainsi
semblé 34 stagiaires et 6 moniteurs. Fran-           ganisation des différents ateliers. Nous pro-            qu'un concours de fin de stage le dimanche
cis Latxague en assurait déjà la direction           poserons des classes de radouci, basse,                  après le déjeuner.
technique. Avril 2008, avec une fréquen-             solfège et chant.                                        J'espère que ces nouvelles dispositions contri-
tation en constante progression, c'est 93            Pour mettre en place cette nouvelle orienta-             bueront une fois de plus, à la réussite de cette
stagiaires et 17 moniteurs qui étaient pré-          tion, nous avons demandé à Denis                         neuvième édition. Je vous donne rendez-vous
sents à Maurs. Mais après huit années de             LEGRAND, qui a accepté, de bien vouloir                  à Maurs les 3, 4 et 5 avril 2009.
bon fonctionnement, et malgré ces bons               prendre en charge la direction technique du              Bonne année à toutes et à tous. Cordialement
résultats, ne voulant pas tomber dans la             stage. Avec François FAVRE notre délégué
"routine", le moment est venu pour nous de           régional, Il nous aidera aussi à réunir un col-                                         Gilbert DELBORT
donner à ce stage une nouvelle dynamique.            lège "musclé" de moniteurs. Comme pour les
2009 sera l'année du renouveau. Bien sûr le          précédents, nous proposerons un stage indi-              COUT DU STAGE par personne : arrivée ven-
cadre, l'accueil, l'hébergement et la restau-        viduel ou de groupe. L'épreuve du B S C                  dredi 3 : 160 € - samedi 4 : 127 €
ration ne changeront pas. Les stagiaires et          sera également au programme.                             Les cours commenceront : le vendredi 3 à partir
moniteurs qui ont fréquenté le stage nous            Pour profiter pleinement de ce séjour, cette année       de 14 heures - le samedi 4 à 8 heures
ayant toujours fait part de leur entière satis-      les cours débuteront le vendredi 3 avril à 14            Inscription avant le 15 mars 2009 auprès de
faction. Mais la trompe évolue et la forma-          heures pour se terminer le dimanche 5 vers 15            Mr Gilbert Delbort.
tion doit s'adapter. Pour rester un stage per-       heures afin de permettre à toutes et à tous un           Pour tous renseignements sur :
formant, c'est l'organisation technique que          retour dans les meilleures conditions. Une arri-         www.debucheducantal.fr



                         Stage de Pont-Royal 2008
Q
           uand on accepte d’entreprendre l’orga-    du 28 Juin au 1er Juillet; c’est une période favo-      la Basilique Saint Andoche de Saulieu, pour la
           nisation d’un stage de trompe, on ne      rable car on y a moins de risque d’une dégra-           première fois, et nous y avons honoré la
           mesure pas vraiment à quoi on s’expose.   dation météorologique d’une part et d’autre             mémoire du grand absent Pierre Dornez avec
Quand Michel Dasnoy, en 1986, nous a                 part c’est le début des vacances scolaires. Au          une interprétation de La Pavillon d’Or où se
demandé d’assurer le remplacement d’Au-              demeurant, il nous faut bien reconnaitre qu’il est      succédaient chant, guitare et trompe; l’anni-
bure, nous ne savions guère en quoi consis-          difficile de trouver un créneau qui satisfasse tout     versaire du Président Gérard de La Rochefou-
terait notre responsabilité. Bon an mal an,          le monde. Le stage a eu les meilleures condi-           cauld y a été fêté solennellement par les Hon-
nous nous sommes efforcés de faire de                tions pour son déroulement : les stagiaires - avec      neurs et la fanfare de sa famille. Au cours du
notre mieux. Nous préparons déjà la 23e              des classes peu chargées - ont été très satisfaits      repas qui a suivi, un de nos stagiaires a offert
édition de ce stage qui a vu passer des cen-         de l’enseignement qu’ils ont reçu, et la succes-        à Brigitte Dornez un rosier très odoriférant, issu
taines de sonneurs; nous les rencontrons ici et      sion des moniteurs avec leur originalité propre         du jardin de Versailles, qui porte le nom de
là au hasard des concours, et l’évocation cha-       est en général bénéfique, et c’est particulière-        Dornez et dont l’origine remonte au XVIe siè-
leureuse de leur expérience du stage nous            ment à la classe des tout débutants, qui exige          cle. C’est que Brigitte faisait partie du stage
encourage toujours à continuer et progresser         une pédagogie patiente, fine, qu’on reconnait           et nous en étions tous très heureux. Nous
autant que possible. Pourtant, nous savons           le talent du maître. Trois stagiaires ont passé le      espérons vivement qu’elle pourra encore se
qu’il faut toujours compter avec une improvi-        brevet avec succès et ont eu droit aux explica-         libérer en 2009.
sation de dernière minute.                           tions, aux conseils et aux encouragements du jury       En ce qui concerne le stage de 2009, il aura
Michel Dasnoy voulait qu’un stage fut sérieux:       dont Antoine de La Rochefoucauld était le Prési-        lieu les 2, 3, 4 et 5 Juillet. Le forfait est toujours
il nous avait laissé des consignes pour la pré-      dent ; ainsi François Etterlen, Denis Gaumont et        de 200 € : il faut envoyer un acompte de 30 €
paration méthodique du BSC. En général,              Eric Sornay ont leur brevet ; mais il y a toujours      qui restera acquis au stage en cas de désiste-
l’initiation à la trompe devait se faire progres-    aussi la déception de ceux qui n’ont pu accéder         ment. Il est estimé que cet acompte dédomage
sivement en insistant surtout sur la qualité du      à ce diplôme tant convoité ; il fallait voir Antoine    le stage pour les bouleversements et problèmes
son. Michel était un excellent pédagogue et          prendre à part un candidat malheureux pour le           d’organisation que cette défection engendre.
ceux qui ont pu bénéficier de son enseignement       faire parler de sa façon de travailler, et d’utiliser   Rappelons que tout stage commencé est dû
en ont tiré de grands profits : les moniteurs qui    les enregistrements : il ne s’agit pas de chanter en    en entier et qu’aucune inscription ne sera rete-
accompagnent nos stages depuis si longtemps          même temps que le CD, il s’agit d’écouter lon-          nue si elle n’est pas accompagnée d’un chèque
perpétuent cet esprit et, naturellement, la durée    guement, d’analyser avant de sonner sinon on            d’acompte.
d’un stage de quatre jours va de pair avec cet       ne sort pas de ses propres erreurs.                     Le samedi 4 Juillet 2009 aura lieu à 21h un
enseignement. En 2008, le stage s’est déroulé        Cette année, nous avons donné un concert en             concert à la basilique Saint Andoche de Saulieu.

                                                                                                                      Revue Officielle des Trompes de France - 2008   47
     Méditerranée
                                                                                    04
                                            Christian LONGUET
                                            Délégué Régional Méditerranée




                                                     Nicolas Badord
                                     Champion de Méditerranée

     L
         e concours régional a eu lieu à                dans l’Ardèche, la 4e par Nicolas Badord,
         l’Isle sur la Sorgue, le 22 juin, dans         la 3e par Julie Buisson.
         le cadre habituel du Festival Chasse
     et Pêche.                                          La coupe des Dames revenait à cette
                                                        dernière, et celle des vétérans à Francis
     Disputées comme il se doit à pareille              Chambenoit.
     époque sous un soleil de plomb, les
     épreuves jugées par Maurice Hermet,                Le petit événement était constitué par la
     Francis Latxague, aidés de Jean-Louis              victoire de Nicolas Badord dans le
     Hermet et Vincent Depauw ont permis                Championnat et l’Open de Méditerra-
     de décerner 4 nouveaux BSC (Jean-Phi-              née ; le jeune élève de l’école de la
     lippe Fourney, Fabien Hermet, Baptiste             Sainte Baume, aux qualités naturelles
     Gonzales et Alain Becot).                          affirmées après 3 ans de Trompe,
                                                        « coiffait » les têtes de série de la
     La 5e catégorie a été remportée par                région, pour la plupart il est vrai en      Nicolas Badord, champion régional,
     David Auclair, un élève de Michel Revol            petite forme.                               en compagnie de Danièle Sagot.




                L’Oasis des Trompes en Provence
                                     T
                                                                                                        oute la Trompe provençale était
                                                                                                        réunie le samedi 5 Juillet à la Ber-
                                                                                                        gerie des étoiles à Saint-Zacharie
                                                                                                    pour la traditionnelle fête d’été (retar-
                                                                                                    dée cette année pour cause de mariage
                                                                                                    dans la famille Desiles).

                                                                                                    Les nombreux invités se sont pressés
                                                                                                    autour de la « marquisette » préparée
                                                                                                    par Rosy et Angie et destinée à lancer
                                                                                                    l’inauguration de « l’Oasis des Trompes »,
                                                                                                    le local réalisé pour les répétitions de
                                                                                                    l’école de la Sainte Baume.

                                                                                                    Après les Honneurs sonnés aux réalisa-
                                                                                                    teurs de l’ouvrage, était présenté le nou-

48   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                                                                                       Région 04
veau groupe provençal « les Echos de la       A côté de Michel et Claude Jalenques,        Tout ce beau monde se retrouvait ensuite
Sainte Baume », issu de l’école.              on remarquait la présence d’Antoine de       autour du buffet campagnard, pour des
                                              La Rochefoucauld, de Benoist Pipon et        agapes entrecoupées de chants et de
Honneurs étaient ensuite rendus aux nou-      de Jean-Baptiste Serre.                      fanfares jusqu’à une heure avancée.
veaux BSC de l’année : Jean-Philippe
Fourney, le célèbre Bourguignon, Alain        Un concert improvisé, baptême du feu         Une belle soirée où planait néanmoins
Becot de Saint-Raphaël, ainsi que Jacques     pour le nouveau local, était lancé avec      l’ombre de quelques absents au premier
Darrigo et Clémence lluis (partie chantée).   les trois précités plus Gaston Heinrich et   rang desquels Eric Ribot, empêché au
                                              Julie Buisson, auquel répondait un autre     dernier moment.
Honneur également au tout jeune cham-         groupe où l’on trouvait Vincent Depauw,
pion méditerranéen, Nicolas Badord, et        Laurent Savary, le jeune Président des       Rendez-vous était pris pour le Samedi 4
à son finaliste Patrick Alix.                 Echos du Pays d’Auge, Michel Bou-            Juillet 2009.
                                              chard, le Délégué du Loiret, Jean-Paul
De nombreux sonneurs avaient fait le          Jouanne, autre familier des lieux, Michel
déplacement de toute la France.               Revol et bien d’autres…




                          Le point des activites
             en Languedoc-Roussillon pour 2008
L
   e Languedoc - Roussillon, partie ouest     • L'Ecole Catalane des Trompes de            Depuis que ces écoles existent, la région a
   de la quatrième région, ne présentait      France crée en 2000 et placée sous la        enregistré de nombreuses vocations ainsi
   pas ces dernières années, une activité     responsabilité de Didier Testa et Maurice    que des inscriptions à la Fédération, preuve
réelle et soutenue.                           Cazals pour les départements des Pyré-       qu'il existe ici un potentiel de sonneurs
                                              nées -Orientales, de l'Aude et la Cata-      constitué de jeunes et de sonneurs isolés.
Fondé en 1992 par Maurice Hermet, le          logne Espagnole.
Rallye Trompes du Val de L'Orb concré-                                                     Nous avons également attiré des son-
tise alors la présence de la trompe dans      CES DEUX ÉCOLES ONT DONC REÇU                neurs confirmés, venus dans notre belle
notre région.                                 PLUSIEURS MISSIONS                           région passer une retraite ensoleillée.
                                                                                           Premier sonneur espagnol, Ramon SAN-
A la suite de cette création, et afin de      1- Faire connaître la Trompe à un large      CHO (Chirurgien à Barcelone), suit depuis
faire découvrir la trompe de chasse à            public.                                   Mai 2008 les cours de l’Ecole catalane.
une majorité, en incitant de nombreuses       2- Former de nouveaux sonneurs.
personnes à pratiquer, il a été décidé sur    3- Servir de base d'enseignement et de                          M. .Hermet - M.Cazals
les conseils éclairés du fondateur d'ou-         perfectionnement à tous ceux qui le
vrir deux écoles gérées par des sonneurs         désirent.
issus du Rallye Trompes du Val de l'Orb.      4- Constituer un point de ralliement.

Deux entités sont nées de cette réflexion:    Elles sont destinées à oeuvrer en osmose,
                                              permettent un rapprochement de tous les
• L'Ecole des sonneurs du Val de l'Orb,       sonneurs du secteur afin de promouvoir
créée et dirigée par Jean-Louis Hermet,       la Trompe dans notre région déshéritée
pour l'Hérault et sa périphérie,              mais pas inactive.




                                                                                           Les deux Maurice : Hermet et Cazals.




                                                                                                  Revue Officielle des Trompes de France - 2008   49
                         Région 04
             Concours de la                                                    Echos de
        région Méditerranée                                                  la Sainte
               2009                                                           Baume
     Le concours régional aura lieu le Dimanche 3 Mai au
     Château Abbaye de Cassan.
     34320 Roujan (à environ 10 km de Béziers).
     La veille (Samedi soir 2 Mai), un Concert sera donné dans
     la Chapelle royale du Château.
     Pour les renseignements, s’adresser au Délégué régional :
     Christian Longuet
     Tél.: 04 42 32 66 41 / 06 700 603 99
     Courriel : chlepa83@gmail.com




                                                                 Première sortie de ce nouveau groupe provençal issu
                                                                 de l’école de la Sainte Baume, à Figanières dans le
                                                                 Var.




50   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
Sud-Ouest
                                                                            05
                                Pierre BAUDÉ
                                Délégué Régional Sud-Ouest




    Association des trompes du sud-ouest…
   Un président part, un autre arrive !
C
         ’est en 1996, lors de l’Assemblée     entre les sonneurs en leur offrant l’occa-   l’arrêt du stage de Saint-Yrieix !!! Enfin,
         Générale que mes amis sonneurs        sion de se retrouver autour de cet enre-     j’ai été surpris de la faible participation
         m’ont élu Président de l’Associa-     gistrement. Ce but a été atteint dans la     régionale au stage pour moniteurs au
tion des Trompes du sud-ouest. Après 12        joie de sonner ensemble.                     sein des groupes, initié par la Fédération
années de fonction, j’ai décidé de me                                                       à Vendôme cette année.
retirer. Le moment est donc arrivé pour        La formation de nouveaux moniteurs dès
moi de faire un bilan de ces douze             l’accession à la 2e catégorie était éga-     Je tiens à rendre hommage à tous ceux
années.                                        lement un des buts que je m’étais fixés.     qui m’ont aidé au cours de ces années,
                                               Je peux dire que nous l’avons atteint        et, en particulier à Aline et Christian
Il y a d’abord des points positifs : le        presque entièrement.                         Oiry, et à mon fils Philippe qui a pris en
maintien des stages régionaux et du                                                         main avec compétence les parties tech-
concours régional annuel, la réalisation       Moniteurs adjoints à un « ancien » la        niques et leur application lors des stages
d’un CD avec la participation de la            première année, nos jeunes sonneurs ont      et des concours. Je tiens à remercier tous
majeure partie des groupes du sud-             été testés avec succès pour la plupart       ceux qui ont participé à la vie de l’As-
ouest, la formation de nouveaux moni-          d’entre eux.                                 sociation efficacement en organisant des
teurs en intégrant, dès leur accession en                                                   manifestations et en y participant avec
2e catégorie les sonneurs volontaires et,      Enfin, le CD de chants et trompes « Les      fidélité.
enfin la confection d’un CD de chants à        échos des Pyrénées » réalisé dans
l’initiative de Christian Oiry.                l’église de Générest a réuni quelques        Enfin, pour terminer, je tiens à vous pré-
                                               jolies voix de notre région afin de rap-     senter la personne qui a accepté de me
Le stage, tout d’abord, se poursuit chaque     peler que dans nos rencontres de son-        succéder et qui a recueilli les suffrages
année faisant appel à un monitorat             neurs le chant a toujours eu sa place !!!    favorables des adhérents de l’ATSO lors
recruté sur place et composé en majorité                                                    de l’élection du 29 juin 2008.
de moniteurs officiels. La délocalisation      Au cours des douze années, cependant,
qui nous a été imposée n’a, en rien            il y a eu quelques déceptions. L’une des     Il s’agit de Christian Larre. D’une com-
affecté la fréquentation. Grâce à une          principales a été l’arrêt du stage de        pétence incontestable sur le plan de la
équipe soudée et compétente, tant sur le       Cadouin réservé aux 1re et 2e catégo-        trompe, il sonne au sein des groupes des
plan des juges, en majorité agréés par         ries. Le succès a été au rendez-vous pen-    Deux Etangs et des Deux Rives.
la FITF et d’origine régionale que sur         dant deux années.
celui du secrétariat assuré avec maîtrise                                                   Je lui souhaite une pleine réussite à la
par Laurence Sagot et Nadine Lesport,          La seconde, en particulier s’est trans-      tête de notre chère association vieille
nos concours régionaux annuels ont             formée, lors des pauses, en colloque         déjà de 26 ans. Bien entendu, je reste-
obtenu un réel succès.                         sur la manière d’enseigner lors des          rai à ses côtés afin de l’aider de mon
                                               stages et des termes communs à utiliser      mieux afin que vive la trompe dans notre
Le CD « Ballade en Sud-Ouest » enre-           lors des cours afin d’avoir un langage       Sud-Ouest.
gistré dans l’Abbatiale de Cadouin a           semblable.
réuni, dans l’amitié, les groupes de toute
la région, témoignant ainsi de la pré-         Puis tout s’est arrêté. Le manque de sta-                                    Pierre Baudé
sence de la trompe dans la région. Bien        giaires a conduit à l’annulation. L’autre
entendu, le but était de resserrer les liens   a été, pour une raison semblable, de


                                                                                                  Revue Officielle des Trompes de France - 2008   51
                         Région 05
                           Concours de La Roche Posay,
                                  la “France du bas”
                               s’est bien défendue
     L
         a décentralisation du concours inter-       phine Lalanne au championnat des                J’ai sans doute oublié des personnes,
         national a enfin permis à beaucoup          dames, les duos Arnaud Desgranges et            qu’elles me pardonnent mais je souhai-
         plus de sudistes de se déplacer, en         Gaëtan Bares, Nicolas Oiry et Benja-            tais en premier lieu mettre en valeur cette
     effet, il y avait beaucoup de monde ce          min Cazaux, les frères Benoît et Yoan           nouvelle génération bien que quelques
     week-end sur l’hippodrome de La Roche           Bergé, la qualification pour la finale de       anciens se soient glissés dans mes
     Posay.                                          3 trios, le passage en 2ème cat. pour           lignes. Bravo donc à tous les concur-
                                                     Arnaud Desgranges et Nicolas Oiry,              rents, sans oublier les accompagnateurs
     Un site idéal pour ce genre d’épreuves          Mathieu Desgranges qui accède à la              qui ont su tout au long de ce week-end
     et pour une première, l’organisation a          finale 2ème cat. Je ne peux passer sous         encourager les leurs.
     été à la hauteur. Une météo plus que clé-       silence la qualification pour la finale du
     mente nous accompagnait malgré un               championnat de France de Philippe               Avec cette participation honorable, vous
     léger orage le samedi soir qui a rafraîchi      Baudé, Christophe Gody, Didier Latour           montrez ainsi que l’amour de la trompe
     tout le monde, en particulier certains          et Sébastien Boisset. La 1ére place de          n’appartient pas seulement à une élite
     concurrents dont je salue au passage la         Francis Faget au championnat vétérans           ou une région spécifique, mais qu’elle
     patience et le courage d’avoir attendu          et enfin la 4ème place pour la nouvelle         résonne également jusqu’au fin fond des
     leur tour sur l’estrade et en plein soleil,     épreuve de la coupe des régions, à              Pyrénées.
     d’être libérés de leur épreuve.                 1 point du 3ème. Espérons que l’an pro-
                                                     chain, étant sur le même site, cette coupe
     Le Sud-ouest s’est donc bien comporté,          des régions traverse la France de la Nor-                               LARRE Christian
     comme par exemple, Gaëlle Petit et Del-         mandie au Sud-ouest.




                  Merci à notre Président de l’A.T.S.O.
                          Pierre Baudé
                           D
                                                            epuis plus de 50 ans, Pierre             l’école de Trompes des Cadets de Gas-
                                                            Baudé se dévoue dans les diffé-          cogne, récemment créée, à Castelja-
                                                            rentes associations et les groupes       loux, par Gérard Alloucherie.
                                                     de Trompes du Sud-Ouest, ainsi que              Avec la rigueur, et la pédagogie qu’on
                                                     comme moniteur dans tous les stages             lui connaît, il forme les plus jeunes
                                                     où l’on enseigne la Trompe de Chasse.           élèves, dont un jeune garçon de 12 ans
                                                                                                     qui vient de remporter le concours de
                                                     Membre actif des Veneurs Condomois              Trompes Débutants, ainsi que l’Open de
                                                     depuis près de 50 ans, des Veneurs Bor-         Casteljaloux, face à des sonneurs de 4è
                                                     delais pendant 20 ans, des Veneurs              catégorie.
                                                     d’Epernon (dont il est président d’Hon-         Il a décidé de mettre fin à une période
                                                     neur à ce jour), des Trompes de Madi-           bien remplie en tant que Président de
                                                     ran, du Rallye Saint-Hubert Arédien             l’Association des Trompes du Sud-Ouest,
                                                     depuis 11 ans déjà, il continue à faire         et reste, aujourd’hui, Délégué Régional,
                                                     travailler l’instrument dans la petite église   et Administrateur à la F.I.T.F.
                                                     de Scieurac, chère à bon nombre de
                                                     sonneurs du Sud-Ouest.                                 L’école de Trompes des Cadets
                                                     Aujourd’hui, il continue à s’investir dans                             de Gascogne

52   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                                                                                          Région 05
                                Le réveil du Rouergue
L
    a jeune association « les Trompes du        Cette heureuse initiative est étayée par la   Contact et réservations :
    Rouergue » a lancé un programme             participation des Échos des Provinces pour    06 84 96 11 95 ou
    ambitieux de trois concerts dans les        la partie trompes de chasse, ainsi que par    antoine.dupont623@wanadoo.fr
principales villes de l’Aveyron. Meilleure      Franck BESINGRAND, virtuose local à
façon de réveiller l’esprit patrimonial de      l’orgue, dans des œuvres de Bach, Kittel et
la musique de chasse dans ce départe-           Benoist et de Claude PIPON, bien connue
ment de traditions s’il en est, qui a vu naî-   de nous tous au piano.
tre en 1867 Victor Cavalier, inspirateur        Un événement incontournable prévu les
de la future Fédération Internationale des      30 avril à Millau, 1er mai à Rodez et 2
Trompes de France.                              mai à Villefranche-de-Rouergue.




 Concerts de Trompe de chasse et chants basques
      avec le Rallye Deux Etangs
Mont de Marsan (40), Eglise de la Madeleine,                           RALLYE DEUX ETANGS EN CONCERT
Samedi 25 Avril 2009 à 20h30.
                                                                       En la magnifique Abbaye de Saint-Savin, à Poitier (86), le
Entrée : 10 €                                                          16 Mai 2009 à 21h
Renseignements : 05 58 44 05 94                                        Entrée : 12 €
E-mail : francisfaget53@orange.fr                                      Renseignements et réservations : 05 49 84 11 74
                                                                       E-mail : yannick.soreau86@wanadoo.fr



                                                                                                   Revue Officielle des Trompes de France - 2008   53
     Normandie
                                                                                     06
                                            Éric RIBOT
                                            Délégué Régional Normandie




                       Compte rendu d’activité 2008
     Chers amis sonneurs de la 6e région,              Notre concours annuel fut organisé cette       nique GUIVARCH, Nicolas LAROUTE,
                                                       année par le département de la Manche          Romain DELAMARE, Michel POIDEVIN,
     Je suis très fier de cette année 2008 pas-        où notre déléguée Frédérique GROSBOIS          et… notre chère Amélie PICHON.
     sée ensemble. Certes pas sans mal,                et son équipe nous ont accueillis dans le
     mais avec fierté, joie et reconnaissance.         splendide cadre du Haras National de           Certes, je me réjouis de cette belle
                                                       Saint Lô. Mais quelle chaleur ce week-end      année qui fut superbe sur le terrain, bien
     Tout d’abord, le stage annuel de Maltot           là ! (le seul de la saison). Dommage, le       qu’elle ait été quelque peu dégradée au
     amélioré d’année en année et qui fut              public n’y était pas, ni même les sonneurs     regard de notre institution. En effet, mes
     superbe, d’une part par le temps splen-           concurrents ! Trop peu nombreux à notre        relations en qualité de délégué régional
     dide dont nous avons bénéficié, mais              grand désespoir… enfin, cela s’est bien        avec les autorités de notre fédération
     également et surtout grâce à nos moni-            passé. Merci encore à nos juges et nos         furent tendues à l’extrême, notamment
     teurs à qui j’adresse un grand merci au           mains fidèles qui ont travaillé pour le bon    lors de l’assemblée générale au cours de
     nom des stagiaires, ainsi qu’aux deux             déroulement et la réussite de cet évènement.   laquelle j’ai clairement affiché et exprimé
     invités d’honneurs de cette année ; Phi-                                                         mes opinions. A la suite d’une prise de
     lippe CARABIN et son jeune prodige…               Pour finir cette année en beauté, nous         position contraire à celle de nos élus, j’ai
                                                       avons remporté la coupe des Régions à          présenté ma démission. Arrivés au pied
     La surprise fut le repas de Saint Hubert le       la Roche-Posay (F.I.T.F.). Félicitations à     du mur, les paroles de certains membres
     samedi soir avec la venue de veneurs et           tous les participants, car c’est avec du       n’ont pas eu l’effet que j’escomptais.
     de maîtres d’équipages, à savoir : Jean-          panache, de la volonté, bref de la
     Michel MASSON et Benoit NOBLET                    « niaque » que l’on a « décoincé » cette       J’ai tout de même « rempilé » pour un an
     « Les Pierres Cassées » qui ont fait une          épreuve qui sans quoi ressemblait bana-        lors de la dernière réunion afin de mener
     arrivée triomphale avec leurs meutes              lement à une épreuve classique.                à bien le reste de mon mandat qui arri-
     dans la salle à manger d’abord, puis sur                                                         vera ainsi normalement à son terme soit
     le parvis du château avec une très belle          Bravo au couple SAVARY, Gilberte et            à la fin du premier trimestre 2009.
     curée froide accompagnée des trompes              André qui ont accepté spontanément             L’appel est sonné… pour un relancé.
     de tous les sonneurs. Magnifique soi-             mon invitation à revêtir l’habit tradition-
     rée… Je remercie aussi nos amis haut              nel de notre région normande. Merci à          Bonne année à toutes et à tous, et
     normands des « Trompes de la Vallée               tous les auteurs de ce moment inoublia-        encore merci de votre confiance.
     d’Or » dont les chants ô combien liber-           ble, Yannick HELARY, Charles VELOT,
     tins furent à la hauteur de l’évènement.          Emmanuel PINOT, Romain LIGOT, Domi-                                           Eric RIBOT




54   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                                                                                            Région 06
                       Concours régional de sélection
       Haras nationaux de Saint Lô
N
        otre amie Frédérique GROBOIS           sa mission d’organiser le concours, elle         que des équipages de vénerie sous-terre.
        s’est investie sans compter dans       créait de toute pièce une exposition au          Il a pu déambuler dans notre « village
        cette affaire. Elle a fait preuve      sein des Haras sur le thème « Une                exposants » et visiter l’exposition « Une
d’un très grand professionnalisme dans         trompe, un cheval ». Elle s’est occupée          trompe, un cheval » merveilleusement
la maîtrise de son projet, à savoir, réali-    de tout ; des conventions avec les expo-         présentée. Là encore, le public était clair-
ser un concours régional dans un endroit       sants, des affiches, des plans d’accès,          semé, et malgré des allées et venues
prestigieux : Les Haras Nationaux de           de la billetterie pour le concert, de la         constantes, nous n’avons pas atteint l’ob-
Saint Lô.                                      publicité, du choix des partenaires, du          jectif souhaité. Une explication à cela,
                                               traiteur, de la recherche de lots, bref la       ce dimanche 11 mai il faisait un temps
Le défi était lourd à relever, car, chacun     liste n’est pas exhaustive.                      splendide, chaud même, et les citadins
sait que le département de la Manche,                                                           en auront profité pour aller au bord de
c’est quelque part un peu le « bout du         Tout a commencé le samedi soir, dans le          mer ou à la plage. Il faut dire que c’était
monde ». Et comme le handicap géo-             manège, par un concert de haute qualité.         le premier dimanche ou il faisait beau et
graphique n’était pas suffisant, il lui aura   Pour la circonstance, deux groupes               chaud depuis le mois d’avril alors… ceci
fallu se battre avec sa petite équipe d’in-    s’étaient constitués, l’un s’appelant les        explique cela.
destructibles pour mener à bien un projet      « Trompes de la Manche », l’autre, les
d’une telle envergure. La tâche était          « Trompes Normandie-Maine ». Comme               Notre manifestation a donc eu un succès
considérable, mais le résultat était à la      je viens de le dire, ce concert était d’une      mitigé, c’est un peu dommage au regard
hauteur des espérances. Parallèlement à        très grande qualité, tant par les sonneurs       des efforts titanesques qui ont été déployés,
                                               qui y participaient que par les œuvres           de la qualité des spectacles et des sonneurs.
                                               qu’ils ont interprétées. Un cadre fabuleux,
                                               des décors somptueux, des sonneurs en            Je ne reviendrai pas sur les classements
                                               « ordre de bataille », bref une présenta-        des sonneurs aux différentes épreuves
                                               tion exceptionnelle. Un seul regret, un public   qui ont déjà été évoquées, sinon la fan-
                                               qui ne s’était pas suffisamment mobilisé.        tastique épreuve du champion de région
                                                                                                où, après un duel acharné entre Charles
                                               Dès le lendemain matin, à 9 heures, les          VELOT et Bertrand BOUDIER, tous deux
                                               épreuves commençaient. Entre les diffé-          décidément en grande forme, c’est fina-
                                               rentes prestations des sonneurs, le public       lement Charles VELOT qui ira représenter
                                               aura remarqué des présentations d’équi-          la 6e région au concours fédéral de la
                                               pages de grande et petite vénerie, ainsi         Roche-Posay.




                         Journée trompes à Proussy

E
     n Normandie même quand tous les           font profiter que certains stagiaires…           de rigueur et chacun repart le lendemain
     jours d’été ressemblent à la Tous-        Hein Nicolas !                                   toujours sous le soleil.
     saint, il suffit de se mettre d’accord    Tout au long de la journée il y a égale-
et de se réunir autour de la famille BOUT-     ment le café, le cidre ,et le soir la fête à
TET à Proussy dans le Calvados à 40            près de 80 personnes. Rien ne manque,
sonneurs pour que le 13 Septembre              dans l’ambiance d’une écurie repeinte
2008, il fasse un réel temps d’été.            pour l’occasion, les bonnes blagues fusent,
                                               Barbe à poux est un invité bruyant et
Tout s’est déroulé dans la bonne humeur.       dans la soirée l’on reprend la trompe
Il y a eu les cours. Chaque élève com-         avec plus ou moins de succès dans le
prend mais a bien du mal à appliquer.          tayaut !
Chaque moniteur partage ses connais-           Par sécurité bon nombre d’entre nous
sances. Certains d’entre eux ont des           font du camping sur le terrain alentour.
ficelles, des trucs mais chut !!! Ils n’en     Camping car, tentes et caravanes sont

                                                                                                       Revue Officielle des Trompes de France - 2008   55
                         Région 06
                                                 Stage Maltot 2008
                                                     • Un grand repas de Saint Hubert (sur           • Trou Normand (obligatoire dans notre
                                                     lequel nous reviendrons).                       région) : Le nouveau départ, la curée, le
                                                     Ces deux innovations ont réellement             bât l’eau, la Royale, fanfares interprétées
                                                     séduit les intéressés.                          par les sonneurs de 3e catégorie,

                                                     Un prix de stage tiré au maximum (80 €          • Plateau de fromages (également obli-
                                                     pour les adhérents de la 6 e région,            gatoire en notre région) : Le départ du
                                                     repas de Saint Hubert compris), aura            rendez-vous, le passer l’eau en barque,
                                                     probablement convaincu les plus « résis-        le changement de forêt, l’appel fanfaré
                                                     tants », le bouche à oreille aura encore        des maîtres, fanfares interprétées par les
                                                     une fois fait le reste en fonctionnant à        sonneurs de 2e catégorie,
                                                     merveille. Quant à votre humble servi-
                                                     teur, il aura littéralement croulé sous les     • L’énorme surprise annoncée dans le
                                                     nombreux appels téléphoniques, cour-            programme et tant attendue des convives :
     Le cours d'Eric RIBOT.
                                                     riers et courriels. Très grosse activité de     L’irruption dans la salle à manger d’une
                                                     secrétariat ou chaque stagiaire s’est vu        meute de chiens encadrée par Mes-


     D
            es aveux mêmes des stagiaires, le        confirmer sa participation par lettre per-      sieurs Benoît NOBLET, Maître d’équi-
            millésime « Maltot 2008 » est sans       sonnalisée.                                     page et Francis BOUTRON, Piqueux.
            conteste celui qui a été le plus                                                         Puis on fait sortir tout le monde pour
     réussi parmi les 4 stages que les Trompes       Un magnifique repas/spectacle de Saint          assister au dehors à une curée aux flam-
     Normandie-Maine ont organisé jusqu’à            Hubert le samedi soir. Les trompes auront       beaux. Spectacle merveilleux s’il en est,
     maintenant.                                     retenti tout au long de la soirée, jugez-en.    venu du plus profond des âges, inconnu
                                                                                                     de nombreux invités qui en garderont
     Un stage placé judicieusement entre                                                                 sans aucun doute un souvenir fabu-
     le jeudi 1 er mai, jour férié chômé                                                                 leux. Retour à l’intérieur où nous atten-
     et le dimanche 4 mai afin de per-                                                                   dent nos amis haut normands « Les
     mettre aux participants de récupérer                                                                Trompes de la Vallée d’Or » pour de
     de leurs efforts de la veille. Deux jour-                                                           nouveaux chants extraits de leur réper-
     nées ensoleillées, avec toutefois, une                                                              toire « festif ».
     certaine fraîcheur au cours du
     repas/spectacle du samedi soir.                                                                   • Dessert : différentes fanfares inter-
                                                                                                       prétées en « non stop » par les moni-
     Pas moins de 85 stagiaires, 15 moni-                                                              teurs.
     teurs, 11 assistants à l’organisation
     générale.                                                                                          • Deuxième surprise : Toujours nos
                                                                                                        joyeux lurons des « Trompes de la Val-
     La capacité de couchage du site étant                                                           lée d’Or » dont un des membres nous
     pleine, nous avons dû refuser quelques          • Apéritif : Le Vol-ce-l’est et le Sanglier     interprète un « monologue » (à mourir de
     inscriptions de dernier instant. Ainsi,         interprétés par les sonneurs débutants suivis   rire) du Marquis de SAINT VALLIER.
     pour permettre de prendre quelques sta-         du chant « Ninon » puis « Glou-glou »,
     giaires supplémentaires en 2009, nous                                                           Il est fort tard dans la nuit quand tout le
     penserons à solliciter les personnes qui        • Entrée : Les Honneurs et la Saint Hubert      monde se sépare pour un repos bien
     possèdent leurs propres moyens de cou-          interprétées par les sonneurs de 5 e            mérité.
     chage (caravanes, camping-car) de               catégorie suivis du chant « Printemps à
     venir avec et de les stationner sur le site     Novel » et d’une chanson du répertoire          En conclusion, un stage d’exception,
     afin de libérer quelques lits.                  de nos amis hauts normands « Les Trompes        parfaitement maîtrisé, travail rigoureux
                                                     de la Vallée d’Or »,                            dans la bonne humeur.
     DEUX NOUVEAUTÉS CETTE ANNÉE
                                                     • Plat Chaud : La Guillaume Tell et les         A rééditer ? Pourquoi pas ?
     • Une classe spécifique aux 2 e et              adieux des maîtres interprétés par les son-
     1 re catégories en vue de préparer le           neurs de 4e catégorie suivis du chant « Le
     concours de sélection de Saint-Lô               Refuge » et d’une chanson du répertoire                                   Claude BASILE,
     puis le concours fédéral de la Roche-           « coquin » de nos amis hauts normands                                          secrétaire
     Posay.                                          « Les Trompes de la Vallée d’Or »,

56   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                                                                                             Région 06
                            Normandie-Maine a dégusté
                       la 1re Coupe des Régions
D
     égusté, c’est un bien grand mot                Trio Dominique Guivarch, Eric Ribot et       (bis) ». On a failli mais on s’est retenu.
     car le champagne, comme sur les                Nicolas Laroute (4e avec le Bonsoir Nor-     Comme dans un film de Francis Ford Cop-
     podiums des Grands Prix de For-                mand, fanfare imposée en 1973 à              pola, le destin m’attribua le rôle de par-
mule1, a plutôt servi à asperger les petits         Deauville), en Solo Dames Amélie Pichon      rain. Tous les parrains régionaux rentrèrent
camarades. Sympathique euphorie !                   (1re avec les Echos de La Houssaye) et       en rang dans une classe en plein air
                                                    en Vétérans Michel Poidevin (2e avec la      dépourvue au demeurant de tout matériel
Normalement, il nous appartenait comme              Saut du Cerf). On avait un problème :        scolaire. Nous y fûmes conduits par le Pro-
les autres régions de faire la preuve par           trouver une fanfare régionale pour notre     fesseur X.L. (X.X.L., c’est la taille de la bouf-
neuf. Ce fut fait, malheureusement devant           Espoir Romain Delamarre. Un Chevreuil        farde recourbée qu’il arbore lors des
un public clairsemé qui avait hâte de               du Cotentin ? Un Cochon du Pays              Concours Fédéraux (voir les photos dans
regagner au plus vite ses pénates après             d’Auge ? Une Troisième Tête de La            différentes revues FITF). Un questionnaire
ces deux journées de concours.                      Lucerne ? Ou encore un Lièvre au Calva ?     affûté nous fut proposé. Madre mia ! Il y
La sélection se fit entre concurrents haras-        Point de tout cela ! Choisir un Chevreuil    avait une question sur la lecture musicale !
sés qui de sélectionnables devinrent sélec-         de Bourgogne eût été considéré comme         La 37, c’est la curée ! En supposant qu’il
tionnés. Nous nous étions mis sous la pro-          étant de très mauvais goût vis-à-vis de la   faille apprendre par cœur la concor-
tection de Saint Lô car il est toujours bon         Région 03. Alors, on lui a fait une ordon-   dance entre les numéros et les titres des
d’avoir un saint dans sa… manche.                   nance pour un bon vieux loup générique       fanfares d’animaux et de circonstances, je
Pour le folklore, André Savary et Madame            remboursé par la Sécu. Il a fini 1er.        ne suis pas sorti du chenil ou de l’au-
avaient endossé l’habit normand tradition-          Pour ne pas se mettre en situation d’in-     berge. Cette épreuve intellectuelle est-elle
nel ; il fallait voir la tête des amis des autres   fraction avec le règlement, Charles Velot    vraiment nécessaire pour prouver la supé-
régions qui n’en croyaient pas leurs yeux.          avait eu la bonne idée de ne pas rem-        riorité de telle ou telle région ? Pas si sûr !
Parfois, il faut savoir oser dans la bonne          porter le Championnat la veille au soir.     Juger simplement sur 6 épreuves purement
humeur : nous le fîmes dans cet esprit. Au          A ce propos, il convient d’aménager cet      trompistiques ne serait-il pas suffisant ?
prochain concours pourra-t-on admirer des           article pour éviter ce genre de suspicion    Moralité : Normandie-Maine a gagné
alsaciennes, des bourguignonnes ou encore           à l’encontre du tout nouveau Champion        le droit de se représenter en 2009 sur le
des majorettes ?                                    de France et International, sinon on         même hippodrome sans omettre de
Nous avons respecté à la lettre le cahier           aurait pu chanter à l’intention de nos       ramener l’imposante coupe pour la remise
des charges au niveau du choix des fan-             amis du Benelux ce gai refrain de la         en jeu réglementaire. Il ne reste plus qu’à
fares : en solo Charles Velot (4e avec La           Marche de la Légion Etrangère : « Pour       faire graver Normandie-Maine dessus.
Rallye Sillé),en duo Emmanuel Pinot et              les Belges y en a plus, pour les Belges,
Romain Ligot (1er avec la Landais), en              y en a plus, ce sont des tireurs au C..                                    Yannick Hélary




                    Vainqueurs à Carrouges :
           Les Echos du pays d’Auge sont de retour
A
      u milieu de l’événement populaire             devant les Trompes du Duché de Lim-          épouses, des amis, de l’école et de tous
      considérable qu’est Carrouges,                bourg, les Echos du Bas Maine et les         leurs soutiens.
      avec un succès qui ne se dément               Trompes de l’Equipage Nez de cuir.
pas depuis de nombreuses années, les                Ajoutée à la belle place (6e) obtenue à
épreuves de Trompe tiennent une place               La Chabotterie, dans une épreuve de
de choix.                                           niveau A fédéral, cette performance
                                                    marque le retour au premier plan de
L’année 2008 n’a pas failli à cette répu-           cette société au grand passé.
tation. Dans les épreuves dites « Coupe             Le jeune Président Laurent Savary a tenu
d’Europe » et « Coupe des vainqueurs                à saluer à cette occasion le travail
de coupe », les Normands des Echos du               accompli par les sonneurs autour de leur
Pays d’Auge ont enlevé la palme,                    Directeur Eric Ribot, avec l’appui des

                                                                                                        Revue Officielle des Trompes de France - 2008   57
     Bretagne - Pays de Loire
                                                                                   07
                                            Michel BIGOT
                                            Délégué Régional Bretagne
                                            Pays de Loire




                                                 La Chabotterie,
                                               haut lieu de la Trompe

     L
         a Vendée, accueillante pour la                 Dans les épreuves de trio, Amélie Pichon   derrière la belle et sympathique bagarre
         musique, l’est tout particulièrement           emmenait une Vanendière pleine d’élé-      entre deux vieilles sociétés de l’Ouest de
         pour la Trompe au travers du Logis             gance, tandis que le Rallye Trompes de     retour au plus haut niveau : les Echos du
     de la Chabotterie et du concours qui               Paris se faisait remarquer, comme à son    Pays d’Auge et le Bien-Aller Sarthois.
     s’y déroule annuellement, à Saint Sulpice          habitude, avec la Bruon, une composi-      Au travers de toutes ces épreuves, une
     le Verdon, près de La Roche sur Yon.               tion de Sylvain Oudot.                     remarque technique : l’apparition de
                                                        Le duo de « chevronnés » Dominique         plus en plus fréquente, chez les jeunes
     Cette année, elle s’est montrée égale à elle-      Guivarch – Eric Ribot se rappelait au      sonneurs, y compris de haut niveau,
     même, fière et chaleureuse, à l’image de la        bon souvenir général avec une La Vallée    d’une tenue de Trompe mixte, à une main,
     dynamique équipe organisatrice regrou-             surgie du passé.                           mais avec l’autre à l’embouchure…
     pée autour d’Olivier Airaud en ce week-            Le dimanche, dans une épreuve de           Entre temps, le repas du samedi soir
     end des 19 et 20 avril. Durant ces deux            sociétés digne d’un concours fédéral (et   sous la grande tente avait été égayé
     jours, les Xavier Bretault, Olivier Pagès,         même supérieure en nombre), le Cercle      d’un concert époustouflant des Echos
     Benoît Hutzinger, Michel Morin et leurs            Saint-Hubert Bourbon Vendôme, avec un      des Provinces, qui présentaient les mor-
     proches se sont dépensés sans compter              Souvenir de Normandie de toute beauté,     ceaux de leur tout nouveau CD : le mor-
     pour accueillir les centaines de sonneurs et       s’imposait devant le Bien Allé du Centre   ceau éponyme, composé par Christian
     les 30 sociétés participant aux épreuves.          et le Rallye Trompes de Paris ; à noter    Conte (qui se mêlait à eux pour la cir-




     Christian Conte se mêle au Echos des
     Provinces.


     L’Atlantique tout proche ayant choisi de
     retirer ses nuées, le grand ciel bleu a
     présidé aux festivités.
     Le samedi, dans les épreuves indivi-
     duelles, le jeune surdoué Nicolas Dromer
     s’est imposé, non sans avoir été menacé
     par le régional Emmanuel Pineau et sa
     fanfare fétiche « la Rallye les charmes ».         Le Cercle Saint-Hubert Bourbon Vendôme.

58   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                                                                                          Région 07
constance), et des vieilles partitions fes-
tives exhumées par Benoist Pipon, telles
que « Pour les bambins » ou « Pour elle »,
de Victor Viney ; entre deux plats, les
amateurs des « vibrations magiques » de
la Trompe se précipitaient derrière le
groupe, auquel répondait une autre for-
mation improvisée ; et que dire d’Hom-
mage à Sylgui, de la Fanfare des bois
(avec 4 basses !), ou, plus rare, des
« Belles chevauchées » de Chalmel, dans
lesquelles Jean-Baptiste Serre envoyait
des arabesques d’un autre monde !
Quelle soirée ! Rien que pour nous avoir
offert ça, Olivier Airaud et son équipe méri-
tent une médaille.
Le samedi après-midi, on remarquait la
présence d’un auditeur très attentif, le
Président du Conseil général de Vendée,
Philippe de Villiers (voir encadré).
Un très grand week-end de Trompe.

                                         CL              Guillaume Bizieux et sa tenue de trompe mixte : une nouveauté qui se répand.

                                        La Chabotterie 2008 fait l’objet d’un CD commémoratif.




             Philippe de Villiers :
   “La Trompe, instrument entre chien et loup”
  Le Président du Conseil général de Vendée s’est comporté           initier aux secrets de la fabrication de l’instrument, il a suivi un
  en visiteur très attentif au Concours de La Chabotterie. Il est    long moment les épreuves individuelles du samedi après-midi.
  vrai que ça n’est pas d’aujourd’hui que la Trompe a retenti        « Je connais la Trompe par l’oreille ; elle a pour moi quelque
  en ces lieux chargés d’histoire :                                  chose de mélancolique ; elle est dans la nature, comme entre
  « le 24 Mars 1756, Charrette a fait sonner ses amazones            chien et loup* ; je l’écoute souvent sur des CD ».
  dans les bois de La Chabotterie pour tromper les bleus qui         Effectivement, le Président du Conseil général de Vendée,
  le poursuivaient », rappelle-t-il.                                 qui songe à la Trompe pour son Puy du Fou, a fait preuve
  Après avoir visité le stand de la Maison Milliens et s’être fait   d’une belle oreille quand, après quelques explications, il a
                                                                     tapé juste à plusieurs reprises sur le niveau des concurrents
                                                                     qui se présentaient au paillasson.
                                                                     Nos amis de Vendée ont bien de la chance…

                                                                     * « entre chien et loup » : quelle expression étonnante venue
                                                                     spontanément à la bouche de Philippe de Villiers pour qua-
                                                                     lifier notre instrument !
                                                                     D’abord de circonstance, évidemment, pour un pays où l’on
                                                                     a chassé le loup ; et puis cette heure de la journée, à la tom-
                                                                     bée de la nuit, entre chien et loup, celle où l’on aime à
                                                                     l’écouter ; et puis la Trompe entre passé et modernité, entre
                                                                     tradition et mode, entre simplicité et complexité…Que de
                                                                     déclinaisons possibles, à partir d’une formule !
  Philippe de Villiers au stand de la maison Milliens, à ses         Peut-être devrions-nous la faire entendre davantage à nos
  côtés, Olivier Airaud.                                             grands tribuns ?


                                                                                                     Revue Officielle des Trompes de France - 2008   59
                         Région 07
                               2e stage des Echos                                     d’Anjou
     L
        es 26 et 27 avril 2008, Les Echos            Vers 20h, le concert des stagiaires et      Chasse, 120 personnes se sont ensuite
        d’Anjou organisaient leur stage à La         des moniteurs a ravi tout le monde, suivi   régalés avec le repas de gala entre-
        Maison de la Chasse à Bouche-                du traditionnel vin d‘honneur, offert par   coupé de chants et fanfares en tout
     maine. Cette deuxieme édition a été un          la Fédération Départementale de la          genre.
     succès et va devenir incontournable dans
     notre région.

     Ce samedi matin dès 8h30, tous les par-
     ticipants étaient à pied d’œuvre avec
     envie et enthousiasme, heureux de se
     retrouver. Les 13 moniteurs ont pendant
     deux jours prodigué leurs précieux
     conseils avec compétence et gentillesse
     exigeante. La qualité de leur pédagogie
     s’alliant à la convivialité et à l’ambiance
     joyeuse ont fait progresser tous les sta-
     giaires quel que soit leur niveau. Les qua-
     rante stagiaires bénéficiaient d’un site
     d’exception, d’un soleil d’été, de moni-
     teurs érudits, et toujours aussi désireux de
     transmettre leur passion. Le nombre de
     stagiaires par classe a permis que les
     cours soient intensifs et les pauses bien-
     venues pour des échanges conviviaux
     au bar et au stand Milliens.
     Les délicieux vins d’Anjou furent d’ailleurs
     très appréciés comme la disponibilité et
     la gentillesse des hôtesses.                    Le jury BSC.


                                                                                                 Le dimanche matin, de bonne heure et
                                                                                                 toujours sous le soleil tout le monde était
                                                                                                 présent et en forme, pour reprendre les
                                                                                                 cours jusqu’à 11h30, un examen du
                                                                                                 BSC clôturant la matinée.
                                                                                                 Dans l’après-midi, le concours par classe
                                                                                                 était ouvert à tous suivi par une remise
                                                                                                 de récompenses.
                                                                                                 Nous remercions chaleureusement,
                                                                                                 Mr Alain Bidault, Président de la Fédé-
                                                                                                 ration Départementale de la Chasse,
                                                                                                 d’avoir mis à notre disposition les locaux
                                                                                                 et le site de la Maison des Chasseurs
                                                                                                 d’Anjou pour effectuer ce stage dans les
                                                                                                 meilleures conditions, les moniteurs, les
                                                                                                 stagiaires ainsi que toutes les personnes
                                                                                                 qui ont contribué à l’organisation et à la
                                                                                                 réussite de ces 2 jours.
                                                                                                 Tous sont repartis se donnant rendez-
                                                                                                 vous à l’année prochaine.


     Auditions des moniteurs... et des stagiaires.                                                                      Christian Agoyer


60   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
Paris - Ile de France - Nord
                                                                             08
                               Benoist PIPON
                               Délégué Régional Paris
                               Île de France
                               Nord




             Le Débûché des Flandres
             & Jacques Vandenheede :
            30 années au service de la trompe
L
    e "Débûché des Flandres" a fêté           culier... Il est originaire de Neuville-en-     trop éloignés de leurs groupes d'origine
    ses 30 ans les 14 et 15 juin der-         Ferrain et ses loisirs d'adolescent n'étaient   pour cause d'études.
    niers, avec deux très belles mani-        ni la trompe ni la musique, mais plutôt le
festations à son programme. L'une le          football qu'il a pratiqué à un bon niveau       Tout cela, malgré les activités qu'il a au
samedi soir, avec un concert en l'église      en catégorie amateur.                           sein de la FITF, d'abord en qualité de
de Loon-Plage, au profit de l'associa-                                                        délégué de la région Nord et depuis
tion locale "Au-delà du cancer". Et           Il est donc venu à la trompe de chasse          quelques années, après une restructura-
l'autre le dimanche matin en l'église         un peu par hasard comme beaucoup de             tion des régions, comme délégué dépar-
de Brouckerque, avec une messe de             gars du Nord d'ailleurs... et c'est en          temental du Pas-de-Calais.
Saint-Hubert en l'honneur de ses invi-        1978 après avoir arrêté le sport, qu'il fit
tés... et à la mémoire de ses anciens         à l'âge de trente ans, ses premières            Il est en plus moniteur lors de certains
sonneurs et membres sympathisants             armes en compagnie de quelques amis             stages de trompe et aussi juge officiel à
disparus.                                     musiciens de Tourcoing qui venaient             l'occasion des concours de la FITF.
                                              juste de créer ce nouveau groupe de
A l'occasion de ces deux journées de          trompes.                                        Depuis 2003... il organise et dirige éga-
convivialité, les sonneurs et amis du "Ral-                                                   lement tous les premiers week-ends
lye Toujours", avaient également effectué     Plutôt doué pour cet instrument et aussi        d'avril à Hergnies, une petite bourgade
le voyage depuis la région parisienne         très actif et remarqué pour son dévoue-         située entre Saint-Amand et Condé-sur-
pour apporter une couleur complémen-          ment et son charisme, il en devient vite        Escaut, un stage de trompe qui rassem-
taire à ces deux prestations et donner        le responsable technique et musical. En         ble chaque année à peu près 120
ainsi le change, en alternance avec le        1997, après le décès de Gérard Van-             stagiaires et moniteurs.
groupe nordiste.                              deckerckove qui était le président de
                                              l'époque, il est nommé à cette fonction         Pendant ces 30 années passées au ser-
Le "Débûché des Flandres", qu'il est inu-     qu'il assume toujours à présent.                vice de la trompe... et en plus des sorties
tile de présenter dans les milieux de la                                                      avec le "Débûché des Flandres", il a
trompe, doit surtout sa notoriété et sa       Il s'agit bien sûr de Jacques Vanden-           également participé avec plusieurs for-
réussite, à l'un de ses membres en parti-     heede... épaulé par son épouse Simonne          mations bien connues, à de très nom-
                                              pour toutes les tâches administratives.

                                              Depuis 30 ans il dirige chaque mercredi
                                              soir les répétitions de groupe, d'abord à
                                              Tourcoing, puis à Croix près de Lille et
                                              actuellement à Fauquissart près de Neuve
                                              Chapelle, lieu où il réside.

                                              En plus, chaque mardi il organise une
                                              soirée de travail technique, pour les son-
                                              neurs des environs et les étudiants de Lille

                                                                                                    Revue Officielle des Trompes de France - 2008   61
                         Région 08
     breux concours et prestations, ce qui           rie A avec "le Rallye deux Etangs" et une     même principe que la K7 précédente,
     veut dire bien entendu... encore et tou-        place de 2e.                                  mais en hommage à quelques sonneurs
     jours de nouvelles répétitions et de nou-       - 1 Concert à la basilique d'Eu avec "les     et amis disparus...
     veaux déplacements.                             Trompes d'Eawy"
                                                     - 1 Championnat de Belgique, avec "les        • En 2008 il enregistre un nouveau CD
     • De 1983 à 1988 avec "les Trompes              Trompes du Brabant"                           pour les 30 ans du "Débûché des Flan-
     de Gand" : dont 1 championnat de France                                                       dres" qui ne comprend cette fois, que
     en catégorie B et 2 en catégorie A.             • De 1990 à 1997 il a également               des fanfares inédites.
                                                     chassé à courre avec un petit équipage au
     • De 1989 à 2003 avec le "Rallye Arc-           lièvre qu'il avait créé avec quelques amis.   C'est donc à juste titre, qu'il reçoit cette
     en-ciel" : dont 5 championnats de France                                                      année, deux récompenses bien méritées
     en catégorie A et un palmarès de 3 titres       En plus de toutes ces activités, il écrit     pour les services qu'il a rendus bénévo-
     de champion de France et 1 titre de             aussi des fanfares pour la trompe de          lement durant ces 30 années : la médaille
     champion de Bourgogne.                          chasse. Il en a composé à ce jour, un         d'Honneur de la FITF et la médaille de
                                                     peu plus d'une cinquantaine.                  l'Assemblée Nationale.
     Pendant ces mêmes périodes, il sonnera
     également avec d'autres groupes :               • En 1993, il enregistre une K7 com-          Toutes nos félicitations à l'heureux récipien-
     - 1 Championnat de Normandie avec               prenant des fanfares classiques et            daire... et que pour lui, vive la trompe...
     "les Trompes du Plat Pays"                      quelques fanfares de sa composition.          encore très longtemps.
     - 1 Concert à Chamcourt avec "les
     Echos des Vallées"                              • En 1998 pour les 20 ans du "Débu-
     - 1 Championnat de France en catégo-            ché des Flandres", il réalise un CD sur le                                 JC DEHOUR




                          Concert du Rallye Vau-Vent
                               à la collégiale Poissy

     L
        e 13 juin 2008, le Rallye Vau-Vent
        avait donné rendez-vous à son
        public pour un concert exceptionnel
     en la Collégiale Notre-Dame de Poissy,
     en collaboration avec l’Association
     pour la Sauvegarde et l’Animation du
     Patrimoine sacré de Poissy-Villennes-
     Médan.

     Ce concert fut l’occasion de magnifier
     par la Trompe cet édifice neuf fois sécu-
     laire, autant par la résonance magique
     de ses voûtes que par les jeux de lumière
     intérieure et l’évocation écrite et récitée
     au fil du programme par Michel Dargent,
     sonneur au RVV et habitant de Poissy,
     sans qui ce concert n’aurait pu avoir lieu.

     Et malgré la concurrence quelque peu
     déloyale du match France-Pays Bas qui           mettant aux sonneurs de mettre en valeur      l’Ecole de Trompe du Haras de Jardy,
     avait cours ce soir-là, la nef était quasi-     leur « bel organe » servi par une colonne     école patronnée par le RVV.
     ment remplie, et l’assistance en est res-       d’air à toute épreuve! Sans oublier un
     sortie conquise par un programme où se          intermède constitué de fanfares de véne-      Enfin, pour clore cette soirée mémorable
     sont succédé une partie à dominante             rie envoyées en alternance de part et         en bons disciples de St Hubert, chacun
     liturgique, et un ensemble de fantaisies        d’autre de la nef par deux sous-groupes       s’est retrouvé autour d’un buffet amical
     entrecoupées de quelques chants per-            auxquels s’étaient joints les élèves de       dans la joie et la bonne humeur !

62   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                                                                                           Région 08
                                            Premier stage du
   “Rallye du Mont Malgré Tout”
C
       'est dans le magnifique cadre            notre incontournable Marc ZIMMER pour          bien rodées et leurs précieux conseils.
       ardennais du centre aéré de              la classe de basse.                            Je remercie également tout le staff orga-
       Revin "Les-Mazures", qu'a eu             Benoist PIPON s'était excusé pour des          nisateur pour leur participation efficace
lieu le 15 mars dernier, le premier             raisons de garde... (Une petite pensée         et particulièrement nos épouses, pour la
stage de trompe organisé par le "Ral-           pour ceux qui travaillent)                     préparation des repas le midi.
lye du Mont Malgré Tout".                       Le stage s'est déroulé sous un temps plu-      Pour conclure, vous pouvez dès mainte-
                                                tôt clément pour la mi-mars et surtout         nant retenir pour l'année prochaine : la
Quarante stagiaires venus de différentes        dans la bonne humeur et la convivialité.       date du 21 mars 2009.
régions, ont participé à cette journée          Les stagiaires ont suivi les cours avec        Le stage aura lieu cette fois à St-Hubert
pédagogique placée sous la direction            intérêt et pour certains, dont c'était la      en Belgique et s'y fera une année sur
des amis de la trompe : Jean-Paul HEIN-         première participation mais je l'espère...     deux, en alternance avec celui de Revin.
RICH, Bertrand BOURGEOIS, Jacquy                pas la dernière, avec une attention toute
LOGNARD, Jacques VANDENHEEDE,                   particulière en nous promettant de renou-                              Franck SOYER
Benoît PIRMEZ, Pascal FOLIES, Patrice           veler cette expérience dès que possible.                 Président du "Rallye du Mont
LECOCQ pour la classe forte, Patrick            Un grand merci aux moniteurs béné-                                       Malgré Tout"
BLYAU dont l'équipement dépasse notre           voles, qui tout au long de la journée ont                      Délégué départemental
imagination, pour la classe radouci et          encadré les stagiaires avec leurs méthodes                              des Ardennes




                En Somme... nouveau                                                            départ
                       pour la trompe
L
   a Somme qui était jadis un dépar-            qui répétaient encore à peu près une fois      autre leurs trompes de chasse lors de sor-
   tement assez actif en matière de             par mois. Le groupe de La Chaussée-Tiran-      ties en forêt de Crécy ou d'ailleurs, mais
   trompe, était vers la fin du XXe siè-        court : le "Rallye St-Hubert du haut plateau   qui ne pratiquent pas régulièrement.
cle plutôt en perte de vitesse par rap-         Picard" ayant cessé ses activités après le
port à ses deux autres voisins de Picar-        décés de son président et fondateur Hubert     Alors pour quelles raisons assistons-nous
die et la majorité des sonneurs encore          Courcelle au début des années 90.              aujourd'hui à la renaissance de notre ins-
en activité, n'étaient même pas affiliés                                                       trument... et surtout que s'est-il passé
à la FITF, donc complètement décon-             Tout comme Bernard Pointier à Croix-           pour que cette fâcheuse tendance à l'ou-
nectés de notre fédération.                     Moligneaux entre Ham et Péronne,               bli, semble devoir s'inverser ?
                                                ainsi que les membres de son équipage
Il ne restait plus en effet à Monchy-le-Preux   au sanglier : le "Vautrait Tiens Bon           Il a peut-être fallu pour cela, que quelques
près d'Abbeville, que quelques sonneurs         Picard" qui font résonner de temps à           bons musiciens soient un jour sollicités

                                                                                                      Revue Officielle des Trompes de France - 2008   63
                         Région 08
     lors d'une fête de Saint-Hubert pour               munes, comme nous le montre la photo.         barras du choix et selon leur situation
     "jouer" quelques fanfares de chasse avec           En 2008, quelques sonneurs de la              géographique, peuvent contacter les dif-
     leurs cors en mi bémol ?                           région de St-Riquier qui répétaient régu-     férents responsables des groupes que
                                                        lièrement en forêt de Crécy-en-Ponthieux      nous venons de présenter.
     Et c'est ainsi qu'ont démarré en 2003              ont eux aussi formé un groupe, qui a pris
     "les Trompes du Val de Selle" à Salouël,           comme patronyme le lieux de leurs répé-       Surtout n'ayez pas peur de nous contac-
     près d'Amiens. Ils n'étaient que quatre            titions : "le Bien Aller en Crécy".           ter et ne dites plus jamais : "la trompe
     au départ et ils sont maintenant quatorze                                                        j'en ai toujours rêvé... mais je n'ai
     et rassurez-vous... ils sonnent tous avec          Cette année vient également de se créer       jamais trouvé un endroit près de chez
     des trompes en ré.                                 un petit équipage de trompes et de            moi pour apprendre"
                                                        vénerie au lapin aux limites du Ternois,
     En 2007 à Méricourt-sur-Somme, petit vil-          plus précisément à Lucheux, près de           Donc... n'hésitez plus et même si vous
     lage entre Bray-sur-Somme et Rosières-en-          Doullens. Il s'agit du "Rallye Tiens Bon la   pensez ne pas être très doué pour l'ins-
     Santerre, des chasseurs et des musiciens,          Cape" qui est en relation directe avec        trument... essayez au moins une fois car
     prenant exemple sur les Trompes du Val de          l'Ecole de Trompe Nord-Artois-Somme           dans la vie, il vaut mieux avoir des
     Selle, ont contacté leur président Emma-           (ETNAS), qui comporte d'ailleurs dans         regrets ... plutôt que des remords.
     nuel Sara pour les initier à la trompe de          son conseil d'administration trois mem-
     chasse. Ce groupe est en train de se struc-        bres du département de la Somme offi-         Nous restons à votre disposition pour
     turer et il comprend pour l'instant une dou-       ciant dans les groupes que nous venons        étudier l'horaire et le jour qui vous
     zaine de membres très motivés.                     d'évoquer précédemment.                       conviendraient, en vous assurant une très
                                                                                                      cordiale et sympathique collaboration.
     Ces deux formations répètent régulière-            Alors voyez-vous, dans la Somme... les
     ment toutes les semaines et se retrouvent          personnes qui désirent faire de la trompe                            JC DEHOUR
     quelquefois pour des répétitions com-              de chasse ou de la vénerie, ont l'em-                    Délégué départemental 80




                                 “P.G.M” Couesnon
                                     Fabrication traditionnelle
                                  de Trompes de chasse depuis 1827
                                                           Réparations
                                                     Accessoires de trompe
                                   Visite de la fabrique sur demande
                                                         3, avenue Ernest Couvrecelle
                                                           Etampes Sur Marne - BP 91
                                                        02403 Château-Thierry Cédex
                                                               Tél.: 03 23 83 56 75
                                                               Fax : 03 23 83 67 97
                                                       Mail : contact@pgm-couesnon.com


64   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
Benelux
                                                                             09
                                 Philippe BARTHELEMY
                                 Délégué Régional Benelux




                                                 Les stages
L
   'enseignement de la trompe se fait           liens de camaraderie et d'amitié au-delà      frontière pour y envoyer nos stagiaires et
   très souvent dans les écoles de              de ces divisions, sont tous invités et pour   y déléguer quelques moniteurs. Là encore,
   trompe qui fonctionnent un peu par-          beaucoup d'entre eux, c'est aussi l'oc-       pleine réussite et l'an prochain le stage
tout et qui sont, dans un certain nombre        casion de visiter une autre région que        se fera en Belgique (dans la région de
de cas, des émanations de groupes qui           celle qu'ils connaissent trop bien !          Saint-Hubert).
ainsi recrutent de nouveaux membres.
                                                1°) LA JOURNÉE DE TROMPE DES PLATS PAYS       Le stage de Revin n'était pas la seule
Les animateurs ne sous-estiment cepen-                                                        occasion pour les sonneurs du Benelux,
dant pas ce qu'apportent pour les débu-         Les Belges du Nord seraient-ils organisés     de faire une petite visite en France :
tants les stages en termes d'écoute et de       de manière différente ? Depuis quelques       comme tous les ans, la stage d'Hergnies
proximité, de contact avec les meilleurs        années, un groupe puis l'autre, quel-         (aussi très proche de la frontière) a vu
sonneurs, de camaraderie et de conni-           quefois deux, organise une "Journée de        passer un grand nombre de stagiaires
vence avec les stagiaires pour les moni-        trompe" dans un cadre agréable, à             du Benelux.
teurs.                                          laquelle les familles sont invitées. Cette
                                                année, nous en sommes à la 6e édition :       Mais il n'y a pas que les futurs sonneurs
Depuis longtemps par exemple, ils ont           après Brasschaat qui avait eu le courage      que le Benelux entoure de ses soins;
remarqué que le fameux brevet (qui pour         de commencer, (il serait difficile de les     nous manquons de juges et de moniteurs
beaucoup de débutants est la porte d'en-        citer tous...), ils s'étaient mis à deux      agréés par la F.I.T.F. ? Formons-en ! C'est
trée dans le paradis de la trompe) se           (Meerdal et Artémis) cette année pour         ainsi que la F.T.B. a organisé le 12 avril
passe plus aisément et plus simplement à        nous inviter à venir faire la fête avec eux   un stage de formation de juges en fai-
la fin d'un stage qu'au cours d'une mani-       à Lubbeek. Bonne idée d'inviter les           sant appel à deux orfèvres en la matière:
festation plus officielle telle qu'un           familles: quelques jeunes enfants s'es-       Alexis van Damme et Antoine de La
concours ou un championnat, même                saient à la trompe, un barbecue               Rochefoucauld.
régional.                                       attend les convives et les animations ne
                                                manquent pas. Le temps passe vite, les        Ce premier stage, consacré aux devoirs du
Toutefois, les motifs d'ordre pratique devant   anciens sonneurs sont ravis de retrouver      juge et à sa connaissance des règlements,
être pris en compte, même dans une              le son de la trompe...                        sera suivi d'un autre, portant plus celui-là,
région comme le Benelux, il a paru plus                                                       sur la manière de juger et sur les qualités de
efficace, depuis plusieurs années, de           2°) LES AUTRES STAGES                         jugement qui sont attendues d'un juge.
mettre l'accent sur les stages d'une jour-
née plutôt que de prolonger l'expérience        Le 9e stage du domaine provincial de          Une bonne occasion de souligner le pro-
des stages de plusieurs jours (qui, pour-       Chèvetogne était organisé ce printemps        grès qu'a apporté le début de la régio-
tant avaient laissé des souvenirs impéris-      avec des moniteurs qui comptent parmi         nalisation de la F.I.T.F. dans la gestion
sables dans la mémoire de beaucoup,             les meilleurs de la spécialité. Cette orga-   de ces manifestations d'intérêt régional.
et là tout le monde pense aux stages de         nisation, aujourd'hui parfaitement rodée,     La gestion au niveau régional d'une par-
Saint-Hubert...), c'est-à-dire d'organiser      a, une fois encore, été à la hauteur de       tie (encore faible !) du budget fédéral
systématiquement des "Journées de trompe"       sa réputation.                                permet enfin d'aider les structures exis-
chaque fois que cela était possible.                                                          tantes à organiser non seulement des
                                                Comme il s'agit de réduire les frais et de    championnats régionaux, mais aussi et
Pour des raisons de commodité, encore           rationaliser l'organisation de nos stages,    surtout des sessions de formation de
une fois, on s'est orienté vers une jour-       nous avons essayé et réussi cette année       juges et de moniteurs, chose impossible
née de trompe dans le Nord du pays et           à profiter d'un stage organisé dans le        il y a quelques années dans le système
une dans le Sud. Bien entendu, les son-         Nord de la France, à Revin, c'est-à-dire      contraignant du centralisme de la ges-
neurs qui, de toute manière, ont tissé des      à quelques centaines de mètres de la          tion de l'association.

                                                                                                     Revue Officielle des Trompes de France - 2008   65
                         Région 09
                                                     LES   AUTRES ACTIVITES                          de très beaux projets pour 2009. Pour
                                                                                                     la première fois, nous organiserons notre
                                                     La Fédération des Trompes du Benelux,           championnat du Benelux au Grand-Duché
                                                     qui a succédé à la défunte Fédération           du Luxembourg, dans un site magni-
                                                     des Trompes de Belgique, est depuis très        fique et très convivial: nous espérons
                                                     longtemps organisée en association et           donc recevoir, à cette occasion, un grand
                                                     en tant que telle tient une fois par an une     nombre de visiteurs non seulement du
                                                     assemblée générale au cours de laquelle         Benelux, mais encore de Lorraine et de
                                                     elle élit (ou réélit) ses aministrateurs, qui   France si proches et dont les sonneurs
                                                     à leur tour se choisissent un président.        sont si souvent repartis les bras pleins de
                                                     Toutes ces précisions pour dire qu'un           prix gagnés dans nos concours...
                                                     nouveau président a été choisi en 2007          Nous avons d'autres projets : stages de
                                                     et que nous espérons bien que Pieter            formation de juges, de moniteurs...
                                                     Broeckaert, d'une famille de sonneurs
                                                     illustres, restera notre président pour de      Pour être au courant de nos activités, visi-
                                                     nombreuses années.                              ter notre site internet (www.f.t.b.etc...) ou
                                                                                                     interrogez notre délégué régional
                                                     NOUS AVONS DES PROJETS                          (pbarth@skynet.be).

     Un concert du jeune groupe belgo-               Nous aimerions dire à tous nos lecteurs,                        Philippe BARTHELEMY
     hollandais Artémis.                             et surtout aux sonneurs, que nous avons                      Délégué Régional Benelux




                                                Grand Cru 2008
     L
        ’année 2008 était une belle année            encourager leurs camarades, et                  appelait la FITF dans son discours à La
        pour la Fédération des Trompes du            même quelques nouveaux membres,                 Roche-Posay, avec son 80e anniversaire.
        Benelux. Pourrait-on se plaindre avec        descendus sans doute pour goûter de             Félicitations pour cette belle fête, bonne
     le Champion de France et Internatio-            cette ambiance dont on parle si sou-            chance pour la poursuite des réformes!
     nal dans nos rangs ? Et avec une                vent… Personne n’a été déçu.                    La Dame rajeunit.
     équipe qui finit troisième lors de la
     Coupe des Régions à La Roche-Posay ?            Je suis convaincu que la réforme des
     Bien entendu que non !                          concours de la FITF (avec les sélections                            Pieter BROECKAERT
                                                     dans les régions et la finale en France,                             Président de la FTB
     Je tiens encore à féliciter nos sonneurs,       avec le Championnat des Régions, avec
     nos membres. Pour leurs prestations,            les épreuves en poules…) a joué un rôle.
     mais aussi pour leur enthousiasme et leur       Les sonneurs semblent l’apprécier. C’est
     courage. Je m’imagine que pour beau-            motivant.
     coup de sonneurs ce n’est pas évident
     de trouver le temps, à part les obliga-         La FTB met tout en œuvre pour faire pro-
     tions professionnelles, familiales et           gresser la qualité des sonneurs et des
     autres, pour s’approfondir dans « l’art de      groupes de sonneurs, pour établir ou
     bien sonner ».                                  maintenir les relations entre eux, pour
                                                     faire la promotion de la trompe (art. 3
     Ce l’est encore moins pour les sonneurs         de nos statuts). Elle aussi cherche des
     des régions aux extrémités ou hors de la        nouvelles formules pour améliorer son
     France, qui doivent souvent parcourir de        concours et pour rapprocher autant que
     grandes distances (600 à 900 km.)               possible ses membres des sonneurs du
     pour aller participer aux grands moments        cœur du monde de la Trompe, et de son
     de la trompe comme p.ex. les concours           organisation, la FITF. Nous espérons
     fédéraux.                                       pouvoir vous en convaincre lors de notre
                                                     prochain concours régional le 16 mai
     Et pourtant on était de nouveau un peu          2009 à Luxembourg !
     plus nombreux que les années précédentes.
     Plus de sonneurs concurrents, mais aussi        N’oublions pas de féliciter la « Dame
     d’accompagnants qui venaient pour               Fédé », comme Didier de Martimprey

66   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                                                                                              Région 09
 La trompe de chasse… aussi aux Pays-Bas !

D
       ’année en année les sonneurs des        de la trompe « française » sont sonnées,
       Pays-Bas se rendent aux stages,         (sans tayaut).
       organisés en Belgique ou en France.     Le cor allemand est populaire aux Pays-
Ils répètent, font des sorties et organisent   Bas : une bonne cinquantaine de groupes
des évènements de Trompe. Mais la              sont membres de la « Nederlandse Ver-
Trompe aux Pays-Bas est peu connue :           eniging van Jachthoornblazers (www.nvjb.nl).
logique, parce qu’il n’y a qu’environ 25       Cette association organise chaque année
sonneurs dans notre Pays. Le plus connu        un championnat des Pays-Bas en trois
c’est évidemment Dimitry Donders. Les          tonalités : si bémol, mi bémol et re (trompe
autres 24 sonnent, (faut-il le dire?) à un     de chasse). Le Jury de ce concours est
niveau plus modeste. Mais ils ne sont pas      composé de e.a. musiciens classiques et
moins enthousiastes !                          professionnels. Les groupes participants
                                               sonnent par catégorie, mais pour le
Comment se fait-il qu’il y ait si peu de       championnat individuel tous les types
sonneurs aux Pays-Bas ? En France il y         d’instruments sont mélangés. Cette année
                                                                                              Le trio belgo-néerlandais, Pieter Albertyn
en a quelques milliers, en Belgique il         le championnat a été gagné par le son-
doit y en avoir 400 (sur 10.500.000            neur de trompe de chasse Johan Wij-            (Anvers), Mickael Troost (Heindhoven)
habitants). Avec 25 sonneurs sur 16,5          nen. Un beau résultat nonobstant le petit      et Pim Van Den Akker (Rotterdam).
million d’habitants les Pays-Bas ne sont       nombre de participants sonnant la
donc pas gâtés.                                trompe « française ».                          sur la carte des régions de la FITF. Et ce
Tout d’abord les Pays-Bas n’ont connu          Heureusement il y a de plus en plus de         nonobstant les bons résultats des son-
qu’un équipage qui chassait à courre.          sonneurs belges qui s’intéressent à ce         neurs du Benelux à La Roche Posay. Pour
Deelerwoud à chassé le chevreuil pen-          concours. L’année passée le groupe             ceux qui sont moins bons en géographie
dant une courte période : de 1903 à            “Koninklijke Jagermeesters van Sint Huber-     : ça se trouve au Nord de la France…
1912. Cet équipage importait proba-            tus Brasschaat” a fait acte de présence        Cette région a sa propre organisation,
blement les premières trompes (de Péri-        et a terminé deuxième après le groupe          la Fédération des Trompes du Benelux
net) aux Pays-Bas. La trompe est donc          hollandais « Les trompes du Deelerwoud ».      (www.trompe.org) qui organise chaque
peu connue et aimée chez nous.                 Nous invitons tous les groupes à venir         année e.a. des stages et le concours
L’influence culturelle de nos voisins ger-     participer à ce splendide événement.           régional.
mains à l’est et de nos voisins à              Cfr. www.nvjb.nl!!                             Quelques sonneurs hollandais ont été
l’ouest, les Anglais, à été plus impor-        Les 25 sonneurs hollandais sont affiliés à     sélectionnés pour défendre les couleurs
tant dans le passé que l’influence de          trois groupes : « Les trompes du Deeler-       de la région Benelux au Championnat
la France, qui date de la période              woud », « Les veneurs de Brabant » et          des régions (belle épreuve d’ailleurs), où
napoléonienne. Ceci explique proba-            « Les Trompes des Quatre Vents »               le Benelux a décroché la troisième
blement que nous rencontrons chez              (www.quatre-vents.nl). Vu le petit nombre      place. Le Benelux pouvait presque ren-
nous principalement le « Fürst-Pless »         les sonneurs doivent souvent parcourir de      trer avec la Coupe des Régions (avouons-
allemand, ou le « Parforcehorn » un            longues distances, souvent plus de 100 km.     le, après quelques verres et une tentative
peu plus grand, mais tous deux accor-          pour une répétition, même dans un petit        de vol…), mais a décidé de la rendre à
dés en si bémol. On les voit lors des          pays comme le nôtre. Vous compren-             ceux qui la méritaient, l’équipe de Eric
chasses à tir.                                 drez que nous sommes parfois jaloux            Ribot.
Toutes les fanfares ou signaux ont des         (dans le bon sens du terme) des régions        En ce moment le monde de la Trompe
noms allemands et chaque animal à son          en France où il y a plein de groupes et        grandit aux Pays-Bas. Quelques jeunes
« signal de mort ». Contrairement aux          qui comptent parfois spontanément 20           sonneurs se manifestent et certains son-
usages de la chasse à courre, où on            membres… Soyez heureux !                       neurs de cor, sont prêts à changer d’ins-
sonne la fanfare de l’animal pendant la        Ensuite il y a encore un groupe belgo-         trument. Probablement il y aura d‘ici
chasse, chez nous on ne la sonne qu’à          hollandais « De gezellen van Artemis »         quelques années, un sonneur hollandais
la fin de la chasse.                           (www.degezellenvanartemis.be), le seul         qui peut concourir avec les Belges et les
A part cela il y a quelques groupes qui        groupe avec apport hollandais qui a fait       Français pour le titre de Champion de
sonnent le « parforcehorn » en mi bémol,       enregistrer un concert sur DVD.                France. Au moins, espérons le…
qui est utilisé lors des drags, la chasse à    Lors de la régionalisation, les Pays-Bas
courre étant interdite aux Pays-Bas. Ces       sont réunis avec les sonneurs du Grand
groupes sonnent d’habitude des fanfares        Duché de Luxembourg et de la Belgique                      De gezellen van Artemis
spécialement composées pour cet instru-        dans le Benelux, la 8e région de la FITF.      Michael Troost en Pim Van den Akker
ment, mais de plus en plus des fanfares        Hélas, cette région ne se retrouve pas

                                                                                                    Revue Officielle des Trompes de France - 2008   67
                         Région 09
     De Trompe de Chasse…Ook in Nederland!

     E
          lk jaar weer trekken Nederlandse           te paard met de meute wordt gebruikt             Franse regio’s waar het barst van de
          sonneurs naar stages en concoursen         (Chasse à Courre is verboden). Deze              groepen die zomaar een twintigtal leden
          in België en Frankrijk, zij repeteren,     groepen spelen vaak authentieke fan-             kent. Prijst u gelukkig!!
     doen optredens of organiseren een               fares specifiek geschreven voor dit ins-         Daarnaast is er nog een Belgisch-Neder-
     Trompe-evenement. Toch is er niet zoveel        trument, maar meer en meer worden er             landse groep: “De Gezellen van Arte-
     bekend over de Nederlandse trompe;              ook fanfares van de trompe ten gehore            mis” (www.DeGezellenVanArtemis.com),
     logisch, want er zijn maar zo’n 25 son-         gebracht op dit instrument (zonder tayaut        de enige groep met Nederlandse
     neurs!! De bekendste is natuurlijk Dimitry      weliswaar).                                      inbreng die een live opname van een
     Donders, de overige 24 blazen, het                                                               concert op DVD heeft uitgebracht.
     moet gezegd, op een iets lager niveau,          De Duitse hoorns zijn in Nederland
     maar zijn wel immer enthousiast!                populair: zo’n 53 blaasgroepen hebben            Na de regionalisatie is Nederland
                                                     zich op dit moment bij De Nederlandse            samen met de blazers uit België en het
     Hoe komt het eigenlijk dat er zo weinig         Vereniging van Jachthoornblazers (www.nvjb.nl)   Groot Hertogdom Luxemburg verenigd
     sonneurs zijn in Nederland ? In Frankrijk       aangesloten. Deze vereniging organi-             in regio 8 van de FITF, de BeNeLux.
     zijn er enkele duizenden. In België wordt       seert ieder jaar voor haar leden een             Deze regio is helaas niet op de land-
     het aantal op 400 geschat (op 10 mil-           Nederlands kampioenschap in de drie              kaart van FITF-regio’s terug te vinden. Dit
     joen inwoners). Nederland komt er dan           toonaarden sibmol, mibmol en re                  ondanks de geweldige resultaten van de
     met 25 op 16,5 miljoen inwoners wel             (= trompe). Tijdens dit concours bestaat de      BeNeLux-sonneurs op het kampioen-
     erg bekaaid af.                                 jury o.a. uit klassiek, professioneel muzi-      schap te La Roche Posay. Voor de geo-
                                                     kanten. De deelnemende groepen worden            grafisch minder sterken: het ligt ten noor-
     Ten eerste is er in Nederland maar 1            weliswaar ingedeeld per toonsoort, maar          den van Frankrijk.J
     équipage geweest die op de Franse               bij het individueel kampioenschap worden
     wijze het ree bejoeg (Deelerwoud) en            alle toonsoorten door elkaar gehusseld. Dit      Deze regio kent ook zijn eigen vereni-
     dat voor een korte periode: tussen 1903         jaar werd het individueel kampioenschap          ging, de Benelux Jachthoorn Federatie
     en 1912. Deze équipage importeerde              gewonnen door de Nederlandse trompe-             (www.trompe.org), die jaarlijks o.a.
     indertijd zelfs Périnets, waarschijnlijk de     blazer Johan Wijnen. Gezien de weinige           stages en een regionaal concours orga-
     eersten in Nederland. De oorsprong van          Trompe-deelnemers aan deze proef een             niseert.
     de trompe is dus verre van bekend, laat         mooie prestatie.
     staan geliefd.                                                                                   Enkele Nederlandse sonneurs waren dit
                                                     Gelukkig komt er ook bij de Belgische            jaar geselecteerd om uit te komen voor
     Ten tweede is de culturele invloed van          trompe-groepen steeds meer interesse             de regio BeNeLux voor het kampioen-
     de Germaanse Ooster- en Angelsaksi-             voor dit concours. Vorig jaar gaf de             schap van de regio’s (prachtige proef
     sche Wester-buren de laatste eeuwen             “Koninklijke Jagermeesters van Sint              overigens), waar de BeNeLux de 3de
     groter geweest dan de Franse invloeden          Hubertus Brasschaat” acte de présence            plaats opeiste. Bijna was de BeNeLux er
     waarvoor we helemaal terug moeten               met een mooie tweede plaats als resul-           vandoor gegaan met de beker (middels
     gaan naar de Napoleontische tijd. Het           taat achter de Nederlandse groep “Les            diefstal, na enkele glazen…), maar na
     gevolg is dat we voornamelijk de, van           Trompes du Deelerwoud”. Bij deze dan             uitgebreid overleg is uiteindelijk besloten
     oorsprong Duitse, “Fürst-Pless” of de gro-      ook een uitnodiging aan alle Trompe-             de beker toch terug te brengen bij de
     tere Parforcehoorn (beide gestemd in si-        groepen om eens af te reizen naar dit            équipe van Eric Ribot.
     bmol) tegenkomen. En dat nagenoeg               mooie evenement! Zie www.nvjb.nl!!
     alleen bij de jacht met geweer.                                                                  Op dit moment is de Nederlandse
                                                     De 25 Nederlandse sonneurs zijn aan-             trompe-wereld weer aan het groeien.
     Aardig detail is dat alle signalen Duitse       gesloten bij een drietal Nederlandse             Enkele jonge sonneurs melden zich en
     benamingen hebben en ieder geschoten            groepen. Het betreft de groepen “Les             sommige parforce-blazers wensen over
     dier een eigen “dood” signaal heeft dat         Trompes du Deelerwoud”, “Les Veneurs             te stappen op de trompe. Wellicht is er
     als eerbetoon pas aan het einde van de          de Brabant” en “Les Trompes des Quatre           dus, over enkele jaren, weer een Neder-
     jacht wordt geblazen. Dit ten opzichte          Vents” (www.quatre-vents.nl). Vanwege            landse sonneur die de Belgen en Fran-
     van de Chasse à Courre waar de signa-           dit kleine aantal moeten de meeste bla-          sen het vuur aan de schenen kan leggen
     len van het bejaagde dier ook bij leven         zers, ondanks het feit dat Nederland             om de strijd om het kampioenschap van
     worden geblazen.                                maar een klein land is, vaak meer dan            Frankrijk.
                                                     100 kilometer voor de wekelijkse                 Laten we hopen…
     Daarnaast houden enkele groepen zich            groepsrepetitie afleggen. U kunt zich
     bezig met de “Parforcehoorn” in de too-         voorstellen dat we soms met een vorm                        De Gezellen van Artemis
     naard mi-bmol welke tijdens de slipjacht        van gezonde jaloezie kennis nemen van            Michael Troost en Pim van den Akker

68   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                               Région 09

Messe St Hubert Brielle   Les trompes du Delerwoud




                                   Revue Officielle des Trompes de France - 2008   69
     Allemagne
                                                                                     10
                                            Thomas Dokner
                                            Délégué intérimaire Allemagne




              Présentation du Délégué intérimaire
                                                 Thomas Dokner
     D
            élégué intérimaire de la Région             Depuis 2001 je sonne avec le Rallye          Je pense que le premier moyen est d´avoir
            10 Allemagne, je me présente. Ca            Trompe St Hubert de Luxembourg.              de bons sonneurs en Allemagne. Pour cela
            fait une dizaine d’années que je                                                         il faut de bons stages et de bonnes écoles.
     sonne la Trompe. J´ai passé mon Brevet             J´habite avec ma femme et mes deux           Ce sont mes projets actuels.
     en l’année 2000.                                   garçons au nord de Trèves.
                                                                                                     Il n’y aura qu’un stage – co-organisé
     Enfant, ayant entendu le Rallye Trompe             Professionnellement je suis docteur en       avec le groupe d´Eltville - à Loreley lors
     des Vosges et je me suis passionné pour            théologie et en médecine et travaillant      du week-end de la Fête-Dieu (11. au
     cet instrument magnifique. Malheureuse-            comme médecin dans un hôpital au sud         14. juin 2009).
     ment je n´ai pas eu de possibilité de              de Trèves.
     l´apprendre. A défaut j´ai appris la petite                                                     J’organise également une fois par mois
     trompe : La trompette.                             Délégué, je veux continuer le travail de     un week-end de stage dans mon village
                                                        mes prédécesseurs et libérer la Trompe       avec des moniteurs renommés. Pour des
     En 1998 j’étais à mon premier stage à              en Allemagne de son insignifiance.           renseignements sur ces projets je reste à
     Scheyern en Bavière. Après cet inou-                                                            votre disposition.
     bliable weekend la Trompe me n´a plus              Qu’elle devienne un instrument connu
     lâché.                                             comme par exemple la trompette.                                  Dr Thomas Dockner




       Als kommissarischer Délégué der Region            Trompe nicht mehr losgelassen. Seit         in Deutschland zu haben. Hierzu
       10 Deutschland darf ich mich vorstellen.          2001 blase ich bei der Rallye Trompe        braucht man gute Lehrgänge und gute
       Seit zehn Jahren blase ich Trompe.                St. Hubert de Luxembourg.                   Schulen.. Dies sind meine aktuellen Pro-
       2000 habe ich das Brévet abgelegt.                                                            jekte: Am Fronleichnamswochenende
       Bereits als Kind habe ich die Rallye              Mit meiner Frau und meinen beiden           (11.-14. Juni 2009) wird es – mitor-
       Trompe des Vosges gehört und habe                 Söhnen wohne ich nördlich von Trier.        ganisiert durch die Gruppe von Elt-
       mich für diese großartige Instrument              Von Beruf bin ich Doktor der Theologie      ville - einen Lehrgang auf der Loreley
       begeistert. Leider hatte ich nicht die            und der Medizin und arbeite als Arzt        geben und ich biete einmal im Monat
       Möglichkeit, die Trompe zu erlernen,              in einem Krankenhaus südlich von Trier.     ein Lehrgangswochenende mit renom-
       so dass ich die kleine Trompe, die                                                            mierten Moniteuren in meinem Heimat-
       Trompete, gewählt habe.                           Als Délégué möchte ich die Arbeit mei-      dorf an. Für Informationen zu diesen
                                                         ner Vorgänger fortsetzen und die            Projekten stehe ich zu Ihrer Verfügung.
       1998 konnte ich einen Lehrgang in                 Trompe in Deutschland aus ihrer Bedeu-
       Scheyern besuchen. Seit diesem unver-             tungslosigkeit herausholen. Ich denke       Dr. Thomas Dockner
       gesslichen Wochenende hat mich die                das erste Mittel dazu ist es, gute Bläser



70   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                                                                                      Région 10
                       Stage Wallerfangen 2008

V
      om 29. Mai bis zum 01. Juni           Standort wechseln. Mehr dazu in der           Ich bin mir sicher, daß die Gemeinschaft
      2008 fand der nun schon 8. Aber       Information von Thomas Dockner. Ich           der Trompe-Bläser in Deutschland mit
      vorerst auch letzte Stage in Wal-     möchte es bei dieser Gelegenheit nicht        Thomas Dockner einen hervorragenden
lerfangen statt. Auch in diesem Jahr        versäumen, mich nochmals bei allen Teil-      Vertreter gefunden hat, der sich eigens-
fanden sich wieder zahlreiche Trompe-       nehmern, Helfern in der Organisation,         tändig für die Weiterentwicklung der
Begeisterte in der Jugendfreizeitstätte     Moniteuren und nicht zuletzt dem Team         Trompe engagiert und unsere Interessen
Blauloch in Wallerfangen im Saarland        vom „Blauloch“ zu bedanken. Es waren          bei der FITF vertritt. In diesem Sinne bitte
zum gemeinsamen Üben und Ausbau             durchweg tolle Lehrgänge und Wettbe-          ich Euch auch, ihm Eure Stimme bei den
der bläserischen Freundschaft in Sachen     werbe, und es hat viel Spaß gemacht           kommenden Wahlen im Frühjahr 2009
Trompe zusammen.                            diese im Sinne unserer gemeinsamen            zu geben. Schließlich vereint er in seiner
                                            Sache, der Trompe de Chasse, zu orga-         Person alle Elemente, die ein guter Délé-
                                            nisieren.                                     gué der FITF mitbringen muß: die Begeis-
                                                                                          terung an der Trompe, ein ruhiges und
                                            Unser neuer Délégué: Thomas Dockner           ausgeglichenes Wesen, die Diplomatie,
                                            Seit nun schon 10 Jahren im Amt war für       die ein solches Amt erfordert und nicht
                                            mich die Zeit gekommen, das Amt des           zuletzt die Sprachkenntnisse in Deutsch
                                            Délégués auch mal wieder abzugeben.           und Französisch.
                                            Wenn meine „Amtsperiode“ auch noch
                                            nicht zu Ende war, so fand ich den Lehr-      Ich wünsche Euch und Euren Familien ein
                                            gang in Wallerfangen als geeigneten           frohes Weihnachtsfest und einen guten
                                            Zeitpunkt für diesen Schritt.                 Rutsch in ein gesundes und erfolgreiches
                                                                                          Bläserjahr 2009!
                                            Es war sicher keine leichte Entscheidung,
Es war wie immer ein sehr familiärer        denn die Weiterentwicklung der Trompe              Euer Ex-Délégué Frank Schubbert
aber dennoch von zahlreichen und sehr       in Deutschland und die Pflege ihrer Kul-
effektiven Übungseinheiten geprägter        tur lag mir schon sein Beginn meiner          Bankverbindung der FITF
Lehrgang. Die Verpflegung war wie           “Trompe-Karriere“ sehr am Herzen. Doch        Die Bankverbindung der FITF bleibt auch unter
immer bestens – hier wurden wir ja          war ich mir sicher, in meinem Stellvertre-    unserem neuen Délégué unverändert bestehen. Die
immer verwöhnt wie auf kaum einem           ter Thomas Dockner den richtigen Nach-        FITF bittet darum, alle Zahlungen deutscher Mit-
anderen Lehrgang – die Stimmung aus-        folger für dieses Amt gefunden zu             glieder     (Mitgliedsbeiträge,  Meldegebühren
gelassen und freundschaftlich-fröhlich,     haben. Er hat die Herausforderung auch        Concours etc.) ausschließlich über dieses Konto
wie es besser nicht sein kann.              gleich mit vollem Elan angenommen und         abzuwickeln:
                                            sich als Moderator des Wettbewerbes
In diesem Jahr wurden die Selektions-       am Samstag Abend in Wallerfangen der          Empfänger: Trompes de France
wettbewerbe der FITF und das “Brevet        breiten internationalen Öffentlichkeit prä-   Kreditinstitut: Raiffeisenbank Rain am Lech eG
du Sonneur Classé“ erstmals am Sams-        sentiert.                                     Bahnhofstrasse 6
tag Abend ausgetragen, was zahlreiche                                                     86641 Rain am Lech
Mitstreiter aus den angrenzenden Regio-     Sicher würde es jetzt einen Seiten füllen-    Bankleitzahl: 722 617 54
nen Belgien, Frankreich und der Schweiz     den Aufsatz geben, wenn ich alle auf-         Konto-Nr.: 777 55
anlockte. So dauerte der Wettbewerb         zählen müßte, die mich in diesen Jahren       Bestehende Einzugsermächtigungen behalten bis auf
bis in den späten Abend und endete mit      als Délégué unterstützt haben, sei es         weiteres ihre Gültigkeit
dem Palmarès, gemeinsamem Gebläse           ideell oder tatkräftig. Deshalb möchte ich
aller Teilnehmer und einem Fest in inter-   mich ganz pauschal bei allen jenen
nationalem Ambiente. Das ausführliche       bedanken, die konstruktiv und aktiv am
Palmarès, die Ergebnisse des Wettbe-        Weiterkommen der Trompe in Deutsch-
werbs, sind unter anderem auch auf der      land mitgewirkt haben. Es waren schöne
Website der FITF www.fitf.de veröffent-     Jahre, in denen es aber auch immer wie-
licht, wie auch zahlreiche Fotos des        der weniger schöne Momente gab.
Wochenendes.                                Gerade daher möchte ich alle Mitglie-
                                            der und Freunde der Trompe aufrufen,
Mit dem Wechsel in der Délégation der       auch in der Zukunft aktiv zum Erhalt und
Region „Deutschland“ der FITF wird auch     zur Weiterentwicklung unserer kleinen
der jährliche offizielle Lehrgang seinen    Gemeinschaft beizutragen.


                                                                                                 Revue Officielle des Trompes de France - 2008   71
                         Région 10
                                                     Stage de Scheyern

     D
           u 31 juillet au 3 Août 2008 j’ai eu
           le plaisir de participer au tradi-
           tionnel stage de Scheyern en
     Bavière. Depuis plus de 20 ans ce lieu
     accueille les pratiquants du cor en Mi b
     (appelés Es Horn en Allemagne). Depuis
     deux ans les sonneurs de trompe en Ré
     participent à ce rendez-vous de la
     musique de chasse sous l’impulsion du
     « Forum Für Jagdmusik ».

     Le cadre architectural grandiose et
     magnifique de ce couvent prête autant
     au recueillement qu’à la fête. Outre un
     nombre considérable de chambres et de
     salles, ce haut lieu possède sa propre            Les stagiaires en ES horn sonnent les Honneurs lors de la remise des prix.
     basilique, sa brasserie, son restaurant,
     ses forêts, fermes et étangs sur un terri-        entre forte et radoux. Plutôt que de qua-      ming » sur le thème « Objectifs et intérêts
     toire de plus de mille hectares.                  lifier le phénomène d’opposition j’ai          de répéter » Pourquoi ? – Quoi ? –
                                                       exprimé le souhait d’un esprit de com-         Comment dois-je répéter ?… La contri-
     SELON LES CONDITIONS MÉTÉO                        plémentarité.                                  bution générale a apporté des réponses
     IL EST AISÉ DE SONNER EN SALLE                                                                   qui vont sans dire. Mais… vont mieux
     OU EN EXTÉRIEUR                                   L’organisation générale et matérielle du       encore en les disant car, certains aspects
                                                       stage était assurée par une équipe sym-        de ce travail n’apparaissaient pas évi-
     La confrontation des trompes et des cors en       pathique et efficace menée sous la hou-        dents pour tous. La synthèse trouvera sa
     mi-b était intéressante et laissait apparaître    lette de Annerose GREISL. La partie            place sur le Site Internet, permettant à
     l’énorme similitude de pratique des deux          trompe qui ne s’adressait qu’à une quin-       tous de s’y ressourcer.
     instruments. Le répertoire est quasi iden-        zaine de sonneurs était orchestrée par
     tique. Les éléments absents sont le tayaut et     Jean-Marie Poidevin. Trois moniteurs :         Le samedi soir un petit concours en solo,
     le hourvari. Les éléments, certes différents      Fredy Mullenbach, Erwin Janke et moi-          duo, trio et groupes, alternant Trompe et
     mais présents, résident dans l’amplitude          même assistions Jean-Marie pour les            Cor contribuait à une riche et agréable
     des vibratos, des roulés, et de la régularité     cours. Les réactions et commentaires des       confrontation.
     rythmique. Pour le reste on serait tenté de       stagiaires laissent supposer une grande
     dire qu’ils parlent notre langue avec le          satisfaction. Les horaires des cours étaient   Les trois jours se sont envolés et le
     même vocabulaire mais avec un accent              simultanés, repas et pauses se prenaient       dimanche lors du repas de clôture je n’ai
     étranger. Dans son dernier coffret l’Institut     ensemble dans la bonne humeur.                 pu que constater que j’aurais bien pro-
     Hubert Heinrich fait une belle démonstra-                                                        longé l’expérience.
     tion d’association des deux instruments           Le vendredi après-midi l’ensemble des
     dans une même interprétation.                     stagiaires s’est réuni pour un « brain stor-   Améliorer la qualité musicale de la trompe
                                                                                                      et de tous les instruments d’accompagne-
     Nombre de sonneurs de trompe alle-                                                               ment de la chasse, afin qu’ils soient appré-
     mands sont issus des cors en Es et sou-                                                          ciés du public le plus large, est la meil-
     vent pratiquent simultanément les deux.                                                          leure façon de défendre la chasse sous
     Au gré des stages, le niveau s’est consi-                                                        toutes ses formes. Que d’aucuns puristes
     dérablement amélioré en évoluant régu-                                                           souhaiteraient plus d’orthodoxie me paraît
     lièrement vers le style Trompe. Une scis-                                                        compréhensible. Néanmoins nous ne
     sion s’est ainsi amplifiée entre les sonneurs                                                    devons pas oublier notre petit nombre et le
     du milieu équestre, habillés en rouge, et                                                        peu de poids politique que nous repré-
     ceux du milieu chasseurs à tir, habillés                                                         sentons pour encore nous diviser.
     en vert. Ces derniers s’ancrent dans le                                                          Puisse Saint Hubert nous préserver de
     refus de se positionner en V, de tenir l’ins-                                                    cette rage-là aussi…
     trument d’une main, de pratiquer le vibrato,      Une classe dans la cour de la ferme près
     de pratiquer des variations importantes           de l’étang. Moniteur : Freddy Mullenbach.                                    Hubert Klein


72   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                                                                                        Région 10

                                 Stage von Scheyern
V
      om 31.Juli bis zum 3.August          sagen, dass sie unsere Sprache spre-
      2008 hatte ich das Vergnügen,        chen, mit dem selben Vokabular, aber
      am traditionellen Stage von          mit ausländischem Akzent. Die letzte
SCHEYERN in Bayern teilzunehmen.           Kassette vom INSTITUT HUBERT HEIN-
Seit mehr als 20 Jahren treffen sich       RICH zeigt dies sehr schön, indem sie
hier die Es-Horn-Bläser (in Frankreich     beide Instrumente gleichzeitig bei der
"cor en Mi b" genannt) und seit nun-       Interpretation eines Stückes vorstellt.
mehr zwei Jahren haben sich die D-
Horn-Bläser (sonneurs de trompe) auf       Viele deutsche Trompe-Bläser kommen
Anregung des "FORUM FÜR JAGD-              vom Es-Horn und blasen häufig beides.
MUSIK" dieser musikalischen Verans-        Dank der Stages ist das bläserische           Deux classes réunies près de l’étang
taltung angeschlossen.                     Niveau in den letzten Jahren beträchtlich     pour la préparation du concours.
                                           gestiegen und hat sich in Richtung
Die großartige, herrliche architektoni-    Trompe-Stil entwickelt. Es hat sich           nen, so dass sich dort jeder schlau
sche Gestaltung dieses Klosters lädt       dadurch eine Kluft aufgetan zwischen          machen kann.
gleichermaßen zur Besinnung wie zum        den reiterlichen Bläsern in rotem Tenu und    Samstagabend gab es einen kleinen
Feiern ein. Neben einer beträchtlichen     den Bläsern aus der grünen Jagd. Letz-        Wettbewerb in solo, duo, trio und
Zahl von Zimmern und Sälen verfügt         tere sind sich einig in der Ablehnung der     Gruppe, jeweils Trompe und Es-Horn im
das Kloster über eine eigene Basilika,     V-Aufstellung, der einhändigen Hornhal-       Wechsel und man erlebte einen viel-
Brauerei, Restaurant, Wälder, Bauern-      tung, des Vibratos sowie der klaren Unter-    seitgen und unterhaltsamen Vergleich.
höfe und Teiche auf einer Fläche von       scheidung zwischen Forte und Radou.           Die drei Tage flogen nur so dahin und
mehr als 1000 Hektar.                      Anstatt von Gegnerschaft zu sprechen,         beim Abschiedsessen am Sonntagmit-
                                           habe ich vorgeschlagen, sollte man hie-       tag musste ich mir eingestehen, dass
JE NACH WETTERLAGE KANN MAN                rin vielmehr eine Bereicherung (?) sehen.     ich gerne noch weitergemacht hätte.
ENTWEDER IN EINEM DER RÄUME                Die allgemeine und versorgungsmäßige
ODER IM FREIEN BLASEN                                                                    Die musikalische Qualität der Trompe
                                           Organisation des Stage wurde von einer        und aller übrigen Jagdinstrumente zu
                                           sympathischen und effizienten Equipe          verbessern, damit sie in der Öffentlich-
                                           unter der Federführung von Annerose           keit eine noch höhere Wertschätzung
                                           GREISL geleistet. Die Trompe-Truppe           erfahren, dies wäre der beste Weg,
                                           umfasste nur etwa 15 Bläser und stand         die Jagd in all ihren Erscheinungsfor-
                                           unter der Leitung von Jean Marie Poide-       men zu verteidigen. Dass einige Puris-
                                           vin. Drei Moniteure, Fredy Müllenbach,        ten sich mehr Orthodoxie wünschen,
                                           Erwin Janke und ich standen Jean Marie        erscheint mir verständlich. Allerdings
                                           bei den Kursen zur Seite. Die Reaktionen      sollten wir nicht vergessen, dass wir nur
                                           und Kommentare der Stage-Teilnehmer           wenige sind und dass unsere Bedeu-
                                           lassen eine große Zufriedenheit vermu-        tung in der Öffentlichkeit viel zu gering
                                           ten. Die verschiedenen Kursstunden wur-       ist, um uns noch weiter aufzuspalten.
Les stagiaires réunis en salle autour du   den gleichzeitig abgehalten; während          Möge Saint Hubert, uns auch von die-
thème : Pourquoi et comment faut-il bien   der Mahlzeiten und Pausen erfreuten           sem Übel verschonen...
répéter ?                                  sich alle bester Stimmung.                                               Hubert Klein

Die Gegenüberstellung von Trompe           Freitag nachmittag versammelten sich
und Es-Horn war interessant und            alle Stagiaires zu einem "brain storming"
machte die große Ähnlichkeit in der        zum Thema"Zweck und Nutzen des
Handhabung der beiden Instrumente          Übens" Warum, Was,Wie soll ich
deutlich. Das Repertoire ist nahezu        üben? Die allgemeine Beschäftigung mit
identisch. Die Stilelemente tayaut und     diesem Thema hat Antworten geliefert,
hourvari werden beim Es- Horn nicht        die sich zwar von selbst verstehen, die
eingesetzt. Gemeinsamkeiten, wenn          aber noch verständlicher werden, wenn
auch mit unterschiedlicher Ausprägung,     man sie klar formuliert, zumal einige
finden sich in der Amplitude des Vibra-    Aspekte nicht allen Zuhörern geläufig zu
tos, des Roules und der rhythmischen       sein schienen. Die Zusammenfassung            Une classe derrière la brasserie du couvent
Strenge. Insgesamt möchte ich fast         der Ergebnisse wird im Internet erschei-      Moniteur : Hubert Klein.

                                                                                                Revue Officielle des Trompes de France - 2008   73
     Suisse
                                                                                11
                                            Daniel Sulliger
                                            Délégué Régional Suisse




                                     Championnat Suisse




                                                                           Les juges de gauche à droite : Nicolas Irzykowski, Claude
                                                                           Supplisson, Daniel Sulliger, Daniel Bonsigne, Raphaël Fer-
     Marco Chételaz et Alexandre Barbier, finalistes.                      rando et Marco Chételaz.




                                                             Matériel Audio
                                                        Instruments de musique
                                                              Sonorisation
                                                                                   Sylvain OUDOT
                                                                        11 Bd de la Rochelle 55000 Bar-le-Duc
                                                                               Tél. : 03.29.79.20.74
                                                              music-leader55@orange.fr - www.musicleader-bar-st-dizier.fr


74   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
Logos & Blasons
LA TROMPE : UN INSTRUMENT À VOIR !

Pour une fois, contentons-nous de la regarder, notre Trompe, sous un angle un peu
original : les logos la mettant en scène ont fleuri un peu partout en France.
Régions, associations, groupes rivalisent d’imagination.
Voici une première sélection ; ces « échos visuels » sont un peu comme une col-
lection de timbres, une occasion de voyager par la pensée dans notre domaine
de prédilection.

Merci de continuer à nous les faire parvenir.
                                                                                          Le Débûché de Paris




         Bien Aller Eurélien                        Les Echos du Médoc              A l’ombre des Abbayes Normandes




                ATSE                                Le Débûché d’Eltville              Rallye Trompes de Lorraine




 Rallye Trompes du Mont Ventoux                 Saint-Hubert Bourbon Vendôme           Trompes Normandie Maine




        Trompes d'Iparalde                 Trompes du Château de Dampierre                Les Trompes du Centre

                                                                                         Revue Officielle des Trompes de France - 2008   75
                          Écoles de Trompe
         Ecole de Guy Gasnier à Bourges
         Le Bonheur est au bout du Grand chemin

     L
         e bar PMU le Jockey, dans une rue              Il obtient son BSC à Chartres en 1962,        « C’est ma passion d’enseigner », nous confie-
         calme d’Asnières, un faubourg de               jugé par Jean Leriche et Jean Pietri.         t-il. « Si le Bon Dieu m’a créé, c’est pour ça ».
         Bourges. Au fond de l’arrière-cour,            Engagé dans la carrière des Postes, il est    En a-t-il formé, des sonneurs, depuis tout
     une salle de danse, « A la belle époque »          rapatrié en Métropole, et intègre le Ral-     ce temps !
     où, certains soirs de la semaine, c’est un         lye Bourbonnais des frères Pigeat, les        « Sans doute plus de 200, dont certains
     tout autre son que valse tango rock qui se         champions en vue de l’époque.                 sont arrivés en 1e catégorie… »
     fait entendre.                                     Trompe prometteuse, qui passe en 3e caté-     Et tout ça…bénévolement.
                                                        gorie à Vichy en 1965, puis en 2e caté-       « Nous ne prenons qu’une adhésion
     On penserait plutôt aux laisser-courre             gorie, il est remarqué par ces derniers qui   annuelle de 22€ (11€ pour les jeunes) »
     des forêts du Berry toutes proches.                le prennent dans leurs duo et trio.           nous confie le Président de l’association,
     C’est en effet là qu’a été créée en 1999           A Vichy, le duo Pigeat Gasnier se paie        Jean-Michel Millereux, qui a connu la
     l’Association « le Bien Aller du Grand             le luxe de battre les frères Jalenques        Trompe en amenant son fils.
     Chemin », du nom de la rue calme.                  (ils ne sont pas légion à pouvoir reven-      Depuis, l’Association s’est structurée,
     Ne nous y trompons pas cependant,                  diquer pareille performance).                 avec un Secrétaire, Michel Brault, et un
     cette date n’est pas un départ, mais bien          Avec la Basse Guy Bérenger, de Châ-           Trésorier, Emmanuel Bonheur, un chas-
     plutôt un aboutissement, celui de l’école          teauroux, ils remportent également le trio.   seur, qui avoue avoir eu du mal à fran-
     de Trompe qu’anime depuis…1978 un                                                                chir le premier pas, mais qui a ensuite
     certain Monsieur Guy Gasnier.                      NÉ POUR ENSEIGNER                             été bien vite conquis.
     Cet amoureux de la Trompe et de son
     enseignement, qui aura eu 80 ans quand             Muté à Bourges en 1964, il prend la           LES DEUX GUY
     ces lignes paraitront (le 2 Novembre, un           direction du Rallye Cor de Bourges, qui
     jour avant la Saint-Hubert) est une his-           deviendra plus tard les Echos du Berry.       Véronique Baudet, une petite veneur du
     toire à lui tout seul ; jugez en plutôt.           Et il commence à enseigner la Trompe.         Rallye Vouzeron, nous dit son affection

     SONNEUR DE HAUT NIVEAU

     Son père, Henri Gasnier, un sonneur sar-
     thois, participe à la guerre du Rif, au
     Maroc, en 1925-26 ; après avoir cessé
     d’en découdre avec Abd-El-Krim, il
     décide de rester sur place et s’installe à
     Casablanca.
     C’est là que naît en 1928 son fils Guy.
     Evidemment, la Trompe est dans la
     famille, et le « virus » est rapidement et
     irrémédiablement transmis au jeune
     homme, qui intègre la Saint-Hubert de
     Casablanca créée par son père (forma-
     tion qui, d’ailleurs, existe toujours).             Sur le parquet de la salle de danse.




                                                Ecoles de Trompe
                                                     La Fédération vous encourage et vous aide.

                                          Dans l’intérêt de la Trompe, adhérez et faites adhérer vos élèves



76   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                                                 s’occupe dans un coin des poussins, un         France, c’est le Bonsoir breton, et même le
                                                 cercle s’est formé à l’autre bout.             Chant final, avec le Professeur… en basse.
                                                 Stéphane Bègue, raconte sa mésaventure;        Et puis, au vin d’honneur offert ensuite à
                                                 pilote d’hélicoptère à l’Esam de Bourges,      l’occasion de la visite du représentant de
                                                 il a subi la veille une panne moteur à 400     la Fédération, combien sont ressenties la
                                                 mètres d’altitude, et s’en est tiré sans une   surprise, et aussi l’attente de ces son-
                                                 égratignure ; il fait la une des journaux      neurs de la France profonde, regroupés
                                                 locaux. Il est le 100e élève de l’école        autour de leur Professeur.
Guy Gasnier : né pour enseigner.                 depuis la création : champagne !               Dans le bar, que les propriétaires Patrick
                                                 Ensuite, l’ensemble de l’école se              et Mireille Douessin ont laissé ouvert
pour son cher professeur : « J’ai appris à       regroupe : on entend des beaux « coups         pour la circonstance, l’harmonica sort :
sonner avec lui et avec Guy Brousseau :          de Trompe » : Jérôme Holmgren, un              c’est un autre de ses talents.
ce sont mes deux Guy »                           veneur, 4e catégorie, qui sonne avec Fré-      Pendant qu’il joue, le regard malicieux
Peut-on rêver plus beau compliment ?             déric Thierry, Louis Prévost, un jeune qui     et plein de générosité parcourt les
Patrick Fraize, le facteur de Trompe bien        vient d’obtenir son BSC et qui devrait         visages de ses élèves, comme toujours,
connu, vient souvent, en voisin, de Saint Eloy   faire parler de lui.                           depuis 30 ans…
de Gy. Il fournit des instruments à l’école.     Guy Gasnier distille ses conseils, donne
Le soir de notre visite, dans la grande          l’exemple en envoyant de beaux sons.           Une école animée par un homme tout
salle parquetée, alors que Guy Gasnier           A la fin, comme dans toutes les écoles de      simplement… exceptionnel.




A Garnetot, au cœur du Pays d’Auge
Eric Ribot fabrique les bons “produits” normands

I
  ls ont les joues rouges et les yeux bril-      L’éternel recommencement…                      Très absorbé par sa vie profession-
  lants, les petits élèves de l’école du         « Une école est indispensable pour la vie      nelle et ses tâches de Délégué régio-
  Pays d’Auge. Il faut dire qu’avec leur         d’un groupe ; ça permet d’avoir de nou-        nal, Eric est maintenant aidé pour
Professeur Eric Ribot, ils n’ont pas le          veaux sonneurs sous la main. Ceci étant,       l’Ecole par Laurent Savary et André
temps de s’endormir.                             l’enseignement est un art ingrat ; il faut     son père.
                                                 adapter son langage en permanence en           Il y a peut-être un peu moins d’élèves
Dans le célèbre grenier, lieu de tant et         fonction de l’élève »                          depuis 2 ans, mais de sérieux petits
tant de répétitions du Pays d’Auge, et           Sûr que ça n’est pas à lui qu’on va don-       espoirs pointent le bout de leur nez.
d’au moins autant d’agapes, les petits           ner des leçons de pragmatisme.                 La récolte sera encore bonne…
espoirs normands se retrouvent une fois
tous les 15 jours, en alternance avec les
répétitions du groupe.
Créée en 1990, après le départ des
anciens de l’époque glorieuse, l’Ecole a
permis à Eric Ribot, dans un premier
temps seul professeur, de sortir de nou-
veaux éléments qui sont devenus de
bonnes Trompes, et la nouvelle ossature
du groupe : Les frères Savary, Laurent et
Stéphane, avec le papa André, les
frères Colas, Dominique Dutheil, Benoît
Sallé. Tous ne sont plus là : Le destin a
frappé durement cette nouvelle équipe.
Le groupe, alimenté par ce sang neuf, a
néanmoins fait sa réapparition dans les
concours : 2e en catégorie C à Sully sur
Loire en 2000.                                   Dans le célèbre grenier de Garnetot.


                                                                                                      Revue Officielle des Trompes de France - 2008   77
                                                     Ecole de Senlis
     La Trompe et sa musique en Sud Picardie

     A
             Senlis, les élèves s’entendent sou-                                                      (d’origine Ivoirienne), récemment à Hernies.
             vent rappeler les origines musi-                                                         Assez curieusement, alors que la région
             cales de la Trompe. Leur Profes-                                                         est couverte de forêts où la vénerie est
     seur, Philippe Convert, 81 ans, sait de                                                          très présente, il y a peu de veneurs dans
     quoi il parle, lui, le dernier membre his-                                                       l’effectif.
     torique de l’ancien grand Débuché de                                                             Les cours ont lieu 4 soirs par semaine sur
     Paris, celui des Lamouche, Nolleau, Ben-                                                         le terrain d’un stand de tir, près de Senlis.
     der, Chalmel.                                                                                    L’Ecole a naturellement débouché sur un
                                                                                                      renforcement du Groupe des Trompes
     « La Trompe était à l’origine un instrument                                                      de Senlis, à l’origine en tenues rouges,
     de musique, avant que le Marquis de                                                              qui s’est récemment équipé de tenues
     Dampierre ne l’associe à la Vénerie sous                                                         Louis XV bleu roi à parements rouges.
     Louis XV ».                                       Conseiller municipal de cette ville, venu      Parmi les diverses manifestations annuelles,
     Très éclectique, il passe aisément de la          sur le tard à la Trompe.                       parfois avec le renfort d’Olivier Quenar-
     Trompe à la trompette de cavalerie (Il est        Cette vocation tardive ne l’a pas empê-        del (originaire de Senlis) et de ses amis
     d’ailleurs à l’origine de la création du          ché de passer son BSC, puis sa 4e caté-        du Rallye Trompes de Paris, la Messe de
     groupe des Trompes de la Garde répu-              gorie, ce qui lui permet maintenant d’épau-    la Saint-Hubert de l’Equipage Pic Hardy
     blicaine)                                         ler Philippe Convert , avec l’aide de Pierre   Chantilly, de Philippe et Béatrice Verro.
     Se réunissant avec des amis sonneurs au           Lainé, aux cours de l’Ecole qui a fêté ses     Les élèves de l’Ecole peuvent bien s’en-
     Parc des Fontaines à Chantilly, la créa-          10 ans cette année.                            trainer ; ils sont bien entourés et ne man-
     tion de l’Ecole de Senlis est née de sa           Sur une trentaine d’inscrits, plusieurs BSC    queront pas d’occupations quand ils
     rencontre avec Henri Michaux, un ancien           ont déjà été obtenus, dont Charles Tassy       auront atteint le niveau requis.




                Les moniteurs dans l’ “areines”
     S
           oucieuse de valoriser et rendre plus        Avec comme support une documentation              - Mise en situation réelle avec des
           crédible les écoles de trompe, la           pédagogique naissante, qui demandera              élèves du stage de trompe (encadré
           F.I.T.F. a mis en place un programme        à s’étoffer et à s’organiser un peu plus,         par le moniteur officiel, bien sûr).
     de formation des moniteurs d’école de             ces trois jours de stage ont vu se succé-
     trompe de chasse, qui devrait déboucher           der un certains nombre d’ateliers théo-        Enfin au terme de ce stage, d’autre part
     sur un label « écoles certifiées F.I.T.F. »,      riques et pratiques :                          très sympathique, tout le monde est
     pour celles qui seront dotées de moni-                - Historique de la trompe et de la         reparti la tête pleine de pédagogie et de
     teurs ayant suivi ce cursus.                          F.I.T.F.                                   bonnes résolutions pour mettre en pra-
                                                           - Physiologie adaptée à la trompe          tique ces bons conseils, en se donnant
     C’est dans le cadre du stage de Ven-                  avec la très intéressante séance de        bien sûr rendez-vous pour la deuxième
     dôme (Areines 41), du 21 au 24 février                travail sur la respiration dispensée       session de cette formation.
     2008, que s’est déroulée la première                  par Benoist.
     session de cette formation.                           - Solfège élémentaire adapté à la                 Jean-Yves
     Dirigé de main de maître par Benoist                  trompe.                                             DESILES
     PIPON, ce stage qui accueillait ONZE                  - Principes de base de la pédagogie.            Ecole de la
     moniteurs de différentes régions, a per-              - Exécution d’un cours sur un thème             Ste BAUME
     mis à chacun de faire le point sur ses                imposé, avec utilisation de la fameuse                 (83)
     méthodes d’enseignement et, pour cer-                 fiche pédagogique.
     tains, de découvrir la « diabolique fiche             - Quelques exercices et conseils, trompe
     pédagogique ».                                        aux lèvres.


78   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
Messes & concerts
       Concerts de Nevers et Bourges
          Un inoubliable sommet de la décennie




Les groupes sur le parvis de la cathédrale de Bourges.




I
  l est des événements qui marquent          BOURGES                                      Didier Cellard. Dans l’esprit des interprètes
  leur époque, et s’impriment dans les                                                    et de tous les sonneurs présents dans l’assis-
  mémoires pour toujours, apparais-          Samedi 10 Mai, 20h30 : les travées de        tance, une grande ombre plane sur l’évé-
sant comme des repères, de loin en           l’immense Cathédrale Saint-Etienne de        nement : celle de Pierre Dornez, disparu en
loin, sur les rives du grand fleuve du       Bourges bruissent de la foule qui peu à      Janvier dernier.
temps qui nous entraîne : dans l’his-        peu a rempli la nef.                         Les Honneurs lui sont rendus ; l’émotion
toire de la Trompe, le Débuché de Paris      Les groupes, venus en car de leur base       est palpable, les regards se voilent, et
à la radio avec Marcel Hauriac dans les      de Poiseux, se préparent à entrer.           les pensées, survolant pour beaucoup
années 50, la Messe de Chalmel à Saint-      Les Echos du Berry, prolongation du Ral-     toute une vie de Trompe, faite de tant et
Augustin en 1966, les Vosges à l’Epau        lye Cor de Bourges, créé en 1910, sont       tant de souvenirs, s’élèvent dans les hau-
en 1971, leur concert de Reims en            en tête ; emmenés par Didier Chagnoux        teurs du grand vaisseau de pierre…
1990, les Mille Trompes de Romorantin        et Michel Ligonie, ils sont à l’origine,     Plus tard, bombes à terre, le Rallye Trompes
en 1998 sont de ces grands événements.       avec Jean-Michel Lacombe et le Bien-         d’Orléans, son groupe, emmené par
                                             Allé du Centre de cet événement qui fait     Antoine de La Rochefoucauld et Guyaume
Dans cette lignée, les Concerts de           de « leur » église, en cette belle soirée    Vollet, sonnera la Rallye Gouaslière.
Bourges et Nevers 2008 trouveront sûre-      de printemps, le centre du royaume de        Et les morceaux de bravoure se succè-
ment leur place.                             la Trompe de France.                         dent : Les Echos du Berry, renforcés par
Imaginons une finale des sociétés de         Pierre-Marc Malhet, queue de pie et          Didier Tanchoux et Marion Burat, livrent
catégorie A organisée sur deux jours,        gilet de vénerie, affiche sa décontraction   Les Echos des Alpes, la Grande fanfare,
avec une présentation ad hoc, dans           habituelle, contrastant avec les visages     et le Souvenir de Londres ; derrière, le
deux des plus belles cathédrales de          tendus des sonneurs : certes, il ne s’agit   petit Flavien Chagnoux, 2 ans de basse,
France, avec 4 morceaux différents pour      pas d’une finale de concours, mais tout      se débrouille crânement, rassuré par la
chacune chaque jour ; ce fut ça : énorme !   de même, le programme est chargé et          présence à ses côtés de son modèle
Mis à part l’absence de Bourbon-Ven-         l’heure est à la concentration.              Roland Duthoit.
dôme remplacé par les Echos du Berry,        Les grandes Trompes solos de la région       Les Trompes de Bonne, où Roland Bur-
le groupe organisateur, renforcé pour la     ouvrent le bal : Xavier Legendre, Philippe   gniard est de retour et pallie l’absence de
circonstance, tout y était.                  Mercier, Benoist Pipon, Frédéric Thierry,    Jacques Paccard, font découvrir des pas-

                                                                                                 Revue Officielle des Trompes de France - 2008   79
     sages de la nouvelle Messe écrite par           Sylvaine Bertrand, Chevauchées en            tranges, dans les prairies fleuries et sous
     Frédéric Comte ; dans la Capitaine et le        Sologne.                                     les frondaisons du parc, tout prêtait à la
     Souvenir de Bretagne, leur musicalité et        Un Chant Final à décrocher les ogives        décontraction et au farniente.
     leur gaitée éclatent.                           clôturera la soirée avec l’ensemble des      Certes, une fois les mines requinquées
     Le Rallye Atlantique, rasséréné par la          participants, avant que tout le monde ne     après une courte nuit suivie d’une grasse
     présence de son Chabosse et d’Arnaud            se retrouve autour d’un buffet convivial     matinée, il y eut de la détente, voire même
     Poisson, emmène l’assistance se prome-          et bien mérité.                              du temps de jeu.
     ner Sous les mélèzes, puis Dans les             Le retour en car à Poiseux en pleine nuit    Mais bien vite il fallut se rappeler que
     forêts du Poitou, faire la Fête au Château,     ne sera pas de tout repos pour les           c’était la mi-temps.
     puis l’invite à se recueillir avec Ayne         oreilles des chauffeurs, tant le défoule-    Et les privilégiés présents sur place de
     Atari (A mon Père).                             ment et le trop plein de tension nerveuse    courir d’une clairière où se déroulait une
     Le Bac -Bien Allé du Centre, où Guillaume       se traduiront en rires et chansons orches-   répétition du BAC, à une futaie où réson-
     et Sylvain Caucat alternativement emmè-         trés par quelques leaders dignes de nos      naient les derniers réglages du RTO, tan-
     nent le groupe puis l’encadrent, est            meilleurs chansonniers.                      dis qu’à l’ombre d’une façade s’élevaient
     remarquable dans la Chasse du Jeune                                                          les chansons de Bonne…
     Henri, suivi de Hommage à Sylgui et du          DES PRAIRIES DU PRINTEMPS                    En rêvant un peu, on se serait cru au
     Grand Rendez vous.                              ÀNEVERS                                      Paradis de la Trompe, s’attendant à voir
     Enfin, le Rallye Trompes d’Orléans donne                                                     surgir au détour d’une allée le grand Tyn-
     à entendre les grandes pièces de son            Quoi de plus beau que la Bourgogne au        dare, ou à surprendre sous une tonnelle
     répertoire : Souvenir de Centimaison,           printemps ? Dans le cadre enchanteur         Gaston Chalmel en grande conversation
     d’Yves Lafarge, Discours de Marie, de           de Poiseux, au cœur de la forêt des Ber-     avec Robert Lamouche.




     Le Rallye Trompes d’Orléans.                                           Le Bien-Aller du Centre.




     Le Rallye Atlantique.                                                  Les Trompes de Bonne.

80   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
Le Reveil sonné dans les couloirs de Poi-        Rencontre avec Pierre Berthier.               Entrée au son des cornemuses.
seux par un champion international.

Il est des moments comme ça où l’on              suivis de Soirée à Cour-Ballée.
voudrait que le temps s’arrête…                  C’était comme si les titres des morceaux
Las, le ronflement des moteurs de cars           eux-mêmes invitaient à la fête.
nous rappela qu’il fallait reprendre la          Le RTO donnait des pièces inédites,
route, cette fois-ci direction le Nivernais.     comme la Fontenelle et Souvenir de
Ceux qui escomptaient un 2 e concert             Cuffy, avant d’inviter à une promenade
réplique du premier, ne pensant pas qu’il        Sur les bords du Lys.
était possible de faire mieux, allaient en       Après Dans la forêt, la Graisivaudan et
être pour leurs frais.                           Printemps aux quatre vents par les Echos
Dans la Cathédrale Saint-Cyr de Nevers,          du Berry, les Trompes de Bonne se
illuminée des rayons du soleil transper-         démarquaient à nouveau, avec le Rallye
çant les vitraux, l’atmosphère se révéla         Trompes d’Ayze, une réussite de Denis         Pierre-Marc Malhet : la voix des concerts.
différente.                                      Raffaelli, Sur la route de Forges, entraî-
C’était le jour, et non plus la nuit, les son-   nant au possible, avec un départ au son       nète, et son gendre Loïc Desré, à la
neurs avaient évacué la tension du               des cloches de la cathédrale.                 position pleine d’élégance à gauche
1er concert, les lèvres étaient rodées,          Dans les Voix bressannes, le très délicat     du groupe.
Pierre-Marc de plus en plus en verve.            morceau d’Anthelme Devert, Yannick            Et tout ça avait été entrecoupé des
Tout concourait pour un moment plus fes-         Pareau devait faire appel à tout son métier   cornemuses du Berry, se mélangeant
tif, et ce fut le cas dès le début.              pour maîtriser une partition exigeante.       avec un quatuor du BAC, des chants
La procession d’entrée des groupes,              Quant à leur interprétation des Allo-         de Bonne avec leurs amis de Volvic,
chaleureuse au son des cornemuses, fit           broges, elle en laissa plus d’un admira-      pour un émouvant Vernine, nous
parcourir dans l’assistance un frisson           tif…                                          racontant les lacs et les volcans d’Au-
d’émotion ; combien de vieux sonneurs,           Etait-il possible de faire mieux ? Certains   vergne…
se rappelant leurs lustres d’antan, res-         s’essayaient déjà à un classement.            Quels moments, semblait se dire Pierre
sentirent un élan les poussant à se join-        Le Rallye Atlantique allait en rajouter       Berthier, la grande figure de Poiseux et
dre à eux, comme pour retrouver leur             une couche, avec les Joyeux échos,            de la Nièvre ; perdu au fond de la cathé-
passé ?                                          impressionnants de volume, Rendez-            drale, le grand champion des années
Dans les groupes, on remarquait quelques         vous à la Genvrie, de Nicolas Dromer,         1970 semblait rêver aux concerts pas-
nouvelles têtes : Benoist Pipon, au BAC,         et enfin Souvenir d’Arneton ; une sen-        sés, lui qui en organisa tant…
Nicolas Dromer au Rallye Atlantique.             sation d’énormité, accentuée par le           Eh bien oui, quels moments, et que de
Les premiers nommés faisaient éclater Au         jeu de basses, avec un Jean-Baptiste          gratitude à tous les organisateurs !
rendez-vous de Labouyère, plein de bril-         Serre, qui semble maintenant prêt à
lance, puis les Plaisirs de Saint-André,         exporter la basse sur une autre pla-                                             C. Longuet




                                    Dernière minute
                                 Les CD des concerts de Bourges et Nevers disponibles
                    30 € le pack de 2 CD / 50 € le double pack de 2 CD + Frais d’envoi : 2,50 €
                   Commandes à adresser à : j-m.lacombe@infonie.fr ou michel.ligonie@wanadoo.fr

                                                                                                     Revue Officielle des Trompes de France - 2008   81
                                      Concert de Chartres
        Le Débûché de Paris et Bourbon Vendôme
       autour du Rallye Saint-Hubert de Chartres,

     L
        a foule se pressait en cette belle soi-
        rée de Mai à Chartrexpo, pour son-
        ner et trinquer à la santé du Rallye
     Saint-Hubert de Chartres et de ses 80
     ans. Il faut dire que le Président Yves
     Jouachim, Michel Jouanne et leurs amis
     n’avaient pas fait les choses à moitié en
     conviant le Débuché de Paris et le Cercle
     Saint-Hubert Bourbon Vendôme à leurs
     agapes.

     Le passé et le présent des trois groupes
     se mêlaient étroitement en cette soirée :
     en effet, côté Débuché, les liens histo-         Le Rallye Saint-Hubert de Chartres 2008
     riques ont toujours existé avec le RSHC,
     au travers des figures de légende qu’ont         La coexistence dans un concert promet-           sa fanfare composée par Denis Raffaelli,
     été Gaston Chalmel, Paul Jouanne, Clo-           tait d’être superbe (comme aurait pu l’être      l’homme des montagnes, et sonnée sur le
     vis Morin et autre Jean Bender…                  la confrontation dans un concours ; il ne        champ par Antoine Baudrier et Guillaume
     Côté Vendôme, Claude Perrot, originaire          s’agissait pas de ça). Elle le fut.              Bizieux. Venant après les concerts mémo-
     de cette ville, Champion de France en            Du Prélude aux Echos des Montagnes,              rables de Bourges et Nevers, Chartres
     1965, a été Directeur et Trompe de tête du       du Souvenir de Londres au Château de             confirmait que 2008 était un cru excep-
     Débuché de Paris dans les années 1970.           Passin, du grand Tyndare – un véritable          tionnel en la matière.
     C’est d’ailleurs un regret que lors de cette     régal pour le Public – pour finir par le         Comme se plaisait à le souligner le Vice-
     soirée, parfaite à tous égards, il n’ait pas     Souvenir de Normandie avec lequel                Président de la FITF, Maurice Sergent, au
     été appelé et présenté, lui qui était sage-      Vendôme a gagné à La Chabotterie, la             moment de remettre la Médaille d’or de
     ment assis parmi les spectateurs : il était le   première partie fut bien belle.                  la Fédération au Rallye Saint-Hubert de
     vivant trait d’union de la soirée.               La seconde allait l’être encore plus.            Chartres, en la personne de Michel
     La Présence conjointe du Débuché et de           Après une Hertogenwald pleine de cha-            Jouanne, il fallait « ces deux sociétés de
     Vendôme était à d’autres égards sym-             leur par Chartres, le Débuché faisait            grande réputation pour rehausser l’éclat
     bolique: le premier, au nom légendaire,          éclater les bulles à la suite de son Sou-        de la fête donnée en faveur du Rallye
     grand groupe de concert doté d’un                venir de Rouen avec Vins de Champagne,           Saint-Hubert de Chartres, exemplaire
     incomparable duo de radoucis et de               encore de Tyndare. Maurice Sergent,              dans sa longévité et dans l’art de bien
     deux grandes basses, le second, parmi            qui en a pourtant entendu d’autres, ne           sonner, et modèle d’ouverture et de
     les meilleurs groupes de concours actuels,       pouvait s’empêcher de lever les bras (à          générosité ».
     avec son armada de jeunes talents au             défaut d’un verre) d’admiration !                Au moment de clore les festivités, et avant
     potentiel énorme.                                Après le Souvenir de Chanteloup, la              le banquet (en vue duquel Denis Legrand
                                                      belle fanfare composée par Gaston                parvenait de plus en plus difficilement à
                                                      Chalmel en hommage à Claude Perrot,              contenir ses troupes), Françoise Vallet, de
                                                      le Débuché envoûtait le Public avec le           son nom de jeune fille Jouanne, députée,
                                                      morceau de rêve que constitue « A l’om-          rappelait son enfance « bercée par la
                                                      bre du vieux chêne ».                            Trompe ». La médaille était remise en pré-
                                                      Vendôme clôturait le bal avec le majes-          sence de Jean-Paul Jouanne, Délégué
                                                      tueux Tilleghem, d’Hubert Heinrich, et la        régional. Au sein de la grande famille de
                                                      Fanfare des bois ; entre les deux, le            la Trompe, cette famille-là était, pour la
                                                      Débuché avait donné « Fête champêtre »,          circonstance, réunie.
     La médaille d’or de la FITF remise à             du grand sonneur belge Franz Vannerom.           Une soirée exceptionnelle au cœur de
     Michel Jouanne et au Rallye St Hubert            Entre les deux parties avait été remise à Pas-   la Beauce.
     de Chartres par Maurice Sergent.                 cal Bouclet, Trompe de tête de Vendôme,                                          C Longuet

82   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
          Le Rallye Trompes des Vosges
                 à Ambillou :
                                       Une nouvelle époque

Q
          uand on est amoureux de la            venus, tant la présence souriante d’Hu-       d’un Gaston Chalmel autrefois avec le
          Trompe, particulièrement de la        bert Heinrich, de Christian Conte, de         Débuché de Paris, visitait tous les pupi-
          Trompe de groupe, et qu’on            Bernard Ziegler et des autres les entou-      tres du groupe.
passe à portée d’un concert du Rallye           rait d’un cocon rassurant.                    Dans l’assistance, Bernard Heinrich était
Trompes des Vosges, le détour s’impose.         Le plus « orphelin » de la soirée était       là, élogieux sur son successeur en
Les revoir, les entendre, pour ceux qui les     sans doute Laurent Heinrich, seul à           radouci, Hubert Delachaux : quand des
ont connus à leurs débuts – presqu’une          devoir assumer le pupitre de basse où il      grands se succèdent, les sentiments mes-
vie – est toujours un moment privilégié.        a si longtemps vécu à l’ombre de son          quins ne sont point de mise : la classe !
                                                célèbre père…                                 Sous les lagerstroemias, François Lemer-
                                                                                              cier faisait assaut de citations roman-
                                                Et pourtant, la magie a de nouveau            tiques, tandis que sur une estrade voi-
                                                opéré ; le collectif à la précision légen-    sine, le chœur belge des Disciples de
                                                daire a alterné les morceaux d’une sim-       Grety, servi par un présentateur alerte,
                                                plicité inhabituelle (Clocher de Dam-         offrait aux spectateurs des alternatives
                                                pierre, Fête chez nous) avec d’autres         - et aux sonneurs des temps de repos -
                                                pleins de finesse et d’émotion (les Joyeux    pleins de charme.
                                                sonneurs, le Freischutz) ou d’autres encore   Une bien belle soirée en Touraine que
                                                sonnés à l’ancienne (Graisivaudan).           ce Festival Trompes et lumières, ou la
                                                Les trios toujours éblouissants d’Hubert      fraîcheur de Septembre a permis d’ap-
                                                succédaient aux appels solos du tout          précier d’autant plus la qualité et la cha-
François Lemercier sous les lagerstroe-         nouveau Champion de France et inter-          leur de la réception donnée ensuite par
mias : une présentation romantique.             national Bertrand Bourgeois et du pari-       M. Bruno Cheuvreux.
                                                sien Grégory Léveillé-Nizerolle.
                                                Christian Conte, un peu à la manière                                                         CL
A Ambillou, petit village à l’ouest de
Tours, M. Bruno Cheuvreux, du Rallye
Touraine, a la bonne idée de les faire
venir depuis plusieurs années.
Sur la place du village constellée de
petites lumières faisant comme un écho
lumineux aux étoiles du ciel de Touraine,
la célèbre formation donnait son concert
en ce samedi soir 13 Septembre.
Seuls les initiés, à vrai dire nombreux dans
l’assistance, savaient que ce concert n’était
pas tout à fait comme les autres.
En effet, la célèbre formation amorçait
ce soir-là le premier grand virage de son
histoire.
Les figures tutélaires de Maurice Hein-
rich, de Bernard Heinrich, de Philippe
Carabin n’étaient plus là…
A leur place, Bertrand Bourgeois (un
belge en remplace un autre), Grégory
Léveillé Nizerolle, Hubert Delachaux.
A peine pouvait-on discerner un peu de
tension sur le visage de ces nouveaux           Sous les étoiles du ciel de Touraine.

                                                                                                    Revue Officielle des Trompes de France - 2008   83
                           Vitry-aux-Loges (Loiret)
                                              Les Echos des Provinces

     C
             ’est dans l’église Saint-Médard qu’a
             eu lieu le 4e concert organisé
             par la Société des Amis de la
     Forêt d’Orléans (SAFO) représentée ce
     soir- là par le Docteur André Rousseau,
     bouton du Rallie Combreux.

     Benoît Garnier a tenu à débuter ce
     concert par la La Rochefoucauld. en
     hommage à Alexandre de La Rochefou-
     cauld, Duc d’Estissac dont les obsèques
     avaient été célébrées cette même semaine.

     LES CONCERTS DANS LES EGLISES

     Les trois concerts précédents organisés
     par la SAFO dans les églises de Bois-
     commun, Nibelle et Châteauneuf sur Loire
                                                      Dans la belle l’église de Vitry-aux-Loges.
     avaient été assurés par le Rallye Trompes
     d’Orléans.
                                                      Son Président, l’Orléanais Benoît Garnier,       Et avec l’aimable participation de :
     « LES ECHOS DES PROVINCES »                      illustre sonneur international, né sous le       Sylvain Coutant et d’Emmanuel Billereau
                                                      signe de la précocité et d’une reconnais-        les sonneurs des Echos des Provinces
     Cette formation a été créée en 1991, à           sance quasi immédiate de ses dons de son-        appartiennent aussi à d’autres forma-
     l’occasion d’un concert à Gimont dans le         neur et Olivier Airaud véritable clef de voûte   tions :
     Gers. Son siège est aujourd’hui basé en          pour « les Echos des Provinces », constituent    - Des Trompes de l’Ecole de Chambord
     Vendée. Le groupe est constitué de 17 son-       aujourd’hui les deux piliers dus groupe          - Du Rallye Trompes de Rambouillet
     neurs. Chacun y révèle son réel talent pour      désormais aux prises avec la célébrité.          - Du Rallye des Deux Etangs,
     offrir, aux amateurs les plus exigeants, un                                                       - Du Bien Allé du Centre,
     registre très varié. Grâce aussi à leurs com-    Les sonneurs des « Echos des Provinces »         - Des trompes de l’Office national des forêts,
     plémentarités, leur savoir-faire et leur expé-   viennent des quatre coins de la France.          - et de formations de la région d’Orléans.
     rience tous ensemble, animés d’une grande        Ils sont vêtus de la tenue du groupe
     passion « Les Echos des provinces » font la      auquel ils appartiennent.                        Nous avons particulièrement apprécié les
     preuve de leur maîtrise, au plus haut                                                             commentaires et la musique gaie et variée
     niveau, d’une technique exemplaire.              PUPITRES                                         de ce concert chants trompes dans le fief
     Si la passion de la musique a réuni « Les                                                         familial et professionnel de Benoît GAR-
     Echos des Provinces » c’est aussi l’amitié       Partie 1re Forte                                 NIER ; il faut quand même préciser qu’on
     et la joie de vivre qui renforcent le ciment     Benoist Pipon, Benoît Garnier,                   a remarqué une seule fausse note d’Olivier
     qui les lie. La cohésion et la rigueur sont      Pierre Charpentier, Jérôme Amelot,               AIRAUD qui n’avait pas apporté assez de
     nécessaires à une bonne interprétation,          Olivier Airaud                                   CD, le public a été séduit et les hôtesses
     qui, sans exclure la fantaisie donne toute                                                        chargées de la vente ont été contraintes de
     originalité à l’ensemble. Des accents            Partie 2nde Forte                                prendre les noms des demandeurs pour
     chauds des chants traditionnels basques          Olivier Pagès, Pierre Amelot                     leur envoyer des CD par la poste…
     aux mélodies rythmées des fanfares alsa-                                                          Alors, bravo aux Echos des Provinces
     ciennes, des ambiances boisées, en pas-          Partie 1ère et 2nde Radouci                      qui ont charmé leurs auditeurs dans cette
     sant par les notes pleines de gaieté des         Michel Voisin, Grégory Pichard                   église se prêtant parfaitement à la sono-
     fêtes gasconnes, les Trompes illustrent          Christophe Voisin                                rité des concerts de trompes.
     par leur musique, une des richesses essen-       Partie Basse
     tielles de notre pays : sa diversité.            Patrice Conte, Sylvain Caucat                                             Michel Jalenques


84   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
             Messe du Débûché de Paris
              Sonnez, belles Trompes d’Eustache !

T
     el est le titre que les fidèles pou-       Derrière les grilles du chœur, Bernard     Rulmont, donnait à entendre le Souvenir
     vaient lire, en ce dimanche gris de        Heinrich, Christian Conte, appréciaient    de Rouen et les Noces du Chasseur,
     Novembre, dans le bulletin d’Au-           en connaisseurs. A la sortie, le Débuché   pour la plus grande joie du public
tomne de Saint-Eustache, pour la tradi-         emmené par Dimitry Donders et Vincent      d’amateurs.
tionnelle Messe de Saint-Hubert.

Il faut dire qu’entre le Débuché de Paris
et la mythique Cathédrale parisienne,
dans le quartier des Halles, l’histoire
remonte à des décennies.
Dans les années 1960, c’est là que la
Messe de Gaston Chalmel fut donnée
pour une des premières fois.
D’ailleurs les héritiers de la célèbre for-
mation, présidée par Philippe Barbier, et
dirigée par Sylvain Oudot, avaient choisi
plusieurs morceaux de leur légendaire
ancien Directeur musical, ajoutés à des
passages de Dimitry Donders, pour com-
poser leur Messe du jour, écoutée reli-
gieusement par des milliers de fidèles.
La majesté du lieu, la qualité des inter-
prétations, tout concourait à un moment
exceptionnel, apprécié par beaucoup
de sonneurs dans l’assistance.




                           A LA CALECHE DES DAMES
                   FABRICATION DE VETEMENTS SUR MESURE
                                                          VENERIE
                                                HOMMES - FEMMES
                     TOUS LES ACCESSOIRES POUR LA CHASSE
                                                      Mme MOREVE Roselyne
                                              6 place Maurice Régnier 86220 Ingrandes
                                                      Tel/Fax: 05 49 02 83 05
                                                  alacalechedesdames@wanadoo.fr


                                                                                                 Revue Officielle des Trompes de France - 2008   85
     In memoriam
                                                     Pierre Dornez
                       Une Vie Consacrée à “La Trompe”

     D
             ifficile de refuser de rendre un         d’entendre les réponses de son parte-        pages veulent sonner le Chant Final…
             dernier hommage surtout à un             naire emplumé. C’est ainsi que le merle      Avait-il un dada musical ? Oui, la
             ami comme Pierre ! Mais lais-            moqueur devint merle veneur…                 cadence ! C’était effectivement mani-
     sant aux autres témoins le soin de tres-         Peintres préférés ? Rubens, Rembrandt.       feste en groupe comme en trio. Dans le
     ser les couronnes de louanges tant méri-         Musiciens favoris ?
     tées, il m’a semblé préférable d’essayer         Classique : Beethoven, Mozart, Haendel,
     de dépeindre l’homme au-delà du son-             Telemann.
     neur et de rappeler aussi certains sou-          Jazz : New-Orléans
     venirs que Pierre se plaisait lui-même           Trompe : les anciens compositeurs comme
     à évoquer. La personne connaissant le            Cantin, Obry, Rochard, Viney... les plus
     mieux Pierre pour s’être mariée avec             récents comme Franz Vannerom, Yves
     lui le 22 juin 1963 à Tourcoing au son           Lafarge, Sylvaine Bertrand et Hubert
     des Trompes du Rallye Trompes des                Heinrich (en particulier le Chant Final et
     Flandres, c’est bien Brigitte, son épouse.       Aurore à Limbourg, sans oublier La
     Brigitte a accepté de jouer le jeu des           Gouaslière, les Souvenirs de Londres ou
     réponses au « Questionnaire de Marcel            encore La Rallye Tilleghem etc.). Pierre
     Proust » réaménagé pour la circons-              aimait à dire que les fantaisies subis-
     tance.                                           saient l’épreuve du temps qui privilégiait
                                                      celles retenues dans le répertoire du        Pierre Dornez enfant, en Belgique, avec
     QUESTIONNAIRE DE PROUST                          plus grand nombre de groupes. Dès qu’il      Robert Lamouche. Au second plan,
     Principal trait de caractère de Pierre ?         y a un trio correct, beaucoup d’équi-        Valère Dornez Père.
     Travailleur, tant sur le plan professionnel
     que sur celui de la trompe.
     Exemple : Pierre prépara le Champion-
     nat International de 1980 à Versailles en
     s’astreignant à sonner six fois de suite la
     fanfare imposée La Valère Dornez Père.
     Son défaut majeur ? D’avoir été un trop
     grand fumeur. Il faut préciser que Pierre
     fumait jusqu’à 60 cigarillos par jour :
     heureusement, il fut obligé de s‘arrêter
     juste avant sa première opération car-
     diaque et devint un apôtre de l’absti-
     nence tabagique.
     Quelle aurait pu être sa devise ? « Y arri-
     ver coûte que coûte ».
     Sa couleur préférée ? Le Bleu. Pas éton-
     nant cette réponse si l’on en juge sim-
     plement par les couleurs de tenues qu’il
     a portées : bleu marine (Rallye Trompes
     des Flandres), bleu de roi (Rallye Tille-
     ghem, Rallye Gouaslière et Bien Aller
     d’Eawy), et enfin bleu marine (Rallye
     Trompes d’Orléans).
     Oiseau préféré ? Le merle. A Montbi-
     zot, un merle venait souvent se percher                                                       Le Rallye Tilleghem. De gauche à droite :
     sur un des arbres de son jardin et Pierre                                                     Francis Buysse, Koen Broeckaert, Dr Arthur
     lui sifflait des appels pour le seul plaisir     Début d’une carrière prodigieuse.            X…, Michel de Vallois.


86   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
     Bulletin Vènerie N° 21, Diégo de Bodard        4 la Vènerie. Pierre était chatouilleux sur    dres. En trio, il avait un faible pour la
     fait le compte rendu du Concours 1960          le principe du respect mutuel que se doi-      Roland Matter, la Vanendière,etc.
     au Parc Montsouris et note ceci « Le Trio      vent les pratiquants de ces deux arts typi-    Le plus beau Concours de Sociétés ?
     Dornez a été le meilleur car il valait les     quement français.                              Le Concours de Nancy en 1980 qui fut
     autres en technique et, en plus, il a été le   Personnage historique favori ? Charles         d’une rare intensité , le Rallye Trompes
     plus vènerie. Le jeune Dornez (donc            de Gaulle.                                     des Vosges et le Rallye Gouaslière ayant
     Pierre, qui emmenait le trio) sait donner      Occupation manuelle préférée ? Le tra-         choisi sans concertation préalable de
     à son trio un « branle de galop » qu’on        vail du bois. Pierre avait installé chez lui   sonner au choix les Allobroges. Aucune
     n’entend pas chez les autres ». Quel           un atelier et il excellait dans le tournage    honte pour la Gouaslière de terminer
     beau compliment de la part d’un veneur         du bois.                                       second derrière les Vosges bien au
     qui fut aussi une grande trompe à son          Facteurs de trompe préférés ? En prio-         contraire. L’autre grand moment émou-
     époque ! Quand il écoutait de la musique       rité Périnet... jusqu’à une certaine époque,   vant et inoubliable fut celui où chaque
     classique, Pierre recherchait instinctive-     Picard Père et Milliens. Pour son anni-        sonneur de la Gouaslière remit son épin-
     ment « La » cadence et parfois aux répé-       versaire 2007, Brigitte lui avait offert       gle à un ami des Vosges.
     titions, il lui arrivait souvent de taper du   une Milliens à guirlande et ce fut ainsi       Son plus beau titre en individuel ?
     pied… mais en cadence .                        sa dernière trompe.                            Son sixième Championnat International
     Qualité préférée chez la femme ? La            Quel aurait pu être son plus grand             à Compiègne en 1983, d’autant que le
     discrétion. Pierre, et c’était un jeu, n’ad-   malheur ? Ne plus pouvoir sonner. La           premier remontait à Chantilly en 1968,
     mettait pas que Brigitte mette son grain       veille de son décès, Amélie Pichon était       l’année ou son frère Valère devenait
     de sel à propos de la FITF ou de la            venue s’entraîner avec lui et Pierre avait     Champion de France
     trompe en général. Combien de fois ne          sonné une dizaine de ces fanfares d’ani-       Ses péchés mignons ? Les huîtres, tous
     l’ai-je pas entendu lancer à Brigitte « Mais   maux et de circonstances qu’il affection-      les fromages non trafiqués, évidemment
     tais-toi donc, la trompe c’est moi ! ».        nait particulièrement comme exercices.         les frites comme accompagnement, les
     Qualité préférée chez l’homme ? La fran-       Fleurs préférées ? Les fleurs des champs,      choux à la crème, les religieuses…
     chise. Cette franchise caractérisait Pierre    les pâquerettes, les roses, le lilas.          Le plat qu’il aimait cuisiner ? Une entre-
     qui n’hésitait pas, quand il le jugeait        Prénoms favoris ? Brigitte, Solange.           côte à la bordelaise, mais en de trop
     nécessaire, à prendre parti pour tel ami       Ce qu’il détestait par-dessus tout ? La        rares occasions
     ou telle cause. Il fallait que cela sorte.     vantardise et le mensonge. Il n’appré-         Ses vins préférés ? Un petit faible pour
     Occupations préférées ? En 1 la Trompe,        ciait pas du tout les canulars de mauvais      les Bourgognes blancs et rouges, le Mus-
     en 2 la Trompe, en 3 la Trompe puis en         goût. A un concours fédéral, un inconnu        cadet, l’Alsace, le Bordeaux. Donc un
                                                    se vantait d’avoir bien connu toute la         certain éclectisme.
                                                    famille Dornez, Pierre s’approche, écoute      Sports favoris ? La Natation, le Concours
                                                    le hâbleur et l’autre continuait. Pierre       hippique, la Formule1. Pierre était par
                                                    s’éloigne sans intervenir et un de ses         ailleurs un consommateur nocturne de TV.
                                                    amis (un vrai) indique alors à l’inconnu       Expressions favorites ? Pierre effective-
                                                    que l’homme qui venait de partir était…        ment en avait quelques unes qu’il sortait
                                                    C’est ainsi que ce vantard évita de recroi-    surtout pour manifester son mécontentement.
                                                    ser Pierre pendant le reste du concours.       « C’est pas beau ! », « C’est pas bon ! »,
                                                    Sonneur préféré ? Pierre Lamothe. Pierre       « Tas d’c..s », « Vous sonnez comme la
                                                    le considérait comme la plus belle trompe      fanfare de Sougé-le-Ganelon », « Ah celui-
                                                    toutes époques confondues car il avait         là, il sonne comme une machine à
                                                    naturellement : l’élégance, la sûreté, l’ex-   laver ! ».
                                                    pression. Ceux qui ont eu la chance            Cette anecdote mérite d’être rapportée.
                                                    d’entendre cet enregistrement réalisé au       Pierre Juge du BSC à l’Isle sur la Sorgues,
                                                    Val des Choues en 1965 ont pu goûter           délivre à notre ami Tanneguy de Robien
                                                    cette brillante alternance entre le maître     cette synthèse tranchante « Arrête de
                                                    et l’élève. Un très grand moment de            chasser et va apprendre à sonner, ton
                                                    trompe !                                       vibrato c’est de la M… ! ». Pas rancu-
                                                    Ses fanfares préférées ? Les fanfares à        nier, et après avoir obtenu son brevet,
                                                    trois phrases de Dampierre, la Nadia,          T. de Robien va trouver Pierre qui s’ex-
                                                    la Frédebise, la Reine des Landes, la          cuse et pour se faire pardonner lance
                                                    Voguë, les Chasseurs de Gourin etc. Par-       « Je ne me souviens plus mais tu as suivi
                                                    fois il arrivait à Pierre de changer au tout   mes conseils ». En fait, c’était un encou-
                                                    dernier moment la fanfare au choix : Ver-      ragement à travailler encore et encore.
Hermann Van Den Bergh, Benoît d’Ydewalle,           sailles 1985, il prépare avec acharne-         Ses rapports avec Michel Dasnoy ?
Broeckaert, René Verhaegen, Pierre Dornez,          ment la Reine des Landes mais sonne            Une grande amitié les liait même s’ils
                                                    finalement la Rallye Trompes des Flan-         étaient très souvent en train de se cha-


                                                                                                         Revue Officielle des Trompes de France - 2008   87
     La Rallye Gouaslière, à Annet en 1977.                                                              Saint Hubert de Kermaingant en 1982
                                                                                                         avec Hubert de Falandres.
     mailler comme des gamins pour finale-            Trompes des Flandres avec son père et
     ment tomber à peu près d’accord.                 sous la houlette d’un personnage fort sym-         Tilleghem. Un homme d’une gentillesse
     C’était comique d’entendre Pierre imiter         pathique Jacques Blanchard se mettent              extrême, un véritable apôtre de la
     l’accent de son ami « Ça est pas mau-            véritablement à la trompe de chasse.               trompe René Verhaegen était l’âme de
     vais, ça est très mauvais ! ».                   Quelques années plus tard, la trompe de            ce Rallye Tilleghem. Il était désintéressé
     Ses liens honorifiques avec la Vènerie ?         Pierre s’affirme et Pierre devient naturelle-      à un tel point qu’après un concours de
     Les nombreux pieds d’honneur accrochés           ment la trompe de tête du groupe.                  trompes dont le bilan s’avérait déficitaire
     au mur à Montbizot sont autant de témoi-         Quelques souvenirs épars : au Concours             René Verhaegen vendit des biens per-
     gnages de sympathie de la part de nom-           Fédéral de Compiègne en 1958 le                    sonnels pour combler le trou.
     breux équipages. Par ailleurs, Pierre était      Rallye Trompes des Flandres sonne la               Evidemment Pierre et Valère emmènent
     Bouton d’Honneur de l’Equipage du Rous-          messe de Saint Hubert. En 1960 le                  le groupe, les participations aux concours
     sart (Basse Volerie en Belgique), Maître         Rallye Trompes des Flandres remporte le            se multiplient et Pierre devient Champion
     d’Equipage Paul Vanende dont la fanfare          Concours de Sociétés devant la Saint               de France à Fontainebleau en 1966. En
     La Vanendière avait été écrite par Pierre.       Hubert de Strasbourg : un 33 Tours sera            1968 à Chantilly Valère devient à son
     Il était aussi Bouton d’Honneur de l’Equi-       enregistré à cette occasion.                       tour Champion de France et Pierre
     page Kermaingant (Ecouves) et enfin              Pour sa part, le Rallye Trompes des Flan-          Champion International pour la première
     Epingle de l’Equipage du Saut du Cerf            dres enregistra :                                  fois. Pierre récidive en 1969 sous la
     (Sillé le Guillaume).                            - un 45 Tours dans lequel les trompes de           tunique Tilleghem à Bagnoles de l’Orne
                                                      Pierre et de son frère Valère sont mises           alors que son vieil ami Michel Dasnoy
     PARCOURS ANECDOTIQUE                             en évidence ;                                      devient Champion de France.
     L’Apprentissage.                                 - un 33 Tours intitulé « Fanfares, Fantaisies et   Pierre était un rien casse-cou car il rem-
     Le Rallye Trompes des Flandres.                  Messe de Saint Hubert », avec entre autres,        porta aussi un autre premier prix à un
     Dans la maison de la rue Beaumarchais            « Les Allobroges, Souvenir de Rouen, Echos         concours de balançoire dans le jardin
     à Tourcoing, Pierre baignait dans une            des Alpes, Souvenir de Bretagne... »               de René Verhaegen à qui sauterait le
     ambiance musicale avec sa mère pia-              Les débuts sont effectivement prometteurs          plus loin. Il n’y eut pas de podium car
     niste et son père trompettiste. Pierre fit ses   mais des problèmes internes surgissent             Pierre se cassa le pied, ce qui lui valut
     premières gammes à la trompe à 8 ans.            comme trop souvent dans les groupes.               trois mois de plâtre et surtout l’impossibi-
     Si son père Valère avait plutôt une trompe       Valère père arrêta la trompe et les deux           lité de conduire. Cela lui évita de se ser-
     sautillante, Pierre avait dès le départ le       fils rejoignirent alors le Rallye Tilleghem à      vir pendant ce laps de temps de celle
     sens de la trompe vènerie. D’où vint le          Bruges.                                            qu’il appelait « sa savonnette »… sa
     déclic pour cet instrument ? Un Concours                                                            petite Opel Kadett Bleu Ciel. Dans les
     International à Lille en 1947. A l’occa-         La Trompe sans Frontières.                         caves médiévales du Château de Tille-
     sion d’une sortie du Débuché de Paris à          Le Rallye Tilleghem.                               ghem, Pierre avait une manie, celle de
     Lille, Pierre sonne : cela lui permet aussi      Ce fut effectivement l’occasion de                 sonner en solo toujours à côté d’une
     de rencontrer un autre grand champion            côtoyer un autre milieu social, les                fenêtre car il recherchait la meilleure
     Robert Lamouche. Pierre entre au Rallye          répétitions avaient lieu au Château de             résonance possible.


88   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
L’ossature du Rallye Tilleghem était consti-    plus tard dans Splendeurs et Charmes           nence parfois même en roulant des
tuée par des fratries : trois van Outryve       par le RTV) et surtout cet « Hommage à         yeux, en montrant du doigt pour les
d’Ydewalle (Jacky, Emmanuel, Benoît),           Beethoven », création du facétieux Doc-        attaques, en accompagnant du geste
deux Dornez (Pierre et Valère) et deux          teur Arthur Broeckaert ;                       pour le radoux, une sorte de chef d’or-
Broeckaert ( Koen et… son père Arthur).         - « Présence de la Trompe de Chasse »,         chestre mais sans baguette.
Pierre avait pris en amitié le père de          contenant une Messe de Saint Hubert,           De 1969 à 1973 Pierre continua, bien
Koen le Docteur Arthur Broeckaert et par        les fanfares personnelles en particulier       que sonnant toujours à Tilleghem, à venir
gentillesse l’avait incorporé à la fin du       des membres du Tilleghem … et le Cou-          à Fellering où l’unique hôtel du pays était
Rallye Tilleghem. Benoît d’Ydewalle lui         cou de Vavadre.                                devenu quasiment sa résidence secon-
servait de chauffeur pour les sorties. Le                                                      daire pour le week-end. Ainsi mûrit pro-
surnom du Docteur était « Vavadre ».            ASSISTANCE À GROUPE EN DEVENIR                 gressivement l’idée d’un second disque
Vavadre faisait une petite seconde mais         Le Rallye Trompes des Vosges                   33 Tours réalisé en 1973 « Hommage
peu importe : pour lui faire plaisir Pierre     Avant d’aller à leur premier stage à Saint-    aux Piqueux » auquel participa cette fois
avait accepté de faire un duo avec lui ,        Hubert, la fratrie Heinrich n’avait connais-   Pierre à qui avaient été confiés certains
le duo termina dernier mais quelle impor-       sance de Pierre Dornez que grâce à             passages en solo, en mi-trompe ou en
tance.                                          l’écoute attentive voire disséquée des         trio. Heureusement, il existe en CD.
Un autre grand souvenir concernant Vava-        disques du Rallye Trompes des Flandres         A réécouter sans limite «Les Souvenirs de
dre : Messe de Saint Hubert à Bruges. A         et du Rallye Tilleghem. L’homme leur était     Rouen, Rendez-Vous à Watermael-Bois-
la sortie de la messe, Vavadre s’ap-            totalement inconnu. A la moulinette Pierre     fort, Les Noces du Chasseur… ».
proche de Pierre en faisant des grimaces        avait déjà remarqué que ces clients-là
et lui demande « Est-ce que j’ai bien           avaient autre chose : en l’occurrence, il      LA RUÉE VERS L’OUEST
sonné ? ». Pierre, compatissant, lui            s’agissait de Maurice, Bernard et Jean-        Le Déménagement
répond que sa prestation avait été cor-         Paul. Les « Fellering » en question eurent     Un pur normand de souche, Dominique
recte. A ce moment-là, Vavadre ouvre la         le privilège d’accompagner les moni-           Boudier se rend en 1969 pour un stage
bouche et en sort quelques morceaux de          teurs qui allaient sonner le soir dans la      à Lille et contacte Pierre pour aller sonner
feuilles mortes ramassées avant d’entrer        forêt voisine. Pierre avait vite compris       aux répétitions du Tilleghem. Un soir (ou
à l’église... afin de caler ses dentiers        que ces jeunes vosgiens auraient de            peut-être plusieurs), sous le fallacieux pré-
inférieur et supérieur qu’il avait l’habitude   grandes capacités pour sonner en               texte d’aller faire quelques courses pen-
de coincer avec de petites éponges ad           groupe. La sympathie étant réciproque,         dant que Brigitte préparait les frites,
hoc oubliées ce matin-là. Evidemment,           Pierre saisissait toutes les occasions pour    Pierre emmène avec lui Dominique. Le
l’éclat de rire fut général et on en parle      se rendre à Fellering pour encourager          problème, c’est que dans ce pays Ch’ti
encore. Le comble, c’est que Koen , son         les futurs virtuoses.                          il y a des carrefours et qu’à l’époque à
fils, chirurgien-dentiste de son état aurait    Mais Pierre s’est rapidement heurté à un       chaque carrefour il y avait pratiquement
sans doute dû prévoir des éponges de            problème grave au plan technique car           un bistro à chaque angle de rue. Dès
secours pour son vénérable père.                la fratrie plus le beau-frère Roland           lors, il était évidemment impossible d’al-
Pierre et Valère admiraient beaucoup la         Gewiss, plus Roland Matter s’était habi-       ler prendre une chope dans l’un et pas
basse de Marius Massiquet. Pierre excel-        tuée à sonner avec un diapason qui était       dans l’autre d’autant que la bière de
lait dans l’art d’emmener un trio : cet         à peu près un quart de ton en dessous          fabrication locale était excellente. Tou-
allant permit à Benoît d’Ydevalle et            de l’orthodoxie trompistique. Résultat,        jours est-il qu’à l’occasion de ces courses
Valère de devenir Champions de Basse,           par rapport à eux, Pierre avait l’impres-      avec dérivation, Pierre est captivé par
comme d’ailleurs Adrien Depraeter du            sion de sonner faux. Evidemment Pierre         les histoires de chasse de l’Equipage
temps du Rallye Trompes des Flandres.           s’est évertué à leur expliquer la nuance       Kermaingant en Forêt d’Ecouves que lui
Le Rallye Tilleghem tint le haut du pavé        pour les remettre sur la bonne voie.
pendant une dizaine d’années ; Cham-            Aussi, malgré l’envie qui le tenaillait,
pion Sociétés à Laval en 1967 devant le         Pierre n’a pas enregistré avec les Vosges
Bien Aller Sarthois et à Gien en 1968           leur premier disque en 1969 « Splen-
devant Les Trompes de Gien et Vice              deurs et Charmes ». Pierre avait des exi-
Champion à l’Abbaye de l’Epau en                gences musicales mais savait expliquer
1972 derrière le Rallye Trompes des             et il avait détecté chez ses jeunes amis
Vosges qui provoqua un véritable coup           de futurs grands talents. Donc pour ce
de tonnerre pour sa première apparition         premier galop sur le vinyle, Pierre n’a
en concours.                                    pas voulu influencer la conception du
Des souvenirs incontournables pour les          groupe, ne s’est pas servi de sa trompe
nostalgiques de cette époque :                  mais faisait chanter et rechanter. Pendant
- « Des Ardennes aux Flandres » 33T per-        tout l’enregistrement, Pierre est resté
mettant d’entendre l’interprétation inno-       devant les deux trompes de tête (Hubert
vante du Bouquet des Dames (reprise             et Jean-Paul) battait la mesure en perma-      Un sourire célèbre.


                                                                                                      Revue Officielle des Trompes de France - 2008   89
     raconte Dominique : il vient sonner sa          même ne sonnant pas lui-même : le               tomber son embouchure dans l’herbe
     première Saint Hubert Kermaingant en            choix s’est porté sans hésitation sur           sous ses pieds) mais terminée à douze.
     1969. Dès lors, cela déclencha quelques         Hubert de Falandre qui devint quelques          Il faut ajouter que l’année suivante, le
     envies des remises en question. Pierre          années plus tard unique Maître d’Equi-          curé nous ayant particulièrement dédai-
     revient régulièrement en Ecouves et y           page de Kermaingant. Maintenant qu’il           gnés sans intervention possible au cours
     prend goût. Alors inévitablement, ça            y a prescription, on peut avouer qu’en          de « sa » messe, nous avons dû quitter la
     gamberge : Quitter le Nord ? Pour aller         général au moment de la proclamation            cérémonie religieuse pour aller déguster
     où ?                                            des palmarès, Hubert de Falandre se             quelques tripes et jouer aux cartes en
     L’Est avec ses Vosges mais sans vènerie         plaçait derrière le speaker pour connaî-        attendant la fin de l’office ;
     ou bien l‘Ouest avec vènerie mais sans          tre avant les autres la place de sa             - Les Saint Hubert du Rallye Gouaslière
     les Vosges ? Finalement, Le Mans fut le         Gouaslière. Un petit signe discret et le        traditionnellement organisées à la Pente-
     point de chute !                                message passait… discrètement du côté           côte où l’on accueillait jusqu’à 200 per-
     En effet, Michel Durand, sonneur au             concurrents sans pour autant amoindrir          sonnes. Michel Poidevin organisait tou-
     Bien Aller Sarthois, bouton du Rallye           le stress lié à la confirmation du résultat.    jours le buffet de main de maître. Tant à
     Thiouzé, tenait sous la menace de sa            L’argent n’était pas une obsession pour         la Gouaslière qu’à la Corbinière, cela
     roulette de chirurgien-dentiste Jacques         le Rallye Gouaslière : un minimum de            sonnait pratiquement sans interruption
     Foussier, patron d’un important négoce          sorties pour alimenter la caisse et bien        pendant au moins douze heures d’affi-
     de bois sarthois qui (comme par hasard)         souvent le restaurant de la route du retour     lée.
     cherchait un Directeur commercial. Par          entamait plus que moins la recette du           - La plus belle de ces Saint Hubert au
     le biais du téléphone arabe, Michel             jour.                                           Château de Cheviers chez Hubert de
     transmet l’information à Pierre qui             Des souvenirs certes :                          Falandre où il y avait un tel éventail de
     quelques jours plus tard débarque au            - Des défis estudiantins après deux sor-        Champions de France qu’on aurait pu
     Mans, est embauché et décide son                ties au Château d’Artigny (au sud de            organiser au pied levé un Championnat
     déménagement au Mans où il arrive fin           Tours) où certains d’entre nous n’hésitè-       International. Encore un problème avec
     1973. Une affaire rondement menée !             rent pas à arroser la ligne jaune de            un curé
                                                     l’Avenue Grammont à Tours au risque             (ce n’était pas le même) qui reprochait
     QUE DU BONHEUR !                                d’être poursuivis pour… attentat à la           à l’assistance qu’il fallait répondre en
     Le Rallye Gouaslière                            pudeur. Aucun accident de voirie à              chantant de manière plus dynamique
     L’esprit trompe au bon sens du terme y          déplorer bien que certains automobi-            sinon il arrêtait purement et simplement.
     régnait mais l’esprit de compétition lui        listes aient été surpris de constater la sor-   Hubert de Falandre longeait alors les
     avait été insufflé par Pierre dès son arri-     tie du nid de certains oiseaux ;                murs du château en priant Dieu que l’of-
     vée. Ainsi, pour construire le groupe,          - Des Sons et Lumières au Château               ficiant n’en arrive pas à cette extrémité.
     pour acquérir les réflexes et les enchaî-       d’Azay-le-Rideau avec le Rallye Teillay         Alors la Gouaslière a orchestré les réponses
     nements, répétitions pendant une année          du Docteur Marc Jacquet ;                       pendant le reste de la messe ;
     sur les Souvenirs de Rouen. « Bernard,          - Des sorties mémorables à Saint Philbert       - Une Saint Hubert à La Gouaslière où
     on reprend sur ton appel de basse ! », et       (61) avec une messe commencée à trois           vers 15 heures, le curé officiant le matin
     Bernard au souffle sans faille et aux           (Pierre, Yannick et Vincent qui avait laissé    s’était béatement endormi avec son
     lèvres d’acier reprenait une nouvelle fois
     le fameux appel.
     D’accord, on se faisait parfois engueuler
     mais c’était pour le bon motif et au bout
     du compte quel résultat :
     - 8 participations en Concours Sociétés
     - 4 Titres de Champion
     - 3 Titres de Vice-Champion
     - Un 33 T «Harloup»
     Pendant le même temps, Pierre continue
     à concourir en Championnat Internatio-
     nal, emportant le titre suprême à Vichy
     (1974), à Vichy encore (1979), à Ver-
     sailles (1980) et enfin à Compiègne
     (1983).
     Les deux personnages clés de la Gouas-
     lière : Pierre Dornez et l’immense Ber-
     nard Poidevin en basse. Pierre devint évi-
     demment le directeur mais il fallait un
     président, un grand président aimant de
     préférence la trompe pour la trompe et          Pierre et son fils Vincent à Chartres en 1993.

90   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
gobelet dans la sangria. Pour la com-         le Rallye Deux Etangs depuis 1988.             toi, hein ? Toi qui n’a pas connu Lola
munion peut-être avait-il plus forcé sur      Enfin, Pierre avait participé à des stages     Rastaquouère ». Ces paroles de Serge
une des deux espèces ?                        et à des concerts en Allemagne.                Gainsbourg me reviennent à l’esprit
- Le samedi les laisser-courre de l’Equi-     Ainsi trois CD furent enregistrés, le pre-     chaque fois que de jeunes sonneurs
page Kermaingant étaient évidemment           mier en 1990 le deuxième en 1994 sur           pleins d’avenir m’expliquent leurs théo-
privilégiés sauf bien entendu par les         lequel apparaissent des compositions           ries fumeuses sur la manière infaillible
membres boutons ou maître dans d’au-          innovantes de Sylvaine Bertrand comme          pour reconnaître si un ton est bouché de
tres équipages locaux.                        « IIe Epître aux Corinthiens, La Corton        la main droite ou de la main gauche ou
Pierre s’était beaucoup investi dans la       Charlemagne, Tango Tino Della Rocca            bien sur l’influence de la perceuse élec-
FITF et était fier de son Rallye Gouas-       et le Pavillon d’Or dédié à Pierre Dornez ».   trique sur le fa naturel dans la trompe
lière. Symboliquement Brigitte a tenu à       Le troisième CD fut enregistré en 2000         moderne ou encore tout autre sujet aussi
ce qu’il parte avec la cravate FITF et        avec d’autres créations de Sylvaine Ber-       passionnant (ne souriez pas, car vous
l’épingle de la Gouaslière.                   trand et une « Berceuse pour Hélène »          aussi, vous en avez forcément croisé un).
                                              de Sylvain Oudot de nature à endormir          « Comment oses-tu me parler de trompe
L’INTÉRIM                                     tous les enfants du monde.                     toi, hein ? Toi qui n’as pas connu Pierre
Le Débuché de Paris                                                                          Dornez ». Nous avons sonné ensemble
En 1988, à la demande de Laurent              LE RETOUR AUX SOURCES NORDIQUES                5 ou 6 ans au Bien Allé d’Eawy à partir
Moulin, Pierre est venu pendant quelque       Le Rallye Arc en Ciel                          de l’an 2000. Dans le groupe nous
temps sonner au Débuché de Paris. Les         Les sirènes du Nord aidant, était né en        étions ravis de cette nouvelle recrue mais
deux amis emmenaient le groupe. Parti-        Belgique un groupe à dominante belge           c’était aussi l’incompréhension. Pourquoi
cipation à des concerts : Folembray           sous la houlette de Jean-Paul Heinrich, le     et comment un tel champion qui n’a plus
avec le Rallye Trompes des Vosges et          Rallye Arc en Ciel ainsi dénommé en rai-       rien à prouver se retrouvait là et s’inté-
Moulin Sous Tout Vent, Saint Eustache,        son de la multiplicité des couleurs de         ressait à nous. Que recherchait-il en
Versailles , Rotterdam où un certain Dimi-    tunique des exécutants.                        venant tous les mois aux Grandes Ventes,
try Donders rencontra le Débuché de           Le Rallye Arc en Ciel gagna le Concours        chez cette bande de Vikings, Charen-
Paris. Cette collaboration ne fut pas éter-   Sociétés en 1989 à Chambord et en              tais, Franciliens, Auvergnats et autres où
nelle car Pierre souhaitait revenir sur les   1995 à Saint Lô. Pierre Dornez ne par-         la sècheresse est redoutée s’il ne pleut
terrains des concours de sociétés et la       ticipa qu’à la victoire du Rallye Arc en       pas pendant trois jours de suite… ?
majorité des sonneurs du Débuché ne           Ciel en 1992 à Pompadour.                      Pierre l’a ensuite confessé : le BAE,
voulait pas prendre cette direction.          Pierre montait toutes les trois semaines       c’était sa récré, pas de prise de tête, pas
Pendant cette période, Pierre vint suivre     environ à Bruxelles (1.100 kilomètres          de stress. Au début, nous avons bien
quelques chasses en forêt de Villers-Cot-     AR). Evidemment, il connaissait tous les       essayé un ou deux concours mais nous
terêts, parfois avec Vincent. Laurent Mou-    sonneurs composant le groupe et il             n’avions pas l’esprit compétiteur.
lin l’y attendait de pied ferme.              sonna ainsi avec celui dont la trompe se       Les répétitions du genre… studieuses se
                                              rapprochait le plus de la sienne Dimitry       déroulaient les samedi et dimanche.
LE RASSEMBLEMENT RÉGIONAL                     Donders qui intégrera ensuite le Débu-         Samedi après-midi, Pierre et Brigitte arri-
Les Trompes du Dauphin                        ché de Paris, Maxime Dupuy, Antoine            vaient : Y ont-ils pensé ? Les ont-ils appor-
Sous l’impulsion d’Eric Ribot, d’Emma-        de La Rochefoucauld, Sylvaine Bertrand,        tées ? Quoi ? Les partitions ? Les embou-
nuel Pinot , d’Hubert Coispel et de Pierre    Jacky Briolet qu’il retrouvera au Rallye       chures ? Mais non : les rillettes !!! Ouf !
Dornez, les Trompes du Dauphin se sont        Trompes d’Orléans par la suite ainsi évi-      Elles étaient bien là et les choses vrai-
constituées en fin d’année 1993 avec          demment que les meilleurs sonneurs             ment sérieuses seraient pour plus tard.
une ossature Echos du Pays d’Auge et          belges du moment.                              Passons au travail par pupitre : les chants
Echos du Bas Maine. Au niveau trompe,         Il y a un résultat tangible de ces bons        avec Pierre : « Va chercher tes notes,
le groupe avait préparé le concours de        moments. Pierre participa au CD avec           rebondi, va les chercher allez, allez !
Chantilly en 1994 mais un obstacle            le Rallye Deux Etangs et au CD Hom-            Allez vas-y… », et ceci pendant deux
réglementaire les empêcha de concourir        mage au Débuché des Flandres avec              heures. En fin d’après-midi, tout le
au dernier moment, entraînant par là          quelques amis de l’Arc en Ciel.                monde se mélangeait et il fallait remettre
même une déception bien compréhensi-          Un dernier concert à Sillé le Guillaume        l’ouvrage. Pierre imperturbable, d’une
ble. A Saint Lô en 1995, les Trompes du       dans la Sarthe en 2001. Puis le groupe         patience d’ange, qui explique, montre et
Dauphin terminèrent deuxièmes derrière        disparut. Dommage.                             démontre encore et encore jusqu’à l’ob-
le Rallye Arc en Ciel.                                                                       tention d’une infime amélioration de la
                                              LA RÉCRÉATION                                  part du cas le plus désespéré d’entre
POUR LE PLAISIR                               Le Bien Aller d’Eawy                           nous. Etre champion, ce n’est pas uni-
Rallye Bavière-Bourgogne                      Roland Duthoit a eu la gentillesse de          quement devant un paillasson, c’est aussi
Au départ l’amitié entre le Rallye Trompes    m’éclairer sur cette période peu connue        et surtout dans ces moments-là.
de Bavière et la famille Bertrand servit à    mais très sympathique. Laissons-lui la         Bien évidemment lorsque nous sonnions
ce rapprochement. Par ailleurs le Rallye      plume !                                        en groupe, même avec la meilleure
Trompes de Bavière s’était jumelé avec        « Comment oses-tu me parler d’amour            volonté du monde, le résultat n’était pas

                                                                                                    Revue Officielle des Trompes de France - 2008   91
     toujours à la hauteur de ses attentes.          accrocher une belle troisième place der-      L’HÉRITAGE DE PIERRE DORNEZ
     Combien de fois, avons-nous eu droit à          rière les Trompes de Bonne et le Rallye       Pierre laissera le souvenir d’un champion
     un «C’est pas beau !», sorti du cœur,           Atlantique emmené par Jacky Boutin et         hors norme, au palmarès incomparable.
     avec la mine dépitée et une grimace de          Vincent Dornez.                               Pour le réécouter, il faut se repasser les
     dégoût. Là, résignés devant notre échec,        Puis le RTO a voulu privilégier le travail    45T et les 33T évoqués supra sans
     nous comprenions qu’il n’y avait qu’une         de groupe sans se rajouter pour autant le     compter ceux enregistrés pour le compte
     chose à faire…passer à l’apéro !                stress lié à la préparation des concours      de la FITF.
     Au BAE, il y avait l’arbre de Noël pour         fédéraux. La préférence était donnée plu-     Pierre n’a pas écrit de fantaisies, seule-
     les enfants du groupe. Un d’entre nous          tôt aux concerts et à la préparation d’un     ment une quinzaine de fanfares : la
     se déguisait et c’est ainsi que Pierre          CD avec un mélange du RTO version             Koen Broeckaert, la Jean-Louis Castets,
     s’est retrouvé barbu et chevelu. Pour           1985 et version 2005. Pour faire suite        la Michel Dasnoy, la Valère Dornez fils,
     mettre notre Père Noël d’attaque avant          au concert du Rallye Arc en Ciel en           la Pierre Godard, la Jef Hendrickx, la
     son parcours en traîneau, nous lui              2001, Pierre avait voulu organiser un         Emmanuel d’Ydevalle, la Jean-François
     avions servi un grand verre de lait             concert dans cette même église de Sillé       Lescop de Moÿ, la Jacques Porzier, Sou-
     (Pierre avait horreur du lait !). Par sim-      avec le Rallye Trompes d’Orléans en           venirs de Fellering, la Michel de Vallois
     ple vengeance mesquine, nous voulions           2005. Il avait eu la satisfaction de voir     (non homoguée), la Herman Van Den
     l’entendre dire « C’est pas bon ! » de          Guillaume Vollet devenir Champion de          Bergh, la Paul Vanende et enfin la René
     la même façon qu’il nous disait « C’est         France et International en 2007. Il n’a       Verhaeghen. Et puis, il y a Vincent qui a
     pas beau ! ». Mais son désarroi, sa             pas eu le loisir de voir Jérémy Loiseau       hérité, entre autres, de ses qualités de
     panique, voire sa peur d’affronter une          devenir Champion de Basse à La Roche          meneur de groupe et qui a déjà à son
     telle épreuve nous ont fait reculer juste       Posay. Il s’était mentalement préparé         actif huit titres de Champion Sociétés.
     avant que son vocabulaire n’entache à           pour les deux concerts de Nevers et
     jamais l’image que les petits enfants           Bourges en 2008 qu’il envisageait comme       ET MAINTENANT
     doivent garder du Père Noël. Nous               une compétition où il fallait tenir son       Et maintenant, il est là-haut en compa-
     avons remplacé le lait par quelques             rang car il avait gardé son esprit de         gnie d’un certain nombre d’adeptes de
     centilitres de breuvage venu d’Ecosse et        compétiteur.                                  notre bel instrument. Au paradis des son-
     là, miracle. Incident évité, ouf de sou-                                                      neurs, il a dû jeter les bases de plusieurs
     lagement et sourires retrouvés… sauf            LES DERNIÈRES CHASSES                         groupes de trompes rien que pour son-
     pour le garçonnet qui a reçu une dînette        Le Quatuor des Papys Sonneurs                 ner encore et encore.
     et pour la fillette toute surprise d’avoir      Après sa dernière intervention chirurgi-      Il doit y rencontrer évidemment Saint
     eu un camion de pompiers ! ».                   cale, Pierre avait accepté de revenir à       Hubert pour qui tant de messes ont déjà
     Le Retour à l’Excellence. Le Rallye Trompes     la chasse. Alors avec Hervé Guittard et       été écrites mais que se passera-t-il si
     d’Orléans.                                      Michel Poidevin, nous n’avons pas eu          Saint Eustache, faisant preuve de jalou-
     Le Rallye Arc en Ciel se termine mais           de mal à le convaincre de se joindre à        sie, lui demande de se mettre à l’écriture
     Pierre, malgré de graves problèmes de           nous quand nos calendriers de retraités       pour en avoir une au moins à son nom ?
     santé, voulait continuer à sonner. Alors il     nous permettaient d’aller ensemble en         Dieu seul le sait !
     s’est rapproché d’Antoine de La Roche-          Ecouves, Perseigne ou Sillé. Il y avait le
     foucauld qui, après de longues années           rituel du café avec croissants avant
     de mise en sommeil, voulait relancer le         d’écouter le rapport, puis on sonnait
     Rallye Trompes d’Orléans. Pierre n’ad-          quelques fanfares pour le départ pour
     mettait pas la maladie et il voulait encore     la chasse. Regroupement dans un seul
     prouver, transmettre son expérience, don-       véhicule pour être ensemble pour devi-
     ner des conseils et il voulait motiver le       ser, blaguer, raconter des histoires,
     groupe pour concourir à nouveau. Une            évoquer des souvenirs de trompe bien
     autre devise qu’il aurait pu adopter :          entendu, chanter, inventer des surnoms
     « On apprend, on maintient, on transmet ».      sur telle ou telle personne. Pierre prenait
     Pierre aimait tellement discuter trompe,        l’accent ch’ti, l’accent bruxellois ou
     savait analyser et faire des suggestions        nous débitait des tirades en flamand
     pour l’interprétation de tel ou tel morceau.    auxquelles nous ne comprenions rien           Aux 80 ans du Pays d’Auge en com-
     Il aurait pu, il aurait sans doute dû s’ar-     mais ce n’était pas un problème.              pagnie de son épouse Brigitte : sa der-
     rêter mais il faut respecter son choix de       Témoin de notre plaisir à nous retrouver      nière apparition dans le monde de la
     vouloir continuer sa route                      toutes les semaines, cette photo où nous      trompe...
     Pierre se sentait bien au milieu de ce          sommes avec des bonnets de Père
     groupe, aimait aller tous les mois aux          Noël fin décembre 2007, Pierre Séné-
     répétitions près d’Orléans, de Lyon ou          chal ayant remplacé Hervé Guittard            Adieu, Pierre !
     du Jura, ceci malgré les kilomètres.            pour l’occasion. Depuis qu’il est parti
     En 2004 le groupe s’est présenté au             nous sonnons en trio mais il nous
     Concours Sociétés de Sully pour y               manque.                                                                Yannick Hélary

92   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                               Un grand sonneur
                           vient de tirer sa révérence...
Q
          u'il me soit permis dans ces          Présent dans tous les stages, il s'est          favoritisme et la dérive grandissante du
          quelques lignes d'exprimer mes        dépensé sans compter pour que chaque            professionnalisme dans l'apprentissage de
          sentiments sur mon “AMI” Pierre       élève trouve, sous son enseignement, les        la trompe; ce qui va inévitablement à l'en-
DORNEZ. J'ignore l'interprétation qui           bases techniques essentielles pour pro-         contre de la solidarité et de l'amitié, indis-
sera faite de mon opinion à son égard,          gresser. Sonneur aux qualités instrumen-        pensables dans la pratique de notre art.
mais elle ne peut que servir à élever           tales exceptionnelles, son palmarès en          Pierre aimait tous les sonneurs, "petits ou
l'homme, flatter le musicien, admirer           fait foi : Six fois champion international !    grands", pour lui, nous faisions partie
l'interprète, tous les adjectifs qui caracté-   Cela démontre sa valeur et ce qu'il a           d'une seule et même famille.
risent ce personnage hors du commun.            représenté dans le milieu ésotérique,           Ces dernières années il avait trouvé un
                                                mais combien attachant de la trompe.            second souffle auprès de ses amis du
Sonneur depuis plus de cinquante ans, il        Son dévouement au service des autres            RALLYE TROMPES D'ORLEANS ; il aimait
a su donner à notre instrument la place         et son altruisme devraient servir d'exem-       à se retrouver avec ses deux fidèles com-
qui lui revient parmi ses semblables tout       ple aux générations montantes.                  pères BERNARD et MAURICE pour évo-
en privilégiant son authenticité. Il a          Sa disponibilité NON LUCRATIVE a cou-           quer le passé et refaire le monde.
contribué à son évolution tant qualitative      vert une grande partie de son temps             Qu'il nous prépare une place près des
que quantitative.                               libre; il ne peut y avoir d'engagement          siens, son père, son frère, MICHEL, BER-
Il fut directeur du RALLYE TROMPES DES          plus marquant et plus méritoire.                NARD, JEAN-MARIE et de tous ceux et
FLANDRES, du RALLYE TILLEGHEM, du               Dans ces conditions on ne peut qu'ad-           celles qui nous ont quittés.
RALLYE GOUASLIERE ainsi que de nom-             mirer l'immense talent du sonneur et            Nous adressons à BRIGITTE son épouse,
breux groupes tels que le RALLYE ARC            saluer les qualités humaines de l'homme.        dont la complicité et le soutien étaient
EN CIEL et le RALLYE TROMPES DES                Nous sommes nombreux maintenant à               sans faille dans tout ce qu'il a entrepris,
VOSGES auxquels il a apporté son                nous sentir orphelins, à la suite de la         à son fils VINCENT dont il était si fier et
concours et ses conseils éclairés.              perte de PIERRE.                                à toute sa famille le témoignage de notre
Sous sa baguette, les trois premiers            Nous ne devons pas oublier les combats          très sincère affection.
Rallyes cités ci-dessus ont obtenu le titre     qu'il a menés pour la défense de nos
tant convoité de Champion International.        valeurs, sa révolte contre l'injustice, le                                                  M.H.



TÉMOIGNAGE DE BENOÎT GARNIER                    plémentarité. Sans eux, je ne serais pas        Fontainebleau. La remise de la trompe
C’était un de mes pères de la trompe et         devenu ce que je suis. Pierre est une           Périnet, conjointement avec le Maire de
les mots manquent pour exprimer ce              pièce maîtresse de mon puzzle de son-           Fontainebleau, le Comte Pierre d’Ar-
genre de sentiment.                             neur qui désormais me manquera.                 boussier et moi-même, fut pour Pierre un
Dès mes débuts dans la trompe à 8/9             En dehors de cette facette trompistique,        moment de grande émotion qu’il tradui-
ans, baigné dans les stages de                  Pierre était aussi un homme volontaire,         sit en sonnant brillamment « Le Moulin
Cognac, dans l’émulation de l’école du          déterminé, convivial et chaleureux que          de Saint Laurent » et la «La Rochefou-
Musée International de la Chasse de             j’ai pu mieux connaître durant un rapide        cauld ». Je n’énumèrerai pas sa carrière
Gien sous la baguette de M. Henri de            stage professionnel au Mans. J’ai bien          de sonneur, gagnant pour la 6e fois le
Linarès puis dans les concours avec             sûr une grande pensée pour son épouse           Championnat international à Com-
Jean-Luc Vannier et notre regretté Charles      Brigitte et son fils Vincent.                   piègne en 1983…Chacun peut com-
Franchina, j’avais en ligne de mire deux                                                        prendre qu’entre-temps, il reçut une
idoles : Pierre Dornez et Xavier Legendre.      TÉMOIGNAGE DE                                   grande quantité de prix. Fondateur et
Pierre Dornez pour sa perfection tech-          GÉRARD DE LA ROCHEFOUCAULD                      Directeur du « Rallye Gouaslière », sa
nique, son élocution sans faille, sa pré-       En 1962, je faisais la connaissance de          rigueur et son exigence aboutissent à
cision et Xavier Legendre pour sa spon-         Monsieur Valère Dornez, père de Pierre          des résultats prestigieux.
tanéité, son style au charme boisé, ses         et Valère. Monsieur Valère Dornez était         Grand pédagogue, il a participé à
fêlures et sa patine de veneur fougueux.        juge dans les Concours Fédéraux. Il             énormément de stages : je me souviens
Pour certains, cette différence de style        nous arriva de nous retrouver au même           particulièrement du tout premier stage
semblait opposer ces deux grands noms           jury. C’est alors que je rencontrai ses fils,   de Saint-Hubert en Ardennes où René
de la trompe, l’un « musical » et l’autre       tous deux concurrents.                          Verhaegen, directeur du stage, Michel
« vènerie ».Pour ma part et de façon            Ayant franchi les étapes avec talent,           Dasnoy et Pierre Dornez me firent une
inconsciente, il fallait tirer parti de ces     Pierre remporta le Championnat de               très forte impression par la nature de leur
deux écoles et surtout jouer sur la com-        France en 1966 au Grand Parquet de              enseignement. Pierre devint Administra-

                                                                                                       Revue Officielle des Trompes de France - 2008   93
     teur de la Fédération et Responsable              Pierre a su porter la trompe à son paroxysme         hors du commun.
     alternativement de plusieurs commis-              tant en individuel qu’en groupe notam-               La conjoncture a fait que nous avons été
     sions.Très vite s’est établie entre nous          ment avec le Rallye Gouaslière (La Gouas-            amenés à nous « affronter » sur les terrains
     une véritable complicité avec beaucoup            lière étant une ancienne ferme ayant servi           de concours, animés bien sûr d’un esprit
     de considération réciproque. Il a ainsi           de chenil au Rallye Thiouzé, prédécesseur            de « rivalité » inhérent à toute compétition.
     incarné l’esprit d’amitié qui a si bien contri-   de notre équipage).                                  Et la chance nous a souri quelquefois…
     bué au développement de la Fédération.            Même si la vie n’est que passagère et si             Evidemment, dans l’univers de la trompe,
                                                       Pierre nous a sonné beaucoup trop tôt                monde somme toute assez réduit et en
     TÉMOIGNAGE DE                                     « Le Grand Départ », son talent restera.             quête de références, l’accession aux titres
     JEAN-FRANÇOIS LESCOP DE MUŸ                       Il a su faire partager sa passion et for-            expose d’une certaine façon les récipien-
     Maître d’Equipage du Saut du Cerf                 mer de nombreux jeunes, comme son fils               daires plus que quiconque et ouvre en
     Pierre Dornez nous a quittés en laissant          Vincent, qui perpétueront son art. Il a              outre la porte aux querelles de chapelle.
     un grand vide autour de lui. Pierre était         ainsi su transmettre le fouet à ses élèves.          A l’époque où chacun engrangeait dans
     un homme du Nord. Il n’avait pratique-            Bravo Pierre et un grand merci !                     des magnétophones sommaires les bribes
     ment aucune raison de sonner de la                Quant à nous ses amis locaux, nous ne                de fanfares de ses « idoles » préférées,
     trompe pas plus que de suivre des lais-           l’oublierons jamais et de temps à autre              une rumeur a alors circulé selon laquelle il
     ser-courre. La vie, sa vie en ont décidé          nous irons sonner à la grille d’Antoigné             fallait « choisir son camp » ! Pour certains,
     autrement. Très musicien, il a découvert          où nous avions pris l’habitude de nous               on ne pouvait sonner que « comme » Dor-
     la trompe et s’est passionné pour cet ins-        retrouver avec lui. Après quoi, nous pas-            nez ou « comme » Legendre. Quelle
     trument. Pour des raisons profession-             sions un moment merveilleux et chaleu-               façon réductrice de percevoir la trompe !
     nelles il vint s’installer en Sarthe, pays        reux chez Brigitte si accueillante et qui,           N’y aurait-il donc qu’une seule manière
     très riche en équipages, et cela lui per-         je l’espère, viendra souvent nous voir à             de sonner ? En quoi tout participant à un
     mit de continuer à découvrir la vènerie.          la chasse car elle représente pour nous              championnat aurait-il démérité, sachant
     Homme d’une grande amitié, d’une                  tous la mémoire de Pierre.                           les subtilités qui conditionnent un palma-
     gentillesse extrême, il fut tout de suite         Adieu, mon cher Pierre ! Puisses-tu au               rès ? Quel mépris pour tous les styles et
     adopté par les équipages de la région.            côté de Saint Hubert nous faire entendre             toutes les individualités dont chacun
     A l’équipage du Saut du Cerf, qu’il sui-          ta superbe trompe qui ne cessera de                  devrait pouvoir s’inspirer pour forger sa
     vait régulièrement avec son épouse Bri-           résonner dans notre si belle forêt de                propre personnalité.
     gitte, nous lui avions remis l’épingle qu’il      Sillé-le Guillaume !                                 Pierre, depuis ton repos, sache que je
     a toujours portée avec le plus grand res-                                                              garde fidèlement en mémoire les bons et
     pect de la vènerie et de l’équipage               TÉMOIGNAGE DE XAVIER LEGENDRE                        trop rares moments que nous avons par-
     auquel il appartenait.                            Très peiné par la disparition subite de              tagés. Je pense à notre équipée cana-
     Pierre tenait beaucoup au rôle primordial         Pierre Dornez, j’adresse à son épouse                dienne, à certaines soirées de stages
     de la trompe comme instrument de com-             et à Vincent mes condoléances attristées             animées de fous rires inextinguibles, à
     munication à la chasse. Dès lors, quel            et, comme j’imagine l’ensemble du                    des « concerts » improvisés autour d’une
     délice que d’entendre sa belle trompe             monde de la trompe, je souhaite rendre               buvette, ou au comptoir d’un établisse-
     sonner une vue au saut d’une ligne, un            un hommage appuyé à ses incompara-                   ment de Saint Hubert bien connu en
     bat-l’eau sur les berges de l’étang de            bles qualités de sonneur. Je pense                   compagnie de Michel Dasnoy…
     Coco-Plage en forêt de Sillé ou encore            notamment à sa formidable sûreté de                  Toi comme moi savons que la « guerre » que
     une curée sonnée gaiement avec la satis-          lèvres et à la régularité de sa cadence,             nous étions censés nous livrer n’a existé que
     faction d’avoir vu l’équipage prendre.            faisant de lui un entraîneur de groupe               dans l’esprit de ceux qui l’ont imaginée !




                                     Charles-Antoine Armand
                                « Le Comte Charles-    15 Octobre 2008 à l’âge de 85 ans,                   Nous pensons à lui avec gratitude. C’est
                                Antoine ARMAND         était Administrateur de la Fédération et             notre devoir de mémoire.
                                est demandé à la       Juge des grandes épreuves.
                                tribune du Jury ».                                                          Nous exprimons à toute sa famille nos
                                                       Homme d’une grande courtoisie, géné-                 très sincères condoléances.
     Cet appel, lancé pendant les Concours             reux, il défendait avec ardeur nos tradi-
     Fédéraux par Jacques de CAFFARELLI                tions et l’éthique de la Vénerie.
     reste gravé dans la mémoire des Seniors.                                                                                        Gérard de LA
                                                       Il a fait partie de ces personnalités qui ont mar-                        ROCHEFOUCAULD
     Charles-Antoine ARMAND, décédé le                 qué leur époque et l’Histoire de la Fédération.

94   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                            Au revoir Elie Conte
                             C’est par un          déposer une belle composition florale.             le premier du sud-ouest et Patrice à celui
                             après-midi de         Dans les années 1960, il fait connais-             de Champion de France de Basse.
                             mai, sous un          sance avec la trompe en rejoignant les             En 1982, il prendra l’initiative, avec un
                             soleil éclatant       rangs du Rallye Bressolais.                        groupe d’amis, de fonder l’Association
                             qu’à La Bastide       Bientôt, il fondera son propre groupe              des Trompes du Sud-Ouest.
                             Saint Pierre, unis    des Veneurs du Quercy Languedoc avec               Jusqu’au jour où la maladie va le frap-
                             dans la peine,        l’aide de quelques amis, encouragé par             per impitoyablement, il participera acti-
                             un grand nom-         le talent naissant de ses fils Christian et        vement à la vie de l’Association.
                             bre de sonneurs       Patrice.                                           Depuis toujours, il a été un remarquable
                             dont beaucoup         Il participe, en leur compagnie, en mars           recruteur de sonneurs dans la région et
                             en tenue s’étaient    1974, au premier stage organisé dans               la trompe perd avec lui un animateur effi-
rassemblés devant l’église Paroissiale pour        le sud-ouest au Château de Mons, près              cace, prônant jusqu’au dernier moment
accompagner Elie Conte à sa dernière               de Condom dans le Gers.                            la nécessité de l’adhésion à la F.I.T.F. à
demeure.                                           Les progrès rapides de ses enfants l’inci-         laquelle il fut toujours fidèle.
Ils étaient venus de tout le sud-ouest et de       tent, avec l’aide efficace de son épouse           Le remerciant une dernière fois, son
diverses régions de France pour rendre             Josette à organiser les stages de Vaylats          groupe des Veneurs du Quercy Langue-
hommage à celui que nous appelions                 et de Granès et les premiers concours              doc lui sonnant les Honneurs au cime-
affectueusement « Lilou ».                         régionaux.                                         tière ainsi que ses amis Champions ou
La Fédération Internationale des Trompes de        Sa grande récompense arrivera en                   non interprétant sa fanfare « Au Rendez-
France, représentée aux obsèques par son           1979, lors du concours Fédéral de Vichy            vous de Labouyère » ont voulu lui dire :
délégué Régional avait tenu à manifester sa        lorsqu’il verra, le même jour, Christian
reconnaissance à l’action d’Elie en faisant        accéder au titre de champion de France,                 Au Revoir et encore Merci Lilou




 André David Perez nous a quittés
Le Rallye Saint-Hubert de Casablanca               Je l’ai connu en 1958 et nous ne nous              en ai su gré.
porte le deuil d’une grande figure de la           sommes jamais quittés ; au fil des ans, il était   André David
Trompe au Maroc. André David Perez                 devenu mon frère, je suis devenu le sien.          s’est éteint len-
en était un des pionniers.                         Quand nous sonnions sa fanfare favo-               tement à Puerto
Il avait été l’élève d’Henri Gasnier, le           rite, les Souvenirs de Dieufit, il lui arrivait    Banyuls en
fondateur du groupe, avant de se per-              en pleine exécution, sur un signe de lui,          Espagne où il
fectionner avec son fils Guy.                      de nous faire inverser les registres, sans         s’était retiré
Dans la famille Perez, il était de bon ton         que personne ne le remarquât, du moins             avec Eliane
de savoir jouer d’un instrument.                   le croyait-on…                                     son épouse.
Alors que ses aînés prenaient des leçons           Il possédait la seconde de manière                 Notons pour la
de piano ou de violon, il avait trouvé une         innée, sans pour autant lire la musique.           petite histoire,
Trompe dans un marché aux puces et                 Il avait également des dispositions pour           qu’il détenait, comme moi, une carte de
avait annoncé à ses parents médusés :              la basse.                                          membre à vie de la FITF, dont il était très
« C’est de ça que je veux jouer… » Le des-         Quels progrès aurait-il faits s’il avait pu        fier.
tin fit le reste en la personne d’Henri et Guy     bénéficier de conseils de grands spé-              Il laisse un grand vide et un souvenir
Gasnier dont il fit la connaissance au club        cialistes, comme il y en a maintenant              inoubliable au Rallye Saint Hubert de
d’équitation Bayard ; André David était            dans la plupart des Ecoles de Trompe !             Casablanca qui lui doit beaucoup.
également un excellent cavalier.                   Car il est vrai qu’après la mort d’Henri           Adieu l’Ami, adieu mon Frère.
Guy Gasnier qui fut champion de France             Gasnier, et le départ de Guy, nous nous
de duo avec André Pigeat devint son                sommes retrouvés bien seuls, cultivant nos                                          Jacky Mechin
modèle.                                            qualités certes, mais aussi nos défauts.
André David était un immense person-               Combien je m’en suis rendu compte en               Je rappelle aux sonneurs se rendant au Maroc
nage, haut en couleurs et en stature.              fréquentant, lors de ma venue en Pro-              qu’ils sont toujours les bienvenus au Rallye Saint
Son franc-parler, ses réparties triviales et ses   vence, le Rallye Trompes du Mont Ventoux           Hubert de Casablanca ; une embouchure suffit.
saillies imprévisibles étaient célèbres, comme     et en intégrant ce groupe de bon niveau.           Contacter Barny Fiault au 02 12 61 15 18 68
sa Trompe, claire, précise et puissante.           Ils m’ont accueilli tel que je suis, et je leur    ou Jacky Mechin au 02 12 63 83 00 89

                                                                                                              Revue Officielle des Trompes de France - 2008   95
        Alexandre de La Rochefoucauld
                                                      Duc d’Estissac
     Alexandre de La Rochefoucauld avait              depuis 1950 maître d’équipage du Ral-
     exercé les fonctions de Maire de la com-         lie Combreux que son arrière-grand-père
     mune de Combreux pendant une durée               avait fondé en 1857, la présence de
     ininterrompue de 50 années. Ingénieur            cette vieille famille française dans cette
     agronome INA de Paris en 1939, il                commune remontant au XVIIe siècle. Il
     avait suivi une formation d’Officier de          avait aussi été Président de la Société de
     cavalerie à Saumur et avait été aussitôt         Vénerie, Membre du Conseil Internatio-
     mobilisé. Son brillant parcours profes-          nal de la Chasse et Lieutenant de Lou-
     sionnel ne l’a pas empêché d’être                veterie.




                                                     Lidwin Broeckaert
                                  Elle s’appelait Lidwin Timmerman ; elle    Après une longue vie auprès de son cher Koen, qu’elle a fidèlement
                                  était surtout connue dans le monde de      accompagné tout au long de sa vie de sonneur, et un long com-
                                  la Trompe pour être l’épouse de Koen       bat, elle est partie le 15 Août, le jour de l’Assomption.
                                  Broeckaert.                                La grande maison de Bruges est pleine d’elle pour toujours…
     Ils s’étaient mariés en 1958 ; elle lui avait donné trois beaux
     enfants, Nathalie, Sylvia et Mathias, et ce dernier avait eu un petit   A Koen, à ses enfants et à toute leur famille, nos pensées affec-
     Eli, le rayon de soleil de ses grands-parents.                          tueuses.



                               Jean-Marie Sanfourche
                                        La disparition brutale de Jean-      de 40 ans, de maîtriser les bases de la trompe vénerie...
                                        Marie Sanfourche le 9 octobre        De ce croisement de destins un peu parallèles(Jean-Marie ayant
                                        2008 a choqué tous ceux qui          choisi depuis 20 ans de faire sa vie en Angleterre et Roger
                                        l'avaient connu : ses collègues,     s'étant provisoirement retrouvé chez lui après un quart de siè-
                                        élèves et anciens élèves du          cle passé en France) naquit le projet de créer une société de
                                        lycée de Maidstone qui appré-        trompe outre-Manche : "le Rallye Hemstead" dont les membres
                                        ciaient ses qualités exception-      fondateurs allaient inclure en leur sein : Pascal Zalking, Joseph
                                        nelles d'enseignant, ses nom-        Naegel et le Major Peter Wainwright.
                                        breux amis qui connaissaient         Isolé dans le sud est de l'Angleterre et n'ayant que rarement
                                        sa générosité, sa grande cul-        l'occasion de côtoyer d'autres sonneurs, Jean-Marie ne réalisa
                                        ture son intelligence, son humour,   jamais son rêve d'obtenir son brevet de sonneur classé. Par
     sa passion pour l'art, la musique, l'histoire...                        contre, avec la détermination qui était la sienne, il apprit le sol-
     Ayant grandi, au son des trompes, dans l'Orléanais, Jean-               fège et écrivit une bonne dizaine de fanfares.
     Marie subit assez tardivement le coup de foudre qui le trans-           Comme beaucoup de ses amis n'ont pu assister à ses
     formerait en passionné inconditionnel du ton de vénerie. Car            obsèques célébrés en semaine le 21 octobre à Maidstone et
     ce ne fut qu'en 1994 qu'il prit le chemin de Segré où il s'initia       comme celles-ci n'ont pas comporté de fanfares, on espère
     aux mystères du piqué et du tayaut et où il fit la connaissance         organiser au printemps prochain une messe commémorative
     du sonneur britannique Roger Monk qui s'efforçait depuis près           avec trompes en l'église de Bonnelles dans les Yvelines.




                                                     Clovis Morin
       A l’occasion des articles de cette revue, nous avons appris que Clovis Morin, ancien sonneur du Rallye St Hubert de Chartres et du Débû-
       ché de Paris, ancien champion de France, était décédé en mai 2006, à l’age de 88 ans, à Mandelieu la Napoule, où il s’était retiré.

96   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                      Trompe & Patrimoine
  Au même titre que les vieilles pierres, et peut-être même avant, la forêt en tant qu’élément de patrimoine est intimement liée
  à la Trompe. C’est là qu’elle est née, en devenant progressivement ce qu’elle est, et c’est là aussi qu’elle est la plus belle à
  entendre.

  Les massifs célèbres évoquant la Trompe en France sont légion : Rambouillet, Chantilly, Tronçais, Paimpont (Brocéliande), Rou-
  mare, Ecouves…

  Sur une idée de Michel Jalenques, nous avons choisi l’une des plus symboliques des forêts françaises, celle où retentissent
  les plus belles de nos fanfares accompagnant les laisser-courre de nombreux équipages.




                               La forêt d’Orléans
                                             L’Etat détient plus de 35 000 ha qui         plate, ce qui explique l’abondance
                                             constituent la plus grande forêt doma-       d’étangs, de mares et de marécages.
                                             niale de la métropole gérée par l’Office
                                             national des forêts. C’est aussi la plus     De nombreuses routes rectilignes formant
                                             grande forêt domaniale de chêne et la        227 carrefours en étoile délimitent plus
                                             plus grande forêt domaniale de pins syl-     de 1500 parcelles.
                                             vestres.
                                             Plus de 30 000 ha sont classés Natura        Elle est traversée sur près de 80 km par
                                             2000.                                        le canal d’Orléans, construit au XVIIe siè-
                                                                                          cle pour faciliter le transport du bois
                                             Un très grand nombre de propriétaires        entre Orléans et Paris.
                                             privés sylviculteurs gèrent seuls ou avec
                                             le concours éventuel d’experts forestiers    DE COMBREUX À LORRIS
                                             ou de coopératives forestières le com-
                                             plément, soit près de 20 000 ha. La sur-     La forêt d’Orléans est riche en lieux évo-
                                             face unitaire des propriétés est excep-      cateurs de la Trompe et de la vénerie. La
                                             tionnellement supérieure à 25 ha.            forêt elle-même est célébrée, avec la fan-
                                                                                          fare La Forêt d’Orléans, composée par
                                             L’histoire de la forêt d’Orléans est aussi   Clovis Morin, Champion de France et
Michel Jalenques.                            celle de chacun des hommes résidant ou       ancien sonneur du Débuché de Paris.
                                             travaillant selon les usages et les règles   L’un des lieux les plus connus est évi-
                                             établies entre la population, les tenan-     demment Combreux, avec le château


L
    a forêt d’Orléans s’étend sur plus       ciers du tréfonds et les représentants des   appartenant à la famille de La Roche-
    de 50 000 ha, au nord de la Loire.       pouvoirs qui se sont succédé depuis          foucauld, et non loin le chenil du Rallie
    Elle s’étire sur 60 km entre Gien et     plus d’un millénaire. Forêt des Carnutes,    Combreux, un des plus anciens équi-
les environs d’Orléans et épouse les         des moines, des rois et des apanagistes,     pages de France (1856).
confins de la Beauce et du Gâtinais.         depuis 1848, elle est aussi celle des
Elle est traversée et contournée par le      Résistants.                                  La fanfare du Rallie Combreux est éga-
canal d’Orléans.                                                                          lement une des célèbres fanfares de l’Or-
                                             L’ancienne forêt des Loges (du nom des       léanais ; elle fait écho à de nombreuses
Elle abrite de nombreuses espèces végé-      cabanes de bûcherons), devenue Aure-         autres, comme la Béthune Sully ou la La
tales et animales. Le cerf et le balbuzard   lianis (origine de son nom actuel) a         Tour d’Auvergne, à moins qu’il ne
pêcheur sont deux espèces embléma-           laissé des traces de son patronyme initial   s’agisse de lieux, les Echos de Lorris, de
tiques. C’est aussi un pôle d’excellence     dans de nombreux villages : Fay aux          personnages célèbres, Maîtres d’équi-
pour la vénerie et la chasse à tir. Cette    loges, Vitry aux loges…                      page et veneurs : en premier lieu la La
grande forêt de plaine aux paysages                                                       Rochefoucauld, sonnée des milliers de
attachants est aussi productrice de bois     Composée de trois grands massifs, Lor-       fois pendant la présidence de Gérard
de qualité.                                  ris, Ingrannes et Orléans, elle est très     de La Rochefoucauld à la tête de la FITF,

                                                                                                 Revue Officielle des Trompes de France - 2008   97
     Le château de La Rochefoucauld.



     mais aussi la Dessalien, la Henry Cal-          Messes de Saint-Hubert, mais aussi des         Marta Célérier), destinataire de la fan-
     lier. Les grands hommes de vénerie n’ont        concerts, comme Boiscommun, Nibelle            fare du même nom, composée par
     pas été en reste, avec le Souvenir du           et Châteauneuf, sous l’égide de la             Michel Bouchard.
     Carrefour de Lestrade, dédié par Marius         SAFO (Société des Amis de la Forêt
     Massiquet, à Hubert Collet dit Hubert,          d’Orléans), avec le Rallye Trompes d’Or-       Nous ne citerons pas les équipages invi-
     célèbre piqueux du Piqu’Avant Orléans           léans et Vitry aux Loges en Septembre          tés, ce qui nous entrainerait trop loin.
     et Trompe au style extraordinaire.              2008, avec les Echos des Provinces.
                                                                                                    Cette forêt d’Orléans si bien décrite
     Une mention particulière pour la Folin-         Quant aux équipages, ils sont nombreux         dans le remarquable ouvrage de Jean-
     guet, un succès « planétaire », compo-          à découpler sur les différents massifs.        Noël Cardoux et Gérard Dupuy, « la
     sée par le champion Jean-Paul Tessier en                                                       vénerie en forêt d’Orléans de 1830 à
     l’honneur de trois boutons du Piqu’Avant        Dans la voie du cerf, Le Rallie Combreux       nos jours » édité en 2006 chez Mont-
     Orléans, Messieurs FOry, StroLIN et             (famille de La Rochefoucauld), le Rallye       bel, constitue un haut lieu de la vénerie
     MuGUET.                                         de La Brie (famille Poisson), le Rallye Vou-   française et contemporaine ; elle appar-
                                                     zeron (famille d’Harcourt) et le rallye Fon-   tient à ce titre au patrimoine de la
     A noter encore dans un registre plus fan-       tainebleau (famille Fougea).                   Trompe.
     taisie et plus récent, le Souvenir de Cen-
     timaison, grand morceau composé par             Dans la voie du chevreuil, le Rallye Tem-
     Yves Lafarge.                                   pête (famille Prioux), celle du lièvre, le                           Michel Jalenques
                                                     Rallye Cléry vers nous (Eric Bille) et
     Les églises ont souvent accueilli les           l’équipage Champs-Sologne (Patrick et

98   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                Groupes d’hier & d’aujourd’hui
Le Rallye Saint-Hubert de Chartres
         A l’ombre de la Cathédrale millénaire
          la célèbre formation a fêté ses 80 ans

E
      n Trompe, tout commence avec la         dynastie qui personnifie depuis un demi-        Trois ans plus tard, en 1928, le Rallye
      Vènerie. Rares sont cependant les       siècle les Trompes de la Beauce et du           Saint-Hubert de Chartres est officielle-
      groupes dont l’origine est directe-     Perche, le « Rallye », comme l’appellent        ment créé et remporte ses premiers suc-
ment liée au noble art ; c’est pourtant le    familièrement ses membres.                      cès à Orléans.
cas, et c’est peu connu, du Rallye Saint-
Hubert de Chartres. La vénérable société      CETTE ANNÉE LÀ…                                 Pour faire les tenues, Hubert Broust
beauceronne, qui a fêté avec éclat ses                                                        donne directement comme modèle au
80 ans en Mai à l’occasion d’un Concert       C’est en 1925 qu’Hubert Broust, ancien          tailleur sa tenue de Bonnelles ; les cou-
de prestige, doit en effet ses origines à     serviteur du Rallye Bonnelles, contraint de     leurs du groupe seront donc rouges à
un ancien Piqueux du Rallye Bonnelles         changer de métier pour raison de santé,         parements bleu-roi et galons or, avec l’or-
venu se retirer à Chartres et y créer la      vient s’installer à Chartres où il ouvre un     nement original conservé du chevron en
société dans la ville à laquelle son nom      bar, rue de la Tonnellerie : le Saint-Hubert.   V renversé derrière, marque d’une tenue
est resté lié. Depuis, les noms prestigieux                                                   de vènerie, et le ceinturon .
de la Trompe s’y sont succédé, au pre-        Sonneur passionné, il réunit les amateurs
mier rang desquels celui de Paul Jouanne.     du coin, et crée un groupe qui commence         Cette année-là, à Paris, la Fédération
Lui et ses descendants ont constitué une      aussitôt ses activités.                         des Trompes de France voit le jour.




Le Rallye Saint-Hubert de Chartres en 1930. De gauche à droite : Hubert Broust, Aimé Lecomte, Jean Bender,Gaston Chalmel,
Paul Jouanne, Raymond Lhuillerie, Raymond Marie.

                                                                                                     Revue Officielle des Trompes de France - 2008   99
                                                      Ayant fait son temps, ses obligations pro-   LA DYNASTIE JOUANNE
                                                      fessionnelles le ramènent dans la capi-
                                                      tale de la Beauce, dont il devient citoyen   En 1934, Paul Jouanne reprend le flam-
                                                      d’adoption.                                  beau.

                                                      Au départ à la retraite d’Hubert Broust,     Fils d’un piqueux de la Mayenne, né à
                                                      son tempérament de meneur et ses com-        Chartres en 1911, il a appris la musique
                                                      pétences musicales déjà affirmées l’amè-     au patronage Jeanne d’Arc où ses frères
                                                      nent à prendre la Direction du RSHC,         sont moniteurs.
                                                      auquel il va faire accomplir de grands
                                                      progrès musicaux.                            A la création du RSHC, il a 14 ans ;
      Paul Jouanne au 25e anniversaire du                                                          l’atavisme reprend ses droits, et il devient
      RSHC en 1951                                    En 1934, le futur ingénieur de haut niveau   rapidement un bon sonneur.
                                                      de la SNCF qu’il est sera appelé à Paris.    Doué pour la basse, il s’impose, malgré
                                                      Il y intègrera le Débuché de Paris, auquel   son jeune âge, pour prendre la suite de
                                                      il liera son nom pour toujours, par ses      Gaston Chalmel comme Directeur du
      Cette année-là aussi, un personnage qui         immenses qualités de Directeur musical       groupe.
      deviendra illustre dans le monde de la          et de compositeur, et par son incompa-
      Trompe, fait son service militaire à Char-      rable radouci.                               Son parcours personnel sera jalonné par
      tres : Gaston Chalmel, en provenance                                                         quatre titres de Champion international
      de Rennes où il a fait ses débuts avec          Il sera rejoint au Débuché par Jean Ben-     de basse (le premier en 1949 à Orléans),
      Fernand Fortunel (fondateur du Bien Aller       der, un autre Chartrain, et plus tard par    et de nombreuses places de finaliste,
      de Nantes).                                     Clovis Morin.                                rivalisant avec les ténors de l’époque,




      Le trio Morin Vallée Jouanne au concours d’Orléans en 1949.                                  Jean-Paul Jouanne en 1956.

100   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
Sortie à Nogent le Rotrou en 1986.

Marius Massiquet (Cheverny), Georges            Au cours de sa carrière, les liens reste-
Thomasset (Savoie), et William Lamouche         ront très forts avec le Débuché de Paris
(Paris).                                        qui l’appellera souvent en renfort, de
                                                même que le Bien Aller de Nantes et le
Associé à Clovis Morin et Fernand Val-          Rallye Quand Même de Versailles.
lée, il remporte de nombreux prix de trio.
En 1960, on le voit apparaître en trio à        En 1967, après 33 ans à la tête du
Paris Montsouris avec ses fils Michel et        RSHC, il passe le flambeau à son fils
Jean-Paul.                                      Michel, efficacement soutenu par son
                                                frère Jean-Paul.
En 1961, au Concours fédéral de Char-
tres, chez elle, la famille s’affirme : Jean-   Michel Jouanne est toujours à ce jour le
Paul 8e en 4e catégorie, Michel 3e en 3e        Directeur du groupe, au sein duquel le fin    Disque du Concours de Chartres en1961.
catégorie, les deux frères 2e en duo, et        radouci qu’il était a émigré vers la basse.
enfin surtout le trio familial, 2e dans une     Son fils François constitue la 4e généra-
épreuve réunissant les grandes formations       tion.                                         En 1994, Paul Jouanne disparaît à l’âge
de l’époque, battu seulement par les Fleury.                                                  de 83 ans.
                                                En 1993, est créée l’Ecole de Trompe          Sa messe d’obsèques est, selon sa
En 1962 à Reims, Paul Jouanne, Cham-            d’Eure-et-Loir, dite « Ecole Beauce et        volonté, sonnée aux accents de la Mort du
pion international de basse, reçoit la          Perche » ; Jean-Paul Jouanne contribue        cerf et du Sanctus, de la Messe de Gaston
médaille de la fédération des Trompes           largement à son développement.                Chalmel, que celui-ci lui avait dédié.
de France et de la ville.
                                                Les cours sont actuellement assurés par
A Bagnoles de l’Orne en 1965, puis à            Michel et François Jouanne, assistés          LE RSHC GRAND GROUPE DE FRANCE
Balleroy en 1967, il est toujours présent       d’Yves Jouachim et Christian Legal.
(2e derrière Didier Quilliard).                 Plusieurs élèves se sont présentés avec       Sous l’impulsion des ses créateurs, le
En 1968, à Chantilly, il est déclaré            succès au BSC ; d’autres s’y prépa-           RSHC s’impose rapidement comme un
Hors-concours.                                  rent.                                         des groupes en vue de l’époque.

                                                                                                    Revue Officielle des Trompes de France - 2008   101
      La Foire de Paris en 1934 le voit triom-        Les sorties traditionnelles en sont le lot
      pher sous la direction de Gaston Chal-          quotidien.
      mel: 1er prix de groupes et Coupe du
      Petit Parisien devant 31 sociétés (l’équi-      Sur ce plan, le RSHC, très demandé non
      valent d’un titre de Champion de                seulement dans sa ville mais dans tout
      France).                                        l’Ouest de la France, n’a pas été en reste.

      En 1961, lors du concours fédéral qui a         Messes de Saint-Hubert, fêtes locales,
      lieu dans les jardins de l’Evêché à Char-       cérémonies privées, concours hippiques,
      tres, cette ville qui évoque, comme le          spectacles de vènerie constituent les
      souligne le Président Albert Guillais « la      innombrables sorties de 80 années d’ac-
      beauté et la grâce », le RSHC sonne la          tivité.
      messe dans la cathédrale associé à ses
      amis du Bien Aller de Nantes.                   Les déplacements à l’étranger, dans le
                                                      cadre des jumelages, tiennent une place
      Le trio familial Jouanne est à la tribune       à part.
      des grandes orgues avec les frères
      Fleury et Fernand Fortunel , et exécute un      A Spire, en Allemagne, la rencontre en
      « O salutaris » mémorable qui « émer-           1961 avec des chasseurs a donné lieu
      veille une foule immense ».                     à des relations qui se sont poursuivies
                                                      pendant des années.
      En 1993, 32 ans après la première édi-
      tion, le concours fédéral revient à Char-       Des déplacements ont également eu lieu
      tres, cette fois-ci sur l’hippodrome, et        à Chichester en Angleterre.
      pour les Sociétés.                              Tout ceci ne va pas sans, autour des son-
                                                      neurs, une infrastructure de gens dévoués
      Le groupe, qui a la charge de l’organi-         à la bonne cause.
      sation, va s’y classer 1er en catégorie C
      et y remporter un 1er prix de radouci.          Gabriel Painson en a été un des per-
                                                      sonnages marquants : succédant à Mes-
      Lors de l’Assemblée générale qui a lieu         sieurs Niaufre, Rouillon, Royneau, Cadart,
      à cette occasion, la fanfare composée           Colombe et Rosemberg, il a occupé le
      pour son Président Gabriel Painson              poste de Président pendant 32 ans, de         François Jouanne en1999.
      (depuis 30 ans) par Jean-Paul Jouanne           1963 à 1995, laissant à l’issue de ce
      lui est remise en présence du Délégué           long mandat la place au Docteur Yves
      régional Rémi Evrard et du Président            Jouachim.                                     A ce jour, le RSHC compte 14 sonneurs,
      Gérard de La Rochefoucauld.                                                                   parmi lesquels des jeunes, comme
                                                      D’autres seront au rang des grands auxi-      depuis toujours, « un réservoir sans fin
      En 1998, le RSHC fête ses 70 ans avec           liaires du groupe : M. et Mme André           pour les âges nouveaux ».
      éclat : c’est, dans la profondeur mysté-        Chedeville, Charles de Saint Laumer…
      rieuse de l’immense et imposante cathé-                                                       Tout cet immense cortège de présents et
      drale millénaire, « sa » cathédrale, le         Quant aux sonneurs, innombrables,             de disparus était aux côtés de la grande
      concert du prestigieux Rallye Trompes           impossible de les citer tous.                 formation beauceronne en ce beau jour
      des Vosges, devant 2000 personnes.                                                            de Printemps 2008*, pour la fêter
                                                      On nous permettra tout de même de             comme il se doit.
      En 2000, à Sully sur Loire, le Groupe           mentionner Michel Bureau, connu pour
      est en catégorie B.                             avoir repris le flambeau de la maison         Pour une fois loin de sa cathédrale,
                                                      Périnet, qui sonnera plus tard au Débu-       c’était comme si elle avait voulu s’éloi-
      En 2008, c’est le 80e anniversaire, fêté à      ché de Paris, et Pierre Bourgoin, qui par-    gner un peu, par-delà « la profonde
      l’occasion d’un nouveau concert de pres-        tagera sa vie de sonneur entre Norman-        houle et l’océan des blés », pour mieux
      tige donné dans les locaux de la Foire          die et Beauce.                                la contempler et la retrouver un jour…
      exposition par le Débuché de Paris et le
      Cercle Saint-Hubert Bourbon-Vendôme.            Des grands noms de la vènerie se
                                                      tiendront également aux côtés du                                                    Chlepa
      UNE VIE DE GROUPE BIEN REMPLIE                  RSHC, parmi lesquels le Marquis
                                                      Roland du Luart, le Comte Henri de
      Les concours jalonnent, avec irrégularité       Falandre (futur Président du Rallye           * Voir le compte rendu dans la rubrique « Messes
      suivant les époques, la vie d’un groupe.        Gouaslière).                                  et concerts »



102   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
Pérennité
                  Jean-Marc BERENGER
Un grand Professeur discret dans le Bas-Berry

C
        hâteauroux : une ville tranquille       Moins nombreux sont ceux qui savent           teauroux, qui découvre la Trompe au
        au cœur du Bas-Berry, parsemé           qu’à côté de son Groupe, l’école qu’il        début des années 1940 par des amis
        de forêts. La rue de Notz : une         anime depuis tant d’années a formé des        chasseurs.
petite rue des faubourgs, calme, faite de       dizaines et des dizaines de sonneurs, cer-    Le Cercle Saint-Hubert du Bas Berry est
petits pavillons de banlieue ; au 45, une       tains devenus célèbres et champions.          créé au sortir de la guerre, en 1945.
petite plaque en émail figurant une             Cette activité constante, ajoutée à sa        Il y a deux fils, Marc et Guy ; le premier
Trompe nous indique que nous sommes             participation à d’autres écoles avoisi-       va prendre la suite de son père, puis il
                                                                                              sera relayé par son frère.
chez un membre de la grande famille.            nantes, en fait un des Professeurs les plus   Jean-Marc, né en 1946, va être baigné,
                                                prolifiques de France.                        pour ne pas dire bercé au son de la
Jean-Marc Bérenger, né dans cette ville il y    Cette carrière exemplaire, toute en effica-   Trompe. Il se rappelle :
a 62 ans, ne l’a jamais quittée. Il y a fait    cité et en discrétion, a été saluée comme     « Ma chambre était au dessus de la salle
toute sa vie, personnelle, professionnelle ;    il se doit à La Roche Posay par la remise     de répétition ; ça m’a mis les fanfares
il y a fait aussi toute sa vie de Trompe, au    de la médaille d’or de la Fédération.         dans la tête ; à 8 ans quand j’ai com-
travers du Cercle Saint-Hubert Bas Berry,                                                     mencé, toutes les fanfares de vènerie
dont il est l’âme. Les habitués des concours    UNE AFFAIRE FAMILIALE                         étaient imprimées ». Il est vrai
n’ont pas oublié sa Trompe originale, orien-                                                  qu e comme méthode d’apprentissage,
tée vers la fantaisie, au vibrato si caracté-   C’est le grand-père Eugène, chef de           on ne fait pas mieux (ça vaut largement
ristique dans l’aigu.                           musique à Deol, une banlieue de Châ-          le magnétophone sous l’oreiller).




Le Cercle Saint-Hubert du Bas Berry en 1950. De gauche à droite : Marais, Marc Bérenger, Eugène Bérenger, Guy Bérenger,
Robert Leblanc, Debours.

                                                                                                    Revue Officielle des Trompes de France - 2008   103
      A 12 ans, il intègre le groupe, aux côtés
      de son cousin Jean-Paul qui a commencé
      en même temps que lui et qui deviendra
      une bonne basse.

      LA SAGA FAMILIALE EST LANCÉE

      On voit apparaître le nom de Jean-Marc
      Bérenger en 1965, au concours de
      Bagnoles de l’Orne ; c’est le BSC,
      obtenu en belle position (6e), en même
      temps que les Benoît d’Ydewalle, Bruno
      de Martimprey, Claude Supplisson…
      Il obtiendra sa 3e catégorie en 1970 à
      Nouan le Fuzelier, à nouveau en très
      belle position (4e sur 140 concurrents),
      devant des Hubert Coispel, Hubert Hein-
      rich, Philippe Mercier… : prometteur !
      Mais deux obstacles vont se dresser sur
      sa route : un niveau de trac élevé, diffi-      La photo « culte » de 1968, avec la meute de Boischaut Bas-Berry et le piqueux La
      cilement maîtrisé, et la part de travail        Rosée, devant le Château de Fougères, à Etrechet (voir les noms à la fin du texte).
      importante consacrée au groupe.
      Naturellement porté vers la Trompe de           extérieures, comme celle des Echos de            Le retraité qu’il est peut peut-être se per-
      fantaisie et le radouci, cette orientation      Bellefonds.                                      mettre de passer une journée entière par
      va s’avèrer fatale à sa progression dans        D’autres suivront : Patrick Biaud, Arthur        semaine à la Trompe ; tout de même, il
      les concours.                                   de Fougères, Christophe Barré.                   faut le faire…
                                                      La 4e génération Bérenger apparaît,
      « J’ai une agilité de lèvres telle que          avec Flavien, né en 1970.                        Et ce d’autant que, entre deux, il flâne
      j’aime la trompe de fantaisie et le             Il fait ses premières sorties à l’âge de 12      régulièrement dans le Limousin, une
      groupe ; je me suis progressivement             ans. Il devient une excellente Trompe de         région qui jusqu’en 1975, était plutôt un
      rendu compte que je n’étais pas fait            groupe, bon dans tous les registres, à tel       désert au sens FITF du terme.
      pour sonner vènerie »                           point qu’après un passage à la Garde             C’est ainsi qu’on le rencontre au Rallye
                                                      républicaine, il est remarqué un jour par        Limousin, chez Géraud Sevestre, aux
      Effectivement, les années suivantes, on         Bernard Heinrich à l’ATIF ; il s’en va en        Trompes du Val de Vienne avec Régis
      le retrouve dans les profondeurs du clas-       visite du côté de Fellering et, de fil en        Baudry, aux Trompes de Bonnac chez
      sement de la 3e catégorie, alors que ses        aiguille, intègre le prestigieux Rallye          Christophe Camporesi, aux Trompes de
      concurrents d’antan s’envolent…                 Trompes des Vosges.                              Nontron avec Christian Gaillot…
      Et c’est ainsi qu’à Châteauroux 1977,           Valérie Rollin, originaire d’Issoudun,           On pourrait en outre citer les Trompes
      sur ses terres, on le voit en tête de son       accomplit des progrès spectaculaires en          de Vermusse, constituées d’une majo-
      groupe, où il a une réputation de « loco-       rejoignant l’école, jusqu’à devenir une          rité de sonneurs issus de l’école de
      motive infatigable », sonner la Messe du        des meilleures Trompes féminines de              Châteauroux.
      Concours, tandis que son père Marc et           France.
      son oncle Guy sont décorés.                     Didier Tanchoux est un autre cas. Cette
                                                      grande Trompe de la forêt fera son che-
      « LA REMONTE PAR L’ÉLEVAGE »                    min parallèlement à ses amis du Bas
                                                      Berry, sans être pour autant une Trompe
      L’école fonctionnant parallèlement au           de groupe affirmée ; il sera Champion
      groupe va s’avérer une véritable « usine »      de France en 1998.
      à sonneurs, alimentant le groupe en             Peu d’écoles en France peuvent s’enor-
      recrues de qualité. Comme le précise            gueillir d’avoir autant fédéré autour d’elles.
      Jean-Marc, « au Bas-Berry, la remonte se        A ce jour, les entraînements ont lieu aux
      fait par l’élevage ». Toute une « généra-       Orangeons (local d’une ancienne ferme
      tion dorée » : les Jacky Bon, Jean-             aimablement mise à disposition par
      Jacques Bouchaux, Michel de Vallois             Monsieur Barnier), en lisière de la forêt
      (qui avait déjà appris avant de rejoindre       de Châteauroux ; Jean-Marc y tient ses-
      la formation)… va apparaître.                   sion le mercredi toute la journée pour
      Jean-Marc les emmène dans les stages,           une trentaine d’élèves.
      comme à Saint-Hubert en 1971.                   Depuis ses débuts, il annonce plus de            Première sortie de Flavien, en 1983 à
      Certains émigreront vers des expériences        40 BSC !                                         Châteauroux.

104   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                                               petit jeune vient de prendre du service,     cent, le jeune Michel de Vallois (parti en
                                               un certain…Guyaume Vollet) ;                 Amérique), Jean-Paul Bérenger (basse).
                                               - le Rallye Saint-Cyr à Issoudun,            A droite, Jean-Marc Bérenger (22 ans),
                                               emmené par Bernard Dallot, chez qui          Jean-Jacques Bouchaux, Robert Leblanc
                                               Jean-Marc est bouton ;                       (un sonneur qui fréquenta le Débuché de
                                               - le Rallye Gaillard, que Jean-Marc Arde-    Paris des Lamouche, inventeur des Echos
                                               let emmène sur la voie du chevreuil ;        de Boischaut, la célèbre Solange
                                               - le Rallye Fontaine de Christophe Barré,    immortalisée par Xavier Legendre), Gil-
                                               le Rallye Qui Peut, avec Alain Piot, et le   bert Jambut, Michel Colin et Guy Béren-
                                               Rallye de la Forêt des Loges, avec Pierre    ger (la basse du célèbre trio champion
Les Honneurs du pied, par Bernard de           d’Artigues.                                  des années 1960 Pigeat-Gasnier-Bérenger).
Fougères, à Boischaut Bas-Berry en             De quoi occuper un sonneur à plein
1988.                                          temps…                                       « JE NE REGRETTE RIEN »
                                               Il n’en reste pas moins que l’enseigne-
                                               ment reste au centre de la vie de Jean-      Entre Trompe et chasse, le jeune retraité
LES ANNÉES 1970 : PÉRIODE FASTE                Marc Bérenger.                               qu’il est (15 ans d’Aerospatiale, et 20
                                               Il voue une certaine reconnaissance aux      ans de Seita) dit ne rien regretter.
En retrait côté solo, Jean-Marc en s’in-       organisateurs du stage de Saint-Yrieix,      Avec Bernadette, d’origine pied-noir, qui
tercalant entre ses jeunes condisciples        qui l’ont relancé en le prenant comme        en se mariant avec lui, est « tombée
Jean-Jacques Bouchot et Jacky Bon (qui         moniteur alors qu’il était dans une          dans la Trompe », comme tant d’autres
va gagner le championnat international         période « sans ».                            femmes de sonneurs, il suit le parcours
de basse) « casse la baraque » en trio ;       Son Bas Berry compte actuellement 14         de son fils Flavien (qui leur a donné deux
à Chantilly en 1971, il n’y a que le trio      membres, revêtus de la tunique rouge à       petites-filles) au Rallye Trompes des
Heinrich (le fameux trio « HLM ») pour les     parements bleus (bottes noires et che-       Vosges ; certainement une fierté secrète
battre.                                        veux blancs pour certains). Il a laissé de   pour ce grand sonneur de groupe.
Il faut également évoquer le parcours du       belles traces sonores avec 3 disques         Le papa Marc Bérenger, 90 ans, conti-
groupe dont il est leader.                     (« Vènerie en Berry », en 1970, « les        nue de suivre de près les activités du
En société, en 1973 à l’Abbaye de l’Epau,      Echos de Châteauroux » en 1980, un           Cercle, et de ses fils et petit-fils
le Bas Berry est 3e en catégorie A, der-       CD en 1998) et un DVD « Au son des           C’est toute la famille, une belle famille
rière les Vosges, intouchables, et le rallye   Trompes » en 1999.                           de Trompe, qui a été honorée par la
Du Guesclin.                                   Sur la photo culte en couleurs de 1968,      Médaille d’or de la FITF.
Le groupe va les années suivantes rem-         avec la meute de Boischaut Bas-Berry,
porter à deux reprises la catégorie B, en      on reconnaît à gauche Jacky et Abel
1974 à l’Epau (devant un certain Rallye        Bon (père), Marc Bérenger, Jacques Vin-                                              Chlepa
Gouaslière), et en 1976 à Pontlevoy, va
même retrouver la catégorie A à Anet
(4e) en 1977, avant d’être amoindri par
l’expérience des Echos de Bellefonds.
Le groupe fera un retour en 1998 en se
classant 2e en catégorie B derrière les
Bretons du Val sans retour ; dans les
Echos du soir, Jean-Marc Bérenger
envoie sa tyrolienne sans faiblir, avec
son style si caractéristique ; derrière les
grands Maîtres Gaston Chalmel (jadis)
et Bernard Heinrich (plus récemment), il
est un des seuls à pouvoir se sortir sans
encombre de ce morceau de virtuosité.

Parallèlement, le groupe est très actif
pour ce qui est des sorties, et notamment
des Saint-Hubert.
Il faut dire que dans les forêt du Bas-
Berry (Châteauroux, 6000 ha, Bonniers,
Lancosme), ça se bouscule plutôt :
- Boischaut Bas-Berry, de François Xavier
de Fougères, que Jean-Marc suit depuis
toujours ; Piqu’Avant Sologne, avec la         50e anniversaire du Cercle Saint-Hubert Bas-Berry à Notre-Dame de Châteauroux
famille Monot à Vouzeron (où un                en 1995, en présence de Gérard de La Rochefoucauld, Président de la FITF.

                                                                                                  Revue Officielle des Trompes de France - 2008   105
      Histoire
                                 De la cornure à la fanfare
                                       par Jacques Poncet

      L
          e marquis de Dampierre, au XVIIIe           Au début du XVIe siècle s'amorce une
          siècle, passe habituellement pour           lente transformation. Premier roi de France
          être le fondateur de la musique             à s'entourer d'une cour luxueuse, Fran-
      de chasse. Toutefois des documents              çois 1er est aussi passionné de chasse. Il
      nouvellement mis au jour amènent                fait percer des routes dans les forêts du
      aujourd'hui à réviser cette image, fai-         domaine royal, jusque-là peu aména-
      sant plutôt de lui l'héritier et le conti-      gées, pour y entraîner à sa suite les car-
      nuateur de pratiques musicales qui              rosses des courtisanes et courtisans. Ses
      remontent loin dans le temps. Un pas-           successeurs poursuivront dans la même
      sionnant parcours historique déroule le         voie. En effet, tout comme les brillantes
      fil conducteur qui mène des rustiques           parades militaires, les ballets à grand
      "cornures" du Moyen Age jusqu'à nos             spectacle ou les fastueux banquets, la
      fanfares actuelles.                             vénerie permet des mises en scènes
                                                      grandioses qui participent à la démons-
                                                      tration de la puissance royale.
      LE LONG RÈGNE DES CORNURES
                                                      Mais si les carrousels militaires défilaient
      De tous temps, les chasseurs ont utilisés       au son des trompettes, ou si les sacque-
      des appels codés pour communiquer               boutes (ancêtres du trombone) ani-
      entre eux. Sans remonter plus avant, on         maient les festivités de tous genres, la       la diversité de ces essais dont la plupart
      sait que la vénerie de Charlemagne au           vénerie ne disposait pas d'un accom-           sont restés sans suite. L'inventaire en
      IXe siècle en comptait une dizaine. L'ins-      pagnement musical digne de ce nom :            serait ici fastidieux, l'essentiel étant l'émer-
      trument utilisé était simple : un tube          le cornet en usage depuis des siècles          gence progressive du cor circulaire dont
      conique court, cintré, fait de métal,           n'offrait sur ce plan que de maigres res-      la trompe dite "de Maricourt" constitue un
      corne, bois ou cuir bouilli, et connu sous      sources. L'idée d'un instrument plus           exemple emblématique.
      divers noms : huchet, araine, graile,           noble germe donc peu à peu et les
      trompe, cor, cornet, etc.                       essais vont se multiplier.                     Le nom vient de René de Maricourt, gen-
                                                                                                     tilhomme de la chambre de Louis XIII,
      De là vient le nom de cornures donné            LA TROMPE PRIMITIVE                            auteur en 1627 d'un "Traité de la Chasse
      plus tard à ces sonneries. Elles consis-                                                       du Lièvre et du Chevreuil" qui mentionne
      taient à répéter le même son en variant         Ce mouvement qui traverse tout le XVIIe siè-   l'usage de "trompes à cinq et six tours".
      les rythmes, car le cornet ne produisait        cle ne se limite pas à la cour de France. Il   C'est par erreur ou ignorance qu'on
      qu'une note. Les traités de vénerie du          se généralise assez vite dans les cours        désigne ainsi les trompes actuelles à six
      Moyen Age et de la Renaissance en               princières et la haute noblesse de même        ou huit tours en ré . Les véritables Mari-
      donnent divers exemples. Correspon-             qu'en dehors de nos frontières, notamment      court avaient un tube moitié moins long
      dant aux divers épisodes de la chasse,          dans les innombrables principautés alle-       et une échelle de notes réduite d'autant:
      ce sont les précurseurs de nos fanfares         mandes. Mais c'est à Versailles qu'il fera     cinq ou six, comme le clairon actuel (au
      de circonstances.                               une percée décisive avec la trompe.            lieu de dix à douze pour l'instrument
                                                                                                     moderne). Néanmoins cette trompe pri-
      Ces cornures nous paraissent aujourd'hui        On ne peut pas apprécier cette évolution       mitive offrait déjà davantage de possi-
      rudimentaires, mais leurs qualités "musi-       selon des critères modernes, car il ne         bilités que le cornet.
      cales" étaient appréciées à l'époque.           s'agissait pas d'une production organi-
      Ainsi Henri de Ferrières, seigneur de           sée. Fabriqués par des artisans locaux à       LES BRUITS DE CHASSE
      Gisors, écrit au milieu du XIVe siècle à        la demande, pour des princes ou des sei-
      propos de l'hallali : "Tous ceux qui ont        gneurs résidant à proximité, les cornets       Mais que sonnait-on avec cet instrument ?
      des cors doivent corner ensemble, et            offraient une grande variété de formes.        Nous n'avions jusqu'à présent que des
      ainsi c'est belle mélodie". On imagine          Le développement de nouveaux instru-           renseignements indirects : il s'agit
      aisément la scène, mais plus difficile-         ments ne répondait donc pas à un projet        des "bruits de chasse", passages d'opé-
      ment comment une telle cacophonie a             d'ensemble. Les modèles qui nous sont          ras dans lesquels l'orchestre (à cordes)
      pu être à l'origine de nos fanfares             connus (descriptions, dessins, peintures       imitait des sonneries pour accompagner
      modernes. Et pourtant…                          ou rares exemplaires conservés) montrent       des scènes de vénerie (on trouvait de


106   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
même des "bruits de guerre" pour évo-          LE LIVRE DE LA MUSIQUE DU ROY,                donc elles aussi comme héritières des
quer les batailles). On en connaît au          DE JEAN-BAPTISTE PRIN                         lointaines cornures médiévales.
moins trois exemples, dus à Michelan-
gelo Rossi (1637), François Cavalli            Un autre manuscrit, inédit celui-ci, vient    Mais l'évolution va désormais se faire
(1639) et Jean-Baptiste Lulli (1664).          éclairer les débuts de cette trompe           plus rapide. En quelques années seule-
Tous sont constitués de séries de notes        moderne sur lesquels on n'avait jusqu'à       ment, les monotones répétitions de notes
répétées, exactement comme les cor-            présent aucune indication précise. Il est     tendent à disparaître, tandis que les
nures, en ajoutant simplement un court         dû à Jean-Baptiste Prin, un baladin qu'on     brèves formules mélodiques s'étoffent
motif mélodique descendant. Cela reste         qualifierait aujourd'hui d'artiste de music   jusqu'à former de véritables phrases
assez élémentaire, au point qu'on peut         hall. Virtuose de la trompette marine (un     musicales.
se demander si ces "bruits de chasse"          instrument à corde imitant le son de la
reflétaient réellement les sonneries alors     trompette), il se produisait à Lyon et à      Ainsi s'esquissent les contours de la fan-
en usage.                                      Paris dans des spectacles reprenant les       fare moderne. Le manuscrit de Prin qui
                                               airs à la mode. Dans ce but, il fréquen-      en reflète la naissance est rejoint à par-
LE CAHIER DE JACQUES CHRESTIEN                 tait régulièrement la cour de Versailles      tir de 1705 par d'autres sources doc u -
                                               pour se mettre au courant des dernières       mentaires depuis longtemps connues,
Une réponse clairement positive est            nouveautés dont il notait la musique.         mais auxquelles il donne leur vraie place
apportée par un document jusqu'ici                                                           dans l'histoire de la musique de chasse.
ignoré (conservé à la Bibliothèque du          Pendant vingt-deux ans, de 1702 à
Congrès à Washington/USA, et édité             1724, il a ainsi rempli un "Livre de la       LES APPELS DE PHILIDOR L'AÎNÉ
par Minkoff à Genève). C'est un cahier         Musique du Roy" aujourd'hui conservé
manuscrit daté de 1666, portant la men-        à la Bibliothèque de la Ville de Lyon.        Contemporain de Prin, André Philidor
tion "A Paris par Jacques Chrestien" et        Par une chance extraordinaire, ce docu-       était entre autres bibliothécaire musical
contenant une vingtaine de fanfares (les       ment contient dix-neuf pages de sonne-        de Louis XIV. C'est à ce titre qu'il a réuni
Chrestien étaient une lignée d'artisans        ries de trompes: un véritable trésor pour     dans un volumineux manuscrit, aujourd'hui
"faiseurs" de trompettes, qui fournissait la   l'histoire de l'instrument puisqu'il s'agit   à la Bibliothèque de Versailles, différentes
cour de France depuis Henri IV).               des toutes premières sonneries modernes,      partitions utilisées par les musiciens de
                                               vingt ans avant la première fanfare de        la cour. Daté de 1705, il contient sept
Avec les cinq ou six notes que permettait      Dampierre.                                    "Appels de trompe pour la chasse" (plus
la trompe primitive, on se serait attendu à                                                  sept autres qui en sont des variantes
découvrir dans ces fanfares un peu de          Le manuscrit de Prin contient une qua-        arrangées par lui).
diversité. Or elles correspondent exacte-      rantaine de pièces, débutant par neuf
ment aux "bruits de chasse": le même           sonneries de chasse ayant cours à Ver-        La plupart sont encore constitués de
motif descendant associé à des notes           sailles dans les années 1702/1704.            notes répétées et de motifs mélodiques
répétées. Elles se rattachent donc indis-      Elles représentent donc les premiers "bal-    descendants, vestiges des pratiques
cutablement à la tradition ancestrale des      butiements" de la trompe moderne. Le          anciennes relevées par Prin. Toutefois le
cornures: du cornet à la trompe primitive,     mot n'est pas exagéré, car ces premiers       dernier appel constitue déjà une vérita-
l'évolution est continue bien que l'évolu-     pas restent assez limités. Comme celles       ble fanfare: il s'agit de La Sourcillade qui
tion mélodique reste encore timide.            notées par Chrestien pour la trompe pri-      deviendra plus tard, après quelques
                                               mitive, ces sonneries ne font encore          modifications, La Vue que nous sonnons
Cependant la trompe primitive va rapide-       qu'un emploi très timide de l'échelle de      aujourd'hui.
ment céder la place à la trompe moderne,       notes élargie désormais à disposition:
au sens où celle-ci possède l'échelle          les formules mélodiques sont tout juste un    On ne trouve que deux sonneries com-
actuelle d'une douzaine de notes. On en        peu plus développées, et les notes répé-      munes chez Prin et Philidor, et l'on peut
attribue la paternité au même Jacques          tées sont toujours présentes.                 se demander pourquoi alors que tous
Chrestien, au cours de la décennie 1670.                                                     deux fréquentaient la cour de Versailles
Elle n'avait alors qu'un tour et demi, avec    A l'évidence, ces éléments qui consti-        dans les mêmes années. C'est que l'uni-
un diamètre très encombrant d'environ 90       tuaient depuis longtemps la "signature        vers de la trompe moderne se limitait
cm. On en donne souvent pour raison la         sonore" de la musique de chasse avaient       alors à une poignée de sonneurs: des
difficulté de courber le tube… mais la tech-   la vie dure : on les retrouve même            musiciens ayant rang de valets, qui assu-
nique était connue depuis plus de deux siè-    jusqu'au milieu du XVIIIe siècle dans des     raient leur service à tour de rôle dans la
cles pour fabriquer les trompettes ! En réa-   œuvres musicales ayant la chasse pour         Vénerie Royale. L'idée d'un répertoire
lité ce format spectaculaire répondait au      thème, comme les pièces pour clavecin         "officiel" étant inconnue, ils improvisaient
désir de faire de la nouvelle trompe un ins-   de Daquin ("Les Plaisirs de la Chasse")       avec des variantes personnelles sur les
trument de prestige: destiné à la Vénerie      ou de Dandrieu ("Les Caractères de la         motifs mélodiques en usage à la trompe
de Louis XIV, il se devait de faire impres-    Chasse"). La trompe primitive jouant le       primitive: ce qu'on entendait pouvait
sion tant par son aspect que par ses pos-      rôle d'intermédiaire, les premières son-      donc changer d'un jour à l'autre selon
sibilités musicales.                           neries de trompe moderne apparaissent         les sonneurs de service.


                                                                                                    Revue Officielle des Trompes de France - 2008   107
      LA CHASSE DU CERF DE                             de La Saint-Hubert est imité d'un hymne        tion ou réunies par ses soins. Elles sont du
      JEAN-BAPTISTE MORIN                              hollandais ancien; Le Cerf Quatrième           reste peu nombreuses et il n'en a lui-même
                                                       Tête est du roi Louis XV en personne et La     publié aucune: seule comptait la réussite
      Comme on voit, la cour de Louis XIV au           Fontenoy de madame de Pompadour;               des chasses dont il avait la responsabi-
      début des années 1700 constitue le véri-         quant à La Dampierre, elle n'est autre         lité, et aucun indice ne permet de penser
      table creuset de notre musique de trompe.        que la La Pauvre Claudine (ci-dessus)…         qu'il ait cherché à attacher son nom au
      Une nouvelle étape est franchie en 1708          recopiée presque note pour note par            développement de la trompe. Dès avant
      avec un opéra représenté à Versailles au         Dampierre pour lui-même.                       sa mort en 1756, d'autres s'employaient
      titre évocateur: "La Chasse du Cerf".                                                           déjà à élargir le répertoire qui ne cessera
                                                       A sa décharge, il faut rappeler que ce         de s'étendre jusqu'à nos jours.
      Son auteur, Jean-Baptiste Morin, écrit           genre de pratique était monnaie cou-
      dans sa préface: "Je me suis servi des           rante à l'époque et ne choquait per-           Pour autant le mérite de Dampierre n'en
      tons de la trompe et des fanfares les plus       sonne, les droits d'auteur étant inconnus.     reste pas moins réel: s'il n'a pas été le
      ordinaires de la chasse du cerf, et les ai       L'édition posthume de ses fanfares en          père fondateur de la trompe, il lui a
      entrelacés parmi les chœurs, ce qui fait         1778 en fait l'aveu implicite: son élève,      imprimé un élan dont nous lui sommes
      bon effet." Il n'est donc pas l'auteur des       qui a rédigé la préface, dit qu'il "les lui    aujourd'hui redevables.
      trois fanfares qui figurent dans son             donnait chaque fois qu'il en notait de
      opéra : comme plus haut chez Prin et             nouvelles". Or noter ne signifie pas for-      ET DEMAIN ?
      Philidor, elles sont l'oeuvre de sonneurs        cément composer: Dampierre pouvait
      anonymes. Peut-être les a-t-il arrangées,        tout aussi bien noter celles qu'il entendait   La fanfare de chasse apparaît donc
      mais en tout cas il est le premier à leur        autour de lui. On sait aussi qu'il avait les   comme le fruit d'une aventure collective
      donner le rythme à 6/8 et la forme               faveurs d'une demoiselle de Beaufort,          qui a traversé les siècles. S'il n'y a en
      "refrain/couplet/refrain", qui caractéri-        excellente musicienne…                         apparence rien de commun entre les
      seront désormais la fanfare de chasse.                                                          rudes appels cornés du temps de Char-
      Les notes répétées et les motifs descen-         De son vivant, du reste, sa notoriété          lemagne et l'indéniable charme des son-
      dants, survivances du cornet et de la            n'était due qu'à ses talents de veneur,        neries actuelles, il faut reconnaître que
      trompe primitive, ne subsisteront plus que       non de musicien. Son portrait dans l'édi-      celles-ci n'existeraient pas sans ceux-là.
      dans des tons pour chiens avant de dis-          tion de 1778 est accompagné de                 Chaque maillon de cette longue chaîne
      paraître. La fanfare moderne est née.            quelques vers à sa louange, où les seuls       a su transmettre ce qu'il avait reçu: les
                                                       mérites qui lui sont reconnus sont ceux        notes répétées du cornet ont été reprises
      Deux de celles utilisées par Morin sont          de "parfait chasseur" et de "serviteur         par la trompe primitive, celle-ci leur a
      encore à notre répertoire. L'une a d'abord       fidèle du roy": pas un mot sur le sonneur!     ajouté des formules mélodiques simples,
      été employée pour l'hallali sous le nom          Sans l'ignorer, le XIXe siècle ne lui a pas    formules que la trompe moderne a déve-
      de La Mort avant de devenir Le Lièvre au         non plus tressé de couronne.                   loppées jusqu'à en faire la fanfare.
      XIXe siècle - on ne sait pourquoi. La
      seconde, qu'on retrouve chez Prin intitu-        C'est Gaston de Marolles qui, au début         Les styles ont évolué de même au fil du
      lée La Pauvre Claudine, a connu un               du XX e siècle, en a fait une figure           temps. Le cornet et la trompe primitive
      autre sort qu'on découvrira plus loin.           mythique. Par excès d'enthousiasme, il         connaissaient déjà plusieurs coups de
                                                       l'a consacré père de la trompe et lui a        langue pour agrémenter la monotonie des
      DAMPIERRE ENFIN                                  même attribué l'invention du tayaut et du      appels, preuve d'un évident souci musical
                                                       ton de vénerie… lesquels ne datent que         (le manuscrit de Chrestien les note soi-
      Force est de le reconnaître: lorsque Dam-        des années 1860/70.                            gneusement*). Dampierre et ses contem-
      pierre lance sa première fanfare en 1723,                                                       porains variaient aussi les coups de
      il est donc loin de trouver un terrain vierge.   Le véritable apport de Dampierre à la          langue, en piquant légèrement chaque
      Les traditions musicales de la vénerie ont       trompe, aujourd'hui mieux cerné, est           note, avec çà ou là un trille des lèvres (indi-
      des racines millénaires, et la trompe            d'avoir mis de l'ordre dans les sonneries      qué par une croix dans les partitions
      moderne qui en est émergée a déjà cin-           disparates de la Vénerie Royale en leur        d'époque*). Au dernier tiers du XIXe siècle,
      quante ans d'existence avec un modèle de         traçant un cadre. Organisateur de talent       l'apparition du tayaut a amené un phrasé
      fanfare bien établi: rythme à 6/8 et forme       aussi bien qu'habile courtisan et veneur       caractéristique, plus appuyé et vibré, qui
      typique en "refrain/couplet/refrain".            accompli, il s'est attaché à rendre les        est devenu notre ton de vénerie.
                                                       laisser-courre plus fastueux pour plaire à
      Aussi peut-on difficilement voir en lui un       son roi dont il avait en charge les            Qu'en sera-t-il demain ? Personne ne peut
      précurseur, d'autant plus que ses talents        "Menus Plaisirs".                              le dire. Mais ces siècles de musique de
      musicaux paraissent moins affirmés que                                                          chasse sont là pour rappeler que la
      ce qu'on en a dit. En effet plusieurs des        Dans cet emploi, il a su remplacer l'ai-       trompe ne gardera son âme qu'en gar-
      fanfares publiées sous son nom sont en           mable désordre qui existait avant lui chez     dant une musique qui reste fidèle à son
      réalité des emprunts ou des adaptations          les sonneurs de la cour par un rituel soi-     histoire : simple et sans artifices.
      d'airs déjà connus: le thème de L'Hallali,       gneusement établi, donnant l'exemple
      par exemple, figure déjà chez Prin; celui        avec quelques fanfares de sa composi-                                      Jacques Poncet

108   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
            Le ton de vénerie
                    par Hubert Klein
H
       ubert Klein est un sonneur actif de     caine est le fruit de la culture d’origine     cette musique. Il n’en apparaît pas pour
       la région Est. Il a été, avec Sylvain   assaisonnée d’une combinaison de               autant, les ingrédients spécifiques qui
       Oudot et son père à l’origine de        deux invasions : celle des Espagnols           font la consistance du ton de vénerie.
la création de l’ALDT, Association lor-        pour les instruments (les cordes) et celle     Une véritable définition de son caractère
raine pour le développement de la              des Autrichiens avec les rythmes spéci-        particulier nécessite une analyse appro-
Trompe, qu’il a présidée pendant 11            fiques de leurs valses.                        fondie. Savoir ce qui est et ce qui n’est
ans. Moniteur dans des stages en France        La trompe dans le cadre de la vénerie a        pas ingrédient. Ce qui est exclusivement
et en Allemagne, il est animateur du Ral-      développé son caractère propre. Elle           du domaine de la trompe et ce que la
lye Moselle Sarre, un des bons groupes         doit à cet usage sa survie et son déve-        trompe partage avec d’autres instruments
de l’est de la France (catégorie A à           loppement durant les trois derniers siè-       ou musiques.
Chambord en 1978). Il nous livre une           cles.                                          A ce stade de réflexion on peut dire que :
étude très structurée sur la définition du     La musique des laisser-courre actuels          La trompe est un instrument de musique.
ton de vénerie.                                puise ses racines dans les cornures de         Elle a un caractère particulier bien trempé
                                               l’époque de Philidor l’Aîné, mais en           qui lui vient de la vénerie à laquelle elle
ESSAI DE RÉFLEXION SUR LE TON DE VÉNERIE       conserve très peu de ressemblance. Elle        doit sa survie. Aussi, doit-elle ne jamais
                                               subit, lors de l’introduction des trompes      se sonner sans y garder référence.
Sonneur depuis bientôt 40 ans, je parle        d’orchestre du XVIIe, l’influence de la        Cela n’induit pas qu’elle doive en faire
de cet art comme tous les passionnés           musique baroque avec un style léger et         une exclusivité ni se détourner de la
que nous sommes. Jamais je n’ai osé            de divertissement. Elle en adopte un           musique dont elle vient. La trompe du
m’attaquer à en donner une réelle défi-        ornement très usité alors « le trille ».       XVIIe était différente des cornures précé-
nition, pourtant souvent sollicitée par le     Après la Révolution, exécutée par des          dentes et chaque époque a subi son
public. Je n’ai pas eu l’occasion de lire      veneurs non musiciens en utilisant un          évolution. En écoutant les enregistre-
quiconque sur le sujet. Cet essai ne m’a       mouvement de langue à la place des             ments de 1930, on s’aperçoit de l’évo-
pas permis de finaliser cette ambition.        lèvres, celle-ci se transforme en tayaut       lution des 80 dernières années depuis
Je n’ai la prétention que de proposer ce       avec des effets sensibles sur les chiens.      l’avènement de la FITF et des enregistre-
travail comme un début d’exercice qu’il        Au début du XXe siècle on recensait            ments magnétiques.
appartiendra à la FITF de compléter, rec-      encore quelques pratiquants du tayaut          Quelques questions élémentaires sur les
tifier et finaliser.                           dit « normand » qui, exécuté avec un           particularités de la trompe réparties en
Pour nombre de sonneurs ou veneurs             mouvement des lèvres, restait plus près        trois grands chapitres - LE SON - LA DIC-
« le ton de vénerie » est une religion. On     du trille.                                     TION - L’ESPRIT - nous permettent d’ap-
y entre pour croire sans discuter la           Influencée par l’ambiance sauvage et           préhender, plus avant, le problème :
parole des élites. Je pense, par contre,       passionnée de cette forme de chasse,           à lire ces analyses, qui ne sont pas
que le ton de vénerie est à la musique ce      elle en prend les accents, s’affranchit        exhaustives, on serait enclin à dire que
qu’une recette est à la cuisine. Le client     de certaines règles musicales et               le ton de vénerie, hormis le tayaut de
en goûte, apprécie, mais doit avoir du         emprunte les chemins de l’improvisa-           langue assez récent, n’a pas de parti-
mal à reconnaître les ingrédients. Seul le     tion. Ce qui en fait une musique plus          cularités exclusives. Son style est le résul-
cuisinier les connaît. Le problème des         vivante qu’académique.                         tat d’une association de tous ces ingré-
sonneurs, c’est qu’ils présentent le mets,     Usitée presque exclusivement pour com-         dients souvent poussés à l’extrême. Avec
mais ne sont pas sûrs de ce qu’ils y ont       muniquer à distance lors de l’action de        des phénomènes de mode, il sera
mis. Par mimétisme aveugle ils reprodui-       chasse, la trompe développe sa puis-           attendu un peu plus de piqués, des
sent ce qu’on leur a démontré et espè-         sance sonore. Autant en recherche              tayauts plus ou moins appuyés, un
rent obtenir bénédiction.                      d’harmoniques que de puissance pure            vibrato plus ample ou moins rapide.
Comme tout art, la musique se nourrit de       elle adopte le son modulé ou vibré. Tou-       Pour revenir à notre métaphore du
son environnement et des changements           jours en action de chasse, elle appuie         début, comme en cuisine, ce sont les
successifs subis. Toutes les musiques ont      les cris et récris d’où on peut supposer       grands chefs du moment qui donnent le
un style et des accents propres. Le ton        l’apparition du hourvari. La présence du       ton et la tendance. L’esprit et le carac-
de vénerie en est un parmi d’autres.           cheval dans l’action aura vraisembla-          tère déterminent principalement « le ton
Chaque continent, pays, contrée ou relief      blement son influence sur les rythmes          de vénerie » comme étant celui des «
géographique en a développé de diffé-          avec une prédominance majoritaire du           Trompes de France » d’où la difficulté
rents. Chaque époque aussi. Aujourd’hui        6/8 caractéristique, adapté au galop.          d’en donner une définition simple, ce à
émanent des styles à chaque généra-            Sachant néanmoins, qu’en chasse, le            quoi je cherche encore à parvenir.
tion, mais de plus en plus standardisés        pas le plus usité est le trot… ! Voilà briè-
géographiquement. La musique mexi-             vement tracé le contexte historique de                                           Hubert Klein

                                                                                                     Revue Officielle des Trompes de France - 2008   109
      Facteur de Trompe
                                                      Milliens à Blois
       Le 1er Facteur de France ne sonne qu’une fois

      B
             lois, royale et magique, au cœur du         dans ce qui était alors le « quartier de la    la Mare : oh, certes, on est loin des
             Val de Loire : de François 1er à            musique ». La Trompe de chasse n’était         forges de Vulcain ; mais tout de même,
             Robert-Houdin le magicien, du châ-          à l’époque qu’une partie modeste de la         les bruits du martelage et le sifflement
      teau royal à la maison de la magie, la             production.                                    des meules ponctuent à longueur de jour-
      ville se fait attirante.                           Employant jusqu’à 60 personnes, elle           née les heures qui passent, tandis que
                                                         avait pour voisine la prestigieuse Maison      les lueurs des chalumeaux éclairent spo-
      Dans le monde de la Trompe, elle l’est             Couesnon, qui, avec 3700 employés à            radiquement les ateliers.
      également, par le fait que le premier fac-         son apogée, était la première entreprise       Les locaux ne sont pas vraiment aména-
      teur de France y est implanté, et ce depuis        mondiale d’instruments de musique.             gés façon XXIe siècle ; le bureau du
      une quinzaine d’années.                            Reprise en 1932 par Jean Milliens, un          patron non plus : on sent que toute
      Francis Bejrach, souvent appelé Francis            employé, elle prospéra jusqu’en 1980,          l’énergie de l’entreprise est tournée vers
      Milliens, peu (lui) importe, se destinait à        date à laquelle la maladie contraignait        la productivité.
      tout sauf à ça ; avec sa petite équipe fami-       son propriétaire à passer la main.             Quant on est le premier fabricant de
      liale, soudée et dynamique, il a réussi à          En 1982, l’apprenti Francis Bejrach,           France, quand, en outre, on répare 500
      devenir leader sur ce marché un peu confi-         ayant appris le métier « sur le tas » et       Trompes (surtout pendant la saison de
      dentiel de la Trompe de chasse.                    devenu le principal ouvrier, reprenait à       chasse), on ne se perd pas en fioritures.
      Mais la quantité ne se fait pas au détri-          son tour l’entreprise.                         Pendant le printemps et l’été, il faut
      ment de la qualité.                                Avec Serge Gonnelaz, un savoyard               parallèlement à la fabrication assurer
      La preuve, avant de mettre un instrument           (devenu son beau-frère), il allait consti-     une présence jusqu’à parfois 3 manifes-
      nouvellement fabriqué en vente, il sonne           tuer un noyau réduit de 4 à 5 personnes        tations par week-end.
      dedans…une fois.                                   efficace, capable d’être « au four et au       Et puis, il y a les productions annexes,
                                                         moulin », entendez à la production et au       notamment les piboles, les guirlandes…
      UN JOB DE VACANCES…                                commercial ; le patron, lui-même com-          Les embouchures quant à elles sont sous
                                                         mercial dans l’âme, mettait en œuvre           traitées à l’extérieur, sur fourniture d’un
      Rien ne destinait Françis Bejrach (son             une politique de présence tous azimuts         modèle. L’entreprise a également fait
      père, d’origine russo-polonaise s’était            sur le terrain, avec des stands dans les       preuve de créativité.
      marié à une demoiselle Laborde de Pau)             concours, sur les salons, jusqu’à faire de     Elle a créé en 1995 la Serpentine, cette
      à ce métier. Etudiant en littérature, il entrait   l’entreprise le premier Facteur de France.     petite Trompe enroulée sur elle-même,




      Le martelage                                       Le chalumeau                                   L’enroulement


      en 1973 dans cette vénérable affaire               SEPT JOURS SUR SEPT                            facile à emporter en voyage : un succès !
      familiale, qu’il avait connue par un cou-                                                         Quand un instrument est terminé, Francis
      sin, pour un petit boulot de vacances : il         Pour vendre, il faut produire.                 envoie 4 notes dans la cour :
      ne devait jamais en ressortir.                     De mars à septembre, l’entreprise tra-         « Je ne sonne pas vraiment, j’ai le niveau
                                                         vaille 7 jours sur 7, partageant ses           Brevet ; mais ça me suffit pour essayer
      La vieille société Chantenay-Belmont,              forces entre l’atelier et les manifestations   les fabrications. Avoir un essayeur attitré
      fondée en 1894 par les deux associés               extérieures. Dans les faubourgs de Blois,      ne sert à rien, et présente plutôt des
      des mêmes noms, était installée à Paris,           les locaux d’une ancienne ferme rache-         inconvénients ». Toujours le commercial
      rue Oberkampf, du côté de Ménilmontant,            tés en 1996 bordent la tranquille rue de       en toile de fond…

110   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
1000 TROMPES PAR AN                           « En matière de communication, que pro-        d’imagination, quelle belle réussite !
                                              pose la FITF… ? »                              Et puis, il est vrai qu’une Trompe finie, bril-
Et encore ce chiffre de ventes constitue-     Le silence qui suit est assez significatif.    lant de tous ses éclats, à partir de cette
t-il le bas de la fourchette.                 Lui, en tout cas, n’a pas hésité à emboîter    feuille de laiton informe, quelle beauté,
Sur un marché global estimé à peu ou          le pas des Vikings, en l’occurrence les        un peu magique tout de même !
prou 2000 instruments dans l’année,           Trompes de Normandie Maine, qui se             Dans la petite rue tranquille de Blois, Mil-
Milliens représente donc plus de 50% de       sont envolés en Octobre pour le Japon.         liens peut bien encore doubler ses
part de marché, largement en tête de la       Il était du voyage, avec sa caisse de 10       ventes, les voisins ne s’en plaindront pas :
petite dizaine de facteurs actifs actuelle-   instruments et leurs étuis, propre à affoler   le Facteur ne sonne qu’une fois.
ment en France.                               les douaniers asiatiques et leurs radars
Beau succès quand même pour le petit          sophistiqués.                                                                           Chlepa
étudiant en littérature !                     « Cela a constitué une expérience posi-
Le marché français représente évidem-         tive ; nous en avons laissé 2 sur place,
ment la grosse part du gâteau.                avons pris des contacts ».
« A l’étranger, hors zone FITF, ça reste      Les distances lointaines, de toute façon,
marginal ; nous vendons un peu au             il connaît : beaucoup de ses ventes se
Canada, en Grande-Bretagne, au                font par correspondance.
Maroc ; aux Etats-Unis, une association       « A la période de Noël, il n’est pas rare
de joueurs de cor nous en a pris une          que nous en envoyions 100 à 150 ; la
dizaine… »                                    magie des fêtes joue, ce sont des
On sent bien que Francis Mil…pardon,          cadeaux ».
Bejrach, trouve que ça ne bouge pas           Alors, magique, l’entreprise Milliens ?
beaucoup, dans un contexte de marché          Non, pas de tour de passe-passe, mais
qui se maintient, mais ne progresse plus      tout de même, à force de travail et            Le Patron met la main à la pâte




                              Trompes Cornélius
                     Frédéric Verplancke,
             digne successeur de Gilbert Cornélius

                                              A
                                                     près 9 ans de bons et loyaux            Vous l’avez tous compris, la maison Cor-
                                                     services, Frédéric Verplancke           nélius garde plus que jamais sa bonne
                                                     reprend officiellement les rênes        humeur et continuera au travers de Fré-
                                              de la Maison Cornélius à compter du            déric à vous transmettre l’amour du métier
                                              1er janvier 2009.                              et du travail bien fait.

                                              Pour tous ceux qui ne connaissent pas          Remercions tous Gilbert pour l’immense
                                              encore ce jeune et sympathique Artisan,        travail accompli jusqu’à ce jour et sou-
                                              vous retrouverez auprès de Frédéric une        haitons plein succès à Frédéric pour les
                                              véritable passion pour la trompe de            années à venir…
                                              chasse accompagnée d’un savoir faire
                                              reconnu au service de chaque sonneur.          Amis sonneurs, Frédéric vous attend
                                                                                             désormais dans son atelier situé en plein
                                              Vous n’aurez donc plus à supporter les         cœur des bois, prêt à répondre à toutes
                                              grimaces de ce bon Gilbert, cet homme          vos attentes :
                                              indélicat au caractère bien trempé,
                                              doux mélange entre un phacochère en                      Fréderic Verplancke
                                              colère et un taureau déjà vieux, dont le                  Trompes Cornélius
                                              franc-parler accompagné de ses coups                         La Touzauterie
                                              de gueule intempestifs résonne encore                 18 260 Dampierre-En-Crot
                                              bien au-delà de nos forêts profondes.                   Tél : 02 48 58 67 34


                                                                                                    Revue Officielle des Trompes de France - 2008   111
                           Trompe & Musique
                                             Claude Pipon est l’épouse de              Elle a en outre été une excellente sonneuse : Championne de
                                             B……P….. (qu’on n’ose plus                 France des Dames, en 1981 à Lamotte Beuvron, sous le nom
                                             présenter)                                de Claude Revol (son nom de jeune fille est également célè-
                                                                                       bre, notamment du côté de l’Ardèche).
                                             En dehors de cette noble voca-
                                             tion (à laquelle s’adjoint aussi          Elle nous livre ci-après « ses » notions élémentaires sur l’har-
                                             celle d’élever une bien belle             monisation des différentes parties de la Trompe : une bonne
                                             petite famille), elle est Professeur      base pour essayer de comprendre ce que l’on fait quand on
                                             de musique au Conservatoire de            sonne à plusieurs, et pour sensibiliser notamment les jeunes
                                             Champigny sur Marne (dont elle            à ce qui les accompagnera toute leur vie de sonneur, qu’ils
                                             est Directrice adjointe).                 le veuillent ou non : le solfège.




                             La trompe et l'harmonie
      U
            n accompagnement comportant une                  se termine quasiment toujours sur un DO accom-     quarte) et vous constaterez que celui-ci sonne
            ou plusieurs voix sur une simple fan-            pagné par un DO à la basse, nous sommes            plus creux que l'accord MI DO (accord de
            fare, un radoux ou une pièce plus éla-           sur un accord de DO très souvent précédé           sixte), il y a du bon dans les usages!!La for-
      borée est une harmonisation.                           d'un accord de SOL (SOL à la basse) nous           mule « à la tierce » (MI sur un SOL aigu, RE sur
                                                             appelons cet enchainement (SOL DO) une             un FA, DO sur un MI) ne peut pas fonctionner
      La trompe est un instrument traditionnel et les        cadence parfaite. Cette cadence indique la fin     sur le RE ni sur le DO car les notes SI et LA ne
      usages se perpétuent. Les ignorer serait aussi         de quelque chose, la fanfare peut s'arrêter là.    sortent pas en pleine trompe.Le SOL accom-
      stupide que mépriser les évolutions.                   Le respect de ces deux principes de base: ½        pagne donc le RE car ces deux notes apprtien-
      Nous pouvons constater qu'une fanfare en               cadence et cadence parfaite est l'assurance        nent à l'accord de SOL.
      trio avec un accompagnement dit classique              d'un accompagnement réussi, la basse ayant
      est très souvent en accord avec l'harmonie             une grande responsabilité car c'est la note la     POURQUOI MI OU RE SUR UN SOL AIGU ?
      tonale (musique classique et romantique).              plus grave qui installe l'accord (sur un SOL       Les usages veulent que le SOL aigu soit accom-
      Sur une fanfare de chasse, le chant, la seconde        grave en chant, lorsque la basse joue un           pagné d'un MI (accord de DO sans DO). Les
      et la basse forment des accords parfaits de            SOL, nous avons un accord de SOL et la             sonneurs se sont aperçus que, en fin de phrase,
      tonique et de dominante. Dans la gamme de              seconde ne peut faire qu'un SOL, sur ce            le RE était plutôt joli surtout si un SOL en basse
      DO, la tonique est do (accord : DO MI SOL) et          même SOL grave en chant, lorsque la basse          complète cet accord et celui-ci devient divin s'il est
      la dominante est SOL (accord : SOL SI RE). Vous        joue un DO, nous aurons un accord de DO            enrichi d'un SI. L'accord RE SOL sans basse peu
      constaterez que deux notes seulement ne font           et dans ce cas, la seconde peut faire un MI).      sonner un peu creux mais c'est une ½ cadence,
      pas partie de ces accords: FA et LA.                   Nous pouvons « empiler » nos deux accords          l'accord MI SOL sonne mieux mais nous n'avons
      Ces deux notes sont des notes dites de passage         de différentes manières (vous allez vérifier       plus l'effet ½ cadence. C'est peut-être pourquoi
      (nous pouvons remarquer que le pourcentage             que la note de basse détermine l'accord).          certains sonneurs préfèrent l'accord MI SOL en
      de FA et de LA reste faible et que rares sont les      Exemples d'accords de DO : basse : DO,             duo alors que dans la même fanfare, ils n'hésitent
      fanfares qui commencent ou terminent une               seconde : MI, chant : DO (DO MI DO)                pas à faire un bel accord de SOL en trio ou en
      phrase par l'une ou l'autre). En harmonie, une         basse : DO, seconde : DO, chant : MI (DO           groupe. Lorsque vous sonnez en trio, en quatuor
      note de passage est une note étrangère qui relie       DO MI)basse: DO, seconde : MI, chant :             ou en groupe, le SOL aigu, en cours de phrase,
      entre elles les notes réelles d'un accord.             SOL (DO MI SOL).                                   peut s'harmoniser aussi joliment avec l'un ou l'au-
      Revenons à nos deux accords: DO MI SOL et              Exemples d'accords de SOL : basse : SOL,           tre, vos oreilles doivent vous guider.
      SOL SI RE. Ces deux accords comportent trois           seconde : SOL, chant : RE (SOL SOL RE)
      sons, nous les appelons des accord parfaits ou         basse : SOL, seconde : RE, chant : SOL             DE LA FANFARE DE CHASSE
      des accords de quinte.                                 (SOL RE SOL).                                      AUX PIÈCES PLUS COMPLEXES
      Nous constatons que très souvent la                    Vous constaterez que les accords sont sou-         L'accompagnement devient plus riche car il y a au
      deuxième phrase d'une petite fanfare                   vent incomplets, c'est pourquoi un SI (note        moins quatre parties. Attention au « SOL de fond ».
      (3 phrases) se termine par un RE ou un SOL en          bouchée pour être juste, car elle doit être        Si nous analysons bien la situation, le SOL
      chant, nous constatons également que dans ce           juste) est le bienvenu pour enrichir l'accord      appartient aux deux accords de base: DO
      cas la basse joue généralement un SOL. Nous            de SOL dans les quatuors et autres formations      MI SOL et SOL SI RE, mais lorsque nous sor-
      terminons donc cette phrase sur un accord de           de même que le SOL dans l'accord de DO.            tons de ces deux accords en jouant les notes
      SOL. En musique nous parlons d'arrêt sur la                                                               de passage, le « sol de fond » peut se trans-
      dominante ou de ½ cadence. Cette ½                     POURQUOI UN MI GRAVE EN SECONDE SUR LE DO          former en fausse note (canard, couac...
      cadence est une suspension qui appelle une             MÉDIUM ? POURQUOI UN SOL SUR LE RE ?               etc...bref). Les notes de passage comme leur
      suite, la fanfare ne peut pas s'arrêter là. Autre      Sur un DO, un SOL pourrait bien faire l'affaire.   nom l'indique ne font que passer (générale-
      constatation, la dernière phrase d'une fanfare         Essayez en duo l'accord SOL DO (accord de          ment assez vite) et le sol de fond doit dispa-

112   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
raître pour ne pas créer une dissonance.                  deux accords de DO.Nous pouvons rencontrer            faut pas hésiter à jouer cet accord lorsqu'un
Amis du SOL de fond, soyez vigilants !                    cet accord sur le DO médium (accompagne-              FA aigu (au chant) se manifeste de façon
                                                          ment: LA) ou sur le FA (accompagnement: LA            insistante et surtout s'il dure longtemps (géné-
LES NOTES BOUCHÉES: LA ET SI                              DO). Cet accord est délicat car incomplet (pas        ralement, une note tenue ou une valeur de
Si le SI est toujours le bienvenu dans l'accord de        de FA à la basse). L'accord de LA (LA DO MI) est      note longue dans un radoux).
SOL, le LA est à utiliser avec parcimonie. Jusqu'à        moins délicat à placer car la basse peut jouer un     Dans le cas d'une pièce avec basse, l'em-
présent, nous avons parlé de deux accords: l'ac-          LA médium bouché.Cet accord peut accompa-             ploi de cet accord de septième de domi-
cord de tonique (1er degré de la gamme: DO)               gner le MI aigu (basse: LA, seconde: DO) et le        nante peut enrichir votre accompagnement
et l'accord de dominante (5e degré de la                  DO (basse: LA, seconde: MI, dans ce cas la            en gardant le SOL à la basse bien sûr. Cet
gamme: SOL).Nous allons aborder deux                      seconde jouant une note plus grave que la basse       accord harmonieux, riche et complet est
accords avec lesquels il faut être très prudents:         doit être très piano). A ces quatre accords par-      encore peu utilisé par les sonneurs. Il sera
les accords de 4e et 6e degrés (FA et DO). L'ac-          faits que vous connaissez maintenant très bien        peut-être moins redouté si les sonneurs décou-
cord de FA est difficile à placer car la trompe ne        vient s'ajouter (et je terminerai avec celui-là) un   vrent que l'association SOL (basse) FA (aigu)
peut pas jouer un FA grave. Dans ce cas, soit le          accord de septième (quatre sons)L'accord de           n'engendre pas de dissonance si l'accord est
bassiste joue un FA bouché et juste (utopie?), soit       dominante SOL SI RE peut être complété par une        complet (SI et RE en seconde troisième) .
il respire. Il peut à la rigueur tenir un tout petit DO   quatrième note: FA. Nous obtenons un accord
lorsque LA DO (seconde , chant) est entouré de            de septième de dominante: SOL SI RE FA. Il ne                                         Claude Pipon




                                                 La prise de son
                             Les bonnes questions à se poser
S
       ylvain Oudot, en dehors d’être le                  Afin d’éviter de tâtonner trop longtemps et           Reste alors à collecter cette prise de son
       Directeur musical du Débuché de                    de dépenser son argent à mauvais escient,             avec un magnétophone numérique, sté-
       Paris, est installé depuis de nom-                 je pense qu’il faut, dans un premier temps,           réo ou multipistes; de nombreux modèles
breuses années à Bar le Duc, comme                        se poser les bonnes questions :                       sont disponibles sur le marché aujourd’hui,
commerçant en instruments de musique.                         - quel projet voulons-nous réaliser et            la grande majorité de ces appareils,
Il est ainsi idéalement placé au confluent                    quel degré d’exigence avons-nous?                 toutes marques confondues, offre une
des deux mondes, celui de la Trompe                           - pour préciser, voulons-nous enregis-            qualité très correcte.
de chasse, et celui des techniques                            trer une simple archive de répétition,            Si l’on veut citer quelques exemples,
d’enregistrement. A ce titre, il nous a                       une maquette de travail ou bien pro-              voici en bref, quelques références de
semblé utile de bénéficier de son expé-                       duire un CD à commercialiser ?                    matériel :
rience en la matière.                                         - de quel budget disposons-nous ?
                                                              - quel matériel correspond à notre                1. LES ENREGISTREURS DE POCHE
Depuis quelques années, j’ai eu à répon-                      demande ?
dre à bon nombre de questions et                                                                                Deux marques abordables sont disponi-
demandes de matériel ayant trait à la                     Après cette étape de réflexion seule-                 bles sur le marché, Zoom et Edirol.
prise de son de la trompe. L’occasion                     ment, quelqu’un pourra vous conseiller                Les H2 et H4 chez ZOOM offrent un
m’est donnée ici de jeter les bases d’un                  sur le type de matériel à utiliser ainsi que          bon rapport qualité/prix mais leur mani-
art très empirique qui cependant répond                   sur la mise en œuvre.                                 pulation demande une certaine habi-
à des règles précises à ne pas négliger                   La spécificité de la trompe de chasse,                tude et leur micros intégrés sont un peu
lorsqu’on veut se lancer.                                 comme celle d’autres cuivres ou instru-               limite pour la trompe ; ma préférence va
Avec la baisse du prix du matériel d’en-                  ments à percussion, réside essentielle-               au modèle R09 HR d’Edirol qui, un peu
registrement chacun a loisir aujourd’hui                  ment dans la prise en compte d’un para-               cher, offre d’excellentes performances et
de produire son CD avec un studio per-                    mètre important :                                     des micros intégrés de bonne facture.
sonnel sans pour autant avoir suivi                       la présence d’une forte dynamique,
d’études d’ingénieur du son.                              c'est-à-dire une pression acoustique hors             2. LES MULTIPISTES AVEC OU SANS
                                                          du commun exercée sur les capsules des                GRAVEUR DE CDR
En règle générale, la prise de son                        microphones qu’il faut donc choisir en
nécessite un minimum de connaissances                     conséquence afin de ne pas enregistrer                Tascam, Fostex, Zoom, sont présents sur
techniques, à commencer par celles des                    un son saturé.                                        le marché avec des produits pas très
caractéristiques des micros et des instru-                Le choix et le positionnement des micros,             satisfaisants pour leur partie préampli et
ments à enregistrer ; évidemment, tout                    reliés par un câblage fiable à une table              mixage ; les Roland et les Korg sont pour
ceci peut s’apprendre dans les livres                     de mixage disposant de préamplifica-                  moi les plus réussis, notamment avec les
mais l’expérience et l’aptitude d’écoute                  teurs faible bruit de fond constitue la               Modèles BR 900CD, BR 1600CD et
sont primordiales.                                        base essentielle et la clé de la réussite.            D888 et D3200CD.

                                                                                                                       Revue Officielle des Trompes de France - 2008   113
                3. MICROS STATIQUES PAR ORDRE DE              Décibels, ou encore savoir utiliser les dif-
                GRANDEUR DE PRIX                              férentes directivités des micros (cardio,
                                                              omni…) Vaste sujet qui demande une
                Si vos moyens vous le permettent, ache-       véritable implication et exclut le dilettan-
                tez les yeux fermés des statiques grand       tisme.
                diaphragme tels que les Neumann TLM
                193 et U87, ou bien AKG C414 .                Pour faire simple, je conseille à ceux qui
                Pour les budgets moyens, je ne citerai        veulent commencer à enregistrer des
                que quelques marques comme Audio-             solistes ou des groupes d’utiliser un cou-
                Technica, Rode, ou encore CAD ;               ple de micros électrostatiques (alimentés
                Dans l’entrée de gamme, mon choix             électriquement contrairement aux micros
                porte sur une seule marque de micros          dynamiques) pouvant accepter au moins
                electrets tubulaires à petites capsules :     125 dB. Ce type de micro est très fidèle
                APEX. Plusieurs modèles de la marque          pour reproduire la richesse harmonique
                sont disponibles dans toutes les directivi-   des trompes ; leur directivité cardioïde (qui
                tés.                                          prend le son sur leur face avant, atténué
                                                              sur les côtés et très atténué sur l’arrière)
Sylvain Oudot
                En second lieu, le choix judicieux d’un       garantira une prise du sujet plus que de
                environnement approprié à une propa-          l’ambiance. On disposera leurs capsules
                gation du son suffisante et ayant des pro-    en formant un angle de 90° espacées de
                priétés acoustiques intéressantes, ni trop    17cm environ , le tout sur une perche à
                sèche, ni trop envahissante, aura une         environ 2 m de hauteur pointant sur le
                grande part dans le résultat final. Les       haut des pavillons. Ensuite on pourra
                endroits trop confinés sont à proscrire à     modifier les distances, l’angle de pointage
                cause des réflexions gênantes engen-          et la hauteur en fonction des premiers tests
                drées par la proximité des murs ou pla-       qui s’écouteront sur des moniteurs audio
                fond.                                         (enceintes à réponse linéaire) et non sur
                                                              un casque bien trop enjoliveur !
                Le site d’enregistrement devra également
                se trouver à l’abri de nuisances telles que   Lorsqu’on veut ajouter d’autres micros,
                les passages de véhicules sur route ou        pour enregistrer plus précisément un
                dans les airs, les cloches intempestives…     groupe, on se trouve confronté à d’au-
                ceux qui connaissent doivent sourire !        tres problèmes pas toujours simples à
                                                              résoudre, je parle principalement du
                Après ces premières précautions d’usage,      déphasage, le son n’arrivant pas au
                il faut mettre en œuvre un certain nombre     même moment dans tous les micros a
                de tests de manière à se forger une           pour incidence de détruire la qualité de
                expérience en tentant différents place-       l’ensemble. Avec les magnétophones
                ment pour les micros : hauteur, recul,        multipistes d’aujourd’hui, on a tendance
                angle de pointage, tout ceci en fonction      à vouloir gérer trop de micros, ce qui est
                de leurs caractéristiques, de celle du        comme je viens de le dire compliqué,
                lieu, et bien entendu, du résultat recher-    alors qu’une belle prise stéréo (2 micros)
                ché.                                          peut s’avérer bien meilleure si l’on ne
                Il n’y a pas une, mais mille façons de        maîtrise pas la multi-microphonie. Il faut
                réussir sa prise de son ; à chacun sa sen-    quelques années de pratique pour éviter
                sibilité.                                     tous ces écueils.
                Le discours que je tiens présentement est
                plutôt centré sur la façon de ne pas rater    Voici donc en bref ces quelques bases,
                une prise de son, même si l’échec est         difficile pour moi de rentrer plus dans le
                plein d’enseignement et si nous en savons     détail, l’idéal serait d’organiser un stage
                tous quelque chose !                          pratique sous la houlette de profession-
                                                              nels type « ingénieur de Radio France »,
                Alors évidemment, il faudrait dans l’ab-      je serais alors le premier à m’inscrire !
                solu comme je l’ai déjà dit, avoir
                quelques connaissances en matière de                         S. Oudot
                déchiffrage des termes techniques pour                    Music Leader Int.
                pouvoir choisir et manipuler correctement               11 bd de la Rochelle
                son matériel. Comprendre la bande pas-                   55000 Bar le Duc
                sante en Hertz, mesurer la sensibilité en               oudot.syl@orange.fr
CE CD VOUS EST OFFERT PAR LA FITF ET LES TROMPES MILLIENS.

LA FITF REMERCIE JEAN-PAUL HEINRICH POUR SON AIMABLE COLLABORATION

JAQUETTE À DÉCOUPER OU À PHOTOCOPIER POUR INSERTION DANS UN BOITIER.



                                        Trompes de France
                                          La Roche- Posay 2008
 1. Hommage à Pierre Dornez 3.46        28. Coraline Caris : La Lacaze 1.04      50. La St Laurent 1.05
 2. Championnat de France 2.40          29. Caroline Fedry : La Retraite         51. Le Lapin 0.58
 3. La 4ème Tête Bourbon 0.35               Prise 0.31                           52. La Tête Bizarde 0.50
 4. La Pierre Dornez 1.01               30. Laurent Besnault La Louvière         53. Le Terré du Renard 0.41
 5. La Hurtevent 1.33                       1.04                                 54. Le Renard 0.34
 6. Le Terré du Renard 0.44             31. Antoine Baudrier La Louvière         55. La Royale 0.38
 7. Les Souvenirs de Dieufit 1.15           (incomplète) 0.38                    56. Le Grand Sanglier 0.52
 8. Le Passer l’eau en Barque 0.55      32. Eric Ribot La Louvière 1.03          57. Les Animaux en Compagnie
 9. La Lenté 0.58                       33. Guyaume Vollet La Louvière               0.36
 10. La Chaudenay 0.54                      0.52                                 58. La Paul Rainbot 0.55
 11. Le Rallye les Charmes 1.30         34. Nicolas Legoff La Louvière           59. La Henry Caillier 1.05
 12. La Pontchartrain 0.56                  1.14                                 60. La Piqu’ Avant Lorraine 0.57
 13. Le Grand Sanglier 0.58             35. Jérome Lesbats : La du Luart         61. La Roger Janssen 0.59
 14. Arnaud Desgranges : Le Blaireau        0.57                                 62. La Rallye Chistré 0.58
     0.29                               36. Mathieu Wassmer : Rallye-            63. La Curée 0.44
 15. Guillaume Gateau : Le Débuché          Combreux 1.00                        64. La Paul Vanende 0.55
     0.28                               37. Julien Vernon : La Sigalas 0.50      65. Les Honneurs 0.55
 16. Nicolas Oiry :Adieux à la forêt    38. Stéphane Barbier : Le Lièvre 0.49    66. La Pierre Langlais 0.54
     de Paimpont 0.29                   39. Thierry Nourrisson : La Soutiens     67. Le Passer l’Eau en Barque 0.50
 17. La d’Harambure 0.47                    Vendée 0.37                          68. La Servant 0.56
 18. Le Change 0.31                     40. Guillaume Gateau : La Petite         69. La Fruchard 0.58
 19. La Pascal Bouclet 1.25                 Marquise 0.47                        70. L’Adieu des Piqueurs 0.47
 20. La Sortie du Chenil 0.33           41. Pieter Albertyn : La Juliette 0.51   71. La Francis Pinel 0.51
 21. La Valère Dornez (Père)1.18        42. Proclamation du champion ;           72. Les Echos de la Houssaye 0.52
 22. La Courcier 1.08                       Les Honneurs 1.13                    73. Le Rallye Sillé 0.51
 23. La Sortie du Chenil 0.28           43. La Louve 0.34                        74. Adieux à la Forêt de Montargis
 24. La La vallée 0.54                  44. Les Echos du Clain 1.23                  1.00
 25. Amélie Pichon : La Chaudenay       45. la Pieter Broeckaert 1.02            75. La Bas Maine 0.59
     0.50                               46. Le Passer l’eau en Barque 0.50       76. Le Louvart 0.29
 26. Sophie Poidevin : Le Lièvre 0.43   47. La Loriot 1.10                       77. La Piqu’ Avant Bourgogne
 27. Julie Buisson : Les Animaux en     48. La Thibout 0.58                          0.55
     Compagnie 0.34                     49. La Curée 0.42                        78. La Vioreau 0.50
                                                                                                                      Les meilleurs moments de La Roche Posay
                                                                                                                                                                CD Trompes de France 2008
      Trompe & Technique
       N
                ous inaugurons cette Rubrique Trompe et Technique.              Cette année, Roland Duthoit, champion international de
                Tant a déjà été écrit sur la technique de la Trompe :           basse en 1999 à Vittel nous parle de sa partie.
                au XIXe siècle, les méthodes des grands professeurs
        de l’époque, Thiberge (vers 1850) et Normand (1885), ont                Dans une thématique différente, nous abordons le sujet
        été considérées comme des « must ». Puis elles ont été détrô-           de la Trompe coexistant avec d’autres instruments à vent.
        nées par la méthode de Tyndare, publiée en 1889.                        Il n’est pas rare dans nos écoles de voir arriver des
                                                                                élèves issus des cliques ou fanfares où ils pratiquent clairon,
        D’autres grands auteurs ont suivi au XXe siècle, tels que Can-          trompette et autres, certains continuant même parallèle-
        tin qui commence à publier des articles techniques dans la              ment à la Trompe.
        toute nouvelle revue de la FTF en 1929, Detourbet en 1931.              Les exemples célèbres existent : Robert Lamouche avait été
        Le Commandant de Marolles, Président de la Fédération,                  trompette de cavalerie.
        parle à cette époque de 80 traités, méthodes et recueils parus.         Philippe Convert, éclectique, a toujours continué de pratiquer
        A notre époque moderne, un intéressant Manuel du sonneur                la trompette.
        initié par Le Président de La Rochefoucauld, faisant appel aux          Eric Ribot a commencé dans la clique de son village ; il y en
        meilleures compétences de la Fédération est finalement édité            a bien d’autres.
        en 2000 sous la férule de Maurice Hermet et Bernard Ber-                Nous avons demandé à l’un des cas les plus spectaculaires
        trand : curieusement, il sera peu diffusé.                              actuels : Nicolas Dromer.
        Il nous semble intéressant de renouer avec la tradition des             Musicien au Conservatoire, il se destine à une carrière pro-
        articles techniques dans la Revue.                                      fessionnelle ; cela implique couramment une dose d’entraî-
        Celle-ci se prête à des articles courts, mettant en relief tel          nement de 4 heures de trompette par jour !
        aspect, telle partie ; corrélés à un Championnat où à un                Quand on considère ses résultats en Trompe au plus haut
        évènement particulier, ils peuvent peut-être être plus accessi-         niveau (dans les 3 parties), on finit par se demander si, loin
        bles, plus attrayants en tout cas notamment aux jeunes son-             de le gêner, ça ne l’aide pas. Il nous livre quelques réflexions
        neurs, dont on sait qu’ils lisent de moins en moins.                    sur son vécu dans ce domaine.




                         La Trompe et les autres instruments
                                                       vibrer et gênera le musicien au niveau de           technique de langue et instrumentale)
        Nicolas Dromer




                                                       son appui physique avec l'instrument.               et bien sûr différence d'interprétation
                                                       L'unique moyen d'allier différentes embou-          des répertoires propres aux instruments.
                                                       chures et de faire un travail acharné et
                                                       approfondi sur la colonne d'air. Il faut trou-   PEUT-ON IMAGINER DES POSITIONS SUR
                                                       ver l'appui parfait en rapport exact avec la     LES LÈVRES DIFFÉRENTES POUR CHAQUE
                                                       longueur de l'instrument. Le travail de la       INSTRUMENT ?
                                                       colonne d'air est-il différent ? Bien entendu,   Sur ce point je ne sais pas car je ne le
                                                       je te l'ai dit auparavant.                       pratique pas ; je ne connais qu'une per-


      L
          es différences d'embouchure sont -                                                            sonne qui le pratique très bien, c'est
          elles traumatisantes pour les lèvres ?       RÉPARTITION DES ENTRAÎNEMENTS :                  Benoît GARNIER.
          Il est bien entendu difficile aux lèvres     UN INSTRUMENT CHAQUE JOUR PAR
      de gérer les différentes pressions d'em-         EXEMPLE, OU TOUT MÉLANGÉ ?                       L ES NOIRS AMÉRICAINS ONT ÉTÉ ( ET
      bouchures. en effet celles-ci sont diffé-        Je pense que cela dépend des objectifs.          SONT) LES PLUS GRANDS JOUEURS DE
      rentes par rapport à leurs épaisseurs            Si le contexte est tranquille il vaut mieux      JAZZ AU MONDE ; POURRAIENT- ILS
      de bords à la largeur du diamètre de             faire un instrument après l'autre. Si le         PRATIQUER LA TROMPE ?
      la cuvette (le meilleur exemple pour les         musicien est dans la même situation que          Bien sûr car eux comparés à la majorité
      sonneurs est la difficulté d'allier embou-       moi et s'il veut allier les deux (ou plus        des sonneurs sont des musiciens et sont
      chure de chant et celle de basse).               encore) dans le même concert il lui fau-         plus ouverts à la découverte des diffé-
                                                       dra prendre l'habitude de travailler simul-      rents instruments et leurs horizons.
      Le fait qu'une embouchure soit plus grande       tanément et tous les jours ces instruments
      qu'une autre offre à la lèvre un appui dif-      jusqu'à maîtriser le changement délicat          Q UID DES INSTRUMENTS À ANCHE ,
      férent et donc sollicite une partie différente   qu'il y a entre les instruments :                TYPE SAXOPHONE ?
      de la lèvre. Cela implique un engourdis-             - placement d'appui (colonnes d'air          J'y répondrai une autre fois, après test.
      sement d'une partie de la lèvre qui lors du          différentes)
      changement d'embouchure aura du mal à                - changement de technique (souffle,                                  Nicolas Dromer

116   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                                                   La         Basse
                                              on réduira le nombre de notes et une           qu’il faut innover et je fais une variante à
                                              noire pointée au moment opportun sera          chaque phrase parce ce que j’ai plein
                                              la bienvenue. Ni trop ni trop peu, on          d’idées sur cette fanfare.
                                              veillera à ne pas altérer le caractère de
                                              la fanfare par toute sorte de remplis-         Résultat : j’obtiens un super texte vrai-
                                              sages obligés.                                 ment perso (en fait un « machin » sans
                                                                                             mélodie n’ayant rien à voir avec la fan-
                                              2 - BIEN SONNÉ                                 fare) qu’on écoutera en sonorité flûte de
                                              - C’est maîtriser son instrument ; diction     pan avec les copains et « si t’es pas 1er
                                              fluide, articulation aisée, clarté du son,     avec ça, c’est qu’les juges n’y connais-
                                              légèreté et souplesse de l’ensemble.           sent rien ». Bien sûr !!!
             Roland Duthoit                   - C’est garder le caractère de la Trompe
                                              par son timbre, sa couleur, sa chaleur.        Tremble planète Trompe, fuyez juges
                                                                                             rétrogrades, décadents et passéistes, les


S
      i le vainqueur d’une épreuve ne         - C’est être élégant dans son phrasé.          cyber-sonneurs débarquent en force et
      vient jamais contester sa 1re place,                                                   leurs souris grignotent déjà vos vieilles
      il n’en est pas de même pour les        - C’est être homogène, équilibré et adapté     barbes mitées par l’ennui...
suivants et, au fur et à mesure de la         en accord, en harmonie et en volume.
lecture du palmarès, leur surprise                                                           Plus sérieusement, à chacun sa créati-
deviendra de l’incompréhension avant          - C’est contrôler sa vitesse pour ne pas       vité, son inspiration, son caractère et sa
de finir en amertume. Devant la mine          ralentir le duo et pouvoir le relancer         sensibilité. Beaucoup d’idées devraient
dépitée des uns, l’insistance des autres      lorsque nécessaire.                            passer si elles sont proposées avec raffi-
et dans le but d’expliquer à tous, j’ai                                                      nement, délicatesse, pertinence, subtilité
pensé qu’il était nécessaire de trans-        - C’est être à l’écoute à la fois de ce que    avec bien évidemment compétence et
former le simple compte rendu de fin          l’on fait, du duo et du trio.                  savoir-faire.
de l’épreuve en thèse qui tentera sur-
tout d’expliquer aux déçus pourquoi il        - C’est être expressif ; interpréter son       4 - EXÉCUTÉ PAR SON AUTEUR
n’y a qu’un seul premier.                     texte en lui apportant nuances, mouve-         Inutile de s’étendre sur le sujet, vous
                                              ment et relief.                                aurez compris que c’est l’inverse du
Avant de trouver quelque chose à dire,                                                       paragraphe 2.
je pense qu’il faut d’abord apprendre à       - C’est être attentif, précis et appliqué du
parler ; un orateur politique ou religieux,   début à la fin de la fanfare.                  Juste une remarque générale : les basses
un philosophe, un professeur, un narra-                                                      sonnent pour la plupart trop fort avec le
teur, tous ont de grandes et belles choses    Une fois ces conseils maîtrisés et mis         Do de pédale surpuissant. C’est inutile
à dire. Qui les écoutera si leur élocution    en œuvre, (quelques années devraient           et laid.
n’est pas plaisante ? Allons-nous les sui-    suffire), il faut maintenant passer à la
vre si seule la moitié de leur discours est   suite.                                         Ce n’est pas facile d’expliquer la Trompe
compréhensible ? Devant un comédien                                                          derrière un clavier... et rien ne rempla-
ou un chanteur qui marmonne ou qui            3 - TEXTE ORIGINAL                             cera une démonstration in situ. J’espère
hurle, n’avez-vous jamais quitté la salle     Nous vivons une époque formidable :            que ces quelques réflexions vous seront
avant la fin du spectacle ? Je préfère le     grâce à de petits logiciels tout simples,      bénéfiques et je reste ouvert à toutes vos
plat du jour bien présenté à la spécialité    on peut composer soi-même de jolies            remarques.
du Chef servie dans de la vaisselle en        mélodies de basse.
plastique et qui plus est, sur une table                                                     Enfin, dites-vous bien que la Basse ce
sans nappe.                                   L’ordinateur m’informe si je ne respecte       n’est pas compliqué : soyez présent en
                                              pas la mesure ou l’accord, il m’explique       étant discret, appliquez-vous parce que
Appliqué en concours lors d’une épreuve       la différence entre pause et soupir et         c’est normal et faites du beau qui ne res-
de basse : un texte simple (1) et bien        d’autres choses encore sans avoir besoin       semble à rien. Et là, tout deviendra pos-
sonné (2), aura toujours ma préférence        de connaître le solfège...                     sible...
sur un texte original (3) « exécuté » (4)
par son auteur.                               Application : je mets du sol grave par-        En vous remerciant de votre attention et
                                              tout où c’est possible parce que c’est         à bientôt.
1 - TEXTE SIMPLE                              technique, je remplis au maximum toutes
Basé sur les temps forts avec arpèges         les mesures parce que ça fait joli, j’évite
classiques. Pour ne pas alourdir le duo,      systématiquement tous les unissons parce                                      Roland Duthoit

                                                                                                    Revue Officielle des Trompes de France - 2008   117
                           Trompe & Vénerie
                                            Les Pierres Cassées
           “La fusion entre la Trompe et la Vénerie”

      I
        l existe peu d’équipages en France                                                            soir, Serge prenait sa 4L pour venir nous
        où la Trompe et la Vénerie entretien-                                                         retrouver en forêt et nous faire sonner
        nent une relation aussi étroite, quasi                                                        jusqu'à ce que les lèvres saignent. Nous
      fusionnelle. A cela une explication :                                                           avons fait nos début aux Echos de la
      Benoît Noblet. Le grand veneur nor-                                                             Forêt d’Elbeuf tout en faisant des rem-
      mand, amoureux de la Trompe et                                                                  placements au Vol ce l’est de Dieppe
      excellent interprète, a sonné dans                                                              avec les frères Evrard, mais aussi au Ral-
      les plus grands groupes de son                                                                  lye Louvarts avec mon ami Christian
      époque. Pour lui, l’une ne se conçoit                                                           Adeline. Les répétitions se faisaient dans
      pas sans l’autre. Point n’est besoin                                                            le sous – sol d’un immeuble cossu de
      d’aller chercher plus loin l’explication                                                        l’avenue Carnot où des jeunes filles mon-
      de la réussite de ses Saint-Hubert,                                                             taient et descendaient accompagnées
      qui sont, chaque mois de Novembre,                                                              de messieurs très chics pendant que
      parmi les plus belles de France.                Benoît Noblet.                                  nous sonnions. Ce fut une époque for-
      Cette année, la Messe de Saint-Hubert                                                           midable…
      a rassemblé dans la petite église de            ou La Futaie Bouteiller, était une très belle   Michel Jalenques, directeur du Débûché
      Lisors, près de Lyons la Forêt, une             trompe à cheval.Quel bonheur pour un            de Paris, nous proposa de le rejoindre.
      pléiade de grandes Trompes, autour              équipage d’avoir un piqueux sonneur !           Je n’oublierai jamais ma première sortie
      de l’Abbé Jacques ; ce Prêtre, qui a                                                            avec ce célèbre groupe.C’était une soi-
      marié Christian Conte, est un enchan-           L’ÉQUIPAGE PORTE LE NOM D’UNE BELLE             rée chez Marcel Dassault, un soir du
      tement pour les sonneurs ; quel bon-            ENCEINTE DE LA FORET DE LYONS                   Salon de l’aéronautique. Nous nous
      heur que de l’entendre, avant d’aller                                                           trouvions sur le perron de sa fameuse
      donner la communion, réclamer un                C’est un soir sur un coin de table que          propriété « Les Mirages ». A chaque arrivée
      radoux ! Ce jour-là, il aurait bien             Saute au Bois composa notre fanfare,            d’un Ambassadeur ou d’un Ministre nous
      mérité le titre d’Aumônier de la Trompe         « Les Pierres Cassées ».                        attaquions une fanfare. J’avais espéré
      de France.                                      Jeunes, insouciants, célibataires, un petit     que nous sonnerions les plus belles fan-
                                                      boulot, mon frère Nicolas et moi-même           fares de notre répertoire. En une heure
      Ecoutons Benoît Noblet nous raconter            consacrions notre temps à nos chiens            nous n’avons sonné que 5 fanfares de
      l’histoire de son équipage, les Pierres         mais aussi à la trompe. A cette occasion        circonstances en ne sonnant à chaque
      Cassées.                                        je voudrais rendre un hommage appuyé            fois que le quart d’une demi-fanfare. A
                                                      à mon ami Serge Boutron qui consacra            22h05, des photographes de Jour de
      L’ÉQUIPAGE FUT FONDÉ EN 1974                    sa vie de sonneur à former des jeunes           France, revue appartenant à Marcel
                                                      dont je fais partie. Combien de fois, le        Dassault, se présentèrent pour faire un por-
      Chassant le cerf à l’équipage Normand
      Piqu’Hardi en forêt de Dreux le samedi,
      le dimanche nous chassions le lièvre.
      Nous parcourions la campagne du Cher
      à la Somme, de la Bretagne à la Seine
      et Marne, des Landes à la Normandie.
      Après avoir ramené d’Angleterre les pre-
      miers chiens, des Beagles, nous sommes
      très vite passés aux Harriers du Somer-
      set que nous nous procurions dans deux
      équipages du sud de l’Angleterre. Ins-
      tallé en forêt domaniale de Lyons, le che-
      nil se trouvait chez Jacques Souchères,
      Maître de l’équipage Pays d’Ouche,
      qui nous hébergea gracieusement. Les
      chiens étaient soignés tout aussi béné-
      volement par Joel Guilvard, dit Saute au
      Bois, premier piqueux du Pays d’Ouche.
      Saute au Bois, comme Fanfare Masson             Une des plus belles Saint-Hubert de France à Lisors.

118   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
trait du groupe. Michel regarda sa mon-       voie du chevreuil en forêt de Lyons.         célébrer notre Saint Patron. Voilà près de
tre, se retourna vers nous en disant :        Nous organisons un concert de trompes        quinze ans que les trompes d’Ile de France
« Messieurs c’est terminé ».                  sur la place du village en espérant          viennent amicalement sonner notre
Les photographes n’avaient pas pris un        gagner un peu d’argent pour faire un         messe.Cette année encore au grand com-
seul cliché. Michel me dit ensuite : « Tu     fond de caisse pour l’association. Les       plet, l’ATIF avait Bertrand Bourgeois, Chris-
comprends mon vieux, il faut se faire res-    trompes du Pays d’Auge et Sous Tout          tian Conte et Alexandre Piette en renfort.
pecter, l’heure c’est l’heure ». Notre        Vent emmené par Christian Conte et           J’ai eu le plaisir d’accueillir au mois de
contrat prenait fin à 22h.                    Benoist Pipon brillèrent pendant une         Juin Grégory et Valérie Stoop à Lyons.
Je prenais la route tous les vendredis soir   heure et demie devant un millier d’audi-     Grégory dit Daguet est aujourd’hui offi-
avec l’ami Henri Guillon, « propriétaire »    teurs enchantés.Ce fut un succès.            ciellement Premier Piqueux de l’équi-
de cette magnifique fanfare « Le lac          En 1991 nous louons la forêt.Nous voilà      page. L’homme est agréable, toujours un
d’Aydat », que lui avait composée Gas-        embarqués dans une nouvelle aven-            petit mot gentil, excellente trompe à che-
ton Chalmel, pour aller aux répétitions       ture.Aidés par Daguet, célèbre piqueux       val ; nous avons en plus le plaisir de
dans l’église Saint Eustache à Paris.         du Rallye Saint Hubert, notre meute          retrouver Valérie Rollin son épouse à nos
Nous terminions souvent la soirée par         blanc et orange est relativement homogène    curées. Je leurs souhaite longue vie à
une bonne pizza. Il fallait être en forme     mais surtout très gaie et chasseuse. Nous    l’équipage des Pierres Cassées.
le lendemain, car à cette époque, nous        chassons ainsi depuis 17 ans en forêt de
chassions le lièvre samedi et dimanche.       Lyons, mais aussi en déplacement sur                                         Benoit Noblet
                                              invitation dans les Landes, en Chantilly,
                                              dans le Cher etc.etc. Une trentaine d’hal-
                                              lalis sont sonnés chaque saison.La véne-
                                              rie du chevreuil est impitoyable.J’avais
                                              moins de maux de tête lorsque je chas-
                                              sais le lièvre. Si nous avions dû prendre
                                              tous les chevreuils manqués après de
                                              belles chasses, on parlerait de nous dans
                                              la revue de vénerie chaque trimestre

                                              DANS CETTE NOUVELLE VERSION DE
                                              L’ÉQUIPAGE, LA TROMPE EST TOUJOURS
Eric Ribot encadré par le sourire de          BIEN PRÉSENTE
Jérôme Amelot et l’œil malicieux de
l’Abbé Jacques.                               Nous avons reçu le Rallye Trompes des
                                              Vosges à Lyons en Mai 2007 pour un
Après dix années de vénerie du lièvre, nous   magnifique concert, puis cette année les
avons décidé d’arrêter pour nous consa-       trompes d’Ile de France et celles du Pays
crer à notre travail et fonder une famille.   d’Auge renforcées par le Relancer Haut
Pendant quelques années, je rejoignais        Normand pour un concert sur la place de
le Rallye Etoile en Forêt des Andaines.       Lyons. Les malheureux sonnèrent avec
Christian Longuet m’accueillait aux trompes   beaucoup de courage sous une pluie
du Pays d’Auge ; sonner entre les Ribot       d’orage. Chaque année notre Saint
et les Poidevin, quel plaisir !               Hubert donne lieu à un rassemblement         Benoît Noblet lors de son discours au
En 1988, avec deux amis et mon frère          d’amis sonneurs exceptionnels. C’est dans    banquet de fin de chasse : « En ces
Nicolas nous décidons de relancer             une ambiance chaleureuse que nous nous       temps de crise, investissez dans une
l’équipage des Pierres Cassées dans la        retrouvons autour de l’abbé Jacques pour     valeur sûre : les Pierres Cassées ».




                                                                                                Arret sur image
                             Veneurs
       La Trompe est l’ambassadrice de la Vénerie Dans son intérêt,

            et dans notre intérêt à tous, adhérez, et faites adhérer,
                                                                                             Extraordinaire photo prise lors d’une
               autour de vous et dans les équipages, à la FITF.                              chasse du Rallie Combreux en forêt
                                                                                             d’Orléans.


                                                                                                  Revue Officielle des Trompes de France - 2008   119
      La Trompe dans le Monde
        Q
                    uand nous avons ouvert cette rubrique l’année             de la Fédération en 1932 ?
                    dernière, nous ne doutions pas complètement des           L’avenir est en marche ; il nous dira laquelle de ces paroles
                    développements qui allaient s’ensuivre.                   d’un autre siècle « sonnait le plus juste »…

        La Trompe est-elle une « belle endormie » qui se réveille à
        l’heure de la mondialisation ?
        La grande Dame a-t-elle décidé de s’exporter ?
        Il n’y a pas, pour le moment en tout cas, d’action d’envergure
        en ce sens, mais le climat d’ouverture qui semble se dessiner
        vers le monde est sans doute irréversible.
        Comment pourrait-il en être autrement, d’ailleurs, à une époque
        où les moyens de communication sont chaque jour plus extraor-
        dinaires, et où, chez nous, le sentiment est croissant selon lequel
        la Trompe est trop belle pour être conservée pour nous seuls ?
        Etats-Unis, Japon, La Réunion, Espagne, et même l’Inde, l’année
        a été riche en évènements, comme vous allez pouvoir en juger.         1er Octobre à l’Aéroport Charles de Gaulle : rencontre
        Alors, la Trompe doit-elle « rester pour toujours en terre gau-       extraordinaire (car non programmée) et symbolique entre
        loise » comme l’affirmait jadis dans un discours le Baron             Normandie-Maine, emmené par Eric Ribot et François de
        Eugène Verhaegen, ou au contraire « aller jusqu’aux extré-            La Garanderie, en partance pour le Japon, et le Trio FITF
        mités du monde » comme le prophétisait le grand Maître                Pipon, de La Rochefoucauld, Longuet en route pour l’Amé-
        bourguignon André Detourbet à l’occasion du premier disque            rique.




                       Stage FITF-AHHS
                    à Chautauqua (New-York)
                       L’ouverture vers le Nouveau Monde
                                                                                                   L
                                                                                                       a Trompe de France a déjà fait des
                                                                                                       incursions aux Etats-Unis. La plus
                                                                                                       ancienne trace de notre ère moderne
                                                                                                    remonte à 1939. Cette année-là, deux
                                                                                                    sonneurs du Cercle Dampierre, Mere-
                                                                                                    dict Laurent et Jules Gamelcy sonnent
                                                                                                    à New-York pour une Exposition canine ;
                                                                                                    leur prestation fait l’objet d’un article
                                                                                                    dans le New-York Times.

                                                                                                    Ensuite, il y en eut d’autres, soit à l’oc-
                                                                                                    casion de manifestations particulières
                                                                                                    (mariage) ou commerciales (ouverture du
                                                                                                    magasin Hermès de Madison Avenue à
                                                                                                    New-York en 2000), soit sur des initia-
                                                                                                    tives privées.
                                                                                                    Parmi les plus notables, le Dr Marc Jac-
                                                                                                    quet, Maître d’équipage du Rallye Teil-
                                                                                                    lay en Touraine, emmène un groupe de
                                                                                                    champions en 1973 en Alabama à une
      Le Groupe FITF-AHHS après le concert à « Chautauqua Suites ». De gauche à droite : John       Exposition sur la France ; les Coispel,
      Gerber, Douglas Lundeen, Christophe Le Chanu, Pascal Brulon, Olivier Reguin, Christian        Mercier, Villeneuve y font merveille ; l’ex-
      Longuet, Benoist Pipon, Lowell Greer, Antoine de La Rochefoucauld, Lisa Bontrager.            périence aura une suite… 15 ans après,
      The FITF-AHHS group after concert in « Chautauqua Suites ».                                   débouchant sur des liens amicaux et un

120   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
Comité pour la sauvegarde de l’église         stage organisé par l’AHHS à Chautauqua.        salle des fêtes où auront lieu les entraî-
Notre Dame de Rigny dans la vallée de         Benoist Pipon, à la disponibilité sou-         nements : il découvre les premiers envois
la Loire. Une fanfare, les Souvenirs d’Ala-   riante, adhérait spontanément à l’idée,        de Benoist et d’Antoine…
bama, célèbre cette épopée.                   et Antoine de La Rochefoucauld, dans un        Dans l’après-midi arrivent les stagiaires ;
En 1985, Michel Jalenques emmène              esprit d’ouverture rafraîchissant, mani-       au milieu d’eux, la haute stature de
une autre expédition en Virginie et à         festait sa volonté de faire partie de          Lowell Greer, l’emblématique Président
Washington, à l’invitation de Herbert         l’aventure.                                    de l’AHHS, chaleureux et affable.
Stein-Schneider. Les Pipon, Heinrich,                                                        En soirée arrive Christophe Le Chanu, en
Conte, Bureau, rejoints par Michel de         AU BORD DES GRANDS LACS                        provenance de Los Angeles.
Vallois, posent devant la Maison                                                             Le vendredi, après une matinée consa-
Blanche, donnent un concert Trompe et         Chautauqua est un lieu de villégiature         crée à un ball-trap, première leçon géné-
orgue dans l’église des Présidents à          réputé, à l’ouest de l’Etat de New-York, au    rale précédée de solos, duos et trios qui
Washington, sonnent devant 15000              bord du lac du même nom, non loin du lac       provoquent quelques oh ! dans l’assis-
personnes au Washington International         Erié, qui est une véritable mer intérieure.    tance : la plupart de ces cornistes amé-
Horse Show.                                   Les luxueuses résidences en bois à l’amé-      ricains entendent pour la première fois
L’organisateur sera même reçu par le Pré-     ricaine parsèment les parcs et les cam-        en direct le son de la Trompe de France.
sident Ronald Reagan.                         pagnes fleuries, dans des espaces aux-         Benoist et Antoine développent les expli-
                                              quels nous ne sommes pas habitués.             cations basiques sur la manière de
Pendant ce temps, une association de          Après un voyage sans histoire, au cours        « fabriquer » ce fameux son ; lors des
joueurs de Cor américains, l’AHHS,            duquel nous arrivons sans problème à           premiers essais, il ne faut pas longtemps
avait vu le jour il y a quelques années à     conserver nos Trompes avec nous en             pour déceler dans l’assistance quelques
Philadelphie, présidée par Lowell Greer,      cabine, et une escale par Detroit (quelle      potentiels.




Lowell Greer, l’emblématique Prési-
dent de l’AHHS: il a la musique dans
son âme, et la Trompe de France dans
son cœur.
Lowell Greer, the emblematic President
of AHHS : he has music in his soul, and
the “Trompe de France” in his heart.


corniste réputé. Celui-ci, voyageant en
Europe, avait entendu la Trompe de France.    Leçon générale à Douglas Lundeen et ses amis de l’AHHS.
Homme de grande culture, il avait été         General lesson to Douglas Lundeen and AHSS members.
conquis par un son dont il avait bien
compris qu’il était aux origines de son
instrument de prédilection.                   arrivée féérique de nuit sur cette immense     Cette première séance est suivie de la
Le secrétaire de l’association, John Ger-     ville lumière), nous sommes accueillis à       répétition de Gallatin fanfare par l’AHHS
ber, séjournant en Touraine, était allé       Erié par John Gerber ; après 1 h de            sous la direction de Lowell Greer.
acheter des Trompes directement chez          route, nous découvrons l’imposant hôtel,       En soirée, nous saluons l’arrivée des
Milliens à Blois.                             « Chautauqua Suites », au bord du lac.         « Canadiens », Pascal Brulon et Olivier
C’est dire si le contact, établi par hasard   Le lendemain, l’activité bat déjà son          Reguin, puis un peu plus tard de
à l’occasion de la Revue FITF 2007, sur       plein : dans un coin de l’immense hall         Michel de Vallois, en provenance de
une indication d’un sonneur débutant          d’accueil, un bureau d’accueil a été ins-      Miami. Après un concert de cor, le repas
français vivant en Californie, Christophe     tallé, avec des articles de la FITF, un pan-   permet à tout un chacun de faire plus
Le Chanu, arrivait à point.                   neau annonçant la participation des son-       ample connaissance ; la soirée se ter-
De fil en aiguille naissait l’idée d’un       neurs français au stage.                       mine sur une exposition d’instrument et
déplacement de représentants des              John Gerber nous emmène découvrir le           un survol historique très documenté par
Trompes de France à l’occasion d’un           « Celebration Hall », sorte d’immense          Richard Martz.

                                                                                                   Revue Officielle des Trompes de France - 2008   121
      Le samedi matin, un « breakfast cham-           mière sur la terre d’Amérique ?) sonnée     séjour pour la plupart des participants.
      pagne » ouvre la journée : sur fond de          en l’église Notre Dame de Lourdes à         Les stagiaires reprennent leurs avions
      projection de DVD de Trompe, discours           Benus Point, de l’autre côté du lac de      direction les quatre coins du pays, les
      d’accueil se succèdent, puis remise d’une       Chautauqua.                                 « Canadiens » leur voiture pour 8 heures
      plaque souvenir par l’AHHS à son Pré-           Dans la petite église américaine moderne,   de trajet, et Michel de Vallois son vol
      sident Lowell Greer qui transmet le flam-       les six sonneurs en tenue sont accueillis   pour Miami et ses fleurs.
      beau à Douglas Lundeen, Professeur de           chaleureusement par le Père Nowak :         Le séjour se termine touristiquement
      cor à New-York.                                 entrée, kyrie et offertoire de Tyndare,     pour le trio qui, accompagné de
      Votre serviteur fait un exposé sur la           Saint-Hubert, Clocher dans le soir, Ave     Christophe Le Chanu, rendent visite à
      Trompe de France et la FITF, à la suite         Maria (accompagné au piano), Marche         la « Demoiselle de la brume » (the
      de quoi sont remis à chacun des sta-            des prêtres se succèdent ; malgré le peu    Maid of the mist), en l’occurrence les
      giaires un petit livret de fanfares et un       de préparation, le métier des partici-      impressionnantes chutes du Niagara.




      Messe de Saint-Hubert en l’église de Benus Point : une première aux Etats-Unis.             Leçon particulière. Private lesson.
      Saint-Hubertus Mass in Benus Point church : a United–States premiere.
      macaron siglé « FITF- AHHS Chatauqua            pants, et notamment des « deux de           La dernière journée sera consacrée à
      2008 » commémorant l’évènement.                 devant » permet d’offrir une belle messe,   une chasse à tir au faisan, journée
      Pour terminer, John Gerber et Lisa Bontrager    applaudie à la fin à plusieurs reprises.    pleine de convivialité organisée par
      sont unanimement salués pour leur implica-      Lowell Greer nous confiera son émotion,     Tom Bergstrue chez Garry Barton, à
      tion dans l’organisation de cet évènement       en ayant vu des gens pleurer parmi les      quelques pas de la Pennsylvanie, au
      L’après-midi, nouvelle leçon de Trompe          fidèles. Faisant référence à un chapitre    cours de laquelle les ci-devant Chris-
      à l’ensemble des stagiaires.                    de la Bible (Livre des nombres), il nous    tophe, Benoist et Antoine se couvriront
      Puis, c’est à l’église Saint-Mary de Chau-      livre une vision quasiment mystique de      de gloire…
      tauqua le Concert ouvert par les Trompes        notre instrument :
      (notamment l’Amazone par Benoist et             « Dieu a demandé à Moïse de faire son-      DE GEORGE WASHINGTON
      Antoine magnifiquement accompagnés              ner les Trompes d’argent (du mot            À NOS JOURS
      au piano par Sandy, l’épouse d’un des           hébreu « keren » improprement traduit en
      stagiaires) et poursuivi par le Requiem du      trompette ) pour les rassemblements du      Au-delà de la découverte, des bons
      chasseur, l’œuvre maitresse de Lowell           culte ; la France catholique est            moments de convivialité d’un tel voyage
      Greer composée en 2003.                         aujourd’hui le seul pays dans le monde      en pays ami, comment ne pas immé-
      (l’équivalent d’une Messe de Saint-Hubert,      qui respecte cette demande au travers       diatement percevoir, ainsi que nous en
      avec de nombreuses références à des             de la Messe de Saint-Hubert ».              devisions lors du voyage de retour, l’en-
      fanfares de la Trompe de France)                A la sortie, que de tapes dans le dos,      richissement et les potentialités d’une
                                                      de poignées de main, de bravos des          telle expérience ?
      MESSE DE SAINT-HUBERT                           fidèles américains, accompagnés de          D’abord, ce voyage dans ce que nous
                                                      témoignages d’affection envers la France.   appelons encore le Nouveau Monde,
      Temps fort du séjour le dimanche matin          Grand et beau moment d’émotion…             nous a fait faire de manière tout à fait
      avec la Messe de Saint-Hubert (une pre-         Cette célébration marque aussi la fin du    inattendue un saut dans le passé, nous

122   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
renvoyant à une époque liée aux ori-           Il s’agit simplement de trouver la bonne      Vallois à Miami, Christophe Le Chanu à
gines de la Trompe.                            gestion de la colonne d’air, le vibrato et    Los Angeles.
Qu’on en juge : raconté par Lowell             le tayaut, pour aboutir au vrai son de la     Nous avons également découvert l’exis-
Greer, nous avons appris que le premier        Trompe ; les premiers essais n’ont pas        tence d’un sonneur américain, Dean De
Président des Etats-Unis, George Wash-         manqué de faire apparaître certains           Korth, qui est viticulteur en Californie ; lors
ington, le Père fondateur de la Nation         potentiels quasi immédiats…                   du séjour qu’il a effectué en Bourgogne à
américaine, très pénétré de la culture         C’est dire si le but à atteindre pourrait     la fin des années 1990, il a appris à son-
européenne, aimait la chasse, et avait         apparaître proche.                            ner avec Marcel Enfer et a participé pen-
pratiqué notre instrument.                     Enfin pourquoi ne pas mentionner la           dant deux années au Débûché de Bour-
Il possédait une Trompe en argent, qui         Vènerie ? Elle existe aux Etats-Unis, et de   gogne ; averti trop tard, et en pleines
est conservée dans un Musée de Wash-           manière importante (plus de 200 équi-         vendanges, il n’a pu venir à Chautauqua,
ington, et dont la facture d’achat a été       pages) ; certes, d’obédience essentiel-       mais nous a fait part de sa disponibilité.




                                               L’avenir… The future...


retrouvée dans les archives de sa pro-         lement anglo-saxonne, elle ne véhicule        Si tout cela se confirme, nous aurons à
priété de Mount Vernon, près de New-           pas la musique de chasse à la française.      accueillir ces nouveaux amis avec joie
York.                                          Mais les espaces sont immenses, on y          dans la grande famille de la Trompe.
Passionnante histoire, qu’il faudra appro-     chasse le renard, le coyote.                  Ils devront évidemment venir en France,
fondir, si possible, avec l’aide de nos        Et la composition par Lowell Greer de la      dans la Patrie d’origine pour la découvrir
amis américains.                               fanfare « le bison » ne résonne-t-elle pas    vraiment, s’en pénétrer, l’apprendre dans
En particulier, s’agissait-il bien de notre    comme un appel ?                              des stages.
Trompe, en ré ?                                A tout le moins pourrait-on imaginer          Notre devoir à nous est, dès à présent,
Il faut évidemment se souvenir que nous        qu’elle soit un support, une alliée au        de les aider, avec l’appui de nos amis
nous reportons là à la fin du XVIIIe siècle,   développement de la Trompe dans cet           déjà sur place, à mettre en œuvre ce
à une époque où la Trompe de France            immense pays ?                                beau projet.
avait essaimé dans différentes cours
d’Europe.                                      VERS LA CRÉATION D’UNE 12E RÉGION ?                                      Christian Longuet
Comment est-elle parvenue outre-Atlan-
tique : par des immigrants français ?          Dans la foulée de cette incursion, au
Par l’Angleterre ou un autre pays d’Eu-        cours de laquelle Benoist Pipon et Antoine
rope (d’où la Trompe a disparu à peu           de La Rochefoucauld ont été de parfaits       Nos remerciements à Michel de Vallois
près à la même époque, celle de la             ambassadeurs de la Trompe de France,          et à son épouse Carmen pour leur pré-
Révolution française) ?                        nos amis américains ont rapidement évo-       cieuse contribution dans la traduction du
S’agissant de joueurs de cor, musiciens        qué le projet d’affiliation à la FITF par     texte en anglais.
déjà habitués à l’embouchure, à la ges-        création d’une 12e région.                    Many thanks to Michel de Vallois and
tion de l’air, le terrain ne peut qu’être      Celle-ci pourra s’appuyer sur les quelques    his wife Carmen for the english transla-
favorable.                                     individualités déjà sur place : Michel de     tion.

                                                                                                    Revue Officielle des Trompes de France - 2008   123
                    Workshop FITF-AHHS
                  in Chautauqua (New-York)
                      The opening towards the New world

      T
           he «Trompe de France» , or French          Lowell Greer, while travelling in Europe,          announcing the participation of French
           Hunting Horn, has already been             had heard the French Hunting Horn.                 Hunting Horn players.
           introduced to the United States. The       As a man of great culture, he had been             John Gerber takes us to discover the
      oldest trace of it in our modern era goes       conquered by a sound that he well                  «Celebration Hall» where the trainings
      back to 1939. That year, two «sonneurs»         understood, was at the origins of his pre-         will take place. He can hear the first fan-
      from Cercle Dampierre, Meredict Laurent         fered intrument. John Gerber, the                  fares played by Benoist and Antoine.
      and Jules Gamelcy played in New-York            society’s secretary, vacationing in Tou-           In the afternoon the workshop partici-
      for a dog show; the event warranted             raine, had bought several «Trompes»                pants start arriving; among them, the tall
      them an article in the New-York Times.          directly from Milliens in Blois. No need           stature of Lowell Greer, the emblematic
                                                      to say, that the contact, randomly esta-           President of AHHS, warm and affable.
      Thereafter, other occasions called for Hun-     blished for the 2007 edition of the FITF           In the evening Christophe Le Chanu,
      ting Horn concerts. Among them were the         magazine, following the lead of a                  arrives from Los Angeles.
      grand opening of the Hermes Store on            Frenchman (Hunting Horn player) living             On Friday, after a morning ball-trap, the first
      Madison Avenue in New-York in 2000,             in California, Christophe Le Chanu,                general class preceded by solos, duos and
      and also other private events such as           appeared at the right time.                        trios create some «wows!» in the audience:
      weddings. Among the most famous, Dr                                                                the majority of these American Horn
      Marc Jacquet, Huntmaster of Rallye Teil-        From there was born the idea of travel             players are hearing, for the first time live,
      lay in Touraine, took with him a band of        by representatives of the French Hunting           the sound of the French Hunting Horn.
      champions in 1973 to Alabama for a              Horn of France for the occasion of an AHHS
      special exhibition about France; Hubert         workshop organised in Chautauqua.                  Benoist and Antoine give the basic
      Coispel, Philippe Mercier and Jean-Marie        Benoist Pipon, with a smiling disposition,         explanations on how to «create» that
      Villeneuve were remarkable.                     jumped spontaneously to the idea, and              famous sound; very soon, during the first
                                                      Antoine de La Rochefoucauld, with a                trials, some good potential is noted
      The experience had additional bene-             refreshing open spirit, manifested his des-        among the attendants.
      fits...15 years later, generating bonds of      ire to be part of the adventure.                   This first practice is followed by the
      friendship and a Comity for the preserva-                                                          rehearsal of Gallatin fanfare by the AHHS
      tion of the church «Notre Dame de Rigny»        BY THE GREAT LAKES COAST                           under the direction of Lowell Greer.
      in the Loire valley. A fanfare, the Souve-
      nirs of Alabama, celebrate this epic event.     Chautauqua is a well known vacation                In the evening, we salute the arrival of the
                                                      place, in west New-York State, by the              «Canadians», Pascal Brulon and Olivier
      In 1985, Michel Jalenques manages               coast of the same named lake, near                 Reguin, and a little later of Michel de Val-
      another expedition to Virginia and              Lake Erie, almost an inland sea.                   lois, arriving from Miami. After a Horn
      Washington DC, at the invitation of Her-        Luxury residences in wood, American                concert, the dinner time allows everyone
      bert Stein-Schneider. Benoist Pipon,            style, are scattered among parks and flo-          to meet and share with each other; later,
      Hubert and Bernard Heinrich, Christian          wering countryside, in vast, unfamiliar            the evening concludes in an exhibition of
      Conte, Yannick Bureau, joined by                surroundings.                                      instruments and a history conference well
      Michel de Vallois, stay for a photo in                                                             documented by Richard Martz.
      front of the White House, give a concert        After a pleasant flight, during which we
      in Presidents Church in Washington,             were able to keep our Hunting Horns with           Saturday morning, a «breastfast Cham-
      «sonnent» in front of 15000 persons in          us in cabin, and a stop in Detroit (what a         pagne» opens the day: with a projection of
      Washington International Horse Show.            fairytale landing in this great city of light!),   a DVD about French Hunting Horn, several
      The organizer would even be received            we are welcomed in Erie by John Gerber;            speakers welcome those in assistance; then
      by President Ronald Reagan.                     after 1 hour drive, we discover the impo-          the AHHS gives his President a «souvenir»
                                                      sing lakeside hotel «Chautauqua Suites».           plate, who then passes the torch to Douglas
      In the meantime, a society of American          The following day there is plenty of acti-         Lundeen, Horn Teacher in New-York.
      Hornplayers, the AHHS, was born a few           vity: in a section of the huge lobby, a            Yours truly then speaks about the «Trompe
      years ago in Philadelphia, with the famous      welcome center has been set up, with               de France» and the FITF, followed by a
      hornplayer Lowell Greer as president.           articles on a board concerning the FITF            distribution to each workshop attendant

124   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
of a fanfare booklet and a commemora-        stay for most of the workshop partici-              may only be favorable.
tive badge featuring «FITF-AHHS Cha-         pants who are flying back to all direc-             They would have only to discover the
tauqua 2008».                                tions around the country, the «Cana-                good gauging of the air column, the
Finally, John Gerber and Lisa Bontrager      dians» getting back to their car for an             vibrato and the «tayaut», to reach the
are unanimously saluted for their invol-     eight hour drive, and Michel de Vallois             real sound of the «Trompe»; the first trials
vement in the organization of this event.    catching a flight back to Miami.                    have certainly shown some immediate
In the afternoon, a new French Hunting                                                           potential... That is to say the goal aimed
Horn class with all the trainees.            The stay ends for the trio in a tourist’s visit     for could appear to be very near.
Then, in the evening, in the Church Saint    to «the Maid of the mist», the impressive
Mary of Chautauqua, starts the Concert       Niagara Falls, accompanied by Chris-                Finally why not mention the «Venerie»?
opening with the «Trompes» (in particu-      tophe Le Chanu. The last day is occupied            It exists in the United States in a large
lar the Amazone by Benoist and Antoine       with a pheasant hunt, a day full of convi-          scale (more than 200 Hunt Clubs); howe-
marvellously accompagnied by the pia-        viality, organized by Tom Bergstrue at the          ver, essentially of English tradition, it does
nist Sandy, married to Chris Naugle,         home of Garry Barton, close to Pennsyl-             not use the music particular to french hun-
one of the workshop participants). Then,     vania, during which Christophe, Benoist             ting. But the territories are immense; fox
the «Requiem of the hunter», masterpiece     and Antoine will be covered with glory...           and coyote are hunted. Does not the com-
of Lowell Greer composed in 2003 (the                                                            position by Lowell Greer of the fanfare
equivalent of a Saint Hubertus Mass,         FROM GEORGE WASHINGTON                              «the bison» sound like a calling? At least,
with numerous references to French Hun-      UNTIL TODAY                                         could we not imagine that it is an aid, an
ting Horn fanfares).                                                                             ally, in the development of the french hun-
                                             Beyond the discovery and the good                   ting horn in this immense country?
SAINT HUBERTUS MASS                          convivial moments of such a voyage in a
                                             friendly country, how not to perceive, as           TOWARDS THE CREATION
Highlight of the event on Sunday mor-        we discussed during our trip back to                OF A 12th REGION ?
ning with the Saint Hubertus Mass (a         France, the enrichment and the poten-
North American premiere?) performed in       tialities of such an experience?                    Following up this foray, during which
the Church Notre Dame of Lourdes in          First of all, this trip to what we still call the   Benoist Pipon and Antoine de La Roche-
Benus Point, on the other side of Lake       New World, made us, unexpectedly, jump              foucauld have been the perfect ambas-
Chautauqua. In this little modern Catho-     into the past, recalling a time linked to the       sadors of the «Trompe de France», our
lic Church , the six «sonneurs», in their    origin of the French Hunting Horn. Make             American friends have quickly evoked the
hunting attire, are warmly welcomed by       one’s own jugment: told by Lowell Greer,            project of subscription to the FITF by crea-
Father Nowak: Introit, Kyrie, Offertory of   we learned that the first President of the Uni-     ting a 12th region. This could be suppor-
Tyndare, Saint-Hubert, The Belltower in      ted States, George Washington, the foun-            ted by some individuals who are already
the night, Ave Maria (accompagnied           ding father of the American Nation, impre-          in place: Michel de Vallois in Miami,
with piano), March of the priests are per-   gnated with European culture, loved                 Christophe Le Chanu in Los Angeles.
formed alternatively: in spite of the very   hunting, and played our instrument.
short preparation, the «know how» of the                                                         We have also discovered the existence
performers, in particular the «two leaders   He owned a French Hunting Horn made                 of an American hunting horn player, Dean
on the front» serves for a beautiful Mass,   of silver, which is kept in a museum in             De Korth who is a producer of wine in
applauded several times at the end.          Washington DC and whose invoice for                 California ; during his stay in Bourgogne
                                             purchase was found in the archives of               at the end of the 1990’s, he learned to
Lowell Greer will confide his emotion,       his property at Mount Vernon, near New              play the hunting horn with Marcel Enfer
seeing people with tears among the pari-     York. A very moving story, that should be           and was part of the «Débuché de Bour-
shoners. Refering to a Bible Chapter         delved further into, if possible, with the          gogne» for two years; he was informed
(Book of Numbers), he delivers to us a       help of our American friends.                       too late and due to his grape harvest,
quasi-mystic vision of our instrument:       Particularly, to confirm, whether, as our           was unable to join us in Chautauqua, but
God asked Moses to have the silver           «Trompe» was it in the note of D?                   has made himself available to the idea.
Horns (from the hebrew word «keren»          We must remember that we are reported
improperly translated Trumpet) sound for     at the end of the 18th century, a time              If all of this is confirmed, we will welcome
the worship gathering: France, a Catho-      when the French Hunting Horn had                    these new friends with joy into the great
lic country, is the only country in the      spread to several European courts.                  family of «la Trompe». They will obviously
world that respects this request through     How did it get overseas: with French                need to go to France, to the country of
the Saint Hubertus Mass.                     immigrants? Through England or another              origin, to truly discover it, to impregnate
At the exit, so many pats on the back,       European country (where the French                  themselves of it, to learn it in workshops.
handshakes, congratulations of parisho-      Hunting Horn disappeared a the same                 Presently, our duty is to assist them, with
ners, accompanied with affectionate tes-     time, during the French Revolution)?                the support of our friends already in
timonies towards France:                     Since we are talking about Horn players,            place, to start this beautiful project.
Great and beautiful moment of emotion.       already accustomed to the mouthpiece,
This celebration is also the end of the      to gauging air measures, the grounds                                           Christian Longuet

                                                                                                        Revue Officielle des Trompes de France - 2008   125
             La Trompe en Extrême Orient
        L
            a Trompe s’est déjà fait entendre à l’autre bout du monde,      neurs de Normandie Maine accompagnés de la Maison
            notamment à plusieurs reprises au Japon. Certains se sou-       Milliens et emmenés par Eric Ribot en Octobre au Japon.
            viennent de la photo du Rallye Quand Même de Versailles         La cheville ouvrière du projet aura été François Payen de La
        et de Robert Lamouche trinquant avec les geishas à l’exposi-        Garanderie.
        tion universelle d’Osaka en 1970.                                   Ce chirurgien-dentiste du Havre, passionné de la Trompe
                                                                            qu’il a découverte sur le tard, et très pénétré de culture japo-
        Un peu plus tard, à l’occasion de la promotion des châteaux         naise (il a pratiqué le judo avec Maître Kawaishi, le légen-
        de la Loire, Joseph de Cathelineau et ses Trompes de Che-           daire Professeur qui a implanté cet art martial en France) a
        verny, à l’instigation du Marquis de Vibraye, donnent un Concert    travaillé d’arrache-pied pendant 15 mois pour mettre l’ex-
        devant l’Emprereur du Japon. 2008 aura vu la réédition de           pédition sur pied, aidé par une musicienne japonaise,
        ces voyages extraordinaires, avec une équipe de 10 son-             Kyôko.




                                                      La 6e région se déplace
                                     Les trompes de Normandie
      François de La
      Garanderie.                    Maine font école au Japon
      L
          e 1er octobre dernier, 10 sonneurs et       ses bagages 10 trompes neuves desti-         Kôchi, à 150 kilomètres au sud en
          un fabricant s'envolaient de Roissy         nées aux stagiaires débutants. Le hasard     passant par la montagne.
          Charles de Gaulle pour Ôsaka, après         n'existant pas, ce commando de son-          Après une promenade en bateau sur une
      un labeur acharné de 15 mois, visant à          neurs rencontrait presque par hasard, au     rivière, notre fine équipe ne cessant pas
      préparer ce voyage constituant une pre-         même moment, dans les mêmes lieux,           de chanter conformément à la tradition,
      mière mondiale. Jugez vous-mêmes du             d'autres sonneurs bien connus, qui s'en-     arrivait au lycée musical de Kôchi. Le
      programme : 3 concerts, 2 conférences           volaient, eux vers les USA. Les guichets     temps de mettre une cravate et François
      vidéo sur la trompe, 2 stages débutants         d'enregistrement se souviendront long-       attaquait rondement sa conférence sur la
      et 3 séances de démonstration de travail        temps de la troupe de saltimbanques qui      trompe dans le lycée en question, le tout
      sur le laiton de nos instruments préférés.      envahit son espace avec tous ses impe-       en traduction presque simultanée, par la
                                                      dimenta. La douane d'Ôsaka, prévenue
      Qui pouvait être assez fou pour organi-         par les soins d'un des sonneurs, se mon-
      ser un tel débarquement ? Réponse : les         tra d'ailleurs très coopérative.
      trompes de Normandie Maine et la mai-           Après 150 minutes de car, traversant
      son Milliens. Qui faisait partie de ce          zones industrielles et campagne japo-
      commando ? Eric Ribot, Roch de Cathe-           naise sous l'œil glauque des 11 voya-
      lineau, Emmanuel Pinot, Joachim Leval-          geurs abattus par 12 heures d'avion et
      lois, Ludovic Gautier, Dominique Poide-         7 heures de décalage horaire, la
      vin, Michel Poidevin, Marie Astrid              petite troupe arrivait enfin à Tokushima
      Coutant, Nicolas Laroute, et François           dans l'île de Shikoku. Après une bonne
      Payen de la Garanderie le tout surveillé        répétition musclée et un rapide sou-
      par Francis Bejrach. La maison Milliens         per,tout le monde allait se coucher, le
      n'avait pas laissé passer l'occasion de         lendemain devant être sportif. Le len-
      montrer son savoir-faire, en se joignant        demain, effectivement, un autre car          Michel, Ludovic, François et Kyôko
      au groupe des 10 et en emportant dans           emmenait le groupe de fêlés vers             pendant la conférence.

126   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
nouvelle mascotte du groupe, une jeune         avec un repas à la française, sous le         colaire, nos sonneurs et Francis dûment
saxophoniste classique diplômée du             regard rassuré d'un bon nombre de son-        cravatés et arborant une tenue de ville
conservatoire de Paris, Kyôko, Manu et         neurs un peu déroutés par la cuisine          de bon aloi, furent invités à la visite de
Michel assurant l'illustration sonore. La      japonaise. La soirée se termina par une       ce temple immense, y compris des par-
chose envoyée dans l'heure réglemen-           projection de diapositives des forêts fran-   ties non ouvertes au public.
taire, le petit groupe passait à l'hôtel       çaises et de diverses actions de chasse       Dans la foulée, une cérémonie du thé fut
récupérer le gros de la troupe et filait en    à courre, diapositives obligeamment           offerte à nos sonneurs, à qui François,
tenue de ville impeccable vers la récep-       envoyées dans les semaines précédentes.       en vieux Japonais, avait suggéré quelques
tion officielle du 150e anniversaire des       Ces diapositives, commentées par Fran-        règles de bienséance dans ce domaine.
relations diplomatiques entre la France        çois étaient émaillées de fanfares de cir-    Une vingtaine de minutes en position
et le Japon. L'entrée un peu en retard se      constances et d'animaux.                      seiza fut une épreuve douloureuse pour
fit sous les applaudissements et au son        Le lendemain, un car emmenait la troupe       tous, mais le stoïcisme fut de rigueur et
des "Echos du Pays d'Auge", entrée sui-        à Kyôto, ancienne capitale impériale de       personne ne se plaignit, forçant ainsi
vie des discours d'usage et des échanges       794 à 1868. une journée touristique           l'admiration des Japonais, peu habitués
de cadeaux.                                    attendait les 11 Français. Visites diverses   à voir des Occidentaux se soumettre
Le lendemain visite du château de Kôchi,       de monuments anciens, magasinage              sans sourciller à ce genre d'épreuve….
puis retour aux choses sérieuses avec le       (comme disent nos frères québécois),          L'émotion allait croissant, quand il fut
stage débutant dans un parc de la ville,       autres aspects de la cuisine japonaise,       demandé aux sonneurs de se mettre en
devant le stand de Francis. Bien entendu       tout cela se fit dans un laps de temps très   tenue puis d'aller sonner dans le temple
les jeunes élèves cornistes de la veille
étaient là. Après quoi, 1 heure 30 de
concert fut donnée au même endroit
sous le regard stupéfait des Japonais pré-
sents ce jour-là.
Il s'ensuivit une séance de photos mémo-
rable avec une foule de gens de tous
âges voulant se faire photographier
avec les sonneurs. Le retour à Tokushima
se fit dans une somnolence bien com-
préhensible. Le souper se fit dans une
ambiance très joyeuse et très chantante
dans un petit restaurant typique près de                                                           Normandie Maine en kimono
l'hôtel, l'énergie ayant été retrouvée pen-
dant le sommeil dans le car.
La journée suivante allait être lourde,
lourde… le matin commencèrent confé-
rence et stage d'un côté, pendant que
Francis très à l'aise démontrait un certain
nombre de choses à un public curieux
mais nullement impressionné. Des amis
personnels de François avaient fait le         Les Trompes devant le temple de Bouddha
déplacement de plus de 3 heures de             (sonneurs déchaussés selon l’usage).
route… Pendant que Roch, Eric, Joa-
chim, Manu et d'autres animaient des           court. Le soir tout le monde se retrouvait    principal, en hommage à Bouddha.
stages très suivis et studieux. Vint l'heure   dans un hôtel de type japonais. A l'oc-       Roch interpréta en radouci une mélodie
du concert… sous la pluie… le public,          casion du souper, très japonais, une          du temple, dont la partition avait été
nullement découragé, sortit les imper-         trompe fut remise officiellement à la mas-    sélectionnée pour sa "sonnabilité". Le
méables et surtout les parapluies. Plus de     cotte du groupe en remerciement du            public fut très étonné et ravi de voir les
300 personnes stoïques suivaient nos           gigantesque travail accompli sur place        sonneurs français commencer cette céré-
champions et les autres dans leurs pres-       depuis 15 mois par notre Kyôko, défini-       monie d'échanges par une mélodie de
tations. Là encore le succès était au ren-     tivement membre de TNM.                       la liturgie bouddhique.
dez-vous, avec les séances de photos,          Le lendemain commençait un journée qui        Vinrent ensuite quelques fanfares du
interminables mais souriantes.                 restera dans toutes les mémoires pour         répertoire classique des messes de Saint
Le retour à l'hôtel permettait simplement      une autre première mondiale. Après une        Hubert. Les tenues rouges et l'ordre par-
de se recoiffer car on embraya aussitôt        matinée touristique, les sonneurs arri-       fait des sonneurs répondirent fort conve-
sur la soirée de réception protocolaire,       vaient au Nishi Hon Gan Ji, patrimoine        nablement aux attentes des dignitaires
en tenue. Là encore, discours, échange         mondial de l'humanité, et 2e plus grand       du temple ainsi que du public.
de cadeaux et photos émaillaient le            temple bouddhique du Japon. Après un          Après un assaut de la presse locale et
début de cette soirée, qui se continuait       accueil très bon enfant mais très proto-      nationale, assaut auquel Eric et François

                                                                                                   Revue Officielle des Trompes de France - 2008   127
                              durent répondre         centre d'intérêt évident pour tous les
                               pendant un             membres du groupe. François, lui, a
                               long moment,           rempli sa mission… c'est déjà beau-
                                le concert put        coup.
                                 commencer.
                                 Ce fut là            Accumuler autant de premières mon-
                                  encore un           diales en si peu de temps,relève de l'in-
                                  triomphe.           conscience. Ils ne savaient pas que ce
                                   Incontesta-        défi était impossible, c'est pour cela que
                                    blement           les sonneurs de la 6e région l'ont réussi.
                               les sonneurs           Les mémoires seront actives pendant des
                de TNM ont mis la barre très          mois…
      haut en termes de première mondiale. Le
      Japon, pays encore mystérieux pour                                                             Leçon particulière par Roch de
      beaucoup, est devenu maintenant un                  François Payen de la Garanderie            Cathelineau




                              Les Trompes en Espagne
      P
           our la troisième année consécutive,                                                       venus spécialement pour nous écouter. Ils
           les membres de l'Ecole Catalane de                                                        nous ont d'ailleurs fait une vraie ovation.
           Trompes de France de Perpignan,                                                           Donc, public conquis et passionné, ce
      épaulés à leur demande par quatre son-                                                         qui nous a valu d'enregistrer déjà une
      neurs des Veneurs d'Epernon placés sous                                                        vocation, en la personne d'un chasseur
      la direction de Francis Latxague, se sont                                                      barcelonais qui se déplace maintenant
      rendus à Gérone à la demande de la                                                             régulièrement à Perpignan pour acquérir
      Fédération des Chasseurs de cette ville                                                        une formation de base et qui ne man-
      catalane, pour animer la Troisième Foire                                                       quera pas d'être suivi par d'autres Espa-
      Internationale de Chasse et Pêche de                                                           gnols désireux de nous rejoindre.
      cette région de la Catalogne Espagnole,                                                        Nous sommes déjà retenus pour 2009
      qui se déroule tous les ans au mois de          tradition qu'ils ignoraient pour la plupart.   signe évident de la satisfactions des diri-
      mai.                                            Cette animation ayant lieu 2 jours en fin      geants organisateurs de cette manifesta-
                                                      de semaine, nous avons eu les honneurs         tion et nous ne manquerons pas de vous
      Nous avons reçu un accueil des plus cha-        de la télévision dans son émission du          tenir informés de la suite de nos incur-
      leureux, soulevant l'enthousiasme des Espa-     samedi soir, ce qui a occasionné un sur-       sions en Espagne.
      gnols qui ont découvert un instrument et une    croît de visiteurs le lendemain dimanche,                                           M.C.




                         Nouvelles de l’Ile Bourbon
                                L
                                                         a petite flamme de la Trompe de             première mutation ; ils ont notamment fait
                                                         France brille toujours sur l’Ile Bour-      un passage au Gabon de 2002 à
                                                         bon, au milieu de l’océan Indien.           2004. Arrivés avec leurs deux enfants,
                                                                                                     ils ont rapidement intégré les répétitions
                                                      Depuis le départ d’Yves Castel en              qui ont lieu au Club hippique à Saint-
                                                      2005, le nombre était tombé à 3.               Denis, près de l’aéroport, sous le soleil
                                                      Mais l’arrivée récente, en provenance          et les palmiers…
                                                      de Lorraine, de Mireille et Laurent Seidl      Charles de Cambiere nous précise que
                                                      (merci Hervé Thomas, et surtout merci          Les Echos de l’Ile Bourbon se produisent
                                                      l’Armée), a regonflé les effectifs et le       régulièrement dans des chasses au cours
      De gauche à droite : Mireille Seidl,            moral.                                         de l’année.
      Antoine Hubert, Hubert Lapendry, Charles        Mireille et Laurent, qui sonnaient aux         Les sonneurs de passage sont évidem-
      de Cambiere, Laurent Seidl.                     Trompes du Tholly, n’en sont pas à leur        ment les bienvenus.

128   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
Manifestations 2009

                    Journées pédagogiques
Dates               Lieux                                               Organisateurs
13 avril            BERTRIX (Belgique)                                  Ph. MANAND - Tél. : (+32) 477/781.634
                                                                        Julien TITEUX - Tél. : (+32) 472/976.292
                                                                        Jacques GODART (France) - Tél. : 06 20 58 05 72
25   avril          Château de BOUCARD (18)                             Didier CHAGNOUX - Tél. : 06 16 89 66 11
16   mai            FONTAINE LA GUYON (28)                              Jean-Paul JOUANNE - Tél. : 06 03 34 07 19
31   mai            THILOUZE (37)                                       Guillaume LANGLAIS - Tél. : 06 77 76 66 72
13   juin           GORRON (53)                                         Christophe DELAMARCHE - Tél. : 06 16 15 11 61




                        Concours régionaux
Dates               Lieux                          Organisateurs                       BSC - Sélect. Cat. - Champ. Rég
18 et 19 avril      ST SULPICE LE VERDON           Olivier AIRAUD                      BSC - Sélect. Cat. - Champ. Rég
                    "La Chabotterie" (85)          Tél. : 06 61 95 03 72
3 mai               CASSAN (34)                    Christian LONGUET                   BSC - Sélect. Cat. - Champ. Rég
                                                   Tél. : 06 70 06 03 99
8 et 9 mai          TROUBAT (65)                   ATSO Pierre BAUDE                   BSC - Sélect. Cat. - Champ. Rég
                                                   Tél. : 05 62 28 06 28
16 et 17 mai        EPERNAY (51)                   Benoist PIPON                       BSC - Sélect. Cat. - Champ. Rég
                                                   Tél. : 06 07 21 22 88
7 juin              VITTEL (88)                    Hervé THOMAS                        BSC - Sélect. Cat. - Champ. Rég
                                                   Tél. : 06 28 79 31 88
13 juin             LORELEY près MAYONCE           Thomas DOCKNER                      BSC - Sélect. Cat. - Champ. Rég
                    (Allemagne)                    Tél. : 0049 6505 912 354
27 et 28 juin       LYON-PARILLY (69)              François FAVRE                      BSC
                    Concours Sociétés en           Tél. : 06 80 08 40 02
                    inter-régional en même
                    temps que l'international
5 juillet           PREUILLY SUR CLAISE (37)  Jean-Paul JOUANNE                        BSC - Sélect. Cat. - Champ. Rég
                                              Tél. : 06 03 34 07 19
19-juil             Château d'Orcher          Claude BASILE
                    GONFREVILLE               Tél. : 06 78 01 42 60 ou                 BSC - Sélect. Cat. - Champ. Rég
                    L'ORCHER (76)             02 35 48 85 20
25 et 26 juillet    Fête de la Chasse         Olivier AIRAUD                           BSC
                    LA CHAIZE LE VICOMTE (85) Tél. : 06 61 95 03 72
26 juillet          Domaine de Bonvaux        Stéphane BARBIER                         BSC
                    à DIJON (21)              Tél. : 03 80 20 19 03
26 juillet          MEILLANT (18)             Didier CHAGNOUX
à confirmer                                   Tél. : 0616 89 66 11


3è région - Le lieu et la date ne sont pas fixés pour les sélections.
       Les Trompes du Centre

                                                                                             Revue Officielle des Trompes de France - 2008   129
                                                                Stages
        Dates                      Lieux                        Organisateurs                      BSC
        du 26 Fev                  AREINES (41)                 Pascal BOUCLET                     oui
        au 1er Mars                                             Tél. : 06 85 90 42 06
                                                                Denis LEGRAND
                                                                Tél. : 06 08 86 57 80
        15 mars                    MONTMELIAN (73)              Robert NOVEL                       non
                                   Stage de Groupes             Tél. : 04 79 28 86 23
        21 mars                    ST HUBERT (Belgique)         Franck SOYEZ                       non
                                                                Tél. : 03 24 26 69 08
        3, 4 et 5 avril            MAURS (15)                   Gilbert DELBORT                    oui
                                                                Tél. : 04 71 48 59 42
        4 et 5 avril               HERGNIES (59)                Jacques VANDENHEEDE                oui
                                                                Tél. : 03 21 26 23 52
        4 et 5 avril               Abbaye Royale de             Michel SIMON                       non
                                   CELLES SUR BELLE (79)        Tél. : 06 22 45 04 27
                                                                Stéphane AGAUT
                                                                Tél. : 05 49 09 78 09
        18 et 19 avril             LABROUQUERE (65)             ATSO Pierre BAUDE                  oui
                                                                Tél. : 05 62 28 06 28
        25 et 26 avril             Lycée Agricole MALTOT (14)   Claude BASILE                      oui
                                                                Tél. : 06 78 01 42 60
                                                                ou 02 35 48 85 20
        25 et 26 avril             BOUCHEMAINE (49)             Echos d'Anjou : Raymond PLEKAN :   oui
                                                                Tél 02 41 33 53 67
                                                                Michel LERICH :
                                                                Tél 02 41 74 10 14
        16 et 17 mai    CHAMBORD (41)                           Pierre CHARPENTIER                 non
        ANNULE          Stage de 1ère Catégorie                 Tél. : 06 15 91 78 25
        du 23 au 24 mai SULLY/LOIRE (45)                        Michel BOUCHARD                    non
                        Stage spécial groupes                   Tél. : 02 38 35 67 90
                                                                Cyril NOTTIN
                                                                Tél. : 06 10 75 60 44
        du 21 au 23 mai COGNAC (16)                             Yves ADOL                          non
                                                                Tél. : 05 45 82 34 78
        22, 23, 24 mai             Stage de la Vallée Bleue     Nathalie et Michel PEJU            oui
                                                                Tél. : 04 74 88 64 94
        11 au 14 juin              LORELEY                      Thomas DOCKNER                     oui
                                   près Mayonse                 Tél. : 0049 6505 912 354
                                   (Allemagne)
        3 et 4 juillet             PONTLEVOY (41)               Nicolas DROMER                     non
                                                                Tél. : 06 50 46 91 52
        2, 3, 4 et 5 juillet       PONT ROYAL (21)              Bernard BERTRAND                   oui
                                                                Tél. : 03 80 84 41 76




130   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
Listes FITF
                         Liste des délégués
                    par région et par département
01 CENTRE
Jean-Paul JOUANNE       La Haye du Breuil               02 37 23 21 69   jeanpaul.jouanne@orange.fr
                        28190 CHUISNES
18 Cher
Didier CHAGNOUX         33 rue du 11 Novembre           02 48 58 29 24
                        18700 AUBIGNY SUR NERE
Michel LIGONIE          999, Route de Méry-es-Bois      02 48 64 10 65   michel.ligonie@wanadoo.fr
                        18110 ST MARTIN D'AUXIGNY
23 Creuse
Frédéric SANSPOUX       Moulin de Verrines              05 55 80 79 10   fsanspoux@free.fr
                        23350 GENOUILLAC
28 Eure-et-Loir
Jean-Paul JOUANNE       La Haye du Breuil               02 37 23 21 69   jeanpaul.jouanne@orange.fr
                        28190 CHUISNES
36 Indre
Philippe MERCIER        34 Avenue de la République      02 54 06 39 74   pjmercier@free.fr
                        36140 AIGURANDE
Nicolas GUILPAIN        12 rue de la Pierre             02 54 40 94 65   nicolasguilpain@neuf.fr
                        36150 BUXEUIL
37 Indre-et-Loire
Denis LEGRAND           43 Route de St Martin le Beau   02 47 23 21 55   denisalegrand@wanadoo.fr
                        37400 LUSSAULT/LOIRE
Antoine BAUDRIER        La Harpinerie                   02 47 24 75 46
                        37360 NEUILLE PONT PIERRE
41 Loir-et-Cher
Pascal BOUCLET          2, Rue du Puits ORGIE           02 54 77 82 70   stepas.bouclet@wanadoo.fr
                        41100 VILLERABLE
Nicolas MOREAU          8 Impasse des Bordes            02 54 79 37 09   nicolas-moreau@wanadoo.fr
                        41120 LES MONTILS
45 Loiret
Michel BOUCHARD         208 rue de la Cave              02 38 35 67 90   lydia.michel@cegetel.net
                        45500 NEVOY
Pierrick KERLEAUX       36 Route de Tigy                02 38 37 22 80
                        45600 VIGLAIN
58 Nièvre
Georges DERUE           La Tuilerie                     03 86 38 20 84   georges-evelyne.derue@orange fr
                        42 Route de la Plaine
                        58640 VARENNES VAUZELLES
Bruno JOURDE            Domaine de Courcelles           03 86 29 63 42
                        58420 BRINON SUR BEUVRON
86 Vienne
Laurent BESNAULT        Le Beauséjour                   02 47 91 05 90   l.besnault@caramail.com
                        6 Chemin du Moulin
                        37290 CHAMBON
Loïc L'HOMMELET         Le Rond du Chêne                05 49 85 24 33
                        86220 LEUGNY
89 Yonne
Eric GOUX               4 rue d'Argenteuil              03 86 82 81 09   goux.eric@wanadoo.fr
                        89310 MOULINS EN TONNERROIS
Laurent MHUN            Maison Forestière deBellary     03 86 26 36 03
                        58350 CHATEAUNEUF VAL-DE-BARGIF
02 CENTRE
Hervé THOMAS            4 Lotissement les Pins          06 28 79 31 88   herve.thomas54@wanadoo.fr
                        54700 NORROY LES PAM
10 Aube
Reynald DAUPHIN         20 rue de la Bredondaine        03 25 40 71 91   reynald.dauphin@orange.fr
                        10140 VILLY EN TRODES
54 Meurthe-et-Moselle
Rémi FAVIER             6 rue du Val Ste Marie          03 83 23 67 02   remifa@free.fr
                        54380 VILLE AU VAL
55 Meuse
Johan WENGER            3 Chemin Vlaisard               06 82 91 41 45
                        55300 LES PAROCHES

                                                                               Revue Officielle des Trompes de France - 2008   131
        57 Moselle
        Mathieu WASSMER                       2 Esplanade de la Brasserie   06 87 03 21 38   wassmer.mathieu@neuf.fr
                                              57110 YUTZ
        67 Bas-Rhin
        Bernard BUFFET                        115, Rue du Maréchal Foch     06 63 15 63 87   jules.buffet@free.fr
                                              67380 LINGOLSHEIM
        68 Haut-Rhin
        Frédéric NAUDIN                       5 rue des Cigognes            03 89 49 06 26   frederic.naudin@wanadoo.fr
                                              68770 AMMERSCHWIHR
        88 Vosges
        José DA SILVA          28 route des Vins                            06 81 34 39 96
                               67650 BLIENSCHWILLER
        03 RHONE-ALPES-AUVERGNE-BOURGOGNE
        François FAVRE         776, Route de la Charniaz                    04 50 39 21 02   favre.fran@wanadoo.fr
                               74380 BONNE
        Frédéric COMTE         692 route du Bouchet                         06 11 07 12 44   fred@chamonixsport.com
                               74400 CHAMONIX
        01 Ain
        Bernard CHAVE          20 Bd Voltaire                               06 63 67 17 33   chaveb@wanadoo.fr
                               01000 BOURG EN BRESSE
        Gérard FROMENT         1 Impasse des Granges Neuves
                                01960 PERONNAS
        03 Allier
        Joël CHALMIN           72 Route de Braize                           04 70 06 17 69
                               03360 ST BONNET TRONCAIS
        Thierry MILLOT         Le Château                                   04 70 20 93 63   topcheval@topcheval.fr
                               03000 BRESSOLLES
        07 Ardèche
        Michel REVOL           La Gode Chantecaille                         04 75 33 30 94
                               07430 ST CLAIR
                               2184 - R.N. 82
        15 Cantal
        Gilbert DELBORT        18 Ave de Tivoli                             04 71 48 59 42   gilbert.delbord@voila.fr
                               15000 AURILLAC
        Laurent GINIOUX        LINTILHAC                                    04 71 46 40 38
                               15250 ST PAUL DES LANDES
        21 Côte-d'Or
        Marcel ENFER           NOIRON SUR BEZE                              03 80 36 73 66
                               21310 MIREBEAU
        Alexandre BARBIER      Rue de la Petite Ville                       06 07 46 50 47   alexandre-barbier@bourgognerecyclage.com
                               21320 VANDENESSE EN AUXOIS
        26 Drome
        Yves THUILLIER         La Bécassière - 292 A rue Bayard                              loup.gris@wanadoo.fr
                               38140 RIVES
        Michel DREVON          Vieille Cure                                 04 76 66 06 36   md.mickaelkael@orange.fr
                               38140 CHARNECLES
        38 Isère
        Yves THUILLIER         La Bécassière                                                 loup.gris@wanadoo.fr
                               292 A rue Bayard
                               38140 RIVES
        Michel DREVON          Vieille Cure                                 04 76 66 06 36   md.mickaelkael@orange.fr
                               15 La Goutterie
                               38140 CHARNECLES
        39 Jura
        Jacques PACCARD        Le Carrouge                                  04 74 51 51 79   ampaccard@free.fr
                               01270 VILLEMOTIER
        Michel POUX            Rue Florentine                               03 84 25 31 34   sal.francomtoises@wanadoo.fr
                               39210 LE VERNOIS
        42 Loire
        Romain COUVENT         Les Asthiers                                 06 89 09 34 96   couvent.rom@voila.fr
                               42570 ST HEAND
        43 Haute-Loire
        Romain COUVENT         Les Asthiers                                 06 89 09 34 96   couvent.rom@voila.fr
                               42570 ST HEAND
        63 Puy-de-Dôme
        Patrice COUDERT        41 rue du 11 Novembre                        06 66 86 10 81   patricecoudert@yahoo.fr
                               63000 CLERMONT FERRAND
        Jean-Bernard MALET     Lotissement "Les Riaumes"                    04 73 33 62 96   malet.jean-bernard@wanadoo.fr
                               37 Route de Marsat
                               63530 VOLVIC
        69 Rhône
        Doris HENTSCH          4 rue Danton                                 06 78 36 12 89   doris.hentsch@aliceadsl.fr
                               69003 LYON
        Paul DELATOUR          6, Rue Boyer - B1                            04 78 25 12 26   paul.delatour@wanadoo.fr
                                69160 TASSIN LA DEMI-LUNE

132   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
71 Saone-et-Loire
Franck RAVINET           Vers Chanes                       03 85 34 61 14   franckravinet@orange.fr
                         71960 FUISSE
Alain PATAY              17 rue du Père Aubry              03 85 29 15 59   a.patay@oncfs.gouv.fr
                         71000 MACON
73 Savoie
Vladimir PLOTTO          10, Lot. de la Barde        04 76 08 50 86         vladimir.plotto@bull.net
                         38660 ST VINCENT DE MERCUZE
Robert NOVEL             Le Puits                    04 79 28 86 23         robertnovel@wanadoo.fr
                         73800 COISE
74 Haute-Savoie
Frédéric COMTE           692 route du Bouchet              06 11 07 12 44   fred@chamonixsport.com
                         74400 CHAMONIX
04 MÉDITÉRANNÉE
Christian LONGUET        La Bergerie des Etoiles           04 42 32 66 41   chlepa83@gmail.com
                         83640 SAINT ZACHARIE
05 Hautes-Alpes
Michel MOUREAU           05130 ST ETIENNE LE LAUS          04 92 54 36 44
06 Alpes-Maritimes
Pierre TREMBLAY          58 rue Droite                     06 70 11 56 37
                         06660 SAINT ETIENNE DE TINEE
13 Bouches-du-Rhône
Jean-Yves DESILES        6 Chemin Perussonne, le Charrel   04 42 03 29 85   desiles.jeanyves@neuf.fr
                         13400 AUBAGNE
30 Gard
Marc ROGIER              11 Chemin des Chartreux      04 90 25 89 70
                         Impasse Ruskar XII
                         30400 VILLENEUVE LES AVIGNON
34 Hérault
Jean Louis HERMET        30 rue de Couguelotte             04 67 95 40 85
                         34240 LAMALOU LES BAINS
48 Lozère
Christian SAVARD         Avesnes                           06 65 16 13 49   pauby.valerie@neuf.fr
                         48150 MEYRUES
66 Pyrenées-Orientales
Maurice CAZALS           Mas Mir Al Mont                   04 68 56 41 84
                         Route de Canohes
                         66000 PERPIGNAN
83 Var
Vincent DEPAUW           Avenue des Bastides du            04 94 54 57 08
                         Colombier - Bat. Les Violettes
                         83310                             COGOLIN
Bernard MONTBARBON       3 rue Emile Plon                  04 94 70 01 27   bernard.montbarbon@wanadoo.fr
                         83630 AUPS
84 Vaucluse
Guy PRADIER              49 Chemin de St Geniez            04 90 66 15 03
                         84210 ST DIDIER
05 SUD-OUEST
Pierre BAUDE             SCIEURAC                          05 62 28 06 28
                         32100 CONDOM
09 Ariège
Guy MERCADIE             3 rue d'Occitanie                 05 61 86 81 64
                         31170 TOURNEFEUILLE
12 Aveyron
Francis PINEL            102, Avenue du Loup Saut          05 61 08 58 88
                         31810 VENERQUE
16 Charentes
Christophe GODY          Les 4 Vents                       05 45 39 02 43
                         16230 LUXE
17 Charentes-Maritime
Gérard BONNET            8 Impasse de la Dordamille        05 46 58 62 18
                         17510 NERE
19 Corrèze
Georges MAZEAU           5 Allée des Sources               05 55 27 00 50
                         19700 SEILHAC
24 Dordogne
Didier COMTE             S.A.S. LESCAUT                    06 85 01 08 95
                         Bd Charles Garaud
                         24100 BERGERAC
31 Haute-Garonne
Christian OIRY           GENEREST                          05 62 39 70 62
                         65150 ST LAURENT DE NESTE

                                                                                  Revue Officielle des Trompes de France - 2008   133
        32 Gers
        Pierre BAUDE                          SCIEURAC                          05 62 28 06 28
                                              32100 CONDOM
        33 Gironde
        Arthur de FOUGERES                    20 Allée des Bécasses             06 70 26 96 27
                                              33125 LOUCHATS
        40 Landes
        Bruno CAZALLE                         Résidence Les Pyrénées - Apt 31   05 59 56 53 81
                                              7 Ave des Pyrénées
                                              40390 ST MARTIN DE SEIGNAUX
        46 Lot
        Yves ROSSIGNOL                        CARDAILLAC                        05 65 31 64 66
                                              46230 VAYLATS
        47 Lot-et-Garonne
        Gérard ALLOUCHERIE                    Pinacayre                         06 32 64 96 05
                                              47700 CASTELJALOUX
        64 Pyrenées- Atlantiques
        Didier LATOUR                         Lot. Bayonne Adour                06 62 75 51 19
                                              37 Allée Harriet
                                              64100 BAYONNE
        65 Hautes-Pyrenées
        Christian OIRY                        GENEREST                          05 62 39 70 62
                                              65150 ST LAURENT DE NESTE
        81 Tarn
        Francis PINEL                         102, Avenue du Loup Saut          05 61 08 58 88
                                              31810 VENERQUE
        87 Haute-Vienne
        Stéphane BOURGEAULT                   11 rue Clémenceau                 05 55 30 50 97
                                              87920 CONDAT/VIENNE
        06 NORMANDIE
        Eric RIBOT                            L'Oudon                           02 31 20 70 07   frisson.normand@wanadoo.fr
                                              14170 GARNETOT                                     trompes-normandie-maine@orange.org
        14 Calvados
        Dominique POIDEVIN                    10 Rue des Ecoles                 02 31 74 39 01
                                              14210 STE HONORINE DU FAY
        27 Eure
        Dominique GUIVARCH                    Le Clos de Beaumont               02 32 45 38 07
                                              Rue de Belgique
                                              27170 BEAUMONT LE ROGER
        53 Mayenne
        Emmanuel PINOT                        5 Impasse de la Forge       02 43 66 92 82
                                              53170 MAISONCELLES DU MAINE
        61 Orne
        Roch de CATHELINEAU                   13, Rue de l'Abreuvoir            02 33 24 14 53
                                              Saint-Martin
                                              61300 L'AIGLE
        72 Sarthe
        Ludovic GAUTIER                       La Rose des Vents                 02 43 97 73 97
                                              72600 VILLAINE LA CARELLE
        76 Seine-Maritime
        Claude BASILE                         "Le Cheval Bai"                   02 35 48 85 20   claude.basile@orange.fr
                                              174 bis rue Maréchal Joffre
                                              76600 LE HAVRE
        07 BRETAGNE
        Michel BIGOT                          5, Rue des Moulins                02 41 75 08 90   bigotlys@orange.fr
                                              49310 ST HILAIRE DU BOIS
        29 Finistère
        Maurice FRANCOIS                      5 rue Kéramoign'                  06 87 86 77 07   maurice.francois4@wanadoo.fr
                                              29290 LANRIVOARE
        44 Loire-Atlantique
        Emmanuel CHAUVIN                      Le Clos du Moulin                 02 40 46 91 31
                                              2 rue des Cèdres HAUTE INDRE
                                              44610 INDRE
        49 Maine-et-Loire
        Michel BIGOT                          5, Rue des Moulins                02 41 75 08 90   bigotlys@orange.fr
                                              49310 ST HILAIRE DU BOIS
        56 Morbihan
        Gérald DELANOË                        41 Le Bouix                       02 97 74 52 38
                                              56490 GUILLIERS
        79 Deux-Sèvres
        Alain BERNELAS                        5, Avenue Paul Gellé              05 49 95 06 38
                                              79200 CHATILLON sur THOUET

134   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
85 Vendée
Olivier AIRAUD           9 Place Monseigneur Duval            02 51 44 55 13       phly@infonie.fr
                         85000 LA ROCHE SUR YON
08 NORD-ILE DE FRANCE
Benoist PIPON            Quartier Carnot                      01 41 93 15 83       pipon.benoist30@wanadoo.fr
                         75012 PARIS
02 Aisne
Jean-Luc CORROYER        1, Square Berlioz                    06 72 75 70 02
                         02600 VILLERS COTTERETS
08 Ardennes
Franck SOYEZ             3 rue des Martyrs de la Résistance   03 24 26 69 08
                         08500 REVIN
51 Marne
Xavier CHASSEIGNE        2 Impasse du Ruisseau                06 74 00 59 85
                         51190 GRAUVES
59 Nord
Jacques DUCHATELLE       233 Rue Victor Hugo                  03 27 88 40 73
                         59500 DOUAI
60 Oise
Maxime DUPUIS            272 Rue de la République   06 14 08 96 75
                         60280 MARGNY LES COMPIEGNE
62 Pas-de-Calais
Jacques VANDENHEEDE      9 rue Brune                          03 21 26 23 52
                         62840 NEUVE CHAPELLE
75 Ville de Paris
Olivier POURSIN          10 rue Beaurepaire                   01 46 07 17 07
                         75010 PARIS
77 Seine-et-Marne
Jacques GLASZIOU         Cour du Parc                         01 60 68 11 02       c.glasziou@wanadoo.fr
                         77950 RUBELLES
78 Yvelines
J-B de MALLERAY          79 Avenue du Louvre                  01 30 21 20 89
                         78000 VERSAILLES
91 Essonne
Luc-Marc LEROUSSEAU      13 rue du Parc                       01 60 16 25 25       saut-au-fut@wanadoo.fr
                         91220 BRETIGNY
92 Hauts-de-Seine
Jean François BARAT      17, Rue des Hauts Closeaux           01 45 34 07 93
                         92310 SEVRES
93 Seine-Saint-Denis
Olivier MAURICE          21 bis, Quai de l'Ourcq              01 48 45 80 18       olivier.maurice1@aliceadsl.fr
                         93500 PANTIN
94 Val-de-Marne
Yvette MUNARI PAUCHARD   4 rue Fernand Baudin                 06 21 01 33 93
                         94470 BOISSY ST LEGER
95 Val-d'oise
Daniel CLEUET            172, Grande Avenue                   03 44 21 24 88
                         60260 LAMORLAYE
09 BENELUX
Philippe BARTHELEMY      220 Avenue de Tervueren              00 32 27 70 15 61    pbarth@scarlet.be
                         B 1150 BRUXELLES
10 Allemagne
Thomas DOCKNER           Bergweg 16                           00496505912354       dockner@fitf.de
                         D 54306 KORDEL
11 Suisse
Daniel SULLIGER          18, Route du Crêt de Choully         00 41 22 7531192     daniel.sulliger@bluewin.ch
                         CH 1242 CHOULLY

CORRESPONDANTS :
Maroc
Jackie-François MECHIN   Immeuble Idéal                       00 212 22 94 10 57
                         Rue Aïn Asserdoun Hay Salam-CIL
                         Maroc 20200 CASABLANCA
Etats-Unis
Dr John H. GERBER        1350 Greenwood Circle                814 867 4696         john@gerberfineart.com
                         State College, PA 16803
Canada
Pascal BRULON            231 Allée des Cigales                001 450 346 7688     pascal.brulon@laposte.net
                         ST JEAN SUR RICHELIEU
                         6 J2Y 1B3 QUEBEC Canada

                                                                                         Revue Officielle des Trompes de France - 2008   135
                                                 Liste des groupes
                                 par région et par département
        REGION 01
        LES TROMPES DU GRAND BREUIL                                 Plame-Souris / Route d'Omoy
                                                      Roland BARBEROUSSE                                02 48 50 15   11
                                                                    18000 BOURGES
        BIEN ALLER DU CENTRE            Claude MALOCHET             BP 97                               06 82 58 29   16
                                                                    18204 ST AMAND
                                                                    MONTROND CEDEX
        LES ECHOS DU BERRY              Didier CHAGNOUX             33 Rue du 11 Novembre               02 48 58 29   24
                                                                    18700 'AUBIGNY/NERE
        RALLYE ST HUBERT DE CHARTRES    Yves JOUACHIM               68 Ave du Maréchal Maunoury         02 37 28 58   75
                                                                    28000 CHARTRES
        BIEN ALLER EURELIEN             Jean-Paul JOUANNE           La Haye du Breuil                   02 37 23 21   69
                                                                    28190 CHUISNES
        CERCLE SAINT-HUBERT BAS-BERRY   Jean Marc BERENGER          45, Rue de Notz                     02 54 34 84   98
                                                                    36000 CHATEAUROUX
        LES ECHOS COURTOISIE CHOISILLE Antoine ROBIN                Rochebise - 15 bis rue Carlotti     02 47 49 90   43
                                                                    37230 FONDETTES
        LES TROMPES D'AMBOISE           Guy LEBLEU                  28 rue Jules Ferry                  02 47 57 02   37
                                                                    37400 AMBOISE
        LES ECHOS DE FONTIVILLE         Sylvain GUIGNAUDEAU         Le Puy Roujoux                      02 47 92 12   66
                                                                    37600 SAINT SENOCH
        CERCLE ST HUBERT DE VENDOME     Pascal BOUCLET              2 rue du Puits Orgie                02 54 77 82   70
                                                                    41100 VILLERABLE
        LES TROMPES DE CHEVERNY         Jean-Marie BOUTIN           Les Bruyères                        02 54 32 39   48
                                                                    41400 ST GEORGES SUR CHER
        LES ECHOS DE LA FORET D'ORLEANS André DEFRERE               13 rue de l'Argonne - Entrée Merlhe 06 85 56 69   69
                                                                    45000 ORLEANS
        LES COMPAGNONS DE ST HUBERT Guy POCHON                      Les Cerfs                           02 38 97 55   28
                                                                    45230                               MONTBOUY
        SONNEURS DE L'OFFICE NATIONAL Benoît GARNIER                20 Route de Fay                     02 38 57 10   03
        DES FORETS                                                  45450 SULLY LA CHAPELLE
        TROMPES MUSEE DE LA CHASSE      Yves DESPLAT                Les Bordelets                       02 38 36 94   05
        DE GIEN                                                     45500SAINT GONDON
        RALLYE TROMPES D'ORLEANS        Antoine de LA ROCHEFOUCAULD 19 La Sauvageonne                   02 38 55 87   74
                                                                    45530 SURY AUX BOIS
        LES DUCS DE HTE SOLOGNE         Cyril NOTTIN                Le Marchais Mignon                  02 38 35 05   89
                                                                    2523 Chemin de Chatillon
                                                                    45570 OUZOUER SUR LOIRE
        PETITE FUTAIE ET COURTOISIE     Marion BURAT                Gendarmerie - Rte d'Antibes         03 86 39 05   65
                                                                    58150 POUILLY/LOIRE
        RALLYE PUISAYE                  Laurent MHUN                Maison Forestière de Bellary        03 86 26 36   03
                                                                    58350 CHATEAUNEUF VAL-DE-BARGIS
        DEBUCHE NIVERNAIS               Daniel RENARD               3, Rue de Villecourt                03 86 57 72   74
                                                                    58660 COULANGES LES NEVERS
        RALLYE SCEVOLLES                Jérôme MONORY               Le Pouteau                          05 49 98 24   32
                                                                    86120 ROIFFE
        LES TROMPES DE ST BENOIT        Thierry IMBERT              19 rue du Square                    05 49 42 76   52
                                        c/o M. Michel ROYER         86280 ST BENOIT
        RALLYE TROMPES DU POITOU        Michel BOURGEAULT           8 rue de la Triaudière Villeneuve   05 49 46 51   85
                                                                    86300 CHAUVIGNY
        REGION 02
        LES TROMPES DU GRAND CERNAY     Olivier RENAUDET            2 bis rue de la Gare                03 25 37 58   55
                                                                    10150 MONTSUZAIN
        RALLYE TROMPES MONTBELIARD      Gilbert RAGUIN              4 rue des Champs de l'Essart        03 81 37 02   52
                                                                    25400 AUDINCOURT
        LE RALLYE TROMPES DE LORRAINE   Hervé THOMAS                4 Lotissement les Pins              03 83 82 92   50
                                                                    54700 NORROY LES PONT A MOUSSON
        RALLYE TROMPES DU VAL D'ORNAIN Patrick CHRISTIANO           20 rue Margueron                    03 29 78 65   68
                                                                    55500 FOUCHERES AUX BOIS
        LE BIEN ALLER DU SOUS BOIS      Olivier DORVEAUX            Maison Forestière de Zoufftgen      03 82 83 40   48
                                                                    57330 ZOUFFTGEN
        RALLYE TROMPES SAINT-LAURENT    Laurent EHRET               31B, Rue des Fleurs                 03 88 64 32   23
                                                                    67150 HINDISHEIM
        LES ECHOS DU GUIRBADEN          Alfred DECKER               18, Rue des Chataigniers            03 88 50 01   74
                                                                    67190 MOLLKIRCH

136   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
RALLYE TROIS FONTAINES          Bernard ZIEGLER          16 rue du Colonel Pons                    03 88 93 77 00
                                                         67500 HAGUENEAU
RALLYE TROMPES ST ETIENNE       Jean-Claude BEYLER       5, Rue de la Chapelle                     03 88 87 30 09
DE MARMOUTIER                                            67710 WANGENBOURG OBERSTEIGEN
STE TROMPES DE CHASSE           Charles NAUDIN           16 rue des Marguerites                    03 89 47 34 93
ST HUBERT                                                68770 AMMERSCHWIHR
RALLYE TROMPES DU THOLY         Michel VOGELWEITH        19, Voie du Himbaumont                    03 29 41 53 03
                                                         88480 ETIVAL-CLAIREFONTAINE
LES ECHOS DU ROSEMONT           Louis CANAL              7 rue des Hauts Champs                    03 84 29 51 89
                                                         90200 ROUGEGOUTTE
REGION 03
RALLYE AU BOIS                  Claude PERRETANT         82 Ave du Mail                            06 98 18 65 87
                                                         01000 BOURG EN BRESSE
DIANE BRESSANE                  Jean-Bernard VACQUIER    11 rue de la Fraternité                   04 74 32 00 84
                                                         01000 BOURG EN BRESSE
RALLYE TROMPES OYONNAXIEN       Jean-Pierre GIRARD       Les Epinettes                             04 74 75 50 65
                                                         01100 APREMONT
LES ECHOS DE LA VOUZANCE        Roger BOIVIN             Le Sablon                                 04 77 68 44 70
                                                         03130 LENAX
LES ECHOS DES MONTS D'ARDECHE Michel REVOL               La Gode Chantecaille                      04 75 33 30 94
                                                         07430 ST CLAIR
LE DEBUCHE DU CANTAL            Gilbert DELBORT          18 Avenue de Tivoli                       04 71 48 59 42
                                                         15000 AURILLAC
LE BIEN ALLE ST GERAUD          Jean-Pierre SARRET       "Cels"                                    04 71 46 31 97
                                                         15250 AYRENS
DEBUCHE DE VALDUC               Pascal RUBIO             Rue aux Apports                           03 80 95 06 51
                                                         21120 TILCHATEL
LA SAINT HUBERT DE DIJON        Laurent PRIEUR           9 rue d'Etaules                           06 85 41 25 65
                                                         21121 DAROIS
L'ECHO DU VAL DE SAONE          Maurice ROYER            26 rue du Chêne                           03 80 39 10 30
                                                         21170 LAPERRIERE/SAONE
RALLYE TROMPES DE L'OUCHE       Yves BARBIER             12 rue de Dijon                           03 80 20 13 52
                                                         21360 BLIGNY SUR OUCHE
BIEN ALLER DU MORVAN            Bernard BERTRAND         La Cassine                                03 80 84 41 76
                                                         21430 LIERNAIS
LES ECHOS DE CHARTREUSE         Michel DREVON            La Vieille Cure - 15 La Gouterie          04 76 66 06 36
                                                         38140 CHARNECLES
RALLYE DE BOIS RAMBE            Christophe BORNAREL      33, rue des Moulins                       04 74 90 07 58
                                                         38460 ST ROMAIN DE JALIONAS
RALLYE BREDA D'ALLEVARD         Jean Noël MONNET         80, Avenue Louis Gerin                    04 76 45 19 27
                                                         38580 ALLEVARD
LES TROMPES DES REVOLETS        Henri GACHET             54 Le Janin                               04 74 58 04 85
                                                         38780 ESTRABLIN
RALLYE SALINS                   Jacques BAILLY-SALINS    BP 11
                                                         39110 SALINS LES BAINS
RALLYE TROMPE DE CHAUX          Sylvain GIROD            13 rue de la Barazine
                                                         39120 RAHON
L'ECHO DES VERTIERES            Jean-Dominique LIECHTY   22 rue du Chêne                           03 84 42 19 74
                                                         39170 LAVANS LES ST CLAUDE
ECHOS DES MONTS JURA            Marcel SELVA             15 Lot. Le Verger l'Essard                03 84 45 37 71
                                                         39200 VILLARD ST SAUVEUR
LA ST HUBERT LEDONIENNE         Michel POUX              Rue Florentine                            03 84 25 31 34
                                                         39210 LE VERNOIS
LES ECHOS DU PILAT              Yves TAILLANDIER         La Civoitière                             04 77 90 59 79
                                                         42230 ST VICTOR S/LOIRE
SONNEURS THIERNOIS              Anthony GENES            44 Avenue Pierre Mendès France            04 73 80 23 58
                                                         Le Ronchet
                                                         63300 THIERS
RALLYE TROMPES DES VOLCANS      Denis MALET              6 rue de Riom CROUZOL                     04 73 33 84 67
                                                         63530 VOLVIC
ECHOS DU LYONNAIS               Paul DELATOUR            6, Rue Boyer - B1                         04 78 25 12 26
                                                         69160 TASSIN LA DEMI-LUNE
LES ECHOS DE LA GOULENNE        Jean-Francis GUINET      27 rue aux Cordiers                       03 85 52 26 68
                                                         71400 AUTUN
LES ECHOS DU VIVIERS            Gabriel AMBLARD          264, Chemin de Chantemerle                04 79 61 59 01
                                                         73420 VIVIERS DU LAC
RALLYE COR DU FOYER RURAL       Robert NOVEL             Le Puits                                  04 79 28 86 23
DE MONTMELIAN                                            73800 COISE
LES ECHOS DES QUATRE RIVIERES   André JOLIVET-PADON      Chez Philippin                            04 50 03 62 45
                                                         4130 FAUCIGNY
LE RALLYE TROMPES DE POISY      Dominique PETTEX         113 Chemin du Pré Montclair               04 50 46 25 27
                                                         74330 POISY


                                                                                  Revue Officielle des Trompes de France - 2008   137
        TROMPES DE CHASSE DE BONNE                    François FAVRE         776, Route de la Charniaz Asnières          04 50 39 21 02
                                                                             74380 BONNE
        TROMPES DE CHAMONIX                           Frédéric COMTE         692 route du Bouchet                        04 50 53 64 87
        MONT-BLANC                                                           74400 CHAMONIX
        BIEN ALLE DU FAUCIGNY                         Bernard VERDAN         Montrenaz                                   06 08 43 88 74
                                                                             74490 ST JEOIRE EN FAUCIGNY
        RALLYE SOUS BOIS                              Gilles CORNIER         Route de Charny                             04 50 35 87 62
                                                                             74490 ST JEOIRE EN FAUCIGNY
        TROMPES DE CHASSE                             Noël ROCH              668,Chemin des Houches                      04 50 75 15 56
        DE NEUVECELLE                                                        74500 NEUVECELLE
        LE DEBUCHE DES VOIRONS                        Alain FAVRE            La Rochette                                 04 50 36 31 30
                                                                             74890 LULLY
        REGION 04
        RALLYE TROMPES DU                             Vincent DEPAUW         Avenue des Bastides du Colombier            04 94 54 57 08
        MONT VENTOUX                                                         Bat. Les Violettes
                                                                             83310 COGOLIN
        ECHOS DE LA SAINTE BAUME                      Bernard MONTBARBON     3, rue Emile Plan                           04 94 70 01 27
                                                                             83630 AUPS
        REGION 05
        RALLYE SAINT-HUBERT DU PAYS                   Gilles PONDARD         Les Moineaux                                05 45 81 10 62
        DE COGNAC                                                            16100 ST LAURENT DE COGNAC
        RALLYE ST HUBERT TUSSONNAIS                   Régis GODY             La Terne                                    05 45 39 02 43
                                                                             16230 LUXE
        TROMPES DU VAL PERIGORD POURPRE               Didier COMTE           S.A.S. LESCAUT                              06 85 01 08 95
                                                                             Bd Charles Garaud
                                                                             24100 BERGERAC
        LES TROMPES NONTRONNAISES                     Christian GAILLOT      Clarat                                      05 53 60 30 07
                                                                             24300 LUSSAS ET NONTRONNEAU
        LES ECHOS DE LA HYSE                          Francis PINEL          102, Avenue du Loup Saut                    05 61 08 58 88
                                                                             31810 VENERQUE
        VENEURS D'EPERNON                             Gilles CLAVERIE        Côte Belle                                  05 56 62 13 16
                                                                             33410 CADILLAC
        RALLYE ST HUBERT VENDAYSAIN                   Philippe NEGRE         15 Route de Soulac
                                                                             33930 VENDAYS
        LE REMBUCHE D'HOURTIN MEDOC                   Claude BONCOEUR        20 Avenue du Lac                            05 56 09 29 58
                                                                             33990 HOURTIN
        RALLYE DEUX ETANGS                            Bruno CAZALLE          Résidence Les Pyrénées - Apt 31             05 59 56 53 81
                                                                             7 Ave des Pyrénées
                                                                             40390 ST MARTIN DE SEIGNAUX
        LES ECHOS DU PAYS D'OLT                       Yves ROSSIGNOL         CARDAILLAC                                  05 65 31 64 66
                                                                             46230 VAYLATS
        RALLIE GELOS                                  Albert CASENAVE        4 Avenue Beauséjour                         05 59 06 61 17
                                                                             64110 GELOS
        LES VENEURS DES DEUX RIVES                    Christophe GUERREIRO   Maison "Les Magnolias"                      05 59 31 50 23
                                                                             64990 LAHONCE
        RALLYE TROMPES DU COMMINGES                   Jean-Noël OIRY         65150 GENEREST                              05 62 39 70 62
        RALLYE GRESIGNE                               Richard PIERRON        Castel Haut                                 05 63 93 22 23
                                                                             82300 CAUSSADE
        LES ECHOS DU VAL DE VIENNE                    Régis BAUDRY           35 rue de Romanet                           09 51 41 30 54
                                                                             87000 LIMOGES
        RALLYE SAINT-HUBERT AREDIEN                   Jean Jacques PAREAU    12, Rue Henri Farman                        05 55 75 16 35
                                                                             87500 ST YRIEIX LA PERCHE
        REGION 06
        TROMPES DU VAL DE SAIRE                       Charles GOUBERT        Bois de Limors                              02 33 40 46 91
                                                                             50360 LES MOITIERS EN BAUPTOIS
        ECHOS DU BAS-MAINE                            Philippe POIRIER       1 rue de la Tannerie                        02 43 37 11 40
                                                                             53410 ST OUEN DES TOITS
        ECHOS DU PAYS D'AUGE                          Laurent SAVARY         17 rue d'Auvergne                           06 84 48 40 75
                                                                             61200 ARGENTAN
        TROMPES DU HARAS DU PIN                       Roch de CATHELINEAU    13 rue de l'Abreuvoir                       02 33 24 14 53
                                                                             61300 L'AIGLE
        BIEN ALLER SARTHOIS                           Eric BACHELIER         Saint Michel                                02 43 82 14 20
                                                                             72190 SARGE LES LE MANS
        LES ECHOS DU BOIS SOUCY                       Claude LONGUET         4 rue du Docteur Gauthier                   02 43 89 80 63
                                                                             72370 LE BREIL/MERIZE
        LES TROMPES DE LA VALLEE D'OR                 Marc DUMOUCHEL         490 Le Bocage                               02 35 31 53 87
                                                                             76210 BOLLEVILLE
        LE RELANCE HAUT NORMAND                       Manuel BOUTRON         441 rue de la Saussaye                      06 21 17 12 78
                                                                             76500 ELBEUF
        A L'OMBRE DES ABBAYES                         Claude BASILE          Le Cheval Bai 174 bis rue Maréchal Joffre   02 35 48 85 20
        NORMANDES                                                            76600 LE HAVRE
        REGION 07
        LA LOUVE DE MACHECOUL                         Bernard de GRANDMAISON 2 rue de Nantes                             02 40 78 50 42
                                                                             44270 MARCHECOUL

138   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
BIEN ALLE DE NANTES               Matthias BALLET         L'Officière                                  02 40 36 85 71
                                                          44450 ST JULIEN DE CONCELLES
LE BIEN ALLE DU BOCAGE            Laurent SECHET          9 Route de l'Erauderie                       02 41 30 78 09
                                                          49120 CHEMILLE
ECHOS DE LA FORET                 Joël MAUBOUSSIN         La Lande Barbot                              02 41 82 81 91
                                                          49150 CLEFS
RALLYE TROMPE LIONNAIS            Alain PELTIER           6 Avenue des Acacias                         02 41 95 64 35
                                                          49220 LE LION D'ANGERS
ECHOS DU LYS                      Michel BIGOT            5, Rue des Moulins                           02 41 75 08 90
                                                          49310 ST HILAIRE DU BOIS
LES TROMPES DE CHASSE DE SAUMUR Serge GOUIN               167 rue des Moulins                          02 41 59 24 53
                                                          49400 SAUMUR
RALLYE ST HUBERT D'ANGERS         Jacky COTTENCEAU        15, Rue du Commerce                          02 41 92 90 34
                                                          49440 LA CORNUAILLE
TROMPES DU LAYON                  David MOREAU            28 rue Victor Journeaux                      02 41 38 52 28
                                                          49700 DOUE LA FONTAINE
LES SOUVENIRS DES QUATRE LYS      Didier BEDARD           15 Avenue de Paris                           06 14 19 44 57
                                                          56140 PLEUCADEUC
LES TROMPES DU VAL SANS RETOUR    Gérald DELANOË          41 Le Bouix                                  02 97 74 52 38
                                                          56490 GUILLIERS
AMICALE DES SONNEURS DES          Claude DHERISSON        55 Avenue de la Rochelle                     05 49 73 96 93
DS-RALLYE DE LA VOUTE                                     79000 NIORT
L'ECHO DE CHANTELOUP              Loïc DESRE              16 rue Chanteloup                            06 74 01 51 28
                                                          79000 BESSINES
LES ECHOS DU THOUET               Guy BEAUVAIS            5, Rue Molière                               05 49 66 62 94
                                                          79100 THOUARS
RALLYE DE LA SORINIERE            Alain BERNELAS          5 Ave Paul Gellé                             06 64 29 98 81
                                                          79200 CHATILLON SUR THOUET
RALLYE TROMPES SAINT VARENT       Francis METOIS          Domaine de la Guibretière                    05 49 66 44 57
                                                          79330 PIERREFITTE
RALLYE COURANCE                   Stéphane AGAUT          Abbaye Royale                                05 49 09 78 09
                                                          79370 CELLES SUR BELLE
LES ECHOS DU VAL DE SEVRE         Michel POUGNAND         Les Epinettes Argentières                    05 49 32 88 19
                                                          79370 PRAILLES
LES TROMPES DU VAL D'ARGENT       Bernard HERAULT         La Martinière                                05 49 81 65 39
                                                          79700 MAULEON
LES ECHOS DE VENDEE               Antoine RAPIN           12 rue du Commerce                           06 89 80 14 07
                                                          85110 ROCHETREJOUX
RALLYE ATLANTIQUE                 Jacky BOUTIN            58 rue de la Planche                         02 51 53 02 04
                                                          85200 ST MARTIN DE FRAIGNEAU
RALLYE TROMPES DU VAL DE VIE      Denis POTEREAU          La Rigaude                                   02 51 54 84 95
                                                          85220 COMMEQUIERS
LES ECHOS DU LAY                  Jean GOUSSEAU           24 rue de l'Eglise                           02 51 00 19 32
                                                          85400 ST GEMME LA PLAINE
REGION 08
LE RALLYE DES MONTS MALGRE-TOUT   Franck SOYEZ            3 rue des Martyrs de la Résistance           03 24 26 69 08
                                                          08500 REVIN
TROMPES DE CHASSE DU RALLYE       Michel AUBERT           6 rue de la Vallée                           02 38 34 01 85
DE LA JUINE                                               45300 ESCRENNES
RALLYE ST HUBERT DE CHAMPAGNE     Jean-Claude GROIZIER    3 rue Anatole France                         03 26 55 14 94
                                                          51160 AY CHAMPAGNE
LES ECHOS CHAMPENOIS              Yohann COLAS            18 rue St Vincent                            06 09 81 64 88
                                                          51530 MONTHELON
LE VOL CE L'EST DES FAGNES        Gérard FOUQUART         75 rue Emile Zola                            03 27 59 73 98
                                                          59132 TRELON
TROMPES DE LA FORET DE            Dominique L'HOMMELET    668 rue de la Grise Chemise                  03 27 48 53 49
SAINT-AMAND                                               Le Relais Fleuri
                                                          59230 ST AMAND LES EAUX
TROMPES ETNAS                     Jean-Claude DEHOUR      167 rue de Brebières                         06 73 93 09 16
                                                          59500 DOUAI
LES ECHOS DE LA SENSEE            Jacques DUCHATELLE      233 rue Victor Hugo                          03 27 88 40 73
                                                          59500 DOUAI
LES TROMPES DE LUZARCHES          Daniel CLEUET           172 Grande Rue                               03 44 21 24 88
                                                          60260 LAMORLAYE
LES TROMPES DE SENLIS             Hubert MICHAUX          14 Rue du Clos de Villevert                  03 44 53 71 01
                                                          60300 SENLIS
BIEN ALLE DE VERSIGNY             Christian PANNEQUIN     18, Rue des Meuniers                         03 44 88 04 46
                                                          60440 CHEVREVILLE
LES TROMPES DU FLANACHE           Georges-Hubert ROBERT   7 rue du Château                             03 44 54 29 09
                                                          60800 FRESNOY LE LUAT
DEBUCHE DES FLANDRES              Jacques VANDENHEEDE     9 rue Brune                                  03 21 26 23 52
                                                          62840 NEUVE CHAPELLE


                                                                                      Revue Officielle des Trompes de France - 2008   139
        RALLYE TROMPES DE PARIS                       Benoît GELI            7 Passage Legendre
                                                                             75017 PARIS
        TROMPES DE CHASSE DUGUESCLIN                  Jean Claude BERBAIN    34, Rue Moreau des Tours           01 60 69 10 30
                                                                             77590 BOIS LE ROI
        LES TROMPES DE LA SALAMANDRE                  Franck PAMPIN          24 rue Pasteur                     06 89 38 63 28
                                                                             77780 BOURRON MARLOTTE
        LES ECHOS DE LA FORET                         Alain ROUX             39 Bis rue de l'Etang de la Tour   06 07 33 91 80
        DE RAMBOUILLET                                                       78120 RAMBOUILLET
        TROMPES DU CHATEAU                            Rémi EVRARD            31, Rue de Maincourt               01 30 52 51 55
        DE DAMPIERRE                                                         78720 DAMPIERRE
        ECHOS DE FRANCHARD                            Olivier BREGE          36 Route de Malesherbes            06 07 51 25 23
                                                                             91720 BUNO BONNEVAUX
        RALLYE VAU-VENT                               Jean-François BARAT    17 rue des Hauts Closeaux          01 45 34 07 93
                                                                             92310 SEVRES
        LE DEBUCHE DE PARIS                           Philippe BARBIER       7 Avenue Boquet                    01 47 84 57 89
                                                                             92700 COLOMBES
        BIEN ALLER DE CHENNEVIERES                    Olivier MAURICE        21 Bis Quai de l'Ourcq             06 62 08 80 18
                                                                             93500 PANTIN
        REGION 09
        KONINKLIJKE ANTWERPSE              Guido JANSEN                      Molenbaan 96 a                     0032 3651 4570
        JACHTHOORNKRING (Trompes d'Anvers)                                   B 2900 SCHOTEN
        DE GEZELLEN VAN SINT HUBERTUS      Remy MAENEN                       St Hubertusstraat                  340031 8961 1992
                                                                             B 3690 ZUTENDAAL
        ECHO DOMAINE CHEVETOGNE                       Hervé PONCIN           35 rue Hauts de Meuse              081 3077 59
                                                                             B 5101 ERPENT
        CERCLE ROYAL DE TROMPE DE                     Jean-Claude AUBREBY    3 Allée de la Sapinière            00 32 82 612 933
        CHASSE "LES VENEURS DE LA MEUSE"                                     B 5530 YVOIR
        RALLYE HAINAUT                                Pierre LEMAIRE         Rue du Calvaire 27                 069 57 98 19
                                                                             B 7973 STAMBRUGES
        DE GEZELLEN VAN ARTEMIS                       Michael B.A. TROOST    Cederweg 6                         0031 6 5135 9253
                                                                             NL 4328 KB BURGH-HAAMSTEDE
        TROMPES DU DEELERWOUD                         Johan WYJNEN           Leenderweg 325                     003140-2123247
                                                      Mme Ciska JL Moulijn   NL 5643 AK EINDHOVEN
        REGION 10
        TROMPES DE CHASSE AHRWEILER                   Raymond SCHOCK         Sauerbrunnen 15                    0049 2636 6674
                                                                             D 56651 OBERZISSEN
        LE DEBUCHE D'ELTVILLE                         Uwe LEHNER             Gartenstr. 9                       00 6123 900055
                                                                             D 65346 ELTVILLE AM RHEIN
        RALLYE WÜRTTEMBERG                            Gerhard VOGT           Kelterrainstr. 35                  0711/791416
                                                                             D 70771 LEINFELDEN-ECHTERDINGEN
        LES TROMPES DU VAL DU RHIN                    Sabine KÜHN            Hauptstrasse 44                    0049 7227 994 664
                                                                             D 77836 RHEINMÜNSTER-SCHWARZACH
        RALLYE TROMPES DE BAVIERE                     Wolf-Dieter FISCHER    Spiegelstr. 8                      0049 8194 17 20
                                                                             D 81241 MÜNCHEN
        RALLYE TROMPES D'ALLEMAGNE                    Jean-Marie POIDEVIN    Grasweg 8                          0049 8194 932309
                                                                             D 86943 THAINING
        SANKT EUSTACHIUS MENZINGEN                    Frank SCHUBBERT        Haydnstrasse 5                     0049/15206111113
                                                                             D 87724 OTTOBEUREN
        TROMPES FRANCONIENNES                         Jürgen HOEPFFNER       Lauf 8                             0049-9195-5411
                                                                             D 91325 ADELSDORF
        REGION 11
        LE BIEN ALLE DE LAUSANNE                      Roland ULDRY           Chemin du Blessoney, 14            0041 21728 6496
                                                                             CH 1092 BELMONT
        LES TROMPES DE LA COTE                        Jean FOURNIER          Ch. Sous le Bois 4                 079 250 10 30
                                                                             CH 1197 PRANGINS
        RALLYE ST HUBERT DE GENEVE                    Daniel SULLIGER        18, Route du Crêt de Choully       0041 22 753 1192
                                                                             CH 1242 CHOULLY
        LES TROMPES DU GIBLOUX                        Adrien CUDRE-MAUROUX   Le Bas du Riau                     0041 26413 4644
                                                                             CH 1634 LA ROCHE
        TROMPES D'HAUTEVILLE                          Raphaël FERRANDO       Avenue Nestlé, 21                  021 963 2884
                                                                             CH 1820 MONTREUX
        TROMPES ST HUBERT DELEMONT                    Pierre FLEURY          Auberge du Chasseur                00 41 32 422 13 79
                                                                             CH 2800 DELEMONT




140   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                                            Liste des écoles
DIANE BRESSANE          Jean-Bernard VACQUIER   11, Rue de la Fraternité              04 74 32 00 84
                                                01000 BOURG-EN-BRESSE
ECOLE DE LA VILLE       Catherine ROUGIER       11 rue du Sénateur Gacon              06 78 38 19 50
DE VICHY                                        03200 VICHY
ECOLE DE LA             Jean-Yves DESILES       6 Chemin Perussonne, le Charrel       04 42 03 29 85             desiles.jeanyves@neuf.fr
SAINTE BAUME                                    13400 AUBAGNE
RALLYE ST HUBERT        Gilles PONDARD          87 Route de la Grande                 05 45 81 10 62
DU PAYS DE                                      Champagne
COGNAC + ECOLE                                  16130 SALLES D'ANGLES
ECOLE LES ECHOS         Frédéric SANSPOUX       Moulin de Verrines                    05 55 80 79 10             fsanspoux@free.fr
DU MOULIN                                       23350 GENOUILLAC
DE VERRINES
TROMPES DU VAL          Didier COMTE            S.A.S. LESCAUT Bd Charles Garaud      06 85 01 08 95
PERIGORD POURPRE                                24100 BERGERAC
ECOLE                   Yves JOUACHIM           68, Avenue Maréchal Maunoury          02 37 28 58 75
BEAUCE-PERCHE                                   28000 CHARTRES
ECOLE BIEN ALLER        Jean-Paul JOUANNE       La Haye du Breuil                     02 37 23 21 69             jeanpaul.jouanne@orange.fr
EURELIEN                                        28190 CHUISNES
LES ECHOS DE            Francis PINEL           102, Avenue du Loup Saut              05 61 08 58 88
LA HYSE                                         31810 VENERQUE
CERCLE SAINT-HUBERT     Jean Marc BERENGER      45, Rue de Notz                       02 54 34 84 98
BAS-BERRY                                       36000 CHATEAUROUX
RALLYE SALINS           Jacques BAILLY-SALINS   B. P. 11                              03 84 37 91 59
                                                39110 SALINS LES BAINS
CERCLE ST HUBERT        Pascal BOUCLET          2, Rue du Puits ORGIE                 02 54 77 82 70             stepas.bouclet@wanadoo.fr
DE VENDOME                                      41100 VILLERABLE
ECOLE LES AMIS          Nicolas DROMER          41 rue Octave Gauthier                02 54 32 05 79             trompe-d-or@caramail.com
DE NICOLAS                                      41400 THENAY
ECOLE CHAMPS            Michel BOUCHARD         208 rue de la Cave                    02 38 35 67 90             lydia.michel@cegetel.net
BOIS                                            45500 NEVOY
ECOLE DE TROMPES        Gérard ALLOUCHERIE      Pinacayre06 32 64 96 05
DES CADETS                                      47700 CASTELJALOUX
DE GASCOGNE
ECHOS DU                Philippe POIRIER        1, Rue de la Tannerie                 02 43 37 11 40
BAS MAINE                                       53410 ST OUEN DES TOITS
ECOLE LES ECHOS         Hervé THOMAS            4 Lotissement les Pins                06 28 79 31 88             herve.thomas54@wanadoo.fr
DU COUARAIL                                     54700 NORROY LES PAM
ECOLE DE TROMPES        Georges DERUE           La Tuilerie - 42 Route de la Plaine   03 86 38 20 84
DE LA TUILERIE                                  58640 VARENNES VAUZELLES
ECOLE TROMPE ET         Bruno JOURDE            Domaine de Courcelles                 03 86 29 63 42
PLAISIRS EN NIVERNAIS                           58420 BRINON SUR BEUVRON
ECOLE DE TROMPE         Jean-Claude DEHOUR      167 rue de Brebières                  03 27 87 08 65             jean-claude.dehour@wanadoo.fr
NORD ARTOIS SOMME                               59500 DOUAI
LES TROMPES             Daniel CLEUET           172, Grande Avenue                    03 44 21 24 88
DE LUZARCHES                                    60260 LAMORLAYE
ECOLE DE TROMPES        Hubert MICHAUX          14 rue du Clos de Villevert           03 44 53 71 01
DE SENLIS                                       60300 SENLIS
LES ECHOS DU            Laurent SAVARY          17, Rue d'Auvergn                     06 84 48 40 75             savary-laurent@orange.fr
PAYS D'AUGE                                     61200 ARGENTAN
RALLYE TROMPES          Jean-Noël OIRY          65150 GENEREST                        05 62 39 70 62
DE COMMINGES
ECOLE CATALANE DE       André DALICHOUX         27 rue des Récifs                     04 08 56 41 84
TROMPES DE FRANCE                               66000 PERPIGNAN
BIEN ALLER SARTHOIS     Eric BACHELIER          Saint Michel                          02 43 82 14 20
                                                72190 SARGE LES LE MANS
LE RALLYE TROMPES       Dominique PETTEX        113 Chemin du Pré Montclair           04 50 46 25 27
DE POISY                                        74330 POISY
TROMPES DE BONNE        Ulrich BOSSON           La Bergue n° 761                      04 50 39 33 22
                                                74380 GRANVES SALES
AMICALE DES             Benoist PIPON           Quartier Carnot Esplanade St Louis    01 41 93 15 83             pipon.benoist30@wanadoo.fr
SONNEURS DE                                     75012 PARIS
LA GENDARMERIE
LE RELANCE HAUT         Manuel BOUTRON          441 Rue de la Saussaye
NORMAND                                         76500 ELBEUF                          06 21 17 12 78
ECOLE DE TROMPES        Josselin DARGENT        38 rue de la Bruyère                  01 39 65 31 52
DU HARAS DE JARDY                               78300 POISSY
LES ECHOS DE            Patrice GIRARD          5 Place Maurice Berteaux              06 08 66 08 02
LONGUEIL                                        Porte 2
                                                78400 CHATOU
CERCLE DU VOL CE        Daniel CREUSOT          60 Bis rue Charles Legaigneur         06 11 25 97 55
L'EST TROMPES DE                                78730 SAINTE MESME
RAMBOUILLET
RALLYE DE LA            Alain BERNELAS          5, Avenue Paul Gellé                  05 49 95 06 38
SORINIERE                                       79200 CHATILLON sur THOUET
RALLYE COURANCE         Stéphane AGAUT          6 Chemin du Cerisier Greneau          05 49 09 78 09
                                                Les Touches
                                                79370 THORIGNE
ECOLE DU GOLF           Vincent DEPAUW          Avenue des Bastides du                04 94 54 57 08
DE ST TROPEZ                                    Colombier Bat. Les Violettes
                                                83310 COGOLIN
ECOLE DE RAON           Michel VOGELWEITH       19, Voie du Himbaumont                03 29 41 53 03
L'ETAPE (ERTT)                                  88480 ETIVAL-CLAIREFONTAINE
BIEN ALLE DE            Olivier MAURICE         21 bis, Quai de l'Ourcq               01 48 45 80 18             olivier.maurice1@aliceadsl.fr
CHENNEVIERES                                    93500 PANTIN
ECOLE WATERMAEL         Pieter BROECKAERT       Chartreuzenberg, 35                   00 32 475 511 333          pieterbroeckaert@telenet.be
BOISFORT                                        B 3220 HOLSBEEK
ECOLE LES ECHOS         Pascal DROMELET         Hôtel des Bains                       41 924 41 91               www.echos-del-etivaz.ch
DE L'ETIVAZ                                     CH 1660 L'ETIVAZ
ECOLE DE TROMPE         Jean Marie POIDEVIN     Grasweg 8                             0049 8194 932309           jeanmariepoidevin@hotmail.com
DE CHASSE                                       D 86943 THAINING
J-M POIDEVIN


                                                                                                          Revue Officielle des Trompes de France - 2008   141
      Divers
                 Les Trompes de la Maison                                                        du Roy
                                                                                                E
                                                                                                     n grande tenue Louis XV, elles sont
                                                                                                     ainsi nommées car elles intervien-
                                                                                                     nent à l’occasion de la présentation
                                                                                                des cavaliers de la Maison du Roy, l’une
                                                                                                des formations de prestige de la Garde
                                                                                                républicaine, dans les grandes occa-
                                                                                                sions.

                                                                                                On peut aussi les voir chaque mois (sur
                                                                                                invitation) à la Caserne des Célestins, à
                                                                                                Paris (près de la Bastille) à l’occasion de
                                                                                                la présentation-répétition mensuelle de la
                                                                                                Garde.

                                                                                                Créées au milieu des années 1970
                                                                                                avec Philippe Convert, elles se sont tou-
                                                                                                jours maintenues et sont maintenant pla-
                                                                                                cées sous la direction de l’Adjudant-chef
                                                                                                Benoist Pipon. Elles ont vu le passage de
                                                                                                nombreux sonneurs, et non des moin-
                                                                                                dres, notamment Flavien Bérenger.

                                                                                                Même si le tayaut ne fait pas toujours
                                                                                                bon ménage avec les trompettes d’Aïda,
                                                                                                elles ont un terrain de recrutement idéal
      Les Trompes de la Maison du Roy, lors d’une présentation à la Caserne des                 parmi les pratiquants d’instruments à vent
      Célestins. Au premier rang à gauche, le Major Mary-Pierre Moreau                          et cuivres de la Garde.




                                               Honoré Daumier
      N
               é en 1808 à Marseille, mort            Lithographies « Emotions de chasse » :    hommes sonnant à pleins poumons sur un
               en 1879 à Valmondois, Honoré           - « les musiciens » (24/10/1841) : Deux   balcon ; les voisins se plaignent ; le premier
               Daumier s’est rendu célèbre                                                      a une femme qui souffre de la migraine ;
      comme peintre, sculpteur, caricaturiste                                                   l’autre a un fils qui a des coliques.
      et lithographe.                                                                           - « le chinois sonnant » (6/11/1844) : Un
                                                                                                Mandarin chinois partage sa passion de
      Chroniqueur de l’histoire de la bourgeoi-                                                 la Trompe avec un voisin.
      sie et de la vie sociale sous Louis-Philippe                                              Tous nos remerciements à Simon Fuks pour
      et sous le Second Empire, il a collaboré à                                                cette trouvaille.
      différents journaux satiriques de l’époque :
      la Silhouette, la Caricature, le Charivari.
      Son œuvre comporte 4000 lithographies
      et 1000 bois

      C’est à Simon Fuks, sonneur de Hollande,
      que nous devons de découvrir (pour l’im-
      mense majorité) que Daumier a mis en
      scène la Trompe de chasse dans les deux
      œuvres que nous vous proposons ci-des-
      sous.

142   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                                             HERMÈS
               une longue histoire avec la Trompe

Q
       ui sait dans le monde de la            articles touchant au cheval à la clientèle    je suis allé en Italie, à Nuremberg, au
       Trompe en France que quand             de la Vénerie, il n’y avait qu’un pas, qui    Japon, en Amérique du Sud. A chaque
       on appelle Hermès à Paris, on          a été vite franchi par cette Maison qui       fois, nous avions conscience de véhicu-
entend de la Trompe de chasse en              aime les sports élégants », se souvient-il.   ler, grâce à Hermès, une certaine image
musique d’attente ?                           Anne-Laure Pandolfi, du service Com-          de la France, celle de ses traditions, de
                                              munication, nous confirme :                   sa culture, aux côtés des grands patrons
La prestigieuse et très discrète maison du    « Le lien avec la Trompe est un clin d’œil    et des représentants des plus grandes
Faubourg Saint-Honoré a en                                                                              marques de champagne .
effet un lien ancien et tout aussi                                                                      A chaque fois, l’accueil était
discret avec notre instrument,                                                                          fantastique, comme à San-
dont elle considère qu’il fait par-                                                                     tiago du Chili, au Clos Santa
tie du patrimoine français. Un                                                                          Malia, dans les chais du viti-
patrimoine si particulier que cela                                                                      culteur français Dominique
vaut à certains de nos meilleurs                                                                        Massenez.
représentants d’emporter l’éclat                                                                        A chaque fois, nous avions
de leurs Trompes aux quatre                                                                             la visite de Monsieur Dumas,
coins du monde pour les inau-                                                                           le PDG, qui venait nous
gurations de nouveaux maga-                                                                             saluer et nous souhaiter la
sins.                                                                                                   bienvenue, tradition et cour-
                                                                                                        toisie obligent ».
HERMÈS A TOUJOURS ÉVOLUÉ
DANS L’ART ÉQUESTRE                                                                                     DEPUIS, LA TRADITION
                                                                                                        PERDURE
Depuis le petit atelier d’har-
nacheur ouvert à Paris en                                                                               Dernier endroit lointain où les
1 8 3 7 p a r l e f o n d a t e u r,                                                                    Trompes ont accompagné
Thierry Hermès, l’épopée                                                                                l’ouverture d’un nouveau
familiale s’est poursuivie en                                                                           magasin cette année : New
évoluant dans la maroquine-                                                                             Delhi en Inde.
rie, les accessoires vestimen-
taires et les parfums haut de                                                                           Chez Hermès, élitisme et
gamme.                                                                                                  exotisme ne sont pas incom-
Les carrés de soie Hermès                                                                               patibles. Pour la Trompe non
sont célèbres dans le monde                                                                             plus.
entier et se trouvent dans les
quelque 300 boutiques                                                                                                                      CL
                                     Les Trompes de la Garde républicaine à Paris.
ouvertes sur toute la planète.
Retour à la Trompe, avec les carrés de          à nos origines, l’univers du cheval et de
soie justement : en 1964, le Rallye Lou-        la chasse ».
varts, grand groupe parisien de l’époque,       Recherche de qualité oblige, on va faire
sort son disque « Fanfares de Maîtres et        appel aux plus belles Trompes : le Débu-
d’Equipages » avec en motif sur la              ché de Paris de Claude Perrot va passer
pochette, un carré signé Henri de Lina-         en musique d’attente, cependant que ses
rès, le Conservateur du Musée de la             sonneurs sont conviés aux inaugurations
chasse de Gien.                                 de magasins dans le monde.
Henri d’Origny, grand styliste de la mai-        Les Trompes de la garde républicaine
son Hermès, veneur et bonne Trompe (il          sont aussi sollicitées.
sonne sur le disque didactique de la FITF
enregistré en 1966) n’est sans doute pas        Denis Legrand, le Responsable du Cer-
étranger au lien qui va s’instaurer à par-      cle Saint-Hubert Bourbon Vendôme, se
tir de cette époque.                            souvient :                                  Deux sonneurs du Débûché de Paris à
« Du harnacheur spécialisé dans tous les        « Avec Pascal Bouclet, et Claude Perrot,    Tokyo.

                                                                                                  Revue Officielle des Trompes de France - 2008   143
                                                                Jazz à courre,
                                                      ou la Trompe dans tous ses états

      R
          eprenant le titre de la dernière revue         A droite, cette talentueuse formation de           lèvres ni à toutes les oreilles de pouvoir
          Vénerie, voici qu’il nous est donné            jazz animée par l’emballant Franck                 se prêter à ce genre d’exercice ! En tout
          d’entendre la Trompe dans un nou-              Mossler, un enfant de Saint Germain des            cas, avec les représentants précités, ça
      veau registre, décalé, festif, aux anti-           Prés, accompagné de Pascal Perrin                  décoiffe (enfin, façon de parler pour cer-
      podes de la tradition.                             (saxophone et clarinette), Frédéric Bon-           tains d’entre eux), et le public en rede-
                                                         neau (Contrebasse), Jean-Loup Feltz et             mande.
      Du jamais vu, ou plutôt du jamais                  Antoine Robin Connolly (piano).                    Une escapade de la Trompe gaie vers
      entendu ; enfin, vraiment ? Allons, rap-           A gauche, emmenés par Yannick Bureau,              une 3e mi-temps chaleureuse et festive
      pelons-nous : qui n’a pas, une fois passé          l’infatigable explorateur des contre-allées        plutôt réussie.
      une certaine heure, dans les soirées de            de la Trompe, Benoist Pipon, Jérôme                                                       CL
      chasse ou d’après concert, laissé courre           Amelot et Grégory Pichard.
      a son imagination, lâché les brides pour           Sur le CD, ou au petit Journal de Mont-
      s’embarquer dans des improvisations fol-           parnasse, ce « temple de la musique ami-
      kloriques ou jazzy ?                               cale », au milieu d’un public tout acquis,
      Une petite brèche a été ouverte par les            où l’on croise Diego de Bodard (Président
      Echos des provinces, dans leur superbe             d’honneur de la Société de vénerie) ou
      CD paru au printemps dernier. Là, le pas           Jacques de Chaunac (Directeur du Musée
      a été définitivement franchi, avec un enre-        de la chasse à Paris), les balancements
      gistrement intitulé « Jazz à courre », maté-       du jazz se mêlent aux harmoniques riches
      rialisant la rencontre de BSBG, Bon Swing          et aux vibratos exacerbés des Trompes.
      Bon Genre et des Enfants de Saint-Hubert.          Sûr que ça n’est pas donné à toutes les




                     Les descendants de Tyndare
                                                 La mémoire perdue…
      O
               ctobre 2008, dans un petit vil-           arrière-petit-fils. De fil en aiguille, il appa-   nières des 8 enfants de Charles Gruyer, le
               lage des Alpes de Haute Pro-              rut que sa mère, encore de ce monde,               fils unique de Tyndare, qui a vécu et fait ses
               vence. Un groupe régional se              vivait près de Marseille.                          études à Marseille ; un de ses fils a sonné.
      produit pour une fête locale. Dans la              Une visite à cette Dame de 81 ans, la              Dans cette famille au nom si célèbre, la
      foule, soudain, un sonneur sent qu’on lui          petite-fille de Tyndare, permit de l’enten-        Trompe se sera arrêtée à la 2e généra-
      tape sur l’épaule.                                 dre égrener quelques souvenirs sur son             tion derrière le grand homme.
                                                         grand-père, qu’elle avait peu connu, de            Lui qui avait tant composé, tant essaimé
      - « Pardon, Monsieur, votre instrument ne          regarder quelques photos, essentielle-             de son vivant, et qui est encore omnipré-
      m’est pas totalement inconnu ;                     ment de sa vie provençale.                         sent dans le quotidien des connaisseurs,
      J’ai même dans ma famille un aïeul qui             Le grand compositeur avait effectivement           n’aura été prophète ni en sa fédération
      en a joué et était paraît-il un peu                vécu une vingtaine d’années à Mar-                 (dont il fut pourtant le véritable premier
      connu… »                                           seille, où il était expert-comptable.              Président) ni dans
      - « Ah oui, et… comment s’appelait-il ? »          D’autres enfants et petits-enfants, pré-           sa famille...
      - « Monsieur Gruyer ».                             sents, écarquillaient de grands yeux en
                                                                                                                 Le document
      - « Mais…son prénom ? »                            entendant parler de cette célébrité, qui
                                                                                                              publicitaire que
      - « Tyndare »                                      pour eux ne correspondait à rien.
      Stupeur, incrédulité !                             Ils ne savaient pas, ou à peine, ce                    Tyndare avait
      Cependant, après quelques questions et             qu’était la Trompe; à l’évidence, il s’agis-           conçu lors de
      recoupements, il apparut qu’il s’agissait          sait d’un passé lointain quasiment dis-               l’édition de sa
      bien du grand Tyndare, celui de la                 paru de leur mémoire familiale.                             Méthode,
      Trompe, et que l’interlocuteur était… son          Cette Dame a une sœur : ce sont les der-                    en 1889.

144   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
                   Il y a comme un malaise
                                 dans la trompe de chasse
                                                 rameaux dans le crâne. A la base du cou          gée ! La chaleur, le trac ne mettent pas
                                                 ces carotides sont entourées de sinus qui        vraiment à l’aise. L’alcool (dont je ne
                                                 sont en fait des genres de micro-récepteurs      crois pas avoir abusé a été détecté par
                                                 physico-chimiques très sensibles aux varia-      mes sinus carotidiens qui ont envoyé
                                                 tions de pressions et à la richesse en oxy-      déjà des mini-signaux au centre de la
                                                 gène et en gaz carbonique du sang.               régulation cardiaque). Je prends le ton
                                                                                                  par quelques notes entrecoupées de plu-
                                                 Ces fameux sinus font partie d’un ensem-         sieurs grandes inspirations ce qui entraîne
                                                 ble de système régulateur qui agit sur les       une hyperoxygénation sanguine qui va
                                                 fonctions vitales (qui fonctionnent sans         titiller mes sinus.
                                                 qu’on s’en rende compte et sur lesquelles        Ah oui j’oubliais que pour me faire beau
                                                 généralement la volonté ne peut pas              j’avais demandé à un camarade du
                                                 agir). On dit qu’ils font partie du système      groupe de me refaire mon nœud de cra-
                                                 neurovégétatif. Ils ont entre autres la par-     vate de chasse ; il l’avait bien serré !
                                                 ticularité d’agir sur le rythme cardiaque : La   (Juste là où sont les sinus…)
                             Marc Rogier         pression avec les mains sur la base du
                                                 cou entraîne un ralentissement du rythme         En attaquant la fanfare la pression intra
                                                 cardiaque avec immédiatement (si on              thoracique est à son maximum et donc


Q
         uand je dis malaise, je ne veux         insiste) la perte de connaissance (c’est         les sinus qui sont à son sommet sont com-
         pas dire qu’il y a un problème          paraît-il comme ça que les Assyriens pra-        primés, entraînant immédiatement un
         d’ambiance, certes non, nous            tiquaient les anesthésies dont les opérés        ralentissement net des pulsations car-
avons tant de plaisir à nous retrouver réu-      ne se réveillaient pas toujours …)               diaques. Cette baisse de rythme survient
nis autour de cet instrument si extraordi-                                                        alors que les autre systèmes (très nom-
naire avec nos caractères, nos habitudes         QUEL RAPPORT ENTRE LA TROMPE ET LES              breux) d’adaptation n’ont pas encore eu
et nos origines et nos histoires person-         ASSYRIENS ?                                      le temps de se mettre en route ; conco-
nelles qui s’estompent quand les groupes                                                          mitamment les veines qui amènent le
se réunissent et arrivent après beaucoup         J’y arrive. Je vais prendre un exemple au        sang au cœur sont comprimées par la
de travail en commun à sortir quelque            hasard : moi ! Je participe à un petit           pression et le cœur n’est plus alimenté
chose d’harmonieux.                              concours local et dois sonner le Louvart.        suffisamment en sang ceci pouvant
                                                 Je me concentre, c’est plus fort que moi,        entraîner un petit désamorçage de la
Non, je veux parler de ce malaise qui            j’ai le trac et le cœur s’accélère .Je           pompe et la cervelle, la baisse d’irriga-
nous guette tous plus ou moins fréquem-          prends une grande inspiration et comme           tion et donc d’oxygénation, elle n’aime
ment, généralement à l’attaque d’une fan-        je ne veux pas décevoir mon auditoire,           pas trop ça ; alors court-circuit général,
fare ; vous savez ce « trou noir » inopiné,      j’attaque à fond de toutes mes forces.           arrêt de la fanfare.
qui nous fait vaciller (et parfois chuter        Les trois premières mesures sortent bien
avec pliage de trompe à la clef).                et patatra au début de la quatrième ça           CONCLUSIONS
Je n’ai pas la prétention de faire un cours      commence à se voiler, mais pas ques-
de physiopathologie, mais je me pro-             tion d’arrêter alors je continue à pousser       Avant de sonner :
pose en termes simples d’expliquer d’où          comme une bête, très vite je ne m’en-            • éviter alcool, tabac et cravate trop
vient le problème.                               tends même plus et manque de me cas-             serrée,
                                                 ser la figure : éliminé, au suivant !            • éviter les inspirations profondes avant
Rappelons que les artères qui véhiculent le                                                       d’attaquer « pour se détendre »,
sang sortant du coeur sont des tuyaux            QUE S’EST IL PASSÉ ?                             • pratiquer pendant quelques secondes
rigides maintenus béants par des anneaux                                                          la manœuvre de Vassalva c’est-à-dire
cartilagineux tandis que les veines qui amè-     D’abord le concours avait lieu par une           compression thoracique glotte fermée
nent le sang au coeur peuvent être assimi-       chaude journée de printemps méridio-             pour stimuler d’avance les réflexes com-
lées à des tuyaux mous facilement défor-         nal et l’épreuve se déroulait à 15               pensateurs.
mables. Les carotides sont les deux plus         heures. Je portais un habit plutôt conçu
importantes artères qui irriguent le cerveau,    pour les longues chevauchées d’hiver !           Vous voyez, finalement, il n’y a pas de
elle naissent de l’aorte juste après sa sortie   Le repas de midi (de la daube comme              problème, il n’y a que des solutions !
du cœur pour monter, chacune d’un coté           dab) était agrémenté d’un rosé bien
du cou pour ensuite se diviser en multiples      rafraîchissant. L’affaire était mal enga-                                Marc Rogier - 30 -

                                                                                                        Revue Officielle des Trompes de France - 2008   145
                                               Sortez Couverts !
      L
          es concours, les stages, les déplace-       pour vos répétitions et/ou vos concerts un     ajoutant l’incendie, le vandalisme, le vol,
          ments, les « Saint-Hubert » et autres       bâtiment public voire une église, cathé-       les dégâts des eaux…
          concerts sont des occasions, pour les       drale ou autre édifice classé…                 Faire régulièrement le point avec son
      associations et groupes de trompe ou            Pour pallier les soucis de responsabilité      assureur est souhaitable car, en général,
      écoles, d’enseigner, de promouvoir et           qui pourraient avoir des conséquences          le montant des primes est calculé par
      faire connaître notre cher instrument.          pécuniaires imprévisibles, il faut que l’as-   rapport au nombre de dirigeants, d’adhé-
                                                      sociation soit bien assurée et couverte        rents, de manifestations ou déplacements
      L’histoire démontre que parfois, les dépla-     avec garantie minimum :                        organisés. Le montant du matériel détenu
      cements ou les mobilisations d’hommes           - La Responsabilité générale liée à la vie     par l’association doit être mentionné pour
      et de femmes, en des lieux, quels qu’ils        de l’association,                              la garantie vol, vandalisme et incendie.
      soient, peuvent provoquer accidentelle-         - La Responsabilité Civile du ou des diri-     Si d’aventure, au jour du sinistre, votre
      ment des dommages à des biens voire à           geants de l’association,                       contrat ne correspond plus tout à fait à
      des tiers ou bien porter des préjudices         - Une Protection Juridique étendue (La         l’activité de l’association, votre assureur
      quelconques pour lesquels une défense           défense Recours liée à la R.C. n’est pas       peut décider d’appliquer, le cas échéant,
      à la hauteur devra être mise en place.          suffisante)                                    une règle proportionnelle, c’est-à-dire
      La responsabilité des organisateurs ou          Il est bien entendu possible et recom-         régler une partie des désordres voire une
      des Présidents de groupes et d’associa-         mandé pour les associations qui utilisent      déchéance totale de votre contrat et de
      tions peut être mise en cause à chaque          régulièrement des locaux confiés, gra-         ces garanties.
      sortie ou manifestation. Elle peut être         cieusement ou non, et/ou du matériel
      recherchée aussi lorsqu’on vous confie,         quel qu’il soit, d’étendre les garanties en                                La Rédaction




      Le Clos Vougeot et la Bourgogne prestigieuse
               Messieurs les Maîtres, sonnez !
                                                                                                     L
                                                                                                       e château du Clos de Vougeot pré-
                                                                                                       sente au monde entier ses plus grands
                                                                                                       vins, au cours de ses 18 chapitres
                                                                                                     annuels, et ce depuis plus de 50 ans.

                                                                                                     Lors de ces soirées de prestige, réunis-
                                                                                                     sant des repas de 500 convives et plus,
                                                                                                     dans ce château posé au milieu des
                                                                                                     vignobles de légende, les personnalités
                                                                                                     sont intronisées Chevaliers du Tastevin
                                                                                                     dans une incroyable ambiance festive,
                                                                                                     sur fond de discours annoncés par les
                                                                                                     trompettes, des chants des Cadets de
                                                                                                     Bourgogne, et bien sûr au son des
                                                                                                     Trompes. Celles-ci sont toujours pré-
                                                                                                     sentes, au travers du Débûché de Bour-
                                                                                                     gogne, emmené par sa figure tutélaire
                                                                                                     Marcel Enfer, en alternance avec le Bien-
                                                                                                     Aller du Morvan de Bernard Bertrand.

                                                                                                     Qui n’a jamais vu le Clos de Vougeot,
      Le Débûché de Bourgogne, de gauche à droite : Vincent Striffling, Jean Matrot,
                                                                                                     « l’Acropole de la Bourgogne », doit
      Marie-Antoinette de Szczypiorsky et Marcel Enfer.                                              absolument faire le voyage.

146   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
Humour, vacances, détente...
P
    hotos insolites, spontanées ou arrangées, anecdotes et histoires drôles, la Trompe ne manque pas d’occasions d’en rire.
    Inaugurée l’année dernière, la rubrique commence à décoller… pour une destination détente de plus en plus fournie :
    tant mieux ! A consommer sans modération.




Au pays du soleil levant                                         Barbie et le blaireau




                                                                 Il s’en passe des vertes et des pas mûres au Rallye Trompes
                                                                 de Lorraine. Il leur en fait voir de toutes les couleurs : doté
A bien y regarder, on ne sait plus trop si c’est de soleil
                                                                 d’une mémoire défaillante, d’un faible sens de l’orientation,
levant ou couchant dont il faut parler, à propos de cette
                                                                 et d’un pouvoir de concentration réduit, ils l’ont surnommé
photo tirée du reportage de Normandie Maine au Japon.
                                                                 « le blaireau ». La dernière mesure prise par son respon-
Une certitude s’impose, par contre : en matière de pous-
                                                                 sable de groupe, au bord de la dépression nerveuse, a été
sée, un bas-Maine vaut six bas Normands…
                                                                 de lui acheter un téléphone portable et un GPS, et de lui
                                                                 envoyer force messages et indications la veille des sorties,
Raid Chamonix Novel                                              afin d’éviter les détours de 100 km et les retards consécu-
                                                                 tifs. A son actif, il a obtenu son brevet en 2000 au stage de
                                                                 Mollkirch, et a annoncé viser la 3e catégorie pour 2042.
                                                                 Sur la photo, surpris lors d’une sortie en flagrant délit de ten-
                                                                 tative de fuite sur la voiture de Barbie, il a été rattrapé de jus-
                                                                 tesse… Heureusement que son Délégué régional n’a pas le
                                                                 pouvoir de retirer les brevets, sinon, il n’y coupait pas !


                                                                 La Belle et la bête




Ils étaient quatre fiers gaillards, trois des montagnes, un de
la plaine, partis pour un raid de 80 km, entre Chamonix et
Novel. Pour ce genre d’exercice, les plus fluets étant les
mieux équipés pour arriver à bon port (c’est bien connu),
les plus vives inquiétudes régnaient quant au devenir d’un
des membres de l’équipage. A l’arrivée, force est de recon-
naître qu’il avait bien tenu le choc et encore fière allure.
Par contre, le ciel du départ n’était plus qu’un lointain sou-
venir… De gauche à droite : Guillaume Caucat, Frédéric
Comte, Vincent Monnet, Bill Boquet.                              Troisième mi-temps à La Roche Posay...

                                                                                               Revue Officielle des Trompes de France - 2008   147
      Benoist Pipon et les Echos des provinces                                   Sonnet
                                                                                   Le Sonnet                    Et puis comme personne
                                                                                   Sonne sonne Sonneur,         Après avoir sonné
                                                                                   Sonne donc sans sonnet,      Couché sur ton sommier,
                                                                                   Sonne comme sonné !          Tu iras faire un somme...
                                                                                   Sonne donc dans la Somme     Pour sommer le poète
                                                                                   Tout comme un sansonnet      D’arrêter son sonnet
                                                                                   Sans sonnet, pas de son,     Qu’il prenne un bon sauna
                                                                                   et plus fort Samson,         Et stoppe ses sornettes
                                                                                   Plus vite que Salmson
                                                                                   Le tout sans déraison
                                                                                   Alors, sonne bonhomme            Ecrit par Sonnecreux
                                                                                   Sonne donc pour les hommes     Qui avant sonnait clair
                                                                                   Et pour les sommités                Et qui s’arrête ici,
                                                                                   Tu compteras les sommes        Avant que des sonnants
                                                      Dessin de Marc Merienne.     Tel la bête de somme          Le sonnent à son tour !!!
      Ah, ces Echos des provinces, ils n’en ont jamais assez, de
      partitions ! Non contents que l’ami Christian Conte leur en
                                                                                 Nous devons le petit poème ci-dessus à un de nos Délégués
      fabrique de nouvelles, il faut que moi, je m’en aille fouiller
                                                                                 départementaux, loin, très loin là-bas, dans le Sud ;
      dans les vieux grimoires ; m’en vais leur en exhumer, moi,
                                                                                 l’homme au grand cœur qu’il est nous l’envoie de son pays
      des vieilleries…! Ah, les sacripants ; et dire que j’étais si
                                                                                 de vent et de soleil, comme un souffle de tramontane mêlant
      bien sur mon île…
                                                                                 humour et nostalgie...
                                                                                 A lire en radouci.


      Les Frères Novel Dalton                                                    En montagne




      Le monde de la trompe peut se réjouir d’avoir en ses rangs                 La Trompe ne perd pas ses droits l’été, en vacances, à la
      de célèbres familles de sonneurs. Nous noterons parmi tant                 montagne. Sur ce fier trio de Bonne, face à la somptueuse
      d’autres, les frères Heinrich, les frères Poidevin et les frères           chaine des Aravis, notez la position de l’homme de droite,
      Caucat. Mais la troisième région peut se vanter d’avoir sur                typique du sonneur des montagnes.
      son territoire les plus redoutables et les plus méchants :                 Question : la photo comporte un intrus ; lequel ?
      LES INQUIETANTS FRERES NOVEL ET LEUR TERRIBLE                              (récompense à celui qui trouvera : une journée dans les
      MONTURE.                                                                   alpages avec Jean Pessey)




148   Revue Officielle des Trompes de France - 2008
        Les Grands Rendez-vous 2009




                                      FESTIVAL POUR SOCIETES

                                                             les 27 et 28 Juin
                                           Hippodrome de LYON-PARILLY (69)

Pour votre hébergement, contacter l’Office du Tourisme de Lyon
Tél. : 04 72 77 69 69




                                                       FESTIVAL
                                                   INTERNATIONAL
                                                     INDIVIDUEL

                                                        les 29 et 30 Août
                                                         Hippodrome de
                                                    LA ROCHE POSAY (86)

                                                   Pour votre hébergement, contacter :
                                                 L’Office du Tourisme de La Roche Posay
                                                          Tél. : 05 49 19 13 00

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:83
posted:12/20/2012
language:Unknown
pages:152