La santé des Premières Nations - Assembly of First Nations

Document Sample
La santé des Premières Nations - Assembly of First Nations Powered By Docstoc
					La santé des Premières Nations :
      Tableau d’ensemble



                         Valerie Gideon, PhD
                     Secrétariat à la santé et au
                    développement social de l’APN
                           Le 10 mai 2005
Éléments de discussion



 Bulletin de santé des Premières Nations
 Voie à suivre
  – Relations FPT et Premières Nations
  – Engagement à l’égard d’un changement transformateur
 Engagements du Chef national
  – Des résultats concrets
  – Plan d’action sur la santé des Premières Nations
 Rencontre des premiers ministres de 2004
  – Plan d’action sur la santé autochtone
  – Engagements fédéraux de 700 M$
 Participation nationale
«Conditions honteuses»



 Par comparaison à la population canadienne, celle des
 Premières Nations est plus frappée par la maladie et davantage
 exposée à des risques inutiles pour la santé.
 Le premier ministre a reconnu les «conditions honteuses» dans
 lesquelles les Premières Nations vivent.
  –   Espérance de vie de 5 à 7 années plus courte
  –   Taux de mortalité infantile 1,5 fois plus élevé
  –   Taux de suicide de 2,5 fois supérieur
  –   Maladies infectieuses exagérément répandues
        • Tuberculose 8 fois plus répandue; hépatite A, 5 fois; chlamydia, 7 fois
  –   Taux de chômage de 3 fois supérieur
  –   Logement et systèmes d'aqueduc et d'égout inadéquats
        • 29% des systèmes d'aqueduc sont jugés à «risque élevé»
  Perception d’une santé moins
  bonne



      Les Premières Nations ont une moins bonne
      perception de leur état de santé personnel que les
      Canadiens (40% par comparaison à 61%).
70%               Sondage de l'ONSA, 2002
60%               ESCC, 2000-2001
50%         61%
40%
30%    40%
20%                    33%
                         27%          27%
      Accès plus restreint aux services



       Les Premières Nations sont plus susceptibles de ne
       pas recevoir les soins dont elles ont besoin.

20%     18%           Sondage de l'ONSA, 2002   Principales raisons :
                      ESCC, 2000-2001
15%
              12,5%                             – période d'attente (22%)
10%                                             – manque de soins de qualité
5%
                                                  (21%)
0%
                                                – aucun service dispensé à
                                                  l’endroit voulu (14%)
                                                – moment choisi (13%)
Voie à suivre : Reconnaître l’importance
de la santé des Premières Nations




  La population des Premières Nations excède en nombre celle de quatre
  provinces canadiennes.
  Les PN entretiennent une relation historique avec le Canada
   –   droits ancestraux et issus de traités
   –   article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982
   –   obligation de fiduciaire
  Dans la plupart des cas, les gouvernements des Premières Nations
  doivent veiller à la prestation des services de santé au sein de leurs
  collectivités.
  Les Premières Nations peuvent exercer des compétences et des
  pouvoirs législatifs relativement au maintien de la santé et de la sécurité
  du public.
Voie à suivre : Relations FPT et
Premières Nations



  Rapports de la CRPA et de la Commission Romanow
  – Fonds consolidés réservés à la santé des Premières
    Nations
  – Modèle de partenariat en santé : accent mis sur une
    rétroaction significative et continue, ainsi que sur le
    renforcement des capacités
  Table ronde Canada - Autochtones
  – Nouveau principe de collaboration
  Rencontre extraordinaire des premiers ministres sur la
  santé autochtone, septembre 2004
Voie à suivre : Participation
véritable



  Engagement des gouvernements à l'égard d'un changement
  transformateur
   –   cadre socioéconomique qui, à la base, perpétue les inégalités (Rapport
       mondial sur le développement humain de l’ONU)
  Reconnaissance des gouvernements de Premières Nations
   –   Possibilité de mise en œuvre de nouveaux modèles de collaboration par
       les autorités des Premières Nations, grâce à des fonds ciblés et
       consolidés
  À l'avenir, le gouvernement discutera avec eux avant d'élaborer
  des politiques. Ce principe de collaboration constituera la pierre
  angulaire de notre nouveau partenariat.
                                                         –   Paul Martin, premier ministre,
                                         Table ronde Canada – Autochtones, le 19 avril 2004
Stratégie Des résultats concrets du
Chef national



  Reconnaître et mettre en place les
  gouvernements de Premières Nations
  Assurer la place des Premières Nations
  au Canada et dans le monde
  Renforcer les collectivités des Premières
  Nations
  – Plan d’action sur la santé des Premières
    Nations
Élaboration d’une politique sur la SDRC




  Établir des liens de collaboration avec les
  administrations FPT afin de passer de la consultation
  à l'élaboration conjointe de politiques.
   Étapes déterminantes :
   1. Faire participer les dirigeants des Premières Nations
   2. Organiser des dialogues nationaux
   3. Faire appel à des spécialistes indépendants des Premières
      Nations
   4. Obtenir un mandat de changement pour le gouvernement
   5. Entreprendre des exercices conjoints d’élaboration de
      politiques nationales
         Plan d’action sur la santé des
         Premières Nations



             Un système de santé viable qui relève des
               Premières Nations et qui emprunte une
              approche holistique adaptée à la culture.


                     DES RÉSULTATS CONCRETS

               Intégration
  Assise                      Ressources    Infrastructure                 Capacité de
                des soins                                    Guérison et
financière                    humaines en    de la santé                   recherche et
               primaires et                                  mieux-être
   solide                        santé         publique                    d’information
                prolongés
Suivi de la RPM :
Plan d’action sur la santé autochtone



  Buts :
   – Accès par l'intégration et l'adaptation
   – Accès équitable aux améliorations prévues aux soins de santé
     canadiens dans le plan réparti sur 10 ans
   – Investissements en amont
   – Clarification des rôles et des responsabilités
  Cadre particulier aux Premières Nations
   – Rôle reconnu des gouvernements de Premières Nations dans la
     prestation des services de santé
  Présentation à la rencontre des premiers ministres sur les
  questions autochtones qui aura lieu à l’automne 2005
Suivi de la RPM :
700 M$ d’investissements du
gouvernement fédéral



  Annonces du gouvernement fédéral :
   – 200 M$ - Fonds pour l'adaptation des services de santé
     aux Autochtones
      • Intégration et adaptation des services (initiatives nationales,
        régionales et locales)
   – 100 M$ - Initiative des RH autochtones en santé
   – 400 M$ - Investissements en amont
      •   Prévention du suicide
      •   Diabète
      •   Santé de la mère et de l’enfant
      •   Programme d’aide préscolaire aux Autochtones
Mesures de participation nationale



  Sommet national sur les politiques de santé des PN, les 28 et 29 octobre
  Rencontre sectorielle sur la santé, les 4 et 5 novembre
  Début de l’élaboration du plan d’action
   – Résolution adoptée à l’Assemblée de décembre 2004
       • Conformément à leur mandat, le CCS et le Chef national négocieront une démarche
         propre aux Premières Nations, ainsi que des ressources pour les organisations
         nationales et régionales qui regroupent les dirigeants des Premières Nations
  Autres activités connexes :
   – Retraite du Cabinet en mai
   – Préparation de la RPM sur les questions autochtones
   – Assemblée extraordinaire sur les gouvernements de Premières Nations,
     du 29 au 31 mars
   – Forum national de politique de l’APN sur le logement, l’éducation et la
     gestion de l’environnement, du 19 au 21 avril
Sommet sur les politiques de santé –
Résultats de la rencontre sectorielle



  Vision :
   – Des systèmes de santé des Premières Nations qui sont
     efficaces, durables, adaptées aux besoins et à la culture,
     et responsables.
  Principaux sujets de discussion :
   – Compétence
   – Intégration et accès :
      • Cadre d’intégration des services
   – Capacités et viabilité
      • Modalités de financement coordonnées et fondées sur les coûts
      • Cadre des ressources humaines en santé
Sommet sur les politiques de santé –
Résultats de la rencontre sectorielle (suite)




  À court terme :
   – Participation significative des gouvernements de
     Premières Nations
   – Création d'un cadre de santé dont les modèles seront axés
     sur la collectivité
   – Modification du mode de financement pour en favoriser la
     viabilité et l'universalité
   – Protocoles pour la prestation de services aux citoyens
     dans les réserves et hors réserves
   – Systèmes d'information appartenant aux Premières
     Nations et contrôlés par elles
Sommet sur les politiques de santé –
Résultats de la rencontre sectorielle (suite)



  À moyen terme :
   –   Ressources humaines en santé :
        • programmes d’accès pour les étudiants des PN
        • amélioration des cours «préalables» et des programmes menant à des promotions
        • établissements professionnels des Premières Nations
   –   Autorités régies par la loi et dotées d'un financement adéquat
   –   Mise en place de services de soutien en santé publique
  À long terme :
   –   Relations de gouvernement à gouvernement
   –   Reconnaissance et inclusion des aînés et des guérisseurs traditionnels
       pour équilibrer les approches scientifiques et traditionnelles dans les
       programmes d'enseignement et les traitements
Budget fédéral de 2005



 Renouvellement de l’Initiative sur le diabète chez les
 Autochtones à partir du financement de 400 M$
 Montant de 100 M$ réservé aux PN depuis les 5 B$
 consentis à l’Initiative sur l’apprentissage précoce et les
 soins aux enfants
 Réductions apportées aux SSNA (27M$) et au SISPNI
 (36M$) en 3 ans à compter de 2007
 Certaines compressions aux activités de la DGSPNI à
 compter de 2005
 Absence d’indexeur
Prochains éléments cruciaux



 Plan d’action propre aux Premières
 Nations
 Appui à l’application d’un indexeur au
 système de santé des Premières
 Nations
  – Indexeur proportionnel à celui appliqué
    aux provinces et aux territoires
 RPM sur les questions autochtones

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:3
posted:11/19/2012
language:French
pages:19