tresordegraine-190-12-08

Document Sample
tresordegraine-190-12-08 Powered By Docstoc
					     Magazine Racines, le temps de vivre près de chez vous




Dossier coordonné par Christine Grandin
(Photographies : Museum national d'histoire naturelle de Paris)




                     Trésors de                                                       graines
              Depuis 1820, le Museum d'histoire naturelle de Paris
                conserve les graines de la biodiversité française et mondiale.
                 Poussons la porte en compagnie de Simon Lang, grainier.
            Depuis combien de temps                         Jardin du Roi, devenu ensuite le Jar-         plus sur la préservation et
         conserve-t-on les graines ?                        din des plantes de Paris. Les jardi-          la conservation de la bio-
            Le premier index (répertoire de                 niers royaux avaient naturellement            diversité des graines des
         graines) date de 1839, mais il sem-                besoin de récolter leurs semences.            plantes sauvages (que l'on
         blerait que la graineterie existât déjà            La collecte de graines était donc             trouve dans la nature) à      Simon Lang,
                                                                                                                                      grainier au Muséum
         auparavant (vers 1820). Nous                       une activité traditionnelle.                  travers l'écologie et
                                                                                                                                      d’histoire naturelle
         sommes basés dans l'enceinte du                        La carpothèque et la sémino-              l'environnement, dans             de Paris.
                                                            thèque (conservation des graines              toutes les régions fran-
                                                            sèches ou vivantes) se sont officia-          çaises, mais aussi en par-
                                                            lisées un peu plus tard. Vers la fin          ticipant à la banque de graines
                                                            du XIXe siècle, les botanistes voya-          européenne.
                                                            geurs ont donné un autre rôle au
                                                            Museum, en faisant découvrir la                   Quels sont les domaines
                                                            biodiversité de tous les pays,                d'application de la grainete-
                                                            d'ailleurs surtout celle à caractère          rie ?
                                                            alimentaire, comme le café par                    Nous avons plusieurs rôles : le
                                                            exemple.                                      premier est toujours d'alimenter le
                                                                Ensuite, ce sont les premières            Jardin des plantes et l'arboretum
                                                            entreprises de production grainière,          de Chèvreloup. Nous publions éga-
                                                            en 1920-1930, comme Vilmorin,                 lement un index Seminum (réper-
                                                            qui ont assez rapidement pris le              toire annuel réactualisé). Ce
                                                            relais du Museum pour la conser-              catalogue ayant aussi comme fina-
                                                            vation et l'utilisation élargie des           lité de pouvoir échanger et régé-
                                                            graines potagères. Celui-ci s'est             nérer notre banque de graines avec
                                                            tourné vers l'ornemental, pour                les autres jardins (botaniques ou
                                                            l'introduction de plantes indigènes           non) qui permettent d'augmenter
                                                            ou inconnues, pour les acclimater,            les collections du Museum d'histoire
                                                            jusque dans les années 1960-1970.             naturelle par des échanges interna-
                                                            Aujourd'hui, nous nous concentrons            tionaux. La plupart des jardins bota-



                                                                  RACINES        40          décembre 2008
       La reproduction ou l'utilisation sous quelques forme que ce soit de nos articles informations et photos est interdite sans l'accord du magazine
Magazine Racines, le temps de vivre près de chez vous




   niques français ont souvent un sta-
   tut municipal (comme à Nantes,
   Angers, Bordeaux, et toutes les villes
   importantes) qui publient également
   un index de leur flore régionale. Les
   échanges que nous faisons entre
   nous servent à “alimenter” ces jar-
   dins en espèces différentes, ou quel-
   quefois pour créer un événementiel,
   une exposition pour le grand public                      Coco-fesses (lodicea maldivica),                     Les formes des graines
   sur des plantes d'un milieu spéci-                       la graine la plus grosse du monde :               dans la nature sont innombrables.
                                                                 elle peut atteindre 20 kg.
   fique.
      D'autre part, nous fournissons               velles substances qui sont impor-                de stocker la totalité de la biodi-
   en “matière première” toutes les                tées en France, comme le quinoa                  versité française. Actuellement
   universités, les chercheurs pour                ou le sésame, nous avons dû                      nous avons 10 000 taxons (1). On
   leurs essais (séquençage de l'ADN               expertiser les différentes variétés              conserve aussi bien la biodiversité
   pour certaines espèces), et d'autre             importées et leur origine.                       du bord de mer, que celle de la
   pays. Comme l'Algérie, en ce                                                                     montagne ou de la zone méditer-
   moment, qui nous a contactés pour                  Quelles graines conserve-                     ranéenne… Dans certains cas,
   pouvoir acclimater l'oyat des dunes             t-on, avec quelles techniques ?                  c ' e st aussi de la préservation.
   françaises dans le cadre d'un pro-                 Hier, on conservait les graines               Jusqu'en 1900-1920 le rythme de
   gramme contre la désertification                dans une salle sèche, en sachets.                disparition des espèces végétales
   dans le désert du Sahara. Nous                  Ensuite nous sommes passés au frigo              était assez lent. La grande diffé-
   sommes souvent un maillon de                    à 5 °C dans des conditions                       rence depuis les années 1950, c'est
   toute cette recherche. Et, puis, quel-          d'hygrométrie les plus basses possi-             qu'une plante peut disparaître en
   quefois, en relation avec les col-              bles (environ 35 %). Maintenant on               une cinquantaine d'années. C'est
   lections de graines, nous servons               travaille principalement avec la                 le cas de la nielle des blés, qui
   d'expertise pour la police et les               congélation, à moins 18 °C. On                   était très courante dans les flores
   douanes, les collectivités, la                  allonge ainsi la longévité de la                 du début du XXe siècle. En 80 ans,
   paléoarchéologie, pour identifier               germination pour la plupart des                  elle est passée de rare à très rare,
   de manière formelle une plante.                 espèces, une quinzaine, voire une                voire sur liste rouge, en voie de
   Avec cette période “bio” et les nou-            vingtaine d'années. L'idéal étant                disparition sur plusieurs départe-
                                                                                                               ments. On s'est aperçu
                                                                                                               que le rythme de menace

L’Europe des graines                                                                                           sur les espèces s'accélère
                                                                                                               et que de fait, cela
                                                                                                               devient très utile de pré-
                                                                                                               server et de conserver ces
     17 pays représentant 24 institutions vien-                                                                plantes. Certaines es -
  nent de signer une charte commune pour la conservation                                                       pèces banales d'au-
  de la biodiversité en Europe. Le dispositif, baptisé Ensco-                                                  jourd'hui seront peut-être
  net (European native seed conservation network), coor-                                                       en voie de disparition
  donne les activités de conservation des graines sauvages,                                                    dans 50 ans.
  permet d'avoir un protocole commun de récolte, une règle
  pour la validité des lots et une base de données consul-                                                      Pour en savoir plus :
  table par tous. L'objectif est aussi la protection de plantes                                              Museum national d'histoire
  indigènes prioritaires (162 sur les 430 espèces protégées)                                                 naturelle, Jardin des
  dans tous les milieux écologiques. Cinq groupes corres-                                                    plantes, au 01 40 79
  pondent à des zones géographiques spécifiques, avec un                                                     36 00 ou sur www.mnhn.fr.
  référent : la zone Atlantique (Museum de Paris), Continen-                                                 Ouvert tous les jours à
  tale (Berlin), Alpine (Trento), Ouest-Méditerranée (Madrid),                                               partir de 89 h. Visite pos-
  Est-Méditerranée (Crète), Boréale (Oslo).                                                                  sible de la graineterie pour
     Cette initiative devrait permettre de maintenir habitats             Les graines                le grand public lors des Journées
                                                                        conservées doivent
  et espèces (flore et faune) dans leur environnement natu-             permettre une remise         du jardinage en septembre.
  rel. Mais en dépit de ces efforts, les espèces sauvages             en culture dans la nature,
  européennes sont menacées et leur nombre décroît de                       si nécessaire.           (1) Un taxon représente une référence
                                                                                                     d'espèce qui peut être déclinée en de
  plus en plus.                                                                                      nombreux échantillons qui sont autant de
  Site internet ensconet : www.ensconet.eu/fr/                                                       variétés de cette espèce.




                                                     RACINES          41          décembre 2008
 La reproduction ou l'utilisation sous quelques forme que ce soit de nos articles informations et photos est interdite sans l'accord du magazine

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:14
posted:11/18/2012
language:
pages:2