PowerPoint Presentation

Document Sample
PowerPoint Presentation Powered By Docstoc
					          Apport
de la cytométrie de flux
 dans le diagnostic et le
suivi du myélome multiple

        Tozeur 2008
                  La CMF
• Méthode d’analyse des cellules en suspension

• Permet de discriminer au sein d’un échantillon des
  sous populations homogènes par leurs:
Taille, Structure et expression des antigènes
  membranaires, intra-cytoplasmiques et/ou intra-
  nucléaires. (anticorps monoclonaux couplés à des
  fluochromes )
                    Performances
 Analyse multiparamètrique
 Analyse quantitative
 Un GRAND nombre de cellules

                        Limites
 Le nombre et la viabilité des cellules dans
l’échantillon initial
 Disponibilité des anticorps monoclonaux
APPORT DE LA CMF DANS
 LE MYELOME MULTIPLE


 DIAGNOSTIQUE

                PRONOSTIQUE

                               MALADIE
                              RESIDUELLE
APPORT DE LA CMF DANS
 LE MYELOME MULTIPLE




      DIAGNOSTIQUE
• Numération des plasmocytes dans
  l’échantillon de moelle

• Différencier les plasmocytes normaux
  et anormaux       expression aberrante

                   la monoclonalité
               La CMF /Dg MM
                        MM/MGUS/Plasmocytose
Résoudre               réactionnelle
difficultés de Dg(+)

                         MM              MM à IgM
                         atypique
                                          MM non
                                          secrétant


Identifier l’expression d’Ag cibles thérapeutiques: CD20
                                              CD52
 La caractérisation des plasmocytes selon un
 phénotype spécifique unique :repose sur
 l’expression du CD38 et du CD 138
                   R2


                         R1                            R2
                                           CD38

                                                  R4

                                             M1




                                         CD138
                    R2
           R3                          Syndecan 1
                                        R3
                                              R2
                   R2




  Distribution des cellules selon la Taille et la structure

    L’inclusion des régions R1 et R2 permet d’isoler les
    plasmocytes des autres cellules médullaires
                       R1                      R2




          Leur numération
% plasmocytes = (nb plasmocytes / nb leucocytes) X 100
     CD45:pan-leucocytaire


R3                  R3
    Phénotype des plasmocytes malins
 Présentent des aberrations phénotypiques
absentes dans les plasmocytes normaux:


     CD19 ‫־‬
     CD56++ glycoprotéine mb, NK, N-CAM.
    Impliquée dans l’adhésion et la migration tumorale
Am J Clin Pathol.2004 Apr. 121       CD56 CD19 CD20 CD45
(4):482-8
                                     71,7% <1% 9%   9%
306 MM
                                           CD56 CD19 CD28 CD20
Hematologica.2006; 91:1234-40    nb        368    362   335        209
Review
                                 %         78     2,5   47,8       13,9

Blood 1990;76(2):377-382
                                   MM           MGUS     tissus N
Plasmo CD 56+                     43/57         0/23       0/25
                                     78%         0             0
 la   monoclonalité

       Kappa           Lambda




Critère formel pour la malignité
Ainsi un panel minimum:
CD38, CD138, CD56, CD19, CD45, CLKappa,
CLLambda
En 3 à 6 couleurs
Suffisant pour l’analyse par CMF du MM



                Coût relativement faible
             Notre expérience
          Juin 2005- septembre 2008
          170 échantillons de moelle
    65 dg                 105 suivi thérapeutique

          Induction Dexa-Thalidomide

                Randomisation
                                 GB
    GA
                                Autogreffe
Double
autogreffe                    Dexa-thalidomide

                            2ème autogreffe si
 A Abdelkefi Blood 2007
                            rechute
% PC    CD138 CD38      CD19    CD56     CD45
(Dg)
         100%    91%    5%       76%      5%


 % PC    CD138   CD38   CD19    CD56     CD45
(TTT)
         100%    96%    20%      66%     35%


 CMF applicable dans tous les cas

Discrimination du phénotype anormal /tous les cas

         phénotype normal (CD19+ CD56-CD45+) /
        plasmocytes malins aprèsTTT
               Plasmocytes
    Taille, structure, CD38high, CD138



Plasmocytes    Cellules          Leucémie à
normaux        myélomateuses     plasmocytes

CD19+            CD19 -          CD19-
CD45high         CD45dim/-       CD45dim
CD56-            CD56high        CD56dim
                 CD28+           CD28+
APPORT DE LA CMF DANS
 LE MYELOME MULTIPLE




      PRONOSTIQUE
Report of European Myeloma network
Haematologica 2008

  Rawstron el al Blood 2003

  Ratio plasmocytes anormaux/plasmocytes normaux
  Ratio > 97/3: MM indolent plutôt que MGUS

  J.F San Miguel et al. Blood 2007
  407 MGUS, 93SMM

  Ration élevé > 95% risque de progression élevé
  PFS à 5ans         MGUS            2%   46%
                     SMM             4%   72%


                  Stratégie de suivi guidée par la CMF
Bataille R.et al. Cancer Res1995/ San Miguel et al. Br J Haematol 1991

Perte du CD45 est en corrélation avec la sévérité
de la maladie

 Sahara Net al Br J Haematol 2002

 La perte du CD56 dans le MM déclare la
 transformation leucémique de la maladie

  Mateo G et al Cancer Res 2005/Robillard N Blood
  2003…(Associations décrites de l’expression antigénique
  avec des anomalies génétiques)
              Valeur limite dans le screening génétique
  Dingli D Blood 2005

  246 MM pré-autogreffe
  Plasmocytes circulants           maladie active
           nb        survie       Délai de progression
   (+)        95        33 mois   14 mois
   (-)        151       58 mois   22 mois

Rajkumar V Blood 2005

302 MM au Dg                      < 10        >10
Plasmocytes circulants facteur
indépendant prédictif de la    62%            38%
survie
                               58,7 mois      37,3 mois
APPORT DE LA CMF DANS
 LE MYELOME MULTIPLE




     Maladie résiduelle
Seuil de détection de la MDR par CMF: 10-4

   10 plasmocytes malin/ 100000 éve
    100/1000000 éve
Sensibilté

Immunofixation < CMF< PCR


Valeur prédictive de la survie

  Immunofixation < CMF = PCR
Rawstron et al Blood 2002: 45 MM

Sensibilité 0,01%. Intérêt à 3 mois post autogreffe
en terme d’évaluation précoce de la progression.
Plus sensible que l’immunofixation



                                     33 Immunofixation (-)

                                     9 MDR+      24 MRD –

                                      DFS          DFS
                                     20 mois      34,5mois
J.F San Miguel et al. Haematologica 2005
32 MM
ASO-PCR /CMF

Applicabilité:
75% / 90%
Sensibilité:
Légèrement supérieur pour la PCR:
6patients: MDR: PCR+/CMF -: clone
tumoral faible


              Même valeur prédictive de la survie à
              un seuil de 10-4
J.F San Miguel et al. Blood 2008
295 MM
MDR J100 post autogreffe

                            PFS       OS
       MDR+:58%             37        Non atteinte

       MDR-:42%             71        89 mois


Analyse multivariée: le facteur pronostic le plus
important/ progression de la maladie


            Leukemia 2006
            MDR – critère de réponse complète:
            critères IWMG

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:39
posted:11/18/2012
language:French
pages:27