Docstoc

Compte-rendu

Document Sample
Compte-rendu Powered By Docstoc
					                                                                  Sommaire
   Introduction......................................................................................................................................... 2
01- Les intervenants du projet ................................................................................................................ 3
02-Les démarches avant la réalisation du projet .................................................................................... 4
03- Présentation du projet ...................................................................................................................... 4
04- Historique .......................................................................................................................................... 5
05- Réalisation du projet ......................................................................................................................... 6
   05-01- Les étapes de la pose ............................................................................................................... 6
   05-02-Détails des canalisations utilisées ............................................................................................. 7
   05-03- Les étapes de réalisation du réservoir ..................................................................................... 8
Conclusion ............................................................................................................................................. 10
Prises de note ........................................................................................................................................ 11




                                                                                                                                                         1
Brevet de Technicien Supérieur
                                      Introduction
        Aujourd’hui le manque d’eau ou d’eau propre à la consommation est un problème réel. Ce
phénomène ne touche pas seulement les pays pauvres comme on le croit bien trop souvent. Dans
notre région même, on observe des problèmes d’eau. Pour lutter contre cela deux syndicats : le
SIERB de Beaulieu et de Roche de Vic, s’unissent pour former BBM eau. Ils sont à l’origine d’un
chantier pour acheminer l’eau de la Dordogne à près de quarante communes d’ici 2014. Ce projet a
aussi pour but de redynamiser la région en permettant accueillir de nouvelles entreprises.

        De nombreux espoirs sont mis dans ce projet dont celui de voir réduire le nombre de fuites
lors de l’acheminement de l’eau. En limitant les pertes, on réduit aussi les coûts. Dans ce but, un
système de télésurveillance a été mis en place.



                          Quelques photographies du chantier :




                                                                                                 2
Brevet de Technicien Supérieur
01- Les intervenants du projet

       Maitre d’ouvrage

       M. Pascal COSTE, Président du syndicat des eaux de ROCHE DE VIC, Maire de BEYNAT.

       M. Jacques BOUYGUES, Vice-président du syndicat des eaux de ROCHE DE VIC.

       Mme Nelly GERMANE, Membre du syndicat des eaux de ROCHE DE VIC .




       Maitre d’œuvre

M . Nicolas BOUSSOUTROT, Responsable technique B.E.T DEJANTE BRIVE

M. Pierre DEJANTE, Ingénieur retraité



       Les entreprises réalisant les travaux

M. Nicolas GAUDROUT, Directeur travaux GROUPE VIGIER- THIVERS

M. Julien NUREL, Conducteur de travaux GROUPE VIGIER- THIVERS

M. Domique COFFARD, Conducteur de travaux GIESPER Agence de Montauban

M. MIGNOT, Entreprise Robinet Clermont -Ferrand

M. Marc BERNARD, B.E.T SOCAMA TULLE

M. Jean Noel TAISANT , B.E.T LABERGE




                                                                                           3
Brevet de Technicien Supérieur
Travaux effectués en trois lots

Type de marché : Global et forfaitaire

     Lot 1 : Entreprise GEISPER : canalisation de refoulement de l’unité de production aux
      réservoirs de ROCHE DE VIC                                        Coût total : 388 154 Euros

     Lot 2 : Entreprise ROBINET, Clermont –Ferrand : réservoir            Coût total : 987 469 Euros

     Lot3 : GROUPE VIGIER- THIVERS : réservoir de tête                    Coût total : 6 531 000 Euros



                                                                           Coût total : 2 317 623 Euros




02-Les démarches avant la réalisation du projet

        Avant le début du projet, des sondages ont été réalisés tous les trois cents mètres le long du
tracé. L’entreprise GEISPER a été surprise par la nature très diverse des terrains. Cela oblige à se
réadapter à chaque tronçon.

        Les autorisations de passage se sont réglées à l’amiable entre l’entreprise GEISPER et les
propriétaires sans aucune indemnisation ou servitude. Seul un contrat devant huissier a été signé
conformément aux lois. L’entreprise et les propriétaires ont trouvés un arrangement satisfaisant
pour les deux parties. L’entreprise, après la réalisation des travaux a du remettre les terrains en état
et réhenherber les champs.

        Aujourd’hui les propriétaires sont satisfaits de la prestation de l’entreprise.


03- Présentation du projet

        Depuis le début de l'année, le Syndicat des eaux de Roche-de-Vic mène un vaste chantier de
restructuration de captage et de redistribution de l'eau potable. La mise en service est prévue
courant 2014. Ainsi, les captages ne se feront plus au niveau des sources naturelles, mais
directement au niveau de la Dordogne. Ce projet a pour but de « pérenniser et de mettre aux normes
européennes la ressource en eau », comme l’affirme Pascal Coste, Président du Syndicat des eaux de
Roche-de-Vic.

        Pour la réalisation de ce projet, un budget de 16 millions d'euros a été alloué. « L'eau sera
pompée dans la Dordogne, elle passera par une station de traitement qui sera construite à Brivezac »,
explique Jacky Bouygues, Vice-président du Syndicat des eaux.




                                                                                                          4
Brevet de Technicien Supérieur
                                        Figure 1 : Plan de situation


        Interconnexion

         C’est à travers quinze kilomètres de tuyaux en fonte ductile que l’eau s’acheminera jusqu’au
site de Roche-de-Vic, situé sur la commune d'Albussac. De là, elle sera stockée dans l’ancien réservoir
ainsi que dans deux nouveaux. La capacité totale de stockage sera de 2500 m³. Ainsi, la réserve en
eau permettra de faire face à une pénurie d’eau d’une journée. Elle assurera également la réserve
incendie. Après cela, l’eau continuera sa route dans quatorze kilomètres de canalisations. Sur cette
partie du tracé, on observe une forte dénivellation entre la station de pompage et les réservoirs de
Roche-de-Vic. Il est nécessaire de construire une station intermédiaire de reprise au Peuch de
Brivezac.

        Ces travaux permettront également de ménager les ressources naturelles en réduisant les
puisages dans les nappes phréatiques. Cela devrait permettre de rétablir l’équilibre de l’écosystème
et de permettre le développement de la biodiversité.




04- Historique

1951: Meilleures sources captées (distribution par gravité).
1955, 27 septembre : Captage de douze sources.
1964, 24 mars : Distribution d’eau potable.
1967: Création d’une station de traitement (120m3/H).
1974: Sécheresse : recherche d’eaux souterraines.
1994: Diagnostic de réseaux.
2002: Solution de sollicitation des eaux de la Dordogne, à partir d’une prise d’eau sur la Dordogne.
2009, 16 mars: Arrêté de M. le préfet, création du syndicat intercommunautaire BBMeau, syndicat
mixte de protection.
2010, le 13 juillet : Roche de Vic choisit les entreprises.



                                                                                                       5
Brevet de Technicien Supérieur
05- Réalisation du projet

Durée : 6 mois
Début : 15.11.2010


         L’entreprise Geisper titulaire du lot N1 réalise la pose des canalisations de refoulement de
l’unité de production aux réservoirs de ROCHE DE VIC .

       Canalisation de refoulement entre la station de traitement et la station de reprise
        intermédiaire (ø 300 et L = 3000 ml).

       Canalisation de refoulement entre la station de reprise intermédiaire et le réservoir de tête
        de ROCHE de VIC (ø 300 et L = 12 850 ml) .



    La canalisation est équipée d’un système avec une bride de verrouillage et un joint caoutchouc
permettant une étanchéité parfaite lors de la mise en eau. La pose de ces canalisations a nécessité
une organisation particulière. Tout d’abord, les canalisations sont approvisionnées, par le biais du
train, en fagot de 35 unités soit environ 15 tonnes. Ensuite, elles sont acheminées par camion
routier tout au long du tracé. On peut parfois avoir besoin d’un camion grue tout terrain dans les
endroits accidentés comme les champs. Les canalisations sont disposées de manière à éviter les
déplacements de la pelle. Ainsi, on peut maximiser la production.

     Les terrassements sont réalisés par une pelle. Elle ouvre la tranchée. Un ouvrier, dans la tranchée,
pose les tuyaux et permet d’enclencher les brides. Il doit être le même tout au long du chantier. Une
fois la canalisation posée, une pelle remblaye la tranchée et installe le grillage avertisseur. Et pour
finir, une pelle réalise les finitions et remet en état le terrain des propriétaires.



        05-01- Les étapes de la pose




Acheminement                     Pose de tuyau                Remblaiement avec                 Finition
                                                                pose du grillage
                                                                  avertisseur




                                                                                                       6
Brevet de Technicien Supérieur
        05-02-Détails des canalisations utilisées




               Figure 2 : Canalisation utilisée
                                                                    Figure 3 : Détail bride de verrouillage

        L’entreprise a placée des regards dans lesquels la ventouse est placée sur tous les points
hauts du réseau. Ceci est fait pour permettre d’évacuer l’air emprisonné, on peut ainsi avoir un bon
débit des réseaux. Les ventouses sont faites pour éviter l’accumulation de bulles d’air, mais aussi,
pour éviter la dépression des conduites. Si de l’air doit être introduit, ceci se fait par les ventouses.
Les joints pouvant amener de l’eau polluée.




                                                  Figure 4 : Ventouse

       Une fois l’intégralité des canalisations posée, l’entreprise a procédé à la mise en eau avec
une pression de 30 bars, une seule fuite a été constatée.

        Composition des équipes et cadence :

       Les cadences de pose sont très aléatoires d’une journée à l’autre. Selon la nature du terrain
rencontrée, elle peut aller de 25ml/j (exemple : fosse à lisier naturel) à 200ml/j.

        Chantier réalisé sur chaussée existante :

Matériels : Pelle 900 LIEHBERR avec BRH, Dumper de 8 tonnes.

Main d’œuvre : Un chauffeur de pelle, un poseur.


        Chantier réalisé dans prairies :

Matériels : Trois pelle à chenille ( terrassement , remblaiement , finition).

Main d’œuvre : 3 chauffeurs de pelle et un poseur.


        L’entreprise titulaire du lot 3 est le GROUPE VIGIER- THIVERS. Cette entreprise réalise les
deux réservoirs de tête en béton armé, qui sont situés sur la commune d'Albussac. La capacité est de
2 500 m 3 d’eau. C'est donc aussi depuis cette usine du Peyriget que sera alimenté le réseau du SIERB
via deux conduites, l'une vers Beaulieu et l'autre sous la Dordogne vers Altillac.


                                                                                                              7
Brevet de Technicien Supérieur
        Le GROUPE VIGIER- THIVERS va sous traiter la réalisation du terrassement des réservoirs, à
l’entreprise POUZOLLE. Après les difficultés de terrassement rencontrées en raison des rochers,
l’entreprise réalise le béton de propreté des deux réservoirs à l’aide d’une pompe à béton. Ensuite,
l’entreprise fabrique une armature bois, tout autour du réservoir pour maintenir le ferraillage. Une
fois cette opération exécutée, il réalise le coffrage avec des banches puis vient le coulage. La
fabrication du réservoir sera accompli en cinq fois et coulée à l’aide d’une pompe à béton. Le
coffrage d’about est effectué à l’aide d’un joint waterstop et de mousse polystirene. On coulera le
béton le radier du réservoir avec du béton sur lequel on passera l’hélicoptère pour une finition
exemplaire. Une fois terminé, on réalise la couverture avec des dalles préfabriquées. Sur lesquelles,
on coulera le toit du réservoir afin de rendre l’ensemble solidaire. On fini en le recouvrant avec un
revêtement spécial pour assurer l’étanchéité.



       05-03- Les étapes de réalisation du réservoir




                   Terrassement                          Réalisation du béton de propreté




           Mise en place armatures bois                    Mise en place des armatures




 Mise en place des banches et       Couverture avec mise en place              Coulage toiture
           coulage                    des dalles préfabriquées


                                                                                                   8
Brevet de Technicien Supérieur
                                             1

                                                             2


                              5


                                                             3

                                         4

                                 Principe de coulage d’un réservoir



       Composition des équipes et cadence pour réalisation du réservoir :

La cadence pour le bétonnage du radier du réservoir était de 70m3 pour la totalité et d’une durée
d’une demi-journée.

L’équipe génie civil est composée d’un chef de chantier, de cinq compagnons.

L’équipe de ferraillage est composée de quatre compagnons sur une durée de 4 semaines.

L’équipe pour le coulage est composée de huit compagnons.

       Les aides et subventions pour la réalisation du projet.

Subvention Agence : 161 143 Euros.

Subvention Conseil l Général : 713 000 Euros.

Subvention Feder : 653 100 Euros.

Avance remboursable : 1 000 000 Euros.

Emprunt : 1 900 000 Euros.

Autofinancement : 1 172 430 Euros.



        La prise d'eau de surface sur la Dordogne sera de 550 m3/H, soit une production de 11 000
m3 par jour.




                                                                                                    9
Brevet de Technicien Supérieur
                                           Conclusion

        S’il n’y a qu’une chose à retenir de ce travail, c’est que ce chantier était un défi pour le
syndicat des eaux de Roche de Vic , qui a su être relevé grâce à la qualité de travail des différentes
entreprises. Chacun a su s’engager pour la bonne réalisation de ce chantier. Ce projet ne sera pas le
seul à voir le jour. Effectivement, l’eau est devenue une réelle nécessité pour l’être humain. Elle est
indispensable à la vie quotidienne de chacun de nous. De plus, ce projet a permis de préserver les
sources qui sont importantes pour le maintient des écosystèmes.




                                                                                                    10
Brevet de Technicien Supérieur
                                 Prises de note




                                                  11
Brevet de Technicien Supérieur

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:7
posted:11/18/2012
language:Unknown
pages:11