Docstoc

EDUCATION DU PATIENT CARDIAQUE

Document Sample
EDUCATION DU PATIENT CARDIAQUE Powered By Docstoc
					                       EDUCATION DU PATIENT CARDIAQUE
Introduction :
L’infirmière dispense des soins de natures technique, relationnelle et éducative.
(lien à faire avec le décret n° 2004-802 du 29 juillet 2004 relatif aux parties IV et V du Code de la
santé)

L’équipe infirmière prenant en charge un patient peut poser un diagnostic infirmier.
Par exemple :
Anxiété
Peur
Manque de connaissances
Incapacité à s’adapter à un nouvel état de santé
Stratégie individuelle (ou familiale) inefficace
Non observance,…

L’équipe en accord avec le patient fixe des objectifs de soins
L’équipe met en œuvre des actions. (l’éducation du patient est une des actions possibles)
L’équipe définit des critères d’évaluation et évalue l’efficacité de ses actions.

Il faut cependant distinguer protocole éducatif (= la mise en œuvre des actions d’éducation selon un
protocole précis) et information du malade.
En effet, un protocole s’inspire d’une méthodologie précise :
Voici les grandes lignes ;
          Exploration de la situation
                  connaissances du malade
                  besoins ressentis par l’équipe ou exprimés par le patient
                  ressources ou capacités du patient (langue, compréhension, attitude, vécu de la
                  maladie, famille coopérante ou non,…)
                  ressources de l’équipe (connaissances, réseaux de professionnels, associations,
                  documentation,…)
                  contraintes : temps, moyens impartis,…

        Contrat de soins
                Objectifs quantifiés et qualifiés

        Mise en oeuvre
               Graduation de l’apprentissage adapté à la situation, à l’état du patient
               Diversification des moyens, visuel, auditif,…
               (dire, faire dire, faire, faire faire, laisser faire, laisser dire = faire reformuler et donc
               contrôler la compréhension, plus tard l’application)
                                        ère
        A ce stade de la formation (1 année), l’étudiant en soins infirmiers se limite à informer le
        patient (professionnalisme = contrôle de la fiabilité de l’information dispensée et ne pas hésiter
        à confier sa dispensation à un autre professionnel qualifié)

        QUELQUES PRINCIPES ET / OU CONSEILS GENERAUX A DISPENSER (sous contrôle
        de l’IDE !)

        Se centrer et tenter de convaincre le patient de la nécessité d’une nouvelle hygiène de
        vie

        1. Tabac : au pire réduction, l’idéal = arrêt
           3 problèmes :       augmentation du stress
                               prise de poids (volume et qualité de l’alimentation)
                               patch uniquement sur prescription du cardiologue

        2. Régime
           Le régime hyposodé strict de moins en moins prescrit car risque de déshydratation chez
           sujet âgé et par fortes chaleurs

MF Cardio
IFSI RABELAIS 2007 YPO
INFORMATION / EDUCATION DU PATIENT CARDIAQUE                                                     Page 1 sur 6
           Seul cas de prescription à 2g / jour, chez l’insuffisant cardiaque. La normale est de 10g /
           jour.
           Les prescriptions s’orientent le plus souvent vers hyposodé modéré =
                       EVITER / fruits de mer, conserves, pâtisseries, fromages
                       CUISINE PEU SALEE, SANS RESALER A TABLE

           Problème de la saveur à résoudre par l’emploi d’herbes aromatiques
           Des écarts oui, mais raisonnables (pression de la vie sociale, confort psychologique en
           acceptant une dérogation à la règle et donc bénéfice par diminution du stress qui est aussi
           un facteur de risque cardiaque)
           Diminution des excitants (café, thé), usage de décaféïné et augmenter le temps d’infusion
           Favoriser les sucres lents, les féculents (diabétique) mais prudence par rapport à la prise
           de poids

           Régime hypocholestérolémiant voir tableau

       3. Sport
          Développe la circulation collatérale, la perfusion périphérique.

           Terrain plat
           Marche et non randonnée
           Pas de sport en altitude
           Aucun sport violent (tennis, squash) ou à effort prolongé
           Footing léger ou course légère
           Vélo idem sur terrain plat avec démultiplicateur de vitesse
           Natation en milieu surveillé, sans effort
           Se détacher définitivement de tout esprit de compétition y compris match amical !

           Attention aux faux amis : pétanque car sédentarité, ensoleillement, apéritif,…

       4. Sommeil / repos
          Jambes allongées, non repliées, surélevées
          Sieste
          Sommeil à horaire régulier (quelques écarts permis)

       5. Voyages
          Pas de long trajet en voiture (chaleur, fatigue) / préférer l’avion (attention au pace-maker),
          le train
          Prudence dans choix de la destination (chaleur, froid, décalage horaire et récupération
          difficile donc fatigue)

       6. Bricolage / entretien maison, voiture appartement… sans aucun effort physique ou
          exposition prolongée au soleil, pas de prise de risque inconsidérée (échelle,…)

       7. Traitement de tout foyer infectieux (sphère ORL), foyer dentaire en prévention du risque
          d’endocardite (porteur de valve)

       8. Tous les soins dentaires sous couverture antibiotique même pour un simple détartrage

       9. Surveillances régulières : bilan sanguin, pression artérielle, consultation médicale.

       10. Observance du traitement :
           Médical et régime
           Eduquer / informer le patient, la famille, par rapport aux effets de surdosage ou sous
           dosage
           Porter sur soi son carnet
           Respecter les dates de RDV pour examens sanguins (hémostase,…)
           Aucune automédication sans avis médical
           Anticoagulant : prévenir le corps médical et paramédical (podologue, chirurgien,
           anesthésiste, dentiste, gynécologue,…)

MF Cardio
IFSI RABELAIS 2007 YPO
INFORMATION / EDUCATION DU PATIENT CARDIAQUE                                             Page 2 sur 6
           En cas de déplacement prendre traitement de réserve
           Ne jamais compenser par une double prise un oubli
           Remarques sur anticoagulants :
               - surdosage anticoagulant et risque hémorragique
               - sous dosage = risque de thrombose
               - ne pas cumuler le même jour trop d’aliments riches en anti-vitamine k = tous les
                  choux, épinards, foie, thé vert, asperges)
               - attention aux accidents domestiques et risque hémorragique (plaie)

       11. Sexualité peut être poursuivie sans problème (en informer le conjoint pour le rassurer
           Voir autres éléments d’informations chapitre patient victime d’un accident coronarien

       12. CONSULTER EN PRESENCE DE SIGNES D’ALERTE PERSISTANTS !
       13. Il existe une abondante littérature (rayon médical grands magasins)
       14. Il est aussi possible de se procurer gratuitement des brochures d’informations sur toutes
           les pathologies, leur traitement, le suivi auprès de la :
               Fédération Française de Cardiologie
               50 rue du rocher
               75008 Paris
               tél : 01 44 90 83 83
               Fax : 01 43 87 98 12


Quelques informations spécifiques (pour mémoire) :
Troubles du rythme cardiaque :
        Manifestations = palpitations, malaises, plus rarement essoufflement – douleurs
           thoraciques – accident embolique avec paralysie ou ischémie aiguë du membre, parfois
           absence de manifestations.
        Classification : extrasystoles auriculaires et ventriculaires, tachycardie sinusale, fibrillation
           auriculaire, flutter auriculaire (mouvement circulaire de l’influx dans les oreillettes),
           maladie de Bouveret (tachycardie paroxystique), tachycardie ventriculaire,
           bradycardies,…
        Causes :
           -   troubles secondaires à une pathologie cardiaque (à traiter, se faire suivre
               régulièrement par son médecin traitant, mieux un cardiologue)
           -   consommation alcoolique aiguë (consommation au pire à réduire, au mieux à
               supprimer)
           -   désordres métaboliques dont fuite du potassium urinaire ou fécale (surveillance de la
               kaliémie, très grande prudence dans l’usage des diurétiques, laxatifs au long
               cours, prudence avec tous les régimes entraînant des pertes liquidiennes,
               vigilance par rapport à la déshydratation)
        Patient porteur de pace-maker
           -   Tous les gestes de la vie courante peuvent être effectués sans aucune restriction
           -   C’est l’état cardiaque qui limitera l’activité : pas de sports violents ni de gestes violents
           -   Informatique, hi-fi, vidéo, télévision, micro-ondes sont sans danger
           -   Une étude (en 2002) sur les plaques à induction est en cours (prudence)
           -   Le phénomène électromagnétique (il existe dans le commerce des chemises de
               protection) à très courte distance peut entraîner un dérèglement (grande prudence
               avec les portables, ne pas les porter sur soi en permanence, à utiliser du côté opposé
               au pace-maker et à plus de 30 cm de celui-ci)
           -   Interférences connues avec : portiques électromagnétiques des aéroports, les
               détecteurs de métaux, les détecteurs de vol dans les grands magasins (surtout ceux
               près des caisses), ne pas stationner devant les portiques situés devant les caisses



MF Cardio
IFSI RABELAIS 2007 YPO
INFORMATION / EDUCATION DU PATIENT CARDIAQUE                                                 Page 3 sur 6
            -   Bricolage : éviter les gestes brusques, éviter les appuis sur la région d’implantation,
                ne pas bricoler avec un appareil branché (risque de dérèglement en cas de court
                circuit)
            -   Chasse et ball-trap à éviter avec appui sur l’épaule du site d’implantation
            -   Conduite avec ceinture non contre-indiquée (bénéfice de sécurité routière supérieure
                au risque pour le porteur)
            -   Conduite poids lourd contre-indiquée
            -   IRM contre-indication absolue
            -   Radiothérapie avec cache en plomb
            -   Prévenir le médecin ou chirurgien de la présence du pace-maker (interférence avec
                bistouri électrique), prévenir aussi lors de lithotripsie, choc électrique ou stimulation
                nerveuse transcutanée
            -   Durée de vie : 7 à 12 ans
            -   Alimentation par une pile au lithium iodée à usure progressive
            -   C’est la réponse ECG avec aimant et/ ou l’avis du médecin implanteur à consulter
                tous les 6 mois qui indique le moment du changement de l’appareil.
            -   désordres métaboliques dont fuite du potassium urinaire ou fécale (surveillance de la
                kaliémie, très grande prudence dans l’usage des diurétiques, laxatifs au long
                cours, prudence avec tous les régimes entraînant des pertes liquidiennes,
                vigilance par rapport à la déshydratation)

HTA
            -   Hérédité : parents hypertendus, contrôles réguliers
            -   Age supérieur à 50 ans, idem
            -   Anxiété, nervosité, tabagisme à supprimer d’où des modes d’hygiène de vie (ou
                activité professionnelle) à repenser
            -   Arrêt tabac avec l’usage de la pilule
            -   Eviter tous les excès alimentaires dont excès de sel
            -   Pas d’abus de boissons ou aliments contenant de la réglisse (pastis sans alcool par
                exemple à éviter)
            -   Activité physique modérée et régulière, dosage des efforts (marche, gymnastique
                douce, vélo,…)
            -   Surveillance régulière de la tension artérielle chez la femme enceinte.

PATIENT TRANSPLANTE
         - Arrêt définitif du tabac
         - Aucune modification de traitement sans avis médical
         - Aucune auto-médication
         - Surveillance effets secondaires des immunodépresseurs = les corticoïdes (freinent la
            réponse immunitaire face à la greffe et donc limitent le rejet) : ils empêchent
            élimination du sel donc de l’eau d’où surveillance du poids et régime sans sel, ils
            peuvent accentuer une décalcification (colonne vertébrale) donc activité physique
            d’entretien modérée.
         - Surveillance et lutte contre les effets indésirables de tous les médicaments prescrits
         - Régime hygiéno-alimentaire
         - Lutte contre l’infection (présence des immunodépresseurs qui abaissent les
            défenses immunitaires) = hygiène du corps scrupuleuse (toilette à la bétadine en
            milieu hospitalier), désinfection soigneuse de toute blessure, lavage des mains
            fréquents à domicile, soins des ongles et orteils, éviter les foules en milieu mal aéré et
            le contact avec toutes les personnes fébriles, grippées ou avec des enfants
            contagieux (risque de contamination) voire port de bavette (hôpital et secteur mal
            aéré).

PATIENT VICTIME D’UN ACCIDENT CORONARIEN
        Après angioplastie
            -   Les suites sont simples : épreuves d’effort pour contrôler le résultat
            -   Repos strict au lit pendant 24 heures
            -   Apprendre à surveiller ses douleurs et prévenir si des douleurs identiques à celles
                ressenties avant l’intervention apparaissent
            -   Reprise de l’activité professionnelle rapide

MF Cardio
IFSI RABELAIS 2007 YPO
INFORMATION / EDUCATION DU PATIENT CARDIAQUE                                              Page 4 sur 6
                                          ème
           -   Récidive possible dès le 6    mois post-intervention d’où surveillance des symptômes
               annonciateurs et épreuves d’efforts de contrôle
           -   Eventuelle coronarographie de contrôle
           -   Correction des facteurs de risque


        Après pontage
           -   La convalescence démarre quelques jours après l’intervention
           -   Convalescence le plus souvent en centre de réadaptation spécialisé
           -   Réadaptation à l’effort physique modéré (exercices gradués : promenades
               croissantes, puis gymnastique douce, bicyclette, tapis roulant si nécessaire sous
               enregistrement ECG. (3 séances par semaine)
           -   L’effort physique est toujours adapté aux capacités restantes de la personne
           -   Kiné respiratoire pour améliorer la capacité respiratoire qui est réduite en post-
               opératoire du fait de la douleur

        Corriger les facteurs de risque
               L’avenir dépend plus des risques de récidives que des séquelles de l’accident

           -   Sexe, hérédité, âge sont des facteurs sur lesquels on ne peut pas agir.
           -   Arrêt définitif du tabac (consultation spécialisée), 2 circonstances statistiquement
               propices à la reprise : repas bien arrosé entre amis, périodes de contrariété
               (affectives, sociales, professionnelles)

           -   Correction des excès en lipides (essentiellement le cholestérol et les triglycérides)
                       - Régime hypocholestérolémiant (pauvre en graisse d’origine animale et en
                            graisses saturées = se méfier des viandes grasses et des produits laitiers
                       - Consommer sans restriction : veau, volailles, cheval, poisson, graisses
                            insaturées d’origines végétales soit colza, soja, noix, tournesol, maïs.
                       - L’hypertriglycéridémie témoigne le plus souvent d’une intolérance aux
                            sucres ou d’un excès d’apport en alcool. (modération sur le vin sans
                            forcément le supprimer), informer le conjoint de cette tolérance
           -   Lutte contre l’obésité ou la surcharge pondérale (diététicienne)
           -   Si présente lutte contre l’hyperuricémie par un régime évitant la viande, les abats, les
               crustacés,…
           -   Discuter la prise d’un contraceptif oral avec le médecin traitant ou le gynécologue
           -   Lutte contre le stress (bruit, surmenage, conflits familiaux, difficultés financières ou
               autres) mais aussi contre l’anxiété

        Autres éléments d’informations
           -   L’aptitude au travail redevient ou reste très supérieure à ce que l’entourage
               imagine. (reprise après 1 mois si profession ne nécessitant pas d’effort
               physique, sinon 2 à 3 mois après voire activité à mi-temps)
           -   L’activité sexuelle peut être reprise sans inconvénient après la sortie de
               l’hôpital ou du centre dès que le patient est en état de monter deux étages sans
               symptôme. Le conjoint est à informer pour lui ôter toute inquiétude.
           -   Respecter les temps de repos (sieste, sommeil nocturne)
           -   Prendre le temps de fractionner ses repas, ne pas en sauter, prendre le temps de se
               restaurer.
           -   Conduite automobile autorisée, sans long trajet, en évitant l’agressivité au volant
           -   Séjour en altitude possible après avis médical
           -   Baignade en bord de mer dans une eau à au moins 20°, nage proche du rivage,
               parallèle à la côte, sans excès
           -   Exposition au soleil déconseillée aux patients traités avec produits pouvant provoquer
               un hypersensibilité de la peau aux rayons solaires et aux patients hypertendus
           -   Climat froid et vent froid déconseillés car mal tolérés



MF Cardio
IFSI RABELAIS 2007 YPO
INFORMATION / EDUCATION DU PATIENT CARDIAQUE                                             Page 5 sur 6
                                  EXEMPLE D’ILLUSTRATION SIMPLIFIEE
                                  POUVANT SERVIR DE SUPPORT A VOTRE
                                  INFORMATION OU VOTRE EDUCATION

MF Cardio
IFSI RABELAIS 2007 YPO
INFORMATION / EDUCATION DU PATIENT CARDIAQUE                          Page 6 sur 6

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:8
posted:11/16/2012
language:French
pages:6