Horlogers Blog by 43fRqh

VIEWS: 43 PAGES: 119

									                                                                 Nous remercions Emmanuelle Cournarie, (Chercheur au LASA-
                                                                 UFC) pour les quatre entretiens qu’elle a mis à notre disposition.

                                                                 - Les 291 Pièces détachées Horlogères constituent une base à
                                                                 partir de laquelle on peut fabriquer plusieurs spectacles, selon
                                                                 ses choix et ses contraintes. (Méthode mise au point pour la
                                                                 première promotion du DEUST, 1998-2000 : « l’évènement
                                                                 frappant dans la famille », et la seconde promotion : « résistants
                                                                 de la guerre de 40 en Franche-Comté »)

                                                                 - Le spectacle né des choix des étudiants à partir de cette base
                                                                 s’appelle « Ça tourne ! Chronodrames et confidences ». Il a
à la base de :                                                   été donné le 14 et 15 janvier 2004 au Nouveau Théâtre, CDN de
                                                                 Franche Comté. Nous remercions l’équipe technique du NT
                                                                 pour la disponibilité et les compétences qu’elle a su mettre au
Ça tourne !                                                      service de ce projet, lors des 10 jours de travail sur le plateau.
Chronodrames et confidences
                                                                 - Nous avons changé certains noms ou prénoms des personnes
Ecriture Dramaturgie et formation à l’interview pour le          rencontrées, sans que cela ait été demandé expressément.
théâtre – C. Merlant
Mise en scène et formation de comédiens - F. Frapier

                                                                 1 – Constant M. : Une carrière qui gravit tous les échelons de
DEUST Théâtre 2002-2004                                          l’horlogerie et s’achève par la création du Musée de
[Université de Franche-Comté / partenariat : « Nouveau
                                                                 l’Horlogerie de Morteau.
Théâtre », CDN de Franche Comté / soutien Direction
Régionale des Affaires Culturelles et Conseil Régional de
Franche Comté]                                                   8 – Pierre F. : Rencontré à Fournet-Blancheroche, une dynastie
                                                                 de l’horlogerie. Entreprise familiale, réussites et reconversions.
- Les 21 témoignages qui servent de base ont été recueillis au
cours de l’année 2002-2003 par les étudiants : Adeline, Alice,   4 – MICHEL J. : Il entre chez Lip à la belle époque, gravit les
Caroline, Cécile, Charlotte, Chloé, Christophe, Elsa, Emilie,    échelons, devient commercial à l’international, vit « l’affaire »
Fanny, Héloïse, Joséphine, Juliane, Line, Lorenzo, Marie,        de l’intérieur et milite dans le grand mouvement
Marion, Mathias, Mélia, Michaël, Morgan, Sara et Tiphaine        autogestionnaire. Un point de vue sur la « Saga » Lip.
                                                                       responsable de chaîne, cadre, puis cadre retraité. L’orinaire de la
6 – Claude D. : Maître horloger-bijoutier à Besançon, un               vie.
passionné de réparation qui exerce encore. Venu de Paris il
arrive à Besançon en passant par Orange. Il entre chez Lip, reste      22 - Clothilde, Frieda et Suzanne : Coup d’aile en Suisse,
un des seuls à savoir réparer certains modèles, puis se met à son      elles sont très vieilles et elles ont connu les horlogers paysans et
compte.                                                                les usines où l’on chante dans les ateliers pour ne pas parler, et
                                                                       les premiers congés payés, les bons chefs et les mauvais chefs,
12 – CHRISTOPHE : La nouvelle génération. Horloger                     les bonnes amies et les moins bonnes. La vie d’une vallée
complet chez Jaeger-Lecoultre, il sort de l’école et se passionne      horlogère autour de Tavannes Watch.
pour les modèles compliqués, les technologies de pointe. Un
« frontalier » qui travaille en Suisse sans état d’âme. Son père       10 – Hans T. : Il est stagiaire SAV chez Breitling. Une passion
était aussi dans le métier mais les temps et la culture d’usine ont    pour l’horlogerie et les montres de luxe. Plaisanteries d’atelier,
changé.                                                                rêve de Suisse et fascination pour la technique.

14 – Monsieur P. (et sa femme) : Son Père l’a placé en
apprentissage. Il travaille chez Maty, chez Lip puis se met à son      15 - Solange D. : Elle a passé sa jeunesse dans l’utopie
compte et travaille à domicile avec sa femme. Son atelier est          communautaire de l’usine Le Bélier fondée par son père. Elle
toujours ouvert dans le quartier de Battant.                           travaille dans plusieurs « boites » et fait même de la vente au
                                                                       téléphone mais aime par-dessus tout son indépendance.
5 – Ginette et André P. : Elle commence comme OS, passe
du « gros de la montre » les ébauches à l’horlogerie puis devient      9 - Michel T. : Lui c’est un homme de théâtre passé par
contrôleuse, mais gare la chaîne et l’atelier dans sa tête. Lui        Besançon et collectionneur. Sa famille était dans l’horlogerie en
travaillait aussi chez Lip. Licenciements reconversions.               Suisse, il collectionne les Longines, les montres du village de
                                                                       son enfance. Une parole de parti pris sur la mentalité horlogère.
2 - Denise et Jacques V. : Elle a travaillé en usine, puis
c’est la crise, on ferme. Elle est monteuse à domicile, l’établi est   3 - Madame P. : Elle est gérante d’un magasin d’une
à la maison, avec Jacques qui lui, est allé à l’école d’horlogerie,    galerie marchande d’une Grande surface de Besançon.
c’est un « loupe-à-l’œil » il sait tout faire. Sans doute auraient-    Elle vend de la montre bijou, bon marché, de la quartz qui suit
ils du acheter un magasin… Travail à Domicile et profils perdus        les tendances de la mode. De la montre cadeau.
d’avant la Swatch, d’avant la crise. Mélancolies.

21 – Yves S. : L’embellie des années 50, Lip et les joies des
usines sociales et des bals de fin de semaine. Apprenti, ouvrier,


                                                                                   291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 2 / 119
16- Monsieur F. : Il a enseigné à l’Horlo, ancien lycée de
l’Horlogerie de Besançon et au CETHEOR. C’est l’enseignant
qui se rappelle des grandes figures d’enseignant, des mutations
et de l’esprit de l’enseignement horloger. L’innovation
s’apprend-t-elle ? Les Kelton sont-elles des montres ? Existe-t-il
des commandes impossibles ?

18 – Christian S. : Il tient échoppe à Langres en Haute-Marne
et sa passion c’est la réparation. Certains de ses clients viennent
de Paris. Il parle des montres comme des femmes, avec amour.

11 – M. D Designer : La nouvelle génération des « designer »
Il aime l’aventure, l’entreprise, la création des formes. Logo,
concepts, séries limitées, campagnes de com. Nous sommes
dans la montre prestige, mais aussi dans une réflexion sur le
temps.

7 – Monsieur T. : Il répare encore à Besançon, crée les pièces
qui n’existent plus. Une réflexion sur l’ère du jetable et de
l’irréparable. Tout a commencé dans la « maison Dornier » où
travaillaient ses parents sur la colline face à la Citadelle.

B 4 – GUY C. : L’ex Patron d’une dynastie : « Cheval Frères.»
Horlogerie et politique, des colères encore vibrantes contre les
Apparatchiks parisiens et les traîtres qui délocalisent.

B 1 - Madame D. à Sornay (70)

B 2 – M. C. à Chatillon-le-Duc

B 3 – MONSIEUR G. HORLOGER REPARATEUR

B 5 – La contrôleuse SMB


                                                                      291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 3 / 119
1 – Constant M.                                                           On découpe les parties plates de la montre, les ébauches,
                                                                          M – Les Usines Pupilac… !
1 - Le cours de Constant : histoire géographie des                        H 1 - Les villages du plateau, on fait les montres à cylindre
horloges du Haut Doubs                                                    les rubis
                                                                          les pièces mobiles de la montre…
V - On commence par le petit historique                                   H 2 – A Morteau c’est les établisseurs
Déjà que vous sachiez un peu de quoi on parle                             Ils assemblent la montre.
1875                                                                      M – C’est comme ça que ça travaille dans le Haut !
Dans le Haut-Doubsl y a déjà des horlogers                                Ça travaille fractionnée
Une cinquantaine dans le secteur                                          Sur une petite bande de 30 km
C’est des paysans                                                         Le long de la frontière
Vous voulez que je vous dise les chiffres de toutes ses usines jusqu’en   Mais attention ! 1880 !
1914 ?                                                                    1880 à Morteau !
Non… ?                                                                    On a eu le courant électrique !
Bon ben vous pourrez lire le livret                                       C’est l’ingénieur qui habitait Morteau qui a su mettre une turbine sur
C’est marqué !                                                            le Doubs
                                                                          H 1 - 1880 ! 10 ans avant Besançon !
H 1 – On fait pas une montre,                                             M - C’est intéressant l’électricité, très
H 2 – On fait une pièce de montre                                         Ça a attiré les industriels
V - Chaque village sa spécialité                                          Notamment le Suisse qui savait faire les boîtiers de montres a
H 1 - Au Gras rien que de l’outillage                                     goussets
1000 habitants                                                            Des montres de poches…
70 entreprises                                                            H 2 – Il en est venu un autre
V – C’est pour dire !                                                     De Bordeaux, qui voulait installer une grande fabrique
Dans toutes les maisons un atelier                                        M – Un ingénieur…
En plus du travail des champs                                             Tombé amoureux du pays
H 2 - Mais on n’a que deux trois vaches                                   Il voulait faire une grande usine dans un village !
H 1 – Des petits terrains                                                 Malheureusement ou heureusement
H 2 – On est des petits éleveurs…                                         Enfin… Malheureusement
V – C’était pas de la culture puisque c’était en pente !                  Ils voulaient pas d’usines dans les villages
H 1- Juste quelques animaux                                               H 1 – Les usines… ça amène les ouvriers…
L’hiver on les garde à la maison…                                         H 2 – Nous dans le haut on est des paysans….
H 2 – Ah ben c’est la Haute Saône où ils sont dans les champs toute       H 1 – On a dit non.
l’année…                                                                  M – Alors il est venu ici
M – L’ hiver, la Haute-Saône : il y a pas de neige !                      Il y avait un peu une crise
H 2 – Nous à A Villers le lac                                             Ça manquait de boulot comme un peu de tout


                                                                                       291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 4 / 119
Mais il y avait des « grands » terrains                            Puis le poster
Alors il ai construit une « grande » fabrique.                     20, 30 petits paquets par jour
H 2 – Sitôt construite déjà en faillite… !                         Au Bureau de la poste à Morteau
M – Oui mais enfin bref                                            Un des plus important de la région
Elle a quand même occupé 700 ouvriers                              L M – Oh ! Il était connu à la Poste !
La fabrique c’est le creuset de l’horlogerie de Morteau            M – Ah ça…
Ils venaient se former puis ils repartaient                        Et puis attention !
Pour créer des micro entreprises                                   Quand vous mettez vos paquets à la poste
                                                                   Il faut mettre l’étiquette contre le guichet
H 2 – Familiales…                                                  Tout contre
H 1 – Entre 50 et 60 jusqu’à la guerre quand même                  Pour pas que le voisin il regarde l’adresse
Des petits fabricants !                                            Sur le paquet.
H 2 – Du familial !                                                L M – Ah ben oui
M – Il y avait un petit bureau à Morteau                           Ils se piquaient pas les clients…
Un comptoir                                                        M – C’était un petit peu comme ça…
H 2 – On comptait 50, 60 ouvriers                                  Disons une concurrence
A domicile                                                         L M – Ils étaient tous à la même heure tous ensemble…
H 1 - Chacun chez soi…                                             Il y avait toujours la queue à la poste de Morteau
M – Les patrons                                                    M - Nous les commissionnaires
On appelait ça les « établisseurs »                                On avait ordre de mettre l’étiquette
Ils achètent les fournitures                                       Contre la banquette
Et ils donnent le travail aux ouvriers                             Tout contre
H 2 – Chez nous                                                    C’est comme ça !
M – Ça a travaillé comme longtemps…                                L M – Après il s’est plus tant plu là-dedans
H 2 – Jusqu’en 14 !                                                Il s’est développé
                                                                   M – J’ai débuté chez Charpier
***                                                                L M – Qu’a hélas disparu depuis bien longtemps…
2- De la poste et des paquets à l’usine… Constant                  M – Puis apprenti chez Dodane
commissionnaire                                                    J’avais une fabrique d’iconographie.
                                                                   L M – 6 ans… !
LM - A 15 16 ans il voulait être commerçant                        Il est devenu un horloger complet !
Pis on lui a trouvé ce boulot                                      M - C’est long parce à cause des stades
Pis ma foi…                                                        On commence par la pose mécanisme
M – Ils m’ont embauché comme « commissionnaire » !                 Après les rouages : c’est le finissage
L M - c’est celui qui est chargé de porter le travail à domicile   Après l’échappement.
M – Pis le rechercher… !                                           Pis après seulement : l’empotage…


                                                                               291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 5 / 119
L M – Une année ou deux par poste…
Ça leur permet de savoir le métier tout du long !      M – C’est que quand on est jeune
M - Mais aussi c’est long !                            On fait trop d’ébats
L M - Un bon horloger il faut 5 ou 6 ans de pratique   On veut aller vite trop vite
Il faut du goût                                        Et la précision elle est pas faite
Il faut être très propre                               la montre elle fonctionne pas bien
Très minutieux                                         M – Le type…
M – C’est les qualités qu’on demande à l’horloger !    Le nom… y va me revenir
L M - Faut quand même aussi un peu d’idées…            Il contrôlait chaque pièce
M – Le taylorisme il commençait                        La montre faut peu de tolérance
Pas de gestes inutiles !                               Les ébats quelques 10èmes à peine
Economie de mouvements !                               M – Alors pensez
Les boites posées pas trop loi                         Quand on est jeunes
Tout sous la main                                      M – On en fout un petit peu de trop
Eviter de se lever                                     Ou de pas assez
Tout ça pour le côté rapide                            C’est la pratique qui à force
Le côté pratique !                                     Fait que ça va mieux
LM - Comme partout, quoi !                             M – Le temps…
                                                       M – Ah !
***                                                    Le « contremaître »
3- L’apprentissage du jeune Constant : les Chefs et    C’est le « contremaître » qui surveillait à l’atelier
les « protêts »                                        Ça m’est revenu

M - Ah ben il y a un chef à l’atelier                  ***
Il leur apprend                                        4- Les chemins de la réussite
Mais il les surveille
Ils sont contrôlés !                                   M – Il est parti soldat pis au retour
M – On appelait ça le…                                 Ses patrons
(Silence)                                              M - c’était les Dodane
Ça va me revenir…                                      M – Ils avaient marié une fille mariée
On fait par série de 12 pièces                         A un nommé Raymond de Besançon
Si il y en a 2 qui marchent pas                        Qui avait installé une usine à Salins
On vous les redonne !                                  Son patron il y a dit
M – Des « protêts »                                    (Patron entre)
Ils appellent ça des « protêts »                       P – T’iras à Salins
M – Faut répare vos « protêts » qu’ils disaient !      Apprendre à des jeunes


                                                                     291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 6 / 119
M – En quelques années                                       Ils on eu l’Oscar pour l’exprotation
J’ai été directeur technique                                 (elle fouille)
M – à 24, 25 ans…                                            J’ai les photos…
M - J’avais 30 personnes sous mes ordres                     M - avec eux
Sans examens sans rien                                       Je me suis bien développé
Il y avait pas de CAP                                        Parti presque de rien pour arriver à la très grande usine
Rien                                                         Je me suis développé
M – Ça marque que ses patrons                                C’est qu’en 81 que j’ai été touché par l’âge de la retraite
Ils avaient de l’estime pour lui…                            M – C’est les socialistes….
M – J’ai quitté quand ils ont fait des cadrans               Ils ont pris le pouvoir en 81
C’était pas mon genre de faire des cadrans                   Puis ils on mis une loi qui prétendait que ceux de 60 ans
                                                             Ils pouvaient prendre une pré-retraite
***                                                          Payée pareil !
5- Apothéose chez Catin Retraite subite et Musée (Moralité   M – Une belle connerie
de la Retraite)                                              Enfin bref on en a profité
                                                             M – Ils sont partis une vingtaine la dedans
M – De retour à Morteau                                      Remplacés obligatoirement par des jeunes
Il est allé chez Catin                                       M – Point de vue philosophie c’était pas mauvais en soi
De la montre bon marché                                      Mais pour l’entreprise !
Mais en quelques années Catin ils sont passés de _ à 360 !   M – a 60 ans ils ont encore la main
M – Avec chez Catin                                          Ils ont l’expérience
Je me suis développé !                                       Subitement remplacés par des jeunes…
Je suis devenu chef de fabrication                           M – Il y a eu une chute !
Des montres bracelets…                                       L’entreprise elle a souffert de cette loi
M – 200 000                                                  C’est comme les 35 heures
Ils arrivaient à en faire 200 000 par mois !                 C’est des lois subites
M - c’était de la grande production                          Qui sont pas demandées par l’ouvrier ou l’entreprise
Mais de la bonne montre                                       Moi je l’ai subit ça !
M – Ils envoyaient dans 70 pays                              M – Oui mais tout compte fait
l’Afrique, l’Extrême Orient, l’Indochine                     Il te restait le Conseil Municipal
l’Europe, l’Allemagne                                        M – ah ben j’ai eu le temps
le Canada…                                                   J’avais eu l’idée de restaurer le château
M – Pis l’ Amérique                                          On a restauré
L’Amérique je me souviens…                                   On a tout refait
Le monde entier quoi                                         En en 85 on a inauguré le Musée
M – L’oscar                                                  Depuis 85 le Musée c’est ma vie


                                                                           291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 7 / 119
                                                           Puis j’ai deux employés
J’ai embauché un petit jeune                               Ça a fait du travail pour deux jeunes
On est équipé d’ordinateur de choses comme ça              Pis les cars qui viennent
M – Il a quand même 80 ans…                                Notre Château il ramène des car qui vont au restaurant
Moi de puis le temps…                                      Ça occupe du monde
M - Je suis bien ici                                       R – (elle montre une de ses épaules)
Je viens tous les jours                                    C’est vrai ?
M – Ça le fait rester dans l’horlogerie                    Tu me trouves si moche ?
Dans l’histoire de l’horlogerie                            M -…
Et puis 20 000 entrées par an                              (petite musique)
M – Ça fait des contacts
Heureusement parce que moi                                 ***
La retraite elle m’a pris subitement !                     6- La Quartz et ses méfaits : il a fallu se déguiser en
Tiens ben…                                                 martiens
(Petite musique Il se retourne entre la Retraite)
 R – Ah ben non t’étais pas préparé quand je suis arrivé   La quartz
Pourtant tu disais : « Vivement la retraite ! »            Quand elle nous a envahi
M – Je disais comme ça                                     Nous les horlogers
Comme tout le monde…                                       Avec une culture horlogère
R – Rapelles-toi                                           Il a fallu se former !
C’était au 1er janvier                                     Le passage à l’électronique
Une grosse fête le soir                                    Il a fallu se déguiser comme des martiens
 Tu m’as présentée à tous tes copains                      Dans le quartz le petit moteur il crée un courant statique
« Vivement la Retraite ! »                                 Et le courant statique il attire les poussières
M – C’était le 1er janvier les vacances                    Au début fallait se mettre des chaussons
Mais c’est le 6                                            Comme les spationautes
Quand la sirène a sonné
Que les autres y allaient pis pas moi                      D’un seul coup votre métier
Ça m’a foutu un drôle de coup                              Il disparaît !
D’un seul coup                                             Comme tous les jours on voit à la télé
On n’a plus besoin de vous                                 L’usine ferme
R – Oui mais avec moi                                      Subitement
On a refait le château                                     Pis faut apprendre autre chose
Tu as même embauché une concierge                          Il fallait rapprendre à 0
                                                           Ça démoralise un peu
M – Ah oui                                                 Merde j’ai 50 ans


                                                                        291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 8 / 119
A 2 ans de la retraite je faisais de la formation   Que j’ai payé avec la caisse
Ils envoyaient des gars depuis New York             C’est le travail de 18 ans
Depuis Paris pour nous former
                                                    Je pense à l’horloge planétaire
***                                                 A l’horloge irlandaise
7- Premiers congés payés                            A l’horloge à coq
                                                    Je pense aux montres en or
Les premiers congés payés                           Aux chinoises
15 jours                                            Aux 30 pendules de Paris
C’était important                                   On vous casse ça en 5 min
Il y en a qui avaient jamais vu la mer              J’ai retrouvé des pièces
Ils allaient à la mer                               On a des réserves
Ils partaient en vélo en vacances                   Ça va tourner
Ils partaient à bicyclettes faire du camping !      Ils ont volé si vite
                                                    Qu’ils ont perdu les balanciers
***
8- Un américain il m’a appelé                       ***
                                                    10 - Il y a eu des syndicats mais j’y étais pas
Un américain il m’a appelé
- Vous avez bien une horloge hébraïque              Il y a eu des syndicats mais j’y étais pas
Qui marche à l’envers !                             L’horlogerie vous voyez c’est pas Sochaux
- Ah ben non c’est une erreur                       C’est pas de la grosse métallurgie
On l’a jamais eu et on l’a jamais vu…               C’était beaucoup des petits appartements
                                                    Des petits ateliers familiaux
***                                                 Je veux pas dire qu’il y avait pas la CGT
9- Le vol au musée de l’horlogerie                  ça a existé.

Je me suis toujours défendu d’être collectionneur   ***
Les collectionneurs ils gaspillent leur argent      11 - Douceur de vivre à Morteau chez Dodane
C’est une passion la collection
Vous prendriez l’argent de votre femme              Les gens étaient bien au chaud l’hiver
De votre ménage                                     Il faisait bon
Pour une belle pièce                                C’était mixte : il y avait les hommes les femmes
Ça c’est dangereux                                  On rigolait quoi
Le Vol m’a fait mal au cœur                         On fêtait à chaque mois il y avait
Je vois le musée je pense aux pièces volées         Sur les 30 qu’on était chez Dodane


                                                                 291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 9 / 119
Il y avait toujours un anniversaire
On offrait un bouquet                                    Chez les Suisses
Chaque semaine on se tapait la fondue le vendredi soir   Ils considèrent mieux les ouvriers qu’en France
On allait tous à pied au boulot                          Vous êtes des collaborateurs
On n’avait pas d’auto                                    On vous respecte
Juste des vélos                                          Vous êtes Monsieur
Le Morteau c’était noir de monde                         Tandis que nous le patron
Il y avait des bistrots on buvait un canon               S’il ne nous botte pas le cul, c’est pas loin
C’était familier on se connaissait tous
                                                         Par contre il y a pas de sentiments en Suisse
***                                                      Quand une usine ferme
12 - Les grèves de 1906                                  C’est du jour au lendemain
                                                         Y’a pas des gens dans la rue
En 1906 il y a eu la crise                               Rien
Des grèves
Les horlogers avaient piqué les montres                  ***
Ils avaient conservé les montres                         14 - Catin un vrai patron qu’est pas patron d’héritage
Il y a même des photos
Les Suisses qu’étaient tellement malheureux              Mon patron quand je suis devenu responsable
Qu’ils venaient travailler ici                           il m’a dit
À la Chocolaterie                                        P - ton plus gros mois que tu as fait à la pièce
Aujourd’hui, c’est nous qu’on profite des suisses        Je te le paye ça au mois
Tous les matins                                          M - on n’avait pas besoin de lettres de syndicats
Ils sont 4 000 à passer le col pour travailler là-bas    C’était fait à la capacité
Ils voulaient des augmentations le patron voulait pas    M – Pas à l’ancienneté
Ils avaient tout ramassé les montres en travail          Il y en a toujours qui travaillent mieux
Ils les avaient pas volées                               plus rapide
Ils les ont redonnées                                    Vous pouvez raisonner comme vous voulez
Avant la guerre il y avait des indigents                 Pour la promotion
Des malheureux                                           Le patron va pas mettre celui qui traîne
Les gens allaient raccommoder                            On met celui qui développe
Après la guerre                                          M – On avait la boite à idées
Les 30 glorieuses c’est vrai qu’il y avait du travail    Je sais pas si ça se fait toujours
                                                         Vous avez une idée
***                                                      Vous mettez ça là-dedans
13 - Les Suisses appellent les ouvriers Monsieur         Et le patron il vous récompense avec une enveloppe


                                                                     291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 10 / 119
Si elle est retenue                                                    ***
M – En fonction de l’invention, de la combine, de la trouvaille        15 - Les syndicats c’est utile qu’en temps de crise
Chez Catin le patron il disait
Catin - je veux bien vous payer                                        A l’époque les comités d’entreprise
Que vous soyez les mieux payé du département                           ils vendaient des parapluies, des portes feuilles ou même du beurre
Mais ne m’emmerdez pas avec les syndicats                              mais sorti de là….
M - Quand il y avait 15 jours de vacances                              A part la crise finale
Il leur a donné 3 semaines                                             Moi j’y étais plus
Et quand il y a eu 3 semaines                                          Quand les usines ont disparues
Il leur a donné 1 mois                                                 Les syndicats ont été plus virulents
M - On avait la participation aux bénéfices                            Normal
On était tous assurés sur la vie                                       Quand vous avez travaillé toute votre
M - Quand il a marié sa fille                                          Vous pouvez pas partir comme ça
Il les a tous emmené là-bas au-dessus du lac                           Il y a des choses à retoucher
Ses ouvriers c’était sa famille                                        C’est là que les syndicats sont utiles
Il avait été ouvrier                                                   Pour aider les gens à s’en sortir le mieux possible
M – C’était pas un patron d’héritage comme il en est venu après        Mais au cours de la vie de travail on n’en a pas besoin
Sans beaucoup d’instruction il a monté l’usine à la force du poignet   C’est utile en cas de crise
entouré d’amis
C’était un ami pour finir                                              ***
M – Le samedi il emmenait manger les cadres au restaurant              16 - La crise et la soupe populaire
Des fois même manger en Suisse
Catin – j’ai construit 10 maisons autour de l’usine                    Il y a eu des crises un peu dures
Pour mettre mes 10 cadres                                              Avant-guerre
Et gratuit                                                             On appelait ça la soupe populaire
M – J’ai jamais payé un logement chez Catin                            Les commerçants donnaient des choux des pommes de terre
Catin - Du paternalisme… ?                                             On mangeait la soupe
Oui moi je veux bien qu’on gueule après                                Mais ici ça a jamais été violent
Mais je dis non                                                        Les horlogers c’est des gens en chaussons
Mes 2 logements sur la Cote d’Azur                                     Ils sont propres
Mes cadres ils peuvent y aller à tour de rôle                          C’est pas des métallos ou des mineurs
En famille                                                             Ils comptaient même pas leurs heures
M – On payait rien                                                     Les travailleurs à domicile
Catin – Mais les syndicats non                                         Ils étaient indépendants
J’en veux pas                                                          On les amenait pas dans la rue à faire la grève



                                                                                   291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 11 / 119
***                                                                        Il y a plus eu de grande marque après LIP
17 - Dans le Haut personne a manifesté pour LIP                            Il y a bien Péquignet dans le haut de gamme
                                                                           Il a compris qu’il fallait se défendre par sa marque
LIP dans le Haut-Doubs                                                     Il est respecté
On a suivi de loin                                                         Des petites productions mais il vend bien
les Lip c’était le haute gamme                                             C’est des questions de pognon
Des gens qui nous prenaient pour des petits guignols                       Le haute gamme il a pas souffert
La grande boite                                                            Il a jamais chômé
12 000 ouvriers                                                            On vérifie que les gens riches sont restés riches
On était des rigolos à coté                                                Les marchands de pétrole ont toujours des sous
Quand ils ont eu des problèmes                                             Une montre pour eux c’est pas le Pérou
Personne n’est allé manifester pour les Lip                                Quand on a un yacht de 5 milliards
Les grosses manifestations c’était des gens de toute la France             On peut se payer une montre de collection
c’est devenu une affaire nationale                                         Les collections c’est vendu d’avance
Les Bisontins eux même, ça leur à fait une publicité                       Les rois du pétrole ils gagnent la montre en une heure
Pas dans le bon sens                                                       Ils ont des ronds
Les affaires ont mal été vécues par tout le monde
Ils vendaient le stock pour se payer                                       ***
Alors les revendeurs de la marque n’ont pas aimé                           18 - Les montres c’étaient des récompenses qui se
Ils vendait la marque n’importe où                                         méritaient
Sur les foires…
Une catastrophe pour Besançon                                              F - La première communion
Il faut reconnaître les gens qui se sont battus ils voulaient pas perdre   Le certificat d’étude
leur emploi                                                                Les filles qui se mariaient
Mais vu de l’extérieur                                                     Les belles montres
S’accaparer du stock et le vendre                                          C’étaient des récompenses
Ça n’a pas été bien vu                                                     Ça se méritait
LIP c’était la seule marque réputée en France                              Maintenant ça a plus de valeur
Ici on faisait beaucoup de montres                                         F 2 – C’est plus pour les examens
Mais personne défendait une marque                                         C’est pour aller au bal
Chacun mettait sa petite marque                                            Pour aller sport
Chez Catin on avait 300 marques différentes                                Dans la neige
On mettait les marques du client                                           Il y a des montres pour tout…
Les Canadiens voulaient cette marque                                       C’est devenu de la diffusion
Eh bien on leur faisait                                                    Et pis à la télé l’heure elle est tellement précise…
La production à notre nom c’était pas l’essentiel                          Dans le temps


                                                                                        291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 12 / 119
Les montre elles changeaient même pas l’heure d’été   1 km vous êtes en Suisse
Chaque village restait à son heure
Les gens sortaient pas                                ***
Ils gardaient leur heure                              20 - J’ai inventé les montres sauteuses
Celle du village
                                                      J’en ai des bons souvenirs !
***                                                   J’ai fait des petites inventions
19 - La Suisse elle pompait nos qualifiés             Des montres sauteuses
                                                      C’est l’heure qui saute
Le drame avec la Suisse                               j’avais découvert un petit truc
c’est qu’aussitôt que vous aviez les gens formés      Mon patron m’a donné une grosse récompense
Ils nous les pompaient                                C’est les chiffres qui sautent
A la sortie du travail ils venaient                   Au lieu des aiguilles c’est un petit carré
(Entre Suisse)                                        Et les heures apparaissent
S - combien tu gagnes ?                               Pis des calendriers automatiques
Tu viens chez moi je multiplie par 4                  J’ai inventé des trucs, des combines
M - l’attrait de l’argent                             On m’a donné une maison neuve
Ça emmerdait                                          Tu te demandes si tu le mérites
A chaque fois qu’on avait un bon mécanicien           Catin c’était sa qualité aurait pu garder son argent
Il partait                                            Catin – je suis pas mort pauvre mais
Moi j’étais cadre                                     Mon argent je le remettais dans l’usine
Je me suis pas laissé faire                           F - Alors que les autres patrons d’ici ils achetaient du bois
J’ai failli                                           Une ferme
Mais je l’ai pas fait
J’aime mon pays et j’étais bien où j’étais            ***
C’est tout                                            21 - Il y a plus de patrons il y plus que des actionnaires
Catin c’était le mieux du département
Il y a pas un cadre de chez Catin parti en Suisse     Catin – Le mauvais capitaliste il garde
C’est notre personnel qui partait                     Le bon capitaliste il garde pas
On formait ils partaient                              Il développe !
Alors les patrons de Morteau                          Jeune j’étais de la CGT
Ils se sont replié dans les villages                  Avec Robert Charles un communiste
Ils ont monté des ateliers en retrait                 (Robert Charles apparaît)
Pour pas qu’on leur pique les ouvriers                T’es mon meilleur copain
Sur la frontière l’attrait il est trop fort !         Tu te rends compte ?!
A Villers le lac                                      Si j’étais resté avec toi


                                                                   291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 13 / 119
Moi je passe pour un salaud                                   Catin – Moi j’ai pas d’ennemis
Je suis un patron                                             Quand il y pas de boulot c’est pas moi qui massacre…
Pourtant j’ai fais du travail pour 300 ménages                Je sabote pas exprès mon usine !
Et c’est moi le salaud !                                      F – il licencie pas pour s’amuser
R Charles – Ben t’as bifurqué                                 M – Quel qu’il soit
Catin - Moi je fais vivre les autres                          Un patron y cherche pas à faire mourir son usine
J’enrichi Morteau                                             C’est pas possible
Et je suis le salaud !                                        F - d’un seul coup le travail manque
F – Jeune il était à l’EDF                                    C’est pas de la faute du patron
Il grimpait aux poteaux il faisait des fils                   C’est les internationaux
F - Il savait pas l’horlogerie                                Une guerre contre les parrains du Golfe ça ralentit tout !
Il a emprunté 2000 fr à un copain notaire                     Les gens n’investissent plus
Acheté ce qu’il fallait                                       F 2 – Ils osent plus mettre des sous
Jour et nuit avec sa femme ils travaillaient                  y savent pas comment ça va tourner
M – Au tout début                                             Donc ils freinent
il y a eu des crises                                          Le patron y est pour rien
on ramassait toutes les montres dans l’atelier et il disait   Maintenant y a même plus de patron
Catin – Tu vas voir                                           Maintenant c’est des….
Je pars à Paris                                               (Catin disparaît)
Je reviens pas sans mes sous                                  Ils ont disparus
F – Il restait 3, 4 jours pis il se ramenait                  Maintenant y a plus de patron c’est des groupes
Catin – J’ai les sous pour payer                              On sait plus qui c’est…
F – Il allait au quartier du Temple                           (Il appelle)
Chez les juifs qui le foutaient dehors                        Catin !
Catin – Je rentrais sans arrêt                                Dans notre temps on se serait tous mis « Catin »
Pis pour plus me voir ils me prenaient mes montres            Sur le maillot, sur la poitrine ou dans le dos !
F – Ah c’était un vendeur                                     On aurait mis votre nom !!
Il revenait avec ses sous                                     (retour public)
M - Puis on repartait                                         Maintenant ça peut plus exister ça
Il a jamais voulu qu’on chôme !                               Il y a plus un nom
Pendant les crises il employait les gros bras                 C’est des machines à faire du fric
A faire son jardin ou des barrières                           C’es des actionnaires
Il voulait pas qu’on chôme !                                  Y veulent 5%
F – C’était sa mentalité                                      Ils développent plus
M - Pour nous autres le mauvais type                          Y a plus de cœur y a plus de sentiments
Il était utile parce qu’il donnait le travail                 On reconnaît personne


                                                                          291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 14 / 119
Il y a des cadres y ont travaillé toute leur vie on les jette       Je suis resté PDG
Comme des malpropres                                                F - Il avait du talent, du savoir faire
Y a que la rentabilité                                              Mais dans ce milieu-là
Du déficit                                                           Sitôt qu’ils ont un peu d'argent, ça devient des barons
Mettez en 40 dehors                                                  2nd - Notre société
Allez monter les montres en Tchécoslovaquie en Pologne              C'est la N° 1 sur le secteur
L’Europe le veut !                                                  Et on est 60 entreprises
On a une entreprise à Morteau ils font travailler les Roumains      J'achète les pièces les boites et les cadrans et je monte
Ils payent pas les roumains au prix français !                      Prendre des risques ?
Les actionnaires ils se font du fric sans enrichir les pays         Moi je sens la mode
On va pas vers des jours bien gais                                  Ce qui se vend auiourd'hui ne se vendait pas hier
Je suis pas optimiste                                                J'achète pour demain
Pourtant de ma nature je suis plutôt optimiste                      L'industrie et le commerce c'est comme le Poker
Je déconne                                                          On fait des coups
Mais                                                                (une femme passe )
On va pas vers des jours bien gais…                                 Tu vois un modèle tu dis
                                                                    Tiens ça risque de plaire ....
 Retour sommaire                                                   T’achètes pour en monter 100, 200, 800…
                                                                    Puis tu va les présenter
                                                                    Il regarde et c’est oui, c’est non
8 – Pierre F.
                                                                    C’est comme ça que ça se goupille !
                                                                    F – 1939
22 - Une saga familiale Unions et désunions
                                                                    (un bruit)
                                                                    Tiens ? Voilà la guerre qu’est de retour
[P = Pierre C. , F = Femmes rumeurs et trompettes de la renommée]
                                                                    F - Les allemands ils avaient de l’argent
                                                                    Ils leur achetaient beaucoup
Mon grand père était charpentier
                                                                    2nd - C’est du commerce
Cinq garçons, une fille
                                                                    Pas de la collaboration !
l' aîné travaillait avec lui
Aîné - 14-18
                                                                    F – C’est qu’à la libération les caisses étaient vides
Je me suis fais tuer l'un des derniers jours de la guerre
                                                                    Il fallait les remplir
PF - le deuxième est arrivé à maturité
                                                                    2nd - Les communistes ont fait passer le décret
L'horlogerie était en pleine expansion
                                                                    Impôt exceptionnel
2nd - J'ai monté une société avec deux de mes frères
                                                                    F – (bas) Pour les collaborateurs industriels
PF - Il restait donc les deux plus jeunes
                                                                    Oncle - On n’a pas collaboré payera pas !
(geste)
                                                                    F - Le redressement…
2nd – Vous restez dehors


                                                                                 291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 15 / 119
Multiplié par dix !                                  On fera mieux que LIP
Ils sont pas tombés                                  F 1 – Ah ben l’usine…
Mais…                                                Il l’a construite avec de l’ultra moderne !
2nd - On délocalise ! Tous à Besançon !              F 2 - Il y avait des douches pour le personnel
Besançon c’est le centre                             Des vestiaires une cantine
F - Le Père il a pas suivi                           F 1 - Tout le cinéma quoi !
Père – Besançon ?                                    F 2 – Mais l’usine elle jamais trop bien marché…
Non, ici on est bien                                 Il avait plus de sous pour la faire fonctionner
F – Les deux frères ils l’on mis en minorité…        F 1 – Il avait pas le stock derrière
Oui. Le Père !                                       Alors vous savez
F – La société a donc                                Se lancer sans le stock derrière
Eclaté !                                             F 2 – Pis qui tourne parce qu’une année sur l’autre
Pourtant 8 10 représentants                          Le stock il est plus de mode !
Bonne publicité                                      F 1 – Ben le stock il l’avait pas
Marque réputée                                       F 2 - Il a pas tenu
F – Pis à Besançon il y en a un des deux             Ils ont déposé le bilan
Il pris la folie des grandeurs                       Des sociétés qu’on croyait très florissantes
Frère – Le baron ! Ils m’appellent le baron !        La crise…
Ça tourne, ça tourne fort, très fort                 Des gens qu’on croyait riches
J’ai trois voitures                                  En fait ils ont fait faillite
(Femmes rigolardes moqueuses)                        Ils ont arrêté
F 1 – A ben pour tourner il tourne fort le Baron !   Posé le Bilan
F 2 - Trois voitures pis trois bonnes                On a vu des Patrons
F 1 – Une par voiture                                Qui sont partis représentants
F 2 – Pis pas des bonnes pour enfant !               Avant d’être vraiment saisis
F 1 – Des enfants il en a pas !                      Eux ils étaient arrivés à l’âge de la retraite
Frère – Même en voiture hein                         F 1 – Leur Père ils l’avait laissé tout seul !
Je me sape à quatre épingles                         Et seul il pouvait pas maîtriser le métier
Poignets de manchettes, col dur !                    Il a vécu des difficultés
Même en voiture !
Les beaux costards                                   F 2 – Les enfants
Ça veut dire que tu vends et que tu gagnes bien      Ceux de la génération du dessous
Et changer de voitures tous les ans                  Ils ont tous partis dans l’horlogerie !
C’est la marque que tu prospère !                    L’aîné d’abord au séminaire, à l’armée puis retour à l’horlogerie…
                                                     F - Il y en a un qui a recréé une société
LIP ? LIP ? quoi LIP ?                               Avec ses frères aux postes techniques


                                                                 291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 16 / 119
Chacun sa partie                                                    A cause des histoires de famille
Ils avaient tous bien appris le métier bien comme il faut
Qu’est-ce que vous voulez…                                          F – Mais c’était pas l’avis du Père !
Ils avaient le métier au bout des doigts !                          Le Père – Moi j’ai pas d’argent
P - On s’est retrouvé avec mon père                                 Pour faire tourner un gros stock
Moi et pis deux de mes frangins                                     On arrivera plus
On était quatre...                                                  Je vais me faire racheter
A Vivoter                                                           Pis vous serez repris
C’est mon Père qui montait                                          J’aurai pas ce souci
Sur Paris pour vendre la collection                                 J’ai casqué pour les cotisations
Aux grandes boutiques                                               Casqué pour les assurances
F – Son argent il était tout bouffé par la société de ses frères…   Je vous ai élevé sans les Allocs
Mais c’était pas son métier                                         Et je sais pas ce que j’aurai comme retraite
Il avait plus l’argent pour payer des représentants                 (Le Père sort)
F – Mais c’est que les autres frères de cette génération            F – D’une certaine manière on peut pas lui donner tort…
Ils avaient une entreprise
Qui s’était très bien démerdé                                       Frangin – Il a vendu son stock aux autres
Avec des produits qui se vendaient bien                             Avec son petit capital il a racheté des points de retraite
Alors un gendre il dit au père                                      F – Les deux fils ils ont pu revendre un peu leur matériel
G - Nous on peut plus fournir à la demande                          Ils sont passés chez les autres
On en a par dessus les brettelles !                                 Les trois frères qui s’étaient associés avec leurs propres enfants
On vous rachète le fonds…                                           Frangin - Puis on s’est retrouvé en entreprise familiale
Et on reprend le personnel. »                                       Mais à un autre niveau…
 F - Le Père il a parlé aux trois frangins…                         P - Trop familial c’est le vers dans la pomme
Il voulait que ça reste dans la famille                             Tu te fais bouffer !
                                                                    Leurs enfants dès leur maturité ils sont arrivés
Pierre - Nous on n’était pas d’accord                               Ils ont pris les responsabilités sans les capacités
Le beau frère, la sœur, le beau frère...                            Ça dirigeait à plusieurs
Trois générations cousins arrière-cousins…                          L’un disait ci l’autre ça
Frangin associé de P – On n’est pas plus malins que les autres      Nous on se retirait d’un cran
On s’entend bien                                                    On était les torchons et eux les serviettes
Mais si on commence à parler de pognon
On va se bouffer le nœud                                            F – Au final…
On va recommencer l’histoire de nos pères !                         Il y en a deux qui se sont alliés pour éjecter le troisième
Frangin 2 – On reste comme on est                                   Puis quand il y en a eu plus que deux
Frangin assicié de P - Les entreprises familiales elles ferment     Il y en a un qui a éjecté l’autre


                                                                                 291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 17 / 119
Ils étaient bizarres hein ?                                           Elles étaient pas aussi précise !
Il est resté seul avec la marque
[à Charquemont]                                                       ***
Mais ils a ont licencié massivement pour délocaliser sur Hong-Kong.   25 - Les Suisses ils savent tailler dans le vif

***                                                                   Les Suisses eux !
23 - Le métier il est découpé                                         Ils savent tailler dans le vif
                                                                      Il y en a un qui s’impose
Il y a des petits établis                                             Il dit : il faut une logique
Et le métier il est découpé de telle façon                            Toi tu fais ci toi tu fais ça
Qu’il peut être fait pas par n’importe qui                            Pis quand le patron il est en fin de carrière
Mais presque                                                          Crac !
Tu commences suffit d’être un petit peu habile et bien propre         C’est racheté
Deuxième partie : faut que tu sois un peu plus précis                 Restructuré
Une troisième partie : il faut que tu sois en même temps              C’est comme ça qu’ils on pu faire
précis, propre, et méticuleux                                         La Swatch
Et pis la quatrième partie alors là…                                  Le n° 1 de la Suisse
C’est très technique, très pointu
C’était les vrais professionnels là !                                 ***
                                                                      26 - « Suisse made » fait en France
***
                                                                      T’achètes tes pièces en Suisse
24 - Fallait affûter les machines et c’était plein de limailles       Tu les montes en France
                                                                      Pis sur tes cadrans
A l’époque les outils de coupe                                        Tu mets « Suisse made »
Ils faisaient des copeaux, des tas de petites limailles               T’es sûr que ça se vend mieux
- fallait tout éliminer
La moindre limaille pour la montre                                    ***
C’est comme un sucre dans l’essence                                   27 - La Bulova le coup de lune et la mort de la LIP 147-148
- C’est râpé
Les roues elles avaient 60 dents                                      LIP il avait des choses qui tenaient la route
C’était pas à la scie pis à la lime                                   Il a fait lui-même cette montre électronique
c’était des machines quand même                                       La LIP 147-148
Mais les machines fallait les affûter                                 Ça n’a pas marché comme ça devait
Selon le gabarit des dents                                            Les américains ont sorti la montre au diapason
qu’il affûtent leurs modèles selon le gabarit des dents               Bien supérieure à la LIP 147-148


                                                                                   291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 18 / 119
C’est la Bulova                                          De roche que j’étais
Beaucoup plus chère                                      Me voici devenue
Mais la belle de gamme c’était plus LIP                  Etalon physique !
La Bulova                                                Bizarre oui je sais
La montre d’ Armstrong le premier homme sur la lune      Vous ne l’avez pas dit
Avec la Bulova les suisses n’avaient plus la même aura   Vous l’avez juste pensé
                                                         Bizarre !
***                                                      Fabriquez moi un circuit
28 - Quartz la naissance d’une star (Swatch-song ?)      Qui divise
                                                         Intégrez…
P - Pour mettre les fusées sur orbite                    Regardez : il divise ins-tan-ta-né-ment
Synchroniser les ordinateurs                             Et dès lors
C’est plus de la précision au 10ème de seconde           Je maîtrise les millièmes de seconde
Faut du 100ème de 100ème !                               Je suis précise…
Et le Quartz est arrivé…                                 Redoutablement précise
(entre une belle femme)                                  Eh oui…Ftalement
Le Quartz ?                                              J’étais faite pour la NASA
Oui                                                      Oui j’étais de venue « la » Quartz
C’est une roche                                          Fille de la Roche
Il suffit qu’on m’induise un courant                     Fréquentant les étoiles les astres les planètes
Electrique                                               Le calcul des orbites
Et je vibre                                              Dans tous les satellites
32768 fois chaque seconde                                C’est moi
Des vibrations…                                          « La » Quartz !
Constantes !                                             Au bras du premier homme à marcher sur la lune
Suivez moi…                                              C’est Bulova « la » Quartz
32768                                                    Spécialité ?
Divisez par 2                                            Clins d’oeils cristaux liquides segmentés
Bien                                                     A la demande
Encore par 2                                             Suffit de presser
Parfait                                                  Pas trop souvent quand même
Continuez jusqu’à la puissance 16                        Ou alors changez de piles
Oui je sais…                                             L’énergie dans les piles
Je vous dis…                                             J’adore
Vous arrivez à 1…                                        Je dévore
Et Hop !                                                 Sans bruit


                                                                     291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 19 / 119
Sans le moindre tic-tac                             C’est ça la Quartz !
Je dévore dans le noir de ma boite                  L’heure sans le tic-tac…
Voulez-vous voir mon heure ?                        Ça parle pas pareil !
Pressez-moi le bouton poussoir…                     Même : ça parle pas du tout…
Oui. Je ne montre qu’à la demande                   Alors bien sûr…
Dans une lumière intérieure                         Y en a qui disent
Je montre l’heure                                   Ils y ont rajouté des aiguilles à la quartz…
S’il vous plait                                     Ils y ont mis des tic-tac à la quartz !
Pas trop souvent                                    Mais moi je dis
Ça me décharge ça me vide                           Oui justement
A moins que vous ayez des piles                     Tout ça c’est du rajouté
A très fort ampérage                                Maquillé magouillé
                                                    C’est pas du vrai
***                                                 Et moi je rajoute
 29 - La quartz : c’est du Toc (Monologue ambigu)   Le tic-tac de la Quartz
                                                    C’est du toc !
Une mécanique tu lis 5 heures moins le quart
L’aiguille elle tourne en rond                      ***
Même si le cadran il est carré                      30 - Reconversion et re-départ ; initier c’est mettre le vers
Une quartz tu lis 17h 45 !                          dans la pomme
Il y en a qui disent c’est pareil
Eh bien non !                                       Et pis moi quand je suis parti
D’abord 17h 45                                      J’ai repris l’atelier de mon père
(il compte les syllabes sur les doigts)             Mon beau-frère de Montbéliard
C’est plus long !                                   Qui a une boutique qui marche fort
Et puis franchement les chiffres !                  Il m’a demandé de réparer pour lui
Ils sont même pas rond les chiffres Quartz !        J’ai appris la soudure il en manquait
Les chiffres… Ça vaut pas les aiguilles !           J’ai appris
Non !                                               Je faisais la mise à taille sur des tours de bras en or et en argent
Moi j’aime pas le quartz !                          Je remplaçais les maillons je ressoudais les attaches
Puis le tic-tac !                                   J’étais seul à gérer mon travail
(il met la montre à son oreille)                    C’était plus simple
Où il est le tic-tac ?                              Il y avait plus à penser famille
Ah ben y a plus !                                    J’ai initié le fils du patron
Fini le Tic-Tac                                     Et c’est le ver qui a bouffé la pomme…
Bouffé !                                            Quand j’ai compris moi je suis parti


                                                                 291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 20 / 119
P – Oh, on t’aime bien t’es bien gentil                    Les quatre enfants
F - Mais il y a la barrière                                Michèle [sa femme] elle travaillait
On te dis sans te dire : toi t’es là                       Femme - j’y dis téléphone toujours en Suisse
Le gâteau c’est pour nous, c’est pas pour toi              Ils cherchent
P - J’étais pas d’accord                                   Peut-être que le salaire il compense les Allocs
J’ai rien dit et je suis parti                             - pour compenser faudrait un salaire de ministre
J’ai fais de la réparation à mon compte                    - Téléphone ça coûte rien
Il fournissait le travail mais j’étais plus son salarié    - Donc je téléphone
9 ans                                                      (homme au téléphone)
                                                           Le Suisse- On peut pas discuter comme ça
***                                                        Faut venir nous voir
31 - Eldorado Suisse                                       P - Ben oui mais quand… ?
                                                           S - Le plus tôt le meilleur
* Quand le Quartz est arrivé                               P - Il est midi et demi vous voulez que je monte ?
Les horlogers complets on n’en avait plus besoin           S - Ben oui… si vous voulez
Il y avait trop de personnel qualifié                      P - Je suis monté on a discuté
Alors la Suisse a fait ses choux gras                      F - Même sans les Allocs c’était un bonus pour la famille
Ils ont recruté la main d’oeuvre de l’autre côté           C’est comme ça qu’il a fini en Suisse
Il y avait un réservoir !                                  Il a commencé un premier janvier
Les frontaliers pas cher                                   P - Mais je sais qu’ici le frontalier c’est l’dernier des derniers
Parce que le franc Suisse…                                 On est maudits
C’est le change qui faisait le salaire                     Si t’es licencié en Suisse t’es mort
Et le treizième mois                                       Ici tu n’existe plus
Ici les gens désertaient les usines
                                                           ***
***                                                        33 - Paysan ou horloger ? il a fallu choisir

32 - Fin de carrière en Suisse                             A la mauvaise saison
                                                           Il faut attendre les bêtes à l’écurie
[Pierre = P et sa Femme = F]                               Alors on fait de la petite menuiserie
                                                           Puis de là des petits travaux de mécanique
F – Il y serait encore                                     C’est de là qu’elles sont venues les horloges
Si les grandes surfaces avaient pas bouffé les boutiques   De tempérament du montagnard !
Les réparations diminuaient tout le temps                  Très volontaire…
En Suisse ils cherchaient                                  Les écarts de température ça forge un caractère
P - Fallait prendre une option                             Ça fait endurer


                                                                        291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 21 / 119
Les paysans-horlogers ils enduraient                                      P – Dans ton entreprise, « fermetures bois et métaux »…
Après la demande s’est fait forte                                         L’avenir, c’était bouché, c’était payé sans plus
Il a fallu choisir                                                        Tu t’es présenté, et je t’ai [je] lui a proposé un mieux financier
Tes bêtes les garde                                                       F – Ben je suis rentré hein !
Ou tu les vends                                                           P – Je t’ai pris d’abord comme correspondancier
                                                                          Les lettres, les coups de fil…
***                                                                       F – T’as apprécié, non… ?
34 - Transmettre le métier, à quoi Bon ?                                  P – Tu as des doutes ?
                                                                          Je t’ai passé assistant administratif
J’ai une grande connaissance des choses                                   F – Je me rappelle : assistant…
Je pourrais les retransmettre avec beaucoup de facilités et un avantage   P – Oh… très vite assistant Hors Classe ! Mon cher…
certain                                                                   Tu me suivais, partout… Rappelle toi cette filière où je t’ai fais
Mais bon…                                                                 Responsable, responsable au commercial
Ça maintenant c’est presque ...                                           A l’époque tu étais, très, très, Responsable…
Pas perdu mais...                                                         Puis on est revenu à la Maison Mère
On a connu les crises qu’on a connu                                       F – Tu voulais pas qu’on se sépare
L’horlogerie s’en est allée                                               Et le mauvais temps, la crise, ça commençait
Pis on se dit dans l’fond                                                 P – Je t’ai fais vendeur, tu vendais tout
C’est peut-être pas plus mal qu’ils fassent autre chose                   Du tout courant à la belle pièce
Transmettre pourquoi ?                                                    F - Elle m’a donné les 150 plus gros revendeurs et distributeurs
Oui, c’est dommage mais…                                                  P – Des LIP mais aussi : Breitling la compétition, le sport, l’aviation
                                                                          De Belles, très belles pièces
                                                      Retour sommaire    Universal Genève aussi : « le couturier de la montre » ça veut tout dire
                                                                          De très belles pièces, chères, très chères
                                                                          A l’époque on fréquentait les Salons
                                                                          Salon de Genève, Salon de Paris
4 – MICHEL J.
                                                                          Ou de Besançon à cette époque Palais Grandvelle
                                                                          F – Paris Dakar Abidjan… On ne se quittait pas…
35 - Michel connaît la Promotion chez LIP
                                                                          Sénégal, Côte d’Ivoire, Madagascar, Zaïre
                                                                          J’aimais tant voyager… toi aussi…
(C = Choeur ; E = Entreprise ; F = Michel J)
                                                                          ***
F – J’ai jamais touché de montre moi, je suis pas horloger !
                                                                          36 - Après la promotion, la crise. Chez LIP : Michel vend
Mais j’en ai vendu pendant plus de vingt ans !
                                                                          des montres et des Idées
J’ai eu de la chance j’ai suivi une belle Promotion chez LIP

(Entre la Promotion, très langoureuse)


                                                                                      291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 22 / 119
P - Après la promotion, la crise, tu vendais toujours des montres mais    I – Evènement, tam-tam Télé, tam-tam radio, tam-tam la presse du
aussi des idées                                                           monde entier
Tiens comme celle-là                                                      I 2 - - « C’est possible, On produit, on vend, on se paie » Un très
La vie nous a séparé…                                                     grand bruit !
(Une Idée entre)                                                          On avait le Maire et l’ Evêque avec nous
I – « Travailleurs soyez à l’heure ! Travailleurs réveillez-vous ! »      Puis est venue la première…
F – C’était totalement autre chose, on appelait ça de la popularisation   (elle entre)
I – Tu nous vendait à des salles entières                                 PP – J’étais au cinéma Lux
A des patrons à des ouvriers                                              « Tous ceux qui sont pas de LIP : on sort !
Du Danemark en Italie                                                     Fermez les portes… »
« Travailleurs soyez à l’heure ! » ou bien                                F – C’était elle la première Paye Sauvage… Illégale…
(Une autre idée s’avance)                                                 F – Au petit matin du 14 août ils sont venus
I 2 - « C’est possible, On produit, on vend, on se paie »                 I – Foutus dehors
F – Ah ben elle, on l’a bien connue : c’est devenu un slogan !
I - Au début t’avais la trouille                                          ***
Des salles entières, des salles remplies                                  37 - Les belles bisontines de Monsieur LIP
I – Oui mais t’avais pas perdu la « tchatche »
Et puis l’histoire avait du panache                                       L’horlogerie…
Il nous vendait en hors la loi sous son manteau                           Moi je dis c’est un beau métier, c’est un métier propre
Dans les usines et dans les rues                                          Ça convient bien, en particulier aux femmes
Fallait pas que les flics le voient                                       (il se retourne : chœur de femmes)
Certains se sont fait arrêter, d’autres poursuivre, mais pas lui          Chœur – Nous étions énormément de femmes, jeunes et belles chez
I – Ils voulaient retrouver un patron qui remette l’usine en route        LIP
Mais il se passait rien                                                   Fred LIP était très fier de son usine
I 2 - Ils arrivaient en bout d’indemnités                                 Quand il faisait visiter son usine il disait
F – Alors on a sorti nos idées                                            F – Nous avons les plus belles femmes de BESANCON !
I - « Travailleurs soyez à l’heure ! »                                    C’était vrai hein ! (rire)
I 2 - « C’est possible, On produit, on vend, on se paie »                 Chœur – il emmenait les visiteurs dans le hall de montage
F - y’a du stock, on vend, et pis on verra bien !                         Et là il était fier de nous montrer
On avait séquestré le Syndic et le Président du Tribunal                  Il nous appelait « ses dames… »
I - Alors les mobiles sont montés                                         Chœur - 1867-1967 la Maison devient centenaire
I 2 – Deux trois bons coups d’épaules pour délivrer les séquestrés        Une pluie d’invitations
I – Onze heure du soir, seuls dans l’usine, ils ont occupé                Des horlogers, des joailliers, par avions complets qu’on allait chercher
I 2 – Le 18 juin relancé la fabrication                                   à Dole
Ils sont restés 700 ? 800 ? Les autres sont rentré chez eux               Ils venaient visiter l’entreprise
                                                                          Et ils nous regardaient travailler


                                                                                      291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 23 / 119
                                                               Nous on reste les compagnes
***                                                            Du temps de travail ou du bon temps
38 - Formation, Promotion… Ça faisait une équipe maison !      On est parfois de vrais bijoux
                                                               Avec des pierres et tout et tout
* Comme la montre c’est fait d’un certain nombre de parties…   « De très belles pièces » disent-ils de nous !
Le métier on peut l’apprendre par petits bouts !
De la boîte au cadran                                          Et les plus belles d’entre nous
De l’ébauche aux aiguilles                                     Exportées dans les Emirats
Y avait des cours du soir                                      Dans les palais à tous les bras
Donnés par des chefs et des formateurs                         Marquent l’heure de tous les Bonheurs
On arrivait sans rien et on sortait horloger complet
On apprenait tout, même l’anglais ou la cuisine                ***
La formation, la promotion…                                    40 - Fred Lip : le commandeur ou la fabrique d’une légende
Ça faisait une équipe maison !
                                                               C’était pas sévère, mais celui qui était pas réglo il traînait pas
***                                                            ça payait un p’tit peu mieux que les autres boîtes
39 - Nous les montres on donne l’heure à tous… (petite         Et puis Fred il a voulu la Journée continue
berceuse parlé-chanté)                                         5 elle entre)
                                                               Journé Continue – Au début personne voulait de moi
Nous les montres on restera des montres                        Un an après ils voulaient plus que je parte !
On est faites pour donner l’heure                              Je les faisait sortir à 4heures et demi
Qu’on la donne avec des aiguilles                              Puis le Fred il aimait les Innovations sociales
Ou qu’on la donne avec des chiffres                            Inovation 1 – Des formations, des colonies, des avantages
Lumineux qui tournent                                          Ino 2 – Même des jouets pour Noël…
On donne l’heure                                               Jeannigros – Pis les sections syndicales…
On s’offre à tous                                              Section Syndicale 1 – Des fois il nous gueulait dessus…
Au gamin pour sa Communion                                     SS 2 – Comme tous les patrons…
La Privée et la Solennelle !                                   SS 1 – Mais Il nous respectait
Au soir de leurs fiançailles                                   SS 2 – Des fois il nous consultait, des fois il gueulait…
On s’offre aux fiancés                                         SS 1 – Ça dépendait de l’humeur…
On s’offre même aux retraités                                  SS 2 – En 36, du temps de son Père, le Fred il était venu du côté des
On s’offre à tous                                              ouvriers…
                                                               SS 1 – Pis en 1968 il avait remisé sa bagnole et il venait en mobylette
On ne les quitte pas                                           SS 2 – Voulait être du côté du peuple !
Qu’ils aillent aux champignons ou au boulot                    SS 1 – Ah le Fred… il était pas gros, il était petit, mais il était bourré
Qu’ils prennent un train ou bien leur bain                     d’idées


                                                                            291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 24 / 119
SS 2 - Voulait tout révolutionner… Toujours être le premier…             Pas mourante, mais comme les petits vieux qui s’en vont, elle part tout
L’avant-garde ! Un peu la folie des grandeurs…                           doucement à l’usure !
SS 1 - Faut dire une chose : il allait souvent aux Etats-Unis et au      Encore une boite de Morteau sur le journal qui ferme faute de
Japon…                                                                   débouché…
SS 2 – Des japonais sont venus en stage chez nous : ça il était fier !   Tous les gens sont partis les uns après les autres, y’a plus personne
SS 1 – C’est qu’on faisait envie…                                        Il reste quelques termineurs, ils font des petites séries
SS 2 – Ah ben… Il a eu des coups de maître ! Mais devenant vieux il      Des fabricants de boîte, c’est du petit assemblage
devenait … : « Mono-personnel »                                          Non
SS 1 – Il écoutait plus…                                                 Il y a plus de …
SS 2 – Ah ben… C’est le danger… tous ceux qui vieillissent…              Les petites boites qui avaient fait leur place au soleil de l’après-guerre
SS 1 – Mais il y avait plein de commissions                              Elles on pas vu venir le vent de la modernité, la mécanisation, la
SS 2 - Commission « entretien » pour voir à nettoyer les pelouses, à     mondialisation
entretenir les rosiers autour de l’usine… Commission restaurant…         Les fabricants ils sont partis s’installer à Hong Kong, en Thaïlande, au
SS 1 - On a fait des tas de choses, les gens étaient occupés quoi…       Japon bien sûr…
                                                                         En 60 horlogerie et dérivés ça faisait quinze mille personnes
***                                                                      aujourd’hui peut être à trois mille cinq cent quatre mille
41 - L’horloger qui n’aime pas l’innovation
                                                                                                                      ***          Retour sommaire
Faire une montre qui convient au public c’est pas facile
Parce que l’horloger c’est un monsieur très traditionnel
Horloger - Faut pas changer, faut garder des gros chiffres
                                                                         6 – Claude D.
C’est quoi leur nouvelle vague ?
Des montres pour les gamines, pour les jeunes, pour le sport ?
                                                                         (Une boutique, des horloges au mur, des montres, des coucous.
C’est quoi la SMART ? C’est quoi la SWATCH ?
                                                                         L'atelier est le magasin, radio allumée sur Nostalgie.Une stagiaire
E - LIP il l’a fait… dans les année 60 c’était la CALYPSO
                                                                         travaille dans un coin)
Horloger - C’est du plastique, c’est pas noble, c’est pas de la
montre…
E – 67, 68, trop tôt, beaucoup trop tôt… Maintenant les gens ils en
                                                                         43 - Pbs de transmissions : le fils « cornichon », l’apprenti
raffolent !
                                                                         aimé et le petit fils
***
                                                                         D – J’habitais chez lui… Il était pas tout jeune
                                                                         Il m'apprenait la gravure à main, le sertissage, la mise en place des
42 - La fin des horlogers l’horlogerie meurt : on ferme
                                                                         pierres précieuses
                                                                         C'est dur hein ! Oh j’ai montré à la stagiaire… Anne avec les diamants
L’horlogerie elle est en pleine déconfiture
                                                                         t’as fait des boucles d’oreilles hein ? T’as la photo ?



                                                                                      291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 25 / 119
A – Je l’ai pas, mais j’ai fait des fleurs comme ça, des pétales… des    L’état lui a donné une montre…
pétales…                                                                 C’est lui qui a été pris… sur 35
D - Et au milieu on a mis un chaton. Deux gros diamants de vingt         C'est moi qui l'ai formé
centièmes                                                                Il me téléphone quand il y a des trucs qu'il sait pas
A - Elles étaient drôlement belles, en « orerie » on l'a fait….          Vincent…
D – Ah ben je lui montré comment faire…
Le petit père à Valence il était gentil                                  ***
Il avait un fils dans l'armée, il l'appelait « le cornichon » !          44 - Ah LIP ! C’était bien chez Lip
(il se met à taper sur une vis en rigolant)
C'est rigolo hein !                                                      Ah LIP ! C’était bien LIP
Il m’aimait bien…                                                        (silence
(Le vieux apparaît)                                                      Lip c’était très bien ! C’était une manufacture
D - Bon ben Claude si tu veux rester, tu restes, tu seras comme mon      J’étais le plus jeune chef d’atelier de chez LIP à l’époque
fils                                                                     On avait un restaurant
Je te donnes tout, pis moi je viens t'aider pour que ça marche           Pour cent francs on mangeait mieux qu’en ville
D - Bien sûr, avec tout le matériel qu'il avait… Il m’aimait, mais je    Les filles quand elles allaient travailler chez Lip,
voulais partir, il connaissait pas l'horlogerie…                         On aurait cru qu'elles allaient danser
D – (public) Moi je voyais bien qu’il était habile ! C’est pas comme     Vous auriez vu si elles étaient belles
mon fils… Quel cornichon…                                                Y avait les syndicats donc
D – Cornichon… c’est rigolo, mais c'est votre fils quand même !          Y-a un ouvrier qu'avait chaud, il voulait ouvrir une fenêtre
D – Mais une pince comme ça (il montre une petite pince qu'il tient      Y-a l'autre qui disait : faut pas ouvrir la fenêtre
entre ses doigt) tu lui fais pas tenir : il la lâche ! C’est pas un      Hop il allait voir son syndicat en bas
manuel… Il aime l’armée…                                                 C'était tout comme ça
(silence)                                                                C'était débile.
D – (public) C’est chiant ça hein !
Moi j'espère que Jean-Jacques, le petit de mes fils qui a dix ans        ***
J’espère qu'il va reprendre hein !                                       45 - Les débuts chez les paysans d’ Orange
Ce serait dommage…
Il y a le magasin, le stock, toutes les machines                         Quand j’ai commencé là-bas c’était tous des paysans
S’il reprend je referai tout le magasin à neuf                           Donc ils picolent, hein…
Du boulot il en aurait !                                                 J’avais un magasin mais j’avais pas de clients
Moi je me cache, hein ! Je fais pas de publicité… ! Je vais pas bosser   C’était une épicerie dans la rue principale, j’avais tout transformé
jour et nuit, hein !                                                     J’allumais le chalumeau vers la fenêtre quand je faisais la fonte de l’or
(silence)                                                                Ils étaient tous devant la vitrine, ils croyaient que j’étais un sorcier !
J’ai formé un stagiaire, il est resté deux ans avec moi                  Ils venaient tous me voir, c’était du jamais vu
Au CAP il est sorti premier… sur 475


                                                                                      291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 26 / 119
***                                                                        ***
46 - Les horloges, faut pousser le balancier…                              48 - Le chrono ça les intéresse les petits…

(il nous montre une montre)                                                . (le facteur entre)
Les mécaniques c’est le sens inverse des électriques                       - Bonjour facteur ! ça va facteur ?
La mécanique : ressort, rouages, balancier et c’est le ressort qui         Il est content de sa montre le facteur ?
pousse tout ça                                                             - Non.
L’électrique, c’est le balancier qui fait tourner tout le reste            - Qu’est-ce qu’il y a de cassé ?
C’est le sens inverse !                                                    - Alors qu’est-ce qui est arrivé ?
(en nous montrant une vieille pendule)                                     - Il s’est servi un peu du réveil ?
C’est un anglais qui a fait ce mouvement là : à échappement à roue de      - Hein ?
rencontre                                                                  - Du chrono j’veux dire...
Quand il a eu fini, il est resté deux mois devant                          - Oh oui, oui… Le chrono il s’en ai bien servi…i
Il se demandait pourquoi que ça marchait pas !                             - Parce que ça les intéresse ça les chronos les petits !
C’est un gars du Haut-Doubs qui a lancé le balancier comme ça pour         - Ah c’est pas le petit, c’est celui qu’à seize ans...
s’amuser !                                                                 - L’ancien petit !
Pour voir… Mais c’était parti, c’était démarré !                           - Ah oui ! L’ancien p’tit ! ça l’intéresse…
C’est pour ça : maintenant quand on voit une horloge qu’arrive,on          - Bon ben cet après-midi je vais en faire un de chrono, je le ferai avec
pousse le balancier !                                                      (on entend un coucou, M. Dreyer nettoie une montre)

***                                                                        ***
47 - Je suis sorti premier de l’ Ecole                                     49 - La construction d’un légende : les colères de Fred Lip

Je vais pas me vanter, j’m’en fout de ça, j’ai plus besoin maintenant      Fred Lip, moi, je l’ai vu de toutes les façons
Les professeurs en bijouterie-horlogerie, j’étais plus fort qu’eux à       Je l’ai même vu debout sur son bureau avec le téléphone à la main
l’époque                                                                   Il était p’tit le Fred Lip, mais y s’prenait de ces colères !
C’est rigolo, hein ?                                                       Sur le bureau avec le téléphone
J’avais fait ma bague à Paris, j’étais tombé sur une pierre ovale          Je venais le voir quand je l’ai vu sur le bureau
(il décrit le geste)                                                       Je me suis dit : « c’est pas l’ moment ! »
J’avais fait tout un démontage, j’avais ressorti la pierre : super belle
J’avais fait ça en deux heures                                             Ceux qu’il avait dans le nez ils restaient pas longtemps !
Les autres à cinq heure du soir ils bûchaient sur leur dessin.             Je me rappelle une bonne femme, gentille, pas... pas très jeune
(il rit)                                                                   On avait des bouteilles d’huile pour les montres
C’est rigolo, hein ?                                                       De l’huile de pied de porc, très chère… seize mille franc le litre !
Moi j’étais sortis premier                                                 La bonne femme elle laisse tomber la bouteille : cassée dites-donc !
                                                                           Elle a été renvoyée aussi sec


                                                                                        291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 27 / 119
(sort une petite bouteille)                                                  Vous verrez, elle tapera plus !
Vous-vous rendez compte ? Une petite bouteille comme ça : c’est déjà         - Oui… ? Vous croyez… ?
mille quatre cent francs !                                                   - Je crois pas, j’en suis sûr ! Et puis dites-vous bien… Si elle tape,
La particularité de cette huile ?                                            c’est qu’elle marche bien !
Eh ben vous collez une goutte là, sur le carreau vertical                    - Ah… Ben oui… Elle va bien, elle va bien… C’est vrai que il y que
La goutte elle reste là…                                                     d’un côté qu’elle tape, elle tape à gauche quoi…
Elle descend pas !                                                           Ça fait BANG !
Elle reste et en plus elle résiste ! A toutes les températures ! Du très     - Ouh là… ! Essayez en la penchant un peu… avec une petite calle du
très froid au très très chaud !                                              côté qu’elle tape ! Vous glissez une pièce dessous, puis vous regardez
C’est rigolo hein ?!                                                         si elle tape. Si elle continue à taper, là vous m’amenez le balancier…
De l’huile de pied de porc !                                                 Je lui mettrai du poids et elle tapera plus !
                                                                             - D’accord, ben je vais déjà la pencher un peu avant… Allez, au
***                                                                          revoir, au revoir...
50 - La pendulette tapeuse et le balancier                                   (elle sort)

- Bonjour madame ! Qu’est-ce qu’elle veut la p’tite dame ?                   ***
- J’voudrais vous expliquer ma pendulette heu... elle tape contre le         51 - Le corps de l’horloger (petite chorégraphie ?)
bois...
- Eh ben vous mettez une petite cale... du côté qu’elle tape !               La table elle est haute
- Mais c’est qu’elle le faisait pas avant...                                 Les coudes très écartés
- Ah bon ?!                                                                  Comme ça on est « sur » la pièce
-Non, non, elle le faisait pas du tout...                                    Directement !
- Bon ben… Alors vous mettez des p’tits bouts de chaque côté !               Une bonne assise… pour pas trembler
- Alors là ça servirait... ?                                                 Parce qu’avec une montre… Si on commence à trembler… Alors
- Si ça fait du bruit...                                                     là !...
- Ben oui ça fait du bruit quand le balancier il tape…                       Quand on se présentait
- Autrement je peux le « ralourdir » un peu le balancier.                    Une poignée de main, le patron il vous mettait des ressorts de montre
- Ah oui… ?                                                                  La main serrée bien fort pis il regardait
- Ah ben oui… !                                                              Si on transpirait on n’était pas pris
- Le « ralourdir », c’est dommage quoi !                                     Pourquoi ?
- Oui et non, « ralourdi » et bien callé elle pourrait plus taper !          Parce ceux qui transpirent ils font rouiller les ressorts !
- Oui… ?                                                                     A l’embauche c’est dur parce le stress et la timidité il y en a que ça
- Elle tapera plus.                                                          fait transpirer
- Vous y feriez comment ?                                                    Le tabac, fumer ? Surtout pas !
- Au balancier j’y mettrais un petit truc plus lourd, ou j’y collerais une   La fumée elle colle aux huiles des montres et ça les met en panne !
petite pièce derrière…                                                       Et les fruits ? Ah ben non, pas les fruits… Les fruits c’est acide


                                                                                         291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 28 / 119
Et les acidités dans l’haleine elles bouffent tout                         Faut tout redémonter la montre
Elles bouffent les petites pièces !                                        (un temps)
C’est rigolo çà !                                                          Ah purée ! Saloperie de Seiko !
Enfin rigolo…                                                              Je suis obligé de tout renlever les aiguilles. Quelle connerie !
                                                                           C’est la Seiko ça !
***                                                                        Putain d’horlogerie nippone !
52 - Il y en a encore qui jettent pas les montres…                         (un temps)
                                                                           On n’est pas raciste, hein
La première montre c’était à la communion                                  Mais les japonais ont avec le LCD et l’analogique ont envahi le
Tous les gosses en avait pas                                               marché français
Maintenant il y en a partout
C’est fou ! On dit : « les montres, on les achète, on les jette ! »        ***
Mais tiens il y en a, même des montres à la gomme ils les gardent          54 - Jacques l’ami vient de mourir, et n’empêche que les
Vous savez « les Kelton qui quand elles marchent elles étonnent » !        Seiko ça reste chiant…
(il rit)
Ils les jettent pas…                                                       - Bonjour.
Un jour ça servira sans doute !                                            - Qu’est-ce qu’elle voudrait la jeune fille ?
                                                                           - Je viens de la part de madame X vous dire que son mari est décédé.
***                                                                        - Ah, mais je savais.
                                                                           - Ah vous saviez ?!
53 - Seiko : putain d’horlogerie nippone !                                 - J’viens de l’apprendre.
                                                                           - Ben elle m’a dit « tu pourras aller dire à M. ... je suis occupée j’aurai
Faut être passionné par la montre                                          pas le temps ».
Parce que c’est fastidieux, on passe des heures à chercher une aiguille    - c’est Gilbert qui me l’a dit.
C’est immense                                                              - Ben voilà.
Si on n’est pas passionné, on balance tout, et on va déjeuner ailleurs     (elle sort)
On n’est jamais formé                                                      - Ah ouais ouais, Le pauvre Jacques, c’est triste.
(un temps)                                                                 C’est la vie la mort ; on meurt, on naît, on renaît
L’horlogerie, c’est comme un silence sans fin                              C’était Jacques. Jacques mon copain qu’on jouait au tiercé ensemble
(silence)                                                                  (silence. Il revient sur la seiko qu’il réparait)
Chaque nouveau mouvement, c’est une unité à part                           La bague de maintien dis, elle tient le cadran pis le mouvement !
Il y a des modèles du même genre mais jamais des mêmes pièces              C’est ingénieux mais les chinois il y a qu’on pour faire ça : ils sont
Faut observer                                                              chiants
Quand on tombe sur des montres chinoises, comme celle-là
 (il tient une montre qu’il répare)                                        ***
On s’aperçoit que la bague de maintien elle sert aussi à tenir le cadran


                                                                                        291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 29 / 119
55 - L’horloge vaut plus un clou : mais on répare c’est le                    D - Ils feraient mieux de la changer, mais un cadeau du fils
cadeau d’un fils                                                              Moi je comprends

(entre un couple)                                                             ***
- Ces messieurs-dames qu’est-ce qu’ils voudraient de beau ?                   56 - L’émir chiquait à Versailles mais achète pour 4
- Femme : On vous amène cette horloge, elle fonctionne plus                   millions de montre !
(une horloge très kitsch avec un petit balancier qui tourne, sous cloche
de verre)                                                                     Des montres il y en a à 500 000 francs, 800 000 francs...
- Ah bon ?                                                                    Il y a plus de milliardaires qu’on ne croit
- Homme : On l’a mise au frais.                                               Une fois au salon de Versailles
- Vous avez bien fait. Faites voir.                                           Un émir il arrive avec toute sa troupe, il s’assoit sur une petite chaise
(il examine l’horloge)                                                        Pis il achète deux montres à deux millions…
- C’est le changement d’heure qui lui a pas plus.                             Quatre millions
- F : Fallait pas changer d’heure peut-être.                                  Tout le monde le regardait mais lui il regardait personne, il chiquait !
- H : Ben elle s’est pas changée toute seule d’heure ?                        Oui Incroyable…
- Ma montre, elle radiopilotée par satellite, ça change d’heure tout          N’empêche, c’est quand même bien d’avoir des sous
seul !
- F : Moi je croyais que c’était le chat, il s’est perché dessus, elles est   ***
tombée et elle sonne plus                                                     57 - C’est cher mais faut me faire l’étanchéité, c’est pour
(elle rit)                                                                    mon mari
- Ah ç’est pas marrant des conneries comme ça !
- F : C’est mon fils qui me l’a offert                                        (entre une femme)
- Y a aussi les boules… un problème avec les boules…                          D – Bonjour madame, qu’est-ce qu’elle voudrait la dame ?
- C’est moi qui lui ai vendu ?                                                Si c’est pour une pile je reste assis
- F : Non il l’a acheté... chez Mathy                                         F - C’est pour la pile mais aussi l’étanchéité
- Ooooh ! Alors vous allez pas y couper : faut leur redonner à eux, y a       D - Vous voulez l’étanchéité aussi ?
qu’eux qu’ont les pièces                                                      F - Ben c’est une montre de plongée, il vaut mieux donc
C’est chinois ça.                                                             D – La pile je vous la mets mais l’étanchéité ça coûte cher, faut
J’préférerais vous faire un prix, faut la changer…                            changer
F - J’ai changé la pile mais elle a pas voulu partir                          F – Oui mais il plonge pas à trente mètres…
D - Vous avez déjà touché le balancier ?                                      D – Vous l’avez fait quand la dernière étanchéité ?
F - Non, je l’ai pas touché                                                   F - Ben jamais puisqu’elle à toujours marché
D - Vaut mieux la changer au prix que ça vaut                                 D – Ah mais c’est que l’étanchéité c’est tous les ans…
F - Moi c’est un souvenir de mon fils.                                        F - Tout les ans ? Moi je prends mon bain tous les jours avec celle-là,
D – Ah ben laissez-la, je vais voir ce que je peux faire                      l’étanchéité on me l’a jamais faite
(ils sortent)


                                                                                          291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 30 / 119
D – Moi je vous la fait, mais je change tout, ça coute cher, et puis je
suis fatigué…                                                                  ***
F – Fatigué à votre âge ?                                                      58 – a - Petits passages: la machine à laver les montres
D – C’est la journée qui a été longue…
F – A cinq heure, moi je suis pas fatiguée...                                  Cet appareil là
D – Ah ben voilà les femmes elles fatiguent pas … ?!                           C'est pour les laver
F - Oui on a fait les enfants, on a travaillé, on a tout fait, alors que les    (il sort une montre)
hommes vous faites pas les enfants, vous passez pas l’aspirateur, ET           On dirait qu'elle est toute neuve, hein ?
vous êtes fatigués ! Mon mari, il est toujours fatigué, il se lève il est      Il y a un bain de BC 48
fatigué !                                                                      Deux bains d'essence
D - C’est vrai ?!                                                              Et puis après séchage
F - Ben oui, il est fatigué, mais lui faut l’étanchéité !                      Ça fait tout le boulot
D – Bon ben l’étanchéité je vais vous la faire                                 C'est intéressant ...
F – Je vous la laisse, il faut que j’y aille                                   Parce qu'elle fait tous les dessins qu'y a là
(Elle sort)                                                                    (il désigne une montre)
                                                                                Elle tourne, elle vibre, après elle se soulève, elle essore dans le bocal
***                                                                            Et hop ! Elle se lève ! Hop !
58 - Les R 27 ? On n'est plus que trois à savoir                               C'est l'autre montre qui vient qui redescend dedans ! Hop !
réparer !                                                                      C'est marrant, non ?
                                                                               (un temps)
Des montres... comme celle-là: les R27                                         Alors qu'avant on faisait ça à la main...
On est plus que trois à savoir les réparer
Le mouvement triangulaire là                                                   ***
Voyez ?
(il montre le mouvement)                                                       59 - Petits passages : Suisse bien payé
 Dur à réparer !
Normalement il y a deux piles, moi je les fait marcher qu'avec une             En Suisse c'est bien payé en Suisse
pile                                                                           Super bien payé
C'est chouette non ?                                                           Faut dire: ils sont costauds quand même, hein
C'est chouette mais c'est pas simple                                           (il montre une montre démontée)
On a l'impression, mais c'est pas simple
Si je la mets en panne, que je la porte à n'importe quel horloger              ***
Il y en n'a pas un qui voudra y toucher
C'est un vieux de chez Lip, qui m'a appris                                     60 - Petits passages : l'histoire de la montre en 6 lignes
Dans le montage, j'avais le 184
Le mouvement 184                                                               Au départ: montres à cylindre


                                                                                            291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 31 / 119
Après montres à ancre ça allait beaucoup mieux                       - On faisait quatre kilomètres à pied pour aller à la fête et quatre pour
Après montre mécanique                                               revenir
Après automatique                                                    « Ils étaient beau les manèges » qu'il nous disait
Electrique                                                           Et nous on disait rien
Quartz !                                                             Quand on se chamaillait mon grand-père y disait
                                                                     GP - Jean-Claude, Alain, venez ici !
***                                                                  Vous voulez vous battre ?
                                                                     - Ouais on veut s'battre !
61 - Petits passages : le silicium j'aimais pas                      GP – Alors prenez une baguette
                                                                     - Et tchac !
J'étais jeune et ça me plaisait pas !                                On se tapait dessus
Fallait mettre des habits à la gomme                                 Y disait qu'il fallait dire après
J’étais dans le silicium                                             - Tu m'pardonnes Alain ?
On avait des masques, ça m'faisait peur                              - Oui j'te pardonne
                                                                     Tu m'pardonnes ? Et tchac !
***                                                                  On s'tapait d'ssus...
                                                                     Fallait dire comme ça...
62 - L'histoire du Grand-père qui emmène au manège                   Fallait dire...
                                                                     (il rit)
Faire réparer une montre ça coûte un peu de sous                     C'est rigolo
Les gens sont économes                                                Ah il était comme ça...
(silence)                                                            Maintenant c'est fini ça
Ils sont comme mon grand-père du côté de ma mère... il était radin   Moi quand je raconte ça à mes gosses
Il nous amenait à la fête                                             Ils rigolent
On regardait les manèges                                             Ils disent : c'est vraiment bizarre
(pause)
On les regardait, et il nous disait                                                                                 ***       Retour sommaire
GP - C'est beau les manèges les p'tits ?
- Oh oui, c'est beau grand-père
GP - Ça vous plaît ?
                                                                     12 – Christophe
- Oh oui, c'est beau grand-père les manèges !
GP - Bon ben r'gardez bien
                                                                     63 - La Reverso grand sport et l’aiguillage
Vous les avez bien vu les manèges ?
- On les a vu grand-père
                                                                     [J’ai commencé emboîteur comme tout le monde
GP - Bon, ben venez, on rentre
                                                                     Je suis une formation pour un voir un peu tous les calibres
                                                                     Chaque atelier a une étape dans la fabrication.


                                                                                 291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 32 / 119
On a des réunions assez souvent pour dire les problèmes
C'qui va, c'qui va pas
Pis on a des cellules spécialités horlogerie, ça s'appelle le SPH]   ***
Çà c'est toutes les montres à complications
Au début j'ai travaillé là dessus, sur la "Reverso grand sport"      65 - On va pas voir le Chef on va voir le Leader
J'faisais le l'aiguillage.
Une fois que t'as aiguillé                                           Les responsables
Elle s'appelle une Reverso                                           En Suisse ça s’appelle des leaders
T’as le côté recto, pis t'as le côté verso                           C'est juste au dessus du chef
2 montres en une                                                     Responsable d'un calibre
T’aiguille ce côté là, après t'aiguille                              T’as un problème… ?
Côté chrono                                                          Tes aiguilles tu les trouve un peu ternes ?
T’as les poussoirs pour actionner                                    Tu veux pas les mettre ?
Ça s'appelle un brancard,                                            Tu vas pas voir le Chef, tu vas voir le Leader
Ça çà s’appelle les cornes.                                          Le Leader lui il peut aller voir le chef
La Grand Sport
En plus la nouveauté c'est                                           ***
Tu sais un bracelet en caoutchouc
C’est tout nouveau                                                   66 - Ouvrier Jaeger le Père et le fils

***                                                                  C - J’ai de la chance t’étais la-dedans
64 - Le 30ième perpétuelle                                           P - 30 ans… Chez Jaeger-lecoultre…
                                                                     En troisième il a fais un p'tit stage, pis il est parti à Morteau
Le 30ième perpétuelle                                                C - 4 ans de lycée : CAP 2 ans, puis BAC en 2ans et là ça fait 4ans
On rajoute, un module : une plaque qui s'adapte dessus               que je travaille
Un mouvement normal                                                  P – Moi je vais au boulot parce qu'il faut aller au boulot
C’est heure, minute, seconde                                         L’l'horlogerie c'est sans plus
La date çà c'est encore normal                                       Il a commencé comme moi à l'emboîtage
La partie complication : les jours, les mois, l'année                Mais lui…
C’est dans le petit cadran
Février t'as le 28 jours ou le 29 jours                              ***
La petite roue, la bleue, elle un crantage par mois                  67 - L’Ancre vous connaissez ? (Une leçon)
Tu passes du 30 au 1er
C’est elle : la petite bleue !                                       [sous le regard du Père]
Ah février…
Tous les 4 ans y a une dent qu'est moins profonde                    C - L’ancre. Vous connaissez?
                                                                     C’est vers le balancier.

                                                                                 291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 33 / 119
Les montres gousset, les anciennes…                  P - Mais je me plais à l’atelier
T’avais pas d'ancre                                  On est 2 gars et 7 nanas
L’ancre c’est une révolution !                       C’est mon environnement
Expliquer ça…                                        Je suis tranquille
Bon !                                                Les femmes au début
Alors c’te pièce                                     C’était p'tits boulots, p'tites taches
T'as plusieurs p'tis boulons dessus                  Mais maintenant y'a même des responsables d’atelier
Les trucs rouges là, ça s'appelle des pallettes      J'ai jamais eu de chef femme
pallettes d'entrées, pallettes de sortie             Mais personne s'en plaint
Tu les mets sur l'ancre, sur le ptit truc en fer
Et pour qu'elle tiennent on met du « gomme laque »   ***
« Gomme laque ? »                                    68 - La complainte des frontaliers mal-aimés
C’est comme une colle, mais c’est pas une colle !
Tu chauffes ton ancre                                Étranger en Suisse
Tu viens avec ta gomme laque                         Étranger en France
La gomme laque alors…?!                              Mal vu des deux côtés
Eh bien elle fond… !                                 [75% dans l’atelier]
Et une fois que c'est sec                            On est des frontaliers
Que c'est froid                                      On le sent pas dans l’atelier mais dans la rue
Ben ça tient…                                        Suissesse – Ils viennent chercher leur argent pis ils le dépenssent pas
Mais les palettes à l’autre bout ? à l’extrémité ?   chez nous
En contact avec la roue d'échappement…                C - Les français eux ils sont jaloux, les cons…
Contact balancier, contact roue                      (Un homme passe il le hèle)
Alors l’ancre elle fait comme ça...                  Nos impôts… ? On les paye en France… Non ?
Au bout ça s’appelle les cornes                      Le week-end au village c’est des petites réflexions
Là ça s'appelle le dard (RIRE)                       Mais t'enlève la Suisse le village t’as plus personne
Puis là la fourchette...                             Dès Pontarlier et plus tu monte
C'est là où çà pivote                                Plus les gens vont travailler de l'autre côté
Là les cornes, là le dard                            Ça paye bien et chez nous il y a plus d'emplois
Il y a une longueur spécifique à respecter là !      Les gens quittent leur famille pour aller chercher du boulot
On peut plier la fourchette…
Léger à peine la courbé                              [Des Italiens des Espagnols il y en a beaucoup
Ben mon papa il fait ça depuis 25 ans                Ils peuvent pas habiter en France et travailler en Suisse
Alors bon il fait plus ça comme…                     On leur donne pas de permis]
Il fait çà pour, pour dire qu'il fait çà quoi !      (Un homme passe français semble se détourner)
                                                     Pis quand on construit une maison ?


                                                                  291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 34 / 119
On en donne pas du boulot aux français ?                               ***
Faut bien manger, faut bien se distraire,                              71 - Le voisin : il est con
Les frontaliers ils claquent de la tune !
On fait vivre la région, non ?                                         J’ai le droit
Il y en a c’est la Java tous les week-end !                            J’ai mon walkman pis je mets l'oreillette
                                                                       Pendant trois mois, j'rentrais dans l'atelier et j'me branchais pour la
***                                                                    journée
69 – On est notés ABCD                                                 Parce que celui d'à côté c’était un con
                                                                       Non pas un con
Chaque année on est noté                                               Mais dès que je me débranchais il disait des conneries
A,B,C,D                                                                Mais il en disait
Rendement… participation, absentéisme… et…                             Le problème c’est que le chef
Ils notent A,B,C,D                                                     Quand il voit deux personnes qui s'entendent
Et pis l'appréciation du chef                                          Il les sépare
Ce qu'il pense de toi                                                  Alors je me branchais pour la journée
Moi j'aime bien
Il nous passe les feuilles, pis toi tu te notes                        ***
Après tu passes devant le chef et tu dis pourquoi t'as mis c'te note   72 - Les petites pauses
Il dit oui ou
Ben non, j'suis pas d'accord                                           [on peut tenter l’air des « petits papiers » en répons]
Moi j’ai toujours eu des bonnes notes,
C'est pour çà c'est bien                                               Ce qu’il y a de bien c’est les pauses…
                                                                       Pause 9h10 à 9h20
***                                                                    Obligatoire
70 - Les vieux de Jaeger et les jeunes                                 2h et demi à 3h moins 20
                                                                       Obligatoire
Ils vont faire du vélo tous ensemble                                   Puis interpauses
C’est assez esprit de groupe.                                          Facultatives
Nous, les p'tits jeunes on arrive                                      De 5 minutes
Les bouffes d’accord                                                   Et dès à 8h pour le café
Mais les sorties à vélo… le dimanche…                                  Et dès 16 heures pour le goûter
J'aime bien le vélo de temps en temps                                  Facultatives obligatoires
Mais pas avec les chefs                                                On fait des poses dans notre métier
Ils sont copains avec les anciens
Ils ont pas compris qu’on n’aime pas le vélo                           ***
                                                                       73 - Pointages


                                                                                    291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 35 / 119
(il cherche dans sa poche montre un badge)                             ***
                                                                       75 - La blague de la St Valentin
Çà c’est pour entrer dans les ateliers
Si t’en a pas                                                          J’étais en formation
T’as beau tirer, la porte elle est bloquée                             À la Saint Valentin
Ça ouvre la principale celle de l’usine                                Y’en a une de mon age
Pis la porte de chaque atelier                                         Elle arrêtait pas
C’est pour éviter les vols
Une année à l’emboîtage                                                (elle passe rapidement, geste)
Il y a eu des vols                                                     F - Oh mon p'tit Cri Cri… !
On arrive à 7h
12h30 sortie                                                           (revient : bise, repars)
On pointe
On a le -10, +10 h dans le mois                                        C - tous les matins
Ça donne rien mais ça se rattrape le mois qui suit                     La bise tous les matins…
C’est plus souple                                                      Elle venait m'faire la bise
Et tu vois tes heures sur un boîtier                                   Un camarade – Bientôt la Saint Valentin...
                                                                       Tu lui achètes quelque chose pour qu’on rigole…
***                                                                    C - un bouquet d'fleurs, c’est trop classique
74 - Ça a baissé les affaires                                          j'vais lui acheter un poireau
                                                                       Camarade – Avec une carte et des petits cœur « I love you »
Ça a baissé                                                            C – Ah ben avec un morceau tulle j’ai fais comme un vrai bouquet !
Faut le dire                                                           Camarade - Vendredi ! St Valentin !
Ceux qui achètent : les pétroliers, les arabes, et ceux qu'on du pez   C - J'arrive avec mon bouquet, tout l'monde r'gardait
Et les Américains
Et les collectionneurs, et ceux qui investissent dans la bourse        (elle arrive en trombe, bise)
En ce moment avec la guerre avec la crise                              F - Oh mon p'tit Cri Cri… !
Ça dégringole                                                          Tous - bonne fête!
Personne achète
On a plus rien                                                         (il sort de poireau bouquet de l’établi, l’offre, un jeune passe point
On sait pas trop, on verra bien                                        fixe…)
Y’a 20 ans il y a eu du chômage                                        C – Lui c’est son copain…
Après, bon, c'est remonté                                              Le même jour il visite l’entreprise… Le hasard quoi…
Mais c'est toujours en dents de scie hein ?                            (le copain prend le bouquet)
Tant qu'ils nous mettent pas dehors...                                 Copain - c'est quoi c'bouquet ?


                                                                                    291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 36 / 119
F - Ah ben c'est Christophe qui m'l'a offert…
(elle le montre du doigt, le copain rigole et tous rigolent)   ***
C – Il l’a pris à la rigolade                                  77 - Ambition / carrière
Heureusement
Parce que vous voyez… Un poireau, c’est…                       Mon objectif c'était le service après-vente
C’est pas comme des fleurs quoi…                               Ben maintenant j’voudrais être Leader
                                                               Peut-être pas Chef mais Leader
***                                                            Etre responsable d'un calibre, de 2, 3 personnes
76 - L’entreprise comme une école
                                                               ***
J'aime pas trop qu'on m'vende                                  78 - Pas vraiment un syndicat, non…
Qu'on m'dise…
(passe un chef)                                                On peut pas dire un syndicat
Chef - c'est bien, t'as bien travaillé                         Plutôt une association d'employés
C - de temps en temps, d'accord mais...                        On en parle
Pis devant les autres                                          Ils veulent modifier le règlement
J’aime pas qu'on m'vante.                                      Mais rien ne bouge
Après on entend…                                               En Suisse c'est pas comme en France quoi
(groupe bas…)                                                  S’il y a un problème
G – Lèche-cul, lèche-cul…                                      Faut pas avoir peur de le dire au chef
C - y'a des chefs qui acceptent les lèches-culs                C'est vite réglé
Chef 1 – (passe rapide) Pas tous, pas tous… !                  Camarade – Puis en ce moment avec le pas trop de boulot…
C - Des coups le chef il s’gène pas…                           Tu l'ouvres pas
Chef 2- Comment les autres ils bossent ?                       Tu te la fermes et puis tu traces
C - j’sais pas, j’sais pas… moi je suis sur mon boulot…        C - t'es pas content? ben tu vas voir ailleurs !
(public) j’aime pas descendre les gens                         Ça marche comme ça
Quand j’étais contrôleur c’était mon boulot                    Camarade - tu veux garder ta place
Mais j’y suis plus je vais pas dire                            Le Chef il demande : « ça va ? »
Untel il fait de la merde !                                    Tu dis « oui çà va »
Ça arrive à tous de faire des erreurs                          C - Moi je comprends
Ici c’est comme à l’école                                      Tu vas pas dire : « ho ben… il y un truc qui me plait pas… »
Tu travailles bien t’as une bonne note                         Camarade - Parce que c’est là que ça irait pas….
Tu travailles bien t’as un bon salaire                         C - Moi je comprends
Une bonne prime                                                C’est comme au lycée quoi
Bon ouvrier, bon écolier…
C’est toujours pareil quoi…                                    ***


                                                                           291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 37 / 119
79 - Les voitures bougent les montres vivent                          Je ne respire que du gaz sous mon boîtier
                                                                      Faites simplement varier le chaud le froid
Monter une montre, on la voit qui vit ! qui se met à bouger !         Et vous verrez les ressorts qui se contractent
Tu montes une voiture, bon elle roule                                 Je me resserre et je m’écarte
Mais la montre elle bouge…                                            Derrière la vitre dans le gaz
C’est pas pareil                                                      Quelques degrés à peine
La montre elle a de la vie                                            Et je m’étire et me resserre
                                                                      Çà tourne autour de l’axe
***                                                                   Qui tire et tire ma petite chaînette
80 - 40 ans de mariage valent bien une Duetto                         Et ça me remonte un ressort
                                                                      Qui se contracte et puis s’étire
Une voiture                                                           Qui me resserre et qui m’écarte
Personne va offrir une voiture à la femme qu’il aime                  Et moi je tourne, tourne, tourne
Tandis qu’une montre si                                               Dans le gaz
Une montre tu peux l’offrir                                           Faites moi un peu de chaud
Quand je finis mes montres                                            Un peu de froid
Je me dis : « Oh ! Peut-être bien qu’ une femme va être contente! »   A peine deux degrés
(rire)                                                                Et pendant 24 heures
Moi j'aime bien offrir alors...                                       Vous verrez comme je tourne
Quand j'aurais ma femme c’est clair qu'elle aura une belle montre     Et me retourne

Mon père il fait jamais de cadeau                                     ***
Pour les quarante ans à ma mère                                       82 - La Millénaire (Watch-song ?)
Il lui a offert une montre
C'était la Duetto                                                     La Millénaire tu vois
T’as deux fuseaux horaires                                            Elle est sortie pour l’an 2000
Là t'as les jours ici les nuits                                       Programmée jusqu'en 3000
Bien séparés, mais ensemble                                           On sera plus vivant
                                                                      (Elle entre)
***                                                                   J’ai un mouvement, très lent, très lent
81 - La comptine de L’Atmos(phère) (Watch-song)                       Une masse là, qui tourne et tourne lentement
                                                                      30 secondes tac de ce côté
Moi c’est l’Atmos                                                     30 secondes tac de ce côté
Comme « atmosphère »                                                  Oui, je bouge, mais qui le voit ?
Pas besoin de me toucher, ni de bouger                                J’ai si peu d’huile que les poussières ne restent pas ne me collentpas
Pour me remonter                                                      Aucune poussière qui se fige sur mes pivots


                                                                                   291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 38 / 119
Aucune poussière qui sèche en moi                         Bien au contraire
Aucune poussière pour arrêter mes battements lents        Il sait que je suis là
Je dure, je dure et tourne lentement                      Prête à lui donner l’heure
En 3000 qui de vous sera vivant ?                         Il sent que je suis là
                                                          Je le rassure
***                                                       Quand c’est trop mouvementé et qu’il a peur
83 - Anniversaire et Noël d’entreprise                    Il suffit d’un regard j’le remets à l’heure
                                                          Nous faisons tout ensemble
A notre anniversaire                                      Sauf prendre la douche
On a une petite lettre signée des grands patrons
Avec une petite phrase sympa                              ***
Et avant Noël on fait un souper dansant                   85 - A force… le temps des choses ou les lapins de mon
Des petites tables rondes de dix avec les collègues       Père
Jusque là on les vouvoie
Pis ce soir là on les tutoie                              A force…
Ça crée des liens                                         Je connais le temps de chaque chose
C’est sympa                                               Sans même chronométrer à force je sais
On peut pas venir avec sa copine ou sa femme              Le week-end les lapins de mon Père
On est 900 ça ferait trop                                 C’est moi qui m’en occupe
Mais c’est sympa                                          Il en a 50
Les conjoints qui travaillent dans l’entreprise           Ça fait 40 minutes
Eux sont en couple                                        J’y pense pas mais je sais
C’est sympa                                               A force…
                                                          Si on m’appelle pour sortir le samedi
***                                                       Je me dis : trajet 10 minutes + 40 pour les lapins
84 - Jamais on ne se quitte sauf sous la douche (Watch-   Je suis là dans 50 minutes pas 55 pas 45
song)                                                     C’est le boulot qui nous fait prendre ça
                                                          On travaille à la pièce et au rendement
Jamais il ne me quitte                                    C’est la force de l’habitude
Je suis toujours à son poignet
Sauf sous la douche                                       ***
Il n’arrive pas à s’endormir sans moi                     86 - Luxe au salon de Genève
Et parfois dans la nuit il me regarde
Il ne me quitte jamais                                    Le luxe ? Moi j’aime…
Sauf pour une douche                                      Au salon de Genève : costard cravate et Mercedes
Mon poids ne lui pèse pas                                 Pas de pièces en-dessous de 20.000 balles


                                                                      291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 39 / 119
Alors costard cravate c’est normal                                   S – Salut
Faut l’entourage qui va avec                                         C – C’est un Jaeger
C'est vitrine Genève, il y a des lumières partout                    Je vais au Resto
                                                                     (Passe S)
***                                                                  S – Salut !
87 - Une Reverso dans le James Bond                                  C – encore un : c’est un Jaeger…
                                                                     C’est que moi je ne me gêne pas
James Bond                                                           Je suis encore assez causant
Dans le film il regarde souvent sa montre                            (Passe S mais fait un signe de bras en silence C. répond d’un même
C’est une Reverso                                                    geste)
Y a un gros plan on voit bien                                        Lui, on se connaît que de vue
Je me dis : c’est peut-être toi qui l’a faite, lui qui la porte      Mais bon c’est un Jaeger…
Tranquille…tu regardes ton film…
Puis…                                                                89 - Y'a des périodes ça va pas, ou les petites couilles de la
Une Jaeger Reverso !                                                 vie ordinaire
Ça me fait toujours un truc…
                                                                     Y’a des périodes ça va pas
***                                                                  Vraiment pas
88 - Des Jeager partout : Christophe l’aimable                       Pas des gros problèmes rien que des p'tites couilles
                                                                     Mais plein de petites couilles !
(Il passe, deux discutent, l’un des deux le salue)                   Et toute la journée
1 - Ah salut !                                                       Le chef il te ramène des pièces : elles vont pas
C – Moi je connais tout le monde                                     Tu fais ta toupie : elle va pas
(une secrétaire passe)                                               Et tout le monde te gueule dessus
S – Salut !                                                          Tout le monde
C - j'aime voir du monde quoi, quand il y en a qui passent dans le   Tu sais plus ce qui t’arrives
couloir, eh bien je leur dit Salut !                                 Et dans l’atelier tout le monde le voit
2 – (passe) Salut !                                                  Alors tu l’ouvres pas
C – Salut ! Là ils passent mais des fois on discute hein !           T’es K.O.
(secrétaire repasse)                                                 Pis autour, tout le monde qui le voit
S – Il m’a demandé ce que j’ai fais ce week-end                      Ben ! Vivement la fin de la semaine !
C – Oui… mais juste comme ça hein…                                   Et pis le week-end …?
Jeager on est quand même 900                                         Ben ça va toujours pas !
Ça finit par faire du monde !                                        Tu le le matin sens au lever
Le week-end je vais au Super U                                       « Il va m’arriver une couille dans la journée ! »
(passe S)                                                            Tu le sens


                                                                                 291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 40 / 119
Tu la vois qui arrive                                                       ***
Tu te lèves mais t’es ailleurs                                              91 - Les heures sup
Tu dis rien
Tu t’enfermes                                                               J’ai pas d’contraintes, pas de copine pas d’famille
Tu te dis : vivement lundi                                                  Alors les heures sup je dis : Oui
Que le boulot me reprenne                                                   Un coup j’ai fais 57 heures dans l’mois
C’est pas vraiment des gros problèmes                                       Ça faisait plaisir au chef
Mais c’est les petites couilles de la vie quoi                              J’étais K.O.
                                                                            Mais quand j’aurai une copine ou des gosses
***                                                                         Ça non
90 - L’avis de mon Père                                                     Je dirai les heures sup : non

Mon père il parlait pas de son boulot                                       ***
Sauf dans le creux                                                          92 - Père et fils : le salaire on sait bien mais on ne parle pas
Licencient? Licencient pas?                                                 de ça…
Il se posait des questions                                                   [« of record », mettre en intemporel, une Femme en « Moralité »]
On en causait
Mais maintenant que ça a redémarré il en cause plus                         F - Le fils travaille depuis 4 ans
(Père apparaît)                                                             Le Père depuis 30 ans
C - Moi je prends l’avis de mon Père quand j’ai du souci                    Et le fils gagne plus que son Père
On a tous eu la prime mais j’ai eu une augmentation                         Dans la même usine
C’est pas mon chef, c’est la secrétaire qui me l’a donnée                   Le fils se désole
J’ai pas pu croiser le Chef de la journée pour le remercier                 Il sait le petit salaire du Père
La prime l’augmentation, ça grade quand même beaucoup d'un                  Et le Père sait celui du fils
coup…                                                                       Mais ils le taisent
Tu crois que ça se fait d’aller au bureau du Chef pour remercier ?          Le fils – ça va trop vite !
P – Ben ça… ? Ben je vais te dire : t’as qu’à faire… pis tu verras          Faut faire gaffe !
bien…                                                                       F – Le Père ne parle pas au fils
C – (public) Le bureau du Chef c’est pour se plaindre                       Il parle à ses collègues à l’atelier
P - t’as qu’à faire pis tu verras bien…                                     Le Père – En 4 ans il fait plus que moi en 30
C – Sorti du bureau du chef les autres ils on cru que j’étais pas content   Je suis content
de la prime                                                                 Il va bien
J’ai rien dit                                                               F – Mais de ça
Ils pensent ce qu’ils veulent                                               Jamais ni le Père ni le Fils ne parlent ensemble
Moi j’ai suivi l’avis de mon Père
                                                                            ***


                                                                                        291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 41 / 119
93 - Productivité : Faut que ça débite !                                   95 - Faut préférer l’heure exacte.

Quand je fais du bois avec mon père                                        2 - Faut préférer l’heure juste
Faut que ça avance faut que ça débite                                      1 - Parce que si tu te mets 5 minutes d’avance… tu dis ?
Le Père - attends on va faire comme ça…                                    2 – Je dis : j’ai encore 5 minutes, c’est bon…
C - J’aime pas… Il est maniaque, il discute 2 heures                       1 – Donc on se relâche, on se laisse aller…
 Le Père – faut d’abord voir comme on va procéder…                         2 – Et pendant ce temps… Le temps ?
(Il cale le rondin ou autre)                                               1 – Le temps pendant ce temps : il passe…
C – Maniaque, il aime les détails…                                         2 – Et les 5 minutes d’avance, vous savez pas ?!
Moi tu fais au bout, pis t’arrive, pas de détails ! Faut que ça débite !   1 – (bas) c’est devenu 5 minutes de retard !
                                                                           2 – Et Voilà ! Gagné !
***                                                                        1 + 2 – Si bien que…
94 - Les demoiselles aux bras nus devraient s’habiller !                   Au bout du compte…
                                                                           Faut préférer l’heure exacte.
[Traitement bateleur, on peut placer du gromelot sur la fille]             2 – Parce que vous savez, les trains, eux…(mimique)
                                                                           1 – Quoique…
Quand je vois quelqu’un
Je regarde la marque de sa montre                                          ***
Une montre ça habille                                                      96 - Pas de montre en vacance
(voit une fille poignets nus se précipite lui prend le bras et montre)
Là ! Là, il manque quelque chose, là… !                                    Quand j'vais en vacances je prends pas de montre
Moi sans ma gourmette sans ma montre je suis nu !!                         J'la laisse ici, j'vais dans l'midi
Oui, d’accord, avec le manteau qui descend on voit rien                    Une semaine
Mais nue sous le manteau, ça vous gène pas ?                               Je me force à la laisser ici
Vous sentez pas qu’il manque quelque chose ?                               Mais je sens qu’il me manque quelque chose
Vous êtes à l’aise comme ça ?                                              Et pis non
Oui je sais vous avez les boucles d’oreilles…                              J’ai plus l’heure au poignet
Mais ça rattrape pas mademoiselle…                                         Je l’ai dans la tête
Ça habille le dessus les boucles d’oreilles                                Pour créer faut être cinglé de l'horlogerie
(Public) C’est du à moitié habillé ça, à moitié fait                       Moi j'suis à fond mais pas cinglé
Ah bien sûr… maintenant                                                    c'est des gars qui vivent rien qu'pour ça
Les demoiselles elles ont l’heure au portable !
Mais le portable il est dans la poche !                                                                                           Retour sommaire
Le portable ça n’habille pas les bras !

***


                                                                                       291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 42 / 119
14 – Monsieur P et sa femme
                                                      Rue Nicolas Bruand
97 - Chœurs de marques (disparitions mélancoliques)   Il y a 2 p'tits ponts qui passent sous le chemin de fer
                                                      Vous r'montez à droite
J'travaillais dans les boites par ci par là           C'était là
 Chez Maty, Verdifor                                  Mon atelier c'était près de l'usine
 Chez Quartier, chez Arnold
Par ci par là                                         ***
« Chez Arnold Montres de qualité à Besançon... »      100 - Maty (Quartz 1 on répare plus on change tout !)
Vous avez pas connu hein ?
Chez Cifor à l'époque on faisait du terminage         Réparer ?
 Des rouages et du mécanisme en série                 Le Quartz on répare pas
 Chez Penot c'est une maison où on était 5 ou 6       On reconditionne le mouvement quartz
10 ans chez Penot ! Penot, ça vous dit rien ?...      Réparer ?
Ben non...                                            Chez Maty ils s'amusent plus à réparer
Puis j'suis parti chez Quartier                       Ils changent le mouvement
Non pas Cartier: « C »                                Directement
Quartier « QU »                                       Ça va plus vite, beaucoup plus vite !
C'est pas pareil. Ça vous dit rien ? Non...           Alors dans tous ces échanges
Mais on faisait du bon travail chez eux               Tous ces mouvements échangés
                                                      C’est moi qui reconditionnait
***
98 - Apprentissages (Les Vieux)                       ***
                                                      101 - Les climats d'usine se dégradent (ambiances,
En 44 ans mon Grand-Père m'a placé                    perturbations et beau temps)
Dans l'atelier : « rhabillage réparation »
C'est là qu'ils mettaient les vieux horlogers          [quitte Maty pour se mettre à son compte]
Ils venaient d'ouvrir « l'Atelier-Ecole » chez Lip    P - [chez Maty] Pourquoi le mauvais climat il arrive ?
Mais moi, je suis resté avec mes Vieux (rire)         Parce que dans les boites y a des jaloux, de la méchanceté
Et c'est petit boulot par ci, petit boulot par là     Je veux pas me foutre des fleurs mais faut le dire :
Que j'ai acquis                                       J’étais assez habile
Avec mes Vieux                                        Conséquence : je gagnais bien ma vie
Au fil du temps                                       Résultat : ça amène des perturbations (rires retenus)
                                                      Total : quand j'ai vu ça, je me suis installé chez moi
***                                                   Après j'ai été tranquille
99 - Petites géographies perdues


                                                                   291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 43 / 119
***                                                                            - C'est pas compliqué
102 - Visions de Crise horlogère (les visionnaires, les                        Ils nous donnaient des boites
chœurs)                                                                        Où il y avait toutes les pièces en détaché
                                                                               Des suisses et des françaises
P - Moi l'Horlogerie                                                           Le Chef il groupait tout ça et pis nous on montait tout ça
Je l'ai vue, je l'ai vue se casser la gueule :                                 Fallait prendre toutes les pièces pour les laver dans des machines
Tout doucement                                                                 spéciales
Ah chez Lip j'y étais plus mais là il y a eu la Grosse Crise                   Des machines spéciales avec des essences particulières
Moi j'ai vu ça de chez moi                                                     Des produits rares
J'ai vu p'tit à p'tit les petites boîtes, les petites maisons associées qui…   Pour bien nettoyer
Au début on s’associe, puis après on regrette !                                Les ébauches bien propres il suffisait de monter ça gentiment
Le problème c'est qu'il fallait de l'argent                                    Le rouage, avec les roues bien en place
Il y avait beaucoup d'hommes en blouse blanche là-dedans                       Le mécanisme, le ressort du barillet
Qui faisaient pas grand-chose                                                  L'échappement c'était un autre monsieur
Il y avait des chefs, trop de chefs                                            Chacun sa partie vous voyez
Fallait beaucoup d'argent, fallait les payer                                   On arrivait à la pause de cadran
Et puis les Suisses ils ont rien arrangé                                       Aux aiguilles, à l'emboîtage
Parce que Lip à l'époque c'était une maison bien moderne                       Gentiment ainsi de suite jusqu'au finissage
En avance sur le temps, sur tout                                               On les faisait partir puis on les observait
Alors les Suisses…                                                             Tous les matins on relevait les écarts
                                                                               [en mettant une aiguille sur le mouvement]
***                                                                            Tous les matins on retouchait les écarts
103 - Quartz (l'avant-Quartz ou l'âge d'or, parlé chanté ?)                    On les observait 4 5 jours
                                                                               Puis c'était bon...
C'était du temps des montres mécaniques                                        Pour le réglage on mettait souvent les jeunes filles et les femmes
Y avait des chronographes                                                      C'est un peu particulier
Et des montres de poche                                                        Elles réglaient le balancier, le spiral
Des montres cylindres                                                          Elles faisaient ça comme il faut
Et aussi des Roscoff
On avait de tout                                                               ***
Au temps des montres mécaniques                                                105 - « LE FRED » portrait d'un patron (construction d'une
                                                                               légende)
***
104 - Montres : naissances et premiers soins (filles ou                        [peut se distribuer à 2 et plus]
garçons, choeurs possible)                                                     Ils avaient des prisonniers allemands dans les ateliers
                                                                               Ils avaient marqué QG dans le dos


                                                                                           291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 44 / 119
Il était quand même évolué pis pas rancunier le Fred                        Mme P - Savez... c'est pas marrant ! (rires)
 Parce qu'il était Juif                                                     P - Pis j'avais jamais voulu m'assurer
Lip chez nous c'est Lipman                                                  Mme P - Ah ben non. Il y aurait fallu mettre des barreaux aux
Et les allemands de ce temps... c'était assez particulier...                fenêtres, fermer les portes !
Fallait pas être rancunier !                                                P - Ben j'ai eu du pot… Parce que mes clients, eux, ils étaient assurés
Je l'ai bien connu même                                                     Mme P - Ils se sont fait rembourser. C'étaient des bons clients ; ça
Il venait il montait sur la table                                           s'est arrêté là-dessus. T'as eu un sacré pot hein !
II était assez... arrogant ou comment dire : Vif !                          P - ah ben ! J'avais bonne mine... Il en avait quand même piqué pour 8
Vif mais juste                                                              millions de l'époque...
Ah oui c'était un homme droit
Il fallait que ça marche c'est sûr, mais c'était des bons patrons à         ***
l'époque                                                                    107 - Espaces ateliers (à domicile)
C'est vieux déjà
Il est mort à Paris                                                         (Seul sur scène vide, décrit l'espace, M Trot 72 ans, il joue tout en
Un bon patron : pète-sec, faut reconnaître, mais ça marchait (rire)         réduction, pénombre. Peut-être une tache de lumière au sol qui
***                                                                         s'allume pour le coin bricole ?)
106 - Vol à l'atelier à domicile
                                                                            Oh ben ! mon atelier c'était un tout petit machin
Mme P - Le jour de la Pentecôte ! Il était au fond du jardin                Un tout petit truc où je bossais
Qu'est-ce que je vois à l’atelier ? !                                       Voyez : là il y a le bureau
Les enveloppes à terre !                                                    Ici je faisais le neuf
Parce que moi je faisais des enveloppes, des enveloppes avec le             Là c'était rien que pour le Quartz
pognon...                                                                   Là: la pendulerie...
P - Où elle marquait Gaz, Loyer, tout ça...                                 Oui, faites pas attention, il y a de la poussière
Mme P - Les enveloppes à terre dans l'atelier !                             C'est que je me refais une petite chambre à coucher
Alors je lui dis : « Mais qu'est-ce que t'as donc fait avec les             Mais je vais me garder ce petit coin, là...
enveloppes ! »                                                              Un petit coin parce que je bosse plus
P - Elle m'a encore engueulé, quoi !                                        C’est fini
Mme P - Pis dans les enveloppes plus de pognon, rien ! (rire)               Mais je bricole
P - Oui mais le pire c'est quand je suis venu voir: les 5 6 plateaux avec   Alors un petit coin...
une vingtaine de montres des clients, dont certaines en or, des belles
pièces, que je devais envoyer après Pentecôte...                                                                                   Retour sommaire
Mme P – Pfuit ! Plusrien ! Plus de montre, y avait plus que les
plateaux ! (rire)
P - Tout piqué ! le pognon! Piqué ! les montres ! Piquées ! Rendez
compte ? On a bonne mine pour annoncer ça à ses clients...
                                                                            5 – Ginette et André P.


                                                                                        291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 45 / 119
                                                                           G – Mais ils m’ont muté, parce que j’étais vive
108 - Du « gros de la montre » à l’horlogerie, une carrière                D – Elle arrivait facilement à faire les productions alors ça fait des
chez Lip                                                                   petites jalousies…
                                                                           G – Ça gênait… ils m’ont muté, pis testée pour être polyvalente
G – [Pas du tout ! Je suis pas Alsacienne ! Française pur sang !]          Pour aller sur toutes les machines...
Aucune formation                                                           D - Ouh la la... ! T’étais une sacrée polyvalente, t’étais polyvalente sur
A part arracher des patates traire des vaches : c’était la guerre !        tout !
A la guerre on est chez le paysan pour avoir des patates                   G - Aux ébauches…
La guerre finie…                                                           D – Vous savez les ébauches… « le gros de la montre » ! C’est de la
Moi, j’en ai eu une autre… Mais je passe !                                 mécanique ça, pas de l’horlogerie…
Voilà 52                                                                   G – J’allais passer professionnelle polyvalente rue des Chalets
Je me trouve veuve à chercher un métier                                    Mais quand ils ont vu que je voulais aller vers l'horlogerie...
C’est là que j'ai trouvé Lip                                               Ben ils m’ont pas passé professionnelle
Et Dédé mon mari, qui était dessinateur industriel                         D – Dans les chefs y en avait un pas bon.
D – Elle a passé des essais, des comparateurs, des tas de trucs !          Avec lui, jamais une fille sérieuse passait professionnelle !
Ça s’apellait des palmères…                                                G – Ah non ! Elle passait pas….
Là vous êtes à zéro, et là vous avez un dixième de millimètre...           Donc c’est pas à la mécanique c’est à l’horlogerie qu’ils m’ont passé
G – J’ai eu bien du mal…                                                   professionnelle
Moi, à part arracher les patates…                                          D – Elle es passé du « gros de la montre » à l’horlogerie.
Mais ils m’ont prise, et hop ! sur les machines : sur les fraiseuses sur   (silence)
plastique, sur tout…                                                       G - C'était quelle année Dédé que j'ai quitté les ébauches ? Tu le sais
J’étais OS tout court                                                      ça...
D - Parce que OS y en a de trois sortes, voyez…                            D - En 60, c’était en 60…
Il y a OS, OS 1 OS 2                                                       G – C’est ça en 60 je quitte les Chalets et je monte à Palente
G - 90 centimes de l'heure, 52 Heures                                      A Palente, ils...m'ont pas remis aux ébauches
D – Ah ben… C’est l’époque qui voulait ça hein… !                          Je me suis retrouvée à l'horlogerie
G - Notre chef il savait que j'étais seule                                 D – Elle a passé OS 1, OS 2, OS 3
Veuve avec une fille                                                       G - Puis sous M. Neuschwander je suis passée OP 1
Alors il me faisait faire des heures supplémentaires                       Ah… ! M. Neuschwander…
Je remplaçais un peu partout                                               On disait « no’t Neuneuch » !
Sur des presses, au plastique                                              C’était notre patron !
Sur les fusées, à l'armement                                               (M N apparaît impromptu, elle l’aperçoit)
J'étais bien contente                                                      Je lui ai demandé… ah ! ben ! Le voilà qui passe…
C’étaient des bons chefs                                                   « Faudrait que je passe professionnelle M. Neuschwander
Vraiment…                                                                  Parce que je suis à la production sur les spiros et ça me fatigue
D - Ah oui oui oui oui… Ils l’ont fait bien travailler !                   Je pourrais passer au contrôle pis contrôler les spiros…


                                                                                        291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 46 / 119
(L’ombre de N disparaît en silence)                                       Sur la chaîne? Il y a des hommes
G - Oui bon ben… A l’époque il a dit Oui…                                 Des hommes, mais un, deux... par chaîne
Puis au bout du compte je suis passée professionnelle OP 1                Une chaîne 22 filles, un ou deux hommes
Pis j’ai controlé les spiros…                                             Et des chaînes, il y en a une, deux, trois, quatre, cinq chaînes !
A – (Il farfouille dans un dossier sort magazine brandit au public)       Et chaque chaîne a son calibre pour que ça tienne en largeur
Tiens, vous l’avez vu, mais le v’la à l’époque no’t Neuneuch !            Et Puis il y a le Chef
C’est dans « Lip Horlogerie »                                             Le bureau du Chef il est juste devant, sans vitre
G – Qu’est-ce que j’étais contente au contrôle !                          Le Chef il nous regarde
A – Ah ben c’est qu’à la production tu fatiguais !                        Pis nous aussi on le regarde
G – Je m’épuisais… L’armée ! C’était l’armée !                            Il y a une chaîne ici, une chaîne là
Polyvalente à la production…                                              Il faut pas parler à celle de droite
J’allais sur une conteuse… Et hop ! sur une fraiseuse                     Pas parler à celle de gauche
Et que les spiros je te les coupe                                         C’est pas interdit mais il faut pas
Que je te les assemble                                                    C’est quand même une activité sérieuse
Et que je te les colle !                                                  La voisine si elle a pas fait la pièce tu le vois
A – Ah ben tu fatiguais…                                                  Tu le vois en plein, tu le vois dans le mille !
(Il regarde ses souliers)                                                 Si la pièce est pas normale, t’es moins payée
                                                                          On n’est pas payées à l’heure, on est payées aux pièces
***                                                                       Notre travail on l’a accepté
109 - On a beau passer contrôleuse on garde la chaîne                     Si on fait son travail normalement
dans la tête                                                              On gagne sa vie raisonnablement
 [Elle revit l’usine au présent, un peu hallucinée]                       (silence)
                                                                          Quand on parle le Chef vient
L’usine elle m’a parue énorme                                             (chef entre rapide puis sort)
Parce que j’étais encore gamine                                           C – Faut vous amener un jeu de cartes les filles ?
L’atelier ? Il est immense…                                               D – C’est bien obligé
On rentre, il y a un hall, une grande rumeur                              Sans quoi ça fait du désordre
On dépose ses habits ses chaussures il y a la rumeur autour des casiers   Moi j'ai été appelé une fois au bureau du Chef
Souvent je me suis ratatinée en courant vers ma chaîne à cause de         C’est parce que je mangeais aux WC
l’heure                                                                   La pause c’est 9-10
Il y avait une sonnerie                                                   J’ai pas pu attendre alors je suis allée
A 7h faut être assise à sa place                                          Il y a une sonnerie à midi moins le quart
Les pièces sur l’établi                                                   Quand arrive midi moins vingt
Quand 7 heures sonnent faut avoir les faisselles et les tournevis dans    Toutes les pièces sont rangées
la main                                                                   Y a plus qu'un tournevis ou des « poussettes » sur la table
                                                                          (Silence, passage temps)


                                                                                       291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 47 / 119
Quand j’ai été au code 40, au contrôle                                    111 - Conflit : J’ai suivi mon mari je suis partie
J’ai pu faire ce que je voulais
Mais j’en faisais plus encore que quand j’étais aux pièces                Un beau jour un syndicaliste qu’on adorait par dessus-tout est venu
(silence, retour présent)                                                 S - madame Hermall, on vous remet à la mécanique : ils refont un
                                                                          petit peu de mécanique...
J’ai 73 ans                                                               A – Oui mais moi comme dessinateur ?
On me demanderait de retourner dans mon usine                             S – Ah…Dessinateur y a pas de boulot, faut partir
Je voudrais bien…                                                         G - Ben tu sais pas? Ben tu feras ta merde et puis moi je suis mon
Oh oui… Oh oui...                                                         mari
                                                                          A – Elle est partie avec moi à Valdahon, à France-Ebauche !
***
110 - Conflit LIP : elle passe des montres aux casseroles !               ***

Au conflit                                                                « Passages » ambiances monologues en bulles technico-
Ils nous ont licencié                                                     croisés !
Et personne nous embauchait !                                             [penser aux numéros De Funès Muskat Nuss sur la cuisine, organiser
Fallait bien trouver quelque chose                                        des sortes de respirations ballets comicos-bouffons]
Comme y'avait l'restaurant de l'usine, tout beau tout neuf, où on
mange bien !                                                              ***
Mais tout fermé à cause du conflit                                        112 - Le Balancier
Ben moi je me suis présenté avec une collègue
On continue la cuisine !                                                  C’est pas compliqué
Alors je suis passé de l’horlogerie dans les casseroles                   Là, oui… Là… C’est le système de rouages
Dans l’usine il y avait toutes sortes de gens et de choses qui se         Le moteur Ici les lampes Là
passaient                                                                 La lampe… qui régule le machin
Ils faisaient d'la peinture sur soie, des assiettes décorées, des jeux    Le machin… qu’est actionné par le balancier
C’était la grande impunité !                                              Et le balancier il fait quoi ?
Nous on s’est mis aux casseroles : on a dit « on travaille, on vend, on   Ah ! Ah ! Il Va ! et… il Vient ! le Balancier…
se paie ! »                                                               Comme ça ! (bruits !)
200 à 300 personnes par jour                                              Alors là… Donc le moteur !
Mais quand y avait le Larzac qui venait et tout et tout                   Ici le rouage et l'ancre en dessous ! En dessous ! Bien d’accord ?
Les délégués et les filles fallait qu’ils viennent aider à laver les      Le balancier alors il fait quoi ?
casseroles et couper les frites                                           Il fait quoi le balancier… ?
                                                                          Oui, oui… Il va il vient ça on sait… Mais pourquoi ?
***                                                                       Pourquoi ?


                                                                                      291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 48 / 119
Parce que le balancier : il RE-GULE !                                       Exemple la petite trotteuse…
Il régule le défilement du ressort !                                        Ça c’est des « Brusselles »
Ah ben oui !                                                                Mais voyez, celle-ci elle est pas fine du tout : c’est pour les grosses
C’est comme ça…                                                             aiguilles
                                                                            Par contre voilà la plus fine
***                                                                         La « Brusselles » on travaille qu’avec ça.
113 - Le « deux-pièces » cadran                                             (trifouille)
                                                                            Ah ! La « pince à couper les tiges » !
La mécanique c’est le gros de la pièce                                      Les tiges c’est çà… Voyez ?
Et l'horlogerie c'est les petites pièces...                                 (elle prend sa montre en exemple)
Les toutes petites                                                          Donc la tige on la coupe au vu de la longueur de la montre… Voyez ?
Comme le cadran                                                             Et c’est le « remontoir »… Voyez ?
C’est le découpage d'une rondelle                                           On met le remontoir au bout de la tige.
Avec… un petit trou au milieu                                               Voilà !
Puis le Soudage des deux pièces                                             Là c’est des « pompes ».
Les « deux pièces-cadrans »                                                 C’est pour tenir le bracelet
Les petites qui dépassent…                                                  « Pompes courbées », parce que le boîtier il est courbé… Voyez ?
On les soude                                                                (elle fait les gestes sur sa montre)
Et alors le dessus du cadran… ?                                             Ah ben celle-là elle est spéciale
Alors soit on le peint, soit on lui met des appliques…                      Si elle casse, je pourrai plus la porter
Sur le dessus !                                                             Vous avez des montres ?…
                                                                            (non)
                                               ***       Retour sommaire    Non ? Ben ça fait rien….
                                                                            (Elle trifouille sort un bracelet)
                                                                            Un bracelet ça suffit
                                                                            Oh ben… celui-là c’est vraiment un minus !
2 - Denise et Jacques V.
                                                                            C’est rare qu’on trouve des bracelets comme ça !
                                                                            Mais on en a eu posé !
(Jacques le mari est-il mort ? Pas pb pour MES : sur texte il peut être
                                                                            Faut être très attentif pour emboîter [dans la montre]. Vous allez voir !
fantôme. Il faudrait demander si elle peut venir expliquer gestes
                                                                            (Elle trifouille, sans succès)
loupe : très physique : la démonstratrice. Voir panier outils à avoir ? C
                                                                            Bonté de bonté ! J’ai pas la montre adéquate…
M.)
                                                                            Bonté !
                                                                            (elle pose tout et va chercher une petite tasse contenant plusieurs
                                                                            montres)
114 - Une démonstration de montage (travailler manip)
                                                                            Voilà !
                                                                            Je vais vous montrer !
Je mettais les aiguilles sur la montre


                                                                                        291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 49 / 119
Voilà… la pompe, on la met là-dedans. Et on prend ça !                J’aimais, comme j’aimais… !
(elle a commencé avec des outils et finit avec une lame de couteau)   Je mettais les aiguilles
Oui, oui… Un petit couteau, ou un canif… sans plus !                  Je mettais les piles
Dans l’horlogerie                                                     Je mettais les bracelets
Faut toujours avoir un petit couteau sur soi !                        Mais Jacques il montait tout lui

***                                                                   Jacques – Ah ben moi
115 - Ils ont monté l’usine à Valentin et ils ont pris la             J’ai appris à l’école d’horlogerie
grosse tête…                                                          Ah ! Vrai ! C’est magnifique à travailler une montre…
                                                                      Mais c’est sûr faut faire très attention…
En ville c’était trop petit, alors ils ont acheté à Valentin
Quand ils nous ont dit : on monte à Valentin                          Denise- Vous en avez des vis hein !
On a tous suivi
On est monté                                                          Jacques – Ah des vis il y en a !
Ils ont embauché, y’avait de quoi travailler…                         Ah ! C’est minutieux…
Le soir on travaillait jusqu’à point d’heure !                        Si vous savez travailler… une montre c’est bénin, c’est de la
Oh oui ! Oui c’était bien, très bien…                                 rigolade…
Mais à Valentin on est resté quoi ?                                   Mais au début faut faire attention à pas rayer
Très peu de temps…                                                    Si le tournevis dérape : « tchac ! ». Rayé, faut changer…
Ils avaient chopé la grosse tête
Ils roulaient dans des grosses bagnoles… Ils roulaient Mercedès       Denise– Déjà, faut voir clair, bien clair !
La grosse usine
Et pan ! La grosse tête                                               Jacques - Faut faire très attention
Résultat ?                                                            Faut la loupe
Hop ! Tout le monde plonge !                                          De toute façon on peut pas travailler sans loupe…
Et nous on s’est retrouvé au chômage…
Ouh ! Ben j’ai laissé tombé, j’ai pas continué                        Denise– Moi j’avais pas appris
                                                                      La pile, les aiguilles, les tiges…
***                                                                   Je fermais le boîtier, le bracelet, les pompes et les boucles…
116 - Mais Jacques lui, il avait appris…il montait tout lui !         J’allais pas plus loin…!
L’oignon de Papa                                                      Oh non !
                                                                      Mais j’aimais hein !
Denise – Comme j’aimais mon métier ouh lalalala !                     Ah… j’aimais beaucoup.
Ah ! je montais toutes sortes de montres
Toutes les marques !                                                  Jacques - Ça t’arrivais de temps en temps de mettre la couronne
Pour ça à l’époque y’avait le choix !


                                                                                   291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 50 / 119
Denise– Oui                                                                 117 - L’établi dans la maison…
Mais moi je faisais pas de l’horlogerie complet hein !
                                                                            Denise- J’avais cinq minutes allez hop !
Jacques – Elle a encore tout son matériel !                                 J’allais à l’établi…
(elle revient au matériel posé sur la table, trifouille sort une montre à   Ah ! oui oui, j’en avais marre…
gousset)                                                                    «enlèves-moi cet établi ! »
                                                                            Je pouvais plus voir cet établi dans la salle à manger
Denise– Ah ! Ben voilà l’oignon du papa à Jacques !                         Je sais plus qui l’a emmené
                                                                            je sais plus…
Jacques – Ah ben l’oignon de mon Papa !                                     En tout cas il est parti…
                                                                            J’avais Emmanuel à m’occuper !
Denise– Regardez !                                                          Je pouvais pas être toujours à l’établi hein !
Ah ! Ça c’en est une qu’on pendait au pantalon dans le temps…               Quand il faisait la sieste l’après-midi
Vous avez connu ?                                                           Là je bossais…
                                                                            Non, non non
Jacques – Ils peuvent pas…                                                   J’étais pas surchargée…
C’était dans le temps !                                                     Je faisais au bout
(le petit coucou accroché au mur du salon sonne… Elle finit par             J’avais le gamin à m’occuper et je faisais au bout
arriver à ouvrir l’oignon du beau-père)                                     Et jamais on m’a rien dit…

Denise- Voilà ! Voilà le mouvement !                                        Jacques - C’est moi qui lui ramenait le travail
Il est beau encore…                                                         Quand je la voyais débordée
(elle remonte, ils sont admiratifs)                                         J’en ramenais pas tant…

Jacques - Mais si il marche, voyez !                                        Denise- Ah ! On en a fait des heures…
Il marche…                                                                  Moi j’aimais beaucoup
Et là, y a pas de pile… à la main !                                         Puis il en a eu marre
Faut remonter à la main…
(il remet l’oignon dans le panier, elle trifouille sort des pilles)         Jacques – (à Denise) Ah ! J’en ai eu marre de l’horlogerie
                                                                             J’en ai eu marre. !
Denise– Parce que les piles…                                                (Public) J’en ai marre…
faut pas les laisser trop longtemps dans une montre                         Depuis l’âge de quatorze ans
                                                                            Depuis l’école j’en vois des montres… !
Jacques – Parce qu’elle s’oxydent… !
                                                                            Denise- Il voulait s’arrêter mais quand il me voyait à l’établi…
***                                                                         Il pouvait pas s’arrêter


                                                                                        291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 51 / 119
il venait.                                                                Pis on entend : « Toc ! »
Moi j’allais faire le repas, il travaillait                               C’est tombé !

On travaillait le soir, la nuit jusqu’à point d’heure…                    Jacques – Ben faut la remettre…
Je le referais plus
Fini, fini…                                                               Denise- Faut avoir la loupe tout le temps
Non, j’aurais plus assez de force…                                        Du matin au soir hein !
(silence)                                                                 Systématiquement il mettait la loupe
Mais c’était bien
Des fois…                                                                 Jacques - Que ce soit pour n’importe quoi …
Je voudrais bien retourner en arrière…                                    La loupe à l’œil… !
(elle revient au matériel étalé sur la table, elle reprend les loupes).
                                                                          Denise- Sans les lunettes !
Denise- On coinçait la loupe…                                             Il la coinçe et elle tient !
Non ça ça va sur la lunette                                               Regardez !
Je vous ai déjà montré ?
Non ? Bon ! Ben bref…                                                     Jacques – Je la coince là !
On n’avait pas besoin de ça nous
On avait pris le pli… !                                                   Denise- Il avait le coup !…
(le pli de l’œil, elle fait le geste)                                     Il avait trouvé le truc lui !
On ouvrait l’œil au grand comme ça et on coinçait la loupe                C’était le bon temps…
                                                                          On travaillait le dimanche matin et le soir jusqu’à point d’heure
Jacques – Y a pas besoin de ce zizi là, ça gène !                         Mais là non
(zizi :le truc pour coincer la loupe sur la lunette, il met la loupe)     J’en ferais plus
Elle tient toute seule voyez ?                                            Même avec les lunettes
Hop ! Voilà comme on fait...                                              C’était bien, on a passé un bon moment
                                                                          On a bien aimé
Denise– (elle échappe la loupe) Oh ça tient jamais                        Quand ça s’est arrêté on en a eu gros…
Ça saute
Ça va énerver tout le monde !                                             Jacques - Moi, j’y ai pas retouché ! Ah ! non…

Jacques - C’est vrai…                                                     Denise- Si quelqu’un te demande pour réparer une montre
C’est difficile à faire tenir hein !
                                                                          Jacques – Je le fais…
Denise– On prend le pli                                                   Mais quand ça s’est arrêté
Au bout d’un moment ça va…                                                Fini fini !


                                                                                       291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 52 / 119
Je voulais plus voir une montre.                                        D - On aurait du...
                                                                        J - On a fait une grosse bêtise.
Denise- Moi des fois j’aimerais bien me relancer juste un petit coup…
Pas pour en faire tout le temps…                                        ***
Mais c’est mes yeux ils veulent plus…                                   119 - De pile en Swatch, de Charybde en Scylla
Vieillir…
C’est rien de vieillir !                                                Pour finir…
Mais c’est les yeux qui vont plus                                       Il y a plus que des montres à piles !
                                                                        C’est plus des montres
***                                                                     A pile suffit de mettre le mouvement dedans
118 - On aurait peut-être du acheter…                                   La pile et hop ! ça part
Ma sœur qui n’aime pas les montres elle est bijoutière                  Tandis que la mécanique faut faire de A à Z hein !
                                                                        Du temps de la mécanique (la montre mécanique) moi j’étais petite…
Ma sœur qui est dans le midi                                            Avec le quartz on n’a même pas commencé…
Son mari a acheté une bijouterie                                        Le quartz c’est nul !
Parce qu’il était horloger                                              Y’a plus rien à faire sur une montre…
Ça a fait des jaloux                                                    Nul !…
Alors ma sœur elle s’y met un petit peu…                                Les Swatch… ?
Faut suivre quand même                                                  C’est pour dépanner mais on n’en veut pas…
Mais mon beau-frère il est horloger lui…                                Je sais même pas si j’en ai vu…
C’est pour ça qu’il a acheté une bijouterie…                            Ah oui ! Vous en avez déjà acheté ?
Quand on descendait dans le midi il disait à Jacques                    Faut aller en ville pour voir ça ! Hein !…
BF - « Allez Jacques viens à l’établi ! »                               Et puis ça marche ou ben c’est le commerce qui marche?
Alors Jacques il s’asseyait à l’établi et il continuait !               On change même plus les piles
Il en avait marre mais il aimait Jacques !                              On jette ! On rachète !
On se demande pourquoi on n’a pas fait comme ma sœur…                   Y a rien là dedans. C’est pas vrai !
Acheter une bijouterie…                                                 Ah ! Ben c’est débile !
(à Jacques) Pourquoi Jacques on l’a pas fait ? Pourquoi ?               Vous achetez une Swatch, ça vaut quoi ?
Surtout qu’on était les deux…                                           Rien ! ça vaut rien !
Que lui il adorait ça, puis moi aussi…                                  Quand vous pensez ce qu’on a fait nous !
J - Sa sœur, elle la bijouterie, c’est autre chose…                     Ça revenait cher, beaucoup plus cher…
La montre ça lui plaît pas du tout ! Hein !                             C’est moche quand même…
Elle est pas à l’établi elle, elle y va jamais…                         Des montres, j’en rachèterais pas…
D - Le client il amène la montre                                        J’en ai
Ben elle la passe à son mari… !                                         Je les mets même pas…
J - On l’a dit après…                                                   Je mets toujours la même, c’est celle de Jacques…


                                                                                     291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 53 / 119
Je l’aime bien                                                          J – je lui disais « tu vas faire comme ça »
C’est vrai qu’elle est belle…                                           D - Je lui disais « non, je vais pas faire comme ça, laisses-moi faire ! »
                                                                        (rire)
***                                                                     C’était pas méchant !…
120 - Les outils de Jacques                                             Mais travailler en couple aussi !
 [On peut distribuer à deux Elle et jacques]                            Faut pas croire que c’est bon ! hein !…

Jacques il achetait ses outils…                                         ***
C’est sa layette… Il avait tout dedans… Il s’en est servi… (silence)    122 - Travail à domicile
On n’en a pas acheté beaucoup…
Ca c’est à Jacques…c’est des Brisselles, y’en a des beaucoup plus       Denise- Lui il avait bien appris, il a fait des années à l’école d’horlo,
fines…                                                                  pour apprendre hein !
Fallait faire quelque chose avec « paf ! » aller hop !….
Ils m’en redonnaient hein !                                             Jacques – C’est moi ! Je lui ai dit un jour : allez ! Tu peux travailler à
Moi j’aurais pas voulu acheter des brucelles !…                         domicile…
Maintenant je m’en sers comme pince à épiler (rires)…
On tourne une page là…                                                  Denise- Pourquoi pas ?

***                                                                     Jacques – Elle s’y est mise…
121 - Les joies du petit atelier et les petites disputes de
couple                                                                  Denise- Mais pas comme Jacques… Certaines montres je les touchais
                                                                        pas… Mais j’aimais, j’aimais beaucoup
On s’entendait mais vraiment à merveille…                               J’ai bien regretté le jour ou j’ai arrêté…
On n’était pas cinquante hein !
Peut-être six, pas plus !                                               Jacques - Mais enfin, comme on dit : tout a une fin !
C’était une vie de famille !
On montait la montre, ou on posait des bracelets…                       ***
On les emballait, on les mettait dans des écrins, on faisait des        123 - Passages de profils perdus M. Mayot le Patron
paquets…
C’était pas toujours de l’horlogerie…                                   Il a perdu sa dame…
Mais Jacques il avait pas à toucher un bracelet, à mettre en boîte, à   On le voit passer de temps en
faire des paquets, non !…                                               Quand il nous croise il est heureux
C’était un peu le chef Jacques !                                        Il se retrouve tout seul cet homme !
Même moi, il m’a engueulé (gros rire)                                   Avec une grande maison sous la voie de chemin de fer
Quand ça n’allait pas, ça n’allait pas ! Ah ! oui oui oh ! ben…         Une maison avec l’atelier qu’est toujours là…
C’était un peu normal…                                                  Il veut pas l’enlever…


                                                                                     291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 54 / 119
Quand quelqu’un lui donne une montre à réparer il la répare !…         C’était l’embellie de l'horlogerie !
Monsieur Mayot… il fait plus rien hein !                               Elle se démocratisait
Il est âgé, on a travaillé chez lui à Bregille…                        Et à Besançon c’était la chance de LIP
Chez lui on était des rois, des rois…                                  A LIP on frappait à la porte…
« Vous avez faim ? Vous voulez le café ? »                             « J’ai besoin de travailler …»
Formidable                                                             On vous prend tout de suite !
Comme sa dame était tombé malade, il s’est mis en retraite             (Elle entre)
Quand il a fallu partir on en a eu gros                                Elle – Il l’ont pris tout de suite !
                                                                       L – à 15 ans !
***                                                                    Trois mois d’atelier de montage
124 - Passages de profils perdus M. Matil                              Trois mois de réglage
                                                                       Trois mois d’habillage à la main
Monsieur Matil ?                                                       E - Et ainsi de suite, et ça tournait jusqu'au CAP ...
Vous êtes mort                                                         A l'époque y avait pas d'autres diplômes .
Mais je vous ai reconnu                                                L - A LIP on avait de la chance
Toujours avec votre blouse noire…                                      C’était une manufacture
Chez vous c’était au bas des escaliers, en descendant, derrière le     Et une manufacture…
garage…                                                                E - …on part du métal et on sort la montre…
Y’a plus d’atelier ?                                                   L - (il montre) Et complète, jusqu’à ce bout... en or !
Ils ont laissé à l’abandon ?                                           E – Ah ben ! La manufacture, on fabriquait le tout de la montre !
Derrière le garage où il y a la grosse usine ?                         L - A l’époque les conditions de travail elles étaient excellentes
Elle y est plus ?                                                      Maintenant avec les 35 heures…
C’est quoi qu’il y a là alors… ?                                       E – Faut l’excuser : les 35 heures elles lui sortent par les yeux
Des studios ?                                                          L – C’est déplorable hein... !
                                                                       E – 45 heures ça faisait pourtant déjà pas mal…
                                                    Retour sommaire   L – Oui ! Mais les gens ils étaient contents de travailler !
                                                                       E – Des ateliers étaient plus durs que d'autres…
                                                                       L – Ah mais… ça c’est suivant le responsable qu’est au-dessus !
                                                                       Encore maintenant c’est comme ça…
                                                                       Il y en a des plus humains, d’autres…
21 - YVES S. et sa femme
                                                                       Non ! Les conditions elles étaient excellentes…
                                                                       2000 personnes quand même…
                                                                       E – C’était quand même sensationnel cette époque !
125 - L’ambiance LIP (usine dansante)
                                                                       L – Et ça payait bien…
                                                                       E – Ça payait bien et il rajoutait même... les avantages sociaux…
Lui - Les années 50 elles étaient belles
                                                                       L – Ah oui… Et puis c’était propre !
J’avais 15 ans


                                                                                   291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 55 / 119
E – Ah oui ! Très très propre. Les ateliers ils étaient propres.           On a quitté LIP
L - L’horlogerie c’est un métier propre                                    Il y en a ils ont quitté la région
E – Il y avait aussi des très, très belles ambiances... après le travail   Quitté le métier…
                                                                           On n’en croise plus beaucoup
(couples entrent et dansent lentement sur guinguette en fond de scène)     Et puis malheureusement…
                                                                           Il y en a, ils ont décédé
Couple – on formait des groupes
Des groupes de copains                                                     ***
Des liens amicaux…                                                         127 - LIP : le conflit-gâchis
Tout ça…
E – On avait un numéro de pointage                                         Moi le conflit, je l’ai pas connu, je l’ai pas vécu
Pensez : 2000 personnes…                                                   J’étais parti.
L – Malgré quoi, on n’était pas des numéros… !                             J’ai suivi par la radio, la télé, les journaux…
(Il regarde les danseurs)                                                  Mais de tout ce qui se disait et ce qui se lisait…
Il se créait des liens de camaraderies…                                    J’avais mon opinion.
Des liens forts                                                            Il y a eu des contradictions…
E – Ah ben … c’était des belles ambiances…                                 Des choses aberrantes.
L – Et puis il y avait les pauses !                                        Ils défendaient comme on dit : « leur bifteck » !
E – Mon Dieu, Mon Dieu ! les pauses…                                       Et puis Monsieur Lip
Des pauses il y en avait deux heures par jour… !                           Il était assez farfelu…
L – Alors forcément, à la pause, on se croisait…                           Il y a des compétents qu’il a remercié
E – Forcément…                                                             Puis des incompétents qui sont restés… jusqu’au bout !
Alors on se disait bonjour, on discutait, et puis à partir de là…          Après coup certains ont vu le gâchis
Bon…                                                                       Le gâchis côté direction, gâchis côté syndicats…
L - On avait 20 ans…                                                       Et puis le gouvernement
E - Il y avait des amitiés qui se créaient, des affinités                  Il a pas fait ce qu’il faut
« Voire plus » comme on dit ! (rires)                                      Il y a eu des conflits d’intérêts financiers…
L – Ben je t’ai connu à la pause chez LIP                                  Alors à partir de là…dès que c’est la finance, vous savez…
E – C’est sûr qu’il y avait des belles ambiances…                          Ça devient difficile !

***                                                                        ***
126 - Fin de parcours : après LIP                                          128 - Une vie si ordinaire… (possible en « Moralité »)
                                                                            [On peut mettre une fille : la « carrière ordinaire » et lui en passage
Quand j’ai quitté LIP                                                      muet : Son parcours ? etc.]
J’ai fait que des entreprises…
Des moins de cent personnes…                                               Mon parcours ?


                                                                                        291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 56 / 119
Il fut tout a fait normal                                                Il y en a…
Apprenti                                                                 Ils vont à l’école
Ouvrier                                                                  Ils font trois, cinq, sept années d'apprentissage
Responsable « de chaîne.»                                                Et puis fini
A l’époque on disait comme ça                                            Suffisant
Parce que ça se faisait en petits groupes                                L - Mais moi, même à la retraite
Puis j’ai fini cadre                                                     Tous les jours j’en apprends !
Cadre dans une, deux, trois, quatre, cinq entreprises                    La vie suffit pas pour tout savoir de l’horlogerie…
Et puis la Retraite est venue...                                         M - C’est tous les jours, tous les jours , tous les jours…
Je suis Cadre Retraité                                                   L - Moi je cours encore à droite, à gauche
                                                                         Je gratte à droite à gauche
***                                                                      Je vais voir s'il y a encore un peu de travail pour en apprendre
129 - Un virage professionnel sans crissement de pneus…                  Encore un peu…
(possible en « Moralité »)                                               M - Mais il y en a…
 (en « moralité » : Il avait cinquante ans etc.]                         Ils on appris
                                                                         Et pis ils restent derrière l’établi…
J’avais cinquante ans                                                    Fini
19 ans que j'étais dans l'entreprise                                     L - Mais avec les montres !
J’avais apporté beaucoup à l'entreprise                                  Avec les montres…
L’entreprise m'avait beaucoup apporté                                    Avec elles c’est jamais fini !
J’étais pas au plafond des cadres… mais,j’avais plus rien à prouver
L’entreprise était stable                                                ***
Ça leur suffisait                                                        131 - Qu’est-ce qu’une montre ? L’homme découpeur de
Alors je suis parti                                                      temps
                                                                          [Possible aussi de monter en « moralité » ou en extérieur intérieur en
***                                                                      mettant une fille]
130 - Vocation et amour du métier : avec les montres c’est
jamais fini                                                              Une montre ? Une montre ?
                                                                         On peut en parler.
[On peut dédoubler : lui = L et sa voix intérieure ou pensée = M et      Aujourd’hui c’est un objet de mode
mettre une fille]                                                        Dans certains cas un objet de prix
                                                                         Parfois même c’est sentimental
L - L’horlogerie ?                                                       Mais on oublie
C’est un métier ou je suis arrivé par hasard, et que j'ai continué par   On oublie la découpe du temps
passion                                                                  L’homme est un découpeur de temps
M - Je ne comprends pas ceux qui ne sont pas voués à ce métier           Il l’a découpé avec le soleil et des cadrans


                                                                                      291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 57 / 119
Avec des horloges à huile                                                   Maintenant, ça ferait une manifestation, ça n'irait pas
Avec des pendules et des ressorts                                           Mais tout le monde était sur le même pied alors…
Et maintenant avec des montres                                              C'était pour tout le monde la même chose
                                                                            Entrée a vingt centimes de l'heure je suis sortie a 175 francs le mois
                                                         Retour sommaire   Mais j'avais appris le plus beau métier, le sertissage, la pose des
                                                                            pierres
                                                                            J’ai toujours aimé travailler
22 – Trio - Clotilde, Frieda et Suzanne
                                                                            ***
                                                                            134 - Les machines… j’adorais !
- A 1 - Clotilde de Reconvilier
                                                                            Clo - Il y avait des machines
                                                                            Des machines horizontales
132 - Les débuts de Clothilde fallait aider à la famille
                                                                            Des machines verticales
                                                                            Moi j'adorais, j'aimais!
Clo – C’est à la Générale qui a été récemment démolie
                                                                            J'ai travaillé sur les roues d'ancres
J’y ai travaillé 45 ans
                                                                            Sur le sertissage
Elle avait 150 ans
                                                                            J’ai fait du perçage
A quatorze ans on m'a mise l'usine
                                                                            Beaucoup de choses
Non, non j’étais pas déçue
                                                                            J’adorais…
J’étais plutôt fière d'apporter une petite paye à la maison
Et puis il n'y avait pas le choix
                                                                            ***
Il fallait aider à la famille
                                                                            135 - Atelier… Bonne entente mais les étrangères…
J’étais encore la plus âgée sur cinq filles et trois garçons
Les fils de paysans ils reprenaient les fermes
                                                                            Clo - On a toujours eu une bonne entente
Il y avait beaucoup d'horlogers paysans
                                                                            On avait même formé un petit chœur qu’on chantait
Une vache ou un cochon pour la viande
                                                                            J'avais des amies
                                                                            Beaucoup d’amies…
***
                                                                            Je m'entend facilement, je n'aime pas les histoires
133 - Entrée a vingt centimes de l'heure je suis sortie a 175
                                                                            A un moment donné, il est venu des étrangères…
francs le mois
                                                                            Ça a un petit peu gâté les choses
                                                                            Il est venu de la jalousie
En 1914
                                                                            On ne fait pas semblant…
On offrait vingt centimes de l'heure
                                                                            Mais on le remarque, n'est-ce pas… ?
Sept heures à midi et une heure à six heures
Le samedi non
                                                                            ***
Jusqu'à midi


                                                                                         291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 58 / 119
136 - On n'avait pas des bas nylon, on cultivait nos                   J’ai fait ma vie honnêtement
légumes !                                                              J’ai travaillé
                                                                       Je n'ai rien à regretter du tout
Clo – De ce temps !                                                    Je ne me plains jamais
On n'avait pas des bas nylon !                                         Qu’est-ce qu'on veut de mieux ?
On tricotait nos bas à ce moment-là                                    Je fais ce que je peux mais je suis plus beaucoup bonne à grand-chose
On tricotait, on brodait, on crochetait…                               J’attends
Mes premiers sous je les ai mis pour apprendre à broder                J’attend le bout du voyage: c'est normal
Pis on cultivait nos légumes
Dans nos jardins…                                                      ***
Mais on était contents
Tout le monde était sur le même pied                                   139 - Les patrons aimaient nos chants

***                                                                    On avait peur d'être sans travail
137 - Chômage/emploi : c’est la vie                                    De ne pas pouvoir gagner
                                                                       Peur qu'on nous liquide
Clo – On y est toutes passées                                          On n'aurait pas osé dire un mot: à nos patrons
Au chômage                                                             Ah jamais!
Une année chez mes parents à charge                                    J’ai eu des moins bons chefs
Quatre francs par jour pendant nonante jours et fini                   Mais j'en ai eu des très bons aussi
Les patrons qui avaient un petit atelier à côté de chez nous           Il fallait aller d'après
Ils avaient renvoyé les ouvrières                                      On causait, on chantait même, on chantait à l'usine!
Pis ils ont reçu une commande                                          On avait formé un chœur
J'ai guetté le patron pour demander si c'était vrai                    Chaque année pour un dîner
Il m'a dit qu'il pouvait m'engager provisoirement                      Le conseil d’Administration nous invitait
Pis je suis restée toute ma vie                                        Ils étaient heureux de nous entendre chanter
Ils m'ont acceptée quand j'avais rien et bien maintenant je reste là   C’est mes plus beaux moments
C'est comme ça
Il faut suivre le mouvement                                            ***
C’est la vie                                                           140 – Payées à l’heure ou à la pièce ?

***                                                                    Quand je vois celles qui sont à l'heure
138 - J’attends le bout du voyage                                      Elles en font pas des tas !
                                                                       J’ai jamais voulu être à l'heure
On attend! On attend !                                                 Aux pièces on sait ce qu’on fait
Maintenant j'ai 95 ans                                                 A l’heure souvent elles voient pas…


                                                                                   291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 59 / 119
A l’heure on en voit qui sont souvent aux toilettes ou n'importe      Tous sur le même pied
Non, je ne veux pas dire le mot                                       Alors…
Mais je le pense!                                                     Mon mari et moi
Et pis si je le dis                                                   On a bâti une maison
Je ne voulais pas avoir le nom d'être une « tire-au-cul »             Quand la maison a été payée on s'est payé des voyages
Je l’ai dit !                                                         Je voulais voir des autres pays
                                                                      Mon dernier voyage je l'ai gagné
***                                                                   Ils inauguraient la salle des fêtes : un voyage en Angleterre pour deux
141 - Toujours dans le pétrole… Ça puait !                            personnes
                                                                      J’étais avec ma copine, je lui avais dit…
A la roue d'ancre                                                     Si je le gagne, vous venez avec
On enlevait les bavures et on les faisait plates                      J’ai gagné
On les passait sur une machine avec de la pâte et du pétrole          Elle est venue avec
Ça puait!                                                             Mon mari il serait venu
Toujours dans le pétrole !                                            Mais il étais mort
Dans la pierre du Levant !
Dans des trucs comme ça                                               ***
A la roue d’ancre c’était pas gai                                     143 - On n’a manqué de rien pendant les guerres
Maintenant on ne verrait plus faire ça
                                                                      On était une trop grande famille pour être gâtés. . .
***                                                                   Et on a eu des guerres. . .
142 - 1937 ! Les premiers congés payés…                               Mais enfin on n'a pas eu faim
                                                                      Notre père avait acheté des cochons
37 !                                                                  On s'est débrouillés
Vous voyez que je me souviens !                                       On n’a manqué de rien
Les premières vacances c'était en 37                                  J’ai toujours dit
Mon mari et moi en 36 on avait fait des économies on était partis à   J'ai été dans deux guerres, la troisième ne me fait pas peur…
Paris                                                                 Je sais ce que c'est… !
En revenant
On apprend qu’en 37 on aurait des vacances                            ***
Une semaine et payée !                                                144 - Le mauvais Chef qui prend pour une bécasse
Hou… ! On n'en revenait pas!
Le samedi c'était la lessive                                          Je me suis toujours bien entendue avec mes chefs
Après il fallait repasser                                             Sauf une place
Mais le dimanche on allait à la montagne                              Ils m'ont prise un peu pour une. . .
Mais c'était pour tout le monde                                       [elle se met l'index sur la tempe : une idiote]


                                                                                  291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 60 / 119
J’ai vu ça tout de suite: j'ai démissionné
Je ne reste pas, je file                                 La swatch ?
Je veux plus rien avoir à faire                          Moi je dis « une swatch c’est un os ! »
Avec ceux-là qui se foutent de moi                       Pourquoi ?
Qui me prennent pour une bécasse, non!                   Parce qu’il n’y a ni âme ni vie dans la swatch…
Parce qu’ils m’ont apporté une pièce en rhabillage
Pis je l’avais pas touchée qu’ils la reprennent          ***
Et qu’ils me disent                                      A 2 - Mme Frieda de Saint-Imier
« C’est bien, c’est bon comme ça, ça va…
J’avais pas eu le temps d’y toucher                      148 - Atelier sale établi propre
Oh… Avec des gens comme ça, non, je ne travaille pas !
Ils veulent me jouer un tour !                           Les ouvriers à l’atelier n'étaient pas gâtés
Ah ! Ben t’as pas à te faire de soucis                   On ne peut pas dire que ce n'était pas propre
J’ai filé !                                              Mais c'était renfermé
                                                         Il y avait de grandes machines
***                                                      Des grandes poulies qui venaient du plafond
145 - Le mauvais concierge                               Avec des odeurs d'huile
                                                         Ce n’était pas agréable!
Là où je travaillais
Le concierge il faisait la foire tous les dimanches      Moi, je travaillais à mon établi
Le lundi c’était pas chauffé                             C’était propre
C’était pas intéressant…                                 J’avais mon tablier blanc
                                                         Des tabliers blancs à cause de la poussière
***                                                      On n'employait pas d'huile
146 - Restructurer ça sert à quoi ?                      C’est pour ça que c'était propre!

Moi je dis                                               ***
A quoi bon évoluer, évoluer ?                            149 - A la machine on travaille à la main on crée
Quand il n'y a pas de travail : il y en a pas !
Il n'y en a pas!                                         Je travaillais sur le spiral
Ils disent: « Il faudrait restructurer… »                Je partais d'un bout de métal plat
Mais je dis                                              Je mettais en forme
Restructurer ça sert à quoi si il y a pas de travail ?   Bien régulièrement enroulé
                                                         Je le centrais
***                                                      Je comptais
147 - La swatch ? C’est un os !                          Je mesurais la longueur pour savoir le temps qu’il fonctionnerait


                                                                     291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 61 / 119
Il n'y avait plus qu'à ajuster le spiral sur la montre    On fait des réglages entiers sur machine!
Ça la faisait marcher                                     Dire que… !
C’est pas comme ceux qui travaillaient sur des machines   Un de mes professeurs de l'Ecole il me disait
Je créais quelque chose                                   « T’as bien fait d'apprendre les réglages
                                                          C’est la partie qu'on pourra jamais changer »
***                                                       Eh bien les machines elles s’y sont mises au réglage !
150 - Les parents devaient tout payer                     Ah non…
                                                          Moi, les machines, ça ne me vaut rien
J'ai fait l'Ecole [d'Horlogerie] de Saint-Imier
Les parents devaient tout payer                           ***
Payer une année et demi                                   156 - Quarante-six ans assise !
Payer tous nos outils
La machine à régler coûtait 175 francs !                  Quarante-six ans assise !
Une sacrée somme!                                         On ne se levait pas !
A cette époque                                            Sauf pour aller aux toilettes
Les parents ils n'avaient pas tant d'argent               Il y en qui attrapent des maux d'estomac
                                                          Parce qu'on est toujours penché sur son établi
***
151 - De plus en plus petit !                             ***
                                                          157 - Débuts…
Faut commencer sur les grosses montres d'hommes
Au moment qu’ils voient qu’on fait bien                   Mon père et mon grand-père étaient horlogers-paysans
Ils donnent du plus petit                                 Ils allaient traire les vaches, ils allaient aux champs faire un peu de
Des montres de dames                                      paysage
Puis de plus en plus petit                                Mais ils étaient horlogers avant tout
Les toutes petites pièces                                 C’était pour mettre du beurre sur les épinards
Pour finir moi j’ai fais le spiral                        J'aurais voulu être institutrice
Avec un « migros »                                        Mais les places étaient rares
J'aimais ça                                               Tandis que dans l'horlogerie…
Mais il fallait de la patience                            L'horlogerie me plaisait aussi

***                                                       ***
152 - Je suis partie à l’arrivée des machines             158 - Avec les cheffes on chantait, Longines c’était la belle
                                                          vie
Quand il est venu les machines
J’ai été contente de quitter                              On a été jusqu'à 1000 [chez Longines]


                                                                      291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 62 / 119
On travaillait à heures fixes!                                         Ils y ont perdu
Comme des montres                                                      Elles ne se donnaient plus autant de peine
On pouvait parler un petit peu
La cheffe aimait autant qu'on chante                                   ***
Plutôt que de parler                                                   160 - « Les lundis bleus » des ouvriers fêtards »
Les régleuses elles faisaient partie de la société de chant
Quand elles avaient appris une nouvelle chanson                        Il y avait un ouvrier de réglage
Elles l'apprenaient aux autres                                         Le samedi, c'était terrible
On a connu la belle vie                                                Une horreur
Après c'est devenu plus sévère                                         Le chef l'avait renvoyé une fois un lundi matin
Les chefs ils ont mis des messieurs                                    Il était vraiment trop mal
Mais on a eu la belle vie                                              Il y a une chanson sur les horlogers qui font trop la fête
J’ai été durant trente ans membre du choeur de l'Eglise                Et qui chôment surtout le lundi
J’ai fait partie des Samaritains                                       C’est « les lundis bleus »
Du comité des Soeurs visitantes
J’ai eu des gentilles compagnes                                        ***
On a fait des jolies sorties                                           161 - La grève c’est des gens qui embêtent
Le samedi on allait à la montagne
Les plus jeunes elles viennent me voir ici [à la maison de retraite]   Le 3 novembre 1918
On se fait des petits soupers                                          J’entre à la fabrique
                                                                       Je travaille 8 jours et voilà la grève générale qui arrive
***                                                                    Je faisais pas partie du syndicat
159 - Les régleuses ne se marient pas                                  Mais ils ont dit
                                                                       Couvrez vos établis, vous avez pas le droit de travailler
Les régleuses c’étaient des familles aisées                            Ils nous ont fait tous sortir
Fallait payer l'apprentissage                                          C’était une bande bien décidée à embêter
On disait                                                              Tout était arrêté: les trains…
Les régleuses c’est comme les institutrices                            Rien ne marchait
Elle se marient pas parce qu'elles gagnent trop                        Ils commençaient à cacher la marchandise dans les magasins
                                                                       On est resté dix jours à la maison, puis on a pu retourner au travail
Mais j’ai bien vu                                                      On n'a pas touché de salaire pour ces jours-là
Les dernières années elles pensaient toutes à se marier                Les gens avaient un drôle d'air en se regardant
Pis elles gagnaient pas tant forcément                                 La crise de 1939
Aux pièces, les « lambines » elles gagnent tours moins que les         J'ai été un an et deux mois au chômage
« habiles »                                                            Deux francs par jour durant 90 jours
Quand les Longines ont payé au mois                                    Après il fallait aller en place en Suisse allemande


                                                                                    291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 63 / 119
En 1964                                                               Il y en avait même sur le bracelet !
J'ai mis mes outils dans une boîte et je ne les ai jamais retouchés   Ça fait quelque chose de tenir ça dans ses mains
Les machines arrivaient                                               On est fier
J’étais épouvantée                                                    Elle était à des gens d'Amérique
                                                                      Des montres comme ça les gens d'ici ne peuvent pas…
***
162 - Swatch ça fait marcher le commerce                              ***
                                                                      A 3 - Mme Suzanne Tavannes
La Swatch?
C'est magnifique comme ça marche                                      165 - La chaîne et la collègue rusée (injustices en chaîne)
Ils font des affaires d'or
Quand elles vont plus, on les jette !                                 Pendant la guerre
Alors immanquablement                                                 Les russes on fait une grande commande
Le commerce marche                                                    Des grandes montres de poche : des 17 lignes !
Au début, les gens n'étaient pas contents                             On a eu une petite prime à la production
Mais maintenant ils en ont tous                                       On avait des plaques en verre
Moi non je mets des Longines                                          100 coques dessus
J'ai travaillé chez Longines                                          Une vis de piton sur chaque coque
Je mets des Longines                                                  Emboîter les coquerets dans les raquettes
                                                                      Visser avec 2 petites vis
***                                                                   100 coques 200 vis !
163 - L’hiver et l’horlogerie                                         Attention !
                                                                      Faut pas écorcher !
A la Vallée de Joux                                                   Faut pas érafler le coque !
L’hiver                                                               Il est nickelé : la rayure elle se voit tout de suite
Il y a tant de neige qu’on sorti par la fenêtre                       La série de cent coques
Alors les gens restent à l'intérieur                                  Soit une plaque on est payé 1 franc 70
Et ils s’occupent à l’horlogerie                                      Donc 200 vis : 1 fr 70
L’horlogerie                                                          Une matinée : deux plaques
C’est à cause de l'hiver                                              Deux cent coques : 3 francs 40
                                                                      Ah la commande des Russes !
***                                                                   On était contentes!
164 - Couverte de diamants
                                                                      Les incablocs c’est plus facile et plus payé
Une fois                                                              4 francs les cent coques !
J’ai retouché une montre couverte de diamants                         Pourquoi ? On sait pas.


                                                                                   291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 64 / 119
Il y en a certaines elles tombaient toujours sur les pièces bien payées   Il y a qu’à la Tavannes Watch
Pourquoi ? On sait pas...                                                 Notre fabrique de village qu’on pouvait gagner notre vie
J'avais une collègue, bien leste [rapide], mais qui faisait de la         On se disait
« gogne »                                                                 Ceux qui partaient ailleurs c’était pas des fidèles
Les suivantes elle lui rapportaient son travail                           On s’arrêtait pour un enfant
Ben elle les enguirlandait !                                              Mais on savait qu’on aurait toujours une place à la Tavannes Watch
Mais oui… elle les enguirlandait !                                        C’est que nos parents avaient travaillé là
                                                                          (silence)
Total elles osaient plus                                                  Je me suis arrêtée
Et elles venaient vers moi pour que j'arrange la pièce                    J’ai eu un enfant… handicapé
Moi je refaisais sans être payée                                          La Tavannes Watch a été liquidée
Eh puis elle, elle prenait les cartons de pièces chères payées            J’ai plus trouvé de travail
Les moins payées pour nous                                                la Tavannes Watch c'était un peu l'âme du village
Et personne disait rien                                                   Il y avait quatre autocars qui ramenaient les jeunes
Pourquoi ? On ne sait pas.                                                Ceux des vallées et des villages

***                                                                       ***
166 - L’émotion du premier Tic-Tac                                         168 - Remboursement de dette

J’ai aussi fait de la mise en marche                                      J’avoue
On prend le balancier déjà habillé                                        J’avais pas bien appris
Le spiral il déjà sur le balancier, déjà réglé                            Moi je travaillais aux pièces
On le fixer dans le coque, bien centré le spiral                          Le réglage je me suis formée sur le tas
ET… on fait partir la montre...                                           A l’usine
ET la montre elle fait son premier tic-tac!                               Ils me laissaient 1 francs de l’heure j’aurais du toucher moins
Ce que c’est agréable… c’est beau…                                        Quand je suis passé à 1 fr 20
On entend au fur et à mesure toutes ces montres qui font leur tic-tac…    Ils me donnaient qu’1 fr
Au fur et à mesure [. . .].                                               Pour rembourser les 300 Fr de ma formation
                                                                          On jour le directeur il est venu vers moi
***                                                                       Directeur - on voit que vous vous en sortez pas
167 - Tavannes Watch l’âme du village ferme                               On annule votre dette
                                                                          Su – Vraiment ils étaient chics
On était payés aux pièces ou au carton
Les contrôleuses, les visiteuses                                          ***
A l’heure                                                                 169 - Je retourne à la fabrique
On était nés ici


                                                                                      291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 65 / 119
« Je me marie, mon mari va gagner notre vie                     C’était des « bâtis »
Je travaillerai ce que je voudrai sur l’établi à la maison… »   Des petits blocs avec des pièces d'horlogerie dedans
Quand j'ai quitté la fabrique                                   Ça rapportait plus que l'horlogerie
J’étais contente                                                Ma maman elle a fait des munitions
J’en avais sec de travailler pour presque rien gagner           A la maison
J'allais chercher mon travail                                   Quand je pense…
Je le faisais, je le rapportais
Payée même tarif qu'à la fabrique                               ***
Un an à la maison                                               171 - Le Père m’a placée
Le temps d'installer le logement
Puis j’ai eu la nostalgie                                       Mon papa il est rentré un jour
J’avais l'ennui de la fabrique                                  Père - J'ai demandé à la fabrique
Son Mari - Quand est-ce que tu vas retravailler?                Tu iras faire les réglages.
Su - J'ai rangé l'appartement                                   Su - Il m’avait demandé une place !
Puis j’ai tricoté un pull-over                                  J'ai pleuré en cachette
Quand le pull a été fini je lui ai dit                          Je voulais être institutrice
« Bon, puisque tu m'y pousses, je retourne à la fabrique. »
                                                                ***
***                                                             172 - On a eu chanté dans les ateliers !
170 - Ma maman elle faisait des munitions [à la Tavannes        + les blagueuses (Ambiance atelier + chef)
Watch]
                                                                On a eu chanté dans les ateliers
Pendant la guerre y a des commandes !                           Quand c’était la même trop souvent
On fatigue                                                      Les chefs criaient : Arrêtez !
On fatigue des bras et des épaules                              On était de tous âges
Les ateliers remplis !                                          De la plus jeune à celles qui travaillent jusqu’à plus pouvoir
Qu’on n’avait plus sa moitié de fenêtre                         Sans prendre la retraite
Trois par fenêtre !                                             Le chef ils se tenait sur la petite tourelle au bout
Faut pas se toucher                                             Au réglage il y avait une équipe de « blagueuses »
Pis celle du bout elle a pas tant de lumière                    Il voyait bien
Les machines tournaient                                         Il descendait
Moitié l’horlogerie, moitié les munitions                       Il venait se placer derrière celle qui « blaguait »
Les allemands faisaient les commandes
Quand on pense…                                                 Moi on me connaissait comme une qui « blaguait » pas beaucoup
Travailler pour la guerre !                                     Alors il m’a mis avec cette équipe
Mais on ne se rendait pas compte                                Pour les tempérer


                                                                             291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 66 / 119
Mais j’ai pas pu…                                          Plus payée mais travail sabré !
Si on me parle, moi je réponds                             Son travail on me le retournait et je le refaisais
Ah ben j’ai moins gagné en travaillant avec cette équipe   Pas payée
Parce que blaguer                                          J’étais gentille !
Ça distrait                                                Elle s’est marié avant moi
A deux                                                     Je me suis dit
On peut parler sans lever les yeux de sa montre            Toi ma belle : ton trousseau…
Mais quand on est plusieurs ?!                             Je t’en ai payé une partie !

Ça blaguait tout le temps                                  Mari – Ah ben…. Rentrée à la maison, elle pleurait…
Le chef il regardait souvent                               Elle piquait des rognes ! …
Mais il venait plus                                        Su - Pour finir je lui causait plus
J’aimais pas                                               Tellement j'étais furieuse
Mais j’aurais pas osé lui demander à changer d’équipe      Mari – Pis elle se plaignait de ce qu’elle gagnait !
Il comptait sur moi                                        Su – Moi je disais
                                                           Pourquoi qu’elle se plaint ?!
Il y avait des chefs un peu rosses                         Moi tout ce que je gagne c’est même pas pour moi
Mais dans l’ensemble ça allait                             C’est pour les parents
On allait aux toilettes comme on voulait                   J’étais pas mariée moi
Un jour ils ont interdit de manger les pommes              Que j’en ai plus ou moins moi j’y vois rien
Les pommes
Ça donne une haleine acide                                 ***
Ça rouille les pièces !                                    174 - On était contents de nos salaires et de nos habits
Alors pour le 10 heures on mangeait du salami
                                                           Les hommes étaient plus payés
On n’était pas si surveillées qu’on dit                    Ils touchaient une allocation de ménage
Moi j’ai jamais eu de reproches                            Deux fois à l’automne on a reçu une allocation d'hiver
Il fallait bien sûr travailler                             Les femmes et les célibataires 50 francs
                                                           Les hommes mariés 100 francs
***                                                        On était heureux
173 - La consciencieuse et la sabreuse
                                                           On pourrait pas revivre comme avant
Moi je gagnais peu                                         Mais on était heureux
J’étais consciencieuse                                     C’est qu’il y avait pas la mode
C’est pas comme l’autre !                                  Quand on avait des habits on les usait avant d’acheter
Elle « sabrait » elle s’en fichait !                       On jetais l’usé, pas le démodé


                                                                        291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 67 / 119
Les manteaux…                                            Su – Mon Dieu… aux Diablerets
Tant que le col et les manches étaient pas usés          J’y suis allée jusqu’à ta mort… hein !
C’étaient ceux du dimanche                               M – Il y avait un lavabo par étage…
Bien usés c’étaient les manteaux de semaine              C’était les vacances !
Au village
On voyait des dames avec des manteaux de fourrure        ***
On savait qu’on n’en aurait jamais                       176 - Farces à l’atelier des filles
Mais ça ne nous faisait pas mal
C’était comme ça                                         Su – Le store en toile il descendait plus !
On n’était pas malheureux                                F – On dit à un gars
                                                         Sors sur le rebord pis descend-le !
Ils nous donnaient le samedi après-midi et le dimanche   Su – Le gars il enjambe…
Ça faisait des beaux week-ends                           Pis on a refermé la fenêtre… !
On faisait des tournées en vélo                          F – Tout l’atelier qui défilait pour voir !
Le tour du Pichoux                                       Su – Pour rire quoi …
On s'arrêtait manger une glace à Delémont                Mais le chef il était pas là !
Une belle randonnée...                                   F – Les farces, toi t’aimais bien !
On était contents                                        Raconte avec les coquilles…
                                                         Su – Mon Dieu les coquilles !
***                                                      J’avais mis des demi coquilles de noix sous les pieds de chaises…
175 - Les Vacances chez les Unionistes                   F – L’autre elle va pour s’asseoir…
                                                         Et Crack !
Les vacances ?                                           Mon Dieu que ça pétait fort !
Dépenser pour partir ?                                   Su – Oh ben…
C’est dommage                                            J'étais culottée…
Vaut mieux garder pour les habits                        Si elle avait eu le cœur malade…
Mari – Oui mais on est parti une fois                    F – Non…
Et tu peux plus t’en passer                              On faisait pas la foire
Suzanne – C’est pas pareil                               Mais pour les farces ça…
Depuis 20 ans on va au même endroit                      On en faisait !
Aux Diablerets
Avec les enfants dans la maison des Unionistes           ***
M – Unionistes ?                                         177 - Segmentation travail : on n’avait pas à le savoir
C’est les unions chrétiennes
Le Club Rambert et la Fédération Montagnarde… !          Su – Moi je faisais le logeage de balanciers
Ah ben ça dit plus rien c’est sur…                       Après moi il y avait les « acheveurs »


                                                                     291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 68 / 119
J’ai jamais compris ce qu’ils faisaient à la montre…     Ils étaient devenus trop grands
Il la rendait pareil qu’on l’avait donnée                Fallait les couper par la moitié du long
Chaque partie se faisait séparément                      Comment vous voulez qu’ils puisse vivre après ça ?
On savait pas                                            Non…
Mais on n’avait pas à le savoir hein…                    C’était devenu moche
                                                         Combien de temps elles peuvent vivre ces montres ?
***                                                      Ils ont pensé bon marché
178 - Vertus horlogères ? le Pasteur nous disait         Ils pensaient plus qualité
                                                         Au bout du compte ils ont fermé
Pasteur – Chez nous dans les montagnes
Les gens ils sont resserrés                                                                                     Retour sommaire
Ils ont pas d’horizon !
Alors les gens ils créent
Ils inventent !
                                                         10 – Hans T.
Su – Il faut bien qu’ils s’occupent…
Pasteur – Dans le bas…
                                                         (chambre 116 du FJT Les Oiseaux qu’il occupe chaque fois qu’il
Ils ont de l’espace
                                                         revient à Besançon pour un stage à Breitling, quelques affiches
Alors ils ont que des envies
                                                         Oméga)
Des envies de partir !
Su – C’est ce qu’il nous disait notre Pasteur…
                                                         180 - Stagiaires SAV (comptine à 4 petit ballet)
Surtout avec l’hiver…
                                                         [On peut penser à un passage en fox-trot ou Charleston]
On a encore moins d’horizon encore plus de temps
Ça pousse à devenir ingénieux…
                                                         Les horlogers réparateurs
                                                         Faut qu’ça démonte et puis qu’ça remonte
***
                                                         Que ça nettoie et puis qu’ça huile
179 - La fin de la qualité : les Cyma quelle horreur !
                                                         On est stagiaires au SAV
                                                         On vérifie l’avance retard
Su - Les Cyma c’était une horreur
                                                         On vérifie qu’elles soient étanches
C’est des clous c’est pas des montres
                                                         Que surtout pas elles condensent
Des fois on tapait les balanciers
                                                         Nous les stagiaires on touche à tout
Hardi donc! Avec un marteau et une planchette !
                                                         On démonte tout et on r’monte tout
Ah non…
                                                         Les horlogers réparateurs…
C’était pas cher…
                                                         (Etc. en boucle)
Mais c’est comme ça que l’horlogerie s’est déglinguée…
C’était plus de l’horlogerie !
                                                         ***
Et puis les spiraux…
                                                         181 - Moi j’aime les complications et le face-de-lune


                                                                     291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 69 / 119
                                                                         Ça ne calcule pas le temps
Moi je voudrais aller dans les complications                             Il a que les horlogers qui savent
Les montres à complications                                              Donc
Dans le chrono face-de-lune...                                           Quand on dit « Chrono »
Sur le cadran il y a une petite lune                                     On n’a rien dit !
Qui dit si c’est un quart, un tiers, un croissant, ou une pleine lune…   Faut dire chronomètre ou chronographe
C’est joli, le cadran de la lune                                         Mais il y a que les horlogers qui savent…
Tu vois les petites étoiles
La lune qui tourne                                                       ***.
Même quand le temps est couvert                                          183 - Vocation
Tu regardes ta montre
Puis tu te dis…                                                          J’étais en 5ème: c’étaient les portes ouvertes du lycée
Tiens aujourd’hui c’est un croissant de lune!                            J’ai vu l’horlogerie j’ai dis : « Tiens c’est bien ! »
Même quand c’est couvert                                                 Dans la ville où j’habite je suis allé voir l’horloger tous les mercredis
Il y a aussi celles qui font les marrées                                 après-midi
On regarde                                                               C’est devenu une passion après
Même si on est loin de la mer hein…                                      Ce qui faut aussi c’est le doigté
                                                                         La précision, il faut même être maniaque
J’aime ça
Celle là elle indique A-M : ante médidiem ou P –M : Post méridiem        ***
Ça veut dire avant midi, après midi                                      184 - Le WOSTEP !
C’est une complication
En latin                                                                 CAP horlogerie
                                                                         BAC pro horlogerie
***.                                                                     Là je suis dans le WOSTEP
182 - Chronomètre et Chronographe                                        Watchmaking of Switzerland Training Educational Programme
                                                                         C’est pour devenir ingénieur suisse en horlogerie
Les montres à chronographe                                               C’est des suisses qui nous font l’examen final
c’est pour calculer un temps
Mais c’est pas un chronomètre !                                          ***
La différence qui la sait ?                                              185 - Il y a montre et il y a montre : Quartz ou Rollex
Personne
Chronographe ça calcule « un » temps                                     Il y a montre et montre
Chronomètre Non                                                          Le truc à 100 balles qui indique l’heure
Chronomètre ça donne l’heure avec la précision                           C’est du quartz
Pas plus de 6 secondes avance ou retard par jour                         Mais il y a la montre avec des mécanismes


                                                                                     291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 70 / 119
Avec des échanges de forces                                      Dans une montre, t’as le rouage
C’est du 10 000 balles et plus                                   T’as l’échappement qui fait échapper le rouage
C’est l’objet précieux, c’est du bijou                           T’as le balancier; c’est un truc qui tourne sur lui-même avec un spirale
Il y a un cours de la montre                                     Le balancier
Comme le cours du diamant, de l’or                               Suivant la position il a plus ou moins d’amplitude
La Rollex à 4000                                                 Plus d’avance ou plus de retard
Dans 10 ans                                                      Donc :
Elle se revendent 20 25 000                                      Tu la portes comme ça…
C’est des valeurs                                                (Montre son bras droit le long du corps)
Ça monte ça monte et ça descend rarement                         Le balancier… ?
                                                                 Il descend !
***                                                              Tu la portes comme ça
186 - Les pannes et les huiles cholestérol horloger              (Montre son avant-bras perpendiculaire au corps, comme posé sur une
                                                                 table)
Les mécaniques                                                   Comme ça c’est au bureau, t’es assis
Quand les rouages se bloquent                                    Il remonte
C’est que leurs huiles elles se sont épaissies                   Donc, il y a deux positions
Elles sont trop grasses…                                         Il y a celle-là et celle-là…
Alors tu les nettoies                                            Debout, assis ; debout assis
Ça les refait vivre                                              (il montre en rythme)
                                                                 Ça c’est la vie de chaque jour
***                                                              Les positions réelles
                                                                 Tandis que le simulateur…
187 - Porter la montre des clients pour les régler (Petit        Il tourne et retourne dans tous les sens… !
ballet)                                                          Alors voyez le balancier à chaque fois…
                                                                 Dans tous les sens !
C’est cher !                                                     (Il fait un geste)
Chez Bretling tous les ouvriers ont une montre de prêt           Tandis que dans la vie c’est plus réel
Moi, j’en ai pas, je suis stagiaire                              Donc plus précis sur l’avance retard
Je porte la montre des clients pour voir l’avance ou le retard   Dans la vie c’est…
Pas plus de 3 secondes par jour                                  Alors je porte la montre des clients
Il y a des simulateurs                                           (Refait le geste rythmé)
Mais moi je préfère les porter                                   Vous comprenez ?
                                                                 …
Je vais vous faire voir…                                         Oui, je sais bien, c’est compliqué…
(commente avec de grands mouvements dans l’air)


                                                                             291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 71 / 119
Elles sont toujours à mon bras                                            Ah ben d’accord !
Ou dans un tiroir du bureau                                               Qui c’est le con qui m’a planté mes bruissettes dans le plafond ?
Jamais chez moi…                                                          S – Tous les stagiaires ils y passent !
Des fois que je me ferais cambrioler...                                   (rigolent)
Eh bien… “Scruiiitch” (geste couteau sur la gorge, il rit)                S – Oh ben mes tournevis, où qu’ils sont mes tournevis
Au début chez Bretling                                                    (il regarde au plafond)
Quand j’ai eu des montres à 30 000 francs dans les mains                  Be non, hein ? Où qu’ils sont ?
Je me disais “Ouf ! Oh là là…”.                                           Vous savez où ils les planque dans le bloc plastique du pied de lampe
A force en travaillant dessus                                             qui se dévisse ! Oui…
On pense plus au prix                                                     S – Ah ben il y une bonne ambiance !
Ça devient une montre qui va pas…                                         S – Le bleu sur la loupe on essaie sur le maître de stage
Quand il faut réparer on pense plus au prix                               S – Mais il connaît, il essuie sa loupe à chaque fois
Elles sont toutes pareilles                                               S – Il s’en rend compte alors, on y arrive pas !
                                                                          S – Il connaît
***
188 - Les stagiaires blagueurs : encre, bruissettes et                    ***
tournevis                                                                 189 - « Moi je rêve de complications » (Watch-Song)

S 1 – Une bonne ambiance !                                                Oui moi je rêve d’une montre avec…
S 2 – Ah oui, franchement, excellente !                                   Tout partout des complications
S 1 - Par exemple tu sais, on a une loupe                                 Face-de-lune
La loupe ça se plaque contre l’œil                                        Jour mois et date
Eh ben l’autre il a pressé la loupe dans le tampon à encre                Une belle montre chronographe
F 2 - Pis posée sur la table                                              Cela va de soi mécanique
Pis alors lui…                                                            Et remontage automatique
(F 3 : Lui se retourne avec un cercle bleu, autour de l’œil, certains     Je me fiche de l’or
passent, gros rires, F 3 ne comprend pas)                                 Même de l’or rose
F3-…                                                                      Je fous du prix mais moi c’que jveux
F 1 – Ah on se marre… !                                                   C’est une belle automatique
F 2 – Il y vraiment une bonne ambiance…                                   Avec un boîtier en acier
S – Un jour j’arrives à mon établi : « Ben ? Mes « bruissettes » ! j’ai
plus mes bruissettes »                                                    ***
(Il fouille)
Vous savez les bruissettes c’est les pinces superfines, pointues          190 - Un monde fermé : l’horlogerie des mensonges
Où qu’elles sont mes bruissettes ?!
(Les camarades regardent au plafond)                                      l’horlogerie c’est assez fermé


                                                                                      291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 72 / 119
Mais dedans, tout se sait                                        Ils sont pas rivaux
Quand il arrive quelquechose                                     Non
On le dit à ses amis, qui en connaissent d’autres                Ils s’ignorent
Au bout du compte
C’est comme si on se connaissait tous                            ***
Sans se connaître                                                192 - Suisse El Dorado
Avec les ragots tout se sait
Exemple ?                                                        Chez Bretling tu commences
Festina                                                          Tu fais 4500 francs net..
Festina monde dit : bonne marque, montres chères                 10-15 ans, ... tu dépasses allègrement les 15000
Alors qu’à l’intérieur...                                        Suffit de faire 200 bornes pour débuter à 17000 français
C’est des mouvements Mioutal                                     C’est ça la Suisse
Qui coûtent 10 balles à la Foir’fouille
On le sait mais rien que les horlogers…                          ***
On s’en fout des Yéma des Festina et tout ça                     193 - Aujourd’hui… 10 mn de retard on loupe toujours
Ça s’adresse pas aux horlogers                                   quelque chose
Même chez Bretling il y a du moins bon
A un moment ils ont fait du Quartz                               Ceux qu’aiment les inventions
Avec des Mioutal comme Festina                                   Ils préfèrent l’horlogerie début de siècle
Mais c’est quand ça coulait                                      Mais moi je préfère aujourd’hui
Et qu’il fallait se remettre sur pied                            Aujourd’ui c’est du précis
Obligé !                                                         Avant la montre prend 10 minutes de retard
Les gens ils avaient la marque au poignet mais c’était plus la   C’est pas grave
montre…                                                          Aujourdhui : 10 minutes je loupe mon bus
Non… C’est pas de l’escroquerie                                  10 minutes on loupe toujours quelque chose
Le gros du client il achète quoi ?                               Et puis moi les inventions…
Une montre ou une marque ?                                       Ce que j’aime c’est la précision
                                                                 Et la réparation
***
191 - Ils s’ignorent                                             ***
                                                                 194 - Complainte « Il m’a forcée il m’a cassée » (swatch-
A Besançon                                                       song ?)
Il y a Jaeger-Le Coultre
C’est le Service Après-Vente                                     Il m’avait offert à sa femme
Bretling Service Après-Vente                                     Trente ans que j’étais à son bras
SM25 autre Service Après-Vente qui fait toutes les marques       Il m’avait choisie parce que j’étais petite


                                                                              291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 73 / 119
Toute petite
Un matin il m’a remontée, trop remontée
Il m’a forcée                                                              196 - La communauté de travail Le Bélier Horlogers
Alors mon ressort à l’intérieur il a cassé                                 utopistes
Il m’a renvoyé à la Maison Mère                                             (La « Communauté de travail » : CT en femme)
Chez Longines                                                              CT - Non
Ils m’ont remis du ressort                                                 Ceux là n’ont pas voulu travailler pour l’Allemagne
J’ai retrouvé le bras de sa femme                                          Ils sont parti à Valence remonter leur usine
Et plus jamais il ne m’a forcée                                            O – Une belle idée
                                                                           Une utopie
***                                                                        Elle s’appelait « communauté de travail »
 195 - Elle a pas eu son CAP : ses aiguilles tournaient à                  (CT entre)
l’envers                                                                   CT – Ton Père m’a fait venir à Besançon en 42
                                                                           Dans l’usine de ton Père
J’suis pas très douée                                                      Le Bélier
Au CAP fallait réviser une montre à Quartz                                 Bracelets de montres
Je la rends                                                                Boîtiers étanches
Ils me disent : faudra repasser…                                           O – (à Solange) Oh votre papa je l’aimais votre papa !
Pourquoi je dis ?                                                          S – Mon papa, mon papa…
Ben regardez les aiguilles elles tournent à l’envers !                     Les anciens compagnons ils parlaient tous
Je dis c’est le stator que j’ai mis à l’envers                             De mon papa ! (geste ras le bol)
Ils me disent : la prochaine fois                                          Le Bélier…
Faudra le mettre à l’endroit                                               Sa « communauté de travail »
Ben j’ai pas eu mon CAP                                                    Ça me braquait…
                                                                           Puis un jour je suis monté au grenier
                                                        Retour sommaire   (Elle ramasse un papier, va lire, le Père apparaît va former couple
                                                                           avec CT)
                                                                           C’était son écriture
                                                                           Ecrit de sa main
                                                                           CT – (elle lit à son P d’une voix blanche) Inventer des rapports
15 - Solange D.
                                                                           humains…
                                                                           Où l’individu s’épanouit…
[petit bout de femme de 58 ans avec une pêche extraordinaire, la
                                                                           Le groupe prospère…
communauté de travail que son père a crée. La deuxième de France à
                                                                           Préparer l’avènement de la justice sociale
Besançon en 42 après celle de Valence]
                                                                           P - sur 45 heures de travail il y aura 9 heures pour
[Dans trois fragments retour du « ça me casse les pieds » sans doute
                                                                           La danse le théâtre les cours de français le sport
effet d’accumulation à exploiter dans le montage]


                                                                                      291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 74 / 119
Les profs viennent gratuitement à l’usine             (le Père s’éloigne)
CT – les hauts salaires baissaient                    Plein d’histoires !
Pour faire monter les petits salaires                 Certains faisaient des rondes avec des fusils
P – On calculait la paye pour le foyer                P (de dos) Ils avaient peur que je revienne dans mon usine
Si la mère forme des futurs citoyens                  S - Ils t’ont fait du mal papa !
Y’a pas de raisons                                    CT – Mais ils sont revenus
CT – On partageait les fruits du travail              Un par un demander pardon à ton père
C’était les gens de la débâcle                        P – J’ai plus rien à leur dire
Des réfractaires aux Allemands                        S - Il est parti
P – On avait une ferme pour se ressourcer les idées   CT - celui qui a repris
Et faire des légumes c’était la guerre…               Il a bouffé tous les choux
CT – Il n’y a plus de capital                         Le peu qu’il y avait… et pis les ouvriers…
S’il y a un accident                                  Ça a du se terminer en 53-54
Certains laissent leurs salaires complets             S - maintenant ils sont tous vieux
P - Y’avait des catholiques                           Il y en a qui sont morts
Des protestants des gens athées                       CT – Les archives de la communauté ont brûlé
Des communistes des anarchistes                       Dit-on… Mais ce n’est pas sûr
Tous compagnons                                       S - Enfant de la communauté
S - j’avais cinq ans                                  On est très sûr de soi, on est l’égal de tout le monde
Et je me rappelle de tout                             C’est palpitant
Dans la famille on n’a jamais eu de ronds             Mais on n’a pas d’intimité
Jamais de sous                                        Et puis pas trop les pieds sur terre
Tout pour la communauté                               Au début je disais
Pour les autres                                       Ça fait un peu secte…
S’occuper d’une communauté c’est dur                  Quand j’ai fouillé
CT - Le chef de la communauté est élu                 Dans le grenier de mon Père
Il a l’approbation de tous                            Je me suis dit : Non
Les ouvriers sont maîtres de l’usine !                C’était des utopistes
S – On vivait le monde de l’utopie                    C’était du socialisme à la Jaurès
Vraiment une histoire de fous
Et puis un jour…                                      ***
Papa ? Tu te rappelles papa… ?                        197 - Chaussons, poussière d’or et paillassons vibrants
Il y a eu le traître… qui…
P – Oui. J’ai pas été élu                             S - A l’époque
On veut plus de moi                                   Tu prenais ta blouse
Je m’en vais…                                         T’allais au bout de la rue


                                                                   291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 75 / 119
T’étais embauchée
O1 – Ils te cassent les pieds ?                                            J’suis allée chez Maty
Tu pars !                                                                  J’arrive et il voulait me donner une place de cadre
Le lendemain t’es rembauchée…                                              M – On vous recontacte on a proposé la place en interne, si la
S – Moi la première boite il obligeaient à mettre des chaussons            personne n’accepte pas vous l’avez
Et les chaussons moi ça me casse les pieds                                 S – (a parté) de toute façon s’ils me payent pas je lui dis
O1 – Des chaussons ?! Ben oui                                              « vous voulez pas que je vous cire les pompes en même temps ?! »
Dans le temps les horlogers ils travaillaient l’or                         Bien remontée hein !
Et toutes les poussières d’or, les particules d’or                         Pas de nouvelles
Elles sont par terre…                                                      Puis me revoilà convoquée
S – Alors il y avait des paillassons vibrants                              L’entretien !
Spéciaux                                                                   M - Qu’est-ce que vous connaissez de Maty ?
Qui ramassent l’or après les chaussons !                                   S - Maty pour moi c’est un catalogue
O1 – Donc fallait les mettre                                               De la grande surface de bijoux
S - Moi paillassons vibrants, chaussons tout le toutim ça me cassait les   M – Ben si vous avez que ça à dire…
pieds                                                                      Faudra travailler un peu avec une conseillère de ventes par téléphone
Je suis partie !                                                           Pis je vais vous faire un test
                                                                           Je vous appelle chez vous
***                                                                        Puis vous faites comme dans votre usine de valises
198 - La photo avec le Ministre                                            S – Je rentre chez moi, le téléphone sonne
                                                                           M - Madame Dumercier je suis machin du supermarché, je ne suis pas
C’était de la vente par correspondance                                     content…
A l’époque on avait nos colonies                                           S - Ah ben oui je vois de suite le transporteur !
l’Algérie, toute l’Afrique…                                                M – Puis maintenant vous me téléphonez pour me proposer une
On faisait beaucoup avec eux                                               gamme de valises…
Ils avaient invité le ministre de Côte d’Ivoire                            Ça a marché…
Et ils voulaient une photo de tout le monde avec lui                       M - vous pouvez commencer lundi ?
Les patrons les filles tout le monde avec le Ministre                      S - J’ai dit d’accord
« Vous m’enquiquinez ! » je leur dis                                       J’aurais jamais du.
La photo j’irai pas, ça me casse les pieds !                               Dix ans chez Maty
Ben je suis partie                                                         J’ai cru que j’allais en tuer un avant de partir
J’ai quitté l’horlogerie et j’ai trouvé dans une usine de valise           L’horreur et l’esclavage !
                                                                           Ils enregistrent toute la journée
***                                                                        En bas le magnéto
199 - Vente au téléphone chez Maty : l’enfer !                             Il tourne
 [Sur le plateau passe du jeu au dialogue téléphone, M = Maty]             Écoutée évaluée


                                                                                       291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 76 / 119
Toute la journée                                                       Exploitation Revendication Autogestion
T’as pas fait ci, t’as pas fait ça…                                    Déclaration Insurrection Négociation
C’était un truc !                                                      Et parfois Récupération
Je me suis dit                                                         Je menais le Bal des horlogers
« Qu’est-ce que tu peux faire pour gagner des sous pis plus            J’étais une star de la Télé
travailler ?! »                                                        J’en ai ouvert des cicatrices
Heureusement j’ai ma copine                                            Certaines encore mal refermées
Toujours à l’affût des lois                                            La Fossoyeuse l’Annonciatrice
(Elle et sa copine prennent le téléphone)                              De tous ces cœurs de militants
C – T’as commencé a 16 ans ?                                           Oui c’était moi
S – Oui mais j’ai pas l’âge de la retraite                             J’étais la Diva l’Actrice
C – Si t’as tes annuités et que l’employeur il prend un chômeur t’es   La reine du Bal des Horlogers
prise en charge par les Assedic                                        Oui c’était moi…
S - C’est une bonne idée ça !
C’est comme ça que j’ai pu me sauver de chez Maty                      F 1 – Ah ben elle !
Depuis 98 je m’occupe de mes petits-enfants                            C’est sûr qu’elle en aura mené un Bal
 Des archives du Bélier                                                Mais on sait même pas d’où elle est venue
Puis d’aller faire la fête                                             En tout cas pas de chez nous !
Faut pas se faire casser les pieds                                     Qu’elle crève la grive !
                                                                       F 2 – Sûr qu’elle est pas née de la région…
                                                    Retour sommaire   F 1 – On dit que son Père a fait du fric pendant la guerre
                                                                       On dit qu’il était de Bienne ou du Locle voire même de la Chaud-de-
                                                                       Fond
                                                                       Qu’il a trié parmi les juifs les capitaux et les cerveaux
                                                                       Qu’il les a caché dans des fabriques de montres.
9 - Michel T.
                                                                       F 2 - Il les a bien protégé quand même.
                                                                       F 3 – Son Père ?
200 - Madame la Crise Horlogère deux ouvrières et un
                                                                       C’était un Aristo…
régleur (swatch-song ?)
                                                                       Pas le crétin qui met les pattes dans la graisse
 [La crise en belle femme s’avance en chantonnant]
                                                                       Il réglait des Rolex et des Longines
                                                                       Des mécaniques de concours
« Moi j’m’en balance… »
                                                                       Attaché à ses montres comme le paysan à sa vache !
On a beaucoup parlé de moi dans les médias
                                                                       Il réglait les mouvements
On parlait de Crise on parlait de Grève
                                                                       (elles se retournent on voit un homme qui règle)
Oui c’était moi
                                                                       H Régleur – Changer les positions
Ah j’en ai eu des militants
                                                                       Changer les températures
De défilés en Assemblées ah j’en ai vu


                                                                                  291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 77 / 119
Les spiraux…
Je vais descendre sous le 10 secondes de variation l’année…            C – Ils s’en balancent
F 3 - Il les quittait pas                                              C’est l’argent qui invite
Mais il les faisait gagner !                                           C’est l’argent qui vous quitte
Pis y a eu le Quartz                                                   L’argent mène la danse
70 : la guerre du Quartz…                                              Sur un air de finance
La mécanique s’est écroulée                                            On vend et on achète
Le Japon !                                                             Acheter un concurrent
Les quartz au kilog ont débarqué !                                     Pour s’en débarasser
(elle se retourne l’homme n’est plus là)                               C’est bien mieux que d’s’allier !
Ben lui le régleur de mécanique
Il a disparu…Les Quartz du Japon, les montres au kilog ont débarqué.   ***
Il a disparu…                                                          202 - La montre automatique
F 2 – C’est là qu’elle a commencé à mener le Bal des Horlogers
                                                                       Une montre automatique
C – Moi j’m’en balance…                                                Il n’y a pas meilleur outils pour consulter le temps
Du « made in Switzerland »                                             La pile peut pas vous lâcher
Qu’ils fabriquent au Japon                                             Il y a pas de pile !
Parmi tous vos désirs                                                  Il suffit de la porter
Vos médisances…                                                        De bouger
                                                                       Elle elle bouge pas
***
201 - Japon « switzerland »                                            ***
                                                                       203 - Le centenaire et le dépôt de bilan (conservatisme)
F 1 – Au Japon ils ont créé une ville horlogère
La ville de « Switzerland »… !                                         Le décolletage d’horlogerie et la visserie
Alors le « made in switzerland »                                       Ça se joue au micron
Ça s’est mis à inonder inondait de partout                             Mon père avait une entreprise
Y avait plus de barrage !                                              80 ouvriers
Le Bal des Horlogers il a mal tourné.                                  La visserie était déficitaire
                                                                       Mais il continuait la visserie
F 2 – On aurait du tenir chez nous                                     Parce que le grand-père avait créé l’usine pour la visserie
On avait les cerveaux de la montre électrique                          Ça s’est écroulé dans les années 70
Ceux de la montre électronique                                         Alors avec les 18 ouvriers qui restaient
Les cerveaux ils auraient trouvé !                                     Ils ont célébrés le centenaire de l’usine
Si les financiers                                                      Puis ils ont fait ensemble un petit voyage


                                                                                   291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 78 / 119
Et le lendemain ils ont déposés le bilan                         M – Brevet adopté par l'Industrie, l' Industrie Mondiale... Incabloc
Ils étaient fiers d’avoir fait les 100 ans                       - Même le Japon ! Il a touché par montre fabriquée 1 fr...
En gardant la visserie…                                          M - Franc Suisse...
                                                                 - 80 millions de montres par an... 15 ans... Ça fait beaucoup !
***                                                              (très faible)
                                                                 Beaucoup, beaucoup...
204 - Mlles Fabrique et Manufacture (petit duo jaloux)           Il s'est fait construire une villa...
                                                                 Avec une piscine...
Manufacture – Moi je les fait de A à Z                           M - Une « petite » piscine
Je fabrique l’ébauche : matrice et bloc moteur                   (il part comme poursuivi)
Des ressorts et des barillets                                    - Un jour il est parti, disparu, plus revu...
Des échappement et des « spiral »                                On ne sait pas ce qu'il est devenu
Moi mes hommes
C’est des complets                                               ***
Mes horlogers c’est des vrais…
                                                                 206 - La Chaux-de-Fond l'argent des montres et la
Fabrique – Moi c’est Fabrique qu’on m’appelle                    décadence
Mais je fabrique rien
J’achète                                                         F 2 - A la Chaux-de-Fond
J’achète des ébauches, et des boites                             L'horlogerie a fait venir l'argent
Des ressorts, des verres des couronnes                           Dans la rue sur trois voitures il y avait une Ferrari ou une Bentley...
J’habille tout ça, j’habille, j’habille                          Le premier champion Suisse de saut à ski nordique...
Une fois bien habillé                                            Ils l'ont envoyé en Norvège
Je règle tout et c’est fini                                      S'entraîner un an
Moi mes hommes c’est des employés                                Ils ont tout payé
Des salariés dans l’horlogerie…                                  Un fric énorme !
                                                                 Du blé du blé…
***                                                              C'était plein de plein de blé...
                                                                 F - Les japonais Ils ont copiés, ils ont gagné le marché
- Lui c'est l'ingénieur Morf                                     Ça s'est écroulé ! ! ! !
Mes parents le connaissaient...                                  Des dizaines de marques disparues...
Ingénieur Morf de la Chaux-de-Fond                               F 3 - On s'en est tirés avec la Swatch
M - J'ai inventé l'incabloc : l'incabloc ! L'antichoc efficace   Ils ont tout recentralisé
- C'était en 53                                                  Ça a été très violent, très...
M - Non: 54                                                      Des montres mécaniques il y en a presque plus
- Il a déposé le brevet pour 15 ans                               Sauf des très chères...


                                                                              291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 79 / 119
                                                                      Les dragons qui entraient dans les maisons protestantes
***                                                                   Violaient les filles violaient les femmes !
207 - Les régleuses, l’uranium et le cancer
                                                                      Ils ont rappliqués à Genève
Ma belle-mère était régleuse                                          La ville de la réforme
Elle travaillait sur les cadrans avec de l’uranium                    La ville de Calvin
Des petites pointes d’uranium                                         L’horlogerie est devenue Suisse
Sur les chiffres et les aiguilles
Vous voyez ?                                                          ***
On ne disait rien de la radioactivité                                 210 - Tubois et ses rescapée de Longines
Il y a eu beaucoup de morts par cancer dans la montre
Mais c’était dans les années 70                                       Montre - Moi je suis née à Longines
Quand ça s’écroulait                                                  J’étais dans une simple brocante
Alors on n’en a jamais parlé…                                         Il m’a vue
C’est des morts des métiers disparus                                  D – Longines c’est mon Village
                                                                      M – Il m’a prise chez lui
***                                                                   J’étais seule
208 - Le gang des Rolex                                               D – J’ai vu qu’ils liquidaient des Longines
                                                                      Il les soldaient
Vous connaissez le gang des Rolex ?                                   Personne n’en voulait plus
C’est à Londres                                                       J’en ai acheté 2, 3…
Dans la City                                                          M – Oh on est bien maintenant une centaines
Ils repèrent et ils piquent !                                         Il nous a sauvé des brocantes
Du coup les Rolex                                                     D – Elles viennent quand même de mon village !
C’est pas au poignet
Mais dans le tiroir à la maison !                                                                                              Retour sommaire

***
209 - Comment           la   Suisse     est   devenue   patrie   de
                                                                      3 - Madame P.
l’Horlogerie ?
                                                                      211 - Les montres Adidas c’est plus que pour les gamins
La France
Jusqu’au 17ème c’était le pays de l’horlogerie
                                                                      [H 1 = P, H 2 = sa vendeuse, R = représentant]
Pas la Suisse
Est arrivé la révocation de l’édit de Nantes
                                                                      H 1 - ça c’est clair !
Les horlogers c’étaient surtout des protestants
                                                                      H 2 - il se vend plus de quartz que de mécaniques


                                                                                  291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 80 / 119
H 1 - Les mécaniques c’est du beau mais…                  Y’a des gens qui changent tous les jours
H 2 – ça se vend encore un peu dans le haut de gamme      Des clients qui ont 5, 10, 15, 20 montres
H 1 – C’est pas des montres je veux bien                  Les hommes en ont que les dames
Mais c’est quand même 95% de la vente !                   C’est le seul bijou pour un homme
C’est les mentalités qui changent…                        Tiens lui…
H 2 – Puis les marques                                    Dis quand tu changes de montre ?
Exemple ?                                                 H – Ah ben je change tous les jours !
Les gens ils disent plus je veux un chronomètre           - Et pourquoi tu changes pas la gourmette ?
Je veux un Festina !                                      H - Ah ben…Un homme qui change tous les jours de bracelets
(entre un représentant)                                   C’est un petit peu limite
Ben tiens demandez lui                                    Si vous voyez ce que je veux dire… ?
C’est le représentant Adidas                              - Tais-toi ! Bien sûr qu’y voient !
R – Adidas Adidas !                                       H – Tandis que changer de montre
La montre des Bleus                                       Ça passe bien !
La montre et le logo !                                    - Voilà !
La montre des champions !                                 - Donc la montre, c’est le bijou de l’homme
F 1 - l’effet « Coupe du Monde » c’est un tassé…          H – Ah ben j’aime ça
Ç’était de la folie                                       J’en achète beaucoup…
Ils mettaient 5, 6, 7, 800 francs pour une Adidas         - On peut, c’est pas cher
Mais c’est la chute !                                     H – Ma petite amie elle aussi
On vend plus que les petits prix pour les gamins          (elle apparaît)
R - Plus 30% de chiffre d’affaire                         P A – Moi c’est pareil
Vous appelez ça la chute ?!                               Quand j’ai ma tenue bleue ben je mets ma montre bleue
F 2 – C’est que des distributeurs vous en avez plus !     H – Qui va avec…
L’effet coupe il est bien tombé !                         - qu’est-ce que ça coûte ?
R – Moins de distributeurs                                PA – avec mon ensemble jupe-veste
Mais on écoulait du cher !                                Moi je mets des baskets
Le chiffre il montait !                                   Pis ma Casio qu’est rose et puis épaisse …
Il monte encore                                           H – Des fois elle rajoute sa montre pendentif verte
F 1 – Chez nous on le voit pas                            - Maintenant il y a plus rien de choquant
Pas chez nous                                             Pa – C’est sympa !
Adidas c’est du gamin chez nous                           H - C’est rigolo quoi !
                                                          - Pis pour le prix…
***                                                       Et le plastique c’est plus du bijou c’est du gadget
212 - La montre bijou des hommes la fantaisie des dames   Mais ça part hyper-bien !
                                                          C’est plein de couleurs !


                                                                     291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 81 / 119
Je trouve ça sympa !                                                           Lui je vais pas lui dire
H – Rigolo quoi !                                                              C’est pas garanti, c’est pas mon problème !
- Pis ça coûte pas plus cher qu’un bouquet                                     (au client)
Mais ça reste                                                                  Vous si votre garagiste il vous vend la voiture
PA – à la Saint Valentin il m’a offert une montre                              Et que pour la vidange
Je l’ai encore                                                                 Il vous dit : Nan ! La vidange je fais pas
- Alors vous savez hein                                                        Changez de voiture !
C’est pas le prix qui…                                                         Vous dites quoi ?!
                                                                               Vous rigolez non ?
***                                                                            C – Ah ben non…
213 - Les petites boutiques clients et réparations                             Je rigole pas… !
                                                                               V1 – Ben votre montre c’est pareil…
                                                                               On bien lent]
[Magasin une table : Patronne M 1 et vendeuse V 2, très rapide, sauf client clientevous change la pile
                                                                               On vous dit pas changez votre montre !
V 1 - Vendre c’est bien, savoir réparer c’est mieux !                          C – Ah faudrait pas hein… Parce que ma Quicksilver…
Demander 150 francs pour réviser une montre qui les vaut pas ?                 Mais c’est pas la pile je l’ai changée au Tabac
On se dit : Non...                                                             Mais elle est pas foutue faut la renvoyer
V 2 – Mais c’est pas à nous à juger : le montre c’est des fois sentimental     V 2 – Quicksilver on travaille pas avec
V 1 – Et puis la pile 35 francs                                                Votre montre elle vient pas de chez nous
Le verre 60 francs                                                             C – Ah bon ? J’savais pas
Sur la montre à 150 fr ça laisse 55 fr pour acheter autre chose                On m’la offert
V 2 - Avec la crise les gens ils réparent                                      V 1 – Mais voyez…
V 1 - La petite réparation ça repart                                           C’est égal on va vous la renvoyer chez Quicksilver
(au public)                                                                    V 2 - Il y aura que 15 francs de port
Les gens ils croient que la montre                                             V 1 - C’est pour le service on vous prend rien
C’est une pile                                                                 C – Ah ben je r’viendrai
Pis des aiguilles plantées dessus                                              V 1 – S’il vous plaît !
Il y a un problème ?                                                           (au public)
C’est la pile !                                                                La réparation chez moi c’est de famille
Moi je leur dis : attendez !                                                   Mon père est garagiste
La pile ! La pile !                                                            Mes frères sont garagistes
La voiture il y a pas que le moteur                                            Ma sœur elle répare chez Jaeger Lecoultre
La panne elle peut venir de c’qu’y a autour du moteur !                        Chez nous les garçons réparent les voitures
Ça passe mieux comme ça                                                        Les filles réparent les montres
La voiture ils comprennent mieux que la montre                                 (Il sort, entre une cliente)
(fixe le client)                                                               V 1 – Dans les petites boites les clients


                                                                                        291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 82 / 119
C’est pas pareil                                               Palm – Ben non !
Ah ben elle ! Ben elle, ce matin !                             A Besançon la montre ça marche
Cliente – Non… avec tout ce monde….                            Patron - C’est le premier chiffre d’affaire qu’on a
V 1 – Si, si… ! Vous m’avez dit : ma cocotte… !
C – Ma cocotte, faut arrêter de fumer !                                                                               Retour sommaire
V 2 – Moi, tac au tac je luis dis
Et j’aurai quoi si j’arrête de fumer ?
(elle montre un bouquet sur la banque du magasin)
                                                               16- Mr F.
Une heure après la revoilà avec ce bouquet !
A me dire : alors si je vous les offre, vous fumez plus ?
                                                               215 - La crise : les petits les gros et le moyens… se
C – Ah ben c’est qui faut arrêter de fumer
                                                               « bouffent la gueule » Le cas LIP
Je vais vous raconter mon pauv’ mari qui fumait…
                                                               [Hert – 16 – 1]
V 2 – Non ils savent
C’est pas la peine
                                                               Mme la crise – Déjà à l’époque c’était comme ça
V 1 – Pour dire dans les petites boutiques
                                                               Les petits regardez : ils avaient déjà tendance à se battre entre eux…
Les clients
                                                               Alors les Gros ils ont essayé de les manger…
Des fois c’est plus des clients !
                                                               Pas que les Gros…
C – (public) Ah… Faut arrêter ! Faut arrêter de fumer hein !
                                                               Même les Moyens…
                                                               Un moyen – (à un petit) Et pof !
***
                                                               T’es bouffé !
214 - Besançon c’est Besançon ils achètent plus de montres
                                                               M la C – Là on est en plein dans le problème Horloger…
                                                               Pour ce qui est des gros eux
Palm - Besançon c’est Besançon
                                                               Vous voyez : LIP et IMA …
Ailleurs dans les familles y’a une montre, deux par personne
                                                               Ça défie les principes de 1789
A Besançon ils ont tous deux, trois montres
                                                               Une Révolution !
Même que les gens qui en ont 5, 6, 7, 8…
                                                               Ça ça renverse tous les principes de 1789 !
C’est hyper fréquent
                                                               (entrent entreprises LIP et IMA)
Bisontin – On a tous des connaissances
                                                               LIP/Le Courrieux – (il se pavane avec montre de toute beauté et fait
Qui travaillent chez Untel ou Untel
                                                               admirer à l’autre gros)
Pour avoir des montres
                                                               LIP !
                                                               De toute beauté non ?
Palm - Quand ils m’ont donné la boutique
                                                               et dedans…
Je me suis dit : ils m’envoient au casse-pipe
                                                               L’avant-garde du progrès…
Grande surface et en face de Maty…
                                                               IMA – Superbe…(Silence)
Patron – On se disait que si t’arrivais sur Besançon
                                                               Il faut lancer une série…
On arriverais mieux partout ailleurs
                                                               LIP/ Le Courrieux – On va la lancer la série…


                                                                           291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 83 / 119
(Sonnette : entre la SECU)                                            (au fabricant)
IMA – Tiens voilà la Sécu !                                           Il t’a eu au souffle !
La SECU – (a LIP)                                                     Il te joue de la musique
Il faut payer                                                         Demandes tes 3 millions 5
LIP                                                                   A ce train tu vas fermer boutique…
Trop de retard et d’impayé                                            LIP – (à la Crise) Ah ben attendez vous !
Maintenant il faut payer…                                             S’il me fait ça…
LIP – Bon faut payer, c’est exigé, je paye                            Je pourrai plus lui donner du boulot hein ?!
Et pour le chèque                                                     IMA – C’est les reins… !
Il vous je vous envoie les 1200 que je fous à la porte pour payer !   Quand c’est pas solide…
Ils vus amènent le chèque                                             (A LIP)
LA SECU – Bon …                                                       Nous on est en expansion
Au moins une petite avance…                                           C’est peut-être pas le moment de s’associer pour la série
LIP – (donne une petite pièce) C’est tout ce que je peux…             Mais bon…
Aujourd’hui                                                           Fabricant 2 – (Il s’avance)
(se tiens le dos) Ah les reins !                                      LIP – Vous non ! Pas vous
IMA – Ah les reins !                                                  C’est pas les cotes
Forcément                                                             C’est pas les dimensions qu’on a demandé…
Quand on les a pas solides, les reins...                              C’est tout fichu
Faut t’asseoir pour pas t’écrouler                                    Vous me refaites tout ça gratuit
(lui tend une chaise, LIP s’assoit)                                   Puis on vous paye !
La série on va voir ensemble.                                         Fabricant 2 – (à la Crise, il brandit un papier)
Un fabricant – (Il donne une caisse à LIP)                            C’est le bureau d’Etude…
Les pièces il y en a pour 3 millions 5                                Les plans c’est pas les mêmes
LIP – Non 7000 francs                                                 Les cotes elles sont nouvelles…
Je peux pas plus                                                      M la C – Ah ben…
Et puis vos pièces                                                    Il ne faut plus prendre en notes
Quand on les contrôle c’est pas ça                                    Maintenant tu sauras
7000 ça suffit pour ça                                                Tu demanderas une photocopie !
Un fabricant 1 – Ca paye même pas la matière…                         Ils t’ont joué de la musique !
(à la Crise)                                                          (Public) C’est sûr qu’un jour ou l’autre
Et puis pourquoi il nous les prend si c’est pas ça ?                  Ce petit jeu
M la C – C’est pas la bonne fiche de contrôle                         À force de jouer au petit soldat
Tes pièces elles sont parfaites                                       Les boites s’écroulent !
 (Public)                                                             Même les grosses les plus grosses !
Voyez c’est pas la fiche qui correspond                               Au lieu de se bouffer le nez, faut s’entendre…


                                                                                  291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 84 / 119
                                                                 C 2 - C’est à dire que la montre elle devait être « comme ça »
***                                                              Dans les boites horlogères ils disaient aux stagiaires
216 - Les Kelton… C’est pas des montres et c’est pas des         « Vous avez carte blanche
horlogers                                                        À condition de faire de la façon qu’on vous dit »
                                                                 Ils pouvaient pas cogiter en tous sens
C 1 - Les Kelton                                                 Pas faire quelque chose qui renverse ce qui existe
Ils se sont lancés dans les années 60 par là…                    Depuis des centaines d’années ou très longtemps…
Ils embauchaient le plus rapidement possible !                   C 1 – Ah non… Ils pouvaient pas parce leurs chefs les dirigeait…
C 2 – le premier qui se présente il a une place de chef…         C 2 – Systématiquement
C 1 – Le second qui se présente il est sous-chef !               Faites comme on vous dit
C 2 – Dans le bulletin des anciens du Lycée Horloger
Quand il y a eu de la pub de chez les Kelton                     ***
on a reçu des lettres d’engueulades…                             217 - Changer pour changer ça sert à rien
C 1 – (haut elle lit) Inadmissible !                             Discours de Dessay aux Lycéens « tout » changer
Des montres comme ça                                             pour avancer !
Ces machins
C’est pas digne de l’horlogerie... !                             Vous savez ce qu’ils faisaient au CETHEOR ?
C 2 – Ah c’est pas vrai…                                         Dans une montre mécanique
On a eu des vraies sonnées !                                     Le balancier est là, le barillet est là
Ceux qui s’étaient installés horloger…                           Il y a le ressort
Ils nous donnaient leur démission                                Et la pièce tourne dans un sens puis dans l’autre… le balancier…
Carrément !                                                      Eh bien au CETHEOR on disait :
C 1 – Ceux qu’étaient sortis de « l’Horlo » !                    « Vous allez en faire une de montre mécanique
C 2 – C’est sûr qu’en peu de temps ils en ont embauché 50         Où au lieu que le machin soit là
C 1 – En deux ans ils étaient plus de 100 !                      Il va être carrément là...
C 2 – Qu’est-ce qu’il y a à répondre… ?                          L’intérieur on va le monter à l’envers »
C 1 – Ben ils la payent leur pub…                                On passait notre temps à des conneries comme ça!
C 2 – D’une part…                                                Faut tout modifier !
Et puis d’autre part : ils prennent nos élèves                   C 2 – Un coup on a voulu monter les pièces…
Les jeunes et mêm des anciens                                    Eh bien rien n’allait !
C 1 – Ce qui fait que…                                           Des pièces étaient retournées comme il faut
On pouvait pas refuser la Pub                                    D’autres pas
Parce que ça venait de chez Kelton                               Rien n’allait !
C 2 - C’était un peu gros de café la plaisanterie là hein !      (Un homme passe)
C 1 - En fait, dans le monde horloger on a toujours été un peu   L’homme – Qu’est-ce que vous avez foutu ?
« arriérés »                                                     C 2 – Ben on a fabriqué…


                                                                             291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 85 / 119
On a suivi les plans                                                     (Entrée Dessay au public en prof orateur)
On sait pas comment ça se monte                                          « Le seul problème c’est de créer du différent de ce qui existe
Ce que vous avez étudié… c’est…                                          Partez dans toutes les directions
Comment ça se monte ?                                                    Possibles imaginables
On sait pas.                                                             L’énergie !
L’homme – Ah ben ! c’est le dessinateur !                                Au lieu que ce soit un ressort que ça soit du solaire du géothermique !
(Il sort précipitamment)                                                 (rire)
 C 2 – (public) Ben oui, vous comprenez                                  Si c’est du pétrole choisissez du brut
À force de retourner les platines et les machins                         ça coûte trop cher de raffiner
À l’envers pis à l’endroit…                                              Mais faut penser au tuyau qui suit hein !
Le dessinateur…                                                          Partez dans toutes les directions !
(Le dessinateur passe et disparaît)                                      Certains se casseront la figure
Le dessinateur – Faut toujours tout retourner…                           Mais viendra le jour
En plus je rentre de mon service militaire, moi !                        Où vous trouverez quelque chose qui renversera tout !
C 2 – Il y a eu droit à son engueulade…                                  Quelque chose qu’on pourra lancer en série !
Il s’est fait chanter Manon…                                             Il y aura du retard à la vente…
Manon et en si Bémol parachuté ! (rire)                                  Les clients suivront pas de suite
Parce que nous                                                           Mais dans le tas
On fabrique ce qu’est dessiné hein… !                                    Certains suivront
A une époque, fallait toujours tout modifier                             Et ce sera progressif !
Cette montre ? Elle est comme ça ?                                       Comme pour les voitures
Ben attendez… on va tout changer !                                       Comme pour l’ Espace !
On peut dire qu’à cette époque                                           L’école ça sert à faire des précurseurs ! »
On avançait comme d’autres reculent…
Un désastre !                                                            ***
Ça faisait mal au ventre !                                               218 - Le prototype de calendrier perpétuel de M. Sfarty.
Ça avançait pas                                                          Mécaniciens contre dessinateurs.
Alors qu’à l’époque on s’était déjà lancé dans les montres électriques
J’en avais fait cinq prototypes avant de partir                          C 1 – Monsieur Sfarty pour le voir… Bonjour !
Mais la montre électrique je sais même pas si elle a été vendue          Il descendait d’un avion pour remonter dans l’autre
M. Dessay, un ancien prof de l’Ecole                                     (Voix Sfarty : coulisse ou paravent)
Décédé ces temps derniers                                                Voix de Sfarty - Il me faudra un calendrier perpétuel
Malgré que ça soit un horloger                                           Le prototype doit être fini quand je repasse…
C’était pas un traditionaliste                                           C 1 – C’est un client un peu spécial…
Avec lui les élèves ça stagnait pas…                                     Voix de Sfarty - Je veux que tous les jours de l’année
Fallait pas tourner autour du même pot !                                  Défilent sur un ruban de papier…


                                                                                     291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 86 / 119
Tous les jours de l’année…                                       Il frotte dessus
Systématiquement… tous les jours…                                Il se colle dessus
Non ! Pas d’entraînement par picots…                             Pis il se déchire… !
Non ! Pas de trous sur les côtés…                                C 2 – Déchiré terminé fini !
C 2 – Bien Monsieur Sarfaty                                      Plus moyen d’entraîner le bazar !
C 1 – L’entraînement du papier                                   On est mal…
Ce sera pas l’opération du St Esprit                             Voix de Sfarty - Dans un mois suis là…
Mais ça va être spécial !                                        C 3 – (un dessinateur) Pour diminuer le frottement
Voix de Sfarty – Ça doit faire montre                            On n’a qu’à mettre des petits axes
Indiquer l’heure le jour la date                                 Le papier il frottera sur les axes …
Ça ne doit pas tenir de place…                                   Voix de Sfarty – Je vais bientôt arriver…
C é – D’accord Monsieur Sfarty !                                 C 2 – Ça marche toujours pas !
Voix de Sfarty – Je veux les jours qui défilent toute l’année…   Avec les petits rouleaux le papier
Et que l’année finie                                             Il s’en enfile 50 mètres
Ça rembobine en sens inverse                                     Mais les quatre mètres restants
Et ça reparte … !                                                Il bourre !
C 1 – Le truc qu’on lui a fait à M Sfarty                        Ça colle plus ça déchire plus mais ça bourre !
Il faisait cinquante de diamètre                                 C 1 – Les derniers mètres voyez…
Le papier il s’enfilait dans la boite                            Le papier il s’enroule autour des petits rouleaux
Taillée dans de la matière plastique                              Et puis le voilà qui s’ondule
Il passe par la lucarne                                          Résultat…
Puis il s’enroule de l’autre côté…                               C 2 - le papier il ressemble à un truc frisé au petit fer quoi ! (rire)
Voix de Sfarty - Entre deux avions…                              Voix de Sfarty – Je suis presque arrivé… !
Mon prototype Est-il fini ?                                      S’il c’est pas fini je paye pas…
S’il n’est pas fini je ne paye pas…                              C 2- Ouh ! Lui…
S’il est fini je paye…                                           Il m’énerve il m’énerve…
Et je fabriquerai des séries au Brésil… !                        C 1 – On est très mal…
C 1 - Bon alors !                                                C 2 - On va pas y arriver !
La première spire elle s’enroule bien                            Voix de Sfarty – Mon avion il arrive…
C 2 – Mais faut qu’elle réduise                                  C 2 – Il pm’énerve il m’énerve il m’énerve !
Pour que la deuxième puisse s’enfiler                            C 1 – Moi je dis : le problème il est pas là !
et ainsi de suite…                                               C 2 – Ben ou qu’il est alors le problème… !
C 1 – a la troisième spire                                       C 1 – J’ai essayé à la maison
Le papier en se frottant au plastique                             Tu prends un ressort de vieux réveil
C 2 – Il fait de l’électricité statique                          Il se termine par une spire
C 1 – Résultat                                                   D’un diamètre gros comme un doigt…


                                                                              291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 87 / 119
C 2 - (silence)…                                              Je sais pas
C 1 – Ce qui fait que…                                        Il braillait quoi
 La première spire elle roule sur un petit diamètre…          Ce qui fait qu’il y en a un qu’est descendu
C 2 – (Silence) …                                              Puis un autre
C 1 – mais le ressort… !                                      Ça s’est dilué comme ça
Ben ! Il augmente !                                           Des groupes complets des paquets d’élèves qui descendait quoi…
Au fur et à mesure que le papier il rentre… !                 Il y en a un ou deux qui sont restés
Et ça frotte pas ça bourre pas et ça frise pas…               Ma foi… On a travaillé avec ces un ou deux
C 2 – (silence admiratif)…                                    C’est que ça pose problème…
 C 1 – J’ai essayé à la maison                                « Un » on n’a a pas le droit de faire cours
(public) Mais nous                                            Ou faut ouvrir toutes les portes de l’atelier.
« la mécanique »                                              Surtout si c’est avec une nénette !
On nous dit : fabriquez et écrasez votre moulinette…          Parce que...
Dans l’horlo c’est le dessinateur qu’a toujours raison…       (silence) On sait jamais jusqu’où ça peut aller la plaisanterie hein… ?
(crie à la à la coulisse)                                     Un collègue qui s’appelait M Equerre
Monsieur Sarfaty !                                            il a eu une dénonciation…
Votre avion                                                   On n’a jamais su ce qu’il avait fait
Vous pouvez le poser !                                        Ou pas fait…
(Public)                                                      Ça a semé le cirque un bon moment
C’est la mécanique qu’a sauvé la mise !                       Mis à pied un an deux ans
Trois jour avant qu’il passe !                                En fait ç’était une espèce de cabale
Et si il y en avait qu’un des Safarty !                       Un qui lui en voulait…
                                                              Il y en a qui lui en voulait
***                                                           Ah faut ouvrir toutes les portes de l’atelier.
219 - Mai 68… les pingouins n’ont pas bougé tout de suite :
l’élève – Havrilco                                            ***
                                                              220 - Le syndicat des profs descend à Paris
Herzog - Ben Mai 68 j’étais à l’école.
Au départ nos pingouin ils ont pas bougé                      Fertzog – On a fait une descente à Paris
Un ou deux à se lancer dans l’aventure                        Dans notre catégorie, à l’époque on était 5000
Entre autre Havrilco                                          Fallait pas confondre les serviettes propres avec les torchons salles
Il avait un haut-parleur dans la cour                         hein !
Et il braillait quoi...                                       Nous dans les ateliers on était « PTA »
Alors les uns après les autres ils ont commencé               Professeur Technique Adjoint
Non. Je me rappelle pas ce qu’il criait…                      Mais Adjoint à qui?
Des directives de Paris ? d’un syndicat quelconque ?          On n’en sait rien !


                                                                          291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 88 / 119
On savait pas…
Ce qui s’est passé c’est qu’ils ont profité                           ***
les autres augmentaient pas nous                                      221 - Le concours d’intégration des PTA : le piège !
Alors on avait fait une descente à Paris
C’est le SNEC qu’a déclenché le plan ORSEC                            H – On était PTA...
Sur 5000 on était 2500                                                Ils nous ont d’ailleurs fait des tours de cons
Mais il y a fallu les arracher à leur bureau                          Passez l’expression elle est brutale
Ils avaient même pas convoqués la presse, ni la télé ni quoi…         Mais elle dit bien ce qu’elle veut dire
Par contre les renseignements généraux eux...                         D’un seul coup les ex CET des centres d’apprentissage
Et à Paris on a vu des képis qui dépassaient les murs                 D’un seul coup 50 points d’indices !
Depuis la descente des trains jusqu’ à chez Chirac                    Vraiment la Côte d’Azur… !
Qu’était pas au même endroit à l’époque                               Pour 50 points d’indice il suffisait de justifier 15 jours de stage !
Après vers le Ministère de l’Education Nationale                      Donc d’un seul coup les profs de LEP
On s’est groupé et au carrefour il y en a qui traversaient à contre   D’un seul coup ils gagnaient plus que des profs de Lycée !
temps… !                                                              (silence)
 Alors du coup les bagnoles :.. îîîîî !                               Parmi les profs de Lycée il y en avait une méga-trifouillée
Le flic qui faisait le passage pour les voitures il s’énervait        Qu’était des profs de LEP
Alors je dis aux collègues                                            Qu’avait bossé pour les concours
« Il a un pistolet mais moi j’ai bien fait !                          Ils se retrouvaient au Lycée moins payés qu’en LEP !
Il peut venir j’ai emmené mon fusil de chasse !»                      Ça a commencé à râler
(rire) En rigolant hein !                                             Ben logique !
A côté de moi il en a un qui se déplie                                Nous on à réclamé
« On n’est pas là pour s’affronter ! »                                Mais c’est que l’administration…
Et gnin, gnin, gnin… ! comme ça !                                     L’administration – Vous réclamez ?!
Qui c’est ce citoyen ?                                                Vous vous êtes les canons
Qu’est-ce qu’il me fait comme musique ?                               Vous êtes les vedettes ?
Alors il y a un CRS qui vient                                          Ben vous savez pas ?
Il lui passe un papier et l’autre… !                                  Vous aller passer des concours pour montrer que vous êtes des
D’un geste il déclenche le départ de tous les CRS                     vedettes !
Le gars je croyais que c’était un prof                                H - C’est pas beau ça ?!
Ben c’était lui le grand pontife des CRS du carrefour ! (rire)        C’était en 76
Depuis une heure... on discutait métier                               C 1 - 76 ! Premier concours ... !
Pis voilà que d’un coup                                               Micro-technique horlogerie on n’était pas nombreux
Il donne l’ordre à toute l’équipe de plier les cannes !!!             Mais en F1 (fabrication mécanique) le troupeau est nettement plus
C’était le Pontife !                                                  important
Avec mon pot je tombe toujours bien moi !                             On devait être dans les 24 établissements


                                                                                  291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 89 / 119
Un peu bidon ils ouvraient les filières                                  18 –Christian S. horloger à Langres
Parce que dans la micro-technique
La camelote des élèves                                                   [Contingence nombre filles pour traitement, mais S., qui demande
Elle coûte moins cher                                                    d’ailleurs : faudrait peut-être que j’ailles voir un psy… est un original,
Au lieu de sortir un bout de bidoche comme ça                            rêve et parle éveillé, traitement donc à voir dans l’onirique
Ou un bâtis de machine...                                                revendiqué… le rêve, le fantasme, le manifeste, - fantastique – et le
La pièce en micro-technique…                                             réel caché ; H = Horloge ou pendule ou montre]
C 1 – Montre leur donc les pièces (fouille sa poche tend la main)
C 2 – Tiens en voilà une cinquantaine…                                   222 - Solter dialogue avec une pendule : l’étrange passion
C 1 - C’est pas des pièces c’est des copeaux…!                           de casser/réparer
C 2 – Pis dans un copeau comme ça …
On en fait 10 000 de pièces comme ça ! (rire)                            (Il habille une horloge-femme, la remet en ordre)
Les PTA on a donc passé le concours
Mais le scabreux                                                         S - Une vieille horloge comme toi…
C’est qu’il y avait les jeunes qui sortaient de l’école…                 H - Qui à cent ans !
Des jeunes frais moulus                                                  S – ça se répare plus
A te passer les concours les doigts dans le nez !                        Ça se resature !
Les anciens sur le départ en retraite…
Les maths, la mécanique théorique et tout le bazar… (rire)               H – On n’est pas des bagnoles hein !
Depuis longtemps c’était au loin dans la plaine!                         Les voitures c’est les performances
Si tant est que…                                                         Mais les vieilles horloges…
Ils en aie jamais entendu même parler ! (rire)                           Les secondes et les heures on les tourne une à une
Ce qui fait que...                                                       Depuis des cent ans
Dans la salle du concours j’ai vu des profs                              Et je continue pour toi !
Que j’avais eu comme prof                                                (Il se détache)
Ils suaient 100 kilos et ils rendaient feuille blanche !                 S - Cette passion
Sur les feuilles                                                         Pour les vieilles…
Juste les gouttes de sueur c’est tout!                                   Ça m’est venu sans que j’apprenne…
Ça fait vraiment mal au ventre                                           H – Apprendre une passion… ?!
C’était vraiment le piège                                                 Mon Dieu mon Dieu…
Là haut il y a des clients qui cogitent                                  S - Ça m’est venu…
Et qui nous prennent pour des cons !                                     sans doute parce que je suis Suisse
                                                                         Il y a un gène de la réparation !
                                                      Retour sommaire   Mon Père il était horloger…
                                                                         H – Je l’ai bien connu ton Père …
                                                                         Un homme charmant…


                                                                                      291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 90 / 119
S – C’est sûrement un gène…                                        H – Des comme lui, ça devient rare !
H – Quand tu étais petit                                           Dès qu’il m’a vu il a pas pu s’empêcher
je t’intéressais pas plus que ça…                                  Il m’a donné un coup de neuf au bois !
S – quand j’étais petit je cassais tout !                          H 2 – Il se dit brocanteur
H – Je sais…                                                       Mais c’est un homme de cœur…
On te disais : tu a cassé…                                         S – Je les trouve le week-end en brocante
Maintenant faut réparer … !                                        Un coup de neuf et je les revends. Faut vivre.
S – Un jour ils m’ont donné la montre de mon Grand-Père…           H – Mais il nous oublie pas… Sa clientèle est parisienne, exigeante…
J’ai moins cassé                                                   H 2 – Pas de pub, rien que du bouche à oreille
Mais je réparais toujours…                                         S – Le vieux, foutu pas cher c’est pas mon truc… je vends pas
H – Ah, ton Grand-Père…                                            H – Comme lui, ils sont de plus en plus rares !
Lui aussi                                                          S – Maintenant le client il va sur Internet
Quel homme charmant… !                                             Il vient même plus voir
(Elle se détache)                                                  Sauf mon réseau bouche à oreille
H – Les horlogers tu sais il y en a partout !                      H 2 – La qualité s’en foutent
Ils ne sont pas forcément en Suisse…                               Ils cherchent moins cher ou hors de prix
Il y a beaucoup de légendes !                                      H – La concurrence, l’argent ils voient que ça…
S – (à H) Mais les gènes                                           Les Thaïlandaises, les Taïwanaises
le berceau c’est les Suisses… ?                                    Apparemment c’est pareil
H – On vous l’a toujours dit : l'horlogerie c'est les Suisses...   Apparemment…
(Elle rit)                                                         H 2 – Elles donnent l’heure oui
Ah les hommes…                                                     Elles donnent l’heure mais quoi de plus ?
Les hommes vous voulez toujours être de quelque part…              H – La preuve si elles marchent plus les nouvelles Quartz
                                                                   On les jette
                                                                   Oui on les jette
***                                                                H 2 – Nous on nous met dans un tiroir
223 - Solter : on achète on vend, oui. Mais pas n’importe          En attendant…
comment (Limite… Mac au grand Cœur)                                S – Ah ben oui ! Moi le Quartz… ça jamais !
                                                                   Le Quartz ça fait des remonte-temps
H – Ah maintenant tout se vend                                     Des passe-temps
Tout se vend                                                       C’est pas de l’horloge !
Mais à bas prix ou hors de prix !                                  Moi les miennes
H 2 – Et y jettent, ils réparent plus                              Même réparées je les garantis 10 ans !
H – Faut être vieilles pour qu’ils restaurent                      H – Rien que ça… on voit la différence
H 2 – Ils ont plus que des Mères et des Grand-Mère quoi…           H 2 – Quand il répare lui, c’est pas le petit nettoyage à la vas vite…
(Passe Bolterman, il s’arrête)                                     Oh non !


                                                                               291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 91 / 119
S – Les collectionneurs les vrais                                 S – Je sur la table au fond du jardin…
Avec Internet il y en presque plus !                              C – Je vous ai pris un peu de court avec elle ?
Ils veulent dépenser moins mais acheter plus                      S – C’était prévu pour le week-end
La pièce rare pour rien...                                        J’ai pas bougé
C’est des malades…                                                J’ai dis : « allez ! Hop ! La totale ! »
H – La belle occasion ?                                           Alors … ?
H 2 – La qualité ?                                                C – Alors oui… c’est bon, on le voit !
H – Ils connaissent plus                                          (Les horloges du magasin se mettent à sonner)
C’est ou la Quartz ou la Rolls !                                  S – (fort) L’arrière !
Il y a plus de bon sens                                           L’arrière
Il y a plus de plaisir !                                          Je lui ai peut-être pas astiqué l’arrière… !
                                                                  Mais, ça se voit ?
***                                                               C – Ça se verra pas
                                                                  C’est bon !
224 - Solter : J’ai fait la totale à votre pendule…               S – (l’horloge sonne avec les autres)
                                                                  Ah… puis maintenant elle sonne !
(Le client/cliente - entre)                                       C – Pour sonner elle sonne !
                                                                  S – Quand ça sonne
S - Voilà, on a pu la changer quand même.                         C’est bon
Client – On a pu ! Ah quand même!                                 Fallait juste un peu de patience
S – (au Client) Oui                                               De la conviction et de l’invention !
Donc il y aura peut être un peu de précision en plus              (Toutes les horloges sonnent aussi autour)
J’ai juste nettoyé les carreaux                                   C – Ça devait être ça, oui…
Mais pour astiquer y faut prendre un chiffon de coton…            (S range l’horloge pour la donner au client)
C - Sinon oui, le verre…                                          S - Voilà donc. Tous y est ?
S – Et ça serait dommage...                                       La clef ?
Ça casserait !                                                    C - La clef elle y est
Viens voir la chose à la lumière…                                 Bon ! Ben la voilà repartie pour faire un temps !
J’ai pas encore eu le temps                                       En soi c’était une bonne idée de l’amener…
Ah ben… c’est mieux !                                             S - C'est qu'une restauration…
C - Ah non !                                                      Tiens…
C’est quand même bien mieux…                                      On va y mettre un peu d'huile là dessus…
Chez moi il y avait une espèce de vernis dessus…                  C – Un peu d’huile là ?
S – Ben je lui ai passé un coup de laine d'acier dessus…          Ah ben écoutez c’est bien gentil…
J’ai fais ça dans le fond du jardin j’y ai passé deux toiles… !   Qu'est ce que je voulais dire ?
C – Ah ben on le voit… !                                          Ah bien si…


                                                                              291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 92 / 119
Vous m’aviez dit combien que ça faisait…                                 Chaudronnier
S - Deux cent huit soixante sept                                         On sait jamais…
Vous repasserez                                                          L - Le concours de Facteur
La facture j’ai pas eu le temps                                          Je l’ai passé
Si elle vous fait un problème                                            Et je l’ai loupé
Vous me téléphonez.                                                      J’aimais trop l’ Aventure et l’ Entreprise
C - ben oui…                                                             A 22 ans je suis parti
S - Donc le balancier vous l’accrochez bien vertical                     A l’Aventure
Faut pas le tirer trop fort
Ça a ses propres forces parce que c'est symétrique.                      (L’Aventure s’avance)
C - Oui parce que sinon
Y a le…                                                                  A - Deux mois de Canada et d’Amérique
Qui…                                                                     De sac à dos les poches vides
S - Non ! Rien à voir ! Ça c'est l'avance-retard !                       L - L’haleine de l’aventure
C – Ah ben d’accord…                                                     Respirer un autre air
S- Pour le balancement                                                   A - Il me cherchait au nord de l’Ontario
C’est rien que le calage                                                 Il voulait parler aux Inuits
Le calage… à gauche, à droite                                            Il péchait les brochets
Faut trouver l’optimum…                                                  Nous nous aimions dans une cabane au bord de la rivière
C – L’optimum je le trouverai…                                           L - Mais je voulais parler aux Inuits
Avec un peu de patience                                                  Je suis parti en bord de route
Pis du doigté…                                                           Un gros camion s’est arrêté
S – c’est comme ça qu’on trouve !                                        A - un 60 tonnes américain
                                                                         avec deux cheminées
                                                      Retour sommaire   L - Moustaches qui pendent
                                                                         Chapeau de cow-boy
                                                                         badges et tee-shirt “save hashish’s boom”
                                                                         L’Aventure conduisait l’camion
11 – M. D. Designer                                                      A – Si tu veux voir Vancouver
                                                                         Reste pas là monte avec moi
225 - L’Aventure et l’ Entreprise : deux amours pour                     L – On a traversé les Rocheuses
faire des montres                                                        Vraiment dans un autre paysage
                                                                         A – Je vais me coucher prend le volant
(Un couple les parents)                                                  1000 km la route est droite
Parents - On travaille aux PTT                                           Réveille moi à Vancouver
Il a son BTS de Chaudronnier                                             L – J’avais 22 ans
Mais il va passer le concours de Facteur

                                                                                      291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 93 / 119
Le camion il était trop gros pour moi               En séries limitées
Et je connaissais pas bien les vitesse              Signées au nom des entreprises
A – Un baroudeur ça apprend vite                    Qui offrent des montres en cadeau
Réveille moi à Vancouvert                           E – Notre couple est uni
L – L’Aventure j’avais 22 ans                       Mais parfois il songe encore à l’aventure
Mais l’Entreprise j’y rêvais à 17 ans               L – Oui mais à l’ « esprit »…
                                                    D’l’Aventure
(Entreprise entre)                                  E – C’est ce qu’il dit
                                                    Allez savoir…
E – On s’est connus dans l’intérim                  L - Quand du matin au soir
On s’est aimé dans bien des villes                  Elle ne cesse de faire des histoires
Sur des chantiers sur des plates formes             Même qu’elle se plaint que tout va trop bien
De forage et dans bien des bureaux                  Alors oui
L - Je voulais la connaître sous toutes ses faces   l’Aventure me revient
E – Tu voulais tout apprendre                       E – On se chamaille on se rabiboche
Tout comprendre                                     C’est de la fatigue
À France Ebauches à Besançon                        Le travail...
Il vendait des mouvements de montre                 La petite qu’arrête pas de dessiner
Au Portugal en Angleterre                           Et nous derrière à fabriquer
Tu vendais faisais du bizness                       L – Depuis dix ans
Et puis un jour à 27 ans                            Je dis que ça va pas
Nous avons voulu un Enfant                          Je suis toujours là
- On avait des idées plein la tête                  E – 10 ans
Tous les deux montés sur des ressorts               Il nous en a fallu du ressort
E - La petite a maintenant 10 ans                   L – Mais on s’en sort
Elle s’appelle                                      On est là
Weals Concept                                       E – Malgré les crises du marché
L - Elle arrête pas                                 L – La concurrence et les banquiers
De dessiner des montres                             E – On a tenu on est ensemble
E – ses idées, ses dessins ses formes
On les mets dans les mécanismes                     ***
L – on les coule dans les matières                  226 - Cabaret Montres Libertines d’un Travesti à une
E – On choisit tous les composants                  Revue
Et les idées les recomposent
En montres personnalisées                           Moi je suis partie de rien
L - Uniques                                         Ben oui…


                                                                 291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 94 / 119
Une idée c’est rien non ?                                               Que le système asymétrique
Ma mère elle était normale                                              Qu’elle a sur la lunette ici
Elle avait rien inventé ma montre mère                                  M – Vissée !
Pas de quoi se retourner non                                            Encore heureux
Belle                                                                   Avec l’allure assymétrique !
C’est tout                                                              Je vous dis pas !
Mais moi hein…                                                          L – Ça là…
Il m’a voulu originale                                                  Sur la lunette je lui ai mis du verre Saphir
Vous savez bien hein                                                    M – Pour voir la vie en rose !
Père et fille ça veut toujours…                                         L - le saphir
L – je voulais lui… apporter une petite subtilité un petit traitement   C’est in-rayable
M – oui oui au départ il dit toujours ça…                               M – Faut lui laisser ça…
 L – Je lui démonte la pièce ici                                        L – Et alors je fais apparaître son cœur
Les rouages                                                             Ouvert
Et je lui fait un traitement en nitrure de titane                       M – Mais si… !
M – Carrément !                                                         Et c’est mon Père !
Nitrure de Titane…                                                      L - Je lui ajoure la platine
L - ça c'est un détail                                                  M – Ah…non… !
Mais dans les développements                                            L – Vous voyez le rubis synthétique au milieu…
M – Non mais écoutez-le                                                 M – Non… !
Un détail !                                                             Sa fille !
Si si il l’a dit !                                                      L – Et là….
M – la je vais lui faire des gravures                                   Là ?!
Gravées en succession                                                   Un balancier !!
Croisée dans la masse                                                   (Il se détache de la montre)
Et à l'intérieur des ponts…                                             Etonnant non ?
M – Mais c’est qu’il le fait !                                          Dans la montre
Si…                                                                     On trouve un balancier… !
L – c’est des thèmes artistiques                                        C’est pas lié au battement du cœur
M – ah ben !                                                            Mais c'est lié au rythme…
Artistique
Voyez l’excuse !                                                        (Rythme brésilien très déhanché la montre esquisse quelques
L - sa couronne je lui fais sur mesure                                  ondulations la Montre se transforme en Meneuse de Revue Lido-
M – Il va m’appeler sa Princesse !                                      Ringard)
L – Je lui ai vissé
Elle peut alors prendre la même allure                                  Meneuse – et maintenant


                                                                                   291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 95 / 119
Vous savez tout                               Le « X »
Il me transforme                              creusé et laqué noir
Me travesti
Tout ça c’est lui qui imagine                 Girl 4 - - Il m’a créé pour Ford
Pour Moi et ma bande de copines               Mon bracelet ?
Il nous construit des looks d’enfer           Taillé dans la peau
Nous déshabille et nous rhabille              Des fauteuils de voitures Ford !
Et on défile dans les foires
Congrès expos célébrations                    Meneuse - On suit les filles on suit !
Événement inaugurations                       Le Monde ?
On se pend à tous les poignets                Bicentenaire Victor Hugo ?
Toutes des copines dans la Revue              Ariane Espace ?
                                              Musée du temps ?
(Les copines arrivent)                        (Fonce en coulisse)
                                              Elles veulent pas venir ?!
Girl 1 - Moi                                  C’est des intermittentes…
Boîtier Inox                                  La Revue c’est fini
Bracelet fait main                            Maintenant
J’ai des inserts aluminium                    C’est Débat
Noyés dans le cuir                            (Sort une montre qu’on n’attendait plus )
Du cuir choisi entre 100 peaux
Boucle réglable à gros passant                Ah ben tiens !
                                              Voilà la « Mumm » !
Girl 2- C’est l'idée d'un piston de voiture   La Mumm - Moi il m’a faite pour
Qui m’a fait naître de ses mains              l'Assemblée Nationale !
J’ai une clavette pour qu’on me ferme         - Ben oui
J’ai un look d’instrument de mesure           Elle fait un peu masculin
D’un Palmer, d’un pied à coulisse             Forcément…
Alu Titane Saphir Inox                        Au parlement…
Matériaux bruts                               La Mumm – Il m’a dit qu’il allait me féminiser
Démarche noble                                Pour la prochaine session
                                              Beaucoup moins gras sur les côtés
Girl 3 - Moi il m’a faite                     Un peu de galbe ici
Pour Exalto                                   De galbe là
Fabriquant de lunettes                        - Mais toujoours très « équilibrée »
Avec ici le logo                              Pensez donc…


                                                          291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 96 / 119
A L’Assemblée… !                                       228 - Si la terre s’écroule on se foutra de l’heure !

***                                                    Le marché !
227 - Le courage de la bric et de broc… (Complainte)   S’il est pas porteur la montre elle s’écroule
                                                       Parce la terre si elle s’écroule
Il m’a faite                                           La terre…
Tout de bric et de broc                                Les survivants boufferont toujours des pâtes alimentaires
Je viens de nulle part                                 Mai de l’heure qu’il est
Je suis de partout                                     Ils s’en foutront
J’en reviens pas…
Ma couronne ? C’est du Cheval                          ***
Venu d’École Valentin                                  229 - Campagnes de Com. Pourquoi faire gentillet ?
Mon boîtier ?
Du Fleury Adam Richard                                 Ça, c'est les campagnes de com !
Venu de Bonnétage                                      Faut bien vendre !
Mes aiguilles ?                                        La première c’est…
Du « la Pratique » ou Universaux                       Première C de C - Jésus est né à Bethléem
Venu droit de Morteau…                                 Pourquoi pas à Besançon ?
Ma gravure ?                                           Prochaine C de C – Peut-être un cercueil…
C’est du Bernard                                       On fait beaucoup pour les Militaires
Tiens ?                                                Avec comme titre
Encore de Bonnétage                                    « Certains chefs d'État vous proposent des packagings »
La plaque du cadran ?                                  Et à la suite
Découpée à Flangebouche                                « Certains hommes d'État s'emballent dans la démesure
Repartie à Bonnétage                                   Weals vous propose des packagings sur mesure »
Gravée en creux                                        On sait pas encore
À Maiche                                               Parce que…
Retour Flangebouche                                    Jusqu’ici on faisait gentillet
Pour la marque                                         Mais à quoi ça sert ?
Tous ces allez et retours… !
Ça me…                                                 A Toulouse au salon
Et pourtant moi comme une bonne Broque                 On a fait une pièce de théâtre
J’y arrive                                             Alice elle poussait un Caddie
Je vous donne l’heure !                                Dedans il y avait le lapin qui arrive en retard
                                                       Ça ramenait du monde au Stand
***                                                    Les carottes elles pendaient partout…


                                                                    291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 97 / 119
10 minutes de spectacles                                             231 - Les Comtoises c’est très spécifique ! (L’horloge
On a fait deux télés et trois radios                                 et les vieillards)
***                                                                  (La Comtoise entre suivie de deux Horlogers)
230 - Le temps des montres c’est pas celui qui fait
gagner/rater                                                         C - Ah non…
                                                                     Nous les Comtoises ils nous touchent pas le mécanisme
Moi le temps…                                                        H1 + H2 – Ben non que le mécanisme on leur touche pas…
C’est…                                                               C’est pas notre métier ça…
Y a pas de haut                                                      Il est déjà tout fait leur mécanisme
 Y a pas de bas                                                      C - Ils nous touchent pas à l’important
Y a pas de début                                                     Ils nous font juste que la caisse…
Y a pas de fin                                                       H 1 - Oui mais chez les Comtoises
Après…                                                               La caisse…
Chacun sa vie chacun son chemin                                      C’est des grandes caisses !
Il y en a ils s’emmerdent                                            Oh là…
C’est qu’au départ ils on raté quelque chose                         H 2 - Assez étroites
Et puis ils continuent à rater                                       Très hautes… !
D’autres ils ont raté pareil                                         H 1 - qui touchent quasiment le plafond
Mais ça les pousse à plus rater                                      H 2 - au-dessus vous voyez le cadran
Allez savoir…                                                        C’est de l’émail
C’est question de caractère                                          H 1 – Pis elles ont un grand balancier
Le temps chacun en fait ce qu'il peut                                H 2 – Dans la caisse…
Ou ce qu’il veut                                                     H 1 – Le mouvement
Mais le temps des montres                                            En soi il est pas grand…
Il fait que mesurer                                                  (il montre avec ses mains)
C’est pas du raté gagné                                              Haut comme ça
C’est quand même vachement moins chouette                            Pis large comme ça…
Non ?                                                                H 2 – Pas grand
                                                                     Mais on le remonte à la main…
                                                  Retour sommaire   H 1 – Parfaitement
                                                                     On les remonte manuellement les Comtoises
                                                                     H 2 – Tout à fait…
                                                                     H 1 – C’est tout du mécanique
7 – Monsieur T.
                                                                     H 2 – Les vraies !
                                                                     H 1 – Sûr que pour la pendule


                                                                                 291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 98 / 119
La pendulette de cheminée ou de salon                  Parfois plus
Le balancier il est comme ça…                          Oubliées dans un grenier…
(Tout petit)                                           Quand les gens décèdent
H 2 – Mais les Comtoises…                              On range les greniers
Regardez il est gros comme ça !                        Et c’est là que…
H 1 – Dans le fond                                     (Ramasse)
Le même principe…                                      Tiens ?!
H 2 – Mais ça fait pas pareil… !                       C’est la montre au grand-père !
H 1 – Avec les Comtoises                               Alors ils viennent nous l’apporter
Elles entre dans l’horlogerie de gros volume           On a toujours besoin de nous…
H 2 – C’est de l’ Horloge…                             Les petites
Pas de la pendule ou de la pendulette !                Ou grandes Réparations
H 1 – Exemple les carillons…
Gros comme ça les carillons !                          ***
Quand une Comtoise elle sonne…                         233 - Le ressort c’est comme tout : faut le remonter !
C’est du sonore !
H 2 – C’est du Big Ben à la maison !                   Le système originel
H 1 – Faut le savoir ça…                               Il est pas compliqué
C’est très spécifique la Comtoise…                     Il vous faut un Ressort
H 2 – Très…                                            En remontant le Remontoir
Mais il y en a qui aiment hein… ?!                     Le Ressort ?
                                                       Il s’arme…
***                                                    Il s’arme à fond !
232 - Les oubliés du grenier qu’on retrouve lors des   Ensuite il se dévide
décès (petit oratorio de la réparation)                Petit à petit…
                                                       Normal
(à deux, distribuer)                                   Il sa force il la transmet
                                                       Vous voyez là les roues qui tournent et qui aussi…
Réparer…                                               Transmettent leurs forces à l’Echappement
Un jour ou l’autre elles ont toutes                    Et le balancier reçoit la Force
Toutes besoin de nous                                   - Le balancier c’est la pièce maîtresse -
Besoin d’une réparation                                Et alors avec sa Force il règle la Montre
Montre gousset                                         C’est tout de la transmission de force tout ça…
Montre bracelet                                        Si vous laissez faire
Montre du père                                         Le ressort il se dévide
Du grand-père                                          Plus de Force plus de Réserve


                                                                   291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 99 / 119
Et la montre s’arrête                                 Déjà fini les vis
Comprenez…                                            Vous marchez pas ?
Le ressort c’est bien comme tout…                     On vous répare plus !
Il n’a de Force                                       Une autre !
Que si il y a quelqu’un qui le remonte…               Et vous…
Tout seul…                                            Poubelle !
Un Ressort…                                           L’irréparable a commencé en 70 !
Ça …                                                  (silence)
(geste)                                               La vieille dame elle est venue me voir
                                                      V D – C’était la montre de mon mari…
***                                                   R – Une Kelton !
234 - L’irréparable ! De sertissage en moulage : la   Faut en racheter une ça se répare pas
mort des vis                                          VD – Mais c’est celle de mon mari…
                                                      R – Bon ben écoutez
R – Aujourdhui !                                      Je vais y mettre le mouvement d’une neuve
En quartz on a des mouvements                         Mais ça sera le cadran et pis le verre de votre mari
Ils sont complètement moulés                          VD - C’est pas grave
Pas une vis                                           Je sais bien que le mouvement…
Ils arrivent tout moulé droit du Japon !              Mais l’essentiel
Moulé à la machine                                    C’est ça soit la même
Dans du plastique                                     Je serai contente
On peut plus démonter                                 R – ça l’a contenté…
Fini !                                                Oui
S’ils marchent pas les Moulés                         Mais pour moi c’est pas ça…
Pour eux c’est fini
Un autre !                                            ***
Suivant !                                             235 - Duos de réparations : la partielle et la totale
On échange !
Ou poubelle…                                          La réparation c’est deux choses
On rachète…                                           Il y a l’intervention Partielle
Irréparable !                                         (Elle entre)
Mais l’irréparable                                    IP – changer un verre
Ça avait commencé avant le Moulé                      Un cadran qui se casse
Il avait commencé dès le Serti                        R – mais si on me dit
Les Kelton les Timex                                  Elle prend du retard…
C’était du tout-serti-à-la-machine !                  Alors là je dis c’est plus la Partielle il faut la Complète


                                                                  291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 100 / 119
(Entre la complète)                              La « maison Dornier… »
IT – Ah ben moi c’est la Totale                  Vous allez au funiculaire
La révision complète                             Vous montez sur la colline
Le mouvement ?                                   Tout là haut
Je le démonte complètement !                     Face à la Citadelle
Je le mets à nu !                                C’était la maison Dornier
J’enlève tout l’habillage                        C’est là qu’on s’était rencontrés
Cadran aiguille et tout et tout…                 Ton Père et Moi
Et je le sors                                    Moi j’étais employée
Je le sors et je le passe dans la machine        Lui horloger
La machine elle le nettoie le mouvement          J’étais une fille Dornier
Ah pour ça elle le décape !                      Mon Père avait créé la maison Dornier
Les vieilles huiles les vieilles graisses…       110 salariés…
Pfuit !                                          Tiens quand on parle de lui…
A Nu !                                           (Le grand Père entre)
Le mouvement il est plongé dans trois bains      GP – J’étais employé
Un qui décape et deux qui rincent                De Préfecture à Pontarlier
Quand je le sors le mouvement                    Et j’ai créé la Maison Dornier
Il est vierge !                                  Mon fils a repris sa femme aussi
Et alors pièce à pièce je vérifie l’usure        M – (tout bas) C’est moi…
Je change, je change, j’ajuste                   C’est du familial !
Et pour finir                                    La Maison Dornier…
Un petit coup d’huile un petit coup de graisse
Et hop comme neuf !                              ***
Je le refourre dans sa montre !                  237 - Mon buraliste il me téléphone et je prends la
Avec moi c’est la totale !                       montre
***                                              Les horlogers qui réparent
236 - La « maison » Dornier : du familial !      À Besançon
                                                 Vous avez vite fais le tour
Mon Père avait appris en Haute-Savoie            Des artisans il en reste trois quatre
Il travaillait seul avec ma Mère                 Il y a plus que des Enseignes
M – Moi c’est compta factures paquets            Qui réparent plus ou réparent mal
Ton Père il faisait tout le reste                Mon buraliste
Puis il s’est embauché dans la maison Dornier    (il passe)
Pour réparer                                     B – Moi changer les piles je sais faire


                                                             291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 101 / 119
Mais pour les reste ?                                     T’es qu’une Enseigne…
Je sais plus à qui envoyer
R – Maintenant il me passe un coup de fil                 ***
Et je vais les chercher chez lui                          239 - Transmission Père et Fils

***                                                       (M = sa Mère)

238 - Festina ? C’est une enseigne on la voit partout !   R – Je voulais pas être horloger j’avais bac + 6
                                                          M – Il faisait de l’aménagement du territoire
On vend plus de la montre                                 Pis chômage…
On vend de l’Enseigne                                     R – Pas de travail et mon amie
Tiens…                                                    Qu’était espagnole allait repartir
Exemple !                                                 M – C’est mon mari qu’était près de la retraite
Festina !                                                 Il lui dit « pourquoi tu reprends pas ?
(Elle entre comme si on l’avait appelée)                  (silence)
F – ah ben…                                               Ça fait neuf ans qu’il est en retraite
Te voilà toi…                                             R – Mais Papa tous les jours
Tu fais croire que t’es une grande marque hein !          Il passe à l’atelier
Une haute gamme…                                          (Le Père passe regarde le public et un peu égaré rejoint vite la
F-…                                                       coulisse)
R – Faux !                                                Ah ben il savait pas qu’il y avait tant de monde…
T’es une moyen de gamme !                                 Il reviendra pas
Mais quand je vois le foot à la télé                      Mais d’habitude
Quand je regarde le vélo pendant le Tour                  Il prend une montre dans sa main
Qui je vois ?!                                            Il s’assoit
F-…                                                       Il me regarde travailler un petit moment
R – Festina par ci !                                      Pis il repose la montre
Festina par là !                                          Pis il part
 On te vois partout                                       Tous les jours il a besoin
Tu vas avec tous                                          De prendre une montre dans ses mains
F-…                                                       C’est comme ça…
T’es qu’une Enseigne !
On le voit bien à la télé !                                                                                     Retour sommaire
Avec tous…
T’es pas une grande marque
Une marque sans plus
                                                          B 4 – GUY CHEVAL de « Cheval Frères »

                                                                    291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 102 / 119
                                                           Ils sont 3 apparatchiks
                                                           Ils siègent même au CETEHOR
240 - On dit qu’on achète une montre pour l’heure… Non !   C’est un scandale !
                                                           Dalain ! 77 ans ! Encore là !
On dit                                                     Il y a 10 ans que je lui ai versé ses émoluments pour la retraite !
Celui qui achète une montre                                Le Président
C’est pour avoir l'heure                                   F - qui est Herbelin…
Pas du tout !                                              C – C’est pas lui qui fait ses discours !
Il y en a qui veulent des diamants                         C’est Bénard !
Il y en a qui veulent du gros                              Maintenant directeur de la Chambre Française qui lui écrit !
Il y en a qui veulent du petit                             Leur souci avec leur décentralisation
Ils veulent du rond                                        C’est les expos de Bienne et Neuchâtel
Ou du carré                                                Pour montrer qu'on est encore là
Du bracelet cuir                                           La taxe parafiscale ?
Ou bien acier                                              Ils ont laissé tomber
Ils achètent l’heure                                       Et si on lâche la taxe…
Et l’habit de l’heure                                      C’est la fin !
[L’horloger lui fait l’heure                               La taxe ?
Et les habits c’est l’habilleur]                           C’est les Suisses qui la récupèrent !
                                                           Alors je dis marions nous aux Suisses
***                                                        Il y qu'une rivière qui nous sépare
241 - Parfum de scandale… Les traîtres de l’Horloge        Vaut mieux des Suisses
                                                           Qu’emploient des français de Charquemont et de Villers
Je ne suis plus dans les organisations                     Que de voir
C - Depuis 10 ans                                          Que de voir nos boites s’enfuir aux Philippines
F – Il a claqué la porte                                   F – C’est un scandale…
De la Société de Développement de l'Horlogerie
C - des magouilles scandaleuses                            ***
Passées sous silence
                                                           242 - Les apparatchiks Parisiens voient rien… ! ( Une Philippique
F – Celui qui faisait les statistiques
Vous savez qui c’était ?
C’était le beau-Père…                                      Une décolleteuse maintenant
C - du ministre des affaires étrangères                    C’est 1 million 3, 1 million 5
Hubert Védrine !                                           On fait pas de la couronne à 30 centimes avec ça
F – Il est resté qu'un an président                        Les apparatchiks
C – Ils m’ont éliminé                                      De Paris


                                                                       291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 103 / 119
Ils disent le moyenne gamme va reprendre !                  Et ses petites entreprises ?
Mais faut pouvoir lutter avec l’Asie…                       Espérons qu'il y aura encore des jeunes industriels
En France on n’a plus de bases                              Sinon laissons la place aux faisans qui sortent de l'ENA
Plus de mouvements                                          Qui sont des incapables
C’est une catastrophe                                       Ou qui trichent
Les Parisiens aux ordres des banquiers                      Qui trichent fort
Ils orchestrent la concentration                            Voyez le salaire des grands patrons
Administrent les suppressions                               Et le salaire des entrepreneurs
Et le souci du personnel de nos frontière ?!                Moi Patron
Ex dirigeant                                                J'ai jamais pris un salaire
Ex chef d'entreprise                                        Supérieur à 6 fois le plus petit
Moi j’ai honte !                                            Et j'en suis fier !
J’ai honte de voir le laisser aller, la désinvolture        Faut savoir se contenter
Est-ce qu’ils voient chaque matin                           Garder une dignité
Les ouvriers de nos frontières                              J’aime mieux manger mes petites grenouilles
 Passer en Suisse à Six heures ?                            Mon jambon
Quand je passe à Morteau à Villers                          Du thuyé bien gras
Je vois des Usines vides                                    Et pis la croûte aux morilles
Et j’ai mal au cœur                                         Que manger du foie gras et du caviard
Si Peugeot prenait des moteurs Honda                        Faut savoir se contenter
Et des carrosseries chez Pina Farrina…
Qu'est-ce qu'ils feraient à Sochaux ?                       ***
                                                            244 - « Fan des sixties… » tous partis ou presque

* **                                                        C’est fou à Besançon
243 - Faut savoir se contenter…                             Vous rendez-compte ?!
                                                            Les Mougin
Si on diminue pas les charges                               Les Picard
On capote                                                   Les Blin
Haberer il donne un coup de fil et Tapie il a un milliard   Les Kloetty
Ils sont plus en lice                                       Les Yéma
Mais ça les dérange pas                                     Les Lip
Après monsieur Messier !                                    Les Tronsin
Il se dérange pas non plus !                                Tous des fabricants !
Mais la force de la France                                  Pis parlons pas des composants
C’est toutes ses petites entreprises                        Denlevert


                                                                       291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 104 / 119
Bougnon                                                               LIP ! la montre Croix du Sud…
Augé                                                                  LIP ! La marque reprise par un gars du Gers
Huguenin                                                              La publicité dit : Eisenhower et De Gaule ils portent une LIP
Albert                                                                Faux !
Cheval                                                                Eisenhower il avait une Rolex !
Spiraux…                                                              Les fabricants ils envoient des montres cadeaux
On était 30                                                           A Eisenhower à De Gaulle
40 minimum !                                                          Et pis y disent c’est la montre de De Gaulle !
Qui a survécu ?                                                       Il avait une Rolex Eisenhower…
Où ils sont passés ? !                                                Même Mitterand il a reçu des montres !

***                                                                   ***
245 - Trahi par les apparatchiks
                                                                      247 - 7ème génération Cheval Frères ?
Comme Président de Cheval Frères                                      (Il compte sur ses doigts)
Je reste positif                                                      Attendez …
Ce que j’ai fait j’en suis pas mécontent                              Jules
Mais sur le plan de la profession                                     Xavier
Je vois négatif                                                       Marc
J’ai pas peur des mots…                                               Gilbert
J’ai été trahi par les apparatchiks                                   Moi Guy la 5ème génération
Ils sont allés écouter les sous-fifres                                Didier la 6ème génération
Ils ont pas écouté ceux des usines                                    De Cheval frères
                                                                      Je sais pas si il y aura une 7ème
***                                                                   Oh, oh, oh, le pauvre il n’a que10 ans !
246 - La montre d’Eisenhower c’était une Rolex pas une LIP !
(il ouvre une boite lit)                                              ***
                                                                      248 - Mon Beau frère qui était juif a fini par vendre des cuillers
J’étais président européen
Tenez…                                                                Mon beau-père qui était juif
« Hommage à Monsieur Guy Cheval                                       A été déporté
Président d'honneur de la montre française                            Mme Ch - mais ma mère attention c’était une Catholique
De l'horlogerie et des microtechniques                                Papa il a mangé un peu d’herbe et de la soupe pendant 4 ans
Ancien président du comité permanent de l'horlogerie européenne » !   Pis il a sauté d’un train qui le déportait en 44
Ah…                                                                   Il s’est retrouvé dans une ferme
Là ! Là c’est Scandaleux !                                            A la ferme il s'est tapé 6 œufs


                                                                                 291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 105 / 119
Il a manqué de crever !                                               - Extraordinaire
Ch – quand il est rentré                                              On entendait respirer à peine
La colonie juive est venue le trouver                                 - Mais bon on était 300 500 personnes
Pour financer je sais pas quoi…                                       - Pis pour remonter des Grecs à Monsieur Augé
(le beau père entre)                                                  - Il y a un bout
BP - Dites                                                            - ça va être long
Pendant les 4 ans                                                     - une Légion d’Honneur…
Pendant que vous étiez en Suisse ou ailleurs                          - C’est un petit mot pis un buffet
Moi je mangeais de l’herbe et de la soupe…                            - On se regardait un peu en se disant
Ch – Il était courageux                                               Qu’est-ce qu’on fait là ?
Mme Ch – Ruiné                                                         - Ah ben on a appris certaines choses qu’on ignorait
Papa était ruiné                                                      - Eh ben je sais pas comment il a fait
Il a repris une petite affaire                                        D’un coup en l’entend qui ramasse tout ça
Ma Mère a même fait des lessives                                      Et qu’il achève
Elle nettoyait chez les gens                                          Que parce qu’il y a des hommes comme lui
Il a travaillé chez Chritofle                                         Des hommes qui perpétuent tout ça
A vendre des ménagères en argent                                      Qu’il lui remet la Légion !
Chez des grands…                                                      - Ah il était fort…
BP – Je les connaissais
Je leur avait vendu des montres                                       ***
Ch – C’était un homme courageux mais il a plus retouché à la montre   250 - Transmission et héritages mauvaise Tante et casinos

***                                                                   Ecoutez
249 - Le discours d’ Edgar                                            Moi je suis conscient d'avoir apporté
La Légion d’honneur c’est un petit mot et un buffet                   D’avoir perpétué
(C.et un Ami ou deux à distribuer)                                    Quelque chose en souvenir de ma famille
                                                                      Mon père est mort en 68
                                                                      Et mon père serait fier
Le jour de la remise de la Légion d’Honneur                           Il avait quitté l'usine pour un tas de raison
À monsieur Augé
                                                                      Ma tante était venue devant le lit de mort de son frère
Le président Edgar Faure
                                                                      Tante - rien ne changera
M’a demandé 2 ou 3 choses sur monsieur Augé
                                                                      Tout restera 50/50
Mais c’est qu’il a fait un exposé sur le temps
                                                                      Ch - 3 ans après ma tante…
- C'était un homme d'Etat hein !
                                                                      - ça c'est les femmes
- Une intelligence remarquable
                                                                      J’ai pas peur des mots, -
- Mais dans le discours il est parti des grecs
                                                                      (Tante revient)
- Du cadran solaire !


                                                                                 291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 106 / 119
Tante – Moi je veux ma part…                                     - Notre Père nous a appris
Ch - ça a été une catastrophe                                    Voix du P - quand on gagne 100 francs
Mon père et son frère il y avait des divergences                 On dépense pas 102 francs
Mais toujours dans le bon sens…                                  On dépense 99 francs
Tante – J’aimais les casinos                                     - Jamais on n’a fait avec les banquiers
Un milliard                                                      On voulait pas être sous leur emprise
J’ai peut-être bouffé un milliard                                - Notre Père n’empruntait pas
Je n’ai pas de Chance                                            Il faisait avec l’argent de la caisse
Mon fils…                                                        - ça nous a nuit
Il époussette les tables au casino d'Aix-les-Bains               - Mais on regrette rien
Ch - Il a 65 ans
Il est bien malade                                               ***
Je l’ai récupéré…                                                252 - Didier Cheval : La fabrique des Patrons
Ça a été le désespoir de mon père
Parce que la famille                                             Mme Ch - les chiens font pas des chats
Chez nous c'était sacré                                          Ch - Didier c’est un "fouquard"
Gagner de l'argent pour s'envoyer en l'air avec une danseuse     Il a un tempérament Cheval
Aller sur la Côte d'Azur dans les palaces                        Mme Ch - Quand le gosse avait 14 ans
Passer des vieux jours                                           Mon père aux Fontenelles
Non c'était pas le style de la maison                            Avant de mourir il a dit à ma Mère
                                                                 Voix - c'est celui-là qui prendra la suite…
***                                                              Ch - ma mère me l'a dit longtemps après
251 - Dans le train jamais en première classe                    Et Didier il déconnait au lycée, Saint-Joseph
(Deux frères Cheval)                                             Mme – Mon mari lui a dis ce coup ci ça suffit
                                                                  Les études ça t'intéresse pas
La maison familiale                                              Je te mets chez un artisan
C’était le Haut-Doubs                                            Ch - monsieur Pilaire à Auxon-Dessous
Quand dans les trains                                            qui faisait de la pierre de bijouterie
Ils ont supprimé les 2ème classe                                 Mme Ch - c'était du 7 heures du matin 7 heures le soir
en 1948                                                          Ch - A tel point que
Notre Père il a dit                                              Quand Marcel m'a dit bon ben je veux me retirer
Voix du Père – Mes enfants c'est notre classe qu'on supprime !   Tu me rachètes le truc
- Chez nous on n’est jamais allé en 3ème classe                  Moi j’ai pu dire Didier il est de taille
- Mais on montera jamais en 1ère classe !                        Mme Ch – Didier il a pris en main le commercial
- Pareil dans les hôtels                                         Les lasers les métaux durs la couronne la pierre
 - C’est comme ça                                                Il a développé d'une façon spectaculaire


                                                                            291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 107 / 119
                                                          Mme Ch - chaque fin d'année ils viennent le chercher
Ch - Moi je suis plus rien                                Pour les médailles du travail…
je suis président d'honneur                               Remettre les médailles de travail de 35 ans
je fous plus les pieds là-bas.                            Ça lui fait plus plaisir que…
Mais Didier il est directeur général adjoint              Pis ça Légion quand il l’a eu il l’a pas demandée
Directeur commercial                                      Aussi bien la Gauche que la Droite ils lui ont demandé
                                                          Je vais citer les noms…
***                                                       Ch – C’était au couvent des Fontenelles
253 - Le nom de Cheval frères ne disparaîtra pas          Dans mon petit village
                                                          Avec le personnel de Cheval
Que j’y sois plus ça change rien                          Les anciens clients
Ce qui compte c’est que ce soit Cheval                    Les fournisseurs
Cheval Frères                                             Et remis par monsieur Augé
Évidemment Cheval Frères
On saura plus qui c'est                                   ***
Si ça se trouve il y aura plus de Cheval dans l'affaire   256 – Les remises de médailles : ça permet de parler aux jeunes
Mais est-ce que Cartier c'est Cartier?
Non                                                       Ch – Les remises de médailles
Cartier c’est des monsieur Petit                          C’est l’occasion de parler aux jeunes de leur dire
Quand j’ai cédé j’ai dis
Je veux pas que ça s'appelle H2C truc                     (Il ferme doucement les yeux écoute « La » remise de Médaille elle s’adresse à une
Ou c'est Cheval ou je traite pas
                                                          RdM - vous voyez cette dame…
***                                                       Ch – (Yeux fermé) un silence de mort…
254 - On vendra pas Cheval aux suisses                    Puis des applaudissements pour cette brave dame…
                                                          RdM - vous voyez cette dame ?
Vendre aux Suisse ?                                       Elle habitait Baumes-les-Dames
Aux concurrents ?                                         Travail à domicile
Qui arrêterait la fabrication des pierres                 Elle enfilait pas des perles
Pour la transporter chez eux ?                            Elle mettait des pierres sur des tiges
Pis tous mes braves gens foutus à la porte ?              Et toi Jean-Paul le chef qui est encore là
Non c'est pas dans le style Cheval ça !                   À quelle heure tu amenais le boulot?
                                                          JP – le soir au sortir de l’usine
***                                                       A 7 heures
255 - Cheval reçoit sa Légion                             RdM - le lendemain matin tu reprenais son travail
                                                          Elle avait travaillé jusqu'à quelle heure la mamie?


                                                                     291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 108 / 119
JP – Hof…                                                            Vous savez la nature humaine…
2 heures du matin                                                    Mais moi je m’en fous…
RdM - Pis tu venais le chercher à quelle heure?                      Je m'en tape le coquillard !
JP - 6 heures et demi pour l'usine                                   Oui j’en ai eu des aventures
RdM – et combien de temps Madame?                                    Pas mal
La vieille - ça fait 30 ans                                          Beaucoup
Rdm – Les jeunes !                                                   Je n’avais pas peur des scandales
Prenez exemple là… !                                                 Dans la vie y en a qui boivent
(Cheval ouvre les yeux en sursaut)                                   Il y en a qui fument
Ch - Parce que dans la journée…                                      Moi il y avait d’autres choses qui me passionnaient
Elle torchait le cul de ses gosses                                   J’ai pas toujours suivi la ligne droite…
Elle faisait la bouffe pour son vieux !                              Je reconnais
Alors évidemment ça fait plaisir de dire ça                          Pourtant je m’entendais très bien avec ma femme
Qu’ils comprennent ce que c'était que l'entreprise !                 Maintenant j’en rigole…
Pis j'ai dit                                                         Non…
Voyez elle est en forme                                              Pas avec elle…
Elle a pas attrapé de saloperies                                     Mais j’en rigole…
Elle était pas dans les bistrots
Je suis content de lui remettre l'enveloppe pis la médaille !                                                               Retour sommaire

(Il referme les yeux doucement, la Remise de Médaille continue)

RdM - de temps en temps il va au marché
Ça lui fait plaisir de voir des petites vieilles
Qui l’accostent

(Une petite vieille se penche sur Cheval toujours les yeux fermés)
Vieille - bonjour monsieur Guy vous me reconnaissez?
(Répond les yeux fermés)
Ch - Vous avez travaillé chez Cheval
Je vous reconnais
On s’est très bien connus
Très bien…

(Il ouvre les yeux la regarde puis public)



                                                                                291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 109 / 119
                                                           La boucle…
                                                           Au-dessus ?
B 1 - Madame D. à Sornay (70)
                                                           Le repère d’aiguille…
257 - J’étais plus tranquille quand ils ont licencié       Bien fait ?
                                                           Le repère d’aiguille ?
Quand ils ont licencié j’ai fais tous les postes           Les aiguilles bien sur midi
Je me suis retrouvé seule, j’ai appris à tout faire        (elle montre)
C’était bien                                               Si la trotteuse elle se ballade
Moi j’étais bien, bien plus tranquille !                   Entre 11 et 12 !
                                                           C’est pas bon…
***                                                        Vous comprenez ?
258 - Si les aiguilles elles sont pas droites              Elle a pas de repère !
                                                           Les trotteuses faut les aligner !
La pose cadran c’est
Pose aiguille : la trotteuse                               ***
L’aiguille de l’heure                                      260 - Remonter les mécaniques ça use les doigts
L’aiguille des minutes
Si les aiguilles elles sont pas droites                    Ah les mécaniques…
On les redresse avec des brucelles                         Fallait toutes les remonter…
                                                           Les remonter…
***                                                        À la main
                                                           3000 par jour
259 - Tout contrôler ! Les trotteuses faut les aligner !
                                                           Pour pas s’user les doigts
                                                           On se mettait un bout de caoutchouc
Tout contrôler !
                                                           Dessus
La boite…
Bien percée ?
                                                           ***
Le fond ?
                                                           261 - Les clips Ah les clips… ça vient en dernier ! (SM)
Pas rayé ?
Cabossé ?                                                  [Mme Delliot]
Endommagé ?
                                                           En dernier c’est les clips…
le verre…
                                                           Une montre on la vend pas comme ça
Pas de poussière ?
                                                           Il faut qu’elle attire
Faut tout voir !
                                                           Faut l’attacher
La barrette…
                                                           Avec des clips !
Avec le bon bracelt ?


                                                                       291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 110 / 119
Beaucoup plus attirant pouir le client            OS
On est deux                                       C’est un coefficient
On attache toute la journée                       C’est pour la paye
A la chaîne…                                      Plus le statut est haut
Et on les étiquette                               Plus tu as de paye
Les étiquettes c’est une grosse machine           En 26 ans
Une potence                                       J’ai fait OS1, OS2, OS3, P1
Les étiquettes déjà prêtes sur le rouleau         Non j’ai pas fais P2…
La référence
21518 c’est un exemple                            ***
Je la colle sur le clip
                                                  264 - Les gaines en carton ça crevasse les doigts
Et l’autre fille ouvre la boite
Les clips accrochés à la boite
                                                  Une fois qu’elles sont emballées
On étend la montre dessus
                                                  On forme les boîtes en carton
Présentée comme ça
                                                  La montre dans sa boite
Et puis on met le couvercle
                                                  Les boite dans la gaine
Transparent
                                                  Puis tout dans les bacs
La montre étendue sur les clips
                                                  Ça donne des crevasses au bout des doigts
Ça attire le client…
                                                  De former les gaines
Elles y passent toutes l’une derrière l’autre !
                                                  C’est pas de l’horlogerie
                                                  C’est de la manutention
***
                                                  Mais il faut bien…
262 - On s’y perd avec ces changements…
                                                  ***
J’étais chez Fralsen
                                                  265 - Les cars Gratuits de chez Kelton
Kelton à l’époque
Vous connaissez ?
                                                  Chez Kelton
Maintenant c’est Timex ?
                                                  Pourquoi ils ont eu beaucoup de monde ?
Non … C’est Fralsen maintenant
                                                  A cause des cars gratuits
Voilà ç’est Kelton, Timex et pis Fralsen
                                                  Ils venaient de Baume les Dames
Avec les fermetures
                                                  De Cléron
Les rachats
                                                  De Saône
On s’y perd un peu…
                                                  De Rioz
***
                                                  De Dole
263 - Non j’ai pas fait P1                        Ils venaient de loin !!
                                                  Mais l’été il faisait beau


                                                              291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 111 / 119
Alors ils partaient en voiture                                     ***
Les cars les cars ont fait des détours                             268 - Les primes de départ volontaire [Kelton]
Ils roulaient pour dix personnes
C’est pas normal                                                   D - ( à sa sœur) Ben t’as dû rentrer l’année après moi
Alors ils ont arrêté                                               T’étais chez les sœurs à Gray
Ils ont dit                                                        La même année que le Pierrot
puisque les gens ils prennent le car quand ils veulent eh ben… !   Et le Pierrot il est rentré en 72
Moi je préférais prendre le car gratuit                            Donc t’es entrée en 72
Ça faisait moins de frais                                          72, 87, ça fait 15 : t’as fait 15 ans !
Mais ils ont supprimé les cars                                     S - je suis partie parce qu’ils offraient une prime
                                                                   Et que je voulais faire un bébé
***                                                                Alors j’suis partie avec la prime
266 - Le respect du chef                                           D - moi j’me suis pas laisser tenter, hein
                                                                   Ils offraient des primes…
La fille qui fais son boulot                                       Pour que les gens s’en aillent
Ils lui foutent la paix                                            Ils sont malins
Il y a toujours des grosses têtes                                  S - Ben moi je suis partie avec 4 millions
Des filles qui cherchent à embêter le chef                         D - qu’est ce que c’est 4 millions ?
Bon…                                                               ça fait longtemps qu’ils sont…!
Faut savoir respecter son chef                                     C’est pour ça que j’ai pas pris la prime
Et il faut que le chef respecte la fille                           Tu bouffes les sous
Moi j’ai jamais eu de problèmes hein…                              Pis t’as pas droit au chômage
                                                                   S – J’ai pris la prime
***                                                                Pis le p’tiot…
267 – Rentrée à Kelton à cause des cars                            J’ai fait une fausse couche
                                                                   Alors j’ai cherché du travail
À 16 ans
On veut gagner sa vie                                              ***
Chez moi on était 10 enfants                                       269 - Les primes et la paye
On partait à l’usine
Pis voilà                                                          On se faisait des sacrés primes
Je suis entrée chez Kelton                                         Plus on bossait plus on se faisait des primes
A cause des cars gratuits                                          On se faisait 1000 balles de primes
Des fois on était 30, 30, 35 filles dans le car                    C’est notre prime qui faisait notre paye
On discutait dans le car                                           Moi j’avais presque 2000 francs de prime
                                                                   Plus on bossait plus on avait de prime


                                                                               291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 112 / 119
Le problème                                                               - Je mettrais pas mes gosses chez les curés.
C’est que
Le jour où ils ont supprimé la prime                                      - Ca n’existe plus, tu penses… !
On avait plus de paye                                                     - Si ça existe ! Cartanaz ! c’est une école de curés !
Ils ont supprimé la chaîne                                                - Oui mais il y plus de curés…
Donc                                                                      C’est de profs normaux…
Pas de chaîne pas de rendement plus de prime                              - Il y a plus de curés mais c’est privé…
Une toute petite paye                                                     - C’est sûr maintenant celui qu’a pas la tête il a pas la tête
                                                                          - la dernière des sœurs elle a eu son Bac
***                                                                       Elle avait de la tête
270 – Marre des bonnes sœurs de Gray !                                    - Ah… Elle elle bossait bien à l’école
                                                                          - Faut que ça plaise, hein ?!
On en avait marre d’être chez les bonnes sœurs à Gray                     - Moi de la tête j’en avais pas, de toute façon…
J’y étais avec la Jeannine                                                Pis j’en ai encore bien moins maintenant
Une école ménagère
J’y suis restée qu’un an de trop.                                         ***
- On faisait Tout !                                                       271 - Licenciement : ils font des vagues de 9 c’est des
On nettoyait même les cours                                               malins !
- Des maths de la géographie de l’histoire du calcul
De la couture de la bouffe du récurage du ménage                          D’être licenciée
- On s’occupait des lapins, on s’occupait des poules                      On le vit toujours mal
- Tout !                                                                  Mais on s’y habitue
- Tais toi… ! (Rires)                                                     On n’a pas le choix
C’était un cloître hein ?!                                                - Quand on est licencié on n’est jamais tout seul
- on était interne                                                        On est plusieurs
L’hiver                                                                   - On a essayé de se battre, mais ça marche pas
Les routes étaient mauvaises                                              - Ils disent il y a plus de boulot
Ben on couchait là-bas le week-end …                                      Y’a plus de poste
- la messe tous les matins                                                Ça s’arrête là !
- prière avant de bouffer                                                 - Ils sont malins…
Avant de souper                                                           Ils ont le droit d’en licencier neuf
Avant le coucher                                                          Sans passer par l’inspection du travail
- On débarrassait la table                                                - Alors ils font des vagues de neuf
On mettait la table                                                       - Ils sont malins…
- Tout quoi… !                                                            - C’est des malins
- Les parents ils avaient pas le choix, pas la dérogation pour Besançon   Des gros malins… !


                                                                                      291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 113 / 119
T’as jamais une vague de vingt
Ils font que des vagues de neuf !
- Chez Kelton ils ont tout arrêté                                       B 2 – M. C. à Chatillon-le-Duc
Pour tout envoyer à l’étranger
Parce que la main d’œuvre en France c’est cher                          273 - Les verrières de Besançon et la lumière des
- Bien trop cher en France !                                            horlogers
- Alors ils faisaient des vagues de 9 !
Pis des licenciements volontaires avec prime                            À Besançon
                                                                        Levez les yeux vers les étages
***                                                                     Il y a des grandes verrières à des endroits
272 - L’invalidité c’est mieux que le chômage                           Pour garder la lumière du jour
                                                                        Plus longtemps
- Pour licencier ils se basent sur les absences                         C’était leurs ateliers
- A force il y a plus d’absences                                        Aux horlogers
Les gens ils se méfient                                                 Ils aimaient la lumière du jour
Ils tapent dans le tas
- Tu ne manquais jamais toi                                             ***
- Ben non j’avais 40 de fièvre et j’allais moi
- Moi j’étais malade ils m’ont viré
- T’as fait ta crise cardiaque                                          274 - La patience
- Ils m’ont mis en invalidité
- Pis elle attendait son opération                                      Mon patron a eu la patience
- Ils doivent toujours me changer ma valve !                            Quand il faut toucher le spirale
M’en mettre une en plastique !                                          Le spiral c’est un cheveu
- Tu devrais pas attendre !                                             C’est d’une délicatesse
- C’est moi qui me sens !                                               On a pas la main souple
Si je me sens bien je continue comme ça                                 Quand on est jeune
Voilà !                                                                 Il faut du temps pour avoir une main souple
- Elle est en invalidité                                                Il a m’a aussi donné la patience
Mais moi j’ai même pas le chômage
Je l’ai touché 3 ans pis plus rien                                      275 - On discutait à l’usine à la retraite…
Il baissait tous les 122 jours
- Moi l’invalidité elle baisse pas…                                     Il y en a qu’aiment pas
                                                                        Mais moi j’aimais cette vie d’usine
                                                     Retour sommaire   Discuter de la vie
                                                                        Chacun avait ses « violons d’Ingre »
                                                                        Il y en a qu’aimaient les champignons

                                                                                    291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 114 / 119
D’autres qu’aimaient le foot                   L’église du Sacré Cœur ?
D’autres qu’allaient à la pêche                C’est en face
D’autres discutaient de politique              Il y a encore marqué SARDA
On discutait en allant et pis en revenant      En grosses lettres
Et pis un petit coup avec le voisin            On voyait parfois
Même si le patron nous disait                  Des gens travailler
« Vous êtes pas là pour discuter »             À travers les vitres
On discutait un petit coup                     Maintenant c’est une banque
De puis la retraite
J’ai personne                                  ***
Le 11 septembre j’en ai parlé à personne       278 - Vocation : ouvrir sa montre avec un couteau

***                                            J’ouvrais ma montre avec mon couteau
276 - Fin d’étude placement en apprentissage   Pour voir comment c’était
                                               Pour voir les rubis
Les études                                     C’est beau les rubis…
Elles étaient pas adaptées pour moi            Et le balancier qui tourne
Il y en a                                      J’étais de l’avoir ma montre de communion
Tout de suite ça rentre                        Et de l’entendre
Moi non                                        Ça m’est venu comme ça
C’est pas que je comprenais pas                J’ouvrais ma montre
Mais il me fallait du temps                    En cachette
J’ai fait une matinée de cinquième
Le jour de la rentrée                          ***
On a écrit 4 pages d’allemand                  279 - Je regardais mon Père réparer notre réveil
Pour les apprendre
J’ai dit « ça va pas ! »                       J’ai vu plusieurs fois mon Père démonter notre réveil
J’ai dit à mon père « je veux travailler »     C’était un gros réveil Tic-Tac
Il m’a placé chez un patron                    Un JAZZ
C’était un horloger                            On le mettait par terre
                                               Alors la poussière rentrait dedans
277 - Petites disparitions                     Ça bouffait l’huile pis ça séchait
                                               Alors mon Père il le mettait
SARDA                                          Sur la table
L’usine elle existe toujours                   Il le démontait
Vous voyez l’avenue CARNOT ?                   Avec un pinceau il remettait de l’huile


                                                          291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 115 / 119
Et le réveil repartait                        De la revue France horlogère…
Je regardais mon Père                         Tout ça c’est bousillé
Et je m’apprêtais sans le savoir
A ce métier                                   ***
                                              282 - Les rubis si polis qui font que tout tourne gentiment
***
280 - C’est devenu de l’industrie             Les rubis ?
                                              C’est des coussinets
Après la guerre                               C’est pas du rubis naturel
Les méthodes ont changé                       C’est du rubis fabriqué résistant
C’est devenu de l’industrie                   Le coussinet permet aux pivots de bien tourner
La spécialisation…                            Il les protège
Certains faisaient de la pose de rouages      Faut que ça soit bien huilé
D’autres l’échappement                        Le rubis ça absorbe les tensions
D’autres les spirals                          Parce que le ressors il pousse avec une force importante
D’autres emboîtaient                          Les rouages, les pivots ils sont tout petits
La montre                                      C’est petit, ça fait je sais pas moi, un dixième de millimètre
Elle est devenue un appareil comme un autre   Ils arrêtent pas de tourner et de s’arrêter
Comme le Robot Marie                          Faut donc bien protéger
                                              Bien huiler
***                                           Qu’il y ait pas trop de frottements
281 - Disparitions                            On prenait une petite aiguille
                                              Avec un petit plat au bout
Vous voyez la rue Gambetta ?                  On trempait dans l’huilier
Dans l’Angle                                  Et Toc !
Avant c’était une usine                       Maintenant…
C’était « les Spiraux Français »              Avec l’huilier automatique avec le poussoir
Les petits ressors tout fins                  Qui ressemble à un stylo
Plus fins que des cheveux                     On fait : Toc Toc Toc Toc !
Il y avait plus de 100 ouvriers
Ils ont cassé l’usine                         Pour finir
                                              Le rubis c’est très poli
L’hôtel Ibis c’était « Généralor »            Plus poli que la vitre
Des boîtes de montre en or                    Il adoucit les tensions
On dirait pas hein ! ?                        Les roues et les pivots tournent
En face c’était l’imprimerie                  Tout gentiment


                                                          291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 116 / 119
                                                     On sait la force du commerce
***                                                  Que c’est le commerce qui fait tout
283 - Les régleuses ça faisait un bruit !            Qui fait que les patrons
                                                     Si ils veulent vendre ils sont obligés de…
Au début on avait régleuses                          Oh… je veux pas les défendre plus que ça
Comme ça                                             Ils on toujours eu des tendances
Avec des lampes comme anciens postes de radio        à grappiller sur le dos de l’ouvrier
Des grandes lampes                                   Même avant que le commerce les malmène
Qui faisaient du bruit                               Avant d’être aux abois
Qui dégageaient de la fumée
C’était pas un encreur                               ***
C’était une perforeuse à étincelle                   286 - Horloger en chambre c’est bien payé
7 ou 8 dans l’atelier
Qu’avait pas 2m52 de plafond                         L’horloger en chambre
Les régleuses                                        Son avantage c’est qu’il est élastique…
Ça faisait un bruit !                                On lui dit «ça presse »
                                                     Il répond « Je vous le fais »
***                                                  Il travaille les heures qu’il faut
284 - La montre de Noël                              C’est un avantage pour le Patron
                                                     L’horloger en chambre
(à2)                                                 Il est bien payé
                                                     On sait pas combien
- A Noël on avait une orange                         Personne connaît le salaire du voisin
- Et puis un petit jouet                             C’est une fourchette
- Nos parents ils nous achetaient même une écharpe
- Ils avaient pas de sous                                                                                   Retour sommaire
- Alors quand on avait une montre !
- Quand on a eu une montre
Pis un autre Noël un ballon de foot
- On était fin fous de joie…                         B 3 – MONSIEUR G. HORLOGER REPARATEUR
                                                     (L'atelier de monsieur G. est dans la rue de Belfort)
***
285 - Le commerce malmène les patrons mais… ils      287 - Pour nettoyer une Comtoise …
grapillent !
                                                     Pour nettoyer une comtoise
Par le syndicalisme on comprend                      Je descends à la cave
                                                     Il me faut 2, 3 heures pour nettoyerune Comtoise

                                                                291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 117 / 119
Dérouiller les roues                                    C – visuellement bien sûr mais…
Nettoyer les laitons                                    Je regarde, je n'ouvre pas
Je fais pas ça ici                                      Les aiguilles bien mises, bien au repère
Ça ferait une poussière pas possible                    Les sonneries si elles sonnent bien
Je nettoie les Comtoise à la cave                       Le cadran pas décentré
                                                        O -… les étanches si le fond est bien fermé
***                                                     si les bracelets tiennent bien, ferment bien…
                                                        C - Tout travail mal fait ou que j'estime mal fait je le rends à
288 - Antichoc !                                        l'horloger !
                                                        O – Alors on remédie et puis on lui rend
Les antichocs sont nées                                 C - Si une montre ne me semble pas très
Il y a une cinquantaine d'années                        Pas très très nette vous voyez…
Avant il y en avait pas                                 Alors là j’ouvre et je teste !
Ceux qui font tomber leur montre                        Si le mouvement bouge
Ça faisait le bonheur des horlogers                     Si la couronne ne dévisse pas
On était obligé de changer les axes                     Si les poussoirs tiennent bien
                                                        Si les chronos font la remise à zéro
***                                                     Si les aiguilles sont bien calées
                                                        Si les dateurs passent bien…
B 5 – La contrôleuse SMB                                O – Ah ben oui … SI…
                                                        On remédie à nouveau… !
                                                        C – Et le lendemain re-contrôle
289 - Moi je contrôle eux ils réparent (Barbarela)      O – Un petit coup… des fois que…
[Contrôleuse SMB]                                       C – Je fais repartir les pièces immédiatement

(contrôleuse et ouvrier)                                ***
                                                        290 - Voir la montre vivre dans les montres squelettes
C- Moi je contrôle
Eux ils réparent                                        Une montre mécanique
Et moi le lendemain je contrôle                         Avant de l'ouvrir
Essentiellement du Quartz                               Elle réagit
Montres analogiques, uniquement aiguilles               Au remontoir…
Double affichage : aiguilles et digital                 Une montre à quartz
Cristaux liquides uniquement                            Faut l'ouvrir pour savoir
O – Elle voit si il y a pas de problèmes quoi…          La montre mécanique avant de l'ouvrir
Problèmes au point de vue aiguillage et tout et tout…   On a déjà une idée


                                                                   291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 118 / 119
Avant d’ouvrir                                          En plus j'abîme pas
C’est des sensations qu'on a                            Mais j'aime
Au bout des doigts                                      J’aime les montres
Au remontoir                                            J’en ai de toutes les formes
Et puis la montre mécanique                             De toutes les couleurs
Vous l’écoutez                                          Mais je mets toujours la même
Un tic tac                                              Je change
C’est tout un ensemble de marches                       Puis je vois que
La montre mécanique vous l'écoutez                      C’est elle que j’aime !
Rien qu’à l’oreille                                     Je reviens à elle !
Vous dites elle règle bien                              Comme on est hein ? !
Elle règle pas bien
C’est comme une horloge                                 
Le tic-tac
C’est un plaisir
Ça apaise parfois ça agace
 Mais le plaisir c'est d'entendre
Et puis pour ceux qui aiment vraiment
La mécanique
Qui aiment les sensations des beaux mouvements
Il y a « les montre squelettes »
Le mouvement à travers la boite
C’est vraiment un plaisir
Une passion
On voit la montre qui vit
Derrière la boite
Des montres squelettes
On voit leur vie

***
291 - Moi j’ai plein de montres mais j’en aime qu’une

Moi j'adore les montres
J’ai un tas de montres
Un tas
Mais je mets toujours la même


                                                                   291 PIECES DETACHEES HORLOGERES [Interne – DEUST] - 119 / 119

								
To top