Docstoc

KsaBenhaddou_profil

Document Sample
KsaBenhaddou_profil Powered By Docstoc
					                                                  Maroc




Projet de sauvegarde et de réhabilitation
         du Ksar Aït Benhaddou
 Gestion du patrimoine et développement durable




                    Mars 2004
                                                                  TABLE DES MATIERES


                                                                  PROFIL ENVIRONNEMENTAL DU KSAR AIT BENHADDOU
                                                                  INTRODUCTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5

                                                                  CHAPITRE I : LES ELEMENTS DU DIAGNOSTIC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
                                                                  1. Le contexte socio-économique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
                                                                     1.1. L’abandon du Ksar par ses habitants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
                                                                     1.2. Une base économique précaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
                                                                  2. Le déficit en infrastructures et en équipements collectifs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
                                                                     2.1. Le sous-équipement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
                                                                     2.2. La carence en infrastructures de base . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
                                                                  3. Un patrimoine menacé de dégradation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                        14
                                                                     3.1. La qualité d’un patrimoine à valeur universelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                         15
                                                                     3.2. Un processus de dégradation accéléré . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                    15
                                                                     3.3. Les contraintes du statut foncier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .             16
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                  CHAPITRE II : LE CONTEXTE INSTITUTIONNEL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
                                                                  1. La diversité des acteurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .       18
                                                                     1.1. La dispersion des services administratifs et le manque de coordination . . . . . . . . . . . . . . . .                                            18
                                                                     1.2. L’autorité locale : un rôle d’arbitrage à renforcer . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                       20
                                                                     1.3. Des collectivités territoriales peu engagées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                    21
                                                                     1.4. Un secteur privé peu mobilisé pour le Ksar . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                      21
                                                                     1.5. Les habitants du site en cours d’organisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                       21
                                                                  2. L’absence de stratégie de sauvegarde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                     22
                                                                     2.1. Des actions dispersées et non opérationnelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                         23
                                                                     2.2. Des processus institutionnels non aboutis . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                     24
                                                                     2.3. Des potentialités sous-exploitées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .             25

                                                                  CHAPITRE III : LES ORIENTATIONS POUR LA PROTECTION ET LA GESTION
                                                                  DU PATRIMOINE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29
                                                                  1. Les objectifs d’intervention . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .         29
                                                                     1.1. Développement économique et activités génératrices de revenus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                                           29
                                                                     1.2. Des activités à promouvoir. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .         64
2                                                                    1.3. Une démarche transversale et multisectorielle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                         30
   1.4. Un programme de sauvegarde du bâti . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30
   1.5. Le renforcement des capacités des acteurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30
   1.6. Une coordination et une mise en cohérence des actions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
2. Des axes prioritaires d’intervention . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
   2.1. Accès aux services de base et intégration sociale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
   2.2. Promotion du tourisme au service de la sauvegarde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
3. Les mécanismes de mise en œuvre d’un Pacte de sauvegarde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32
Documents consultés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33

ANNEXES
• Note méthodologique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .   34
• Programme des ateliers de consultation locale (29-30 novembre 2003) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                                       38
• Fiche de l’Atelier 1 : Promotion du tourisme au service de la sauvegarde du patrimoine . . . . . .                                                  39
• Fiche de l’Atelier 2 : Accès aux services de base et intégration sociale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                                41
• Rapport de l’Atelier 1 et recommandations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .               43
• Rapport de l’Atelier 2 et recommandations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .               45
• Pacte de sauvegarde du Ksar Aït Benhaddou . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                   53
• Personnes-ressources rencontrées. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .         56
• Comptes-rendus des entretiens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .       56
• Personnes rencontrées et interviewées lors de la première mission . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                                   59
• Rapport de la première mission . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .      60
• Note d’orientation à la préparation des ateliers de consultation locale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .                                   65




                                                                                                                                                           Table des matières




                                                                                                                                                            3
                                                                  Profil environnemental
                                                                  du Ksar Aït Benhaddou
                                                                        Etude réalisée par
                                                                         Fathallah Debbi
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




4
INTRODUCTION


    Le présent document constitue le profil           général du ministère de la Culture (novembre
environnemental élaboré dans le cadre du projet       2001).
de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït            • 26e session du Comité du patrimoine mondial
Benhaddou, province de Ouarzazate, conduit par        (Budapest, juin 2002). Demande aux autorités
le ministère de la Culture, avec l’appui de           marocaines de préparation d'un plan de gestion
l’Organisation des Nations Unies pour l’Education,    du site.
la Science et la Culture (UNESCO) et le Programme         • Mise en place de la Commission de gestion
des Nations Unies pour le Développement               locale du Ksar Aït Benhaddou par les autorités
(PNUD).                                               locales (octobre 2002).
    Ce profil est basé sur l’exploitation des             • Examen de l’évolution du Ksar au cours de
documents et sur l’analyse des données et             la session du Comité du patrimoine mondial (juin
informations recueillies auprès des acteurs et des    2004).
services locaux. Il se propose de les traiter dans        Au vu de l’état de dégradation du Ksar et en
une perspective de développement intégré et           l'absence d'un cadre cohérent de mise en oeuvre
durable, en vue de la tenue d’ateliers de             des actions de sauvegarde, le site pourrait
consultation locale chargés d’en débattre et d’en     prochainement figurer sur la liste du Patrimoine
valider le contenu, et d’identifier les actions       mondial en péril.
appropriées à engager à l’échelle locale.
                                                      La nécessité d’une nouvelle démarche de
Rappel : principales étapes du projet                 sauvegarde et de gestion du patrimoine
   • Inscription du Ksar Aït Benhaddou sur la liste      Le Ksar Aït Benhaddou, dont la vulnérabilité
du patrimoine mondial (UNESCO) en 1987 sur            est à un stade avancé, doit permettre de tirer les




                                                                                                             Profil environnemental du Ksar Aït Benhaddou
proposition du Conseil mondial des monuments          enseignements quant à la nécessité d’adopter
et des sites (ICOMOS) et du gouvernement              une nouvelle stratégie en matière de préservation
marocain.                                             du patrimoine, compor tant cer tains axes
   • Mise en place du Centre de conservation et       d’intervention essentiels :
de réhabilitation du patrimoine architectural des        i. l’intégration des biens culturels et des sites
zones atlasiques et subatlasiques (CERKAS),           à leur environnement économique et social ;
ministère de la Culture, avec l'appui de l'UNESCO        ii. l’identification en amont des moyens
et du PNUD (1988-1990).                               appropriés pour accompagner les projets, en
   • Intervention du centre sur des travaux           associant les acteurs locaux dans le cadre de
ponctuels dans le Ksar (pavage de rues,               partenariats ;
restauration de la mosquée, travaux de réfection         iii. le développement de la concertation et du
de quelques façades, etc.), 1991-1995. Intervention   dialogue avec les populations et les associations ;
interrompue de 1995 à ce jour.                           iv. l’accompagnement social et le travail de
   • Réunion interministérielle sur la sauvegarde     proximité, en par ticulier en faveur des
du site Aït Benhaddou présidée par le Secrétaire      populations défavorisées ;                                 5
                                                                      v. le renforcement des capacités par la                • interviews des personnes ressources et des
                                                                  formation, notamment en faveur des élus et de          acteurs locaux en vue de dégager un diagnostic
                                                                  la société civile ;                                    transversal sur le site, à travers ses caractéristiques,
                                                                      vi. la participation des populations à la          ses enjeux et ses dysfonctionnements, ses
                                                                  sauvegarde du patrimoine.                              potentialités et ses contraintes ;
                                                                      La démarche proposée vise à traiter la                 • organisation d’ateliers de consultation locale
                                                                  question de la sauvegarde sur la base d’un             sur la base de la restitution des résultats du
                                                                  processus de concertation entre les différents         diagnostic du profil environnemental ;
                                                                  acteurs locaux, afin de traduire au mieux leur             • débats autour du profil environnemental sur
                                                                                                                         la base des thématiques prioritaires dégagées
                                                                  analyse de la situation, leurs préoccupations, ainsi
                                                                                                                         auxquelles est confronté le site ;
                                                                  que leurs attentes et leurs besoins.
                                                                                                                             • validation et adoption d’un Pacte de
                                                                      Dans cette perspective, il est urgent d’inscrire
                                                                                                                         sauvegarde du Ksar Aït Benhaddou par
                                                                  le Ksar Aït Benhaddou dans une dynamique               l’ensemble des partenaires concernés ;
                                                                  économique et sociale locale, en concertation              • mise en place de groupes de travail
                                                                  avec les différents acteurs, en donnant à cette        regroupant les représentants des différents
                                                                  approche un caractère pérenne et en harmonie           acteurs locaux (administrations, élus, ONG, secteur
                                                                  avec le processus de sauvegarde du site.               privé) pour l'identification des actions à engager
                                                                      Ce processus se déroule selon les étapes           collectivement.
                                                                  suivantes :                                                Cette démarche constitue une clef d'entrée
                                                                      • prises de contacts et sensibilisation des        essentielle pour engager le processus de
                                                                  acteurs locaux à la problématique de la                sauvegarde du Ksar Aït Benhaddou dans une
                                                                  sauvegarde fondée sur l’approche participative ;       perspective intégrée et durable.
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




6
CHAPITRE I
Les éléments du diagnostic



   Le profil environnemental porte sur une aire    1. Le contexte socio-économique
d’étude qui intègre le Ksar Aït Benhaddou dans         Le site, associé à Glaoui et à une visite royale au
son environnement. Le site est situé dans une      18e siècle, remonterait au 11e siècle (Almoravides).
région semi-aride caractérisée par la rareté des   Il est situé à 30 km de Ouarzazate, accessible par
précipitations (moyenne annuelle de 100 mm) et     la seule route qui longe l’oued Maleh dans la
le manque d’eau potable.                           vallée d’Ounila. Il surplombe l’oued Maleh (1 300 m

Province de Ouarzazate
Découpage administratif




                                                                                                                Profil environnemental du Ksar Aït Benhaddou




                                                                                                Source : DAT.       7
                                                                  Région de Souss Massa-Drâa
                                                                  Centres urbains et infrastructures
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                  d’altitude), sujet à des crues qui le rendent        l’oued, qui compte une centaine de foyers contre
                                                                  inaccessible.                                        6 pour le Ksar. Ce mouvement de la population
                                                                     Il est à signaler qu’aucune indication ne fait    d’une berge à l’autre de l’oued a formé le
                                                                  référence, pour le visiteur, au classement du site   nouveau douar. Il s’explique par le déficit en
                                                                  sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.      équipements du Ksar, dont l’absence de pont
                                                                                                                       constitue l’un des principaux handicaps, en
                                                                  1.1. L’abandon du Ksar par ses habitants             période de crues essentiellement.
                                                                     La population du site s’élève à 700 habitants         Au plan de la structure de la population, on
                                                                  (500 selon le Recensement général de la              note des différences de lignages qui se traduisent
                                                                  population et de l’habitat – RGPH, 1994),            par des clivages sociaux – exprimés par les
                                                                  essentiellement implantée dans le douar à            habitants –, exacerbés par les changements
                                                                  proximité de la route, et figure parmi les           économiques et les apports exogènes de la
                                                                  24 douars de la commune rurale de Aït Zineb          population (Taroudant), qui investit les activités
                                                                  (9 000 habitants), chef-lieu, Timdlin.               de commerce (bazars). Ces mutations s’ac-
                                                                     Les inondations de 1989 ont précipité le          compagnent enfin de conflits de génération qui
8                                                                 départ de la population vers la rive droite de       ont une incidence sur la conception de la
sauvegarde du patrimoine et la manière de la           production locale de subsistance, pratiquée sur
conduire.                                              de petites parcelles irriguées le long de l’oued et
                                                       à faible rendement.
1.2. Une base économique précaire
                                                       a. Un secteur touristique peu organisé
    Les activités dans l’environnement du Ksar
sont dominées par l'agriculture, l'élevage et              Le Ksar Aït Benhaddou constitue un label
l'artisanat (tissage de tapis). Le tourisme et la      touristique pour la province avec trois
production cinématographique constituent               composantes :
actuellement les principaux pôles d’attraction de          – le patrimoine bâti des Ksour et Kasbah dont
la région.                                             le Ksar Aït Benhaddou ;
    L’agriculture, associée à l’élevage, constitue         – les dunes de Zagora ;
l’activité majeure de la population. Il s’agit d’une       – les vallées de Dadès et Todrha.


Province de Ouarzazate
Taux d’accroissement de la population (1982-1994)




                                                                                                             Profil environnemental du Ksar Aït Benhaddou




                                                                              Source : DAT.                      9
                                                                  Région de Souss Massa-Drâa
                                                                  Potentialités culturelles et touristiques
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                                                                                          Source : DAT.



                                                                     L'infrastructure d'accueil du site, d’une             quotidien peut atteindre 700 à 1 200 visiteurs par
                                                                  capacité de 64 lits, comporte : (i) 7 auberges           jour. Les variations saisonnières sont les suivantes :
                                                                  restaurants ; (ii) 4 maisons d'hôtes ; (iii) 2 hôtels        i. mars, avril et mai pour la haute saison ;
                                                                  classés ; (iv) 2 restaurants ; (v) 2 auberges en cours       ii. novembre, décembre et janvier pour la
                                                                  de construction.                                         basse saison.
                                                                     Ces équipements sont localisés dans le                    La localisation du Ksar à 30 km de Ouarzazate
                                                                  nouveau douar, à l'exception d'un restaurant et          et à une demi-heure de route ne favorise pas les
                                                                  d'un café situés dans le Ksar.                           séjours sur place (1 nuitée en moyenne),
                                                                     Le site est visité par 130 000 personnes par an       phénomène général à la province qui constitue
10                                                                soit la moitié des visiteurs de la région. Le rythme     un lieu de passage (1,7 nuitée par touriste)
entre Marrakech et Agadir. Le site est fréquenté,        Différents facteurs favorisent l’expansion de ce
par ordre d’importance, par les français, les            secteur :
espagnols, les allemands et les marocains.                  i. le climat et la luminosité, nécessaires au
    Le développement touristique au niveau du            tournage ;
site est notamment entravé par :                            ii. la diversité ethnique de la population
    i. des difficultés d'organisation, d’accueil et de   provinciale pour les besoins de la figuration ;
séjour ;                                                    iii. une infrastructure de qualité (aéroport,
    ii. le manque d’hygiène et d’aménagement             hôtels, studios, moyens de communication et de
appropriés (cheminement, sanitaires publics,             transport ;
halte…) ;                                                   iv. une main-d’œuvre locale à travers les
    iii. l’absence du minimum médical requis ;           artisans et techniciens ;
    iv. le manque de contrôle et d’encadrement              v. des facilités administratives et d’assistance
des guides ;                                             de la part des autorités provinciales, du Centre
    v. la faible qualité des services touristiques.      cinématographique marocain, voire des corps
    Les perspectives de développement du                 d’armées (grandes productions).
secteur touristique sont entravées par l’enjeu de           Au cours des six dernières années, la province
l’approvisionnement en eau et l’optimisation de          a enregistré le tournage de 419 films toutes
son usage. Cela concerne en particulier les              catégories confondues – dont des longs métrages
installations grosses consommatrices d’eau               tels que Cléôpatre, Gladiators, La dernière
(piscines, salles de bain), qu’on évitera de             tentation de Jésus, Un thé au Sahara – totalisant
développer sur le site, pour favoriser plutôt des        un investissement de plus 1,5 milliard de Dh et
maisons d’hôtes avec des produits touristiques           générant plus de 95 000 emplois temporaires
plus respectueux de l’environnement.                     dans des domaines variés : figurants, adminis-
    Actuellement, les installations sont alimentées      tratifs artisans, techniciens…
                                                            Au vu de l’échelle présente, la production
à partir de puits de l'oued Maleh, impropre à la
                                                         cinématographique apparaît comme un secteur
consommation. Les auberges sont également
                                                         pourvoyeur d’emplois et de ressources de
approvisionnées par 3 à 4 citernes, dont l’une est
                                                         premier plan, dont l’impact sur l'emploi et les
alimentée par la commune à raison d’une fois par




                                                                                                                   Profil environnemental du Ksar Aït Benhaddou
                                                         revenus de la population semblent dépasser celui
semaine.
                                                         engendré par l'activité touristique. Il est
    L’activité touristique génère également des
                                                         également ressenti au niveau du développement
conséquences négatives sur le patrimoine. Outre
                                                         de certains métiers impliquant un transfert de
l’absence d’organisation d’accueil et de séjour
                                                         compétences et de savoir-faire. C'est le cas de la
des touristes sur le site, s’ajoutent des activités
                                                         décoration, de l'artisanat du plâtre, du bois ou du
(quartos, 4x4) empruntant les pistes le long de la
                                                         secteur de l'habillement, qui enregistrent une
vallée d’Ounila, qui por tent préjudice à                exportation du savoir-faire local.
l’environnement du Ksar.                                    Pour capitaliser ces transferts, un projet de
                                                         centre de formation aux métiers du cinéma financé
b. Une activité cinématographique non
                                                         par les professionnels italiens, est en cours d'étude ;
réglementée
                                                         un grand studio de tournage est également en
    Cette activité constitue, avec le tourisme,          cours de construction. Ces deux projets
l’activité phare de la région, rehaussée, au niveau      renforceront le développement d'un secteur en
du Ksar, par la richesse du patrimoine architectural.    expansion et ce, malgré la concurrence à l'étranger.      11
                                                                     Le secteur génère cependant des effets                (Taroudant) et leur profession reste inorganisée,
                                                                  négatifs sur l'organisation communautaire et             souvent opposée à celle des guides chargés des
                                                                  place la population dans une position d’attente          itinéraires touristiques. Ils occupent la rue
                                                                  permanente de tournage (40 jours de figuration           commerçante du Ksar et s’installent dans les
                                                                  par an à 200 Dh/jour génèrent 8 000 Dh par               ruelles adjacentes.
                                                                  personne, sans compter les droits d'usage de                 Les bazaristes sont dépendants de la Chambre
                                                                  terrains ou de propriété). Une compétition en            de commerce et d’industrie. Considérés comme
                                                                  résulte et des comportements spéculatifs dans            des commerçants, ils ne bénéficient pas du
                                                                  des situations de rente apparaissent, produisant         statut d'artisan, ce qui limite leur regroupement
                                                                  – dans certains cas – des surenchères entre les          en coopérative. Installés sans l’autorisation de la
                                                                  propriétaires, au risque de décourager, voire            Délégation de l'Artisanat, leur organisation en
                                                                  détourner les producteurs de la région.                  association permettrait leur engagement sur
                                                                     Se posent également un certain nombre de              des actions d'intérêt commun : amélioration de
                                                                  contraintes au niveau des effets induits de cette        la qualité des services, affichage des prix, accueil
                                                                  activité économique, parmi lesquels :                    des touristes, protection du patrimoine.
                                                                     • Un impact néfaste sur le patrimoine, du fait
                                                                                                                           d. L'artisanat : un secteur peu encadré
                                                                  de son utilisation abusive, alors que celui-ci
                                                                  reste dans l’ensemble fragile (habitat en terre). Il         La Délégation de l'Artisanat à Ouarzazate ne
                                                                  a été même rapporté des dégâts sur les                   dispose pas de statistiques et d'études sur le
                                                                  constructions anciennes à l'occasion d'un                secteur de l'artisanat dans l'environnement du Ksar.
                                                                  tournage de film, dont les réparations ont été               L'artisanat de la région est essentiellement
                                                                  prises en charge par le Département de la                basé sur le tissage des tapis, pratiqué par les
                                                                  culture, ce qui soulève de manière cruciale la           femmes. La vente, liée au rythme de la production
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                  question de la protection du patrimoine bâti et          familiale, s’effectue au souk hebdomadaire par les
                                                                  de sa gestion.                                           hommes. Le secteur du tapis n'est pas organisé, ce
                                                                     • Une absence de réglementation et                    qui limite les possibilités d'accès aux services
                                                                  d’organisation, exploitée par les différents             fournis par la Délégation de l'Artisanat.
                                                                  intervenants. Cette vacuité, reconnue et analysée        L’organisation des artisans en coopératives est une
                                                                  localement, donne la mesure de l’urgence à               condition pour bénéficier des aides prévues dans
                                                                  mieux accompagner et contrôler un secteur                le secteur (formation, mise en place d'ateliers
                                                                  économique-clef. A cet effet, la province de             collectifs de production, financement à la
                                                                  Ouarzazate a mis en place un service chargé du           production, identification des lieux de vente).
                                                                  secteur, qui constitue le guichet unique pour                Une expérience probante a été menée dans ce
                                                                  assister les producteurs autorisés par le Centre         sens pour la promotion du tapis de Taznakht,
                                                                  cinématographique marocain (CCM, Rabat), dans            commercialisé à l'étranger sous un label “qualité” .
                                                                  leurs démarches administratives.
                                                                                                                           2. Le déficit en infrastructures et en
                                                                  c. La prolifération des commerces sur le site            équipements collectifs

                                                                     A une échelle réduite, le commerce constitue          2.1. Le sous-équipement
                                                                  une activité liée au développement du tourisme.              Le site est confronté à un déficit en
                                                                  59 bazaristes sont installés sur les deux rives dont     équipements collectifs qui freine tout processus
12                                                                24 sur le site du Ksar. Ils sont étrangers à la région   d’intégration.
a. L’éducation limitée à l’école primaire               c. L’absence d’équipements de jeunesse
    Le site abrite une école de 4 salles dont 3 en         On relève l’absence d’équipements sociaux et
préfabriqué. L'effectif scolarisé est de 123 élèves     sportifs, en particulier en faveur des femmes et
dont 56 filles répartis en 6 classes, ce qui traduit    des jeunes.
un taux de roulement élevé.
    L'encadrement est constitué de 6 enseignants        2.2. La carence en infrastructures de base
et d’un directeur, et les prévisions tablent sur une
                                                           Le déficit enregistré en matière d’infra-
stabilité des effectifs scolaires. Selon une étude de
l'Education nationale, la commune de Aït Zineb ne       structures constitue un obstacle majeur à
présente pas de problèmes de scolarisation mais         l’amélioration des conditions de vie de la
l'absence de collège et d'internat limite la            population et limite les effets de la sauvegarde.
poursuite de l'enseignement pour les jeunes, en
particulier les fillettes au-delà du cycle primaire.    a. L’accès à l’eau potable
                                                            Il est posé en termes d’accès aux ressources,
b. La santé : un déficit d’encadrement                  à leur gestion et à leur affectation. Le potentiel
    Le site est équipé d'un dispensaire rural           des ressources en eau est faible et la nappe
encadré par un infirmier, seul lien avec la             alluviale de l’oued Maleh est chargée en sel. La
population, d’où un suivi très élémentaire. Celui-      seule nappe disponible est située dans la plaine
ci se déplace à mi-temps chez les habitants pour        de Tikirt, à 15 km, d’une capacité limitée et déjà
des soins légers. La structure est constituée           très sollicitée par les pompages à usage agricole.
d'une salle d'attente et d'une salle de soins, et           La question de l’accès à l’eau potable est
bénéficie d'une dotation médicale fournie par les       revendiquée par la population depuis cinq ans.
services de santé.                                      Un projet d’adduction d’eau potable est en
    L'accès aux consultations médicales est à           cours d’achèvement, mais ne concerne
Timsline (10 km), doté d’un centre de santé             actuellement que le douar en bordure la route.
encadré par un médecin, équipé d'une structure          En attendant sa mise en service, la population
pour l'accouchement et d'un service de planning         s’approvisionne par des citernes à un coût




                                                                                                             Profil environnemental du Ksar Aït Benhaddou
familial.                                               relativement élevé (2,5 Dh pour 30 litres).
    Les maladies courantes recensées sont les
gastro-entérites, les bronchites, l'hypertension et     b. L’électrification
les maladies sexuellement transmissibles ; on ne
relève pas de cas de bilharziose et de trachome,           Le douar est électrifié et doté d’un éclairage
habituellement présents dans les régions                public, alors que le Ksar en reste dépourvu. Son
présahariennes.                                         électrification ne pose pourtant pas de difficulté
    Une unité mobile dirigée par un médecin             technique, sauf en matière d’intégration au
assure également un encadrement sanitaire               patrimoine du site.
trimestriel et la région est couverte depuis 1985          La solution du réseau enterré s’avère onéreuse
par le Programme national d’immunisation.               et peut être remplacée par le “torsadé” (câble
    Il est à noter l'absence d'unité de soins           protégé et fixé en façade), largement utilisé dans
destinée aux visiteurs du site. Des accidents sont      la restauration du bâti. Cette solution reste
en effet souvent relevés en été, en particulier         cependant subordonnée au problème du
chez les personnes âgées.                               franchissement de l’oued Maleh.                      13
                                                                  c. Le pont                                            (remontées capillaires et dégradation des assises
                                                                                                                        des constructions).
                                                                     Le site du Ksar est isolé de la route par
                                                                                                                            L’aménagement des ruelles doit cependant se
                                                                  l’oued Maleh, dont le franchissement se fait à
                                                                                                                        poursuivre à l’intérieur du Ksar, mais en
                                                                  pied, quand le débit est faible, ou à dos de mulet.
                                                                                                                        coordination avec les réseaux d’infrastructures,
                                                                  Le Ksar devient inaccessible en cas de crue.
                                                                                                                        en particulier dans la perspective de la réalisation
                                                                     L’étude d’une passerelle franchissant l’oued
                                                                                                                        du pont. Il doit également concerner l’espace
                                                                  Maleh a été réalisée mais demeure à ce jour
                                                                                                                        public du nouveau douar en le dotant d’une aire
                                                                  incomplète, de même que l’impact de la mise en
                                                                                                                        de stationnement pour les véhicules touristiques
                                                                  place de l’ouvrage. Deux options de franchis-
                                                                  sements de l'oued Maleh sont envisageables :          (6 à 10 autocars par jour).
                                                                     i. le premier (150 m) débouche sur une des
                                                                                                                        3. Un patrimoine menacé de dégradation
                                                                  entrées principales du Ksar, dans le prolongement
                                                                  de la rue commerçante des bazaristes du                  Le Ksar Aït Benhaddou illustre une
                                                                  nouveau douar ;                                       problématique à laquelle est confronté l’ensemble
                                                                     ii. le second (70 m) débouche à l'arrière du       des établissements humains des vallées présaha-
                                                                  Ksar, moins fréquenté.                                riennes : (i) abandon du Ksar par ses habitants ;
                                                                     Les options de construction sont les
                                                                  suivantes :
                                                                     i. matériaux traditionnels (difficulté d’exé-
                                                                  cution) ;
                                                                     ii. béton armé avec habillage en maçonnerie ;
                                                                     iii. structure légère en lamellé collé.
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                  d. L’assainissement liquide et solide
                                                                     La question de l’assainissement devient
                                                                  cruciale dès lors que l’on envisage l’adduction
                                                                  d’eau potable du site. Mais l’urgence porte
                                                                  aujourd’hui sur l’évacuation des eaux pluviales,
                                                                  dont le ruissellement menace les constructions
                                                                  en terre et leurs fondations.
                                                                     En matière de collecte des déchets, il est à
                                                                  noter que le site est dépourvu de système de
                                                                  collecte, à l’exception de quelques initiatives
                                                                  émanant des habitants.

                                                                  e. La voirie de desserte
                                                                     Le Ksar est desservi par un réseau de ruelles
                                                                  et de passages couverts dont une partie (450 m)
                                                                  a été pavée par le CERKAS, ce qui a facilité la
                                                                  desserte et la circulation, mais semble aussi
                                                                  accélérer le ruissellement des eaux pluviales et
14                                                                menacer les soubassements des constructions
(ii) dégradation du bâti faute d’investissement et
d’entretien ; (iii) sous-équipement en infrastruc-
tures ; (iv) attraction exercée par la route pour
l’implantation de nouveaux établissements mieux
dotés en équipements, mais moins adaptés – au
plan de la construction – aux contraintes de
l’environnement.

3.1. La qualité d’un patrimoine à valeur
universelle
    Le Ksar présente une forme d’organisation
fortifiée structurée par deux portes d’accès, une
mosquée (salle de prières, salle d'ablutions,           d’organisation sociale et communautaire de la
école coranique et salle de réunion). On relève         région. A l’inverse, l’habitat qui se développe dans
l’existence d’une ancienne rue commerçante.             le nouveau douar est majoritairement à rez-de-
    Les habitations sont construites en pisé et         chaussée, construit en béton armé et en parpaing,
organisées autour d’un patio sur plusieurs              et moins adapté aux contraintes de l’environ-
niveaux. Le rez-de-chaussée est affecté au bétail       nement, par comparaison aux constructions en
et au stockage des produits agricoles, les étages       terre. Ce mode de construction traditionnelle
sont réservés aux espaces de séjour.                    n’est pas réglementé, de moins en moins maîtrisé,
                                                        et reste dans la plupart des cas onéreux
Autres caractéristiques                                 (difficultés d’accès au crédit bancaire, difficulté
    • Aires de battage situées à l'extérieur du Ksar.   d’établir des spécifications techniques pour les
    • Traces d'un grenier collectif dégradé au          travaux en terre, déperdition du savoir-faire,
sommet du site (Igherm).                                etc.).
    • Marabout et deux cimetières, musulman et
juif, à l’extérieur du Ksar.                            3.2. Un processus de dégradation accéléré




                                                                                                               Profil environnemental du Ksar Aït Benhaddou
    La typologie de l’habitat du Ksar révèle une           La première impression qui se dégage de
parfaite adaptation aux conditions climatiques et       l’observation du Ksar Aït Benhaddou est celle




                                                                                                               15
                                                                                                                           – les surélévations des constructions masquent
                                                                                                                       la vue panoramique du site ;
                                                                                                                           – l'installation de fils électriques d’éclairage et
                                                                                                                       de réservoirs d'eau ;
                                                                                                                           – la profusion de formes d'habitat économique
                                                                                                                       qui posent le problème d'adaptation au climat et
                                                                                                                       l’accessibilité aux équipements et services de base.

                                                                                                                       3.3. Les contraintes du statut foncier
                                                                                                                          Une étude a été réalisée localement par le
                                                                                                                       CERKAS, en collaboration avec la division de
                                                                                                                       l’Urbanisme de la province, qui a permis
                                                                  d’un état de délabrement avancé, surprenant au       d’identifier les statuts de propriété, l’état
                                                                  regard de son statut de patrimoine à valeur          d’occupation et de dégradation, et de dégager les
                                                                  universelle, et des actions de préservation et de    positions et les attentes des propriétaires pour
                                                                  sauvegarde censées en découler.                      d’éventuels projets de restauration.
                                                                      On est par ailleurs frappé par le contraste         Les contraintes et les obstacles qui se
                                                                  entre certaines maisons à l’état de ruine –          dégagent sont les suivants :
                                                                  quasiment irrécupérables –, d’autres à l’état           i. les abords du Ksar sont caractérisés par le
                                                                  d’abandon, et quelques rares maisons encore          statut collectif des terres ;
                                                                  préservées, essentiellement situées dans la partie
                                                                  basse du Ksar.
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                      On soulignera donc que le Ksar est
                                                                  globalement soumis à un processus de
                                                                  dégradation qui prend les formes suivantes :
                                                                      – la détérioration des soubassements et des
                                                                  toitures (étanchéité) ;
                                                                      – l'introduction de formes architecturales
                                                                  exogènes (fenêtres en arc consécutives aux
                                                                  tournages de films) ;
                                                                      – l’utilisation conjointe du béton armé et de
                                                                  la terre ;
                                                                      – l’adoption de nouveaux motifs de
                                                                  décoration et de modénature ;
                                                                      – l’apparition d'enseignes publicitaires et de
                                                                  devantures de boutiques ;
                                                                      – le reliquat de décors de cinéma sur les
                                                                  portes et les ouvertures ;
                                                                      – la prolifération de bazars et la
                                                                  transformation des habitations qui en résulte.
                                                                      Les dégradations et atteintes au patrimoine
16                                                                concernent également le nouveau douar :
    ii. l’indivision de la propriété à l’intérieur du
Ksar, du fait des successions et des héritages,
bloque les transactions des habitations, d’où un
impact négatif sur le processus de réhabilitation,
accentué par le départ des habitants.
    On dénombre une centaine de propriétés sur
le site, en majorité dans des statuts d'indivision.
Certains propriétaires, peu nombreux, ont
restauré leur habitation, d'autres ont quitté
définitivement et la plupart sont dans l’attente
de subventions ou de mécanismes d’incitation
propres à les encourager à investir dans les
travaux de restauration. Les habitants interrogés
sont prêts à revenir et à investir sur le site si les
infrastructures nécessaires étaient réalisées et des
aides accordées.
    Il n’en demeure pas moins que la question
essentielle des équipements ne saurait suffire pour
créer une dynamique de retour des habitants au
Ksar. En l’absence de structures d’activités
économiques viables et d’un accompagnement

                                                        social approprié, l’investissement en matière
                                                        d’infrastructure risque d’engendrer des dérives
                                                        non maîtrisées telles que la spéculation, et ne pas
                                                        avoir les effets induits escomptés.
                                                            L’aboutissement du processus de classement
                                                        du Ksar au patrimoine national laisse espérer




                                                                                                              Profil environnemental du Ksar Aït Benhaddou
                                                        l’application de procédures appropriées à un site
                                                        classé, notamment en matière de gestion et de
                                                        servitudes relatives à la propriété privée.
                                                            Au regard des indicateurs-clefs pour mesurer
                                                        l’état de conservation du Ksar Aït Benhaddou, on
                                                        peut constater que :
                                                            – la majorité des constructions sont
                                                        dégradées, certaines menaçant ruine et d’autres
                                                        à l’état de délabrement ;
                                                            – l’abandon du Ksar par ses habitants est
                                                        confirmé, à l’exception de quelques indices de
                                                        retour ;
                                                            – le développement de l’activité touristique
                                                        profite largement du Ksar, sans effets de retour
                                                        pour sa sauvegarde.                                   17
                                                                  CHAPITRE II
                                                                  Le contexte institutionnel


                                                                     Le contexte institutionnel est marqué par la                 Deux contraintes ressortent de cette étude :
                                                                  diversité des acteurs, le manque de coordination                • Le nombre réduit de foyers habitant le Ksar
                                                                  entre les services administratifs, l’absence               ne justifie pas la mobilisation du financement du
                                                                  d’implication du secteur privé et la faible                Programme d’électrification rural généralisé
                                                                  présence de la société civile.                             (PERG). Ce chiffre est cependant appelé à évoluer
                                                                                                                             si l’on prend en compte l'installation de quelques
                                                                  1. La diversité des acteurs                                maisons d'hôtes et de restaurants, dans le cadre
                                                                                                                             de la sauvegarde.
                                                                  1.1. La dispersion des services administratifs                  • Le recours à un réseau souterrain – onéreux
                                                                  et le manque de coordination                               – pour préserver un paysage classé, ainsi que le
                                                                       La plupart des administrations sont                   franchissement sécurisé de l’oued.
                                                                  représentées à Ouarzazate à travers les                         Les coûts des travaux d’électrification
                                                                  délégations et les organismes sous tutelle. Elles          s'élèvent à 1,625 million de Dh, dont 325 986 Dh
                                                                  offrent, selon leurs champs de compétences, de             correspondent aux prestations de l'ONE.
                                                                  technicité et de ressources, des potentialités                  Les coûts de branchement sont à la charge
                                                                  variées. On distinguera deux grands groupes                des habitants (2 000 Dh par ménage) et peuvent
                                                                  d’entités administratives et techniques.                   faire l’objet d’échelonnement des règlements.
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                                                                                  Il existe des possibilités de contributions
                                                                       • Services techniques à potentiel d’organisation :
                                                                                                                             financières de l'ONE sous forme :
                                                                  (i) Equipement ; (ii) Eaux et Forêts) ; (iii) Organismes
                                                                                                                                  – d’exonération totale des peines et soins
                                                                  publics : Office régional de mise en valeur
                                                                                                                             accordée à la demande de la province ou de la
                                                                  agricole (ORMVA), Office national de l’électricité
                                                                                                                             commune ;
                                                                  (ONE), Office national de l’eau potable (ONEP).
                                                                                                                                  – de prise en charge de l'électrification
                                                                       • Services à moyens réduits : Santé, Education        partielle par l'ONE (fourniture du matériel) ou
                                                                  et Jeunesse, Habitat, Culture, Artisanat.                  totale (financement intégral). Dans ce cas, la
                                                                       De manière générale, des démarches                    décision revient à la direction générale de l'ONE
                                                                  sectorielles caractérisent les interventions de ces        (Casablanca), sur la base de la demande formulée
                                                                  différents services, ce qui limite leur efficacité et      par le président de la commune, appuyée par la
                                                                  les effets induits de leur action.                         province.
                                                                       L'ONE est directement concerné par                         L'ONEP effectue l’étude d'adduction d'eau
                                                                  l’électrification du Ksar Aït Benhaddou, notam-            potable du Ksar Aït Benhaddou.
                                                                  ment à travers la réalisation d’une étude portant               L'adduction du Ksar se fera à partir d'un
                                                                  sur :                                                      piquage en rive droite et la traversée de l'oued
                                                                       – les aspects techniques et financiers de la          reliée au pont. Deux options sont envisagées :
                                                                  réalisation du réseau ;                                         – le branchement individuel, onéreux, avec des
                                                                       – l’éclairage public ;                                risques de fuites non apparentes et difficilement
18                                                                     – le branchement individuel.                          maîtrisables pour les constructions en terre ;
    – les bornes fontaines installées en trois          dérogatoires existent, face à des situations
lieux différents près des talwegs – pour faciliter      d’urgence.
le drainage naturel – et de formes intégrées au              La Direction de l'équipement a examiné
patrimoine local.                                       l'étude du franchissement de l’oued Maleh par un
    L'adduction d’eau potable du site bute sur les      bureau d'études privé. Celle-ci manque de
difficultés suivantes :                                 données, le dossier présenté étant plus
    • L'incertitude sur les ressources en eau           architectural que technique (la stabilité de
potable. Les sources disponibles sont localisées        l'ouvrage n'est pas traitée dans l'étude, que ce soit
à 10 km du site et la capacité de la nappe semble       au niveau des fondations ou des supports du
limitée. Les possibilités de forages de puits sur       pont). D’autre part, le choix du pont doit répondre
place seraient plus économiques mais la nappe           à des critères de fonctionnalité en permettant
sous l'oued Maleh, chargée en sel, est impropre         l'accès au Ksar par la voie la plus animée, même
à la consommation.                                      s’il implique un franchissement plus élevé.
    • Le coût d'investissement pour l'adduction et           Pour ce qui est des matériaux, l'usage du
pour la traversée de l'oued implique une                béton armé semble s'imposer, car il existe un
protection des installations.                           savoir-faire technique et de réalisation. L'ossature
    • L'adduction nécessite un minimum de               peut être revêtue de briques ou d'autres
pression pour alimenter le Ksar, et l'installation et   matériaux compatibles avec le site. Enfin, le
la gestion d'une station de pompage demeurent           pont doit être surélevé par rapport au terrain
coûteuses.                                              naturel avec des ouvertures devant faire passer
    Le branchement individuel des habitations du        les crues éventuelles.
Ksar nécessitera en même temps l’installation                L’Office régional de mise en valeur agricole
d’un réseau d’assainissement ou de fosses               de Ouarzazate est doté de compétences et de
septiques individuelles, qui restent à être précisée    ressources sur le territoire des périmètres irrigués.
par une étude technique.                                A ce titre, il bénéficie d’une large expérience en
    L’ONEP est en mesure de contribuer à l’équi-        matière de gestion, en particulier auprès des
pement du Ksar sous plusieurs formes :                  associations d’utilisateurs d'eau.
    – assistance technique ;                                 L'office accueille deux programmes :




                                                                                                                Profil environnemental du Ksar Aït Benhaddou
    – financement des travaux et gestion cédée à             – le programme Réserve de biosphère des
la commune ;                                            oasis du sud marocain (MAB-UNESCO) qui vise la
    – financement et gestion du réseau.                 conservation des meilleurs sites de biodiversité
    Dans ce dernier cas, la commune doit faire          et le développement des communautés
appel à l'office pour la gestion de l'eau potable       humaines, sur la base d’une responsabilité
à l'échelle de la commune et pas uniquement à           consensuelle impliquant la participation des
celle du Ksar. Son intervention visera en priorité      partenaires locaux ;
la mise à niveau du système existant, processus              – le projet Conservation de la biodiversité par
relativement long sur les plans administratif et        la transhumance dans le versant sud du Haut
technique (la commune doit délibérer pour               Atlas vise la conservation de la biodiversité des
concéder la gestion de l'eau potable).                  écosystèmes par la relance de la transhumance
    Il est à signaler que l’implication de l’ONEP       et le développement participatif local.
dans l’adduction d’eau potable du site n’est                 La sauvegarde du Ksar Aït Benhaddou rejoint
pas prévue car non programmée dans son                  les préoccupations du premier programme, qui
plan quinquennal. Cependant, des mesures                porte notamment sur :                                   19
                                                                      – la conservation de la biodiversité et de            dépourvue des nécessaires moyens pour investir
                                                                  l’équilibre naturel ;                                     de manière durable la préser vation et la
                                                                      – la création d’activités touristiques                réhabilitation du Ksar.
                                                                  appropriées ;
                                                                      – la conservation du patrimoine architectural         1.2. L’autorité locale : un rôle d’arbitrage à
                                                                  local.                                                    renforcer
                                                                      Les objectifs du second programme intègrent
                                                                  des préoccupations complémentaires à la                       Le gouverneur coordonne l’ensemble des
                                                                  problématique de la sauvegarde :                          services extérieurs de l’Etat et dispose d’une
                                                                      – l’éducation et la santé des populations ;           administration propre à l’échelle de la province. Ses
                                                                      – l’intégration de la femme au                        services sont organisés en divisions, qui couvrent
                                                                  développement ;                                           des compétences assez vastes (Urbanisme, Affaires
                                                                      – le renforcement des capacités des                   économiques et sociales, etc.).
                                                                  institutions locales.                                         La province a mis en place une structure
                                                                      Des moyens et des procédures de mise en               chargée d’organiser et de faciliter les activités du
                                                                  synergie sont à mettre en place afin de faire             secteur cinématographique, qui s’est vu renforcée
                                                                  bénéficier le Ksar des potentialités et des moyens        par une représentation locale du Centre régional
                                                                  de ces deux programmes.                                   d’investissement (CRI) dotée de compétences et
                                                                      Les Eaux et Forêts constituent une entité             de moyens appropriés.
                                                                  technique et administrative chargée de la gestion             Le caïd représente, à l’échelle de la commune,
                                                                  du patrimoine forestier public. Ce département            l’autorité locale auprès de la population ; il est
                                                                  est disposé à contribuer au reboisement des               censé être à l’écoute de ses préoccupations. Dans
                                                                  abords du Ksar (une centaine d’hectares) si la            le cas du Ksar Aït Benhaddou, le caïd est installé
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                  commune Aït Zineb s'engage à mobiliser les                dans le chef-lieu de la commune Aït Zineb, loin
                                                                  terrains collectifs nécessaires. Cette action s'inscrit   du site, où il est représenté par un khalifa
                                                                  dans le Plan directeur de reboisement (PDR) dont          (suppléant).
                                                                  l'objectif porte sur 6 000 ha en 10 ans.                      Globalement, l’autorité est consciente des
                                                                      Dans ce sens, cette entité a déjà saisi les
                                                                                                                            enjeux que représentent la protection et la
                                                                  services centraux pour des crédits destinés à
                                                                                                                            sauvegarde du site. Elle fait preuve d’un souci de
                                                                  traiter les bassins versants autour du site (travaux
                                                                                                                            conciliation entre les contraintes économiques
                                                                  anti-érosion et traitement des ravins). En
                                                                                                                            créées par le développement rapide de certaines
                                                                  l’absence de crédits débloqués, ils peuvent
                                                                  mettre à la disposition de la population des              activités non organisées (productions cinémato-
                                                                  plants et un encadrement technique pour traiter           graphiques) mais à retombées locales, et les
                                                                  ces bassins et aménager également des espaces             impératifs de sauvegarde du patrimoine.
                                                                  verts dans le nouveau douar.                                  Elle est, d’autre part, à la recherche d’un cadre
                                                                      En dehors de ces entités, relativement bien           de cohérence pour inscrire les actions de
                                                                  structurées, les autres services, essentiellement         sauvegarde dans une perspective durable. Parmi
                                                                  les délégations extérieures, sont confrontés à des        les initiatives récentes mises en oeuvre sur le site
                                                                  difficultés de gestion et d’autonomie de décision.        figure le contrôle et l’organisation de l’affichage
                                                                      C’est le cas de la Délégation de la culture, dont     publicitaire. Le Comité de gestion provincial du
                                                                  les compétences se trouvent directement liées à           Ksar Aït Benhaddou, récemment mis en place,
20                                                                la sauvegarde du patrimoine, mais semble                  devrait développer ces initiatives.
    Il est également à souligner la représentation         de leurs activités. Ils demeurent cependant peu
du Centre régional d’investissement à l’échelle de         mobilisés – à ce jour – pour contribuer
la province, qui traduit un dynamisme                      efficacement à sa sauvegarde.
économique au niveau local, et la volonté de                   Compte tenu de leur prédisposition à
l’Etat d’organiser un nouveau cadre d’accueil et           s’engager en faveur de la sauvegarde du Ksar, il
de facilitation.                                           importe de favoriser des synergies entre ce
                                                           secteur et les partenaires locaux, et de trouver
1.3. Des collectivités territoriales peu                   une meilleure articulation dans la mise en œuvre
engagées                                                   d’actions communes, dans le cadre d’un
                                                           programme de sauvegarde.
    Le site fait partie de la région Souss Massa-
                                                               Le secteur cinématographique, en forte
Drâa dont le siège, situé à Agadir, est excentré par
                                                           expansion dans la province et grand utilisateur
rapport à Ouarzazate. L’entité de la région n’a pas
                                                           du patrimoine, n’est pas suffisamment sensibilisé
de représentant à l’échelle locale et la sauvegarde
                                                           pour contribuer à sa sauvegarde. Il tire par
du site, pourtant classée à l’échelle internationale,
                                                           ailleurs profit de l’absence de réglementation en
ne figure pas parmi ses priorités. A l’inverse,
                                                           la matière, ce qui peut provoquer, dans certains
l’Assemblée provinciale de Ouarzazate semble
                                                           cas, des dégradations irréversibles.
manifester un intérêt pour ce site puisqu’elle a
                                                               A une autre échelle, l'association des
mobilisé des ressources pour son électrification.
                                                           bazaristes sur le site se dit prête à contribuer à
                                                           des actions de sauvegarde, tout comme le
Aït Zineb : une commune rurale dotée de
                                                           principal investisseur hôtelier sur le site, dont les
faibles moyens
                                                           réalisations récentes ou en cours entachent
    Le chef-lieu de la commune est situé à 17 km           néanmoins la qualité des constructions en terre.
du site, ce qui ne facilite pas la gestion du site. Pour
le Président de la commune, la sauvegarde du site          1.5. Les habitants du site en cours
est conditionnée par le repeuplement du Ksar, ce           d'organisation
qui nécessite son équipement en eau, électricité,
                                                               L'association Aït Aissa (1989) des habitants du
assainissement, et la réalisation d'un pont.




                                                                                                                   Profil environnemental du Ksar Aït Benhaddou
                                                           Ksar reste confrontée à des difficultés de
    La commune fait face à des difficultés de
                                                           fonctionnement (absence de ressources et
gestion du site, aggravées par la faiblesse des
                                                           problème de coordination entre les membres).
ressources financières et la dispersion de ses
                                                           Interface entre l'administration et les habitants,
habitants à travers 24 douars.
                                                           elle regroupe 23 membres représentant les
                                                           différentes fractions du site mais ses membres
1.4. Un secteur privé peu mobilisé pour le
                                                           fondateurs ont émigré vers les grandes villes.
Ksar
                                                               L'association se déclare prête à participer à la
    Le Comité provincial du tourisme (CPT) a été           sauvegarde du site. Elle considère le pont et
créé en 2003. Il regroupe les différents                   l'équipement en infrastructures comme
professionnels du secteur touristique (agences de          prioritaires, et ambitionne de collecter les recettes
voyage, hôtellerie, transport, restauration, maisons       d’accès au site, ce qui est refusé par l’autorité, en
d'hôtes).                                                  l’absence d’un cadre juridique.
    Les professionnels du tourisme reconnaissent               L'association mène des actions telles que la
la valeur du site et son rôle dans le développement        collecte des déchets, l’installation de panneaux        21
                                                                  de propreté, l’entretien de l’espace public… On        qui a porté sur la création d’une coopérative de
                                                                  remarque d’autre part des changements de               tissage.
                                                                  comportements chez les jeunes, plus ouverts et             Les habitants qui ont quitté le Ksar seraient
                                                                  réceptifs à la problématique de la sauvegarde. Ces     prêts à revenir si des activités économiques
                                                                  changements sont favorisés par l’échange avec          viables étaient engagées. Cela suppose des
                                                                  les touristes et leur appréciation critique de la      modalités d’appui telles que l’aide à la
                                                                  sauvegarde.                                            dynamisation des activités dans les secteurs de
                                                                      L’ampleur du processus de sauvegarde               l'agriculture, l'élevage, l'artisanat, et particuliè-
                                                                  dépasse largement les capacités de l’association       rement le tourisme. Il est à préciser qu’une
                                                                  locale ; d’où le projet de création d’une              dynamique de mobilisation locale doit être
                                                                  association d’utilité publique, à l’étude, avec pour   renforcée, pour éviter que l’appui de l’UNESCO et
                                                                  objectif une gestion durable du site et impliquant     du PNUD ne soit uniquement perçu comme une
                                                                  des personnalités influentes.                          démarche d’assistance auprès des habitants.
                                                                      Ce projet ambitieux est susceptible de                 Toutefois, l’initiative prise par de jeunes
                                                                  constituer un levier pour amplifier les actions de     habitants de réaliser, à l’intérieur du Ksar, un
                                                                  sauvegarde, mais il demande à être examiné avec        projet de maison d’hôtes (le premier du genre)
                                                                  attention afin d’éviter de provoquer des tensions,     et un atelier de peinture traduit une prise de
                                                                  voire des conflits d’intérêt avec l’association des    conscience perceptible chez les jeunes
                                                                  habitants au niveau local. Aux yeux de certains        générations, ainsi qu’une dynamique d’ancrage
                                                                  habitants, l’hypothèse d’une association animée        intra muros, qu’il faudra encadrer pour mieux en
                                                                  par des personnes influentes mais extérieures au       maîtriser les effets.
                                                                  site, serait de nature à modifier la nature des            Cette précaution est à prendre compte dès à
                                                                  préoccupations de la population locale,                présent, les transformations à venir en matière
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                  essentiellement exprimée en termes                     d’infrastructures et d’équipements comportant
                                                                  d’amélioration de conditions de vie et de leur         le risque d’une accélération des mutations
                                                                  environnement immédiat.                                communautaires et architecturales, et pouvant
                                                                      A cet égard, les représentants de la population    menacer l’équilibre précaire de la sauvegarde.
                                                                  ont clairement exprimé leurs attentes et leurs             On retiendra de la diversité des acteurs
                                                                  besoins en matière d’amélioration de leur cadre        présents sur le site l’absence de communication
                                                                  de vie, et leur disposition à contribuer à la          et de concertation qui puisse les rapprocher
                                                                  sauvegarde du site. Cette demande a été                autour d’objectifs communs de sauvegarde, et
                                                                  formalisée à travers un document, susceptible de       favoriser une nouvelle dynamique de
                                                                  servir de plate-forme pour un débat avec les           développement local. A cet égard, l’association
                                                                  partenaires locaux.                                    des habitants, en étroite relation avec les
                                                                                                                         partenaires locaux, aura un rôle déterminant dans
                                                                  Le rôle effacé des propriétaires des maisons           la mise en place d’un espace de dialogue et de
                                                                  du Ksar                                                concertation durable au service d’une stratégie
                                                                      98 propriétaires sont recensés, dans des           de sauvegarde.
                                                                  statuts d’indivision qui bloquent les transactions
                                                                                                                         2. L’absence de stratégie de sauvegarde
                                                                  et les opérations d’amélioration du cadre bâti. Les
                                                                  propriétaires refusent toute forme de transaction          Le diagnostic a révélé que la sauvegarde du
22                                                                ou de partenariat, à l’exception d’une transaction     site est davantage confrontée à des difficultés de
conception d’une stratégie d’intervention fondée             La difficulté à traduire de manière tangible des
sur des outils opérationnels de mise en œuvre,            projets à l’étude, et ce, malgré leurs retombées
que sur des problèmes de pénurie de moyens et             potentielles, devrait amener la mise en place d’un
de ressources, souvent invoqués.                          processus d’arbitrage et de facilitation auprès des
                                                          décideurs locaux, voire nationaux, dont la mission
2.1. Des actions dispersées et non                        devrait être assurée par la province, du fait de ses
opérationnelles                                           prérogatives de coordination. Cette démarche est
    Le site a fait l'objet de plusieurs études et         d’autant impérative, au vu des enjeux
expertises et a donné lieu à l'identification de          économiques locaux et des potentialités que
plusieurs projets jugés prioritaires parmi lesquels       recèle la région.
l'électrification, l'adduction d’eau potable et la
                                                          b. L’absence d’un cadre de mise en cohérence
construction d'un pont. Il s’avère qu’aucune de
                                                          de la sauvegarde
ces actions n'est réalisable actuellement faute
d'étude technique, de maître d'ouvrage et de                  Les projets identifiés doivent s’inscrire dans un
cadre cohérent de mise en œuvre.                          cadre cohérent répondant aux objectifs de
    Le Programme d’approvisionnement groupé               sauvegarde et de développement intégré. Parmi
en eau potable des populations rurales (PAGER)            les priorités à retenir figurent en particulier les
et le PERG offrent des possibilités de                    activités génératrices de revenus propres à
financement, mais leurs procédures ne sont pas            assurer la durabilité de la sauvegarde du Ksar. Le
adaptées à l'équipement du Ksar. Cependant,               site se trouve lui-même générateur de revenus
l’électrification du site, peut être réalisée dans le     puisqu'il attire 130 000 visiteurs par an, ce dont
cadre d'une convention entre la commune, l'ONE            tirent profit les professionnels du tourisme, sans
et les habitants.                                         retour en faveur de la sauvegarde du patrimoine.
                                                              Cette perspective ne concerne pas la notion
a. Une gestion non coordonnée de la                       de sauvegarde stricto sensu ; elle intègre
sauvegarde                                                également l’organisation, la gestion et
    Le comité local de sauvegarde mis en place à          l’exploitation des potentialités du site, par la




                                                                                                                  Profil environnemental du Ksar Aït Benhaddou
l’initiative du gouverneur intervient de manière          combinaison d’actions de promotion, de
sectorielle et regroupe notamment :                       valorisation, d’animation et d’aménagement. A
    i. l’ONEP pour l'adduction d'eau potable ;            titre d’exemple, une gestion durable du site
    ii. l’ONE pour l'électrification ;                    nécessite entre autres :
    iii. l’Equipement pour le franchissement du               • l’aménagement des abords et l’organisation
pont ;                                                    d’itinéraires touristiques assortis d’un droit
    iv. le Tourisme pour les maisons d'hôtes ;            d’entrée, dont les ressources pourront être
    v. l’Education nationale pour le renforcement         affectées à des opérations de sauvegarde ;
des écoles ;                                                  • la gestion des droits de tournage
    vi. la Santé pour l'installation d'une infirmerie ;   cinématographiques sur le site ainsi que la mise
    vii. les Eaux et Forêts pour la plantation des        en place d’un droit de propriété pour la publicité ;
abords.                                                       • l’organisation d’un festival Aït Benhaddou
    La question du financement et du suivi reste          avec la promotion et la vente de produits locaux ;
posée, pour cette structure censée assurer                    • la réalisation d’un ensemble d’équipements
l’accompagnement du processus de sauvegarde.              d’accompagnement et d’animation tels qu’un              23
                                                                  musée du cinéma, un kiosque d’accueil, un              et de procédures de classement non encore
                                                                  centre de soins ;                                      abouties.
                                                                     • la promotion d’un label local à travers la
                                                                  production et la commercialisation de produits         a. Un document d’aménagement non
                                                                  de la région (gastronomie, tapis, vêtements,           opérationnel
                                                                  etc.).                                                     Le Plan de développement et d’aménagement
                                                                                                                         rural (PDAR), élaboré par la Division de
                                                                  c. Des partenariats non coordonnés
                                                                                                                         l’urbanisme de la province, a été approuvé en
                                                                      Des partenariats sont engagés par certains         2000, mais son caractère rigide limite son
                                                                  départements mais dont le site reste exclu.            opérationnalité. Les dispositions arrêtées par ce
                                                                      L'Education nationale a engagé un programme        document portent notamment sur :
                                                                  en partenariat avec le Fonds d’équipement                  – la délimitation d’une ser vitude non
                                                                  communal (FEC) qui vise la réhabilitation des          aedificandi autour du site du Ksar, aux abords de
                                                                  locaux des écoles, dans le cadre du Programme          l’oued Maleh, et au sud de la route, qui constitue
                                                                  de lutte contre la sécheresse.                         la seule percée panoramique sur le site ;
                                                                      L'UNICEF est également partenaire du                   – la définition de zones d’habitat économique,
                                                                  département de l’Education nationale dans 34           de part et d’autre de la route, et une zone
                                                                  établissements scolaires de la province dans les       touristique à l’entrée sud-est du centre ;
                                                                  domaines de l’amélioration des activités                   – la programmation de plusieurs équipements
                                                                  pédagogiques et des équipements des écoles. Le         collectifs (école, santé, maison de jeunes, foyer
                                                                  site Aït Benhaddou pourrait bénéficier d’actions       féminin).
                                                                  similaires, dans le cadre des partenariats déjà            Par ailleurs, l’Agence urbaine d’Agadir a
                                                                  engagés.
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                                                                         récemment engagé une étude du Plan
                                                                      D’autres initiatives comme celle d’une ONG         d’aménagement communal (PAC) à l’échelle de
                                                                  internationale d’équiper l’école du douar en           l’ensemble du territoire de la commune Aït
                                                                  électricité et en eau chaude n’ont pas abouti,         Zineb, qui doit déboucher sur un plan
                                                                  faute d’interlocuteur.                                 d’aménagement du site.
                                                                      Il est à signaler également le projet initié par       L’approbation du PDAR n’empêche pas le
                                                                  la région Wallonne en matière d’étude                  constat des infractions relatives aux surélévations
                                                                  archéologique sur les greniers collectifs fortifiés.   abusives des constructions, aux entorses à la
                                                                      Deux projets pilotes (biosphère et                 typologie et aux motifs de décoration. L’absence
                                                                  biodiversité), engagés dans la région avec l’appui     d’un dispositif de sanctions semble favoriser
                                                                  de l’UNESCO et du PNUD, présentent des                 l’accroissement des infractions, confirmé par les
                                                                  préoccupations qui convergent avec celles de la        constats, y compris ceux de la commission de
                                                                  sauvegarde du patrimoine bâti, mais qui                contrôle instaurée à cet effet.
                                                                  n’intègrent pas, pour le moment, le site Aït               A l’échelle du Ksar, et en l’absence de
                                                                  Benhaddou.                                             constructions dans la phase actuelle – à
                                                                                                                         l’exception de l’ouverture de commerces –, on
                                                                  2.2. Des processus institutionnels non
                                                                                                                         n’enregistre pas d’infractions. Cela pose la
                                                                  aboutis
                                                                                                                         nécessité d’un règlement d’aménagement des
                                                                     Le site du Ksar Aït Benhaddou est l’objet de        constructions et des prescriptions techniques
24                                                                plusieurs études, de documents d’aménagement           relatives aux travaux de restauration, qui
précisent également l'organisation des activités
à l'intérieur du Ksar.

b. Le classement du site au niveau national en
attente
    Ce classement, engagé en 1994, sur la base
d’un statut collectif du Ksar appartenant à la
collectivité ethnique des Aït Zineb (sous la
tutelle du ministère de l’Intérieur), n’a pas abouti
en raison de contraintes foncières ; les
constructions à l’intérieur du Ksar étaient en effet
considérées comme relevant du domaine privé.
    Le dossier a été repris sur cette nouvelle base    harmonieux du site ; tout comme les constructions
par le Direction du patrimoine, et semble              en béton armé qui discréditent le savoir-faire local
aujourd'hui dans sa phase finale, en instance de       et portent atteinte à l’homogénéité du cadre bâti.
visas des départements concernés. Une fois
approuvé, ce classement ouvrira la voie à              2.3. Des potentialités sous-exploitées
l’élaboration d’un plan d'aménagement plus                 Créé en 1989 avec l’appui du PNUD, le Centre
opérationnel, et fera bénéficier le site d’une         de conser vation et de réhabilitation du
protection juridique appropriée, en phase avec         patrimoine architectural des zones atlasiques et
son statut de Patrimoine mondial attribué par          subatlasiques (CERKAS) s’est vu assigner quatre
l’UNESCO. Au plan opérationnel, il rendra en           grandes missions portant sur :
particulier obligatoire l’avis de l’inspecteur des         – la restauration de la Kasbah de Taourirt
monuments historiques pour les travaux de              (Ouarzazate) qui accueille le CERKAS ;
restauration du Ksar, de même qu’il favorisera la          – la restauration et la réhabilitation du Ksar Aït
possibilité de subventions de travaux.                 Benhaddou ;
                                                           – l’élaboration d’un schéma directeur de
c. L’absence de volonté locale de fixer des




                                                                                                                Profil environnemental du Ksar Aït Benhaddou
                                                       réhabilitation des Kasbahs du Sud ;
règles de sauvegarde
                                                           – la régionalisation du statut du CERKAS à
    Une commission de contrôle du site                 l’échelle du Maghreb.
regroupant plusieurs services, a organisé des              Le premier constat qui ressort de l’analyse de
inspections régulières sanctionnées par des            cette structure d’appui technique est l’important
procès-verbaux. Parmi ces acquis figure                décalage entre la nature de ses missions, son
l’introduction de portes en bois pour les              champ d’intervention et l’étendue de son
commerces du Ksar, dont l’adoption a nécessité         territoire de compétence, d’une part, et les
une longue période de concertation.                    moyens insignifiants dont elle dispose pour
    Cependant, les infractions aux règles de           mener à bien ses missions, d’autre part.
construction constatées ne sont pas été suivies
d’effet. L’un de ces manquements concerne les          a. Le CERKAS : un potentiel sous-utilisé
surélévations abusives le long de la route, qui            Le centre est confronté à de nombreux
masquent la visibilité du Ksar et peuvent créer        dysfonctionnements, au regard, entre autres, de
des précédents nuisibles au développement              l’étendue de son territoire d’intervention et des        25
                                                                  attentes suscitées tant auprès des partenaires               L’importance des locaux qu’occupe le CERKAS
                                                                  locaux, nationaux qu’internationaux. Les principaux      constitue un acquis non négligeable, malgré les
                                                                  dysfonctionnements portent sur :                         incertitudes qui pèsent sur le statut de l’édifice,
                                                                      – l’étendue des missions qui lui sont assignées      propriété de la municipalité de Ouarzazate.
                                                                  et l’imprécision de ses attributions ;                       Le centre regroupe 25 personnes dont
                                                                      – l’absence d’un statut clairement défini et le      10 agents journaliers, le reste étant constitué de
                                                                  manque d’autonomie de gestion ;                          personnel de secrétariat. L’encadrement
                                                                      – la faiblesse des moyens logistiques et le          technique est constitué par une dizaine de
                                                                  sous-encadrement ;                                       techniciens, dont 4 conservateurs, un architecte
                                                                      – l’absence d’opérationnalité des actions.           et 2 topographes. Il dispose d’un budget réduit
                                                                                                                           de fonctionnement, auquel s’ajoute la défaillance
                                                                  Un projet de statut bloqué                               en moyens de transport.
                                                                                                                               Au plan logistique, le centre dispose d’un parc
                                                                      Le centre opère sur un vaste territoire
                                                                                                                           informatique important, fourni dans le cadre de
                                                                  d'intervention comprenant les provinces de
                                                                                                                           la coopération avec la Suisse sur l’inventaire des
                                                                  Zagora, Ouarzazate, Azilal, Figuig, Agadir,
                                                                                                                           Kasbahs dans la vallée de Drâa.
                                                                  Guelmim, Oued Eddahab, ce qui limite objecti-
                                                                                                                               Dans le cadre de la mise en oeuvre de ce projet,
                                                                  vement ses capacités d’intervention, vu les
                                                                                                                           le CERKAS est engagé par les investigations sur
                                                                  moyens logistiques dérisoires dont il dispose. Au
                                                                                                                           l'inventaire du patrimoine de la vallée de Drâa. Il
                                                                  plan administratif, il est assimilé à une division de
                                                                                                                           répond ainsi aux sollicitations extérieures en
                                                                  la Direction du patrimoine, ce qui le rattache
                                                                                                                           échange de moyens logistiques (parc informatique),
                                                                  directement aux services centraux.
                                                                                                                           et se trouve absorbé par rapport aux missions
                                                                      A l'échelle de la province de Ouarzazate, il
                                                                                                                           essentielles d'appui et de conseil aux collectivités
                                                                  remplit les compétences de l'Inspection des
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                                                                           locales, et de suivi des projets de sauvegarde.
                                                                  monuments historiques ; il participe à ce titre
                                                                                                                               Cette mission technique n’en représente pas
                                                                  comme membre de la commission de la voirie
                                                                                                                           moins un intérêt certain, qui gagnerait à intégrer
                                                                  pour l'examen des autorisations de construire.
                                                                                                                           dans son aire d’inter vention le Ksar Aït
                                                                      Le projet de création d'un service géré de
                                                                                                                           Benhaddou, compte tenu de son statut. Il en est
                                                                  manière autonome (SEGMA), considéré comme
                                                                                                                           de même pour le Schéma directeur des oasis
                                                                  une alternative pour doter le CERKAS d’un statut
                                                                                                                           engagé par la direction de l’Aménagement du
                                                                  d’autonomie, se heurte au refus du ministère des
                                                                                                                           territoire (DAT) dans la même vallée, en l’absence
                                                                  Finances qui demande au centre de justifier des
                                                                                                                           de coordination avec le CERKAS.
                                                                  recettes. D’autre part, l’instabilité de l’encadrement
                                                                                                                               En ce qui concerne le fonds documentaire du
                                                                  et l’absence de diversification des compétences          centre, on relève le caractère élémentaire des
                                                                  contribuent à la fragilité de la structure.              publications disponibles, de même que leur
                                                                                                                           nombre réduit. A cela s’ajoutent les difficultés
                                                                  Des moyens insuffisants
                                                                                                                           d’accès, desservies par des manques en termes
                                                                     Le centre occupe un vaste espace dans la              de classement, d’indexation et de conservation.
                                                                  Kasbah restaurée de Taourirt ; il est sous-utilisé           Le projet de création d’une antenne du
                                                                  au regard des nombreuses potentialités que               CERKAS sur le site du Ksar Aït Benhaddou
                                                                  recèle cet édifice historique, y compris pour des        présente, a priori, une volonté de proximité, mais
                                                                  activités d’animation, de formation et de                il comporte le risque de disperser davantage les
26                                                                rencontres culturelles.                                  moyens réduits dont dispose le centre.
Des interventions ponctuelles sur le site                   ii. coopération belge sur les greniers collectifs
                                                        à l’échelle de la province.
    A l’actif du CERKAS, depuis son démarrage au
                                                            Ces possibilités, dispersées, ne sont pas
sein de la Kasbah de Taourirt, figurent notamment :
                                                        mobilisées par le centre au service de la
    – la restauration de la mosquée Aït Benhaddou
                                                        sauvegarde du site. En effet, vu l’investissement
et de ses dépendances ;
                                                        engagé depuis une quinzaine d’années,
    – le pavage des ruelles (450 mètres linéaires) ;
                                                        particulièrement le soutien et le concours
    – la remise en état des passages couverts ;
                                                        apportés par le PNUD et l’UNESCO, on pourrait
    – la réfection des tours et des motifs décoratifs
                                                        s’attendre à davantage de synergie et de
des façades de cinq kasbahs ;
                                                        complémentarité entre les différents
    – l’aménagement de gabions pour la
                                                        programmes engagés à l’échelle de la région en
protection des parcelles agricoles sur berges.
                                                        général, et du Ksar Aït Benhaddou en particulier.
    L’ensemble de ces interventions a couvert la
                                                            Ceci s’applique également à des programmes
période 1991-1995, qui représente la phase
                                                        récents, dont le champ de préoccupations couvre
d’intervention effective du CERKAS sur le site Aït
                                                        la problématique de sauvegarde des kasbahs et
Benhaddou. Depuis cette date, le centre s’est
                                                        leur environnement (programmes biodiversité et
complètement désengagé, faute de volonté
                                                        biosphère).
politique, de ressources techniques et financières,
accentuées par un renouvellement fréquent de            c. Le plan de gestion et l’enjeu de l’inscription
l’encadrement du centre et une démotivation,            sur la liste du patrimoine mondial en péril
reconnue par son personnel.                                  Le plan de gestion vise à organiser les activités
    En l’absence d’interventions opérationnelles,       sur le site et à maintenir l’équilibre des fonctions.
le centre ne peut prétendre à une légitimité sur        Il s'agit d'un document par lequel le gouvernement
le terrain, d’autant qu’il ne dispose pas de            s'engage à mettre en oeuvre des projets
compétences pour faire respecter la                     identifiés, ce qui suppose un diagnostic précis,
réglementation en matière de construction. Sa           des propositions d'actions, des financements
mission se trouve ramenée à l’établissement de          mobilisés et des entités chargées de leur mise en
constats des infractions transmis à l’autorité, seule   œuvre, ainsi qu'une législation adaptée à la




                                                                                                                 Profil environnemental du Ksar Aït Benhaddou
habilitée à engager des poursuites.                     sauvegarde.
    Au vu de la complexité et de l’étendue de ses            Faute de se conformer aux normes et
missions, il s’avère impératif d’engager un             procédures de sauvegarde internationales en
processus de formation et de mise à niveau des          vigueur – dont le plan de gestion constitue l’une
cadres du CERKAS, et de renforcer ses capacités         des composantes majeures –, le site risque
méthodologiques d’intervention, en les inscrivant       d’être inscrit sur la liste du patrimoine mondial
dans une stratégie de sauvegarde globale.               en péril, lors de la prochaine session du Comité
                                                        du patrimoine mondial (2004).
b. Des possibilités de coopération
                                                             Cette inscription peut ouvrir la voie à un appui
internationale sous-exploitées
                                                        technique et financier du Fonds du patrimoine
   Elles sont à caractère multilatéral (UNESCO,         mondial, mais risque également de déboucher
PNUD, UNICEF) mais également bilatéral :                sur l’exclusion du site de la liste du Patrimoine
   i. coopération suisse pour l'inventaire du           mondial, si les mesures appropriées et fixées par
patrimoine de la vallée de Drâa à partir de la          le Comité du patrimoine mondial n’étaient pas
photo-restitution, en partenariat avec le CERKAS ;      engagées dans les délais.                                27
                                                                  d. Une absence de leadership pour une                sauvegarde et l’absence d’une méthodologie
                                                                  stratégie de sauvegarde                              d’approche clairement définie, nécessitent la mise
                                                                      La dispersion des données et la difficulté de    en place d’une structure pérenne, porteuse du
                                                                  circulation de l'information entravent l’émergence   projet et assumant le rôle de chef de file, sur la
                                                                  d’une vision globale sur la sauvegarde du site et    base d’une démarche concertée et coordonnée.
                                                                  retardent la mise en place d'une structure de           Cette démarche n’exclut pas la mise en place
                                                                  gestion durable du patrimoine. Le comité de          d’une instance d’orientation et d’arbitrage,
                                                                  gestion locale, récemment mis en place par           appelée à se prononcer régulièrement sur les
                                                                  l’autorité locale et regroupant plusieurs            choix stratégiques en matière de sauvegarde.
                                                                  administrations, reste pour le moment un cadre       Dans certains cas, elle pourrait user de ses
                                                                  trop large pour être efficace.                       prérogatives pour faciliter la résolution des
                                                                      La multiplicité des acteurs impliqués dans la    obstacles aux interventions opérationnelles.
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




28
CHAPITRE III
Les orientations pour la protection
et la gestion du patrimoine



    La gestion durable du patrimoine poursuit un        l’ensemble des acteurs concernés, de l’enrichir,
objectif de vision globale, qui ne se limite pas à      l’amender, éventuellement d’en infléchir certains
la seule composante bâti de la sauvegarde. En           aspects, et ce, en vue de son adoption et sa
privilégiant la notion de gestion du patrimoine,        validation. Il servira de cadre de référence pour
on pose la problématique d’une approche                 l’élaboration d’un Pacte de sauvegarde du site Aït
intégrée qui prend en considération toutes les          Benhaddou, un document qui engage les
composantes du développement local, parmi               partenaires et les responsabilise dans la mise en
lesquelles le patrimoine et les modalités de sa         oeuvre de la stratégie de sauvegarde.
promotion.                                                  Les objectifs qui se dégagent de cette
    On prendra également en compte la notion            démarche placent la réhabilitation du Ksar Aït
d’échelle spatiale, en premier lieu à travers la        Benhaddou dans son environnement le plus large,
commune rurale Aït Zineb qui intègre le site du         par la combinaison de plusieurs composantes qui
Ksar et constitue le support institutionnel de base     articulent la sauvegarde du patrimoine bâti au
d’une problématique territoriale de dévelop-            renforcement des activités génératrices de revenus
pement. Cette échelle peut être articulée à             et à la mobilisation des acteurs locaux dans le
d’autres territoires, plus vastes, tels que la vallée   processus de mise en œuvre.
d’Ounila, voire la province de Ouarzazate.
    Dans cette recherche d’articulation des             1.1. Développement économique et
problématiques territoriales, l’analyse privilégiera    activités génératrices de revenus




                                                                                                               Profil environnemental du Ksar Aït Benhaddou
le traitement de vastes ensembles, tout en                  La stratégie de sauvegarde ne saurait être
veillant, dans le cadre des programmes d’action,        réduite à la réhabilitation du bâti. Son impact ne
à circonscrire l’échelle des projets en vue de leur     peut être effectif et durable que si elle est
maîtrise.                                               accompagnée par des actions de développement
                                                        durable visant en particulier l’amélioration des
1. Les objectifs d'intervention
                                                        conditions de vie par la promotion d’activités
    La démarche préconisée, qui résulte des             génératrices de revenus. Le site du Ksar Aït
différents entretiens et investigations restitués       Benhaddou s’inscrit dans l’aire d’influence de la
dans le profil environnemental, fait ressortir le       ville de Ouarzazate, et à cet égard, il doit pouvoir
caractère essentiel d’une approche fondée sur la        bénéficier de l’ensemble des retombées de ce
concertation entre les acteurs, impliqués dans          centre urbain régional, accessible, par son
l’élaboration de son contenu et dans la définition      infrastructure et ses services, à un fort potentiel
des axes prioritaires d’intervention.                   touristique.
    L’examen de ce rapport dans le cadre                    Le site du Ksar Aït Benhaddou ne peut être
d’ateliers de consultation locale permettra, à          dissocié d’une réflexion qui l’inscrit également       29
                                                                  dans une problématique territoriale intégrant les     réhabilitation des séguias, lutte contre les
                                                                  vallées présahariennes, dont la sauvegarde doit       déperditions et le gaspillage, etc.) ;
                                                                  être articulée à une stratégie de développement           – la mise en place d’infrastructures et services
                                                                  durable autour de la ville de Ouarzazate.             de base (eau, électricité, assainissement, pont,
                                                                                                                        santé…) ;
                                                                  1.2. Des activités à promouvoir                           – l’installation d’équipements d’accueil
                                                                      Au vu des potentialités présentes à l’échelle     (sanitaires, kiosques, infirmerie) et l’aménagement
                                                                  du site et de son environnement, il y a lieu de       d’itinéraires (pavage, balisage, signalisation…).
                                                                  favoriser le développement d’activités
                                                                                                                        1.4. Un programme de sauvegarde du bâti
                                                                  génératrices de revenus, qui viendraient
                                                                  compléter et celles déjà existantes, et susciter un       Ce programme comporte plusieurs actions :
                                                                  pôle de développement local. Parmi les actions            – l’établissement d’un inventaire de l’état du
                                                                  potentielles proposées, on retiendra :                patrimoine bâti du Ksar et des possibilités
                                                                      – l’amélioration de la productivité dans le       techniques de son amélioration ;
                                                                  secteur agricole et d'élevage (chèvre laitière) ;         – la mise en place de mécanismes et d’outils
                                                                      – l’organisation des associations de              d’incitation (financière et fiscale) pour encourager
                                                                  producteurs et leur encadrement technique ;           les opérations de restauration ;
                                                                      – le renforcement de la biodiversité par              – un encadrement technique et un
                                                                  l'introduction d'espèces adaptées ;                   accompagnement social pour faciliter l’investis-
                                                                      – la promotion de produits locaux (tissage de     sement productif dans le Ksar et le retour des
                                                                  tapis, apiculture…) portant le label “Ksar Aït        habitants ;
                                                                  Benhaddou” ;                                              – un projet expérimental de sauvegarde pour
                                                                      – l’aide au développement d’activités             tester la méthodologie d’approche et vérifier la
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                  touristiques (maisons d’hôtes et équipements          faisabilité technique et financière des projets de
                                                                  d’accueil) ;                                          sauvegarde ;
                                                                      – la mobilisation des recettes des visites du         – un renforcement des métiers traditionnels
                                                                  site en faveur d’actions de sauvegarde ;              dans la construction en général et dans la
                                                                      – le développement des métiers de la              sauvegarde en particulier ;
                                                                  restauration du bâtiment par un encadrement               – la réalisation de projets pilotes, notamment
                                                                  technique, une formation qualifiante et une           ceux relevant des services publics (kiosques
                                                                  valorisation des savoir-faire locaux.                 pour touristes, musée du cinéma, etc.).

                                                                  1.3. Une démarche transversale                        1.5. Le renforcement des capacités des
                                                                  et multisectorielle                                   acteurs
                                                                     L’amélioration des conditions de vie des              Une approche intégrée de sauvegarde du Ksar
                                                                  habitants constitue un axe prioritaire dans la        Aït Benhaddou fait appel à un nécessaire
                                                                  stratégie de sauvegarde du Ksar. Elle repose sur      renforcement des capacités des acteurs locaux
                                                                  un ensemble d’actions parmi lesquelles :              qui doit prendre plusieurs formes, au regard du
                                                                     – la protection des terres agricoles et des        déficit constaté et des besoins exprimés :
                                                                  berges de l’oued ;                                       – le travail de proximité à travers des
                                                                     – la gestion de l’eau et l’optimisation de son     formations qualifiantes en faveur des associations
30                                                                usage (organisation des associations d’irrigants,     locales ;
   – une mise à niveau des cadres techniques des       2. Des axes prioritaires d'intervention
services concernés ;
                                                          Au terme des investigations menées sur le
   – des formations appliquées à l’attention
                                                       terrain et des séances de travail avec les
des élus, pour une meilleure gestion de leur
                                                       partenaires locaux, le profil environnemental
territoire communal ;
                                                       permet d’ores et déjà de dégager deux axes
   – un encadrement et un accompagnement
                                                       d’intervention majeurs :
techniques dans la formulation, la mise en
œuvre et le suivi des actions de sauvegarde.              • accès aux services de base et intégration
   Compte tenu de ses missions, le CERKAS est          sociale ;
appelé à jouer un rôle actif dans cette dynamique         • promotion du tourisme au service de la
d’encadrement et d’accompagnement, qui peut            sauvegarde du patrimoine.
se révéler de premier plan si les moyens et les
ressources humaines requis étaient engagés.
                                                       2.1. Accès aux services de base et
                                                       intégration sociale
1.6. Une coordination et une mise en                       Ce premier axe vise l’amélioration des
cohérence des actions                                  conditions de vie de la population, et le minimum
    Au vu de la diversité des acteurs impliqués        requis d’inser tion sociale pour engager
dans la mise en œuvre d’une stratégie de               durablement un processus de sauvegarde. Cette
sauvegarde, il importe de mettre en place des          amélioration, revendiquée par la population,
instruments de coordination, à même de créer les       concerne aussi bien le site du Ksar que les
conditions pour une mise en cohérence des              développements récents du douar qui longent de
différentes interventions.                             la route.
    Ce cadre implique la nécessité d'un plan               L’accès aux services de base implique un
d'action validé institutionnellement, qui concilie     engagement direct des services techniques et
les objectifs de la sauvegarde du patrimoine à         administratifs concernés, mais également celui de
l’identification et à la mise en oeuvre d’actions      la population qui, par son savoir-faire, est en
économiques intégrées. Ces actions, ciblées et         mesure de relayer les actions engagées par une
répondant aux attentes et aux besoins de la            meilleure gestion de son environnement. Cette




                                                                                                            Profil environnemental du Ksar Aït Benhaddou
population, peuvent avoir un effet d’entraînement      disposition s’est déjà vérifiée à travers des
sur l’environnement du Ksar et générer une             initiatives telles que la collecte des déchets
nouvelle dynamique locale. Quelques préalables         ménagers et l’entretien des espaces publics.
doivent cependant être réunis :
    – l’implication de tous les partenaires locaux,    2.2. Promotion du tourisme au service de la
en particulier la population ;
                                                       sauvegarde du patrimoine
    – le rapprochement des habitants des
investisseurs (secteur touristique) dans un cadre         Ce second axe concerne la promotion
d’intervention partenarial ;                           d’activités existantes mais qui demandent un
    – l’élargissement de formes de gestion             encadrement et un accompagnement appropriés,
communautaire en vue de la responsabilisation          afin de mieux les structurer et d’en amplifier les
des habitants ;                                        effets sur le développement local. Ces activités
    – le renforcement des capacités des acteurs        relèvent essentiellement du tourisme, de la
locaux, en particulier la société civile et les élus   production cinématographique et des activités
locaux.                                                de production locales, qui doivent intervenir dans   31
                                                                  un esprit de complémentarité associant la             place des structures et des mécanismes en vue
                                                                  population du Ksar.                                   d’assurer la coordination, la mise en œuvre et le
                                                                      Cette dynamique économique escomptée              suivi des actions identifiées par les acteurs et
                                                                  est susceptible de créer les conditions d’une         validées collectivement.
                                                                  meilleure intervention en faveur du patrimoine            Dans cette perspective, un comité d'orientation
                                                                  et de sa sauvegarde, dont la gestion deviendrait      aura pour charge de veiller à l’application des
                                                                  une composante essentielle du développement           grandes orientations de la sauvegarde et de leur
                                                                  local. Celle-ci doit se décliner selon plusieurs      conduite. La mission de coordination technique
                                                                  composantes :                                         et d’interface serait confiée au CERKAS, en vue de
                                                                      – travail de proximité auprès de la population    responsabiliser cette structure et d’inscrire son
                                                                  et de facilitation pour les investisseurs ;           intervention dans une perspective intégrée et
                                                                      – définition de prescriptions techniques et       durable.
                                                                  architecturales et d’une réglementation adaptée           Pour parvenir à ces objectifs, il est recommandé,
                                                                  à la construction et à l’installation des activités   en outre, de doter ce processus d’une unité de
                                                                  à l’intérieur du Ksar ;                               projet chargée du pilotage et de l’animation, qui
                                                                      – aménagement des abords, de l’accès et des       aurait une mission d’interface et de facilitation
                                                                  itinéraires touristiques ;                            entre l’ensemble des parties prenantes à la
                                                                      – réalisation de quelques projets pilotes         dynamique de sauvegarde. La formulation et la
                                                                  d’équipements publics intégrés, avec des              consolidation de ce dispositif pourraient s’appuyer
                                                                  matériaux et des techniques traditionnels, pour       sur une démarche transversale et multisectorielle,
                                                                  contribuer à restaurer la confiance de la             fondée sur la participation et la concertation, dont
                                                                  population et de l’autorité pour ce mode de           l’approche Agenda 21 local constitue le cadre
                                                                  construction.                                         instrumental approprié.
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                      Dans l’identification de ces deux axes, la            Dans ce sens, la présente consultation locale
                                                                  question de l’intégration sociale est sous-jacente    doit engager un processus de mobilisation des
                                                                  à l’accès aux services de base, à la promotion du     acteurs locaux face au défi que constitue la
                                                                  tourisme et à la sauvegarde du patrimoine.            sauvegarde du Ksar Aït Benhaddou. Ce processus
                                                                      Ces deux axes sont proposés au débat lors des     est à inscrire dans la durée, compte tenu du
                                                                  ateliers de consultation locale, en vue de leur       caractère novateur de la démarche et des enjeux
                                                                  enrichissement et de leur validation. Ils devront     de la sauvegarde. Ceci implique la mise en place
                                                                                                                        d’instruments méthodologiques et opérationnels
                                                                  déboucher sur l’adoption d’un Pacte de
                                                                                                                        en termes d’identification, de montage, de
                                                                  sauvegarde du Ksar Aït Benhaddou qui
                                                                                                                        réalisation et de suivi des actions, sur la base
                                                                  constituera, pour l’ensemble des partenaires
                                                                                                                        d’une démarche concertée et d’une prise de
                                                                  locaux, un cadre de référence et d’engagement
                                                                                                                        décision partagée.
                                                                  moral en faveur de la préservation et de la
                                                                                                                            Enfin, l’expérience devra être accompagnée
                                                                  promotion du site.
                                                                                                                        d’un processus d’évaluation sur la base
                                                                                                                        d’indicateurs précis, et ce, en vue de mesurer le
                                                                  3. Les mécanismes de mise en œuvre
                                                                                                                        degré de mise en œuvre de la démarche. Cette
                                                                  d’une stratégie de sauvegarde
                                                                                                                        expérience permettra de dégager les
                                                                     Au-delà du diagnostic et des propositions          enseignements susceptibles de la reproduire et
                                                                  d'actions avancées, il importe d'inscrire la notion   de la diffuser à l’échelle de l’ensemble des
32                                                                de sauvegarde dans la durée et de mettre en           vallées présahariennes.
                             DOCUMENTS CONSULTES

1. Description du projet « Appui au Centre de conservation et de réhabilitation des Kasbahs du Sud »,
   PNUD.
2. Exercice de suivi périodique des sites inscrits sur la liste du patrimoine mondial, 2000.
3. Restitution du site à 1/2000, décembre 2001.
4. Plan de développement et d'aménagement rural (PDAR) du site.
5. Enquête foncière réalisée par le CERKAS, septembre 2001.
6. Note sur le secteur cinématographique, province d'Ouarzazate.
7. Note sur les ressources en eau, Direction de l'équipement, Ouarzazate.
8. Données statistiques sur les hôtels et les nuitées touristiques à Ouarzazate, Délégation du
   tourisme.
9. Rapport de la mission du 17 au 30 juillet 2000, Jean-Louis Michon, août 2000.
10. Rapport de la mission du 26 octobre au 2 novembre 2002, Jean-Louis Michon, novembre 2002.
11. Rapport préparatoire pour la mission du 16 février au 1er mars 2003, Jean-Louis Michon, janvier
    2003.
12. Sauvegarde et mise en valeur du site de Aït Benhaddou, document préparatoire de la réunions
    du 2 novembre 2001, Amina Fadli.
13. Rapport sur l'état d'avancement, Mohamed Boussalh et Ahmed Skounti, mars 2003.
14. Plan d'action version provisoire, septembre 2003.
15. Programme d'action du CERAKAS pour le biennal 1996-1997.
16. Note sur la mise en place de la commission de gestion du site du Ksar Aït Benhaddou, P.V. de réunion
    du 31 octobre 2002 tenue au CERKAS.
17. Note sur les 5 recommandations du rapport d'avancement sur le Ksar Aït Benhaddou, Jean-Louis
    Michon, août 2000.
18. Note sur les décisions prises lors de la réunion du 6 février 2002 et lors de l'entrevue avec le
    gouverneur de la province d'Ouarzazate sur le site Aït Benhaddou.




                                                                                                           Profil environnemental du Ksar Aït Benhaddou
19. Aménagement de la Kasbah de Taourirt, sauvegarde du Ksar Aït Benhaddou et Projet d'inventaire
    d'urgence du patrimoine atlasique et subatlasique, André Stevens, 1993.
20. Sauvegarde du Ksar Aït Benhaddou, Corinne Moyal-Nanson, 1991.
21. Projet de loi SEGMA, CERKAS, 2001.
22. Note sur les besoins urgents du CERKAS, mai 2002.
23. Réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou, 90/2003.
24. Sauvegarde du Ksar Aït Benhaddou, Ghorafi, 1992.
25. Résultats et recommandations sur la réhabilitation des Kasbah du Sud, 1997.
26. Projet de création du CERKAS, Jean-Louis Michon, 1987-1992.




                                                                                                           33
                                                                  ANNEXES


                                                                  Note méthodologique                                    Références
                                                                                                                         Sauvegarde et réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou
                                                                  Orientations portant sur un plan de
                                                                                                                         (missions d’expert)
                                                                  sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït
                                                                  Benhaddou – province de Ouarzazate                     • Rapport de mission (17-30 juillet 2000) ;
                                                                                                                         • Rapport de mission (26 octobre-2 novembre
                                                                      La présente note a pour objet d’identifier les       2002) ;
                                                                  moyens les plus appropriés de mise en œuvre            • Rapport préparatoire de mission (16 février-
                                                                  d’un programme d’inter vention visant la                 1er mars 2003).
                                                                  sauvegarde et la réhabilitation du Ksar Aït
                                                                  Benhaddou – province de Ouarzazate, dans le            Plan de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït
                                                                  cadre du partenariat entre le ministère de la          Benhaddou et des kasbahs du Sud, province de
                                                                  Culture, d’une part, et l’UNESCO et le PNUD,           Ouarzazate
                                                                  d’autre part. Cette identification, qui se fonde sur   • Programme des Nations Unies pour le dévelop-
                                                                  un certain nombre de documents ainsi que sur             pement – Projet MOR/02/010 (document SPPD).
                                                                  des réunions avec les représentants du Bureau
                                                                  régional de l’UNESCO-Rabat, a pour objectifs :         Activités concernant la mise en œuvre du Plan de
                                                                      1. la présentation d’une journée d’études          sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                  organisée conjointement par le Bureau de               Benhaddou
                                                                  l’UNESCO et le CERKAS (Centre de conservation          • Note interne, UNESCO, Rabat ;
                                                                  et de réhabilitation des kasbahs du Sud, ministère     • Rapport sur l’état d’avancement, Ksar Aït
                                                                  de la Culture) ;                                         Benhaddou, CERKAS, mars 2003.
                                                                      2. la recherche des instruments et des moyens
                                                                  destinés à la redéfinition de la mission du            Réunions au Bureau de l’UNESCO
                                                                  CERKAS ;                                               • Directrice et représentante du Bureau de
                                                                      3. le projet d’élaboration d’un plan de gestion      l’Unesco, Rabat.
                                                                  portant sur la sauvegarde et la réhabilitation du      • Assistante de la Directrice.
                                                                  Ksar Aït Benhaddou ;
                                                                                                                         • Chargée de la culture.
                                                                      4. les modalités de mise en œuvre d’une
                                                                                                                         • Directeur a.i. du CERKAS.
                                                                  nouvelle approche de coopération et de
                                                                  partenariat entre l’UNESCO et le ministère de la       Contexte
                                                                  Culture en matière de préservation et de gestion
                                                                  du patrimoine culturel. A cet effet, les                  Le Ksar Aït Benhaddou bénéficie d’une
                                                                  dysfonctionnements auxquels se trouve                  notoriété nationale et internationale depuis son
                                                                  aujourd’hui confronté le Ksar Aït Benhaddou            inscription sur la liste du patrimoine mondial de
                                                                  peuvent aider à cette nouvelle approche, fondée        l’UNESCO, en 1987. Reconnu pour ses qualités
                                                                  sur une relation entre culture et développement        d’architecture de terre et d’organisation
34                                                                durable.                                               communautaire propres aux vallées du Sud du
Maroc, le ksar se trouve aujourd’hui exposé à un          La journée d’études
processus de dégradation accéléré, qui pose avec
                                                              La proposition d’ordre du jour, telle que
acuité la question de la préservation de ce bien
                                                          formulée par le représentant du CERKAS,
culturel et des moyens à mobiliser. En effet, au vu
                                                          n’apporte pas de réelle perspective à cette
des dommages subis au cours de ces quinze                 journée, en termes :
dernières années, des types d’intervention plus               i. de bilan des actions, même succinct ;
rationnels, concertés et dotés des moyens                     ii. d’objectifs à atteindre, au vu des contraintes
techniques et matériels adéquats, devraient               et des priorités enregistrées ;
interpeller l’ensemble des acteurs nationaux et               iii. de résultats attendus d’une telle rencontre,
locaux concernés, en particulier le ministère de          compte tenu des nombreux engagements non
la Culture.                                               tenus ;
    D’autre part, il est à constater que si des efforts       iv. d’instruments à mettre en œuvre et de
ont été enregistrés depuis la création du CERKAS          pistes d’intervention collectives ;
en 1986, en particulier avec l’appui de l’UNESCO,             v. de programmation des actions à moyen
les résultats attendus de cet organisme censé             terme.
remplir une mission de préservation, de                       Si la proposition d’une matinée comportant
restauration et d’aménagement s’avèrent en                les allocutions officielles et l’exposé du
deçà des attentes de sauvegarde et de promotion           représentant du CERKAS sous la forme d’un
du patrimoine. Faute d’une nécessaire mobilisation,       “état des lieux” est acquise, il sera en revanche
le Ksar Aït Benhaddou répond de moins en moins            nécessaire que l’exposé, qui engage le ministère
aux normes et critères internationaux de biens            de la Culture sur les actions entreprises au cours
culturels à valeur universelle et se trouve, du fait      des dernières années, prenne la forme d’un
de sa vulnérabilité, dans une situation de péril.         bilan-évaluation, qui devrait servir de support à
    Dans cette perspective, la journée d’études           la problématique de l’atelier programmé pour
programmée par le CERKAS et l’UNESCO devra                l’après-midi.
identifier, collectivement, les instruments pour un           Compte tenu de la présence de la plupart des
développement intégré du Ksar Aït Benhaddou               représentants des services extérieurs de l’Etat,
et de son proche environnement, ainsi que les             dont le champ d’intervention et de compétences
moyens pour y parvenir. Il est à noter que cette          concerne, à différents degrés, le statut et le
journée, qui pourra être conduite, dans le cadre          devenir du Ksar Aït Benhaddou, deux hypothèses
de la réflexion, sous la forme d’un “brainstorming”   ,   de travail sont proposées, sachant qu’au vu du
devra être l’occasion de lever un certain nombre          temps alloué (une demi-journée), il sera
d’obstacles, du fait de la présence d’acteurs-clefs       nécessaire d’animer et de cadrer les débats.
parties prenantes au processus depuis 1987. Que
ce soit le ministère de la Culture, en charge du          Hypothèse 1
projet, les autorités locales et les représentants           Les par ticipants s’expriment sur leur
des services extérieurs de l’Etat, il reviendra à         expérience respective rapportée au Ksar Aït
chacun de ces acteurs d’apporter un bilan                 Benhaddou, aux plans technique, matériel et
                                                                                                                   Annexes
pratique quant à son engagement réel en faveur            financier, et font part des enseignements tirés de
du Ksar, ainsi que les moyens concrets de mise en         cet engagement, dans le contexte d’un site
œuvre d’actions prioritaires à engager, dans un           classé à l’échelle internationale et face aux
cadre de concertation.                                    contraintes existantes, en termes :                      35
                                                                      i. d’intervention et de moyens mis en œuvre ;           6. le classement du site sur la liste du
                                                                      ii. de coordination entre les acteurs ;              patrimoine national.
                                                                      iii. de demande sociale ;                               Cette démarche, qui fait appel à une
                                                                      iv. de résultats atteints.                           animation des débats, a pour avantage de
                                                                      Seront privilégiés, à titre indicatif, les acteurs   favoriser une approche transversale, ouverte au
                                                                  suivants : Culture, Habitat et Urbanisme,                dialogue, à la concertation et à l’émergence de
                                                                  Equipement, ONEP, ONE, Tourisme, élus,                   solutions concertées.
                                                                  associations locales.
                                                                      Cette approche peut s’avérer intéressante du         La mission et le rôle du CERKAS
                                                                  fait d’une restitution sectorielle des interventions,       Compte tenu des enjeux et des attentes
                                                                  à partir desquelles seront tirés les enseignements       placés dans l’intervention du CERKAS – à travers
                                                                  et les conclusions nécessaires à une meilleure           ce centre, le ministère de la Culture – et au vu
                                                                  articulation entre les actions. Par contre, elle         d’un bilan à renforcer, il importe de préciser la
                                                                  comporte le risque d’un débat de techniciens, les        mission et le rôle impartis à cette entité. De l’avis
                                                                  participants pouvant axer leur intervention sur          général des acteurs (partenaires, bailleurs,
                                                                  leur champ de compétence.                                accompagnateurs et experts du projet), le
                                                                                                                           CERKAS ne parvient pas à relever le défi de la
                                                                  Hypothèse 2
                                                                                                                           tâche qui lui a été assignée, l’insuffisance des
                                                                      L’organisation des débats est conduite de            moyens techniques et financiers et la faible
                                                                  manière interactive, dans l’esprit brainstorming,        autonomie étant les obstacles le plus souvent
                                                                  sur la base d’axes de travail adoptés par                évoqués. Si l’ordre du jour ne permettra pas de
                                                                  l’ensemble des participants. Sous le titre « Quels       débattre de manière détaillée cette question
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                  sont les moyens les plus appropriés pour relever         d’ordre institutionnel, son inscription à l’ordre du
                                                                  le défi de la sauvegarde et de la réhabilitation du      jour aura l’avantage d’aider à une redéfinition
                                                                  Ksar Aït Benhaddou ? » et à partir d’un document         d’une structure qui demande à être utilisée de
                                                                  succinct, les participants analysent et débattent        manière plus rationnelle et mieux adaptée aux
                                                                  des axes suivants :                                      contraintes locales. Quelques questions devraient
                                                                      1. les constats en termes de données, qui            être abordées, à développer dans le cadre du Plan
                                                                  expriment les réalisations mais également les            de sauvegarde et de réhabilitation. Elles
                                                                  contraintes et les dysfonctionnements ;                  concernent notamment :
                                                                      2. les objectifs visés à court et à moyen               i. l’autonomie de gestion administrative et
                                                                  termes pour pallier les manques recensés ;               financière du Centre ;
                                                                      3. les actions en cours sur lesquelles devront          ii. le renforcement des capacités en termes de
                                                                  se greffer les futures interventions, toute              formation, notamment à l’accompagnement
                                                                  démarche proposée étant fondée sur l’existant ;          social, aux projets intégrés et au travail de
                                                                      4. les perspectives d’actions, qui sont en           proximité ;
                                                                  quelque sorte le cadre consensuel d’intervention            iii. l’articulation et la complémentarité des
                                                                  sur lequel s’accorderont les participants, au vu         actions sur le terrain avec les acteurs locaux ;
                                                                  des priorités tracées ;                                     iv. le montage de partenariats et la
                                                                      5. l’identification de nouveaux partenaires en       mobilisation de ressources techniques et
                                                                  vue de créer les conditions d’un cadre                   financières (échelle locale, nationale et
36                                                                d’intervention élargi ;                                  internationale) ;
  v. l e t r ava i l d e s e n s i b i l i s a t i o n e t d e   Vers une approche du patrimoine articulée
mobilisation auprès des associations et des                      entre culture et développement durable
populations.                                                         Le Ksar Aït Benhaddou, dont la vulnérabilité
                                                                 est à un stade avancé, doit permettre de tirer les
Le plan de gestion                                               enseignements quant à la nécessité d’adopter
    Dans les documents de l’UNESCO en appui au                   une nouvelle stratégie d’intervention en matière
Plan de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar                  de préservation du patrimoine, notamment dans
Aït Benhaddou, il est souligné que « l’élaboration               le cadre des relations de coopération et de
du Plan de gestion pour ce site constitue la                     partenariat entre l’UNESCO et le gouvernement
                                                                 marocain. Pour ce faire, le ministère de la Culture
première des priorités », compte tenu du niveau
                                                                 devra se tourner progressivement vers une
de dégradation atteint et afin de lui conserver le
                                                                 démarche intégrée, où la dimension patrimoniale
                               .
rang de “patrimoine mondial” Ce plan en quatre                   privilégie l’action concertée et participative.
parties doit intégrer un plan d’action et                        Cette démarche devrait comporter, entre autres,
déboucher sur des recommandations pour la                        les axes d’intervention suivants :
conception d’un plan de gestion destiné aux                          i. l’intégration des biens culturels et des sites
kasbahs du Sud.                                                  à leur environnement économique et social ;
    Compte tenu d’un cer tain nombre de                              ii. l’identification en amont des moyens
contraintes évoquées par l’ensemble des                          appropriés pour accompagner les projets, en
partenaires et au vu d’un nécessaire renforcement                associant les acteurs locaux dans le cadre de
des capacités techniques locales, il semble que                  partenariats ;
le plan de gestion ne soit pas la solution la plus                   iii. le développement de la concertation et du
appropriée, dans la situation actuelle. En tirant                dialogue avec les populations et les associations ;
parti des résultats de la journée d’études, il est                   iv. l’accompagnement social et le travail de
                                                                 proximité, en par ticulier en faveur des
proposé de s’orienter vers un Profil
                                                                 populations défavorisées ;
environnemental (Environmental profile, appelé
                                                                     v. le renforcement des capacités par la
communément Diagnostic), constat technique                       formation, notamment en faveur des élus et de
dont l’objet est de restituer l’état du site, sur la             la société civile ;
base d’une consultation auprès de l’ensemble des                     vi. la participation des populations à la
acteurs concernés par le développement local.                    sauvegarde du patrimoine.
    Dans le cas de figure présent, il s’agira
d’insérer la problématique du Ksar et de son
statut dans le cadre d’une démarche de
développement intégré. Le but recherché est de
dégager les tendances prioritaires de
développement local rapportées au patrimoine,
tout en clarifiant le lien entre culture et
                                                                                                                         Annexes
développement durable. L’objectif visé est de
déboucher sur un cadre d’inter vention
consensuel responsabilisant l’ensemble des
acteurs locaux.                                                                                                          37
                                                                                          ATELIERS DE CONSULTATION LOCALE
                                                                                                 Ouarzazate, 29-30 novembre 2003

                                                                                                           PROGRAMME

                                                                   Samedi 29 novembre 2003                            Atelier 2 : Promotion du tourisme au service de
                                                                                                                      la sauvegarde du patrimoine.
                                                                  Matinée                                             Animateur : M. Athman Hnaka, Enseignant-
                                                                  ❏ 9h00 : Séance d’ouverture (Palais des             chercheur, Agadir.
                                                                  congrès). Introduction de la séance.                Rapporteur : M. Abdelkrim Khatib, Coordonnateur
                                                                                                                      Agenda 21 local, Marrakech.
                                                                  Allocutions
                                                                                                                      ❏ 16h15: Pause café.
                                                                  • M. Ahmed Merghich, gouverneur de la province
                                                                    de Ouarzazate,                                    ❏ 16h30 : Travaux en ateliers (suite).
                                                                  • M. Mohamed Achâari, ministre de la Culture,       ❏ 18h30 : Fin des travaux de la première journée.
                                                                  • M me Rosamaria Durand, Représentante de
                                                                    l’UNESCO,                                          Dimanche 30 novembre
                                                                  • M. Emmanuel Dierckx de Casterlé, Représentant     Matinée
                                                                    Résident du PNUD,
                                                                                                                      ❏ 9h00 : Travaux en ateliers (suite).
                                                                  • M. Mohamed Amergoul, Président de la
                                                                    Commune Aït Zineb.                                ❏ 10h30 : Pause café.

                                                                  ❏ 10h30 : Pause café.                               ❏ 10h45-13h00 : Suite des travaux en ateliers.
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                                                                      ❏ 13h00 : Déjeuner.
                                                                  ❏ 10h45 : Ksar Aït Benhaddou : site du patrimoine
                                                                    mondial de l’UNESCO (M. Giovanni Boccardi,        Après-midi
                                                                    Représentant du Centre du patrimoine
                                                                                                                      ❏ 15h00 : Résultats des ateliers (rapporteurs).
                                                                    mondial, UNESCO, Paris).
                                                                                                                      ❏ 16h00 : Présentation, débat et adoption du
                                                                  ❏ 11h00-12h30 :                                       Pacte de sauvegarde du Ksar Aït Benhaddou.
                                                                    • Présentation du Profil environnemental
                                                                      (M. Fathallah Debbi, architecte urbaniste).     ❏ 16h45 : Pause café.
                                                                    • Introduction aux ateliers (M. Lekbir Ouhajou,   ❏ 17h00 : Séance de clôture.
                                                                      Coordonnateur Agenda 21 local, Agadir).
                                                                                                                      Allocutions
                                                                  Après-midi                                          • M. le Ministre de la Culture,
                                                                  ❏ 14h30 : Travaux en ateliers (hôtel “Berbère       • M. le Gouverneur de la province de Ouarzazate,
                                                                     Palace”).                                        • Mme la Représentante de l’UNESCO,
                                                                  Atelier 1 : Accès aux services de base et           • M. le Représentant Résident du PNUD.
                                                                  intégration sociale.                                ❏ 18h00 : Fin des travaux des ateliers de
                                                                  Animateur : M. Lekbir Ouhajou, Coordonnateur          consultation locale.
                                                                  Agenda 21 local, Agadir.
                                                                  Rapporteur : M. Rahal Jouibli, Délégué de la
38                                                                Culture, Ouarzazate.
                                        Fiche de l’Atelier 1
                          Promotion du tourisme au service de
                             la sauvegarde du patrimoine

    Le Ksar Aït Benhaddou est l’un des sites les         • Dégradation accélérée du site faute de
plus visités de la province de Ouarzazate.            présence (6 foyers sur 97 habitations), d’entretien
Patrimoine mondial de l’UNESCO, son                   et d’investissement.
architecture et son organisation communautaire           • Problèmes d’indivision de la propriété et
en font un pôle touristique de premier plan et un     blocages d’investissement.
cadre privilégié pour la production cinéma-              • Prolifération des bazars dans le Ksar.
tographique. Ces deux activités se trouvent liées        • Organisation du secteur professionnel du
à la problématique de la sauvegarde du site, dont     tourisme et sa disposition à contribuer à la
la préservation offre un fort potentiel de            promotion du site.
développement économique.                                • Problèmes d’encadrement des activités de
    L’insuffisante organisation de ces deux           tournage cinématographique.
activités contribue cependant à la dégradation           • Organisation de la population et sa
du Ksar et pose avec acuité une nécessaire mise       disposition à contribuer à la sauvegarde.
à niveau en termes de réglementation,
d’encadrement et d’accompagnement, en vue de          2. Objectifs
favoriser une synergie entre sauvegarde du
patrimoine et promotion des activités du                  • Développement du tourisme au service de
tourisme et du cinéma.                                la sauvegarde du patrimoine.
                                                          • Organisation et réglementation du secteur
1. Constat                                            touristique et des activités cinématographiques.
                                                          • Réglementation, organisation et accompa-
    • 123 000 visiteurs par an sur le site, en        gnement du secteur de la construction et de la
l’absence d’une organisation d’accueil et de          sauvegarde, en concertation avec les partenaires
droits d’accès.
                                                      locaux.
    • Structure d’hébergement et de restauration
                                                          • Mobilisation de la population et renforcement
limitée par le nombre et la qualité des services.
                                                      des capacités des acteurs locaux.
    • Problèmes d’organisation et d’encadrement
du secteur touristique (bazaristes, guides, maisons   3. Actions en cours
d’hôtes).
    • Difficultés d’accès au Ksar et absence             • Existence de projets d’investissement
d’aménagement pour l’accueil des touristes            touristique dans le douar et dans le Ksar.
(itinéraires, kiosques, sanitaires, unité de soins,      • Réglementation de la publicité et des
etc.).                                                enseignes sur le site et efforts d’harmonisation
                                                                                                            Annexes
    • Difficultés d’approvisionnement en eau          du cadre bâti (por tes des commerces,
potable et problèmes d’affectation de la              revêtements, etc.).
ressources à des produits touristiques                   • Opérations de nettoyage et d’entretien
consommateurs d’eau (hôtels, piscines…).              assurées et prises en charge par la population.       39
                                                                     • Projets publics d’accompagnement                    • Mise à niveau des structures d’hébergement
                                                                  (adduction d’eau potable du douar) et actions        et des prestations de services dans le secteur
                                                                  projetées (signalisation du site).                   touristique.
                                                                     • Processus d’inscription du classement du site       • Réglementation et organisation des activités
                                                                  sur la liste du patrimoine national.                 cinématographiques.
                                                                     • Mise en place d’un comité de gestion local          • Développement d’activités de promotion et
                                                                  chargé de coordonner les activités de                d’animation du site (festivals, rencontres,
                                                                  sauvegarde.                                          expositions, documentation, etc.).
                                                                                                                           • Renforcement des capacités de l’association
                                                                  4. Perspectives d’actions                            locale et sa mobilisation pour des opérations de
                                                                     • Définition d’un programme d’intervention        sauvegarde.
                                                                  pour le développement des actions de sauve-              • Renforcement du CERKAS par l’amélioration
                                                                  garde.                                               de l’encadrement, l’augmentation des ressources,
                                                                     • Mise en place d’un encadrement technique        la précision de ses missions et le rapprochement
                                                                  et d’un fonds de soutien pour accompagner les        de la population locale.
                                                                  opérations de restauration.                              • Mise en place d’un espace de dialogue et de
                                                                     • Projet expérimental de restauration et de       concertation sur le développement du tourisme
                                                                  formation aux métiers traditionnels du bâtiment.     au service de la sauvegarde.
                                                                     • Aménagement des abords du site (clôtures,           • Mobilisation des ressources et des
                                                                  accès, itinéraires touristiques, aires de            compétences à l’échelle régionale, nationale et
                                                                  stationnement, musée du cinéma, etc.).               internationale.
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




40
                                         Fiche de l’Atelier 2
                  Accès aux services de base et intégration sociale

    Le Ksar Aït Benhaddou révèle un fort décalage          • Absence de structures d’accueil pour les
entre son statut de site classé sur la liste du        visiteurs (kiosques, sanitaires, unité de soins, etc.).
patrimoine mondial, et l’absence patente des               • Actions communautaires pour le nettoyage
infrastructures de base, ce qui aggrave son            et l’entretien (collecte des déchets).
processus de dégradation et accélère son                   • Nuisances causées par la présence des
dépeuplement.                                          animaux dans les unités d’habitation.
    L’accès aux infrastructures et aux services de         • Dégradation de nombreuses maisons
base constitue un minimum requis pour                  menaçant ruine.
l’intégration sociale de la population, et un
préalable pour engager le processus de                 2. Objectifs
sauvegarde dans une perspective durable.
                                                          • Amélioration de l’accès aux services de
    Si des efforts ont été enregistrés dans ce
                                                       base pour les habitants du Ksar et du douar.
domaine, ils en sont encore au stade des études,
                                                          • Implication des habitants dans la gestion des
non finalisées, dont la mise en œuvre se heurte
                                                       services de base.
essentiellement à l’absence d’un cadre de mise
                                                          • Intégration sociale de la population par le
en cohérence entre les différents intervenants.
                                                       développement de l’approche participative et la
                                                       concertation entre les différents acteurs.
1. Constat
    • Carence en infrastructures de base (eau,         3. Actions en cours
électricité, voirie).
                                                           • Etude sur l’électrification du Ksar (bran-
    • Rareté des ressources en eau et problème de
                                                       chement individuel, éclairage et mise valeur du
son affectation.
                                                       site).
    • Absence de réseau d’assainissement.
                                                           • Etude pour la réalisation d’un pont reliant le
    • Difficultés d’accès au Ksar (absence de pont).
                                                       Ksar au douar.
    • Déficit d’encadrement sanitaire.
                                                           • Etude pour l’adduction d’eau potable du
    • Sous-équipement en écoles (préfabriqués).
                                                       Ksar : (i) bornes fontaines ou (ii) branchements
    • Absence d’équipements sociaux et de loisirs.
                                                       individuels.
    • Pavage partiel des rues et aggravation des
                                                           • Projet de reboisement des abords du Ksar et
problèmes de ruissellement.
                                                       des versants.
    • Dégradation des promontoires du Ksar et
                                                           • Aménagement d’un parking à l’entrée du
risques d’éboulement.
                                                       douar.
    • Dégradation des gabions et risques
                                                           • Réglementation de la publicité sur le site
d’inondation des parcelles agricoles le long de
l’oued.
                                                       4. Perspectives d’actions                                 Annexes
    • Problèmes de desserte du Ksar en moyens de
transports collectifs, et carence en aires de             • Finalisation des études et accélération de la
stationnement.                                         mise en œuvre des projets d’infrastructures de
    • Dégradation de l’espace public du douar.         base : eau, électricité, assainissement, pont).           41
                                                                      • Formalisation d’une convention entre la           • Renforcement des moyens de transport et
                                                                  commune Aït Zineb et les ayants droit des terrains   d’accès au site.
                                                                  collectifs en vue du reboisement des abords.            • Intégration de l’école par des constructions
                                                                      • Aménagement des promontoires du Ksar et        appropriées et des activités pédagogiques
                                                                  protection contre les éboulements.                   ouvertes à son environnement.
                                                                      • Recensement des maisons en ruine ou               • Renforcement des capacités de la commune
                                                                  menaçant ruine et programme d’urgence pour           Aït Zineb pour la gestion des services de base.
                                                                  les constructions à risque.                             • Formations qualifiantes pour les femmes,
                                                                      • Généralisation du pavage des ruelles et        notamment pour l’élevage et le tissage de tapis.
                                                                  protection des édifices contre le ruissellement         • Organisation des activités communautaires
                                                                  des eaux pluviales.                                  pour l’aménagement et l’entretien des espaces
                                                                      • Renforcement du niveau d’encadrement           publics.
                                                                  sanitaire de la population et des visiteurs (unité
                                                                  de soins, moyens d’évacuation, etc.).
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




42
                                        Rapport de l’Atelier 1
                           Promotion du tourisme au service de
                              la sauvegarde du patrimoine

Modérateur : Athman Hnaka.                                  Le débat a porté sur le diagnostic du Ksar,
Rapporteur : Abdelkrim Khatib.                          élaboré par le consultant M. Fathallah Debbi, ce
                                                        qui a permis de focaliser l'attention sur les
Introduction                                            problèmes les plus aigus que rencontre le Ksar.
                                                            Le débat a été l'occasion d'enrichir le profil par
    Le présent document constitue la synthèse des
                                                        d'autres axes, tels que :
travaux de l’Atelier 1 portant sur le thème
                                                            – absence des données concernant les
« Promotion du tourisme au ser vice de la
                                                        habitants du Ksar et les transformations sociales
sauvegarde du patrimoine » qui s’est déroulé dans
                                                        que le site a connu ;
le cadre des Ateliers de consultation locale sur la
                                                            – absence des études réalisées sur le site ;
problématique “Gestion du patrimoine et
                                                            – déficit enregistré sur la valeur historique et
développement durable” – Ksar Aït Benhaddou,
                                                        archéologique du site.
tenus à Ouarzazate les 29 et 30 novembre 2003.
                                                            D'une manière générale, le débat a porté sur
L’atelier, conduit selon une démarche participative     les perspectives et non sur le constat actuel.
qui vise à impliquer l’ensemble des acteurs                 Après les discussions, la parole a été donnée
concernés par cette problématique, s’est déroulé en     au consultant pour répondre aux questions
2 séances : l’après-midi du samedi 29 novembre et       soulevées par les participants. Il a confirmé que
la matinée du dimanche 30 novembre.                     le Profil environnemental du Ksar représente une
    Cet atelier a vu la participation de nombreuses     plate forme de discussion, qui s'attache à dégager
personnes représentant différents secteurs :            les traits essentiels de la problématique de
    • ministère de la Culture ;                         sauvegarde du Ksar, en ciblant les problèmes et
    • autorités locales ;                               les éléments saillants de son dysfonctionnement.
    • collectivités locales ;                               Il ne s'agit donc pas de se substituer aux
    • services extérieurs ;                             acteurs locaux par une expertise technique (une
    • secteur associatif ;                              de plus), mais plutôt de mettre à leur service un
    • universitaires ;                                  regard extérieur et soumettre à leur appréciation
    • représentant du PNUD et de l’UNESCO ;             un diagnostic qui traduit leurs préoccupations et
    • habitants du Ksar Aït Benhaddou.                  leurs priorités.
    Cet atelier s’est caractérisé par la richesse des       Concernant les actions en cours, présentées
débats et des propositions, et par l'assiduité des      dans le diagnostic, et après une discussion
par ticipants, l'assistance étant restée                approfondie, les participants ont soulevés
majoritairement présente durant les séances de          d'autres actions ne figurant pas sur le profil, à
travail.                                                savoir :
                                                                                                                 Annexes
    La première séance du samedi 29 novembre                1. existence d'un plan de développement du
a été consacrée au diagnostic du Ksar Aït               site ;
Benhaddou classé patrimoine mondial par                     2. existence d'une étude foncière réalisée par
l'UNESCO depuis 1987.                                   le CERKAS ;                                              43
                                                                     3. création d'un complexe des services                  – promotion de l'investissement et diversi-
                                                                  publics ;                                              fication du produit touristique du Ksar et de son
                                                                     4. Plan d'aménagement communal (en cours,           environnement ;
                                                                  Commune rurale Aït Zineb).                                 – validation des projets proposés sur le site ;
                                                                     Concernant les objectifs de cet atelier,                – classement d'urgence du site comme
                                                                  présentés sur la fiche technique, les participants     patrimoine national ;
                                                                  ont longuement discuté de l'opportunité                    – planning d'exécution des actions ;
                                                                  d'ajouter d'autres objectifs à savoir :                    – responsabilisation de la collectivité locale
                                                                     • la promotion et la diversité du produit           pour la préservation du patrimoine.
                                                                  touristique au service de la préservation du               La séance s'est poursuivie par l'établissement
                                                                  patrimoine culturel de la région ;                     de la liste des institutions et des acteurs de la
                                                                     • l’élaboration d'une stratégie globale du          région à même de promouvoir et de favoriser la
                                                                  secteur touristique ;                                  réalisation de toutes ces actions :
                                                                     • la création d'une dynamique commerciale et            1. la constitution d'une instance d'arbitrage et
                                                                  artisanale pour développer et préserver le site ;      de validation présidée par le gouverneur et
                                                                     • la régularisation de la situation foncière du     regroupant les services extérieurs directement
                                                                  Ksar ;                                                 impliqués et les directeurs centraux des
                                                                     • la réalisation d'un plan de gestion du site.      ministères concernés pouvant engager leur
                                                                     La seconde séance de travail de l'atelier           département dans la mise en œuvre des
                                                                  (dimanche 30 novembre, matinée) a été                  décisions ;
                                                                  caractérisé par la présence du :                           2. la constitution d'un groupe de travail élargi
                                                                     • Secrétaire général du ministère de la Culture ;   composé (en plus de l'instance locale de la
                                                                     • Directeur du patrimoine du ministère de la        gestion du site) de tous les partenaires et les
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                  Culture ;                                              acteurs locaux à savoir : habitants, ONG,
                                                                     • Représentants de l'UNESCO et du PNUD ;            universitaires, secteur privé, presse ;
                                                                     • Représentant des habitants du Ksar.                   3. la composition finale de ce groupe élargi
                                                                     Cette séance a été consacrée aux perspectives       s’organise comme suit :
                                                                  d'action proposées sur la fiche technique et qui           • acteurs de la cellule locale de la gestion du
                                                                  ont étés enrichies et complétées par d'autres          site ;
                                                                  propositions :                                             • représentant du PNUD et de UNESCO ;
                                                                     – actualisation des études réalisées ;                  • Association Aït Aïssa ;
                                                                     – réalisation d'urgence d'un plan de gestion            • ONG locale ;
                                                                  du site ;                                                  • Université ;
                                                                     – stratégie d'encadrement et de formation des           • commerçants installés sur le site ;
                                                                  habitants ;                                                • secteur privé touristique.




44
                                         Rapport de l’Atelier 2
                   Accès aux services de base et intégration sociale

Modérateur : Lekbir Ouhajou.                                 • Construire une vision partagée de la
Rapporteur : Lekbir Ouhajou, Rahal Jouibli, Aziz          problématique débattue.
Afkir.                                                       • Discuter des mécanismes et du cadre
                                                          institutionnel de la mise en œuvre du processus
Introduction                                              de sauvegarde.
    Le présent document constitue la synthèse des
                                                          Méthode de travail
travaux de l’Atelier 2 portant sur le thème « Accès
aux services de base et intégration sociale » qui s’est       • Visualisation permanente et mobile des
déroulé dans le cadre des Ateliers de consultation        débats par l’utilisation du matériel Métaplan.
locale sur la problématique “Gestion du patrimoine            • Modération des débats par une équipe qui
et développement durable” – Ksar Aït Benhaddou,           n’intervient pas dans le contenu des questions
tenus à Ouarzazate les 29 et 30 novembre 2003.            débattues.
L’atelier, conduit selon une démarche participative
qui vise à impliquer l’ensemble des acteurs               Principes de travail
concernés par cette problématique, s’est déroulé en          • « L’atelier n’est pas une salle de classe mais
2 séances : l’après-midi du samedi 29 novembre et         un lieu de construction collective. »
la matinée du dimanche 30 novembre.                          • « Personne ne sait tout, personne ne sait rien,
    50 personnes dont 4 femmes ont participé aux
                                                          chacun sait quelque chose. »
travaux de l’atelier et représentant les groupes
d’acteurs suivants :                                      Programme de l’atelier
    • administrations et organismes publics :
      29 participants ;                                       • Samedi 29 novembre après-midi : état des
    • élus : 10 participants ;                            lieux, initiatives en cours, objectifs.
    • associations : 4 participants ;                         • Dimanche 30 novembre matinée : objectifs
    • presse : 1 participante ;                           (suite), perspectives d’action et cadre
    • secteur privé : 3 participants ;                    institutionnel.
    • organismes de coopération internationale :
      3 participants.                                     I. Etat des lieux
                                                             Après la présentation de l’atelier, le
Présentation des participants et de l’atelier
                                                          modérateur a rappelé les grandes lignes du
   Après la présentation des participants (cf. liste),    diagnostic présenté lors de la séance inaugurale
le modérateur a rappelé le thème de l’atelier, ses        et a procédé à la présentation des principaux
objectifs, ses principes ainsi que la démarche.           éléments du constat :
                                                             • carence en infrastructures de base (eau,
Objectifs de l’atelier                                                                                           Annexes
                                                          électricité, voirie) ;
   • Démontrer l’importance de l’approche                    • rareté des ressources en eau et problème de
intersectorielle dans le développement durable            son affectation ;
au service de la sauvegarde du patrimoine.                   • absence de réseau d’assainissement ;              45
                                                                      • difficultés d’accès au Ksar (absence de                  • Quelle est l’importance accordée à l’élément
                                                                  pont) ;                                                    humain dans le diagnostic ? nombre d’habitants ?
                                                                      • déficit d’encadrement sanitaire ;                    date d’installation dans le nouveau douar ?
                                                                      • sous-équipement en écoles (préfabriqués) ;           causes ?
                                                                      • absence d’équipements sociaux et de loisirs ;            • Quelles sont les priorités des habitants du
                                                                      • pavage partiel des rues et aggravation des           Ksar ?
                                                                  problèmes de ruissellement ;                                   • Quelle est la situation foncière du Ksar et des
                                                                      • dégradation des promontoires du Ksar et              terrains environnants ? Où en est la délimitation
                                                                  risques d’éboulement ;                                     administrative ?
                                                                      • dégradation des gabions et risques                       • Quel est l’impact du pavage sur le ksar ?
                                                                  d’inondation des parcelles agricoles le long de                • Quelles sont les données chiffrées sur les
                                                                  l’oued ;                                                   habitants et les activités exercées ?
                                                                      • problèmes de desserte du Ksar en moyens de               • Quelles sont les raisons de l’investissement
                                                                  transports collectifs, et carence en aires de              sur la rive droite ?
                                                                  stationnement ;                                                • Quel est l’état des structures sociales dans le
                                                                      • dégradation de l’espace public du douar ;            ksar ?
                                                                      • absence de structures d’accueil pour les                 • Quelles sont les causes du faible
                                                                  visiteurs (kiosques, sanitaires, unité de soins, etc.) ;   encadrement sanitaire ?
                                                                      • actions communautaires pour le nettoyage                 • Quel est l’impact de l’existence des animaux
                                                                  et l’entretien (collecte des déchets) ;                    à l’intérieur du Ksar ?
                                                                      • nuisances causées par la présence des                    • Le constat porte essentiellement sur le
                                                                  animaux dans les unités d’habitation.                      déficit en infrastructures de base ; qu’en est il de
                                                                      • dégradation de nombreuses maisons                    l’intégration sociale ?
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                  menaçant ruine.                                                Après le regroupement des différentes
                                                                      A l’issue de cette présentation, le modérateur         interrogations, le consultant du programme a été
                                                                  à invité les participants à débattre de ces constats       invité à présenter les clarifications nécessaires en
                                                                  sur la base des orientations suivantes :                   vue d’une compréhension commune de la
                                                                  clarification, complément d’information ou                 situation. Il a tout d’abord rappelé que la réponse
                                                                  remise en cause des éléments du constat.                   à la majorité des questions soulevées se trouve
                                                                                                                             dans le rapport du diagnostic distribué aux
                                                                  Demande de clarification de certains                       participants. Pour ce qui est de l’importance
                                                                  éléments du constat                                        accordée à l’élément humain, une partie du
                                                                      Les premières interventions ont porté sur la           diagnostic est consacrée à la connaissance de la
                                                                  nécessité de clarifier les termes utilisés pour            situation démographique, aux conditions du
                                                                  désigner le groupement Aït Benhaddou ; s’agit-             peuplement et aux structures sociales en place.
                                                                  il d’un Ksar ou d’une Kasbah ? Quelles sont les            Le terme “ksar” Aït Benhaddou englobe autant le
                                                                  limites et les composantes de ce groupement ?              vieux Ksar que le nouveau douar Issouid sur la
                                                                  Et enfin, ne faut-il pas faire une distinction entre       rive opposée. Enfin, pour compléter cet apport,
                                                                  les problèmes du ksar et ceux de son                       le modérateur à rappelé que l’utilisation du
                                                                  environnement ?                                            terme ksar au lieu du terme kasbah et vice versa
                                                                      L’essentiel des autres interventions s’est             relève plutôt d’un débat conceptuel qui n’est pas
46                                                                organisé comme suit :                                      l’objet de l’atelier.
Complément d’informations                                      • Réglementation de la publicité sur le site.
    Quelques participants ont fait remarqué que                Cet exposé a incité les participants,
le diagnostic n’a pas suffisamment souligné                notamment ceux des organismes publics, à faire
certains aspects pour une bonne connaissance de            connaître les actions engagées par leur
la situation actuelle :                                    département, et dont les effets touchent
    • répartition anarchique des bazars dans le ksar ;     directement ou indirectement le Ksar.
    • impossibilité de retour des habitants au ksar            • Reconnaissance nationale et internationale
sans un accès préalable aux infrastructures de base ;      (MAB, UNESCO) de la Réserve de Biosphère des
    • dégradation du cachet architectural du ksar ;        oasis du Sud du Maroc dont le ksar fait partie.
    • évolution du ksar vers une nouvelle                      • Projet de construction d’un complexe de
problématique de l’organisation de l’espace ;              services publics dans la proximité du douar
    • absence d’une structure de gestion comme             (ministère de l’Habitat).
force de proposition pour le devenir du ksar ;                 • Réalisation (en cours) du plan d’aménagement
    • faible impact des activités de tournages des         communal de Aït Zineb.
films et des visites site sur les revenus des habitants.       • Etude d’aménagement des bassins hydrau-
                                                           liques de la zone dans le cadre de la petite et
Remise en cause                                            moyenne hydraulique PMH (ORMVAO, Ouarzazate).
   Un seul élément du constat a fait l’objet d’une             • Encouragement à la création de petites
remise en cause par le délégué de l’Education. A           unités hôtelières : financement disponible pour
la place de “sous-équipement en écoles                     un projet pilote de maison d’hôtes (Délégation
(préfabriqués)” il propose “infrastructure scolaire
              ,                                            du Tourisme, Ouarzazate).
non adaptée à l’environnement architectural du                 • Réalisation de plusieurs actions d’entretien
ksar”.                                                     du ksar par le CERKAS.
                                                               • Actions de sensibilisation et de protection de
II. Les initiatives en cours                               l’environnement du ksar par l’association Aït Aissa.
                                                               A l’issue de ces apports, les participants ont
    Pour lancer le débat sur les initiatives en cours,     insisté sur l’urgence de réaliser ces différentes
le modérateur a introduit les actions figurant sur         initiatives et surtout de mettre en place un
la fiche technique et a invité les participants à          cadre institutionnel de validation des actions à
réagir pour compléter ou corriger les
                                                           entreprendre.
informations à ce propos.
    • Etude sur l’électrification du Ksar                  III. Les objectifs
(branchement individuel, éclairage et mise en
valeur du site).                                              Après la discussion des initiatives en cours, le
    • Etude pour la réalisation d’un pont reliant le       modérateur à présenté les objectifs principaux
Ksar au douar.                                             formulés dans la fiche technique et dans le
    • Etude de l’adduction d’eau potable du Ksar :         rapport de diagnostic, en rappelant que ces
(i) bornes fontaines ou (ii) branchements                  objectifs sont le résultat des entretiens du
individuels.                                               consultant du programme avec l’ensemble des
                                                                                                                  Annexes
    • Projet de reboisement des abords du Ksar et          acteurs concernés par la problématique du Ksar
des versants.                                              et qui ont dégagé les priorités suivantes :
    • Aménagement d’un parking à l’entrée du                  • participation de la population à la gestion
douar.                                                     des infrastructures de base ;                          47
                                                                     • amélioration des services de base du Ksar et       3. Mise à niveau du Ksar pour la protection
                                                                  du douar ;                                              du patrimoine
                                                                     • intégration de la population par le                   • Motiver la population pour un retour au Ksar.
                                                                  renforcement de ses capacités de négociation.              • Mettre en place un centre de protection
                                                                     Suite à cette présentation, les participants sont    civile (avec ambulance) au service de la
                                                                  intervenus massivement. Leurs propositions,             population locale et des visiteurs.
                                                                  nombreuses, sont regroupées ci-dessous en                  • Mettre en place un programme socio-culturel
                                                                  4 grands axes : sensibilisation de tous les acteurs,    (maison de jeunes, centre d’alphabétisation, école
                                                                  notamment la population à la valeur du Ksar ;           coranique…).
                                                                  participation de tous les partenaires, notamment
                                                                  la population à la gestion du devenir du ksar ;          4. Définition de nouvelles fonctions pour
                                                                  mise à niveau du Ksar pour mieux protéger le            le ksar et création de nouvelles activités
                                                                  patrimoine ; redéfinition de nouvelles fonctions        génératrices de revenus pour faire du
                                                                  au ksar en créant de nouvelles activités                patrimoine un levier de développement
                                                                  génératrices de revenus pour faire du patrimoine            • Organiser une semaine culturelle et
                                                                  un levier de développement.                             touristique au Ksar à l’occasion de la journée
                                                                                                                          mondiale de patrimoine.
                                                                  1. Sensibilisation de tous les acteurs à la
                                                                                                                              • Faire du Ksar un pôle de rencontres des
                                                                  valeur patrimoniale du Ksar
                                                                                                                          associations, des clubs culturels…
                                                                      • Sensibilisation de la population pour faire du        • Organiser un festival de cinéma et de
                                                                  patrimoine un levier du développement du                musique autour du Ksar.
                                                                  tourisme et de la protection du Ksar.                       • Mettre en place des projets et des activités
                                                                      • Sensibilisation de la population, des autorités
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                                                                          génératrices d’emplois, parallèlement à l’accès
                                                                  et des investisseurs dans le secteur touristique à      aux services de base, pour motiver le retour des
                                                                  l’importance du classement du Ksar dans la              habitants au Ksar.
                                                                  liste du patrimoine mondial.                                • Réaliser une bibliothèque et une cinématique.
                                                                                                                              • Redynamiser les activités traditionnelles du
                                                                  2. Participation de tous les acteurs à la
                                                                                                                          Ksar (ateliers de valorisation du produit local).
                                                                  gestion du ksar                                             • Restaurer les portes du Ksar et mettre en
                                                                      • Faire participer la population à la gestion des   place des droits d’entrée, de visite et de tournage.
                                                                  services de base dans un cadre de partenariat.              • Encourager l’investissement des jeunes
                                                                      • Passer des conventions de partenariat entre       promoteurs par un système de crédit adéquat.
                                                                  l’association du Ksar et la commune Aït Zineb.              • Accorder des incitations et des avantages aux
                                                                      • Activer le rôle des propriétaires des maisons     investisseurs touristiques.
                                                                  dans la gestion des affaires du Ksar.                       Enfin, il convient de signaler que certains
                                                                      • Redynamiser et préserver le site au profit des    participants ont fait part de quelques réserves :
                                                                  habitants en instaurant une bonne gouvernance.              • Pour qui la protection du ksar est-elle
                                                                      • Faire de l’habitant un actionnaire pour la        destinée ? pour les touristes ou pour la
                                                                  sauvegarde du patrimoine socio-culturel.                population qui n’y habite plus ? Il faut garder à
                                                                      • Etablir un partenariat entre le ministère de      l’esprit l’expérience des “Riad” à Marrakech !
                                                                  l’Habitat et la commune rurale Aït Zineb pour la            • Prendre toutes les précautions nécessaires
48                                                                gestion du complexe des services publics.               avant de décider de l’introduction de l’assai-
nissement liquide dont on ne maîtrise pas les             Partenaires concernés/porteurs potentiels :
impacts sur les constructions en pisé.                 population, Association du ksar, Commune rurale,
    • Peut-on envisager un autre scénario de           ministère de la Culture (CERKAS).
sauvegarde sans introduire les équipements de             • Généralisation du pavage des ruelles et
base au ksar ?                                         protection des édifices contre le ruissellement
    • C’est d’abord à l’élite marocaine locale         des eaux pluviales.
d’ouvrir la voie de retour au ksar (intellectuels,        Partenaires concernés/porteurs potentiels :
artistes…) pour donner l’exemple à la population.      population, Association du ksar, Commune rurale,
                                                       ministère de la Culture (CERKAS).
IV. Perspectives d’actions et cadre
                                                          • Renforcement du niveau d’encadrement
institutionnel                                         sanitaire de la population et des visiteurs
    La dernière partie de l’atelier, consacrée à la    (unité de soins, moyens d’évacuation, etc.).
discussion des perspectives d’actions et du               Partenaires concernés/porteurs potentiel :
cadre institutionnel pour la mise en œuvre du          ministère de la Santé et Commune rurale.
projet, a été introduite par la présentation de la        • Renforcement des moyens de transport et
fiche technique et par l’invitation des participants   d’accès au site.
à identifier les porteurs potentiels susceptibles         Partenaires concernés/porteurs potentiels : à
de jouer un rôle de mobilisation pour la               identifier.
réalisation du projet.                                    • Intégration de l’école par des constructions
    • Finalisation des études et accélération de       appropriées et des activités pédagogiques
la mise en œuvre des projets d’infrastructures         ouvertes à leur environnement.
de base : eau, électricité, assainissement, pont).        Partenaires concernés/porteurs potentiels :
    Partenaires concernés/porteurs potentiels :        Délégation de l’Education nationale, Association
population, propriétaires des terrains agricoles,      des parents d’élèves et la commune par le
Association du ksar, commune rurale, ONE, ONEP,        recours au FEC.
Eaux et Forêts et ministère de la Culture (CERKAS).       • Renforcement des capacités de la commune
    • Formalisation d’une convention entre la          Aït Zineb pour la gestion des services de base.
commune Aït Zineb et les ayants droit des terrains        Partenaires concernés/porteurs potentiels : la
collectifs en vue du reboisement des abords.           commune elle même, le conseil provincial et le
    Partenaires concernés/porteurs potentiels :        conseil régional.
propriétaires des terrains agricoles, Association         • Formations qualifiantes pour les femmes,
du ksar, Commune rurale et Eaux et Forets              notamment pour l’élevage et le tissage de tapis.
    • Aménagement des promontoires du Ksar et             Partenaires concernés/porteurs potentiels :
protection contre les éboulements.                     Chambre de l’ar tisanat, Délégation de la
    Partenaires concernés/porteurs potentiels :        Promotion nationale et l’Association du ksar.
population, Association du ksar, Commune rurale,          • Organisation des activités communautaires
ministère de la Culture (CERKAS) et l’ORMVA de         pour l’aménagement et l’entretien des espaces
Ouarzazate pour la seguia traversant le vieux ksar.                                                        Annexes
                                                       publics.
    • Recensement des maisons en ruine ou                 Partenaires concernés/porteurs potentiels :
menaçant ruine et programme d’urgence pour             Commune, Association et Délégation de la
les constructions à risque.                            Culture.                                            49
                                                                      Cet exercice a suscité beaucoup de débats et          Agenda 21 local pour la gestion du patrimoine au
                                                                  de réticences notamment de la part des                    service d’un développement durable, requiert la
                                                                  représentants des ser vices de l’Etat qui                 mise en place d’un groupe de travail dont les
                                                                  considèrent que le rôle et le domaine d’inter-            grands objectifs visent à :
                                                                  vention de chaque acteur sont connus et qu’il est             – poursuivre l’analyse des problèmes débattus
                                                                  vain d’en refaire ici la liste pour chaque action. De     et proposer des solutions ;
                                                                  même, les élus ont souligné que toute intervention            – identifier, mobiliser et associer les acteurs
                                                                  dans le ksar doit passer par la commune du fait           concernés par la problématique de “l’accès aux
                                                                  que ce dernier relève de son territoire. Enfin, le        infrastructures de base et l’intégration sociale” ;
                                                                  délégué de la Culture a rappelé que toute                     – élaborer la stratégie et les plans d’action
                                                                  intervention dans le ksar doit prendre en                 appropriés ;
                                                                  considération son statut de patrimoine classé et,             – élaborer, en concertation avec les acteurs
                                                                  partant, un accord préalable de la délégation.            concernés, le plan d’action à mettre en œuvre
                                                                      Pour avancer dans le débat, le modérateur a fait      selon un échéancier.
                                                                  appel à des personnes ressource qui ont rappelé               Ce groupe de travail ne remplace pas, par
                                                                  que la mise en œuvre d’un certains nombre                 ailleurs, les institutions existantes. Il s’agit d’une
                                                                  d’orientations et d’actions pour la sauvegarde du         plate-forme de négociations qui articule des
                                                                  ksar se heurtent essentiellement à l’absence d’un         visions et formule des stratégies en bénéficiant
                                                                  cadre de coordination et de mise en cohérence             des ressources et de l’expertise des différentes
                                                                  entre les différents intervenants. Certes, des            institutions.
                                                                  structures existent déjà, mais elles restent marquées         A l’issue de ces clarifications, le modérateur a
                                                                  par leur nature sectorielle et ne s’inscrivent pas dans   invité les participants à s’inscrire sur la liste
                                                                  une véritable stratégie collective de sauvegarde.         du groupe de travail qui reste ouverte pour
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                      Le modérateur a enfin rappelé que l’adhésion          intégrer ultérieurement d’autres représentants
                                                                  des différents partenaires à la démarche                  d’institutions actuellement absentes.

                                                                                                          Liste du groupe de travail
                                                                                              Accès aux services de base et intégration sociale
                                                                   Nom et prénom                                   Institution
                                                                   Lahcen Amergoul                                 Président de la Commune Aït Zineb
                                                                   Abderrahman Tibbou                              Président de l’association Aït Aïssa
                                                                   Mohamed Ben Trid                                Conseiller Commune rurale Aït Zineb
                                                                   Lahoucine Amesraou                              Chambre d’artisanat
                                                                   Abdellatif Marou                                Délégation de la culture
                                                                   Moustapha Naji                                  CERKAS
                                                                   Brahim Yacoubi                                  Conseiller, municipalité de Ouarzazate
                                                                   Saïd Neggay                                     Adjoint SG de ICOMOS-Maroc
                                                                   Bouchaib Reggani                                Cellule de l’Urbanisme
                                                                   Mohamed Oukalli                                 Délégué provincial de l’Habitat
                                                                   Mohamed El Ghazouani                            Délégué provincial de l’Education nationale
                                                                   Ali Fraou                                       Conseiller, Commune rurale Aït Zineb
                                                                   Houcine Hansal                                  Ittisalat Al-Maghrib (Maroc Télécom)
                                                                   El Mahdi Salhi                                  Délégation de la Culture
50
   Au terme des travaux de l’atelier « Accès aux      indicateur de mobilisation collective et d’amorce
services de base et intégration sociale », nous       de la démarche Agenda 21 local pour un
retenons comme point fort la participation            développement durable du site. Le défi à relever
massive, qualitative, active et continue de 50        par les responsables est de maintenir cette
représentants de différents groupes d’acteurs         mobilisation collective en donnant suite au
concernés par le devenir du ksar. C’est là un bon     processus amorcé.


                                 Liste des participants à l’Atelier 2
                         Accès aux services de base et intégration sociale

 Nom et prénom                            Organisme
 Abdelouahd Ouhmouch                      Vice-président de la Commune rurale de Tarmigt
 Brahim Kblaoui                           Municipalité d’Ouarzazate
 Mohamed Tastift                          Municipalité d’Ouarzazate
 Mohamed Andam                            Association Tichka, Ouarzazate
 Mohamed Sebbar                           Direction provinciale de l’Equipement
 Ali Fraou                                Membre de la Commune rurale Aït Zineb
 Brahim Yakoubi                           Membre du Conseil municipal d’Ouarzazate
 Bouchaib Regani                          Cellule de l’Urbanisme, Délégation provinciale de l’Habitat
 Saïd Naggay                              ICOMOS-Maroc-SG
 Aba Sadki                                Délégation de la Culture, Errachidia
  Abderahman Tibbou                       Président de l'association Aït Aissa
 Lahcen Amergoul                          Président C.R. Aït Zineb
 El Mehdi Essalhi                         Délégation de la Culture, Ouarzazate
 Mohamed Boukaoui                         Association Aït Aissa
 Mohamed Rachid                           DAR/SG/Province
 Omar Aït Lahbib
 Elhoussein Amsraou                       Membre de la Chambre d’artisanat
 Mohamed Antar                            Association Elhajjaj Skoura
 Hamid Raouj                              Délégation de la Culture
 Malika Najemedine                        Délégation de la Culture
 Ali Aouis                                Délégation de la Culture
 Fatima M’hamedi                          Délégation de la Culture
 Abdelkarim Horache                       D.A.T., Rabat
 Houcine El Hanssal                       Maroc Télécom
 Mohamed Oukalli                          Délégué provincial de l’Habitat
 Meryem Essafi                            Journaliste
 Boccardi Giovanni                        UNESCO
                                                                                                          Annexes
 Mustapha Naji                            CERKAS
 Ali Bounsir                              Membre de la Chambre d’artisanat
 Mohamed Azdou                            Association Aït Aissa
 Hajoub Bache                             S.G. Association Aït Aissa                                      51
                                                                  Nom et prénom            Organisme
                                                                  Mohamed Outti            Association Aït Aissa
                                                                  Mohamed Ghazouani        D.P.M.E.N.J., Ouarzazate
                                                                  Abdelouahed Elghrbaoui   Directeur ORMVA, Ouarzazate
                                                                  Raymounde Rosseau        ICOMOS
                                                                  Elhassan Taquahout       2e vice-président CR, Aït Zineb
                                                                  Abdelkarim Esakhi        Délégation de la Culture
                                                                  Abdelatif Marou          Délégation de la Culture
                                                                  Hamid Rajou              Délégation de la Culture
                                                                  Salah Kaziz              Membre C.R. Aït Zineb
                                                                  Abdeljbbar Laouane       Président de la Chambre d’Artisanat
                                                                  Mohamed Akhoure          Artisanat
                                                                  Azedin Ahbar             Délégation d'Artisanat, Ouarzazate
                                                                  Mohamed Lakhragat        Artiste
                                                                  Mohamed Andam            Association Tichka
                                                                  Abdelwahd Ouhmouch       Vice-président C.R., Tarmigt
                                                                  Lhassan Amksa            Conseiller
                                                                  Mohamed Bahou            Président de la Commune Tilmi
                                                                  Mohamed Amlal            Chirurgien dentiste
                                                                  Abdelkader Ettazi        Protection civile
                                                                  Ahmed Aït Ouzdi          Directeur ESTA, Errachidia
                                                                  Nonem                    Le CERKAS, Ouarzazate
                                                                  El Mamoun Zagrouj        Chef de la Division de l’Urbanisme et de l’Architecture, Ouarzazate
                                                                  Molayali                 Membre de l’Artisanat, Ouarzazate
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                  Meziane Belfkih          Délégué de la Santé
                                                                  Abdelmajid Ouahbi        Délégué ONE
                                                                  Mohamed Ben Tride        CR Aït Zineb
                                                                  Mostapha Naji            CERKAS
                                                                  Abdessalam Elbahjaoui    Conseiller association
                                                                  Lahcen Amergoul          Président CR, Aït Zineb
                                                                  Lahcen Redouan
                                                                  Mohamed Ben Tarab
                                                                  Elbouhjaoui
                                                                  Belhaj
                                                                  Saïd Aït Ali
                                                                  Hassi Ikene
                                                                  Berouane
                                                                  Lekbir Ouhajou           Agenda 21 local, Agadir
                                                                  Rahal Jouibli            Délégation de la Culture
                                                                  Aziz Afkir               ORMVA Ouarzazate




52
             PACTE DE SAUVEGARDE DU KSAR AIT BENHADDOU
                    Gestion du patrimoine et développement durable


1. Introduction                                       de dysfonctionnements liés à la dégradation du
                                                      patrimoine du Ksar, à son dépeuplement, à son
   Dans le cadre des ateliers de consultation
                                                      déficit en infrastructures et à l’absence
locale relatifs à la sauvegarde du Ksar Aït
                                                      d’intégration socio-économique. Ce constat
Benhaddou, qui se sont tenus à Ouarzazate les 29
et 30 novembre 2003, l’ensemble des acteurs           s’exprime notamment en termes de la perte de
concernés par la sauvegarde et la gestion durable     ses valeurs patrimoniales.
du site ont débattu des questions prioritaires            • Les participants ont pris acte du fait que les
auxquelles est confronté le Ksar, et ce, pour         différents partenaires peuvent opérer avec plus
convenir de la validation et de l’adoption d’un       d’efficience en fondant leur démarche
Pacte de sauvegarde.                                  d’intervention sur l’association et l’implication
   Les participants à ces consultations locales       des acteurs locaux, particulièrement les habitants
étaient représentés par :                             du Ksar, et de ceux à même de contribuer à leurs
   • les collectivités locales ;                      solutions, afin de créer les conditions d’une
   • les autorités locales ;                          meilleure coordination au niveau de la prise de
   • les services extérieurs de l’Etat ;              décision et de la mise en œuvre des actions.
   • la société civile ;                                  • Rappeler que la démarche fondée sur
   • le secteur privé ;                               l’élaboration du Profil environnemental restituant
   • les organismes de coopération ;                  les préoccupations des différents acteurs et
   • les médias.                                      soumis à un large débat constitue un instrument
                                                      novateur de développement local, basé sur la
2. Constat                                            concertation et le partenariat, et destiné à
    Ces ateliers de consultation locale ont permis    favoriser la construction d’une vision claire et
de :                                                  partagée sur la préservation et le devenir du site
    • Réitérer la valeur universelle du Ksar Aït      à travers l’émergence d’espaces de dévelop-
Benhaddou inscrit sur la liste du patrimoine          pement local intégré et du renforcement de la
mondial de l’UNESCO depuis 1987, de même que          gouvernance locale.
la volonté du Gouvernement marocain et de                 • Rappeler l'engagement de l'ensemble des
l’ensemble des acteurs locaux de veiller à la         acteurs locaux à la promotion de la sauvegarde
préservation de sa dimension culturelle,              du site Aït Benhaddou, animé par les forces vives
architecturale et sociale. De même il a été           de la communauté, notamment les collectivités
souligné l’étroite relation existant entre ce         locales, les services de l'Etat, la société civile, les
patrimoine culturel et les activités économiques      habitants, le secteur privé et les médias. Dans
                                                                                                                Annexes
qu’il génère, telles le tourisme et les productions   cette démarche collective au service de la
cinématographiques.                                   sauvegarde, il a été également souligné le rôle
    • Constater que le site Aït Benhaddou est         clef des acteurs locaux, en particulier la
confronté à un certain nombre de problèmes et         collectivité locale et les habitants du site.             53
                                                                     • Constater l'importance que revêt l'adoption        4. Les actions projetées
                                                                  d'un Pacte de sauvegarde par l'ensemble des
                                                                                                                              Les participants aux ateliers de consultation
                                                                  acteurs locaux, comme moyen de mise en œuvre
                                                                                                                          locale pour la sauvegarde du Ksar Aït Benhaddou
                                                                  destiné à renforcer, sur la base de la participation
                                                                                                                          recommandent, au terme de leurs travaux, que les
                                                                  et du partenariat, les instruments de prise de
                                                                                                                          actions – dont le détail sera disponible dans le
                                                                  décision en vue de résoudre, collectivement, les
                                                                                                                          rapport de l’atelier – intègrent un plan de
                                                                  problèmes prioritaires auxquels est confronté le
                                                                                                                          gestion sous forme d’un cadre d'intervention
                                                                  Ksar. Tout comme il a été reconnu que cette
                                                                                                                          considéré comme prioritaire par l'ensemble des
                                                                  nouvelle culture du partenariat et de la
                                                                                                                          acteurs parties prenantes à leur validation.
                                                                  participation locale a pour objectif de
                                                                                                                              A cet effet, les acteurs locaux auront pour
                                                                  responsabiliser les acteurs du développement
                                                                                                                          mission de conduire ces actions en étroite
                                                                  local et de promouvoir, à la base, une implication
                                                                                                                          collaboration entre eux, tout en veillant, de
                                                                  volontaire et citoyenne.
                                                                                                                          manière concertée et consensuelle, à leur mise en
                                                                  3. Potentialités et contraintes                         œuvre.
                                                                                                                              Au vu des problématiques débattues, les
                                                                      Sur la base de ce constat, restitué par le profil
                                                                                                                          participants ont souligné que celles-ci ne
                                                                  environnemental et complété par les participants
                                                                                                                          pourront être résolues que si elles sont abordées
                                                                  aux ateliers, ces derniers ont :
                                                                                                                          à travers le Ksar Aït Benhaddou inscrit dans le
                                                                      • Pris note des activités en cours ou
                                                                                                                          territoire de la commune Aït Zineb et intégré à
                                                                  programmées par les acteurs locaux, dont le
                                                                                                                          l’environnement économique de Ouarzazate. A
                                                                  détail sera disponible dans le rapport de l’atelier.
                                                                                                                          cet effet, ils ont exprimé leur souhait de création
                                                                      • Pris acte des contraintes et des dysfonction-
                                                                                                                          d’une structure d’accompagnement et de suivi de
                                                                  nements qui affectent le Ksar Aït Benhaddou,
                                                                                                                          la sauvegarde et de la gestion du site ainsi que
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                  notamment :
                                                                                                                          d’une instance d’arbitrage et de validation.
                                                                      – le déficit de connaissance sur le site ;
                                                                      – le déficit de communication entre les
                                                                                                                          5. Cadre institutionnel
                                                                  acteurs ;
                                                                      – l'absence d’espace de concertation et de              Afin de répondre aux exigences du Comité du
                                                                  validation                                              Patrimoine, les participants recommandent de
                                                                      • Ont débattu des thématiques suivantes :           confier le mandat à une institution pérenne ayant
                                                                      – Accès aux services de base et intégration         la compétence dans le domaine patrimonial, pour
                                                                  sociale ;                                               l'élaboration du plan de gestion et la doter de
                                                                      – Promotion du tourisme au service de la            l'autorité juridique, des ressources et moyens
                                                                  sauvegarde du patrimoine.                               financiers adéquats pour sa mise en œuvre
                                                                      Ces thématiques ont pour référence la               technique et administrative sur le site.
                                                                  restitution des entretiens avec les acteurs locaux.         Cette structure opérationnelle d'exécution
                                                                  Elles ont notamment permis aux participants             assurera l'interface entre une instance d'arbitrage
                                                                  d'analyser ces contraintes, leurs causes et leurs       et de validation et un mécanisme de consultation.
                                                                  effets, les objectifs et les moyens fixés pour les      Les participants ont proposé un mode de
                                                                  réduire, les actions à entreprendre de manière          fonctionnement de ce dispositif.
                                                                  concertée et collective – à court et à moyen                Dans cette optique ils ont recommandé :
                                                                  termes – et les acteurs appelés à intervenir dans           1. La constitution d'une instance d’arbitrage
54                                                                leur mise en œuvre.                                     et de validation présidée par Monsieur le
gouverneur et regroupant les services extérieurs         à la mobilisation des ressources disponibles au
directement impliqués et les directeurs centraux         niveau des programmes locaux, nationaux et
des ministères concernés, pouvant engager leur           internationaux, et ce, pour faire aboutir le plan de
département dans la prise de décision et les             gestion.
conditions de leur mise en œuvre. Cette instance
assurera le suivi et l'évaluation de la préparation      6. Suivi
et de la mise en œuvre du plan de gestion et                 Les participants recommandent que les
appuiera la mobilisation des partenaires.                actions suivantes soient entreprises :
    2. La constitution de groupes de travail
                                                         Au niveau local :
intersectoriels sur les deux thématiques traitées.
                                                             • que le dispositif local permettant
Ils ont reconnu la pertinence de ces structures et
                                                         l'élaboration et la mise en œuvre du plan de
se sont engagés à se mobiliser dans ce cadre.
                                                         gestion soit mis en place ;
    La mission de chaque groupe de travail
                                                             • que le plan de gestion soit restitué et
consistera à :
                                                         examiné à travers un atelier de consultation locale
    • approfondir l'analyse des questions retenues
                                                         similaire à l’atelier auquel ils viennent de
lors des ateliers, ainsi que les moyens de les
                                                         participer.
traiter ;
    • procéder à l'identification et à la mobilisation   Au niveau national :
des acteurs locaux concernés par les questions               • que le ministère de la Culture s’assure du
prioritaires, en vue de leur implication et de leur      classement du site au patrimoine national et
contribution au processus de sauvegarde et de            mobilise les partenaires nationaux et
développement local ;                                    internationaux.
    • préparer les matériaux nécessaires à                   Ce processus de mise en œuvre impliquera la
l'élaboration d'un plan de gestion conforme              mobilisation des ressources nécessaires et des
aux recommandations formulées par les                    instances concernées par la sauvegarde du site.
instances nationales et internationales sous la          A ce titre et afin d'apporter leur soutien au
forme de :                                               processus de préparation du plan de gestion, les
    – l'élaboration d'une stratégie d'intervention       participants recommandent que l’appui des
et de préservation fondée sur les axes prioritaires      instances internationales soit sollicité notamment
retenus ;                                                au sein du système des Nations Unies qui a facilité
    – l'élaboration d’un plan d'action détaillé sur      la tenue de cet atelier et en particulier auprès de
la base d'un calendrier arrêté en concertation           l’UNESCO, du PNUD et d'ONU-HABITAT.
avec les acteurs concernés, comportant les rôles             Les participants aux ateliers de consultation
des parties prenantes aux niveaux institutionnel,        locale se prononcent pour l’adoption du Pacte de
technique et financier.                                  sauvegarde du Ksar Aït Benhaddou. Par leur
    Dans le cadre de ces mécanismes, les                 adhésion à ce document, les acteurs locaux,
partenaires locaux ont convenu de la nécessité           appuyés par leurs partenaires, confirment leur
de mobiliser les ressources humaines, techniques,        volonté de promouvoir une démarche de
financières et matérielles appropriées au sein de        concertation et de partenariat en faveur d’une
                                                         stratégie de préservation du patrimoine et du          Annexes
leurs institutions et organisations respectives, ou
de tout autre instance susceptible de contribuer         développement local.
activement à la sauvegarde du site et au
développement local. Ils oeuvreront également                         Ouarzazate, le 30 novembre 2003           55
                                                                                               PERSONNES-RESSOURCES RENCONTREES

                                                                     1. Rosamaria Durand, Représentante de l'UNESCO, Rabat.
                                                                     2. Silvia Cravero, Chargée de la Culture, UNESCO, Rabat.
                                                                     3. Giovanni Boccardi, Centre du patrimoine mondial, UNESCO, Paris.
                                                                     4. Emmanuel Dierckx de Casterle, Représentant Résident du PNUD, Rabat.
                                                                     5. Myrieme Zniber, Chargée de programme, PNUD, Rabat.
                                                                     6. Monceyf Fadili, Coordonateur national du Programme Agendas 21 locaux.
                                                                     7. Mohamed Houmymid, Chef de projet, Programme Biodiversité.
                                                                     8. Abdelaziz Touri, Secrétaire général, ministère de la Culture.
                                                                     9. Abdeljalil Hajraoui, Directeur du Patrimoine, ministère de la Culture.
                                                                     10. Abderrahmane Chorfi, Directeur de l'Ecole nationale d'architecture, Rabat.


                                                                                                  COMPTES-RENDUS DES ENTRETIENS

                                                                  8 mai 2003, Rabat                                           • la multiplication des installations en face du
                                                                                                                          Ksar (hôtel et bazaristes) constitue une
                                                                      Réunion avec M. Emmanuel Dierckx de
                                                                                                                          dynamique d'investissement qui profite du
                                                                  Casterlé, Représentant Résident du PNUD à
                                                                                                                          patrimoine sans contribuer à sa sauvegarde.
                                                                  Rabat, en présence de M me Myrieme Zniber,
                                                                                                                              La présente mission constitue “la dernière
                                                                  Chargée de programme au PNUD.
                                                                      Monsieur de Casterlé a confirmé son intérêt         chance” pour relancer le processus de
                                                                                                                          sauvegarde. Il faudra créer la mobilisation qui
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                  pour cette consultation et pour la méthode
                                                                  d'approche proposée reposant sur la mobilisation        favorise la prise de conscience de l'urgence de
                                                                  de l'ensemble des partenaires locaux et leur            l'intervention.
                                                                  implication dans un processus de sauvegarde                 La démarche Agenda 21 local, qui vise à
                                                                  durable du Ksar Aït Benhaddou. Il a rappelé que         mettre ensemble les partenaires pour discuter
                                                                  le PNUD était à l'origine de l'initiative de créer le   dans le cadre d'un atelier de consultation sur la
                                                                  CERKAS en tant qu'outil opérationnel au service         sauvegarde, semble pertinente. Il faudra trouver
                                                                  de la sauvegarde de tout le patrimoine des              un titre révélateur des enjeux et mobilisateur des
                                                                  vallées sahariennes.                                    acteurs.
                                                                      Le projet a connu par la suite des difficultés          M me Zniber a mis l'accent sur le blocage
                                                                  et le site de Aït Benhaddou a subi des                  foncier dans le Ksar qui entrave l'investissement
                                                                  dégradations dues à :                                   et les actions de sauvegarde. Une étude réalisée
                                                                      • l'abandon du Ksar par ses habitants dont le       sur ce volet par O. Azziman révèle la complexité
                                                                  nombre s'est réduit, favorisant la dégradation,         du statut collectif et de la propriété en indivision.
                                                                  faute d'entretien ;                                         Elle a également précisé que la démarche
                                                                      • l'absence d'initiative locale. L'association de   participative a été déjà testée dans le projet de
                                                                  sauvegarde créée initialement qui réunissait            sauvegarde mais apparemment sans résultat. Elle
                                                                  des personnalités extérieures au Ksar, s'est            explique cet échec par des comportements
                                                                  progressivement vidée de ses membres les plus           socio-culturels de la population (méfiance et
56                                                                dynamiques ;                                            retenue).
    La question du territoire de l'intervention a        collaborer à cette démarche et à apporter son
également été soulevée pour prendre en compte            soutien au consultant. Il a également exprimé les
la ville de Ouarzazate dans les investigations et        préoccupations du ministère pour l'avenir du site
dans les propositions d'actions. Ce choix semble se      Aït Benhaddou :
justifier du fait que le Ksar est visité annuellement         • Une situation critique du Ksar depuis 1997.
par 130 000 visiteurs – essentiellement des              Le site subit un processus de dégradation dû à
touristes – qui arrivent par l'aéroport international    l'abandon de ses habitants, à la prolifération des
de la ville. De ce fait, il a semblé normal d'associer   bazaristes et à l'absence de contrôle. La présente
les opérateurs touristiques de la ville à cette          mission risque de susciter des “coups partis” sur
problématique de sauvegarde.                             le site sous forme de nouvelles installations.
    Le Représentant Résident a fait observer                  • La démarche de concertation proposée
toutefois que l'extension du champ d'investigation       dans la présente mission est intéressante, elle
à la ville de Ouarzazate risque de diluer la             permet de fédérer les points de vue. Cependant,
question de la sauvegarde et de marginaliser             il faudra tenir compte des échéances du comité
davantage les habitants du Ksar en présence              du Patrimoine appelé à évaluer la situation du
d'opérateurs touristiques extérieurs.                    site à l'occasion de sa prochaine réunion prévue
    Cependant, ce potentiel de visiteurs                 pour mars 2004.
représente une opportunité de ressources qui                  Le Maroc doit présenter un plan de gestion du
pourrait être mobilisée pour la sauvegarde du            site avant cette date. Il a tenté par le passé de
site. Pour cela, il faudra organiser l'accueil des       repousser l'échéance par deux fois, ce qui ne
touristes sur le site par l'aménagement de               pourra se reproduire lors de la prochaine réunion.
circuits, la création de quelques haltes, la                  Dans le contexte actuel, l'enjeu est important,
publication d'une documentation sur le Ksar qui          car depuis la dernière réunion du comité du
pourrait être remise avec un ticket d'accès.             Patrimoine à Marrakech, on assiste à une révision
                                                         du texte fondateur de la gestion du patrimoine
23 mai 2003, Rabat                                       mondial pour mieux prendre en compte
                                                         l'accroissement des monuments et des paysages
   Entretien avec M. Abdelaziz Touri, Secrétaire         inscrits. Les règles de protection sont devenues
général du ministère de la Culture, en présence          plus contraignantes.
de Monsieur Hajraoui, Directeur du Patrimoine.                Ce changement de contexte impose la
   Présentation des objectifs de la consultation         nécessité de présenter un document de gestion
et de la démarche proposée par le consultant :           du site avant le 31 mars 2004, faute de quoi, le site
   • l'élaboration d'un diagnostic transversal           sera déclaré sur la liste du Patrimoine en péril, ce
sur le Ksar Aït Benhaddou ;                              qui peut nuire à l'image du Maroc dans les
   • l'organisation d'un atelier de consultation         instances internationales.
pour la discussion du rapport diagnostic et sa                Le plan de gestion est donc un objectif
validation par les différents partenaires ;              important, il doit fixer une vision globale de la
   • l'approbation du pacte de sauvegarde de Aït         sauvegarde du Ksar mais son contenu n'est pas figé,
Benhaddou.                                               il peut évoluer selon le contexte. Les actions déjà
                                                                                                                 Annexes
   Monsieur Touri a exprimé son approbation              menées sur le site avec l'implication des différentes
pour le choix du consultant pour cette mission et        administrations (Santé, Education, Equipement,
pour la démarche proposée pour relancer le               Electricité, Eau potable, Agriculture) peuvent
processus de sauvegarde ; le ministère est prêt a        constituer des éléments d'orientations pour ce plan.    57
                                                                      Par ailleurs, la population s'est organisée en         Monsieur Hajraoui a rappelé les contraintes
                                                                  association, mais des tiraillements sont apparus       qui pèsent sur le site :
                                                                  entres les habitants (conflits de génération ; ce          • l'absence d'intervention. La dégradation se
                                                                  sont les enfants installés dans les grandes villes     poursuit, s'accentue et risque d'aboutir au
                                                                  qui ont créé l'association mais ils ne sont pas sur    classement du site sur la liste du patrimoine en
                                                                  place pour faire revivre le Ksar).                     péril ;
                                                                      Tous ces éléments constituent les bases pour           • la conquête anarchique du site par une
                                                                  l'élaboration d'un plan de gestion qui doit être       multiplication d'actions isolées.
                                                                  la plate-forme de discussion entre les partenaires         Il a également soulevé la question des enjeux
                                                                  et dont la mise en oeuvre peut être conduite           et des attentes du plan de gestion dans la
                                                                  selon deux scénarios :                                 perspective de la réunion du comité international
                                                                      • Constitution d'un comité responsable du          de sauvegarde prévue en mars 2004.
                                                                  plan de gestion sous la responsabilité du                  Ce document est indispensable pour inscrire
                                                                  gouverneur, qui réunit les différents partenaires.     les actions de sauvegarde dans une vision
                                                                  Le fonctionnement d'un tel comité est souvent          globale, car les financements existent (le
                                                                  soumis à des conflits d'intérêts et de prérogatives,   gouverneur propose des financements pour
                                                                  ce qui rend difficiles les arbitrages.                 l'eau et l'électricité, la coopération belge propose
                                                                      • Gestion confiée à un organisme autonome          celui du pont reliant les deux rives). La direction
                                                                  sous la responsabilité d'un comité d'orientation.      du Patrimoine refuse des actions isolées
                                                                      Le ministre de la Culture est plutôt favorable     susceptibles de provoquer des transformations
                                                                  à cette deuxième solution d'autant que le              non maîtrisées du Ksar.
                                                                  CERKAS est déjà mis sur place et a accumulé une            Si la mise en place des infrastructures dans le
                                                                  large expérience. Il sera bientôt renforcé par le      Ksar n'est pas accompagnée de mesures de
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                  recrutement de nouveaux cadres (architectes et         protection, elle risque d'accélérer la prolifération
                                                                  topographes). Un appel à candidatures a été            des bazaristes et l'installation de maisons d'hôtes.
                                                                  lancé dernièrement mais sans résultat, en raison       Elle risque également de favoriser une hausse des
                                                                  des désistements des candidats.                        valeurs foncières et une spéculation qui limiterait
                                                                      Le consultant a rappelé que la présente            les possibilités d'équipement et de reconversion
                                                                                                                         du bâti.
                                                                  mission n'est pas incompatible avec l'élaboration
                                                                                                                             Les objectifs de la sauvegarde doivent viser la
                                                                  du plan de gestion du site, mais que pour des
                                                                                                                         réinstallation les habitants dans le Ksar pour
                                                                  raisons de calendrier et de procédure, la
                                                                                                                         assurer la pérennité de la sauvegarde et de
                                                                  démarche de consultation doit rester autonome.
                                                                                                                         l'entretien. Pour cela, il faudra créer les conditions
                                                                  Il suggère que les résultats de l'atelier de
                                                                                                                         de leur retour au Ksar.
                                                                  consultation soient versés par la suite, dans le
                                                                                                                             Le Gouverneur de Ouarzazate attend le “feu
                                                                  processus d'élaboration du plan de gestion
                                                                                                                         vert” pour des actions dont le financement est
                                                                  puisque les deux documents poursuivent des
                                                                                                                         disponible. Le ministère du Tourisme propose
                                                                  objectifs complémentaires.
                                                                                                                         également des maisons d'hôtes sur le site. Mais
                                                                                                                         tous ces projets doivent s'inscrire dans une
                                                                  22 mai 2003, Rabat
                                                                                                                         vision d'ensemble.
                                                                     Entretien avec M. Abdeljalil Hajraoui, Directeur        La présente consultation peut servir de
                                                                  du Patrimoine – ministère de la Culture –, en          fondement pour l'élaboration d'un plan de
58                                                                présence de M. Arrabi, archéologue à la Direction.     gestion.
    Par ailleurs, il est nécessaire d'accompagner les      L'exemple du site archéologique de Volubilis
actions par des mesures conservatoires avant            est cité pour lequel des ressources ont été
toute intervention :                                    débloquées pour l'équiper en eau, électricité et
    • un document réglementaire définissant la          pistes. Ces réalisations ont favorisé l'installation
localisation des équipements, la définition des         d'un douar sur le site, difficile à déplacer.
itinéraires touristiques et l'inscription de               Il est également nécessaire de renforcer le
quelques servitudes ;                                   CERKAS pour lui permettre d'assurer son rôle
    • le renforcement du contrôle des constructions     dans la conduite de la mise en oeuvre du
et des opérations d'entretiens.                         programme de sauvegarde du site.




                      PERSONNES RENCONTREES ET INTERVIEWEES
           LORS DE LA MISSION EFFECTUEE A OUARZAZATE DU 4 AU 6 JUIN 2003

   1. Entrevue avec le Gouverneur, Ahmed Merghich, en présence du Secrétaire général, Ahmed
      El Harrar, Rahal Jouibli, délégué de la Culture, et Mamoun Zegrouj, Chef de la division de
      l'Urbanisme à la Province.
   2. M. Mamoun Zegrouj, Chef de la division de l'Urbanisme, province de Ouarzazate.
   3. M. Ahmed Alami, Délégué de l'Artisanat.
   4. Abdelouahab El Gharbaoui, Directeur de l'Office régional de mise en valeur agricole de Ouarzazate
      (ORMVAO).
   5. Oualid El Mamoun, Administration des Eaux et Forêts.
   6. Hassan Chelghami et Hanane Alouani, Office national de l’électricité (ONE).
   7. Ali Harmouch, Chef du service technique, Office national de l’eau potable (ONEP).
   8. Abdelilah Rharbi, Directeur de l'Equipement.
   9. Harty, adjoint au délégué du Tourisme, Ouarzazate.
   10. Samir Sbbane, délégué adjoint à la Santé et Hadj Hannaoui, administrateur à la Santé.
   11. Rahal Jouibli, délégué de la Culture.
   12. Chef du service de la programmation et du partenariat, délégation de l'Education nationale
        et de la Jeunesse.
   13. Driss Alaoui, Conservateur des monuments historiques par intérim, CERKAS.
   14. Lahcen Amergoul, Président de la commune Aït Zineb. Mekdad Touhami, Caïd de la commune
        Aït Zineb.
   15. Mekdad Touhami, Caïd de la commune Aït Zineb.
   16. Rahou Belghazi, Président du Conseil provincial du Tourisme (CPT) et directeur de l'hôtel Berbère
        Palace, Ouarzazate.
   17. Mohamed Azzeddou, vice-président de l'Association Aït Aïssa de la culture et du développement.          Annexes

        Brahim Bentrit, coordonnateur des bazaristes.
   18. Brahim Bentrit, Coordonnateur des bazaristes.
   19. Abderrahmane Tebbou, investisseur et hôtelier local.                                                    59
                                                                                                    RAPPORT DE MISSION
                                                                                                       Ouarzazate, 4-6 juin 2003


                                                                      Le présent document constitue la synthèse de          • Tourisme pour les maisons d'hôtes, kiosques
                                                                  l’ensemble des entretiens et séances de travail             pour visiteurs et plaques de signalisation ;
                                                                  conduits auprès des acteurs locaux de                     • Education nationale pour le renforcement
                                                                  Ouarzazate, dans le cadre de la mission relative            scolaire ;
                                                                  au Projet de sauvegarde et de réhabilitation du           • Santé pour l'installation d'une infirmerie ;
                                                                  Ksar Aït Benhaddou, Ouarzazate. Cette mission             • Administration des Eaux et forêts pour la
                                                                  s’est déroulée du 4 au 6 juin 2003 et a permis de           plantation des abords.
                                                                  regrouper l’ensemble des données, informations            Une note du gouverneur en date du 2 juin
                                                                  et avis des acteurs parties prenantes, à différents   2003 a été adressée à tous les partenaires
                                                                  degrés, au processus de sauvegarde de ce site         administratifs concernés par la sauvegarde du
                                                                  figurant sur la liste du patrimoine mondial de        site, dont l'objectif est de finaliser un projet de
                                                                  l’UNESCO depuis 1987.                                 plan d'action pour le site.
                                                                  1. Séance de travail avec les responsables
                                                                                                                        Population en cours d'organisation
                                                                  du CERKAS
                                                                                                                            Les habitants du Ksar sont organisés en
                                                                  4 juin 2003, 9h30
                                                                                                                                                              .
                                                                                                                        association, dénommée “Aït Aïssa” Ils veulent
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                      • M. Driss Alaoui, Conservateur des monuments     contribuer à la promotion de sauvegarde du site.
                                                                  historiques par intérim ;                             Leurs priorités portent sur la réalisation du
                                                                      • M. Larbi Berouan, Conservateur adjoint ;        pont, l'électrification du Ksar, l'adduction d’eau
                                                                      • M. Lahcen Abid, Technicien ;                    potable, l'assainissement et l'éclairage
                                                                      • Mme Bouchra Fadil, Architecte.                      Leur association habitants veut contrôler les
                                                                      • Séance en présence de M. Rahal Jouibli,         recettes des visites, ce qui interpelle les acteurs
                                                                        délégué de la Culture.                          locaux (autorités locales, commune et habitants)
                                                                      La séance a débuté par un exposé du               et nécessite la mise en place d’un cadre légal de
                                                                  consultant sur les objectifs de la mission, suivi     collecte.
                                                                  d’une discussion sur l'expérience du CERKAS, son          Un projet de création d’une association
                                                                  statut et les difficultés rencontrées.                régionale appuyée par des personnalités
                                                                      Plusieurs initiatives ont été récemment prises
                                                                                                                        influentes est à l’étude, avec l’ambition de
                                                                  pour la sauvegarde du site.
                                                                                                                        contribuer à la promotion et à la sauvegarde du
                                                                      Réunion, à l'initiative du gouverneur, du
                                                                                                                        site.
                                                                  comité local de sauvegarde, où sont représentés
                                                                  les principaux départements :
                                                                                                                        Blocage du statut foncier
                                                                      • ONEP pour l'adduction d'eau potable ;
                                                                      • ONE pour l'électrification ;                       Une étude sur le foncier révèle l'indivision de
                                                                      • Equipement pour le franchissement du            la propriété du fait des nombreux héritages et
60                                                                      pont ;                                          successions, ce qui limite les transactions.
Des actions limitées du CERKAS sur le site           2. Entretien avec le Gouverneur, M. Ahmed
                                                     Merghich, en présence du Secrétaire
    Les interventions du CERKAS ont porté depuis
                                                     général, M. Ahmed El Harrar, de M. Rahal
1989 sur des actions de restauration,
                                                     Jouibli, délégué de la Culture et de
(embellissements de quelques édifices), en
                                                     M. Mamoun Zegrouj, chef de la Division
l'absence de stratégie de sauvegarde globale. Une
                                                     de l'urbanisme
vision restreinte de l’approche, limitée au bâti :
    • reprise de quelques motifs décoratifs ;        4 juin, 11h00
    • dallage de la rue principale du Ksar
aggravant le ruissellement des eaux pluviales ;      Des possibilités de financement
    • restauration de la mosquée et de ses               La possibilité de mobiliser un financement
annexes.                                             dans le cadre du budget du Programme de lutte
    Faute de ressources, le CERKAS n’est plus        contre la sécheresse existe, mais il y a des
intervenu sur le site depuis 1995.                   difficultés à débloquer les fonds. Le Conseil
                                                     préfectoral est également prêt à apporter un
Des possibilités de coopération                      financement pour l'électrification.
internationale
                                                     Nécessité d'un plan d'action pour la
    Plusieurs partenaires sont présents dans la      sauvegarde
région :
                                                         L'enquête locale a recensé 98 maisons privées.
    • la coopération suisse mène le projet de
                                                     Il faudra concilier les objectifs de sauvegarde à
l'inventaire du patrimoine bâti des Kasbah dans
                                                     des actions économiques fiables, et éviter de
la vallée de Drâa ;
                                                     réduire le site à un simple musée.
    • la coopération belge intervient sur les            Le site est générateur de revenus puisqu'il
greniers collectifs.                                 attire jusqu’à 1 000 visiteurs par jour et 123 000
    L'idée du retour du PNUD et de l'UNESCO          par an. Il peut servir de label national pour la
risque de créer des attentes chez les habitants,     promotion du tourisme de la région.
alors que la présente mission a pour objectif de
débloquer le processus de sauvegarde.                3. Réunion de travail avec M. Zegrouj, chef
                                                     de la Division de l'urbanisme à la province
Absence de volonté locale pour imposer des
                                                     4 juin 2003, 15h00
règles de sauvegarde
                                                         Il est fait état de la succession d'expertises et
   Le site est couver t par un plan de
                                                     de contre-expertises sans apport concret pour
développement et d'aménagement rural (PDAR),         l'amélioration du site.
non respecté. Ceci concerne entre autres les             Il est nécessaire de prendre en compte
surélévations réalisées dans le nouveau douar le     l’ensemble constitué du Ksar et du douar près de
long de la route masquant la visibilité du Ksar.     la route, dans une dynamique économique et
   Un dossier sur les infractions est établi mais                                                            Annexes
                                                     sociale, de réfléchir au processus de sauvegarde
n’est pas respecté (constructions en béton armé,     sans arrêter les transformations en cours, et
surélévations, formes exogènes de construction,      d’éviter une vision réductrice de la sauvegarde
etc.).                                               uniquement fondée sur la restauration.                  61
                                                                  Les habitants et leur association                           • les outils de mise en œuvre de la sauvegarde ;
                                                                                                                              • les effets de la mise en place des infrastruc-
                                                                     Une association d'utilité publique est en
                                                                                                                           tures sur la transformation du site ;
                                                                  projet pour gérer durablement le site. Les                  • l’impact négatif de la production cinémato-
                                                                  habitants seraient prêts à revenir au Ksar si des        graphique (revenus générés mais dégradation du
                                                                  activités économiques viables étaient générées.          bâti).

                                                                  4. Séance de travail avec M. Ahmed Alami,                7. Entretien avec M. Abderrahmane
                                                                  délégué de l'Artisanat                                   Tebbou, hôtelier et restaurateur à Aït
                                                                  4 juin, 16h00                                            Benhaddou, en présence de Messieurs
                                                                                                                           R. Jouibli, M. Zegrouj et du caïd
                                                                      La Délégation de l'Artisanat à Ouarzazate ne
                                                                  dispose pas de données et d'études sur le                5 juin 2003, 8h30
                                                                  secteur. Les bazaristes ont un statut de commer-            Points évoqués :
                                                                  çants et de ce fait, ne peuvent bénéficier des              • l’importance du site pour les activités
                                                                  services fournis par la délégation (accès à des          touristiques ;
                                                                  crédits bonifiés, formations, etc.).                        • disposition de l’hôtelier à financer son
                                                                      Des possibilités d’organiser le secteur du           propre pont.
                                                                  tissage des tapis existent, à l’instar de l’expérience
                                                                                                                           8. Visite du site par la délégation
                                                                  menée par la coopération allemande (GTZ) dans
                                                                  la région de Taznakht.                                      Constat enregistré :
                                                                                                                              • dégradation des constructions ;
                                                                  5. Séance de travail avec le délégué                        • prolifération des bazaristes ;
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                  adjoint de la Santé, M. Samir Sebbane, et                   • restauration de la mosquée ;
                                                                  M. Hannaoui, Administrateur                                 • impacts des décors cinématographiques.

                                                                  4 juin 2003, 16h00                                       11h00
                                                                                                                               Réunion de concertation chez Youssef, artiste-
                                                                     Le site est doté d’un dispensaire rural encadré
                                                                                                                           peintre habitant le Ksar, en présence de
                                                                  par un infirmier qui apporte les soins de base.
                                                                                                                           M. Lahcen Amargoul, président de la commune,
                                                                     La formation de santé la plus proche, encadrée
                                                                                                                           Aït Zineb, le caïd, M. Azzeddou, vice-président de
                                                                  par un médecin, se situe à 10 km du site.                l’association Aït Aïssa, et M. Mohamed Ikken,
                                                                     On n’enregistre pas de spécificité épidémio-          représentant des bazaristes.
                                                                  logique propre à la région. Quant au site, il reste          Les habitants sont prêts à participer à la
                                                                  sous-équipé pour les soins apportés aux visiteurs.       sauvegarde et à revenir sur le site si des appuis
                                                                                                                           financiers sont accordés. De fortes attentes
                                                                  6. Réunion de synthèse avec MM. Zegrouj,                 existent, accentuées par des projets non aboutis.
                                                                  Jouibli, Alaoui et Hamid Trid (hôtelier local)           L’association rencontre des difficultés de
                                                                  4 juin 2003, 19h30                                       fonctionnement mais contribue à des actions
                                                                                                                           ponctuelles (collecte des ordures, petit entretien,
                                                                      La discussion a porté sur :                          etc.).
                                                                      • le rôle du comité de gestion du site (statut,          Un problème de conflit persiste entre
62                                                                efficacité, marge de manœuvre…) ;                        bazaristes et guides touristiques sur l’organisation
des itinéraires. Un déjeuner de travail a porté sur     12. Séance de travail à l'ONE avec
deux points :                                           M. Hassan Chelghami et M lle Hanane Alouani
   – les ressources et moyens de la commune Aït
                                                        5 juin 2003, 18h00
Zineb (la commune couvre 24 douars et compte
9 000 habitants) ;                                         L'ONE a réalisé une étude sur l'électrification
   – le niveau d’équipement touristique du              du site et les modalités de financement.
douar ;                                                 La discussion a porté sur les possibilités
   – les difficultés de gestion de l’eau sur le site.   d’exonération et de subvention des travaux
                                                        d’électrification. La décision revient à la direction
9. Séance de travail avec le chef des                   générale de l’ONE (Casablanca).
établissements scolaires, Délégation de
l’Education nationale et de la Jeunesse                 13. Séance de travail avec M. Abdelghani
                                                        Zouri, Directeur de l'ONEP, et M. Ali
5 juin 2003, 15h30
                                                        Harmouch, chef de service
   La discussion a porté sur :
                                                        6 juin 2003, 9h30
   – l’équipement scolaire du site ;
   – les partenariats engagés par l’Education               La discussion a porté sur l'adduction d'eau
nationale dans la région (UNICEF, USAID, FEC).          potable du site, qui nécessite :
                                                            – un piquetage au niveau du Ksar ;
10. Séance de travail avec M. Abdelouahad                   – la traversée de l'oued par le pont ;
El Gharbaoui, Directeur de l'Office régional                – le choix entre bornes-fontaines ou branche-
de mise en valeur agricole de Ouarzazate                ments individuels.
                                                            Des incertitudes pèsent sur les ressources en
5 juin 2003, 17h00
                                                        eau de la nappe, située à 10 km.
    La problématique de la sauvegarde du Ksar               L’ONEP dispose de plusieurs formes
rejoint les préoccupations de l’Office, qui gère        d’intervention :
notamment le programme Biosphère en                         – assistance technique ;
partenariat avec l’UNESCO.                                  – financement et/ou gestion.
    La promotion de la sauvegarde du site dans              L'adduction est envisageable de manière
son environnement économique a été évoquée              progressive par la réalisation d'une canalisation
à travers des actions d’appui à l’agriculture et à      principale qui peut servir à l'extension du réseau
l’élevage.                                              à l'échelle du Ksar.

11. Réunion avec M. Oualid El Mamoun,                   14. Réunion de travail avec M. Harty,
Administration des Eaux et forêts                       adjoint au délégué du Tourisme à
                                                        Ouarzazate
5 juin 2003, 18h00
                                                        6 juin 2003, 10h30
   Les services des Eaux et forêts sont prêts à :
   – reboiser une centaine d'hectares sur les              Le s i te A ï t B e n h a d d o u co n s t i t u e u n
                                                                                                                    Annexes
abords du site si la commune s'engage à                 label touristique pour la province, qui attire
mobiliser les terrains collectifs nécessaires ;         123 000 visiteurs par an. Sa situation à 30 km de
   – encadrer la population par l’octroi de plants      la ville de Ouarzazate et à une demi-heure de
et un appui technique.                                  route ne favorise pas les séjours sur place.                63
                                                                     L’opportunité de réaliser des maisons d'hôtes        16. Entretien avec M. Rahou Belghazi,
                                                                  à l'intérieur du Ksar a été évoquée, afin de            Directeur du Centre provincial du
                                                                  favoriser le retour et la stabilité des habitants. Le   tourisme (CPT) et directeur de l'hôtel
                                                                  développement touristique du site est entravé           Palace Ouarzazate
                                                                  par des difficultés multiples :
                                                                     – mauvaise organisation de l’accueil et du           6 juin, 12h00
                                                                  séjour des touristes ;                                     Trois points ont été soulignés :
                                                                     – absence d'encadrement médical, en                     – l’organisation du CPT et sa contribution à la
                                                                  particulier pour les personnes âgées ;                  promotion du tourisme dans la région ;
                                                                     – absence de commodités, d'installation                 – l’importance du site Aït Benhaddou dans le
                                                                  d'hygiène et d'aménagements appropriés ;                développement du secteur touristique ;
                                                                     – comportement non professionnel des                    – la disposition du CPT à contribuer à des
                                                                  guides.                                                 opérations de promotion du site.

                                                                  15. Réunion de travail avec M. Abdelilah                17. Séance de travail au CERKAS
                                                                  Rharbi, Directeur de l'Equipement                       6 juin, 15h00
                                                                  6 juin, 11h00                                              La réunion a notamment porté sur :
                                                                     Trois points essentiels sont abordés :                  – le statut du CERKAS ;
                                                                     – l’engagement de la direction de l'Equipement          – l’insuffisance des moyens logistiques ;
                                                                  dans un partenariat technique et non financier             – l’absence d’un programme d’action en
                                                                  pour la sauvegarde du site ;                            dehors de l’inventaire des Kasbah de la vallée de
                                                                     – l’insuffisance de l’étude technique relative       Drâa avec la coopération suisse.
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                  au pont ;
                                                                     – l’enjeu de l’eau, sa gestion et l’optimisation
                                                                  de son usage.




64
                     NOTE D’ORIENTATION A LA PREPARATION
                     DES ATELIERS DE CONSULTATION LOCALE


Objet : Ateliers de consultation locale, Ksar           de la dimension patrimoniale, concernent le
Aït Benhaddou                                           développement local de Ouarzazate.
    Suite à la dernière mission effectuée à                 • Au plan protocolaire, le gouverneur offre un
Ouarzazate du 16 au 18 octobre 2003, une                déjeuner à une quarantaine de personnes, à
séance de travail s’est tenue avec Mmes Cravero         l’issue de la séance inaugurale du 28 novembre.
et Mouagni le 21 octobre au Bureau de l’UNESCO          Le lieu retenu est sa résidence. Ce déjeuner est
à Rabat, qui a porté sur le compte rendu et les         suivi d’une seconde invitation, un dîner offert au
étapes prévues pour la préparation et                   Ksar Aït Benhaddou au terme des ateliers (soirée
l’organisation des ateliers de consultation locale.     du 29 novembre). Cette soirée sera animée par
    La mission s’est articulée autour de 4 axes :       des groupes artistiques de la région.
    • les séances de travail et les propositions du
                                                            2. La visite du site avec le chef de la Division
gouverneur ;
                                                        de l’urbanisme (province) et les réunions avec le
    • la visite du Ksar Aït Benhaddou et les
                                                        caïd (autorité locale), le président de la Commune
rencontres avec les associations des habitants ;
                                                        rurale et les représentants des habitants ont
    • les rencontres avec les hôteliers et la
                                                        donné la mesure de l’engagement des partenaires
première option de réservation ;
    • les structures relevant du ministère de la        et de leur volonté de faire aboutir un processus de
Culture.                                                développement collectif et concerté.

    1. Les entretiens avec le gouverneur ont fait          3. La prospection auprès des groupes hôteliers
apparaître une entière disponibilité à appuyer la       a porté sur trois structures :
tenue et l’accompagnement des ateliers en                  • l’hôtel Le Berbère Palace ;
mobilisant aussi bien les services de la province que      • l’hôtel Karam ;
les services extérieurs de l’Etat et établissements        • le Village de l'électricien – COS ONE.
publics. Les dates des vendredi 28 et samedi                4. Au plan des structures relevant du ministère
29 novembre 2003 ont été approuvées et                  de la Culture, deux engagements ont été pris :
transmises à l’ensemble des participants consultés.
                                                            • La préparation d’une exposition de panneaux
    Principaux engagements retenus :
                                                        par le CERKAS, portant sur les travaux réalisés par
    • Mise à disposition du Palais des congrès et
souhait clairement exprimé de voir se dérouler les      le Centre. Il est d’autre part prévu, à la demande
ateliers dans cette enceinte de la province,            des consultants, qu’une équipe de quelques
cédée gratuitement.                                     personnes soit impliquée dans la préparation et
    • Mobilisation des différents ser vices             l’accompagnement technique et matériel des
                                                        ateliers.                                              Annexes
déconcentrés de l’Etat, que le gouverneur a
rassemblé dans le cadre d’une seconde réunion,              • L’engagement du délégué de la Culture à
et auxquels il a été clairement signifié la             apporter tout le concours nécessaire au bon
nécessaire contribution à des ateliers qui, au-delà     déroulement et au succès des ateliers.                 65
                                                                  Propositions                                          tarifications proposées et des réservations
                                                                                                                        à engager dans les meilleurs délais – haute
                                                                  Déroulement des ateliers
                                                                                                                        saison –, la question du nombre de personnes
                                                                      La visite du Palais des congrès montre qu’en      devant loger à l’hôtel de même que les personnes
                                                                  dépit d’une large capacité, certains services         prises en charge pour trois nuitées.
                                                                  techniques de base (éclairage, sonorisation,
                                                                  chauffage, entretien) ne semblent pas                 Les services du ministère de la Culture
                                                                  entièrement garantis, au vu de la demande et de
                                                                                                                            Une nécessaire implication de la délégation de
                                                                  l’urgence d’une prise de décision. Afin de ne pas
                                                                                                                        la Culture et du CERKAS nécessite, pour une
                                                                  décliner l’offre du gouverneur, il est suggéré de
                                                                  tenir la séance inaugurale au Palais des congrès      rationalisation au travail et une claire affectation
                                                                  (matinée du 28 novembre comportant les                des tâches, une réunion avec les représentants du
                                                                  allocutions officielles et l’exposé du consultant),   ministère, en vue de leur aval et directives. Le
                                                                  en s’assurant cependant auprès des services           délégué a particulièrement insisté sur cet aspect.
                                                                  concernés que le minimum requis sera honoré.
                                                                  Le reste des travaux se déroulerait par contre        Conclusion
                                                                  dans le cadre d’un hôtel réunissant l’ensemble            Cette par tie technique et matérielle
                                                                  des conditions d’efficacité et de normes de           s’accompagnera de la production de documents
                                                                  confort technique.                                    scientifiques, dont l’élaboration finale et les
                                                                                                                        tirages seront effectués à Rabat. Vu les délais
                                                                  Le lieu des travaux                                   impartis et le recoupement des deux tâches –
                                                                     Le lieu retenu est sans conteste l’hôtel Berbère   scientifique et matérielle – sur lesquelles les
                                                                  Palace (*****) qui, après négociation, offre le       consultants se sont engagés, les délais de prise
Projet de sauvegarde et de réhabilitation du Ksar Aït Benhaddou




                                                                  meilleur rapport qualité/prix sur la place et un      de décision ne seront que plus bénéfiques à la
                                                                  professionnalisme mis à l’épreuve à travers une       préparation de cette manifestation, de même que
                                                                  séance de travail, la visite des locaux et la tenue   la domiciliation de ce dossier auprès d’un
                                                                  d’ateliers par un programme local piloté par le       représentant de l’UNESCO pouvant être
                                                                  PNUD. Se posera cependant, au vu des                  l’interlocuteur permanent.




66

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:42
posted:10/15/2012
language:French
pages:66