CENTRE SOCIAL ET CULTUREL L'AIGUIER

Document Sample
CENTRE SOCIAL ET CULTUREL L'AIGUIER Powered By Docstoc
					                                    CENTRE SOCIAL ET CULTUREL L’AIGUIER.

                         CONSEIL D’ADMINISTRATION DU 22 MARS 2011 A 18 H 30.
Présents : Josée-Marie Bonnaud, Raymonde Alliez, Maryvonne Morel, Mustapha Harmama, Laurence Carestiatto,
Caroline Saez, Laurence Dorgal, Pierre Cheenne, Katia Richaud, Jean Prévost, Rkia Tabiche, D’hont-Laurent Isabelle,
Angélique Giorgi,

Absents ou excusés : Monique Labarthe, Claudie Borel, jean-Paul Ayme, Dominique Picheloup, Suzanne Méchenin,
Mélanie Alaitrue

Invités : Pierre Chaussedoux

Remarques préliminaires :

Le Président Jean Prévost signale une réunion organisée à l’automne par Mairie-Conseil : « « Communautés de
Communes et Autres Centres Sociaux agréés CAF ». Les compétences des Communautés de Communes vont
s’élargir. Il convient donc de chercher à établir un lien nouveau entre Communautés de Communes et Centres
Sociaux, l’enjeu étant d’assurer le respect des missions et fonctions de chaque partie et d’œuvrer à la mise en place
d’une politique sociale dans laquelle le Centre Social a sa place à côté des partenaires institutionnels.

    A. Calendrier de travail, échéances.

        Le Président rappelle le paradoxe regrettable devant lequel se trouve l’Aiguier, en raison de sa situation
        financière, due à une dégradation des financements : il faut freiner le développement alors que les besoins
        sociaux augmentent.
        Le Directeur, Pierre Chaussedoux, indique que l’Aiguier va renouveler son projet social et solliciter son
        agrément pour les quatre années à venir. Il annonce la chronologie :

        1. Evaluation de l’action du Centre : faite et validée. Les missions sont remplies, le développement a
           tendance à galoper un peu trop.

        2. Evaluation des besoins du territoire : presque achevée. On fera la synthèse des besoins sociaux du
           territoire. Le Centre ne peut pas agir dans tous les domaines : logement, emploi, par exemple.

        3. Une commission contrats-objectifs-actions se réunira au niveau du CA (l’équipe a déjà examiné cette
           trilogie). Les documents seront envoyés aux membres du CA pour examen, la mise en commun se fera le
           26 avril à 18 h 30.

        4. En mai, publication du document final, à valider par le CA : évaluation-diagnostic-projet social ; qui sera
           proposé aux partenaires : CAF, MSA, CCLD, Conseil Général, élus (fin avril-début mai).

    B. Synthèse des besoins sociaux du territoire.

        1. Le logement : exemple de La Tour d’Aigues. Raymonde Alliez souligne les difficultés : délais d’attente
           (peu de mouvements) ; les personnes en contrat précaire ont du mal à trouver des garants ; lourdeur du
           dépôt de garantie.

        2. Précarité, chômage, travailleurs pauvres. Contrats de plus en plus courts, même à la Poste !

        3. Besoin d’informations directes et compréhensibles. Le Centre joue un rôle important dans ce domaine.

        4. Difficultés pour comprendre les rouages administratifs. On suggère que la Mission Locale et Pôle Emploi
           fournissent des plaquettes d’information, à la MFR, au Centre et aux municipalités.
   5. Décrochage scolaire et professionnel chez les jeunes. Problème de mobilité ; les stages ne débouchent
      sur rien ; peu d’emplois de formation souligne la MFR. On évoque la possibilité de créer un atelier
      mécanique d’insertion.

   6. Vieillissement de la population. On évoque les actions entreprises : gymnastique séniors, ateliers
      mémoire, séjours. Il faudrait aider à la mobilité pour les loisirs.
      Jean Prévost : « On vient vieillir à la campagne ».

   7. La mobilité en milieu rural est déficiente et engendre souvent l’exclusion des loisirs et de la vie sociale.

   8. Les relations parents-enfants et école-familles sont difficiles.

   9. L’accompagnement du tissu associatif est nécessaire devant la complexité des démarches et obligations
      administratives.

   10. Aide aux vacances : aider à surmonter les obstacles financiers et culturels qui empêchent les départs en
       vacances. Contribuer à la mobilité physique et intellectuelle.

   11. Besoins d’accueil pour les 3-17 ans.

   12. Coordination et liens entre partenaires. Le Centre a besoin de partenaires.

   13. Populations anciennes et nouvelles se mélangent peu. Problème des villages-dortoirs.

C. Diagnostic interne.

   1. On évoque les besoins liés au fonctionnement et à la gouvernance du Centre.

   2. L’accueil : agrandissement et nouvelle répartition des volumes.

   3. Secteur famille : obtenir un ¼ temps supplémentaire.

   4. ALSH : secteur fragile, car les emplois y sont précaires. La coordination de l’ALSH sur l’ensemble du
      territoire est amorcée, sous l’égide de la CCLD.

   5. Secteur Jeunes : améliorer encore si possible la couverture du territoire.

   6. Il faut renforcer la communication.

   7. Il faut développer l’engagement des bénévoles et les former.

D. Election du bureau.

   Sont élu(e)s ou réélu(e)s :

   Jean Prévost, Président.

   Maryvonne Maurel.

   Laurence Dorgal, Trésorière.

   Pierre Chéenne, Secrétaire.

   L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 20 heures.

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:14
posted:10/14/2012
language:Unknown
pages:2
pptfiles pptfiles
About