CHAPITRE PREMIER - Download as DOC by J976r4

VIEWS: 57 PAGES: 553

									           L'EXPLICATION SUIVIE DE L’EVANGILE DE SAINT MARC
                          PAR SAINT THOMAS D'AQUIN
                Édition numérique, http://docteurangelique. free. fr, 2008
                     Les œuvres complètes de saint Thomas d'Aquin

   Explication suivie des QUATRE EVANGILES par le docteur angélique, composée des
interprètes grecs et latins, et surtout des ss. Pères admirablement coordonnés et enchaînés de
              manière à ne former qu’un seul texte suivi et appelé à juste titre la

                                      CHAINE D’OR

          Texte latin Roberto Busa SJ, 1958, http://www. corpusthomisticum. org

                                 DEUX TRADUCTIONS :

  1° Traduction par l’Abbé J. -M. Péronne, Chanoine titulaire de l’Eglise de Soissons,
 ancien professeur d’Ecriture sainte et d’éloquence sacrée, PARIS, édition Louis Vivès,
                                          1868

  2° Début de la nouvelle traduction dirigée par le père guillaume de Menthière, 2008

                                TABLE AUTOMATIQUE

Traduction dirigée par le père guillaume de Menthère, 2008 ________________________ 5
DEDICACE DE SAINT THOMAS _________________________________________________ 5
PRÉFACE PAR SAINT THOMAS _________________________________________________ 7
L'ÉVANGILE DE JÉSUS-CHRIST SELON SAINT MARC ________________________________ 12
CHAPITRE PREMIER_________________________________________________________ 12
  Verset 1. _______________________________________________________________ 12
  Versets 2-3. ____________________________________________________________ 15
  Versets 4-8. ____________________________________________________________ 21
  Versets 9-11. ___________________________________________________________ 31
  Versets 12, 13. __________________________________________________________ 37
  Versets 14, 15. __________________________________________________________ 41
  Versets 16-20. __________________________________________________________ 45
  Versets 21, 22. __________________________________________________________ 50
  Versets 23-28. __________________________________________________________ 51
  Versets 29-31. __________________________________________________________ 57
  Versets 32-34. __________________________________________________________ 60
  Versets 35-39. __________________________________________________________ 62
  Versets 40-45. __________________________________________________________ 65
CHAPITRE II _______________________________________________________________ 73
  Versets 1-12. ___________________________________________________________ 73
  Versets 13-17. __________________________________________________________ 83
  Versets 18-22. __________________________________________________________ 88
  Versets 23-28. __________________________________________________________ 94
CHAPITRE IIl ______________________________________________________________ 98
  Versets 1-5. ____________________________________________________________ 98
  Versets 6-12. __________________________________________________________ 102
  Versets 13-19. _________________________________________________________ 107
  Versets 20-22. _________________________________________________________ 113
  Versets 23-30. _________________________________________________________ 116
  Versets 30-35. _________________________________________________________ 121
CHAPITRE IV _____________________________________________________________ 124
  Versets 1-20. __________________________________________________________ 124
  Versets 21-25. _________________________________________________________ 136
  Versets 26-29. _________________________________________________________ 140
  Versets 30-34. _________________________________________________________ 144
  Versets 35-40. _________________________________________________________ 146
CHAPITRE V ______________________________________________________________ 152
  Versets 1-20. __________________________________________________________ 152
  Versets 21-34. _________________________________________________________ 163
  Versets 35-43. _________________________________________________________ 170
CHAPITRE VI _____________________________________________________________ 176
  Versets 1-6. ___________________________________________________________ 176
  Versets 7-13. __________________________________________________________ 180
  Versets 14-16. _________________________________________________________ 187
  Versets 17-19. _________________________________________________________ 190
  Versets 30-35. _________________________________________________________ 197
  Versets 35-44. _________________________________________________________ 201
  Versets 45-52. _________________________________________________________ 207
  Versets 53-56. _________________________________________________________ 212
CHAPITRE VII _____________________________________________________________ 214
  Versets 1-13. __________________________________________________________ 214
  Versets 14-20. _________________________________________________________ 220
  Versets 24-30. _________________________________________________________ 224
  Versets 31-37. _________________________________________________________ 231
CHAPITRE VIII ____________________________________________________________ 236
  Versets 1-9. ___________________________________________________________ 236
  Versets 10-21. _________________________________________________________ 243
  Versets 22-26. _________________________________________________________ 249
  Versets 27-33. _________________________________________________________ 253
  Versets 34-39. _________________________________________________________ 258
CHAPITRE IX _____________________________________________________________ 265
  Versets 1-7. ___________________________________________________________ 265
  Versets 8-12. __________________________________________________________ 274
  Versets 13-28. _________________________________________________________ 278
  Versets 29-36. _________________________________________________________ 288
  Versets 37-42. _________________________________________________________ 293
  Versets 42-49. _________________________________________________________ 299
CHAPITRE X ______________________________________________________________ 308
  Versets 1-12. __________________________________________________________ 308
  Versets 13-16. _________________________________________________________ 316
  Versets 17-27. _________________________________________________________ 319
  Versets 28-31. _________________________________________________________ 327
  Versets 32-34. _________________________________________________________ 331
  Versets 35-40. _________________________________________________________ 333
  Versets 41-45. _________________________________________________________ 338
  Versets 46-52. _________________________________________________________ 340
CHAPITRE XI _____________________________________________________________ 348
  Versets 1-11. __________________________________________________________ 348
  Versets 12-14. _________________________________________________________ 357
  Versets 15-19. _________________________________________________________ 361
  Versets 20-26. _________________________________________________________ 366
  Versets 27-33. _________________________________________________________ 371
CHAPITRE XII _____________________________________________________________ 373
  Versets 1-12. __________________________________________________________ 373
  Versets 13-17. _________________________________________________________ 380
  Versets 18-27. _________________________________________________________ 383
  Versets 28-34. _________________________________________________________ 387
  Versets 35-37. _________________________________________________________ 391
  Versets 38-40. _________________________________________________________ 392
  Versets 41-44. _________________________________________________________ 395
CHAPITRE XIII ____________________________________________________________ 398
  Versets 1-3. ___________________________________________________________ 398
  Versets 3-8. ___________________________________________________________ 400
  Versets 9-13. __________________________________________________________ 403
  Versets 14-20. _________________________________________________________ 406
  Versets 21-27. _________________________________________________________ 412
  Versets 28-31. _________________________________________________________ 418
  Versets 32-37. _________________________________________________________ 421
CHAPITRE XIV ____________________________________________________________ 426
  Versets 1-2. ___________________________________________________________ 426
  Versets 3-9. ___________________________________________________________ 429
  Versets 10-11. _________________________________________________________ 436
  Versets 12-16. _________________________________________________________ 439
  Versets 17-2I. __________________________________________________________ 443
  Versets 22-25. _________________________________________________________ 445
  Versets 26-31. _________________________________________________________ 452
  Versets 32-42. _________________________________________________________ 457
  Versets 43-52. _________________________________________________________ 464
  Versets 53-60. _________________________________________________________ 469
  Versets 61-65. _________________________________________________________ 471
  Versets 66-72. _________________________________________________________ 476
Chapitre 15 ______________________________________________________________ 480
CHAPITRE XV _____________________________________________________________ 480
  Versets 1-5. ___________________________________________________________ 480
  Versets 6-15. __________________________________________________________ 483
  Lectio 3 _______________________________________________________________ 488
  Versets 16-20. _________________________________________________________ 488
  Versets 21-28. _________________________________________________________ 492
  Versets 29-32. _________________________________________________________ 507
  Versets 33-38. _________________________________________________________ 509
  Versets 39-41. _________________________________________________________ 514
  Versets 42-47. _________________________________________________________ 519
CHAPITRE XVI ____________________________________________________________ 525
  Versets 1-8. ___________________________________________________________ 525
  Versets 9-13. __________________________________________________________ 538
  Versets 14-18. _________________________________________________________ 542
  Versets 19-20. _________________________________________________________ 549


 Sancti Thomae de Aquino            Traduction dirigée par le     Traduction de l’édition
  Catena aurea in quatuor              père guillaume de            Louis Vivès 1868
         Evangelia                      Menthière, 2008
   Expositio in Marcum
Dedicatio                                                        DEDICACE DE SAINT
                                                                         THOMAS
[85619] Catena in Mc. ,                                          Au très-vénérable Père en
dedicatio     Reverendo        in                                       Jésus-Christ
Christo       patri      domino
Hannibaldo,             basilicae                               LE SEIGNEUR ANNIBAL
duodecim            apostolorum
venerabili            presbytero                                 CARDINAL PRÊTRE DE
cardinali, frater Thomas de                                       LA BASILIQUE DES
Aquino      ordinis      fratrum                                   DOUZE APOTRES
praedicatorum se totum.
Rerum opifex Deus solo suae                                      Le Frère Thomas d’Aquin,
bonitatis intuitu cuncta in                                         de l’ordre des Frères
esse producens, naturalem                                                Prêcheurs,
boni amorem omnibus indidit
creaturis, ut dum unaquaeque                                              tout à lui.
res bonum sibi conveniens
naturaliter amat et appetit,                                    Le souverain auteur de toutes
quadam conversione mirabili                                     choses, Dieu, qui a tout créé
in       suum          recurrere                                par la seule inspiration de sa
demonstretur auctorem. Sed                                      bonté, a donné à toute
in hoc praefertur ceteris                                       créature l’amour naturel du
rationalis natura, quod ipsum                                   bien, afin qu’au moment où
universalem bonitatis fontem                                    elle aime et recherche
per sapientiam intueri potest,                                  naturellement le bien qui lui
et per caritatis amorem                                         est propre, on la voie par un
suaviter degustare: unde fit ut                                 retour admirable revenir à
sapientiae bonum, quo ad                                        son auteur. Mais la créature
ipsum      fontem       bonitatis                               raisonnable l’emporte sur les
accedimus, omnibus humanis                                      autres en ce qu’elle peut
bonis     secundum         rectae                               contempler par la sagesse la
rationis iudicium praeferatur.                                  source universelle de tout
Haec est enim quae fastidium                                    bien, et y puiser avec suavité
nescit: ita ut qui eam edit,                                    par l’amour de la charité. De
adhuc esuriat, et qui eam             là vient qu’au jugement de la
bibit, sitire non cesset. Haec        saine raison, le don de la
est quae intantum peccato             sagesse, qui nous conduit à la
repugnat, ut qui secundum             source même de toute bonté,
ipsam        operantur,        non    doit être préféré à tous les
peccent. Haec est quae                autres biens. C’est cette
indeficientem fructum suis            sagesse qui n’engendre pas le
ministris largitur, ut qui eam        dégoût; celui qui s’en nourrit
elucidant, vitam possideant           a encore faim, celui qui la
sempiternam.            Praecellit    boit ne cesse d’avoir soif.
itaque voluptates dulcedine,          C’est elle qui est si opposée
securitate sedes et regna,            au péché, que ceux qui
utilitateque               divitias   agissent      d’après       ses
universas. Huiusmodi igitur           inspirations n’y tombent
delectatus            muneribus,      jamais. C’est elle qui donne à
evangelicae sapientiae a              ses ministres des fruits
saeculis        in       mysterio     vraiment impérissables, car
absconditae, quam in lucem            ceux qui la manifestent aux
produxit       Dei       sapientia    hommes reçoivent comme
incarnata,           ministerium      récompense la vie éternelle.
expositionis              adhibui,    Elle est supérieure à toutes
sacrorum                doctorum      les voluptés par sa douceur,
sententias compilando; ad             aux trônes et aux royaumes
quod me induxit primitus              par sa sécurité, à toutes les
felicis recordationis Urbani          richesses par les avantages
Papae quarti mandatum.                qu’elle procure. Après avoir
Verum quia, eo summo                  goûté le charme de ses
pontifice ex          hac      vita   faveurs, j’ai essayé, en
subtracto, tria Evangelia,            recueillant les pensées des
Marci, Lucae et Ioannis               saints docteurs, de donner
exponenda restabant, ne opus          une exposition de cette
quod obedientia inceperat,            sagesse évangélique qui,
negligentia         imperfectum       avant tous les siècles, était
relinqueret, cum multo labore         cachée dans les mystérieuses
diligens adhibui studium, ut          profondeurs de l’éternité, et
quatuor            Evangeliorum       qui a été produite au jour par
expositionem         complerem,       la sagesse incarnée. J’avais
eadem in omnibus forma                d’abord été invité à ce travail
servata        in       ponendis      par l’ordre d’Urbain IV,
sanctorum auctoritatibus et           d’heureuse mémoire; mais
eorum                 nominibus       comme après la mort de ce
praescribendis. Et ut magis           pontife il me restait encore à
integra et continua praedicta         expliquer les trois Évangiles,
sanctorum               expositio     de saint Marc, de saint Luc et
redderetur,              quasdam      de saint Jean, je n’ai pas
expositiones            doctorum      voulu que la négligence
Graecorum in Latinum feci             laissât inachevé un ouvrage
transferri, ex quibus plura           qu’avait            commencé
expositionibus        Latinorum       l’obéissance; je me suis donc
doctorum               interserui,    appliqué avec le soin le plus
auctorum           nominibus                                       scrupuleux    à     compléter
praenotatis. Verum quia                                            l’exposition    des    quatre
congruit ut de laborum                                             Évangiles, en suivant le
fructibus          oblationes                                      même plan dans les citations
sacerdotibus       offerantur,                                     des saints docteurs, que j’ai
expositionis     evangelicae                                       toujours fait précéder de
opus, laboris mei fructum,                                         leurs noms.
apostolorum        presbytero
censui offerendum: in quo                                          Pour rendre cette exposition
vestra suscipiat auctoritas                                        de la doctrine des saints
debitum, ut scientis industria                                     interprètes plus complète et
iudicii censuram exerceat; et                                      plus suivie, j’ai fait traduire
antiqua dilectio, amoris                                           en latin un grand nombre de
affectum      in    offerentis                                     passages des Pères qui ont
munere comprehendat.                                               écrit en grec, et je les ai
                                                                   entremêlés avec ceux des
                                                                   auteurs latins, en ayant
                                                                   toujours soin de placer leurs
                                                                   noms en tête de chaque
                                                                   citation. Et comme il est de
                                                                   toute convenance que les
                                                                   prémices des fruits de nos
                                                                   travaux soient offertes aux
                                                                   prêtres, j’ai cru de mon
                                                                   devoir       d’offrir     cette
                                                                   exposition de l’Évangile,
                                                                   fruit de mon travail, au prêtre
                                                                   de la basilique des douze
                                                                   apôtres. Daignez l’agréer
                                                                   comme un hommage dû à
                                                                   votre autorité, et en même
                                                                   temps que votre science
                                                                   éminente le soumettra à son
                                                                   jugement, que votre vieille
                                                                   amitié y voie un témoignage
                                                                   de ma sincère affection.

Prooemium                         PROLOGUE                           PRÉFACE PAR SAINT
                                                                             THOMAS
 [85620] Catena in Mc. , pr.      [00001] Mon Dieu est             Le prophète Isaïe prédit
Deus meus factus est              devenu ma force, et il a dit :   clairement la vocation des
fortitudo mea, et dixit: parum    “ c’est trop peu que tu sois     Gentils et ce qui devait être
est ut sis mihi servus ad         mon serviteur, établi pour       la cause de leur salut,
suscitandas tribus Iacob, et      réveiller les tribus de          lorsqu'il dit: "Mon Dieu est
faeces Israel convertendas.       Jacob, et convertir la lie       devenu ma force et il a dit:
Dedi te in lucem gentium, ut      d’Israël. Je t’ai donné          C'est peu que tu sois, mon
sis salus mea usque ad            comme        lumière      des    serviteur pour réveiller de
extremum terrae. Glossa.          Nations, pour que tu sois        leur assoupissement        les
Vocationem      gentium      et   mon       salut   jusqu’aux      tribus de Jacob, et pour
causam salutis earum Isaias       extrémités de la terre ” (Cf     convertir les restes d'Israël.
propheta            manifesto      Isaïe 49,5-6).                    Je t'ai établi la lumière des
praenuntiat oraculo, dicens        [00002] LA GLOSE Le               nations, et le salut que
Deus meus factus est               prophète Isaïe, dans un           j'envoie jusqu'aux extrémités
fortitudo mea, et cetera.          oracle limpide, annonce           delà terre. " — S. Jérôme:
Hieronymus super Isaiam. In        l’appel des Nations et la         (Ps 21) Nous voyons dans
quibus verbis ostenditur           raison de leur salut, quand il    ces paroles que Jésus-Christ
Christum appellari servum,         dit : « Mon Dieu est devenu       est appelé le serviteur de
inquantum est formatus ex          ma force, etc. »                  Dieu en tant qu'il a été formé
utero; nam ante verba ista         [00003] JÉRÔME Ici, il est        dans le sein d'une femme, car
praemittitur:    haec      dicit   patent que le Christ est          nous      lisons     un     peu
dominus, formans me ex             appelé “ serviteur ”, dans la     auparavant: "Voilà ce que dit
utero servum sibi. Fuerat          mesure où il a été façonné        le Seigneur, lui qui m'a
siquidem voluntas patris, ut       dès le sein de sa mère. Car il    formé dès le sein de ma mère
pessimi vinitores missum           est dit, juste avant : Voici ce   pour être son serviteur." La
susciperent filium; unde de        que dit le Seigneur, qui a        volonté du Père était que ces
ipsis Christus ad discipulos       façonné le serviteur que je       vignerons pervers fissent bon
loquitur: in viam gentium ne       suis dès le sein de ma mère       accueil à son Fils qu'il leur
abieritis; sed ite magis ad        (cf. Isaïe 49,5). C’était         envoyait, et c'est d'eux que
oves perditas domus Israel.        assurément la volonté du          Jésus-Christ parlait lorsqu'il
Quia igitur Israel non est         Père, que les mauvais             disait à ses disciples: "N'allez
reductus ad Deum, propterea        vignerons accueillent le fils     pas dans le chemin des
Dei filius loquitur Iudaeis        qui leur avait été envoyé (cf     Gentils, mais allez plutôt aux
non credentibus, dicens Deus       Marc       12,1-12).      C’est   brebis perdues de la maison
meus factus est fortitudo          pourquoi, à leur sujet            d'Israël. " Mais comme le
mea: qui et consolatus est me      précisément, le Christ dit à      peuple d'Israël n'a pas voulu
super abiectione populi mei,       ses disciples : Ne vous           revenir à Dieu, le Fils de
et dixit: parum est si servias     écartez pas sur le chemin des     Dieu s'adresse en ces termes
mihi ad suscitandas tribus         Nations ; allez plutôt vers les   aux Juifs incrédules: "Mon
Iacob, quae suo vitio              brebis perdues de la maison       Dieu est devenu ma force, et
corruerunt, et ad faeces, sive     d’Israël (cf Matthieu 10,5-6).    il m'a consolé de la tristesse
reliquias,               Israel    Car Israël n’est pas revenu à     que m'a causée l'abandon de
convertendas; pro illis enim       Dieu ; aussi, le Fils de Dieu     mon peuple. Et il m'a dit: Ce
dedi te in lucem gentium           s’adresse-t-il aux Juifs, qui     n'est point assez que vous me
omnium,       ut     illumines     ne croient pas, et leur dit       serviez pour relever les tribus
universum      mundum,        et   Mon Dieu est devenu ma            de Jacob (qui sont tombées
salutem meam, per quam             force. Il m’a consolé du rejet    par leur faute) et pour
homines salvi fiunt, usque ad      de mon peuple, et a dit :         convertir la lie, c'est-à-dire,
extrema      terrae      facias    “ c’est trop peu que tu te        les tristes restes d'Israël. Je
pervenire.     Glossa.       Ex    mettes à mon service pour         vous ai établi en échange
praemissis igitur verbis duo       réveiller les tribus de           pour être la lumière de toutes
possumus colligere: quorum         Jacob, qui courent à leur         les nations pour éclairer le
primum est divina virtus,          perte à cause de leur péché,      monde entier, et faire
quae fuit in Christo, ex qua       et que tu convertisses la lie     parvenir jusqu'aux extrémités
efficax fuit ad gentium            — les restes — d’Israël.          de la terre le salut que
illuminationem; quia dicitur       C’est au-delà d’eux que je        j'envoie aux hommes. " —
Deus meus factus est               t’ai donné comme lumière          La Glosé. Des paroles qui
fortitudo mea. Deus igitur         pour toutes les Nations,          précèdent, nous pouvons
erat in Christo mundum             pour que tu illumines le          conclure deux choses: la
reconcilians      sibi,       ut   monde entier, et pour que tu      première, c'est la puissance
apostolus, dicit; unde et          fasses parvenir mon salut,        divine qui était en Jésus-
Evangelium,        per     quod    grâce auquel les hommes           Christ et qui lui donna la
credentes salvantur, virtus        sont     sauvés,     jusqu’aux    force d'éclairer toutes les
Dei est in salutem omni            extrémités de la terre ”.         nations: "Mon Dieu est
credenti, ut idem apostolus        [00004] LA GLOSE De ces           devenu ma force." Dieu était
dicit. Secundum autem est          premiers mots, nous pouvons       donc dans Jésus-Christ pour
illuminatio gentium et salus       tirer deux enseignements.         se réconcilier le monde,
mundi ex dispositione patris       D’abord, la puissance de          comme l'Apôtre le dit aux
per Christum completa: quia        Dieu reposait dans le Christ      Corinthiens: "L'Evangile qui
dicitur dedi te in lucem           et fut efficace pour éclairer     sauve ceux qui croient, est
gentium:         unde       post   les païens, car il est dit Mon    donc la force de Dieu pour
resurrectionem             suam    Dieu est devenu ma force.         tout croyant, " comme le
dominus ut dispositionem           De fait, Dieu était dans le       même Apôtre l'écrit aux
patris        impleret,       ad   Christ, réconciliant le monde     Romains. La seconde chose à
praedicandum          discipulos   avec lui, comme le dit            conclure, c'est que toutes les
misit, dicens: docete omnes        l’apôtre (2 Cor. 5, 19). C’est    nations ont été éclairées, et le
gentes, quorum quidam ad           ce qui fait que l’évangile,       monde sauvé par Jésus-
praedicandum            Iudaeis,   grâce à quoi ceux qui croient     Christ d'après une disposition
quidam ad praedicandum             sont sauvés, est la puissance     particulière de Dieu le Père,
gentibus            ministerium    de Dieu destinée au salut de      et qui se trouve exprimée
acceperunt.       Quia      vero   tout homme qui croit, comme       dans ces paroles: "Je t'ai
Evangelium oportuit non            le dit le même apôtre (Rom        établi pour être la lumière
solum praedicari propter           1,16). Ensuite, l’illumination    des nations. " Aussi est-ce
praesentes, sed etiam scribi       des païens et le salut du         pour accomplir cette volonté
propter      futuros,     eadem    monde sont accomplis par le       de son Père, que le Seigneur,
distinctio est in scriptoribus     Christ selon la volonté du        après sa résurrection, envoie
Evangelii observata; nam           Père, car il est dit Je t’ai      les uns prêcher l'Evangile
Matthaeus                Iudaeis   donné comme lumière des           aux Juifs, et les autres aux
Evangelium             Hebraico    Nations ; ce qui fait que le      Gentils.     Mais       comme
sermone scripsit; Marcus           Seigneur,        après       sa   l'Evangile ne devait pas être
autem primus Evangelium            résurrection,       et     afin   seulement prêché pour ceux
scripsit in gentibus. Eusebius     d’accomplir la volonté du         qui vivaient alors, mais qu'il
in Eccl. Hist. Cum enim            Père, envoya ses disciples        devait être écrit pour les
Romanae urbi clarum verbi          annoncer la Bonne Nouvelle,       générations à venir, la même
Dei lumen fuisset exortum,         en leur disant “ enseignez        différence s'observe à l'égard
sermo veritatis et lucis, qui      toutes les Nations ” (cf          des Evangélistes, car saint
per Petrum praedicabatur,          Matthieu 28,19). Parmi eux,       Matthieu écrivit son Evangile
universorum mentes placido         certains reçurent la mission      en hébreu pour les Juifs, et
illustravit auditu; ita ut         d’annoncer       la      Bonne    saint Marc l'écrivit le premier
quotidie audientibus eum           Nouvelle aux Juifs, certains      pour les Gentils.
nulla unquam satietas fieret:      de l’annoncer aux païens.         Eusèbe. Lorsque la lumière
unde neque eis auditio sola        Puisqu’il convenait non           éclatante du Verbe de Dieu
sufficiebat; sed Marcum            seulement           d’annoncer    se fut levée sur la ville de
discipulum eius omnibus            l’Evangile                  aux   Rome, la parole de vérité et
precibus exorant, ut ea quae       contemporains, mais aussi de      de lumière que prêchait saint
ille verbo praedicabat, ad         le consigner par écrit pour les   Pierre, remplissait les âmes
perpetuam                 eorum    générations à venir, on           de tous les fidèles d'une
commonitionem habendam             observe la même différence        clarté paisible, et quoiqu'ils
Scripturae traderet, quo           entre les rédacteurs des          l'entendissent tous les jours,
domi forisque in huiusmodi         Evangiles : Matthieu a écrit      ils n'en étaient jamais
verbi            meditationibus    son Evangile en hébreu pour       rassasiés. Aussi ne leur
permanerent; nec prius ab          les Juifs, mais Marc le            suffisait-il pas de l'entendre,
obsecrando desistunt quam          premier a écrit le sien pour       ils conjurèrent donc Marc,
quae oraverant, impetrarent:       les païens.                        son disciple, d'écrire les
et haec fuit causa scribendi       [00005] EUSÈBE La claire           prédications de son maître
Evangelium           secundum      lumière du Verbe de Dieu           pour qu'ils pussent en
Marcum. Petrus vero ut per         s’était levée sur la ville de      conserver le souvenir et les
spiritum sanctum religioso se      Rome ; alors, la parole de         méditer           en        toute
comperit furto spoliatum,          vérité et de lumière, que          circonstance, et ils ne
delectatus est, fidem eorum        prêchait Pierre, a illuminé        cessèrent       leurs     prières
per     hoc     devotionemque      tous les esprits, pourvu qu’ils    qu'après avoir obtenu ce
considerans;        factumque      écoutent paisiblement, et          qu'ils demandaient. Tel fut le
confirmavit et in perpetuum        ceux qui l’écoutaient chaque       motif qui porta saint Marc à
legendam           Scripturam      jour ne s’en lassaient jamais.     écrire l'Evangile qui porte
Ecclesiis              tradidit.   Dès lors, l’écouter seulement      son nom. Lorsque saint
Hieronymus super Marcum.           ne leur suffisait pas, et ils      Pierre vit que l'Esprit saint
Principium        autem        a   firent des prières instantes à     l'avait ainsi dépouillé par un
perfectioris aetatis Christi       son disciple Marc pour qu’il       pieux larcin, il fut dans la
praedicatione inchoat, nec         confie à une Ecriture le           joie, et voyant dans ce fait
laborat in nativitate infantuli    souvenir perpétuel de ce que       une preuve de la foi et de la
qui loquitur de perfectione        Pierre leur prêchait, afin         piété des fidèles, il approuva
filii Dei. Chrysostomus.           qu’ainsi, chez eux ou à            cet Evangile écrit et le donna
Compendiosam autem ac              l’étranger, ils restent dans la    aux Eglises pour y être lu à
brevem narrationem facit, in       méditation de ces paroles. Il      jamais.
quo magistrum imitatus est,        n’eurent de cesse qu’ils           S. Jérôme: Saint Marc
scilicet Petrum, brevitati         n’obtinssent       ce    qu’ils    commence par la prédication
studentem. Augustinus de           demandaient, et ce fut là          de Jésus-Christ, lorsqu'il fut
Cons.        Evang.        Unde    l’origine de l’évangile de         arrivé à l'âge parfait, et
Matthaeus qui regiam Christi       Marc. Quant à Pierre, se           comme il traite de la
personam           narrandam       voyant dépouillé en un pieux       perfection du Fils de Dieu, il
susceperat, habuit Marcum          larcin par l’Esprit Saint, il se   ne s'arrête pas à décrire sa
sibi tamquam comitem et            réjouit en considérant la foi      naissance       comme        petit
abbreviatorem      adiunctum,      et la dévotion de ces gens,        enfant.
qui         sua         vestigia   dont cela était la preuve. Il      S. Chrysostome: Le récit de
quodammodo         sequeretur:     approuva ce qui avait été fait,    saint Marc est court et
regum enim est non esse sine       et confia cette Ecriture aux       abrégé, et en cela il imite son
comitum obsequio. Sacerdos         églises pour qu’on la lise à       maître saint Pierre, dont le
autem quoniam in sancta            jamais.                            style est toujours concis. —
sanctorum solus intrabat,          [00006] JÉRÔME Marc                S. Aug. Saint Matthieu, qui
propterea Lucas, cuius circa       commence           avec       la   avait pour but de montrer
sacerdotium Christi erat           prédication du Christ à l’âge      surtout le caractère royal de
intentio, non habuit tamquam       de son accomplissement, et         la personne de Jésus-Christ,
socium obsequentem, qui            puisqu’il        parle        de   s'est adjoint comme suivant,
suam              narrationem      l’accomplissement du Fils de       et comme abréviateur, saint
quodammodo           breviaret.    Dieu, il ne s’attarde pas à la     Marc, pour marcher en
Beda. Notandum est etiam,          naissance du petit enfant.         quelque sorte sur ses traces,
quod Evangelistae sancti           [00007] CHRYSOSTOME Il             car les rois ne vont jamais
diversum narrationis suae          a composé un récit bref et         sans avoir des personnes à
primordium,              singuli   résumé, dans lequel il a imité     leur suite. Au contraire,
diversum statuere terminum.        son maître, Pierre, en             comme        le      grand-prêtre
Matthaeus        namque        a   s’attachant à sa brièveté.         entrait seul dans le saint des
nativitate dominica exordium         [00008] AUGUSTIN C’est             saints, l'Evangéliste saint
sumens, ad tempus usque              pourquoi Matthieu, qui avait       Luc, qui s'est appliqué à faire
dominicae         resurrectionis     entrepris d’évoquer le Christ      ressortir      le      caractère
seriem suae narrationis              comme une figure royale,           sacerdotal de Jésus-Christ,
perduxit; Marcus ab initio           s’adjoignit Marc comme             n'a pas eu de compagnon à
evangelicae praedicationis           compagnon et abréviateur,          son service pour abréger son
incipiens, pervenit usque ad         pour, d’une certaine manière,      récit.
tempus ascensionis domini et         suivre ses traces : c’est en       Bède. Il faut remarquer
praedicationis discipulorum          effet le propre des rois que       également que les saints
eius cunctis gentibus per            d’être toujours accompagné         Evangélistes ont terminé
orbem; Lucas autem a                 d’une suite. Mais puisque le       chacun leur récit comme ils
nativitate          praecursoris     grand prêtre, lui, entrait seul    l'avaient commencé d'une
inchoans            Evangelium,      dans le Saint des Saints, Luc,     manière différente. Saint
terminavit in ascensione             dont l’attention était toujours    Matthieu commence par la
dominica;        Ioannes        ab   portée sur le sacerdoce du         naissance du Seigneur, et
aeternitate       verbi        Dei   Christ,     n’eut    pas     de    conduit son récit jusqu'à sa
principium sumens, usque ad          compagnon pour, d’une              résurrection. Saint Marc
tempus                 dominicae     certaine manière, abréger son      débute par le commencement
resurrectionis evangelizando         récit.                             de la prédication du Sauveur,
pertingit. Ambrosius super           [00009] BÈDE Il faut               et va jusqu'à son ascension,
Lucam. Quia igitur Marcus a          remarquer que les saints           et jusqu'à la prédication de
potentiae                coeperat    Evangélistes, de points de         ses disciples par tout
expressione divinae, recte           départ différents, ont chacun      l'univers.       Saint      Luc
sub leonis imagine figuratur.        fixé une fin propre à leur         commence son récit par la
Remigius super Marcum. Per           récit. Matthieu a commencé         naissance du Précurseur, et le
leonem       etiam        signatur   par la naissance du Seigneur,      termine par l'ascension du
Marcus: quia sicut leo               et a conduit sa narration          Seigneur. Saint Jean ouvre
terribilem vocem in deserto          jusqu’à la résurrection du         son Evangile, en remontant
emittit, sic Marcus a voce in        Seigneur ; Marc débute avec        jusqu'à l'éternité du Verbe de
deserto incepit, dicens: vox         le début de la prédication de      Dieu, et continue son récit
clamantis        in       deserto.   la Bonne Nouvelle, et va           jusqu'à la résurrection du
Augustinus de Cons. Evang.           jusqu’au        temps        de    Sauveur. — S. Ambr. C'est
Quamvis et de figura aliter          l’Ascension      et    de     la   avec raison que saint Marc,
dici possit. Marcus enim qui         prédication des disciples à        qui commence son Evangile
neque stirpem regiam ut              toutes les Nations de la terre ;   par la description de la
Matthaeus, ob hoc per                Luc ouvre son Evangile par         puissance divine, nous est
leonem significatus, neque           la naissance du Précurseur, et     représenté sous la figure d'un
sacerdotalem         ut      Lucas   le conclut avec l’Ascension        lion. — RemI. Il nous est
signatus per vitulum, vel            du Seigneur ; Jean remonte à       peint encore sous cette
cognationem                    vel   l’éternité du Verbe de Dieu,       figure, parce que semblable
consecrationem             narrare   et va dans son Evangile            au lion qui fait retentir le
voluit; et tamen in eis              jusqu’au temps de la               désert de ses terribles
versatus ostenditur quae             résurrection du Seigneur.          rugissements, saint Marc
homo Christus operatus est,          [00010]           AMBROISE         commence par ces paroles:
per hominis figuram in illis         Puisque        donc       Marc     "Voix de celui qui crie dans
quatuor animalibus signatus          commença          avec        la   le désert. " — S. AUG.
videtur. Theophylactus (in           manifestation de la puissance      Cependant on peut expliquer
Evang.         Marci).         Vel   de Dieu, c’est avec raison         différemment ces symboles;
Evangelium              secundum     qu’on le figure sous l’image       saint Marc, qui ne s'est
Marcum aquila innuit: a              d’un lion.                         proposé, ni de raconter
prophetia    enim     Ioannis        [00011] RÉMI Marc est donc            l'origine royale de Jésus-
incepit. Prophetia vero acute        représenté par un lion. C’est         Christ, comme saint Matthieu
quae a longe sunt, speculatur        que, comme le lion fait               (qui pour cela est figuré par
ut aquila.                           entendre une voix redoutable          le lion), ni sa descendance
                                     dans le désert, ainsi Marc a          sacerdotale comme saint Luc
                                     commencé avec une voix                (qui nous est figuré par le
                                     dans le désert, en écrivant :         bœuf), ni sa parenté ou sa
                                     (1, 3) Voix de celui qui crie         consécration, mais qui paraît
                                     dans le désert.                       avoir voulu raconter ce que
                                     [00012] AUGUSTIN (cf De               Jésus-Christ a fait comme
                                     l’accord des évangélistes             homme, nous est représenté
                                     I,6,9) Quoi qu’il en soit, on         sous la figure d'un homme
                                     peut parler autrement des             dans le tableau symbolique
                                     représentations       figurées :      des quatre animaux. —
                                     Marc en effet n’a voulu               Theophylactus. Ou bien
                                     raconter ni la filiation royale       l'Evangile de saint Marc est
                                     comme Matthieu — pour                 figuré par l'aigle, car il le
                                     cela figuré par un lion —, ni         commence par la prophétie,
                                     la     filiation   sacerdotale,       qui a pour objet Jean-
                                     comme Luc qui est désigné             Baptiste, et la prophétie,
                                     par un bœuf, ni son origine,          comme l'aigle, embrasse
                                     ni        sa      consécration.       dans son regard perçant les
                                     Cependant, s’étant montré             choses les plus éloignées.
                                     intéressé aux actes qu’a
                                     accomplis le Christ en tant
                                     qu’homme, c’est par une
                                     figure d’homme qu’il paraît
                                     représenté parmi ces quatre
                                     êtres vivants.
                                     [00013] THÉOPHYLACTE
                                     Ou bien encore, c’est un
                                     aigle        qui     symbolise
                                     l’Evangile de Marc. C’est en
                                     effet avec les prophéties de
                                     Jean le Baptiste qu’il a
                                     commencé ; or, tout comme
                                     l’aigle, la prophétie considère
                                     des choses éloignées1.
Caput 1                              Marc 1, 1 Commencement                 L'ÉVANGILE DE JÉSUS-
Lectio 1                             de l’Evangile de Jésus,                 CHRIST SELON SAINT
                                     Christ, Fils de Dieu.                          MARC
[85621] Catena in Mc. , cap.         [00014]               JÉRÔME
1 l. 1 Hieronymus. Marcus            L’évangéliste Marc avait une            CHAPITRE PREMIER
Evangelista sacerdotium in           charge sacerdotale en Israël,         Verset 1.
Israel agens, secundum               et il était né lévite. Il s’est       S. Jérôme: (Prolog. )


1
  On le sait, la tradition a attribué à chacun des évangélistes un des quatre animaux du livre d’Ezéchiel (cf Ez
1,10) que l’on retrouve dans l’Apocalypse (Ap. 4,7). Malgré les différentes hypothèses que proposent ici saint
Thomas, l’attribution classique, très présente dans l’iconographie, est la suivante : Marc=le lion ;
Matthieu=l’homme ou l’ange ; Luc= le taureau ; Jean=l’aigle.
carnem Levita, ad dominum              converti au Seigneur, et               L'évangéliste saint Marc
conversus, Evangelium in               écrivit son Evangile en Italie.        exerçait les fonctions du
Italia scripsit, ostendens in          Il y montre ce que le Christ           sacerdoce en Israël. Il était
eo quid et generi suo deberet          devait à son origine. De fait,         issu de la tribu de Lévi.
Christus.       Nam       initium      en commençant son Evangile             Après sa conversion au
Evangelii          in        voce      par le cri d’un prophète, il           Seigneur, il écrivit son
propheticae       exclamationis        montre que l’ordre des                 Evangile en Italie. Il y fait
instituens ordinem leviticae           lévites relève d’une élection          ressortir ce que Jésus-Christ
electionis              ostendit,      divine en annonçant Jean, le           devait à sa race. Car en
praedicans              Ioannem        fils de Zacharie2, qui fut             commençant son récit par la
Zachariae filium in voce               envoyé comme une voix                  parole du prophète, il montre
Angeli     emissum,        dicens      angélique, et en écrivant              le choix que Dieu fit de
initium Evangelii Iesu Christi         commencement                 de        l'ordre lévitique, lorsqu'il
filii    Dei.       Hieronymus.        l’Evangile de Jésus, Christ,           nous annonce la venue de
Evangelion, Graece dicitur,            Fils de Dieu.                          Jean, fils de Zacharie, que
Latine bona Annuntiatio                [00015]               JÉRÔME           Dieu envoya comme un ange
praedicatur, quod proprie ad           “ Evangelion ”, en grec,               devant le Sauveur. — "
regnum Dei, et remissionem             signifie en latin “ bonne              Commencement                  de
pertinet peccatorum: est               nouvelle ”,     qui     désigne        l'Evangile de Jésus-Christ,
enim Evangelium per quod               précisément le Royaume de              Fils de Dieu. " — S. Jérôme:
venit redemptio fidelium, et           Dieu,      et   concerne      la       Le mot évangile vient du
beatitudo             sanctorum.       rémission des péchés. C’est            grec, et signifie bonne
Quatuor autem Evangelia                effectivement un Evangile ce           nouvelle, parce qu'il se
unum sunt, et unum quatuor.            qui introduit le rachat des            rapporte dans son sens propre
In Hebraeo Iehosua, in                 fidèles et la joie des saints !        au royaume de Dieu et à la
Graeco Soter, in Latino                Les quatre Evangiles n’en              rémission des péchés; car
salvator dicitur. Masciach             font qu’un, et cet unique              c'est par l'Evangile que sont
Hebraice, christos Graece,             existe sous quatre formes. En          venues la rédemption des
unctus Latine, idest rex, et           hébreu, on dit “ Jeshua ”, en          saints et la félicité des saints.
sacerdos       dicitur.     Beda.      grec “ Sôter ”, en latin               Les quatre Evangiles n'en
Conferendum autem est hoc              “ Sauveur ”;      en     hébreu        font qu'un, et un seul les
Evangelii             principium       “ Massiah ”,       en      grec        renferme tous les quatre. Le
principio Matthaei quo ait:            “ Christos ”,      en      latin       mot hébreu Jésus correspond
liber     generationis       Iesu      “ l’Oint ”, c’est-à-dire le roi,       au mot grec soter σωτήρ, et
Christi filii David, filii             le prêtre.                             au mot latin salvator qui veut
Abraham; hic autem dicitur             [00016] BÈDE Il faut                   dire Sauveur; et le mot Christ
filii Dei: ex utroque enim             comparer le commencement               est un mot grec χριστός qui
unus dominus Iesus Christus            de cet Evangile à celui de             veut dire en hιbreu Messie, et
Dei et hominis filius est              saint Matthieu, qui écrit :            en latin, unctus ou oint, c'est-
intelligendus. Et apte primus          Généalogie de Jésus-Christ             à-dire roi et prêtre. — Bède.
Evangelista filium hominis             fils de David, fils d’Abraham          Il     faut     comparer       le
eum, secundus filium Dei               (cf Matthieu 1,1). Or, Marc            commencement           de    cet
nominat, ut a minoribus ad             dit “ Fils de Dieu ” ; en              Evangile          avec         le
maiora paulatim sensus                 réalité, le même Seigneur              commencement de l'Evangile
noster assurgeret, ac per              Jésus-Christ       doit     être       de saint Matthieu. Ce dernier
fidem       et       sacramenta        compris à la fois comme le             s'exprime ainsi: "Livre de la



2
 Zacharie était prêtre et Elisabeth fille d’Aaron (cf Luc 1,5). Jean-Baptiste était donc évidemment de la tribu de
Lévi, de classe sacerdotale.
humanitatis assumptae, ad         fils de Dieu et comme un fils       génération de Jésus-Christ,
agnitionem              divinae   d’homme. Et il est juste que        Fils     de     David,      Fils
aeternitatis ascenderet. Apte     le premier évangéliste le dise      d'Abraham, " tandis que saint
etiam qui humanam erat            fils d’un homme, et le second       Marc l'appelle Fils de Dieu;
generationem descripturus a       Fils de Dieu, afin que notre        car Nôtre-Seigneur possède
filio hominis coepit, David       esprit                   s’élève    les deux natures, et il est à la
scilicet, sive Abraham; apte      progressivement              des    fois Fils de Dieu et Fils de
etiam is qui librum suum ab       moindres aux plus hautes            l'homme. Or, c'est par un
initio            evangelicae     vérités ; ainsi, par la foi dans    dessein plein de sagesse que
praedicationis      inchoabat,    le mystère de l’incarnation, il     le     premier     Evangéliste
filium Dei magis appellare        atteindra à la connaissance de      l'appelle Fils de l'homme,
voluit Iesum Christum, quia       l’éternité divine. Il est juste     tandis que le second le
humanae erat naturae de           également que celui qui             proclame Fils de Dieu, afin
progenie        patriarcharum     s’apprêtait à tracer une            que notre esprit s'élevât peu à
veritatem carnis suscipere, et    généalogie       humaine      ait   peu aux vérités d'un ordre
divinae      fuit     potentiae   commencé par parler de fils         supérieur, et parvînt par la foi
Evangelium              mundo     d’un homme, David ou                au mystère de l'incarnation,
praedicare. Hilarius de Trin.     Abraham. Il est enfin juste         jusqu'à la connaissance des
Non autem solo nomine             que celui qui commençait            mystères de la divine
contestatus est Christum          son livre au début de la            éternité. Il était également
filium Dei, sed etiam             prédication de la Bonne             convenable, que celui qui
proprietate. Nos filii Dei        Nouvelle ait préféré appeler        devait décrire la génération
sumus; sed non talis hic          Jésus Christ Fils de Dieu, car      humaine de Jésus-Christ, le
filius: hic enim verus et         faire descendre la chair            présentât d'abord comme Fils
proprius est filius, origine,     véritable de la lignée des          de l'homme, c'est-à-dire de
non adoptione; veritate, non      Patriarches relevait d’une          David et d'Abraham; et que
nuncupatione; nativitate, non     nature humaine, et il               saint Marc, dont l'Evangile
creatione.                        appartenait à la puissance          s'ouvrait        par          le
                                  divine de proclamer au              commencement          de      la
                                  monde l’Evangile.                   prédication de Jésus-Christ,
                                  [00017] HILAIRE Il ne               l'appelât Fils de Dieu; car il
                                  revendique pas pour le Christ       appartenait à la nature
                                  Fils de Dieu le seul nom de         humaine de prendre une chair
                                  Fils, mais encore sa nature         véritable en sortant de la race
                                  propre. Nous sommes, nous,          des patriarches, et il était
                                  fils de Dieu, mais le Fils ne       réservé à la puissance divine
                                  l’est pas de la même façon. Il      d'annoncer l'Evangile au
                                  est le vrai, le propre Fils de      monde. — S. Hilaire Ce n'est
                                  Dieu, par son origine, et non       point par le nom seul qu'il
                                  par adoption ; en vérité, et        atteste que Jésus-Christ est le
                                  non par dénomination, par           Fils de Dieu, mais parce qu'il
                                  naissance et non par création.      en a la nature et les attributs.
                                                                      Nous sommes aussi les
                                                                      enfants de Dieu, mais le Fils
                                                                      de Dieu ne l'est pas de la
                                                                      munie manière; car il est le
                                                                      vrai, le propre Fils de Dieu,
                                                                      par origine et non par
                                                                      adoption, en réalité; et non-
                                                                      seulement par le nom qu'il
                                                                           porte; par sa naissance et non
                                                                           par création.
Lectio 2                             Marc 1, 2-3 Comme il est              Versets 2-3.
                                     écrit dans le prophète                Bède. Saint Marc, avant de
[85622] Catena in Mc. , cap.         Isaïe : “ Voici que j’envoie          commencer le récit des faits
1 l. 2 Beda. Scripturus              mon ange devant ta face               évangéliques,       cite     les
Evangelium Marcus, congrue           qui       préparera        ton        témoignages des prophètes
primo     ponit     testimonia       chemin ”. Voix de celui qui           pour établir dans tous les
prophetarum, ut eo cunctis           clame dans le désert :                esprits, sans y laisser l'ombre
sine scrupulo dubietatis             “ Préparez le chemin du               de doute, l'autorité des faits
suscipienda quae scriberet           Seigneur, rendez droits ses           qu'il     va    raconter,     en
intimaret, quo haec a                sentiers. ”                           démontrant que les prophètes
prophetis antea praedicta            [00018] BÈDE S’apprêtant à            les ont prédits par avance. En
esse demonstraret. Simulque          écrire son Evangile, Marc             même temps, par ce seul et
uno eodemque Evangelii sui           commence à juste titre par            même exorde, il prépare les
principio et Iudaeos, qui            convoquer le témoignage des           Juifs qui avaient reçu la loi et
legem       ac       prophetas       prophètes, afin d’annoncer à          les prophètes, à recevoir
susceperant,                ad       tous que les faits qu’il              aussi la grâce de l'Evangile,
suscipiendam         Evangelii       rapportait    devaient     être       et     les     mystères      qui
gratiam, ac sacramenta,              accueillis sans le soupçon du         annonçaient leurs prophéties.
quae ipsorum prophetae               doute, puisqu’ils avaient été         En même temps, il dispose
praedixerant, instituit; et          prédits par les prophètes. En         les Gentils qui sont venus à
gentiles, qui per Evangelii          même temps, par le même               Jésus-Christ        par       la
praeconia      ad     dominum        exorde, non seulement il              prédication de l'Evangile, à
venerant, ad auctoritatem            dispose les Juifs, qui avaient        reconnaître et à vénérer
quoque legis et prophetarum          reconnu la loi et les                 l'autorité de la loi et des
suscipiendam                         prophètes, à accueillir la            prophètes. Voilà pourquoi il
venerandamque        provocat;       grâce de l’Evangile, et les           ajoute: "Comme il est écrit
unde dicit sicut scriptum est        mystères que leurs prophètes          dans le prophète Isaïe: Voici
in Isaia propheta: ecce ego          eux-mêmes avaient prédits ;           que j'envoie, " etc. — S.
mitto Angelum meum ante              mais aussi il appelle les             Jérôme: (lettre 101 à
faciem tuam. Hieronymus de           Gentils qui étaient venus à           Pammachius.) Ces dernières
optimo genere interpretandi.         Dieu grâce à la proclamation          paroles ne sont pas d'Isaïe,
Hoc autem non scribitur in           de l’Evangile, à reconnaître          mais du prophète Malachie,
Isaia; sed in Malachia               et respecter l’autorité aussi         le     dernier    des     douze
novissimo            duodecim        bien de la loi que des                prophètes.        L'Evangéliste
prophetarum. Chrysostomus            prophètes. Voilà pourquoi il          réunit ici on une seule deux
in Marc. Potest autem dici,          dit Selon qu’il est écrit dans        prophéties diverses qui se
quod falsitas est scriptoris.        Isaïe le Prophète : “ voici           trouvent dans deux prophètes
Vel aliter dicetur, quod duas        que j’envoie mon ange                 différents. Ainsi dans le
prophetias in diversis locis         devant ta face. ”                     prophète       Isaïe,      après
dictas a duobus prophetis, in        [00019] JÉRÔME Cela ne                l'histoire d'Ezéchias, on lit
unum congregans posuit. In           figure pas chez Isaïe, mais           ces paroles: "Voix de celui
Isaia enim propheta post             chez Malachie3, le dernier            qui crie dans le désert, " et
                                     des douze petits prophètes. 4         ces autres dans le prophète



3
 Effectivement on lit en Malachie 3,1 : “ Voici que je vais envoyer mon messager, pour qu'il fraye un chemin
devant moi. ” et en Isaïe 40,3 : “ Une voix crie: "Dans le désert, frayez le chemin du Seigneur; dans la steppe,
aplanissez une route pour notre Dieu. ”. Marc combine ces deux citations et attribue le tout à Isaïe.
Ezechiae             describitur    [00020] CHRYSOSTOME                  Malachie:       "Voilà      que
historiam: vox clamantis in         On peut dire que c’est une           j'envoie mon ange. " Saint
deserto; in Malachia vero:          erreur de l’auteur, mais on          Marc, coupant pour ainsi dire
ecce mitto Angelum meum.            peut soutenir, d’un autre            ces deux prophéties, les
Secundus igitur Evangelista         point de vue, qu’il a réuni en       donne comme venant d'Isaïe,
duas prophetias posuit ut ab        une seule deux prophéties            et n'en forme qu'un seul
Isaia dictas, et ad unam            faites par deux prophètes en         témoignage, sans dire à quel
lectionem      hoc     referens,    deux passages différents. En         prophète il emprunte ces
tacens vero a quo dicatur           effet, chez le prophète Isaïe        dernières paroles: "Voilà que
ecce       mitto      Angelum.      après l’histoire d’Ezéchias, il      j'envoie mon ange. " — S.
Augustinus de quaest. novi et       est dit : une voix crie dans le      AUG. Comme il savait que
Veter. Testam. Sciens enim          désert (40, 3), et chez              toute    chose      doit    être
omnia        ad       auctorem      Malachie (3, 1) : voici que          rapportée à son auteur, il
referenda, dicta haec ad            j’envoie mon ange. Donc, le          attribue cette citation à Isaïe,
Isaiam revocavit, qui sensum        second évangéliste place les         parce qu'il en avait le premier
istum prior intimaverat.            deux prophéties dans la              indiqué le sens. Aussi dès
Denique         post      verba     bouche d’Isaïe, les rapportant       qu'il a cité les paroles du
Malachiae statim subiecit           à un seul passage, et passant        prophète Malachie, il ajoute
dicens vox clamantis in             sous silence celui qui a dit         aussitôt: "Voix de celui qui
deserto: ut iungeret verba          voici que j’envoie [mon]             crie dans le désert, " afin "le
utriusque prophetae ad unum         ange.                                réunir sous le nom de
sensum pertinentia, sub             [00021]           AUGUSTIN           premier prophète, ces deux
prioris prophetae persona.          Sachant en effet que tout doit       témoignages qui présentent
Beda.          Vel         aliter   être rapporté à une autorité, il     la même pensée. — Bède.
intelligendum est: quia etsi        a ramené ces propos à Isaïe          Ou bien, on peut donner cette
non haec verba inveniuntur          qui, le premier, en avait            autre explication, que ces
in Isaia, sensus tamen eorum        indiqué le sens. Cependant,          paroles ne se trouvent pas
invenitur in multis aliis locis;    après      les   paroles    de       textuellement dans Isaïe,
et manifestius in hoc quod          Malachie, il a enchaîné              mais qu'on en trouve le sens
subiunxit vox clamantis in          aussitôt en parlant d’une voix       dans un grand nombre de
deserto. Nam quod dixit             de celui qui clame dans le           passages de ce prophète, et
Malachias            mittendum      désert, afin de réunir les           surtout dans celui que cite
Angelum ante faciem domini,         paroles des deux prophètes,          saint Marc: "Voix de celui
qui praepararet vias eius,          qui ont un seul propos, sous         qui crie dans le désert. " Car
hoc est quod dixit Isaias           la personne du premier des           ce que dit Malachie que Dieu
vocem clamantis in deserto          deux.                                enverra un ange devant la
audiendam, quae diceret             [00022] BÈDE Ou bien il              face du Seigneur pour lui
parate viam domini. In              faut comprendre autrement :          préparer la voie, c'est ce que
utraque autem sententia             même si ces mots ne se lisent        dit Isaïe lui-même en
similiter paranda via domini        pas chez Isaïe, on trouve leur       recommandant d'écouter la
praedicatur. Potuit autem           signification      dans     de       voix qui crie dans le désert:
fieri    ut    animo Marci          nombreux autres passages.            "Préparez     la     voie    du
Evangelium        conscribentis     Cela est plus net avec la suite      Seigneur. " Des deux côtés,
pro       Malachia        Isaias    Voix de celui qui clame              ce qui est recommandé, c'est
occurrerit, ut fieri solet;         dans le désert. Car ce que           de préparer la voie du
quod tamen sine ulla                dit Malachie (3, 1), qu’il va        Seigneur, il a pu se faire



4
  Traditionnellement on distingue les 4 grands prophètes (Isaïe, Jérémie, Ezéchiel, Daniel) et les 12 petits
prophètes : Osée, Joël, Amos, Abdias, Jonas, Michée, Nahum, Habaquq, Sophonie, Aggée, Zacharie, Malachie.
dubitatione          emendaret,      envoyer un ange devant la             aussi qu'au moment où saint
saltem ab aliis admonitus,           face du Seigneur, pour                Marc écrivait son Evangile,
qui ipso adhuc in carne              préparer sa route, c’est ce           le nom d'Isaïe se soit
vivente legere potuerunt; nisi       que dit Isaïe, à propos de la         présenté à son esprit pour
cogitaret, recordationi suae,        voix à entendre de celui qui          celui de Malachie, comme il
quae         sancto       spiritu    crie dans le désert et dit            arrive quelquefois; et saint
regebatur,       non     frustra     “ Préparez le chemin du               Marc au mit certainement
occurrisse aliud pro alio            Seigneur ”. Dans les deux             corrigé cette faute sur
nomen prophetae. Sic enim            formules, il est pareillement         l'observation de ceux qui ont
insinuatur quaecumque per            annoncé qu’on doit préparer           pu lire son Evangile de son
prophetas spiritus sanctus           le chemin du Seigneur. De             vivant, s'il n'avait réfléchi
dixit, et singula esse omnium,       fait, il a pu se faire que5,          que ce n'était pas sans raison
et      omnia       singulorum.      quand Marc écrivait son               que le nom d'un prophète
Hieronymus vox pneumatos             Evangile, ce soit Isaïe qui lui       s'était présenté pour un autre
agiu, per Malachiam ad               soit venu à l’esprit, et non          à son souvenir, dirigé par
patrem sonat de filio, qui est       Malachie :      cela     arrive.      l'Esprit saint; car Dieu nous
facies patris, unde agnitus          Certainement, averti par ceux         apprend ainsi que dans toutes
est. Beda. Angelus autem             qui eurent la possibilité de le       les prophéties que le Saint-
vocatur Ioannes, non naturae         lire quand il était encore bien       Esprit     a    dictées    aux
societate, iuxta haeresim            vivant, il aurait corrigé, s’il       prophètes, ce qui appartient à
Origenis,        sed       officii   n’avait pensé que ce n’était          l'un appartient à tous et
dignitate: Angelus enim              pas par hasard que le nom             réciproquement.       —      S.
Graece,       Latine     nuntius     d’un prophète lui était venu          Jérôme: C'est donc par
dicitur; quo nomine recte            en mémoire pour un autre,             Malachie que la voix du Père
appellari potuit homo ille qui       tandis qu’il était animé de           se fait entendre au Fils qui
fuit missus a Deo, ut                l’Esprit Saint. Car c’est ainsi       est l'image du Père, et par
testimonium perhiberet de            qu’il est suggéré que ce que          lequel il s'est fait connaître
lumine, et venientem in carne        l’Esprit Saint dit par la             aux hommes.
dominum mundo nuntiaret:             bouche des prophètes se               Bède. Le nom d'ange est
cum constet omnes qui                trouve en détail dans tous et         donné à Jean, non pas qu'il
sacerdotio funguntur ob              tout entier dans chacun.              en ait eu la nature, selon
evangelizandi           officium     [00023] JÉRÔME La voix de             l'erreur d'Origène, mais parce
Angelos posse vocari, dicente        l’Agion Pneuma, l’Esprit              qu'il en a rempli les sublimes
propheta Malachia: labia             Saint, est adressée d’auprès          fonctions. En effet, le mot
sacerdotis            custodiunt     du Père par l’intermédiaire           grec ange άγγελος se traduit
scientiam; et legem requirunt        de Malachie, et annonce le            en latin par nuntius ou
ex ore eius, quia Angelus est        Fils, qui est devant le Père, et      envoyé, et on a pu très bien
domini              exercituum.      par qui on arrive à lui.              donner ce nom à celui qui a
Theophylactus. Praecursor            [00024] BÈDE Jean est                 été envoyé pour rendre
igitur Christi Angelus dicitur       appelé ange, non qu’il                témoignage à la lumière, et
propter vitam angelicam et           participerait de la nature            annoncer au monde le
reverentiam excelsam. Quod           angélique, comme le soutient          Seigneur qui venait s'y
autem dicitur ante faciem            l’hérésie d’Origène, mais en          incarner, puisqu'il est certain
tuam, hoc significat quasi           raison de la dignité de sa            qu'on peut légitimement
diceret, iuxta te est nuntius        mission. En effet, le mot grec        donner le nom d'anges à ceux
tuus;       unde      ostenditur     “ ange ” se dit “ messager ”          qui      sont    revêtus     du



5
 Ce qui suit est empruntée à Saint Augustin De l’accord des évangiles 3,7. Saint Thomas utilise aussi ce passage
pour expliquer comment en Matthieu 27,9 une prophétie de Zacharie est attribuée à Jérémie
propinquitas praecursoris ad      en latin, nom qui convenait à      sacerdoce, à cause du
Christum: etenim iuxta reges      cet homme envoyé par Dieu          pouvoir qu'ils ont reçu
ambulant qui propinqui sunt       pour rendre témoignage à la        d'annoncer          l'Evangile,
magis.       Sequitur       qui   lumière, et annoncer au            d'après ces paroles du
praeparabit viam tuam ante        monde la venue du Seigneur         prophète Malachie: "Les
te: per Baptismum enim            dans notre chair, car il est       lèvres du prêtre garderont la
praeparavit            animas     certain que tous ceux qui          science, et l'on recherchera la
Iudaeorum, ut Christum            accomplissent leur sacerdoce       loi de sa bouche, parce qu'il
susciperent. Hieronymus. Vel      peuvent recevoir le nom            est l'ange du Seigneur des
via domini qua ad homines         d’anges en tant qu’ils sont        armées. " — théop. Le nom
ingreditur, poenitentia est,      annonciateurs de l’Evangile,       d'ange est donc donné au
per quam Deus ad nos              comme le dit le prophète           Précurseur de Jésus-Christ, à
descendit, et nos ad illum        Malachie (2, 7) : Car c’est        cause de sa vie tout
ascendimus: hinc autem            aux lèvres du prêtre de            angélique, et de sa sublime
initium         praedicationis    garder le savoir, et c’est de      dignité. Ces paroles: "Devant
Ioannis fuit: poenitentiam        sa bouche qu’on recherche          votre face, " signifient: Votre
agite. Beda. Sicut autem          l’enseignement : il est l’ange     envoyé est près de vous, ce
Ioannes     Angelus      potuit   du Seigneur des Armées.            qui prouve combien le
vocari pro eo quod faciem         [00025] THÉOPHYLACTE               Précurseur touchait de près à
domini          evangelizando     Le Précurseur du Christ est        Jésus-Christ; car ceux-là
praevenit; ita recte appellari    appelé “ ange ” en raison de       seuls sont admis à marcher
et vox potuit, quia verbum        sa vie angélique et de sa          aux côtés des rois, qui
Dei sonando praeibat; unde        dignité sublime. Devant ta         tiennent de plus près à leur
sequitur vox clamantis in         face revient à dire “ à tes        personne. " II préparera la
deserto. Constat enim quod        côtés,     et   comme       ton    voie devant vous. " C'est en
unigenitus filius verbum          messager ”, ce qui montre la       effet par le baptême qu'il a
patris vocatur; et ex ipsa        proximité entre le Précurseur      préparé les âmes des Juifs à
nostra               locutione    et le Christ, car c’est juste à    recevoir Jésus-Christ. — S.
cognoscimus quia prius vox        côté du roi que marchent           Jérôme: Ou bien la voie par
sonat, ut verbum postmodum        ceux qui sont ses proches,         laquelle le Seigneur entre
possit audiri. Hieronymus.        “ pour préparer ta route ”.        dans le cœur de l'homme
Dicitur autem vox clamantis,      De fait, par son baptême, il a     c'est la pénitence, c'est pour
quia clamor ad surdos, et         préparé les âmes des Juifs à       cela que saint Jean prend
longe positos, sive cum           accueillir le Christ.              pour exorde de sa prédication
indignatione fieri solet; quae    [00026] JÉRÔME Ou bien             ces       paroles:      "Faites
Iudaico certum est populo         encore, le chemin du               pénitence. "
evenisse, dum longe est a         Seigneur, par lequel il vient      Bède. De même que Jean-
peccatoribus salus; et aures      vers les hommes, c’est la          Baptiste a pu être appelé
suas     obturaverunt     sicut   pénitence. Elle permet que         l'ange du Seigneur, parce
aspides       surdae:        et   Dieu descende en nous et que       qu'il lui a préparé les voies
indignationem, et iram, et        nous, nous montions vers lui.      par la prédication, il a pu
tribulationem a Christo           Tel       fut      aussi      le   aussi être appelé la voix,
audire             meruerunt.     commencement          de      la   parce qu'il précédait le Verbe
Chrysostomus.      Per     hoc    prédication      de      Jean :    de Dieu en faisant retentir sa
autem quod dicitur in             “ repentez-vous ! ”                voix: "Voix de celui qui crie,
deserto, manifeste ostendit       [00027] BÈDE De même que           " etc. C'est une vérité
prophetia, non in Ierusalem       Jean a pu être appelé ange         certaine, en effet, que le Fils
divina fieri dogmata, sed in      pour avoir préfiguré le            unique de Dieu s'appelle le
deserto. Quod implebatur ad       Seigneur            proclamant     Verbe du Père, et nous
litteram, Ioanne Baptista in      l’Evangile ; de même il a pu       savons, d'après notre manière
deserto Iordanis verbi Dei          être appelé voix parce que sa      de parler, que la voix doit
apparitionem        salutiferam     parole a devancé le Verbe de       commencer par retentir pour
praedicante. Ostendit etiam         Dieu ; d’où Voix de celui          que la parole puisse se faire
sermo propheticus praeter           qui clame dans le désert. Il       entendre. — Il est appelé la
desertum quod a Moyse               est certain en effet que le Fils   voix de celui qui crie, parce
ostensum fuit, ubi semitas          unique est appelé Verbe du         que le cri s'adresse à ceux qui
faciebat, aliud esse desertum,      Père ; et notre manière de         sont sourds et éloignés, ou
in quo praesentem esse              parler nous enseigne que la        parce qu'il est l'expression de
salutem Christi praedicabat.        voix résonne d’abord, pour         l'indignation. Or, c'est ce qui
Hieronymus. Vel in deserto          que la parole puisse être          s'est vérifié pour le peuple
fit vox, et clamor, quia            perçue.                            juif, selon ces paroles du
deserti erant a spiritu Dei,        [00028]      JÉRÔME          On    Roi-prophète: "Le salut est
sicut domus vacans et               l’appelle Voix de celui qui        loin des pécheurs, " et ils ont
scopata; deserti etiam a            clame car la clameur est           été comme les aspics qui se
propheta,      rege        atque    généralement destiné aux           rendent      sourds     en     se
sacerdote. Beda. Quid autem         sourds, et aux gens éloignés,      bouchant les oreilles, " et ils
clamaret      aperitur      cum     ou bien elle est le produit de     ont ainsi mérité d'entendre de
subditur parate viam domini,        l’indignation. Il est certain      la bouche de Jésus-Christ des
rectas facite semitas eius.         que la voix s’adressait au         paroles d'indignation, de
Omnis enim qui fidem                peuple juif, puisque le salut      colère et de tribulation. — S.
rectam, et opera bona               est loin du pécheur (cf. Ps        Chrysostome: Le prophète
praedicat, quid aliud quam          119 (118),155) et qu’ils se        ajoute: "Dans le désert, "
venienti domino ad corda            sont bouché les oreilles,          pour établir clairement que
audientium viam parat, ut           comme sont sourds les aspics       les vérités divines ne
haec scilicet corda vis             (cf. Ps 58 (57), 5) ; aussi        devaient pas être annoncées
gratiae penetret, et lumen          méritèrent-ils d’entendre du       dans Jérusalem, mais dans le
veritatis illustret? Rectas         Christ        des       paroles    désert, ce qui s'accomplissait
autem semitas facit, dum            d’indignation, de colère et de     à la lettre dans la personne de
mundas         in         animo     menace.                            Jean-Baptiste, qui annonçait
cogitationes per sermonem           [00029] CHRYSOSTOME                la présence salutaire du
praedicationis           format.    En disant dans le désert, la       Verbe de Dieu dans le désert
Hieronymus. Vel aliter.             prophétie montre clairement        situé sur les bords du
Parate viam domini; hoc est,        que ce n’est pas à Jérusalem       Jourdain. Cette prophétie
poenitentiam       agite,      et   que         doit        advenir    nous apprend encore qu'outre
praedicate: rectas facite           l’enseignement divin, mais         le désert que Moïse fit
semitas eius, ut via regia          bien dans le désert, ce que        connaître au peuple de Dieu,
incedentes proximos nostros         Jean Baptiste accomplit            et au milieu duquel il lui
ut nos, et nosmetipsos ut           d’ailleurs à la lettre, en         traçait un chemin, il y en
proximos diligamus: qui             annonçant la manifestation         avait un autre où il annonçait
enim semetipsum diligit, et         salvifique du Verbe de Dieu        la présence du salut que
non diligit proximum, ad            dans le désert du Jourdain.        Jésus-Christ venait apporter
dexteram declinat: nam multi        La      parole     prophétique     au monde. — S. Jérôme: Ou
bene agunt, sed bene non            montre encore qu’il y a, en        bien cette voix et ce cri se
corrigunt, ut fuit Heli; et qui     plus du désert que Moïse fit       font entendre dans le désert,
semetipsum               odiens,    connaître, et où il traça des      parce que les Juifs étaient
proximum         diligit      ad    chemins, un autre désert, où       abandonnés par l'esprit de
sinistram divertit: multi enim      elle annonçait que se trouvait     Dieu, comme une maison
bene corrigunt, sed non bene        le salut apporté par le Christ.    vide et balayée (Mt 12; Lc
agunt, ut fuerunt Scribae et        [00030] JÉRÔME Ou bien             11), et qu'ils étaient d'ailleurs
Pharisaei. Semitae autem            encore, dans le désert             sans roi, sans prêtre, sans
post viam sequuntur, quia             retentit une voix, un cri, car         prophète.
mandata      moralia      post        ils étaient abandonnés de              Bède. Mais que criait-il ainsi
poenitentiam      explanantur.        l’Esprit de Dieu, comme une            à haute voix ? " Préparez les
Theophylactus. Vel via est            maison vide et balayée (cf.            voies du Seigneur, rendez
novum testamentum, semitae            Mt 12, 44 ; Lc 11, 25) ; ils           droits ses sentiers. " Tout
vero vetus, quasi attritum: ad        étaient à l’abandon, sans              homme qui prêche la vraie
viam enim necesse erat                prophète, sans roi, sans               doctrine et la pratique des
praeparari, scilicet ad novum         prêtre.                                bonnes œuvres, que fait-il
testamentum; veteris autem            [00031] BÈDE D’autre part,             autre chose que de préparer
testamenti semitas rectas             les propos qu’il clamait sont          la voie au Seigneur dans le
fieri oportebat.                      révélés ensuite : “ Préparez           cœur de ceux qui l'écoutent,
                                      le chemin du Seigneur,                 pour qu'il les pénètre par
                                      rendez droits ses sentiers. ”          l'efficacité de sa grâce, et
                                      Celui en effet qui prêche une          qu'il les éclaire par la lumière
                                      foi droite et les bonnes               de sa vérité. Il rend aussi
                                      actions, que fait-il, si ce n’est      droits les sentiers, lorsque
                                      préparer le chemin pour la             par sa parole il engendre de
                                      venue du Seigneur dans les             bonnes pensées dans l'âme de
                                      cœurs de ceux qui écoutent,            ses auditeurs. — S. Jérôme:
                                      afin que la force de la grâce          Ou bien dans un autre sens:
                                      les     pénètre,     et     fasse      "Préparez      la    voie     du
                                      resplendir la lumière de la            Seigneur,      " c'est-à-dire:
                                      vérité ?     Or       il     rend      Faites pénitence et prêchez:
                                      effectivement      droits      les     "Rendez droits ses sentiers, "
                                      chemins, en faisant naître             c'est-à-dire qu'en marchant
                                      dans les esprits des pensées           par la voie royale, nous
                                      pures par son discours de              devons aimer le prochain
                                      prédication.                           comme nous-mêmes, et
                                      [00032] JÉRÔME Ou bien                 nous-mêmes         comme       le
                                      encore, Préparez le chemin             prochain. Ceux qui s'aiment
                                      du       Seigneur        signifie      eux-mêmes, sans aimer leur
                                      “ repentez-vous et annoncez            prochain, se jettent à droite
                                      la Bonne Nouvelle ” ; rendez           de la voie. Il en est, en effet,
                                      droit ses sentiers, afin qu’en         beaucoup dont la vie est
                                      empruntant la voie royale,             irréprochable,      mais     qui
                                      nous aimions nos prochains             négligent la correction des
                                      comme nous-mêmes, et                   autres, comme fut Héli (cf. 1
                                      nous-mêmes comme nos                   R 8), par exemple. Celui, au
                                      prochains. Ceux qui s’aiment           contraire, qui se hait soi-
                                      eux-mêmes et n’aiment pas              même        sans    aimer      le
                                      les autres c’est comme s’ils           prochain, se jette à gauche de
                                      prenaient sur la droite.               la voie, car il en est aussi
                                      Beaucoup de personnes, en              beaucoup qui savent bien
                                      effet, agissent bien, mais ne          corriger les autres, mais qui
                                      corrigent pas bien les autres :        ne se reforment pas eux-
                                      ce fut le cas d’Eli6. Quant à          mêmes, tels étaient les



6
 Il ne s’agit pas du prophète Elie, mais du prêtre Eli qui bien que juste lui-même (il conseilla sagement au petit
Samuel de répondre “ Parle, Seigneur ton serviteur écoute ” : 1 Samuel 3,9) avait pour fils des vauriens dont le
                                     ceux qui ne s’aiment pas,             scribes et les pharisiens. Or,
                                     mais aiment leur prochain, ils        les sentiers font suite à la
                                     prennent à gauche : beaucoup          voie, c'est-à-dire que les
                                     de gens corrigent bien les            préceptes moraux ne peuvent
                                     autres, mais n’agissent pas           être expliqués et aplanis
                                     bien eux-mêmes : c’était le           qu'après la pénitence. —
                                     cas des scribes et des                Theophylactus. Ou bien, la
                                     pharisiens. Or les sentiers           voie c'est le Nouveau
                                     viennent après le chemin, car         Testament, et les sentiers,
                                     on comprend les exigences             l'Ancien            Testament
                                     morales une fois qu’on a fait         semblable à un chemin battu.
                                     pénitence.                            Il était nécessaire, en effet,
                                     [00033] THÉOPHYLACTE                  de préparer la voie; c'est-à-
                                     On peut aussi comprendre              dire le Nouveau Testament,
                                     que le chemin figure le               et de rendre droits les
                                     Nouveau Testament, et les             sentiers      de      l'Ancien
                                     sentiers l’Ancien, qui est            Testament.
                                     comme usé. Il fallait se
                                     préparer au chemin, c’est-à-
                                     dire au Nouveau Testament,
                                     et redresser les sentiers de
                                     l’Ancien Testament.
Lectio 3                             Marc 1, 4-8 Jean le Baptiste          Versets 4-8.
                                     fut dans le désert, baptisant         S. Jérôme: Selon la prophétie
[85623] Catena in Mc. , cap.         et prêchant un baptême de             d'Isaïe qui précède, Jean
1 l. 3 Hieronymus. Secundum          pénitence pour la rémission           prépare la voie du Seigneur
praemissam              Isaiae       des péchés. Et sortaient              par la foi, le baptême et la
prophetiam via domini a              vers lui tout le pays de              pénitence. Il rend droits les
Ioanne paratur per fidem et          Judée et tous les habitants           sentiers, par cet extérieur
Baptismum et poenitentiam;           de Jérusalem, et ils se               austère, ce vêtement de poils
rectae semitae fiunt per             faisaient baptiser par lui            de chameau, cette ceinture de
austera      indicia     vestis      dans les eaux du Jourdain,            cuir, ces sauterelles et ce
cilicinae, et zonae pelliceae,       en confessant leurs péchés.           miel sauvage et ce langage
et cibi locustini, et mellis         Jean était vêtu de poils de           plein d'humilité. Aussi, est-il
silvestris, et humillimae            chameau et une ceinture de            écrit: "Jean parut dans le
vocis; unde dicitur fuit             peau était autour de ses              désert, " car Jean, aussi bien
Ioannes in deserto. Ioannes          reins, il mangeait des                que Jésus cherche ce qui a
enim, et Iesus quaerunt quod         sauterelles et du miel                été perdu dans le désert, lui-
in deserto amissum est; ubi          sauvage. Et il prêchait en            même, où Satan a remporté
vicit Diabolus, ibi vincitur;        disant : “ Vient derrière             la victoire, il est vaincu à son
ubi cecidit homo, ibi exurgit.       moi celui qui est plus fort           tour; l'homme se relève là où
Ioannes autem gratia Dei             que moi, dont je ne suis pas          il est tombé. Jean signifie
interpretatur; a gratia autem        digne, en me courbant, de             grâce de Dieu, or, c'est par la
narratio incipit; sequitur           délier la courroie de ses             grâce que commence ce récit
enim       baptizans;      per       sandales. Moi, je vous ai             évangélique. En effet, le mot
Baptismum enim gratia                baptisés avec de l'eau, mais          qui     suit     est    celui-ci:



“ péché était très grand aux yeux du Seigneur ”. Il fut blâmé et châtié pour n’avoir pas corrigé ses fils. (cf 1
Samuel 2,12 sq. )
datur, qua peccata gratis              lui vous baptisera avec baptisant; et c'est par le
dimittuntur. Quod autem                l'Esprit Saint. ”               baptême que la grâce nous
consummatur per sponsum,                                               est donnée, puisqu'il remet
initiatur per paranymphum:             [00034] JÉRÔME Selon la gratuitement les péchés.
unde catechumeni, hoc est              citation    précédente       du Mais ce qui est consommé
instructi,    incipiunt    per         prophète Isaïe, Jean a préparé par      l'Epoux    c'est    le
sacerdotem, et chrismantur             la voie du Seigneur par la foi, paranymphe de l'Epoux qui
per episcopum; et ad hoc               le baptême et la pénitence. le commence. Ainsi les
designandum subditur et                On obtient des chemins catéchumènes, c'est-à-dire,
praedicans         Baptismum           droits par les signes austères ceux que l'on instruit,
poenitentiae in remissionem            que sont le cilice, la ceinture reçoivent-ils du prêtre les
peccatorum. Beda. Liquet               de cuir, la nourriture premiers éléments de la foi,
quia Ioannes Baptismum                 consistant en sauterelles et en et de l'évêque l'onction du
poenitentiae     non    solum          miel sauvage, et ce langage, saint-chrême, et c'est là ce
praedicavit, verum etiam               tout humble. Jean fut au qu'expriment les paroles
quibusdam        dedit;    sed         désert. De fait, Jean et Jésus suivantes: "Il prêchait le
Baptismum in remissionem               cherchent ce qui a été perdu baptême de la pénitence. " —
peccatorum dare non potuit;            dans le désert : là même où Bède. Il est évident que Jean
remissio etenim peccatorum             vainquit le diable, c’est là n'a pas seulement prêché le
in solo Baptismo Christi               que le diable est enchaîné ; là baptême de la pénitence,
nobis tribuitur. Dicitur ergo          même         où       l’homme mais qu'il l'a administré à un
praedicans         Baptismum           succomba, c’est là que certain nombre; mais il n'a pu
poenitentiae in remissionem            l’homme se redressa. Le nom donner le baptême pour la
peccatorum:           quoniam          de Jean signifie “ grâce de rémission des péchés, car la
Baptismum quod peccata                 Dieu ”, et c’est par la grâce rémission des péchés ne nous
solveret, quia dare non                que commence le récit : et il est accordée que dans le
poterat, praedicabat: ut sicut         baptisait : La grâce est baptême de Jésus-Christ. II
incarnatum verbum patris               conférée par le baptême est donc écrit: "II prêchait le
praecurrebat             verbo         puisque celui-ci nous ôte baptême de la pénitence "
praedicationis,             ita        gratuitement nos péchés. Ce pour la rémission des péchés,
Baptismum poenitentiae quo             qu’achève l’Epoux a été parce que ne pouvant donner
peccata              solvuntur         commencé par l’ami de le baptême qui remet
praecurreret suo Baptismate,           l’Epoux7, et c’est pour cela véritablement les péchés, il
quo peccata solvi non                  que les catéchumènes — en était du moins le
possunt.        Theophylactus.         ceux qu’on instruit de la foi prédicateur; et de même qu'il
Baptisma       Ioannis     non         —        commencent         par était le précurseur du Verbe
habebat           remissionem          fréquenter le prêtre, mais incarné par sa prédication,
peccatorum,                sed         reçoivent     l’onction      de ainsi il précédait et figurait
poenitentiam solam afferebat           l’évêque. C’est pour désigner par son baptême, qui ne
hominibus: praedicabat ergo            cela qu’il est ajouté et il pouvait remettre le péché, le
Baptisma poenitentiae, hoc             annonçait un baptême de baptême de la pénitence où
est quo duceret Baptismus              pénitence pour la rémission les péchés           nous    sont
poenitentiae,     nempe      in        des péchés.                     pleinement      remis.     —
remissionem peccatorum, ut             [00035] BÈDE Jean ne s’est thEophyl. Ou bien encore:
hi qui poenitentiam agentes,           certainement pas contenté de Quoique le baptême de Jean


7
  Littéralement “ par le paranymphe ” c’est-à-dire celui qui prépare l’épouse et prépare les noces. Mais il y a ici
une claire allusion à Jean-Baptiste qui dans l’évangile selon saint Jean se présente lui-même comme “ l’ami de
l’Epoux ” : “ Qui a l'épouse est l'époux; mais l'ami de l'époux qui se tient là et qui l'entend, est ravi de joie à la
voix de l'époux. Telle est ma joie, et elle est complète. ”(Jean 3,29)
Christum            reciperent,       prêcher le baptême de                  ne pût remettre les péchés,
remissionem          reciperent       pénitence, mais l’a également          cependant il les conduisait à
peccatorum.      Hieronymus.          donné à certains. Il ne put            la pénitence. Il prêchait donc
Per Ioannem autem sicut per           cependant pas donner le                son baptême de pénitence, et
amicum sponsi inducitur               baptême en rémission des               cette prédication conduisait à
sponsa ad Christum, sicut             péchés, car la rémission des           la rémission des péchés. En
per puerum Rebecca ad                 péchés nous est accordée               d'autres termes, ceux qui
Isaac; unde sequitur et               dans le seul baptême du                recevaient Jésus-Christ avec
egrediebatur ad illum omnis           Christ. C’est pourquoi il est          des sentiments de pénitence,
Iudaea         regio,         et      dit proclamant un baptême              le recevaient        pour    la
Hierosolymitae universi, et           de pénitence pour la                   rémission de leurs péchés.
baptizabantur ab illo in              rémission des péchés. Il               S. Jérôme: C'est par Jean, en
Iordane flumine: confessio            annonçait le baptême qui               sa qualité d'ami de l'époux
enim, et pulchritudo in               libérait du péché, n’ayant pu          que l'épouse est présentée à
conspectu     eius.     Scilicet      l’administrer.    Ainsi,    de         Jésus-Christ comme autrefois
sponsi. Desilit enim sponsa           même que par le verbe de la            Rébecca fut présentée à Isaac
de camelo, cum humiliat se            prédication, il devançait le           par Eliézer, son intendant
nunc Ecclesia viso viro               Verbe incarné du Père, de              (Gn 24): "Et toute la Judée,
Isaac, idest Iesu Christo.            même il devançait le                   continue l'Evangéliste, sortait
Iordanis autem descensio              baptême de pénitence qui               pour venir à lui, " car la
aliena interpretatur, ubi             libère du péché en donnant le          gloire et la louange marchent
peccata abluuntur. Nos enim           baptême qui ne peut libérer            devant lui (Ps 95, 6), c'est-à-
olim alienati a Deo per               du péché.                              dire, devant l'Epoux. Celle en
superbiam, per Baptismi               [00036] THÉOPHYLACTE                   effet qui se hâte de descendre
symbolum humiliati erigimur           Le     baptême      de    Jean         de son chameau, c'est l'Eglise
in alta. Beda. Exemplum               n’entraînait pas rémission             qui maintenant s'abaisse et
autem       hinc        sumitur       des péchés, mais apportait             s'humilie à la vue du
confitendi     peccata,      ac       seulement la pénitence aux             véritable Isaac, Jésus-Christ
meliorem vitam promittendi,           hommes. C’est pourquoi il              son époux. Le mot Jourdain,
eis qui Baptisma desiderant,          prêchait un baptême de                 signifie descente étrangère,
per hoc quod subditur                 pénitence, et ce à quoi                parce que étrangers à l'égard
confitentes peccata sua.              conduisait cette immersion             de Dieu, éloignés de lui par
Chrysostomus in Matth. Quia           de pénitence, c’était bien sûr         l'orgueil, mais humiliés dans
vero Ioannes poenitentiam             à la rémission des péchés.             les eaux du baptême, nous
praedicabat,      poenitentiae        Ainsi          ceux        qui         sommes relevés jusqu'aux
signa gerebat in vestitu et           accueilleraient le Christ en           cieux. — Bède. Ce qui suit:
cibo; unde sequitur et erat           faisant pénitence recevraient          "Confessant leurs péchés, "
Ioannes      vestitus      pilis      la rémission de leurs péchés.          enseigne clairement, à ceux
camelorum. Beda. Pilis,               [00037] JÉRÔME L’Epouse                qui désirent le baptême,
inquit, vestitus, non lana.           est conduite au Christ par             l'obligation de confesser
Aliud      austerae       vestis      Jean comme par un ami de               leurs péchés, et de promettre
indicium est, aliud luxuriae          l’Epoux ; ou encore, comme             de mener une vie plus sainte.
est mollioris. Zona autem             Rébecca fut conduite à Isaac           S. Chrysostome: Jean qui
pellicea, qua accinctus fuit,         par un enfant8. “ Et toute la          prêchait le baptême de la


8
 C’est Eliézer, l’ intendant d’Abraham qui fut chargé par son maître d’aller chercher une épouse pour Isaac.
C’est donc lui qui présenta Rebecca à Isaac. Or Eliézer, loin d’être un enfant était le plus vieux serviteur de la
maison d’Abraham (cf Gn 24,1). Mais le texte grec de la Genèse emploie pour désigner Eliézer le mot “ païs ”
qui peut signifier “ serviteur ” ou “ enfant ”. D’où l’idée exprimée ici par saint Jérôme, que Rebbeca fut conduite
à Isaac par un enfant.
ut Elias, mortificationis                Judée sortait vers lui, et                pénitence, en portait les
indicium est. Porro quod                 tous les habitants de                     signes dans son vêtement
sequitur et locustas et mel              Jérusalem, et ils étaient                 comme dans sa nourriture. "
silvestre edebat, habitatori             baptisés par lui dans le                  Et Jean était vêtu de poils de
solitudinis congruum est, ut             Jourdain. ” “ Devant lui                  chameau. " Il était vêtu de
non delicias ciborum, sed                louange et beauté ”9— c’est-              poils de chameau et non de
necessitatem humanae carnis              à-dire      devant      l’époux.          laine. Les poils de chameau
expleret. Hieronymus. Vestis             L’épouse qui saute au bas du              sont la marque de l'austérité
autem Ioannis et cibus et                chameau à la vue de son                   du vêtement, la laine signifie
potus totam austeram vitam               mari, c’est l’Eglise qui se               plutôt une vie molle et
praedicantium significat, et             jette à terre devant le nouvel            sensuelle. La ceinture de cuir
futuras gentes ad gratiam                Isaac : Jésus-Christ10. Le                qu'il portait comme Elie, est
Dei, quae est Ioannes, intus             nom       Jourdain       signifie         le     symbole        de     la
et foris esse coniungendas:              “ descente étrangère ”, cette             mortification (cf. 4 R 1). Et
pilis enim cameli divites                descente où nos péchés sont               ce qui suit: "II se nourrissait
gentium significantur, et                effacés. Car nous étions                  de sauterelles et de miel
zona     pellicea     pauperes           éloignés de Dieu par notre                sauvage, " annonce un
mundo mortui, et locustis                orgueil, et prostrés par terre ;          habitant du désert, qui ne
errantibus sapientes huius               or, par le sacrement du                   recherche pas les mets
mundi; qui stipulas Iudaeis              baptême,      nous      sommes            délicieux, mais qui satisfait
aridas relinquentes, frumenta            relevés vers les cieux.                   simplement aux nécessités de
mystica curribus trahunt, et             [00038] BÈDE Pour ceux qui                la vie matérielle. — S.
in calore fidei saltus in altum          désirent le baptême, il y a               Jérôme: Le vêtement de Jean,
dant, et melle silvestri fideles         dans la suite : En confessant             sa nourriture, tout son genre
inspirati de inculta silva               leurs péchés, un exemple de               de vie représente la vie
saginantur. Theophylactus.               la nécessité d’avouer ses                 austère des prédicateurs, et la
Vel aliter. Vestis de pilis              péchés et de s’engager à                  vocation future des nations
camelorum doloris erat                   améliorer sa vie.                         au bienfait de la grâce divine
ostensivum, innuente Ioanne,             [00039] CHRYSOSTOME                       dont Jean est le symbole par
quod poenitentem dolere                  Puisque Jean prêchait la                  son nom aussi bien que leur
oportet.     Dolorem       enim          pénitence, il portait les signes          union intérieure et extérieure
saccus significat, zona vero             de la pénitence dans son                  avec Jésus-Christ, car les
pellicea       mortificationem           vêtement et sa nourriture : Et            poils de chameau signifient
Iudaici significat populi;               Jean avait un vêtement en                 les riches parmi les nations;
esca autem Ioannis non                   poils de chameau…                         et la ceinture de cuir, les
solum abstinentiam notat,                [00040] BÈDE En disant                    pauvres qui sont morts au
sed etiam est indicium                   qu’il était vêtu de poils de              monde;       les    sauterelles
spiritualis escae, qua tunc              chameau, et non de laine, on              vagabondes, ce sont les vrais
populus vescebatur, non quid             donne un exemple de                       sages     du     siècle    qui,


9
  Saint Jérôme cite ici sans le mentionner le psaume 95,6 (Vulgate) : confessio et pulchritudo in conspectu eius.
L’hébreu porte “ devant lui splendeur et majesté ”. . Selon une certaine étymologie le nom hébreu de Judée
signifierait : “ confession, louange ”.
10
   La compréhension de ce passage suppose de se rappeler le récit de Genèse 24,61-67 : Rébecca et ses servantes
se levèrent, montèrent sur les chameaux et suivirent l'homme(Eliézer). Le serviteur prit Rébecca et partit. Isaac
était revenu du puits de Lahaï-Roï, et il habitait au désert du Négeb. Or Isaac sortit pour se promener dans la
campagne, à la tombée du soir, et, levant les yeux, il vit que des chameaux arrivaient. Et Rébecca, levant les
yeux, vit Isaac. Elle sauta à bas du chameau et dit au serviteur: "Quel est cet homme-là, qui vient dans la
campagne à notre rencontre?" Le serviteur répondit: "C'est mon maître"; alors elle prit son voile et se couvrit. Le
serviteur raconta à Isaac toute l'affaire qu'il avait faite. Et Isaac introduisit Rébecca dans sa tente: il la prit et elle
devint sa femme et il l'aima. Et Isaac se consola de la perte de sa mère.
altum intelligens, sed tamen          l’austérité du vêtement : ce          abandonnant aux Juifs leurs
in alta saliens, iterumque se         n’est pas de la laine, signe          pailles arides, emportent
deprimens: talis enim est             d’une tenue au luxe trop              comme sur leurs chars, le
locusta, in altum saliens, et         marqué. D’autre part la               froment mystérieux, et, dans
iterum cadens. Sic igitur et          ceinture de peau qu’il porte,         l'ardeur de leur foi, s'élancent
melle quidem vescebatur               comme Elie11, est un signe de         vers les hauteurs. Par le miel
populus quod erat ex apibus           mortification. Ensuite, il est        sauvage, il faut entendre les
natum, scilicet ex prophetis,         dit Et il mangeait des                fidèles saintement inspires
non tamen domesticum, sed             sauterelles et du miel                qui s'engraissent du produit
silvestre: habebant enim              sauvage, car il sied à un             d'une forêt inculte. —
Scripturas Hebraei, sicut mel         homme qui vit dans le désert          Theophylactus. Ou bien: Le
quoddam; sed non bene                 de ne pas se gorger des               vêtement de poils de
intelligebant.       Gregorius        plaisirs de la table, mais de         chameau était le signe
Moralium. Vel ipsa ciborum            se nourrir de ce qui est              extérieur de la douleur qui,
specie designavit dominum             nécessaire à la vie humaine.          comme        l'insinue      Jean-
quem praevenit qui, quia              [00041]       JÉRÔME         Le       Baptiste, doit pénétrer un
infructuosae        gentilitatis      vêtement, la nourriture et la         cœur pénitent, car le sac ou
dulcedinem sumpsit, mel               boisson de Jean désignent à           le cilice est le symbole de la
silvestre edit; quia vero             la fois la vie toute d’austérité      douleur. La ceinture signifiait
Iudaeorum plebem in suo               de ceux qui prêchent, et les          la mortification du peuple
corpore ex parte convertit, in        Nations        qui      seraient      juif. La nourriture de Jean
cibo locustas accepit, quae           associées, de l’intérieur et de       n'est pas seulement la preuve
subito saltus dantes, protinus        l’extérieur, à la grâce de            de son abstinence, mais
ad terram cadunt. Saltus              Dieu, qui est manifestée par          encore de l'aliment spirituel
enim Iudaei dabant, cum               Jean. Les poils de chameau            dont le peuple se nourrissait
praecepta domini se implere           signifient les nations riches.        alors, non qu'il pût encore
promitterent; sed ad terram           La ceinture de peau                   élever bien haut ses pensées,
cadebant, cum per prava               désignent les pauvres qui             mais il essayait de s'élever et
opera hoc se audisse                  sont morts aux séductions du          il retombait bien vite à terre.
denegarent. Habebant ergo             monde.      Les sauterelles           Ainsi en est-il de la sauterelle
saltum per vocem et casum             vagabondes figurent les               qui saute et retombe aussitôt.
per actionem. Beda. Potest            sages de ce monde qui,                Le peuple se nourrissait à ta
etiam habitus, et victus              laissant aux Juifs les épis           vérité d'un miel composé par
Ioannis qualitatem internae           stériles, vont en courant             les abeilles, c'est-à-dire, par
conversationis             eius       emporter       les    moissons        les prophètes, mais sans être
exprimere:            namque          mystiques, et dans la chaleur         préparé et à l'état sauvage,
austerioribus         utebatur        de Dieu ouvrent un bocage             car les Juifs avaient bien les
indumentis,     quia     vitam        en altitude. Le miel sauvage          Ecritures, comme un miel
peccantium non blandimentis           représente les fidèles qui            précieux, mais ils n'en
fovit, sed vigore asperae             s’engraissent dans une forêt          avaient       qu'une       faible
invectionis increpavit: zonam         sauvage car l’Esprit les              intelligence.
pelliceam habebat circa               anime.                                S. grég. (Moral. , 31, 12). Ou
lumbos, quia carnem suam              [00042] THÉOPHYLACTE                  bien, par ce genre de
crucifixit cum vitiis et              On peut aussi comprendre              nourriture,        Jean-Baptiste
concupiscentiis; locustas et          que le vêtement de poils de           figurait le Seigneur dont il


11
  Le Deuxième livre des Rois donne cette description d’Elie le prophète : “ C'était un homme avec une toison et
un pagne de peau autour des reins. ” (2 Rois 1,8). La Vulgate porte quant à elle : “ vir pilosus et zona pellicia
accinctis renibus , un homme couvert de poils avec sur les reins une ceinture de peau ”
mel silvestre edebat, quia           chameau signifie la douleur        était le précurseur. En effet,
dulce quiddam sapiebat               que Jean associe ainsi à la        lorsqu'il est venu pour nous
turbis    praedicatio       eius,    pénitence.      Les     hardes     racheter, la gentilité stérile
existimante populo ne ipse           signifient la douleur, et la       jusqu'alors, fut à sa bouche
esset Christus; sed potius           ceinture      de    peau      la   comme un miel sauvage, et
finem         sortita         est,   mortification du peuple juif.      lorsqu'il s'est incorporé la
intelligentibus              eius    La nourriture de Jean              nation juive, il s'est nourri en
auditoribus quia non ipse            exprime       non    seulement     quelque sorte de sauterelles
Christus, sed praecursor, et         l’abstinence, mais encore elle     qui s'élancent par bonds
propheta esset Christi. In           est le signe de la nourriture      subits et retombent soudain à
melle etenim dulcedo, in             spirituelle, dont alors se         terre. Les Juifs, en effet,
locustis est alacer volatus;         nourrissait le peuple, lui qui     semblaient vouloir s'élancer
unde sequitur et praedicabat         ne saisissait rien d’élevé,        lorsqu'ils         promettaient
dicens: veniet fortior me post       mais sautait cependant vers        d'accomplir les préceptes du
me. Glossa. Hoc dicebat ad           le haut, et retombait ensuite à    Seigneur,         mais        ils
removendum                turbae     nouveau : ainsi fait en effet la   retombaient à terre, lorsque
opinionem,       quae       eum      sauterelle, qui saute en           par leurs œuvres, ils reniaient
Christum esse credebat;              hauteur, et retombe. De            ces divins oracles, c'est-à-
fortiorem autem Christum             même aussi, le peuple se           dire qu'ils bondissaient en
esse      praenuntiat,        qui    nourrissait de miel produit        paroles, et qu'ils retombaient
remissurus erat peccata,             par les abeilles, c’est-à-dire     à terre par leurs œuvres. —
quod ipse facere non valebat.        par les prophètes, miel            Bède. Le vêtement et la
Hieronymus. Quis etiam               cependant sauvage, et non          nourriture de Jean peuvent
fortior est gratia qua               domestique, car les Hébreux        aussi exprimer la nature de sa
abluuntur peccata, quam              avaient les Ecritures, qui         vie intérieure. Il portait des
Ioannes      significat?      Ille   étaient pour eux comme du          vêtements       grossiers      et
nimirum qui septies et               miel, mais ils ne les              austères parce qu'il ne flattait
septuagies dimittit peccata.         comprenaient pas bien.             pas les pécheurs dans leur
Gratia quidem prior est, sed         [00043] GRÉGOIRE Ou                conduite déréglée, mais les
semel dimittit peccata per           bien encore, Marc a désigné        reprenait par de rigoureuses
Baptismum;         misericordia      sous l’aspect de la nourriture     invectives; il portait une
vero ad miseros ab Adam              elle-même le Seigneur que          ceinture de cuir autour des
usque ad Christum per                précède celui qui mange du         reins parce qu'il crucifia sa
septuaginta              septem      miel sauvage — c’est-à-dire,       chair avec ses vices et ses
generationes, et usque ad            qui accepte la suavité qu’on       convoitises (Ga 5, 24). Il
centum quadraginta quatuor           trouve dans les païens             mangeait du miel sauvage,
millia                 pervenit.     stériles. D’un autre côté, il      parce que sa prédication
Chrysostomus in Matth. Ne            s’incorpore pour partie aussi      respirait je ne sais quelle
autem aestimaretur hoc               le peuple juif, en prenant         douceur qui ravissait la
secundum       comparationem         comme        nourriture     des    multitude, et lui faisait croire
sui ad Christum dicere,              sauterelles, ces insectes qui      qu'il était peut-être le Christ
subiungit cuius non sum              s’élèvent brusquement d’un         (Lc 3); mais cette prédication
dignus procumbens solvere            bond, puis tombent aussitôt à      eut un résultat plus désirable
corrigiam calceamentorum             terre :     car    les    Juifs    et le peuple finit par
eius. Non est autem idem             s’élevaient d’un bond quand        comprendre qu'il n'était pas
solvere               corrigiam      ils promettaient d’accomplir       le Christ, mais le précurseur
calceamentorum eius, quod            les préceptes du Seigneur ;        et le prophète du Christ. Et,
hic     Marcus       dicit,     et   mais ils tombaient à terre         en effet, la qualité du miel,
calceamenta portare, quod            quand ils démentaient les          c'est la douceur, le propre des
dicit Matthaeus. Et quidem           avoir entendus au milieu de        sauterelles, c'est un vol
narrationis              ordinem     leurs actions mauvaises.           rapide. L'Evangéliste ajoute:
prosequentes Evangelistae,           Leurs promesses étaient les        "Et il prêchait ainsi: II en
nec in aliquo fallentes, dicunt      bonds, et leurs actions, la        vient un après moi qui est
utrumque Ioannem dixisse             chute.                             plus puissant que moi. " — la
secundum alterum sensum;             [00044] BÈDE La manière            glose. Il tient ce langage pour
commentantes vero circa hoc          qu’a Jean de se vêtir et de se     combattre l'opinion de la
differenter         exposuerunt      nourrir peut aussi donner une      foule qui croyait qu'il était le
unumquodque:           corrigiam     idée de ce qu’était sa vie         Christ, et il annonce que le
enim       vocant        ligamen     intérieure : en effet il avait     Christ est plus puissant que
calceamentorum.                Ad    des vêtements plus austères        lui, parce qu'il remettrait les
excellentiam igitur potestatis       parce qu’il ne flattait pas la     pêches, ce qu'il ne pouvait
Christi,      et       divinitatis   vie des pécheurs par des           faire lui-même. — S. Jérôme:
magnitudinem extollendam             caresses, mais la leur             Quel est celui qui est plus
hoc dicit, ac si diceret: neque      reprochait par la vigueur de       puissant que la grâce qui lave
in ministri ordine deputari          ses invectives : il portait une    et efface les péchés (et dont
sufficiens sum. Magnum enim          ceinture de peau autour des        Jean est le symbole), celui
est in his quae sunt corporis        reins, parce qu’il crucifiait sa   qui remet les péchés septante
Christi quasi procumbendo            chair avec ses vices et ses        fois sept fois (Mt 18, 21; 3;
inferius      attendere,        et   concupiscences (cf. Gal 5,         Ap 7, 4; 14, 1). La grâce du
imaginem            supernorum       24) ; il mangeait des              baptême apparaît la première,
inferius videre, et solvere          sauterelles et du miel             il est vrai, mais elle ne remet
unumquodque                          sauvage parce que, pour les        les péchés qu'une fois, tandis
inexplicabilium quae sunt            foules, sa prédication avait       que la miséricorde s'exerce à
circa                 mysterium      une douce saveur, le peuple        l'égard des pécheurs depuis
incarnationis. Hieronymus.           croyant qu’il était bien le        Adam jusqu'à Jésus-Christ
Calceamentum         enim       in   Christ lui-même. Mais sa           pendant       soixante-dix-sept
extrema parte corporis est:          prédication eut à la fin un        générations et sur cent
in fine enim ad iustitiam est        résultat     préférable,     ses   quarante-quatre            mille
salvator incarnatus: unde            auditeurs comprenant qu’il         personnes.
per prophetam dicitur: in            n’était pas lui-même le            S. Chrysostome: On aurait pu
Idumaeam               extendam      Christ, mais son Précurseur,       le soupçonner en parlant
calceamentum               meum.     et son prophète. Et dans le        ainsi de vouloir se comparer
Gregorius        in        Evang.    miel il y a de la suavité, et      à Jésus-Christ, il ajoute donc:
Calceamenta         etiam      ex    dans les sauterelles l’idée        "Lui dont je ne suis pas
mortuis animalibus fiunt.            d’un vol léger : c’est             digne, etc. " Or, délier sa
Incarnatus ergo dominus              pourquoi on lit ensuite “ Et il    chaussure comme le dit ici
veniens quasi calceatus              prêchait en disant : viendra       saint Marc, n'est pas la même
apparuit, qui in divinitate          derrière moi celui qui est         chose que de porter sa
sua      morticina        nostrae    plus fort que moi. ”               chaussure, selon l'expression
corruptionis assumpsit. Vel          [00045] LA GLOSE Il disait         de saint Matthieu. Et, en
aliter. Mos apud veteres fuit,       cela pour effacer l’opinion        effet, les Evangélistes suivant
ut si quis eam quae sibi             des gens qui croyaient qu’il       le cours de leur récit, et sans
competeret accipere uxorem           était le Christ. Il annonce que    se tromper en quoique ce
nollet, ille ei calceamentum         le Christ est plus fort que lui,   soit, disent que saint Jean a
solveret qui ad hanc sponsus         lui qui remettra les péchés,       employé ces deux termes qui
iure propinquitatis veniret.         chose que lui-même ne              ont un sens différent. Les
Recte ergo se indignum esse          pouvait faire.                     commentateurs l'expliquent
ad solvendam corrigiam               [00046] JÉRÔME Quel est            l'un et l'autre de plusieurs
calceamenti eius denuntiat;          celui dont parle Jean et qui       manières: la courroie ce sont
ac si aperte dicat: ego              est plus fort même que la          les cordons qui retiennent la
redemptoris           vestigia        grâce qui lave nos péchés ?            chaussure; il use de cette
denudare non valeo, quia              Sans doute, celui qui remet            expression       pour      faire
sponsi nomen mihi immeritus           les péchés soixante-dix-sept           ressortir l'excellence du
non usurpo. Theophylactus.            fois12. Certes, la grâce est           pouvoir du Christ, et la
Intelligitur vero etiam sic.          première, mais c’est une               grandeur de sa divinité
Omnes qui veniebant, et a             seule fois qu’elle remet les           comme s'il disait: "Je ne suis
Ioanne baptizabantur, per             péchés par l’intermédiaire du          pas digne d'être rangé au
poenitentiam solvebantur a            baptême ;        mais         la       nombre de ses serviteurs. "
ligamine peccatorum in                miséricorde, d’Adam au                 C'est une grande faveur, en
Christum credendo. Igitur             Christ, est parvenue jusqu’à           effet, de se prosterner en
omnium aliorum Ioannes sic            cent quarante-quatre mille             quelque sorte aux pieds du
solvebat corrigiam, idest             misérables à travers soixante-         Christ, pour étudier ce qui a
vinculum peccatorum: Iesu             dix-sept générations. 13               rapport     à     sa      nature
vero non valuit corrigiam             [00047] CHRYSOSTOME                    corporelle, pour considérer
solvere, quia non invenit in          Mais de peur qu’on estime              ici-bas l'image de ses
eo peccatum. Beda. Sic ergo           que c’est par comparaison              perfections      divines,     et
Ioannes dominum non adhuc             avec lui qu’il dit cela du             dénouer (pour ainsi dire),
manifeste dominum aut Dei             Christ, il ajoute “ … je ne            chacune      des     merveilles
filium, sed tantum virum se           suis pas digne, en me                  inexplicables du mystère de
fortiorem praedicat. Non              courbant, de délier la                 l'Incarnation. — S. Jérôme:
enim rudes adhuc auditores            courroie de ses sandales. ”.           La chaussure se place à
tanti     capiebant    arcana         Toutefois, ce n’est pas la             l'extrémité du corps: ainsi le
sacramenti, quod filius Dei           même chose de dire, comme              Sauveur s'est incarné pour
aeternus, homine assumpto             Marc, délier la courroie de            accomplir toute justice, à
ex virgine, denuo natus esset         ses sandales, et de dire,              l'extrémité des temps. C'est
in mundum: sed paulatim per           comme Matthieu (3,11),                 pour cela que le Prophète dit
agnitionem        glorificatae        porter ses sandales. C’est             (Ps. 49; 107): "J'étendrai mes
humilitatis      introducendi         que les évangélistes, qui              pas jusqu'à l'Idumée. " — S.
erant ad fidem divinae                suivent l’ordre de la narration        grég. La chaussure se fait
aeternitatis: quibus tamen            sans jamais se tromper,                avec la dépouille d'animaux
latenter Deum hunc esse               disent que Jean a dit la même          morts: ainsi le Seigneur
verum declarans subdit ego            chose avec des expressions             venant dans le monde, par
baptizo vos in aqua, ille vero        différentes. Ils ont rappelé           son incarnation, apparaît
baptizabit vos in spiritu             diversement cette phrase,              pour ainsi dire avec cette
sancto. Cui enim dubium est           mais ont exposé une seule et           chaussure, Lui qui a élevé
nullum posse alium gratiam            même chose, car on nomme               jusqu'à sa divinité           la
spiritus sancti nisi Deum             “ courroie ” ce qui attache les        dépouille de notre nature
dare? Hieronymus. Quid                sandales : c’est donc pour             mortelle corruptible. Dans un
enim interest inter aquam et          exalter la supériorité de la           autre sens: c'était un usage


12
   Allusion à ce texte de l’évangile de Matthieu : “ Alors Pierre, s'avançant, lui dit: "Seigneur, combien de fois
mon frère pourra-t-il pécher contre moi et devrai-je lui pardonner? Irai-je jusqu'à sept fois?" Jésus lui dit: "Je
ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à 77 fois ”(Mt 18,21-22) D’autres leçons entendent “ soixante dix fois
sept fois ”. Cette réponse du Seigneur fait référence au personnage de Lamek dans la Genèse qui est vengé
soixante- dix- sept fois (Gn 4,24)
13
   Allusion aux 144 000 élus du livre de l’Apocalypse 7,4. Ce nombre, évidemment symbolique, joue sur le
nombre 12 (144=12x12) signifiant la totalité d’Israël peuple de Dieu (les 12 tribus) et sur le nombre 1000 qui
veut dire beaucoup. Quant aux 77 générations ce sont celles qu’on trouve dans la généalogie du Christ selon
saint Luc (Luc 3,23-38) qui remonte de Jésus jusqu’à Adam. Le nombre de 77 aussi bien que la mention d’Adam
trahit la visée universaliste de Luc. Adam est le père de tous les hommes et le chiffre 7 est un symbole
d’universalité.
spiritum     sanctum       qui   puissance du Christ et la         chez      les anciens       que
ferebatur super aquas? Aqua      grandeur de Sa divinité qu’il     lorsqu'un homme refusait de
ministerium est hominis,         dit cela, comme s’il disait :     recevoir pour épouse celle
spiritus vero mysterium Dei      “ je peux à peine être compté     qui lui revenait de droit, son
est. Beda. Baptizamur autem      comme son serviteur ”. En         plus proche parent l'épousait
a domino in spiritu sancto,      effet, il est grand de porter     alors par droit de parenté, et
non solum cum in die             son attention comme en se         lui déliait la chaussure. Jean-
Baptismatis fonte vitae in       baissant sur un détail            Baptiste se déclare donc à
remissionem       peccatorum     corporel du Christ, de            juste titre indigne de dénouer
abluimur,     verum     etiam    considérer d’en bas l’image       les cordons de la chaussure
quotidie per gratiam eiusdem     des réalités d’en haut, et de     du Sauveur, comme s'il disait
spiritus ad agenda quae Deo      dénouer quoi que ce soit          ouvertement: Je ne puis
placent accendimur.              parmi       les     problèmes     délier la chaussure du Christ,
                                 insondables qui entourent le      parce que je me reconnais
                                 mystère de l’incarnation.         indigne de prendre le titre
                                 [00048] JÉRÔME En effet,          d'époux. — Theophylactus.
                                 la sandale se situe à l’une des   On peut encore l'entendre
                                 extrémités du corps : c’est à     ainsi: Tous ceux qui venaient
                                 la fin que le Sauveur s’est       trouver Jean-Baptiste et qui
                                 incarné pour la justice, ce qui   recevaient son baptême,
                                 explique la parole du             étaient délivrés des liens de
                                 prophète (Ps 59 (60), 10) :       leurs péchés par la pénitence,
                                 Sur Edom je jetterai ma           et en vertu de leur foi en
                                 sandale.                          Jésus-Christ. Jean-Baptiste
                                 [00049] GRÉGOIRE Les              dénouait donc les cordons,
                                 sandales sont de cuir             c'est-à-dire les liens du
                                 d’animaux morts. Donc le          péché" mais il ne put dénouer
                                 Seigneur venant à nous dans       la chaussure de Jésus-Christ
                                 Son incarnation apparut           parce qu'il ne trouva pas en
                                 chaussé, lui qui prit dans sa     lui l'ombre même du péché.
                                 divinité l’enveloppe mortelle     Bède. Saint Jean ne proclame
                                 de notre corruption. Ou           point encore la divinité, la
                                 encore : c’était un usage         filiation divine du Seigneur,
                                 parmi les anciens que, si         mais il le présente seulement
                                 quelqu’un       refusait     de   comme un homme plus
                                 recevoir comme femme celle        puissant que lui; car ses
                                 qui voulait se donner à lui,      auditeurs, encore grossiers,
                                 celui qui en devenait le mari     ne pouvaient pénétrer les
                                 par droit de parenté lui          profondeurs d'un si grand
                                 délaçât les souliers. C’est       mystère et comprendre que le
                                 donc justement qu’il déclare      Fils éternel de Dieu eût
                                 qu’il est indigne de dénouer      daigné se faire homme dans
                                 la courroie de ses sandales.      le sein d'une vierge, et
                                 C’est comme s’il disait           prendre        une     seconde
                                 clairement : “ Moi, je ne suis    naissance pour venir dans le
                                 pas capable de déchausser le      monde; mais il fallait les
                                 Rédempteur, car je ne mérite      initier peu à peu, par la
                                       pas et n’utilise pas pour moi           connaissance        de      son
                                       le nom d’époux. ”14                     humanité glorifiée, à la foi de
                                       [00050] THÉOPHYLACTE                    son      éternelle     divinité.
                                       On peut encore comprendre               Néanmoins, il leur déclare en
                                       ainsi : tous ceux qui venaient          termes voilés que celui qu'il
                                       et étaient baptisés par Jean            annonce est véritablement
                                       étaient, par leur pénitence,            Dieu, en leur disant: "Je vous
                                       délivrés du lien de leurs               baptise dans l'eau; mais lui
                                       péchés en croyant au Christ.            vous baptisera dans le Saint-
                                       C’est donc de tous les autres           Esprit, " car qui peut douter
                                       que Jean déliait ainsi la               qu'un autre que Dieu puisse
                                       courroie, autrement dit le lien         donner la grâce de l'Esprit
                                       des péchés. Mais il fut bien            saint. — S. Jérôme: Quel
                                       en peine de délier la courroie          rapport y a-t-il donc entre
                                       de sandale de Jésus, puisqu’il          l'eau et le Saint-Esprit qui
                                       ne trouva pas en lui de péché.          était porté sur les eaux ? (Gn
                                       [00051] BÈDE Ainsi donc,                1) L'eau, c'est le signe
                                       Jean n’annonce pas encore de            mystérieux de l'homme;
                                       manière évidente, que le                l'Esprit, c'est le signe
                                       Seigneur est le Seigneur ou             mystérieux de Dieu. — Bède.
                                       le Fils de Dieu, mais                   Nous sommes baptisés dans
                                       seulement un homme plus                 l'Esprit saint, non seulement
                                       fort que lui. En effet ses              lorsqu'au jour du baptême
                                       auditeurs     n’étaient     pas         nous sommes purifiés de nos
                                       encore préparés et ne                   péchés dans cette source, de
                                       connaissaient pas les secrets           vie, mais chaque jour,
                                       d’un si grand mystère, à                lorsque, parla grâce de ce
                                       savoir que le Fils éternel de           même Esprit, nous sommes
                                       Dieu, prenant chair de la               enflammés d'un saint zèle




14
  Pour comprendre ce passage sur la “sandale” il faut savoir ce qu’est le goël dans la Bible. On traduit en général
par Rédempteur le terme hébreu goël qui signifie à la fois parent et libérateur. Le mot est issu de la racine gaal
qui signifie délivrer, racheter. Il fait allusion à la législation mosaïque qui prévoit que dans certains cas bien
précis le plus proche parent à le droit de rachat, un droit de préemption en quelque sorte. Ce droit est en même
temps un devoir de ne pas laisser aliéner un bien familial. En outre la loi du lévirat veut qu’une veuve soit
épousée par le frère ou le plus proche parent de son mari décédé pour susciter au défunt une postérité. Dans ce
cas le nouvel époux est le goël de la veuve. Dans le livre de Ruth par exemple le plus proche parent de la veuve
Noémi a droit de rachat sur le champ et sur la bru de celle-ci, Ruth qui est veuve elle-aussi. Booz qui ne vient
qu’en second rang dans la ligne de parenté doit obtenir du goël de Noémi qu’il lui cède le droit de rachat.
L’affaire se conclut par un geste bien expressif : “ c'était en effet autrefois la coutume en Israël, en cas de rachat
ou d'héritage, pour valider toute affaire: l'un ôtait sa sandale et la donnait à l'autre. Telle était en Israël la
manière de témoigner. Celui qui avait droit de rachat dit donc à Booz: "Fais l'acquisition pour toi-même", et il
retira sa sandale. ”(Ruth 4,7-8) Mettre le pied sur un champ ou y jeter sa sandale c’est en prendre possession. La
chaussure devient ainsi le symbole du titre de propriété. En la retirant et en la remettant à l’acquéreur, le
possesseur lui transmet ce droit. C’est ainsi que s’éclaire d’un jour nouveau la phrase célèbre de Jean-Baptiste,
rapportée par tous les évangiles : “ Je ne suis pas digne de délier la courroie de ses sandales ”(cf Mc1,7). Ce
n’est pas simplement un témoignage édifiant de l’humilité de Jean-Baptiste. C’est surtout une affirmation
christologique. Jean veut dire : je ne suis pas le Goël, le vrai Rédempteur c’est Celui qui vient après moi. Ce
n’est pas moi qui vient racheter Israël, je ne suis pas l’Epoux, je ne suis que l’ami de l’Epoux. (Jn 3,29).
                                       Vierge, était dans le monde             pour l'accomplissement de la
                                       né une seconde fois15; mais             volonté de Dieu.
                                       peu à peu, la connaissance de
                                       l’humilité     glorifiée     les
                                       conduiraient à la foi en
                                       l’éternité divine. Pourtant,
                                       leur déclarant à mots voilés
                                       que celui-ci est le vrai Dieu,
                                       il leur dit : “ Moi je vous
                                       baptise dans l’eau, mais lui
                                       vous       baptisera       dans
                                       l’Esprit Saint. ” Qui peut en
                                       effet douter que Dieu seul
                                       peut accorder la grâce de
                                       l’Esprit Saint ?
                                       [00052] JÉRÔME Quel est
                                       en effet le rapport entre l’eau
                                       et l’Esprit Saint qui se
                                       maintenait au-dessus des
                                       eaux ? (cf Gn 1,2) 16 L’eau
                                       est au service de l’homme, et
                                       l’Esprit est le mystère de
                                       Dieu.
                                       [00053]       BÈDE         Nous
                                       sommes baptisés par le
                                       Seigneur dans l’Esprit Saint
                                       non seulement au jour de
                                       notre baptême, quand la
                                       source de vie nous asperge
                                       pour la rémission de nos
                                       péchés, mais encore chaque
                                       jour par la grâce du même
                                       Esprit qui nous embrase pour
                                       faire ce qui plaît à Dieu.
Lectio 4                               Marc 1, 9-11 Et il advint               Versets 9-11.
                                       qu'en ces jours-là Jésus                S. Jérôme: L'évangéliste
[85624] Catena in Mc. , cap.           vint de Nazareth de Galilée,            saint Marc, comme le cerf
1 l. 4 Hieronymus. Marcus              et il fut baptisé dans le               qui aspire aux sources d'eaux
Evangelista, sicut cervus ad           Jourdain par Jean. Et                   vives, bondit dans la plaine et
fontes aquarum desiderans,             aussitôt, remontant de                  sur le sommet des collines;


15
   Il faut comprendre, selon un thème classique des Pères, que le Fils de Dieu est né une première fois dans
l’éternité (il est Dieu né de Dieu) et une seconde fois dans le temps (il est Jésus Fils de Marie). Il est né dans le
ciel sans mère divine, il est né sur la terre sans père humain.
16
   Thème classique des Pères qui voient dans l’Esprit planant sur les eaux au premier jour de création une figure
du baptême par lequel on devient une création nouvelle. Cf par exemple Tertullien, De Baptismo : “ Homme, il
te faut vénérer cet âge reculé des eaux, l'antiquité de cette substance ! Révère aussi son privilège puisqu'elle
était le siège de l'Esprit divin. . . Les ténèbres étaient informes sans l'ornement des astres, l'abîme était sombre,
la terre non ébauchée, le ciel à l'état brut, seule l'eau dès l'origine matière parfaite, féconde et simple s'étendait
transparente comme un trône digne de son Dieu.
saltus in planis et arduis dat,    l'eau, il vit les cieux ouverts   comme l'abeille ruisselante
et velut apis melliflua flores     et l'Esprit comme une             de miel effleure et déguste le
summatim degustat; unde a          colombe descendant et             sommet des fleurs, et il nous
Nazareth venientem Iesum           demeurant sur lui, et une         montre aussitôt Jésus qui
enarravit dicens et factum est     voix vint des cieux: “ Tu es      vient de Nazareth: "Et il
in diebus illis, venit Iesus a     mon Fils bien-aimé, en toi        arriva qu'en ces jours-là, "
Nazareth      Galilaeae,      et   je me suis complu. ”              etc. — S. Chrysostome:
baptizatus est a Ioanne in                                           Jésus-Christ devait instituer
Iordane.        Chrysostomus.      [00054]              JÉRÔME       un autre baptême; cependant
Alterum siquidem Baptisma          L’évangéliste Marc, comme         il vient recevoir celui de Jean
ordinans, ad Ioannis venit         un cerf assoiffé gagne la         qui, rapproché du sien, était
Baptisma; quod respectu sui        source, saute plaines et          bien incomplet, et qui
Baptismi incompletum erat, a       montagnes, et tel l’abeille       d'ailleurs      différait    du
Iudaico vero Baptismate            d’où coule le miel, butine les    baptême des Juifs et tenait
alienum,       tamquam        in   fleurs à leur sommet ; c’est      pour ainsi dire le milieu entre
amborum medio existens, ut         pourquoi il nous parle de         ces deux baptêmes. Il voulait
per     Baptismi       naturam     Jésus venant de Nazareth          nous apprendre, par la nature
ostendat, quia non in peccati      avec ces mots : Et il advint      même de ce baptême, qu'il
remissionem baptizatur, aut        qu’en ces jours-là Jésus          n'était point baptisé pour la
quasi indigens spiritus sancti     vint de Nazareth en Galilée,      rémission des péchés, ni
acceptione:       his      enim    et qu’il fut baptisé par Jean     comme ayant besoin de
ambobus Baptisma Ioannis           dans le Jourdain.                 recevoir le Saint-Esprit; car
carebat. Baptizatus est autem      [00055] CHRYSOSTOME               le baptême de Jean ne
ut notus omnibus fieret, et in     C’est en instaurant un autre      conférait aucune de ces deux
eum crederent; et ad               baptême que Jésus vient au        grâces. Mais il fut baptisé
implendum omnem iustitiam,         baptême de Jean. Le baptême       pour se faire connaître à tous,
quae       est       observatio    de Jean, en regard du             afin que tous pussent croire
mandatorum:          mandatum      baptême du Christ, était          en lui et pour accomplir toute
siquidem erat hominibus            incomplet, bien qu’il différât    justice,     c'est-à-dire    les
Baptismum subire prophetae.        du baptême juif, si bien qu’il    préceptes      du      Seigneur,
Beda. Baptizatus est, et ut        était comme intermédiaire         puisqu'ils       commandaient
Baptismate suo          Ioannis    entre les deux. Le Seigneur       entre autres choses de
Baptisma comprobaretur, et         montre ainsi par la nature du     recevoir le baptême du
ut       Iordanis        aquam     baptême qu’il reçoit qu’il        Prophète. — Bède. Il fut
sanctificans,                per   n’est pas baptisé pour la         baptisé d'une part pour
descensionem         columbae,     rémission de son péché, ou        sanctionner, par l'autorité de
spiritus sancti in lavacro         comme si la présence de           son exemple, le baptême de
credentium           monstraret    l’Esprit Saint lui faisait        Jean; il voulut aussi sanctifier
adventum; unde sequitur et         défaut. En effet, le baptême      l'eau du Jourdain et signifier
statim ascendens de aqua,          de Jean était insuffisant sur     par la descente de la colombe
vidit apertos caelos, et           ces deux points. Mais Il est      la venue du Saint-Esprit dans
spiritum sanctum tamquam           baptisé afin qu’il soit connu     les eaux régénératrices des
columbam descendentem, et          de tous, et que tous croient      fidèles: "Et comme il sortait
manentem          in       ipso.   en lui ; et aussi pour            de l'eau, dit l'Evangéliste, il
Aperiuntur autem caeli non         accomplir toute justice (cf       vit les deux ouverts et l'Esprit
reseratione elementorum, sed       Matthieu 3,15), c’est-à-dire      saint descendant sous la
spiritualibus oculis, quibus       l’observation             des     forme d'un colombe et
Ezechiel       in     principio    commandements, car c’était        demeurant sur lui. "
voluminis sui eos apertos          assurément                 un     Or, les cieux sont ouverts,
esse     commemorat.        Hoc    commandement pour les             non dans ce sens que les
autem, quod apertos caelos           hommes que de se présenter            éléments se replient sur eux-
post Baptisma vidit, nostri          au baptême du prophète.               mêmes, mais ils sont ouverts
utique gratia factum est,            [00056] BÈDE Il fut baptisé           aux yeux de l'âme, comme ils
quibus       per     lavacrum        d’abord          pour        faire    le furent pour Ezéchiel dans
regenerationis           ianua       reconnaître par son propre            la vision qu'il raconte au
panditur regni caelestis.            baptême le baptême de Jean,           commencement         de     ses
Chrysostomus in Matth. Vel           et ensuite pour montrer, en           prophéties. Si Jésus-Christ
ut de caelis hominibus               sanctifiant l’eau du Jourdain,        vit les cieux ouverts après
sanctificatio tribuatur, ac          par la descente de la                 son baptême, c'est en notre
terrena             caelestibus      colombe, que l’Esprit Saint           faveur que fut opéré ce
coniungantur. Spiritus autem         descend dans la cuve des              prodige, nous à qui la porte
sanctus        super       eum       croyants :      Et      aussitôt,     du royaume céleste est
descendisse dicitur, non             remontant de l’eau, il vit les        ouverte par le bain de la
tamquam tunc primum ad               cieux ouverts, et l’Esprit            régénération.        —       S.
eum accesserit (non enim ab          Saint comme une colombe               Chrysostome: Ou encore,
eo       umquam          fuerat      descendant et demeurant               c'était pour montrer que la
derelictus), sed ut ostenderet       sur lui. Les cieux sont               sanctification dos hommes
Christum qui a Ioanne                ouverts non pas par un                prenait sa source dans le ciel,
praedicabatur,        tamquam        déchirement des éléments,             et l'union étroite des choses
digito quodam fidei omnibus          mais pour les yeux de                 de la terre avec les choses du
demonstratum. Beda. Quod             l’esprit : comme les cieux ont        ciel. " Le Saint-Esprit
etiam       in      Baptismum        été déchirés aux yeux                 descendit sur lui, " non pas
descendere visus est spiritus        d’Ezéchiel qui le rapporte au         qu'il vint en lui pour la
sanctus,       signum      erat      début de son livre17. Par             première fois, mais pour faire
conferendae        nobis     in      ailleurs, le fait qu’il ait vu les    comprendre que le Christ,
Baptismo gratiae spiritualis.        cieux se déchirer après son           qui était baptisé par Jean,
Hieronymus. Haec est unctio          baptême vaut en tout cas              était pour ainsi dire signalé
Christi secundum carnem,             pour nous, à qui le baptême           du doigt à la foi de tous les
scilicet spiritus sanctus, de        de régénération ouvre la              hommes ! — Bède. La
qua dicitur: unxit te Deus           porte du Royaume des cieux.           descente visible du Saint-
Deus tuus oleo laetitiae prae        [00057] CHRYSOSTOME                   Esprit sur Jésus-Christ dans
consortibus tuis. Beda. Bene         Ou bien les cieux s’ouvrirent         son baptême est le signe de la
autem in specie columbae             pour      montrer       que     la    grâce spirituelle qui devait
descendit spiritus sanctus,          sanctification des hommes             nous être conférée dans le
quod multum simplex est              vient du ciel et que les              baptême. — S. Jérôme: C'est
animal, atque a malitia fellis       réalités de ce monde sont             là cette onction du Christ
alienum, ut figurate nobis           associées à celles du ciel.           incarné, c'est-à-dire le Saint-
insinuaret quia simplicia            L’Esprit Saint est descendu           Esprit lui-même, onction
corda quaerit, nec habitare          sur lui, dit-on, non pas              dont il est dit (Ps 44): "Dieu,
dignatur in mentibus impiis.         comme si alors il venait à lui        votre Dieu, vous a sacré
Hieronymus. In specie etiam          pour la première fois (il n’en        d'une huile de joie qui vous
columbae spiritus sanctus            avait, en effet, jamais été           met au-dessus de tous ceux
descendit, quia in cantico de        abandonné),        mais      pour     qui doivent la partager. "
Ecclesia canitur: sponsa             désigner          le        Christ    Bède. Il convenait que
mea, amica mea, dilecta              qu’annonçait Jean, qui se             l'Esprit saint descendît sous
mea, columba mea. Sponsa             trouve désigné à tous, en             la forme de la colombe, qui



17
  Cf Ezéchiel 1,1 : “ La trentième année, au quatrième mois, le cinq du mois, alors que je me trouvais parmi les
déportés au bord de fleuve Kebar, le ciel s'ouvrit et je fus témoin de visions divines ”.
in patriarchis, amica in               quelque sorte, par le doigt de          est simple, sans fiel, sans
prophetis, proxima in Ioseph,          la foi. 18                              malice, afin de nous faire
et mea dilecta in Ioanne               [00058] BÈDE Le fait que                comprendre par cette figure
Baptista, columba in Christo           l’Esprit Saint ait été vu               qu'il cherche les cœurs
et apostolis, quibus dicitur:          descendre dans le baptême               simples et qu'il dédaigne
estote      prudentes       sicut      du Christ était le signe que            d'habiter dans les cœurs
serpentes, et simplices sicut          les grâces de l’Esprit nous             impies. — S. Jérôme:
columbae. Beda. Sedit autem            sont accordées dans notre               L'Esprit saint descend sous la
columba super caput Iesu, ne           baptême.                                forme d'une colombe par
quis putaret vocem patris ad                                                   cette autre raison que dans le
                                       [00059] JERÔME C’est là
Ioannem factam, non ad                                                         Cantique des Cantiques, le
                                       l’onction du Christ selon la
dominum.        Bene       autem                                               divin Epoux dit à l'Eglise:
                                       chair, c’est-à-dire l’Esprit
addidit manentem in ipso:                                                      Mon épouse, mon amie, ma
                                       Saint, onction au sujet de
hoc enim est Christo speciale                                                  chérie, ma bien-aimée, ma
                                       laquelle il est dit (Ps 45 (44),
ut implens eum semel spiritus                                                  colombe. Elle est épouse
                                       8) : Dieu t’a oint, ton Dieu
sanctus nunquam recedat.                                                       dans les patriarches, amie
                                       t’a oint de l’huile de joie
Nam fidelibus eius ad signa                                                    dans les prophètes, intime
                                       comme nul de tes rivaux.
virtutum,       et     miracula                                                dans Marie et Joseph, bien-
                                       [00060] BÈDE En tout cas, il
facienda aliquando gratia                                                      aimée dans Jean-Baptiste,
                                       convient bien que l’Esprit
spiritus confertur, aliquando                                                  colombe dans le Christ et les
                                       Saint descende sous la forme
tollitur; quibus tamen ad                                                      Apôtres, à qui Jésus dit:
                                       d’une colombe, car cet
operationem        pietatis    et                                              "Soyez prudents comme des
                                       animal est sans détour, et
iustitiae, ad amorem Dei et                                                    serpents et simples comme
                                       étranger à la malignité de la
proximi          conservandum                                                  des colombes. " — Bède. La
                                       colère ; de sorte qu’il nous
numquam gratia spiritus                                                        colombe se reposa sur la tête
                                       fait    savoir,     par    cette
abest. Ipsum autem qui                                                         de Jésus pour ne point laisser
                                       allégorie, qu’il recherche les
baptizandus cum aliis ad                                                       penser que cette voix du Père
                                       cœurs simples, et qu’il ne
Ioannem venit, verum esse                                                      céleste, s'adressait à Jean et
                                       veut pas demeurer dans les
filium Dei in spiritu sancto                                                   non au Seigneur. Saint Marc
                                       esprits impies.
baptizare volentem vox patris                                                  ajoute très-justement: "Elle
                                       [00061] JERÔME L’Esprit
docuit; unde sequitur et vox                                                   demeura sur lui, " car c'est
                                       Saint descendit sous l’aspect
facta est de caelis: tu es filius                                              par un privilège particulier à
                                       d’une colombe parce que le
meus       dilectus,    in     te                                              Jésus-Christ que l'Esprit
                                       Cantique ( cf Ct 2, 10 ; 5, 2)
complacui. Non autem per                                                       saint, dont il est rempli, ne
                                       chante au sujet de l’Eglise :
hoc ipse filius quod nesciebat                                                 s'en sépare jamais. La grâce
                                       Mon épouse, mon amie, ma
docetur; sed nobis quid                                                        du Saint-Esprit, au contraire,
                                       bien- aimée, ma colombe :
credere debeamus ostenditur.                                                   est conférée aux fidèles pour
                                       épouse en ce qui concerne les
Augustinus de Cons. Evang.                                                     opérer des miracles et des
                                       patriarches, amie en ce qui
Unde Matthaeus ait dictum                                                      prodiges, et peut ensuite leur
                                       concerne les prophètes, toute
esse: filius meus dilectus,                                                    être ôtée. Il n'y a d'exception
                                       proche pour Joseph, bien-
quia ostendere voluit ad id                                                    que pour les œuvres de piété
                                       aimée pour Jean-Baptiste,
valere quod dictum est: hic                                                    et de justice, pour l'amour de
                                       colombe pour le Christ et les
est filius meus, ut illis potius                                               Dieu et du prochain où la
                                       apôtres, auxquels il est dit
qui audiebant indicaretur,                                                     grâce du Saint-Esprit leur est
                                       (Matthieu 10, 16) : Soyez
quod ipse filius esset Dei. Si                                                 toujours présente. Lorsque
                                       prudents comme des serpents
autem quaeris quid horum in                                                    Jésus vient à Jean comme les


18
  Le Saint-Esprit souvent représenté par un doigt pointé depuis le ciel. Il est “ le doigt de la droite du Père”. cf.
Luc 11,10 (le doigt de Dieu) à comparer avec Matthieu 12,28 (l'Esprit de Dieu). C'est la comparaison de ces
deux versets qui a incité la Tradition de l'Eglise à appeler l'Esprit-Saint : le doigt de Dieu
illa voce sonuerit; quodlibet     et candides comme des             autres, pour recevoir son
accipe, dummodo intelligas        colombes.                         baptême, la voix du Père
eos qui non eamdem                [00062] BÈDE La colombe           nous enseigne qu'il ost le vrai
locutionem          retulerunt,   se posa sur la tête de Jésus,     Fils de Dieu qui baptisera
eamdem retulisse sententiam.      afin, qu’on n’aille pas penser    dans le Saint-Esprit: "Et cette
Quod autem Deus in filio sibi     que la voix du Père               parole se fit entendre du ciel:
placuisse             videatur,   s’adressait à Jean, et non au     Vous êtes mon fils bien-aimé
admonemur ex eo quod              Seigneur.       C’est      très   en qui j'ai mis toute mes
dictum est in te complacui.       justement qu’il ajoute d’autre    complaisances. " Ces paroles
Beda. Nos quoque vox eadem        part qu’elle demeura sur          n'apprennent pas au Fils de
docuit per aquam ablutionis,      lui : c’est en effet une          Dieu ce qu'il ignorait jusque
et spiritum sanctificationis      particularité     du    Christ    là, mais nous enseignent ce
Dei posse filios effici;          qu’empli une fois de l’Esprit     que nous devons croire nous-
mysterium etiam Trinitatis in     Saint il n’en soit jamais         mêmes. — S. aug. (De
Baptismate      demonstratur.     abandonné. Tandis qu’à ceux       l'accord, des Evang. , 5, 4. )
Filius baptizatur, spiritus       qui lui sont fidèles, la grâce    Saint Matthieu rapporte que
descendit       in       specie   est tantôt accordée pour          la voix fit entendre ces
columbae, patris vox filio        réaliser des miracles et des      paroles: "Celui-ci est mon
testimonium        perhibentis    prodiges, tantôt retirée. En      fils bien-aimé, " pour
auditur.         Hieronymus.      tout cas, la grâce de l’Esprit    montrer leur rapport avec ces
Moraliter     et     nos     de   ne les abandonne jamais pour      autres: "Celui-ci est mon
volubilitate mundi, odore         faire œuvre de piété et de        Fils, " et faire comprendre à
florum, et munditie tracti,       justice, ou aimer Dieu et son     ceux qui les entendaient que
cum adolescentulis post           prochain. Celui-là même,          Jésus était vraiment le Fils de
sponsum       currimus,      et   d’autre part, qui vint à Jean     Dieu. Et si vous voulez
Baptismi sacramento de            pour se faire baptiser parmi      savoir laquelle de ces deux
duobus fontibus dilectionis       les autres, la voix du Père       locutions la voix céleste a
Dei et proximi, gratia            apprit qu’il était vraiment le    fait entendre, choisissez celle
remissionis abluimur, et          Fils de Dieu voulant baptiser     qu'il vous plaira, pourvu que
ascendentes spe caelestia         dans l’Esprit Saint : “ Tu es     vous admettiez que les deux
secreta mundi cordis oculis       mon Fils bien aimé, en toi        Evangélistes,      tout      en
intuemur. Dehinc spiritum         je me suis complu. ” Ce           différant dans l'expression,
sanctum spiritu contrito et       n’est pas le Fils lui-même qui    ne diffèrent nullement dans
humiliato cum simplici corde      apprend ainsi ce qu’il            la pensée, Que Dieu se soit
descendentem ad mansuetos,        ignorerait, mais c’est nous       complu en son Fils, c'est ce
et cum caritate numquam           qui sommes instruits de ce        qui ressort de cette parole:
cadente             manentem      que nous devons croire.           "J'ai mis en vous mes
suscipimus. Et vox domini de      [00063]           AUGUSTIN.       complaisances. " — Bède.
caelis ad nos a Deo dilectos      Matthieu (3,17) écrit qu’on a     Cette même voix nous
dirigitur: beati pacifici,        entendu : “ Mon Fils bien-        enseigne aussi que par l'eau
quoniam filii Dei vocabuntur,     aimé ” parce qu’il a voulu        du baptême et l'Esprit
et tunc in nobis complacet        montrer que cela s’appliquait     sanctificateur, nous pouvons
pater cum filio, et spiritu       à l’expression : Celui-ci est     devenir enfants de Dieu. Le
sancto, quando efficimur          mon Fils ; ainsi, il aurait été   mystère de la Trinité nous est
unus spiritus cum Deo.            nettement indiqué à ceux qui      aussi révélé dans ce baptême:
                                  écoutaient que celui-ci était     Le Fils est baptise; l'Esprit
                                  lui-même le Fils de Dieu. Si,     saint descend sous la forme
                                  en effet, on cherche laquelle     d'une colombe, et on entend
                                  de ces expressions fut            la voix du Père qui rend
                                  entendue dans cette voix, on      témoignage à son Fils.
                                     peut prendre celle qu’on veut         S. Jérôme: Dans le sens
                                     du moment qu’on comprend              moral: Nous sortons de
                                     que ceux qui n’ont pas                l'instabilité (Ct 1-3; Is 66, 2)
                                     rapporté les mêmes paroles            de ce monde, et, attirés par le
                                     ont rendu compte de la même           parfum et la beauté des
                                     idée. Par ce qu’il est écrit :        fleurs, nous courons avec le
                                     “ Tu as toute ma faveur ”,            jeune âge à la suite de
                                     nous sommes avisés que                l'époux. De même aussi, dans
                                     Dieu a donné toute sa faveur          le sacrement de baptême,
                                     à son Fils.                           nous puisons avec la grâce de
                                     [00064] BÈDE Cette même               la rémission de nos péchés,
                                     voix nous a aussi enseigné            l'amour de Dieu et du
                                     que par l’eau de la                   prochain, et nous élevant sur
                                     purification et le même               les ailes de l'espérance, nous
                                     Esprit de sanctification, nous        contemplons, avec les yeux
                                     pouvons nous aussi devenir            d'un cœur pur, les secrets des
                                     fils de Dieu. C’est le mystère        cieux. Nous recevons ensuite
                                     de la Trinité qui se trouve           l'Esprit saint dans un cœur
                                     exposé dans ce baptême : le           contrit et humilié, l'Esprit
                                     Fils est baptisé, l’Esprit            saint qui descend dans les
                                     descend sous la forme d’une           âmes amies de la simplicité
                                     colombe, on entend la voix            et de la douceur, et qui fait sa
                                     du Père.                              demeure dans une âme où
                                     [00065] JÉRÔME Sur le plan            règne          une       charité
                                     moral, nous sommes nous               persévérante. Cotte parole du
                                     aussi entraînés hors du               Seigneur descend aussi du
                                     tourbillon19 du monde par le          ciel sur nous, enfants chéris
                                     parfum des fleurs20 et leur           de       Dieu       (Mt      5):
                                     grâce charmante ; avec les            "Bienheureux les pacifiques,
                                     jeunes filles, nous courons           parce qu'ils seront appelés
                                     (cf. Cantique 1, 4) après             enfants de Dieu; " et alors le
                                     l’époux et, par le sacrement          Père, avec le Fils et le Saint-
                                     du baptême, nous nous                 Esprit, mettent en nous leur
                                     lavons et recevons le don de          complaisance, lorsque nous
                                     la rémission aux deux                 devenons un seul et même
                                     sources de l’amour de Dieu            esprit avec Dieu.
                                     et du prochain. Elevés par
                                     l’espérance, nous voyons
                                     avec les yeux du cœur les
                                     secrets du monde cachés
                                     dans les cieux. Ensuite,
                                     l’esprit contrit et humble,
                                     nous recevons dans la
                                     simplicité de notre cœur
                                     l’Esprit Saint qui descend


19
   Saint Jérôme fait ici allusion à une étymologie du nom Galilée qui signifierait : rotation, carrefour, roue,
brassage…La Galilée, carrefour de nations (cf Mt 4,15), brassage de populations, allaient devenir naturellement
la “plaque tournante” de l’évangélisation universelle.
20
   Allusion cette fois à l’étymologie de Nazareth qui signifierait, fleur, racine, rejeton.
                                          vers les doux et demeure
                                          dans les cœurs avec une
                                          charité qui ne fait jamais
                                          défaut21. Et la voix du
                                          Seigneur, du haut des cieux,
                                          est dirigée vers nous qui
                                          sommes bien aimés de Dieu :
                                          Bienheureux les pacifiques,
                                          ils seront appelés fils de Dieu
                                          (Matthieu 5, 9), et alors le
                                          Père avec le Fils et l’Esprit
                                          Saint mettra en nous toutes
                                          ses complaisances, puisque
                                          nous devenons un seul esprit
                                          avec Dieu.
Lectio 5                                  Marc 1, 12-13 Et aussitôt,              Versets 12, 13.
                                          l'Esprit le chasse dans le              S. Chrysostome: (hom. 13
[85625] Catena in Mc. , cap.              désert. Et il était dans le             sur S. Matth. ) Jésus-Christ,
1 l. 5 Chrysostomus in                    désert durant 40 jours et 40            qui dans toutes ses notions
Matth. Quia Christus omnia                nuits, tenté par Satan. Et il           comme dans toutes ses
ad     doctrinam       nostram            était avec les bêtes sauvages           épreuves se proposait notre
operabatur, et sustinebat,                et les anges le servaient.              instruction, commence après
incepit post Baptismum ab                 [00066] CHRYSOSTOME                     son baptême par habiter le
eremi       habitatione,     et           Puisque le Christ faisait et            désert, et il y combat contre
pugnavit contra Diabolum, ut              supportait tout afin de nous            le démon, afin que tout
unusquisque       baptizatorum            instruire, il commença, après           chrétien, après son baptême,
tentationes maiores patienter             son baptême, par se retirer au          apprît        à      supporter
sustineat post Baptismum,                 désert, et livra bataille au            patiemment de plus fortes
nec     turbetur      tamquam             diable, pour que tous les               tentations, ne se laissât point
praeter        spem        hoc            baptisés       apprennent      à        troubler comme si elles lui
contingente,      sed    omnia            supporter avec patience des             arrivaient contre son attente;
sustinens               maneat            tentations notables après leur          mais qu'après en avoir
triumphator. Etsi enim Deus               baptême, sans se laisser                vaillamment soutenu le choc,
permittat tentationes fieri               troubler par la pensée que ce           il en demeurât vainqueur.
multis aliis modis, ob hoc                qui arrive dépasse ce qu’ils            Dieu permet il est vrai les
etiam permittit, ut cognoscas             attendent,        et      qu’ils        tentations pour beaucoup
quod homo tentatus in maiori              conservent leur victoire en             d'autres motifs, mais il les
honore constituitur: non                  supportant tout. Car, même si           permet aussi pour faire
enim accedit Diabolus nisi                Dieu permet que la tentation            connaître que la tentation
ubi aliquem in maiori honore              advienne de beaucoup de                 relève l'homme et l'honore.
viderit constitutum; et ideo              façons, il la permet aussi              Le démon, en effet, ne
dicitur et statim expulit eum             pour que nous apprenions                s'attaque qu'à celui qu'il voit
spiritus in desertum. Propter             que l’homme tenté reçoit une            environné d'un plus grand
hoc autem non ostendit eum                gloire plus grande. Le diable           éclat. " Et aussitôt, dit
simpliciter      euntem      in           ne s’approche en effet que              l'Evangéliste, l'Esprit le
desertum, sed expulsum, ut                lorsqu’il a vu que quelqu’un            poussa dans le désert. " II


21
     Cf Isaïe 66,2 : “ Mais celui sur qui je porte les yeux, c'est le pauvre et l'humilié, celui qui tremble à ma parole.
”
hoc intelligas fieri iuxta         jouissait d’un plus grand          nous montre Jésus, non pas
divinae dispositionis verbum:      éclat. C’est pourquoi il est dit   allant simplement, mais
per quod etiam innuit ne           Et aussitôt l’Esprit le            comme chassé dans le désert,
homo seipsum in tentationem        chassa dans le désert. C’est       afin     de      nous       faire
ingerat, sed aliunde in            pour cela qu’il le montre non      comprendre qu'il obéissait ici
tentationem quasi expulsos         pas simplement allant, mais        aux secrets de la divine
victores    existere.     Beda.    chassé au désert, pour que         Providence. Par là aussi,
Verum ne cui veniret in            nous comprenions que cela          l'Evangéliste nous apprend
dubium a quo eum spiritu           se passe exactement comme          que l'homme ne doit pas
expulsum        diceret       in   l’avait exprimé l’intention        s'exposer lui-même à la
desertum, consulte Lucas           divine. Pour que l’homme ne        tentation, mais que si nous y
primo posuit quod Iesus            s’induise pas lui-même en          sommes poussés par une
plenus      spiritu      sancto    tentation, mais qu’il la trouve    cause étrangère, la victoire
regressus est a Iordane; ac        en dehors de lui, il signifie      nous est assurée. — Bède. Il
deinde intulit: et agebatur a      qu’en sont vainqueurs ceux         pouvait s'élever quelque
spiritu in desertum, ne quid       qui ont été comme chassés          doute sur la nature de cet
contra eum valuisse spiritus       vers elle.                         Esprit qui poussait Jésus dans
putaretur immundus qui             [00067] BÈDE Pour que              le     désert;    saint      Luc
plenus spiritu sancto, quo         personne ne doute de la            commence donc par dire très
volebat digrediens, quae           nature de l’Esprit par lequel      à propos que Jésus revint du
volebat                 agebat.    Jésus avait été poussé au          Jourdain tout rempli du
Chrysostomus in Matth.             désert, Luc, plein de sagesse,     Saint-Esprit, et il ajoute
Expulit autem eum spiritus in      a d’abord écrit (4, 1) que         aussitôt: "Et il était poussé
desertum:       quia       enim    Jésus rempli de l’Esprit Saint     par l'Esprit dans le désert,
Diabolum ad tentandum              revint du Jourdain, puis il        afin que personne ne pût
provocare proponebat, non          ajouta et il était mené par        s'imaginer      que      l'esprit
solum fame, sed etiam loco         l’Esprit à travers le désert,      immonde ait eu quelque
occasionem dedit: tunc enim        pour éviter que l’on croie que     puissance sur celui qui,
maxime Diabolus se ingerit,        l’esprit impur ait pu avoir        rempli du Saint-Esprit, allait
cum videt aliquos solitarios       quelque pouvoir sur lui qui,       et agissait d'après sa propre
permanentes. Beda. Secedit         rempli de l’Esprit Saint, en se    volonté.
etiam in desertum, ut nos          retirant là où il le voulait,      S. Chrysostome: (hom. 13. )
doceat      relictis     mundi     agissait selon sa volonté.         L'Esprit le poussa donc dans
illecebris,    et     societate    [00068] CHRYSOSTOME                le désert: Jésus-Christ se
pravorum, divinis per omnia        L’Esprit le chassa au désert       proposait de provoquer les
servire mandatis. Tentatur         parce qu’il avait le projet        tentations du démon; il lui en
solus a Diabolo, ut nobis          d’inciter le diable à le tenter.   fournit donc l'occasion, non-
insinuet, quia omnes qui           Il lui en donna l’occasion         seulement par la faim qu'il
volunt pie vivere in Christo,      non seulement par la faim,         endure, mais encore par le
persecutiones        patiuntur;    mais aussi par le lieu, car        lieu qu'il choisit pour
unde sequitur et erat in           c’est surtout quand il voit des    demeure, car le démon
deserto quadraginta diebus,        gens demeurer solitaires que       attaque de préférence ceux
et quadraginta noctibus, et        le diable se manifeste.            qui vivent dans la solitude.
tentabatur a Satana. Tentatur      [00069] BÈDE Il se retire au       — Bède. Il se retira aussi
autem quadraginta diebus, et       désert pour nous apprendre à       dans le désert pour nous
quadraginta noctibus, ut           servir la volonté de Dieu en       enseigner      à    fuir      les
indicet quia quamdiu hic           toutes choses après avoir          séductions du monde, la
viventes domino servimus,          abandonné les séductions du        société des méchants, et à
sive prospera blandiantur,         monde et la société des            observer fidèlement tous les
quod ad dies pertinet, seu         débauchés. Il est tenté dans       divins préceptes. Il est tenté
adversa fiant, quod noctis            sa solitude par le diable pour         seul par le démon pour nous
figurae      congruit,       toto     nous suggérer que tous ceux            faire comprendre que a tous
tempore adversarius adsit,            qui veulent vivre dans le              ceux qui veulent vivre avec
qui iter nostrum tentando             Christ avec piété sont                 piété       en     Jésus-Christ
impedire       non        cessat:     persécutés (2 Timothée 3,              souffrent persécution. " (2
quadraginta enim dies et              12). Et il était dans le désert        Tm 3. ) " Et il était dans le
noctes totum huius saeculi            durant quarante jours et               désert pendant quarante jours
tempus      insinuant:      quia      quarante nuits, et il était            et pendant quarante nuits, et
quadripartitus est mundus, in         tenté par Satan. Il est tenté          il était tenté par Satan. " Or,
quo domino famulamur;                 quarante jours et quarante             il est tenté quarante jours et
decem vero sunt praecepta             nuits pour nous indiquer que           quarante nuits pour nous
per quorum observantiam               l’ennemi est toujours à nos            apprendre que tant que nous
contra hostem certamus;               côtés, ne cessant par la               serons ici-bas le Seigneur,
decem autem quater ducta,             tentation de dresser des               soit que la prospérité (figurée
quadraginta fiunt. Sequitur           obstacles sur notre chemin             par les jours) nous sourie,
eratque       cum         bestiis.    tant que nous servons Dieu             soit que nous soyons exposés
Chrysostomus. Hoc autem               par notre vie sur cette terre,         aux coups de l'adversité
dicit ut ostendat quale erat          que nous soyons caressés par           (représentée par la nuit), en
desertum: invium enim erat            les succès — ce sont les jours         tout temps l'ennemi est là et
hominibus, et bestiis plenum.         — ou que nous connaissions             ne cesse d'entraver nos pas
Sequitur        et        Angeli      l’adversité — ce à quoi                par ses tentations. Les
ministrabant        ei.     Post      s’accorde l’image des nuits.           quarante jours et les quarante
tentationem        enim,        et    De fait, les quarante jours et         nuits représentent toute la
victoriam contra Diabolum,            les quarante nuits suggèrent           durée des siècles. Le monde
operatus      est       hominum       le temps complet de notre              au milieu duquel nous
salutem. Et sicut apostolus           vie, car notre monde à nous,           servons Dieu peut en effet se
dicit: Angeli in ministerium          serviteurs de Dieu, est divisé         diviser en quatre parties: il y
mittuntur propter eos qui             en quatre parties ; quant aux          a     dix      préceptes    par
hereditatem capiunt salutis.          commandements               par        l'observation desquels nous
Notandumque est, quod                 l’observation desquels nous            luttons contre l'ennemi, et dix
vincenti tentationem assistunt        luttons contre l’ennemi, ils           répété quatre fois font
Angeli ministrantes. Beda.            sont effectivement dix, et             quarante.
Considerandum etiam, quod             quatre fois dix, cela fait             " Et il était avec les bêtes
Christus      inter       bestias     quarante22.                            sauvages.       "     —      S.
commoratur ut homo, sed               Et il était au milieu des              Chrysostome: L'Evangéliste
ministerio utitur angelico ut         bêtes sauvages.                        nous fait ici le tableau de ce



22
    Interprétation symbolique du nombre 40 : ce sont les quatre points cardinaux que multiplient les 10
commandements. Les Pères sont coutumiers de ces allégories chiffrées. Ainsi il y a douze apôtres, disent les
Pères parce que la connaissance de la sainte Trinité(3) doit être portée par les apôtres aux quatre points
cardinaux(4)…. : 3x4=12. Ce genre de spéculations peut nous paraître étrange et loin du sens littéral. Mais est-ce
si sûr ? Si le sens littéral est ce qu’a voulu dire l’auteur, on ne peut méconnaître que les auteurs humains de
l’Ancien comme du Nouveau Testament n’ont pas la même approche que nous de la réalité chiffrée. On ne peut
méconnaître en particulier l’usage de la gématrie. La gématrie est le procédé permettant de donner une valeur
numérique à un nom (en hébreu ou en grec) en additionnant la valeur de chacune des lettres qui le composent.
Par exemple les 46 ans qu’il a fallu pour construire le Temple(Jn 2,20) sont couramment interprétés comme le
symbole chiffré d’Adam (a=1 ; d=4 ; a=1 ; m=40). Jésus le Nouvel Adam va relever l’ancien Adam. Voir aussi
l’interprétation du chiffre de la Bête 666 en Ap. 13,18. Ce chiffre selon le procédé gématrique désignerait
l’empire romain. On doit en tous cas s’habituer à ce que les Pères interprètent symboliquement tous les chiffres
de la Bible. Ils sont peut-être en cela beaucoup plus près de ce qu’ont voulu dire les auteurs sacrés, parce que
bien mieux que nous ils sont proches de la mentalité antique et de son approche de la réalité chiffrée.
Deus. Et nos cum in eremo              [00070] CHRYSOSTOME                     désert: II n'y avait pas trace
sanctae        conversationis          Cela veut exprimer comment              d'homme, et il était rempli de
bestiales hominum mores                se présentait le désert :               bêtes sauvages: "Et les anges
impolluta mente toleramus,             inaccessible aux hommes, et             le servaient. " Car après sa
ministerium        Angelorum           plein de bêtes sauvages. Et             tentation, et sa victoire sur le
meremur; a quibus corpore              des anges le servaient :                démon, Jésus opéra le saint
absoluti     ad     aeternam           Après la tentation et sa                des hommes, et comme dit
beatitudinem transferemur.             victoire sur le diable, il              l'Apôtre (He 1): "Les anges
Hieronymus. Vel tunc bestiae           accomplit le salut de                   sont envoyés pour remplir
pacatae nobiscum sunt, sicut           l’humanité. Et, comme le dit            leur ministère en faveur de
in arca animalia munda cum             l’apôtre (Hébreux 1, 14) : des          ceux qui reçoivent l'héritage
immundis, cum caro non                 anges sont envoyés pour ceux            du salut. " II faut remarquer
concupiscit          adversus          qui reçoivent en héritage le            ici que les anges viennent se
spiritum; post hoc Angeli              salut. On doit remarquer que            mettre au service de ceux qui
ministri mittuntur nobis, ut           les anges se pressent pour              sont vainqueurs de la
responsa et solatia cordibus           servir celui qui vainc la               tentation.       —        Bède.
vigilantibus dent.                     tentation.                              Remarquons encore que
                                       [00071]       BÈDE         On           Jésus-Christ demeure au
                                       remarquera aussi que le                 milieu des bêtes sauvages en
                                       Christ demeure parmi les                tant qu'homme, et qu'il se
                                       bêtes sauvages en tant                  sert du ministère des anges
                                       qu’homme,       mais     qu’il          comme Dieu. Et nous aussi,
                                       dispose du ministère des                lorsque dans la solitude d'une
                                       anges comme Dieu. Nous                  vie sainte, notre cœur reste
                                       aussi, lorsque dans la                  pur, malgré le contact des
                                       solitude d'une vie sainte,              mœurs       corrompus       des
                                       notre cœur reste pur, malgré            hommes       charnels,     nous
                                       le contact des mœurs                    méritons l'assistance des
                                       animales des hommes, nous               anges qui, après notre
                                       méritons l'assistance des               délivrance des liens du corps,
                                       anges qui, après notre                  nous transporteront au séjour
                                       délivrance des liens du corps,          de l'éternelle béatitude. — S.
                                       nous transporteront au séjour           Jérôme: Ou bien, les bêtes de
                                       de l'éternelle béatitude (cf            la terre sont en paix avec
                                       Luc 16, 22)                             nous comme dans l'arche de
                                       [00072] JÉRÔME On peut                  Noé, les animaux purs avec
                                       aussi comprendre que c’est              les animaux impurs (Gn 7),
                                       lorsque la chair ne convoite            lorsque la chair cesse de
                                       plus contre l’esprit23 que les          convoiter contre l'esprit (Ga
                                       bêtes sauvages sont en paix             5, 17). Les anges, après cela,
                                       avec nous, comme dans                   sont envoyés pour nous
                                       l’Arche, les animaux purs               servir et pour apporter aux
                                       avec les impurs24. En suite de          cœurs vigilants les oracles et


23
   cf Galates 5, 16-17 : “ Or je dis: laissez-vous mener par l'Esprit et vous ne risquerez pas de satisfaire la
convoitise charnelle. Car la chair convoite contre l'esprit et l'esprit contre la chair; il y a entre eux antagonisme,
si bien que vous ne faites pas ce que vous voudriez. ”
24
   cf Gn 7,8. L’Arche est une image du Paradis car tous les animaux y ont cohabité pacifiquement entre et eux et
avec l’homme. Avec Jésus toute la création est réconciliée depuis les anges jusqu’aux bêtes sauvages. Le Christ
accomplit les superbes images paradisiaques d’Isaïe 11,6-9 : “ Le loup habitera avec l'agneau, la panthère se
                                       quoi des anges nous sont                les consolations célestes.
                                       envoyés comme serviteurs,
                                       pour donner aux cœurs
                                       vigilants ce qu’ils attendent
                                       pour les consoler.
Lectio 6                               Marc 1, 14-15 Après que                 Versets 14, 15.
                                       Jean eut été livré, Jésus vint          S.                Chrysostome:
[85626] Catena in Mc. , cap.           en      Galilée,      prêchant          L'évangéliste saint Marc suit
1 l. 6 Chrysostomus. Marcus            l'évangile du Règne de Dieu             saint Matthieu pour l'ordre
Evangelista Matthaeum in               et disant : “ Le temps est              des faits. Ainsi après avoir
ordine sequitur; et ideo               accompli et le Royaume de               dit que les anges le servaient,
postquam dixit        Angelos          Dieu est tout proche ;                  il      ajoute:       "Aussitôt
ministrare,          subiungit         repentez-vous et croyez à               l'emprisonnement de Jean,
postquam autem traditus est            l'Evangile. ”                           Jésus vint, " etc. Après qu'il a
Ioannes, venit Iesus in                                                        été tenté, et après avoir été
                                       [00073] CHRYSOSTOME
Galilaeam. Post tentationes,                                                   servi par les anges, Jésus vint
                                       L’évangéliste Marc suit
et    Angelos    ministrantes                                                  en Galilée, nous apprenant
                                       Matthieu dans l’ordre de la
recedit     in     Galilaeam,                                                  par là à ne point résister aux
                                       narration ; aussi, après avoir
instruens nos non resistere                                                    violences des méchants. —
                                       parler des anges qui le
violentiis       malignorum.                                                   thEophyl. Il veut aussi nous
                                       servaient, ajoute-t-il : Après
Theophylactus.       Et      ut                                                enseigner qu'il vaut mieux
                                       que Jean eut été livré, Jésus
ostendat nobis quod in                                                         fuir les persécutions que de
                                       vint en Galilée. Après qu’il
persecutionibus          decet                                                 les attendre; mais que
                                       fut tenté, et que les anges
recedere, et non expectare;                                                    lorsqu'elles nous surprennent,
                                       l’ont servi, il se retire en
cum vero inciderimus, decet                                                    il faut alors les supporter
                                       Galilée, nous avertissant de
sustinere.     Chrysostomus.                                                   avec     courage.      —      S.
                                       ne pas chercher à résister aux
Recessit    etiam     ut     ad                                                Chrysostome: Il se retira
                                       violences des méchants25.
doctrinam et sanationes                                                        encore pour conserver une
                                       [00074] THÉOPHYLACTE
seipsum           conservaret                                                  vie qu'il devait employer à
                                       Ce qui nous apprend aussi
priusquam pateretur; hisque                                                    instruire les hommes et à
                                       qu’il convient de fuir les
omnibus adimpletis, fieret                                                     guérir leurs infirmités avant
                                       persécutions, non de les
obediens usque ad mortem.                                                      sa passion; afin qu'après
                                       attendre. Mais quand on ne
Beda. Ioanne tradito, recte                                                    avoir rempli sa mission toute
                                       pourra y échapper, il faudra
incipit dominus praedicare;                                                    entière il se rendît obéissant
                                       tenir bon.
unde sequitur praedicans                                                       jusqu'à la mort.
                                       [00075] CHRYSOSTOME Il
Evangelium      regni      Dei.                                                Bède. Jean ayant été mis en
                                       se retira pour se ménager afin
Desinente      enim       lege,                                                prison, c'était pour le
                                       d’enseigner et de guérir,
consequenter             oritur                                                Seigneur        le     moment
                                       avant de souffrir sa passion :
Evangelium.      Hieronymus.                                                   convenable de commencer sa
                                       toutes ses tâches accomplies,
Cessante      umbra,     adest                                                 prédication: "Il vint prêchant
                                       il se ferait obéissant jusqu’à
veritas; Ioannes in carcere,                                                   l'Evangile, " etc. En effet, à
                                       la mort. 26


couchera avec le chevreau. Le veau, le lionceau et la bête grasse iront ensemble, conduits par un petit garçon.
La vache et l'ourse paîtront, ensemble se coucheront leurs petits. Le lion comme le boeuf mangera de la paille.
Le nourrisson jouera sur le repaire de l'aspic, sur le trou de la vipère le jeune enfant mettra la main. On ne fera
plus de mal ni de violence sur toute ma montagne sainte, car le pays sera rempli de la connaissance de Yahvé,
comme les eaux couvrent le fond de la mer. ”
25
   cf Matthieu 5,39 : “ Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu'un te frappe sur la joue
droite, présente-lui aussi l'autre. ”
26
   cf Philippiens 2,8 : “Il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, et la mort sur une croix ! ”
lex in Iudaea, Iesus in               [00076] BÈDE C’est après               la loi qui finit succède
Galilaea, Paulus in gentibus          que Jean eut été arrêté que le         l'Evangile qui commence. —
praedicans       Evangelium           Seigneur      commence       sa        S. Jérôme: L'ombre disparaît,
regni. Regno enim terreno             prédication à proprement               la vérité brille. Jean dans la
succedit           paupertas,         parler, c’est pourquoi suit            prison, c'est la loi dans la
paupertati     Christianorum          annonçant l’évangile du                Judée; Jésus en Galilée; c'est
regnum               tribuitur        Royaume de Dieu. C’est au              Paul prêchant aux nations
sempiternum. Honor autem              moment où s’efface la Loi              l'Evangile du royaume. Car
terrenus spumae aquae, vel            que commence la Bonne                  au royaume terrestre succède
fumo,       vel        somnio         Nouvelle.                              la pauvreté, et c'est à la
comparatur. Beda. Nemo                [00077] JÉRÔME C’est où                pauvreté chrétienne qu'est
autem putet traditionem               se termine l’ombre que                 accordé le royaume éternel.
Ioannis in carcerem statim            commence la lumière : Jean             Quant aux honneurs delà
post ieiunium quadraginta             en prison, c’est la Loi en             terre, c'est une vile écume,
dierum     domini     factam;         Judée, Jésus en Galilée, c’est         une eau glacée, une fumée,
quisquis enim Evangelium              Paul annonçant aux Nations             ou un songe. — Bède. Il ne
Ioannis legerit, inveniet             l’évangile du Royaume27. A             faut pas croire, du reste, que
dominum ante traditionem              la royauté terrestre succède la        Jean ait été jeté en prison
Ioannis multa docuisse, et            pauvreté, à la pauvreté des            aussitôt la tentation des
multa    miracula     fecisse:        Chrétiens est attribué le              quarante jours, et le jeûne du
habes enim in Evangelio               Royaume sans fin. L’honneur            Seigneur. Car pour tout
ipsius: hoc fecit initium             terrestre est comparable à             lecteur attentif de l'Evangile
signorum Iesus; et postea:            l’écume qui se forme sur               de saint Jean, il est évident
necdum enim erat missus               l’eau, à du fumier ou encore           qu'avant l'emprisonnement
Ioannes in carcerem. Fertur           à un songe.                            de Jean-Baptiste, le Seigneur
autem quia cum legisset               [00078] BÈDE Que personne              avait déjà enseigné pendant
Ioannes Matthaei, Marci et            ne s’imagine que Jean a été            un assez long temps, et opéré
Lucae volumina, probaverit            traîné en prison aussitôt après        un     grand     nombre     de
quidem textum historiae, et           le jeûne de quarante jours du          miracles. Eu effet nous lisons
vera eos dixisse firmaverit,          Seigneur. Tous ceux qui                dans cet Evangéliste: "Ce fut
sed unius tantum anni, in quo         liront l’Evangile de Jean              le premier des miracles que
et passus est, post carcerem          trouveront que le Seigneur a           fit Jésus. " (Jn 2) Et ensuite:
Ioannis, historiam texuisse.          beaucoup enseigné avant                "Jean n'avait pas encore été
Praetermisso itaque anno              l’arrestation de Jean Baptiste,        mis en prison. " Ou rapporte
cuius acta a tribus exposita          et accompli de nombreux                que saint Jean ayant lu
fuerant, superioris temporis,         miracles ; on trouve dans cet          l'Evangile de Saint Matthieu,
antequam          clauderetur         évangile (2, 11) : Ceci fut le         de saint Marc et de saint Luc,
Ioannes in carcere, gesta             premier des signes de Jésus,           en approuva la teneur, et
narravit. Cum ergo dixisset           et ensuite (3, 22) Car Jean            rendit témoignage à la vérité
Marcus, quia venit Iesus in           n’avait pas encore été envoyé          de leur récit, mais en faisant
Galilaeam,         praedicans         en prison. On raconte en               remarquer qu'ils n'avaient
Evangelium regni, subiungit,          effet que lorsque Jean lut les         écrit que l'histoire des faits
dicens quoniam impletum est           livres de Matthieu, Marc et            d'une seule année, celle où
tempus, et appropinquabit             Luc, il approuva ce qui était          eut lieu la passion de Jésus,
regnum Dei. Chrysostomus.             dit s’être passé, et confirma          et           qui         suivit
Siquidem completo tempore,            qu’ils avaient écrit des               l'emprisonnement de Jean-



27
  Il est étrange que Jésus soit ici présenté comme la figure de Paul. N’est-ce pas au contraire toutes les réalités
créées qui sont ombres ou figures du Verbe incarné ?
quando        scilicet      venit    choses vraies, mais que               Baptiste; il laissa donc de
plenitudo temporis, misitque         l’histoire    qu’ils    avaient       côté l'année dont les faits
Deus        filium         suum,     racontée s’étendait sur une           avaient été suffisamment
conveniens fuit humanum              seule        année,       après       racontés par les trois
genus ultimam consequi Dei           l’arrestation     de      Jean-       premiers Evangélistes, pour
dispensationem: et ideo dicit,       Baptiste, année au cours de           s'attacher à ce qui avait
quod appropinquabit regnum           laquelle aussi il mourut.             précédé l'emprisonnement du
Dei. Regnum autem Dei idem           Aussi, passant sous silence           saint Précurseur. Après avoir
est secundum substantiam             l’année où avaient eu lieu les        dit que Jésus vint en Galilée
cum       regno       caelorum,      faits racontés par les trois          prêcher      l'Evangile     du
quamvis differt ratione:             autres, raconta-t-il ce qui           royaume, saint Marc ajoute:
regnum enim Dei intelligitur         s’était passé à l’époque              "Parce que le temps est
quo Deus regnat; hoc vero            précédant le temps où Jean            accompli," etc. — S.
est in regione viventium,            fut enfermé en prison. Quand          Chrysostome: Et, en effet,
quando facie ad faciem               donc Marc dit Jésus vint en           c'est lorsque le temps fut
Deum videntes, in bonis              Galilée,            annonçant         accompli, c'est-à-dire quand
promissis      existent.     Sive    l’évangile du Royaume, il             vint la plénitude des temps,
amorem quis velit suscipere          continue par ces mots : car le        et que Dieu eut envoyé son
illam regionem, sive aliquam         temps est accompli et tout            Fils (Ga 4), qu'il convenait
aliam confirmationem eorum           proche le Royaume de                  que le        genre    humain
qui      imaginem        induunt     Dieu.                                 recueillit les derniers fruits
supernorum, quae per caelos          [00079] CHRYSOSTOME                   de la divine miséricorde.
intelliguntur. Satis enim            Puisque le temps             est      Voilà pourquoi Jésus-Christ
apparens est quod regnum             accompli,           c’est-à-dire      annonce que le royaume de
Dei neque loco, neque                puisque         est        venu       Dieu est proche. Le royaume
tempore             concluditur.     l’accomplissement           des       de Dieu est le même, quant à
Theophylactus.                Vel    temps, et que Dieu a envoyé           la substance, que le royaume
completum         esse      dicit    son Fils28, il convint que le         des cieux: il n'en diffère que
dominus tempus legis; quasi          genre humain obtienne le              par une distinction purement
diceret: usque ad tempus             suprême don de Dieu, c’est            rationnelle. On entend par ce
praesens operabatur lex;             pourquoi il dit que “ le              royaume de Dieu, celui où
amodo operabitur regnum              Royaume de Dieu est                   Dieu règne souverainement.
Dei, quod est secundum               proche ”. Le Royaume de               Or, ce royaume se réalisera
Evangelium          conversatio,     Dieu est le même, selon la            pour nous dans la région des
quae               convenienter      substance, que le Royaume             vivants (Ps 114), où les élus
assimilatur regno caelorum.          des cieux, bien qu’il en              verront Dieu face à face, et
Cum enim vides aliquem               diffère pour la raison29. Il          posséderont les biens qui leur
carne indutum secundum               faut comprendre comme                 ont été promis. A moins que
Evangelium vivere, numquid           “ Royaume de Dieu ” le                par cette région des vivants,
non dices, quoniam iste              royaume où Dieu règne                 on n'aime mieux entendre
habet regnum caelorum?               souverainement,        et     ce      l'amour divin, ou la nouvelle
Quod non est esca, et potus;         royaume est assurément la             assurance       des      biens
sed iustitia, et pax, et             terre des vivants (Ps 116             surnaturels que les cieux
gaudium in spiritu sancto.           (114-115), 9), où les élus,           désignent; car il est évident


28
   cf Galates 4,4 : “ Mais quand vint la plénitude du temps, Dieu envoya son Fils… ” et Hébreu 1,1-2 : “…. Dieu,
en ces jours qui sont les derniers, nous a parlé par le Fils… ”
29
   On sait que Matthieu utilise partout l’expression Royaume des cieux en lieu et place de Royaume de Dieu. Il
s’agit d’un procédé sémitique destiné à ne pas prononcer le Nom ineffable de Dieu en le remplaçant par une
périphrase “ le Tout-Puissant, le Très-Haut ” ou une image “ les cieux ”.
Sequitur          poenitemini.         voyant Dieu face à face, se            que le royaume de Dieu n'est
Hieronymus. Poenitentiam               tiendront au milieu des biens          limité ni par l'espace ni par le
enim agit qui vult aeterno             de la promesse30. On peut              temps. — Theophylactus. Ou
bono, scilicet regno Dei,              aussi appeler cette terre des          bien le Seigneur déclare que
adhaerere.       Qui      enim         vivants l’amour de Dieu, ou            le temps de la loi est
desiderat nucleum, frangit             encore l’assurance des biens           accompli, comme s'il disait:
nucem.          Amaritudinem           supérieurs, qui sont compris           Jusqu'ici la loi faisait son
radicis,     dulcedo      pomi         comme parsemant le ciel. Il            œuvre;       maintenant       le
compensat; periculum maris,            est en effet assez évident que         royaume de Dieu va être
spes lucri delectat; dolorem           le Royaume de Dieu n’est               rétabli; ce royaume qui est
medicinae,     spes     salutis        enfermé ni dans l’espace, ni           une      vie     conforme      à
mitigat. Praeconia autem               dans le temps.                         l'Evangile; car rien ne
Christi illi narrare digne             [00080] THÉOPHYLACTE                   ressemble plus au royaume
possunt qui ad palmam                  Ou bien encore, le Seigneur            des cieux. En effet, lorsque
indulgentiae        meruerunt          dit que sont accomplis les             vous voyez un homme vivre
pervenire: et ideo postquam            temps de la Loi, comme s’il            dans ce corps mortel,
dixit poenitemini, subiunxit et        disait : “ jusqu’au temps              conformément à l'Evangile,
credite Evangelio; nam nisi            présent, la Loi était en               ne dites-vous pas qu'il
credideritis, non intelligetis.        vigueur. Bientôt sera en               possède en lui le royaume
Poenitemini igitur, et credite;        vigueur le Royaume de                  des cieux, qui ne consiste pas
idest, renuntiate operibus             Dieu ”, qui est de vivre selon         dans le boire et le manger,
mortuis: quid enim prodest             la Bonne Nouvelle, ce qui est          mais dans la justice, la paix
credere sine bonis operibus?           comparable au royaume de               et la joie du Saint-Esprit.
Non tamen bonorum operum               Dieu. Car quand on voit une            Jésus-Christ ajoute: "Faites
meritum adducit ad fidem;              personne revêtue de chair              pénitence. " — S. Jérôme:
sed fides incipit, ut bona             vivre selon l’Evangile, ne             Celui qui veut jouir du
opera consequantur.                    dira-t-on pas que celui-ci             bonheur éternel, c'est-à-dire
                                       possède le Royaume de                  du royaume de Dieu, fait
                                       Dieu ? Lequel ne consiste              pénitence. Celui, en effet, qui
                                       pas en aliment, ou en                  désire goûter le fruit de la
                                       boisson, mais en justice, en           noix, en brise l'enveloppe. La
                                       paix, et en joie dans l’Esprit         douceur du fruit dédommage
                                       Saint. 31                              de l'amertume de la racine;
                                       “ Repentez-vous !”                     l'espoir du gain va jusqu'à
                                       [00081]      JÉRÔME        Fait        rendre agréable les périls de
                                       effectivement pénitence celui          la mer. L'espoir de la
                                       qui veut s’attacher le bien qui        guérison adoucit la douleur
                                       ne passe pas, c’est-à-dire le          que cause l'opération du
                                       Royaume de Dieu. Celui qui             médecin. Or, pour annoncer
                                       veut la noix brise sa                  dignement les oracles du
                                       coquille ; la douceur du fruit         Christ, il faut avoir obtenu de
                                       compense l’amertume de la              la divine miséricorde la grâce
                                       racine ; l’espérance d’un              du pardon, et voilà pourquoi
                                       profit rend agréable les               après avoir dit: "Faites
                                       risques encourus sur la mer            pénitence, " il ajoute:


30
   On peut penser ici à la béatitude : “ Heureux les doux ils posséderont la terre ” qui est l’écho de “ Heureux les
pauvres de cœur le Royaume de Dieu est à eux ”(cf Mat. 5,3. 5)
31
   cf Rom 14,17 “ Car le Royaume de Dieu, n’est pas affaire de nourriture ou de boisson : il est justice, paix et
joie, dans l’Esprit Saint. ”
                                    et l’espérance de la guérison        "Croyez à l'Evangile, car si
                                    tempère la douleur de la             vous ne croyez pas, vous ne
                                    médication. Donc, ceux-là            comprendrez pas (Is 7, 15) ".
                                    peuvent dignement annoncer           " Faites donc pénitence, et
                                    les paroles du Christ qui ont        croyez,      "     c'est-à-dire
                                    mérité d’atteindre la palme          renoncez aux œuvres mortes.
                                    de     l’indulgence.       C’est     A quoi, en effet, servirait la
                                    pourquoi, après avoir dit            foi, sans les bonnes œuvres.
                                    “ Repentez-vous ”, il ajoute         Ce n'est pas cependant le
                                    aussitôt “ et croyez à la            mérite des bonnes œuvres qui
                                    bonne nouvelle ”, car si l’on        nous conduit à la foi, mais la
                                    ne croit pas, l’on ne                foi commence, et les bonnes
                                    comprendra pas (cf. Is 7, 9,         œuvres viennent ensuite.
                                    LXX)32. Donc, “ Repentez-
                                    vous et croyez ”, c’est-à-
                                    dire, “ renoncez aux œuvres
                                    de mort : à quoi sert-il en
                                    effet de croire s’il l’on ne fait
                                    pas de bonnes œuvres ? ”
                                    Cependant, ce n’est pas le
                                    mérite des bonnes œuvres qui
                                    conduit à la foi, mais la foi
                                    vient d’abord, de sorte que
                                    les bonnes œuvres la suivent.
Lectio 7                            Marc 1, 16-20 Et passant le          Versets 16-20.
                                    long de la mer de Galilée, il        La glose (1). L'Evangéliste,
[85627] Catena in Mc. , cap.        vit Simon et André, son              après avoir rapporté la
1 l. 7 Glossa. Posita               frère, qui jetaient leurs filets     prédication de Jésus-Christ
praedicatione Christi ad            dans la mer : car c'étaient des      au peuple, nous fait connaître
turbas, agit Evangelista de         pêcheurs. Et Jésus leur dit :        la vocation des Apôtres, dont
vocatione discipulorum, quos        “ Venez à ma suite et je vous        il fit les ministres de la
fecit suae praedicationis           ferai     devenir       pêcheurs     prédication évangélique: "Et
ministros; unde sequitur et         d'hommes. ” Et aussitôt,             comme il passait le long de la
praeteriens    secus    mare        laissant les filets, ils le          mer de Galilée, il vit Simon,
Galilaeae, vidit Simonem, et        suivirent. Et avançant un peu,       " etc. — ThéophYl. Pierre et
Andream      fratrem    eius.       il vit Jacques, fils de              André, au rapport de saint
Theophylactus. Sicut Ioannes        Zébédée, et Jean son frère,          Jean (Jn 1), étaient disciples
Evangelista            refert,      eux aussi dans leur barque en        du Précurseur. Mais d'après
praecursoris erant discipuli        train d'arranger les filets ; et     le témoignage que Jean-
Petrus et Andreas. Videntes         aussitôt il les appela. Et           Baptiste avait rendu à Jésus,
vero quod Ioannes de Iesu           laissant leur père Zébédée           ils s'attachèrent à lui.
testimonium          dederat,       dans la barque avec ses              Affligés      ensuite       de
adiuncti sunt ei; post haec         employés, ils le suivirent.          l'emprisonnement de Jean-
dolentes,    quia    Ioannes                                             Baptiste, ils retournèrent à


32
  On lit dans la Vulgate en Isaïe 7,9 : si non credideritis non permanebitis , si vous ne croyez pas, vous ne
demeurerez pas. La Vulgate se montre ici fidèle à l’hébreu original. En revanche la traduction grecque de la
Septante(LXX) porte
vous ne comprendrez pas. Sous cette forme c’est un des versets les plus souvent cités par les Pères, saint
Augustin notamment.
traditus erat, ad artem               [00082] LA GLOSE Une fois             leur première profession: "II
propriam sunt reversi; unde           exposée la prédication de             les vit, dit l'Evangéliste, qui
sequitur mittentes retia in           Jésus        aux         foules,      jetaient leurs filets dans la
mare: erant enim piscatores.          l’évangéliste évoque l’appel          mer; car ils étaient pêcheurs.
Vide autem eos de laboribus           des disciples, dont il fit les        " Nous voyons par là qu'ils
propriis enutritos, et non ex         serviteurs de sa prédication :        gagnaient leur vie par un
iniquitate: tales enim digni          et passant le long de la mer          travail honnête, et non des
erant Christi primi discipuli         de Galilée, il vit Simon et           produits     d'une industrie
fieri; unde subditur et dixit         André son frère.                      coupable. De tels hommes
eis Iesus: venite post me.            [00083] THÉOPHYLACTE                  méritaient d'être les premiers
Nunc secundo illos vocat: est         Comme le rapporte Jean                disciples de Jésus-Christ: "Et
enim haec secunda vocatio             l’Evangéliste, Pierre et André        Jésus leur dit: Suivez-moi. "
respectu illius quae legitur in       étaient       disciples       du      C'est ici la seconde vocation
Ioanne. Ad quid autem                 Précurseur. Or, voyant que            des Apôtres, car nous voyons
vocentur, ostenditur cum              Jean-Baptiste avait rendu             dans saint Jean, qu'ils avaient
subditur faciam vos fieri             témoignage à Jésus, ils le            déjà été appelés une première
piscatores           hominum.         rejoignirent. Ensuite, affligés       fois. Jésus leur fait connaître
Remigius. Quia per rete               de ce que Jean avait été livré,       la fin de leur vocation: "Je
sanctae         praedicationis,       ils retournèrent à leur activité      ferai de vous des pêcheurs
pisces, idest homines, de             propre : jetant leurs filets          d'hommes. " — remi. En
profundo       pelagi,     idest      dans la mer, car c’étaient            effet, c'est dans les filets de
infidelitatis, ad lucem fidei         des pêcheurs. Notons qu’ils           la sainte prédication, qu'ils
traxerunt. Admiranda autem            vivent de leur propre travail,        ont retiré les poissons, c'est-
est ista piscatio. Pisces enim        et non de l’injustice, ce qui         à-dire les hommes des
cum        capiuntur,       mox       en fait des hommes dignes de          profondeurs de la mer, c'est-
moriuntur; homines cum                devenir les premiers disciples        à-dire de l'infidélité, pour les
capti         sunt,       verbo       du Christ : Et Jésus leur             amener à la lumière delà foi.
praedicationis           potius       dit : “ Venez à ma suite ”.           Pèche       vraiment      digne
vivificantur. Beda. Piscatores        C’est maintenant la seconde           d'admiration; car à peine les
autem, et illitterati mittuntur       fois qu’il les appelle : si l’on      poissons sont-ils hors de
ad praedicandum, ut fides             considère en effet ce qu’on           l'eau, qu'ils meurent, tandis
credentium in virtute Dei,            lit chez Jean (cf. Jn 1, 35-42),      que les hommes trouvent la
non in eloquentia atque in            c’est le second appel. Il leur        vie dans les filets de la
doctrina esse putaretur.              signifie à quoi ils sont              prédication, où ils sont pris.
Sequitur et protinus, relictis        appelés en ajoutant : “ Je            — Bède. Or, ce sont des
retibus, secuti sunt eum.             vous ferai devenir des                pêcheurs,      des      hommes
Theophylactus. Non enim               pêcheurs d’hommes ”.                  illettrés que Jésus envoie
oportet intervallum facere;           [00084] RÉMI En effet, par            pour prêcher l'Evangile, afin
sed statim sequi dominum.             le filet de la sainte                 que la foi des croyants fût
Post hos vero piscatur                prédication, les poissons,            regardée comme un effet de
Iacobum et Ioannem: quia et           c’est-à-dire les hommes33,            la puissance divine, et non
illi pauperes existentes,             sont tirés des profondeurs de         comme le fruit de l'éloquence


33
  ICHTUS signifie POISSON en grec et ses lettres forment : Iésus-Christos Théou Uios Sôter, ce qui veut dire :
Jésus-Christ Fils de Dieu Sauveur. A cause de cela, le poisson fut le signe de reconnaissance des premiers
chrétiens. Voir le célèbre texte de Tertullien qui montre les chrétiens comme des petits poissons (pisciculi) qui
ne peuvent vivre hors de l’eau du baptême : “ Pour nous, petits poissons, ainsi appelés du nom de notre "Ichtus"
Jésus-Christ, nous naissons dans l'eau et ne pouvons conserver notre vie autrement qu'en demeurant dans cette
eau. ” (Tertullien (+ ~ 225). Traité du baptême n°1)
tamen senectutem nutriebant           l’océan — c’est-à-dire de             et de la sagesse humaines.
paternam; unde sequitur et            l’infidélité — à la lumière de        " Et aussitôt, ayant laissé
progressus inde pusillum,             la foi. On doit admirer cette         leurs filets, ils le suivirent. "
vidit Iacobum Zebedaei.               pêche : car les poissons              — Theophylactus. Quand
Reliquerunt autem patrem,             meurent quand ils ont été             Dieu appelle, il ne faut pas
quia in sequela Christi eos           pris ; mais les hommes,               différer, mais le suivre sans
erat impediturus. Sic et tu           quand ils ont été saisis par le       retard. Après ces premiers
cum a parentibus impediris,           verbe de la prédication, sont         disciples, Jésus recueille dans
relinque eos, et accede ad            plutôt rendus à la vie.               ses filets Jacques et Jean, qui,
Deum. Ostenditur autem                [00085] BÈDE Des pécheurs,            tout pauvres qu'ils étaient,
quod      Zebedaeus      non          des hommes illettrés, sont            nourrissaient de leur travail
credidit;     mater     vero          envoyés annoncer la Bonne             la vieillesse de leur père: "De
apostolorum credidit, quae            Nouvelle afin que l’on soit           là s'étant un peu avancé, il vit
secuta est Christum mortuo            convaincu que la foi des              Jacques et Jean, fils de
Zebedaeo. Beda. Quaeri                croyants est l’œuvre de la            Zébédée, " etc. Or, ils
autem potest quomodo binos            puissance de Dieu, et non             quittèrent leur père parce
vocaverit     de    naviculis         celle de l’éloquence et de            qu'il eût été un obstacle à ce
piscatores, primo Petrum et           l’éducation.                          qu'ils suivissent Jésus-Christ.
Andream, deinde progressus            [00086] THÉOPHYLACTE                  Et vous aussi, lorsque vos
paululum alios duos filios            Il ne faut pas différer, mais         parents vous sont un
Zebedaei, cum Lucas dicat             suivre aussitôt le Seigneur.          empêchement, laissez-les, et
Iacobum et Ioannem vocatos            Après eux, il pêche Jacques           allez fermement à Dieu. On
fuisse    ad     adiuvandum           et Jean qui, tout en menant           peut conclure de là, que
Petrum et Andream, et                 une     vie    de      pauvreté,      Zébédée ne crut pas à Jésus;
Christum     Petro    tantum          assuraient la nourriture de           mais la mère de ces deux
dixisse: noli timere: ex hoc          leur père âgé : Et s’avançant         apôtres crut en lui, et après la
iam homines eris capiens;             un peu, il vit Jacques, fils          mort de Zébédée, elle suivit
simul tamen, subductis ad             de Zébédée. Ils quittèrent            le Sauveur.
terram navibus, eos fuisse            alors leur père, car il allait les    Bede. On pourrait demander
secutos. Unde intelligendum           empêcher de suivre le Christ.         ici comment Jésus appelle et
est, hoc primo esse factum            Nous aussi, si nos parents            tire de leurs barques ces
quod Lucas insinuat, et               nous empêchent, quittons-les,         pécheurs deux par deux,
postmodum ad capturam                 et venons au Seigneur. En             d'abord Pierre et André, et
piscium eos       ex    more          tout cas, il est clair que            après s'être avancé quelque
remeasse, ut postea fieret            Zébédée ne crut pas ; mais la         peu, deux autres, c'est-à-dire
quod Marcus hic narrat.               mère des apôtres, elle, crut,         les fils de Zébédée; tandis
Tunc enim secuti sunt                 et suivit le Christ après la          que d'après saint Luc (Lc 5),
dominum, non subductis ad             mort de Zébédée34.                    Jacques et Jean furent
terram navibus, tamquam               [00087] BÈDE On peut se               appelés pour aider Pierre et
cura redeundi, sed tamquam            demander pourquoi il a                André; que c'est à Pierre seul
vocantem, ac iubentem ut              appelé les pécheurs deux par          que Jésus adressa cette
sequerentur.     Hieronymus.          deux à quitter leur barque,           parole: "Ne craignez point,
Mystice autem hac quadriga            tout d’abord Pierre et André          vous serez désormais un
piscatorum     vehimur    ad          puis, après s’être avancé un          pécheur d'hommes; " et que


34
   Voir l’intervention de la mère des fils de Zébédée en Matthieu 20,20-21 : “ Alors la mère des fils de Zébédée
s'approcha de (Jésus), avec ses fils, et se prosterna pour lui demander quelque chose. "Que veux-tu?" lui dit-il.
Elle lui dit: "Ordonne que mes deux fils que voici siègent, l'un à ta droite et l'autre à ta gauche, dans ton
Royaume. ”. Dans le parallèle de saint Marc il n’est pas question de la mère, ce sont les fils de Zébédée eux-
mêmes qui font la demande au Maître. (cf Mc 10,35).
aethera, ut Elias; his quatuor         peu, deux autres : les fils de          tous ensemble cependant;
angulis construitur prima              Zébédée ; car, selon Luc (5,            ayant tiré leurs barques sur le
Ecclesia; his quatuor litteris         1-11), Jacques et Jean furent           rivage, ils le suivirent. Il faut
Hebraicis, tetragrammaton,             appelés pour venir en aide à            donc comprendre que tout ce
nomen domini agnoscitur a              Pierre et André, c’est à Pierre         que rapporte saint Luc se
nobis, quibus simili exemplo           seul que le Christ dit “ sois           passa lors de la première
praecipitur ut audiamus                sans crainte ; désormais, ce            vocation des Apôtres, et
vocem domini vocantis, et              sont des hommes que tu                  qu'étant ensuite retournés à
obliviscamur            populum        prendras. ”, mais c’est tous            leurs filets et à leurs
vitiorum, et domum paternae            ensemble que, ramenant leur             occupations ordinaires, Jésus
conversationis, quae est               barque à terre, ils le                  les appela de nouveau,
stultitia    Deo,      et   rete       suivirent. Il faut donc                 comme le raconte ici saint
aranearum, in quo nos velut            comprendre qu’il s’est tout             Marc. C'est alors que sans
culices pene lapsos tenebat            d’abord passé ce que dit Luc,           tirer leurs barques à terre,
aer inanis, qui pendet in              et que par la suite, ils étaient        comme s'ils eussent eu
nihilum, navem pristinae               revenus pêcher selon leur               l'intention d'y revenir, ils
conversationis abominantes.            habitude, si bien que s’est             suivirent tout de bon le
Pellibus enim mortuis tegitur          alors produit ce que Marc               Seigneur qui les appelait, et
Adam, qui est genitor noster           raconte ici. C’est alors qu’ils         leur commandait de marcher
secundum carnem; et nunc,              ont suivi le Seigneur, sans             à sa suite.
deposito vetere homine cum             ramener les barques à terre,            S. JÉR. Dans le sens
actibus       suis,       novum        comme s’ils avaient eu                  mystique,        ces      quatre
sequentes hominem, pellibus            l’intention de revenir, parce           pêcheurs figurent un char à
tegimur Salomonis, quibus              que le Seigneur les appelait            quatre chevaux qui nous
sponsa gloriatur se esse               et les invitait à le suivre.            enlève aux deux, comme
formosam factam. Simon                 [00088] JÉRÔME Au sens                  autrefois Elie (2 R 4; Ct 1, 4).
autem obediens, Andreas                mystique, nous sommes                   Ce sont les quatre angles, sur
virilis, Iacobus supplantans,          conduits au ciel sur un char            lesquels est bâtie la sainte
Ioannes gratia in Latino               attelé à ces quatre pêcheurs,           Eglise. Dans ces quatre
sonant:      quibus      quatuor       comme Elie35. La première               lettres hébraïques, nous
nominibus in agmen domini              Eglise reposa sur ces quatre            reconnaissons les quatre
coniungimur, obedientia ut             pierres d’angle ; dans ces              lettres dont est composé le
audiamus,       virilitate    ut       quatre lettres hébraïques,              nom du Seigneur. L'exemple
pugnemus, supplantatione ut            nous      reconnaissons       le        des Apôtres nous apprend
perseveremus, gratia ut                Tétragramme36, le Nom du                qu'il faut répondre à la voix
conservemur: quae quatuor              Seigneur, par lequel, de la             de Dieu qui nous appelle,
virtutes cardinales dicuntur;          même manière, nous sommes               oublier ce monde de vices
per       prudentiam       enim        enjoints d’écouter la voix du           qui nous entoure, quitter et la
obedimus, per iustitiam                Seigneur qui nous appelle,              maison paternelle, et notre
viriliter     agimus,        per       d’oublier la multitude des              genre de vie primitive, (qui
temperantiam          serpentem        vices, de quitter la maison             n'est que folie aux yeux de




35
   cf 2Rois 2,11 : “ Or, comme (Elie et Elisée) marchaient en conversant, voici qu'un char de feu et des chevaux
de feu se mirent entre eux deux, et Elie monta au ciel dans le tourbillon. ” cf Siracide 48,9 : “ (Elie) toi qui fus
emporté dans un tourbillon de feu, par un char aux chevaux de feu. . ”
36
   Le nom ineffable de Dieu transmis à Moïse comprenait les 4 lettres hébraïque hwhy “ yod, hé, vav, hé ”. Ce
tétragramme(= 4 lettres) est imprononçable. Aucune vocalisation (yahvé, Jéhovah etc…) n’est admissible. Les
juifs écrivent avec un infini respect ces quatre lettres (le ketib)mais prononcent quand elles apparaissent : adonaï,
c’est-à-dire “ mon Seigneur ” (le qéré).
calcamus, per fortitudinem             paternelle, qui ne compte pas          Dieu); et ces filets, ces toiles
gratiam      Dei    meremur.           aux yeux de Dieu37. Nous               d'araignées dans lesquelles
Theophylactus. Scias item              devons        aussi      quitter       l'air nous louait suspendus
primum hic vocari actionem,            l’entrelacs de la toile                dans le vide comme des
deinde      contemplationem;           d’araignée dans laquelle,              moucherons exposés à une
Petrus       enim     activae          comme des moustiques qui               chute certaine; détester enfin
symbolum est, ferventior               viennent de s’y accrocher,             le genre de vie ou nous étions
enim erat aliis, sicut activa          nous nous soutenions, agités           tristement embarqués. Adam,
est;       Ioannes       vero          par le vent de la vanité, qui          notre père selon la chair, est
contemplationem significat,            parcourt le vide, et nous              revêtu de la dépouille de
plus enim de rebus divinis             détourner avec horreur du              bêtes mortes; mais pour nous
disserit Ioannes.                      vaisseau de notre ancien               qui avons dépouillé le vieil
                                       mode de vie. De fait, notre            homme avec ses actes, et qui
                                       père selon la chair, Adam,             marchons sur les traces de
                                       était couvert de vêtements             l'homme nouveau, nous
                                       faits en peau d’animaux                sommes revêtus des riches
                                       morts38 : maintenant, ayant            fourrures      de     Salomon,
                                       dépouillé l’homme ancien en            vêtement splendide dont
                                       même temps que nous avons              l'Epouse se glorifie et qui
                                       renoncé à ses actes, nous              rehausse sa beauté. Simon
                                       suivons l’Homme nouveau39,             signifie obéissant; André,
                                       couverts du vêtement de                viril; Jacques, qui supplante:
                                       Salomon, dont l’Epouse se              Jean signifie grâce. Les
                                       glorifie d’être embellie40.            quatre vertus figurées par ces
                                       Simon signifie en latin                quatre        noms,        nous
                                       “ obéissant ”, Andrée “ digne          transforment en l'image de
                                       d’un      homme ”,        Jacob        Dieu,     l'obéissance     pour
                                       “ astucieux ”       et     Jean        l'écouter, le courage viril
                                       “ grâce ”. Par la vertu de ces         pour combattre, la ruine de
                                       quatre noms, nous entrons              nos ennemis pour persévérer,
                                       dans     le     troupeau     du        la grâce pour assurer notre
                                       Seigneur : l’obéissance nous           salut. Ces quatre vertus se
                                       fait écouter, le courage nous          rapportent aux quatre vertus
                                       pousse à lutter,           nous        cardinales. En effet, la
                                       persévérons grâce à l’astuce,          prudence        nous       rend
                                       et la grâce nous protège. Ces          l'obéissance facile; la justice
                                       quatre vertus sont dites               nous fait agir avec énergie; la
                                       cardinales : la prudence nous          tempérance foule aux pieds
                                       pousse à obéir, la justice à           le serpent infernal; la force


37
   Allusion à Genèse 12,1 : “ Le Seigneur dit à Abram: "Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, pour
le pays que je t'indiquerai. ”
38
   voir Genèse 3,21 : “ Le Seigneur Dieu fit à l'homme et à sa femme des tuniques de peau et les en vêtit. ”
39
   cf Ephésiens 4,22-24 : “ Il vous faut abandonner votre premier genre de vie et dépouiller le vieil homme, qui
va se corrompant au fil des convoitises décevantes, pour vous renouveler par une transformation spirituelle de
votre jugement et revêtir l'Homme nouveau, qui a été créé selon Dieu, dans la justice et la sainteté de la vérité. ”
40
   Voir Cantique 1,5 où l’Epouse bien-aimée dit : “ Je suis noire, mais je suis belle, filles de Jérusalem, comme
les tentes de Kédar, comme les pavillons de Salomon ” La Vulgate Ct 1,4 porte “ sicut pelles Salomonis, comme
les fourrures de Salomon ”, d’où l’idée du vêtement de Salomon. Sur cette prestigieuse vêture voir d’ailleurs Mt
6,29 où le Seigneur dit que Salomon lui-même dans toute sa gloire n’a pas été vêtu comme le moindre des lis des
champs !
                                      nous conduire en hommes, la            nous fait mériter la grâce de
                                      tempérance à piétiner le               Dieu. — Theophylactus. On
                                      serpent, et par la force nous          pont dire encore que celui
                                      méritons la grâce de Dieu41.           qui représente l'action est
                                      [00089] THÉOPHYLACTE                   appelé le premier, ensuite,
                                      Sache que c’est d’abord                celui     qui     figure    la
                                      l’action qui est demandée, et          contemplation. Pierre signifie
                                      ensuite la contemplation.              la vie active, Jean représente
                                      Pierre est en effet le symbole         la vie contemplative. Pierre,
                                      de l’action : il était plus            en effet, fut remarquable par
                                      ardent et plus actif que les           son ardente ferveur, par une
                                      autres. Mais Jean est                  sollicitude plus grande que
                                      l’homme            de         la       celle de tous les autres;
                                      contemplation, lui qui parla           comme Jean fut le théologien
                                      davantage       des      vérités       par excellence.
                                      divines.
Lectio 8                              Marc 1, 21-22 Ils entrèrent à          Versets 21, 22.
                                      Capharnaüm. Et, aussitôt, le           S. Jérôme: Saint Marc a
[85628] Catena in Mc. , cap.          jour du sabbat, étant entré            disposé dans sa pensée le
1 l. 8 Hieronymus. Marcus             dans la synagogue, il les              plan des événements de
dicta Evangelii in seipso, non        enseignait.      Ils     étaient       l'Evangile, sans suivre l'ordre
in seipsis disponens, ordinem         stupéfaits de sa doctrine ; car        des faits, et en s'attachant
historiae     non      secutus,       il enseignait comme ayant              seulement à celui des
mysteriorum ordinem servat;           autorité, et non pas comme             mystères. Voilà pourquoi, le
unde      sabbatis     primam         les scribes.                           jour du sabbat, il mentionne
virtutem narrat, dicens et                                                   son premier miracle, opéré
ingrediuntur Capharnaum.                                                     par Jésus: "Et ils entrèrent à
                                      [00090] JÉRÔME Marc a
Theophylactus. A Nazareth                                                    Capharnaüm.                  —
                                      disposé le récit dans son
recedens. In die autem                                                       Theophylactus. Ils venaient
                                      Evangile d’après son propos
sabbati, quando Scribae                                                      de Nazareth. Or, c'est au jour
                                      et non d’après les faits ; il n’a
congregabantur, tunc docens                                                  du sabbat où les scribes
                                      pas suivi la succession
synagogam intravit; unde                                                     s'assemblaient, que Jésus
                                      chronologique, mais celle des
sequitur et statim sabbatis                                                  entre dans la synagogue pour
                                      mystères. C’est pourquoi il
ingressus in synagogam                                                       enseigner: "Et aussitôt, étant
                                      raconte d’abord le premier
docebat eos: etenim lex ad                                                   entré le jour du sabbat, dans
                                      miracle opéré le jour du
hoc sabbatis otio vacare                                                     la    synagogue,      il    les
                                      sabbat. Et ils entrèrent à
iubebat, ut lectioni studentes                                               instruisait. " En effet, la loi
                                      Capharnaüm.
convenirent      in      unum.                                               ordonnait aux Juifs de
                                      [00091] THÉOPHYLACTE
Docebat autem Christus                                                       solenniser le jour du sabbat,
                                      Il avait quitté Nazareth. C’est
arguendo, non adulando,                                                      afin qu'ils pussent se réunir
                                      le jour du sabbat, quand se
sicut     Pharisaei;      unde                                               pour étudier la loi en
                                      réunissaient les scribes, qu’il
sequitur et stupebant super                                                  commun. Or, Jésus-Christ les
                                      entra dans la synagogue pour
doctrina eius: erat enim                                                     enseignait non en les flattant,
                                      y enseigner : Et aussitôt, le
docens eos quasi potestatem                                                  à la manière des pharisiens,
                                      jour du sabbat, étant entré
habens, et non sicut Scribae.                                                mais en les reprenant. " Et ils
                                      dans la synagogue, il les
Docebat etiam in potestate,                                                  s'étonnaient de sa doctrine; "


41
   Ces quatre vertus cardinales sont énumérées par Cicéron. On les retrouve dans le livre de la Sagesse (Sg 8,7) et
très fréquemment dans l’enseignement des Pères et des docteurs. On pourra consulter à ce sujet le catéchisme de
l’Eglise catholique CEC n°1805-1809.
transmutans homines ad          enseignait. De fait, la Loi        car ils les enseignait avec
bonum, et per poenam non        interdisait de faire quoi que      autorité, et non point comme
credentibus minabatur. Beda.    ce fût le jour du sabbat, afin     les scribes. " II enseignait
Scribae etiam docebant          qu’on se rassemble pour lire       aussi avec autorité, en ce
populos quae scripta sunt in    et étudier les Ecritures. Il les   sens qu'il ramenait au bien
Moyse et prophetis; Iesus       enseignait en les mettant sur      les hommes égarés, et qu'il
vero quasi Deus et dominus      la sellette, et non en les         menaçait du supplice ceux
ipsius Moysi pro libertate      flattant, comme faisaient les      qui refusaient de croire à sa
voluntatis suae, vel ea quae    pharisiens : Et ils étaient        parole. — Bède. Les scribes
minus videbantur, addebat in    stupéfaits de sa doctrine,         enseignaient au peuple ce qui
lege,     vel     commutans     car il les enseignait comme        est écrit dans Moïse et les
praedicabat populis, ut in      ayant autorité, et non             prophètes; mais Jésus, en sa
Matthaeo legimus: dictum est    comme les scribes. Son             qualité de Dieu souverain et
antiquis (. . . ) ego autem     enseignement avait aussi de        de Maître de Moïse lui-
dico vobis.                     l’autorité car, en même            même, ou ajoutait à la loi les
                                temps qu’il convertissait les      éclaircissements qu'il jugeait
                                hommes au bien, il menaçait        nécessaires,       ou     bien
                                de châtiment ceux qui ne           l'enseignait au peuple avec
                                croyaient pas.                     tel changement qu'il lui
                                [00092] BÈDE Les scribes           plaisait     d'y    introduire,
                                enseignaient eux aussi aux         comme nous le voyons dans
                                foules ce qui est écrit chez       saint Matthieu: "II a été dit
                                Moïse et les prophètes ; mais      aux anciens, et moi je vous
                                Jésus, en tant que Dieu et         dis, " etc. (Mt 5)
                                Seigneur de Moïse lui-même,
                                usait de la liberté de sa
                                propre volonté pour ajouter à
                                la Loi des préceptes qui y
                                étaient moins sensibles, ou
                                bien il la modifiait dans son
                                enseignement aux foules,
                                comme nous le lisons chez
                                Matthieu (5, 21-44) : “ Et il a
                                été dit aux anciens… Eh
                                bien ! moi, je vous dis… ”
Lectio 9                        Marc 1, 23-28 Et il y avait        Versets 23-28.
                                dans leur synagogue un             Bède. C'est par l'envie du
[85629] Catena in Mc. , cap.    homme (possédé) d’un               démon que la mort est entrée
1 l. 9 Beda. Quoniam invidia    esprit impur, et qui               dans le inonde (Sg 2); c'est
Diaboli mors intravit in        s'exclama       en     disant :    donc contre cet auteur de la
orbem terrarum, ideo contra     “ Qu'y a-t-il entre nous et        mort, que Jésus dut mettre
ipsum mortis auctorem primo     toi, Jésus de Nazareth ? Tu        d'abord en usage le remède
debuit    medicina    salutis   es venu pour nous perdre.          du salut: "Il y avait dans leur
operari; et ideo dicitur et     Je sais qui tu es: le Saint de     synagogue         un     homme
erat in synagoga eorum          Dieu. ” Jésus le menaça,           possédé de l'esprit impur. "
homo in spiritu immundo.        disant : “ Tais-toi, et sors       — S. Chrysostome: Le nom
Chrysostomus.       Spiritus    de l’homme. ” Et le                d'esprit s'applique à l'ange, à
quidem Angelus, et aer, et      tourmentant l'esprit impur         l'air, à l'âme et aussi à l'Esprit
anima nuncupatur, et etiam      sortit de lui, en s’exclamant      saint. Aussi dans la crainte
spiritus sanctus. Ne igitur     d’une voix forte. Tous             que cette ressemblance de
propter       communicantiam           furent saisis d’étonnement,            nom ne donnât lieu à l'erreur,
nominis,       in       errorem        de      sorte     qu'ils    se         l'Evangéliste      ajoute      la
decidamus, addit immundo:              demandaient les uns aux                qualification d'impur: ce nom
immundus autem dicitur                 autres : “ Qu'est-ce donc              lui est donné à cause de sou
propter      impietatem,      ac       que ceci ? qu’elle est cette           impiété       et     de      son
elongationem a Deo, et quia            doctrine      nouvelle !     Il        éloignement de Dieu et parce
omnibus immundis, et pravis            commande avec autorité                 qu'il prend part à toutes les
operationibus se immiscet.             même aux esprits impurs,               œuvres        immondes         et
Augustinus de Civ. Dei.                et ils lui obéissent ! ” Et sa         perverses.
Contra superbiam porro                 renommée se répandit                   S. AUG. (Cité de Dieu, 9, 20.
Daemonum               quantam         aussitôt dans toute la                 ) L'humilité du Dieu qui est
virtutem       habeat       Dei        région de Galilée.                     apparu sous la forme de
humilitas, quae in forma                                                      l'esclave, est si puissante
servi       apparuit,       ipsi       [00093] BÈDE Puisque la                contre l'orgueil des démons,
Daemones ita sciunt ut eidem           malveillance du diable avait           qu'ils sont forcés de le
domino infirmitate carnis              fait entrer la mort dans le            reconnaître et de le confesser
induto haec exprimerent;               monde42, c’est contre le               publiquement devant 1e
sequitur enim et exclamavit            responsable même de la mort            Seigneur revêtu de l'infirmité
dicens: quid nobis, et tibi,           que le remède du salut dût             de notre chair: "Et il s'écria:
Iesu Nazarene? Venisti ante            être en premier lieu employé.          Qu'y a-t-il de commun entre
tempus perdere nos. Clarum             C’est pourquoi il est dit Et il        vous et nous, Jésus de
est in his verbis quod in eis et       y avait dans leur synagogue            Nazareth ? " Il est évident
scientia erat, et caritas non          un homme (possédé) d’un                par ces paroles qu'ils avaient
erat: poenam quippe suam               esprit impur.                          la science sans avoir la
formidabant ab illo, non in            [00094] CHRYSOSTOME                    charité, car ils redoutaient le
illo iustitiam diligebant.             Est appelé “ esprit ” un ange,         châtiment qu'il venait leur
Beda.      Daemones        enim        un souffle, une âme, et                infliger et n'aimaient pas en
dominum in terris cernentes,           l’Esprit Saint lui aussi. Donc,        lui la justice qu'il apportait à
se     continuo      iudicandos        pour éviter qu’à cause de              la terre. — Bède. Car les
credebant.      Chrysostomus.          l’homonymie, nous tombions             démons,       voyant     Notre-
Vel hoc ita dicit, quasi               dans l’erreur, il ajoute               Seigneur sur la terre,
diceret:               auferens        impur. Or, il est dit impur à          croyaient qu'il allait les juger
immunditiam,        divinamque         cause de son impiété, de son           immédiatement.         —      S.
imponens           cognitionem         éloignement de Dieu, et                Chrysostome: Ou bien, voici
hominum animabus, nobis                parce qu’il se mêle à toutes           le sens de ces paroles: En
locum in hominibus non das.            les choses impures et à tous           purifiant l’âme humaine, et
Theophylactus. Exire enim              les actes mauvais.                     en y faisant naître des
ab homine perditionem suam             [00095] AUGUSTIN Les                   pensées divines, vous ne
existimat              Daemon:         démons              eux-mêmes          nous laissez plus d'asile dans
immisericordes enim existunt           connaissent      comme      est        le cœur des hommes. —
Daemones, malum aliquod                puissante, contre l’orgueil            Theophylactus. Car sortir de
pati se existimantes cum               des démons, l’humilité de              l'homme, c'était pour le
homines non molestant.                 Dieu, qui le fait se présenter         démon une ruine certaine,
Sequitur scio quod sis                 comme un serviteur ; aussi le          parce qu'en effet, les démons
sanctus Dei. Chrysostomus.             disent-ils au Seigneur, lui qui        étant essentiellement cruels,
Quasi diceret: considero               est revêtu de la faiblesse de          ils regardent comme une



42
  Cf Sagesse 2,24 : C’est par l'envie du diable que la mort est entrée dans le monde: ils en font l'expérience,
ceux qui lui appartiennent!
adventum tuum: non enim                la chair : Il s’exclama,               sorte de supplice de ne pas
firmam ac certam adventus              disant “ Qu’y a-t-il entre             tourmenter les hommes.
Dei      habebat       notitiam.       toi et nous, Jésus de                  Il ajoute: "Je sais que vous
Sanctum autem dicit eum,               Nazareth ? Tu es venu nous             êtes le saint de Dieu. " — S.
non unum de pluribus, quia             perdre avant le temps ? ” Il           Chrysostome: Comme s'il
et sanctus erat unusquisque            est clair qu’ils avaient la            disait:      Je       considère
prophetarum, sed unum eum              connaissance, mais n’avaient           attentivement              votre
esse denuntiat: per articulum          pas la charité43 ; c’est               avènement; car il n'avait pas
enim qui in Graeco ponitur             pourquoi ils craignaient leur          une connaissance claire et
unum ostendit; per timorem             châtiment, et ne s’attachaient         certaine de la venue de Dieu
vero, omnium dominum                   pas à la justice qui réside en         en ce monde. II l'appelle
recognoscit. Augustinus. De            lui.                                   saint, non pas un saint
Civ. Dei. Tantum enim eis              [00096] BÈDE Les démons,               comme beaucoup d'autres
innotuit quantum voluit;               en effet, voyaient le Seigneur         parce que chaque prophète
tantum autem voluit quantum            sur la terre, et croyaient             aussi était saint, mais il le
oportuit. Sed innotuit non             qu’ils allaient être jugés à           proclame saint d'une manière
sicut Angelis sanctis, qui             l’instant.                             spéciale. L'article qui se
eius, secundum id quod est             [00097] CHRYSOSTOME                    trouve dans le grec indique
Dei verbum, participata                Ou bien il dit cela comme s’il         qu'il est le saint par
aeternitate perfruuntur; sed           disait       “ en       enlevant       excellence, mais la crainte
sicut       eis        terrendis       l’impureté et en imprimant la          qu'il éprouve fait qu'il le
innotescendus       fuit,     ex       connaissance de Dieu aux               reconnaît pour le souverain
quorum tyrannica potestate             âmes des hommes, tu ne nous            Maître de toutes choses. —
fuerat              liberaturus        laisses pas de place en eux. ”         S. Aug. (Cité de Dieu, 9) Il
praedestinatos. Innotuit ergo          [00098] THÉOPHYLACTE                   ne se fit connaître aux
Daemonibus, non per id                 Le démon estime en effet que           démons que dans la mesure
quod est vita aeterna, sed per         sortir de l’âme le conduit à sa        qu'il voulut, et il ne le voulut
quaedam temporalia suae                perte :     ils    sont     sans       que dans la mesure qui était
virtutis     effecta,      quae        miséricorde, et c’est à leurs          nécessaire. Toutefois il ne se
angelicis sensibus etiam               yeux éprouver un tort que de           manifesta pas à eux comme
malignorum spirituum potius            ne pas pouvoir tourmenter              aux anges qui jouissent de sa
quam infirmitati hominum               des hommes.                            vue comme Verbe, et
possint    esse     conspicua.         “ Je sais qui tu es : le Saint         participent à son éternelle
Chrysostomus. Non autem                de Dieu ”                              félicité, mais il devait se
volebat veritas testimonia             [00099] CHRYSOSTOME                    manifester aux démons pour
spirituum        immundorum;           C’est comme s’il disait                les faire trembler, puisqu'il
unde sequitur et comminatus            “ j’examine ta venue ”. Il             venait délivrer les hommes
est     ei   Iesus,      dicens:       n’avait pas, en effet, une             de l'empire tyrannique de ces
obmutesce, et exi de homine.           connaissance sûre et certaine          esprits mauvais. Il s'est donc
Unde dogma salutiferum                 de la venue de Dieu. Or, il lui        fait connaître aux démons
nobis datur, ne credamus               dit qu’il est Saint, non pas un        non pas comme étant la vie
Daemonibus                             parmi plusieurs, car tous les          éternelle, mais par certains
quantumcumque denuntient               prophètes aussi étaient des            effets sensibles de sa toute-
veritatem.      Sequitur      et       saints, mais il proclame qu’il         puissance qui ne pouvaient
discerpens eum spiritus                est le seul et l’unique Saint.         échapper aux regards de la
immundus, et exclamans voce            C’est au moyen de l’article            nature      angélique       plus


43
  Cf 1 Cor 8,1 : La connaissance enfle mais la charité édifie et 1 Cor 13,2 : quand j'aurais le don de prophétie, la
science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j'aurais même toute la foi jusqu'à transporter des
montagnes, si je n'ai pas la charité, je ne suis rien.
magna exivit ab eo. Quia           défini en grec qu’il montre        pénétrants même dans les
enim homo ille tamquam             qu’il est le seul et l’unique      esprits mauvais que les vaux
sapiens       loquebatur,     ac   Saint44. En réalité, c’est la      de la faiblesse humaine.
discrete verba proferebat, ne      peur qui le conduit à              S.      Chrysostome:        Mais
putaretur quod non ex              reconnaître en lui le Seigneur     l'éternelle vérité ne voulait
Daemone, sed ex corde verba        de toutes choses.                  pas des témoignages des
componeret, virum discerpi         [00100] AUGUSTIN Il se fit         esprits impurs: "Et Jésus les
permisit a Daemone, ut             connaître des esprits impurs       menaça en leur disant, " etc.
ostenderet Daemonem esse           dans la mesure où il le            Jésus nous donne ici un
qui                  loquebatur.   voulut, et il le voulut dans les   enseignement salutaire, c'est
Theophylactus. Ut videntes         limites de ce qui était            de ne jamais ajouter foi aux
cernerent a quo malo               nécessaire. Toutefois, il ne se    démons quand bien même ils
liberabatur homo, et propter       fit pas connaître à eux            nous annonceraient la vérité.
miraculum crederent. Beda.         comme aux saints anges qui         " Et l'esprit le déchirant, "
Potest         autem      videri   jouissent d’une béatitude          etc. Comme cet homme
contrarium,            quomodo     partagée, selon la nature du       venait de dire des paroles
discerpens, vel, sicut quidam      Verbe divin ; il fallait plutôt    sages et sensées, dans la
codices habent, convexans          qu’il les effrayât en se faisant   crainte qu'on s'imaginât qu'il
eum exiverit, cum nihil ei         connaître, au moment où il         parlait, non sous l'inspiration
nocuerit secundum Lucam.           s’apprêtait à affranchir les       du démon, mais de son
Sed et ipse Lucas dicit: et        prédestinés        de       leur   propre cœur, Jésus-Christ
cum        proiecisset      eum    tyrannique pouvoir. Il se fit      permit que cet infortuné fût
Daemonium in medium, exiit         donc connaître des démons,         déchiré par le démon afin
ab eo, nihilque ei nocuit.         non pas comme la vie               qu'il fût manifeste que c'était
Unde intelligitur hoc dixisse      éternelle, mais par quelques       lui aussi qui parlait par sa
Marcum convexans eum, sive         effets temporels de sa             bouche. — Theophylactus.
discerpens, quod Lucas dicit:      puissance perceptibles aux         Ce fut aussi pour que les
cum proiecisset eum in             sens angéliques — que              témoins de ce prodige
medium; et quod secutus ait:       possèdent même des esprits         comprissent de quel affreux
nihilque ei nocuit, hoc            mauvais — et non à                 malheur était délivré cet
intelligitur, quod illa iactatio   l’infirmité humaine.               homme, et qu'ils missent en
membrorum, atque vexatio           [00101] CHRYSOSTOME                Jésus par suite de ce miracle.
non eum debilitavit, sicut         Mais la Vérité ne voulait pas      — Bède. Il y a, ce semble,
solent Daemonia exire etiam        du témoignage des esprits          une sorte de contradiction
quibusdam               membris    impurs, d’où : Mais Jésus le       entre ces paroles: "Et le
amputatis, aut evulsis. Visa       menaça en disant “ tais-toi        déchirant, " ou comme
autem       virtute    miraculi,   et sors de l’homme ! ” Par         portent certains exemplaires,
novitatem             dominicae    là, un précepte salutaire nous     le courbant, et ces autres: "II
admirantur doctrinae atque         est donné, à savoir qu’il ne       sortit sans lui avoir fait aucun
ad inquisitionem eorum quae        faut pas nous fier aux             mal, " selon saint Luc. Mais
audierant, per ea quae             démons, quelque importante         cet Evangéliste dit aussi que
viderant, excitantur; unde         que soit la vérité qu’ils          " le démon ayant jeté
sequitur et mirati sunt            proclament.          Et       le   violemment cet homme au
omnes, ita ut conquirerent:        tourmentant, l’esprit impur        milieu de l'assemblée sortit
ad hoc enim fiebant signa, ut      s’exclama d’une voix forte,        de son corps, sans lui avoir
per hoc Evangelio regni Dei        et sortit de lui. Il permit que    fait aucun mal. " II faut donc



44
     Le grec porte en effet "                        ” et non simplement “                           ”
quod praedicabatur, certius            l’homme fût déchiré par le             comprendre que ces paroles
crederetur, dum hi qui                 démon parce que cet homme              de saint Marc: "Et le
caelestia terrigenis gaudia            parlait comme s’il était sain          tourmentant, ou le déchirant,
promittebant, caelestia in             d’esprit et prononçait des             " reviennent à celles-ci de
terris ac divina opera                 paroles distinctes et afin             saint Luc: "Et l'ayant jeté
monstrabant. Prius autem,              d’éviter qu’on pense que ce            violemment au milieu de tout
teste     Evangelista,     erat        n’était pas d’un démon, mais           le peuple. " Et alors ce que
docens eos quasi potestatem            de son cœur qu’il formulait            saint Luc ajoute: "Il ne lui fit
habens, et nunc turba                  ces paroles : ainsi, il ferait         aucun mal, " signifie que
attestante,    in     potestate        voir que c’était un démon qui          cette agitation violente, cette
imperat spiritibus immundis,           parlait.                               secousse      imprimée     aux
et obediunt ei. Sequitur et            [00102] THÉOPHYLACTE                   membres de cet homme
processit rumor eius statim            Ce fut pour que les témoins            n'épuisa pas ses forces et que
in      omnem        regionem          de la scène comprennent de             le démon sortit sans lui
Galilaeae. Glossa. Ea enim             quel mal était délivré cet             couper ou lui arracher
quae      homines       multum         homme, et pour qu’ils croient          quelque membre, comme il
mirantur prompte divulgant:            en raison de ce miracle.               arrive quelquefois en pareille
quia ex abundantia cordis os           [00103] BÈDE Il peut                   circonstance. Or, les témoins
loquitur.         Hieronymus.          sembler contradictoire qu’il           de ce prodige admirent la
Mystice autem Capharnaum               soit sorti le tourmentant, ou          nouveauté de la doctrine du
villa            consolationis         même, comme il est écrit en            divin Maître, et ce qu'ils
interpretatur,       sabbatum          certains      manuscrits,     le       voient les détermine à
                                                    45
autem requies. Homo in                 maltraitant , puisque, selon           approfondir       ce     qu'ils
spiritu immundo requie et              Luc, il ne lui a fait aucun            entendent. " Et tous étaient
consolatione sanatur, ut               mal. Mais Luc lui-même dit             dans l’étonnement, " etc. Car
locus et tempus congruant              aussi (4, 25) : et, le                 le but des miracles était de
saluti. Homo in spiritu                précipitant au milieu, le              faire croire d'une foi plus
immundo genus humanum                  démon sortit de lui sans lui           certaine à l'Evangile du
est, in quo immunditia                 faire      aucun    mal.    On         royaume de Dieu. Voilà
regnavit ab Adam usque ad              comprend donc que Marc ait             pourquoi les apôtres qui
Moysen: nam sine lege                  écrit : le tourmentant, ou le          promettaient      des     joies
peccaverunt, et sine lege              maltraitant : il exprime ce            célestes aux habitants de ce
perierunt.      Qui      sciens        que Luc entend par le                  monde, faisaient éclater à
sanctum Dei, obmutescere               précipitant au milieu ; et             leurs yeux ici-bas, des
iubetur, dum scientes quidem           lorsqu’il dit ensuite : sans lui       œuvres célestes et toutes
Deum, non sicut Deum                   faire aucun mal, cela signifie         divines. Tout d'abord, d'après
glorificaverunt,            sed        que cette convulsion des               le       témoignage          de
servierunt potius creaturae            membres, cette violence ne             l'Evangéliste,     Jésus-Christ
quam      creatori.    Spiritus        l’affaiblissait pas, comme             enseignait les hommes avec
discerpens hominem exiit ab            lorsque sont d’ordinaire               autorité; et maintenant le
eo. Appropinquante salute,             expulsés les esprits impurs,           peuple lui-même lui rend ce
appropinquavit        tentatio:        avec parfois des membres               témoignage qu'il commande
Pharao dimissurus Israel               coupés ou arrachés46. A la             avec autorité aux esprits
persequitur Israel, Diabolus           vue de la puissance du                 immondes, et qu'ils lui
contemptus        surgit     in        miracle, les gens s’étonnent           obéissent. " Et sa renommée
scandala.                              de      la     nouveauté     de        se répandit, " etc. — la glose.


45
   C’est ainsi qu’on peut comprendre le grec                                  . , le verbe pouvant signifier d’après
l’étymologie tourmenter, torturer.
46
   On pourrait d’ailleurs traduire le « discerpens eum » de la Vulgate par : le déchirant au lieu de le tourmentant
l’enseignement du Seigneur,        Car ce que les hommes
et ce qu’ils avaient vu pousse     admirent      le   plus,    ils
les gens à s’informer des          s'empressent de le divulguer,
bruits qui circulaient : Et ils    parce que la bouche parle de
furent saisis d’étonnement,        l'abondance du cœur.
de      sorte      qu’ils     se   S. Jérôme: Capharnaüm dans
demandèrent les uns les            le sens mystique signifie ville
autres. Les signes étaient         de la consolation, le mot
donnés afin que, grâce à           sabbat signifie repos. Cet
l’annonce de la Bonne              homme possédé de l'esprit
nouvelle du Royaume de             immonde, c'est le genre
Dieu, on crût davantage,           humain en qui l'impureté a
puisque         ceux         qui   régné depuis Adam jusqu'à
promettaient aux enfants de        Moïse. Car les hommes ont
la terre les joies du ciel leur    péché sans la loi, et ils
montraient       ici-bas    des    périront sans la loi (Rm 2).
œuvres célestes et divines.        Cet     esprit   impur     qui
Auparavant, comme en était         connaissait le saint de Dieu,
témoin l’Evangile, il les          reçoit l’ordre de se taire,
enseignait comme s’il avait        parce qu'il est des hommes
autorité : désormais, la foule     qui, connaissant Dieu, ne
entière      confirme       son    l'ont pas glorifié comme
témoignage, et c’est avec          Dieu, mais ont mieux aimé
autorité qu’il commande aux        servir et adorer la créature
esprits impurs, et ils lui         plutôt que le Créateur (Rm
obéissent.                         1).     L'esprit     immonde
Et sa renommée se répandit         déchirant cet homme sortit de
aussitôt dans toute la             son corps. A l'approche du
région de Galilée.                 salut, la tentation se fait
[00104] LA GLOSE C’est en          sentir. Pharaon abandonné
effet ce qui étonne le plus les    par le peuple d'Israël, le
hommes qu’ils répandent            poursuit à outrance (Ex 14)
avec empressement, car c’est       Le démon méprisé, cherche à
du trop-plein du cœur que          produire du scandale.
parle la bouche (Matth. 12,
34).
[00105] JÉRÔME Au plan
mystique,          Capharnaüm
signifie     “ domaine        de
consolation ”, et le sabbat,
“ repos ”. L’homme possédé
d’un esprit impur est guéri
dans le repos et la
consolation, afin que temps
et lieu s’accordent avec ce
salut. L’homme possédé
d’un        esprit        impur
représente l’humanité, sur
laquelle régna l’impureté
d’Adam jusqu’à Moïse (cf.
                                      Romains 5, 14), puisque les
                                      hommes        péchèrent     et
                                      moururent sans la Loi47.
                                      Connaissant le Saint de Dieu,
                                      il reçoit l’ordre de se taire,
                                      car les hommes avaient beau
                                      connaître Dieu, ils ne lui
                                      rendirent pas gloire comme à
                                      Dieu, mais se mirent plutôt
                                      au service de la créature qu’à
                                      celui du Créateur48. L’esprit
                                      le tourmentant sortit de lui
                                      car, quand s’approche le
                                      salut s’approche aussi la
                                      tentation : alors qu’il allait
                                      laisser aller Israël, Pharaon
                                      se met à le poursuivre49 ; de
                                      même, le démon méprisé
                                      surgit en provoquant le
                                      scandale.
Lectio 10                             Marc 1, 29-31 Et aussitôt,             Versets 29-31.
                                      sortant de la synagogue,               Bède. Il fallut d'abord
[85630] Catena in Mc. , cap.          Jésus vint dans la maison              refréner la langue du serpent
1 l. 10 Beda. Primo debuit            de Simon et d'André avec               pour qu'elle cessât de vomir
lingua serpentina, ne ultra           Jacques et Jean. Or, la                ses poisons, et guérir ensuite
virus spargeret, concludi;            belle-mère de Simon était              de     la    fièvre    de     la
deinde femina, quae primo             alitée ayant la fièvre, et             concupiscence charnelle la
seducta est, a carnalis               aussitôt ils lui parlent               femme qui fut séduite la
concupiscentiae febre sanari;         d’elle. Et s'approchant il la          première: "Et bientôt après,
unde dicitur et protinus              fit lever en la prenant par            sortant de la synagogue, ils
egredientes de synagoga,              la main. Et soudain la                 vinrent,      "     etc.     —
venerunt in domum Simonis             fièvre la quitta, et elle les          Theophylactus. Jésus se
et Andreae cum Iacobo et              servait.                               retira, selon sa coutume, le
Ioanne.       Theophylactus.                                                 jour du sabbat, vers le soir,
Recessit enim, ut consuetudo          [00106] BÈDE Il a fallu                pour se rendre dans la
erat in sabbato, circa                commencer par réduire au               demeure de ses disciples. Or,
vesperam ad edendum in                silence la langue du serpent,          celle qui devait les servir
discipulorum domum. Quae              afin qu’il ne répande pas              était en proie à la fièvre: "La


47
   Pour comprendre la pensée un peu elliptique de Jérôme il faut lire Romains 5,14sq. : “ Cependant la mort a
régné depuis Adam jusqu'à Moïse…. ”. Comme la mort est le salaire du péché (Rom 6,23), on peut dire que le
péché, l’impureté, a régné dans le monde d’Adam à Moïse, c’est-à-dire avant la Loi, et donc sans la Loi.
48
   La compréhension de ce passage suppose d’avoir en mémoire Romains 1,21-25 : “ … (les païens) ayant connu
Dieu, ils ne l'ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces; mais ils se sont égarés dans leurs
pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. Se vantant d'être sages, ils sont devenus
fous; et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l'homme corruptible, des oiseaux,
des quadrupèdes, et des reptiles. C'est pourquoi Dieu les a livrés à l'impureté, selon les convoitises de leurs
cœurs; en sorte qu'ils déshonorent eux-mêmes leurs propres corps; eux qui ont changé la vérité de Dieu en
mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen! ”
49
   Sur ce brusque sursaut de Pharaon voir Exode 14,5sq. A l’approche de la défaite, les forces du mal, telle une
bête agonisante, connaissent un regain de violence, ne voulant pas lâcher leur proie.
autem ministrare debebat,            davantage son venin, puis         belle-mère de Simon Pierre
febribus tenebatur; unde             guérir de la fièvre de la         était couchée, tourmentée par
sequitur recumbebat autem            concupiscence charnelle la        la     fièvre.    "     —      S.
socrus Simonis febricitans.          femme qui fut séduite la          Chrysostome: Les disciples
Chrysostomus.         Discipuli      première. C’est pourquoi il       qui espéraient recueillir
autem      tamquam        exinde     est dit : Et aussitôt sortant     quelque avantage de la
utilitatem aliquam recepturi         de la synagogue, il vint          présence du Sauveur, sans
non expectantes vespere,             dans la maison de Simon et        attendre le soir, le priaient de
socrum        Petri       sanari     d’André, avec Jacques et          guérir la belle-mère de
precabantur; unde sequitur           Jean.                             Pierre: "Aussitôt ils lui
qui statim dicunt ei de illa.        [00107] THÉOPHYLACTE              parlèrent à son sujet. " —
Beda. In Evangelio autem             Il se retira en effet vers le     Bède. Saint Luc dit qu'ils lui
Lucae scriptum est quod              soir, comme de coutume le         adressèrent une prière en sa
rogaverunt illum pro ea.             jour de sabbat, pour prendre      faveur (Lc 4) Car le Sauveur
Modo enim salvator rogatus,          son repas dans la maison des      guérissait les maladies, tantôt
modo ultro curat aegrotos,           disciples. Or, celle qui devait   sur la prière qu'on lui en
ostendens se, contra vitiorum        servir souffrait de la fièvre :   faisait, tantôt de son propre
quoque       passiones,         et   la belle-mère de Simon était      mouvement, montrant par là
precibus semper annuere              alitée, ayant la fièvre.          qu'il prête l'oreille aux
fidelium, et ea nonnumquam           [00108] CHRYSOSTOME               prières des fidèles qui
quae ipsi minime intelligunt,        Les       disciples,      ayant   demandent la guérison de
vel intelligenda dare, vel pie       l’intention de retirer quelque    leurs passions vicieuses; et
petentibus,      etiam       non     avantage de la venue du           qu'il     leur     donne      de
intellecta, dimittere, iuxta id      Seigneur, sans attendre le        comprendre ce que jusque-là
quod Psalmista postulat:             soir, le suppliaient de guérir    ils       ne      comprenaient
delicta quis intelligit? Ab          la belle-mère de Pierre : Et      nullement; ou qu'il accorde à
occultis meis munda me,              aussitôt, ils lui parlent         une pieuse supplication le
domine. Unde et hic rogatus          d’elle.                           pardon         des        fautes
sanat; sequitur enim et              [00109]       BÈDE        Dans    méconnues,        comme        le
accedens      elevavit      eam,     l’Evangile de Luc (4, 38), il     demandait le Psalmiste: "c
apprehensa       manu       eius.    est écrit qu’ils le prièrent à    Seigneur, purifiez-moi de
Theophylactus. Per hoc               son sujet. C’est en effet         mes fautes cachées. " (Ps 18)
significatur, quod si aliquis        tantôt sur les prières qu’on      Ici donc, c'est à la prière qu'il
infirmatur, a Deo curabitur,         lui adresse, et tantôt de lui-    accorde la guérison: "Et
si sanctis ministraverit ob          même que le Sauveur soigne        s'approchant, il la fit lever, et
Christi amorem. Beda super           les malades, montrant que,        lui ayant pris la main, " etc.
Lucam. Quod autem sabbatis           face aux souffrances que          — Theophylactus. Nous
maxime               medicinae,      causent aussi les vices, il       apprenons ici que celui qui se
doctrinaeque suae dona               répond toujours aux prières       rend le serviteur des saints
frequentat, docet se non sub         des fidèles, et que parfois il    pour l'amour de Jésus-Christ
lege, esse sed supra legem,          donne à comprendre la faute       peut espérer obtenir de Dieu
nec      Iudaicum        eligere     qu’on ne comprend pas, ou         sa guérison. — Bède. En
sabbatum;          dilectamque       bien il en délivre ceux qui le    distribuant surtout le jour du
domino esse requiem, si              demandent          pieusement,    sabbat, les bienfaits de ses
saluti studentes animarum ab         même s’ils ne l’ont pas           guérisons et de sa doctrine, il
opere servili, idest a cunctis       comprise. Telle est la            nous enseigne qu'il n'est pas
contineamus             illicitis.   demande       du     Psalmiste    soumis à la loi, mais qu'il est
Sequitur et continuo dimisit         (Psaume 19 (18), 13) : Mais       au-dessus de la loi; et qu'il a
eam febris; et ministrabat           qui s’avise de ses faux-pas ?     fait choix, non du sabbat
eis. Sanitas quae domini             Purifie-moi, Seigneur, du         judaïque, mais du véritable
confertur imperio, simul tota       mal caché en moi ! C’est           sabbat, et que le repos qui
redit, tanto robore comitante,      pourquoi, comme on l’a prié,       plaît au Seigneur, c'est de
ut eis continuo qui se              il la guérit : s’approchant, il    joindre le zèle pour le salut
adiuvant, ministrare sufficiat.     la releva en la prenant par        des âmes à l'abstention de
Si autem virum a Daemonio           la main.                           toute œuvre servile, c'est-à-
liberatum, moraliter animum         [00110] THÉOPHYLACTE               dire de toute œuvre coupable:
ab immunda cogitatione              Il est par là signifié que, si     "Et aussitôt la fièvre la
purgatum             significare    quelqu’un est infirme, il sera     quitta, " etc. La santé que le
dixerimus;         convenienter     guéri par Dieu s’il se met,        Seigneur rend à cette femme
femina a febribus ad                par amour pour lui, au             lui revient pleine et entière,
imperium domini curata              service de ceux qui lui sont       et avec un tel retour de force
carnem          ostendit        a   consacrés.                         qu'elle peut servir sur-le-
concupiscentiae             suae    [00111] BÈDE En répandant          champ ceux qui lui avaient
fervore, per continentiae           les dons des guérisons qu’il       porté secours. S'il est vrai,
praecepta             frenatam.     opère et de l’enseignement         comme nous l'avons dit, que
Hieronymus. Febris enim             qu’il dispense spécialement        cet homme délivré du dé-
intemperantiam significat, de       le jour du sabbat, il enseigne     mou figure l'âme délivrée des
qua nos filii synagogae per         qu’il est, non pas soumis à la     pensées mauvaises, cette
manum disciplinae, desiderii        Loi, mais au-dessus d’elle, et     femme délivrée de la fièvre,
elevatione sanamur, et huius        qu’il ne fait pas sien le sabbat   à la parole du Seigneur, nous
qui sanat nos ministramus           des Juifs. Il enseigne aussi       représente sous une image
voluntati.      Theophylactus.      que le repos est agréable au       très-juste la chair guérie par
Febricitat       autem       qui    Seigneur uniquement si c’est       les préceptes de la continence
irascitur, ut ex ira manus          en vue du salut de notre âme       des brûlantes ardeurs de la
effrenatus extendat; sed si         que nous nous abstenons de         concupiscence. — S. Jérôme:
ratio retineat manum eius,          tout travail servile, c’est-à-     Car la fièvre signifie
surgit, et sic ratio ministrat.     dire de toute œuvre interdite.     l'intempérance dont nous
                                    Et aussitôt, la fièvre la          sommes guéris, nous qui ne
                                    quitta, et elle les servait. La    sommes pas les enfants de la
                                    santé dispensée sur ordre du       synagogue, mais de l'Eglise à
                                    Seigneur revient pleine et         l'aide     d'une       discipline
                                    entière, apportant une telle       salutaire, et par l'élévation de
                                    vigueur qu’on est aussitôt         nos désirs, pleins d'un saint
                                    capable de servir ceux qui         empressement         à     servir
                                    nous viennent en aide. Si          ensuite celui à qui nous
                                    l’homme délivré du démon           devons notre guérison. —
                                    représente bien, sur le plan       Theophylactus. Cette fièvre
                                    moral, l’âme purifiée de la        représente celui qui s'irrite, et
                                    pensée                  impure,    en vient, sous l'impulsion de
                                    conséquemment la femme             sa colère, à des violences que
                                    soignée pour se mettre au          rien n'arrête; mais si la raison
                                    service du Seigneur nous           retient son bras, il se lève et
                                    montre que la chair dans           devient ainsi le serviteur de
                                    l’ardeur de sa concupiscence       la raison.
                                    est     maîtrisée     par    les
                                    préceptes de la continence.
                                    [00112] JÉRÔME La fièvre
                                    signifie l’intempérance dont
                                    nous sommes guéris, nous,
                                    les enfants de la synagogue
                                     grâce à l’enseignement et par
                                     l’élévation de nos désirs ; et
                                     nous nous mettons au service
                                     de celui qui nous guérit.
                                     [00113] THÉOPHYLACTE
                                     Souffre de cette fièvre celui
                                     qui se met en colère au point
                                     que sa colère le pousse à
                                     lever la main sans retenue :
                                     pourvu que sa raison la
                                     retienne, il se redresse, et
                                     ainsi, la raison s’est mise à
                                     son service.
Lectio 11                            Marc 1, 32-34 Le soir venu,           Versets 32-34.
                                     quand fut couché le soleil,           Theophylactus. Comme la
[85631] Catena in Mc. , cap.         on lui apportait tous les             multitude s'imaginait qu'il
1 l. 11 Theophylactus. Quia          malades           et        les       n'était permis à personne de
turbae           considerabant       démoniaques, et la ville              guérir des malades le jour du
neminem licere die sabbati           entière était rassemblée              sabbat, elle attendait le
curare, huius gratia solis           devant la porte. Et il guérit         coucher du soleil, pour
expectabant occasum, ut              beaucoup       de     malades         amener à Jésus ceux dont elle
curandos         ad      Iesum       atteints de divers maux, et           sollicitait la guérison: "Le
adducant;      unde     dicitur      il chassa beaucoup de                 soir venu, après le coucher
vespere autem facto, cum             démons. Et il ne laissait pas         du soleil, on lui apportait
occidisset sol. Sequitur et          parler les démons, parce              tous ceux qui étaient
curavit        multos       qui      qu'ils le connaissaient.              malades, " etc. ; et il en
vexabantur               variis      [00114] THÉOPHYLACTE                  guérit un grand nombre qui
languoribus. Chrysostomus.           Comme          les      foules        étaient affligés de diverses
Per hoc autem quod dicit             considéraient que personne            maladies.         —          S.
multos,      omnes      oportet      n’avait le droit de guérir le         Chrysostome:             Quand
intelligere, iuxta Scripturae        jour     du    sabbat,    elles       l'Evangéliste dit un grand
consuetudinem.                       attendaient le coucher du             nombre, il faut entendre tous,
Theophylactus. Vel multos            soleil pour amener à Jésus les        selon l'usage de l'Ecriture. —
dicit; erant enim quidam             malades à guérir : Le soir            Theophylactus. Ou bien, il
infideles, qui minime curati         venu, quand fut couché le             dit un grand nombre, parce
sunt propter incredulitatem          soleil… Il guérit beaucoup            qu'il s'en trouvait parmi ces
eorum. Multos ergo ex                de malades atteints de                malades quelques-uns qui ne
oblatis sanavit, illos scilicet      divers maux.                          croyaient pas, et qui ne furent
qui fidem habebant. Sequitur         [00115] CHRYSOSTOME                   pas guéris à cause de leur
et Daemonia multa eiciebat,          Par le mot “ beaucoup ” ici           incrédulité. Il guérit donc un
et non sinebat ea loqui,             employé, il faut entendre             grand nombre de ceux qui lui
quoniam       sciebant    eum.       “ tous ”, selon l’usage des           furent présentés, c'est-à-dire
Augustinus de quaest. novi et        Ecritures. 50                         ceux qui avaient la foi.
Vet. Testam. Sciebant enim           [00116] THÉOPHYLACTE                  "Et il chassait grand nombre
Daemonia Christum esse, qui          Ou encore, il dit beaucoup            de démons. " — S. aug.


50
  On rend le mot grec “ pollys ” par “beaucoup” ou par “multitude”. Par exemple “ Le fils de l’homme donne sa
vie en rançon pour la multitude(pollôn) ”(Mc 10,45) ou encore “ Beaucoup(polloï) de premiers seront derniers et
les derniers seront premiers ”(Mc 10,31). Cette remarque éclaire le sens de certains passages difficiles comme
“ Beaucoup(polloï) sont appelés, mais peu sont élus ”(Mt 22,14), en fait tous sont appelés.
per         legem         fuerat    car il y avait des personnes       (Quest. sur le Nouv. et l'Anc.
repromissus: omnia enim             qui ne croyaient pas, qui          Test. , 66) Les démons
signa videbant in eo quae           n’étaient pas guéries en           savaient qu'il était le Christ
dixerant             prophetae;     raison de leur incrédulité. Il     promis dans la loi; et ils
mysterium autem divinitatis         guéri donc beaucoup de             voyaient réunis en lui tous
eius ignorabant, sicut et           ceux qu’on lui présentait,         les signes qu'avaient prédits
principes eorum. Si enim            c’est-à-dire ceux qui avaient      les prophètes; mais ils
cognovissent,         numquam       la foi.                            ignoraient le mystère de sa
dominum               maiestatis    Et il chassait beaucoup de         divinité aussi bien que les
crucifixissent. Beda. Quem          démons, et il ne laissait pas      chefs des Juifs; car s'ils
enim dierum quadraginta             parler les démons, parce           l'avaient connu, jamais ils
ieiunio fatigatum Diabolus          qu’ ils le connaissaient.          n'eussent crucifié le Seigneur
hominem cognoverat, nec             [00117] AUGUSTIN Les               de la gloire (I Co 2) — Bède.
tentando valuit an Dei filius       démons savaient en effet           Le démon l'avait regardé
esset, experiri; iam nunc per       qu’il était le Christ, Celui qui   d'abord comme un homme
signorum potentiam vel              avait été promis par la Loi.       épuisé qu'il était par un jeune
intellexit,      vel      potius    Ils voyaient en effet en lui       de quarante jours, sans
suspicatus est esse filium          tous les signes que les            pouvoir néanmoins, par ses
Dei. Non igitur ideo Iudaeis        prophètes avaient dits. Mais       tentations, s'assurer s'il était
eum crucifigere persuasit,          ils ignoraient le mystère de       le Fils de Dieu, maintenant à
quia Dei filium non esse            sa divinité, tout comme leurs      la vue des prodiges de sa
putavit, sed quia se morte          princes, car s’ils l’avaient       puissance, il comprit, où
illius non praevidit esse           connu, jamais ils n’auraient       plutôt il soupçonna qu'il était
damnandum. Theophylactus.           crucifié le Seigneur de gloire     le Fils de Dieu. Si donc il
Ideo autem non sinebat loqui        (1 Corinthiens 2, 8).              persuada les Juifs de le
Daemonia, docens nos non            [00118] BÈDE Celui que le          crucifier, ce n'est point qu'il
credere eis, etiam si vera          diable avait en effet reconnu      pensât qu'il n'était pas le Fils
dicunt: si enim invenerint          comme un homme épuisé par          de Dieu, mais parce qu'il no
aliquos      sibi     credentes,    quarante jours de jeûne, et        prévit point que la mort de
veritatibus           mendacia      dont il n’avait pas réussi à       Jésus serait sa propre
miscent. Chrysostomus. Non          savoir, par la tentation, s’il     condamnation. — theophyl.
est autem contrarium ei quod        était Fils de Dieu, désormais,     Il ne permettait point aux
hic dicitur hoc quod Lucas          la puissance des signes lui a      démons de parler, pour nous
dicit quod exibant Daemonia         fait comprendre, ou plutôt         apprendre à ne pas les croire,
a multis clamantia, et              soupçonner, que c’était le         môme lorsqu'ils disent la
dicentia: quia tu es Christus       Fils de Dieu. Il a donc            vérité.     Cari      lorsqu'ils
filius Dei; subiunxit enim et       persuadé aux Juifs de le           rencontrèrent des esprits
increpans non sinebat ea            crucifier, non qu’il pensât        disposés à les croire, ils
loqui. Marcus enim multa            qu’il n’était pas le Fils de       mêlent le mensonge à la
sub brevitate pertransiens,         Dieu, mais parce qu’il ne          vérité. — S. Chrysostome:
circa finem praedictorum            devinait pas que la mort de        Ce que nous, lisons ici, ne
verborum loquitur. Beda.            Jésus serait sa propre             contredit en rien ce que dit
Mystice        autem        solis   condamnation.                      saint Luc (Lc 4), que les
occubitus            passionem      [00119] THÉOPHYLACTE               démons sortaient en criant:
mortemque significat illius         Il ne permettait pas aux           "Vous êtes le Christ, Fils de
qui dixit: quamdiu in mundo         démons de parler, nous             Dieu. " Car il ajoute: Et
sum, lux mundi sum; et sole         apprenant ainsi qu’il ne faut      Jésus, les menaçant, ne leur
occidente plures quam ante          pas les croire, même s’ils         permettait pas de parler.
daemoniaci        et     aegroti    disent vrai. S’ils trouvent des    Saint Marc, qui omet
sanantur, quia temporaliter         gens qui leur font confiance,      beaucoup de faits pour
in carne vivens paucos           ils mêleront des mensonges           abréger     son     récit,   ne
Iudaeorum docuit, omnibus        aux vérités.                         reproduit ici que la fin des
per orbem gentibus fidei,        [00120] CHRYSOSTOME                  paroles que nous venons de
salutisque dona transmisit.      Ce que dit Luc (4, 41), à            citer.
Hieronymus. Ianua autem          savoir que d’un grand                Bède. Dans le sens mystique,
regni moraliter poenitentia      nombre aussi sortaient des           le coucher du soleil signifie
est cum fide, quae operatur      démons, qui vociféraient en          la passion et la mort de celui
salutem languoribus variis:      disant : “ Tu es le fils de          qui dit: "Tant que je suis
varia etenim sunt vitia quibus   Dieu ” ne contredit pas ce           dans le monde, je suis la
languescit civitas mundi.        qui est dit ici. Marc a ajouté       lumière du monde. " C'est
                                 en effet et en les menaçant,         après le coucher du soleil,
                                 il ne les laissait pas parler.       que les naïades et les
                                 Ce qu’écrit Marc, dans sa            démoniaques sont guéris en
                                 concision, se situe vers la fin      plus       grand        nombre
                                 des paroles qu’on vient de           qu'auparavant, parce que
                                 citer.                               celui qui, aux jours de sa vie
                                 [00121] BÈDE Sur le plan             mortelle, a enseigné un petit
                                 mystique, le coucher de              nombre       de      juifs,   a
                                 soleil symbolise la passion et       communiqué ensuite à toutes
                                 la mort de celui qui a dit           les nations de l'univers les
                                 (Jean 9, 4) : “ Tant que je          dons de la foi et du salut. —
                                 suis dans le monde, je suis la       S. Jérôme: Dans le sens
                                 lumière du monde ”. Au               moral, la porte signifie la
                                 coucher         du         soleil,   pénitence qui, avec la foi,
                                 démoniaques et malades sont          opère la guérison de nos
                                 guéris en plus grand nombre          diverses infirmités (2 Co 7,
                                 qu’avant, parce que, si              10); car les vices qui frappent
                                 pendant le temps où il vivait        de langueur la cité du monde
                                 selon la chair, il a enseigné à      sont variés et nombreux.
                                 un petit nombre de Juifs, il a
                                 transmis à toutes les nations
                                 du monde les dons de la foi
                                 et du salut.
                                 [00122] JÉRÔME La porte
                                 du Royaume, sur le plan
                                 moral, est la pénitence
                                 qu’accompagne la foi. Elle
                                 opère le salut apporté aux
                                 faiblesses diverses, car variés
                                 sont      les     vices       qui
                                 affaiblissent la cité terrestre.
                                 Marc 1, 35-39 Et se levant           Versets 35-39.
Lectio 12                        de grand matin, il sortit et         Theophylactus. Après avoir
                                 s'en alla dans un lieu               opéré ces guérisons, le
[85632] Catena in Mc. , cap.     désert, et là il priait. Simon       Sauveur se retira à l'écart: "Et
1 l. 12 Theophylactus.           et ceux qui étaient avec lui         se levant de grand matin, il
Postquam dominus infirmos        le poursuivirent et, quand           sortit et s'en alla dans le
curavit, seorsum recedit;        ils l’eurent trouvé, ils lui         désert. " C'est ainsi qu'il nous
unde dicitur et diluculo valde   dirent :        “ Tous         te    enseigne à ne rien faire par
surgens, egressus abiit in       cherchent. ” Il leur dit :           ostentation, et à ne point
desertum locum: in quo            “ Allons ailleurs, dans les       divulguer les bonnes œuvres
docuit nos non facere aliquid     villages voisins et les villes,   que nous pouvons faire. " Et
ad apparentiam, sed, et si        afin que j'y prêche aussi,        là, il priait. " — S.
boni aliquid operamur, non        car c'est pour cela que je        Chrysostome: Ce n'est pas
propalare. Sequitur ibique        suis venu. ” Et il prêchait       qu'il eût besoin de prier (lui
orabat. Chrysostomus. Non         dans leurs synagogues, par        qui recevait les supplications
quia oratione indigeret: ipse     toute la Galilée, chassant        des hommes), mais il agissait
enim erat qui hominum             les démons.                       ainsi dans notre intérêt, et
orationes suscipiebat: sed        [00123] THÉOPHYLACTE              daignaient nous donner en sa
haec quidem dispensative          Après la guérison des             personne      l'exemple     des
agens,      forma       bonae     infirmes, Jésus se retire à       vertus que nous devions
operationis nobis est factus.     l’écart. Se levant de grand       pratiquer. — Theophylactus.
Theophylactus.        Ostendit    matin, il sortit et s’en alla     Il nous apprend aussi, par
enim nobis quod Deo debet         dans un lieu désert. Par          cette conduite, que nous
attribui, si aliquid boni         ceci, il nous a appris à ne pas   devons rapporter à Dieu tout
facimus, et ei debemus            agir pour être remarqué, et, si   ce que nous faisons de bien,
dicere: quoniam omne datum        nous faisons le bien, à ne pas    et lui dire: Tout don excellent
optimum       desuper       est   le crier sur les toits.           vient d'eu haut, et descend de
descendens a te. Sequitur et      Et là, il priait.                 vous, ô mon Dieu ! (Jc 1)
prosecutus est illum Simon,       [00124] CHRYSOSTOME               " Et Simon le suivit et ceux
et qui cum illo erant.            Non qu’il eût besoin de           qui étaient avec lui. " — S.
Chrysostomus. Lucas autem         prier : il était en personne      Chrysostome: Saint Luc dit
dicit turbas accessisse ad        Celui qui recevait les prières    que la foule s'approcha de
Christum, et dixisse quod         des hommes ; mais en              Jésus et qu'elle lui adressa
Marcus hic dicit dixisse          agissant ainsi à notre            cette parole que saint Marc
apostolos, subdens et cum         intention, Il devint pour nous    met dans la 1 touche des
venissent ad eum dixerunt ei:     le modèle de l’action bonne.      Apôtres: a Et quand ils furent
quia omnes quaerunt te. Non       [00125] THÉOPHYLACTE              arrivés près de lui, voilà, lui
autem invicem contradicunt:       Il nous a montré qu’il faut       dirent-ils, que tous sont à
suscepit enim Christus et         attribuer à Dieu le bien que      votre recherche. " II n'y a ici
post     apostolos     turbam     nous faisons, et que nous         aucune contradiction entre
coniungi Christi pedibus          devons lui dire : “ C’est de      les deux Evangélistes. Jésus-
anhelantem. Gaudens autem         Toi que descend sur nous du       Christ permit d'abord aux
eos suscipiebat, sed volebat      ciel tout bien excellent ” (cf    Apôtres, puis        à cette
eos dimittere, ut et reliqui      Jacques 1,17).                    multitude, comme haletante à
doctrinae eius participes         Simon et ceux qui étaient         ses pieds, de s'approcher de
essent, tamquam non multo         avec lui le poursuivirent.        lui. Il les accueillait avec
tempore        in       mundo     [00126] CHRYSOSTOME               joie: toutefois, il voulait les
moraturus; et ideo sequitur       Luc (cf 4,42) dit que c’est la    congédier, afin que pendant
et ait: eamus in proximos         foule qui s’approcha de Jésus     la courte durée de sa vie
vicos et civitates, ut et ibi     et qui lui dit les paroles que    mortelle,     il   pût     faire
praedicem. Theophylactus.         Marc prête aux apôtres,           participer tous les autres
Transit enim ad illos magis       quand il ajoute Et l’ayant        peuples ù sa doctrine. " Et il
indigentes, quia doctrinam        trouvé, ils lui dirent “ tous     dit: Allons dans les villages
concludere non convenit in        te cherchent ”. Les deux          voisins et dans les villes
uno loco, sed ubique radios       évangélistes          ne     se   d'alentour, afin que j'y prêche
eius extendere. Sequitur ad       contredisent      pas :   Jésus   aussi. " — Theophylactus. Il
hoc         enim          veni.   permit que la foule haletante     se rend près de ceux qui ont
Chrysostomus.       In     quo    se joigne aux pieds du Christ,    un plus grand besoin de lui,
manifestat       exinanitionis,   mais seulement après les          parce que la lumière de sa
idest incarnationis mysterium        apôtres. Avec joie, il les            doctrine ne devait pas être
et divinitatis suae dominium,        accueillait, mais il voulait les      concentrée eu un seul lieu,
cum scilicet asserit sponte in       renvoyer afin que les autres          mais devait faire briller
mundum venisse. Lucas vero           puissent avoir part à son             partout les rayons. " Car,
dicit: ad hoc missus sum,            enseignement, sachant qu’il           ajoute-t-il, je suis venu pour
denuntians dispensationem,           ne resterait pas longtemps sur        cela. " — S. Chrysostome: Il
et     Dei     patris    bonam       terre. C’est pourquoi on lit          manifeste ainsi tout à la fois
voluntatem         de        filii   “ Allons dans les villages            le     mystère       de     son
incarnatione. Sequitur et erat       voisins et les villes, afin que       anéantissement (c'est-à-dire
praedicans in synagogis              j’y prêche aussi ”.                   de son incarnation), et le
eorum in omni Galilaea.              [00127] THÉOPHYLACTE                  souverain domaine de sa
Augustinus de Cons. Evang.           Il va vers ceux qui sont le           divinité, en déclarant qu'il est
In hac autem praedicatione           plus dans le besoin, car il ne        venu spontanément dans le
quam dicit eum habuisse in           convient pas d’enfermer la            monde. D'après saint Luc,
omni Galilaea, intelligitur          Bonne Nouvelle dans un seul           Nôtre-Seigneur dit (Lc 4):
etiam sermo domini habitus           endroit, mais il faut étendre         "C'est pour cela que j'ai été
in         monte,          cuius     partout son rayonnement.              envoyé, " et il exprime, ainsi
commemorationem             facit    “ C’est pour cela que je suis         le décret providentiel, et la
Matthaeus; quem Marcus               venu51”.                              volonté miséricordieuse du
omnino non commemoravit,             [00128] CHRYSOSTOME                   Père sur l'incarnation de son
nec aliquid simile ei dixit,         En affirmant qu’il est venu           Fils.
nisi quasdam sententias non          de lui-même dans le monde,            " Et il prêchait dans leurs
contextim,      sed     sparsim      il manifeste le mystère de            synagogues, et dans toute la
repetivit, quas dominus aliis        son anéantissement, c’est-à-          Galilée. — S. AUG. (accord,
locis dixit. Theophylactus.          dire de son incarnation, ainsi        des Evang. , 2, 23. ) Dans
Doctrinae                 autem      que la souveraineté de sa             cette prédication que d'après
operationem           immiscuit:     divinité. Luc, quant à lui,           l'Evangéliste, Jésus lit en
praedicans enim postmodum            écrit (4, 43) “ C’est pour            Galilée, il faut comprendre le
fugavit Daemonia: sequitur           cela que j’ai été envoyé ”, et        sermon sur la montagne dont
enim et Daemonia eiciens:            rend clairs le dessein                saint Matthieu fait mention et
nisi enim ostenderet Christus        providentiel et la bonne              que saint Marc passe
miracula, eius sermoni non           volonté du Père concernant            entièrement sous silence. Ce
crederetur; sic et tu post           l’incarnation de son Fils.            dernier Evangéliste ne dit
doctrinam, operare ut non sit        Et il enseignait dans leurs           rien qui ressemble à ce
in te vacuus tuus sermo.             synagogues par toute la               discours, si ce n'est quelques
Beda. Mystice autem si               Galilée.                              sentences sans liaison, qu'il
occasu solis mors exprimitur         [00129] AUGUSTIN Dans                 sème dans son récit, parce
salvatoris,      quare       non     cette     prédication       que       que le Seigneur les a sans
diluculo redeunte resurrectio        l’évangéliste dit que le Christ       doute prononcées en d'autres
eius      indicetur?      Cuius      fit dans toute la Galilée, on         circonstances.
manifestata luce abiit in            comprend le Sermon que fit            Theophylactus. A la doctrine,
desertum gentium, ibique in          le Seigneur sur la montagne           il joint les œuvres; car peu
suis fidelibus orabat, quia          et dont Matthieu fait                 après sa prédication, il chassa
corda eorum per gratiam              mémoire(cf Matthieu 5-7),             les démons, comme nous le
sancti spiritus ad virtutem          tandis que Marc ne le                 voyons par ce qui suit: "Et il
orationis excitabat.                 mentionne absolument pas, et          chassait les démons. " C'est


51
   En grec on a « c’est pour cela que je suis sorti ». Dans un premier sens on peut comprendre géographiquement
le verbe sortir : c’est pour cela que je suis sorti de Capharnaüm. Mais bien évidemment le sens théologique est
celui que développe Chrysostome : « je suis sorti du sein du Père ». Voir le semeur sorti pour semer (Mc 4,3)
                                  ne parle de rien de tel. Il ne     qu'en effet, si Jésus-Christ
                                  fait que reprendre des             n'avait pas opéré de miracles,
                                  phrases que le Seigneur            on n'aurait pas cru à sa
                                  prononça en d’autres lieux,        parole. Et vous aussi, après
                                  sans les relier, mais d’une        avoir enseigné, agissez, afin
                                  manière erratique.                 que votre enseignement ne
                                  [00130] THÉOPHYLACTE               demeure pas stérile.
                                  Il mêla des œuvres à son           Bède. Si par le coucher du
                                  enseignement, prêchant juste       soleil ou entend, dans le sens
                                  après avoir mis en fuite les       mystique, la mort du
                                  démons : Et chassant les           Sauveur, pourquoi ne pas
                                  démons. Si le Christ ne            voir sa résurrection dans le
                                  faisait pas de miracles, on ne     retour du matin ? Après que
                                  croirait pas ce qu’il dit. Nous    sa lumière eut brillé sur le
                                  aussi, après avoir prêché,         monde, il s'en alla dans le
                                  nous devons faire des              désert des nations idolâtres,
                                  œuvres, pour que nos paroles       et lu il priait dans la personne
                                  ne soient pas vaines en nous.      de ses fidèles, parce qu'il
                                  [00131] BÈDE Si, au plan           excitait leurs cœurs par la
                                  mystique, le coucher du            grâce du Saint-Esprit à la
                                  soleil exprime la mort du          vertu de prière.
                                  Sauveur, pourquoi le retour
                                  de l’aube ne symboliserait-il
                                  pas sa résurrection ? La
                                  lumière de celle-ci s’étant
                                  levée, il se retira dans le
                                  désert des païens, et là, il
                                  priait au milieu de ceux qui
                                  croyaient en lui, puisqu’il
                                  encourageait leurs cœurs, par
                                  l’action du Saint Esprit, à la
                                  grâce de prier.
Lectio 13                         Marc 1, 40-45 Un lépreux           Versets 40-45.
                                  vint à lui et, fléchissant le      Bède. Après que la langue
[85633] Catena in Mc. , cap.      genou et le suppliant, il lui      insidieuse des dénions eût été
1 l. 13 Beda. Postquam            dit: “ Si tu le veux, tu peux      réduite au silence, et que la
lingua serpentina Daemonum        me purifier. ” Jésus, ému          femme qui avait été séduite
occlusa est, et femina, quae      de compassion, étendit la          la première fut guérie de sa
primo seducta est, a febre        main, le toucha, et dit : “ Je     fièvre, en troisième lieu,
curata, tertio vir, qui male      le veux, sois purifié. ” Et        l'homme qui s'était perdu, en
suadentis dicta coniugis          comme il disait cela aussitôt      écoutant        les      paroles
audivit, ab erroris suis lepra    la lèpre le quitta, et il fut      pernicieuses de son épouse,
mundatur, ut ipse esset ordo      purifié.         L’avertissant     est guéri de la lèpre de son
restaurationis in domino, qui     rudement Jésus le chassa           égarement, afin que l'ordre
erat     ordo     casus      in   aussitôt,     et   lui     dit :   suivi par le Sauveur dans la
protoplastis; unde sequitur et    “ Garde-toi de rien dire à         réparation du genre humain,
venit ad eum leprosus             personne ; mais va te              fût le même que l'ordre suivi
deprecans eum. Augustinus         montrer au prince des              dans la chute de nos premiers
de Cons. Evang. De hoc            prêtres, et offre pour ta          parents. " Et un lépreux vint
leproso     mundato       talia   purification ce que Moïse a        à lui, le suppliant, " etc. — S.
Marcus connectit ut ipse               prescrit, en témoignage                AUG. (Harm. des Evang. ,
intelligatur quem Matthaeus            pour eux. ”                            11, 19) Tout ce que dit ici
commemorat         tunc      esse      Mais      celui-ci     sortant,        saint Marc de la guérison de
mundatum quando dominus                commença à prêcher et à                ce lépreux, nous autorise à
post sermonem de monte                 discourir, de sorte que                croire que c'est le même dont
descendit. Et quia dominus             Jésus ne pouvait plus                  saint Matthieu rapporte la
ait: non veni solvere legem,           entrer ostensiblement dans             guérison opérée par le
sed adimplere, ille qui                une ville. Il se tenait                Seigneur, lorsqu'il descendit
excludebatur a lege, purgari           dehors, dans des lieux                 de la montagne après son
se       domini        potestate       déserts, et l'on venait à lui          discours. — Bède. Et comme
praesumens, non ex lege, sed           de toutes parts.                       le Seigneur a déclaré qu'il
supra legem esse gratiam               [00132] BÈDE Après avoir               n'était pas venu détruire la
indicavit      quae       leprosi      réduit au silence la langue de         loi, mais l'accomplir; ce
maculam posset abluere.                serpent des démons, et guéri           lépreux que la loi excluait du
Verum sicut in domino                  de la fièvre la femme — la             commerce des hommes, et
potestatis auctoritas, ita in          première qui fut séduite —,            qui espérait sa guérison de la
illo      fidei       constantia       en troisième lieu, l’homme,            puissance du Seigneur fit
declaratur; sequitur enim et           qui prêta l’oreille aux paroles        voir que la grâce qui avait la
genuflexo dixit: domine, si            pernicieuses de la femme, est          vertu    de     purifier    les
vis, potes me mundare. In              purifié de la lèpre de son             souillures d'un lépreux ne
faciem       procidit,      quod       péché, afin que l’ordre de la          venait pas de la loi, mais lui
humilitatis est et pudoris, ut         rédemption dans le Seigneur            était bien supérieure. Nous
unusquisque de vitae suae              fût l’ordre même de la chute           voyons éclater ici tout à la
maculis      erubescat;       sed      de nos premiers parents : un           fois la vertu de la puissance
confessionem verecundia non            lépreux vint à lui en le               du Seigneur, et la fermeté de
repressit: ostendit vulnus, et         suppliant.                             la foi de cet homme: "Et il
remedium postulavit; et ipsa           [00133] AUGUSTIN Au                    l'implorait à genoux en
confessio religionis et fidei          sujet de ce lépreux guéri,             disant: Seigneur, si vous
plena est: in voluntate enim           Marc fait allusion à des faits         voulez, vous pouvez me
domini tribuit potestatem.             tels que l’on comprend que             guérir. " II se prosterna le
Theophylactus. Non enim                c’est le même lépreux que              visage contre terre (ce qui est
dixit: si Deum deprecatus              Matthieu rapporte avoir été            une marque d'humilité et de
fueris, sed si vis, quasi ipsum        guéri quand précisément le             confusion), pour apprendre à
credens Deum. Beda. De                 Seigneur descendit de la               chacun de nous à rougir des
voluntate autem domini non             montagne après son sermon.             fautes qui souillent notre
quasi pietatis incredulus              C’est pourquoi le Seigneur             âme.     Mais       la   honte
dubitavit,       sed        quasi      dit (Matthieu. 5, 17) Je ne            n'empêcha point l'aveu de sa
colluvionis suae conscius              suis pas venu abolir la loi,           misère. Il découvrit sa
non praesumpsit. Sequitur              mais l’accomplir. Ce lépreux           blessure et en implora le
Iesus autem misertus eius,             qui était rejeté par la Loi52,         remède, et sa confession est
extendit manum suam, et                pressentant qu’il pouvait être         pleine de religion et de foi:
tangens eum ait illi: volo:            guéri par la puissance du              "Si vous voulez, dit-il, vous
mundare. Non, ut plerique              Seigneur, montra que la                pouvez. " II fait dépendre la
Latinorum                 putant,      grâce n’est pas soumise à la           puissance du Seigneur de sa
iniungendum          est,       et     Loi, mais qu’elle est au-              volonté. — Theophylactus. Il


52
  Sur les prescriptions de la loi à l’égard des lépreux voir Lévitique 13-14. “ Le lépreux atteint de ce mal portera
ses vêtements déchirés et ses cheveux dénoués; il se couvrira la moustache et il criera: " Impur! Impur!" Tant
que durera son mal, il sera impur et, étant impur, il demeurera à part : sa demeure sera hors du camp. ”(Lévitique
13,45-46)
legendum: volo mundare;           dessus de la Loi, puisqu’elle      ne dit pas: Si vous priez
sed separatim, ut primum          pouvait laver la tache du          Dieu, mais: "Si vous voulez,
dicat volo, deinde imperet:       lépreux. Et de fait, en lui est    " comme un homme qui croit
mundare.        Chrysostomus      manifestée la constance de la      à la divinité du Sauveur. —
super Matth. Propter hoc          foi, tout comme dans le            Bède. Du reste, cet homme
autem leprosum tangit, et         Seigneur est manifestée            ne douta pas ni de la volonté
non solo verbo contulit           l’autorité de la puissance : et,   du Seigneur ni de ça
sanitatem, quia in lege a         fléchissant le genou, il dit       commisération, mais à la
Moyse dictum est: qui             “ Seigneur, si tu le veux, tu      pensée de la lèpre dont il
leprosum tetigerit, immundus      peux me purifier ”. Il tomba       était couvert, il osait à peine
erit usque ad vesperum. Ut        devant lui car c’est le propre     en espérer la guérison.
enim       ostendat       quod    de l’humilité et de la pudeur,     " Or, Jésus, ému de
secundum naturam est haec         pour que chacun rougisse des       compassion, étendit la main,
immunditia, et quod lex non       fautes de sa vie ; mais la         et le touchant, lui dit: Je le
erat propter eum posita, sed      honte ne l’a pas détourné de       veux; soyez guéri. " — S.
propter homines puros, et         son aveu : il montre sa plaie,     Jérôme: Il ne faut pas donner
quod ipse est proprie             et réclame un remède : voilà       à ces paroles le sens que lui
dominus legis, et quia non        précisément une déclaration        donnent la plupart des latins
sicut servus infert, sed sicut    pleine de piété et de foi. En      qui traduisent: "Je veux te
dominus,            sanitatem,    effet,     il   reconnaît    de    guérir, " mais il faut séparer
leprosum tetigit congruenter,     l’efficience à la volonté du       les deux mots et lire: "Je le
non      tamen        existente   Seigneur.                          veux, " puis à l'impératif:
necessario       tactu       ad   [00134] THÉOPHYLACTE               "Soyez guéri. " — S.
curationis       operationem.     Il n’a pas dit : “ si tu as prié   Chrysostome: (hom. 26 sur S.
Beda. Ideo etiam tetigit ut       Dieu ”, mais “ si tu veux ”,       Matth. , et hom. 21 de l'ouv.
probaret quia contaminari         comme s’il le tenait pour          imp. ) Ce n'est point par sa
non poterat qui alios             Dieu.                              seule parole qu'il guérit ce
liberabat. Simulque illud         [00135] BÈDE Ce n’est pas          lépreux, mais il le touche de
mirabile quod eo sanavit          qu’il doutât de la volonté du      sa main, parce qu'il est écrit
genere        quo        fuerat   Seigneur, ne faisant pas           dans la loi de Moïse: "Celui
obsecratus. Si vis, inquit        confiance à sa bonté, mais il      qui aura touché un lépreux
leprosus, potes me mundare.       n’espérait pas fermement être      sera impur jusqu'au soir. "
Volo, inquit; ecce habes          exaucé car il avait conscience     (Lv 12, 45. ) Il voulait
voluntatem; mundare, iam          de sa souillure. Saisi de          montrer que cette souillure
habes pietatis effectum.          compassion, Jésus étendit          n'était qu'extérieure, et que la
Chrysostomus.      Per      hoc   la main et, le touchant, il lui    loi n'avait pas été portée pour
autem non solum opinionem         dit : “ Je le veux : sois          lui, mais pour les simples
leprosi non destruxit, sed        purifié ”. Il ne faut, pas,        mortels, et que pour lui, il est
magis confirmavit: verbo          comme le pensent la plupart        en réalité le Maître de la loi,
enim morbum fugat et quod         de ceux qui lisent le texte        et qu'il guérissait ce lépreux,
leprosus verbo dixerat, hoc       latin, attacher les deux verbes    non en serviteur, mais
opere     adimplevit;     unde    et lire “ je veux que tu sois      comme Maître de la loi; il
sequitur et cum hoc dixisset,     purifié ”, mais les détacher,      convenait donc qu'il touchât
statim discessit ab eo lepra,     de sorte que le Seigneur dit       ce     lépreux,     bien    que
et mundatus est. Beda. Nihil      d’abord : “ Je le veux ”, et       cependant ce contact ne fût
enim medium inter opus Dei            ensuite lui ordonne : “ sois           pas nécessaire pour opérer sa
atque praeceptum, quia in             purifié ”. 53                          guérison. — Bède. Il le
praecepto est opus: dixit             [00136] CHRYSOSTOME                    toucha aussi pour prouver
enim, et facta sunt. Sequitur         (super Matth. op. imperf. ,            qu'il ne pouvait contracter de
et comminatus est illi,               om. 21) Il touche le lépreux,          souillures, lui qui venait en
statimque eiecit eum, et dixit        et ne se contente pas de lui           délivrer les autres. C'est
ei: vide nemini dixeris.              rendre la santé par sa seule           d'ailleurs une chose vraiment
Chrysostomus.             Quasi       parole, car il est dit dans la         admirable, que de voir le
diceret: tempus nondum est            loi de Moïse (cf Lévitique             Sauveur guérir ce lépreux en
mea opera praedicari; tua             22, 4-6) Celui qui aura                se conformant à sa prière: "Si
non indigeo praedicatione.            touché un lépreux sera impur           vous voulez, lui dit le
Per hoc autem docet nos ex            jusqu’au soir. 54 C’est en             lépreux, vous pouvez me
nostris operibus honorem              effet pour montrer que cette           guérir. " " Je le veux, répond
apud         homines         pro      impureté        n’était     que        Jésus, vous voilà maître de
retributione non quaerere.            physique, que la Loi n’avait           ma volonté, soyez guéri. "
Sequitur sed vade, ostende te         pas été instituée pour lui,            Voilà       l'effet     de   ma
principi sacerdotum. Propter          mais pour les purs hommes55,           commisération pour vous. —
hoc      autem     hunc        ad     et qu’enfin lui-même est               S. Chrysostome: En parlant
sacerdotem mittit salvator,           personnellement le maître de           ainsi, non-seulement il ne
ad probationem medelae, et            la Loi, et que c’est                   détruit      point,     mais   il
ne extra templum fieret, sed          logiquement qu’il a touché le          confirme plutôt l'opinion
in oratione cum populo                lépreux, puisque ce n’est pas          qu'avait le lépreux de sa
computetur. Mittit etiam,             en serviteur, mais en maître           puissance. I1 le guérit d'une
quae sunt legis adimplens, ut         qu’il rend la santé — le               seule parole; et il accomplit
Iudaeorum              linguam        contact physique n’étant               par cette œuvre miraculeuse
maliloquam obturaret. Opus            d’ailleurs pas nécessaire pour         le vœu que le lépreux avait
quidem       ipse    complevit,       guérir le lépreux.                     exprimé. " Des qu'il eût
probationem operis illis              [00137] BÈDE Il alla jusqu’à           parlé, la lèpre le quitta, " etc.
dimittens. Beda. Ut scilicet          le toucher, pour montrer qu’il         — Bède. Car il n'y a point
intelligeret sacerdos eum non         ne pouvait par le contact              d'intervalle entre l'œuvre de
legis ordine, sed gratia Dei          contracter de souillures, lui          Dieu et son commandement,
supra legem esse curatum.             qui en délivrait les autres. En        parce      que      dans     son
Sequitur      et   offer     pro      même temps, il est admirable           commandement                  est
emundatione       tua      quod       qu’il ait guéri le lépreux             renfermée son œuvre: "I1 a
praecepit        Moyses,       in     comme celui-ci l’en avait              dit, et tout a été fait. "
testimonium                 illis.    supplié : “ Si tu veux, tu             " Et Jésus le renvoya en lui
Theophylactus.        Praecepit       peux me purifier ” disait le           disant d'un ton sévère:
quidem munus offerre quod             lépreux ; Jésus répond “ je le         Gardez-vous de parler à
habebant in consuetudine qui          veux ” — voici sa volonté —            personne de ce miracle. "
mundabantur             offerre,      puis “ Sois purifié ” — voici          Jésus-Christ nous apprend
tamquam        in   huiusmodi         l’effet de sa bonté.                   ainsi fi ne point rechercher
testimonium quod non erat             [00138] CHRYSOSTOME                    l'estime des hommes, en


53
   En latin, deux constructions sont possibles, selon qu’on voit en mundare un infinitif actif complément de uolo,
ou un impératif singulier passif, syntaxiquement indépendant de uolo. Dans le grec évangélique katharisthèti
“ sois guéri ” est à l’impératif passif.
54
   En fait il semble d’après le texte du Lévitique que ce précepte ne vaut que pour les prêtres, descendants
d’Aaron. Cf Lévitique 22,1. 3. 4. Mais Jésus, il est vrai, est le Grand-Prêtre que notre foi confesse (He. 3,1)
55
   Littéralement pour les “ purs hommes (homines puros) ”, c’est-à-dire ceux qui ne possèdent que la nature
humaine par opposition à Jésus qui possède à la fois la nature humaine et la nature divine.
contra legem, sed magis               Par      ces    paroles,     non   retour de nos bonnes œuvres:
legem confirmabat, intantum           seulement il ne détruisit pas      "Allez, montrez-vous au
quod ipse legis operaretur            l’opinion que se faisait le        prince des prêtres. " Or, il
praecepta. Beda. Si quem              lépreux de son pouvoir, mais       l'envoie au prince des prêtres
vero       movet        quomodo       il l’affirma bien plutôt. D’un     pour faire constater sa
dominus Iudaicum videtur              mot, il fait fuir la maladie, et   guérison, et afin qu'il ne fût
approbare sacrificium, cum            il réalise en acte ce que le       pas chassé hors du temple,
id non recipiat Ecclesia,             lépreux avait évoqué en            mais qu'il lui fût permis de se
meminerit, quod nondum                paroles : Et aussitôt, la lèpre    joindre au peuple pour la
obtulerat       in       passione     le quitta, et il fut purifié.      prière publique. — II l'envoie
holocaustum suum. Non                 [00139] BÈDE Il n’est en           encore pour accomplir la loi
autem oportebat auferri               effet aucun intervalle entre       et fermer la bouche à la
significantia           sacrificia    l’œuvre de Dieu et son             malignité des Juifs. Il a
priusquam         illud      quod     commandement, car l’œuvre          opéré, le miracle; il leur
significabatur, confirmatum           est dans le commandement :         laisse le soin de le constater.
esset              contestatione      Il a dit, et tout a été fait       — Bède. Il veut aussi faire
apostolorum praedicantium,            (Psaume 148, 5).                   comprendre au prêtre que cet
et       fide         credentium      Et l’avertissant rudement,         homme devait sa guérison
populorum. Theophylactus.             il le chassa aussitôt et lui       non à la vertu de la loi, mais
Leprosus autem, quamvis               dit : “ garde-toi de rien dire     à la grâce de Dieu qui est au-
dominus              prohibuerit,     à personne ”.                      dessus de la loi.
beneficium patefecit; unde            [00140] CHRYSOSTOME                " Et offrez pour votre
sequitur at ille egressus             C’est comme s’il disait : “ le     guérison ce que Moïse a
coepit      praedicare,         et    temps n’est pas encore venu        prescrit pour leur servir de
diffamare sermonem. Oportet           de rendre publiques mes            témoignage,          "        —
enim beneficiatum gratum              œuvres ; je n’ai pas besoin de     Theophylactus.        Il    leur
esse, et gratias reddere,             ton annonce ”. Par là, Jésus       commande d'offrir le présent
etiam si benefaciens non              nous enseigne à ne pas             qu'avaient l'habitude d'offrir
indigeat.              Gregorius      rechercher la considération        ceux qui étaient purifiés,
Moralium. Merito autem                auprès des hommes comme            pour       témoigner        qu'il
quaeritur quidnam sit quod            rétribution de nos œuvres.         n'agissait pas contre la loi,
dominus        quae         gessit,   “ Va plutôt te montrer au          mais qu'il la confirmait,
abscondi iussit, et nec ad            prince des prêtres ”. Son          puisqu'il en accomplissait les
horam potuerunt abscondi?             Sauveur l’envoie au prêtre         prescriptions.
Sed notandum. Miraculum               pour ceci, qu’il fasse             Bède. Si l'on est surpris de
faciens taceri iussit, et tamen       constater sa guérison, que         voir le Seigneur approuver
taceri non potuit, ut videlicet       cela ne se fasse pas hors du       les sacrifices judaïques que
electi eius exempla doctrinae         Temple, et qu’il soit compté       l'Eglise rejette, il faut se
illius sequentes, in magnis           avec le peuple lors de la          rappeler qu'il n'avait point
quae faciunt latere quidem in         prière. Il l’envoie aussi          encore offert son holocauste
voluntate habeant, sed ut             remplir les prescriptions de la    dans sa passion. Or, les
prosint     aliis,     prodantur      Loi, et faire taire ainsi les      sacrifices     figuratifs     ne
inviti. Non ergo voluit               commentaires malveillants          devaient cesser qu'après que
quicquam fieri, et minime             des Juifs. Il a assurément         le        sacrifice        qu'ils
potuit; sed quid velle eius           accompli sa tâche, mais il         représentaient serait confirmé
membra debeant, quidve de             leur laisse la charge de le        par le témoignage des
eis etiam nolentibus fiat,            constater.                         Apôtres et la foi de tous les
doctrinae             magisterio      [00141] BÈDE C’est bien sûr        peuples.
exemplum dedit. Beda. Unius           pour que le prêtre comprît         Theophylactus. Le lépreux
autem perfecta            salvatio    que le lépreux avait été guéri     publie     le     bienfait    du
multas ad dominum cogit               non selon l’ordre de la Loi,       Seigneur, malgré la défense
turbas; unde subditur ita ut          mais par la grâce de Dieu,         qu'il lui en a faite: "Or, le
iam non posset manifeste              qui est au-dessus de la Loi.       lépreux        s'en      allant,
introire in civitatem, sed            [00142] THÉOPHYLACTE               commença à publier et à
foris in desertis locis esset.        Il lui ordonna de faire            répandre la nouvelle de sa
Chrysostomus.           Leprosus      l’offrande           qu’avaient    guérison. Il faut que celui qui
enim ubique praedicabat               coutume de faire ceux qui          a reçu un bienfait soit
mirabilem curationem, ita ut          étaient purifiés selon la Loi,     reconnaissant et rende grâce
omnes currerent ad visum, et          comme s’il entendait montrer       au bienfaiteur, bien que
fidem curantis: ut propter            par là qu’il n’était pas contre    celui-ci n'ait point besoin de
hoc dominus in civitatibus            la Loi, mais plutôt la             reconnaissance. — S. grég.
evangelizare non posset, sed          confirmait, dans la mesure où      (Moral. , 19, 10 ou 18 dans
in eremis conversaretur;              lui-même en accomplissait          les anc. édit. ) (Mt 9, 30) On
unde          sequitur           et   les préceptes.                     demande ici avec raison
conveniebant         ad       eum     [00143] BÈDE Si l’on est           pourquoi le miracle que le
undique.            Hieronymus.       étonné que le Seigneur             Seigneur avait opéré et qui
Mystice        lepra       nostra     semble approuver le sacrifice      par sou ordre devait être tenu
peccatum primi hominis est,           juif, alors que l’Eglise ne        secret, ne put rester caché un
quae a capite coepit quando           l’admet pas, on se souviendra      seul instant. A cela, nous
regna mundi desideravit:              que le Seigneur ne s’était pas     répondons que Jésus, qui
radix enim omnium malorum             encore offert en holocauste        avait opéré ce miracle,
est cupiditas; unde Giezi             dans la Passion. Or, il ne         ordonna de le tenir secret,
avaritiam secutus lepra               fallait pas supprimer les          sans toutefois l'obtenir, pour
suffunditur. Beda. Extenta            sacrifices qui le représentait     apprendre à ses élus, dans les
vero manu salvatoris, hoc est         avant      que     ce     qu’ils   grandes       choses      qu'ils
incarnato        Dei       verbo,     signifiaient fût confirmé par      pourraient faire, à imiter son
humanamque           contingente      le témoignage des apôtres          exemple en désirant rester
naturam, ab erroris prisci            envoyés l’annoncer, et par la      cachés et en ne consentant à
varietate              mundatur.      foule des croyants.                être mis en évidence qu'à
Hieronymus. Quae quidem               [00144] THÉOPHYLACTE               regret, et pour l'édification
lepra       vero        sacerdoti     Le        lépreux,      malgré     des autres. On ne peut donc
secundum                 ordinem      l’interdiction du Seigneur,        dire que le Sauveur voulut ici
Melchisedech             ostensa,     divulgua le miracle : Mais         ce qu'il ne put obtenir, mais
oblatione       mundatur,       eo    celui-ci sortant, commença         avec toute l'autorité de son
dicente        nobis:        date     à prêcher et à discourir. Il       caractère, il enseigne à ses
eleemosynam,         et    omnia      faut      en     effet      être   membres quelles doivent être
munda sunt vobis. Quod                reconnaissant et rendre grâce      leurs intentions, et aussi ce
autem non poterat Iesus               du bienfait reçu, même si          qui doit arriver malgré leur
manifeste       in      civitatem     celui de qui on a reçu le          volonté. — Bède. La
introire, etc. , significatur         bienfait n’en a nul besoin.        guérison d'un seul homme
quod         non         omnibus      [00145] GRÉGOIRE De fait,          amena au Seigneur une foule
manifestatus est Iesus, qui           c’est à bon droit qu’on se         nombreuse: "En sorte qu'il ne
latis, atque plataneis serviunt       demande        pourquoi       le   pouvait                 paraître
laudibus,        et      propriis     Seigneur ordonna que reste         publiquement dans une ville,
voluntatibus; sed his qui             caché ce qu’il accomplissait,      mais qu'il était obligé de se
foras cum Petro exeunt, et in         et pourquoi ils ne purent le       tenir dehors dans des lieux
desertis locis sunt, quae             dissimuler un seul instant.        déserts. — S. Chrysostome:
elegit dominus ad orandum             Mais attention ! tout en           Car le lépreux publiait
et reficiendum populum, qui           faisant un miracle, Jésus          partout      cette    guérison
scilicet                 deserunt     voulut rester caché, et malgré     merveilleuse, de sorte que
delectationes     mundi,   et   cela, ne put l’être, sans doute   tous accouraient pour voir
omnia quae possident, ut        afin que ses élus, suivant les    celui qui l'avait opérée. C'est
dicant: portio mea dominus.     exemples          de        son   ce qui empêchait le Seigneur
Gloria       vero      domini   enseignement, eussent la          de prêcher l'Evangile dans
manifestatur       his    qui   volonté, tout en faisant des      les villes, et l'obligeait à
conveniunt undique, idest per   miracles,     de      demeurer    demeurer dans les lieux
plana, et ardua, quos nihil     cachés, et qu’en même             déserts: "Et ils venaient en
potest separare a caritate      temps, ils soient manifestés      foule à lui de tous côtés. "
Christi. Beda. Post factum      malgré eux pour le profit des     S. jer. Dans le sens mystique,
etiam in civitate miraculum     autres. Ce n’est donc pas         notre lèpre, c'est le péché du
secedit dominus in desertum,    qu’il voulut quelque chose et     premier homme, poché qui a
ut ostendat se magis quietam,   ne put faire que cela se          commencé par envahir la
et a saeculi curis remotam      réalise.    Toutefois,      par   tête, quand Adam a désiré les
diligere vitam, atque ob        l’exemple          de       son   royaumes de ce monde. Car
huius appetitum se sanandis     enseignement, il donna un         la racine de tous les maux,
curam adhibere corporibus.      modèle de ce que ses              c’est la cupidité. Ainsi Giezi,
                                membres doivent vouloir, et       pour avoir ouvert son cœur à
                                de ce qui leur arrive même        l'avarice, "st tout couvert do
                                quand ils ne le veulent pas.      lèpre. (4 R 5, 27) — Bède.
                                [00146]                  BÈDE     Mais le Sauveur ayant étendu
                                L’accomplissement du salut        la main (c'est-à-dire le Verbe
                                pour un seul homme                de Dieu s'étant incarné et
                                rassemble       des      foules   s'étant mis en contact avec la
                                nombreuses        autour     du   nature humaine), l'a guérie de
                                Seigneur. C’est pourquoi il       la lèpre de ses anciennes
                                est ajouté : de sorte que         erreurs. — S. Jérôme: Or,
                                Jésus ne pouvait plus             cette lèpre qui est montrée au
                                entrer ostensiblement dans        prêtre selon l'ordre de
                                une ville, mais il se tenait      Melchisédech, est guérie
                                dehors, dans des lieux            moyennant l'offrande qui est
                                déserts.                          faite, conformément aux
                                [00147] CHRYSOSTOME               paroles du divin Maître:
                                Le lépreux, en effet, faisait     "Donnez l'aumône et tout
                                partout savoir le miracle de      sera pur pour vous. " (Lc 11)
                                sa guérison, à tel point que      Quant à l'impossibilité où
                                tous accouraient pour voir et     était Jésus d'entrer dans les
                                croire celui qui l’avait guéri.   villes, elle signifie qu'il ne
                                Celui qui l’avait guéri. Pour     s'est pas manifesté à tous, à
                                cette raison, le Sauveur ne       ceux particulièrement qui
                                pouvait proclamer la bonne        recherchent       les    vaines
                                nouvelle dans les villes, mais    louanges,      les    bruyantes
                                se tenait dans les lieux          acclamations des places
                                retirés : Et de partout, on       publiques et la satisfaction de
                                venait à lui.                     leur volonté propre, mais
                                [00148] JÉRÔME Sur le plan        bien à ceux qui sortent
                                mystique, notre lèpre est le      dehors avec Pierre, qui
                                péché du premier homme,           aiment la solitude du désert,
                                qui trouva son origine dans       solitude        que       Jésus
                                son désir des royaumes du         recherchait pour prier et pour
                                monde : Car la racine de          nourrir le peuple; à ceux
                                       tous les maux, c’est l’amour            enfin qui sacrifient les vains
                                       de l’argent (1 Timothée 6,              plaisirs du monde et tout ce
                                       10) ; aussi Géhazi, quand il            qu'ils possèdent, pour dire:
                                       suivit la voie de la cupidité,          "Le Seigneur est mon
                                       fut-il couvert de lèpre (cf. 2          partage. " Et la gloire du
                                       Rois 5, 27)56.                          Seigneur se manifeste à ceux
                                       [00149] BÈDE C’est par la               qui viennent de toutes parts
                                       main tendue du Sauveur,                 (par les chemins unis comme
                                       c’est-à-dire du Verbe de Dieu           par ceux qui sont plus
                                       fait chair et embrassant la             difficiles), et que rien ne peut
                                       nature humaine, qu’il est               séparer de la charité de
                                       purifié de la lèpre de nos              Jésus-Christ. — Bède. Après
                                       anciennes erreurs.                      avoir opéré ce miracle dans
                                       [00150] JÉRÔME Cette                    la ville, le Seigneur se retira
                                       lèpre, quand on la montre au            dans le désert pour montrer
                                       véritable prêtre selon l’ordre          qu'il préfère la vie tranquille,
                                       de Melchisédech, est purifiée           éloignée des sollicitudes du
                                       par le don, comme il nous               siècle, et que c'est dans le
                                       dit : Donnez en aumône ce               désir d'en goûter les charmes
                                       que vous avez, et alors tout            qu'il consacre ses soins à la
                                       sera pur pour vous (Luc 11,             guérison des hommes.
                                       41). Quant au fait que Jésus
                                       ne        pouvait        entrer
                                       ostensiblement dans une
                                       ville, etc. , cela signifie que
                                       Jésus ne s’est pas manifesté à
                                       tous ceux qui sont esclaves
                                       des salutations échangées sur
                                       les places publiques, esclaves
                                       aussi de leur propre volonté,
                                       mais à ceux qui sortent avec
                                       Pierre et se rencontrent dans
                                       les lieux déserts que le
                                       Seigneur a choisis pour prier
                                       et restaurer le peuple ; c’est-
                                       à-dire     ceux      qui    ont
                                       abandonné les plaisirs du
                                       monde et tout ce qu’ils
                                       possèdent pour dire : “ ma
                                       part, c’est le Seigneur ” 57.
                                       En vérité, la gloire du


56
   Géhazi, serviteur d’Elisée, a tiré par turpitude du profit du miracle gratuit que son maître avait opéré en faveur
de Naaman, le syrien lépreux. Mais ses manigances n’ont pas échappées au prophète Elisée qui lui dit :
“ Maintenant tu as reçu l'argent, et tu peux acheter avec cela jardins, oliviers et vignes, petit et gros bétail,
serviteurs et servantes. Mais la lèpre de Naamân s'attachera à toi et à ta postérité pour toujours. ” Et
effectivement Géhazi, se trouva “ blanc de lèpre comme la neige ” (cf 2 Rois 5).
57
   Cf Psaume 16 (15),5 : “ Seigneur, ma part d'héritage et ma coupe, c'est toi qui garantis mon lot ”
 et Psaume 142 (141), 6 : “ Je m'écrie vers toi, Seigneur, je dis: Toi, mon abri, ma part dans la terre des
vivants! ”. Dans la distribution des terres aux douze tribus d’Israël, les lévites ne recevaient aucun lot, car pour
eux “ leur part, leur héritage, c’est le Seigneur ” (cf Nb 18,20 ; Dt 10,9 ; Si 45,22)
                                       Seigneur se manifeste à ceux
                                       qui affluent de toutes parts,
                                       venus par les plaines et par
                                       les montagnes, à ceux que
                                       rien ne peut séparer de
                                       l’amour du Christ. 58
                                       [00151] BÈDE Après ce
                                       nouveau miracle accompli
                                       dans une ville, le Seigneur se
                                       retire dans un lieu désert,
                                       pour montrer qu’il préfère la
                                       vie sans trouble, loin des
                                       soucis du monde, et que c’est
                                       à cause du besoin de ce
                                       monde qu’il s’emploie à
                                       guérir les corps.
Caput 2                                                                                 CHAPITRE II
Lectio 1                                                                       Versets 1-12.
                                                                               Bède. La miséricorde divine,
[85634] Catena in Mc. , cap.                                                   loin      d'abandonner       les
2 l. 1 Beda. Quia nec                                                          hommes charnels, daigne
carnales superna pietas                                                        leur accorder la faveur de sa
deserit, quin etiam his                                                        visite, afin d'en faire des
gratiam suae visitationis, per                                                 hommes spirituels. C'est pour
quam et ipsi spiritales effici                                                 cela que Jésus-Christ quitte
valeant,     indulget;    post                                                 le désert pour revenir dans la
desertum dominus redit in                                                      ville: "Et il entra de nouveau
civitatem; unde dicitur et                                                     à Capharnaüm, " etc. — S.
iterum intravit Capharnaum                                                     aug. (De l'accord des Evang.
post dies octo. Augustinus de                                                  , 2, 25) Saint Matthieu
Cons. Evang. Matthaeus                                                         rapporte (Mt 9) que le
autem hoc miraculum quod                                                       miracle qui suit, fut opéré
sequitur, ita scribit tamquam                                                  dans la ville du Sauveur;
in civitate domini factum sit,                                                 Saint Marc le place à
Marcus autem hoc in                                                            Capharnaüm.         Il    serait
Capharnaum; quod difficilius                                                   difficile de résoudre cette
solveretur, si Matthaeus                                                       difficulté, si saint Matthieu
etiam Nazareth nominaret.                                                      avait dit positivement que
Nunc vero cum potuerit ipsa                                                    cette ville est Nazareth. Mais
Galilaea dici civitas Christi,                                                 comme la Galilée a très bien
quia in Galilaea erat                                                          pu être appelée la patrie du
Nazareth; quis dubitaverit in                                                  Seigneur, parce que Nazareth
civitate sua hoc fecisse                                                       se trouvait dans la Galilée, on
dominum, cum hoc fecerit in                                                    peut dire que le Seigneur a


58
  Cf Romains 8,38-39 : “ Oui, j'en ai l'assurance, ni mort ni vie, ni anges ni principautés, ni présent ni avenir, ni
puissances, ni hauteur ni profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu
manifesté dans le Christ Jésus notre Seigneur. ”
Capharnaum              civitate    fait ce miracle dans sa ville,
Galilaeae, praesertim quia et       puisqu'il l’a opéré dans
ipsa      Capharnaum          ita   Capharnaüm,          ville     de
excellebat in Galilaea, ut          Galilée, surtout si l'on se
tamquam             metropolis      rappelle que Capharnaüm
haberetur? Vel Matthaeus            dominait tellement sur toutes
praetermisit quae gesta sunt        les villes de la Galilée,
postquam venit in civitatem         qu'elle en était regardée
suam,       donec        veniret    comme la métropole. Ou
Capharnaum, et sic adiungit         bien saint Matthieu ne parle
de      sanato      paralytico,     des miracles opérés par
subiungens:        et       ecce    Jésus-Christ à Nazareth, que
offerebant ei paralyticum,          quand il fût arrivé ù
postquam dixerat, quod venit        Capharnaüm, et ce n'est
in       civitatem        suam.     qu'après avoir dit: "Et il vint
Chrysostomus in Matth. Vel          dans sa ville," qu'il ajoute, en
Capharnaum civitatem eius           parlant de la guérison du
dixit Matthaeus, eo quod            paralytique: "Et voici qu'ils
saepius illuc ibat, ac multa        lui       présentaient         un
ibidem miracula perpetrabat.        paralytique.               "—S.
Sequitur et auditum est quod        Chrysostome: (hom. 30 sur S.
in     domo       esset;       et   Matth. ) Ou bien saint
convenerunt multi, ita ut non       Matthieu                  appelle
caperet eos domus neque ad          Capharnaüm la ville du
ianuam.      Laborem       enim     Sauveur, parce que Jésus y
accedendi           desiderium      allait souvent et qu'il y faisait
audiendi superabat. Post hoc        beaucoup de miracles.
paralyticum introducunt, de         " Et lorsqu'on sut qu'il était
quo et Matthaeus et Lucas           dans la maison, il s'y
dicunt; unde sequitur et            assembla un grand nombre
venerunt ferentes ad eum            de personnes, " etc. Le désir
paralyticum, qui a quatuor          de l'entendre triomphait des
portabatur. Invenientesque          difficultés qu'on avait de
multitudine             ianuam      l'approcher. C'est alors qu'on
obturatam, per eam non              introduisit le paralytique,
potuerunt          aliquatenus      dont parle saint Matthieu et
introire; sperantes autem           saint Luc: "Et on lui amena
portatores       eum         qui    un paralytique qui était porté
portabatur            curationis    par quatre hommes, " et
gratiam posse promereri,            trouvant la porte obstruée par
lectum         cum        onere     la foule, ils furent quelque
sublevantes, nudato tecto           temps sans pouvoir entrer.
intromiserunt cum lecto             Toutefois      les      porteurs,
paralyticum ante faciem             espérant que le paralytique
salvatoris: et hoc est quod         pourrait obtenir la grâce de
subditur et cum non possent         sa guérison, le soulevèrent
offerre eum, et cetera.             avec son lit, et l'introduisirent
Sequitur cum vidisset autem         par une ouverture qu'ils firent
Iesus fidem illorum, ait            au toit, et le déposèrent sous
paralytico: fili, dimittuntur       les yeux du Sauveur: "Et
tibi peccata tua. Non quidem         comme ils ne pouvaient le lui
dixit fidem paralytici, sed          présenter, " etc. Or, Jésus,
portantium: contingit enim           voyant leur foi, dit au
aliquando quod aliquis fide          paralytique: "Mon fils, vos
alterius convalescit. Beda.          péchés vous sont remis. "
Intuendum       sane      quanti     L'Evangéliste veut parler de
propria cuiuscumque fides            la foi non du paralytique,
apud Deum valeat, ubi tanti          mais de ceux qui le portaient;
valuit aliena ut totus homo          car il arrive quelquefois
repente interius exteriusque         qu'on doit sa guérison à la foi
salvatus      exurgeret,        et   d'autrui. — Bède. Quelle
aliorum        merito        aliis   n'est pas, près de Dieu, la
relaxarentur             errata.     puissance       de    la     foi
Theophylactus. Ipsius etiam          personnelle de chaque fidèle,
paralytici fidem vidit: etenim       si la puissance de la foi
ille portari non sineret, nisi       d'autrui et de leurs mérites, a
curationis fidem haberet.            été si grande, qu'elle a obtenu
Beda.     Curaturus       autem      pour cet homme la guérison
hominem a paralysi dominus           complète de son corps et de
primo peccatorum vincula             son âme, et la rémission de
dissolvit, ut ostenderet eum         ses       péchés       !      —
ob nexus culparum, artuum            Theophylactus. Jésus vit
dissolutione               fuisse    aussi la foi du paralytique;
damnatum, nec nisi his               car s'il n'eût pas eu foi en sa
relaxatis membrorum posse            guérison, il ne se serait pas
recuperatione sanari. Mira           laissé porter aux pieds de
autem humilitas: despectum           Jésus-Christ.
et      debilem,        totisque     Bède. Le Seigneur, avant de
membrorum           dissolutum       guérir cet homme de sa
compagibus filium vocat,             paralysie, commence par
quem       sacerdotes        non     briser les liens de ses péchés,
dignarentur attingere: aut           afin de montrer que c'étaient
certe ideo filium, quia              ces liens funestes qui
dimittuntur ei peccata sua.          l'avaient condamné à cet
Sequitur erant autem illic           anéantissement       de      ses
quidam de Scribis sedentes et        membres, et qu'il n'en
cogitantes in cordibus suis:         pouvait recouvrer l'usage
quid        hic       loquitur?      qu'après avoir été délié de ses
Blasphemat.            Cyrillus.     fautes. O admirable humilité
Arguunt        autem         eum     de Jésus ! Cet homme
blasphemiae,              mortis     méprisé et faible, dont les
praecipitantes     sententiam:       membres ont perdu tout
erat enim in lege mandatum,          ressort et toute force, Jésus
quod                quicumque        l'appelle son fils, lui que les
blasphemaret      in      Deum,      prêtres n'auraient même pas
morte puniretur. Hoc autem           voulu toucher. Ou bien
ei imponebant, quia sibi             encore, il lui donne le nom
attribuebat            divinam       de fils, parce que ses péchés
potestatem           remittendi      lui sont remis.
peccata; unde subditur quis          Or, il y avait là quelques
potest dimittere peccata nisi       scribes assis, qui pensaient
solus Deus? Solus enim iudex        dans leurs cœurs: "Comment
omnium potestatem habet             cet homme parle-t-il ainsi ? il
dimittendi peccata. Beda.           blasphème. "
Qui per eos quoque dimittit         S. cyr. Ils l'accusent de
quibus dimittendi tribuit           blasphème, et dans leur
potestatem: et ideo Christus        précipitation homicide, ils
vere Deus esse probatur,            portent contre lui une
quia dimittere peccata quasi        sentence de mort. Car la loi
Deus potest. Errant itaque          ordonnait que quiconque
Iudaei, qui cum Christum et         blasphémerait contre Dieu,
Deum esse, et peccatum              serait puni de mort. Or, ils
dimittere posse credant,            l'accusaient de ce crime,
Iesum tamen Christum esse           parce qu'il s'attribuait la
non credunt. Sed multo              puissance de remettre les
dementius errant Ariani, qui        péchés. Qui peut, en effet,
cum Iesum et Christum esse,         ajoutent-ils remettre les
et peccata posse dimittere,         péchés, sinon Dieu seul ?
Evangelii verbis devicti            Celui-là seul qui est le juge
negare        non       audeant:    de tous les hommes a le
nihilominus Deum negare             pouvoir de remettre les
non timent. At ipse perfidos        péchés. — Bède. Dieu remet
salvare       desiderans       et   encore les péchés, par ceux
occultorum cognitione, et           qui ont reçu de lui le pouvoir
virtute operum Deum se esse         de les remettre; et une prouve
manifestat; nam sequitur quo        évidente de la divinité de
statim cognito Iesus spiritu        Jésus-Christ, c'est qu'il peut
suo, quia sic cogitarent intra      remettre les péchés comme
se, dicit illis: quid ista          Dieu. Les Juifs sont donc
cogitatis in cordibus vestris?      dans l'erreur, lorsque tout en
In quo ostendit se Deum, qui        reconnaissant que le Christ
potest       cordis       occulta   est Dieu, et qu'il peut
cognoscere, et quodammodo           remettre les péchés, ils
tacens      loquitur:      eadem    refusent de croire que Jésus
maiestate et potentia qua           est le Christ promis ù leurs
cogitationes vestras intueor,       pères. Mais, l'erreur des
possum et hominibus delicta         ariens est encore plus
dimittere.       Theophylactus.     absurde, eux qui, convaincus
Sed quamvis fuerint eorum           par les paroles de l'Evangile,
cogitationes revelatae, tamen       n'osent nier que Jésus soit le
permanent insensibiles, non         Christ, qu'il puisse remettre
in hoc consentientes quod           les péchés, et ont néanmoins
peccata valeat dimittere qui        l'audace d'affirmer qu'il n'est
novit eorum corda; unde             pas Dieu. Toutefois, Jésus,
dominus         certificat     de   qui désire sauver ces âmes
curatione        animae       per   perfides, fait éclater sa
curationem              corporis,   divinité,     et     par     la
demonstrans per visibile            manifestation des pensées
invisibile, per id quod est         secrètes du cœur et par la
facile difficilius: quamvis ipsi    puissance de ses œuvres. "
non ita crederent. Pharisaei         Aussitôt, Jésus, connaissant
enim difficilius credebant           dans son esprit ce qu'ils
sanare corpus tamquam                pensaient en eux-mêmes, il
manifestum, animam vero              leur dit: Pourquoi pensez-
curare       facilius,       quia    vous ces choses dans vos
invisibilis est medela; ita ut       cœurs ? " II leur prouve ainsi
talia cogitarent: ecce corpus        qu'il est Dieu, puisqu'il peut
curare desinit, et invisibilem       connaître les secrets des
curat animam: magis autem            cœurs; et son silence semble
si valuisset, corpus iam             leur dire en quelque sorte:
curasset et non ad invisibile        Cette vertu divine; cette
refugisset. Salvator igitur,         majesté      souveraine      qui
ostendens quod utraque               pénètre vos pensées les plus
potest, ait quid est facilius?       cachées, peut pareillement
Quasi dicat: ego quidem per          remettre aux hommes leurs
corporis medelam, quae               péchés.
secundum veritatem facilior          THEOPHYL. Mais quoique
est, difficilior autem vobis         leurs pensées fussent ainsi
videtur, ostendam vobis              révélées, ils n'en restent pas
animae sanitatem, quae               moins insensibles, et ne
difficilior est. Chrysostomus.       veulent pas reconnaître que
Et quia dicere, quam facere          celui qui pénètre le fond de
facilius est, adhuc manifesta        leurs cœurs, puisse remettre
erat contradictio, quia opus         les péchés. Aussi, le Seigneur
nondum erat manifestum:              prouve la guérison de l'âme
unde subdit ut autem sciatis         par la guérison du corps, il
quia potestatem habet filius         démontre l'invisible par ce
hominis, etc. ; quasi dicat:         qui est visible, ce qui est plus
quoniam de verbo diffiditis,         difficile par ce qui est facile,
operationem inducam, quod            bien que telle ne fût pas leur
erat invisibile confirmantem.        manière de juger. Car ils
Signanter autem dicit in terra       regardaient la guérison du
dimittendi       peccata,       ut   corps comme plus difficile,
ostenderet quod humanae              parce qu'elle est extérieure, et
naturae               potestatem     celle de l'âme comme plus
divinitatis univit indivisibili      facile, parce qu'elle est
unione; quia etsi factus est         invisible, tel était donc à peu
homo, tamen Dei verbum               près leur raisonnement: II
permansit;       et     si    per    renonce à guérir les corps, et
dispensationem in terris cum         il prétend guérir l'âme qui est
hominibus        conversaretur,      invisible. Mais s'il en avait le
non tamen prohibebatur               pouvoir, il aurait déjà guéri le
miracula perpetrare, ac              corps de cet homme, et ne se
remissionem              tribuere    serait pas retranché dans la
peccatorum:         non      enim    guérison invisible de l'âme.
humanitas diminuit aliquid           Le Sauveur donc, pour leur
de proprietatibus divinitatis,       démontrer qu'il peut l'un et
nec divinitas impedivit Dei          l'autre, leur dit: "Qui est le
verbum incommutabiliter, et          plus facile ? " c'est-à-dire, en
veraciter in terris secundum         opérant la guérison du corps
carnem fieri filium hominis.       qui, en réalité, est plus facile,
Theophylactus. Dicit autem         mais qui vous paraît à vous
tolle grabatum tuum, ad            plus difficile, je vous forcerai
maiorem                 miraculi   de reconnaître la guérison de
certitudinem; ostendens quod       l'âme qui est plus difficile. —
non        est        secundum     S.     Chrysostome:        Mais
phantasiam, simulque ut            comme il est plus aisé de dire
ostenderet quod non solum          que de faire, ils persévéraient
curavit, sed et fortitudinem       ouvertement        dans     leur
dedit: sic animas non solum        incrédulité, parce qu'il n'avait
a peccato convertit, sed eis       pas encore opéré le fait
virtutem        tribuit       ad   extérieur qu'ils désiraient.
operandum mandata. Beda.           Aussi, ajoute-t-il: "Or, afin
Fit igitur carnale signum, ut      que vous sachiez, " etc.
probetur             spirituale;   Comme s'il disait: Puisque
quamquam eiusdem virtutis          vous doutez de ma parole, j'y
sit et corporis et animae vitia    joindrai les œuvres, pour
dimittere; unde sequitur et        confirmer la vérité de ce qui
statim ille surrexit, et sublato   ne paraît pas à vos yeux, il
grabato        abiit      coram    dit donc clairement: "Le Fils
omnibus.        Chrysostomus.      de l'homme a le pouvoir sur
Prius     autem id         quod    la terre de remettre les
quaerere venerat, scilicet         péchés, " pour montrer qu'il a
animam, remittendo peccata,        uni par un lien indissoluble la
curavit, ut cum non credentes      puissance divine avec la
dubitaverint,      tunc    opus    nature humaine. Il s'est fait
adducat in medium, ut              homme, il est vrai, mais il
verbum opere confirmetur, et       n'en demeure pas moins le
per manifestum occultum,           Verbe de Dieu; il a daigné,
animae scilicet sanitas per        par       son       incarnation,
medelam                 corporis   converser avec les hommes,
ostendatur. Beda. Datur            mais il n'en avait pas moins
etiam nobis intelligentia,         la puissance de faire des
propter peccata plerasque          miracles, et d'accorder la
evenire corporum debilitates;      rémission des péchés; car son
et idcirco forsitan prius          humanité n'a diminué en rien
dimittuntur peccata,         ut,   les attributs de sa divinité; et
causis debilitatis ablatis,        la divinité n'a point empêché
sanitas restituatur. Quinque       que le Verbe de Dieu se fit
enim de causis affliguntur         sur la terre Fils de l'homme,
homines molestiis carnis: aut      en réalité et d'une manière
propter merita augenda, ut         permanente.                   —
Iob, et martyres; aut propter      Theophylactus. Il dit donc au
humilitatem conservandam,          paralytique: "Prenez votre lit,
ut     Paulus     ab Angelo        " pour établir plus clairement
Satanae; aut ob peccata            la vérité du miracle, et pour
intelligenda, et corrigenda,       montrer qu'il n'est pas
ut Maria soror Moysi, et hic       seulement apparent, mais
paralyticus; aut ad gloriam        bien réel, et qu'avec la
Dei, sicut caecus natus, et        guérison, il rend à cet homme
Lazarus; aut ad initium           la force. C'est ainsi qu'il ne se
damnationis, sicut Herodes.       contente pas de retirer les
Miranda est autem divinae         âmes du péché, mais qu'il
potentiae virtus, ubi nulla       leur donne encore la force
temporis         interveniente    pour        accomplir          les
morula, iussu salvatoris          commandements.
salus festina comitatur; unde     Bède. Jésus opère donc un
sequitur ita ut admirarentur.     prodige      extérieur,     pour
Relinquentes maius, scilicet      rendre      témoignage          au
remissionem       peccatorum,     miracle intérieur, bien qu'à
admirantur        tantummodo      vrai dire, il appartînt à la
quod     apparet,     corporis    même puissance de guérir les
scilicet            sanitatem.    maladies du corps et celles
Theophylactus. Non est            de l'âme: "Et aussitôt, il se
autem hic paralyticus qui a       leva, et ayant pris son lit, il
Ioanne curatus narratur: ille     s'en alla en présence de tous.
enim hominem non habebat,         " — S. Chrysostome: Il
hic vero quatuor; ille in         commença par guérir ce qu'il
probatica piscina curatur,        était venu chercher, c'est-à-
hic vero in domo. Est autem       dire les âmes en remettant
unus qui a Matthaeo et            leurs péchés, pour opposer
Marco curatus narratur.           ensuite     au     doute      des
Mystice autem est et nunc         pharisiens       un     miracle
Christus in Capharnaum, in        sensible, confirmer sa parole
domo scilicet consolationis,      par ses œuvres, et prouver
idest in Ecclesia, quae est       par l'évidence du prodige
domus paralytici. Beda.           extérieur la vérité du prodige
Praedicante autem domino in       intérieur,    c'est-à-dire       la
domo, non capiuntur neque         guérison de l'âme rendue
ad ianuam, quia praedicante       manifeste par la guérison du
in Iudaea Christo gentiles ad     corps. — Bède. Nous devons
audiendum nondum intrare          aussi comprendre par là, que
valuerunt, ad quos tamen,         les péchés sont la source de
etsi foris positos, doctrinae     la plupart des infirmités
suae verba per praedicatores      corporelles;        et       c'est
direxit.         Hieronymus.      probablement pour cela, que
Paralysis autem typus est         les péchés sont remis tout
torporis quo piger iacet in       d'abord, afin que la santé ne
mollitie    carnis,    habens     soit rendue que lorsque les
desiderium             salutis.   causes de l'infirmité ont
Theophylactus. Si ergo ego        disparu. En effet, les hommes
dissolutis potentiis animae       sont soumis aux infirmités de
quasi paralyticus invirtuosus     la chair, pour cinq causes:
abeam ad bonum, et attollar       c'est pour augmenter leurs
a quatuor Evangelistis, ad        mérites, comme nous le
Christum              adducar,    voyons dans Job et dans les
audiamque tunc fili, et           martyrs; ou pour conserver
relinquentur mihi peccata:        l'humilité, comme il advint à
filius enim Dei fit aliquis       saint Paul, tourmenté par
propter          mandatorum       l'ange de Satan; ou pour nous
operationem. Beda. Seu quia          faire comprendre la malice
quatuor sunt virtutes quibus         de nos péchés et la nécessité
ad promerendam sospitatem            de nous en corriger, comme
homo fiducia mentis erigitur,        Dieu le permit pour Marie,
quas nonnulli prudentiam,            sœur de Moïse, et pour le
fortitudinem, temperantiam           paralytique; ou pour la gloire
et     iustitiam      nuncupant.     de Dieu, comme l'aveugle-né
Desiderant                  autem    et Lazare en sont une preuve;
paralyticum Christo offerre;         ou          comme            un
sed turba interposita ab omni        commencement                 de
parte intercluduntur: quia           damnation, comme il arriva
saepe anima post infirmi             pour Hérode et Antiochus.
corporis desidiam, supernae          Or, nous devons admirer la
gratiae remedio cupiens              vertu de la puissance divine,
innovari,                 priscae    qui, sur-le-champ, et d'une
consuetudinis           obstaculo    seule parole, opère le salut de
retardatur; saepe inter ipsas        cet homme. Aussi, lisons-
orationis                secretae    nous: "Et ils étaient dans
dulcedines, et quasi suave           l'admiration, " etc. — victor
cum domino colloquium,               d'antioche. Ils négligent le
turba              cogitationum      plus important, c'est-à-dire la
interveniens aciem mentis, ne        rémission des péchés, pour
Christus videatur, impedit.          admirer ce qui frappe les
Non itaque est in infimis ubi        yeux, la guérison du corps.
turbae              tumultuantur     —       Theophylactus.      Ce
remanendum; sed tectum               paralytique n'est point celui
domus,         idest       sacrae    dont saint Jean raconte la
Scripturae sublimitas est            guérison. Ce dernier n'avait
appetenda, lexque domini             point d'homme pour le
meditanda. Theophylactus.            porter. Celui dont il est ici
Sed quomodo ferar ad                 question, en a quatre. L'un
Christum,        nisi      tectum    est guéri dans la piscine,
aperiatur? Tectum enim est           l'autre dans une maison
intellectus, qui superponitur        particulière. Mais c'est le
omnibus his quae in nobis            même dont saint Marc et
sunt. Hic multum habet               saint Matthieu rapportent la
terrae quantum ad lateres            guérison. Il y a aussi une
fictiles, terrenas dico res: sed     signification     mystérieuse
si haec sublevetur virtus,           dans le lieu choisi par Jésus-
intellectus        in        nobis   Christ pour opérer ce
exoneratur.        Post       hoc    miracle, c'est Capharnaüm, le
submittatur,          id       est   lieu de la consolation. —
humilietur: non enim decet           Bède. Jésus, prêchant dans
extolli      de     hoc      quod    cette maison, ne peut être
intellectus est exoneratus,          entendu de ceux qui étaient à
sed magis humiliari. Beda.           la porte, c'est-à-dire que
Vel patefacto tecto aeger            lorsque Jésus prêchait dans la
submittitur, quia reseratis          Judée, les Gentils ne purent
Scripturarum mysteriis ad            entrer pour l'entendre, mais
notitiam Christi pervenitur,         cependant il envoya des
hoc est, ad eius humilitatem       prédicateurs à ceux qui
fidei pietate descenditur.         étaient dehors pour leur
Quod autem cum grabato             enseigner sa doctrine.
deponitur infirmus, significat     S. jer. La paralysie est
ab homine adhuc in ista            l'image de la torpeur
carne constituto Christum          spirituelle, dans laquelle
debere cognosci. De grabato        languit      le      paresseux,
autem surgere est animam se        engourdi par une honteuse
a carnalibus desideriis, ubi       mollesse, tout en conservant
aegra iacebat, abstrahere.         le désir du salut de son âme.
Grabatum tollere est ipsam         — Theophylactus. Si donc
quoque        carnem        per    dans le funeste relâchement
continentiae frena correptam       des puissances de mon âme,
spe caelestium praemiorum a        semblable à un paralytique,
deliciis segregare terrenis.       je tends mollement vers le
Sublato      autem     grabato     bien; et que porté par les
domum ire, ad Paradisum            quatre Evangélistes, je sois
redire est. Vel sanus qui          présenté à Jésus-Christ,
languerat, domum reportat          j'entendrai cette parole: "Mon
grabatum,       cum     anima,     fils, vos péchés vous sont
remissione             accepta     remis; " car on devient fils de
peccatorum, cum ipso suo           Dieu par l'accomplissement
corpore ad internam sui            de ses préceptes. — Bède.
custodiam        se      refert.   Ou bien ces quatre hommes
Theophylactus.         Oportet     représentent les quatre vertus
etiam grabatum, idest corpus       que l'on nomme la prudence,
tollere ad operationem boni:       la force, la tempérance, la
tunc           enim          ad    justice, et sur lesquelles
contemplationem pertingere         l'homme       s'appuie,    pour
valebimus, ita ut quae in          parvenir à la guérison. Ces
nobis      sunt    cogitationes    vertus désirent présenter le
dicant: quoniam nunquam            paralytique au Sauveur, mais
sic vidimus, idest nunquam         elles ne peuvent arriver jusqu
sic intelleximus, sicut nunc a     a Jésus, a cause de la foule
paralysi curati: qui enim a        qui empêche tout accès près
peccatis      mundatus      est,   de lui. Souvent, en effet,
mundius videt.                     l'âme, qui après les langueurs
                                   des infirmités du corps,
                                   désire se renouveler à l'aide
                                   de la grâce divine, se sent
                                   retardée par l'obstacle de ses
                                   habitudes anciennes. Souvent
                                   aussi, au milieu des douceurs
                                   de l'oraison mentale et du
                                   colloque délicieux de l'âme
                                   avec son Dieu, la foule des
                                   pensées étrangères vient à la
                                   traverse,    obscurcit     l'œil
                                   intérieur, et l'empêche de
                                   jouir de la vue de Jésus-
Christ. Il ne faut donc pas
demeurer dans les basses
régions, ou s'agite la foule,
mais il faut monter dans la
partie supérieure de la
maison, c'est-à-dire qu'il faut
entrer avec empressement
dans les sublimités de la
sainte Ecriture, en méditant
la loi divine.
Theophylactus.             Mais
comment serai-je porté aux
pieds de Jésus-Christ, à
moins que le toit ne soit
entr'ouvert ? Car ce toit
figure     l'intelligence    qui
domine toutes les puissances
de      notre      être.   Cette
intelligence tient beaucoup à
la terre, si l'on considère les
tuiles faites d'argile, c'est-à-
dire les choses terrestres qui
l'enveloppent. Mais si on les
soulève, la vertu de notre
intelligence, comme allégée,
retrouve toute sa force. Il faut
ensuite nous faire entrer par
cette ouverture, c'est-à-dire il
faut que l'âme s'humilie; car
elle doit, non s'enfler de ce
que l'intelligence est délivrée
d'un accablant fardeau, mais
s'humilier davantage. —
Bède. Ou bien encore, le
malade est introduit par le
toit entr'ouvert, pour signifier
qu'on      parvient      à    la
connaissance du Christ, par
les mystères des Ecritures qui
nous sont découverts, c'est-à-
dire qu'on descend jusqu'à ce
Dieu humilié, par une foi
pleine de piété. Ce malade,
couché sur son grabat,
signifie que Jésus-Christ doit
être connu par l'homme,
encore enveloppé de sa chair
mortelle; se lever de son
grabat, c'est soustraire son
âme aux désirs charnels, qui
                                la      tenaient     assujettie;
                                emporter son lit, c'est
                                soumettre sa chair au frein
                                salutaire de la continence, et
                                la séparer des jouissances
                                terrestres, dans l'espérance
                                des récompenses du ciel;
                                retourner dans sa maison en
                                emportant son lit, c'est
                                retourner vers le paradis. Ou
                                bien encore, celui qui était
                                malade revient guéri, et
                                emporte son lit dans sa
                                maison, c'est-à-dire que
                                l'âme, après avoir reçu la
                                rémission de ses péchés,
                                s'astreint à la garde intérieure
                                d'elle-même et des sens. —
                                Theophylactus.           Disons
                                encore qu'il faut emporter
                                son lit, c'est-à-dire soulever
                                son corps, pour opérer le
                                bien; car ce n'est qu'alors que
                                nous pourrons parvenir aux
                                sublimes hauteurs de la
                                contemplation, et dire au
                                fond de notre cœur: Jamais
                                nous n'avons vu avec tant de
                                clarté, c'est-à-dire jamais
                                nous n'avons si bien compris
                                les célestes vérités, que
                                depuis la guérison de notre
                                paralysie; car celui qui est
                                purifié du péché, a l'œil de
                                l'âme plus limpide et plus
                                pur.
Lectio 2                        Versets 13-17.
                                Béde. Après que le Seigneur
[85635] Catena in Mc. , cap.    eut        enseigné         dans
2 l. 2 Beda. Postquam           Capharnaüm, il sortit du côté
dominus in Capharnaum           de la mer, afin d'instruire,
docuit, egressus est ad mare,   non-seulement les habitants
ut non solum civilem vitam      des villes, mais aussi, afin de
hominum instrueret, verum       prêcher       l'Evangile      du
etiam habitatoribus maris       royaume des cieux à ceux qui
Evangelium              regni   habitaient sur les bords de la
praedicaret,           eosque   mer, et de leur apprendre à
fluctivagos rerum labentium     mépriser et à vaincre, par la
motus contemnere, ac fidei      fermeté de leur foi, les
firmitate superare doceret;     mouvements désordonnés de
unde dicitur et egressus est       choses périssables. Aussi
Iesus ad mare, omnisque            lisons-nous: "Et il sortit du
turba veniebat ad eum, et          côté du la mer, et tout le
docebat eos. Theophylactus.        peuple venait à lui. " —
Vel post miraculum ad mare         Theophylactus. Ou bien
egreditur, quasi solitarius        encore, il se dirige du côté de
volens esse; sed turba             la mer après le miracle qu'il
concurrit iterum: ut addiscas      vient       d'opérer,       pour
quod quantum fugis gloriam,        s'enfoncer dans la solitude;
tantum ipsa te persequitur.        mais la foule se précipite
Et si quidem tu ipsam              vers lui de nouveau, afin de
persequeris, ipsa te fugiet.       nous apprendre que plus on
Inde      autem       transiens    fuit la gloire et plus elle nous
dominus vocavit Matthaeum;         fuit; tandis qu'au contraire, si
unde sequitur et cum               vous la cherchez, elle vous
praeteriret, vidit levi Alphaei    poursuit. Or, c'est en sortant
sedentem      ad      telonium.    de la ville que le Seigneur
Chrysostomus. Idem autem           appela Matthieu: "Et comme
est publicanus a tribus            il passait, il vit Lévi, fils
Evangelistis         nominatus,    d'Alphée, à son bureau, " etc.
scilicet     Matthaeus         a   S. Chrysostome: Cet apôtre a
Matthaeo,       levi      autem    reçu trois noms différents des
simpliciter a Luca, levi           Evangélistes; il est appelé
autem Alphaei a Marco:             Matthieu par lui-même (Mt
filius enim erat Alphaei.          9); simplement Lévi par saint
Binomios autem secundum            Luc, et par saint Marc Lévi,
Scripturam et alios est            fils d'Alphée; car il était fils
videre; sicut socer Moysi          d'Alphée. Nous voyons dans
quandoque Ietro, quandoque         l'Ecriture d'autres personnes
Raguel vocatur. Beda. Sic et       qui portent deux noms. Ainsi
idem est levi qui et               le beau-père de Moïse porte
Matthaeus;       sed     Lucas,    tantôt le nom de Jéthro (Ex
Marcusque               propter    3), tantôt celui de Raguel (Ex
verecundiam, et honorem            2). — Bède. Lévi désigne la
Evangelistae, nomen ponere         même         personne        que
nolunt vulgatum; ipse autem        Matthieu; mais saint Luc et
Matthaeus iuxta illud quod         saint Marc, par respect et par
scriptum       est:       iustus   égard pour l'Evangéliste,
accusator est sui, Matthaeum       n'ont pas voulu le désigner
se, et publicanum nominat, ut      par le nom qu'il portait
ostendat legentibus, nullum        habituellement.            Saint
debere conversum de salute         Matthieu, fidèle à cette
diffidere, cum ipse de             maxime (Pr 13): "Le juste est
publicano in apostolum sit         son propre accusateur, " se
repente       mutatus.       Ad    désigne sous le nom de
teloneum autem, idest ad           Matthieu et déclare qu'il est
curam, dispensationemque           publicain, afin d'apprendre à
vectigalium sedentem dicit:        ceux qui liront son Evangile
telos, enim Graece, Latine         qu'aucun pécheur converti ne
vectigal            nominatur.     doit désespérer de son salut,
Theophylactus. Sedebat enim       puisque de publicain il a été
in telonio ut consuetudinis       tout à coup changé en
est, aut aliquos impetens, aut    Apôtre. Il dit qu'il était assis
verba vendens, aut aliquid        au bureau des impôts, c'est-à-
huiusmodi faciens, quibus in      dire qu'il s'occupait du
suis mansionibus telonearii       recouvrement des deniers
utuntur: qui de hoc statu sic     publics, car τέλος en grec, et
sublevatus est ut relinquens      vectigal en latin veulent dire
omnia, Christum sequeretur;       impôts. —Theophylactus. Il
unde sequitur et ait illi:        était assis selon l'usage au
sequere me. Et surgens            bureau des impôts, pressant
secutus est eum. Beda. Sequi      les uns, vendant ses paroles
autem imitari est: ideoque ut     aux autres, ou se livrant à
pauperem Christum non tam         quelque              occupation
gressu, quam affectu imitari      semblable, comme font les
posset, reliquit propria qui      receveurs des impôts dans
rapere solebat aliena. Non        leurs bureaux. C'est de cet
solum autem lucra reliquit        état qu'il s'éleva jusqu'à tout
vectigalium, sed et periculum     abandonner pour suivre
contempsit quod evenire           Jésus-Christ, lorsqu'il eut
poterat a principibus saeculi:    entendu        cette     parole:
quia vectigalium rationes         "Suivez-moi, " etc. — Bède.
imperfectas               atque   Or, suivre Jésus-Christ, c'est
incompositas reliquit. Ipse       l'imiter. C'est pour cela
enim dominus, qui hunc            qu'afin de pouvoir suivre
exterius humana allocutione       Jésus-Christ pauvre, non-
ut sequeretur vocavit, intus      seulement       extérieurement,
divina inspiratione, ut mox       mais encore par l'affection du
vocantem            sequeretur,   cœur il abandonne son propre
accendit. Hieronymus. Sic         bien, lui qui volait celui des
ergo levi, qui appositus          autres. Non-seulement il
interpretatur,     a    telonio   renonce au bénéfice de sa
negotiorum         saecularium    charge, mais il méprise le
solum sequitur verbum quod        danger auquel il s'exposait de
dicit: qui non renuntiaverit      la part du prince, en laissant
omnibus quae possidet, non        des comptes irréguliers et en
potest meus esse discipulus.      désordre. Car le Seigneur,
Theophylactus. Qui autem          qui par sa parole l'avait invité
prius alios impetebat sic         à le suivre, l'avait embrasé
factus est benevolus ut ad        intérieurement du désir de
comestionem           plurimos    répondre sans tarder à son
convocaret: unde sequitur et      appel.
factum est cum accumberet,        S. Jérôme: C'est donc ainsi
scilicet Iesus, in domo illius,   que Lévi, dont le nom
multi publicani, et peccatores    signifie      ajouté,     ayant
simul discumbebant cum Iesu       abandonné le bureau des
et discipulis eius. Beda.         affaires séculières, suit le
Publicani autem appellantur       Verbe seul qui a dit (Lc 14):
hi qui vectigalia publica         "Celui qui ne renonce pas à
exigunt, sive qui conductores     tout ce qu'il possède ne peut
sunt vectigalium fisci, vel       être mon disciple. "—
rerum publicarum, nec non         Theophylactus. Celui qui
et hi qui saeculi huius lucra     auparavant était impitoyable
per negotia sectantur, eodem      pour les autres, devient tout à
vocabulo censentur. Viderant      coup si bienveillant, qu'il en
itaque publicanum a peccatis      invite un grand nombre à
ad meliora conversum, locum       s'asseoir à sa table. " Et il
invenisse poenitentiae, et ob     arriva, dit l'Evangéliste, que
id etiam non desperant            Jésus étant à table, beaucoup
salutem. Neque vero in            de publicains, " etc. —
pristinis vitiis permanentes      BÈDE. On donnait le nom de
publicani veniunt ad Iesum,       publicains à ceux qui
ut Pharisaei et Scribae; sed      percevaient       les   deniers
poenitentiam agentes, ut          publics, ou à ceux qui
sequens Evangelistae sermo        administraient les ressources
designat, dicens erant enim       du fisc et des affaires
multi qui sequebantur eum.        publiques. On désignait
Ibat enim dominus ad              encore sous ce nom ceux qui
convivia peccatorum, ut           recherchent dans le négoce
occasionem haberet docendi,       les richesses de la terre. Ainsi
et spirituales invitatoribus      donc tous ces publicains qui
suis praeberet cibos: quod        voyaient un des leurs obtenir
mysteriorum figuris congruit;     le pardon de ses péchés et se
qui enim domicilio Christum       convertir à une vie meilleure,
recipit interno, maximis          ne désespèrent pas de leur
delectationibus exuberantium      salut. Ils viennent à Jésus,
pascitur voluptatum. Itaque       non pas en demeurant
dominus libenter ingreditur,      attachés à leurs vices, comme
et in eius qui crediderit         les scribes et les pharisiens le
recumbit affectu; et hoc est      reprochent à Jésus par leurs
bonorum operum spirituale         murmures, mais en faisant
convivium, quo dives populus      pénitence de leur vie passée;
eget, et pauper epulatur.         c'est    ce      que     prouve
Theophylactus.       Pharisaei    clairement       les    paroles
autem hoc arguunt, quasi          suivantes: "Car il y en avait
puros se facientes; unde          beaucoup qui marchaient à la
sequitur      et     Pharisaei    suite de Jésus. " Nôtre-
videntes quia manducaret          Seigneur prenait part aux
cum        publicanis        et   festins des pécheurs pour
peccatoribus,          dixerunt   avoir occasion de les
discipulis eius: quare cum        instruire et pour distribuer à
publicanis et peccatoribus        ceux qui l'invitaient la
manducat et bibit magister        nourriture spirituelle. — rab.
vester?    Beda.      Si    per   (Mt 9) Tous ces faits sont des
Matthaei      electionem     et   figures parfaites des mystères
vocationem publicanorum,          qu'ils renferment. En effet,
fides exprimitur gentium,         celui qui reçoit Jésus-Christ
quae prius mundi lucris           dans la maison intérieure de
inhiabant:             profecto   son âme est nourri et comme
supercilium Scribarum et          enivré d'ineffables délices.
Pharisaeorum,        Iudaeorum    Aussi le Seigneur y fait-il
invidiam insinuat, qui de         volontiers son entrée, et
gentium salute torquentur.        repose-t-il avec amour dans
Sequitur hoc audito Iesus ait     l'âme du vrai croyant, et c'est
illis: non necesse habent sani    là ce festin spirituel des
medico, sed qui male habent.      bonnes œuvres, d'où est
Sugillat       Scribas       et   exclu le riche orgueilleux et
Pharisaeos, qui iustos se         auquel le pauvre est admis.
putantes,           peccatorum    Theophylactus.              Les
consortia         declinabant.    pharisiens blâment cette
Seipsum medicum dicit, qui        conduite du divin Maître, et
miro      medicandi      genere   voudraient par là se faire
vulneratus      est     propter   passer pour des hommes purs
iniquitates nostras, et eius      de tout péché. " Et les scribes
livore sanati sumus; sanos        et les pharisiens, voyant qu'il
autem et iustos appellat eos,     mangeait         avec       des
qui suam iustitiam nolentes       publicains, murmuraient, "
statuere, iustitiae Dei sunt      etc. —Bède. Si l'élection de
subiecti;      porro       male   saint Matthieu et la vocation
habentes, et peccatores vocat     des publicains figurent la foi
eos qui suae fragilitatis         des nations qui d'abord
conscientia devicti, nec per      n'aspiraient qu'aux richesses
legem se iustificari posse        du monde, . il semble que
videntes, Christi gratiae         l'orgueil des scribes et des
poenitendo colla submittunt;      pharisiens représente l'envie
unde subditur non enim veni       de ceux qui s'attristent du
vocare        iustos,       sed   salut des nations.
peccatores; non quidem ut         " Jésus, entendant ces
maneant peccatores, sed ut        paroles, leur dit: Ceux qui se
ad                poenitentiam    portent bien n'ont pas besoin
convertantur.                     de médecin, " etc. Il reprend
                                  par là les scribes et les
                                  pharisiens qui, prétendant
                                  être justes, évitaient la
                                  compagnie des pécheurs. Il
                                  se donne le nom de médecin,
                                  lui qui par une manière de
                                  guérir vraiment merveilleuse,
                                  a été blessé lui-même à cause
                                  de nos iniquités; lui, dont les
                                  blessures ont été notre
                                  guérison (Is 53). Les saints et
                                  les justes dont il parle sont
                                  ceux qui voulant établir leur
                                  propre justice, ne sont pas
                                  soumis à la justice de Dieu
                                  (Rm 10). Au contraire, il
                                  appelle malades et pécheurs
                                  ceux qui, reconnaissant leur
                                  fragilité au fond de leur
                                   cœur, et voyant qu'ils ne
                                   peuvent être justifies par la
                                   loi, se soumettent par la
                                   pénitence au joug de la grâce
                                   de Jésus-Christ. Car, comme
                                   il le dit: "Je ne suis pas venu
                                   appeler les justes, mais les
                                   pécheurs,        "    etc.     —
                                   Theophylactus. Non pas,
                                   sans doute, pour qu'ils restent
                                   pécheurs, mais afin qu'ils se
                                   convertissent      et     fassent
                                   pénitence.
Lectio 3                           Versets 18-22.
                                   La glose. Après avoir
[85636] Catena in Mc. , cap.       incriminé le Maître près de
2 l. 3 Glossa. Sicut superius      ses disciples en l'accusant de
apud discipulos magister           fréquenter les pécheurs et de
arguebatur de consortio            manger avec eux, voilà
peccatorum in conviviis; ita       maintenant qu'ils accusent les
nunc e converso apud               disciples près du Maître et
magistrum              discipuli   leur font un crime de ne pas
incusantur de ieiuniorum           jeûner, pour semer ainsi entre
omissione, ut sic inter eos        eux des germes de division.
materia dissidii oriretur;         "Les disciples de Jean et
unde dicitur et erant discipuli    ceux         des      pharisiens
Ioannis et Pharisaeorum            jeûnaient,       "    etc.     —
ieiunantes. Theophylactus.         Theophylactus. Les disciples
Ioannis enim discipuli in          de Jean, qui n'étaient pas
imperfecto        positi,     in   encore dans la voie de la
consuetudinibus         Iudaicis   perfection, suivaient les
permanebant. Augustinus de         coutumes judaïques. — S.
Cons. Evang. Potest autem          aug. (De l'accord des Evang.
putari,     ideo      addidisse    , 2, 27) On peut admettre que
Pharisaeos, quod simul cum         saint Marc a joint les
discipulis Ioannis hoc quod        pharisiens aux disciples de
sequitur domino dixerint;          saint Jean, parce qu'ils
cum        Matthaeus        hoc    auraient fait avec eux
discipulos Ioannis tantum          l'observation qui suit: "Et ils
dixisse perhibeat; sed verba       dirent au Seigneur, " etc.
quae      sequuntur       magis    Saint Matthieu n'attribue
indicant alios hoc dixisse de      cependant ces paroles qu'aux
aliis; sequitur enim et            disciples de Jean. Mais la
veniunt, et dicunt illi: quare     suite indique plutôt que ce ne
discipuli       Ioannis       et   sont ni les uns ni les autres
Pharisaeorum ieiunant, tui         qui l'ont faite. En effet, nous
autem        discipuli      non    lisons: "Et ils vinrent et
ieiunant? Haec enim verba          dirent à Jésus: Pourquoi les
indicant,     convivas       qui   disciples de Jean, " etc. Ces
aderant venisse ad Iesum, et       paroles prouvent assez que
hoc idem discipulis dixisse,        les convives présents vinrent
ita ut quod ait veniunt, non        à Jésus, et qu'ils adressèrent à
de ipsis dixerit, de quibus         ses disciples l'observation ci-
interposuerat       et     erant    dessus. Ainsi, quand saint
discipuli      Ioannis         et   Marc dit: "Et ils vinrent à
Pharisaeorum         ieiunantes.    Jésus, " il n'entend point
Sed      cum      isti    essent    parler de ceux dont il vient
ieiunantes, veniunt illi quos       de dire: "Et les disciples de
hoc movet. Unde ergo                Jean et ceux des pharisiens
Matthaeus         dicit:       et   jeûnaient; " mais à l'occasion
accesserunt ad eum discipuli        de ce jeune, d'autres qui s'en
Ioannis dicentes, nisi quia et      préoccupent viennent trouver
apostoli aderant, et omnes          Jésus. D'où vient donc que
certatim, ut quisque poterat,       saint        Matthieu        dit
haec                obiecerunt?     formellement:        "Et     les
Chrysostomus.          Discipuli    disciples         de       Jean
ergo         Ioannis,          et   s'approchèrent de lui, et lui
Pharisaeorum              contra    dirent, " etc. ? Gela prouve
Christum       zelotype       se    uniquement qu'eux aussi
habentes, ipsum interrogant,        étaient là présents, et que
utrum solus cum discipulis          tous en cette circonstance
suis absque abstinentia et          s'empressent de faire cette
labore      pugnas       superet    question. — S. Chrysostome:
passionum.       Beda.       Sed    Les disciples de Jean et ceux
Ioannes vinum et siceram            des     pharisiens      dévorés
non bibit; dominus cum              d'envie contre Jésus-Christ,
peccatoribus manducat et            lui demandent s'il sera le seul
bibit: quia illi abstinentia        avec ses disciples pour
meritum auget cui potentia          prétendre, sans abstinence et
nulla      inerat       naturae;    sans efforts, triompher des
dominus        autem,        cui    passions. — Bède. Jean-
naturaliter suppetebat delicta      Baptiste ne but ni vin ni
donare, cur eos declinaret          aucune boisson fermentée, et
quos abstinentibus poterat          cette abstinence augmentait
reddere      puriores?       Sed    son mérite, lui qui ne
ieiunavit et Christus, ne           possédait de sa nature aucune
praeceptum           declinares;    puissance particulière. Mais
manducavit                  cum     pourquoi le Seigneur, qui
peccatoribus, ut gratiam            avait     naturellement       le
cerneres,            agnosceres     pouvoir de pardonner les
potestatem. Sequitur et ait         péchés, se serait-il séparé de
illis Iesus: numquid possunt        ses disciples qu'il pouvait
filii nuptiarum, quamdiu est        rendre plus purs que ceux qui
cum illis sponsus, ieiunare?        observaient ces pratiques
Augustinus de Cons. Evang.          d'abstinence? Si donc Jésus-
Marcus hic filios nuptiarum         Christ jeûne, c'est afin de ne
appellat, Matthaeus autem           pas éluder le précepte, et s'il
filios sponsi: filios enim          mange avec les pécheurs,
nuptiarum      non       tantum     c'est pour faire éclater à la
sponsi, sed etiam sponsae           fois sa miséricorde et sa
intelligimus. Chrysostomus.        puissance.
Sponsum ergo seipsum vocat,        " Et Jésus leur répondit: Est-
tamquam              Ecclesiam     ce que ceux qui sont conviés
desponsaturus. Est enim            aux noces, " etc. ? — S. aug.
desponsatio datio arrhae,          (comme plus haut. ) Saint
scilicet     gratiae    spiritus   Marc appelle ici conviés aux
sancti, per quam credidit          noces (ou fils des noces)
orbis terrae. Theophylactus.       ceux que saint Matthieu
Sponsum etiam seipsum              appelle les fils ou les amis de
vocat, non solum tamquam           l'Epoux, et il faut entendre
virginales              animas     par ces invités aux noces les
desponsantem, sed quia             amis, non-seulement de
tempus primi adventus eius         l'Epoux, mais de l'Epouse. —
non est doloris neque              S. Chrysostome: Il s'appelle
tristitiae his qui credunt in      l'Epoux, parce qu'il doit
eum,        neque       labores    prendre l'Eglise pour Epouse.
continens, sed requiem: est        Or, ses épousailles, ce sont
enim absque operatione             les arrhes qu'il a données,
legali dans requiem per            c'est-à-dire la grâce de
Baptismum, per quem facile         l'Esprit saint qui a conquis à
sine       labore      salutem     la foi l'univers entier. —
consequimur. Filii autem           Theophylactus. Il s'appelle
nuptiarum, sive sponsi, sunt       encore       l'Epoux,     non-
apostoli: quia ipsi Dei gratia     seulement parce qu'il s'unit
digni sunt facti omni bono         les âmes virginales, mais
caelesti, ac omni delectatione     encore parce que le temps de
participes.     Chrysostomus.      son premier avènement n'est
Conversationem autem suam          point pour ceux qui croient
omnis angustiae dicit esse         en lui un temps de douleur,
alienam, cum subdit quanto         de tristesse et de travail
tempore       habent     secum     pénible, mais un temps de
sponsum,       non      possunt    repos. Ça effet, il nous
ieiunare. Ille tristatur qui       affranchit des œuvres légales,
praesens bonum non habet;          et nous donne le repos par le
qui vero in praesenti accipit,     baptême, qui nous sauve sans
gaudet, et non tristatur. Ut       aucun travail de notre part.
autem elationem illorum            Or, les conviés aux noces ou
destrueret, et ostenderet          les amis de l'Epoux, ce sont
quod non ad lasciviam              les Apôtres qui, par la grâce
proprios             discipulos    de Dieu, sont devenus dignes
conservabat,          subiungit    de tous les biens célestes et
venient autem dies cum             rendus participants d'un
auferetur ab eis sponsus, et       bonheur sans mesure. — S.
tunc ieiunabunt in illis           Chrysostome: Il déclare que
diebus; quasi dicat: tempus        son commerce est exempt de
erit in quo suam virilitatem       toute amertume, lorsqu'il
demonstrent: quando enim           ajoute: "Tant qu'ils ont avec
subtrahetur ab eis sponsus,        eux l'Epoux, " etc. Celui-là
ieiunabunt, eius affectantes       s'attriste qui ne possède pas
adventum, ut spiritus illi         actuellement le bonheur;
coniungant per corporales          mais celui qui en jouit est
angustias           emundatos.     dans la joie et ne connaît
Ostendit etiam quod nulla          point la tristesse. Or afin de
necessitas est ut sui ieiunent,    détruire dans leur cœur tout
sicut illi qui sponsum             sentiment d'orgueil et de
humanae naturae, qui ubique        montrer qu'il ne gardait pas
praesidet verbis Dei, et qui       ses disciples pour les vaines
tribuit semen vitae, secum         joies de la terre, il ajoute:
habebant praesentem. Filii         "Viendront les jours où
etiam sponsi, quia infantes        l'Epoux leur sera enlevé, "
sunt, non possunt per totum        etc. Comme s'il disait:
conformari patri et sponso,        viendra le temps où ils
qui       eorum       infantiam    pourront manifester leur
considerans dignatur eos non       force et leur vigueur. Car,
tunc ieiunare; recedente           quand l’Epoux leur sera
autem       sponso,      propter   enlevé, ils jeûneront alors; ils
desiderium ieiunabunt; sed         aspireront ardemment après
cum perfecti fuerint, et           sa venue, afin d'unir à ce
sponso      coniungentur      in   divin Epoux leurs cœurs
nuptiis, regalem semper            purifiés par les épreuves de
comedent                coenam.    la terre. Il montre aussi par là
Theophylactus.                     qu'il n'y a nulle nécessité
Intelligendum est autem et         pour ses disciples de jeûner,
sic: quoniam omnis homo qui        puisqu'ils ont au milieu d'eux
bene operatur est sponsi           l'Epoux      de    la    nature
filius, et sponsum secum           humaine, qui partout préside
habet, scilicet Christum, et       aux œuvres de la Providence
non ieiunat, idest opera           divine et répand le germe de
poenitentiae non ostendit,         la vie dans les urnes. — II les
quia non peccat; quando            appelle fils de l'Epoux, parce
vero      aufertur     sponsus,    qu'en effet ils sont encore
homine in peccatum labente,        enfants et qu'ils ne peuvent
tunc ieiunat, et poenitet, ut      en cette qualité se conformer
curet      delictum.       Beda.   pleinement à leur Epoux et à
Mystico autem sensu potest         leur Père qui, eu égard à la
sic exponi quod discipuli          fragilité de leur âge, les
Ioannis       et      Pharisaei    dispense de l'obligation du
ieiunant: quia omnis qui de        jeûne. Mais après le départ
operibus legis sine fide           de l'Epoux, ils regretteront de
gloriatur, et qui traditiones      l'avoir perdu et ils jeûneront
sequitur      hominum,        et   alors. Toutefois, lorsqu'ils
praeconium Christi aure            auront atteint la perfection et
corporis, non fide cordis          qu'ils seront unis à l'Epoux
percipit,          spiritualibus   dans des noces toute célestes,
abstinens bonis, ieiuno corde      oh ! alors, ils savoureront
tabescit; qui vero Christi         éternellement les mets du
membris fideli incorporatur        royal festin. Theophylactus.
amore, non potest ieiunare,        On peut aussi entendre ces
quia carne ipsius epulatur et      paroles dans un autre sous:
sanguine. Sequitur nemo            Tout homme qui fait le bien
assumentum panni rudis,             est ami de l'Epoux. , possède
idest novi, assuit vestimento       avec lui l'Epoux qui est
veteri. Chrysostomus. Quasi         Jésus-Christ, et il ne jeûne
dicat:     quia      hi      novi   pas, c'est-à-dire il ne se livre
praedicatores        testamenti     pas aux œuvres de pénitence
existunt, legibus eos servire       parce qu'il ne pèche pas.
veteribus possibile non est;        Mais quand l'Epoux est
vos autem congrue veteres           enlevé à celui qui tombe dans
sequentes       consuetudines,      le péché, cet homme jeûne
Mosaica ieiunia observatis;         alors et fait pénitence pour la
isti vero novas, ac mirabiles       guérison de, sa faute.
observationes           tradituri   Bède. Voici comment, dans
hominibus, veteres observare        le sens mystique, ou peut
non est necesse, sed esse           expliquer ces paroles: Les
mentibus virtuosos: aliquo          disciples de Jean et les
vero tempore ieiunium cum           pharisiens jeûnent, parce que
ceteris               virtutibus    l'homme qui, sans la foi, se
observabunt.       Sed        hoc   glorifie dans les œuvres de la
ieiunium differt a ieiunio          loi, qui suit les traditions
legis; quia illud erat ex           humaines, qui ne prête aux
necessitate, hoc ex voluntate,      oracles du Christ que l'oreille
propter fervorem spiritus,          du corps plutôt qu'un cœur
cuius nondum sunt capaces;          animé par la foi, se prive
unde sequitur et nemo mittit        ainsi des biens spirituels, se
vinum novum in utres                dessèche et dépérit par suite
veteres. Beda. Discipulos           de ce jeûne intérieur. Celui,
enim veteribus comparat             au contraire, qui par un
utribus, quos vino novo, idest      amour fidèle s'unit au corps
spiritualibus       praeceptis,     de Jésus-Christ, ne peut
facilius disrumpi, quam             jeûner, puisqu'il se nourrit
posse continere dicit. Erunt        avec délices de sa chair et de
autem utres novi cum post           son sang.
ascensum domini desiderio           " Personne ne coud un
consolationis                eius   morceau de drap neuf à un
innovabuntur; et tunc novum         vieux vêtement, " etc. — S.
vinum novis utribus adveniet;       Chrysostome: C'est-à-dire:
hoc est, spiritus sancti fervor     Ils sont les prédicateurs du
spiritualium corda replebit.        Nouveau Testament; il n'est
Doctori etiam cavendum est,         donc pas possible de les
ne animae in vetustate              assujettir aux lois anciennes.
malitiae perduranti, novorum        Pour vous, qui suivez les
mysteriorum               secreta   anciennes coutumes, c'est
committat.     Theophylactus.       avec raison que vous
Vel aliter. Discipuli veteribus     observez les jeûnes prescrits
vestimentis assimilati sunt         par la loi de Moïse. Eux, au
propter      eorum         mentis   contraire, qui vont enseigner
infirmitatem, quibus non erat       aux hommes de nouvelles et
congruum imponere statutum          merveilleuses observances,
grave ieiunii. Beda. Neque          devront laisser les anciennes
conveniens      erat       novum    et pratiquer les vertus
pannum assuere, quod est           intérieures.         Toutefois,
aliqua particula doctrinae,        viendra le temps où ils seront
quae      ad    novae     vitae    fidèles à la pratique du jeûne
temperantiam pertinet, quae        et des autres vertus; mais ce
generale docet ieiunium ab         jeûne diffère de celui de la
omni laetitia temporalium          loi: Ce dernier était imposé,
delectationum: quia si hoc         celui de mes disciples sera
fiat, et doctrina scinditur, et    volontaire, et le fruit d'une
non      convenit     vetustati.   sainte ferveur dont ils ne sont
Vestimento autem novo bona         pas encore capables, ce que
opera, quae foris aguntur,         veulent dire les paroles
insinuantur; vino autem novo       suivantes: "Personne ne met
fervor fidei, spei et caritatis,   de vin nouveau dans des
quo      intus    reformamur,      outres vieilles, " etc. —
exprimitur.                        Bède.           Nôtre-Seigneur
                                   compare ses disciples à de
                                   vieilles outres, et il déclare
                                   qu'ils sont incapables de
                                   contenir le vin nouveau,
                                   c'est-à-dire ses préceptes
                                   spirituels qui les feraient
                                   éclater. Mais ils deviendront
                                   des outres nouvelles, lorsque,
                                   après       l'ascension      du
                                   Seigneur, ils seront comme
                                   renouvelés par le désir de ses
                                   divines consolations. C'est
                                   alors que le vin nouveau
                                   s'épanchera dans des outres
                                   neuves, c'est-à-dire que la
                                   ferveur de l'Esprit saint
                                   remplira les cœurs de ces
                                   hommes tout spirituels. Ces
                                   paroles du Sauveur signifient
                                   encore que celui qui enseigne
                                   doit prendre garde de confier
                                   à une âme qui reste plongée
                                   dans ses anciennes iniquités
                                   les secrets des mystères
                                   nouveaux. — Theophylactus.
                                   Ou bien encore, les disciples
                                   sont comparés à de vieux
                                   vêtements à cause de la
                                   faiblesse de leur âme,
                                   incapable de supporter le
                                   joug rigoureux de la loi du
                                   jeune. C'est là une petite
                                   partie de la doctrine qui trace
                                   les règles de la tempérance
                                   chrétienne, doctrine qui
                                   enseigne        à      s'abstenir
                                   généralement de toutes les
                                   joies et plaisirs déréglés d'ici-
                                   bas. La fidélité à ces règles
                                   ou à cette doctrine nouvelle
                                   opère en quelque sorte une
                                   scission avec l’ancienne, et il
                                   n'y a plus de rapport entre
                                   l'une et l'autre. Le vêtement
                                   nouveau signifie les bonnes
                                   œuvres extérieures, et le vin
                                   nouveau figure la ferveur de
                                   la foi, l'espérance et la chanté
                                   qui réforment notre intérieur.
Lectio 4                           Versets 23-28.
                                   S. Chrysostome: Affranchis
[85637] Catena in Mc. , cap.       de la loi figurative, unis à la
2 l. 4 Chrysostomus. Liberati      vérité, les disciples de Jésus-
a figura, et veritati uniti        Christ n'observent plus le
Christi discipuli, figurale        repos figuratif du septième
sabbati festum non servant;        jour. " Et il arriva encore, "
unde dicitur et factum est         etc. , dit l'Evangéliste. —
iterum,     cum        dominus     Bède. La suite du récit nous
sabbatis ambularet per sata,       apprend qu'il y eu avait
et discipuli eius coeperunt        beaucoup        qui     venaient
progredi et vellere spicas.        trouver Jésus-Christ, et un
Beda.     Legimus       et    in   grand nombre qui revenaient
sequentibus, quod erant qui        vers lui, de sorte que les
veniebant, et redibant multi,      disciples n'avaient pas même
et nec manducandi quidem           le temps de manger et qu'ils
spatium habebant: et ideo          souffraient naturellement de
quasi homines esuriebant.          la faim. — S. Chrysostome:
Chrysostomus.        Esurientes    Or, ils apaisaient leur faim
autem escam simplicem              par une nourriture simple qui
comedebant,        non       ad    ne flattait point la sensualité,
voluptatem, sed propter            et n'avait pour but que de
naturae          necessitatem.     satisfaire aux nécessités de la
Pharisaei autem figurae et         nature.      Les     pharisiens,
umbrae servientes, discipulos      esclaves des ombres et des
accusabant tamquam iniuste         figures,      accusaient      les
agentes:     unde      sequitur    disciples,      comme        s'ils
Pharisaei autem dicebant ei:       eussent été coupables. " Et
ecce quid faciunt discipuli tui    les      pharisiens     disaient:
sabbatis quod non licet.           Pourquoi vos disciples font-
Augustinus       de        Oper.   ils? " etc. — S. aug. (Du
Monach. Populo siquidem            travail des moines, 23. ) La
Israel per legem praeceptum        loi prescrivait au peuple
est ut in agris suis furem         d'Israël de n'arrêter personne
nullus teneret, nisi qui secum     dans les champs, comme
aliquid vellet auferre: nam        voleur, que celui qui voulait
qui nihil aliud attigisset,      emporter quelque chose.
quam id quod comedisset,         Celui qui n'emportait que ce
liberum impunitumque abire       qu'il voulait manger pouvait
sineret; unde etiam spicas       s'en aller libre et impuni (Dt
vellentibus discipulis domini,   23, 24-25). Aussi les
de sabbato potius quam de        disciples, en arrachant les
furto Iudaei calumniati sunt.    épis, sont accusés par les
Chrysostomus.        Dominus     Juifs d'enfreindre le sabbat
autem David in medium            plutôt que la justice.
introducit, cui aliquando        S.      Chrysostome:         Le
contigit non secundum legem      Seigneur, pour détruire cette
comedere, cum sacerdotalem       vaine accusation, justifie ses
tetigit cibum, ut illius         disciples par l'exemple de
exemplo         accusationem     David qui, lui aussi, mangea,
discipulorum solvat; sequitur    contrairement               aux
enim et ait illis: numquam       prescriptions de la loi, des
legistis quid fecerit David?     pains réservés aux prêtres
Theophylactus. Fugiens enim      seuls. " N'avez-vous pas lu,
David a facie Saul ad            leur dit-il, ce que fit David?"
principem         sacerdotum     —Theophylactus. David, en
devenit,       et       panes    effet, lorsqu'il fuyait devant
propositionis comedit, et        Saul vint trouver le grand-
gladium abstulit Goliae;         prêtre, mangea des pains de
quae domino erant oblata.        proposition et enleva l'épée
Quaerunt vero aliqui qualiter    de      Goliath,      offrandes
nunc Evangelista Abiathar        consacrées à Dieu (I R 21). Il
principem         sacerdotum     en est qui demandent
nominavit, cum liber regum       comment il se fait que
hunc nominet Abimelech.          l'Evangéliste donne à ce
Beda. Hoc autem nihil habet      prince des prêtres le nom
dissonantiae: ambo enim          d'Abiathar, tandis que le livre
fuerunt illic, cum veniens       des Rois le désigne sous le
David panes petiit, et           nom d'Abimélech. — Bède.
accepit: Abimelech videlicet     I1 n'y a là aucune
princeps sacerdotum, et          contradiction: car, lorsque
Abiathar filius eius. Occiso     David survint, qu'il demanda
autem Abimelech a Saule,         et mangea les pains de
fugit Abiathar ad David, et      proposition,        Abimélech,
comes factus totius exilii       prince des Prêtres, et
eius, postea, eo regnante,       Abiathar, son fils, étaient
summi sacerdotii et ipse         présents l'un et l'autre. Or,
gradum accepit, multoque         Abimélech ayant été mis à
maioris excellentiae filius      mort par Saul, Abia-thar se
quam pater effectus est; ideo    réfugia près de David et
dignus fuit cuius memoriam       devint le compagnon de son
dominus, etiam vivente patre,    exil. Quand David monta
quasi     summi     sacerdotis   ensuite sur le trône, Abiathar
faceret. Sequitur et dicebat     obtint la dignité de grand-
eis:     sabbatum      propter   prêtre qu'il honora plus que
hominem factum est, et non       n'avait fait son père. Aussi il
homo propter sabbatum.            mérita que le Seigneur
Maior enim est cura sanitati,     conservât son nom à la
et vitae hominis quam             postérité et qu'il le désignât
custodia sabbati adhibenda.       comme grand-prêtre, même
Sic enim mandatum est             du vivant de son père. " Et il
sabbatum custodiri, ut tamen      leur dit encore: le sabbat a
si necessitas esset, reus non     été établi pour l'homme, "
esset qui sabbatum violasset;     etc. Car le soin que l'homme
ideo sabbato circumcidi non       doit prendre de sa santé et de
est prohibitum, quia necesse      sa vie est de beaucoup
erat fieri; et Machabaei          préférable à l'observance du
necessitate instante sabbato      sabbat. C'était une loi, sans
pugnabant: unde discipulis        doute, de garder le sabbat,
esurientibus quod licitum         mais s'il y avait nécessité, on
non erat in lege, necessitate     pouvait l'enfreindre sans
famis factum est licitum;         péché. Aussi il n'était pas
sicut hodie si quis aeger         défendu de circoncire le jour
ieiunium corruperit, nulla        du sabbat, parce qu'il y avait
ratione reus tenetur. Sequitur    nécessité. Les Machabées
itaque dominus est filius         eux-mêmes, obéissant à la
hominis etiam sabbati; quasi      nécessité, combattirent le
dicat: David rex sacerdotali      jour du sabbat. De même la
cibo pastus excusabilis est;      nécessité       excusa       les
quanto magis filius hominis,      disciples, pressés par la faim,
verus rex et sacerdos, et         de faire ce qui leur était
dominus sabbati, evulsarum        interdit par la loi, comme
sabbato spicarum noxa non         aujourd'hui      un     malade
tenetur?        Chrysostomus.     pourrait enfreindre le jeûne
Dominum quidem sabbati, et        sans se rendre coupable. Il
filium     hominis     seipsum    ajoute: "Mais le Fils de
proprie vocat: quoniam            l'homme est maître, même du
quidem Dei existens filius,       sabbat; " paroles dont voici le
filius    hominis       propter   sens: Le roi David est
homines dignatus est dici.        excusable d'avoir mangé des
Legis autem latori, et domino     aliments réservés aux prêtres:
lex non dominatur; plus enim      à plus forte raison le Fils de
licet regi quam legibus           l'homme, le vrai Roi et le
statuatur. Infirmis quidem        vrai Prêtre, le Maître du
datur lex, non perfectis, et      sabbat est-il sans péché pour
operantibus supra legem.          avoir permis à ses Apôtres de
Beda.       Mystice       autem   cueillir quelques épis le jour
discipuli per sata transeunt,     du       sabbat.     —        S.
cum doctores sancti quos in       Chrysostome: Jésus-Christ
fide instituerunt cura piae       s'appelle lui-même le Maître
sollicitudinis inspiciunt; quos   du sabbat et la Fils de
esurire nihil melius quam         l'homme, parce qu'en effet
salutem            intelligimus   tout Fils de Dieu qu'il était, il
hominum. Vellere autem            a permis qu'on l'appelât Fils
spicas est homines a terrena      de l'homme, par amour pour
intentione eruere, fricare        les hommes. Or, il est
autem manibus est exemplis          évident que la loi n'oblige
virtutum         a        carnis    pas le législateur et le
concupiscentia, quasi a             souverain. La puissance d'un
quibusdam             folliculis,   roi s'étend bien au delà des
puritatem mentis exuere:            lois. C'est pour les faibles
grana       manducare         est   que la loi est portée et non
emundatum        quemque       a    pour les parfaits, dont les
sordibus vitiorum per ora           œuvres sont supérieures à la
praedicantium,       Ecclesiae      loi (1 Tm 1, 9).
membris incorporari. Et bene        Bède. Dans le sens mystique,
hoc discipuli progredientes         les disciples qui traversent
ante faciem domini fecisse          ces champs couverts de
memorantur: quia doctoris           moissons, ce sont les saints
necesse est sermo praecedat,        docteurs qui, pieusement
et     sic     cor    auditoris     affamés     du salut        des
subsequens gratia supernae          hommes, et remplis d'une
visitationis illustret. Bene        sollicitude toute apostolique,
sabbatis: quia et ipsi              passent en revue les âmes
doctores in praedicando pro         qu'ils ont gagnées à la foi.
spe futurae quietis laborant,       Arracher les épis, c'est
et auditores suos monent pro        arracher les hommes à toutes
aeterna requie insudare             les intentions terrestres; les
laboribus.      Theophylactus.      froisser entre les mains, c'est
Vel quia cum habent in              dégager par l'exemple des
passionibus requiem, tunc           vertus la pureté de l'âme de
aliis ad virtutem ductores          la concupiscence charnelle,
fiunt, evellentes terrena.          comme d'une sorte de paille
Beda. Item per sata ambulant        légère. Manger le grain c'est,
cum domino qui eloquia              après l'épuration des vices,
sacra meditari delectantur,         sous le souffle eu quelque
esuriunt cum in eis panem           sorte de la prédication
vitae invenire desiderant; et       évangélique, être incorporé
hoc in sabbatis, cum sopita         aux membres de l'Eglise.
mente        a      turbulentis     L'Evangéliste remarque fort à
cogitationibus           vacare     propos que les disciples
gaudent; vellunt spicas, et         précédaient      leur    Maître
contritas purgant, donec ad         lorsqu'ils agirent de la sorte,
escam      perveniant,      cum     parce qu'il faut en effet que
testimonia Scripturarum, ad         la parole du prédicateur
quae legentes perveniunt,           précède et que la grâce,
meditando assumunt, et              venant à la suite, illumine de
tamdiu discutiunt donec in          ses célestes rayons le cœur
eis medullam dilectionis            des auditeurs. C'est le jour du
inveniant.      Verum       haec    sabbat, parce que les
mentium refectio stultis            docteurs eux-mêmes ne se
displicet, sed a domino             livrent au labeur de la
approbatur.                         prédication qu'avec l'espoir
                                    du repos futur, et qu'ils
                                    doivent rappeler à leurs
                                    auditeurs qu'eux aussi sont
                               obligés de se condamner aux
                               plus rudes travaux, en vue de
                               l'éternel       repos.         —
                               Theophylactus. Ou bien cette
                               action signifie que les
                               prédicateurs        qui       ont
                               commencé à imposer le
                               calme à leurs passions
                               deviennent pour les autres
                               des maîtres de vertus en
                               détruisant en eux tout ce qui
                               est terrestre. — Bède. Ceux-
                               là parcourent la campagne
                               avec le Seigneur, qui aiment
                               à     méditer     les     saintes
                               Ecritures. fis ont faim,
                               lorsqu'ils désirent y trouver
                               le pain de vie. C'est le jour
                               du sabbat, lorsque dans le
                               calme de leur âme ils fuient
                               le tumulte des pensées
                               terrestres. Ils cueillent des
                               épis, ils dégagent le grain de
                               sa paille légère, pour le
                               rendre propre à devenir leur
                               nourriture,             lorsque,
                               s'emparant par la lecture des
                               sentences de l'Ecriture sainte,
                               ils s'en nourrissent par la
                               méditation, et ne cessent de
                               l'approfondir jusqu'à ce qu'ils
                               y aient trouvé la moelle de
                               l'amour divin. Toutefois,
                               cette nourriture des âmes
                               n'est pas du goût des
                               insensés; mais le Seigneur
                               l'approuve.
Caput 3                                CHAPITRE IIl
Lectio 1                       Versets 1-5.
                               THEOPHYL. Après avoir
[85638] Catena in Mc. , cap.   confondu, par l'exemple de
3 l. 1 Theophylactus.          David,      les     Juifs     qui
Postquam dominus Iudaeos,      accusaient ses disciples de
qui discipulos accusaverant,   cueillir des épis le jour du
quod       spicas    sabbato   sabbat, le Seigneur, pour les
evellebant, exemplo David      rapprocher de plus en plus de
confudit, nunc amplius ipsos   la vérité, opère un miracle le
ad     veritatem   reducens,   jour du sabbat, et leur
miraculum       in   sabbato   montrer par là que si c'est
operatur, ostendens quod si    une œuvre de piété d'opérer
operari sabbato miracula in        des miracles le jour du sabbat
salutem hominum pium est,          pour le salut des hommes, ce
non est malum in sabbato           n'est point un mal de
necessaria corporis operari.       pourvoir ce même jour à tous
Dicit ergo et introivit iterum     les besoins du corps. " Et
in synagogam, et erat ibi          étant entré une autre fois
homo habens manum aridam.          dans la synagogue, " etc. —
Et observabant eum si              Bède. Le Seigneur avait
sabbatis        curaret,      ut   pleinement       justifié   ses
accusarent eum. Beda. Quia         disciples du reproche de
enim destructionem sabbati,        violer le sabbat, en alléguant
quam         in       discipulis   l'exemple irrécusable de
arguebant,             probabili   David; maintenant donc, ils
magister            excusaverat    l'observent avec l'intention de
exemplo,        nunc      ipsum    l'accuser faussement ou de
observando           calumniari    transgresser le sabbat, s'il
volunt, ut si sabbato curet,       guérit cet homme eu ce jour-
transgressionis, si non curet,     là, ou d'inhumanité ou
crudelitatis, aut imbecillitatis   d'impuissance s'il ne le guérit
arguant. Sequitur et ait           pas.
homini      habenti      manum     " Et Jésus dit à cet homme
aridam: surge in medium.           qui     avait      une    main
Chrysostomus.            Statuit   desséchée: Tenez-vous là
quidem illum in medio, ut          debout, au milieu. " — S.
terrerentur aspectu, ac viso       Chrysostome: (hom. 41 sur S.
eo compatiantur, et malitiam       Matth. ) Jésus-Christ le place
deponant.         Beda.       Et   au milieu de cette assemblée,
praeveniens          calumniam     afin qu'ils soient frappés
Iudaeorum,         quam       ei   d'étonnement et touchés de
paraverant, arguit eos, quia       compassion à la vue de son
legis    praecepta        prava    infirmité, et qu'ils renoncent
tentatione violabant; unde         à tout sentiment de malignité.
sequitur et dicit eis: licet       — Bède. Pour prévenir la
sabbato bene facere, an            calomnie que les Juifs
male? Hoc autem quaerit            s'apprêtaient à diriger contre
quia aestimabant in sabbato        lui, Jésus va les convaincre
etiam a bonis operibus             de violer la loi par leur
feriandum, cum lex a malis         interprétation coupable. Il
abstinere iubeat, dicens:          leur dit donc " Est-il permis
omne opus servile non              le jour du sabbat, de faire le
facietis in eo, id est             bien ou de faire le mal? " Il
peccatum: quia qui facit           leur adresse cette question,
peccatum, servus est peccati.      parce qu'ils s'imaginaient que
Idem autem est quod                le jour du sabbat il fallait
praemiserat bene facere, an        s'abstenir même des bonnes
male, et quod postea subdit        actions, bien que la loi
animam salvam facere an            n'interdisait       que     les
perdere? Hoc est, hominem          mauvaises (Lv 23): "Vous ne
curare, an non: non quod           ferez en ce jour-là aucune
Deus summe bonus, auctor           œuvre servile, " c’est-à-dire
perditionis nobis esse possit:      aucun péché, puisque celui
sed quod eius non salvare           qui fait le péché est esclave
Scripturae         consuetudine     du péché (Jn 8, 34). Cette
perdere dicitur. Si quem vero       question préliminaire: "Est-il
movet quare dominus, cum            permis de faire le bien ou de
corpus esset curaturus, de          faire du mal, " est la même
animae                salvatione    que celle qui suit: "De sauver
interrogaverit, intelligat vel      une âme ou de la perdre ? "
animam more Scripturarum            C'est-à-dire de guérir un
pro homine positam, sicut           homme ou non ? Non pas
dicitur: hae sunt animae            que Dieu, souverainement
quae exierunt de femore             bon, puisse être l'auteur de
Iacob; vel quod illa miracula       notre perdition, mais parce
propter animae salutem              que dans le langage de
faciebat; vel quod ipsa             l'Ecriture, pour Dieu, ne pas
manus       sanatio      salutem    sauver,       c'est     perdre.
animae              significabat.   Maintenant, si l'on s'étonne
Augustinus de Cons. Evang.          que le Seigneur, sur le point
Sed potest movere quomodo           d'opérer      une     guérison
Matthaeus dixerit, quod ipsi        corporelle, parle du salut de
interrogaverint dominum, si         l'âme, qu'on se rappelle que
licet sabbato curare; cum           dans l'Ecriture, l'âme désigne
Marcus         illos       potius   l'homme tout entier, comme
interrogatos       a     domino     dans ces paroles: "Voici les
perhibeat licet sabbato bene        âmes qu’engendra Jacob. "
facere an male? Itaque              On peut dire encore que
intelligendum est, quod illi        Jésus opérait ces miracles en
prius           interrogaverunt     vue du salut de l'âme, ou bien
dominum, si licet sabbato           enfin que la guérison de cette
curare,       deinde        quod    main desséchée était la figure
intelligens         cogitationes    de la guérison de l'âme. — S.
eorum aditum accusandi              aug. (De l'accord, des Evang.
quaerentium, constituerit in        , liv. 1, 35. ) On peut aussi
medio illum quem fuerat             s'étonner que saint Matthieu
sanaturus, et interrogaverit        met dans la bouche des Juifs,
quae Marcus et Lucas eum            cette question: "Est-il permis
interrogasse commemorant;           d'opérer des guérisons le jour
ac tunc illis tacentibus            du sabbat, " tandis que saint
proposuisse similitudinem de        Marc nous représente Jésus-
ove, et conclusisse, quod           Christ leur adressant lui-
liceat sabbatis bene facere.        même cette question: "Est-il
Sequitur at illi tacebant.          permis, le jour du sabbat, de
Chrysostomus. Sciebant enim         faire du bien ou de faire du
quod eum omnino curaret.            mal ? " Comprenons donc
Sequitur et circumspiciens          que les Juifs commencent par
eos cum ira. Quod eos cum           demander au Seigneur s'il
ira circumspicit, ac tristatur      était permis d'opérer des
super caecitate cordis eorum,       guérisons le jour du sabbat;
humanitati convenit, quam           Jésus, voyant l'intention
pro nobis suscipere dignatus        coupable qui leur faisait
est. Verbo autem miraculum        chercher      l'occasion     de
coniungit: unde sola voce         l'accuser, place au milieu
homo curatur; unde sequitur       d'eux l'homme qu'il allait
et extendit, et restituta est     guérir et leur fait les
manus illi; per haec omnia        questions rapportées par saint
pro discipulis respondens,        Marc et saint Luc; et c'est
simulque ostendens suam           alors qu'il leur proposa la
vitam existere supra legem.       comparaison de la brebis, et
Beda. Mystice autem homo          qu'il tire de là cette
qui manum habebat aridam,         conclusion qu'il est permis de
humanum genus indicat             faire du bien le jour du
infecunditate boni operis         sabbat.
arefactum,      sed     domini    " Et ils se taisaient. " Car ils
miseratione curatum: cuius        savaient que Jésus allait
dextera, quae in primo            guérir cet homme. " Et les
parente, dum vetitae arboris      regardant avec colère. " Ce
poma decerperet, aruerat,         regard      courroucé,     cette
per redemptoris gratiam,          tristesse qu'il éprouve à la
dum insontes manus in cruce       vue de l'aveuglement de leur
arboris tenderet, bonorum         cœur, lui sont inspirés par la
operum succis est restituta       nature humaine qu'il a daigné
saluti. Et bene in synagoga       prendre pour nous. A la
manus erat arida: quia ubi        parole, il joint le miracle, et
scientiae donum maius est,        c'est ainsi que cet homme est
ibi gravius est inexcusabilis     guéri au seul son de sa voix.
noxae               periculum.    Et il étendit la main, et elle
Hieronymus. Vel significat        retrouva       sa      première
avaros, qui valentes dare,        souplesse. En agissant ainsi,
volunt accipere, praedari, et     il répondait aux accusations
non largiri; quibus dicitur ut    dirigées contre ses disciples,
extendant manus suas; id est:     et montrait en même temps
qui furabatur iam non             qu'il était lui-même au-
furetur, magis autem laboret      dessus de la loi.
operans manu sua quod             Bède. Dans le sens mystique,
bonum est, ut habeat unde         cet homme dont la main est
communicet        indigentibus.   desséchée, c'est le genre
Theophylactus. Vel aridam         humain,       incapable      de
dexteram habet         manum      produire      aucune      bonne
quisquis non operatur quae        oeuvre, mais qui est guéri par
sunt dexterae partis: ex quo      la miséricorde du Seigneur.
enim       manus        nostra    Oui, c'est le genre humain,
constituitur    in    operibus    dont la main s'est desséchée
prohibitis, ex tunc arescit in    pour avoir cueilli le fruit
operatione boni. Iterum vero      défendu, dans la personne de
restaurabitur quando in           notre premier père; mais la
virtute stabit; unde Christus     grâce      du     Rédempteur,
dicit surge, scilicet a           étendant sur l'arbre de la
peccatis, et sta in medio; et     croix ses mains innocentes,
neque ad diminutum, neque         lui a rendu la sève des
ad superabundantiam se            bonnes œuvres, sa vigueur
extendit.                       première. C'est dans la
                                synagogue que nous apparaît
                                cette main desséchée, car
                                c'est là où le don de la
                                science est départi plus
                                abondamment que se trouve
                                aussi le danger plus grave
                                d'une faute inexcusable. —
                                S. Jérôme: Ou bien encore,
                                l'infirmité de cet homme
                                représente les avares, qui,
                                pouvant donner, aiment
                                mieux recevoir, préfèrent la
                                rapine aux largesses, que l'on
                                invite à étendre les mains, et
                                à qui l'on semble dire: "Que
                                celui qui dérobait ne dérobe
                                plus, mais qu'il travaille
                                plutôt, et qu'il exerce ses
                                mains à une utile industrie,
                                afin d'avoir de quoi assister
                                ceux qui sont dans le besoin
                                (Ep 4, 28. )
                                Théophile. Ou bien encore,
                                celui qui a la main desséchée
                                est l'homme qui néglige
                                d'opérer le bien; car dès lors
                                que notre main ne s'exerce
                                plus qu'à des œuvres
                                coupables, elle se dessèche et
                                devient impuissante à opérer
                                le bien, mais elle retrouvera
                                sa force, quand cet homme
                                coupable voudra se tenir
                                ferme dans la vertu. Voilà
                                pourquoi Jésus-Christ dit:
                                "Levez-vous,"       c'est-à-dire
                                sortez du péché, tenez-vous
                                là au milieu, et alors sa vertu
                                ne péchera ni par défaut, ni
                                par exagération.
Lectio 2                        Versets 6-12.
                                Bède.      Les      pharisiens,
[85639] Catena in Mc. , cap.    regardant comme un crime
3 l. 2 Beda. Pharisaei          l'acte par lequel le seigneur
reputantes in crimen quod ad    avait, d'une parole, rendu à la
verbum domini salvam qui        main desséchée de cet
languebat extendit dexteram,    homme sa vigueur première,
de voce salvatoris fecerunt     tinrent conseil pour faire
consilium;    unde    dicitur   mourir Jésus: "Et étant sortis,
exeuntes autem Pharisaei,           les pharisiens, " etc. Comme
statim     cum       Herodianis     si chacun d'eux ne travaillait
consilium faciebant adversus        pas bien davantage le jour du
eum,       quomodo           eum    sabbat, en portant les
perderent:       quasi       non    aliments, en présentant la
ipsorum quisque maiora              coupe, en faisant toutes les
sabbatis      ageret,      cibos    actions      nécessaires     aux
portando,            porrigendo     besoins de la vie matérielle,
calicem, et caetera quae            car celui qui n'a eu qu'un mot
victui     sunt       necessaria    à dire pour qu'il fut fait selon
exequendo. Neque enim ille          sa parole pouvait-il être
qui dixit, et facta sunt,           convaincu d'avoir violé, par
sabbato laborasse poterat           le travail, le jour du sabbat ?
convinci.       Theophylactus.      Théoph. Or, les Hérodiens
Herodiani autem dicuntur            étaient les partisans du roi
milites     Herodis        regis.   Hérode, car il s'était élevé
Haeresis namque quaedam             une certaine hérésie qui
nova      surrexerat,       quae    prétendait qu'Hérode était le
Herodem Christum esse               Messie. La prophétie de
dicebat. Prophetia enim             Jacob (Gn 49, 10) annonçait
Iacob innuebat, quod quando         en effet que le Christ
deficerent principes de Iuda,       viendrait lorsque s'éteindrait
tunc Christus veniret; et quia      la race des princes de Juda.
Herodis tempore nullus              Or, comme au temps du roi
supererat           Iudaicorum      Hérode, il ne restait plus
principum, sed ipse solus           aucun prince de race juive, et
regnabat alienigena existens;       qu'Hérode, étranger à la
quidam ipsum esse Christum          Judée, régnait sur cette
putaverunt, et haeresim             contrée, il y en eut qui
constituerunt. Isti ergo cum        s'imaginèrent qu'il était le
Pharisaeis             Christum     Christ et qui donnèrent
interficere conabantur. Beda.       naissance à cette hérésie. Ils
Vel Herodianos Herodis              réunissaient      donc     leurs
tetrarchae ministros dicit,         efforts à ceux des pharisiens,
qui propter inimicitias quas        pour faire mourir Jésus-
eorum dominus adversus              Christ.      —      Bède.     Ou
Ioannem habebat, etiam              l'Evangéliste donna le nom
salvatorem, quem Ioannes            d'hérodiens aux ministres
praedicabat,             insidiis   d'Hérode le tétrarque, qui,
persequebantur, et odiis.           partageant la haine de leur
Sequitur Iesus autem cum            maître contre Jean-Baptiste,
discipulis suis secessit ad         retendaient jusqu'au Sauveur
mare; quasi homo fugiens            lui-même, qu'annonçait le
persequentium insidias: quia        Précurseur,          et        le
neque adhuc venerat hora            poursuivaient de leur haine
passionis eius, neque extra         en lui tendant des pièges.
Ierusalem        fuit      locus    " Mais Jésus se retira vers la
passionis; ubi et exemplum          mer avec ses disciples. " —
dedit suis, si in una civitate      Bède. Il fuit, comme homme,
persecutionem paterentur, in        les     embûches       de     ses
alteram               fugiendi.     persécuteurs,      parce    que
Theophylactus. Simul etiam          l'heure de sa passion n'était
secedit,      ut       plurimis     pas encore venue, et qu'il ne
benefaciat      ab      ingratis    devait pas souffrir hors de
recedens; etenim multi secuti       Jérusalem. Par cet exemple,
sunt eum, et sanavit eos;           Jésus autorise ses disciples à
sequitur enim et multa turba        fuir d'une ville dans une autre
a Galilaea et Iudaea secuta         lorsqu'ils seraient persécutés.
est eum. Tyrii et Sidonii,          — Théoph. Il s'éloigne aussi
alienigenae          existentes,    des ingrats, afin de faire du
utilitatem      a       Christo     bien à un plus grand nombre.
accipiunt; propinqui vero           Beaucoup, en effet, le
eius, Iudaei scilicet, ipsum        suivirent, et il les guérit,
persequebantur; et sic nulla        selon la remarque de
est propinquitatis utilitas,        l'Evangéliste: "Et une foule
nisi similitudo bonitatis           nombreuse le suivit de la
existat. Beda. Illi enim            Galilée, " etc. Les Tyriens et
videntes opera virtutum eius,       les Sidoniens, des étrangers,
et verba doctrinae audientes,       profitent des grâces que leur
eum persequebantur; isti            apporte le Christ, et ses
autem opinione tantum ducti         proches, c'est-à-dire les Juifs,
virtutum     eius,    congesto      se font ses persécuteurs.
agmine permaximo veniunt            Ainsi, la parenté ne sert de
ad audiendum eum, opemque           rien, à moins qu'il n'y ait
salutis flagitandam; unde           conformité entière de vertu.
sequitur et dixit discipulis        — Bède. C'est le spectacle de
suis ut in navicula sibi            ses œuvres merveilleuses et
deservirent. Theophylactus.         la doctrine qu'il leur enseigne
Vide     autem      occultatam      qui excitent les Juifs à le
gloriam eius: etenim ne             persécuter. Les Tyriens au
laederet eum turba, petit           contraire, attirés par le bruit
naviculam, ut intrans in eam        de ses miracles, viennent en
conservetur            illaesus.    foule pour l'entendre et
Sequitur quotquot autem             solliciter le secours du salut.
habebant plagas. Et spiritus        " Et il dit à ses disciples de
immundi,        cum        illum    lui préparer une barque, " etc.
videbant, procidebant ei.           — Théoph. Voyez comme il
Plagas        autem         dicit   cache sa gloire: De peur, en
infirmitates; ipse namque           effet, d'être accablé par la
Deus nos vulnerat, ut filios        foule, il demande une barque,
pater. Beda. Procidebant            et il y entre pour se mettre à
ergo utrique domino, et qui         couvert de la foule.
habebant plagas infirmitatum        " Tous ceux qui avaient
corporalium, et qui a               quelques plaies, " etc. —
spiritibus          vexabantur      Théoph. Il appelle plaies les
immundis;       sed      infirmi    infirmités, car Dieu nous
simplici             intentione     châtie comme un père châtie
obtinendae               salutis,   ses enfants. — Bède. Ils se
daemoniaci autem vel potius         prosternaient donc aux pieds
in eis habitantes Daemones,         du Sauveur, et ceux qui
vi divini timoris coacti, non      avaient des plaies, des
solum ad procidendum ei,           infirmités corporelles, et
verum etiam ad confitendum         ceux qui étaient tourmentés
eius maiestatem compulsi;          par des esprits immondes.
unde sequitur et clamabant         Les premiers demandaient
dicentes: tu es filius Dei. Ubi    simplement à être guéris de
miranda      est     Arianorum     leurs infirmités; les possédés,
caecitas,        qui        post   ou plutôt les démons qui
resurrectionis gloriam filium      habitaient eu eux, non-
Dei negant, quem Daemones          seulement se prosternaient,
adhuc mortali carne indutum        terrassés qu'ils étaient par
filium     Dei      profitentur.   une crainte divine, mais
Sequitur     et     vehementer     encore ils étaient contraints
comminabatur         eis,     ne   de proclamer sa divinité: "Et
manifestarent eum. Peccatori       il s'écriaient: Vous êtes le
enim dixit Deus: quare tu          Fils de Dieu. " Qui ne
enarras     iustitias     meas?    s'étonnerait, après cela, de
Prohibetur ergo dominum            l'aveuglement des Ariens,
praedicare peccator, ne quis       qui, malgré la gloire de sa
dum praedicantem audit,            résurrection, refusent le titre
sequatur errantem: improbus        de Fils de Dieu à celui dont
enim magister est Diabolus,        les démons proclament la
qui falsa veris saepe              filiation divine, lorsqu'il est
permiscet, ut specie veritatis     encore revêtu de sa chair
testimonium fraudis obtegat.       mortelle.
Ceterum         non       solum    " Et il leur défendait, avec de
Daemones, sed et a Christo         grandes menaces, de révéler
sanati, et apostoli ante           qui il était, " car Dieu dit au
passionem        praecipiuntur     pécheur (Ps 49): "Pourquoi
reticere de illo; ne, divina       oses-tu raconter mes justices
maiestate           praedicata,    ? " La prédication de la vérité
passionis           dispensatio    est donc interdite au pécheur,
differretur. Iuxta allegoriam      dans la crainte que ses
vero in hoc quod dominus           disciples, en prêtant l'oreille
egressus      de      synagoga     à sa parole, ne le suivent
secessit ad mare, gentium          dans ses égarements. Un
salvationem praefiguravit, ad      mauvais maître, en effet, est
quas venire per fidem, relicta     un démon tentateur, qui, au
ob      perfidiam       Iudaea,    vrai, mêle le faux, afin de
dignatus est. Recte enim           cacher         ses      menées
diversis errorum anfractibus       frauduleuses sous l'apparence
iactatae nationes instabilitati    de la vérité. Du reste, non-
pelagi comparantur. Multa          seulement les démons, mais
autem turba a diversis             ceux       que     Jésus-Christ
provinciis secuta est eum;         guérissait, les Apôtres eux-
quia            praedicantibus     mêmes, recevaient l'ordre de
apostolis, multas nationes ad      taire les miracles qu'il
se      venientes       benigne    opérait, dans la crainte que la
suscepit.    Navicula      vero    manifestation de sa majesté
domino in mari deserviens          divine ne retardât l'œuvre
Ecclesia est de gentibus          salutaire de sa passion.
congregata. Propter turbam        Dans le sons allégorique,
autem, ne se comprimat,           Jésus,      sortant     de    la
naviculam ascendit; quia          synagogue pour se retirer
turbidas carnalium mentes         vers la mer, figure le salut
fugiens, ad eos qui gloriam       des nations qu'il daigna
saeculi spernunt, venire, et      visiter,          en        leur
mansionem facere gaudet.          communiquant le don de la
Distat      autem         inter   foi, après qu'il eut abandonné
comprimere dominum et             les Juifs à cause de leur
tangere: comprimunt enim          perfidie, car les nations
cum                carnalibus     agitées par les flots des
cogitationibus aut factis         erreurs      sont     comparées
pacem turbant, in qua veritas     justement à l'agitation de la
manet; tangit vero qui per        mer. Une foule nombreuse le
fidem et dilectionem eum          suivit des diverses provinces,
suscepit corde: unde qui eum      c'est-à-dire qu'il reçut avec
tetigerunt,    salvati     esse   bonté un grand nombre de
perhibentur. Theophylactus.       nations qui, plus tard, vinrent
Moraliter autem Herodiani,        à lui, attirées par la
idest carnales, Christum          prédication des Apôtres. La
interficere volunt: Herodes       barque qui porte le Seigneur
enim pelliceus interpretatur.     sur les flots, c'est l'Eglise,
Qui vero de patria sua            formée des divers peuples de
egrediuntur, idest a carnali      la terre. Il monta dans cette
habitudine, hi sequuntur          barque pour n'être point
Christum, et eorum plagae         accablé par la foule, c'est-à-
curantur, idest peccata, quae     dire qu'il fuit le tumulte et
conscientiam        vulnerant.    l'agitation       des      âmes
Iesus autem in nobis est ratio    charnelles: il vient à ceux qui
quae praecipit ut navicula        méprisent la vanité du siècle,
nostra, idest corpus ei           et se complaît à faire en eux
deserviat,    ne     rationem     sa demeure, il y a une
turbationes         opprimant     différence marquée entre
rerum.                            presser, accabler le Seigneur
                                  et le toucher. Ceux-là le
                                  pressent et l'accablent qui,
                                  par des pensées ou des actes
                                  charnels, troublent la paix où
                                  la vérité demeure. Toucher le
                                  Christ, au contraire, c'est par
                                  la foi et l'amour le recevoir
                                  dans son cœur. Aussi nous
                                  voyons que l'Evangéliste fait
                                  remarquer que ceux qui le
                                  touchèrent furent guéris.
                                  Théoph. Dans le sens moral,
                                  les hérodiens sont les
                                  hommes charnels qui veulent
                                  faire mourir Jésus-Christ, car
                                   Hérode signifie couvert de
                                   peaux; mais ceux qui quittent
                                   leur pays, c'est-à-dire leurs
                                   habitudes vicieuses, suivent
                                   Jésus-Christ et leurs plaies,
                                   c'est-à-dire leurs péchés, qui
                                   sont les blessures de leurs
                                   âmes, sont guéries par le
                                   Sauveur Jésus en nous, c'est
                                   la raison qui veut que notre
                                   barque, c’est-à-dire notre
                                   corps, soit au service de ce
                                   divin Maître, dans la crainte
                                   d'être submergée sous les
                                   vagues dos choses de la terre.
Lectio 3                           Versets 13-19.
                                   Bède. Après avoir défendu
[85640] Catena in Mc. , cap.       aux esprits mauvais de
3 l. 3 Beda. Postquam              proclamer sa divinité, Jésus
nefandos        spiritus      se   choisit les saints Apôtres, qui
praedicare prohibuit, elegit       devaient chasser les esprits
sanctos, qui et immundos           immondes et prêcher son
spiritus       eicerent       et   Evangile. " Et étant monté
Evangelium       praedicarent;     ensuite sur une montagne, "
unde dicitur et ascendens in       etc. —Théoph. Saint Luc dit
montem vocavit ad se quos          qu'il gravit cette montagne
voluit ipse. Theophylactus.        pour se livrer à la prière.
Lucas autem dicit, quod            Après avoir opéré des
ascendit ad orandum: post          miracles, il prie, pour nous
miraculorum                enim    apprendre à rendre à Dieu
ostensionem orat, docens nos       nos actions de grâces du bien
quod oportet gratias agere         que avons pu faire, et à en
cum consequimur aliquid            renvoyer toute la gloire à la
boni, et hoc divinae virtuti       puissance de Dieu. — S.
appropriare. Chrysostomus.         Chrysostome: II enseigne
Praelatos etiam Ecclesiae          aussi par là, aux premiers
instruit    in      orationibus    pasteurs de l'Eglise, à passer
pernoctare            antequam     lus nuits eu prières avant les
ordinationem faciant, ut           ordinations, afin que leur
eorum       officium        non    ministère ne soit point privé
frustretur.     Cum       ergo,    de son efficacité. Lors donc
secundum Lucam, dies factus        que le jour fut venu, dit saint
esset, vocavit quos voluit:        Luc, il appela ceux qu'il
erant enim plures qui eum          voulut, car il y en avait
sequebantur. Beda. Non enim        plusieurs qui marchaient à sa
illorum electionis ac studii,      suite. — Bède. En effet, leur
sed divinae erat dignationis       vocation à l'apostolat était
et gratiae ut in apostolatum       une affaire qui dépendait,
vocarentur. Mons etiam ille        non de leur choix et de leur
in quo apostolos dominus           volonté propre, mais bien de
elegit, altitudinem designat         la grâce et de la miséricorde
iustitiae in qua erant               divine. Celte montagne, où le
instituendi, et quam erant           Seigneur daigne les choisir,
hominibus          praedicaturi.     figure l'éminence de la
Hieronymus. Vel Christus             sainteté à laquelle ils
spiritualiter mons est, ex quo       devaient tendre et qu'ils
aquae vivae fluunt, lac in           devaient ensuite prêcher aux
parvulorum               salutem     hommes. —S. jer. (Ps 57; Is
praeparatur,            pinguedo     2, 2) Ou bien encore, dans le
spiritualis agnoscitur, et           sens spirituel, Jésus-Christ
quicquid summe bonum                 est cette montagne d'où
creditur, in montis istius est       jaillissent les eaux vives, où
gratia      constitutum.        In   se prépare le lait pour le salut
montem        ergo      vocantur     des enfants, où l'on trouve
excelsi meritis et verbis, ut        l'abondance des richesses
locus congruat meritis altis.        spirituelles, et, avec la foi, le
Sequitur et venerunt ad eum;         trésor du souverain bien.
et fecit ut essent duodecim          Toutes ces faveurs célestes
cum illo, et ut mitteret eos         sont là, comme en dépôt, sur
praedicare. Speciem enim             cette mystérieuse montagne.
Iacob dilexit dominus, ut sint       Aussi, est-ce sur cette
ipsi super thronos duodecim,         montagne que le Sauveur
iudicantes duodecim tribus           appelle ceux qui excellent
Israel, qui etiam trini et           par leurs discours et leurs
quaterni circa tabernaculum          œuvres, afin "lue l'élévation
domini excubant, et sancta           du lieu soit en rapport avec
domini       verba       humeris     l'élévation de leurs mérites.
operum portant. Beda. In hoc         " Et ils vinrent à lui, " etc. Le
enim sacramento quondam              Seigneur a aimé la beauté do
filii       Israel          circa    Jacob (Ps 46). De même que
tabernaculum                         les douze Apôtres doivent
castrametabantur, ut ex omni         s'asseoir sur douze trônes,
parte per quadrum ternae             pour juger les douze tribus
tribus manerent. Ter autem           d'Israël, ainsi doivent-ils
quatuor duodecim faciunt, et         veiller par groupes de trois,
ter         quaterni           ad    répétés quatre fois, près du
praedicandum sunt missi              tabernacle du Seigneur, et
apostoli; ut per universas           porter en quelque sorte sur
quadrati       orbis       plagas    leurs épaules ses oracles
baptizarent gentes in nomine         sacrés. —Bède. Ce nombre
patris, et filii, et spiritus        mystérieux        était    figuré
sancti. Sequitur et dedit illis      autrefois par les enfants
potestatem               curandi     d'Israël, qui campaient autour
infirmitates      et     eiciendi    du tabernacle. Trois tribus
Daemonia;         ut      scilicet   stationnaient aux quatre côtés
promissorum           caelestium     du tabernacle; or, trois fois
magnitudini          attestaretur    quatre font douze, et c'est au
magnitudo factorum, et nova          U0mbre de douze que les
facerent         qui         nova    Apôtres furent envoyés pour
praedicarent. Theophylactus.         prêcher l'Evangile aux quatre
Numerat autem apostolorum        parties du monde, et baptiser
nomina, ut propter falsos        les nations au nom du Père,
apostolos evitandos sint noti    et du Fils, et du Saint-Esprit,
et veri; et ideo sequitur et     " Et il leur donna le pouvoir,
imposuit     Simoni    nomen     " etc. Il voulait par là que la
Petrus. Augustinus de Cons.      grandeur et l'éclat de leurs
Evang. Nullus autem putet        œuvres        servissent      de
nunc accepisse Simonem           témoignage à la grandeur des
nomen ut Petrus vocaretur,       promesses célestes, et que
ne sit contrarium Ioanni, qui    des      prodiges     nouveaux
longe ante dictum esse illi      vinssent       confirmer       la
commemorat: tu vocaberis         doctrine     nouvelle      qu'ils
Cephas, quod interpretatur       annonçaient.
Petrus.     Marcus      autem    tiiéoph. Il désigne les douze
recapitulando              hoc   Apôtres par leur nom, afin
commemoravit: cum enim           qu'on pût les discerner des
vellet nomina duodecim           faux Apôtres, qu'il fallait
apostolorum enumerare, et        éviter: "Et il donna à Simon
necesse haberet Petrum           le nom de Pierre, " etc. — S.
dicere, breviter insinuare       aug. (De l'accord des Evang.
voluit, quod non hoc antea       , liv. 2, 17) Il ne faut pas
vocaretur, sed hoc ei            croire cependant que c'est
dominus nomen imposuerit.        alors seulement que Simon
Beda. Ideo autem dominus         reçut ce nouveau nom de
voluit eum prius aliter          Pierre, ce qui serait opposé à
vocari,     ut     ex     ipsa   ce que rapporte saint Jean,
commutatione          nominis    qui place bien avant cette
sacramentum                      parole     de     Jésus:    "Tu
commendaretur. Idem est          t'appelleras Céphas, " c'est-à-
ergo Graece, sive Latine         dire Pierre. C'est ce que saint
Petrus quod Syriace Cephas;      Marc rappelle comme par
et in utraque lingua nomen a     manière de récapitulation. Il
petra derivatum est, nec         avait dessein d'énumérer les
dubium quin illa de qua          noms des Apôtres, et il devait
Paulus ait: petra autem erat     nécessairement parler de
Christus: nam sicut lux vera     Pierre, il eut donc la pensée
erat Christus, et donavit        d'insinuer très brièvement
apostolis ut lux mundi           qu'il n'avait pas toujours
vocentur, sic et Simoni, qui     porté ce nom, mais que le
credebat in petram, Christus     Seigneur le lui avait donné.
petrae largitus est nomen.       — Bède. Le Sauveur voulut
Hieronymus. De obedientia        qu'il prit un autre nom tout
autem,       quam      Simon     d'abord,       pour      appeler
significat, ascenditur ad        l'attention sur le mystère dont
agnitionem, quam significat      ce changement était la figure.
Petrus. Sequitur et Iacobum      Le mot Pierre, en grec
Zebedaei et Ioannem fratrem      comme en latin (en syriaque
Iacobi. Beda. Subauditur a       Céphas), dérive de petra,
superioribus, vocavit ad se      rocher ou pierre, et nul doute
ascendens      in     montem.    que cette pierre ne soit autre
Hieronymus.            Iacobum,     que celle dont l'Apôtre dit (1
scilicet qui supplantata habet      Co 10):" Or, cette pierre était
tota desideria carnis, et           Jésus-Christ. " Carde même
Ioannem, qui gratia accepit         que Jésus-Christ était la vraie
quod alii per laborem tenent.       lumière (Jn 1), et qu'il donna
Sequitur et imposuit eis            aux Apôtres le privilège
nomina               Boanerges.     d'être appelés la lumière du
Chrysostomus. Filios quidem         monde, de même il accorda à
Zebedaei sic nominat propter        Simon, plein de foi en Jésus-
hoc quod magna et clara             Christ, qui est la pierre
divinitatis edicta debebant         angulaire, ce nom glorieux
orbi      terrae     diffundere.    de Pierre. — S. Jérôme: De
Hieronymus. Vel per hoc             l'obéissance figurée par le
trium superiorum sublime            nom de Simon, il s'élève à la
ostenditur meritum, qui in          connaissance que le nom de
monte       merentur       audire   Pierre signifie.
tonitruum patris per nubem          " Et Jacques, fils de Zébédée,
de filio tonantis: hic est filius   et Jean son frère, " etc. —
meus dilectus; et ut ipsi per       Bède. Il faut sous-entendre:
nubem carnis, et ignem verbi,       "Et, étant monté sur la
quasi fulgura in pluviam, in        montagne, il appela à lui
terris spargerent: quoniam          Jacques et Jean, " etc. —S.
dominus fulgura in pluviam          Jérôme: Jacques, c'est-à-dire
fecit,       ut        extinguat    qui supplante et détruit tous
misericordia quod iudicium          les désirs de la chair; Jean,
urit. Sequitur et Andream,          c'est-à-dire celui qui reçoit
qui viriliter vim facit             de la grâce ce que les autres
perditioni, ut et responsum         obtiennent par leurs efforts. "
mortis in se semper habeat,         Et il les surnomma fils du
et anima eius sit semper in         tonnerre.      "     —       S.
manibus suis. Beda. Andreas         Chrysostome: Il appela ainsi
enim Graecum nomen est, et          les fils de Zébédée, parce
interpretatur      virilis,    ab   qu'ils devaient répandre par
andros, quod est vir: quia          toute la terre les oracles
viriliter domino adhaesit.          majestueux et éclatants de la
Sequitur      et     Philippum.     divinité. — S. Jérôme: Ou
Hieronymus. Qui est os              bien        encore,       cette
lampadis, qui illuminare            dénomination fait ressortir
potest ore quod corde               les vertus éminentes de ces
concepit, cui dedit dominus         trois premiers Apôtres, qui
apertionem oris illuminantis.       ont mérité d'entendre sur la
Scimus        hunc        modum     montagne          la      voix
locutionis proprium esse            retentissante du Père, qui fit
divinarum        Scripturarum,      retentir comme un tonnerre,
quod Hebraea nomina ad              du sein de la nuée (Mt 17),
aliquod               mysterium     ces paroles: "Celui-ci est
significationis sunt posita.        mon Fils bien-aimé. " Le
Sequitur et Bartholomaeum,          Sauveur voulait aussi que ses
qui est filius suspendentis         Apôtres fussent sous la nuée
aquas, illius scilicet qui dixit:   de la chair qui les
et mandabo nubibus meis ne          enveloppait, et par le feu de
pluant super eam imbrem.            la parole, des foudres
Nomen vero filii Dei per            spirituels, versant la pluie sur
pacem       et      dilectionem     la terre, semblables en cela
acquiritur inimici: beati enim      au Seigneur, qui change en
pacifici, quoniam filii Dei         pluie les éclats de la foudre,
sunt; et: diligite inimicos         et éteint par l'eau de la
vestros, ut filii Dei sitis.        miséricorde le feu de la
Sequitur et Matthaeum, qui          vengeance.
est donatus, cui donatur a          " Et André. " — S. Jérôme:
domino ut non solum                 Le mot André signifie qui
remissionem         peccatorum      attaque avec une vigueur
adipiscatur, sed numero             toute virile ce qui fait notre
ascribatur apostolorum. Et          ruine, afin de trouver
Thomam, qui est abyssus:            toujours en lui une réponse
multa enim profunda scientes        de mort, et que son âme soit
Dei      numine        proferunt.   toujours comme entre ses
Sequitur et Iacobum Alphaei,        mains. — Bède. André est un
idest docti, vel millesimi,         nom grec, qui signifie viril,
cuius a latere cadent mille.        parce qu'il s'attacha au
Hic alter Iacobus est, cui          Seigneur avec courage.
colluctatio non est adversus        " Et Philippe. "—S. Jérôme:
carnem et sanguinem, sed            Ce nom signifie bouche de la
adversus             spirituales    lampe, c'est-à-dire celui dont
nequitias.      Sequitur       et   les lèvres peuvent révéler ce
Thaddaeum: is est corculus,         que son cœur a conçu, parce
idest cordis cultor, qui            que le Seigneur lui a ouvert
conservat cor suum omni             la bouche pour éclairer le
custodia. Beda. Thaddaeus           autres. Nous savons en effet
autem ipse est quem Lucas in        qu'il est d'usage, dans
Evangelio et in actibus             l'Ecriture, d'attacher aux
apostolorum Iudam Iacobi            noms         hébreux        une
nominat: erat enim frater           signification mystérieuse.
Iacobi fratris domini, ut ipse      " Et Barthélemi. " — S.
in epistola sua scripsit.           Jérôme: Qui est le fils de
Sequitur       et       Simonem     Celui qui suspend les eaux;
Chananaeum,         et    Iudam     de Celui qui a dit (Is 5): "Et
Iscariotem, qui et tradidit         je commanderai aux nuages
illum. Haec cum additamento         de ne point verser leurs eaux
posuit, ad distinctionem            sur la terre. " Ce nom de fils
Simonis Petri et Iudae              de Dieu, on l'acquiert par un
Iacobi.      Simon         autem    esprit pacifique, par l'amour
Chananaeus        dicitur     ab    de      ses     ennemis.       "
Chana vico Galilaeae; Iudas         Bienheureux les pacifiques,
autem Scarioth a vico in quo        parce qu'ils sont enfants de
ortus est, aut ex tribu Isachar     Dieu " (Mt 5); " Aimez vos
dicitur. Theophylactus. Sed         ennemis, afin d'être les
cur       inter        apostolos    enfants de Dieu. "
computatur? Ut discamus             " Et Matthieu. " — S.
quod Deus non repellit              Jérôme: Qui est comblé des
aliquem propter futuram           dons du Seigneur, parce
malitiam,       sed    propter    qu'en effet il reçut, non-
praesentem virtutem dignum        seulement la rémission de ses
facit haberi. Hieronymus.         péchés, mais encore la faveur
Simon       autem       ponens    d'être admis au nombre des
tristitiam interpretatur: beati   Apôtres. Et Thomas, c'est-à-
namque qui lugent nunc,           dire qui est un abîme, car
quoniam ipsi consolabuntur.       après avoir acquis            la
Chananaeus autem, idest           connaissance      des      plus
Zelotes dicitur, quem zelus       profonds mystères, il les
domus Dei comedit. Iudas          publie, lui et les autres
autem Scarioth est qui non        Apôtres, avec l'assistance
delet peccatum suum per           divine, " Et Jacques, fils
poenitentiam: Iudas enim          d'Alphée, " c'est-à-dire du
confitens,     vel   gloriosus    docte ou du millième, et mille
interpretatur; Scarioth autem     tomberont à ses côtés (Ps
memoria mortis. Sunt autem        60). C’est cet autre Jacob qui
confessores multi in Ecclesia     doit lutter, non point contre
superbi et gloriosi, ut Simon     la chair et le sang, mais
magus et Arius et ceteri          contre la malice spirituelle de
haeretici; quorum memoria         Satan (Ep 6). " Et Thadée, "
mortalis ideo in Ecclesia         Corculus, c'est-à-dire qui
celebratur, ut evitentur.         cultive son cœur, qui le garde
                                  avec le plus grand soin (Pr
                                  4). — Bède. Thadée est celui
                                  que saint Luc, dans son
                                  Evangile (Lc 6), et dans les
                                  Actes des Apôtres (Ac 1),
                                  désigne sous le nom de Jude,
                                  frère de Jacques. Il était en
                                  effet frère de Jacques, lequel
                                  était lui-même frère, c'est-à-
                                  dire cousin germain du
                                  Seigneur, comme il l'écrit
                                  dans son Epître.
                                  " Et Simon le Chananéen, et
                                  Judas Iscariote, qui le livra. "
                                  L'Evangéliste ajoute         ici
                                  quelques explications: il veut
                                  distinguer ceux dont il parle
                                  de Simon-Pierre et de Juda
                                  ou Jude, frère de Jacques.
                                  Simon est appelé Chananéen,
                                  de Chana, bourg de la
                                  Galilée. Judas est surnommé
                                  Iscariote, du bourg où il était
                                  né, ou de la tribu d'Issachar.
                                  — Théoph. L'Evangéliste le
                                  met au nombre des Apôtres,
                                  pour nous apprendre que
                                Dieu ne rejette personne en
                                prévision de sa méchanceté
                                future, mais qu'il l'honore, au
                                contraire, par égard pour sa
                                vertu présente. — S. Jérôme:
                                Simon signifie qui dépose la
                                tristesse. " Bienheureux ceux
                                qui pleurent, dit Jésus-Christ,
                                parce qu'ils seront consolés
                                (Mt 5). Simon s'appelle le
                                Chananéen, ou Zélotès, c'est-
                                à-dire celui qui est dévoré du
                                zèle de la gloire de Dieu (Ps
                                68). Judas Iscariote, c'est-à-
                                dire celui qui n'efface point
                                par la pénitence son péché,
                                et dont le souvenir ne s'efface
                                pas davantage; car Judas
                                signifie celui qui confesse ou
                                qui est avide de gloire; et
                                Iscariote signifie souvenir de
                                mort. Et en effet il y a, dans
                                l'Eglise,     beaucoup       de
                                confesseurs      superbes     et
                                vains, comme Simon le
                                magicien, Arius et les autres
                                hérétiques, et dont la funeste
                                mémoire -n'est rappelée dans
                                l'Eglise qu'afin d'en éloigner
                                les âmes chrétiennes.
Lectio 4                        Versets 20-22.
                                Bède. Le Seigneur ramène à
[85641] Catena in Mc. , cap.    la maison ceux qu'il avait
3 l. 4 Beda. Electos in monte   choisis sur la montagne,
apostolos     dominus      ad   comme pour leur apprendre
domum reducit, quasi eos        qu'après avoir reçu la dignité
admonens ut post acceptum       de l'apostolat ils devaient
apostolatus    gradum      ad   rentrer dans leur conscience.
conscientiam suam redeant;      " Et ils vinrent à la maison, et
unde dicitur et veniunt in      la foule s'y assembla de
domum, et convenit iterum       nouveau, de sorte qu'ils ne
turba, ita ut non possent       pouvaient pas même prendre
neque panem manducare.          leur repas. " — S.
Chrysostomus.        Ingratae   Chrysostome: Les chefs de la
quidem erant principum          nation étaient pleins d'une
multitudines, quos impedit a    superbe ingratitude, et ne
cognitione elatio; grata vero   pouvaient, à cause de leur
populi multitudo venit ad       orgueil, parvenir à la
Iesum. Beda. Quam beata         connaissance de la vérité.
vero     frequentia    turbae   Mais la multitude du peuple,
confluentis, cui tantum fuit         pleine de reconnaissance,
curae      ad       obtinendam       vient à Jésus. — Bède. Et
salutem, ut auctori salutis          combien est heureuse cette
cum his qui secum erant nec          foule qui afflue vers Jésus, et
vescendi quidem hora libera          qui a tellement à cœur
maneret; sed quem turba              d'obtenir son salut qu'elle ne
frequentat externa, hunc             laisse ni à celui qui en est
propinquorum          aestimatio     l'auteur, ni à ses disciples le
parvipendit; sequitur enim et        temps de prendre leur
cum audissent sui, exierunt          nourriture.           Toutefois,
tenere eum. Quia enim                remarquons que celui que la
altitudinem sapientiae quam          foule extérieure recherche et
audiebant,       capere      non     fréquente ne recueille de la
poterant, quasi in alieno eum        part de ses proches qu'une
sensu        locutum         esse    médiocre estime. Ecoutez
credebant; unde sequitur             l'Evangéliste: "Ce que les
dicebant enim, quoniam in            siens ayant appris, " etc. En
furorem         versus        est.   effet, ils ne comprenaient pas
Theophylactus.             Idest,    la profondeur de la sagesse
Daemonium habet, et furit: et        qu'il leur enseignait, et ils
ideo eum tenere volebant, ut         s'imaginaient       que      son
incarcerarent          tamquam       langage était dépourvu de
daemoniacum. Et quidem sui           sens. Ils disaient donc: "II a
hoc       volebant,         idest    perdu l'esprit. " — Théoph.
propinqui,                  forte    C'est-à-dire qu'il est possédé
compatriotae eius, vel fratres       du démon et qu'il est furieux.
eius. Stulta autem fuit              Ils voulaient se saisir de lui,
insania,     quod      tantorum      pour l'enfermer comme un
miraculorum              divinae     démoniaque; et c'étaient les
sapientiae factorem in furiam        siens qui voulaient prendre
verti    concipiunt.       Beda.     cette mesure, c'est-à-dire ses
Multum autem distat inter            proches,       peut-être     ses
eos qui verbum Dei pro               compatriotes ou ses frères.
mentis        tarditate      non     — victor d'antioche. N'était-
intelligunt, quales fuerunt de       ce pas une inconcevable folie
quibus dictum est, et eos qui        de traiter d'insensé l'auteur de
hoc quod intelligunt, de             si grands miracles, et Celui
industria blasphemant, de            qui enseignait une doctrine
quibus subditur et Scribae           toute céleste, ou plutôt les
qui      ab        Hierosolymis      oracles de la divine sagesse ?
descenderant            dicebant     Bède. Il y a du reste une
quoniam Beelzebub habet.             grande différence entre ceux
Quae         enim         negare     qui ne comprennent point la
nequiverant,             sinistra    parole de Dieu, par suite de
interpretatione       pervertere     la      lenteur      de     leur
laborant; quasi non deitatis         intelligence, tels qu'étaient
opera          essent,        sed    ceux dont il est ici question,
immundissimi spiritus, idest         et ceux qui comprenant très-
Beelzebub, qui Deus erat             bien cette divine parole, la
Accaron. Nam Beel quidem             poursuivent sciemment de
ipse est vir, zebub autem          leurs blasphèmes, comme le
musca vocatur; Beelzebub           firent ceux dont l’Evangéliste
ergo, idest vir muscarum           ajoute: "Et les scribes qui
interpretatur, ob sordes           étaient venus de Jérusalem, "
immolatitii cruoris, ex cuius      etc. Ils s'efforcent en effet de
spurcissimo ritu principem         dénaturer          par       une
Daemoniorum                eum     interprétation maligne les
nominabant, cum subdunt et         faits qu'ils ne pouvaient nier,
quia        in         principe    comme si ces faits n'étaient
Daemoniorum                eicit   pas l'œuvre de la divinité,
Daemonia.         Hieronymus.      mais qu'ils eussent pour
Mystice autem domus ad             auteur le plus immonde des
quam veniunt primitiva est         esprits, Béelzébub, qui était
Ecclesia;      turbae     quae     le dieu d'Accaron; car Beel a
impediunt panem manducari,         le môme sens que Baal, et
peccata et vitia sunt, quia qui    zébub       signifie    mouche.
manducat indigne, iudicium         Béelzébub signifie doue
sibi manducat et bibit. Beda.      l'homme des mouches, à
Scribae         etiam        ab    cause des souillures qu'elles
Hierosolymis descendentes          laissaient sur le sang immolé,
blasphemant; turba vero ab         à ce faux dieu. Cette infâme
Hierosolymis veniens secuta        dénomination de prince des
est dominum, et ab aliis           démons, ils la donnaient à
regionibus Iudaeorum sive          Notre-Seigneur lui-même, en
gentium: quia sic erat             ajoutant: "Il chasse les
passionis tempus futurum, ut       démons au nom du prince
turba       illum        populi    des démons. "
Iudaeorum cum palmis ac            S. jer. Dans le sens mystique,
laudibus        Hierosolymam       cette maison à laquelle ils
perduceret, gentiles videre        viennent, c'est la primitive
desiderarent; sed Scribae et       Eglise. La foule qui empêche
Pharisaei de eius morte            de manger le pain, ce sont les
tractarent.                        péchés et les vices: car celui
                                   qui      mange       ce     pain
                                   indignement, mange et boit
                                   sa condamnation. (1 Co 11)
                                   — Bède. Les scribes qui
                                   viennent       de      Jérusalem
                                   blasphèment, mais la foule
                                   qui en vient également suit le
                                   Seigneur aussi bien que les
                                   Juifs, et les Gentils qui
                                   vinrent des autres contrées.
                                   C'est ce qu'on devait voir
                                   encore au temps de la
                                   passion, où le peuple juif le
                                   conduirait en triomphe à
                                   Jérusalem des palmes dans
                                   les mains et en célébrant ses
                                   louanges,        les      Gentils
                                    demanderaient à le voir,
                                    tandis que les scribes et les
                                    pharisiens machineraient sa
                                    mort.
Lectio 5                            Versets 23-30.
                                    S. Chrysostome: (hom. 42
[85642] Catena in Mc. , cap.        sur S. Matth. et dans
3 l. 5 Chrysostomus in              l'Ouvrage imparfait, hom.
Matth. et super Matth. Posita       29. ) Le Seigneur, relevant ce
blasphemia           Scribarum,     blasphème des scribes, leur
dominus ostendit impossibile        montre l'impossibilité du fait
fore quod dicebant, suam            qu'ils avancent et confirme sa
probationem             exemplo     démonstration        par     un
confirmans; unde dicit et           exemple: "Et les ayant
convocatis eis, in parabolis        assemblés, il leur disait en
dicebat illis: quomodo potest       parabole: Comment Satan
Satanas Satanam eicere?             peut-il chasser Satan ? "
Quasi      diceret:      regnum     C'est-à-dire: Un royaume
contra se intestino bello           divisé contre lui-même par
divisum necesse est desolari:       une guerre intestine sera
quod et in domo et in civitate      nécessairement entraîné à sa
videtur.     Quocirca        etsi   ruine; c'est ce qui arrive aussi
Satanae regnum in seipsum           bien dans une famille que
divisum est, ita quod Satanas       dans une cité. Si donc le
ab     hominibus         repellat   royaume de Satan est divisé
Satanam, desolatio regni            contre lui-même, de sorte
Daemonum appropinquavit;            que Satan chasse Satan du
regnum autem eorum est in           milieu des hommes, la ruine
hoc quod homines subditos           du royaume des démons est
teneant.     Si     igitur    ab    imminente. Or, le règne des
hominibus pelluntur, hoc non        démons consiste à tenir les
est aliud quam regnum               hommes asservis à leur
eorum dissolvi. Si autem            tyrannie. Si donc ils sont
adhuc in hominibus tenent           chassés loin des hommes, dès
potestatem, manifestum est          lors leur empire est détruit;
quod regnum maligni adhuc           mais, s'ils conservent encore
stat, et non est contra             leur pouvoir sur les hommes,
seipsum divisum. Glossa. Et         il est évident que le royaume
quia iam ostendit exemplo           de ce malin esprit est encore
quod Daemon Daemonem                debout, et qu'il n'est point
non       expellit,      ostendit   divisé contre lui-même. — la
quomodo posset expelli,             glose. Après avoir démontré
dicens nemo potest vasa             par cet exemple que le
fortis in domum ingressus           démon ne peut chasser le
diripere,       et        cetera.   démon, Jésus enseigne la
Theophylactus.        Exemplum      manière de le chasser:
tale est. Fortis est Daemon,        "Personne, dit-il, ne peut
vasa eius sunt homines in           enlever les armes du fort
quibus recipitur: nisi ergo         armé, à moins qu'il ne l'ait
quis prius vincat Daemonem          enchaîné auparavant, " etc.
et alliget, quomodo vasa             — Theophylactus. Voici le
eius, idest daemoniacos, ab          sens de cette comparaison: le
eo diripiet? Sic et ego, qui         fort, c'est le démon; ces
diripio vasa eius, idest libero      armes, ce sont les hommes
homines       a     daemoniaca       où il fait sa demeure. À
passione,       prius      alligo    moins donc qu'on n'ait
Daemones, supero eos, et             auparavant        vaincu      et
inimicus        eorum       sum.     enchaîné Satan, comment lui
Quomodo ergo dicitis, quod           ravir ses armes, c'est-à-dire
Beelzebub         habeo,        et   les infortunés qu'il possède ?
Daemonum amicus existens             C'est ainsi que moi, qui lui
Daemonia eicio?            Beda.     ravis ses armes, c'est-à-dire
Alligavit etiam dominus              qui délivre les hommes de la
fortem, idest Diabolum, hoc          possession du démon, je
est ab electorum seductione          commence par enchaîner et
compescuit, et ingressus in          vaincre ces esprits de
domum, idest in mundum,              ténèbres et je me constitue
domum eius et vasa, idest            leur ennemi. Gomment donc
homines,       diripuit:    quia     pouvez-vous dire que je suis
ereptos a Diaboli laqueis,           possédé par Béelzébub et que
Ecclesiae suae adunavit. Vel         je suis l'ami des démons, moi
domum eius diripuit, quia            qui les chasse et les mets en
omnes mundi partes, quibus           fuite ?—Bède. Le Seigneur a
olim hostis dominabatur              aussi enchaîné le fort, c'est-à-
antiquus,              apostolis,    dire le démon, en paralysant
eorumque          successoribus      les moyens de séduction qu'il
distribuit, ut populos ad viam       emploie contre les élus. Et
vitae converterent. Ostendit         étant entré dans la maison,
autem dominus quod grande            c'est-à-dire dans le monde, il
scelus committerent qui hoc          a pillé sa maison et ravi ses
quod Dei esse cognoverant,           meubles, c'est-à-dire les
Diaboli esse clamabant, cum          hommes qu'il soustrait aux
subdit amen dico vobis,              pièges de Satan et incorpore
quoniam omnia dimittentur            à son Eglise. Ou bien encore,
filiis hominum peccata, et           il a pillé sa maison parce que
blasphemiae               quibus     les diverses parties du monde
blasphemaverint.          Omnia      où dominait cet antique
quidem          peccata         et   ennemi du genre humain ont
blasphemiae non passim               été données en partage à ses
dimittuntur             omnibus      Apôtres       et     à     leurs
hominibus, sed his qui               successeurs, pour ramener
dignam pro erroribus suis in         tous ces peuples dans la voie
hac      vita      poenitentiam      de la vie. Le Seigneur leur
egerint: et sic neque ullum          montre l'énormité du crime
habet locum vel Novatus, qui         qu'ils commettaient en osant
poenitentibus,        qui      in    attribuer au démon ce qu'ils
martyrio lapsi sunt, veniam          savaient      très-bien     être
neget esse tribuendam; vel           l'œuvre de Dieu. Il ajoute
Origenes, qui asserit post           donc: "Je vous la dis en
iudicium             universale,     vérité, tous les péchés seront
transactis licet saeculorum        remis, " etc. Et en effet, tous
voluminibus,           cunctos     les péchés, les blasphèmes ne
peccatores              veniam     sont pas indifféremment
peccatorum                  esse   remis à tous les hommes;
consecuturos; cuius errorem        mais seulement à ceux qui
sequentia domini          verba    font ici-bas une digne
redarguunt, cum subditur qui       pénitence        de        leurs
autem blasphemaverit in            égarements. Ainsi il ne faut
spiritum sanctum, non habet        admettre ni l’erreur de
remissionem in aeternum.           Novatien, qui refusait le
Chrysostomus in Matth. Et          pardon aux martyrs qui
quidem blasphemiam quae            étaient tombés, malgré leur
circa eum erat, excusationem       repentir;       ni      l'erreur
habere dicit, quia tunc            d'Origène,      qui    prétend
videbatur homo despectus, et       qu'après      le     jugement
infimi generis; sed iniuria        universel,       après       les
Dei remissionem non habet.         innombrables évolutions des
Blasphemia        autem       in   siècles,     les      pécheurs
spiritum sanctum contra            obtiendront le pardon de
Deum fit. Est enim spiritus        leurs péchés. Notre-Seigneur
sancti operatio regnum Dei,        combat cette erreur dans les
et propter hoc irremissibilem      paroles suivantes: "Celui qui
dicit esse spiritus sancti         aura blasphémé contre le
blasphemiam. Pro eo autem          Saint-Esprit     ne     recevra
quod hic subditur sed erit         jamais son pardon. " — S.
reus aeterni delicti, alius        Chrysostome: Jésus-Christ
Evangelista dicit: neque in        déclare que le blasphème
hoc saeculo, neque in futuro:      contre sa personne trouvera
per quod intelligitur iudicium     son pardon, parce qu'il avait
quod est secundum legem et         paru sur la terre comme un
futurum. Cum enim lex              homme méprisé et de basse
maledicentem Deum occidi           extraction; mais l'outrage
iubeat, in hoc legis secundae      contre Dieu n'a point de
excusationem non habet:            pardon à espérer. Or, le
omnis autem qui baptizatur,        blasphème contre le Saint-
extra hoc saeculum fit.            Esprit s'adresse directement à
Latebat     autem      Iudaeos     Dieu même. Car le règne de
remissio quae fit per              Dieu est l'œuvre de l'Esprit
Baptismum.        Qui      ergo    saint, et c'est pour cela que
miracula et Daemonum               Jésus-Christ déclare que le
eiectionem, quae solum sunt        blasphème contre le Saint-
propria     spiritus     sancti,   Esprit ne sera jamais
Daemoni appropriat, nulla          pardonné. Au lieu de ces
excusatio sibi de blasphemia       paroles: "Mais il sera
relinquetur.     Sed      neque    coupable d'un crime éternel,
blasphemia talis, cum sit          " un autre Evangéliste (Mt
contra spiritum sanctum,           12) dit: "II ne sera remis ni
remitti     videtur;       unde    en ce monde ni en l'autre. " II
exponens subdit quoniam            faut entendre par là le
dicebant: spiritum habet           jugement prescrit par la loi
immundum. Theophylactus.              juive, et le jugement futur.
Est autem intelligendum,              La loi juive, en l'Ilot,
quod          veniam           non    condamnait à mort celui qui
consequentur,                  nisi   blasphémait contre Dieu (Lv
poeniteant. Cum vero in               24, 15), et aux yeux de la loi
carne                      Christi    nouvelle il est également
scandalizabantur, etiam si            sans excuse. Or, quiconque
non poeniterent, aliquid              reçoit le baptême est par là
excusationis habebant et              même placé en dehors du
remissionis                aliquid    siècle présent, et cette vertu
consequebantur.                       du baptême qui remet les
Hieronymus. Vel hoc dicit,            péchés était ignorée des
quia       non         merebitur      Juifs. Celui donc qui attribue
poenitentiam        agere        ut   au démon les miracles et
recipiatur qui Christum               l'expulsion des démons qui
intelligens,           principem      sont l'œuvre propre de
Daemoniorum esse dicebat.             l'Esprit saint tout soûl, celui-
Beda. Neque tamen hi qui              là ne peut excuser son
spiritum sanctum non esse             blasphème, et un blasphème
Deum credunt, irremissibilis          aussi énorme ne peut être
blasphemiae               crimine     remis, parce qu'il est contre
tenentur: quia non invidentia         le Saint-Esprit. Or voici en
diabolica,      sed      humana       quoi consistait ce blasphème:
ignorantia ducti hoc faciunt.         "Et ils disaient: Il est possédé
Augustinus de Verb. Dom.              de l'esprit immonde. "
Vel ipsa impoenitentia est            THEOPHYL. Il faut entendre
blasphemia spiritus sancti,           qu’ils n’obtiendront pas leur
quae non remittetur. Contra           pardon à moins qu'ils ne se
enim spiritum sanctum, quo            repentent et ne fassent
peccata dimittuntur, verbum           pénitence.      Lorsqu'ils    se
dicit, sive cogitatione, sive         scandalisaient               des
lingua,      qui      sibi     cor    humiliations qui étaient la
impoenitens         thesaurizat.      conséquence de l'incarnation
Subiungit autem quoniam               du Christ, même sans
dicebant:                spiritum     repentir, ils étaient tant soit
immundum          habet,         ut   peu excusables et obtenaient
ostenderet       hinc       fuisse    quelque chose du pardon de
exortam causam ut hoc                 leur crime. —S. Jérôme: Ou
diceret, eo quod dicerent             bien ces paroles signifient
eum in Beelzebub Daemonem             que celui qui, reconnaissant
expellere; non quia esset             Jésus pour le Christ, ose
blasphemia        quae         non    l'appeler le prince des
remittitur, cum et haec               démons, ne méritera point de
remittatur,        si        recta    faire pénitence, ni d'obtenir
poenitentia consequatur; sed          par là son pardon. —Bède.
hinc causa extitit ut a domino        Toutefois, ceux qui ne
illa sententia proferretur,           croient pas à la divinité du
facta     mentione        spiritus    Saint-Esprit ne sont pas
immundi, quem adversus                coupables de ce blasphème
seipsum divisum dominus               irrémissible, parce que cette
ostendit propter spiritum       erreur est l'effet non point
sanctum, qui etiam quos         d'une malice diabolique,
colligit efficit indivisos,     mais      bien      plutôt     de
peccata, quae adversus se       l'ignorance humaine. — S.
divisa sunt, dimittendo; cui    aug. (serm. 11, chap. 12 sur
dono remissionis non resistit   les paroles du Seign. ) Ou
nisi qui duritiam cordis        bien        encore,         cette
impoenitentis habuerit. Nam     impénitence elle-même est le
alio loco dixerunt Iudaei de    blasphème contre le Saint-
domino, quod Daemonium          Esprit, blasphème qui sera
haberet; nec tamen ibi          irrémissible. Car celui dont le
aliquid dixit de blasphemia     cœur impénitent s'amasse un
spiritus sancti: quoniam non    trésor de colère (Rm 2) se
ita    obiecerunt    spiritum   rend coupable de blasphème
immundum ut in se divisus ex    contra le Saint-Esprit, soit
ore eorum posset ostendi,       par ses pensées, soit par ses
sicut Beelzebub, a quo          discours.         L'Evangéliste
Daemones        eici    posse   ajoute: "Parce qu'ils disaient:
dixerunt.                       Il est possédé d'un esprit
                                immonde. " Il veut montrer
                                par là que Jésus-Christ
                                prononce       cet     anathème
                                contre les Juifs, parce qu'ils
                                l'accusaient de chasser les
                                démons       au      nom       de
                                Béelzébub. Ce n'est pas que
                                ce fût là un blasphème
                                absolument         irrémissible,
                                puisqu'on peut en obtenir le
                                pardon par un repentir
                                sincère; mais le Seigneur
                                proféra      cette       terrible
                                sentence,       parce      qu'ils
                                l'accusaient de recourir à
                                l'intervention de l'esprit
                                immonde, et il leur démontre
                                qu'il serait ainsi, divisé
                                contre lui-même, tandis que
                                le Saint-Esprit unit par un
                                lien indivisible ceux qu'il
                                rassemble en pardonnant les
                                péchés, qui de leur nature
                                sont des principes de division
                                intestine. Or il n'y a, pour
                                rejeter ce don de la
                                miséricorde divine, que celui
                                dont le cœur est endurci par
                                l'impénitence. En effet, dans
                                un autre endroit, les Juifs
                                accusèrent       Jésus     d'être
                                 possédé du démon (Jn 8), et
                                 cependant il ne les accuse
                                 point de blasphème contre le
                                 Saint-Esprit. C'est qu'alors ils
                                 ne mirent point en avant
                                 l'esprit immonde, et ne
                                 fournirent pas au Sauveur
                                 l'occasion de leur démontrer,
                                 par leur propre témoignage,
                                 qu'il serait divisé contre lui-
                                 même, comme le serait
                                 Béelzébub par la puissance
                                 duquel ils prétendaient que
                                 les démons pouvaient être
                                 chassés.
Lectio 6                         Versets 30-35.
                                 Theophylactus. Comme les
[85643] Catena in Mc. , cap.     parents du Sauveur, qui le
3 l. 6 Theophylactus. Quia       croyaient atteints de folie,
propinqui domini venerant        étaient venus pour s'emparer
tenere eum tamquam in            de sa personne, sa mère,
furiam versum, mater eius        conduite par son amour, vint
amoris compassione detenta,      le trouver. " Et sa mère et ses
venit ad ipsum; unde dicitur     frères, dit l'Evangile, vinrent
et veniunt mater eius, et        à lui. " — S. Chrysostome:
fratres, et foris stantes        Ces       paroles      prouvent
miserunt ad eum vocantes         évidemment que sa mère et
eum. Chrysostomus. Ex hoc        ses frères n'étaient pas
autem manifestum fit quod        toujours avec lui. Mais
non semper cum eo erant          comme         ils     l'aimaient
fratres eius et mater: quia      tendrement, ils viennent le
vero dilectus erat, ad eum       trouver, conduits par le
propter     reverentiam     et   respect et l'affection, et ils
affectum veniunt, de foris       l'attendent au dehors, " car
expectantes; unde sequitur et    toute la foule était assise
sedebat circa eum turba; et      autour de lui. " — Bède. Les
dicunt ei: ecce mater tua, et    frères du Seigneur, dont il est
fratres tui foris quaerunt te.   ici question, lie sont pas,
Beda. Fratres domini non         comme le prétend Helvidius,
filii semper virginis Mariae,    les fils de Marie, qui est
iuxta Helvidium, nec filii       restée toujours vierge, ni les
Ioseph ex alia uxore, iuxta      fils de Joseph, qu'il aurait eus
quosdam, putandi sunt; sed       d'une autre épouse, selon
eius potius intelligendi sunt    l'opinion de quelques autres,
esse cognati. Chrysostomus.      mais simplement ses parents.
Alter autem Evangelista          — S. Chrysostome: Un autre
dicit, quod fratres eius         Evangéliste dit (Jn 7) que ses
nondum credebant in eum;         frères ne croyaient pas
cui convenit quod hic dicitur,   encore en lui, ce qui se
quod eum quaerebant de           rapporte parfaitement à ce
foris       expectantes;       et   qui est dit ici, qu'ils le
secundum                 eamdem     cherchaient et l'attendaient au
intentionem dominus eorum           dehors. Aussi, se conformant
non sicut propinquorum              à leurs dispositions, il semble
meminit; unde sequitur et           ne pas se souvenir qu'ils sont
respondens eis ait: quae est        ses parents, et il répond:
mater mea, et fratres mei?          "Quelle est ma mère et qui
Hoc autem non dixit, matrem         sont mes frères ? " En parlant
et        fratres         omnino    de la sorte, il ne renie ni sa
reprobando, sed ostendens           mère, ni ses frères, mais il
quod         super        omnem     montre qu'il faut placer
cognationem         temporalem      l'estime qu'on doit faire de
oportet propriam animam             son âme bien au-dessus de
praehonorare:               unde    tous les liens du sang, et il
convenienter hoc dicitur his        donne cette leçon à ceux qui
qui          vocabant         ad    recherchaient la conversation
propinquorum                        de leurs proches, comme une
collocutionem, quasi ad             chose plus utile que la
aliquid utilius quam sit            doctrine du salut.
doctrina       salutis.    Beda.    Bède. Malgré leurs instances,
Rogatus ergo officio verbi,         il n'en continue pas moins la
dissimulat       egredi,     non    prédication de la divine
maternae refutans obsequium         parole, non qu'il oubliât les
pietatis; sed paternis se           devoirs de la piété filiale,
mysteriis amplius quam              mais afin de montrer qu’il se
maternis debere monstrat            devait bien plus aux mystères
affectibus. Nec iniuriose           de son Père qu'aux devoirs de
fratres contemnit, sed opus         la tendresse filiale envers sa
spirituale carnis cognationi        mère. Il ne témoigne aucun
praeferens,        religiosiorem    mépris pour ses frères, mais
cordium copulam docet esse          il    préfère les        œuvres
quam       corporum;        unde    spirituelles aux liens de la
sequitur et circumspiciens          parenté, et il nous enseigne
eos qui in circuitu eius            que le lien qui unit les cœurs
sedebant, ait: ecce mater           est plus sacré que celui qui
mea,      et     fratres     mei.   ne fait qu'unir les corps. " Et
Chrysostomus.          In    quo    regardant ceux qui étaient
dominus        ostendit     quod    assis autour de lui: Voici, dit-
oportet eos qui fidei sunt          il, ma mère et mes frères. "
propinqui, prae omnibus             — S. Chrysostome: Nôtre-
consanguineis honorare. Iesu        Seigneur      nous      apprend
quidem        aliquis      mater    encore ici qu'il faut honorer
efficitur praedicando: quasi        plus que nos proches ceux
enim parit dominum quem             qui nous sont unis par la foi.
cordi audientis infuderit.          On devient la mère de Jésus
Hieronymus. Sciamus autem           par la prédication, car on lui
nos esse fratres eius et            donne une sorte de naissance
sorores, si voluntatem patris       en l'enfantant dans le cœur de
impleverimus, ut coheredes          ceux qu'on est chargé
simus eius; unde sequitur qui       d'enseigner. — S. Jérôme:
enim fecerit voluntatem Dei,      Or, sachons que nous
hic frater meus, et soror mea,    sommes les frères et les
et mater est. Theophylactus.      sœurs de Jésus, à cette
Non ergo negans matrem hoc        condition        que       nous
dixit, sed ostendens quod non     accomplirons la volonté de
solum digna est honore            son Père, afin d'être un jour
propter hoc quod genuit           ses cohéritiers, car Jésus
Christum,       sed     propter   discerne ses frères et ses
omnem aliam virtutem. Beda.       sœurs d'après leurs actes et
Mystice autem mater, et           non d'après la différence des
fratres Iesu sunt synagoga,       sexes. " Celui qui fait la
ex cuius carne est editus, et     volonté de mon Père est mon
populus Iudaeorum, qui,           frère, etc. " — Théoph. Il ne
salvatore intus docente,          refuse pas à sa mère ce titre
venientes intrare nequeunt,       glorieux, mais il montre
cum spiritualiter intelligere     qu'elle est digne de le porter,
dicta                 nequeunt.   non-seulement parce qu'elle a
Praeoccupans autem turba          enfanté le Christ, mais
ingreditur, quia differente       encore parce qu'elle est un
Iudaea, gentilitas fluxit ad      modèle accompli de toutes
Christum: foris enim stantes      les vertus.
volunt      dominum      videre   Bède. Dans le sens mystique,
cognati ipsius, cum Iudaei se     la mère et le frère de Jésus
ad custodiam litterae foris       sont la synagogue et le
fixerunt, et Christum potius      peuple juif, qui lui aussi est
ad carnalia docenda cogunt        sorti de la synagogue. Ils ne
exire, quam se ad discenda        peuvent        entrer      dans
spiritualia         consentiunt   l'intérieur de la maison
ingredi. Si ergo foris stantes    pendant      que     Jésus    y
nec       ipsi     agnoscuntur    enseigne, parce qu'ils ne
parentes, quemadmodum nos         s'appliquent point à entendre,
agnoscemur, si foris stemus?      dans le sens spirituel, ses
Intus enim est verbum, intus      divins oracles. Mais la foule
est lumen.                        prévient les Juifs et parvient
                                  jusqu'à Jésus, c'est-à-dire
                                  que, tandis que la nation
                                  juive       ne      s'empresse
                                  nullement de venir à Jésus,
                                  les Gentils affluent vers lui
                                  de toutes parts. Les parents
                                  de Jésus, qui se tiennent
                                  dehors, et qui veulent le voir,
                                  ce sont les Juifs, qui, se
                                  tenant dehors, se constituent
                                  gardiens de la lettre, et qui
                                  aiment mieux presser Jésus
                                  de sortir, pour leur donner un
                                  enseignement tout charnel,
                                  plutôt que d'entrer, pour
                                  recueillir sa doctrine toute
                                spirituelle. Si donc, par cela
                                seul qu'ils se tiennent dehors,
                                Jésus ne voulut point
                                reconnaître      ses    parents,
                                comment nous reconnaîtra-t-
                                il si nous restons dehors, car
                                c'est au dedans qu’est le
                                Verbe, c’est au dedans qu’est
                                la lumière.
Caput 4                                 CHAPITRE IV
Lectio 1                        Versets 1-20.
                                THEOPH. Les dernières
[85644] Catena in Mc. , cap.    paroles        du       Sauveur
4 l. 1 Theophylactus. Licet     sembleraient indiquer une
matrem dominus superius         certaine indifférence pour sa
negligere videretur, tamen      mère; cependant, il a pour
reveretur eam: propterea        elle les plus grands égards,
namque egreditur circa          car c'est à sa considération
mare; unde dicitur et iterum    qu'il se dirige sur les bords
coepit docere ad mare. Beda.    de la mer. " Et il se mit de
Si enim Evangelium Matthaei     nouveau à enseigner. " —
inspicimus,     patet   hanc    Bède. Le récit de saint
doctrinam domini ad mare        Matthieu prouve que ce
eadem die qua superiorem in     discours que Jésus va
domo       celebratum    esse   prononcer sur le bord de la
sermonem: terminato enim        mer a eu lieu le même jour
primo sermone continuo          que celui qui précède, car cet
subiunxit Matthaeus dicens      Evangéliste, après avoir
in illo die exiens de domo      rapporté le premier discours,
sedebat        ad      mare.    ajoute immédiatement: "Ce
Hieronymus. Coepit autem        même jour, Jésus sortit de la
docere ad mare, ut locus        maison et vint s'asseoir sur le
docendi indicet auditores       bord de la mer. " — S.
amaros fuisse et instabiles.    Jérôme: Il commence à
Beda. Relicta etiam domo        enseigner sur le bord de la
coepit docere ad mare quia      mer, comme pour indiquer,
relicta      synagoga      ad   par la nature du lieu qu'il
colligendam per apostolos       choisit,     l'amertume       et
populi gentilis multitudinem    l'inconstance        de     ses
venit; unde sequitur et         auditeurs. — Bède. Il sort de
congregata est ad eum turba     la maison, et continue ses
multa, ita ut in navim          enseignements sur le bord de
ascendens sederet in mari.      la mer, pour figurer qu'il
Chrysostomus. Quod non          devait laisser la synagogue
sine causa factum oportet       pour réunir la multitude des
intelligi; sed ut post se       nations par le ministère de
neminem dimitteret, sed         ses Apôtres: "Et une foule
omnes auditores ante faciem     nombreuse se réunit autour
haberet. Beda. Praefigurabat    de lui, " etc. — S.
autem haec navis Ecclesiam      Chrysostome: Le choix qu'il
in        medio       nationum      fait de cet emplacement n'est
aedificandam,        in      qua    pas sans raison: le Sauveur
dominus       dilectam       sibi   voulait ne laisser personne
consecrat          mansionem.       derrière lui, il tenait à avoir
Sequitur et dicebat illis in        tous ses auditeurs devant les
parabolis                 multa.    yeux. — Bède. Cette barque,
Hieronymus. Parabola est            dans laquelle il monte, était
rerum natura discrepantium          la figure de l'Eglise, qu'il
sub aliqua similitudine facta       devait bâtir au milieu des
comparatio: paravoli, enim          nations, et dans laquelle il
Graeco vocabulo dicitur             devait se consacrer une
similitudo, quando illud quod       demeure qui lui serait chère.
intelligi     volumus,       per    " Et il leur enseignait
comparationes           aliquas     beaucoup de choses en
indicamus. Sic enim ferreum         paraboles. " — S. Jérôme:
quempiam dicimus, quando            Une      parabole      est    le
durum          ac         fortem    rapprochement, au moyen
desideramus intelligi: cum          d'une similitude, de choses
velocem, ventis, aut avibus         distinctes par leur nature. En
comparamus. Loquitur autem          effet, le mot grec parabole
turbis in parabolis more            signifie comparaison; nous
providentiae suae, ut qui           nous servons de paraboles
caelestia      capere        non    lorsque nous exprimons, par
poterant, per similitudinem         des comparaisons, ce que
terrenam audita percipere           nous        voulons        faire
potuissent. Chrysostomus in         comprendre; c'est ainsi que
Matth. Erigit enim per              nous disons d'un homme qu'il
parabolam           audientium      est de fer, quand nous
mentem, ut manifestiorem            voulons exprimer sa force ou
sermonem faceret, res visui         sa résistance; nous le
ostendens. Theophylactus. Et        comparons aux oiseaux, au
ut      attentiores      faceret    vent, si nous voulons faire
auditores,              primam      ressortir son agilité. Le
parabolam       proponit       de   Sauveur, selon la conduite
semine, quod est verbum             ordinaire de sa sagesse, se
Dei; unde sequitur et dicebat       sert de paraboles pour
illis in doctrina sua; non          instruire le peuple, afin que
Moysi, non prophetarum,             ceux qui ne pourraient
quia       suum       praedicat     atteindre les choses célestes
Evangelium:                 exiit   dans leur nature pussent les
seminandum.           Seminans      comprendre à l'aide d'une
autem        Christus        est.   comparaison empruntée aux
Chrysostomus in Matth. Non          choses de la terre. — S.
autem loco exivit qui               Chrysostome:             Notre-
praesens existit omnibus, et        Seigneur, par la parabole,
implet; sed habitu, et              éveille l'esprit des auditeurs
dispensatione, qua nobis            et les prépare à l'intelligence
factus est propinquior per          d'un enseignement plus clair,
carnis amictum. Quia enim           en plaçant, pour ainsi-dire,
non valebamus ire ad eum,           les objets sous leurs yeux.
peccatis impedientibus iter         Théoph. Afin de rendre ses
nostrum, ipse exiit ad nos.         auditeurs plus attentifs, il
Exiit     autem     praedicans      choisit, pour sujet de sa
pietatis seminare sermonem,         première       parabole        le
quem copiose loquebatur.            semence, qui n'est autre que
Non        autem         inculcat   la parole de Dieu. Il leur
sermonem eumdem in eo               disait dans sa manière
quod dicit exiit seminans ad        d'instruire (car il n'emprunte
seminandum:        exit     enim    pas la manière d'enseigner de
aliquando seminans, aut ut          Moïse ou des prophètes,
faciat novale, aut herbas           l'enseignement qu'il donne
malas evellat, aut aliquod          lui est propre, c'est son
aliud operetur. Iste autem          Evangile): Ecoutez: "Celui
exiit ad seminandum. Beda.          qui sème sortit, " etc. Et c'est
Vel exiit ad seminandum,            Jésus Christ lui-même qui est
cum post vocatam ad fidem           cette semence.         —      S.
suam partem synagogae               Chrysostome: (hom. 45 sur S.
electam, ad vocationem              Matth. ) Il n'est point sorti en
quoque gentium gratiae suae         changeant de lieu, puisqu'il
dona diffudit. Chrysostomus         est présent dans tous les lieux
in Matth. Sicut autem               et les remplit de son
seminans      non       discernit   immensité. Cette expression
terram      subiectam,        sed   signifie            simplement
simpliciter,     et       absque    l'économie divine, d'après
discretione semen mittit, sic       laquelle,       dans        son
et ipse omnes alloquitur; et        Incarnation, le fils de Dieu
ad hoc significandum subdit         s'est comme rapproché de
et dum seminat, aliud cecidit       nous, en se revêtant de notre
circa viam. Theophylactus.          chair. Nous ne pouvions aller
Vide quia non dixit, quod           à lui, retenus que nous étions
proiecit illud in via, sed quia     par les liens de nos péchés; il
cecidit: qui enim seminat,          est venu lui-même à nous; il
quantum in se est, in terram        est venu jeter la semence de
bonam proicit; sed illa, si sit     son amour, qu'il a répandue
mala, corrumpit verbum. Via         avec profusion. " Celui qui
autem Christus est; infideles       sème sortit pour semer. " Ne
autem sunt circa viam, idest        voyons pas, dans cette
extra Christum. Beda. Vel via       répétition, une redondance
est mens sedulo malarum             inutile, car le semeur sort,
cogitationum motu trita, ne         tantôt pour semer, tantôt pour
verbi semen in ea germinare         préparer la terre à de
sufficiat. Et ideo quidquid         nouvelles semailles, ou bien
boni seminis vicinia talis viae     pour arracher les mauvaises
contigerit, perit, et a             herbes, ou enfin pour
Daemonibus rapitur; unde            quelqu'autre travail de ce
sequitur et venerunt volucres       genre; mais Jésus-Christ est
caeli, et comederunt illud.         sorti pour semer. — Bède.
Recte autem Daemones                Ou bien il sortit pour semer,
volucres caeli dicuntur, sive       c'est-à-dire qu'après avoir
quia caelestis spiritualisque       appelé à la foi la partie de là
sunt naturae, sive quia in           synagogue        qu'il    avait
aere habitant. Vel qui sunt          prédestinée, il alla répandre
circa viam, sunt negligentes         les dons de sa grâce sur les
et desides. Sequitur. Aliud          Gentils, qu'il avait également
vero cecidit super petrosa.          appelés à croire en lui.
Petram        dicit      duritiam    S. Chrysostome: (Ibid. )
protervae mentis, terram             Comme celui qui sème ne
levitatem animae obedientis,         fait pas de distinction entre
solem fervorem persecutionis         les différentes parties du
saevientis. Altitudo ergo            champ qu'il ensemence, mais
terrae, quae semen Dei               jette        partout         et
debuerat accipere, probitas          indistinctement le grain qu'il
est       animi        disciplinis   sème, de même Dieu fait
caelestibus exercitati, atque        entendre sa parole à tous sans
ad      obediendum         divinis   distinction, et c'est ce que
eloquiis regulariter instituti.      signifient ces paroles: "Et,
Petrosa autem loca, quae             pendant qu'il semait, une
vim radicis suscipiendae non         partie de la semence tomba
habent, illa sunt praecordia         sur la route. " —Théoph.
quae dulcedine tantum auditi         Remarquez qu'il ne dit pas
sermonis,       ac      promissis    que celui qui sème a jeté lui-
caelestibus        ad      horam     même sa semence sur la voie,
delectantur; sed in tempore          mais qu'elle y est tombée, car
tentationis recedunt, quia           celui qui sème la parole
parum est in eis salutaris           sainte la répand, autant qu'il
desiderii, quod semen vitae          dépend de lui, dans la bonne
concipiat.       Theophylactus.      terre; mais si cette terre est
Vel     petrosa       sunt     qui   mauvaise, c'est elle-même
modicum adhaerentes petrae,          qui altère la parole qu'elle a
idest Christo, inquantum ad          reçue. La voie, c'est Jésus-
tempus verbum recipiunt,             Christ; le long de cette voie,
postmodum                abiciunt    sont les infidèles qui sont
recedentes. Sequitur et aliud        hors de Jésus-Christ. —
cecidit inter spinas, per quod       Bède. Ou bien, la route, c'est
significantur animae multa           l'âme continuellement battue
curantes: spinae enim curae          sous les pas des mauvaises
sunt. Chrysostomus in Matth.         pensées, qui empêchent la
Ulterius vero ponit terram           semence de la parole de
bonam, dicens et aliud               germer en elle; aussi, tout ce
cecidit in terram bonam.             qui tombe de bonne semence
Secundum enim conditionem            le long de ce chemin ne tarde
terrae       est       differentia   pas à périr et à être enlevé
fructuum. Multa est autem            par les démons. " Et les
dilectio      seminantis        ad   oiseaux du ciel survinrent et
homines: quoniam et primos           mangèrent la semence. " Les
commendat, et secundos non           démons sont figurés par ces
reicit, et tertiis tribuit locum.    oiseaux du ciel, soit à cause
Theophylactus. Vide etiam            de leur nature spirituelle et
quomodo mali sunt plurimi et         céleste, soit parce qu'ils
pauci qui salvantur; quarta          habitent les airs. Ou bien
enim pars seminis invenitur          encore, ceux qui sont le long
salvata. Chrysostomus in             de la voie sont les négligents
Matth. Non tamen maior               et les paresseux. " Une autre
pars      seminis      occasione     partie de la semence tomba
amittitur seminantis, sed            sur un endroit pierreux. " La
terrae      recipientis,     idest   pierre, c'est la dureté d'une
animae audientis. Et quidem          âme entièrement pervertie; la
materialis agricola hoc modo         terre, la douceur d'une âme
seminando                congrue     obéissante; enfin, le soleil
incusaretur:       non       enim    représente l'ardeur de la
ignorat lapidem, aut viam,           persécution. La profondeur
aut terram spinosam, terram          de la terre qui doit recevoir ta
pinguem non fieri; in                semence divine, c'est la bonté
rationalibus vero non est sic:       d'une âme façonnée à
petram enim possibile est            l'exercice       des      vertus
fieri terram pinguem, et viam        chrétiennes, et formée, par
non conculcari, et destrui           une sage règle, à obéir aux
spinas; quod si fieri non            enseignements divins; les
posset, non ibi seminasset.          endroits pierreux, qui n'ont
Per hoc ergo nobis tribuit           pas la force de fixer la racine,
poenitentiae spem. Sequitur          ce sont les âmes que le
et dicebat: qui habet aures          charme de la parole sainte et
audiendi,                  audiat.   la suavité des espérances
Hieronymus. Quoties haec             célestes            enflamment
admonitio in Evangelio, aut          subitement, mais qui, à
in      Apocalypsi        Ioannis    l'heure de la tentation, ne
interponitur, mysticum hoc           savent pas résister; le désir
quod dicitur, atque ad               du salut est trop faible chez
audiendum, discendumque              elles pour faire germer la
insinuatur:      aures       enim    parole de vie. — Théoph. Ou
audiendi sunt cordis et              bien, les endroits pierreux
sensus      interioris      aures,   figurent ces âmes trop
obediendi et faciendi quae           légèrement attachées à la
iussa sunt. Sequitur et cum          pierre,, c'est-à-dire à Jésus-
esset                singularis,     Christ, qui ont à peine
interrogabant eum hi, qui            accueilli       les     célestes
cum eo erant, duodecim               enseignements qu'elles les
parabolam exponere. Et               repoussent et se retirent. " Et
dicebat eis: vobis datum est         une autre partie de la
scire mysterium regni Dei:           semence tomba au milieu des
illis autem qui foris sunt in        épines. " Ces épines, ce sont
parabolis omnia fiunt. Beda.         les âmes qui se laissent
Quasi diceret: vos qui estis         habituellement préoccuper de
digni omnia quae ad                  mille soucis, dont les épines
praedicationem sunt congrua          sont la figure.
edoceri,           parabolarum       S. Chrysostome: (hom. 45
manifestationem addiscetis.          sur S. Matth. ) En dernier
Ad istos autem parabolis             lieu vient la bonne terre. "
usus sum, quia digni non sunt        Une autre partie de la
addiscere propter eorum              semence tomba dans la
malitiam: qui enim legis            bonne terre. " La récolte
quam                 acceperant,    varie suivant la qualité de la
obedientiam non tenebant,           terre. Celui qui sème atteste
iustum fuit ut novi sermonis        sa bienveillance pour les
participationem              non    hommes: il fait l'éloge des
haberent; sed ab utroque sint       premiers, ne repousse pas les
alieni. Ostendit enim per           seconds et réserve une place
discipulorum        obedientiam     plus      avantageuse       aux
quod per contrarium indigni         troisièmes. — Théoph. Que
facti sunt reliqui mysticae         les méchants sont nombreux,
doctrinae.      Postea      vero    et, au contraire, qu’il en est
inductione vocis propheticae,       peu qui se sauvent ! le quart
eorum confundit nequitiam,          seulement de la semence a
tamquam           a        longe    produit des fruits. —S. ciirys.
confutatam: unde sequitur ut        (hom. 45 sur S. Matth. ) Ce
videntes videant et non             n'est pas au mineur qu'il faut
videant, et audientes audiant       attribuer la perte de la plus
et non intelligant; quasi           grande partie de sa semence,
dicat: ut prophetia impleatur       mais à la terre qui l'a reçue,
quae        hoc        praedicit.   c'est-à-dire à l'âme qui écoute
Theophylactus. Deus enim            la parole de Dieu. Le
eos fecit videntes, idest           laboureur qui sèmerait de
intelligentes bonum; ipsi           cette façon ne pourrait
vero non vident, voluntarie         justifier sa conduite: il sait
se fingentes non videre, ne         parfaitement qu'un chemin
convertantur, et corrigant se,      battu, un terrain pierreux, ou
tamquam         suae       saluti   couvert de ronces et d'épines,
inviderent.      Sequitur     ne    ne peut devenir fertile. Il n'en
quando convertantur            et   est pas ainsi de la culture
dimittantur eis peccata.            spirituelle: la pierre même
Chrysostomus in Matth. Sic          peut y devenir fertile; le
ergo vident et non vident,          chemin peut cesser d'être
audiunt et non intelligunt:         foulé aux pieds des passants,
quod enim vident et audiunt,        et on peut en arracher les
contingit eis ex gratia Dei;        épines. S'il n'en était pas
sed quod vident, et non             ainsi, le divin semeur n'aurait
intelligunt, contingit eis, quia    pas répandu sa semence sur
gratiam recipere nolunt, sed        ces terrains. En le faisant, il
oculos claudunt, et fingunt se      nous       a     donc     laissé
non videre, neque dictis            l'espérance du pardon.
acquiescunt; et sic a peccatis      " Et il disait: Que celui-là
non mutantur per hoc quod           entende, qui a des oreilles
vident et audiunt, sed              pour entendre. " — Bède.
contrarium            patiuntur.    Toutes les fois que nous
Theophylactus. Vel potest           rencontrons cet avertissement
aliter intelligi, quod reliquis     dans l'Evangile ou dans
loquebatur in parabolis, ut         l'Apocalypse de saint Jean
videntes non videant, et            (Mt 11, 5; 12, 9. 43; Mc, 7,
audientes non intelligant.          16; Lc 8, 8; 14, 35; Ap 2, 7.
Deus enim dat visum, et             11. 17. 19; 3, 6. 13. 22; 13,
intellectum his qui petunt,         9), nous devons comprendre
reliquos autem obcaecat, ne         qu'il y a quelque chose de
in maiorem redargutionem            mystérieux, et l'Esprit saint
sit     eis,     quod        cum    veut nous donner une
intelligerent,         noluerunt    instruction salutaire. Les
facere quae oportet; unde           oreilles pour entendre sont
sequitur        ne        quando    les oreilles intérieures de
convertantur et dimittantur         notre cœur, qui nous portent
eis peccata. Augustinus de          à obéir fidèlement à ce qui
quaest. Evang. Vel hoc              nous est ordonné.
intelliguntur peccatis suis         " Et lorsqu'il fut seul, ses
meruisse,          ut        non    disciples l'interrogèrent, et il
intelligerent, et tamen hoc         leur répondit: Pour vous, il
ipsum misericorditer eis est        vous est donné, " etc. — S.
factum ut peccata sua               Chrysostome: C'est-à-dire,
cognoscerent, et conversi           vous     qui     êtes     dignes
veniam mererentur. Beda.            d'apprendre tout ce qui doit
Illis ergo qui foris sunt, in       faire la matière de la
parabolis omnia fiunt, et           prédication,      vous      allez
facta scilicet, et verba            connaître le sens caché de
salvatoris: quod neque in his       cette parabole. Pour les
quas operabatur virtutibus,         autres, au contraire, je me
neque       in      eis     quae    suis servi du langage
praedicabat arcanis eum             parabolique, parce que leur
cognoscere Deum valent;             mauvaise volonté les rend
ideoque ad remissionem              indignes de tout autre mode
peccatorum attingere non            d'enseignement. Rebelles à la
valent. Chrysostomus. Quod          loi qui leur a été donnée, ils
autem non loquebatur eis,           ne     méritent       pas      de
nisi in parabolis, nec omnino       comprendre l'enseignement
loqui desistebat, demonstrat        de la loi nouvelle; ils restent
quod his qui bono propinqui         étrangers à l'un et à l'autre. Il
sunt, etsi in seipsis bonum         oppose l'obéissance des
non habeant, occultum tamen         disciples au crime de ces
eis ostenditur. Cum autem           hommes, qui les a rendus
aliquis cum reverentia ac           indignes de recevoir la
recto       corde        accedit,   céleste doctrine. Il achève
occultorum         revelationem     enfin de confondre leur
consequitur abundanter; cum         malice par le témoignage du
autem non sana sentit, nec          prophète,      qui      les     a
his quae multis facilia sunt        condamnés si longtemps à
dignus fiet, nec etiam eorum        l'avance. " De sorte que
auditu. Sequitur et ait illis:      voyant, ils voient et ne voient
nescitis parabolam hanc? Et         point, et qu'en entendant, ils
quomodo omnes parabolas             ne comprennent point, "
cognoscetis?       Hieronymus.      paroles qui reviennent à
Oportebat siquidem ut illi,         celles-ci:                "Voici
quibus        in        parabolis   l'accomplissement de cette
loquebatur, requirerent quod        prophétie.          "          —
non intelligerent, et per           Theophylactus. Dieu les a
apostolos, quos contemptos          créés avec la faculté de voir,
habebant,              discerent    c'est-à-dire de comprendre ce
mysterium regni, quod ipsi          qui est bien; et cependant ils
non habebant. Glossa. Et            ne voient point, ils font tous
ideo dominus haec dicens,           leurs efforts pour persuader
ostendit oportere eos et hanc       aux autres et se persuader à
primam,         et         omnes    eux-mêmes qu'ils ne voient
consequentes         parabolas      point,     de    peur     d'être
intelligere; propter quod           contraints de se convertir, et
exponens subdit qui seminat,        de travailler à se corriger,
verbum                  seminat.    comme s'ils étaient jaloux de
Chrysostomus in Matth. Et           leur propre salut. " De peur
quidem propheta doctrinam           que se convertissant, ils
populi plantationi vineae           n'obtiennent le pardon de
comparavit;        hic      vero    leurs péchés. " — S.
seminationi, manifestans per        Chrysostome: Ils voient
hoc quod brevior est nunc et        donc, et ne voient point; ils
facilior obedientia, et statim      entendent et ne comprennent
fructum dabit. Beda. In hac         point. C'est à la grâce de
autem domini expositione            Dieu qu'ils doivent de voir et
omnes eorum qui audire              d'entendre; mais ce qu'ils
verba salutis potuerunt, sed        voient ils ne le comprennent
ad       salutem      pervenire     point, parce qu'ils repoussent
nequeunt,              distantia    cette grâce, ils ferment leurs
comprehenditur.             Sunt    yeux, ils feignent de ne point
namque qui verbum quod              voir, ils résistent à la parole
audiunt, nulla fide, nullo          sainte; ainsi, bien loin que le
intellectu,    nulla      saltem    spectacle qu'ils ont sous les
tentandae utilitatis occasione      yeux et la prédication qu'ils
percipiunt; de quibus dicit hi      entendent leur obtienne le
autem sunt qui circa viam.          changement de leur vie
Cordibus       enim       eorum     coupable, ils n'en deviennent
mandatum verbum, confestim          au contraire que plus
immundi spiritus, quasi viae        mauvais. — Theophylactus.
tritae     volucres       semen,    Ou bien ces paroles signifient
eripiunt. Sunt qui auditi verbi     que pour les autres, le
et utilitatem probant, et           Sauveur les enseignait au
desiderium gustant; sed ne          moyen de paraboles, afin que
ad      id    quod       probant    voyant ils ne vissent point, et
perveniant, alios huius vitae       qu'entendant        ils      ne
adversa      terrendo,      alios   comprissent point. Car Dieu
prospera            blandiendo      accorde la lumière et
retardant; de quorum primis         l'intelligence à ceux qui les
dicitur et hi sunt similiter qui    demandent, mais il laisse les
supra petrosa; de aliis             autres dans leur aveuglement,
dicitur et alii sunt qui in         pour ne pas avoir à châtier
spinis. Spinae autem divitiae       plus rigoureusement des
vocantur, quia cogitationum         hommes qui, comprenant
suarum punctionibus mentem          leurs devoirs, ont refusé de
lacerant; et cum usque ad           les accomplir: "De peur
peccatum pertrahunt, quasi            qu’ils ne se convertissent, et
inflicto vulnere cruentant.           que je leur pardonne leurs
Dicit autem et aerumnae               péchés. " — S. AUG. (quest.
saeculi,        et        deceptio    sur l'Evang. ) (Quest. 14 sur
divitiarum:         quemcumque        St. Matth. ) Ou bien ce sont
enim supervacuus divitiarum           leurs péchés qui les ont
decipit appetitus, necesse est        privés       du    don     de
mox       curarum        aerumna      l'intelligence; et cependant
continuarum affligat. Addit           dans       un   dessein    de
autem et circa reliqua                miséricorde, Dieu leur avait
concupiscentiae: quia qui             donné la grâce de les
mandatis Dei contemptis,              connaître, et d'en obtenir le
circa reliqua concupiscens            pardon par une conversion
aberrat,        ad       gaudium      sincère.
beatitudinis       non       potest   S. Jérôme: Les paroles et les
attingere. Suffocant autem            actions du Sauveur, tout est
huiusmodi concupiscentiae             parabole pour ceux qui sont
verbum:         quia        bonum     en dehors de lui; ils ne
desiderium, ad quod intrare           reconnaissent sa divinité, ni
non sinunt, quasi aditum              dans les prodiges qu'il opère,
flatus       vitalis       necant.    ni dans les mystères qu'il
Excipiuntur autem ab his              enseigne; aussi ils ne
hominum                differentiis   méritent point d'obtenir la
gentiles, qui nec audire              rémission de leurs péchés. —
verba       vitae       merentur.     S. Chrysostome: Il ne leur
Theophylactus. Eorum vero             parlait, il est vrai, qu'en
qui      semen         suscipiunt,    paraboles, mais il ne cessait
convenienter rursus tres sunt         de leur faire entendre sa
gradus; unde sequitur et hi           parole, pour nous montrer
sunt qui super terram bonam           qu'il ne refuse pas d'exposer
seminati sunt. Qui in centum          les secrets de sa doctrine à
fructificant,        sunt      qui    ceux qui font quelques pas
perfectam, et obedientem              vers le bien, quand même ils
habent vitam, ut virgines et          ne seraient pas encore établis
eremitae; qui autem in                dans le bien. Quiconque
sexaginta, qui mediocriter se         apportera à l'étude de sa
habent, ut continentes, et qui        doctrine un grand respect et
in coenobio sunt; qui autem           un cœur droit, obtiendra d'en
triginta, qui parvi quidem            pénétrer toute la profondeur.
sunt secundum propriam                Mais celui qui nourrit des
virtutem fructum ferentes, ut         dispositions contraires, ne
laici, et qui in coniugio sunt.       méritera ni de comprendre, ni
Beda. Vel triginta fructificat,       même d'entendre les vérités
cum aliquis fidem sanctae             accessibles au plus grand
Trinitatis electorum cordibus         nombre.
insinuat; sexaginta, cum              " Et il leur dit: Vous ne
perfectionem docet bonae              comprenez       point    cette
operationis; centum, cum              parabole ? Comment donc
caelestis     regni       praemia     comprendrez-vous toutes les
demonstrat: centum namque             autres ? " — S. Jérôme:
computando in dexteram             C’était un devoir pour ceux à
transferuntur: unde recte in       qui il parlait en paraboles, de
significatione        ponuntur     demander l'explication de ce
perpetuae beatitudinis. Terra      qu'ils ne comprenaient point;
autem bona est electorum           et c'était de la bouche des
conscientia, quae omnibus          Apôtres qu'ils méprisaient,
praedictis     tribus     terris   qu'ils devaient apprendre les
contraria facit: quia et           mystères du royaume de
commendatum sibi semen             Dieu, qui leur étaient
verbi libenter excipit, et         inconnus. — la glose. En leur
exceptum inter adversa et          tenant ce langage, le Sauveur
prospera     constanter      ad    déclare à ses Apôtres que
fructus     usque      tempora     c'est une obligation pour eux
conservat. Hieronymus. Vel         de comprendre et cette
fructus terrae in triginta et      parabole, et toutes les
sexaginta       et      centum     paraboles suivantes. Aussi
continetur; hoc est lege et        leur en donne-t-il à l'instant
prophetia et Evangelio.            l'explication: "Le semeur,
                                   c'est celui qui sème la parole
                                   de     Dieu.       "    —     S.
                                   Chrysostome: (hom. 45 sur S.
                                   Matth. ) Un prophète avait
                                   comparé          l'enseignement
                                   donné au peuple à une vigne
                                   plantée dans un champ;
                                   Jésus-Christ le compare à
                                   une graine semée dans la
                                   terre, comme pour nous faire
                                   entendre qu'aujourd'hui la
                                   pratique de la loi est devenue
                                   plus simple et plus facile, et
                                   que les fruits ne se feront pas
                                   longtemps attendre.
                                   Bède. Dans l'explication que
                                   le Sauveur donne lui-même
                                   de cette parabole, se trouvent
                                   comprises       les     diverses
                                   classes de personnes qui
                                   entendent la parole sainte, et
                                   qui cependant ne peuvent
                                   parvenir au salut. II en est
                                   qui l'entendent sans foi, sans
                                   intelligence, sans même faire
                                   un effort pour en tirer
                                   quelque profit. C'est d'eux
                                   qu'il est dit: "Ceux qui se
                                   trouvent le long du chemin. "
                                   A peine la parole sainte a-t-
                                   elle été déposée dans leur
                                   cœur, qu'elle en est enlevée
par les esprits impurs,
semblables aux oiseaux qui
enlèvent la semence qui est
tombée sur un chemin battu.
D'autres          reconnaissent
l'utilité et ressentent le désir
de pratiquer la parole qu'ils
viennent d'entendre, leurs
efforts n'aboutissent à rien,
mais ils cèdent les uns à la
crainte des tribulations, les
autres, à l'attrait des plaisirs
que promet la prospérité. Les
premiers sont figurés par " ce
grain qui tombe dans une
terre pierreuse, " et les
seconds, " par la partie qui
tombe au milieu des épines. "
Les richesses sont assimilées
aux épines, parce qu'elles
percent l'âme de la pointe de
leurs préoccupations, et que
souvent, en l'entraînant au
péché, elles lui font une
sanglante blessure. " Les
épines, dit le Sauveur, ce
sont les sollicitudes du siècle
et les illusions des richesses.
" En effet, dès lors que
l'homme s'est laissé séduire
par le désir immodéré des
richesses, il ne peut échapper
aux soucis incessants qui le
déchirent. Il ajoute: "Les
autres objets de la convoitise.
" Car celui qui met de côté la
loi du Seigneur, et laisse ses
désirs s'égarer sur les objets
sensibles, se ferme à lui-
même le chemin de la joie et
du bonheur. Ces passions
étouffent la parole sainte en
étant au bon désir la force de
parvenir jusqu'au cœur; elles
tuent l'âme en la privant du
souffle destiné à entretenir la
vie intérieure. Dans ces
diverses classes ne sont point
compris les infidèles qui ne
méritent        même       point
d'entendre la parole de Dieu.
Theophylactus. Ceux qui
reçoivent la semence de la
parole divine, se partagent
aussi en trois classes: "Voici
ceux qui sont représentés par
la bonne terre. " Quelques-
uns rapportent cent pour un,
ce sont ceux qui ont
embrassé la vie de la
perfection et de l'obéissance,
comme les vierges et les
solitaires. D'autres rapportent
seulement soixante pour un,
ce sont ceux qui mènent une
vie ordinaire, comme ceux
qui pratiquent la continence
et qui vivent en communauté;
enfin il en est qui ne
rapportent que trente, ce sont
ceux qui n'ont qu'une vertu
imparfaite,     et    qui     ne
produisent de fruit que dans
une mesure ordinaire, ce sont
les laïques et ceux qui vivent
dans l'état du mariage. —
Bède. Ou bien la terre
produit trente, lorsque le
prédicateur imprime dans le
cœur des élus la croyance au
mystère de la sainte Trinité;
elle en produit soixante,
lorsqu'il     enseigne       les
principes de la vie parfaite;
elle en produit cent, lorsqu'il
fait     le     tableau     des
récompenses du royaume
céleste; car le nombre cent
est signifié par le passage de
la gauche à la droite;
l'enseignement qui fructifie
au centuple, est donc l'image
exacte de la félicité éternelle.
Enfin la bonne terre, c'est la
conscience des élus, dans
laquelle     s'accomplit      le
contraire de ce qui se passe
dans les trois terrains
précédents; elle reçoit avec
joie la semence de la parole
                                     divine, et quels que soient les
                                     événements heureux ou
                                     malheureux qui l'attendent,
                                     elle conserve avec fidélité la
                                     divine semence jusqu'au
                                     temps où elle produit ses
                                     fruits. — S. Jérôme: Ou bien
                                     les fruits de la terre sont
                                     représentés par ces divers
                                     nombres, trente, soixante,
                                     cent, c'est-à-dire par les
                                     époques de la loi, des
                                     prophètes et de l'Evangile.
Lectio 2                             Versets 21-25.
                                     S. Chrysostome: Après avoir
[85645] Catena in Mc. , cap.         répondu aux questions de ses
4 l. 2 Chrysostomus. Post            disciples, et jour avoir
interrogationem                      exposé le sens de cette
discipulorum de parabola, ac         parabole, le Sauveur ajoute:
explanationem,              bene     "Apporte-t-on la lampe pour
subiungit et dicebat illis:          la mettre sous le boisseau ? "
numquid venit lucerna ut sub         etc. C'est-à-dire j'ai proposé
modio ponatur, aut sub               cette parabole, non pour que
lecto? Nonne ut super                le     sens     en      demeurât
candelabrum ponatur? Quasi           énigmatique et caché, comme
dicat: propter hoc parabola          une lampe placée sous un
dicta est, non ut immanifesta        boisseau ou sous le lit, mais
maneat,        aut       occulta,    pour en faire connaître le
tamquam sub modio, aut sub           sens à ceux qui en sont
lecto,     sed      ut     dignis    dignes. Cette lampe, c'est
manifestetur. Lucerna in             cette nature spirituelle et
nobis      est     intellectualis    intelligente qui est en nous et
natura,     quae       secundum      qui, selon la mesure de sa
proportionem illuminationis,         flamme, projette ou une
aut clare apparet, aut               lumière éclatante, ou une
obscure.          Si        enim     lueur indécise; elle ne tarde
meditationes quae nutriunt           pas          à          s'éteindre
lumen, ac recordationes, in          complètement, si on néglige
quibus        lucerna        talis   les méditations sérieuses,
accenditur, negligantur, mox         propres à entretenir dans
extinguitur. Hieronymus. Vel         cette lampe spirituelle la
lucerna verbum est de tribus         lumière      et     les      pieux
seminibus;       modius,      aut    souvenirs. — S. Jérôme: Ou
lectus,        auditus         est   bien la lampe est la parabole
inobedientium; candelabrum           des trois semences: le
apostoli        sunt,       quos     boisseau ou le lit, c'est
illuminavit verbum Dei; unde         l'intelligence, de ceux qui
sequitur non est enim aliquid        n'obéissent        point;        le
absconditum. Absconditum et          chandelier, ce sont les
occultum parabola seminis            Apôtres, que la parole de
est; in palam vero venit, dum        Dieu a illuminés de ses
a       domino         tractatur.    divines clartés. " Tout ce qui
Theophylactus.        Vel      hic   est caché, " etc. Cette chose
dominus discipulos monet             cachée, dérobée aux regards,
lucidos esse secundum vitam          c'est la parabole de la
et conversationem; quasi             semence; la lumière vient
dicat: sicut lucerna ad              l'éclairer, quand le Seigneur
lucendum ponitur, sic ad             en donne l'explication. —
vitam       vestram        omnes     Theophylactus. On pont dire
respicient. Itaque studete           encore que le Seigneur
bonam vitam habere, et non           recommande ici à ses
in angulis sedeatis, sed             Apôtres d'être éclatants dans
lucerna estote: lucerna enim         leur vie et dans toutes leurs
non sub lecto, sed supra             actions. Une lampe, semble-
candelabrum posita lucet.            l-il leur dire, est destinée à
Quam quidem lucernam                 répandre la lumière autour
necesse est ponere super             d'elle, ainsi tous les hommes
candelabrum,         idest      in   auront les yeux fixés sur
altitudine       conversationis,     votre vie; appliquez-vous
quae secundum Deum est, ut           donc à la rendre sainte; ne
et aliis lucere valeat; non sub      cherchez point les lieux
modio, idest circa gulam;            obscurs, soyez véritablement
neque sub lecto, idest otio:         une lampe. Une lampe ne se
nemo enim qui escis studet,          place point sous le lit, mais
et requiem diligit, posset esse      sur un chandelier, d'où elle
lucerna omnibus lucens.              puisse éclairer ce qui
Beda. Vel quia tempus vitae          l'environne. Ce chandelier,
nostrae sub certa divinae            sur lequel il faut placer cette
provisionis             mensura      lampe, c'est une vertu
continetur,      recte     modio     éminente, conforme aux
comparatur; lectus vero              enseignements divins, et dont
animae corpus est, in quo            l'éclat     lumineux     puisse
temporaliter            habitans     éclairer tous ceux qui la
quiescit. Qui ergo amore             voient. Que la lampe ne soit
vitae        temporalis         et   point      cachée    sous     le
illecebrarum          carnalium      boisseau, ni sous le lit, c'est-
occultat verbum Dei, modio           à-dire dans les plaisirs de la
vel lecto lucernam operit;           table ni dans l'oisiveté; car
supra candelabrum autem              l'homme, esclave de la
ponit lucernam qui corpus            sensualité ou de la paresse,
suum ministerio verbi Dei            ne sera jamais une lampe
subicit: unde his verbis             propre à répandre la lumière
typice       figuram        docet    autour d'elle. — Bède. Ou
praedicandi; unde sequitur           bien ce boisseau est l’image
non enim est absconditum             naturelle de notre vie
quod non reveletur, neque            renfermée dans la mesure
factum est occultum quod             déterminée         par        la
non in palam veniat; quasi           Providence; ce lit, c'est notre
dicat: nolite erubescere             corps, qui sert d'habitation et
Evangelium,        sed       inter   de lieu de repos à notre âme
tenebras         persecutorum,       pendant cette vie. Placer la
lumen verbi Dei supra                lampe sous le boisseau ou
corporis vestri candelabrum          sous le lit, c'est donc cacher
levate, fixa mente retinentes        la parole de Dieu par un
illum diem quo illuminabit           amour excessif de cette vie
Deus                 abscondita      passagère et des jouissances
tenebrarum: tunc enim et vos         charnelles. Au contraire, la
laus, et adversarios poena           placer sur le chandelier, c'est
manet                   aeterna.     assujettir son corps au
Chrysostomus. Vel aliter.            ministère de la parole divine.
Non est aliquid absconditum;         Aussi le Sauveur veut-il
quasi dicat: si vos cum              inspirer ici, à ses Apôtres,
diligentia vitam duxeritis,          une sainte confiance dans
accusationes          lucernam       l'exercice de la prédication:
vestram      non        poterunt     "II n'y a rien de caché qui ne
obumbrare. Theophylactus.            doive être découvert, ni rien
Unusquisque enim nostrum             de secret qui ne doive venir
seu bonum aliquid, seu               au grand jour; c'est-à-dire ne
malum in praeterito fecerit,         rougissez pas de l'Evangile,
manifestatur in praesenti, et        mais, au milieu des ténèbres
multo magis in futuro. Quid          des persécutions, élevez bien
enim est Deo occultius? Sed          haut la lumière de la parole
tamen et ipse manifestatus           divine sur le chandelier de
est in carne. Sequitur si quis       votre corps, et conservez
habet aures audiendi, audiat.        profondément imprimé dans
Beda. Idest, si quis habet           votre âme le souvenir du jour
sensum intelligendi verbum           où le Seigneur lui-même
Dei, non se subtrahat, non           éclairera ce qui est caché
auditum       ad         fabulas     dans les ténèbres (l Co 4, 5);
convertat; sed his quae              en ce jour, Dieu nous
veritas dixit, accommodet            comblera de gloire et
aurem scrutandi, manus               d'honneur, tandis qu'il fera
implendi,               linguam      peser sur les ennemis de la
praedicandi. Sequitur et             vérité le poids des châtiments
dicebat illis: videte quid           éternels. — S. Chrysostome:
audiatis. Theophylactus. Ut          (hom. 15 sur S. Matth. ) Ou
scilicet nihil eorum quae            bien encore: "Rien de ce qui
vobis     a     me      dicuntur     est caché, " etc. , c'est-à-dire
subterfugiatis.      In      qua     si notre vie se passe dans la
mensura      mensi       fueritis,   pratique       d'une      sainte
remetietur     vobis;      idest,    vigilance, aucune accusation
quantamlibet         mensuram        ne pourra obscurcir notre
intentionis        introducetis,     lumière. — Theophylactus.
tantam recipietis utilitatem.        Tous les actes de notre vie
Beda. Vel aliter. Si solerter        passée, soit bons, soit
omnia quae valetis, bona             mauvais, arrivent à la
facere, ac proximis intimare         connaissance du public dans
studueritis, aderit divina           le temps présent, à plus forte
pietas, quae vobis et in             raison dans la vie future.
praesenti sensum altiora             Quoi de plus caché que Dieu
capiendi, ac potiora gerendi        ? et cependant il s'est
affectum conferet, et in            manifesté lui-même dans
futuro                aeternam      notre nature humaine.
retributionem adiciet; et ideo      " Que celui qui a des oreilles
subditur et adicietur vobis.        pour entendre, qu'il entende.
Hieronymus. Vel aliter.             " — Bède. Que celui qui a
Secundum mensuram fidei             reçu l'intelligence de la
unicuique              dividitur    parole de Dieu ne se dérobe
intelligentia mysteriorum, et       pas à l'accomplissement de
scientiae etiam adicientur          son devoir; mais qu'au lieu
virtutes. Sequitur qui enim         d'appliquer son esprit à
habet, dabitur ei; idest, qui       l'étude des choses frivoles, il
fidem       habet,       habebit    médite             sérieusement
virtutem; et qui habet opus         l'enseignement de la vérité,
verbi,         habebit         et   qu'il applique ses mains à la
intelligentiam mysterii; et qui     mettre en pratique dans ses
non habet e contra fidem,           œuvres, et sa langue à la
deficit virtute; et qui non         publier par la prédication.
habet opus verbi, eius              " Et il leur disait: Méditez
intelligentia caret; et qui non     attentivement ce que vous
intelligit,    iam      auditum     entendez. " Theophylactus.
perdidit. Chrysostomus super        Afin de ne perdre aucune des
Matth. Vel aliter. Qui habet,       paroles que je vous ai dites:
scilicet       affectum        et   "On emploiera à votre égard
voluntatem audiendi, et             la même mesure dont vous
petendi, dabitur ei; qui vero       vous serez servis vous-
non habet divini auditus            mêmes; " c'est-à-dire le fruit
desiderium, et quod contingit       que produiront en vous mes
habere       scriptae      legis,   paroles sera proportionné à
auferetur ab eo. Beda.              l'application que vous aurez
Nonnumquam enim lector              mise à les entendre. — Bède.
ingeniosus negligendo se,           Ou bien encore, si vous vous
privat se sapientia, quam           appliquez à pratiquer dans
tardus ingenio, studiosius          toute son étendue le bien qui
elaborando,            degustat.    dépend de vous, et à en
Chrysostomus. Potest autem          inspirer l'amour aux autres, la
ideo dici quod non habet,           miséricorde divine vous
quia veritatem non habet.           donnera        ici-bas      une
Dicit autem quod habet,             intelligence plus grande des
propter hoc quod mendacium          vérités les plus hautes et une
habet: putat enim aliquid se        charité plus ardente pour
habere,       qui     mendacis      accomplir des œuvres plus
intellectus existit.                parfaites, et dans la vie future
                                    il y ajoutera les récompenses
                                    éternelles; c'est ce que
                                    signifient ces paroles: "Et on
                                    vous le donnera par surcroît.
                                    — S. Jérôme: Ou bien
                                    autrement, l'intelligence des
                                    mystères est départie à
                                  chacun selon la mesure de sa
                                  foi, et au don d'intelligence
                                  vient se joindre celui des
                                  vertus. " A celui qui a, on
                                  donnera encore; " c'est-à-dire
                                  s'il a la foi, il recevra la
                                  vertu; s'il exerce le ministère
                                  de la parole, il recevra
                                  l'intelligence des mystères.
                                  Au contraire, celui qui n'a
                                  pas la foi n'aura point non
                                  plus la vertu; et s'il n'exerce
                                  pas le ministère de la
                                  prédication, il n'aura pas
                                  l'intelligence du mystère; et
                                  celui qui n'en a pas
                                  l'intelligence, bientôt cessera
                                  même d'entendre. — S.
                                  Chrysostome: (sur S. Matth. )
                                  Ou bien autrement encore, on
                                  donnera à celui qui a le désir
                                  et la volonté d'entendre et de
                                  demander, mais celui qui n'a
                                  pas ce désir d'entendre la
                                  parole divine, se verra
                                  enlever le peu qu'il pouvait
                                  posséder de la loi écrite. —
                                  Bède. Il n'est pas rare de voir
                                  un esprit subtil et pénétrant
                                  perdre par sa négligence une
                                  science qu'un autre, doué
                                  d'une nature moins vive,
                                  mais appliquée, acquiert par
                                  son travail. — S. ciirys. On
                                  peut dire que cet homme ne
                                  possède rien, parce qu'il ne
                                  possède pas la vérité. Le
                                  Sauveur dit cependant qu'il
                                  possède quelque chose, car
                                  celui dont l'intelligence est
                                  pleine d'erreurs s'imagine
                                  faussement posséder quelque
                                  chose.
Lectio 3                          Versets 26-29.
                                  S. Chrysostome: Le Sauveur
[85646] Catena in Mc. , cap.      vient d'exposer la parabole
4 l. 3 Chrysostomus. Posuit       de la semence, dont trois
supra parabolam de tribus         parties ont été perdues de
seminibus,        diversimode     diverses manières, et une
perditis et uno salvato; cuius,   seule a été conservée; et il
secundum proportionem fidei        nous a montré dans cette
et       operationis,       tres   dernière partie trois classes
differentias ostendit: hic vero    de fidèles, distinguées par
parabolam ponit solum de           des degrés divers de foi et de
salvatis; unde dicit et            vie      chrétienne.       Cette
dicebat: sic est regnum Dei        nouvelle parabole n'a pour
quemadmodum si homo                objet que ceux qui sont
iactet semen in terram.            sauvés: "Et il disait: Il en est
Hieronymus. Regnum Dei             du royaume de Dieu comme
Ecclesia est, quae regitur a       d'un homme qui a semé, "
Deo, et ipsa regit homines, et     etc. —S. Jérôme:             Le
contrarias virtutes, et vitia      royaume de Dieu, c'ost son
calcat. Chrysostomus. Vel          Eglise qu'il dirige lui-même,
regnum Dei dicit fidem, quae       et qui à son tour dirige les
est      in     ipsum,        ac   hommes et foule aux pieds
dispensationem humanitatis;        les vices et les puissances qui
quod quidem regnum est             s'opposent à son action. — S.
sicut si iaciat sementem           Chrysostome: Ou bien le
homo: ipse enim existens           royaume de Dieu, c'est la foi
Deus, et Dei filius, homo          en Jésus-Christ et le mystère
incommutabiliter factus pro        de son incarnation. Il en est
nobis, terram seminavit;           de ce royaume comme d'un
idest, totum mundum verbo          homme qui jette en terre de
divinae            cognitionis     la semence, car le Sauveur,
illuminavit.      Hieronymus.      Dieu et Fils de Dieu par sa
Semen enim verbum vitae            nature, devenu homme sans
est; terra corda humana; et        altération de su substance
dormitio hominis mors est          divine, a jeté pour nous sa
salvatoris. Exurgit semen          semence sur la terre, c'est-à-
nocte ac die: quia post            dire qu'il a éclairé le monde
somnum Christi, numerus            entier par la parole qui lui a
credentium per adversa et          donné la connaissance de
prospera magis magisque            Dieu. — S. Jérôme: La
germinavit in fide, et crevit in   semence, c'est la parole de
opere. Chrysostomus. Vel           vie; lu terre qui reçoit la
exurgit ipse Christus, qui         semence, c'est le cœur de
sedebat,     expectans       per   l'homme, et le semeur qui se
longanimitatem,           quod     livre au sommeil, c'est la
recipientes              semen     mort du Sauveur. La
fructificarent. Surgit autem,      semence germe et pousse le
idest benevolentiae suae           jour et la nuit; ainsi le
verbo ad fructificationem nos      nombre des fidèles, après le
erigens per arma iustitiae a       sommeil de Jésus-Christ, ne
dextris, quibus significatur       cessa de germer par la foi et
dies, et a sinistris, quibus       de se développer par les
significatur                nox    œuvres      à     travers    les
persecutionum: per haec            vicissitudes des événements
enim semen germinat, nec           tour à tour heureux ou
arescit. Theophylactus. Vel        malheureux.                —S.
aliter. Christus dormit, idest     Chrysostome: Ou bien, ce
ascendit in caelum, ubi licet        semeur qui se lève, c'est
dormire videatur, surgit             Jésus-Christ qui d'abord
tamen nocte cum per                  restait assis, attendant avec
tentationes nos erigit in suam       une             miséricordieuse
cognitionem; die vero cum            bienveillance que les âmes
propter orationes nostram            qui avaient reçu la semence
disponit                 salutem.    produisent du fruit. Il se lève
Hieronymus. Quod autem               ensuite lorsque, par la douce
dicit dum nescit ille, tropica       influence de sa parole, il aide
est locutio; idest, nescire nos      notre fécondité par les armes
facit, quis fructus usque in         de justice qu'il nous met dans
finem afferat. Chrysostomus.         la main droite, et dont le jour
Vel dicit nescit ille, ut            est le symbole, et dans la
ostendat liberam voluntatem          main gauche, qui est
eorum         qui         verbum     représentée par la nuit des
suscipiunt: voluntati enim           persécutions; voilà ce qui lait
nostrae committit opus, et           germer la semence et
non totum ipse solus                 l'empêche de se dessécher.
operatur,        ne        bonum     — Theophylactus. Ou bien
involuntarium videatur; unde         encore, le Christ dort, c'est-à-
subdit ultro enim terra              dire qu'il monte au ciel, ou
fructificat;      idest,      non    quoiqu'il paraisse dormir, il
necessitate coacta contra            se lève, soit la nuit, en nous
propriam voluntatem, sed             envoyant des épreuves qui
voluntate      adducitur       ad    nous rappellent son souvenir,
fructificandum.          Primum      soit le jour, lorsque, exauçant
herbam. Hieronymus. Idest            nos prières, il multiplie pour
timorem:       initium       enim    nous les moyens de salut.
sapientiae timor domini.             S. Jérôme: Ces paroles:
Deinde       spicam,         idest   "Sans qu'il sache comment, "
poenitentiam lacrymosam;             sont une expression figurée,
deinde plenum fructum in             c'est-à-dire que Jésus-Christ
spica,     idest      caritatem:     nous laisse ignorer qui de
plenitudo enim legis est             nous portera du fruit jusqu'à
caritas. Chrysostomus. Vel           la fin. — S. Chrysostome:
primo herbam fructificat in          Ou bien cette expression:
lege naturae, paulatim ad            "Sans qu'il le sache " nous
profectum              crescens,     apprend la liberté laissée à
postmodum producit spicas            ceux qui reçoivent la parole.
in manipulum colligendas, et         Il confie à notre volonté
in altari domino offerendas,         l'œuvre de notre salut; il ne
in lege scilicet Moysi; postea       produit pas seul tout le bien
plenum         fructum          in   dans notre âme, afin qu'elle
Evangelio: vel quia non              ne paraisse pas l'accomplir
solum oportet nos frondere           involontairement;          aussi
per obedientiam, sed esse            ajoute-t-il: "La terre produit
prudentes, et quasi arundinis        d'elle-même, " c'est-à-dire
spicas erectos persistere, de        notre âme n'est pas contrainte
ventis     agitantibus        non    à produire des fruits, et sa
curantes. Oportet nos etiam          volonté concourt à sa
animam        curare       per   fécondité:     "Elle produit
assiduitatem memoriae, ut        d'abord de l'herbe. " — S. jer.
tamquam spicae fructum           Cette herbe, c'est la crainte
gestemus; idest, operationem     de Dieu qui est le
virtutis           completam     commencement de la sagesse
demonstremus.                    (Ps 110): "Puis un épi, "
Theophylactus. Herbam enim       c'est-à-dire la pénitence avec
germinamus, cum principium       ses larmes; et enfin le blé qui
boni ostendimus; deinde          remplit l'épi, c'est-à-dire la
spicam,      cum     resistere   charité, car la charité est le
tentationibus      possumus;     parfait accomplissement de
deinde      fructum,      cum    la loi (Rm 13. ).
perfectum quis operatur.         S. Chrysostome: Ou bien
Sequitur et cum ex se            l'herbe qui pousse d'abord,
produxerit fructus, statim       c'est le fruit de la loi de
mittit falcem, quoniam adest     nature qui ne se développe
messis. Hieronymus. Falx est     que lentement; plus tard se
mors, vel iudicium, quod         montrent les épis qui seront
secat omnia; messis est          réunis en gerbes et offerts à
consummatio           saeculi.   l'autel du Seigneur sous la loi
Gregorius Moralium. Vel          de Moïse; enfin sous
aliter. Semen homo iactat in     l'influence de l'Evangile, le
terram, cum cordi suo bonam      fruit parvient à sa maturité.
intentionem inserit; dormit      On peut dire encore que nous
autem qui iam in spe boni        devons non seulement nous
operis quiescit; nocte vero      couvrir des feuilles de
exurgit, ac die, quia inter      l'obéissance, mais par la
adversa et prospera proficit,    pratique de la prudence nous
dum ille nescit qui adhuc        tenir droits et fermes comme
metiri incrementa sua non        la tige de l'épi, sans aucun
valet, et tamen concepta         souci des vents qui nous
virtus ad perfectum ducitur.     agitent. Enfin, nous devons
Cum igitur desideria bona        nous appliquer, aidés du
concipimus, semen in terram      secours de la mémoire, à
mittimus; cum recte operari      faire produire à notre aine
incipimus, herba sumus; cum      des fruits comme l'épi chargé
ad profectum boni operis         de grains, c'est-à-dire le
crescimus,      ad     spicam    développement complet de la
pervenimus; cum in eiusdem       vertu. — Theophylactus. La
operis perfectione solidamur,    semence produit d'abord de
iam plenum frumentum in          l'herbe,         c'est        le
spica proferimus.                commencement du bien; puis
                                 un épi, c'est la résistance aux
                                 tentations; puis le blé qui
                                 remplit l'épi, c'est l'œuvre
                                 arrivée à sa perfection.
                                 " Et lorsque la semence a
                                 produit son fruit, on y mot la
                                 faucille. " — S. jer. La faux,
                                 c'est la mort ou le jugement
                                  qui tranche tout; la moisson,
                                  c'est     la    fin      et   la
                                  consommation des siècles. —
                                  S. grég. (hom. 14 sur Ezéch. )
                                  Ou bien, l'homme qui répand
                                  la semence sur la terre, c'est
                                  le chrétien qui sème dans son
                                  âme une intention sainte; il
                                  semble dormir quand il se
                                  repose dans la douce
                                  espérance que produit une
                                  bonne vie; et il se lève le jour
                                  et la nuit lorsqu'il avance
                                  dans la vertu, tant au milieu
                                  des épreuves qu'au sein de la
                                  prospérité. Le grain germe
                                  sans qu'il le sache, car
                                  lorsqu'il est incapable d'en
                                  mesurer les progrès, la vertu
                                  dont il a conçu le désir arrive
                                  à           son          complet
                                  développement. Lors donc
                                  que nous concevons de bons
                                  désirs, nous répandons la
                                  semence dans la terre;
                                  lorsque nous commençons à
                                  faire le bien, nous produisons
                                  de l'herbe; lorsque nous
                                  faisons des progrès dans la
                                  pratique des bonnes œuvres,
                                  nous devenons un épi ferme
                                  et vigoureux; et si enfin nous
                                  parvenons à la perfection de
                                  la vertu, nous présentons au
                                  regard de Dieu un épi rempli
                                  de grains parvenus à la
                                  maturité.
Lectio 4                          Versets 30-34.
                                  S. Chrysostome: Après avoir
[85647] Catena in Mc. , cap.      exposé, dans les paraboles
4 l. 4 Glossa. Postquam           précédentes, comment la
posuit       parabolam       de   semence        de     l'Evangile
fructificatione        seminis    fructifie, le Sauveur en ajoute
Evangelii, hic subiungit          une autre pour faire ressortir
aliam       parabolam       ad    la supériorité de la doctrine
ostendendam       excellentiam    évangélique sur toutes les
doctrinae evangelicae ad          autres doctrines. Il disait
omnes alias doctrinas; unde       encore:          "A         quoi
dicitur et dicebat: cui           comparerons-nous              le
assimilabimus regnum Dei?         royaume de Dieu ? " —
Theophylactus. Parvissimum            Theophylactus. Quoi de
quidem est fidei verbum.              moins considérable que la
Crede in Deum, et salvus              parole de la foi: Croyez eu
eris. Sed sparsa super terram         Dieu et vous serez sauvés ?
praedicatio dilatata est et           Et cependant la prédication
augmentata, ita ut caeli              de cette parole, répandue et
volatilia, idest contemplativi        comme semée par toute la
homines, et alti intellectu, et       terre, y a pris de tels
cognitione, sub eo habitent.          développements qu'elle a
Quanti       enim      sapientes      offert un abri aux oiseaux du
gentilium           relinquentes      ciel, c'est-à-dire aux âmes
sapientiam,                    sub    contemplatives, aux esprits
praedicatione          Evangelii      plongés dans la méditation
requieverunt? Omnium igitur           des grandes vérités. Combien
maior praedicatio facta est.          de philosophes, parmi les
Chrysostomus. Et etiam quia           Gentils, ont abandonné leur
quod fuit hominibus in                vaine sagesse pour venir
brevibus             sermonibus       reposer leur âme sous l'arbre
nuntiatum, sapientia quae             de        la        prédication
inter     perfectos       dicitur,    évangélique. Et c'est ainsi
dilatavit      super       omnes      que cet arbre de la
sermones: quia nihil maius            prédication de la foi a
est         hac          veritate.    surpassé tous les autres. — S.
Theophylactus. Ramos autem            Chrysostome: Comme cet
magnos fecit: quidam enim             enseignement si concis est ce
apostolorum in Romam, et              que les parfaits appellent la
quidam in Indiam, et quidam           vraie sagesse, il a eu plus de
in alias terrae partes sunt           succès que tout autre
divisi        sicut         rami.     enseignement, parce que rien
Hieronymus. Vel semen istud           n'est comparable à cette
minimum est timore, magnum            parole     de     vérité.    —
autem in caritate, quae est           Theophylactus. Cet arbre a
maior omnibus oleribus, quia          étendu au loin ses branches;
Deus caritas est, et omnis            les apôtres, comme les
caro foenum. Fecit autem              rameaux de cet arbre, se sont
ramos      misericordiae         et   répandus partout: les uns à
compassionis,        cum       sub    Rome, les autres dans l'Inde,
umbra pauperes Christi, qui           les autres dans toutes les
sunt       caeli       animalia,      autres parties de l'univers. —
delectantur habitare. Beda.           S. Jérôme: Ou bien cette
Homo autem qui seminat a              semence, petite dans le cœur
plerisque      salvator       ipse    où règne la crainte, se
intelligitur, ab aliis autem          développe dans la charité qui
ipse homo seminans in corde           est la plus grande de toutes
suo. Chrysostomus. Postea             les plantes; car Dieu est
vero      Marcus        brevitate     charité (I Jn 4), et toute chair
gaudens,               ostendens      est comme l'herbe des
parabolarum             naturam,      champs (Is 4). Cet arbre a
subiungit et talibus multis           étendu les rameaux de la
parabolis loquebatur eis              compassion       et     de    la
verbum,      prout     poterant    miséricorde, lorsqu'il a offert
audire.        Theophylactus.      aux pauvres de Jésus-Christ,
Quoniam enim turbae erant          figurés par les oiseaux du
indoctae, a comestibilibus, et     ciel, un abri et un doux lieu
consuetis nominibus instruit       de repos. — Bède. L'homme
eas; et propter hoc subdit         qui sème est, suivant les uns,
sine parabola autem non            le Sauveur lui-même, suivant
loquebatur eis, ut scilicet        les autres, l'âme chrétienne
moverentur ad accedendum           qui répand dans son cœur la
et interrogandum. Sequitur         semence qui lui a été confiée.
seorsum autem discipulis           S. Chrysostome: Saint Marc,
suis     disserebat      omnia,    qui aime à abréger son récit,
scilicet       de        quibus    ajoute ensuite pour montrer
interrogabant ut ignorantes,       la nature et le but des
non simpliciter omnia tam          paraboles: "II les enseignait
manifesta,                quam     ainsi sous diverses paraboles.
immanifesta.      Hieronymus.      " — Theophylactus. Comme
Illi enim digni erant seorsum      la multitude à laquelle
audire mysteria in penetrali,      s'adressait le Sauveur était
in timore sapientiae qui           peu instruite, il n'usait que
remoti      a     cogitationum     d'expressions        et      de
malarum       tumultibus      in   comparaisons        empruntées
solitudine             virtutum    aux objets ordinaires et
permanebant: sapientia enim        connus, et l'Evangéliste nous
in tempore otii percipitur.        dit qu'il ne leur parlait pas
                                   sans parabole, comme pour
                                   les encourager à s'approcher
                                   de lui et à l'interroger: "Mais
                                   en particulier il expliquait
                                   tout à ses disciples. " Le
                                   Sauveur n'expliquait pas
                                   absolument toutes choses,
                                   soit obscures, soit évidentes,
                                   mais simplement celles qu'ils
                                   ignoraient et dont ils lui
                                   demandaient l'explication. —
                                   S. Jérôme: Ils étaient dignes
                                   d'entendre en particulier
                                   l’explication des mystères
                                   dans la retraite profonde de
                                   leur amour de la sagesse, eux
                                   qui, loin du tumulte des
                                   pensées mauvaises, vivaient
                                   habituellement       dans    la
                                   solitude silencieuse        des
                                   vertus; car c'est dans le repos
                                   et le calme du cœur que la
                                   sagesse fait entendre ses
                                   leçons.
Lectio 5                           Versets 35-40.
                                     S.      jer      Après       ces
[85648] Catena in Mc. , cap.         enseignements,                ils
4 l. 5 Hieronymus. Post              s'embarquent sur la mer, où
doctrinam dehinc ad mare             les flots se soulèvent et les
venerunt,       et      fluctibus    agitent. " O même jour, dit
turbantur; unde dicitur et ait       l'Evangéliste, le soir étant
illis in illa die, cum sero          venu, Jésus leur dit: Passons
esset factum: transeamus             de l'autre côté. " — remi.
contra. Remigius. Tria enim          Nous voyons dans lus saints
legitur dominus habuisse             Evangiles que Jésus avait
refugia, scilicet navis, montis      trois lieux de refuge; la
et deserti; quoties a turbis         barque, la montagne et le
comprimebatur, ad aliquod            désert. Toutes les fois qu'il
istorum refugiebat. Cum ergo         était pressé par la foule, il se
vidit dominus turbas multas          réfugiait dans l'une de ces
circa         se,          earum     retraites. Ici, le Seigneur se
importunitatem quasi homo            voyant entouré d'une grande
volens     declinare,       iussit   multitude de peuple, et
discipulos suos transfretare.        voulant (comme homme) se
Sequitur      et     dimittentes     dérober à leur importunité, il
turbam, assumunt eum, ita ut         ordonna ù ses disciples de
erat in navi. Chrysostomus.          passer à l'autre bord.
Discipulos quidem assumpsit          " Après qu'il eut renvoyé
dominus, ut visores fierent          cette foule, " etc. — S.
futuri miraculi; sed solum           Chrysostome: Le Seigneur
ipsos assumit, ne alii               prend avec lui ses disciples,
cognoscerent ipsos esse tam          pour les rendre témoins du
modicae fidei; unde ad               miracle qu'il allait opérer;
ostendendum quod separatim           mais il ne reçoit aucune autre
alii transfretabant, subiungit       personne avec eux, pour ne
et aliae naves erant cum illo.       pas exposer au grand jour la
Ne      autem       superbirent      faiblesse de leur foi. C'est
discipuli quod eos solos             pour nous apprendre que les
assumpserat, periclitari eos         autres personnes étaient
permittit, et ut etiam per hoc       montées        dans    d'autres
discerent tentationes viriliter      barques que le texte sacré
sustinere; unde sequitur et          ajoute: "D'autres barques
facta est procella magna. Ut         accompagnaient la sienne. "
autem       futuri      miraculi     Pour garantir ses disciples de
maiorem        eis     imprimat      l'orgueil que pouvait leur
sensum, dat tempus timori,           inspirer le choix spécial dont
dormiendo; unde sequitur et          ils étaient l'objet, il permet
erat ipse in puppi super             qu'ils soient exposés à un
cervical dormiens. Si enim           extrême danger; il veut en
vigilasset, aut non timuissent,      même temps leur apprendre à
neque rogassent tempestate           supporter courageusement les
orta; aut eum aliquid tale           épreuves: "Et il s’éleva un
facere      non       putassent.     vent impétueux. " Afin que le
Theophylactus. Dimisit ergo          miracle dont ils vont être
eos incidere in timore               témoins laisse dans leur âme
periclitationis,       ut      eius   une plus vive impression, il
virtutem         in         seipsis   se livre au sommeil, pour
cognoscerent, qui alios ab eo         laisser à la crainte l'occasion
beneficiatos             videbant.    de s'emparer d'eux: "Et Jésus
Dormiebat autem super                 était à la poupe dormant sur
cervical     navis,       ligneum     un oreiller. " S'il avait veillé,
siquidem.        Chrysostomus.        ou les disciples n'auraient eu
Ostendens suam humilitatem,           aucune frayeur et n'auraient
et ex hoc multam sapientiam           pas eu recours à lui au fort de
docens.      Nondum          autem    la tempête, ou bien ils
discipuli, qui circa eum              n'auraient pas cru qu'il pût
existebant, eius gloriam              faire un si grand miracle. —
cognoscebant; et quidem               Théoph. Il les laissa donc
quod surgens poterat ventis           tomber dans cette frayeur en
imperare credebant, sed               face du danger, pour leur
quod        quiescens,          seu   faire                  éprouver
dormiens nequaquam; et                personnellement les effets de
ideo sequitur et excitant eum,        sa puissance, eux qui
et dicunt ei: magister, non ad        l'avaient vu s'exercer en
te pertinet quia perimus?             faveur des autres. Or, il
Theophylactus. Ipse autem             dormait sur l'oreiller du
exurgens, comminatur primo            navire, c'est-à-dire la tête
quidem vento, qui maris               appuyée sur une planche. —
tempestatem         et      fluctus   S. Chrysostome: Le Sauveur
faciebat; et hoc est quod             nous donne ainsi une leçon
subditur       et        exurgens     d'humilité et aussi de grande
comminatus est vento; deinde          sagesse. Or, ses disciples, qui
praecipit mari; unde sequitur         l’entouraient,                ne
et     dixit     mari:        tace,   connaissaient pas encore
obmutesce.        Glossa.        Ex   l'étendue de sa puissance: ils
commotione enim maris                 croyaient sans doute qu'il
quidam sonitus consurgit, qui         pouvait,      étant      éveillé,
videtur esse quaedam maris            commander aux vents et à la
locutio                periculum      mer; mais ils étaient loin de
comminantis;          et       ideo   lui supposer ce pouvoir
convenienter sub quadam               pendant son repos et son
metaphora        tranquillitatem      sommeil. " Ils l'éveillent
imperat             taciturnitatis    donc et lui disent: Maître, ne
vocabulo; sicut            et    in   vous mettez-vous point en
cohibitione ventorum, qui             peine que nous périssions ?
sua        violentia          mare    "—Théoph. Et le Sauveur
conturbant, comminationem             s'éveillant, parla en maître,
nominavit.      Solent        enim    d'abord au vent qui soulevait
potestatem habentes, eos qui          cette tempête et agitait les
violentia pacem hominum               flots: "Et, se levant, il paria
conturbant,       comminatione        au vent avec menaces; " puis
poenarum refrenare. Per hoc           à la mer: "Et il dit à la mer:
ergo datur intelligi quod             Tais-toi et calme ta fureur. "
sicut rex aliquis potest              — la glose. L'agitation des
comminatione             violentos    flots produit un bruit qui est
comprimere, et suis edictis       comme la voix de la mer
murmur      subiecti    populi    annonçant un danger. C'est
mitigare, ita Christus rex        donc avec raison que le
universae creaturae existens,     Sauveur, dans un langage
sua comminatione ventorum         métaphorique, pour ramener
cohibuit violentiam, et mari      le calme, ordonne à la mer de
taciturnitatem indixit: et        se taire; de même, pour
statim est effectus secutus;      réprimer la violence des
sequitur enim et cessavit         vents qui bouleversent la
ventus, cui scilicet fuerat       mer, il leur fait comme des
comminatus, et facta est          menaces,                suivant
tranquillitas magna; scilicet     l’expression de l’Evangéliste.
in mari, cui taciturnitatem       C’est      ainsi    que      les
indixerat.     Theophylactus.     dépositaires de l'autorité, par
Comminatus est etiam et           la menace des châtiments,
discipulis tamquam fidem          imposent un frein aux
non habentibus; sequitur          perturbateurs        de       la
enim et ait illis: quid timidi    tranquillité publique. Le
estis?     Necdum      habetis    Sauveur agit donc ici comme
fidem? Si enim habuissent         un souverain qui fait usage
fidem, credidissent quod          de menaces contre des sujets
etiam dormiens servare eos        turbulents, et qui, par de
potuisset incolumes. Sequitur     sages édits, met un terme aux
et timuerunt timore magno,        murmures des rebelles. Roi
et dicebant ad alterutrum:        de toutes les créatures, il
quis, putas, est iste, quia       enchaîne, par sa parole
venti et mare obediunt ei?        menaçante la violence des
Etenim dubie habebant se          vents, et contraint la mer de
erga eum; inquantum enim          rentrer dans le silence. Ses
iussu mare placavit, non          paroles sont aussitôt suivies
baculo, ut Moyses, non            de leur effet: "Et le veut
precibus,      ut      Eliseus    cessa (sur la menace qui lui
Iordanem, neque arca, ut          était faite), et il se fit un
Iesus Nave, secundum hoc          grand       calme.     "      —
vere Deus eis videbatur,          THEOPHYL. Il réprimande
secundum        vero      quod    ensuite ses disciples sur leur
dormiebat,              homo.     peu de foi: "Pourquoi êtes-
Hieronymus. Mystice vero          vous effrayés, leur dit-il,
puppis Ecclesiae est initium,     vous n'avez donc pas encore
in qua dominus corporaliter       la foi ? " Et, en effet, s'ils
dormit, quia nunquam dormit       avaient eu vraiment la foi, ils
qui custodit Israel; puppis       auraient été persuadés qu'il
enim mortuis pellibus vivos       pouvait les sauver, même
continet, et fluctus arcet, et    pendant son sommeil. Ils
ligno solidatur; idest, cruce     furent donc saisis d'une
et morte domini Ecclesia          grande crainte, et ils se dirent
salvatur. Cervical corpus         l'un à l'antre: "Qui est donc ?
domini est, cui divinitas sicut   " etc. Ces paroles indiquent
caput inclinata est. Ventus       le doute où ils étaient à son
autem et mare Daemones et         sujet. Ce n'est point à l'aide
persecutores sunt; quibus            d'une verge mystérieuse qu'il
dicit tace, quando compescit         avait apaisé la mer, comme
edicta regum iniquorum, ut           avait fait Moïse (Ex 14); ce
voluerit. Tranquillitas magna        n'est point par la prière,
est pax Ecclesiae post               comme Elisée se frayant un
pressuram, sive theorica post        chemin à travers le Jourdain
vitam activam. Beda. Vel             (4 R 2); ce n'est point au
navicula quam ascendit,              moyen de l'Arche, comme
passionis arbor intelligitur,        Josué (Jos 3), c'est par une
per     quam      fideles      ad    seule parole. Aussi, à ce
securitatem securi littoris          signe,        les      disciples
perveniunt. Aliae naves quae         reconnaissent en lui une
fuisse dicuntur cum domino,          puissance divine, mais le
illos significant qui fide           sommeil           auquel       il
dominicae crucis imbuti sunt,        s'abandonne ne leur fait voir
non        tamen          turbine    en lui qu'un homme.
tribulationum pulsati; vel           S. Jérôme: Dans le sens
post tentationum procellas           mystique, la poupe du navire,
serenitate pacis utuntur.            c'est le commencement de
Discipulis                 autem     l'Eglise; le Seigneur y dort,
navigantibus            Christus     mais seulement de corps, car
obdormivit, quia fidelibus           " celui qui garde Israël ne
futuri      regni        quietem     dort jamais. " (Ps 120) La
meditantibus,             tempus     poupe, sous les peaux de
dominicae passionis advenit:         bêtes mortes, contient des
unde hoc sero factum fuisse          hommes vivants; elle éloigne
perhibetur, ut veri solis            le flots et sa force est dans le
occubitum non sola domini            bois; c'est l'Eglise, qui est
dormitio,       sed          ipsa    sauvée par la croix et la mort
descendentis      lucis      hora    du Sauveur. L'oreiller, c'est
significet. Ascendente autem         le corps du Seigneur, sur
illo in puppim crucis, fluctus       lequel la divinité, figurée par
blasphemantium                       la tête, a bien voulu se
persecutorum          assurgunt      reposer. Les vents déchaînés,
daemoniacis               excitati   la mer furieuse, ce sont les
procellis; quibus tamen non          démons et les persécuteurs;
ipsius patientia turbatur, sed       le Sauveur leur impose
discipulorum        imbecillitas     silence, lorsqu'il lui plaît de
concutitur. Excitant autem           frapper d'impuissance les
discipuli dominum: quia              décrets injustes des rois de la
cuius     mortem        viderant,    terre. Enfin le calme profond
maximis votis resurrectionem         qui succède à la tempête,
quaerebant. Vento exurgens           c'est la paix rendue à l'Eglise
comminatus         est:      quia    après la persécution, ou bien,
resurrectione         celebrata,     c'est le repos de la vie
Diaboli superbiam stravit.           contemplative, qui succède
Mare silere praecepit: quia          au mouvement de la vie
Iudaeorum                 rabiem     active. — Bède. Ou bien, la
resurgendo deiecit. Discipuli        barque dans laquelle monte
autem arguuntur: quia post           le Sauveur, c'est l'arbre de la
resurrectionem      exprobavit    croix, qui est la voie par
eis incredulitatem eorum. Et      laquelle les fidèles abordent à
nos quoque cum signo              la demeure de la patrie
dominicae crucis imbuti           céleste, comme dans un port
saeculum            relinquere    assuré et inaccessible à la
disponimus, navem cum Iesu        tempête. Les barques qui
conscendimus, mare transire       accompagnent         celle     du
conamur;        sed       nobis   Sauveur sont la figure des
navigantibus inter aequoris       âmes qui, comme imprégnées
fremitus obdormit, quando         de la foi dans la croix de
inter medios virtutum usus,       Jésus-Christ, sont à l'abri des
vel immundorum spirituum,         tempêtes des tribulations, ou
vel hominum pravorum, vel         bien abordent enfin au séjour
ipsarum             nostrarum     de la paix, après avoir subi la
cogitationum          impetus,    tourmente des épreuves.
amoris flamma refrigescit.        C'est pendant que les
Verum      inter    huiusmodi     disciples naviguent sur la
procellas     illum      sedulo   mer que le Sauveur se livre
excitemus; mox tempestatem        au sommeil; ainsi verront-ils
compescet,            refundet    un jour arriver la passion de
tranquillitatem,        portum    leur divin Maître, au moment
salutis indulgebit.               même où ils méditeront sur
                                  le repos de son royaume
                                  futur. C'est le soir que ce fait
                                  eu lieu, parce que le coucher
                                  du véritable soleil devait être
                                  figuré, non-seulement par le
                                  sommeil du Seigneur, mais
                                  encore par l'heure même où
                                  l'astre du jour se dérobe à nos
                                  regards. Lorsque le Sauveur
                                  monte sur la poupe de la
                                  croix, il voit se soulever
                                  autour de lui les flots des
                                  blasphèmes          de        ses
                                  persécuteurs, excités par une
                                  tempête qui vient de l'enfer,
                                  tempête qui ne peut troubler
                                  sa patience, mais qui ébranle
                                  la faiblesse de ses disciples.
                                  Leur empressement à éveiller
                                  leur Maître figure le désir
                                  ardent qu'ils ont eu de le voir
                                  ressusciter, après l'avoir vu
                                  mourir. Jésus s'éveillant,
                                  commande en maître aux
                                  vents irrités, et il ordonne à
                                  la mer de faire silence; ainsi,
                                  par la gloire de sa
                                  résurrection,      il      écrase
                                  l'orgueil du démon, et
                                  anéantit la race des Juifs. Il
                                  adresse des reproches à ses
                                  disciples, comme, après sa
                                  résurrection, il leur reproche
                                  leur incrédulité. Nous aussi,
                                  lorsque, marqués du signe de
                                  la croix, nous nous préparons
                                  à quitter cette terre, nous
                                  entrons dans la barque avec
                                  Jésus, nous nous efforçons
                                  du traverser la mer. Mais,
                                  dans le cours de la traversée,
                                  il s'endort au milieu des
                                  frémissements de l'abîme;
                                  c'est la flamme de l'amour,
                                  qui, malgré nos efforts pour
                                  pratiquer la vertu, s'affaiblit
                                  et devient languissante, au
                                  milieu de la lutte contre les
                                  esprits impurs, ou contre les
                                  hommes méchants, ou contre
                                  le tourbillon de nos propres
                                  pensées.       Cependant,     au
                                  milieu           de          ces
                                  bouleversements intérieurs,
                                  ayons soin d'éveiller notre
                                  Sauveur, et, à l'instant, sa
                                  voix calmera la tempête,
                                  rendra à notre ame sa
                                  tranquillité, et nous ouvrira le
                                  port bienheureux du salut.
Caput 5                                   CHAPITRE V
Lectio 1                          Versets 1-20.
                                  Théoph. La question que
[85649] Catena in Mc. , cap.      s'étaient faite ceux qui étaient
5 l. 1 Theophylactus. Quia        dans la barque: "Que pensez-
qui in navicula erant             vous que soit celui-ci ? "
conquirebant ad invicem           reçoit une éclatante réponse
quis,    putas,   est     iste?   de la bouche même des
Inimicorum         testimonio     ennemis du Sauveur. C'est un
confirmatur     quis    esset:    possédé du démon qui
accessit enim daemoniacus         proclame qu'il est le Fils de
confitens ipsum esse filium       Dieu,       et     l'Evangéliste
Dei; ad quod narrandum            commence en ces termes le
Evangelista accedens, dicit et    récit de ce fait extraordinaire:
venerunt trans fretum maris,      "Et ils vinrent de l'autre côté
in regionem Gerazenorum.          de la mer dans le pays des
Beda. Geraza est urbs             Géraséniens. " — BEDE.
insignis    Arabiae      trans    Gérasa       est    une    ville
Iordanem, iuxta montem              importante d'Arabie, située
Galaad, quam tenuit tribus          au delà du Jourdain, près de
Manasse, non longe a stagno         la montagne de Galaad, elle
Tiberiadis, in quod porci           fut habitée par la tribu de
praecipitati               sunt.    Manassé, et n'est pas
Chrysostomus. Sed tamen             éloignée du lac de Tibériade
neque Gadarenorum, neque            dans lequel les pourceaux se
Gerazenorum           exquisita     précipitèrent.      —       S.
Scriptura      continet,     sed    Chrysostome: Cependant, les
Gergesenorum. Gadara enim           exemplaires       les     plus
civitas est Iudaeae, cui prope      authentiques ne portent ni
adiacet stagnum, et nullo           Géraséniens, ni Gadaréniens,
modo mare; Geraza vero              mais Gergéséniens. Gérasa
Arabiae civitas est, neque          est une ville de Judée, aux
mare,       neque      stagnum      environs de laquelle il n'y a
proximum habens. Et ne tam          point de mer; Gadara est une
evidens            mendacium        ville d'Arabie, près de
Evangelistae             dixisse    laquelle également on ne
videantur, viri tam diligenter      trouve ni lac ni mer. Ce qui
scientes ea quae circa              justifie donc d'une erreur
Iudaeam erant; Gergesa              flagrante les Evangélistes qui
quidem, a qua Gergeseni             connaissaient parfaitement la
dicti, antiqua civitas fuit,        Judée, c'est que Gergésa,
iuxta eam quae nunc Tiberias        d'où vient le nom de
appellatur,     circa     quam      Gergéséniens, est une ville
praecipuum                    est   très-ancienne, située non loin
circumpositum         stagnum.      de celle qui est appelée
Sequitur et exeunti ei de navi      aujourd'hui Tibériade, auprès
statim        occurrit        de    de laquelle se trouve le plus
monumentis                homo.     grand lac de Judée.
Augustinus de Cons. Evang.          " Et comme Jésus descendait
Cum Matthaeus dicat duos            de la barque, tout-à-coup vint
fuisse, Marcus et Lucas             à lui, du milieu du sépulcre,
unum commemorant, ut                un homme possédé de l'esprit
intelligas unum eorum fuisse        impur. " — S. aug. (De l'acc.
personae alicuius clarioris,        des Evang. , 25, 24. ) Saint
quem regio illa maxime              Matthieu rapporte qu'ils
dolebat. Chrysostomus in            étaient deux possédés; saint
Matth. Vel videtur quod             Marc et saint Luc ne parlent
Marcus et Lucas illud quod          que d'un seul; il faut donc
erat               miserabilius     entendre que l'un d'eux était
narraverunt; et propter hoc         un homme plus considérable
diffusius quod illi contigerat      et plus connu, dont tout le
enarrant; sequitur enim et          pays plaignait le triste sort.
neque catenis iam quisquam          — S. Chrysostome: (hom. 29
poterat eum ligare. Dixerunt        sur S. Matth. ) Ou bien, peut-
ergo                simpliciter     être saint Luc et saint Marc
daemoniacum, numerum non            se sont-ils attachés à celui
quaerendo; vel ut virtutem          des deux qui était le plus
maiorem            ostenderent      malheureux, et dont ils
operantis; nam qui unum            dépeignent plus en détail le
talem curaverat, non erat ei       déplorable état. " Et personne
impossibile multos alios           ne pouvait le tenir lié, même
curare. Nec tamen hic              avec des chaînes. " Ces deux
dissonantia     demonstratur:      Evangélistes parlent donc
non enim dixerunt, quod            d'un possédé, sans s'occuper
unus solus erat; quod si           du nombre. Peut-être ont-ils
dixissent,            Matthaeo     voulu par là faire ressortir
contradicere        viderentur.    davantage la puissance de
Habitabant       autem        in   celui qui devait le délivrer,
monumentis          Daemones,      car il est évident que celui
erroneum dogma multis              qui pouvait guérir un tel
volentes immittere, quod           possédé pouvait en guérir
decedentium      animae       in   beaucoup d'autres. D'ailleurs,
Daemones convertebantur.           il n'y a ici aucune
Gregorius            Nyssenus.     contradiction, puisque les
Paraverat autem se coetus          deux Evangelistes ne disent
Daemonum ad resistendum            pas que ce possédé était seul,
divinae potestati. Cum autem       ce qui les aurait mis en
appropinquaret              qui    contradiction avec saint
potestatem     habet      super    Matthieu. Or, ces démons
omnia, exclamant eminentem         habitaient dans les tombeaux,
eius virtutem; unde sequitur       pour insinuer plus facilement
videns autem Iesum a longe,        aux        hommes          cette
cucurrit, et adoravit eum, et      pernicieuse doctrine que les
clamans voce magna dixit:          âmes des morts deviennent
quid mihi et tibi Iesu fili Dei    des démons.
altissimi? Cyrillus. Vide          S. GREG. DE NICE.
Daemonem duplici passione          Cependant, la troupe des
divisum, audacia et timore:        démons s'était préparée à
reluctatur, et orat; quasi         résister à la puissance divine.
quaestionem            aliquam     Lorsqu'ils voient s'approcher
intentans, vult scire quid sibi    celui dont le pouvoir s'étend
et Iesu commune; quasi             sur tout ce qui existe, ils
dicat: qua de causa eicis me       proclament hautement la
ab hominibus, cum sint mei?        grandeur de sa puissance:
Beda. Quae autem impietas          "Voyant de loin Jésus, il
est Iudaeorum eum dicere in        accourut et l'adora, et, jetant
principe        Daemoniorum        un grand cri, il dit: Qu'y a-t-il
eiecisse Daemonia quem et          de commun entre vous et
ipsa Daemonia fatentur nihil       moi, Fils du Dieu très -haut
secum habere commune?              ?" — S. cyr. Voyez le
Cyrillus.    Deinde       orans    démon, partagé entre deux
subiungit adiuro te per Deum       sentiments: l'audace et la
ne me torqueas; emissionem         crainte. Il résiste et prie tout
enim reputabat tormentum;          à la fois; il semble adresser
vel     etiam      invisibiliter   au Sauveur une question,
torquebatur. Chrysostomus          pour savoir ce qu'il y a de
in Matth. Quamvis enim mali        commun entre Jésus et lui,
sint Daemones, sciunt tamen        dont voici le sens: Pourquoi
quod ipsos propter peccata             me chassez-vous du corps
expectat        ultimo       aliqua    des hommes, puisqu'ils sont à
poena: quia vero nondum eis            moi ? — Bède. Quelle n'est
tempus        ultimae       poenae     pas l'impiété des Juifs d'oser
advenerat,              firmissime     dire que c'est par le prince
cognoscebant; maxime cum               des démons que Jésus chasse
permissum            esset       eis   les démons, alors que les
hominibus commisceri. Sed              démons confessent qu'il n'a
quia                       Christus    rien de commun avec eux. —
comprehenderat eos tanta               S.     Chrysostome:      (hom.
mala perpetrare, putabant              précéd. ) Il a recours ensuite
quod        propter       factorum     aux supplications: "Je vous
excessum, ultimum punitionis           adjure, au nom de Dieu, ne
tempus minime expectarent;             me tourmentez pas. " Ou
propter hoc supplicant ne              bien, il considérait comme un
torqueantur. Beda. Magnum              supplice d'être chassé du
enim tormentum est Daemoni             corps de ce possédé, un la
a laesione hominis cessare;            présence      de    Jésus    le
et tanto dimittit gravius              tourmentait d'une manière
quanto possidet durius;                invisible. Malgré toute leur
sequitur enim dicebat enim             perversité, les démons savent
illi: exi, spiritus immunde, ab        cependant qu'un supplice les
homine         isto.       Cyrillus.   attend un jour en punition de
Attendas         inexpugnabilem        leurs péchés; mais ils
virtutem Christi; conquassat           savaient aussi, à n'en pouvoir
Satanam, cui verba Christi             douter, que le temps du
sunt ignis et flamma:                  dernier châtiment n'était pas
secundum quod Psalmista                encore venu, puisqu'il leur
dicit: liquefacti sunt montes a        était permis encore de vivre
facie Dei, idest sublimes, et          au milieu des hommes. Mais,
superbae virtutes. Sequitur et         comme d'un autre côté Jésus-
interrogabat eum: quod tibi            Christ les avait surpris se
nomen est? Theophylactus.              livrant à des actes d'une
Interrogat quidem dominus,             méchanceté       inouïe,    ils
non ut ipse sciret; sed ut             pouvaient penser que l'excès
ceteri sciant multitudinem             de leur malice hâterait le
habitantium           Daemonum.        temps de leur supplice, et
Chrysostomus. Ne si ipse               c'est pour cela qu'ils le
diceret, quod multi sunt,              conjurent de ne point les
incredibile fieret. Vult ergo          tourmenter. — Bède. C'est en
quod ipsi confiteantur, quod           effet un grand tourment pour
multi erant; unde sequitur et          le démon de ne pouvoir plus
dicit ei: legio mihi nomen est,        continuer de faire du mal à
quia multi sumus. Non dicit            l'homme, et il y renonce
determinatum numerum, sed              d'autant plus difficilement
multitudinem: non enim                 qu'il en est le maître depuis
prodest         ad       scientiam     plus longtemps.
exquisitio numeri. Beda.               " Car Jésus lui disait: Esprit
Confessa autem publice                 impur, sors de cet homme. "
peste, quam furens tolerabat,          — S. cyr. Considérez
virtus     curantis     gratior    l'invincible puissance de
apparet. Sed et nostri             Jésus-Christ: il secoue et fait
temporis sacerdotes, qui per       trembler Satan, et ses paroles
exorcismi gratiam eicere           sont pour lui comme le feu et
norunt,      solent      dicere,   la flamme, selon cette parole
patientes non aliter valere        du        Psalmiste:       "Lés
curari, nisi, quantum sapere       montagnes, c'est-à-dire les
possunt, omne quod ab              puissances orgueilleuses et
immundis spiritibus visu,          superbes, se sont fondues
auditu, gustu, tactu, vel alio     comme de la cire devant la
quolibet corporis aut animi        face du Seigneur " (Ps 96).
sensu                vigilantes,   " Et il lui demanda: Quel est
dormientesve        pertulerint,   ton      nom      ?    "     —
confitendo             patenter    Theophylactus. Si Nôtre-
exponant.      Sequitur       et   Seigneur fait cette question,
deprecabatur eum multum ne         ce n'est pas qu'il en eût
se expelleret extra regionem.      besoin pour le connaître,
Chrysostomus. Aut, ut Lucas        mais pour apprendre à tous
dicit, in abyssum; abyssus         ceux qui étaient présents le
enim est separatio huius           grand nombre de démons qui
mundi: promerentur enim            étaient dans cet homme. —
Daemones mitti ad tenebras         S. Chrysostome: S'il l'avait
exteriores, Diabolo et suis        dit lui-même, on ont peut-
Angelis praeparatas. Hoc           être refusé de le croire, il
autem      Christus       facere   veut donc, forcer les démons
poterat; permisit tamen eos        eux-mêmes de déclarer qu'ils
in hac terra esse, ne absentia     sont en grand nombre: "Et il
tentatoris homines corona          lui dit: Mon nom est légion,
victoriae              privaret.   parce que nous sommes
Theophylactus.        Et      ut   nombreux. " Le démon ne
nobiscum pugnantes, nos            précise pas le nombre, il se
peritiores         constituant.    contente de dire qu'ils sont
Sequitur erat autem ibi circa      plusieurs; car la connaissance
montem grex porcorum               du nombre précis n'était pas
magnus pascens. Augustinus         nécessaire.
de Cons. Evang. Quod hic           Bède. L'aveu public du mal
dicit Marcus circa montem          affreux qui tourmentait ce
fuisse gregem, Lucas autem         possédé, rend plus précieuse
in monte, nihil repugnat:          et plus chère la puissance de
grex enim porcorum tam             celui qui devait le guérir.
magnus fuit ut aliquid eius        Aujourd'hui      encore,     les
esset in monte, et aliquid         prêtres qui ont le pouvoir de
circa montem. Sequitur et          chasser les démons par la
deprecabantur eum spiritus,        grâce      des      exorcismes,
dicentes: mitte nos in porcos,     avouent que les possédés ne
ut in eos introeamus.              peuvent être délivrés et
Remigius      super      Matth.    guéris, qu'en confessant
Idcirco autem intraverunt in       publiquement autant qu'ils
porcos non sponte, sed             peuvent le savoir, tout ce
petierunt ut eis concederetur,     qu'ils ont à souffrir des
ut demonstraretur quia non         esprits impurs par les divers
possunt nocere hominibus,          sens de la vue, de l'ouïe, du
nisi permissione divina. Ideo      goût, du toucher ou dans
autem non petierunt mitti in       toute autre partie du corps.
homines, quia illum cuius          " Et ils le priaient
virtute          torquebantur,     instamment de ne pas les
humanam speciem gestare            chasser hors de ce pays. " —
videbant; nec petierunt ut in      S. Chrysostome: Saint Luc
pecora mitterentur, quia           dit: "Dans l'abîme; " car
velut munda animalia in            l'abîme est cette profondeur
templo Dei offerebantur.           qui s'étend au delà de ce
Petierunt ut in porcos             monde, et c'est dans ces
mitterentur, quia nullum           ténèbres           extérieures,
animal est immundius porco,        préparées à Satan et à ses
et Daemones semper in              anges, que les démons ont
spurcitiis         delectantur.    mérité      d'être   précipités.
Sequitur et concessit eis          Nôtre-Seigneur aurait pu leur
statim Iesus. Beda. Ideo           infliger ce supplice, il leur
quidem permisit ut per             permit cependant de rester
interfectionem       porcorum      sur la terre, pour donner aux
hominibus salutis occasio          hommes, par leurs tentations,
praebeatur. Chrysostomus in        une occasion de victoires et
Matth. Volens furiam quam          de         triomphes.        —
contra      homines      habent    Theophylactus. Il voulait
Daemones,              omnibus     aussi que nos fréquentes
demonstrare, et quod multo         luttes avec eux, nous
peiora vellent hominibus           rendissent plus habiles dans
infligere, si possent virtute      l'exercice du combat.
non impediti divina. Et quia       " Or, il y avait là un grand
in       hominibus         hanc    troupeau de pourceaux qui
demonstrationem fieri eius         paissaient le long de la
pietas non ferebat, ipsos in       montagne. " — S. aug. (de
porcos intrare permisit, ut in     l'acc. des Evang. , 2, 24. )
illis    virtus,    et     furor   Saint Marc dit que ce
Daemonum               videatur.   troupeau paissait autour de la
Sequitur et exeuntes spiritus      montagne; saint Luc, qu'il
immundi       introierunt     in   était sur la montagne; il n'y a
porcos. Titus. Fugam autem         en cela aucune contradiction,
arripuerunt pastores, ne cum       car ce troupeau pouvait être
porcis perirent, et huiusmodi      assez nombreux pour qu'une
terrorem civibus intulerunt;       partie fut sur la montagne, et
unde sequitur qui autem            l'autre partie sur le penchant
pascebant eos, et cetera. Illos    de la montagne.
ad salvatorem adduxit damni        " Et les démons le suppliaient
necessitas: frequenter enim        en lui disant: Envoyez-nous
cum Deus homines damnat in         dans ces pourceaux, afin que
rebus possessis, confert           nous y entrions. " — remi.
beneficium animabus; unde          (sur S. Matth. ) Ce n'est pas
sequitur et veniunt ad Iesum,      d'eux-mêmes qu'ils entrent
et vident illum qui a              dans ces pourceaux, mais sur
Daemonio              vexabatur      la permission que le Sauveur
sedentem, scilicet iuxta pedes       leur accorde à leur demande;
a quibus nactus erat salutem,        il veut nous apprendre par là
quem antea nec catenae               que les démons ne peuvent
compescere             poterant;     jamais nuire aux hommes
vestitum et sanae mentis, qui        sans une permission divine.
continuo nudus erat: et              Ils ne demandent point d'être
obstupuerunt; unde sequitur          envoyés dans des hommes,
et timuerunt. Hoc igitur             parce que celui dont la
miraculum        partim     visu,    puissance les tourmentait,
partim verbis comperiunt;            leur apparaissait revêtu d'une
unde sequitur et narraverunt         forme humaine. Ils ne
illis        qui       viderant.     demandent pas non plus
Theophylactus.        Stupentes      d'être envoyés dans des
autem propter miraculum              troupeaux de bœufs ou de
quod audierant, timuerunt, et        moutons, parce que c'étaient
propter hoc deprecantur              des animaux purs destinés à
ipsum ut ab eorum recedat            être offerts à Dieu dans son
finibus; et hoc est quod             temple; mais ils demandent
subditur et rogare eum               d'être envoyés dans des
coeperunt ut discederet a            pourceaux, car il n'est point
finibus eorum: timebant enim         d'animal plus immonde que
ne aliquando tale aliquid            le pourceau, et les démons ne
paterentur. Contristati enim         se plaisent eux-mêmes que
de porcorum perditione,              dans ce qui est immonde.
praesentiam             renuunt      " Et Jésus leur accorda
salvatoris. Beda. Vel conscii        aussitôt. " —Bède. Notre-
fragilitatis           propriae,     Seigneur leur accorde cette
praesentia        domini        se   permission pour que la mort
iudicabant indignos. Sequitur        de ces pourceaux devînt une
cumque ascenderet navim,             occasion de salut pour les
coepit illum deprecari qui a         hommes. — S. ciiuys.
Daemone vexatus fuerat, ut           (homélie 29 sur S. Matth. ) Il
esset          cum           illo.   voulait aussi donner à tous
Theophylactus. Timebat enim          les hommes une preuve de la
ne aliquando invenientes             fureur des démons contre
eum Daemones reintrarent in          eux, et des excès de
eum. Dominus vero remittit           méchanceté auxquels ils se
eum in domum suam, innuens           porteraient, s'ils n'en étaient
ei quod quamvis ipse                 empêchés par la puissance
praesens non esset, tamen            divine; et comme sa bonté ne
sua virtus ipsum custodiret;         pouvait souffrir que les
simul etiam ut curatus aliis         hommes fussent les victimes
prosit; unde sequitur et non         de leur malice, il leur permet
admisit eum, sed ait illi: vade      d'entrer dans des pourceaux,
in domum tuam ad tuos, et            pour faire éclater en eux
nuntia illis quanta tibi             toute leur force et leur fureur.
dominus fecerit, et misertus         " Et ces esprits impurs,
sit tui. Vide salvatoris             sortant du possédé, " etc. —
humilitatem:       non     dixit:    tite de bostr. Les gardiens des
denuntia omnia quae feci          pourceaux s'enfuirent, pour
tibi, sed omnia quae fecit tibi   éviter dépérir avec eux, et
dominus: sic et tu cum            pour aller jeter l'alarme dans
aliquid boni feceris, non tibi,   les cités voisines: "Ceux qui
sed        Deo       attribuas.   gardaient les troupeaux,
Chrysostomus. Licet autem         s'enfuirent. " Le dommage
aliis sanatis praeceperit         qu'ils venaient d'éprouver les
nemini dicere, convenienter       amène au Sauveur, c'est ainsi
tamen huic praecepit quod         que souvent Dieu répand ses
annuntiet: quoniam omnis          bienfaits dans les âmes, alors
illa     regio     Daemonibus     qu'il les éprouve par la perte
detenta sine Deo manebat.         de leurs biens temporels: "Et
Theophylactus. Ipse igitur        ils vinrent trouver Jésus, et
coepit praedicare, et omnes       ils virent celui qui avait été
mirantur; et hoc est quod         tourmenté par le démon,
sequitur et coepit praedicare.    assis, " etc. , c'est-à-dire
Beda. Mystice autem Gerasa        qu'ils      virent       calme,
sive Gergese, ut quidam           tranquille, et vêtu aux pieds
legunt, colonum eiciens, sive     de son Sauveur celui que les
advena          appropinquans     chaînes       ne      pouvaient
interpretatur: quia gentium       comprimer et qui ne pouvait
populus et hostem de corde        souffrir aucun vêtement. " Et
repulit, et qui erat longe,       ils furent remplis de crainte.
factus         est       prope.   " Ils apprennent toutes les
Hieronymus. Hic autem             circonstances de ce miracle,
daemoniacus,                      et par ce qu'ils voient, de
desperatissimus        gentium    leurs yeux, et par eu qu'ils
populus est, nec lege             entendent raconter: "Et ceux
naturae, nec Dei, nec             qui avaient été témoins du
humano timore alligatus.          prodige, leur ayant rapporté,
Beda. Qui in monumentis           etc. " — THEOPHYL. Le
habitabat, quia in mortuis        récit de ce miracle, les
operibus, hoc est in peccatis,    remplit d'étonnement et de
delectabatur, semper nocte        frayeur, et ils conjurent Jésus
ac die furebat, quia in           de s'éloigner de leurs
prosperis et adversis a           frontières, dans la crainte
servitio           malignorum     d'avoir quelque dommage
spirituum non cessabat; sed       semblable à souffrir. Ainsi le
per operum foeditatem quasi       regret que leur inspire la
in monumentis iacebat, per        perte de ces pourceaux leur
fastum superbiae in montibus      fait renoncer aux bienfaits de
errabat,        per       verba   la présence du Sauveur. —
durissimae infidelitatis quasi    Bède. Peut-être aussi la
lapidibus se concidebat.          connaissance qu'ils ont de
Dicit autem legio mihi nomen      leur faiblesse fait qu'ils se
est, quia populus gentium         jugent indignes de cette
diversis idololatriae cultibus    divine présence.
erat mancipatus. Quod autem       " Comme il remontait dans la
exeuntes spiritus immundi ab      barque, celui qui avait été
homine intrant porcos, quos       tourmenté par le démon le
in      mare       praecipitant,    supplia qu'il lui permît d'aller
significat     quod liberato        avec lui. "—Theophylactus.
populo          gentium         a   Il craignait que les démons,
damnatione Daemonum, qui            venant à le rencontrer, ne
Christo credere noluerunt, in       s'emparassent de lui de
abditis agunt sacrilegos            nouveau.      —      Mais      le
ritus. Theophylactus. Vel per       Seigneur le renvoie dans sa
hoc      significatur      quod     maison en lui faisant
Daemones intrant in homines         comprendre        que       bien
ad      modum         porcorum      qu'absent, il le défendrait par
viventes,      et     volutabro     sa puissance; il veut aussi
voluptatum se involventes; ac       que sa guérison miraculeuse
praecipitant eos praecipitio        serve au salut des autres:
perditionis in mare vitae           "Jésus ne voulut pas y
istius,     et      suffocantur.    consentir, mais il lui dit:
Hieronymus. Vel suffocantur         Allez dans votre maison
in Inferno sine respectu            auprès     des     vôtres,    et
misericordiae per impetum           annoncez-leur les grandes
immaturae mortis; a quibus          grâces que vous avez reçues
fugiunt multi, quia flagellato      du Seigneur, et comment il a
stulto, sapiens prudentior fit.     eu pitié de vous. " Voyez
Beda. Quod autem dominus            l'humilité du Sauveur; il ne
volentem esse cum illo non          dit pas: Racontez toutes les
admisit, significat quod            grâces que je vous ai faites,
quisque      intelligat      post   mais toutes les grâces que le
remissionem         peccatorum      Seigneur vous a faites; c'est
ingrediendum sibi esse in           ainsi qu'il vous apprend à ne
conscientiam bonam, et              point rapporter à vous-
serviendum            Evangelio     mêmes, mais à Dieu seul le
propter aliorum salutem, ut         bien que vous pouvez faire.
deinde        cum        Christo    — S. Chrysostome: Le
requiescat.           Gregorius     Sauveur qui défendait à tous
Moralium.         Cum       enim    ceux qu'il guérissait de
quantumlibet       parum      de    publier      leur     guérison,
divina               cognitione     commande avec raison à cet
percepimus, redire iam ad           homme de raconter la sienne,
humana nolumus, quietem             parce que toute cette contrée
contemplationis quaerentes;         en proie aux démons était
sed dominus praecipit, ut           privée, et de la connaissance
mens prius exsudet in opere,        et du culte du vrai Dieu. —
et postmodum refici debeat          Theophylactus. Il exécute
per          contemplationem.       l'ordre du Seigneur, et tous
Hieronymus. Homo autem              ceux qui l'entendent, sont
sanatus      praedicabat       in   dans l'admiration: "Et cet
Decapoli, dum a Romano              homme s'en étant allé,
nunc        regno         Iudaei    commença à publier, dans la
convertuntur, qui in littera        Décapole les grandes grâces
tantum pendent Decalogi.            que Jésus lui avait faites. " —
                                    Bède. Dans le sens mystique,
                                    Géraza ou Gergeza, comme
disent quelques-uns, signifie
qui renvoie l'habitant ou
l'étranger qui approche,
parce qu'en effet le peuple
des Gentils a chassé l'ennemi
de son cœur, et que celui qui
était éloigné s'est approché
(Ep 2, 13). — S. Jérôme: Ce
possédé du démon représente
l'état désespéré des Gentils
qui n'étaient retenus ni par la
loi naturelle, ni par la crainte
de Dieu ou des hommes. —
Bède. Il habitait dans les
tombeaux, c'est-à-dire qu'il
se plaisait dans les œuvres
mortes qui sont les péchés.
La nuit comme le jour, il
était en fureur, figure du
peuple des Gentils, qui dans
la prospérité comme dans
l'infortune, ne cessait d'être
asservi sous le joug des
esprits mauvais, habitait dans
les     tombeaux       par    la
corruption de ses œuvres,
errait dans les montagnes par
les excès de son orgueil, et se
déchirait comme avec des
pierres par les blasphèmes
d'un cœur endurci par
l'incrédulité.    Le     démon
répond: "Légion est mon
nom, " parce que le peuple
des Gentils était livré à
diverses sortes d'idolâtrie.
Ces esprits immondes, en
sortant de cet homme, entrent
dans les pourceaux et les
précipitent dans la mer; c'est
ainsi qu'après que le peuple
des Gentils est délivré de la
tyrannie des démons; ceux
qui ont refusé de croire à
Jésus-Christ sont condamnés
à célébrer dans des retraites
profondes        leurs     rites
sacrilèges. — Theophylactus.
Ou bien c'est la figure des
démons entrant dans les
hommes       dont     la   vie
ressemble à celle des
pourceaux, et qui se vautrent
dans le bourbier de toutes les
voluptés; les démons les
précipitent dans l'océan de ce
monde comme dans l'abîme
de la perdition où ils sont
étouffés et perdent la vie. —
S. Jérôme: Ou bien ils sont
étouffés dans les enfers par la
violence      d'une       mort
prématurée,     sans     qu'ils
puissent avoir recours à la
miséricorde, et ce châtiment
inspire à un grand nombre un
éloignement salutaire, parce
que la vue des châtiments de
l'insensé rende le sage plus
prudent. — Bède. Le refus
que fait Nôtre-Seigneur
d'admettre à sa suite cet
homme qui lui en faisait la
demande, nous apprend
qu'après avoir obtenu la
rémission des péchés, chacun
de nous doit entrer dans sa
conscience purifiée par la
grâce et se dévouer au
service de l'Evangile pour le
salut des autres, en attendant
le repos éternel avec Jésus-
Christ. — S. grég. (Moral. ,
6, 17. ) Lorsque nous avons
reçu une faible partie
seulement de la connaissance
divine, nous éprouvons du
dégoût pour revenir aux
choses de ce monde, et nous
cherchons le repos de la
contemplation, mais l'ordre
de Dieu est que nous ne
parvenions aux douceurs de
la contemplation que par les
fatigues et les sueurs de
l'action. — S. Jérôme: Cet
homme, après sa guérison,
évangélise dans la Décapole;
et c'est ainsi que les Juifs,
attachés à la lettre du
                                    Décalogue, sont aujourd'hui
                                    convertis par les prédicateurs
                                    qui partent de l'empire
                                    romain.
Lectio 2                            Versets 21-34.
                                    Theophylactus. Après le
[85650] Catena in Mc. , cap.        miracle de la délivrance de
5 l. 2 Theophylactus. Post          ce possédé, Notre-Seigneur
miraculum daemoniaci, aliud         en opère un autre en
miraculum             dominus       ressuscitant la fille du chef
operatur, filiam scilicet           de      la    synagogue       et
archisynagogi resuscitans,          l'Evangéliste commence de la
ad        cuius       miraculi      sorte le récit de ce miracle:
narrationem        Evangelista      "Et lorsque Jésus fut remonté
accedens, dicit et cum              dans la barque pour aller au
ascendisset Iesus in navi,          delà de la mer. " — S. AUG.
rursus       trans      fretum.     (De l'accord des Evang. , 2,
Augustinus de Cons. Evang.          28. ) Il faut donc entendre
Intelligendum est autem quod        que la résurrection de la fille
de      archisynagogi       filia   du chef de la synagogue eut
subditur, factum esse cum           lieu après que Jésus eut de
ascendisset Iesus in navi           nouveau repassé la mer; mais
rursus trans fretum; sed            combien de temps après, on
quantum post, non apparet:          ne le voit pas clairement. S'il
nisi enim fuisset intervallum,      n'y avait aucun intervalle, on
non esset quando fieret quod        ne saurait où placer le festin
narrat Matthaeus de convivio        que saint Matthieu donna
domus suae; post quod               dans sa maison, et auquel
factum nihil aliud continuo         succède immédiatement la
sequitur quam illud de              résurrection de la fille du
archisynagogi filia: sic enim       chef de la synagogue. En
ipse contexit, ut           ipse    effet, cet Evangéliste a
transitus aperte indicet hoc        tellement lié les différentes
consequenter narrari quod           parties de son récit, que la
consequenter est factum.            transition elle-même indique
Sequitur et venit quidam de         clairement que ce fait a eu
archisynagogis          nomine      lieu dans l'ordre qu'il lui
Iairus.         Chrysostomus.       assigne dans sa narration (Mt
Nomen       posuit     propter      9, 18).
Iudaeos, qui tunc erant, ut         " Et un chef de la synagogue,
nomen       miraculi      fieret    nommé Jaïre, vint le trouver.
ostensivum.      Sequitur      et   " — S. Chrysostome:
videns eum procidit ad pedes        L'Evangéliste donne le nom
eius, et deprecabatur eum           de cet homme, à cause des
multum, dicens: quoniam             Juifs, pour qui ce nom
filia mea in extremis est. Et       devenait une preuve de plus
quidem Matthaeus narrat             du miracle qu'il allait opérer.
archisynagogum         puellam      — suite. " Et dès qu'il le vit,
mortuam nuntiasse; Marcus           il se jeta à ses pieds, et il le
vero graviter infirmatam; sed       suppliait avec de grandes
postmodum archisynagogo,            instances, en lui disant: Ma
cum quo dominus ire                 fille est à l'extrémité. "
debebat, nuntiatum fuisse           D'après le récit de saint
puellam       mortuam       esse.   Matthieu, le chef de la
Matthaeus ergo eamdem rem           synagogue apprend que sa
similem significat, quod            fille est morte; d'après le récit
scilicet mortuam suscitaverit,      de saint Marc, qu'elle était
brevitatis causa eam dicens         gravement malade, et ce n'est
obiisse,      quam        constat   que lorsque Jésus se préparait
mortuam suscitatam fuisse.          à le suivre, qu'on vient
Augustinus de Cons. Evang.          annoncer à cet homme que sa
Attendit enim non verba             fille est vraiment morte. Le
patris de filia, sed, quod est      récit de saint Matthieu tend
potissimum, voluntatem: ita         au même résultat qui était de
enim desperaverat ut potius         prouver que Nôtre-Seigneur
eam vellet reviviscere, non         avait ressuscité cette fille
credens vivam posse inveniri        lorsqu'elle était réellement
quam morientem reliquerat.          morte, et c'est pour abréger
Theophylactus. Fuit autem           qu'il dit tout d'abord qu'elle
hic vir ex parte fidelis,           était morte, parce qu'il était
inquantum cecidit ad pedes          certain qu'elle l'était lorsque
Iesu,      inquantum        vero    Notre-Seigneur la rendit à la
deprecatur ut veniat, non           vie. — S. aug. (De l'accord
quantam oportebat habere            des Evang. , 2, 28. ) II
fidem, ostendit. Oportebat          s'attache moins aux paroles
enim dicere: dic verbo, et          de cet homme qu'à la pensée
sanabitur filia mea. Sequitur       qui remplissait son âme, car
et abiit cum illo, et               il avait tellement perdu tout
sequebatur eum turba multa,         espoir que ce qu'il désirait,
et comprimebat eum; et              c'était de la voir rendre à la
mulier quae erat in profluvio       vie, et il ne croyait pas que le
sanguinis duodecim annis (. .       Sauveur pût trouver encore
. ) venit in turba retro.           vivante celle qu'il avait
Chrysostomus. Mulier ista           laissée presque mourante. —
famosa et nota omnibus,             Theophylactus. Cet homme
propter hoc ad salvatorem in        avait en partie la foi,
manifesto accedere non              puisqu'il tombe aux pieds de
audebat, neque ante eum             Jésus, mais cette foi n'était
venire, quia secundum legem         pas aussi grande qu'elle
immunda erat; propter hoc           devait être, puisqu'il le
retro tetigit, et non ante, quia    suppliait de venir chez lui. Il
nec hoc facere audebat, nec         devait simplement lui faire
etiam tetigit vestimentum, sed      cette prière: "Dites une
vestimentorum          fimbriam.    parole, et ma fille sera
Non autem fimbria, sed eius         guérie. "
cogitatio eam salvam fecit.         " Jésus s'en alla avec lui, et
Sequitur dicebat enim: quia         voici qu'une femme malade
si vel vestimenta eius              d'une perte de sang, " etc. —
tetigero,        salva       ero.   S.      Chrysostome:       Cette
Theophylactus. Fidelissima          femme avait une espèce de
est haec mulier, quae a          célébrité et était connue de
fimbriis curationem speravit,    tous; c'est pourquoi elle
propter quod consequitur         n'osait              approcher
sanitatem; unde sequitur et      publiquement du Sauveur, ni
confestim siccatus est fons      se présenter devant lui, parce
sanguinis eius, et sensit        que la loi la déclarait
corpore quia sanata esset a      immonde. Elle s'approche
plaga. Chrysostomus. His         donc par derrière et en secret,
autem qui fide tangunt           parce qu'elle n'osait le faire
Christum, virtutes eius cum      ouvertement, et encore ne
sua voluntate donantur; unde     touche-t-elle pas le vêtement,
sequitur et statim Iesus         mais la frange du vêtement
cognoscens in semetipso          du Sauveur; ce n'est pas du
virtutem quae exierat de illo,   reste la frange du vêtement,
conversus ad turbam aiebat:      mais      ses      dispositions
quis tetigit vestimenta mea?     intérieures qui ont été la
Virtutes quidem salvatoris       cause de sa guérison.
exeunt ab eo non localiter,      " Car elle disait: Si je touche
aut corporaliter, ipsum modo     seulement son vêtement, je
aliquo           relinquentes:   serai       sauvée.         "—
incorporales enim cum sint,      Theophylactus.           Voyez
ad alios exeunt, aliisque        comme elle est pleine de foi:
donantur, neque tamen extra      elle espère être guérie, si elle
eum sunt a quo exire             parvient à toucher seulement
dicuntur; sicut scientiae,       la frange du vêlement du
quae a doctore discentibus       Sauveur, et cette foi lui
tribuuntur.     Dicit    ergo    obtient sa guérison: "Et
cognoscens in semetipso          aussitôt la source du sang
virtutem quae exierat de eo:     qu'elle perdait fut desséchée.
ut intelligeres quod eo          " — S. Chrysostome: Jésus-
sciente, non ignorante mulier    Christ    communique ses
salutem recepit. Interrogabat    vertus et tous les dons de sa
vero quis me tetigit? Licet      bienveillante volonté à tous
sciret      tangentem,      ut   ceux qui le touchent avec foi:
mulierem            venientem    "Et Jésus, connaissant en lui-
manifestet, et eius publicet     même la vertu qui était sortie
fidem, et ne virtus miraculosi   de lui, se retourna au milieu
operis oblivioni tradatur.       de la foule et dit: "Qui est-ce
Sequitur et dicebant ei          qui a touché mes vêtements ?
discipuli sui: vides turbam      " Les vertus du Sauveur
comprimentem te, et dicis:       sortent de sa personne divine,
quis me tetigit? Quaesierat      non d'une manière locale ou
autem dominus: quis me           matérielle, et en cessant de
tetigit? Idest cogitatione et    demeurer en lui; comme elles
fide: non enim comprimentes      sont incorporelles, elles
turbae me tangunt, quia non      sortent de lui pour se
cogitatu et fide accedunt.       communiquer aux autres;
Sequitur et circumspiciebat      mais sans cesser d'être dans
videre eam quae hoc fecerat.     celui d'où elles sont sorties,
Theophylactus. Volebat enim      comme les connaissances
dominus                mulierem      que le docteur communique à
manifestare, primo quidem ut         ses disciples sans les perdre
fidem approbaret mulieris;           lui-même. Les paroles qui
deinde ut archisynagogum ad          suivent: "Jésus connaissant
confidentiam        provocaret,      en lui-même la vertu qui était
quia sic eius filia curaretur;       sortie de lui, " nous
simulque      ut       mulierem      apprennent que ce n'est pas à
solveret a timore: etenim            son insu que cette femme fut
timebat mulier, quia furata          guérie, mais qu'il le savait
erat sanitatem: propter quod         fort bien. S'il fait cependant
sequitur mulier autem timens         cette question: "Qui m'a
et tremens, sciens quid              touché ? " bien qu'il sut
factum esset in se, venit, et        parfaitement que c'était cette
procidit ante eum, et dixit ei       femme, c'est pour faire
omnem veritatem. Beda.               connaître       son     action,
Ecce       quo          tendebat     proclamer sa foi, et graver
interrogatio:     ut      scilicet   dans l'esprit de tous le
mulier confiteatur veritatem         souvenir de cette action
diuturnae          infidelitatis,    miraculeuse: "Et ses disciples
subitae     credulitatis        et   lui disaient: Vous voyez cette
sanationis: et ita ipsa              foule qui vous presse de
confirmatur in fide, et aliis        toutes parts et vous dites: Qui
praebet exemplum. Sequitur           m'a touché ? " Le Sauveur
ille autem dixit ei: filia, fides    avait demandé: "Qui m'a
tua te salvam fecit: vade in         touché ? " c'est-à-dire par les
pace, et esto sana a plaga           sentiments du cœur et par la
tua. Non dixit: fides tua te         foi; car cette foule qui me
salvam factura est, sed te           presse de toutes parts ne me
salvam fecit, quasi dicat: in        touche pas véritablement,
eo quod credidisti, iam salva        parce qu'elle ne s'approche
facta es. Chrysostomus.              de moi ni par l'esprit, ni par
Filiam vero vocat salvatam           la foi.
fidei ratione: fides enim            " Et il regardait tout autour
Christi,    Dei      filiationem     de lui pour voir celui qui
praestat.      Theophylactus.        l'avait touché. " Nôtre-
Dicit autem ei vade in pace,         Seigneur       voulait     faire
idest in requie; quasi dicat:        connaître      cette   femme,
vade,     requiesce,         quia    d'abord pour donner des
hucusque fuisti in angustiis et      éloges à sa foi, puis pour
turbationibus. Chrysostomus.         inspirer au chef de la
Vel dicit vade in pace,              synagogue la confiance que
mittens eam in finem                 sa fille serait guérie de la
bonorum: in pace enim Deus           même manière, et dissiper en
habitat; ut cognoscat quod           même temps la frayeur dont
non solum corpore curata             cette femme était saisie. Elle
est, sed etiam a causis              craignait, en effet, parce
corporalis passionis, idest          qu'elle venait pour ainsi dire
peccatis,              mundata.      de dérober sa guérison: "Et
Hieronymus. Mystice autem            cette femme, saisie de crainte
post praedicta venit Iairus          et de frayeur, " etc. — Bède.
archisynagogus: quia cum            La question faite par le
intraverit plenitudo gentium,       Sauveur tendait donc à faire
tunc omnis Israel salvus fiet.      avouer à cette femme sa
Iairus, sive illuminans, sive       longue infidélité, sa foi
illuminatus       interpretatur;    soudaine et sa guérison
idest, Iudaicus populus,            instantanée, et il voulait ainsi
umbra litterae deposita,            la confirmer dans la foi, et la
spiritu      illustratus       et   donner en exemple aux
illuminatus, procidens ad           autres: "Et il lui dit: Ma fille,
pedes verbi, idest ad               votre foi vous a guérie. Allez
incarnationem        Iesu     se    en paix et soyez délivrée de
humilians, rogat pro filia;         votre maladie. " Il ne lui dit
quia qui sibi vivit, alios          pas: "Votre foi sera la cause
vivere facit. Abraham etiam         de votre guérison, mais elle
et Moyses et Samuel rogant          vous guérit à l'instant, c'est-à-
pro plebe mortua; et sequitur       dire: "Du moment que vous
Iesus preces eorum. Beda. Ad        avez cru, vous avez été
puellam autem sanandam              guérie. " — S. Chrysostome:
pergens dominus a turba             Il l'appelle sa fille, parce que
comprimitur: quia genti             c'est la foi qui a été le
Iudaeae salutaria monita            principe de sa guérison, et
praebens, noxia carnalium           que c'est la foi en Jésus-
populorum est consuetudine          Christ qui nous fait enfants
gravatus. Mulier autem              de Dieu. — Theophylactus. Il
sanguine fluens, sed a              lui dit: "Allez en paix, " c'est-
domino curata, Ecclesia est,        à-dire: Soyez en repos,
congregata de gentibus:             comme s'il lui disait: Allez,
fluxus enim sanguinis, et           jouissez maintenant de la
super idololatriae pollutione       paix et du repos, vous qui
et super his quae carnis ac         jusqu'ici avez été dans les
sanguinis           delectatione    angoisses et les tourments.
geruntur       potest      recte    — S. Chrysostome: Ou bien
intelligi. Sed dum verbum           encore, par ces paroles:
Dei       Iudaeam        salvare    "Allez en paix, " le Sauveur
decerneret, plebs gentium           veut l'établir dans celui qui
paratam promissamque aliis          est la fin et la réunion de tous
praeripuit spe certa salutem.       les biens, c'est-à-dire en Dieu
Theophylactus.       Vel     per    qui habite dans la paix, et il
mulierem,                  quae     vous apprend en même temps
haemorrhoissa               erat,   que cette femme a été non-
intelligas humanam naturam:         seulement guérie dans son
profluebat enim peccatum,           corps, mais affranchie des
quod animam occidens quasi          causes de sa maladie, c'est-à-
sanguinem fudit animarum            dire de ses péchés.
nostrarum. Haec a pluribus          S. Jérôme: Dans le sens
medicorum, sapientum dico           mystique, Jaïre, chef de la
huius mundi et legis et             synagogue, vient à Jésus
prophetarum, curari non             après la guérison de cette
valuit: mox ut fimbriam             femme, et il représente le
Christi tetigit, idest carnem       peuple d'Israël qui sera
eius, sanata est: qui enim          sauvé, lorsque la plénitude
credit filium Dei incarnatum,       des nations sera entrée dans
hic est qui vestimentorum           l'Eglise (Rm 11). Le nom de
fimbriam tangit. Beda. Unde         Jaïre signifie qui illumine ou
una credula mulier dominum          qui est illuminé, et il figure le
tangit, turba comprimit: quia       peuple juif qui, sorti des
qui diversis haeresibus, sive       ombres de la lettre, est
perversis moribus gravatur,         inondé des lumières de
solo Ecclesiae Catholicae           l'Esprit saint, se prosterne
corde fideliter veneratur.          aux pieds de Jésus-Christ
Venit       autem       Ecclesia    (c'est-à-dire s'humilie devant
gentium         retro:      quia    l'incarnation du Verbe), et le
praesentem         in      carne    prie de rendre la vie à sa fille,
dominum         non      videns,    car celui qui a la vie en lui-
peractis iam sacramentis            même           cherche          à
incarnationis illius, ad fidei      communiquer la vie aux
eius gratiam pervenit; sicque       autres.        C'est        ainsi
dum               participatione    qu'Abraham,        Moïse       et
sacramentorum eius salvari          Samuel prient pour leur
a peccatis meruit, quasi tactu      peuple frappé de mort
vestimentorum eius, fontem          spirituelle, et Jésus se rend à
sui     sanguinis       siccavit.   leurs prières.
Circumspiciebat           autem     Bède. Pendant que Nôtre-
dominus videre eam quae             Seigneur se dirige vers la
hoc fecerat: quia omnes qui         maison de Jaïre pour guérir
salvari merentur, suo dignos        sa fille, la foule le presse de
intuitu      ac     miseratione     toutes parts; et c'est ainsi
iudicat.                            qu'au moment où il donne au
                                    peuple juif les enseignements
                                    du salut, il est comme
                                    accablé sous le poids des
                                    habitudes coupables de ce
                                    peuple charnel. Cette femme
                                    qui est atteinte d'une perte de
                                    sang et que le Seigneur
                                    guérit, représente l'Eglise qui
                                    a été formée des nations
                                    réunies; car cette perte de
                                    sang peut très-bien s'entendre
                                    des souillures du culte des
                                    idoles et de tous les crimes
                                    qui ont pour objet les plaisirs
                                    de la chair et du sang. Or,
                                    tandis que le Verbe de Dieu
                                    se disposait à sauver le
                                    peuple juif, le peuple des
                                    nations, plein d'une ferme
                                    espérance, dérobe pour ainsi
                                    dire le salut préparé et
                                    promis à d'autres. —
Theophylactus. On peut
encore,        dans         cette
hémorrhoïsse, voir la nature
humaine; car le péché, en
nous donnant la mort, coulait
pour ainsi dire en répandant
le sang de notre âme. Un
grand nombre de médecins
(c'est-à-dire les sages de ce
monde) avaient inutilement
cherché à guérir cette femme.
La loi et les prophètes
avaient      été      également
impuissants; mais dès qu'elle
a touché le bord du vêtement
(c'est-à-dire la chair) de
Jésus-Christ, elle est aussitôt
guérie; car toucher le bord
des vêtements du Sauveur,
c'est croire au Fils de Dieu
incarné. — Bède. Jésus n'est
touché que par une femme
fidèle, alors que la foule le
presse de toutes parts, c'est-à-
dire qu'il est accablé sous le
poids des fausses doctrines
des hérétiques ou des mœurs
perverses      des      mauvais
chrétiens, tandis qu'il ne
reçoit que de la seule Eglise
catholique un culte fidèle.
L'Eglise, formée des nations,
s'approche de Jésus par
derrière, car elle n'a pas vu le
Seigneur dans sa chair, et ce
n'est                   qu'après
l'accomplissement            des
mystères de l'incarnation
qu'elle est parvenue à la foi
en Jésus-Christ; et en
méritant d'être guérie de ses
péchés par la participation
aux sacrements du Sauveur,
elle a comme tari par le
contact de ses vêtements la
source du sang qui s'écoulait.
Or, Nôtre-Seigneur regarde
tout autour pour voir celle
qui l'a touchée, parce qu'il
juge dignes des regards de sa
                                   miséricorde tous ceux qui
                                   méritent la grâce du salut.
Lectio 3                           Versets 35-43.
                                   Theophylactus.               Les
[85651] Catena in Mc. , cap.       serviteurs du chef de la
5 l. 3 Theophylactus. Hi qui       synagogue ne voyaient dans
circa archisynagogum erant,        Jésus-Christ qu'un prophète,
Christum unum ex prophetis         et ils regardaient comme
esse credebant, et propter         nécessaire qu'il vînt prier sur
hoc     eum      deprecandum       la jeune fille mourante pour
putabant, ut veniens super         la guérir. Mais comme elle
puellam oraret; quia vero          venait       d'expirer,       ils
iam     expiraverat      puella,   conclurent que tonte prière
putabant        non         esse   était inutile: "Il parlait
precandum; et ideo dicitur         encore, lorsque les gens du
adhuc eo loquente, veniunt         chef de la synagogue vinrent
ad           archisynagogum,       lui dire: Votre fille est morte,
dicentes: quia filia tua           pourquoi fatiguer davantage
mortua est: quid ultra vexas       le Maître ? " Mais Nôtre-
magistrum?        Sed       ipse   Seigneur veut amener le père
dominus ad confidendum             de cette jeune fille à
patrem inducit; sequitur           reconnaître la puissance de
enim        noli        timere:    Dieu: "Jésus, ayant entendu
tantummodo                crede.   cette parole, dit au chef de la
Augustinus de Cons. Evang.         synagogue: Ne craignez rien,
Non legitur, quod suis             et croyez seulement. " — S.
nuntiantibus et prohibentibus      aug. (De l'accord des Evang.
ne iam magister veniret, ille      , 2, 28. ) Nous ne lisons pas
consenserit; ac per hoc quod       que cet homme ait partagé
dominus dixit ei noli timere,      les sentiments des gens de sa
crede,     non     diffidentem     maison qui s'opposaient à ce
reprehendit, sed credentem         que le Maître vînt chez lui, et
robustius confirmavit. Si          ces paroles que Jésus lui
autem              Evangelista     adresse: "Ne craignez point,
archisynagogum                     croyez seulement, " ne sont
commemorasset dixisse quod         point un reproche de
sui a domo venientes               défiance,     mais       tendent
dixerunt, quod iam non             simplement à rendre sa foi
vexaretur Iesus, repugnarent       plus forte et plus robuste.
eius cogitationi verba quae        Mais si saint Marc avait mis
posuit     Matthaeus        eum    dans la bouche du chef de la
dixisse, quod scilicet puella      synagogue les paroles des
mortua esset. Sequitur et non      gens de sa maison, qu'il
admittit quemquam sequi se,        fallait cesser de fatiguer
nisi Petrum et Iacobum et          Jésus, ces paroles seraient eu
Ioannem fratrem Iacobi.            contradiction avec le langage
Theophylactus. Non enim            que lui prête saint Matthieu
humilis      Christus         ad   lorsqu'il lui fait annoncer à
ostentationem voluit aliquid       Jésus que sa fille était morte.
operari. Sequitur et veniunt       " Et il ne permit à personne
in domum archisynagogi, et           de le suivre, si ce n'est à
vident tumultum et flentes et        Pierre, à Jacques et à Jean,
eiulantes               multum.      frère de Jacques. " —
Chrysostomus. Ipse autem             Theophylactus.       Car      le
iubet non ululare, tamquam           Sauveur, plein d'humilité, n'a
puella non sit mortua, sed           voulu      rien    faire    par
dormiens; unde sequitur et           ostentation.
ingressus ait: quid turbamini        " En arrivant à la maison du
et ploratis? Puella non est          chef de la synagogue, il vit
mortua,       sed         dormit.    une troupe confuse de gens
Hieronymus. Archisynagogo            qui     pleuraient     et   qui
dicitur filia tua mortua est;        poussaient de grands cris. "
Iesus autem dixit non est            — S. Chrysostome: Mais
mortua,       sed         dormit.    pour lui, il leur défend ces
Utrumque verum est; quasi            pleurs et ces cris, comme si
dicat: mortua est vobis, mihi        la jeune fille n'était pas
dormit. Beda. Hominibus              morte, mais simplement
enim mortua erat, qui                endormie: "Et étant entré, il
suscitare nequiverant; Deo           leur dit: Pourquoi vous
dormiebat,         in       cuius    troubler et pleurer de la sorte
dispositione       et      anima     ? " — S. Jérôme: On est venu
vivebat, et caro resuscitanda        dire à Jaïre: "Votre fille est
quiescebat. Unde mos apud            morte; " Jésus, au contraire,
Christianos      obtinuit       ut   dit: "Elle n'est pas morte,
mortui, qui resurrecturi non         mais elle dort. " Ces deux
dubitantur,          dormientes      manières de parler sont
vocentur.      Sequitur         et   également vraies, car Jésus
irridebant                   eum.    semble dire: "Elle est morte à
Theophylactus.         Derident      vos yeux, mais pour moi elle
autem eum tamquam ulterius           ne fait que dormir. "—Bède.
non posset aliquid facere;           Elle était morte, en effet,
sed ipsemet contra seipsos           pour les hommes qui ne
attestantes             disputat,    pouvaient la ressusciter, mais
tamquam vere mortuam                 elle dormait aux yeux de
suscitaverit:       et       ideo    Dieu, dans le sein duquel son
miraculosum          erit,      si   âme      vivait    d'une    vie
suscitaverit eam. Beda. Quia         immortelle, et dont la
ergo verbum resuscitantis            Providence veillait sur sa
irridere     quam        credere     chair qui reposait dans
malebant,      merito       foras    l'attente de la résurrection, et
excluduntur, utpote indigni          c'est de là qu'est venue chez
qui potentiam resuscitantis,         les chrétiens la coutume
ac resurgentis mysterium             d'appeler ceux qui dorment
viderent; unde sequitur ipse         les morts dont la résurrection
vero eiectis omnibus assumit         est pour eux certaine (1 Th
secum patrem et matrem               4).
puellae,        et         cetera.   " Et ils se moquaient de lui. "
Chrysostomus.         Vel       ut   — Theophylactus. Ils se
ostentationem           auferret,    moquent de lui, comme s'il
propter hoc non omnes                ne pouvait rien faire de plus;
secum esse sinit; ut vero           mais il leur prouve ainsi par
testes postmodum haberet            leur propre témoignage, que
divinae       virtutis,      tres   s'il la ressuscite, ce sera
praecipuos ex discipulis            littéralement des bras de la
elegit, et patrem et matrem         mort,      et        que     cette
puellae,     tamquam        prae    résurrection sera vraiment
omnibus magis necessarios.          miraculeuse. —Bède. Mais
Manu vero et verbo puellam          comme au lieu de croire aux
vivificat; unde sequitur et         paroles de celui qui a le
tenens manum puellae, ait           pouvoir de ressusciter, ils ont
illi: Thabitha cumi, quod est       mieux aimé s'en moquer,
interpretatum: puella, tibi         Nôtre-Seigneur         les     fait
dico, surge. Manus enim Iesu        justement sortir et les juge
vivificativa            existens,   indignes d'être témoins de la
mortuum corpus vivificat,           puissance de celui qui
vox autem iacentem excitat;         ressuscite,       et     de      la
unde sequitur et confestim          résurrection mystérieuse de
surrexit puella et ambulavit.       cette jeune fille: "Mais lui,
Hieronymus        de     optimo     les ayant tous renvoyés, " etc.
genere Interpret. Arguat            — S. Chrysostome: (hom. 32
aliquis           Evangelistam      sur S. Matth. ) Ou bien, c'est
mendacii, quare exponendo           pour éviter toute apparence
addiderit tibi dico; cum in         d'ostentation qu'il ne permet
Hebraico Thabitha, cumi             pas à tous de rester avec lui;
tantum significet puella,           mais il retient les trois
surge. Sed ut emphaticoteron        principaux         d'entre     ses
faceret et sensum vocantis et       disciples pour rendre plus
imperantis exprimeret, addit        tard témoignage à sa
tibi dico, surge. Sequitur erat     puissance divine, et le père et
autem annorum duodecim.             la mère de la jeune fille,
Glossa. Hoc Evangelista             comme plus nécessaires que
addidit ad ostendendum              tous les autres. C'est en
puellam huius aetatis esse          touchant de la main cette
quod poterat ambulare. In           jeune fille et en lui adressant
ambulatione eius non solum          la parole qu'il lui rend la vie:
suscitata, sed etiam perfecte       "Et prenant la main de la
sanata ostenditur. Sequitur et      jeune fille, il lui dit: Thabitha
obstupuerunt stupore magno;         cumi, " que l'on interprète
et praecepit illis vehementer,      ainsi: Jeune fille, je vous le
ut nemo id sciret; et iussit illi   commande, levez-vous; car
dari                manducare.      la main de Jésus étant elle-
Chrysostomus.                 Ad    même pleine de vie, rend la
demonstrandum, quod eam             vie à ce cadavre, et sa parole
vere suscitaverit et non            la soulève de son lit de mort:
secundum phantasiam. Beda.          "Et       aussitôt,         ajoute
Mystice autem salvata a             l'Evangéliste, la jeune fille se
profluvio sanguinis muliere,        leva, et se mit à marcher. "
mox filia archisynagogi             — S. Jérôme: (Du meilleur
mortua nuntiatur: quia dum          mode         d'interprét.         à
Ecclesia gentium a vitiorum         Pammach. , let. 101. ) Il s'en
labe mundata, et ob fidei            trouvera      peut-être      qui
meritum          filia         est   accuseront              d'erreur
cognominata,            continuo     l'Evangéliste pour avoir
synagoga perfidiae simul et          ajouté: "Je vous le dis, " alors
invidiae zelo soluta est;            que dans la langue hébraïque
perfidiae quidem, quia in            Thabitha cumi veut dire
Christo      credere      noluit;    simplement: "Jeune fille,
invidiae vero, quia Ecclesiam        levez-vous; " mais cette
credere doluit. Et quod              addition, dans l'esprit de
aiebant                    nuntii    l'Evangéliste, a uniquement
archisynagogo, quid ultra            pour objet d'exprimer la
vexas magistrum? Per eos             pensée de celui qui appelle
hodie dicitur qui a Deo              cette jeune fille et le
destitutum synagogae statum          commandement qu'il lui fait.
vident, ut restaurari posse          " Et elle était âgée de douze
non credant: ideoque pro             ans. " — la glose.
resuscitatione              illius   L'Evangéliste ajoute cette
supplicandum        non      esse    circonstance pour montrer
aestimant.          Sed         si   que cette jeune fille était
archisynagogus, idest coetus         dans l'âge de marcher. Or, en
doctorum legis, credere              marchant, elle prouvait à tous
voluerit, et subiecta ei             non-seulement qu'elle était
synagoga salva erit. Quia            ressuscitée, mais que sa
vero synagoga laetitiam              guérison était entière et
dominicae         inhabitationis     parfaite. — suite. " Et ils
merito infidelitatis amisit,         furent tous frappés de
quasi     inter     flentes et       stupeur, " etc. , et Jésus
eiulantes      mortua      iacet.    ordonna de lui donner à
Tenens       autem       puellae     manger.       "      —        S.
manum         dominus        eam     Chrysostome: (hom. 32 sur S.
suscitavit: quia nisi prius          Matth. ) Nouvelle preuve que
mundate       fuerint     manus      sa résurrection était véritable
Iudaeorum, quae sanguine             et non pas seulement
plenae      sunt,      synagoga      apparente.
mortua non resurget. In              Bède.      Dans     le      sens
sanatione                 autem      allégorique, la fille du chef
haemorrhoissae mulieris, et          de la synagogue dont ou
suscitatione puellae, salus          vient annoncer la mort, au
ostenditur generis humani,           moment où cette femme était
quae a domino ita dispensata         guérie d'une perte de sang,
est, ut primo aliqui ex Israel       est la figure de la synagogue
ad fidem venirent, deinde            qui, lorsque l'Eglise formée
plenitudo gentium intraret,          des nations est purifiée des
ac sic omnis Israel salvus           souillures de ses vices, et
fieret.    Annorum        autem      reçoit le nom de fille à cause
duodecim erat puella, et             du mérite de sa foi,
annis duodecim mulier erat           succombe victime de sa
passa: quia peccata non              perfidie et de son envie; de sa
credentium apparuerunt in            perfidie, parce qu'elle a
initio fidei credentium: unde        refusé de croire en Jésus-
dicitur: credidit Abraham            Christ; de sa jalousie, parce
Deo, et reputatum est ei ad          qu'elle a vu avec peine que
iustitiam.             Gregorius     l'Eglise embrassait la foi. Ce
Moralium. Moraliter vero             langage des serviteurs du
redemptor noster puellam in          chef de la synagogue est
domo, iuvenem vero extra             encore aujourd’hui sur les
portam, in sepulcro autem            lèvres de ceux qui regardent
Lazarum suscitat; adhuc              la      synagogue          comme
quidem in domo mortuus               entièrement abandonnée de
iacet qui latet in peccato;          Dieu, sans espérance aucune
iam extra portam educitur            de rétablissement, et qui
cuius iniquitas usque ad             pensent qu'il est mutile de
vecordiam               publicae     demander         à    Dieu       sa
perpetrationis          aperitur;    résurrection. Mais si le chef
sepulturae      vero      aggere     de la synagogue, c'est-à-dire
premitur qui perpetratione           si l'assemblée des docteurs
nequitiae        etiam        usu    de la loi veut embrasser la
consuetudinis            pressus     foi, la synagogue qui lui est
gravatur.         Beda.        Et    soumise         sera       sauvée.
notandum, quod leviores et           Remarquez          qu'elle      est
quotidiani erratus, levioris         étendue morte au milieu de
poenitentiae possunt remedio         cette multitude qui pleure et
curari: unde iacentem in             pousse des cris, parce que
conclavi dominus facillima           son incrédulité lui a fait
voce puellam resuscitat              perdre la joie qu'elle goûtait
dicens puella, surge; ut vero        dans la présence du Seigneur.
quatriduanus             mortuus     Le Sauveur ressuscite cette
sepulcri claustra evadere            jeune fille en lui prenant la
posset,     fremuit       spiritu,   main, pour nous apprendre
turbavit seipsum, lacrymas           que la synagogue frappée de
fudit. Quanto igitur gravior         mort ne peut ressusciter, si
animae mors, tanto acrior            les Juifs ne purifient d'abord
necesse est ut poenitentis           leurs mains pleines de sang
fervor insistat. Sed et hoc          (Is 1). La guérison de
notandum, quia publica noxa          l'hémorrhoïsse          et       la
publico eget remedio: unde           résurrection de cette jeune
Lazarus      de      monumento       fille sont la figure du salut du
vocatus populis innotuit;            genre humain, pour lequel
levia autem peccata, secreta         Dieu a établi cet ordre: que
queunt poenitentia deleri:           quelques-uns du peuple
unde puella in domo iacens           d'Israël          embrasseraient
paucis arbitris exsurgit,            d'abord la foi, puis la
eisdemque         ut      nemini     plénitude        des       nations
manifestent          praecipitur.    entrerait dans l'Eglise, et
Turba etiam foris eicitur, ut        ensuite tout Israël serait
puella suscitetur: quia si non       sauvé (Rm 11). Cette jeune
prius a secretioribus cordis         fille était âgée de douze ans,
expellitur          saecularium      et cette femme avait souffert
multitudo curarum, anima             douze ans entiers, parce que
quae      intrinsecus       iacet    les     péchés       des     Juifs
mortua, non resurgit. Bene        incrédules        ne      furent
autem surrexit et ambulat:        découverts que lorsque les
quia anima a peccatis             premiers                 fidèles
resuscitata, non solum a          embrassèrent la foi selon ces
sordibus scelerum exurgere,       paroles       de      l'Ecriture:
sed et in bonis proficere         "Abraham crut à la parole de
debet operibus, et mox            Dieu, et sa foi lui fut imputée
necesse est ut caelesti pane      à justice. "
satietur, divini scilicet verbi   S. grég. (Moral. , 4, 25. ) Au
et altaris particeps effecta.     sens moral, voici ce que
                                  représentent cette jeune fille
                                  ressuscitée dans la maison, le
                                  jeune homme rendu à la vie
                                  hors des portes de la ville, et
                                  Lazare rappelé du sépulcre
                                  où il était depuis quatre jours.
                                  Celui qui est étendu sans vie
                                  dans l'intérieur de la maison,
                                  c'est celui dont le péché reste
                                  encore caché; celui que l'on
                                  conduit hors des portes de la
                                  ville, c'est le pécheur dont
                                  l'iniquité pousse la démence
                                  jusqu'à s'afficher en public;
                                  celui enfin qui est comme
                                  comprimé sous la pierre du
                                  sépulcre figure le pécheur,
                                  qui à force de commettre le
                                  mal se trouve comme accablé
                                  sous le poids de l'habitude.
                                  Bède. Remarquez encore que
                                  les fautes plus légères et que
                                  nous commettons tous les
                                  jours peuvent être effacées
                                  par une pénitence moins
                                  sévère; c'est ainsi que le
                                  Seigneur n'emploie que cette
                                  parole simple et facile:
                                  "Jeune fille, levez-vous, "
                                  pour ressusciter cette jeune
                                  fille qui était encore dans son
                                  lit. Mais lorsqu'il fallut
                                  arracher aux horreurs du
                                  tombeau ce mort de quatre
                                  jours, il frémit en son esprit,
                                  il se troubla lui-même, il
                                  répandit des larmes (Jn 11).
                                  Plus donc la mort de l'âme
                                  est grave et profonde, et plus
                                  aussi la pénitence doit être
                                sévère        et       fervente.
                                Remarquez encore qu'à des
                                fautes publiques il faut un
                                remède public, et c'est pour
                                cela que Lazare sort du
                                tombeau aux yeux de tout le
                                peuple qui est présent, tandis
                                que les fautes légères n'ont
                                besoin pour être effacées que
                                d'une pénitence secrète; ainsi
                                cette jeune fille, étendue sur
                                son lit, ressuscite devant un
                                petit nombre de témoins, et
                                encore leur recommande-t-on
                                de n'en rien dire. Nôtre-
                                Seigneur       chasse     même
                                dehors      la     foule    qui
                                remplissait la maison avant
                                de ressusciter cette jeune
                                fille, parce qu'en effet l'âme
                                frappée de mort spirituelle ne
                                peut revenir à la vie qu'après
                                avoir chassé des parties les
                                plus secrètes de son cœur la
                                multitude des préoccupations
                                du siècle. Elle se met à
                                marcher aussitôt qu'elle est
                                ressuscitée, parce que l'âme
                                qui sort de la mort du péché
                                ne doit pas seulement se
                                séparer des souillures de ses
                                crimes, mais marcher dans la
                                pratique des bonnes œuvres.
                                Elle doit aussi se hâter de se
                                nourrir du pain céleste, c'est-
                                à-dire de la parole divine et
                                de la participation du
                                sacrement de l'autel.
Caput 6                                 CHAPITRE VI
Lectio 1                        Versets 1-6.
                                Theophylactus. Après les
[85652] Catena in Mc. , cap.    miracles que l'Evangéliste
6 l. 1 Theophylactus. Post      vient de raconter, le Seigneur
praemissa miracula dominus      revient dans son pays, bien
in patriam suam revertitur,     qu'il sût qu'il y serait l'objet
non     ignorans    quoniam     du      mépris       de      ses
spernerent eum, sed ut          concitoyens; mais il voulait
occasionem non haberent         leur ôter tout prétexte de
ulterius dicendi: quia si       dire: Si vous étiez venu
venisses, credidissemus tibi;   parmi nous, nous eussions
unde dicitur et egressus inde      cru en vous. " Et étant parti
abiit in patriam suam: et          de là, il vint dans son pays, "
sequebantur eum discipuli          etc. — Bède. L'Evangéliste
sui. Beda. Patriam eius            appelle Nazareth le pays du
Nazareth dicit, in qua erat        Sauveur, parce qu'il y avait
nutritus.      Sed      quanta     été élevé. Mais quel est
Nazaraeorum caecitas, qui          l'aveuglement extraordinaire
eum quem verbis factisque          dans les habitants de
illius Christum cognoscere         Nazareth que de mépriser, à
poterant, ob solam gentis          cause de l'obscurité de sa
notitiam          contemnunt?      famille, celui que ses paroles
Sequitur et facto sabbato          aussi bien que ses actions
coepit in synagoga docere; et      auraient dû leur faire
multi                 audientes    reconnaître pour le Christ ? "
admirabantur in doctrina           Or, un jour de sabbat étant
eius, dicentes: unde huic          venu, il commença à
haec omnia? Et quae est            enseigner, " etc. Cette
sapientia quae data est illi, et   sagesse qu'ils admirent, c'est
virtutes tales quae per manus      sa doctrine, et les merveilles,
eius efficiuntur? Sapientiam       qui sont également l'objet de
ad      doctrinam,      virtutes   leur admiration, ce sont les
referunt ad sanitates et           guérisons et les miracles qu'il
miracula quae faciebat.            opérait.
Sequitur nonne hic est faber       " N'est-ce pas là ce
filius Mariae? Augustinus de       charpentier, fils de Marie ? "
Cons. Evang. Matthaeus             — S. aug. (De l'accord des
quidem fabri filium eum            Evang. , 2, 22. ) D'après le
dictum esse dicit; nec             récit de saint Matthieu, ils
mirandum est, cum utrumque         l'appelèrent le fils du
dici potuerit: eo enim fabrum      charpentier, et il n'y a en cela
credebant quo et fabri filium.     rien d'étonnant, puisqu'ils ont
Hieronymus. Filius quidem          pu dire l'un et l'autre, d'autant
fabri Iesus vocatur, sed fabri     plus qu'ils ne le croyaient
qui fabricatus est auroram et      charpentier lui-même que
solem,      idest    Ecclesiam     parce qu'ils pensaient qu'il
primam, et sequentem; in           était fils du charpentier. — S.
quarum figura mulier, et           Jérôme: Jésus est appelé fils
puella sanatur. Beda. Nam          du charpentier, mais de ce
etsi humana non sint               divin charpentier qui a fait
comparanda divinis, typus          l'aurore et le soleil (Ps 73,
tamen integer est: quia pater      16), c'est-à-dire la première
Christi igne operatur et           et la seconde Eglise, l'Eglise
spiritu.     Sequitur     frater   juive et l'Eglise chrétienne,
Iacobi, et Ioseph, et Iudae, et    qui sont figurées dans la
Simonis; nonne et sorores          femme et dans la jeune fille
eius hic nobiscum sunt?            guéries par Nôtre-Seigneur.
Fratres et sorores eius secum      — Bède. Car bien qu'on ne
esse testantur: qui tamen non      puisse comparer les choses
liberi Ioseph, aut Mariae,         humaines aux choses divines,
iuxta      haereticos,      sunt   la figure cependant est ici
putandi; sed potius, iuxta           parfaite, parce que le Père du
morem sacrae Scripturae,             Christ opère par le feu et par
cognati sunt intelligendi;           l'Esprit.
quomodo Abraham, et Lot              " Est-ce qu'il n'est pas le frère
fratres appellantur, cum             de Jacques, de Joseph, de
esset Lot filius fratris             Jude et de Simon ? Et ses
Abrahae.                        Et   sœurs ne sont-elles pas ici
scandalizabantur in illo.            parmi nous ? " Ils attestent
Scandalum         et         error   que les frères et les sœurs de
Iudaeorum salus nostra est,          Jésus sont avec lui; gardons-
et               haereticorum        nous de voir dans ces frères
condemnatio. Intantum enim           et dans ces sœurs les enfants
spernebant dominum Iesum             de Marie, comme le veulent
Christum ut eum fabrum, et           les hérétiques, ce sont
fabri     vocarent         filium.   simplement ses parents,
Sequitur et dicebat eis Iesus,       suivant la manière de
quia non est propheta sine           s'exprimer de l'Ecriture; c'est
honore nisi in patria sua, et        ainsi qu'Abraham et Loth
in domo sua, et in cognatione        sont appelés frères (Gn 13),
sua. Prophetam dici in               parce que Loth était le fils du
Scripturis dominum Iesum             frère d'Abraham. ce Et ils se
etiam Moyses testis est,             scandalisaient de lui. " Le
futuram eius incarnationem           scandale et l'erreur des Juifs
praedicens filiis Israel, ait:       sont pour nous une occasion
prophetam vobis suscitabit           de salut, et, pour les
dominus Deus vester de               hérétiques, un sujet de
fratribus vestris. Non solum         condamnation. Leur mépris
autem ipse qui dominus est           pour Nôtre-Seigneur Jésus-
prophetarum, sed et Elias, et        Christ allait jusqu'à l'appeler
Ieremias               ceterique     charpentier et fils de
prophetae, minores in patria         charpentier: "Mais Jésus leur
sua     quam      in      exteris    disait: Un prophète n'est sans
civitatibus habiti sunt: quia        honneur que dans sa patrie, "
propemodum naturale est              etc. Nôtre-Seigneur Jésus-
cives      semper         civibus    Christ est souvent appelé
invidere:       non          enim    prophète dans les Ecritures,
considerant praesentia viri          au témoignage de Moïse, qui
opera,       sed        fragilem     prédisant l'Incarnation future
recordantur           infantiam.     du Fils de Dieu, s'exprime de
Hieronymus.          Comitatur       la sorte: "Le Seigneur vous
etiam saepe vilitas originem,        suscitera un prophète du
ut est illud: quis est filius        milieu de vos frères. " Et ce
Isai? Quia humilia dominus           n'est pas seulement le
respicit, et alta a longe            Seigneur des prophètes, mais
cognoscit.     Theophylactus.        Elie, mais Jérémie, et les
Sive     etiam       praeclaros      autres prophètes, qui ont été
consanguineos          propheta      moins considérés dans leur
habeat, cives odiunt eos, et         pays que parmi les étrangers,
propter hoc dehonorant               tant il est naturel aux
prophetam. Sequitur et non           concitoyens de se jalouser
poterat ibi virtutem ullam         entre eux. Ils n'ont aucune
facere; nisi paucos infirmos       considération       pour     les
impositis manibus curavit.         œuvres       actuelles      d'un
Quod autem dicit non               homme, et ne se souviennent
poterat, intelligere oportet:      que des faiblesses de son
non volebat: quia non ipse         enfance. — S. Jérôme:
impotens, sed illi infideles       Souvent, d'ailleurs, l'origine
erant: ergo ibi non operatur       d'un homme est obscure, et
virtutes, parcens eis, ne          donne lieu à ce langage:
maiori reprehensione digni         "Qu'est-ce que le fils d'Isaï ?
essent, etiam factis miraculis     " (1 R 25, 10) parce qu'en
non credentes. Vel aliter. In      effet le Seigneur regarde les
miraculis             faciendis    choses basses et ne voit que
necessaria      est       virtus   de loin celles qui sont hautes
operantis, et recipientium         (Ps 137). — Theophylactus.
fides, quae ibi deficiebat:        Bien plus, alors même qu'un
unde non volebat Iesus ibi         prophète aurait des parents
signa facere. Sequitur et          illustres, considérés, ses
mirabatur               propter    concitoyens ne laisseraient
incredulitatem illorum. Beda.      pas de les haïr et de lui
Non quasi inopinata et             refuser tout honneur. " Et il
improvisa miratur qui novit        ne put faire là aucun miracle,
omnia antequam fiant; sed          " etc. Quand l'Evangéliste dit
qui novit occulta cordis,          qu'il ne put faire aucun
quod mirandum intimare vult        miracle, il faut entendre qu'il
hominibus, mirari se coram         ne consentit pas, qu'il ne
hominibus             ostendit:    voulut pas; ce n'était pas
Iudaeorum enim miranda             impuissance de sa part, leur
notatur caecitas, qui nec          incrédulité seule en était la
prophetis suis credere de          cause. Si donc il ne fait point
Christo, nec ipsi inter se nato    de miracles au milieu d'eux,
voluerunt credere Christo.         c'est par ménagement pour
Mystice      autem         Iesus   des gens qui, en refusant de
despicitur in domo, et in          croire à ces miracles,
patria sua, hoc est in populo      encourraient un jugement
Iudaeorum; et ideo pauca ibi       bien plus sévère. On peut
signa fecit, ne penitus            encore donner cette raison
excusabiles     ibi     fierent.   que, pour faire des miracles,
Maiora autem signa quotidie        à la puissance de celui qui les
in gentium populo facit, non       opère, il faut joindre la foi de
tam in sanitate corporum           celui qui en est l'objet. Or,
quam in animarum salute.           cette foi faisait ici défaut, et
                                   c'est     pourquoi       Nôtre-
                                   Seigneur ne voulut faire
                                   aucun miracle en cet endroit.
                                   " Et il s'étonnait de leur
                                   incrédulité. " —Bède. Il
                                   s'étonne de leur incrédulité,
                                   non pas comme d'une chose
                                   inopinée et imprévue pour
                                  lui, puisqu'il connaît toutes
                                  choses avant même qu'elles
                                  existent; mais bien qu'il
                                  pénètre les secrets des cœurs,
                                  lorsqu'il veut qu'une chose
                                  produise     en     nous       un
                                  sentiment d'étonnement, il
                                  affecte d'en paraître étonné
                                  lui-même        devant        les
                                  hommes. Il veut donc que
                                  nous soyons étonnés de
                                  l'aveuglement des Juifs, qui
                                  n'ont voulu croire ni à leurs
                                  prophètes         qui        leur
                                  annonçaient le Christ, ni au
                                  Christ lui-même qui était né
                                  parmi eux. Dans le sens
                                  mystique, Jésus est l'objet du
                                  mépris dans sa famille et
                                  dans son pays, c'est-à-dire au
                                  milieu du peuple juif. Il ne
                                  fait parmi eux qu'un petit
                                  nombre de miracles, pour
                                  qu'ils    ne      soient      pas
                                  entièrement excusables; mais
                                  il fait tous les jours des
                                  miracles plus fréquents et
                                  plus considérables au milieu
                                  du peuple des Gentils,
                                  miracles qui ont moins pour
                                  objet la guérison des corps
                                  que le salut des âmes.
Lectio 2                          Versets 7-13.
                                  Theophylactus.            Nôtre-
[85653] Catena in Mc. , cap.      Seigneur ne prêchait pas
6 l. 2 Theophylactus. Non         seulement dans les villes,
solum        in     civitatibus   mais dans les bourgs et dans
praedicabat dominus, sed et       les villages, pour nous
in castellis, ut discamus         apprendre à ne pas mépriser
parva non spernere; neque         ce qui est petit et à ne pas
magnas semper quaerere            rechercher     toujours       les
civitates, sed verbum Dei in      grandes villes, mais à semer
vicis abiectis et vilibus         la parole de Dieu dans les
seminare; unde dicitur et         villages obscurs et de peu
circuibat castella in circuitu    d'importance:         "Et       il
docens. Beda. Benignus            parcourait      les     villages
autem et clemens dominus,         d'alentour, et il y enseignait.
ac magister non invidet           "
servis atque discipulis suis      Bède. Nôtre-Seigneur, maître
virtutes suas; et sicut ipse      plein de bonté et de douceur,
curaverat omnem languorem,         n'envie point à ses serviteurs
et     omnem       infirmitatem,   les miracles qu'ils pouvaient
apostolis quoque suis dedit        opérer, et il communique à
potestatem; unde sequitur et       ses Apôtres le pouvoir qu'il
convocavit duodecim, et            avait de guérir toute langueur
coepit eos mittere binos, et       et toute infirmité: "Alors,
dabat       illis    potestatem    appelant les douze. . . il leur
spirituum immundorum. Sed          donna puissance sur les
multa distantia est inter          esprits impurs. " Mais il y a
donare et accipere: iste           une grande différence entre
quodcumque agit, potestate         donner et recevoir: tout ce
domini agit, illi si quid          que fait Nôtre-Seigneur il le
faciunt imbecillitatem suam,       fait en vertu de la puissance
et virtutes domini confitentur,    qui lui est propre, tandis que
dicentes: in nomine Iesu           ses disciples, dans les
surge          et       ambula.    miracles qu'ils opèrent, sont
Theophylactus. Binos autem         obligés de confesser leur
apostolos mittit, ut fierent       faiblesse et la puissance du
promptiores: quia, ut ait          Seigneur, en disant comme
Ecclesiastes, melius est simul     saint Pierre: "Au nom de
duos esse, quam unum. Si           Jésus, lève-toi et marche. "
autem plures quam duos             (Ac 3)
misisset, non esset sufficiens     Theophylactus. Il envoie les
numerus ut in plura castella       Apôtres deux à deux, pour
mitterentur. Gregorius in          leur inspirer plus d'ardeur et
Evang. Binos autem in              d'activité, car comme dit
praedicationem        discipulos   l'Ecclésiaste (Qo 4, 9): "II
mittit, quoniam duo sunt           vaut mieux être deux
praecepta caritatis: Dei           ensemble que d'être seul. "
videlicet amor, et proximi, et     Si, au contraire, il les eût
minus quam inter duos              envoyé plus de deux
caritas haberi non potest.         ensemble, le nombre des
Per hoc ergo nobis innuit          Apôtres n'eût pas suffi pour
quia qui caritatem erga            tous les bourgs dans lesquels
alterum          non      habet,   ils      devaient       prêcher
praedicationis          officium   l'Evangile. — S. grég. (hom.
suscipere nullatenus debet.        17 sur les Evang. ) Le
Sequitur et praecepit eis ne       Sauveur les envoie deux par
quid tollerent in via, nisi        deux, pour figurer que le
virgam tantum; non peram,          précepte de la charité a un
neque panem, neque in zona         double objet: l'amour de
aes; sed calceatos sandaliis,      Dieu et l'amour du prochain,
et ne induerentur duabus           et aussi parce qu'il faut deux
tunicis. Beda. Tanta enim          termes pour que la charité
praedicatori in Deo debet          puisse avoir lieu. Il nous
esse fiducia ut praesentis         enseigne encore par là que
vitae sumptus, quamvis non         celui qui n'a pas la charité
provideat, tamen hos sibi non      pour le prochain ne doit en
deesse certissime sciat, ne        aucune façon se charger du
dum mens eius occupatur ad         ministère de la prédication.
temporalia,      minus      aliis   " Et il leur commanda de ne
provideat              aeterna.     rien porter en chemin, " etc.
Chrysostomus. Hoc etiam eis         — Bède. Le prédicateur doit
dominus praecepit, ut per           avoir dans la providence de
habitum             ostenderent     Dieu      une     si    grande
quantum       a      divitiarum     confiance, que, sans se
desiderio            distabant.     préoccuper de ce qui est
Theophylactus.        Instruens     nécessaire à l'entretien de la
etiam eos per hoc non esse          vie, il doit être assuré que
amatores munerum, et ut             rien ne lui manquera, car si
videntes eos praedicare             son esprit se laisse prendre
paupertatem,       acquiescant,     par les soucis des choses
cum apostoli nihil habeant.         temporelles, il sera moins en
Augustinus de Cons. Evang.          état d'inspirer aux autres
Vel quia cum, secundum              l'amour des biens éternels. —
Matthaeum,             dominus      S. Chrysostome: En leur
continue subiecerit: dignus         faisant                   cette
est enim operarius cibo suo,        recommandation, le Seigneur
satis ostendit cur eos              veut     encore que        leur
possidere haec, aut ferre           extérieur      seul       fasse
noluerit:       non        quod     comprendre combien ils
necessaria        non        sint   étaient éloignés du désir des
necessitati huius vitae, sed        richesses. — Theophylactus.
quia sic eos mittebat ut eis        Il leur enseigne encore à ne
hoc deberi demonstraret ab          point rechercher les présents,
illis quibus Evangelium             afin qu'en ne possédant rien,
credentibus nuntiarent: unde        ils donnent ainsi plus de
apparet     hoc      non      ita   force et d'efficacité à leurs
praecepisse           dominum       prédications sur la pauvreté.
tamquam Evangelistae vivere         — S. aug. (De l'acc, des
aliunde non debeant, quam           Evang. , 2, 30. ) Ou bien
eis praebentibus quibus             enfin, comme, d'après saint
annuntiant        Evangelium;       Matthieu,      Nôtre-Seigneur
alioquin      contra         hoc    ajoute aussitôt: "L'ouvrier est
praeceptum fecit apostolus,         digne de son salaire, " nous
qui victum de manuum                voyons la raison pour
suarum labore transigebat;          laquelle il leur défend de
sed potestatem dedisse, in          posséder ou de porter rien
qua scirent sibi ista deberi.       avec eux. Ce n'est pas que
Solet item quaeri quomodo           toutes ces choses ne soient
Matthaeus        et       Lucas     nécessaires à l'entretien de la
commemoraverint          dixisse    vie; mais en les envoyant
dominum discipulis, ut nec          ainsi dépourvus de tout, il
virgam ferrent, cum dicat           voulait apprendre à ceux à
Marcus et praecepit eis ne          qui ils prêchaient l'Evangile
quid tollerent in via nisi          que c'était pour eux un devoir
virgam tantum. Quod ita             de subvenir à l'entretien des
solvitur, ut intelligamus sub       Apôtres. Toutefois, il est
alia significatione dictam          évident que le Seigneur
virgam, quae secundum               n'impose pas ici à ses
Marcum ferenda est, et sub          disciples l'obligation de ne
alia illam quae secundum            vivre que des offrandes qui
Matthaeum et Lucam non est          leur seraient faites par les
ferenda. Potuit enim sic            fidèles qu'ils évangélisaient,
breviter        dici:       nihil   ou bien, il faudrait dire que
necessariorum          vobiscum     saint Paul s'est mis en
feratis nisi virgam tantum, ut      contradiction      aveu     ce
illud quod dictum est: nec          précepte en vivant du travail
virgam, intelligatur nec            de ses mains (Ac 20, 34. 35;
minimas quidem res; quod            1 Co 4, 12; 1 Th 2, 1; 2 Th 3,
vero adiunctum est nisi             8. 9); mais il donne à ses
virgam tantum, intellegatur         Apôtres un véritable pouvoir,
quia per potestatem a               et    veut     qu'ils   soient
domino receptam, quae               convaincus qu'ils ont droit à
virgae nomine significata est,      ces    offrandes.     On    se
etiam quae non portantur,           demande encore comment
non deerunt. Utrumque ergo          saint Matthieu et saint Luc
dominus dixit; sed quia non         rapportent     que      Nôtre-
utrumque unus Evangelista           Seigneur avait défendu à ses
commemoravit, putatur ille          disciples de porter même un
qui     virgam      sub      alia   bâton, tandis que nous lisons
significatione          positam     dans saint Marc: "II leur
tollendam dixit, ei qui virgam      commanda de ne rien porter
rursus aliud significantem          eu chemin qu'un bâton
non tollendam, dixit, esse          seulement. " Pour résoudre
contrarius; sed iam ratione         cette difficulté, il faut
reddita non putetur. Sic et         admettre que le bâton que les
calceamenta        cum      dicit   Apôtres peuvent porter avec
Matthaeus in via non esse           eux, d'après saint Marc, doit
portanda, curam prohibet:           être pris dans un autre sens
quia       ideo       cogitantur    que celui que le Sauveur leur
portanda ne desint. Hoc et de       défend de porter suivant le
duabus tunicis intelligendum        récit de saint Matthieu et de
est, ne quisquam eorum              saint Luc. Nôtre-Seigneur a
praeter eam qua esset               donc pu leur dire d'une
indutus, aliam portandam            manière abrégée: "Ne portez
curaret, sollicitus ne opus         avec vous aucune des choses
esset, cum ex illa potestate        nécessaires à la vie, pas
posset accipere. Proinde            même un bâton ou rien qu'un
Marcus dicendo, calceari eos        bâton. " Ainsi en disant: "Pas
sandaliis vel soleis, aliquid       même un bâton, " il exclut
hoc calceamentum mysticae           jusqu'aux moindres choses,
significationis          habere     et en ajoutant: "Rien qu'un
admonet, ut pes neque tectus        bâton, " il veut que l'on
sit desuper, nec nudus ad           comprenne qu'en vertu du
terram; idest nec occultetur        pouvoir qui leur est donné, et
Evangelium, nec terrenis            qui est figuré par le bâton,
commodis innitatur. Et quod         aucune des choses qu'il leur
non haberi, vel portari duas        défend de porter ne leur fera
tunicas, sed expressius indui       défaut. Notre-Seigneur a
prohibet, quid eos monet nisi       donc exprimé ces deux
non        dupliciter,       sed    pensées; mais comme aucun
simpliciter         ambulare?       des Evangélistes ne les a
Quisquis autem putat non            rapportées toutes deux à la
potuisse dominum in uno             fois, on est porté à croire que
sermone quaedam figurate,           celui qui a parlé du bâton à
quaedam proprie ponere              porter dans un sens, est en
eloquia, cetera eius inspiciat,     contradiction avec celui qui
et videbit, quod hoc temere         rapporte la défense faite de
ac inerudite arbitretur. Beda.      porter même un bâton, pris
In duabus autem tunicis             dans     un      autre    sens.
videtur       mihi        duplex    L'explication     que      nous
ostendere vestimentum: non          venons de donner fait
quod in locis Scythiae              disparaître               toute
glaciali nive rigentibus, una       contradiction. Ainsi, lorsque
quis tunica debeat esse             Nôtre-Seigneur, d'après saint
contentus; sed in tunica            Matthieu, défend à ses
vestimentum intelligamus, ne        Apôtres d'emporter avec eux
aliud vestiti, aliud nobis          des chaussures, il leur défend
futurorum timore servetur.          la préoccupation qui les leur
Chrysostomus. Vel aliter.           ferait emporter, dans la
Matthaeus et Lucas non              crainte qu'elles ne viennent à
calceamenta, neque baculum          leur manquer. Il faut
portare     permittit,     quod     entendre, dans le même sens,
ostendit perfectissimum esse;       la recommandation de ne
Marcus vero baculum iubet           point porter deux tuniques,
assumere,      et      sandaliis    Nôtre-Seigneur veut délivrer
calceari; quod dictum est           ses Apôtres de l'embarras
permissive. Beda. Allegorice        d'en porter une autre que
autem per peram onera               celle qui sert à les couvrir,
saeculi, per panem deliciae         puisque leur ministère leur
temporales, per aes in zona         donne le droit d'en recevoir,
occultatio           sapientiae     au besoin, une seconde.
designatur: quia quisquis           Donc, lorsque d'après saint
officium doctoris accipit,          Marc, le Sauveur leur
neque oneribus saecularium          recommande de chausser
negotiorum deprimi, neque           leurs sandales, il faut voir,
desideriis carnalibus resolvi,      dans ces sandales, une
neque      commissum         sibi   signification symbolique et
talentum verbi, sub otio            mystérieuse, c'est-à-dire que
debet       lenti       torporis    la chaussure doit laisser le
abscondere. Sequitur et             pied       du       prédicateur
dicebat eis: quocumque              découvert par dessus et
introieritis in domum, illic        protégé par dessous, ce qui
manete donec exeatis inde:          signifie que l'Evangile ne
ubi dat constantiae generale        doit ni rester caché, ni
mandatum, ut hospitalis             s'appuyer sur les avantages
necessitudinis              iura    de la terre. Que signifie
custodiant,      alienum        a   encore la défense faite
praedicatore regni caelestis        d'avoir et de porter deux
astruens      cursitare       per     tuniques, et la défense plus
domos. Theophylactus. Ne              expresse de se vêtir de plus
scilicet de gula contingeret          d'une tunique, si ce n'est que
eos reprehendi, ab aliis in           les Apôtres doivent marcher
alios transeuntes. Sequitur et        dans la simplicité, sans la
quicumque non receperint              moindre duplicité ? Et si
vos, nec audierint vos,               quelqu'un pense que Nôtre-
exeuntes      inde,      excutite     Seigneur n'a pu, dans un seul
pulverem de pedibus vestris           et même discours, mêler le
in testimonium illis. Hoc             sens figuré au sens propre et
autem dominus praecepit ut            littéral, qu'il jette les yeux sur
ostenderet quod longam                les autres discours du
propter         eos         viam      Sauveur, et il verra bientôt
ambulaverunt, et nihil eis            qu'il avance cette assertion
profuit: vel quia nihil ab eis        avec autant de témérité que
acceperunt, etiam neque               d'ignorance.
pulverem; sed et hunc                 Bède. Ces deux tuniques me
excutiunt, ut hoc sit in              paraissent indiquer deux
testimonium illis, idest in           vêtements distincts, car on ne
redargutionem                illis.   peut admettre que, dans les
Chrysostomus. Vel ut sit in           contrées glaciales de la
testimonium laboris viae              Scythie toujours couvertes de
quam sustinebant pro eis, aut         neige, on doive se contenter
tamquam pulvis peccatorum             d'une seule tunique; la
praedicantium convertatur in          tunique est donc prise ici
ipsos. Sequitur et exeuntes           pour le vêtement tout entier,
praedicabant ut poenitentiam          et     Nôtre-Seigneur         nous
agerent; et Daemonia multa            défend d'en avoir un second
eiciebant, et ungebant oleo           en réserve, dans la crainte de
multos        aegrotos,          et   ce qui peut arriver. — S.
sanabantur.       Quod       oleo     Chrysostome:           Ou     bien
ungerent, solus Marcus                encore, au rapport de saint
enarrat; Iacobus autem in             Matthieu et de saint Luc,
epistola sua canonica similia         Nôtre-Seigneur ne permet de
dicit. Oleum enim et labores          porter ni chaussures, ni
curat, et luminis et hilaritatis      bâton, et c'est ce qu'il y a de
causa      existit.    Significat     plus parfait; d'après saint
autem oleum unctionis Dei             Marc, au contraire, il autorise
misericordiam, infirmitatis           ses disciples à porter un
medelam,          et       cordis     bâton et des sandales, et c'est
illuminationem; quod totum            une simple permission qu'il
oratio                 operatur.      leur donne.
Theophylactus.         Significat     Bède.       Dans        le    sens
etiam gratiam spiritus sancti,        allégorique,         la     besace
per quam a laboribus                  représente les charges et les
transmutamur, et lumen et             embarras du siècle; le pain,
laetitiam            spiritualem      les délices de la terre, et
suscipimus. Beda. Unde patet          l'argent dans la bourse la
ab ipsis apostolis hunc               sagesse qui reste cachée.
sanctae Ecclesiae morem               C'est qu'en effet celui qui est
esse traditum, ut energumeni,   revêtu des fonctions de
vel alii quilibet aegroti,      docteur ne doit ni plier sous
ungantur oleo, pontificali      le poids des affaires du
benedictione consecrato.        siècle, ni se laisser amollir
                                par les désirs de la chair, ni
                                cacher le talent de la parole
                                qui lui est confiée sous la
                                négligence d'un corps livré à
                                l'oisiveté: "Et il leur disait:
                                En quelque maison que vous
                                entriez, " etc. Il leur donne
                                ici le précepte général de la
                                persévérance               dans
                                l'observation des lois de
                                l'hospitalité, et leur déclare
                                qu'il est indigne d'un
                                prédicateur du royaume des
                                cieux d'aller de maison en
                                maison. — Theophylactus. Il
                                ne veut pas qu'en changeant
                                ainsi de maison, ils donnent
                                lieu     au     reproche      de
                                sensualité, " Et quant à ceux
                                qui ne vous recevront point
                                et ne vous écouteront point,
                                lorsque       vous     sortirez,
                                secouez la poussière de vos
                                pieds, " etc. Le dessein du
                                Sauveur, en leur faisant ce
                                commandement,         est     de
                                montrer aux peuples qu'ils
                                évangélisent      qu'ils     ont
                                entrepris une longue route
                                dans l'intérêt de leurs âmes,
                                ou qu'ils n'ont voulu rien
                                recevoir d'eux, pas même la
                                poussière; et ils doivent
                                secouer cette poussière, pour
                                être on témoignage contre
                                eux, c'est-à-dire une véritable
                                accusation.         —         S.
                                Chrysostome: Ou bien, pour
                                être un témoignage des
                                fatigues de la route qu'ils ont
                                supportées pour eux, ou pour
                                signifier que la poussière des
                                péchés des prédicateurs
                                retombe sur eux. " Etant
                                donc partis, ils prêchaient
                                aux      peuples    de     faire
                                  pénitence, " etc. Saint Marc
                                  seul rapporte qu'ils oignaient
                                  d'huile les malades; saint
                                  Jacques, dans son Epître
                                  canonique dit quelque chose
                                  de semblable (Jc 5). Or,
                                  l'huile repose le corps
                                  fatigué, et elle produit tout à
                                  la fois la lumière et la joie.
                                  L'huile de l'onction figure la
                                  miséricorde de Dieu, la
                                  guérison des infirmités, la
                                  lumière du cœur, toutes
                                  choses qui sont le fruit de la
                                  prière. — Theophylactus.
                                  L'huile représente encore la
                                  grâce de l'Esprit saint, qui
                                  nous fait passer des fatigues
                                  du travail à la lumière et à la
                                  joie de l'esprit. — Bède.
                                  Aussi, il est admis comme
                                  certain que c'est des Apôtres
                                  eux-mêmes que l'Eglise a
                                  reçu la coutume d'oindre les
                                  énergumènes et les malades
                                  avec de l'huile consacrée par
                                  la bénédiction pontificale.
Lectio 3                          Versets 14-16.
                                  la glose. Le récit de la
[85654] Catena in Mc. , cap.      prédication des Apôtres et
6 l. 3 Glossa. Post               des miracles que le Sauveur
praedicationem discipulorum       opérait, amène naturellement
Christi, et miraculorum           l'Evangéliste à parler de la
operationem      convenienter     réputation de Jésus qui se
Evangelista subiungit de          répandait parmi le peuple:
fama quae consurgebat in          "Or, le roi Hérode entendit
populo; unde dicit et audivit     parler de lui. " — S.
Herodes rex. Chrysostomus.        Chrysostome: Cet Hérode
Herodes iste filius erat primi    était le fils du premier
Herodis, sub quo Ioseph           Hérode, sous le règne duquel
Iesum duxerat in Aegyptum.        Joseph avait emmené Jésus
Tetrarcham autem Matthaeus        en Egypte. Saint Matthieu et
nominat hunc, atque Lucas         saint Luc lui donnent le nom
tamquam principantem super        de tétrarque, parce qu'il
quartam partem regni patris       n'avait plus à gouverner que
sui. Romani enim post             la quatrième partie du
mortem patris, regnum in          royaume de son père, les
partes quatuor diviserunt.        Romains, après la mort
Marcus vero regem eum             d'Hérode, son père, ayant
vocat,       aut         patris   divisé son royaume en quatre
consuetudine, aut quia hoc         parties. Saint Marc, au
loco       eius      congruum      contraire, lui donne le titre de
existebat.        Hieronymus.      roi, en se conformant à
Sequitur manifestum enim           l'usage     des     Juifs    qui
factum est nomen eius:             l'appelaient ainsi, parce qu'ils
lucernam enim sub modio            avaient donné ce nom à son
abscondi fas non est. Et           père, ou parce qu'ils savaient
dicebant, scilicet aliqui de       que cela lui était agréable. —
turba, quia Ioannes Baptista       S. jér. " Car son nom était
resurrexit a mortuis, et           devenu célèbre. " II n'est pas
propterea operantur virtutes       permis en effet de cacher la
in illo. Beda. Quanta enim         lampe sous le boisseau, " Et
fuit    Iudaeorum        invidia   Hérode, disait: Jean-Baptiste,
docemur:        ecce       enim    est ressuscité d'entre les
Ioannem, de quo dictum est         morts; c'est pourquoi des
quia signum fecit nullum, a        miracles sont opérés par lui.
mortuis potuisse resurgere,        " Nous pouvons voir ici
nullo attestante credebant;        combien grande fut l'envie
Iesum autem approbatum a           des Juifs. Jean-Baptiste n'a
Deo virtutibus et signis cuius     fait aucun miracle, au
resurrectionem           Angeli,   témoignage de saint Jean
apostoli, viri ac feminae          l'Evangéliste, et les Juifs,
praedicabant,                non   sans aucune preuve, croient
resurrexisse, sed furtim esse      qu'il est ressuscité; mais pour
ablatum credere maluerunt:         Jésus, au contraire, que Dieu
qui cum dicerent Ioannem           avait rendu célèbre par tontes
resurrexisse a mortuis, et         sortes de prodiges, de
propterea virtutes operatas        miracles, et à la résurrection
esse in illo, bene de virtute      duquel les anges, les apôtres,
resurrectionis       senserunt,    les hommes et les femmes
quod maioris potentiae futuri      avaient rendu témoignage,
sunt sancti, cum a mortuis         plutôt que de croire à sa
resurrexerint, quam fuerunt        résurrection, ils ont mieux
cum carnis adhuc infirmitate       aimé se l'expliquer en disant
gravarentur. Sequitur alii         qu'on avait         secrètement
autem dicebant, quia Elias         enlevé son corps.             Ils
est.            Theophylactus.     attribuent à Jean-Baptiste
Confutabat enim multos             ressuscité d'entre les morts
homines Ioannes quando             l'opération des miracles, et en
dicebat:               genimina    cela ils ont une juste idée de
viperarum. Sequitur alii           la résurrection qui doit
autem       dicebant,       quia   revêtir les saints d'une plus
propheta est, quasi unus ex        grande puissance que celle
prophetis.      Chrysostomus.      qu'ils avaient sur la terre,
Mihi quidem videtur hunc           lorsqu'ils étaient encore sous
prophetam dicere de quo            le poids de l'infirmité de la
Moyses dixit: prophetam            chair.
suscitabit vobis Deus de           " Mais d'autres disaient: C'est
fratribus     vestris.     Recte   Elie. " En effet, Jean-Baptiste
quidem; sed quia manifeste         n'avait pas craint d'adresser
dicere trepidabant: hic est        de vifs reproches à un grand
Christus, Moysi utebantur          nombre de ceux qui venaient
voce, propriam suspicionem         le trouver, en les appelant
velantes,       praepositorum      race de vipères. " Et d'autres:
suorum timore. Sequitur quo        C'est un prophète, " c'est-à-
audito, Herodes ait: quem          dire     l'un      des     anciens
ego decollavi Ioannem, hic a       prophètes.           —           S.
mortuis     resurrexit.      Per   Chrysostome: Ils veulent ici
ironiam       hoc       Herodes    parler de ce prophète dont
expresse            pronuntiat.    Moïse a dit: "Dieu vous
Theophylactus. Vel aliter.         suscitera un prophète du
Sciens      Herodes        quod    milieu de vos frères. " Cette
Ioannem iustum existentem          idée était juste; mais les Juifs
sine      causa      occiderat,    ne tenaient ce langage que
credebat eum a mortuis             parce       qu'ils     craignaient
resurrexisse, et quod ex           d'avouer ouvertement que
resurrectione       suscepisset    Jésus était le Christ. Ils
miraculorum operationem.           invoquent le témoignage de
Augustinus de Cons. Evang.         Moïse comme pour couvrir le
In his autem verbis Lucas          soupçon qu'ils avaient de la
Marco attestatur, ad hoc           divinité de Jésus-Christ, par
dumtaxat quod alii dixerint,       crainte de ceux qui étaient à
non      Herodes,      Ioannem     leur tête. " Ce qu'Hérode
surrexisse; sed haesitantem        ayant entendu, il dit: Jean,
Lucas,          commemoravit       que      j'ai     décapité,     est
Herodem, verbaque eius ita         ressuscité d'entre les morts. "
posuit dicentis: Ioannem ego       Hérode parle ainsi par ironie.
decollavi. Quis autem est          —Theophylactus. On peut
iste, de quo audio talia?          encore        dire     qu'Hérode,
Intelligendum est autem post       sachant qu'il avait fait mettre
hanc             haesitationem     à mort Jean-Baptiste sans
confirmasse in animo suo           raison      et     malgré      son
quod ab aliis dicebatur, cum       innocence, pouvait croire
ait    pueris     suis,    sicut   qu'il était ressuscité et qu'il
Matthaeus narrat: hic est          avait reçu par sa résurrection
Ioannes      Baptista,      ipse   même le pouvoir de faire des
surrexit a mortuis. Aut ita        miracles.
pronuntianda sunt haec             S. AUG. (De l'ace, des
verba ut haesitantem adhuc         Evang. , 2, 34. ) Saint Luc
indicent; praesertim quia et       vient confirmer ici le récit de
Marcus, qui superius dixerat       saint Marc, en ce sens qu'il
ab aliis dictum fuisse, quod       attribue aussi à d'autres qu'à
Ioannes a mortuis resurrexit;      Hérode         lui-même        ces
in extremo tamen ipsum             paroles: "Jean est ressuscité
Herodem dixisse non tacet.         d'entre les morts. " (Lc 9)
Quem        ego       decollavi    Mais comme il nous présente
Ioannem, hic a mortuis             Hérode          d'abord       dans
resurrexit. Quae item verba        l'hésitation,        et       puis
duobus modis pronuntiari           s'exprimant de la sorte: "J'ai
possunt, ut aut confirmantis,      fait décapiter Jean-Baptiste,
aut dubitantis intelligantur.    quel est donc celui dont
                                 j'entends dire de telles choses
                                 ? il faut admettre qu'après ce
                                 premier moment d'hésitation
                                 Hérode fut convaincu de ce
                                 qu'il entendait dire aux
                                 autres, lorsqu'il dit à ses
                                 serviteurs, selon le récit de
                                 saint Matthieu (Mt 14):
                                 "Celui-ci est Jean-Baptiste;
                                 c'est lui qui est ressuscité des
                                 morts. " On peut dire aussi
                                 que ces paroles expriment
                                 encore un reste d'hésitation,
                                 d'autant plus que saint Marc,
                                 qui avait prêté à d'autres qu'à
                                 Hérode ces paroles: "Jean est
                                 ressuscité d'entre les morts, "
                                 finit par faire dire à Hérode
                                 lui-même: "Celui que j'ai
                                 décapité est ressuscité d'entre
                                 les morts. " Or, ces paroles
                                 peuvent s'entendre de deux
                                 manières,        ou     comme
                                 l'expression d'une conviction
                                 certaine, ou comme le
                                 langage d'un homme qui
                                 hésite et doute encore.
Lectio 4                         Versets 17-19.
                                 Theophylactus. Saint Marc
[85655] Catena in Mc. , cap.     prend occasion de ce qu'il
6 l. 4 Theophylactus. Ex         vient de dire pour raconter la
praemissis             Marcus    mort du saint précurseur:
Evangelista        occasionem    "Hérode        avait    envoyé
sumens, hic de morte             prendre Jean et l'avait fait
commemorat praecursoris,         mettre en prison, " etc. —
dicens ipse enim Herodes         Bède. Un historien ancien
misit, ac tenuit Ioannem et      rapporte que Philippe, fils
vinxit eum in carcere,           d'Hérode le Grand, sous le
propter Herodiadem uxorem        règne duquel Notre-Seigneur
fratris sui quia duxerat eam.    s'enfuit en Egypte, et frère de
Beda. Vetus narrat historia,     cet Hérode sous lequel eut
Philippum Herodis maioris        lieu la passion du Sauveur,
filium, sub quo dominus fugit    épousa Hérodiade, fille du
in Aegyptum, fratrem huius       roi Aretas. Plus tard, son
Herodis, sub quo passus est      beau-père, à la suite de
Christus,              duxisse   quelques      différends     qui
Herodiadem uxorem filiam         s'étaient élevés entre lui et
regis Aretae, postea vero        son        gendre,        donna
socerum       eius,    exortis   Hérodiade, en haine de son
quibusdam contra generum             premier mari, à Hérode,
simultatibus, tulisse filiam         ennemi de Philippe. Ce que
suam, et in dolorem mariti           Jean-Baptiste reprochait à
prioris, Herodis inimici eius        Hérode, c'est donc cette
nuptiis copulasse. Ergo              union criminelle, puisqu'il
Ioannes Baptista arguit              n'est pas permis d'épouser la
Herodem et Herodiadem,               femme de son frère, du
quod        illicitas     nuptias    vivant même de son frère. —
fecerint, et non liceat, fratre      Theophylactus. La loi faisait
vivente       germano,      illius   un devoir au frère de celui
uxorem                    ducere.    qui était mort sans enfants
Theophylactus. Alii autem            d'épouser sa veuve; mais ici
dicunt, quod Philippus iam           Hérodiade avait une fille, et
mortuus reliquerit ex se             sous tous rapports ce mariage
filiam:      quapropter       non    était un crime.
debebat Herodes fratris,             " Aussi Hérodiade lui tendait
quamvis defuncti, uxorem             des embûches, " etc. —
ducere.           Lex       enim     Bède. Hérodiade craignait
praecipiebat quod frater             qu'Hérode ne vint à se
uxorem fratris acciperet, cum        repentir ou qu'il ne se
defunctus         prolem      non    réconciliât avec son frère, et
haberet; illi autem erat filia,      qu'un divorce ne vînt
propter quod erant nuptiae           dissoudre       cette     union
sceleratae.              Sequitur    scandaleuse.
Herodias autem insidiabatur          " Hérode, sachant que Jean-
illi, et volebat occidere eum,       Baptiste était un homme juste
et non poterat. Beda.                et saint, le craignait, " — la
Timebat enim Herodias ne             glose. Il le craignait, parce
Herodes                aliquando     qu'il le vénérait; car il savait
resipisceret, vel Philippo           qu'il était juste aux yeux des
fratri suo amicus fieret;            hommes et saint devant Dieu.
atque       illicitae     nuptiae    " Et il le protégeait, " contre
repudio solverentur. Sequitur        les embûches d'Hérodiade
Herodes autem metuebat               qui en voulait à sa vie. " II
Ioannem, quia sciebat eum            faisait beaucoup de choses
virum iustum et sanctum.             d'après ses conseils, " parce
Glossa. Timebat, inquam,             qu'il le regardait comme
eum reverendo; sciebat enim          parlant sous l'inspiration de
eum esse iustum, quoad               l'Esprit saint, " Il l'écoutait
homines, et sanctum, quoad           volontiers, parce que ses
Deum; et custodiebat eum,            discours lui paraissaient
ne scilicet ab Herodiade             pleins des leçons les plus
interficeretur; et audito eo         utiles. " — Theophylactus.
multa faciebat: quia putavit         Voyez à quels excès peut se
eum spiritu Dei loqui; et            porter la violence de la
libenter eum audiebat: quia          concupiscence. Hérode est
reputabat utilia quae ab eo          plein de crainte et de
dicebantur. Theophylactus.           vénération       pour      Jean-
Vide       autem        quantum      Baptiste, et il oublie tout
operatur         concupiscentiae     pour ne penser qu'à sa
rabies: quia cum Herodes             passion. — remi. (sur S.
tantam      circa       Ioannem      Matth. ) Son inclination
habebat reverentiam, et              voluptueuse le força de faire
timorem, horum fit immemor,          charger de chaînes celui dont
ut       suae       fornicationi     il connaissait la justice et la
provideret. Remigius super           sainteté, et nous pouvons
Matth.     Libidinosa       enim     apprendre de là qu'une faute
voluntas eum coegit in illum         moins grande conduit à une
manum mittere quem sciebat           faute plus grave, selon cette
iustum et sanctum. Ac per            parole de l'Apocalypse: "Que
hoc datur intelligi quia minus       celui qui est souillé se souille
peccatum factum est ei causa         encore davantage. "
maioris peccati, secundum            " Or, un jour favorable s'étant
illud: qui in sordibus est,          présenté, et Hérode ayant
sordescat adhuc. Sequitur et         donné un grand repas pour
cum       dies       opportunus      l'anniversaire       de       sa
accidisset, Herodes natalis          naissance, " etc. — Bède.
sui coenam fecit principibus,        Nous ne voyons dans
et    tribunis,     et     primis    l'Ecriture que deux hommes,
Galilaeae.       Beda.       Soli    Pharaon (Gn 40, 22) et
mortalium        Herodes        et   Hérode, qui aient célébré par
Pharao leguntur diem natalis         des fêtes le jour de leur
sui       gaudiis         festivis   naissance, et tous deux ont
celebrasse; sed uterque rex          inauguré ces fêtes sous de
infausto auspicio festivitatem       fâcheux auspices en souillant
suam sanguine foedavit:              de sang le jour anniversaire
verum Herodes tanto maiore           de celui où ils étaient nés.
impietate, quanto sanctum, et        Mais l'impiété d'Hérode
innocentem             doctorem      surpasse d'autant plus celle
veritatis occidit; et hoc pro        de Pharaon qu'il a mis à mort
voto ac petitione saltatricis;       le docteur de la vérité, dont
sequitur      enim       cumque      la sainteté et l'innocence lui
introisset      filia      ipsius    étaient connues, et qu'il
Herodiadis, et saltasset, et         commit ce crime pour
placuisset Herodi, et simul          satisfaire au désir et à la
recumbentibus, rex ait: pete         demande d'une danseuse:
a me quod vis, et dabo tibi.         "Elle dansa et plut tellement
Theophylactus. Dum enim              à Hérode et à ceux qui étaient
convivium fit, Satanas per           à table avec lui, que le roi dit
puellam         saltat,         et   à la jeune fille: Demandez-
iusiurandum            perficitur    moi ce que vous voulez, et je
sceleratum; sequitur enim et         vous le donnerai. " —
iuravit illi: quia quidquid          Theophylactus. Pendant que
petieris dabo tibi, licet            le repas s'achève, c'est Satan
dimidium regni mei. Beda.            lui-même qui danse dans la
Non excusatur ab homicidio           personne de cette jeune fille,
per iuramentum: ideo enim            et qui inspire à Hérode ce
forte iuravit, ut occasionem         serment criminel: "Et il
inveniret occidendi; et si           ajouta avec serment: Quoi
patris, aut matris interitum         que ce soit que vous me
postulasset,      non     utique    demandiez, je vous le
concessisset           Herodes.     donnerai. " — Bède. Ce
Sequitur quae cum exisset,          serment ne l'excuse pas
dixit matri suae: quid petam?       d'homicide, car peut-être ne
At illa dixit: caput Ioannis        l'a-t-il fait que pour avoir
Baptistae.     Digno       operi    l'occasion de mettre à mort le
saltationis,             dignum     saint précurseur. Et en effet,
postulatur             sanguinis    si Hérodiade lui eût demandé
praemium. Sequitur cumque           la mort de son père et de sa
introisset      statim       cum    mère, nul doute qu'Hérode la
festinatione ad regem, petivit      lui eût refusée. — " Etant
dicens: volo ut protinus des        sortie, elle dit à sa mère: Que
mihi in disco caput Ioannis         demanderai-je ? Celle-ci lui
Baptistae.      Theophylactus.      répondit: La tête de Jean-
Maligna mulier protinus sibi        Baptiste. " A une action aussi
caput Ioannis dari petit, idest     digne que la danse, il faut du
statim in illa hora; timebat        sang pour juste récompense.
enim         ne         Herodes     " Aussitôt revenant près du
resipisceret. Sequitur et           roi en grande hâte, elle lui fit
contristatus est rex. Beda.         cette demande, " etc. Cette
Consuetudinis                 est   méchante femme demande
Scripturarum ut opinionem           qu'on lui donne aussitôt et
multorum         sic      narret    sur l'heure la tête de Jean-
historicus,     quomodo        eo   Baptiste, tant elle craint
tempore       ab        omnibus     qu'Hérode ne vienne à
credebatur: sicut et Ioseph         changer de résolution. " —
ab ipsa quoque Maria                suite. " Le roi en fut
appellatur pater Iesu; ita et       centriste. " Les écrivains
nunc       Herodes        dicitur   sacrés ont coutume, dans
contristatus,      quia      hoc    l'appréciation d'un fait, de se
discumbentes           putabant:    conformer         à     l'opinion
dissimulator enim mentis            générale qui régnait alors;
tristitiam praeferebat in           c'est ainsi que Marie elle-
facie, cum laetitiam haberet        même appelle Joseph le père
in mente; scelusque excusat         de Jésus (Lc, 2, 48); de même
iuramento, ut sub occasione         l'Evangéliste       nous       dit
pietatis impius fieret; unde        qu'Hérode fut contristé, c'est-
sequitur                 propter    à-dire que c'était la pensée
iusiurandum, et propter             des convives. Cet hypocrite
simul discumbentes noluit           raffiné affectait un visage
eam                  contristare.   triste, alors que son âme était
Theophylactus.          Herodes     dans la joie, et il cherche à
quidem non sui compos, sed          excuser son crime par le
voluptuosus        iusiurandum      serment qu'il vient de faire,
implevit, et iustum interemit.      comme pour commettre
Decebat autem magis in hoc          l'action la plus impie sous le
periurare, et non tantum            masque        de     la     piété:
scelus operari. Beda. Quod          "Néanmoins à cause de son
autem subdit, et propter            serment, et à cause de ceux
simul recumbentes, vult             qui étaient à table avec lui, il
omnes sceleris sui esse           ne voulut pas l'affliger d'un
consortes, ut in luxurioso,       refus. " — Theophylactus.
impuroque convivio cruentae       Hérode ne se possède plus, et
epulae deferrentur; unde          la passion qui le domine lui
sequitur       sed,      misso    fait accomplir son serment et
spiculatore, praecepit afferri    mettre le juste à mort.
caput Ioannis in disco.           Cependant le parjure eût été
Theophylactus.       Spiculator   ici mille fois préférable à un
carnifex       dicitur,     qui   si grand crime. — Bède.
constituitur ad homines           L'auteur sacré ajoute: "Et à
interficiendum. Beda. Non         cause de ceux qui étaient à
autem Herodem puduit caput        table avec lui, " c'est-à-dire
occisi hominis ante convivas      qu'il les veut rendre tous
inferre. Pharao vero nil talis    complices de son crime, en
vesaniae commisisse legitur.      leur faisant servir des mets
Ex utroque tamen exemplo          sanglants dans un festin où
probatur utilius esse nobis       l'impureté et la débauche
diem mortis futurae timendo       faisaient tous les frais: "Et il
et caste agendo saepius in        envoya un de ses gardes, et
memoriam revocare, quam           lui commanda d'apporter la
diem nativitatis luxuriando       tète de Jean-Baptiste dans un
celebrare. Homo enim ad           bassin. " — théôphyl. Le mot
laborem nascitur in mundo,        spiculator,       que       nous
et electi ad requiem per          traduisons par garde ou
mortem transeunt e mundo.         satellite, veut dire bourreau,
Sequitur et decollavit eum in     dont le métier est de mettre
carcere et attulit caput eius     les hommes à mort. —Bède.
in disco, et dedit illud          Hérode n'eut point honte de
puellae, et puella dedit matri    placer sous les yeux des
suae. Gregorius Moralium.         convives la tète d'un homme
Non       sine      gravissima    qu'il venait de tuer; nous ne
admiratione perpendo, quod        lisons pas que Pharaon se
ille prophetiae spiritu intra     soit jamais laissé aller à de
matris uterum impletus, quo       pareils excès. Quoi qu'il en
inter natos mulierum nemo         soit, ces deux exemples nous
maior surrexit, ab iniquis in     apprennent qu'il nous est
carcerem mittitur, et pro         bien plus utile de nous
puellae       saltu      capite   rappeler souvent le jour de
truncatur, et vir tantae          notre mort, et de vivre ainsi
severitatis pro usu turpium       dans la crainte et dans la
moritur. Numquid credimus         chasteté, que de célébrer par
aliquid fuisse quod in eius       des débauches le jour de
vita, illa sic despecta mors      notre naissance. L'homme, en
tergeret? Sed quando ille vel     effet, vient au monde pour le
in cibo peccavit, qui locustas    travail, et les élus ne
solummodo, et mel silvestre       parviennent au repos qu'en
edit? Quando conversatione        sortant du monde par la mort.
sua offendere potuit, qui de      " Et il lui trancha la tête dans
eremo non recessit? Quid est      la prison, " etc. — S. grég.
quod omnipotens Deus sic          (Moral. , 3, 5. ) Je ne puis
vehementer in hoc saeculo          considérer sans un profond
despicit quos sic sublimiter       étonnement        cet    homme
ante saecula elegit? Nisi hoc      rempli      de     l'esprit    de
quod pietati fidelium patet:       prophétie dès le sein de sa
quoniam idcirco sic eos            mère, le plus grand de tous
premit in infimis, quia videt      ceux qui sont nés des
quomodo        remuneret      in   femmes, et qui est jeté en
summis; et foras usque ad          prison par des hommes
despecta deicit, quia intus        pervers, décapité pour payer
usque ad incomprehensibilia        la danse d'une courtisane, et
perducit.       Hinc        ergo   mis à mort, lui d'une vie si
unusquisque colligat, quid         austère, pour égayer des
illic passuri sint quos            hommes        voluptueux       et
reprobat, si hic sic cruciat       infâmes.        Pourrions-nous
quos amat. Sequitur quo            penser qu'il y eût dans cette
audito       discipuli      eius   vie si humble et si pénitente
venerunt, et tulerunt corpus       une seule tache que cette
eius, et posuerunt illud in        mort dût effacer ? Comment
monumento. Beda. Narrat            aurait-il pu pécher par
Iosephus, vinctum Ioannem          intempérance, lui qui ne se
in castellum Macheronta            nourrissait que de sauterelles
adductum, ibique truncatum;        et de miel sauvage ? Quelle
narrat vero ecclesiastica          faute dans ses rapports avec
historia sepultum eum in           le monde, lui qui ne quitta
Sebaste Palaestinae urbe,          jamais son désert ? Comment
quae quondam Samaria dicta         le Dieu tout puissant peut-il
est.     Decollatio       autem    abandonner d'une manière si
Ioannis, minorationem famae        terrible en ce monde ceux
illius, qua Christus a populo      qu'il a choisis par une
credebatur, insinuat, sicut        vocation si sublime avant
exaltatio      salvatoris     in   tous les siècles ? Donnons-en
crucem profectum designabat        une raison évidente pour la
fidei: quia et ipse qui prius a    piété des vrais fidèles, c'est
turbis       propheta       esse   que Dieu éprouve ainsi ses
credebatur, Dei filius a           élus dans cette vie si fragile
cunctis fidelibus est agnitus:     et si courte, parce qu'il sait
unde        Ioannes        quem    comment        il     doit    les
oportebat       minui,      cum    récompenser         dans      les
diurnum lumen decrescere           hauteurs des cieux; et il les
incipit natus est; dominus         laisse tomber extérieurement
autem eo tempore anni quo          dans le mépris et l'abjection,
dies      crescere      incipit.   parce qu'il les conduit
Theophylactus.          Mystice    intérieurement         jusqu'aux
autem        Herodes,        qui   biens incompréhensibles et
interpretatur         pelliceus,   immortels. Concluons de là
populus est Iudaeorum; qui         combien souffriront dans la
habebat uxorem, scilicet           vie future ceux que Dieu
inanem gloriam, cuius filia        réprouve, s'il abandonne à
saltat, et movetur etiam nunc      des tourments si cruels ceux
circa Iudaeos, scilicet falsus     qu'il aime.
intellectus    Scripturarum:      " Ce que les disciples de Jean
decapitaverunt       siquidem     ayant appris, ils vinrent
Ioannem,     idest     verbum     prendre son corps, et le
propheticum, et sine capite       déposèrent dans un sépulcre.
Christo      habent       eum.    " — Bède. L'historien
Hieronymus. Vel aliter.           Josèphe raconte que Jean-
Caput legis, quod est             Baptiste fut amené chargé de
Christus,     de      corpore     chaînes dans la forteresse de
abscinditur proprio, idest        Macheronte, et qu'il y fût
Iudaico populo et datur           décapité,       et      l'histoire
gentili     puellae,      idest   ecclésiastique ajoute qu'il fut
Romanae Ecclesiae, et puella      enseveli dans Sébaste, ville
dat matri suae adulterae,         de Palestine, qui était
idest synagogae crediturae in     autrefois appelée Samarie. La
fine.     Corpus       Ioannis    décapitation de saint Jean
sepelitur, caput in disco         signifie la diminution de
collocatur: littera humata        cette croyance répandue
tegitur, spiritus in altari       parmi le peuple qu'il était le
honoratur et sumitur.             Christ, de même que
                                  l'élévation de Jésus-Christ
                                  sur la croix figurait le
                                  progrès toujours croissant de
                                  la foi; et en effet, celui que la
                                  multitude ne regardait que
                                  comme un prophète, fut
                                  bientôt reconnu par tous
                                  comme le Fils de Dieu. Et
                                  c'est peut-être pour cela que
                                  Jean-Baptiste,        dont      la
                                  réputation devait décroître,
                                  est né à cette époque de
                                  l'année, où la lumière du jour
                                  commence à décroître, tandis
                                  que Nôtre-Seigneur est venu
                                  au monde à l'époque où les
                                  jours commencent à croître.
                                  Theophylactus. Dans le sens
                                  mystique, Hérode, dont le
                                  nom signifie qui est de peau,
                                  représente le peuple juif, qui
                                  avait aussi une épouse, c'est-
                                  à-dire la vaine gloire dont la
                                  fille danse et s'agite encore
                                  aujourd'hui autour de l'esprit
                                  des Juifs, je veux parler de la
                                  fausse interprétation des
                                  Ecritures. Ils ont décapité
                                  Jean, c'est-à-dire la parole
                                  des prophètes, et ils ont cette
                                  parole privée, de Jésus-Christ
                                   qui est son chef. — S.
                                   Jérôme: Ou bien encore dans
                                   un autre sens: La tête de la
                                   loi, c'est-à-dire Jésus-Christ,
                                   est retranchée de son corps,
                                   c'est-à-dire du peuple juif, et
                                   elle est donnée aune jeune
                                   fille, qui vient des Gentils,
                                   c'est-à-dire      à     l'Eglise
                                   romaine, et la jeune fille la
                                   donne à sa mère qui vit dans
                                   l'adultère, c'est-à-dire à la
                                   synagogue,         qui      doit
                                   embrasser la foi à la fin du
                                   monde. Le corps de Jean est
                                   enseveli, sa tête est mise dans
                                   un bassin; la lettre qui vient
                                   des hommes, est recouverte,
                                   et l'Esprit reçoit sur l'autel
                                   l'adoration des fidèles, et
                                   devient leur nourriture.
Lectio 5                           Versets 30-35.
                                   la glose (1). Après le récit de
[85656] Catena in Mc. , cap.       la mort de Jean-Baptiste,
6 l. 5 Glossa. Postquam            l'Evangéliste raconte ce que
Evangelista narravit mortem        firent Jésus-Christ et ses
Ioannis, narrat ea quae            disciples après que le saint
Christus cum suis discipulis       Précurseur fût mort: "De
post mortem Ioannis egerit,        retour près de Jésus, les
dicens     et     convenientes     Apôtres lui rendirent compte,
apostoli        ad       Iesum,    " etc. — S. Jérôme: Les
renuntiaverunt ei omnia quae       fleuves reviennent au lieu
egerant      et     docuerant.     d'où ils sont sortis (Qo, 1, 7);
Hieronymus. Ad locum enim          et les envoyés de Dieu lui
unde      exeunt       flumina,    rendent toujours grâces des
revertuntur. Deo semper            bienfaits qu'ils en ont reçus.
referunt gratias missi super       —               Theophylactus.
his     quae       acceperant.     Apprenons        nous     aussi,
Theophylactus.       Discamus      lorsqu'on      nous      envoie
autem et nos cum in                remplir quelque ministère, à
ministerium             aliquod    ne pas trop nous étendre, à ne
mittimur, non elongari, et         pas outrepasser l'objet de
ultra commissum officium           notre mission, mais à revenir
non efferri; sed mittentem         à celui qui nous l'a donnée,
visitare et renuntiare ei          pour lui rendre compte de
omnia quae egimus et               tout ce que nous avons fait et
docuimus. Beda. Non enim           enseigné. — Bède. Il ne
solum oportet docere, sed          suffit pas d'enseigner, il faut
facere. Non solum autem            encore agir. Or, les Apôtres
quae     ipsi     egerant     et   ne rapportent pas seulement
docuerant, apostoli domino          au Seigneur ce qu'ils avaient
renuntiant; sed etiam quae          fait et enseigné, mais encore
Ioannes, eis in docendo             ce que Jean-Baptiste avait
occupatis, sit passus, et sui,      souffert pendant qu'ils étaient
et Ioannis discipuli domino         occupés du ministère de la
renuntiant, sicut Matthaeus         prédication; et ici, comme le
describit. Sequitur et ait illis:   rapporte saint Matthieu, les
venite seorsum in desertum          disciples de Jean se joignent
locum,       et     requiescite     à eux pour informer le
pusillum. Augustinus de             Sauveur de la mort de leur
Cons. Evang. Hoc continuo           maître.
post     Ioannis     passionem      " Et il leur dit: Venez à
factum esse commemorat:             l'écart, " etc. — S. aug. (de
unde post haec facta sunt illa      l'ace, des Evang. 2, 45. )
quae primo narrata sunt,            L'Evangéliste nous raconte
quibus motus Herodes dixit:         ce     fait    comme       ayant
hic est Ioannes Baptista            immédiatement suivi la mort
quem        ego       decollavi.    de Jean-Baptiste; ce n'est
Theophylactus. In desertum          donc qu'après, qu'il faut
autem recedit locum propter         placer les faits racontés
humilitatem.         Quiescere      précédemment,         et     qui
autem facit Christus suos           impressionnent Hérode au
discipulos, ut addiscant            point de lui faire dire: "Celui-
praepositi, quod qui laborant       ci est Jean à qui j'ai fait
in opere et sermone, requiem        trancher la tête. " —
promerentur, et quod non            Theophylactus. Jésus se
debent continue laborare.           retire dans le désert par un
Beda. Quae autem necessitas         sentiment d'humilité; et il
fuerit concedendae requiei          invite ses disciples à prendre
discipulis, ostendit cum            un peu du repos, pour
subdit erant enim qui               apprendre aux supérieurs
veniebant et redibant multi;        ecclésiastiques que ceux qui
et nec spatium manducandi           sont livrés aux œuvres
habebant: ubi temporis illius       extérieures      et      à    la
felicitas de labore docentium       prédication,     ne     peuvent
simul, et discentium studio         continuellement travailler, et
demonstratur. Sequitur et           qu'ils ont droit à prendre
ascendentes       in     navim      quelques instants de repos.
abierunt in desertum locum          Bède. Quelle était la raison
seorsum. Non discipuli soli,        qui      rendait    ce     repos
sed      assumpto       domino      nécessaire aux disciples, la
ascendentes in navim locum          voici: "II y avait un tel
petiere       desertum,        ut   concours de personnes qui
Matthaeus          demonstrat.      venaient et s'en allaient, que
Tentat       autem        fidem     les Apôtres n'avaient pas
turbarum: petendo enim              même le temps de manger. "
solitudinem, an sequi curent        Heureux temps, où tous
explorat: illi sequendo, et         rivalisaient ainsi de zèle et de
non in iumentis, aut vehiculis      fatigues, les uns pour
diversis sed proprio labore         enseigner, les autres pour
pedum, quantam salutis suae         être instruits. "Et étant
curam gerant, ostendunt.            montés dans une barque, "
Sequitur et viderunt eos            etc. Les disciples ne montent
abeuntes, et cognoverunt            pas seuls dans cette barque,
multi, et pedestres de              ils prennent le Seigneur avec
omnibus              civitatibus    eux pour gagner le désert,
cucurrerunt       illuc,       et   comme le raconte saint
praevenerunt      eos.     Dum      Matthieu (Mt 14). Le
pedestres eos praevenisse           Sauveur veut par là éprouver
dicuntur, ostenditur quia non       la foi de la multitude; car en
in aliam maris, sive Iordanis       se rendant dans un lieu
ripam navigio pervenerunt           désert, il veut s'assurer de sa
discipuli cum domino, sed           fidélité à le suivre. Or, tout
proxima eiusdem regionis            ce peuple en le suivant, sans
loca adierunt, quo etiam            aucun moyen de transport, et
indigenae pedestres poterant        malgré les fatigues d'une
praevenire. Theophylactus.          longue marche à pied, fait
Ita    tu    Christum        non    voir le zèle qu'elle a pour son
expectans quod ipse revocet,        salut. " Mais beaucoup de
sed     praecurrens        eum,     gens, les ayant vus partir, et
praevenias.     Sequitur       et   ayant connu leur dessein, y
exiens vidit turbam multam          accoururent à pied, " etc.
Iesus, et misertus est super        Puisque cette multitude, qui
eos, quia erant sicut oves non      suit à pied Nôtre-Seigneur, le
habentes             pastorem.      précède, il est évident que le
Pharisaei lupi existentes           Sauveur et ses disciples
rapaces, non pascebant              n'abordèrent point à une rive
populum, sed devorabant:            opposée de la mer et du
propter hoc ad Christum             Jourdain,      mais       qu'ils
verum            congregantur       s'arrêtèrent dans un lieu
pastorem; qui tradidit illis        voisin de celui d'où ils étaient
cibum spiritualem, scilicet         partis, et où ils furent
verbi Dei; unde sequitur et         devancés par ceux qui s'y
coepit eos docere multa.            étaient rendus à pied. —
Videns     enim      eos     qui    Theophylactus.       A      leur
miraculorum occasione eum           exemple, n'attendez pas que
sequebantur prae longitudine        Jésus-Christ vous appelle,
viae fessos, eorum misertus,        mais hâtez-vous de le
voluit eorum satisfacere            devancer. — " Et étant sorti
voluntati, docendo eos. Beda.       de la barque, il vit une
Matthaeus dicit, quod curavit       grande multitude, et il en eut
languidos eorum: hoc est            compassion, " etc. Les
enim veraciter pauperum             pharisiens,      ces      loups
misereri, eis veritatis viam        ravisseurs, loin de nourrir le
docendo aperire, et molestias       peuple, le dévoraient; aussi
corporis                auferre.    se presse-t-il en foule autour
Hieronymus. Mystice autem           de Notre-Seigneur, le vrai
seorsum ducit dominus quos          pasteur qui lui distribue la
elegit, ut inter malos              nourriture spirituelle de la
viventes, mala non intendant,       parole de Dieu: "Et il
ut Lot in Sodomis, et Iob in      commença à leur enseigner
terra Hus, et Abdias in domo      beaucoup de choses. " Il voit
Achab. Beda. Derelicta etiam      dette multitude que la vue de
Iudaea, in deserto Ecclesiae      ses miracles attire à sa suite
praedicatores sancti, qui         malgré les fatigues d'une
apud Iudaeos tribulationum        longue route, il en a
sarcina premebantur, de           compassion, et il satisfait à
gratia fidei gentibus collata     son désir en l'instruisant. —
requiem        nacti      sunt.   Bède. Saint Matthieu (Mt 14)
Hieronymus. Pusilla tamen         rapporte qu'il guérit ceux qui
est hic sanctis requies,          étaient malades; en effet, la
longus labor; sed postea          vraie compassion pour les
dicitur illis ut requiescant a    pauvres, est de leur ouvrir
laboribus suis. Sicut autem in    par l'enseignement la voie de
arca Noe animalia quae intus      la vérité, et de les délivrer de
erant, foris mittebantur, et      leurs souffrances corporelles.
quae foris erant, intro           S. Jérôme: Dans le sens
erumpebant; sic agitur in         mystique,       Nôtre-Seigneur
Ecclesia: Iudas recessit,         emmène à l'écart ceux qu'il a
latro accessit. Sed quamdiu       choisis pour ses disciples, de
receditur a fide in Ecclesia,     peur qu'en vivant au milieu
non est requies sine moerore:     des méchants, ils ne soient
Rachel enim plorans filios        exposés à imiter leurs
suos noluit consolari. Non        exemples; ainsi que Loth le
est etiam hoc convivium, in       fût dans Sodome (Gn 19),
quo bibitur vinum novum           Job dans la terre de Hus (Jb
cum cantabitur canticum           1), et Abdias dans la maison
novum ab hominibus novis,         d'Achah. (3 R 18. ) — Bède.
cum mortale hoc induerit          Après avoir abandonné la
immortalitatem.          Beda.    synagogue dans le désert, les
Christum autem petentem           prédicateurs de l'Eglise que
deserta gentium, multae           les Juifs accablaient sous le
fidelium catervae relictis        poids      des      tribulations,
moenibus               priscae    trouvent le repos au milieu
conversationis sequuntur.         des Gentils auxquels ils ont
                                  communiqué la grâce de la
                                  foi. — S. Jérôme: Toutefois,
                                  ce repos des saints sur la
                                  terre est de courte durée, le
                                  travail est long, mais après
                                  cette vie, il leur sera dit:
                                  "Qu'ils se reposent de leurs
                                  travaux. " (Ap 14, 13. ) Nous
                                  voyons arriver dans l'Eglise
                                  ce qui se passa autrefois dans
                                  l'arche de Noé; les animaux
                                  qu'elle contenait étaient
                                  envoyés dehors, et ceux qui
                                  étaient dehors étaient reçus
                                  au dedans (Gn 8). Ainsi
                                 Judas se retire de l'Eglise,
                                 mais le bon larron y entre, et
                                 toutefois, lorsqu'un de ses
                                 enfants abandonne la vraie
                                 foi, le repos de l'Eglise n'est
                                 pas sans amertume: c'est
                                 Rachel qui pleure ses
                                 enfants, et ne veut pas de
                                 consolation (Jr 31; Mt 11) Ce
                                 n'est pas encore ce festin où
                                 l'on servira du vin nouveau,
                                 où des hommes nouveaux
                                 chanteront aussi un nouvel
                                 hymne, lorsque ce corps
                                 mortel        sera       revêtu
                                 d'immortalité. (1 Co 15)
                                 Alors      que     Jésus-Christ
                                 s'avance vers le désert des
                                 nations, il est suivi d'une
                                 multitude innombrable de
                                 fidèles qui ont abandonné les
                                 habitudes de leur vie
                                 ancienne.
Lectio 6                         Versets 35-44.
                                 Theophylactus.           Notre-
[85657] Catena in Mc. , cap.     Seigneur, après avoir donné à
6 l. 6 Theophylactus.            cette multitude ce qui est le
Praeponens dominus quod          plus utile, la nourriture de la
utilius est, scilicet cibum      parole de Dieu, lui distribue
sermonis Dei, deinde etiam       aussi la nourriture corporelle,
corporalem cibum praebuit        et l'Evangéliste commence
turbae; ad cuius narrationem     ainsi le récit de ce miracle:
Evangelista accedit, dicens et   "Et comme l'heure était déjà
cum iam hora multa fieret,       fort avancée, ses disciples
accesserunt discipuli eius       s'approchèrent de lui, et lui
dicentes: desertus est locus     dirent: Ce lieu est désert, "
hic. Beda. Horam multam          etc. — Bède. Cette heure
vespertinum tempus dicit;        avancée c'était le soir et la
unde Lucas dicit: dies autem     nuit qui approchait, comme
coeperat           declinare.    saint Luc le dit clairement
Theophylactus. Vide autem        (Lc 9): "Le jour commençait
quomodo discipuli Christi        à       baisser.      "      —
circa hominum amorem             Theophylactus. Voyez le
proficiunt: turbarum enim        progrès des disciples dans
miserti     accedunt       ad    l'amour du prochain; pleins
Christum,     et   pro     eis   de compassion pour cette
intercedunt. Dominus autem       multitude, ils s'approchent de
tentavit eos si eius virtutem    Jésus et le prient de venir à
tantam esse cognoverant          son secours; mais le Sauveur
quod turbas pascere posset;      veut les éprouver et savoir
unde sequitur et respondens         par expérience s'ils lui
ait illis: date eis manducare.      reconnaissent une assez
Beda.       Provocat       etiam    grande       puissance     pour
apostolos, hoc dicens, ad           nourrir un si grand nombre
fractionem panis, ut illis se       de personnes: "Et il leur
non       habere      testantibus   répondit: Donnez-leur vous-
magnitudo signi notior fieret.      mêmes à manger. " — Bède.
Theophylactus.          Discipuli   Il presse les Apôtres de leur
autem       arguebant        eum    donner à manger, afin que
tamquam ignorantem quid             l'aveu qu'ils feront de leur
illis esset necessarium ad          impuissance, rende plus
tantam             multitudinem     éclatant le miracle qu'il doit
turbarum pascendam: unde            opérer.
turbati respondent; sequitur        Théophyi. L'observation que
enim et dixerunt ei: euntes         les disciples font au Sauveur,
emamus ducentis denariis            suppose qu'il ignorait la
panes, et dabimus illis             quantité de pain nécessaire
manducare. Augustinus de            pour nourrir une si grande
Cons. Evang. Hoc Philippus          multitude, et ils lui répondent
apud Ioannem respondet; sed         avec une espèce de trouble:
Marcus         a       discipulis   "Irons-nous donc acheter
responsum                    esse   pour deux cents deniers de
commemorat; volens intelligi        pain, afin de leur donner à
hoc ex ore ceterorum                manger. " — S. aug. (de
Philippum           respondisse;    l'acc. des Evang. , 2, 46. )
quamquam         et     pluralem    Dans saint Jean, c'est
numerum        pro      singulari   Philippe qui fait cette
usitatissime ponere potuerit.       réponse (Jn 6), saint Marc la
Sequitur et dicit eis: quot         place dans la bouche de tous
panes habetis? Ite, et videte.      les disciples, et veut nous
Hoc a domino factum esse            faire entendre que Philippe
ceteri              Evangelistae    l'avait faite au nom de tous
praetermiserunt. Sequitur et        les autres, quoiqu'il ait très-
cum cognovissent, dicunt:           bien pu employer le pluriel
quinque, et duos pisces.            pour le singulier, selon
Quod Andreas apud Ioannem           l'usage fréquent de la sainte
de quinque panibus, et              Ecriture (Lc 22). " Et il leur
duobus piscibus suggesserat,        demanda: "Combien avez-
hoc ceteri          Evangelistae    vous de pains ? Allez et
pluralem       numerum        pro   voyez.      "     Les     autres
singulari      ponentes,       ex   Evangélistes n'ont point fait
discipulorum             persona    mention de cette dernière
retulerunt.      Sequitur      et   circonstance. " Et s'en étant
praecepit illis ut accumbere        instruits, ils vinrent lui dire:
facerent omnes secundum             "Cinq pains et deux poissons.
contubernia super viride            " La réponse que saint Jean
faenum. Et discubuerunt in          prête à André au sujet des
partes per centenos et              cinq pains et des deux
quinquagenos. Quod autem            poissons, est attribuée à tous
Lucas dicit quinquagenos            les disciples par les autres
iussos esse discumbere,            Evangélistes qui emploient le
Marcus vero quinquagenos           pluriel pour le singulier. — "
et centenos, ideo non hoc          Et il leur commanda de les
movet, quia unus partem            faire tous asseoir, " etc. Saint
dicit, alter totum: qui enim       Luc rapporte qu'on les fit
de centenis retulit, hoc retulit   asseoir par groupes de
quod      ille     praetermisit.   cinquante; saint Marc, par
Theophylactus. Per hoc             groupes de cinquante et de
autem datur intelligi, quod        cent, il n'y a en cela aucune
separatim discubuerunt per         contradiction,      l'un     n'a
partes et partes: quod enim        mentionné qu'une partie, et
hic dicitur per contubernia,       l'autre le tout. Celui qui
in Graeco geminate dicitur,        parle, des groupes de cent, a
symposia symposia; hoc est,        suppléé à ce que l'autre avait
per     distributa     convivia.   omis. — Theophylactus.
Sequitur et acceptis quinque       L'Evangéliste nous donne
panibus et duobus piscibus,        ainsi à entendre que toute
intuens in caelum, benedixit,      cette multitude fut distribuée
et fregit panes, et dedit          par groupes; car dans le texte
discipulis, ut ponerent ante       grec, cette expression, par
eos; et duos pisces divisit        troupes, par sociétés, se
omnibus. Chrysostomus in           trouve répétée, comme s'il y
Matth. Decenter autem in           avait: "Par groupes et par
caelum aspexit: quia in            groupes.
deserto manna accipientes          " Et Jésus prit les cinq pains
Iudaei, de Deo dicere              et les deux poissons, " etc. —
attentaverunt:         numquid     S. Chrysostome: (hom. 50
poterit dare panem? Ne vero        sur S. Matth. ) II lève les
hoc contingat, antequam            yeux au ciel dans une
faceret, ad patrem retulit         intention toute de sagesse; les
quod        erat       facturus.   Juifs, avant de recevoir la
Theophylactus.          Intuetur   manne dans le désert, avaient
etiam in caelum, ut nos            osé dire: "Est-ce que Dieu
instrueret a Deo petere            pourra nous donner du pain ?
escam, et non a Diabolo,           " (Ps 67, 20. ) C'est pour
sicut faciunt illi qui alienis     bannir de leur esprit ce doute
iniuste laboribus nutriuntur.      injurieux, qu'avant d'opérer
Ex hoc etiam turbis tunc           ce miracle, il rapporte à Dieu
innuit quod non esset Deo          l'action qu'il allait faire. —
contrarius,      sed      Deum     Theophylactus. Il lève encore
invocaret. Dat autem panem         les yeux au ciel, pour nous
discipulis         apponendum      apprendre à demander à Dieu
turbis, ut tractando panem         notre nourriture, et non au
non dubium, sed miraculum          démon, comme ceux qui se
videatur.      Sequitur       et   nourrissent injustement aux
manducaverunt omnes, et            dépens des travaux d'autrui.
saturati sunt. Et sustulerunt      Il prouve encore à cette
reliquias        fragmentorum      multitude qu'il n'était pas
duodecim              cophinos.    ennemi de Dieu, puisqu'il
Duodecim                 cophini   l'invoquait. Il charge ses
superabundant                       disciples de distribuer le pain
fragmentorum, ut quolibet           au peuple, afin qu'en tenant
apostolorum unum cophinum           ce pain dans leurs mains, il
super humerum apportante,           ne leur reste aucun doute sur
ineffabile           miraculum      la réalité du miracle: "Et ils
videatur.     Superabundantis       mangèrent tous, et ils furent
enim virtutis erat non solum        rassasiés, " etc. Mais ce
tot homines pascere, sed et         miracle parut bien plus
tantam      superabundantiam        éclatant aux yeux de tout ce
relinquere      fragmentorum:       peuple, lorsqu'il vit douze
Moyses enim etsi manna              corbeilles      pleines      de
dabat,                secundum      morceaux qui restaient, et
uniuscuiusque necessitatem          chacun        des       apôtres
illud largiebatur, superfluum       rapportant sur ses épaules
vero vermibus scaturiebat;          une de ces corbeilles. C'était
Elias etiam viduam pascens,         l'œuvre, en effet, d'une
quantum ei erat sufficiens          puissance qui n'est point
tribuebat;       Iesus      vero    restreinte, non-seulement de
tamquam                 dominus     nourrir une si grande
superabundanter operabatur.         multitude, mais encore de
Beda. Mystice autem die             faire en sorte qu'on recueillit
declinata turbas esurientes         une si grande quantité de
salvator reficit: quia vel fine     morceaux      qui     restaient.
saeculorum        propinquante,     Moïse avait bien donné la
vel cum sol iustitiae pro           manne au peuple de Dieu "
nobis occubuit, a spiritualis       mais il n'en donnait à chacun
inediae sumus tabe salvati.         que le nécessaire, et ce qui
Provocat      apostolos       ad    dépassait cette mesure était
fractionem panis, insinuans         aussitôt corrompu par les
quod quotidie per eos ieiuna        vers. (Ex 16) Elle, que Dieu
sunt corda nostra pascenda,         avait chargé de nourrir la
eorum scilicet litteris et          veuve de Sarepta, ne le
exemplis. Per quinque panes,        faisait également que dans la
quinque Mosaicae legis libri;       mesure du nécessaire (3 R
per duos pisces, Psalmi sunt        17); Jésus seul donne en
et     prophetae        figurati.   maître et avec une libéralité
Theophylactus. Vel duo              surabondante.
pisces     sunt      piscatorum     Bède. Dans le sens mystique,
sermones, scilicet epistolae        le Sauveur nourrit cette
et Evangelium. Beda. Quia           multitude affamée vers le
vero quinque sunt exterioris        déclin du jour, parce qu'en
hominis sensus, quinque             effet c'est aux approches de
millia viri dominum secuti          la fin des temps, ou lorsque
designant      eos     qui     in   le soleil de justice (Ml 4, 2)
saeculari adhuc habitu positi       s'est couché dans le tombeau,
exterioribus       bene       uti   que nous avons été délivré
noverunt.             Gregorius     des suites de la disette
Moralium.                Diversi    spirituelle. Il charge ses
convivantium          discubitus    Apôtres de rompre le pain au
distinctiones      Ecclesiarum,     peuple, pour leur apprendre
quae     unam       Catholicam      qu'ils doivent tous les jours
faciunt, designant. Iubilaei        donner à nos âmes la
autem                   requies     nourriture dont elles ont
quinquagenarii           numeri     besoin, autant par leurs
mysterio     continetur;      et    exemples que par leurs écrits.
quinquagenarius bis ducitur,        Or, les cinq pains figurent les
ut       ad        centenarium      cinq livres de la loi, et les
perveniatur. Quia ergo prius        deux poissons, les psaumes
a malo quiescitur opere, ut         et     les    prophètes.     —
post anima plenius quiescat         Theophylactus. Ou bien, les
in       cognitione,         alii   deux poissons sont les écrits
quinquagenarii, alii centeni        des pêcheurs, c'est-à-dire
discumbunt. Beda. Super             l'Evangile et les Epîtres. —
faenum autem discumbentes           Bède. L'homme a cinq sens
dominicis            pascuntur      extérieurs, et ces cinq mille
alimentis,       qui         per    hommes qui suivent le
continentiam            calcatis    Seigneur représentent ceux
concupiscentiis,     audiendis      qui, tout en vivant encore au
implendisque Dei verbis             milieu du monde, savent
operam impendunt. Salvator          cependant faire un bon usage
autem non nova creat                des choses extérieures. — S.
cibaria: quia veniens in            grég. (Moral. , 16, 23) Les
carne non alia quam quae            divers groupes assis sur
praedicata sunt praedicat;          l'herbe sont la figure des
sed legis, et prophetarum           diverses Eglises du monde,
scripta quam gravida sint           qui ne font entre elles qu'une
mysteriis gratiae demonstrat.       seule Eglise catholique. Le
Intuetur in caelum, ut ibi          nombre cinquante a ici une
lucem        doceat         esse    signification mystérieuse: il
quaerendam. Frangit, et ante        figure le repos du jubilé, et
turbas ponenda distribuit           ce nombre cinquante se
discipulis: quia sacramenta         trouve répété pour former le
prophetiae               sanctis    nombre cent. Ils s'assoient
doctoribus, qui haec toto           donc      par    groupes     de
orbe praedicent, patefecit.         cinquante et de cent, et ils
Quod turbis superest, a             figurent ainsi le premier
discipulis    tollitur:    quia     repos,     qui    consiste    à
secretiora mysteria, quae a         s'abstenir du mal, et le repos
rudibus capi nequeunt, non          plus complet est où l'âme
negligenter omittenda, sed          jouira     de     la     pleine
sunt inquirenda perfectis.          connaissance de Dieu. —
Nam per cophinos duodecim           Bède. Ce n'est qu'après qu'ils
apostoli,     et     sequentes      sont assis sur l'herbe que le
doctores figurantur, foris          Seigneur les nourrit de ce
quidem hominibus despecti,          pain miraculeux, et ils
sed intus salutaris cibi            représentent ainsi ceux qui,
reliquiis cumulati. Constat         après avoir foulé aux pieds la
enim cophinis opera servilia        concupiscence par la pratique
geri solere. Hieronymus. Vel        de la chasteté, s'appliquent
duodecim cophini           pleni    tout entiers à écouter et à
fragmentis colliguntur, cum    observer la parole de Dieu.
sedent      super    thronos   Le Sauveur ne tire pas du
iudicantes duodecim tribus     néant de nouveaux aliments,
Israel, qui sunt fragmenta     parce qu'en effet, en venant
Abraham, Isaac et Iacob,       sur la terre revêtu de notre
quando ex Israel reliquiae     chair, il n'a point annoncé
salvae fient.                  d'autres vérités que celles qui
                               avaient été prédites; mais il a
                               fait voir que la loi et les
                               prophètes portaient comme
                               dans leur sein, et étaient prêts
                               à enfanter les mystères de la
                               grâce. Il leva les yeux au ciel,
                               pour nous apprendre que
                               c'est là qu'il faut chercher la
                               lumière. Il rompt le pain et le
                               donne à ses disciples, pour
                               qu'ils le distribuent à la foule;
                               c'est ce qu'il a fait encore en
                               découvrant         aux     saints
                               docteurs         les      secrets
                               mystérieux des prophéties,
                               qu'ils devaient eux-mêmes
                               faire connaître à tout
                               l'univers.      Les     disciples
                               recueillent les restes que
                               laisse la foule, c'est-à-dire
                               qu'il ne faut pas laisser
                               perdre négligemment les
                               vérités plus augustes que les
                               esprits grossiers ne peuvent
                               comprendre,          mais     les
                               recueillir et les approfondir
                               avec soin pour les âmes plus
                               parfaites. Ainsi, ces douze
                               corbeilles sont la figure des
                               douze Apôtres et des
                               docteurs qui sont venus après
                               eux. De même que les
                               corbeilles sont destinées aux
                               usages, les plus communs, ils
                               ont      extérieurement      peu
                               d'apparence aux yeux des
                               hommes, mais ils sont
                               remplis au dedans des restes
                               précieux de la nourriture du
                               salut. — S. Jérôme: Ou bien
                               encore, ils recueilleront ces
                               douze corbeilles pleines de
                               morceaux,              lorsqu'ils
                                   s'assoiront sur douze trônes,
                                   pour juger les douze tribus
                                   d'Israël (Mt 19, 28), qui sont
                                   comme les restes d'Abraham,
                                   d'Isaac et de Jacob, alors que
                                   les restes d'Israël seront
                                   sauvés (Rm 11, 5).
Lectio 7                           Versets 45-52.
                                   La glose. Dans le miracle de
[85658] Catena in Mc. , cap.       la multiplication des pains,
6 l. 7 Glossa. Dominus             Nôtre-Seigneur avait montré
quidem in miraculo panum,          qu'il était le créateur de
quod esset conditor rerum          toutes choses; en marchant
ostendit,      nunc      autem     sur la mer, il fait voir que son
ambulando super undas,             corps est affranchi du poids
quod haberet corpus ab             accablant de nos péchés, et,
omnium              peccatorum     en apaisant les vents et en
gravedine liberum edocuit; et      calmant la fureur des flots
in       placando       ventos,    soulevés, il prouve qu'il est le
undarumque              rabiem     souverain       Maître       des
sedando, quod elementis            éléments: "Et aussitôt, il fît
dominaretur         monstravit;    monter ses disciples," etc. —
unde dicitur et statim coegit      S. Chrysostome: Notre-
discipulos suos ascendere          Seigneur renvoie le peuple
navim, ut praecederent eum         après l'avoir comblé de
trans fretum ad Bethsaidam,        bénédictions et guéri ses
dum ipse dimitteret populum.       malades; mais il est obligé de
Chrysostomus.           Dimittit   forcer ses disciples, selon
quidem        populum        in    l'expression de l'Evangéliste,
benedictione, et aliquibus         de traverser la mer, parce
curationibus. Coegit autem         qu'ils ne se séparaient que
discipulos, quia non de facili     difficilement de sa personne,
ab eo poterant separari; et        tant à cause du vif
hoc quidem tum propter             attachement qu'ils avaient
nimium affectum quem ad            pour lui que parce qu'ils
eum habebant, tum quia             étaient en peine comment ils
sollicitabantur qualiter ad        pourraient le rejoindre. —
eos veniret. Beda. Merito          Bède. On se demande avec
autem       movet     quomodo      raison comment après le
Marcus       dicat,     peracto    miracle de la multiplication
miraculo panum, discipulos         des pains, saint Marc a pu
venisse trans fretum ad            dire que les disciples
Bethsaidam, cum videatur           traversèrent la mer pour se
Lucas dicere, quod in locis        rendre à Bethsaïde, tandis
Bethsaidae factum fuerit           que selon saint Luc, c'est à
miraculum illud; nisi forte        Bethsaïde même qu'aurait eu
intelligamus, quod Lucas ait       lieu ce miracle. Cette
in desertum locum, qui est         apparente          contradiction
Bethsaida, non ipsius intima       disparaît en admettant que
civitatis, sed loca deserti ad     saint Luc, par ces paroles: "II
eam        pertinentis      esse   se retira dans un lieu désert,
designata. Marcus autem            qui est Bethsaïde, " a voulu
dicit ut praecederent eum ad       désigner, non l'intérieur de la
Bethsaidam; ubi ipsa civitas       ville qui porte ce nom, mais
notatur. Sequitur et cum           un lieu désert situé près de
dimisisset eos, abiit in           cette ville, tandis que saint
montem                    orare.   Marc, en disant: "Pour le
Chrysostomus. Quod decet           précéder à Bethsaïde, " a
intelligere      de     Christo    voulu parler de la ville elle-
secundum quod est homo:            même de Bethsaïde.
hoc etiam fecit instruens nos      " Et après avoir renvoyé le
assiduos esse in oratione.         peuple, il s'en alla sur la
Theophylactus.          Dimissa    montagne pour prier. " — S.
autem turba, ascendit orare:       Chrysostome:         Il      faut
requiem enim et silentium          entendre ces paroles de
oratio exigit. Beda. Non           Jésus-Christ en tant qu'il est
omnis autem qui orat,              homme, et il agit de la sorte
ascendit in montem; sed qui        pour        nous      enseigner
bene orat, qui Deum orando         l'assiduité dans la prière. —
quaerit; qui vero de divitiis      Theophylactus. Après avoir
aut honore saeculi, aut de         renvoyé la foule, il monte sur
inimici morte obsecrat, ipse       une montagne pour y prier,
in infimis iacens viles ad         car la prière réclame le
Deum preces mittit. Quare          silence et le repos. — Bède.
autem dominus           dimisso    Tous ceux qui prient ne
populo in montem oraturus          montent pas sur la montagne;
abierit, Ioannes declarat          il n'y a que ceux qui prient
dicens: Iesus ergo, cum            convenablement,         et    qui
cognovisset quia venturi           cherchent Dieu dans la
essent ut raperent eum, et         prière. Mais celui qui ose
facerent eum regem, fugit          demander à Dieu les
iterum in montem ipse solus.       richesses de la terre, les
Sequitur et cum sero esset,        honneurs du siècle ou la mort
erat navis in medio mari, et       de son ennemi reste plongé
ipse      solus     in    terra.   dans les choses basses et
Theophylactus.         Permisit    n'offre à Dieu que de viles et
autem dominus periclitari          misérables prières. Saint Jean
discipulos,     ut     patientes   nous fait connaître le motif
fierent: unde non statim eis       pour lequel Nôtre-Seigneur
astitit, sed per totam noctem      se retira sur une montagne
periclitari     permisit,     ut   pour prier, après avoir
doceret       eos      patienter   congédié le peuple: "Jésus,
expectare, et non a principio      ayant connu qu'ils devaient
sperare in tribulationibus         venir pour l'enlever et le faire
subsidium; sequitur enim et        roi, il s'enfuit de nouveau sur
videns eos laborantes in           la montagne tout seul. "
remigando (erat enim ventus        " Et le soir étant venu, la
contrarius eis) et circa           barque se trouvait au milieu
quartam vigiliam noctis venit      de la mer, " etc. —
ad eos ambulans supra mare.        Theophylactus.             Nôtre-
Chrysostomus.          Quatuor    Seigneur permit que ses
vigilias noctis dicit sacra       disciples fussent exposés au
Scriptura,       unamquamque      danger pour leur donner lieu
dividens in tres horas: unde      de pratiquer la patience.
quartam vigiliam dicit quae       Aussi ne vient-il pas
est post horam nonam,             immédiatement         à    leur
scilicet in hora decima, vel      secours, mais il permet que le
posteriori hora. Sequitur et      danger dure toute la nuit,
volebat     praeterire     eos.   pour leur apprendre à
Augustinus de Cons. Evang.        attendre avec patience et à ne
Quomodo          autem      hoc   pas compter que le secours
intelligere potuerunt, nisi       leur viendrait aussitôt au
quia in diversum ibat, eos        milieu de leurs tribulations:
volens praeterire tamquam         "Et voyant ses disciples qui
alienos, a quibus ita non         se fatiguaient à ramer, " etc.
agnoscebatur ut phantasma         — S. Chrysostome: (comme
putaretur? Sequitur enim at       précéd. ) L'Ecriture, suivant
illi    ut    viderunt     eum    l'usage des anciens, divise la
ambulantem supra mare,            nuit en quatre veilles, et
putaverunt phantasma esse,        chaque veille en trois heures;
et exclamaverunt: omnes           ainsi, la quatrième veille est
enim viderunt eum, et             celle qui commence après la
conturbati                sunt.   neuvième heure, c'est-à-dire
Theophylactus. Vide autem         à la dixième ou à la dernière.
quoniam       cum      Christus   " Et il voulait les devancer. "
debebat eorum pericula            — S. AUG. (De l'acc. des
compescere, tunc maiorem          Evang. , 2, 47. ) Les Apôtres
eis incutit timorem; sed          ne purent comprendre que
statim per vocem confortavit      Jésus voulait les devancer
eos; sequitur enim et statim      que parce qu'il se dirigeait en
locutus est cum eis, et dixit     sens contraire. Il voulait les
eis: confidite, ego sum; nolite   dépasser comme des hommes
timere. Chrysostomus. Statim      qui lui étaient étrangers, et
autem in voce cognoverunt         qui le reconnaissaient si peu
eum, et timor solutus est.        qu'ils le prenaient pour un
Augustinus de Cons. Evang.        fantôme: "Mais eux le voyant
Quomodo ergo eos volebat          marcher sur la mer, crurent
praeterire quos paventes ita      que c'était un fantôme, " etc.
confirmat, nisi quia illa         — THEOPHYL. Remarquez
voluntas praetereundi ad          que c'est au moment même
eliciendum illum clamorem         où le Sauveur devait calmer
valebat      cui      subveniri   leur effroi, qu'il leur inspire
oportebat? Beda. Scripsit         une crainte plus vive; mais il
autem                Theodotus,   les rassure aussitôt en lui
Pharanitanus          quondam     adressant la parole: "Aussitôt
episcopus, corporale pondus       il leur parla, et leur dit:
non      habuisse     dominum     Rassurez-vous, c'est moi, ne
secundum        carnem,     sed   craignez pas. " — S.
absque pondere super mare         Chrysostome: Et en effet, ils
ambulasse;        sed     fides   le reconnurent aussitôt à sa
Catholica pondus secundum          voix, et ils cessèrent de
carnem        habere        eum    craindre. — S. aug. (De
praedicat. Nam Dionysius           l'acc. des Evang. ) On ne
egregius inter ecclesiasticos      peut expliquer que Notre-
scriptores, in opusculo de         Seigneur voulut dépasser ses
divinis nominibus hoc modo         disciples dont il dissipe si
loquitur. Ignoramus qualiter       pleinement l'épouvante, qu'en
non       infusis       pedibus    admettant que son intention
corporale               pondus     n'avait d'autre but en les
habentibus, et materiale           dépassant que de leur faire
onus,      deambulabat        in   pousser ce cri qu'il attendait
humidam       et     instabilem    pour venir à leur secours. —
substantiam? Theophylactus.        Bède. Un certain Théodore,
Deinde per introitum in            qui fut autrefois évêque de
naviculam              dominus     Pharan, soutint que Nôtre-
compescuit        tempestatem;     Seigneur avait eu un corps
sequitur enim et ascendit ad       sans pesanteur, ce qui
illos in navim, et cessavit        explique comment il avait pu
ventus. Magnum quidem              marcher sur la mer: mais la
miraculum est quod ambulat         foi catholique enseigne que
dominus super mare; sed            la chair du Sauveur était
tempestas         et       venti   soumise aux lois de la
contrarietas apposita fuerunt      pesanteur, car, dit saint Denis
propter maius miraculum.           (Des noms div. , 2), nous ne
Apostoli enim ex miraculo          savons comment le Sauveur,
quinque        panum        non    avec des pieds qui avaient
intelligentes            Christi   leur pesanteur naturelle et qui
potentiam, nunc ex maris           soutenaient tout le poids du
miraculo                plenius    corps, a pu marcher sans
cognoverunt; unde sequitur         enfoncer sur la mer, élément
et plus magis intra se             liquide et sans consistance.
stupebant:       non       enim    —Theophylactus. Mais à
intellexerant de panibus.          peine est-il entré dans la
Beda. Stupebant quidem             barque qu'il apaise la
carnales adhuc discipuli           tempête: "Et il monta avec
virtutum        magnitudinem,      eux dans la barque, et le vent
nedum tamen in eo veritatem        cessa. " C'était déjà un grand
divinae              maiestatis    miracle que de marcher sur la
cognoscere valebant; unde          mer, mais la tempête et le
sequitur erat enim cor eorum       vent contraire rendent encore
obcaecatum. Mystice autem          ce miracle plus éclatant.
labor      discipulorum       in   Aussi les Apôtres, que le
remigando         et      ventus   miracle de la multiplication
contrarius, labores sanctae        des    pains     n'avait    pas
Ecclesiae designat, quae           suffisamment convaincus de
inter       undas        saeculi   la puissance de Jésus-Christ,
adversantes, et immundorum         la comprennent mieux en
flatus spirituum, ad quietem       voyant        la       tempête
patriae caelestis pervenire        miraculeusement apaisée: "Et
conatur. Bene autem dicitur,       leur étonnement en devint
quia navis erat in medio           plus grand, car ils n'avaient
maris, et ipse solus in terra:     pas compris le miracle des
quia nonnunquam Ecclesia           pains. " — Bède. La
tantis gentilium pressuris         grandeur de ces miracles
afflicta est, ut redemptor         étonnait les disciples qui
ipsius       eam        prorsus    étaient encore charnels; mais
deseruisse videretur. Sed          ils ne pouvaient encore
videt       dominus        suos    reconnaître dans le Sauveur
laborantes in mari: quia eos       la vérité de la majesté divine:
ne       in     tribulationibus    "Parce que leur cœur était
deficiant, suae respectu           aveuglé. "
pietatis     corroborat,      et   Dans le sens allégorique, le
aliquando             manifesto    travail des disciples qui se
adiutorio liberat. Quarta          fatiguent à ramer et le vent
autem vigilia venit ad eos         qui est contraire, sont une
diluculo      appropinquante:      figure des travaux de la
quia homo mentem cum ad            sainte Eglise, qui malgré les
superni lumen praesidii            flots soulevés du monde et
erexerit, aderit dominus, et       les tempêtes déchaînées par
tentationum            pericula    les esprits impurs, s'efforce
sopientur. Chrysostomus. Vel       de parvenir au repos de la
prima vigilia est usque ad         patrie céleste. Ce n'est point
diluvium, secunda usque ad         sans raison que cette barque
Moysen, tertia usque ad            nous est représentée au
adventum domini, in quarta         milieu de la mer, tandis que
venit dominus, et discipulis       Jésus est seul sur le rivage,
locutus est. Beda. Saepe           parce        que       l'Eglise,
autem fideles in tribulatione      quelquefois, est tellement
positos     superna       pietas   accablée par les persécutions
deseruisse visa est, ut quasi      des infidèles, que le divin
laborantes in mari discipulos      Rédempteur paraît l'avoir
praeterire Iesus voluisse          complètement abandonnée.
putaretur. Adhuc autem             Mais le Seigneur ne perd pas
haeretici putant phantasma         de vue ses serviteurs qui
fuisse dominum, nec veram          luttent contre les flots
assumpsisse       carnem      de   soulevés; il les fortifie d'un
virgine. Hieronymus. Dicit         regard de sa miséricorde pour
autem eis confidite: ego sum:      qu'ils ne succombent pas
quia videbimus eum sicuti          sous le poids de leurs
est. Cessavit autem ventus, et     tribulations, et quelquefois
procella, Iesu sedente, idest      même il les délivre d'une
regnante, in navi, quae est        manière éclatante. Il vient à
universa Ecclesia. Beda. In        leur secours à la quatrième
quocumque etiam corde per          veille, et lorsque le jour
gratiam sui adest amoris,          approche, parce qu'en effet,
mox universa vitiorum et           lorsque l'homme ouvre les
adversantis mundi, sive            yeux de son âme à la lumière
spirituum malignorum bella         du secours qui vient d'en
compressa quiescunt.               haut, le Seigneur vient lui-
                                   même eu personne, et tous
                               les dangers des tentations
                               sont      assoupis.    —      S.
                               Chrysostome: Ou bien la
                               première veille est le temps
                               qui s'est écoulé jusqu'au
                               déluge; la seconde s'étend
                               jusqu'à Moïse; la troisième,
                               jusqu'à      l'avènement      du
                               Sauveur; c'est dans la
                               quatrième veille que le
                               Seigneur arrive et adresse la
                               parole à ses disciples. —
                               Bède. Souvent la bonté
                               divine         paraît      avoir
                               abandonné les fidèles au
                               milieu des tribulations, et il
                               semble encore que Jésus
                               veuille passer outre sans jeter
                               un regard sur ses disciples
                               qui luttent contre la fureur de
                               la nier. Il est encore aussi des
                               hérétiques qui pensent que le
                               Sauveur eut un corps sans
                               réalité, et qu'il n'a point pris
                               une chair véritable dans le
                               sein de la Vierge Marie. —
                               S. jer. Jésus dit à ses
                               disciples: "Ayez confiance,
                               c'est moi, ne craignez point, "
                               parce qu'un jour nous le
                               verrons tel qu'il est. Le vent
                               tombe et la tempête s'apaise
                               aussitôt que Jésus s'est assis;
                               c'est-à-dire aussitôt qu'il
                               exerce l'autorité de roi dans
                               la barque qui est la figure de
                               l'Eglise universelle. — Bède.
                               De même encore, aussitôt
                               qu'il entre dans un cœur par
                               la grâce du divin amour il
                               apaise et fait cesser aussitôt
                               toutes les guerres soulevées
                               par les passions, par le
                               monde et les esprits mauvais.
Lectio 8                       Versets 53-56.
                               la glose. L’Evangéliste, après
[85659] Catena in Mc. , cap.   avoir raconté le danger
6 l. 8 Glossa. Quia            qu'avaient couru les disciples
Evangelista      exposuerat    au milieu de la mer et le
periculum quod discipuli in    miracle qui les en avait
navigando sustinuerant, et       délivré, nous fait connaître le
quomodo fuerant liberati,        lieu où ils vinrent aborder:
nunc ostendit quo navigando      "Après avoir traversé le lac,
pervenerint, dicens et cum       ils vinrent au territoire de
transfretassent pervenerunt      Génésareth.         "        —
in terram Genezareth, et         Theophylactus. Ce fut après
applicuerunt. Theophylactus.     un assez long espace de
Post magnum autem spatium        temps que le Seigneur aborda
temporis ad praedictum           dans ce lieu, ce qui explique
locum dominus transfretavit;     ces paroles de l'Evangéliste:
et ideo Evangelista subdit       "Et dès qu'ils furent sortis de
cumque egressi essent de         la barque, les habitants de ce
navi, continuo cognoverunt       pays le reconnurent. " —
eum, scilicet incolae. Beda.     Bède. Ils le connurent, non
Cognoverunt autem eum            de visage, mais de réputation,
rumore, non facie; vel prae      peut-être aussi plusieurs
signorum magnitudine, et         d'entre eux le connaissaient
vultu plurimis notus erat.       de vue à cause de l'éclat de
Vide autem quanta fides sit      ses miracles. Voyez quelle
hominum terrae Genezareth,       est la foi de ces habitants de
ut non praesentium tantum        Génésareth: il ne leur suffit
salute contenti sint, sed        pas que Jésus guérisse les
mittant     ad    alias    per   malades qui sont au milieu
circuitum civitates, quo         d'eux; ils faut parcourir
omnes currant ad medicum;        toutes les villes des environs
unde sequitur et percurrentes    pour les inviter à venir
universam regionem illam,        trouver le médecin: "Et
coeperunt in grabatis illos      parcourant toute la contrée,
qui se male habebant,            ils lui apportèrent les
circumferre, ubi audiebant       malades dans des lits. " —
eum esse. Theophylactus.         Theophylactus. Ils ne le
Non      enim    ad     domos    priaient point d'entrer dans
invitabant eum ut curaret,       les maisons pour guérir les
sed magis ipsi male habentes     malades; ils préféraient les
afferebant ad eum; unde          apporter devant lui. " Et
etiam sequitur et quocumque      partout où il entrait, dans les
introibat in vicos, aut in       bourgs, dans les villages ou
villas, aut in civitates, in     dans les villes, ils mettaient
plateis ponebant infirmos, et    les malades sur les places
deprecabantur eum, ut vel        publiques, " etc. Le miracle
fimbriam vestimenti eius         que le Sauveur avait opéré en
tangerent. Miraculum enim        faveur de l'hémorrhoïsse était
quod       circa     mulierem    parvenu à la connaissance
haemorrhoissam contigerat,       d'un grand nombre, et leur
ad       aures       multorum    inspirait cette loi qui était la
devenerat, et multam fidem       cause de leur guérison: "Et
eis     dabat,     ex     qua    tous ceux qui le touchaient
sanabantur; sequitur enim et     étaient guéris. "
quotquot tangebant eum,          Bède.      Dans      le    sens
salvi fiebant. Beda. Mystice     allégorique, la frange du
autem fimbriam vestimenti        vêtement       du        Sauveur
eius minimum mandatum            représente le moindre de ses
intellige; quod quicumque        commandements; quiconque
transgressus fuerit, minimus     le transgressera sera le
vocabitur in regno caelorum:     moindre dans le royaume des
vel assumptionem carnis, per     cieux. Ou bien encore, elle
quam venimus ad verbum           peut représenter la chair qu'a
Dei, et illius postea fruimur    prise le Fils de Dieu, qui
maiestate.       Hieronymus.     nous conduit jusqu'au Verbe
Quod autem dicitur et            de Dieu et nous fait ensuite
quotquot tangebant eum,          entrer en jouissance de sa
salvi fiebant, implebitur        majesté. — S. Jérôme: Les
quando fugiet dolor, et          paroles suivantes: "Et tous
gemitus.                         ceux qui le touchaient étaient
                                 sauvés,"         s'accompliront
                                 quand il n'y aura plus ni
                                 gémissements ni douleur (Is
                                 35, 10).
Caput 7                                  CHAPITRE VII
Lectio 1                         Versets 1-13.
                                 Bède. Les habitants de
[85660] Catena in Mc. , cap.     Génésareth, dont l'instruction
7 l. 1 Beda. Homines terrae      était moins développée, non-
Genezareth, qui minus docti      seulement viennent trouver
videbantur, non solum ipsi       Nôtre-Seigneur, mais ils lui
veniunt, sed et suos infirmos    amènent leurs malades, pour
adducunt ad dominum, ut vel      qu'ils puissent toucher au
fimbriam eius mereantur          moins la frange de ses
contingere. At vero Pharisaei    vêtements. Les pharisiens et
et Scribae, qui doctores esse    les scribes, au contraire, qui
populi debuerant, non ad         auraient dû être les docteurs
quaerendam medelam, sed          du peuple, s'empressent
ad movendas quaestionum          autour du Sauveur, non pour
pugnas       ad      dominum     en obtenir la guérison de
concurrunt; unde dicitur et      leurs maladies, mais pour
convenerunt       ad      eum    soulever de vaines disputes
Pharisaei, et quidam de          en     lui    proposant       des
Scribis     venientes      ab    questions sans fin: "Des
Ierosolymis; et cum vidissent    pharisiens      et      plusieurs
quosdam ex discipulis eius       scribes s'assemblèrent près
communibus manibus, idest        de Jésus. " — Theophylactus.
non lotis, manducare panes,      Les disciples de Jésus, à qui
vituperaverunt.                  leur divin Maître avait
Theophylactus.       Discipuli   enseigné surtout la pratique
namque domini instructi ea       sérieuse     de      la    vertu,
quae virtutis tantum sunt        prenaient leur nourriture sans
operari, non lotis manibus       s'être lavé les mains; les
simpliciter      comedebant.     pharisiens qui ne cherchaient
Pharisaei autem volentes         qu'un prétexte, saisirent
occasionem invenire, hoc         celui-ci pour les accuser. Ils
acceperunt; et non utique          ne leur reprochent pas
vituperabant eos, ut legis         précisément de transgresser
transgressores, sed quia           la loi, mais de ne pas se
traditiones           seniorum     conformer aux traditions des
transgrediebantur;         unde    anciens: "Car les pharisiens
sequitur Pharisaei enim, et        et tous les Juifs ne mangent
omnes Iudaei, nisi crebro          point sans s'être à plusieurs
laverint       manus,       non    reprises lavé les mains,
manducant,             tenentes    suivant en cela la tradition
traditionem seniorum. Beda         des anciens. " —Bède. Ils
in Marc. Spiritualia enim          prenaient dans un sens
prophetarum               verba    purement matériel les paroles
carnaliter accipientes, quae       toutes      spirituelles       des
illi de cordis et operis           prophètes, et entendaient
castigatione praecipiebant         exclusivement          de        la
dicentes: lavamini et mundi        purification du corps des
estote; et: mundamini qui          recommandations                qui
fertis vasa domini, isti de        n'avaient pour objet que les
corpore       solo     lavando     pensées et les œuvres,
servabant. Superstitiosa ergo      comme celles-ci: "Lavez-
est hominum traditio, semel        vous, et soyez purs " (Is 1):
lotos     ob    manducandum        "Soyez purs, vous qui portez
panem crebrius lavare, et a        les vases du Seigneur; " (Is
foro, nisi baptizentur, non        52). C'est donc une tradition
comedere. Sed necessarium          toute         humaine            et
est eos qui panem de caelo         superstitieuse, quand on s'est
descendentem       participare     lavé une fois les mains, de
desiderant,              crebro    les laver encore à plusieurs
eleemosynis, lacrimis et aliis     reprises avant de prendre sa
iustitiae fructibus sua opera      nourriture, et de ne vouloir
purgare. Necessarium etiam         point se mettre à table en
est inquinamenta, quae ex          revenant      de     la      place
temporalibus       negotiorum      publique, sans s'être purifié.
curis quisquam contraxerit,        Mais il est nécessaire que
subsequenti           bonarum      ceux qui désirent participer
cogitationum, et actuum            au pain descendu du ciel, ne
permundet instantia. Frustra       cessent de purifier leurs
autem Iudaei lavant manus,         œuvres par les aumônes, les
et a foro baptizantur,             larmes, et par d'autres fruits
quamdiu contemnunt fonte           de justice. Il faut aussi
ablui salvatoris: in vanum         purifier      sous        l'action
Baptisma servant vasorum           incessante      des       bonnes
qui corporum suorum et             pensées et des actions
cordium negligunt abluere          vertueuses, les souillures que
sordes.        Sequitur       et   l'on contracte nécessairement
interrogabant eum Pharisaei        au milieu des préoccupations
et Scribae: quare discipuli        des affaires du siècle. Mais
tui non ambulant iuxta             pour      les     Juifs,      c'est
traditionem seniorum, sed          inutilement qu'ils se lavent
communibus             manibus     fréquemment et se purifient
manducant               panem?       en revenant de la place
Hieronymus super Matth.              publique, tant qu'ils refusent
Mira             Pharisaeorum        de venir se purifier dans la
Scribarumque stultitia. Dei          fontaine du Sauveur; et c'est
filium      arguunt        quare     en vain qu'ils observent la
traditiones     hominum         et   purification des vases, eux
praecepta       non       servet.    qui négligent de purifier leurs
Commune autem hic pro                corps et leurs cœurs de leurs
immundo ponitur: populus             véritables souillures.
enim Iudaeorum, partem Dei           " Et les pharisiens et les
se esse iactitans, communes          scribes lui demandèrent:
cibos vocat quibus omnes             Pourquoi vos disciples ne se
utuntur.          Hieronymus.        conforment-ils pas à la
Pharisaeorum               autem     tradition des anciens, mais
superfluum latratum furca            prennent-ils leurs repas avec
rationis obtundit, idest Moysi       des mains impures ? " — S.
et Isaiae interpretatione, ut        Jérôme: (sur S. Matth. , 15).
nos adversantes haereticos           Quel aveuglement étonnant
verbo Scripturae vincamus;           dans les pharisiens et dans
unde     sequitur      at     ille   les scribes ! Ils reprochent au
respondens        ait:      bene     Fils de Dieu que ses disciples
prophetavit Isaias de vobis,         n'observent pas les traditions
hypocritae, sicut scriptum           et les préceptes des hommes.
est: populus hic labiis me           Le mot latin commune,
honorat; cor autem eorum             commun, veut dire ici qui est
longe       est      a       me.     impur. Le peuple juif, qui se
Chrysostomus in Matth. Quia          considérait comme le partage
enim      non      de       legis    de Dieu, regardait comme
transgressione,               sed    impurs certains aliments dont
seniorum,             discipulos     les autres        peuples    se
accusabant, iniuriose ipsos          nourrissaient, comme les
confundit, hypocritas vocans,        huîtres, la chair de porc, les
quasi commendantes cum               lièvres et autres animaux
reverentia quadam id quod            semblables.
non conveniebat. Superaddit          S. Jérôme: Nôtre-Seigneur
autem Isaiae prophetae               oppose à cette ridicule
verbum, quasi de eis dictum;         agression des pharisiens,
ac si diceret: sicut hi de           l'arme de la raison, c'est-à-
quibus dicitur, quod Deum            dire, les reproches que
labiis honorant, cor autem           faisaient autrefois Moïse et
eorum ab eo longe est, in            Isaïe, et il nous apprend ainsi
vanum pietatem custodire se          à nous servir des paroles de
dicunt, doctrinas hominum            la sainte Ecriture, pour
honorantes; ita et vos qui           combattre et vaincre les
derelinquitis id quod interius       hérétiques. " Il leur répondit:
curabile est, et iustitiam           Isaïe a bien prophétisé de
colentes              accusatis.     vous, hypocrites, lorsqu'il dit:
Hieronymus. Traditio autem           Ce peuple m'honore des
pharisaica in mensis et vasis        lèvres, mais son cœur est loin
abscindenda est et radenda:          de moi. " — S. Chrysostome:
saepe enim traditionibus           (hom. 52 sur S. Matth. )
hominum       mandata       Dei    Comme         ils    accusaient
cedunt;      unde     sequitur     injustement ses disciples de
derelinquentes mandata Dei,        transgresser,       non     les
tenetis traditiones hominum,       préceptes de la loi, mais la
Baptismata          urceorum.      tradition des anciens, il les
Chrysostomus in Matth. Ut          confond en les traitant
autem eos arguat tamquam           d'hypocrites,       eux     qui
Dei      reverentiam        non    professent un respect exagéré
servantes,             propter     pour des choses qui ne le
traditionem a senioribus           méritent pas. Il leur applique
factam, divinis Scripturis         ensuite cette parole d'Isaïe,
oppositam, subiungit Moyses        comme leur étant adressée
enim dixit: honora patrem et       directement. Ceux à qui le
matrem tuam; et: qui               prophète reprochait d'honorer
maledixerit patri vel matri,       Dieu des lèvres, tandis que
morte moriatur. Beda. Honor        leur cœur était loin de lui, se
in Scripturis non tantum in        vantaient           inutilement
salutatione      et     officiis   d'observer les règles de la
deferendis,     quantum       in   vraie religion, il en est ainsi
eleemosyna ac munerum              de vous-mêmes qui négligez
collatione sentitur: honora,       de guérir le mal intérieur
inquit apostolus, viduas quae      dont vous êtes atteint, et qui
vere        viduae        sunt.    accusez ceux qui suivent les
Chrysostomus. Tali autem           règles de la justice. — S.
existente divina lege, ac          JÉR. Il faut rayer et détruire
talibus               ministris    la tradition des pharisiens sur
transgredientibus illatis, vos     la purification des tables et
de         levi        divinum     des vases, car souvent on
transgredimini praeceptum,         sacrifie à de semblables
observantes          seniorum      traditions                  les
traditiones; unde sequitur         commandements de Dieu:
vos autem dicitis: si dixerit      "Car vous négligez la loi de
homo patri aut matri:              Dieu, et vous observez avec
corban, quod est donum,            soin la tradition des hommes,
quodcumque ex me tibi              purifiant les vases et les
proderit; supple: liber erit ab    coupes, " etc. — S.
observatione         praemissi     Chrysostome: Et pour leur
mandati; unde sequitur et          montrer qu'ils ont sacrifié le
ultra non dimittitis eum           commandement de Dieu et le
quicquam facere patri suo          respect qu'ils lui devaient, à
aut matri. Theophylactus.          la tradition des anciens
Volentes enim Pharisaei            opposée         aux     divines
quae offerebantur comedere,        Ecritures, il ajoute: "Car
instruebant filios, quod cum       Moïse a dit: Honore ton père
peculia aliqua habebant, et        et ta mère, " etc. —Bède.
parentes     haec     peterent,    L'honneur dans le langage
responderent illis; corban,        des saintes Ecritures, consiste
hoc est donum, quod a me           moins dans les marques
petis, iam obtuli domino; et       extérieures de respect et de
ita haec non exquirerent,           déférence,        que      dans
quasi domino oblata, idest ad       l'assistance et les secours
salutem parentum proficua:          effectifs donnés à ceux qui
et sic decipiebant filios, ut       en ont besoin: Honorez, dit
parentes non honorarent, et         l'Apôtre, les veuves qui sont
ipsi oblata devorarent. Hoc         vraiment veuves (l Tm 5). —
ergo dominus exprobrat eis,         S. Chrysostome: Et vous,
quia propter lucrum legem           malgré l'existence de cette loi
divinam transgrediebantur;          divine et malgré les menaces
unde sequitur rescindentes          qui sont faites à ceux qui la
verbum Dei per traditionem          transgressent,             vous
vestram quam tradidistis. Et        transgressez pour rien le
multa similia huiusmodi             précepte        divin,     vous
facitis,                 scilicet   contentant d'observer les
transgredientes      praecepta      traditions des anciens. " Et
Dei, ut observetis hominum          vous dites: Si un homme dit à
traditiones. Chrysostomus in        son père ou à sa mère: Tout
Matth. Vel potest dici, quod        corban, c'est-à-dire, tout don
Pharisaei iuvenes docebant,         fait à Dieu de mon bien vous
quod si quis pro iniuria patri      profite, " il sera par-là même
aut matri illata munus              affranchi de l'observation de
offerret Deo, erat immunis,         ce commandement: "Et vous
quasi Deo dans munera quae          le dispensez de rien faire
patri debentur; et hoc              davantage pour son père et
dicentes parentes honorari          pour sa mère. " —
non permittebant. Beda.             Theophylactus.              Les
Potest autem et hunc breviter       pharisiens,       avides      de
habere sensum: munus quod           s'emparer des offrandes qui
ex me est, tibi proderit.           étaient faites, enseignaient
Compellitis, inquit, filios ut      aux enfants qui avaient
dicant    parentibus        suis:   quelque argent, à répondre à
quodcumque               donum      leurs parents qui leur
oblaturus eram Deo, in tuos         demandaient des secours: le
consumo       cibos,     tibique    corban, c'est-à-dire, le don
prodest, o pater et mater;          que vous me demandez, a
quasi dicant: non prodest; ut       déjà été offert à Dieu. C'est
sic illi timentes accipere          ainsi qu'ils persuadaient aux
quod       Deo         videbant     parents de ne plus demander
mancipatum, inopem magis            ces offrandes comme faites à
vellent vitam ducere, quam          Dieu, et ayant satisfait par là
edere      de      consecratis.     même à tous leurs besoins; et
Hieronymus. Mystice autem           qu'ils induisaient les enfants
discipulos non lotis manibus        en erreur, en les détournant
manducare, futuram gentium          de l'honneur qu'ils devaient à
communionem          significat.    leurs parents, afin de pouvoir
Munditia       et     Baptisma      eux-mêmes        dévorer     les
pharisaicum sterile est:            offrandes qui étaient faites à
communicatio       non       lota   Dieu dans le temple. Nôtre-
apostolica extendit palmites        Seigneur leur reproche donc
suos usque ad mare.                 de transgresser la loi divine
pour l'appât d'un gain
sordide: "Et c'est ainsi que
vous annulez la parole de
Dieu par une tradition dont
vous êtes les auteurs. — S.
Chrysostome:             (comme
précéd. ) On peut dire encore
que         les        pharisiens
enseignaient aux jeunes gens,
que, si pour réparer les torts
qu'ils faisaient à leurs
parents, ils offraient à Dieu
des présents, ils étaient
quittes en donnant à Dieu ce
qui leur était dû, et c'est ainsi
qu'ils détruisaient le précepte
qui fait un devoir d'honorer
ses parents. — Bède. On peut
enfin donner de ces paroles:
"Le don que je fais à Dieu
vous      servira,     "     cette
explication abrégée: Vous
forcez les enfants à dire à
leurs parents: Ce que je
devais offrir à Dieu, je vais
l'employer à vous nourrir, et
cela vous servira, ô mon père
et ma mère: ce qui revenait à
dire: Cela ne vous servira
pas. Car les parents craignant
d'employer à leur usage ce
qu'ils voyaient destiné à
l'autel, aimaient mieux mener
une vie pauvre que de se
nourrir des choses consacrées
à Dieu.
S. Jérôme: Dans le sens
allégorique, les disciples qui
mangeaient sans s'être lavé
les mains, figurent la
communion          qui     devait
exister entre toutes les
nations. Les ablutions et les
purifications        pharisaïques
sont stériles, tandis que la
coutume suivie par les
apôtres de s'affranchir des
purifications       légales,     a
étendu ses branches jusqu'à
la mer.
Lectio 2                            Versets 14-20.
                                    S. Chrysostome: Les Juifs
[85661] Catena in Mc. , cap.        attachaient la plus grande
7 l. 2 Chrysostomus. Iudaeis        importance aux purifications
considerantibus corporalem          légales, et murmuraient du
munditiam legis, et de hac          peu d'estime qu'en faisaient
murmurantibus,          dominus     Nôtre-Seigneur, et c'est pour
contrarium vult introducere;        cela qu'il tient à bien établir
unde dicitur et advocans            la doctrine contraire: "Et
iterum turbam, dicebat illis:       appelant de nouveau le
audite      me    omnes,       et   peuple, il leur dit: Ecoutez-
intelligite. Nihil est extra        moi tous, et comprenez. Il
hominem introiens in eum            n'est rien en dehors de
quod          possit         eum    l'homme, qui entrant en lui,
coinquinare; sed quae de            puisse le souiller, mais ce qui
homine procedunt, illa sunt         sort de l'homme, voilà ce qui
quae coinquinant hominem;           souille l'homme. " Les
idest immundum faciunt. Ea          préceptes de Jésus-Christ ont
enim quae Christi sunt, intra       surtout pour objet l'intérieur
hominem considerantur; ea           de l'homme, tandis que les
vero quae legis sunt, magis         prescriptions légales sont
cernuntur extra hominem;            surtout pour l'extérieur, et
quibus quasi corporalibus           c'est à ces observances trop
crux Christi finem in brevi         matérielles que la croix de
dare debebat. Theophylactus.        Jésus-Christ devait bientôt
Hoc autem dominus dicit,            mettre fin.
volens instruere homines,           Theophylactus. En parlant de
quod observationes escarum,         la sorte, Nôtre-Seigneur veut
quas lex commemorat, non            apprendre au peuple qu'il
oportet            corporaliter     fallait entendre dans un sens
intelligere; et ex hoc              spirituel les prescriptions
intentionem       legis       eis   légales sur la nourriture, et il
manifestare              incepit.   prend occasion de là pour
Chrysostomus.          Subiungit    leur faire connaître le but que
autem si quis habet aures           se proposait la loi. — S.
audiendi, audiat. Non enim          Chrysostome: Il ajoute: "Que
manifeste aperuerat quae            celui qui a des oreilles pour
essent illa quae de homine          entendre, entende. " En effet,
procedebant, et hominem             il n'avait pas expliqué
coinquinant, et propter hoc         ouvertement quelles étaient
verbum apostoli crediderunt         ces choses qui sortaient de
quod       aliud     profundum      l'homme et le souillaient, et
praedictus domini sermo             cet avertissement du Sauveur
innueret; unde sequitur et          fit croire aux apôtres, que les
cum introisset in domum a           paroles qui précèdent avaient
turba, interrogabant eum            un sens plus profond, c'est
discipuli eius parabolam.           pourquoi: "Etant entré dans
Parabolam                  autem    une maison après avoir quitté
immanifestum          sermonem      le peuple, ses disciples
vocabant.       Theophylactus.      l'interrogeaient sur cette
Dominus         autem       prius    parabole, etc. " Le mot
increpat; unde sequitur et ait       parabole veut dire ici un
illis: sic et vos imprudentes        discours       qui     renferme
estis? Beda. Vitiosus enim est       quelque obscurité.
auditor        qui       obscura     Theophylactus.           Nôtre-
manifeste, aut manifeste             Seigneur commence par leur
dicta obscure vult intelligere.      faire un reproche: "Et il leur
Theophylactus.            Deinde     dit: Vous aussi, vous avez si
dominus manifestat id quod           peu d'intelligence ? " —
erat occultum, dicens: non           Bède. On est mauvais
intelligitis      quia      omne     auditeur, ou quand on veut
extrinsecus       introiens     in   comprendre trop clairement
hominem non potest eum               des choses naturellement
coinquinare? Beda. Iudaei            obscures, ou quand on veut
enim       se     partem      Dei    laisser planer de l'obscurité
iactantes, communes cibos            sur des choses évidentes. —
vocant        quibus       omnes     Theophylactus.           Nôtre-
homines utuntur, ut ostrea,          Seigneur leur dévoile ensuite
lepores,       et      huiusmodi     ce qu'il y avait d'obscur pour
animalia.         Nec       etiam    eux dans ces paroles, en leur
idolothytum,          inquantum      disant: "Ne comprenez-vous
cibus, et Dei creatura est,          pas que tout ce qui du dehors
sed Daemonum invocatio hoc           entre dans l'homme ne peut
facit immundum. Et causam            le souiller ?" Un lecteur
subdit, dicens quia non intrat       attentif fera peut-être cette
in cor eius. Animae locus            difficulté: Pourquoi donc
principalis, iuxta Platonem,         alors ne mangeons-nous pas
in cerebro; sed, iuxta               des viandes immolées aux
Christum, in corde est.              idoles ? Nous répondons que
Glossa. Dicitur ergo in cor          la viande immolée aux idoles
eius, idest in mentem, quae          ne doit pas être considérée
est principalis pars animae,         comme impure par elle-
ex qua tota hominis vita             même. — Bède. Elle n'est
dependet; unde secundum              pas impure, en tant qu'elle est
eam necesse est hominem              une nourriture créée de Dieu,
mundum, vel immundum                 mais c'est l'invocation des
aestimari; et sic ea quae ad         idoles ou des démons qui eu
mentem non perveniunt, non           fait une viande souillée et
possunt homini immunditiam           illicite.       Nôtre-Seigneur
afferre. Cibi ergo quia ad           donne la raison de ce qu'il
mentem non perveniunt,               vient de dire: "Parce que cela
secundum suam naturam                n'entre pas dans son cœur. "
hominem inquinare non                Le siège principal de l'âme,
possunt; sed inordinatus             suivant Platon, est dans le
ciborum usus, qui ex                 cerveau, mais d'après Jésus-
inordinatione            provenit    Christ, il est dans le cœur. —
mentis,        ad        hominis     laglose. Il dit: "Dans le cœur,
immunditiam pertinet. Quod           " c'est-à-dire, dans cette
autem cibi ad mentem non             partie supérieure de l'âme
perveniant, ostendit per id          d'où dépend toute la vie de
quod subdit, dicens sed in        l'homme, et qui rend ses
ventrem vadit, et in secessum     actes innocents ou coupables;
exit, purgans omnes escas.        et il est donc évident que ce
Hoc      autem     dicit,    ne   qui ne parvient pas jusqu'à
intelligatur quod inde ex         l'âme, ne peut être la cause
cibis in corpore maneat.          d'aucune      souillure     dans
Manet enim quod est               l'homme. Donc les aliments
necessarium ad corporis           qui ne peuvent arriver jusqu'à
nutrimentum et augmentum;         l'âme, ne peuvent de leur
egreditur autem quod est          nature la souiller en aucune
superfluum, quasi purgatio        façon,       mais        l'usage
quaedam interius remanentis       immodéré des aliments qui
nutrimenti. Augustinus in         vient du dérèglement de
Lib. 83 quaest. Quaedam           l'esprit, peut produire une
enim sic accedunt ut etiam        véritable     souillure     dans
mutent, et mutentur; sicut et     l'âme. Or, Notre-Seigneur
ipse cibus amittens speciem       prouve que les aliments ne
suam, in corpus nostrum           peuvent parvenir jusqu'à
vertitur, et nos refecti in       l'âme, en ajoutant: "Mais se
robur commutamur. Sed et          rend dans le ventre et est jeté
tenuissimus humor, cum in         dans le lieu secret, " etc. Il
venis, et aliis arteriis cocta    s'exprime de la sorte, pour
fuerit esca et digesta, per       qu'on n'applique pas ce qu'il
occultos meatus, quos Graeci      vient de dire à la partie des
poros vocant, dilabitur, et in    aliments qui reste dans le
secessum vadit. Beda. Sic         corps, car le corps conserve
ergo cibi non faciunt             tout ce qui est nécessaire
homines immundos, sed             pour sa nourriture et son
malitia,     quae     operatur    accroissement, et il laisse
passiones ab interioribus         sortir tout ce qui est inutile
procedentes; unde sequitur        par un travail qui purifie pour
dicebat autem, quoniam quae       ainsi dire la partie des
de homine exeunt, illa            aliments      qui     reste    à
coinquinant          hominem.     l'intérieur. — S. AUG. (Livre
Glossa. Cuius rationem            des 83 quest. ). Il est des
significat cum subdit ab intus    choses qui entrent en nous
enim de corde hominis             pour être à la fois la cause et
cogitationes              malae   l'objet d'un changement,
procedunt. Et sic patet quod      comme les aliments qui
malae      cogitationes      ad   perdent leur nature pour
mentem pertinent, quae hic        s'assimiler à notre corps, et
cor nominantur; secundum          qui      en    même       temps
quam homo dicitur bonus vel       accroissent et transforment
malus,        mundus        vel   notre force. — Bède.
immundus. Beda. Hinc autem        Lorsque la partie des
arguuntur qui cogitationes a      aliments qui reste dans le
Diabolo immitti putant, non       corps a été comme cuite et
ex propria nasci voluntate.       digérée dans les veines et
Diabolus incentor, et auditor     dans les artères, il se produit
malarum cogitationum esse         une légère substance liquide
potest: auctor esse non             qui s'échappe par des
potest. Glossa. Ex malis            conduits secrets que les
autem cogitationibus ulterius       Grecs appellent pores, et qui
mali actus procedunt; de            de là est rejetée au dehors.
quibus subditur adulteria,          Bède. Ce ne sont donc pas
quae in violatione alieni tori      les aliments qui rendent les
consistunt;       fornicationes,    hommes impurs, c'est la
quae sunt illiciti coitus           malice qui est la source des
personarum           matrimonio     passions intérieures: "Mais,
solutarum; homicidia, quibus        disait le Sauveur, ce qui sort
in personas proximorum              de l'homme, c'est là ce qui
nocumentum infertur; furta,         souille l'homme, " etc. — la
quibus res subtrahuntur;            glose. Et il en donne la
avaritiae, inquantum aliqua         raison: "Car c'est du dedans
iniuste retinentur; nequitiae,      du cœur des hommes que
quae        consistunt         in   sortent      les      mauvaises
proximorum            calumniis;    pensées. " D'où il faut
dolus, in eorum deceptione;         conclure que les mauvaises
impudicitiae, quantum ad            pensées viennent de l'âme
quamlibet         corruptionem      (que Nôtre-Seigneur appelle
mentis,      vel        corporis.   ici le cœur), c'est-à-dire, du
Theophylactus.            Oculus    principe qui rend l'homme
malus, idest odium, et              bon ou mauvais, pur ou
adulatio: nam qui odit,             impur. — Bède. Ces paroles
oculum malum et invidum             sont la condamnation de ceux
habet ad eum quem odit; et          qui prétendent que les
adulator non recto oculo            mauvaises pensées nous sont
videns quae sunt proximi, ad        envoyées par le démon, et ne
malum       ipsum        deducit;   viennent pas de notre propre
blasphemiae, idest iniuriae in      volonté. Le démon peut être
Deum; superbia, idest Dei           l'instigateur et le fauteur des
contemptus, dum scilicet quis       mauvaises pensées, mais il
bonum quod operatur, non            ne peut en être l'auteur. — la
Deo, sed suae virtuti               glose.      Des       mauvaises
ascribit;     stultitia,    idest   pensées, sortent à leur tour,
iniuria in proximum. Glossa.        toutes les actions mauvaises:
Vel stultitia est cum non           les adultères, qui font outrage
recte de Deo sentitur:              au      lit     d'autrui;    les
contrariatur enim sapientiae,       fornications, c'est-à-dire, les
quae est divinarum rerum            relations criminelles avec des
cognitio. Sequitur omnia            personnes non mariées; les
haec mala ab intus procedunt        homicides, qui sont un
et coinquinant hominem. Hoc         attentat à la vie du prochain;
enim in culpam homini               les vols, par lesquels on
imputatur quod in sua               s'empare injustement de ses
potestate existit. Talia autem      biens; les faits d'avarice qui
sunt quae procedunt ab              sont la détention injuste des
interiori voluntate, per quam       biens         d'autrui;      les
homo est suorum actuum              méchancetés, qui portent
dominus.                            atteinte à la réputation du
                                  prochain; les fourberies qui
                                  le trompent; les impudicités
                                  qui embrassent toutes les
                                  actions qui corrompent l'âme
                                  ou         le      corps.      —
                                  Theophylactus.              L'œil
                                  mauvais, c'est la haine et la
                                  flatterie, car celui qui nourrit
                                  de la haine contre son frère,
                                  le voit d'un œil mauvais et
                                  envieux; or, celui qui le
                                  flatte, l'entraîne au mal, en ne
                                  voyant pas d'un œil droit ses
                                  véritables       intérêts.   Les
                                  blasphèmes sont les outrages
                                  faits à Dieu; l'orgueil, c'est le
                                  mépris que l'on fait de Dieu,
                                  en attribuant, non à Dieu
                                  mais à ses propres forces le
                                  bien que l'on opère; la folie,
                                  c'est l'outrage commis contre
                                  le prochain. — la glose. Ou
                                  bien, la folie consiste à
                                  n'avoir pas des idées saines et
                                  droites sur Dieu, elle est
                                  opposée à la sagesse qui est
                                  la connaissance des choses
                                  divines. — suite. " Toutes
                                  ces choses sortent du dedans
                                  et souillent l'homme. " Car
                                  on doit imputer à l'homme ce
                                  qu'il est libre de faire ou de
                                  ne pas faire; or, telles sont
                                  toutes les choses qui viennent
                                  de la volonté intérieure, qui
                                  rend l'homme le maître de
                                  ses actes.
Lectio 3                          Versets 24-30.
                                  Theophylactus. Après les
[85662] Catena in Mc. , cap.      enseignements que Notre-
7 l. 3 Theophylactus.             Seigneur vient de donner aux
Postquam de escis dominus         Juifs sur les aliments, la vue
docuerat, videns incredulos       de leur incrédulité lui fait
esse Iudaeos, fines ingreditur    franchir les confins des pays
gentium:      Iudaeis     enim    idolâtres,      et      puisqu'ils
infidelibus existentibus, salus   persévèrent         dans     leur
ad gentes convertitur; unde       infidélité, le salut va trouver
dicitur et inde surgens abiit     les Gentils: "Et partant
in fines Tyri et Sidonis.         ensuite de là, il s'en alla sur
Chrysostomus. Tyrus et            les confins de Tyr et de
Sidon loca Chananaeorum            Sidon. " — S. Chrysostome:
erant. Venit igitur ad eos         Tyr et Sidon étaient des
dominus, non tamquam ad            villes habitées par des
propinquos, sed tamquam ad         Chananéens. Le Seigneur
eos quibus nihil est commune       vient donc les trouver, non
ad patres, quibus promissio        comme des alliés, mais
facta est: et ideo sic venit, ut   comme des          gens     qui
adventus suus Tyriis et            n'avaient rien de commun
Sidoniis non appareret; unde       avec les patriarches auxquels
sequitur et ingressus domum        les promesses avaient été
neminem        voluit     scire:   faites. Aussi en arrivant au
nondum        enim      tempus     milieu d'eux, il fait en sorte
advenerat ut cum gentibus          que les Tyriens et les
habitaret, et eas ad fidem         Sidoniens ne connussent pas
adduceret:      huius      enim    son arrivée: "Et étant entré
tempus debitum erat post           dans une maison, il voulut
crucem et resurrectionem.          que personne ne le sût. " En
Theophylactus. Vel ideo clam       effet, le temps n'était pas
ingreditur, ne occasionem          encore venu où il devait
Iudaei sumerent contra eum,        habiter     ouvertement      au
tamquam       ad      immundas     milieu des Gentils, et leur
gentes transisset. Sequitur et     apporter la foi, ce temps ne
non potuit latere. Augustinus      devait arriver qu'après sa
de quaest. Nov. et Vet.            mort sur la croix et sa
Testam. Si autem voluit, et        résurrection.                —
non potuit, infirma voluntas       Theophylactus. Ou bien il
eius esse videtur. Impossibile     vient secrètement dans ce
est autem ut salvatoris            pays pour ne point donner
voluntas non impleatur, nec        lieu aux Juifs de l'accuser
potest velle quod scit fieri       d'être entré en relation avec
non debere; idcirco quod           des        peuples       qu'ils
factum est, hoc voluisse           considéraient          comme
dicendus est. Advertendum          immondes.
est autem, quod istud in           " Et il ne put demeurer caché.
finibus gestum est gentilium,      " — S. aug. (Quest. sur
quibus       adhuc      tempus     l'Anc. et le Nouv. Test. , 2,
praedicandi non erat; ultro        77. ) S'il ne l'a pu, et
tamen venientes ad fidem non       cependant qu'il l'ait voulu, sa
suscipere invidiae erat. Sic       volonté      a    donc      été
ergo factum est ut salvator a      impuissante. Mais il est
discipulis proditus non esset,     impossible que la volonté du
ab     aliis     tamen       qui   Sauveur n'ait pas son effet, et
ingredientem            domum      il ne peut d'ailleurs vouloir
viderant, proditus est, et         que ce qui doit se faire; il
incepit sciri quod esset in        faut donc admettre qu'il a
domo. A suis ergo noluit           voulu tout ce qui s'est fait. Il
praedicari; requiri autem se       faut remarquer que cette
voluit; et ita factum est.         action se passa sur les
Beda.      Ingressus      etiam    confins de la Gentilité, à
domum praecepit discipulis         laquelle l'Evangile ne devait
ne se cuiquam in regione            pas encore être prêché;
ignota quis esset aperirent,        cependant on ne pouvait,
ut exemplo eius discerent,          sans être accusé de jalousie,
quibus sanandi infirmos             ne pas accueillir ceux qui
gratiam        conferret,      in   venaient spontanément pour
exhibitione        miraculorum      embrasser la foi. Voilà
humani favoris gloriam              pourquoi ce ne furent pas les
quantum possent declinare,          disciples qui firent connaître
nec tamen a pio virtutis            la venue du Sauveur; mais
opere cessare, quando hoc           ceux qui le virent entrer dans
fieri vel fides bonorum iuste       la maison et qui répandirent
mereretur, vel infidelitas          le bruit de son arrivée. Il ne
pravorum              necessario    voulait pas que ses disciples
cogeret. Ipse enim suum illo        le fissent connaître, mais il
introitum gentili feminae, et       voulait être recherché, et c'est
quibuscumque               voluit   ce qui eut lieu en effet. —
publicavit.         Augustinus.     Bède. Lorsqu'il fut entré dans
Denique mulier Chananaea            cette maison, il défendit à ses
audiens de illo intravit ad         disciples de dire à aucun
eum; quae nisi prius                habitant de ce pays inconnu
subiecisset        se       Deo,    qui il était. Il voulait ainsi
Iudaeorum            beneficium     leur apprendre, en leur
consecuta non esset; de qua         donnant le pouvoir de guérir
sequitur mulier enim statim         les malades, à fuir autant
ut audivit de eo, cuius filia       qu'ils le pourraient la gloire
habebat spiritum immundum,          humaine dans les miracles
intravit, et procidit ad pedes      qu'ils pourraient faire, et
eius. Chrysostomus. Per hoc         cependant à ne point refuser
autem       voluit       dominus    le pieux exercice de leur
discipulis ostendere quod           puissance, lorsqu'il serait
etiam      gentibus       aperuit   justement réclamé par la foi
ostium salutis; unde et             des âmes justes, ou que
mulieris genus describitur          l'infidélité des méchants les
cum subditur erat enim              forcerait d'en faire usage.
mulier gentilis Syrophoenissa       C'est ainsi qu'il fit connaître
genere, idest de Syria              son arrivée dans ce pays à
Phoenicis.       Sequitur      et   cette femme et à tous ceux
rogabat eum ut Daemonium            qu'il en avait jugé dignes.
eiceret     de     filia    eius.   S. AUG. (Quest. sur le Nouv.
Augustinus de Cons. Evang.          et l'Anc. Test. ) Aussitôt que
Videtur       autem       afferre   cette femme connut son
aliquam           repugnantiae      arrivée, elle s'empressa de
quaestionem, quia dicit in          venir      le    trouver,     et
domo fuisse dominum, cum            certainement elle n'eût pas
ad illum venit mulier pro filia     obtenu cette grâce, si elle ne
sua rogans. Sed quoniam             se fût auparavant soumise par
Matthaeus dicit discipulos          la foi au Dieu des Juifs:
domino ita suggessisse:             "Cette      femme,      aussitôt
dimitte     illam,      quoniam     qu'elle eut appris, " etc. — S.
clamat post nos, nihil aliud        Chrysostome:            (comme
videtur significare quam post      précéd. ) Le Sauveur
ambulantem            dominum      enseignait à ses disciples,
mulierem illam deprecatorias       dans sa conduite à l'égard de
voces emisisse. Quomodo            cette femme, qu'il ouvrait
ergo in domo, nisi quia            aux païens eux-mêmes la
intelligendum est dixisse          porte du salut. C'est pour cela
quidem       Marcum,       quod    que l'Evangéliste prend soin
intraverit ubi erat Iesus, cum     de faire connaître le peuple
eum praedixisset fuisse in         auquel     elle    appartenait:
domo? Sed quia Matthaeus           "C'était une femme païenne
ait: non respondit ei verbum,      syrophénicienne de nation;
dedit agnoscere in eo silentio     elle le priait de chasser le
egressum fuisse Iesum de           démon hors de sa fille, " etc.
domo illa; atque ita cetera        — S. AUG. (De face, des
contexuntur quae iam in            Evang. , 2, 49. ) Il semble
nullo discordant. Sequitur         qu'il y ait une espèce de
qui dixit illi: sine prius         contradiction entre saint
saturari filios. Beda. Quasi       Marc, qui rapporte que cette
dicat: futurum est ut etiam        femme vint trouver le
vos, qui de gentibus estis,        Seigneur dans la maison pour
salutem consequamini; sed          le prier; et saint Matthieu,
prius oportet Iudaeos, qui         dans lequel nous lisons que
merito antiquae dilectionis,       les disciples disaient à Jésus:
filiorum Dei solent nomine         "Renvoyez-la, parce qu'elle
censeri, pane caelesti refici;     crie derrière nous" (Mt 15).
et sic tandem gentibus vitae       Or, saint Matthieu ne veut
pabula ministrari. Sequitur        dire ici qu'une chose: c'est
non est bonum sumere panem         que cette femme suivait le
filiorum et mittere canibus.       Sauveur en lui adressant ses
Chrysostomus. Hoc autem            supplications. Mais comment
verbum dixit: non quod in eo       saint Marc remarque-t-il de
sit defectus virtutis ad           son côté que c'était dans la
benefaciendum omnibus, sed         maison ? Le voici: Saint
quia       beneficium       eius   Marc rapporte que cette
distributum       Iudaeis     et   femme entra dans la maison
gentibus, communionem inter        où était Jésus, parce qu'il
se        non       habentibus,    venait de dire que Jésus s'y
provocationem             magis    trouvait; mais saint Matthieu,
operaretur. Theophylactus.         en faisant remarquer que le
Canes        vocat     gentiles,   Sauveur ne lui répondit pas
tamquam          a      Iudaeis    un seul mot, nous donne à
sceleratos reputatos; panem        entendre que Jésus sortit de
vero dicit beneficium, quod        la maison sans lui avoir
filiis, idest Iudaeis, dominus     répondu, et c'est ainsi qu'on
promisit. Est ergo sensus,         peut lier au récit de saint
quod non decet gentiles            Marc celui de saint Matthieu,
beneficii       primo       esse   qui ne présente plus l'ombre
participes, quod Iudaeis           même de contradiction.
principaliter promissum est.       " Jésus lui dit: Laissez
Ideo autem dominus non             d'abord rassasier les enfants.
statim exaudit, sed gratiam         " — Bède. C'est-à-dire: Un
differt, ut etiam ostendat          jour viendra ou vous aurez
mulieris fidem constantem, et       part aussi vous-mêmes au
ut discamus non statim              salut; mais il faut d'abord
deficere cum oramus, sed ut         rassasier du pain céleste les
insistamus donec recipiamus.        Juifs qui, par suite du choix
Chrysostomus.           Similiter   ancien que Dieu a fait de
etiam ut Iudaeis ostenderet,        leurs pères, sont appelés les
quod non aequaliter eis             enfants de Dieu, et ce n'est
dabat,      et       alienigenis    qu'ensuite que la nourriture
sanitatem, et ut patefacta          de la vie sera distribuée aux
mulieris       fide,       magis    Gentils: "Car il n'est pas bon
patefieret            infidelitas   de prendre le pain des
Iudaeorum. Mulier enim non          enfants et de le jeter aux
graviter tulit, sed vocem           chiens, " etc. — S.
domini cum multa reverentia         Chrysostome: Ce refus n'est
confirmavit; unde sequitur at       pas un aveu de l'impuissance
illa respondit, et dixit ei:        où il était de répandre ses
utique, domine: nam et              faveurs sur tous les hommes,
catelli comedunt sub mensa          mais il craignait qu'en
de       micis       puerorum.      distribuant également ses
Theophylactus. Quasi dicat:         bienfaits aux Juifs et aux
Iudaei panem totum habent,          Gentils qui n'avaient entre
scilicet descendentem de            eux aucun rapport, il
caelo, et tua etiam beneficia;      n'augmentât la rivalité qui les
ego micas postulo, scilicet         séparait. — Theophylactus. Il
modicam beneficii partem.           donne le nom de chiens aux
Chrysostomus. Quod ergo in          Gentils, que les Juifs
ordine canum se reputat,            regardaient             comme
reverentiae est; quasi dicat:       coupables de tous les crimes,
pro gratia habeo etiam in           et le pain dont il parle, ce
numero canum esse, et non           sont les grâces que le
ab aliena, sed a propria            Seigneur a promises aux
mensa comedere dominantis.          enfants, c'est-à-dire aux Juifs.
Theophylactus. Quia ergo            Le véritable sens de ces
mulier            sapientissime     paroles, c'est donc qu'il ne
respondebat, obtinuit quod          convenait pas de donner
optabat; unde sequitur et ait       d'abord aux Gentils ce qui
illi, et cetera. Non dixit:         avait été promis surtout aux
virtus mea te salvam fecit;         Juifs.          Nôtre-Seigneur
sed propter hunc sermonem,          n'exauce pas aussitôt la
idest propter fidem tuam,           prière de cette femme; il
quae hoc de sermone                 diffère de lui accorder la
demonstratur, vade; exiit           grâce qu'elle sollicite. Il veut
Daemonium a filia tua.              ainsi     faire    éclater    la
Sequitur et cum abiisset in         persévérance de sa foi et
domum suam invenit puellam          nous apprendre à ne pas nous
iacentem supra lectum, et           décourager      quand       nous
Daemonium exiisse. Beda.            prions, et à persévérer jusqu'à
Propter      humilem        enim    ce que nous soyons exaucés.
matris, fidelemque sermonem         S. Chrysostome: Il voulait
filiam deseruit Daemonium:          encore montrer aux Juifs
ubi       datur       exemplum      qu'il ne traitait pas les
catechizandi et baptizandi          étrangers comme eux dans la
infantes: quia videlicet per        distribution de ses grâces, et
fidem      et      confessionem     rendre         plus       visible
parentum       in      Baptismo     l'incrédulité des Juifs en
liberantur a Diabolo parvuli,       l'opposant à la foi de cette
qui necdum per se sapere, vel       femme. En effet, elle ne
aliquid agere boni possunt          s'offensa pas de la réflexion
vel     mali.      Hieronymus.      du Sauveur, mais elle la reçut
Mystice autem mulier gentilis       avec un profond respect:
quae pro filia rogat, est           "Elle répondit, et lui dit: II
mater      nostra       Romana      est vrai, Seigneur, cependant
Ecclesia.        Nata       eius    les petits chiens mangent
daemoniaca barbarica est            sous la table les miettes des
Occidentalis natio; cuius           enfants. " — Theophylactus.
fides fecit de cane ovem.           C'est-à-dire:       Les     Juifs
Micas autem spiritualis             possèdent tout entier le pain
intellectus,     non     panem      qui est descendu du ciel et la
infractum litterae sumere           plénitude de vos grâces; moi,
cupit.          Theophylactus.      je ne demande que les
Unusquisque etiam nostrum           miettes de ce pain, c'est-à-
cum peccat, mulier est anima        dire la plus petite partie de
eius. Infirmam vero filiam          vos      bienfaits.     —      S.
habet haec anima actus              Chrysostome:            (comme
pravos;         quae        filia   précéd. ) C'est par un
Daemonium habet: nam                sentiment de respect qu'elle
actus pravi Daemonum sunt.          consent à descendre au rang
Peccatores autem existentes,        des chiens, et elle semble
nuncupantur catuli impleti          dire: Je regarde comme une
immunditiis. Propter quod           faveur d'être du nombre des
non sumus digni panem Dei           chiens et de manger les restes
recipere, aut participes fieri      non d'une table étrangère,
immaculatorum mysteriorum           mais de la table de mon
Dei. Si vero cognoscentes           maître.
nosmetipsos per humilitatem         Theophylactus. Cette réponse
esse catulos, confiteamur           pleine de sagesse lui mérite
peccata       nostra,       tunc    la grâce qu'elle demandait:
sanabitur      filia,    scilicet   "Et il lui dit: A cause de cette
operatio prava.                     parole, allez, le démon est
                                    sorti de votre fille. " Il ne lui
                                    dit pas: C'est ma puissance
                                    qui vous a sauvée; mais: "A
                                    cause de ces paroles (c'est-à-
                                    dire pour récompenser votre
                                    foi qui vous a inspiré ce
                                    langage), allez, le démon est
                                    sorti de votre fille. "
                                    " Et lorsqu'elle revint dans sa
maison, elle trouva que le
démon était sorti. " — Bède.
C'est le langage plein
d'humilité et de foi de la
mère qui fit sortir le démon
du corps de sa fille: exemple
qui confirme l'usage de
catéchiser et de baptiser les
enfants qui dans le baptême
sont délivrés de la puissance
du démon par la foi et la vie
chrétienne de leurs parents
dans un âge où ils sont
incapables par eux-mêmes de
connaître ou de faire le bien
ou le mal.
S. Jérôme: Dans le sens
allégorique, cette femme
païenne qui vient prier le
Sauveur pour sa fille; c'est
notre mère l'Eglise romaine;
sa fille, qui est sous l'empire
du démon, ce sont les
peuples        barbares       de
l'Occident, dont la foi a fait
des brebis, de chiens qu'ils
étaient; ce qu'ils désirent
pour leur nourriture, c'est non
pas les morceaux de pain que
la lettre pourrait leur rompre,
mais      les     miettes     de
l'inte