methodologie by cPitDSc

VIEWS: 23 PAGES: 2

									LMDQ17. Méthodologie de la dissertation

                            METHODOLOGIE DE LA DISSERTATION

Descriptif de l’épreuve sur le site education.gouv.fr, pour le Capes externe de Lettres Modernes et de Lettres
Classiques :

        “ Composition française portant sur un sujet en relation avec les programmes de français de
        collège et de lycée, invitant le candidat à mobiliser sa culture littéraire et artistique.

        Cette épreuve porte sur les éléments de culture littéraire approfondie, fondée sur des lectures
        nombreuses et variées et nourrie de solides connaissances liées aux genres, à l’histoire littéraire,
        à l’histoire des idées et des formes, mais aussi aux questions d’esthétique et de poétique, de
        création, de réception et d’interprétation des œuvres.

        Au titre de la même session, le sujet peut être commun avec celui de la première épreuve du
        CAPES de lettres classiques ”.

        Durée : 6 heures ; Coefficient : 3.
L’objectif du cours de méthodologie de la dissertation est de vous aider dans la préparation de cette épreuve écrite
à acquérir une méthode de travail qui vous permette de consolider autant votre savoir-faire que votre savoir. Le
support de notre travail est une plaquette comprenant un corpus de sujets et d’autres documents : elle vous sera
remise en septembre.

En traitant de nombreux sujets, tant génériques que généraux, nous verrons comment tenter de pallier les
difficultés méthodologiques éprouvées le plus souvent par les étudiants sur le plan :
- du sujet : analyse des termes de la citation et problématisation des enjeux du sujet ;
- du plan : construction de l’architecture, dans l’ensemble et dans le détail (paragraphes) ;
- des exemples : choix, nature, fonction(s), emploi(s) ;
- des différents “ seuils ” de l’exercice : introduction, conclusion, transitions.

Pour optimiser votre préparation, il vous est fortement recommandé de mettre votre été à profit en suivant ces
quelques conseils :

I. Lire les rapports de jury du Capes de Lettres (Modernes et/ou Classiques) des 5 dernières années. Vous les
trouverez aisément dans les C.R.D.P., à la B.U, à la B.S ou encore au S.U.I.O. La masterisation du Capes n’a rien
changé à la nature de l’épreuve de la dissertation. Ces rapports sont précieux autant pour leurs prescriptions que
pour leurs proscriptions. D’ores et déjà, vous pouvez prendre quelques notes qui vous serviront de garde-fous au
cours de votre préparation. Les reproches adressés aux candidats, d’une année à l’autre, demeurent peu ou prou, les
mêmes. En cours, nous aurons l’occasion de faire le point sur les attentes des jurys.

II. Faire le bilan des connaissances que vous avez acquises au cours de vos études ou de vos recherches
personnelles : c’est en remettant vos notes et anciens cours à jour que vous en vérifierez la précision et l’ampleur.
Ces deux conseils vous permettront d’y voir plus clair :

1) Répertoriez vos fiches et documents par genre et de façon pratique utilisez des classeurs étiquetés “ Roman ”,
“ Critique ”, “ Poésie ”, etc., dans lesquels vous opérerez un classement chronologique. Il existe d’autres types de
classement, moins “ scolaires ”, mais celui-ci vous permettra rapidement de pointer vos lacunes dans un genre
donné et en histoire littéraire.

2) Dans un deuxième temps, opérez d’autres classements en élaborant d’autres fiches qui vous permettront de
fixer, de mobiliser le plus rapidement possible vos connaissances. Vous pouvez, par exemple, constituer des fiches
thématiques – “ La rencontre amoureuse ”, “ La mort de l’héroïne ”, “ La fonction du poète ” – ou portant sur une
problématique d’écriture ou d’esthétique – “ Poème en prose / Prose poétique / Vers libre ”, “ Le comique ”, “ Le
réalisme ”. A vous d’orienter vos modes de classement dans des voies productives ; vous tâtonnerez sans doute au
début mais au fil de l’année, vous les affinerez car à travers votre travail et les différents cours proposés vous
verrez émerger les principales problématiques littéraires qui se posent.

III. Combler vos lacunes
Il faut parer au plus pressé. Bien qu’il ne s’agisse pas de la panacée, recourez d’abord à des anthologies de la
littérature française (une par siècle) si vous constatez que votre savoir est une peau de chagrin. Vous y lirez les
grands textes classiques que vous ne connaissez pas. A ce titre, la liste des textes donnés en explication de textes au
concours peut vous être utile : vous la trouverez dans les rapports de jury. La lecture de textes épars ne saurait
suffire mais vous n’aurez pas le temps de lire tous les grands classiques. Aussi, choisissez en priorité les œuvres les
plus représentatives d’un courant, d’un auteur. Si vous constatez, par exemple, que vous n’avez jamais lu de pièce
du théâtre dit “ de l’absurde ”, il faut lire La Cantatrice chauve de Ionesco et En attendant Godot de Beckett.
Néanmoins, vous devez nécessairement compléter vos connaissances par la lecture de pièces un peu moins
connues de ces mêmes auteurs, comme L’Impromptu de l’Alma ou Comédie ou d’autres auteurs de la même
période, tel qu’Adamov. Il faut en effet que vous soyez capables de donner, à côté des connaissances attendues
chez un futur professeur de Lettres, des exemples personnels qui vous permettront d’éviter le “ piège ” des
exemples trop connus et trop souvent cités par les candidats (par exemple, la madeleine de Proust ou le quartier de
tomate de Robbe-Grillet).
Evitez les lectures trop sélectives : la dissertation de CAPES est une dissertation générale, ce qui vous demande un
savoir large et varié. Ne limitez donc pas vos lectures à vos quelques auteurs préférés. Attention toutefois :
“ large ” ne veut pas dire “ vague ”. Par conséquent, notez avec précision vos exemples et citations qu’il vous
faudra apprendre par cœur pour le jour J. Plus tôt vous les apprendrez, mieux vous les saurez. A bon entendeur…

Vous pouvez d’ores et déjà vous procurer des ouvrages qui vous permettront assez rapidement d’avoir des repères
essentiels. Par exemple, dans la collection Les Guides Pocket classiques, Le Baroque en France et en Europe ou
encore Le surréalisme en France et en Europe, 2003 ; autre exemple, dans la collection Corpus Lettres, chez GF
Flammarion, L’auteur, textes choisis et présentés par Alain Brun, 2001. Ces ouvrages ne sauraient suffire, bien
entendu ; mais leur format “ pratique ” vous permettra de les emporter avec vous et de toujours avoir quelque
chose d’utile à lire sous la main pour optimiser votre temps.

III. User sans en mésuser des manuels et textes critiques
Certains textes critiques sont incontournables et tout candidat au CAPES doit par conséquent les connaître, du
moins en avoir consulté les principaux passages : par exemple, Lector in fabula de U. Eco, Grasset et Fasquelle,
1985. Commencez par lire les ouvrages qui figurent dans les diverses bibliographies données par les enseignants
du parcours Enseignement.
Pensez également aux ouvrages qui rassemblent les textes-clés que vous devez connaître et qui se trouvent édités,
par exemple, chez Hachette Supérieur (Collection Contours littéraires ou Les Fondamentaux) ou encore chez
Nathan Université. Ces connaissances vous seront indispensables si le sujet de la dissertation porte sur la critique.
Néanmoins, ne perdez pas de vue que c’est la lecture des œuvres qui demeure primordiale et que rien ne la
remplace. Il faut d’abord que vous connaissiez vous-mêmes l’œuvre, que vous en fassiez une lecture personnelle
avant de vous réfugier derrière ce que X ou Y en a dit…

Pour ce qui est des ouvrages portant sur l’épreuve de la dissertation, on pourra consulter :

- M. Cornud-Peyron, CAP sur le C.A.P.E.S. de Lettres, Champion, Unichamp, 1988 : porte sur l’épreuve de
dissertation et l’épreuve d’explication de textes qui sont complémentaires ; conseils pratiques et bibliographiques,
sujets traités.
- Chassang et Senninger, La Dissertation littéraire générale, Tome 3, Hachette Supérieur, 1992 : de nombreux
sujets sont traités ; à utiliser pour compléter votre corpus d’exemples.
- Dissertations littéraires générales, sous la dirrection d’Y. Baudelle, Armand Colin, 2005 ; après quelques
conseils généraux, sujets traités par genres et problèmes d’esthétique générale.
- A. Preiss, La Dissertation littéraire, Colin, Cursus, 2010 [1989].
- S. Le Ménahèze-Lefay, La Dissertation, Capes et Agrégation, Parcours méthodique, Editions du Temps, 1999 :
conseils généraux et sujets traités ; s’adresse plutôt aux étudiants qui passent les deux concours.

Dernier conseil utile : travaillez la méthode de l’explication de texte en même temps que la dissertation dès le
début de la préparation au concours. C’est dans la connaissance précise des grandes œuvres, des grands textes - des
“ classiques ” incontournables - des auteurs que vous avez étudiés en licence, ou rencontrés cette année que vous
puiserez la plupart des exemples pour nourrir votre argumentation. Vous ferez ainsi d’une pierre deux coups…

Bon travail estival !

								
To top