Les probl�mes de l�information imparfaite by 0Ot0AvJ

VIEWS: 0 PAGES: 28

									Échecs de marché:
  les problèmes de
       l’information:
 sélection adverse,
   risque moral etc.

                        1
Le rôle de l ’information
   L ’information est l ’ingrédient essentiel du
    choix
   Sans l ’information dont il a besoin, le
    consommateur ou l ’entreprise peuvent faire
    le « mauvais » choix, dans le sens d ’un
    choix qui diminue leur bien-être ou leurs
    profits


                                                    2
   Jusqu’à présent, on assumait que les
    acheteurs ET les vendeurs connaissaient tout
    ce qui est pertinent à propos des biens
    achetés
   Mais est-ce toujours vrai?
       Fruits et légumes
       Métaux
       crèmes


                                               3
   Les prix peuvent s’ajuster pour refléter la
    différence de qualité
   MAIS!!! Il est souvent difficile et coûteux, voir
    impossible, d’obtenir l’information dont on a
    besoin!!!!




                                                        4
P     DSI (sans information)


                                                                O




    DBI (beaucoup d’inf.)         DQI (quelques informations)



         QBI                QSI                         Q
                                                                5
   La quantité optimale est QBI mais sans
    l’information voulue on arrivera à QSI



   Mais l’information est un bien public (non rivalité,
    non exclusion) produit en quantité insuffisante

Justification d’intervention gouvernementale



                                                           6
   Information coûteuse signifie que tous les
    agents ne disposent pas de l’information
    nécessaire au moment de la transaction
       Assureur-assuré
       Banque/ emprunteur
       Employeur/employé




                                                 7
   Information imparfaite (asymétrique) entraine
    incertitude
   Nuisible au fonctionnement efficace de
    l’économie




                                                    8
   Formes possible d’intervention du gouvernement
       Subvention éventuelle (ex: tests comparatifs des
        revues de consommateurs)
       Réglementation
       Étiquetage
       Mais lisez-vous toute l’information? (Factures,
        pamphlet)
       Risque d’overkill: trop de régulation tue l’innovation!




                                                                  9
Problèmes d ’asymétrie
d ’information et de risque
moral

   Le risque moral affecte toutes les situations
    dans lesquelles un individu (l ’agent)
    intervient au nom d ’un autre (le principal) et
    peut ne pas agir dans les meilleurs intérêts
    du principal



                                                      10
   On dit qu’il y a risque moral si l ’agent est
    incité à entreprendre une action inefficace ou
    à fournir une information inexacte parce que
    ses intérêts diffèrent de ceux du principal. Il
    s’engage alors dans un…




                                                  11
   comportement opportuniste qui consiste à
    rechercher son intérêt personnel en
    recourant à la ruse et la tricherie
       opportunisme ex ante: tricherie avant la
        passation d ’un contrat (par exemple, fausses
        informations sur le produit)
       opportunisme ex post: tricherie dans la phase
        d ’exécution du contrat



                                                        12
   Solutions du marché
       Offrir des garanties
       Rôle des diplômes (assure la qualité de l’employé
        potentiel).
       Test d’aptitude etc. pour essayer d’identifier les
        mauvais risques.




                                                         13
   Options, profit sharing et revenue sharing
   Travail à la pièce
   Programmes de contrôle sur les ordinateurs




                                                 14
   Autre exemple de risque moral dans les
    entreprises:
       Problème principal-agent: comment s’assurer
        que l’employé agit dans l’intérêt de son
        employeur toujours?:
           Trader à la Société Générale, courtier
            d’hypothèques aux É-U etc.
       Travaille vraiment durant les heures de travail?
           Son intérêt versus l’intérêt de la firme
    Solutions du marché:le contrat incitatif, qui
    crée une communauté d ’intérêt entre le
    principal et l ’agent
                                                           15
   Exemple dans les assurances:
       Tendance à moins se protéger contre un
        risque pour lequel on s’est assuré
       Impossibilité de prévoir ou d’observer l’effort
        de prévention
       Assurance diminue le prix de ne pas être
        prudent!
       Intérêt des assureurs et assurés différents!



                                                          16
Le marché des citrons
   Marché des autos usagées
   Citrons et bijoux




                               17
              Citron      Bijou (50%)
              (50%)

Prix          1000$       2000$
vendeur

Prix          1200$       2400$
acheteur

Si information parfaite
deux marchés
                                        18
            Citron       Bijou
            (50%)        (50%)
Prix        1000$        2000$       Prix
vendeur                              moyen
                                      ½*1200+½*2400
Prix        1200$        2400$              =
acheteur                                  1800$




Si information imparfaite Pas de marché pour les
                          bijoux!                     19
   On appelle ce problème la sélection adverse!
   Des échanges mutuellement profitables n’auront
    pas lieu
   Problème similaire dans les assurances
       Bon risque
       Mauvais risque
       Qu’est ce qui risque de se passer?
         Taux d’assurance moyen n’attire que les mauvais
          risques (trop cher pour les bons risques). Sélection
          adverse!
         Les bons risques ne vont pas s’assurer, ou s’assurer
          moins


                                                                 20
   Réactions du marché
       Compagnies d’assurances cherchent de l’information
         Réclamations passées
         Tests d’aptitude
         Tests médicaux
         Caractéristiques des individus (jeune, sexe etc.) et
          tarification selon l’expérience
         Lieu de résidence
         Rationnement de l’assurance (franchise,
          coassurance…)
         Clauses d’invalidité (par ex. Pour les zones à risque
          élevé d’inondation…)
         Taxer les bien substituts à la prévention (alcool)
         Subventionner ou mandater les biens complémentaires
          (ceinture de sécurité, sacs gonflables, détecteurs de   21
          fumée…)
   Si impossible, le gouvernement peut
    intervenir en instaurant un régime
    d’assurance obligatoire :
       Primes obligatoires à un taux moyen plus
        élevé
       Les bons risques subventionnent les mauvais
        risques
       Solution préconisée par certains économistes
        américains pour solutionner les problèmes de
        la santé


                                                       22
   Autres exemples de solution
       Produit haut de gamme vs produit bas de gamme
        (garantie)
       Prêts (cote de crédit)




                                                    23
   Autre exemple de risque moral dans les
    assurances
       Information asymétrique d’un autre ordre – information
        cachée
       Tendance à moins se protéger une fois la police
        d’assurance obtenue (comportement imprudent)
       Problèmes reliés aux contrats incomplets
   Solution
     Couverture incomplète (90%)
     Franchise (500$)
     Expérience passée




                                                                 24
   Intervention gouvernementale possible en
    décourageant ou en encourageant certaines
    activités
       Taxer l’alcool (sécurité) et les cigarettes (santé)
       Subventionner les détecteurs de fumée ou les
        systèmes anti-vols.
   Un programme d’assurance obligatoire du
    gouvernement pour régler le problème
    d’information asymétrique peut toutefois
    encourager plus de réclamations en vertu du
    risque moral (ex. CSST)




                                                              25
Risque moral – Étude comparative
NB et Maine




                                   26
   Si les programmes d’assurance emploi sont très
    généreux, on risque de créer le chômage à long
    C’est ce que Kuhn et Riddel ont trouvé en
    comparant le Nouveau Brunswick avec un
    programme très généreux et le Maine. Au Maine,
    le taux de chômage dans les contés du Nord, 6.1%
    des hommes travaillaient mojns que 26 semaines
    par an en 1990. Si on traverse la rivière St Croix
    au Nouveau Brunswick, la donnée comparable
    était de 20.8%. Le programme d’assurance
    chômage expliquait la différence!



                                                    27
28

								
To top