G�rald Lemelin : by f2lTGTk2

VIEWS: 3 PAGES: 13

									PROGRAMME DE CERTIFICAT
Utilisation de l’information comptable (31-902-06)
SOLUTION - EXAMEN FINAL

PARTIE 1 - (30 POINTS - 60 MINUTES)

Pour chacune des 10 questions ci-après, veuillez indiquer si
l’énoncé est vrai ou faux et expliquer pourquoi l’énoncé en
question est vrai ou faux. Si l’explication n’est pas fournie
ou est incomplète, la note « Zéro » sera attribuée à la
réponse.

Vrai ou Faux? : Expliquez avec chiffres à l’appui
lorsque requis
Question 1.1 (2 points - 4 minutes)
À la lecture des états financiers consolidés de SWATCH au 31 décembre 2007, nous pouvons
conclure qu’elle n’est pas l’unique actionnaire de ses filiales.

VRAI

Il y a un poste dans la section des capitaux propres (intérêts minoritaires) : SWATCH
n’est donc pas l’unique actionnaire de ses filiales.
OU
Il y a un poste Résultat net attribuable aux intérêts minoritaires à l’état des résultats : ce
qui prouve aussi que Swatch n’est pas l’unique actionnaire de ses filiales.

Question 1.2 (2 points - 4 minutes)
Le principe comptable qui illustre le mieux la notion de consolidation des états financiers de
SWATCH au 31 décembre 2007 est le rapprochement des produits et des charges.

FAUX

Le principe qui illustre le mieux la notion de consolidation des états financiers de
SWATCH est la primauté de la substance économique sur la forme juridique des
transactions.
Au niveau économique, nous considérons la société mère et la filiale comme une seule
entité.
Au niveau juridique, la société mère et la filiale sont deux entités distinctes.

Question 1.3 (2 points – 4 minutes)

À la note 13 des états financiers consolidés de SWATCH au 31 décembre 2007, il est indiqué
que SWATCH a conclu une entente pour l’achat d’actions avec droits de vote (entre 20 % et
50 %) dans des entreprises et qu’il y a une influence significative (ou notable). SWATCH a
utilisé la méthode de mise en équivalence (valeur de consolidation) pour inscrire cette
participation aux états financiers. SWATCH devait obligatoirement utiliser cette méthode pour
présenter adéquatement ses participations aux états financiers consolidés au 31 décembre 2007.

VRAI

Il s’agit d’un placement dans une société satellite avec une influence significative ou
notable.
Dans ce cas, SWATCH n’a pas le choix pour la présentation de cette participation aux
états financiers : valeur de consolidation (mise en équivalence).

                                                                        Page 1 sur 13
PROGRAMME DE CERTIFICAT
Utilisation de l’information comptable (31-902-06)
SOLUTION - EXAMEN FINAL

Question 1.4 (2 points – 4 minutes)

À la note 13 des états financiers consolidés de SWATCH au 31 décembre 2007, il est indiqué que
SWATCH a conclu une entente pour la participation de 50 % dans un projet sous forme de coentreprise
(joint venture). SWATCH a utilisé la méthode de mise en équivalence (valeur de consolidation) pour
inscrire cette participation aux états financiers. SWATCH devait obligatoirement utiliser cette méthode
pour présenter adéquatement cette participation aux états financiers consolidés au 31 décembre 2007.

FAUX

Il s’agit d’un placement dans une coentreprise (joint venture) avec un contrôle conjoint.
Dans ce cas, SWATCH a le choix pour la présentation de cette participation aux états financiers
entre deux méthodes : consolidation proportionnelle et valeur de consolidation (mise en
équivalence).


Question 1.5 (2 points – 5 minutes)

À la note 19 des états financiers consolidés de SWATCH au 31 décembre 2007, il est indiqué que tous les
titres de placement de SWATCH inscrits comme Titres de placement et instruments financiers dérivés
aux états financiers consolidés sont tous classifiés dans la catégorie « Actifs financiers à la juste valeur
par le biais du compte de résultat (net) ». Nous pouvons donc conclure à partir de cette information que
SWATCH possède deux types de placements, soit des placements détenus à des fins de transactions et des
placements disponibles à la vente.

FAUX

Les gains et pertes latents sur évaluation pour les placements détenus à des fins de transactions
figurent à l’état des résultats. Donc, SWATCH possède ce type de placements.
Les gains et pertes latents sur évaluation pour les placements disponibles à la vente figurent à l’état
du résultat étendu. Donc, SWATCH ne possède pas ce type de placement.


Question 1.6 (8 points – 15 minutes) (situation fictive)

La société A possède 25 % des actions ordinaires de la société B. Elle a obtenu deux représentants qui
sont membres du conseil d’administration de la société B. Cette participation a été achetée le 1er janvier
2007 pour un montant de 10 000 000 $. La société B a réalisé un bénéfice net de 500 000 $ en 2007 et
une perte nette de 300 000 $ en 2008. De plus, la société B a déclaré et versé des dividendes à l’ensemble
des actionnaires de la société B pour un montant de 60 000 $ en 2007 et de 70 000 $ en 2008. La juste
valeur du placement dans la société B au 31 décembre 2008 est de 11 000 000 $. Au 31 décembre 2008,
cette participation dans la société B sera inscrite au bilan de la société A au montant de 11 000 000 $ et à
l’état des résultats il y aura la comptabilisation d’un revenu de dividendes au montant de 70 000 $.

FAUX

Il s’agit d’un placement dans une société satellite puisque la société A détient 25 % des actions
ordinaires de la société B et elle est représentée par deux membres au conseil d’administration de
B. Elle a donc une influence notable.

Au bilan de la société A, le placement sera présenté à la valeur de consolidation.

Coût d’acquisition                                                                      10 000 000 $
+ part de A dans les résultats de B (2007) 500 000 $ * 25 %                            125 000 $
+ part de A dans les résultats de B (2008) 300 000 $ * 25 %                            (75 000 $)
-dividendes reçus par A de B (2007) 60 000 $ * 25 %                                    (15 000 $)
-dividendes reçus par A de B (2008) 70 000 $ * 25 %                                    (17 500 $)
Participation au 31 décembre 2008 dans la société B                                     10 017 500 $

À l’état des résultats de la société A, il y aura seulement l’inscription de la quote-part des bénéfices
de 2008 et non les dividendes versés.

Quote-part de la perte nette de la société B                                           ( 75 000 $)




                                                                                   Page 2 sur 13
PROGRAMME DE CERTIFICAT
Utilisation de l’information comptable (31-902-06)
SOLUTION - EXAMEN FINAL

Question 1.7 (4 points – 8 minutes) (situation fictive)

La société C achète 100 % des actions ordinaires le de la société D pour un montant de
6 000 000 $. À la date d’acquisition, il existe une plus-value de 300 000 $ sur les
immobilisations de la société D. Au niveau des états financiers consolidés de la société C, juste
après la transaction, il y aura la présentation au bilan consolidé de la société C d’un écart
d’acquisition pour un montant de 1 000 000 $. Voici les états financiers de la société C et de la
société D juste avant la transaction :

                                                     SOCIÉTÉ C              SOCIÉTÉ D

Trésorerie et équivalents de trésorerie                            20 000 000 $       4 000 000 $
Clients                                                             2 000 000 $       1 000 000 $
Immobilisations                                                    60 000 000 $       3 000 000 $
                                                                   82 000 000 $       8 000 000 $

Emprunt court terme                                                 4 000 000 $       1 000 000 $
Fournisseurs                                                        3 000 000 $       2 000 000 $
Capital actions ordinaires                                         23 000 000 $       4 000 000 $
Bénéfices non répartis                                             52 000 000 $       1 000 000 $
                                                                   82 000 000 $       8 000 000 $

FAUX

Prix payé                                            6 000 000 $
Moins : valeur comptable de D
       Capital actions ordinaires                    4 000 000 $
       Bénéfices non répartis                        1 000 000 $
                                                     5 000 000 $

Écart total                                          1 000 000 $
Plus value des immobilisations                         300 000 $
Écart d’acquisition                                    700 000 $




                                                                            Page 3 sur 13
PROGRAMME DE CERTIFICAT
Utilisation de l’information comptable (31-902-06)
SOLUTION - EXAMEN FINAL

Question 1.8 (4 points – 8 minutes) (situation fictive)

La société E achète 75 % des actions ordinaires de la société F pour un montant de 3 750 000 $.
À la date d’acquisition, il n’existe aucune plus-value sur les immobilisations de la société F et le
prix payé pour les actions acquises est égal à la valeur comptable de l’actif net de la société F.
Au niveau des états financiers consolidés de la société E, juste après la transaction, il y aura la
présentation au bilan d’une participation des actionnaires sans contrôle (PASC) pour un montant
de 1 250 000 $. Voici les états financiers de la société E et de la société F juste avant la
transaction :

                                                     SOCIÉTÉ E               SOCIÉTÉ F

Trésorerie et équivalents de trésorerie                            10 000 000 $        5 000 000 $
Clients                                                             1 000 000 $        1 000 000 $
Immobilisations                                                    31 000 000 $        6 000 000 $
                                                                   42 000 000 $       12 000 000 $

Emprunt court terme                                                 2 000 000 $        4 000 000 $
Fournisseurs                                                        1 000 000 $        3 000 000 $
Capital actions ordinaires                                         17 000 000 $        3 000 000 $
Bénéfices non répartis                                             22 000 000 $        2 000 000 $
                                                                   42 000 000 $       12 000 000 $
VRAI

Le calcul de la participation sans contrôle se fait de la façon suivante :
La valeur comptable de la société F
       Capital actions ordinaires                   3 000 000 $
       Bénéfices non répartis                       2 000 000 $
                                                    5 000 000 $

PASC 5 000 000 $ * 25 %                              1 250 000 $

Question 1.9 (2 points – 4 minutes) (situation fictive)
Lorsqu’une entreprise utilise la méthode de consolidation proportionnelle pour inscrire les
participations dans des coentreprises variant entre 55 % et 70 %, l’entreprise ne devra pas
comptabiliser lors de la préparation de ses états financiers une part des actionnaires sans contrôle
(PASC) correspondant aux pourcentages de participation qu’elle ne détient pas dans les projets.

VRAI

Lorsqu’il s’agit de consolidation proportionnelle, il n’y a pas de comptabilisation de
participation des actionnaires sans contrôle (PASC), puisque dans ce cas, il y a l’ajout aux
états financiers de seulement le pourcentage de participation dans le projet et non 100 %
comme c’est le cas pour la consolidation.


Question 1.10 (2 points – 4 minutes)
Une entreprise investit le 15 juin 2008 ses surplus de liquidités sous forme de placements
détenus jusqu’à échéance. Le coût d’acquisition de ses placements est de 1 000 000 $ et la juste
valeur au 31 décembre 2008 est de 750 000 $. Au 31 décembre 2008, l’entreprise devra
comptabiliser au bilan ce placement au montant de 1 000 000 $.

VRAI

Lorsqu’il s’agit de placements détenus jusqu’à échéance, le coût d’acquisition doit être
maintenu au bilan soit 1 000 000 $.
Seulement, lorsqu’il est précisé qu’il y a une baisse de valeur durable, alors la valeur du
placement est réduite au bilan pour intégrer cette baisse de valeur durable.


                                                                             Page 4 sur 13
PROGRAMME DE CERTIFICAT
Utilisation de l’information comptable (31-902-06)
SOLUTION - EXAMEN FINAL

POUR LA PARTIE 2 QUI SUIT, VEUILLEZ UTILISER
LA GRILLE-RÉPONSES (PAGE 18) ET NE PAS
OUBLIER DE LA REMETTRE AVEC VOTRE CAHIER
RÉPONSES.

PARTIE 2 - 20 QUESTIONS À CHOIX MULTIPLES

(30 POINTS – 40 MINUTES)

Aucune pénalité additionnelle n’est imposée sur une mauvaise
réponse.

QUESTION 1

Quelle est la charge d’impôts de Swatch pour l’exercice 2007?

a)     258 millions CHF
b)     312 millions CHF
c)     204 millions CHF
d)     198 millions CHF


QUESTION 2

À la note 7d des états financiers consolidés de Swatch au 31 décembre 2007, présente un
montant de 361 millions CHF dans les passifs d’impôts différés (passifs d’impôts futurs). En
prenant comme hypothèse que ces passifs d’impôts différés se rapportent exclusivement à des
immobilisations, laquelle des affirmations suivantes est VRAIE :

a) La valeur fiscale des immobilisations est supérieure à leur valeur comptable.
b) Swatch devra payer 361 millions CHF au fisc au cours de l’année qui vient.
c) Jusqu’à présent, la société a bénéficié d’économies d’impôts parce que l’amortissement fiscal
   a été supérieur à l’amortissement comptable mais dans l’avenir le contraire se produira.
d) Swatch a des impôts à recouvrer du fisc pour un montant de 361 millions CHF relativement à
   ses immobilisations.


QUESTION 3

Au 31 décembre 2007, Swatch ne comptabilise pas 124 millions CHF de pertes fiscales reportées
sur les années à venir (voir la note 7d). Cela veut dire que :

a) Swatch estime que la réalisation d’un bénéfice imposable futur est probable.
b) Swatch estime qu’il est plus probable qu’improbable qu’elle ne pourra réduire ses impôts à
   payer au cours des années à venir.
c) Swatch estime qu’elle n’a pas le droit de réclamer ces pertes fiscales au 31 décembre 2007 et
   qu’elle ne peut donc les comptabiliser.
d) Swatch est poursuivie par le fisc et c’est pourquoi elle ne peut comptabiliser ces pertes
   fiscales comme actifs d’impôts différés.




                                                                         Page 5 sur 13
PROGRAMME DE CERTIFICAT
Utilisation de l’information comptable (31-902-06)
SOLUTION - EXAMEN FINAL

QUESTION 4

De façon générale, laquelle des affirmations suivantes est FAUSSE?

a)     Seuls les écarts temporaires déductibles peuvent créer un actif d’impôts futurs.
b)     Les pertes fiscales inutilisées peuvent maintenant être reportées sur les 20 prochaines
       années.
c)     Le montant d’impôt à payer pour un exercice est calculé en fonction du bénéfice fiscal
       imposable.
d)     Les montants d’acomptes provisionnels versés aux autorités fiscales viennent réduire le
       montant d’impôt à payer en fin d’exercice.


La note 23 (Engagements de prévoyance) porte sur les régimes d’avantages
sociaux futurs offerts par Swatch à ses employés. Les questions 5 à 8
inclusivement ci-après devront être répondues à partir de l’information
contenue dans la note 23 (et postes s’y rapportant au bilan et à l’état des
résultats le cas échéant).


QUESTION 5

Au 31 décembre 2007, concernant les régimes à prestations définies de Swatch, laquelle des
affirmations suivantes est FAUSSE?

a)     Les régimes à prestations définies sont en situation de surplus.
b)     Swatch a comptabilisé une obligation au titre des régimes à prestations définies dans son
       passif au bilan de 3 264 millions CHF.
c)     Les régimes à prestations définies sont contributifs.
d)     Swatch a eu recours à un actuaire cette année pour évaluer les actifs et les engagements
       reliés à ses régimes à prestations définies.


QUESTION 6

Au 31 décembre 2007, parmi les affirmations suivantes, relativement aux avantages sociaux
futurs offerts par Swatch à ses employés, laquelle est FAUSSE?

a)     Swatch a dû avoir recours à un fiduciaire pour la gestion de ses régimes à prestations
       définies.
b)     Swatch a versé 50 millions CHF de cotisations à titre d’employeur dans ses régimes à
       prestations définies en 2007.
c)     Swatch ne contribue pas seule aux régimes à prestations définies en 2007.
d)     Les régimes à prestations définies ont versé 159 millions CHF aux bénéficiaires des
       régimes en 2007.


QUESTION 7

Parmi les affirmations suivantes, laquelle est FAUSSE?

a)     La crise financière actuelle pourrait faire en sorte que la rente des employés de Swatch
       soit considérablement diminuée parce qu’ils sont les seuls à assumer un risque.
b)     Swatch ne promet aucune rente précise dans ses régimes à cotisations définies.
c)     Swatch assume le plus gros des risques dans ses régimes d’avantages sociaux futurs.
d)     Swatch, en tant que promoteur des régimes, ne peut retirer les fonds du régime une fois
       qu’ils ont été versés au fiduciaire.




                                                                         Page 6 sur 13
PROGRAMME DE CERTIFICAT
Utilisation de l’information comptable (31-902-06)
SOLUTION - EXAMEN FINAL

QUESTION 8

Parmi les affirmations suivantes, laquelle est VRAIE?

a)     Il n’y aura pas de charge relative aux régimes à prestations définies de comptabilisée dans
       les états financiers de Swatch tant et aussi longtemps qu’un employé ne prendra pas sa
       retraite.
b)     Les bénéficiaires des régimes à prestations définies de Swatch recevront leur rente
       directement de Swatch.
c)     Swatch est davantage impliquée dans des régimes à prestations définies que dans des
       régimes à cotisations définies au 31 décembre 2007.
d)     Swatch n’a pas été en mesure de verser ses cotisations en 2007 tant dans les régimes à
       prestations définies que dans les régimes à cotisations définies.


QUESTION 9

Parmi les affirmations suivantes, laquelle est FAUSSE?

a)     La direction de Swatch est responsable de la préparation des états financiers.
b)     Les sociétés ouvertes comme Swatch doivent obligatoirement obtenir un rapport de
       vérification pour leurs états financiers.
c)     En plus d’être responsable de la préparation des états financiers de Swatch, le cabinet
       Pricewaterhouse Coopers SA est responsable d’exprimer une opinion sur les états
       financiers de Swatch en se fondant sur sa vérification.
d)     Une mission de compilation ne donne aucune assurance quant à l’absence d’inexactitudes
       importantes dans les états financiers et quant à leur plausibilité.


QUESTION 10

À la note 24a (Provisions), que nous dit Swatch?

a)     Certaines montres vendues par Swatch doivent être remplacées dans les deux ans suivant
       la vente et les clients n’ont rien à payer.
b)     Swatch n’assume aucun service après vente des montres vendues.
c)     Swatch n’a jamais eu aucun retour de montres vendues.
d)     Les montres vendues par Swatch ne sont pas fiables et n’ont pas une durabilité très
       longue.

QUESTION 11

À la note 24b (Provisions) des états financiers consolidés de Swatch au 31 décembre 2007, que
nous dit Swatch?

a)     Swatch a été poursuivie et puis reconnue coupable par une Cour de justice en 2007.
b)     Swatch a intenté des poursuites en Cour contre des partenaires d’affaires.
c)     Swatch pourrait avoir à payer des sommes importantes après 2007 si la Cour donnait
       raison à ses poursuivants.
d)     Swatch n’est impliquée dans aucun litige d’importance.


QUESTION 12

Quel est le rendement de l’actif de Swatch pour l’exercice terminé le 31 décembre 2007?

a)     51,6 %
b)     18,5 %
c)     19 %
d)     13,6 %

                                                                           Page 7 sur 13
PROGRAMME DE CERTIFICAT
Utilisation de l’information comptable (31-902-06)
SOLUTION - EXAMEN FINAL

QUESTION 13

Quel rendement les actionnaires de Swatch ont-ils obtenu sur leur investissement pour l’exercice
terminé 31 décembre 2007?

a)     47,9 %
b)     19 %
c)     13,6 %
d)     51,6 %


QUESTION 14

Quelle marge d’exploitation Swatch a-t-elle réalisée sur les montres et bijoux en 2007?

a)     20,6 %
b)     22.2 %
c)     21,9 %
d)     18 %


QUESTION 15

Si l’analyse des données financières de Swatch faisait ressortir un délai d’écoulement de ses
montres plus long que celui des entreprises concurrentes, cela pourrait signifier que :

a)     Les montres de Swatch sont tellement populaires auprès de la clientèle qu’elles ne restent
       pas longtemps en inventaire.
b)     Swatch subit les effets de la crise financière et ses clients achètent ainsi moins de
       montres.
c)     Si une nouvelle marque autre que Swatch devient très populaire, Swatch pourrait rester
       avec des inventaires de montres moins avancées technologiquement.
d)     Les montres de Swatch sont vendues plus cher que les autres marques connues.


QUESTION 16

Au 31 décembre 2007, le ratio de fonds de roulement de Swatch était :

a)     4,6
b)     2,1
c)     3,5
d)     2,6


QUESTION 17

Parmi les éléments suivants, quel choix comptable n’aurait pas été permis à Swatch parce que ce
choix est réservé seulement aux sociétés canadiennes fermées?


a)     Présenter les états financiers conformément aux IFRS.
b)     Présenter un état de l’évolution des capitaux propres.
c)     Présenter la charge d’impôt exigible conformément à l’information différentielle.
d)     Présenter les actifs courants avant les actifs non courants au bilan.




                                                                          Page 8 sur 13
PROGRAMME DE CERTIFICAT
Utilisation de l’information comptable (31-902-06)
SOLUTION - EXAMEN FINAL

QUESTION 18

Swatch a un régime de rémunération à base d’actions pour certains cadres du groupe. Lequel des
énoncés suivants est FAUX?

a)     Swatch doit présenter le nombre d’options et le prix d’exercice moyen.
b)     L’octroi des options d’achat d’actions affecte à la hausse la charge salariale de Swatch.
c)     À l’exercice de l’option, il y aura une réduction du surplus d’apport;
d)     Suite à l’octroi d’options d’achat d’actions, si le prix de l’action diminue, l’employé
       paiera moins pour acheter ses titres.


QUESTION 19

Swatch a des filiales en Europe, Asie, Amérique et Océanie. Parmi les affirmations suivantes,
laquelle est FAUSSE :

a)     Swatch effectue un grand nombre de ses opérations en devises étrangères.
b)     Swatch est exposée aux risques de fluctuation des taux de change, ce qui peut résulter en
       des gains ou des pertes de change.
c)     Les postes états financiers des filiales en Asie que Swatch considère comme « des filiales
       intégrées » sont convertis selon la méthode temporelle.
d)     La monnaie de présentation des états financiers de Swatch est l’euro.


QUESTION 20

Au 31 décembre 2007, le résultat dilué par action diffère du résultat de base par action, et cela,
tant pour les actions nominatives que pour les actions au porteur. Laquelle parmi les affirmations
suivantes est VRAIE?


a)     Cela veut dire qu’au 31 décembre 2007, il restait des actions à être potentiellement
       émises en 2008 en vertu d’options d’achat d’actions ou d’autres programmes.
b)     Cela veut dire que tous les détenteurs d’options d’achat d’actions avaient exercé leurs
       droits au 31 décembre 2007.
c)     Cela veut dire que tous les détenteurs d’options d’achat d’actions avaient renoncé à leurs
       droits au 31 décembre 2007.
d)     Cela veut dire que le dividende versé aux actionnaires de Swatch en 2007 sera moindre
       qu’en 2008.




                                                                            Page 9 sur 13
PROGRAMME DE CERTIFICAT
Utilisation de l’information comptable (31-902-06)
SOLUTION - EXAMEN FINAL

PARTIE 3 - (40 POINTS - 80 MINUTES)

Pour chacune des 10 questions ci-après, veuillez indiquer si
l’énoncé est vrai ou faux et expliquer pourquoi l’énoncé en
question est vrai ou faux. Si l’explication n’est pas fournie
ou est incomplète, la note « Zéro » sera attribuée à la
réponse.

Vrai ou Faux? : Expliquez avec chiffres à l’appui
lorsque requis

Question 3.1 (4 points – 8 minutes)
La substance économique des engagements de 672 millions CHF pris par Swatch au 31
décembre 2007, mentionnés à la note 26b), est que Swatch a procédé à une acquisition
d’immeubles et d’autres biens en vertu de ces contrats de location.

FAUX.

Il s’agit de contrats de location simple, donc la substance économique de ces contrats est
une location de biens et non une acquisition de biens.


Question 3.2 (4 points – 8 minutes)

La très grande majorité des immobilisations de Swatch avaient été louées en vertu de contrats de
location-financement au 31 décembre 2007.

FAUX

La note 10 sur les immobilisations nous indique que la valeur nette des immobilisations
corporelles financées par des contrats de location-financement est de seulement 1 million
CHF (sur un total de 1 357 millions CHF).



Question 3.3 (4 points – 8 minutes)
Il est probable que Swatch se retire d’Asie en 2008 étant donné sa piètre performance au niveau
des ventes réalisées en 2007 dans cette région.

FAUX

À la note 5 (Informations sectorielles), nous constatons qu’en 2007, Swatch a réalisé 2 215
millions CHF de ventes en Asie, ce qui représente 39 % de ses ventes totales : il est donc
peu probable que Swatch se retire d’Asie dans ces conditions.




                                                                         Page 10 sur 13
PROGRAMME DE CERTIFICAT
Utilisation de l’information comptable (31-902-06)
SOLUTION - EXAMEN FINAL

Question 3.4 (4 points – 8 minutes)
En 2007, Swatch ne s’est retirée d’aucun des secteurs d’activités où elle était présente en 2006.

VRAI

À l’état des résultats, rien n’indique que Swatch ait abandonné des activités.
De plus, à la note 5, (Informations sectorielles), les secteurs d’activités sont restés les mêmes
en 2006 qu’en 2007.


Question 3.5 (4 points – 8 minutes)
Au 31 décembre 2007, les états financiers de Swatch indiquaient le paradoxe de l’entreprise
rentable qui ne génère pas de liquidités.

FAUX

Au niveau de l’état des flux de trésorerie, nous constatons que la section exploitation de
Swatch a généré 875 millions CHF (ou 1 112 millions CHF avant intérêts et impôts) :
compte tenu que son résultat net est de 1 011 millions CHF, on peut dire que Swatch est au
contraire très capable de générer des liquidités à partir de sa seule exploitation.


Question 3.6 (4 points – 8 minutes)
Pour l’exercice terminé le 31 décembre 2007, Swatch n’a pas financé ses acquisitions
d’immobilisations corporelles de 350 millions CHF en empruntant.

VRAI

À l’ÉFT, on peut voir que Swatch a remboursé des dettes pour 36 millions CHF et
augmenté sa dette non courante de 4 millions CHF seulement (ce qui était insuffisant pour
couvrir l’acquisition de 350 millions CHF).



Question 3.7 (4 points – 8 minutes)

Si, au cours de 2007, une des usines de Swatch avait été détruite complètement à cause d’un
tremblement de terre, Swatch aurait pu présenter cet événement comme un élément
extraordinaire dans l’état des résultats.

FAUX

Il est interdit selon les IFRS de présenter un élément extraordinaire. Seules les entreprises
canadiennes peuvent encore le faire. Comme Swatch est une entreprise européenne qui se
conforme aux IFRS, elle n’aurait pu présenter cet événement comme un élément
extraordinaire.




                                                                            Page 11 sur 13
PROGRAMME DE CERTIFICAT
Utilisation de l’information comptable (31-902-06)
SOLUTION - EXAMEN FINAL

Question 3.8 (4 points – 8 minutes)

Aucun événement d’importance pouvant affecter les résultats de Swatch ne s’est produit entre le
31 décembre 2007 et le 18 mars 2008.

VRAI

La note 31 concernant les événements postérieurs à la date de clôture indique qu’aucun
événement majeur n’est survenu.



Question 3.9 (4 points – 8 minutes)
Il est impossible de calculer la marge brute réalisée par Swatch en 2007 car elle ne présente pas
le coût des marchandises vendues.

FAUX

Swatch présente la variation des stocks qui est + 398 et les achats qui sont de 1 480 $. Le
CMV est donc de 1 082 millions CHF. Il est donc faux de dire que Swatch ne présente pas
le CMV.



Question 3.10 (4 points – 8 minutes)

L’état des flux de trésorerie nous indique que les actionnaires de Swatch devaient être très
heureux du rendement obtenu sur leurs actions de Swatch en 2007 par rapport à 2006.

VRAI

Les actionnaires ont reçu un dividende de 192 millions CHF, soit 52 millions CHF de plus
qu’en 2006. Les actionnaires minoritaires ont reçu 4 millions CHF, soit le double du
dividende reçu en 2006.




                                                                          Page 12 sur 13
PROGRAMME DE CERTIFICAT
Utilisation de l’information comptable (31-902-06)
SOLUTION - EXAMEN FINAL

   GRILLE DE RÉPONSES À DÉTACHER NE PAS OUBLIER D’INSÉRER CETTE
                 GRILLE À VOTRE CAHIER RÉPONSES


NOM______________________________PRÉNOM___________________________
Matricule_______________Groupe____



QUESTION            A              B             C   D
   1                X
      2                                          X
      3                            X
      4             X
      5                            X
      6                            X
      7             X
      8                                          X
      9                                          X
     10             X
     11                                          X
     12                                              X
     13                            X
     14             X
     15                                          X
     16             X
     17                                          X
     18                                              X
     19                                              X
     20             X




                                                         Page 13 sur 13

								
To top