fat ntfs

Document Sample
fat ntfs Powered By Docstoc
					Système de fichiers
Après avoir créé une partition, il faut la formater pour un système de fichiers supporté avant de
pouvoir l’utiliser. Trois systèmes de fichiers sont supportés par Windows pour les partitions de
disques durs: FAT, NTFS, Pour faire le bon choix, il faut comprendre les avantages et les limites
de chacun des systèmes de fichiers.
    Système d'exploitation       Types de système de fichiers supportés
              Dos                FAT16
          Windows 95             FAT16
       Windows 95 OSR2           FAT16, FAT32
          Windows 98             FAT16, FAT32
         Windows NT4             FAT, NTFS (version 4)
       Windows 2000/XP           FAT, FAT16, FAT32, NTFS (versions 4 et 5)
             Linux               Ext2, Ext3, ReiserFS, Linux Swap(, FAT16, FAT32, NTFS)
            MacOS                HFS (Hierarchical File System), MFS (Macintosh File System)
             OS/2                HPFS (High Performance File System)
           SGI IRIX              XFS
      FreeBSD, OpenBSD           UFS (Unix File System)
          Sun Solaris            UFS (Unix File System)
           IBM AIX               JFS (Journaled File System)




FAT
Le système de fichiers File Allocation Table(FAT) est toujours en vie et de mise sous Windows.
Conçu pour MS-DOS, FAT est supporté par Windows, Linux et Mac OS, ce qui le rend
universel. C’est pour cette seule raison qu’il convient de considérer sérieusement FAT pour vos
partitions.

Un des avantages de FAT, est qu’il est le système de fichiers le plus efficace pour de petites
partitions (sous 200Mo).

Pourquoi alors un autre système de fichiers ?

       FAT est lent. Du a de fréquentes fragmentations du disque, Les performances se
        dégradent très rapidement au-delà de 200 Mo.

       FAT est restreint. La taille maximale de fichier, répertoire ou de partition est de 4 Go. A
        une certaine époque cela paraissait important, mais le jour est proche où les 4 Go vont
        devenir trop petits pour les besoins de traitement standard.

       FAT ne peut pas être protégé. Les ressources FAT ne peuvent pas être protégées par la
        sécurité de niveau utilisateur de Windows NT.

       FAT n’est pas sûr. En cas de panne d’alimentation durant une transaction disque, FAT
        peut rester avec certaines anomalies.

NTFS
NTFS (New Technology File System) a été introduit avec Windows NT 3.1 et dès l’origine, a été
conçu pour exploiter complètement les fonctionnalités et caractéristiques de Windows NT.
NTFS dépasse de loin la concurrence dans les domaines suivants :

      NTFS est gros. C’est un système de fichiers 64 bits. Les fichiers et partitions peuvent
       être démesurément grands : jusqu’à 16 exaoctets (un exaoctet est supérieur à 1 milliard de
       gigaoctets, ou 264 octets). Et pour avoir les coudées plus franches, une compression de la
       partition NTFS peut permettre de doubler votre espace disque disponible. Il est possible
       de définir la compression au niveau partition, répertoire ou fichier individuel.

      NTFS peut être protégé. Les fichiers et répertoires individuels peuvent être protégés par
       une sécurité au niveau utilisateur. Il est aussi possible de réaliser un audit des accès ou
       tentatives d’accès aux ressources.

      NTFS est robuste. NTFS supporte la réparation de secteur à chaud. Lorsqu’un secteur
       est défaillant sur une partition NTFS, NTFS essaie d’écrire les données sur un secteur
       valide et marque le secteur défectueux afin qu’il ne soit pas réutilisé. NTFS conserve un
       journal des transactions au cours de son activité.

      NTFS est rapide. En général, les fichiers ne sont pas fragmentés avec NTFS. Quand un
       fichier est écrit sur disque, NTFS trouve toujours un espace contigu pour le fichier (s’il y
       en a un de disponible).

      NTFS est extensible. Quand la taille d’une partition dépassent 400 Mo, NTFS est le choix
       le plus approprié.

NTFS semble le bon choix. Mais il faut connaître ses limites :

      Il requiert fréquemment entre 4,5 et 10 Mo seulement pour le système de fichiers. Il n’est
       donc pas possible de formater des disquettes avec NTFS.

      NTFS requiert un système d’exploitation Windows NT. Si votre ordinateur s’amorce à
       partir de Windows 95 et Windows NT, les partitions NTFS ne sont pas accessibles à
       Windows 95. linux peut aussi lire et écrire le NTFS


Conversion en NTFS
Il est possible de convertir à tout moment une partition FAT en NTFS. Par contre, l’inverse est
impossible; Aussi, si vous n’êtes pas certain du type de système de fichiers à utiliser pour une
partition, il est préférable de démarrer en FAT et de convertir ensuite, lorsque vous aurez
l’assurance qu’il n’y aura pas d’effet indésirable.

http://www.infoprat.net/astuces/windows2k_xp/astuces/disquedur_002.php

Compression des fichiers NTFS
Les fichiers et répertoires individuels ne peuvent être marqués en vue d’une compression que sur
des partitions NTFS. Si NTFS détermine que le jeu n’en vaut pas la chandelle, il ne compressera
pas les fichiers même si l’utilisateur réitère sa demande. Cette compression n’est pas
configurable ; c’est le système de fichiers qui est maître des paramètres.




Compression et décompression de fichiers, répertoires et lecteurs


Pour compresser un fichier ou un répertoire dans une partition NTFS, on peut choisir les
répertoires et fichiers d’une partition NTFS et sélectionner dans le menu principal Fichier,
Compression. La procédure suivante permet de compresser les fichiers NTFS :
    1. Sélectionnez les fichiers à compresser (sélection multiple par la touche Ctrl).
    2. Sélectionnez le menu Fichier, Propriétés.
    3. Dans la section Attributs, cochez la case Compressée.

Pour décompresser des fichiers ou répertoires, sélectionnez-les et décochez la case Compressée
dans la boîte de dialogue propriétés.

Propriétaires des ressources NTFS
Chaque fichier et répertoire NTFS est associé à un compte désigné comme propriétaire. Le
propriétaire d'une ressource est le seul compte ayant le droit d'accéder à cette ressource, de
modifier ses propriétés et d'y définir des sécurités pour empêcher sons accès de l’extérieur.

Sécurité des ressources NTFS

L’ensemble des permissions sur un fichier ou un répertoire est simplement un autre attribut
attaché au fichier, appelé Liste de contrôle d’accès ACL (Access control list). Chaque ACL
contient des Entrées de contrôle d’accès ACE (Access control entries), chaque entrée faisant
référence à un identifiant (SID) spécifique d’utilisateur ou de groupe et un type d’accès à
accorder ou à interdire à ce SID.

Permission de niveau répertoire

Les permissions peuvent être affectées à la fois aux fichiers et aux répertoires. Quand elles le
sont, il faut résoudre les permissions pour connaître les permissions effectives d’un utilisateur.
un utilisateur les permissions suivantes :

              Aucun accès : Interdit l’accès de l’utilisateur au répertoire en toutes circonstances.
               Le répertoire apparaît dans l’arborescence de répertoires, mais à la place de la liste
               de fichiers, vous voyez apparaître le message : Vous n’avez pas les permissions
               d’accès à ce répertoire.
              Liste : Interdit l’accès de l’utilisateur au répertoire, sauf pour en afficher le
                  contenu.
                 Lire : L’utilisateur peut lire les fichiers de données et exécuter les programmes à
                  partir du répertoire, mais ne peut y faire aucune modification.
                 Ajouter. L’utilisateur ne peut pas lire, ni afficher le contenu du répertoire, mais il
                  peut écrire des fichiers dans ce répertoire. En écrivant un fichier dans ce
                  répertoire, vous recevez le message : Vous n’avez pas la permission d’accès à ce
                  répertoire. Mais vous pouvez cependant y sauvegarder ou copier des fichiers.
                 Ajouter et Lire : L’utilisateur peut afficher les fichiers du répertoire, les lire et y
                  sauvegarder de nouveaux fichiers, mais il ne modifiera en aucune façon les
                  fichiers existants.
                 Modifier. L’utilisateur peut afficher les fichiers du répertoire et les lire,
                  sauvegarder de nouveaux fichiers, modifier les attributs du répertoire et même
                  supprimer tout le répertoire. C’est en fait la permission la plus étendue qu’il est
                  possible de donner.
                 Contrôle total. L’utilisateur peut afficher, lire, sauvegarder, modifier ou
                  supprimer le répertoire et son contenu. Il peut en plus modifier les permissions sur
                  le répertoire et son contenu, même s’il n’est pas propriétaire de la ressource. Il a
                  aussi la permission de Prendre possession, à tout moment.

Ces permissions sont en fait une combinaison de six actions élémentaires exécutables sur une
ressource :

       -   Lire (R)
       -   Ecrire (W)
       -   Exécuter (X)
       -   Supprimer (D)
       -   Changer des permissions (P)
       -   Prendre possession (O)

NIVEAU                             PERMISSION                     – PERMISSION - FICHIER
                                   RÉPERTOIRE
Aucun accès                        Aucune                            Aucune
Liste                              RX                                Non spécifiées
Lire                               RX                                RX
Ajouter                            WX                                Non spécifiées
Ajouter et Lire                    RXWD                              RX
Modifier                           RXWD                              RXWD
Contrôle total                     RXWDPO                            RXWDPO

Permissions de niveau fichier.

Bien que les permissions de fichiers ne soient pas aussi variées que celles des répertoires, elles
peuvent aussi être définies par NTFS. Le propriétaire d’un fichier peut accorder à un utilisateur
les permissions suivantes :

      Aucun accès. L’utilisateur ne peut avoir aucun accès à ce fichier bien que son nom et ses
       attributs de base apparaissent encore dans le Gestionnaire de fichiers.

      Lire. L’utilisateur peut lire ce fichier si c’est un fichier de données ou l’exécuter si c’est
       un programme, mais ne peut le modifier en aucune manière.

      Modifier. L’utilisateur peut lire, exécuter, modifier ou supprimer ce fichier.


Définition des permissions

Pour définir les permissions sur un fichier ou un répertoire, sélectionnez d’abord la ressource
dans l’Explorateur Windows NT ou le Poste de travail, puis sélectionnez le menu Fichier.
Propriétés. Dans la boîte de dialogue Permissions – Fichier, puis l’onglet Sécurité, cliquez sur le
bouton Permissions. Cela ouvre la boîte de dialogue Permissions – Fichier

Exemples en XP (un fichier et un dossier, remarquez que les autorisations du dossier sont plus
nombreuses.




Voir aussi : http://www.supinfo-projects.com/fr/2003/gestion_donnees_ntfs/1/

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:6
posted:10/1/2012
language:French
pages:5