LA CAVERNE D’ANTIGONE LA PART DE L’AUTRE DANS L’AUTODESTRUCTION Auto effacement identificati - PDF

Document Sample
LA CAVERNE D’ANTIGONE LA PART DE L’AUTRE DANS L’AUTODESTRUCTION Auto effacement identificati - PDF Powered By Docstoc
					CONFERENCES Aux sources de la violence. De l’enfance à l’adolescence, 8, 9 & 10 Octobre 2009, Paris. FFPP

LA CAVERNE D’ANTIGONE. LA PART DE L’AUTRE DANS L’AUTODESTRUCTION Auto-effacement, identifications et intégration de son histoire Louise Grenier
[grenier.louise@uam.ca] Psychologue, psychanalyste, responsable du Cercle d’Animation Psychanalytique Chargée de cours, Université du Québec à Montréal, Canada Mon livre Les violences de l'Autre est né d'une question : quel est le destin psychique d'événements potentiellement traumatiques - violences extrêmes, abandons, rejets et carences relationnelles - survenus dans la préhistoire du sujet infans ? L'expérience ne pouvant être remémorée et racontée, elle pourrait resurgir dans le réel via des agirs autodestructeurs et des ruptures affectives. Certaines situations de détresse primitives proviennent d'un environnement hostile et/ou de la projection sur la figure de l'Autre d'un désir de mort. À partir d'exemples cliniques, biographiques et littéraires, mon intervention mettra l'accent sur un état d'abandon psychique en tant qu'effet des violences de l'Autre, réelles ou imaginaires. Mon hypothèse est qu'une violence subie dans une situation d'impuissance (être à la merci de l'Autre) creuse dans la psyché un espace de solitude absolue, sorte de caverne d'Antigone qui constitue le rappel muet d'un désastre affectif impensé. Un silence mortel recouvre ces états d'absence à soi. Pour s'en dissocier tout en s'accrochant à un lien imaginaire, le sujet se fait objet de la jouissance de l'Autre. Dans la violence traumatique - qu'elle soit sexuelle, physique ou émotionnelle - le sujet se coupe de son affectivité, exerçant de ce fait une violence durable sur la psyché et dévastatrice du point de vue des liens affectifs et désirants. Non seulement il incorpore l'Autre de la violence, déplaçant ainsi la violence de l'extérieur vers l'intérieur, mais il la perpétue dans le rapport à soi. Cette identification à l'origine du Surmoi primitif peut faire des ravages car elle n'est limitée par aucune loi symbolique, ce qui m'amènera à soulever d'autres questions : celle des motifs du sacrifice de l'enfant par le père ou par la mère dans les mythes et les fantasmes inconscients, celle du besoin de garder intacte la figure de l'Autre tyrannique, celle de la rupture du lien fusionnel destructeur, celle de l'identification en tant que mécanisme destructif ou constructif. Mon intervention sera donc centrée sur l'analyse de la tendance autodestructrice dans ses rapports avec des violences vécues, exclues de son histoire. Je suggère une modification de l'angle d'écoute qui puisse redonner au désir amoureux sa suprématie sur la violence intra-psychique, ce qui rend possible la construction d'un récit qui inclut la part rejetée du sujet. Il s'agit de couper le lien masochiste avec l'Autre destructeur, de mettre une limite à l'auto-effacement du sujet et à la haine-propre, et peut-être à une certaine forme de jouissance mortifère.
• • • • • Balmary, M. (1986). Le sacrifice interdit. Freud et la Bible. Paris : Grasset. Chiantaretto, J.F. (2005). Le témoin interne. Trouver en soi la force de résister. Paris : Aubier. Davoine, F. & Gaudillière, J.M. (2006). Histoire et trauma. La folie des guerres. Paris : Stock. Grenier, L. (2008). Les violences de l'Autre. Faire parler les silences de son histoire. Montréal : Quebecor. Grenier, L. (2005). Le projet d'Antigone. Parcours vers la mort d'une fille d'Œdipe. Montréal : Liber.

LES PROBLEMES PSYCHOLOGIQUES ET SOCIAUX DE L’ENFANCE ET DE L’ADOLESCENCE FORMATIONS ENSEIGNEMENTS Association Phymentin www.lecopes.org


				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Stats:
views:182
posted:10/12/2009
language:French
pages:1
Description: Conferences Aux Sources de la Violence. F�d�ration Fran�aise des Pyshcologues et de Psychologie