Joueurs excessifs de jeux videos by yannleroux

VIEWS: 27 PAGES: 1

									JOUEURS EXCESSIFS DE JEUX VIDEO : APPROCHE CLINIQUE Elizabeth Rossé Brillaud [rosselizabeth@hotmail.com]
Psychologue, centre médical Marmottan, Paris Les jeux vidéo constituent un univers vaste et varié ; il existe à leurs propos une multitude de discours qu’ils soient commerciaux, scientifiques, cliniques, éducatifs ou tout simplement parentaux. Cette diversité reflète l’étendue d’un domaine de réflexion pour lequel il est central de s’interroger sur le contact entre réel et virtuel. A Marmottan, nous rencontrons depuis quelques années des « hardcore gamers », des joueurs engloutis dans un jeu vidéo avec lequel ils entretiennent une relation passionnelle, addictive. Précisons d’emblée qu’il ne s’agit pas de n’importe quelle catégorie de jeu : sont concernés les MMORPG (Massively Multiplayer Online Role Playing Game) c'est-à-dire les jeux de rôles en ligne massivement multijoueurs. Ces jeux apparaissent comme un laboratoire ; ils proposent un ensemble d’éléments constitutifs de notre condition humaine actuelle : ludique, en lien avec l’avènement de la société des loisirs, ils répondent à un impératif d’originalité et offrent l’aventure par la découverte de territoires inexplorés. Leur pratique s’articule autour de la résolution d’un paradoxe : le fait d’être seul avec les autres. Dans cette situation, le corps s’absente au profit du personnage de pixels et la communication s’intensifie entre les joueurs. Culture de masse, culture des jeunes, les jeux vidéo cristallisent par excellence les conflits intergénérationnels attestant de l’affaiblissement des cadres de socialisation, mais aussi du développement de nouvelles formes de socialisation. Ces nouveaux mondes suscitent des réflexions notamment dans le champ des addictions lorsque des jeunes gens et/ou leurs parents nous rendent compte de difficultés à « sortir du jeu ». En premier lieu, notre pratique clinique met en relief une difficulté de communication fondée sur une divergence de vision à propos de l’univers même des jeux vidéo. Les parents, les adultes, les non joueurs font reposer leur position sur une distinction apparente entre une réalité mondaine « matérielle » et un virtuel psychique éventuellement « pathologisé ». Au cours de cette présentation seront exposés les principaux éléments caractéristiques de cette problématique principalement adolescente autour d'un questionnement : en quoi le virtuel contribue à la construction de l’adolescent et à la déconstruction parallèle éventuelle (par abus et non par nature) de la « réalité » affective, familiale, sociale…?
• • • • • Rosse, E. & Codina, I. (2009). Internet : un amplificateur pour les addictions comportementales. Psychotropes. Bruxelles : De Boeck. Tisseron, S., Missonnier, S. & Stora, M. (2006). L'enfant au risque du virtuel. Paris : Dunod. Valleur, M. & Matysiak, J.C. (2004). Les nouvelles formes d’addiction : le sexe, l’amour, les jeux vidéo. Paris : Flammarion. Valleur, M. (2006). L'addiction aux jeux vidéo, une dépendance émergente ? Enfances & psy, 31, 125-133. Virole, B. (2003). Du bon usage des jeux vidéo et autres aventures virtuelles. Paris : Hachette Littératures.


								
To top