Docstoc

DUMONT

Document Sample
DUMONT Powered By Docstoc
					Isabelle VÄRNILD




               FAMILLE DUMONT
    Nom de famille très fréquent, altéré parfois en DUMOND ou DUMON
    a désigné la maison située sur la hauteur.



        DUMONT Lucien Emile
GENERATION IV

                               DUMONT Lucien Emile
   (Acte)Néle 10 Juillet 1904 à Auzainville commune de Francourville(28)
         Père : DUMONT Ernest Eugène âgé de 31 ans - Berger – Auzainville- Francourville(28)
         Mère : Martin Emmélie Rose Valentine âgée de 28ans – sans profession
         Témoins : ZEDI Emile Clément Narcisse âgé de 33 ans, berger domicilié à Auzainville.
         Genet Eugène Désiré âgé de 34 ans – épicier demeurant à Francourville.

   (Acte)Mariéle 31 Août 1929 à Prunay le Gillon (28)
         Aide de culture – 25ans – Francourville –
                            avec CARNIS Renée Albertine
                  Née le 19 Juin 1905 à Boinville au Chemin - Prunay le Gillon (28)
                  Sans profession – 24ans – Prunay le Gillon
         Témoins : DUMONT Robert Marie - 27ans - Aide de Culture à Voise – Frère du Marié
                   CARNIS Henri – 42ans – Aide de culture à Réclainville – Frère de la Mariée

 décédé le 8/9Avril 1977 à Boinville au Chemin – Francourville(28) et repose dans le cimetière de
  Prunay le Gillon (28) avec sa femme.

Enfants :

-   DUMONT Régis né le 19 Juillet 1930 à Boinville au Chemin, Hameau de Prunay le Gillon (28) – marié
    le 2 Octobre 1954 avec URSIN Madeleine à Prunay le Gillon (28)
      DUMONT Evelyne née le 12 Mai 1956
         Mariée le 23 Avril 1977 à Prunay le Gillon (28) avec MERCIER Claude
         MERCIER David né le 22 Septembre 1977 à CHARTRES(28)
         MERCIER Stéphanie née le 16 Mars 1981 à CHARTRES(28)
      DUMONT Bruno né le 4 Décembre 1960 à Boisville la Saint Père
         Marié le 2 Août 1980 à MAINVILLIERS(28) avec LALANDE Martine
         DUMONT Fabien né le 24 Avril 1982 à CHARTRES(28)
         DUMONT Fanny née le 28 Décembre 1986 à CHARTRES(28)
      DUMONT Michel né le 14 Août 1961
         DUMONT Lucie née le 25 Avril 1999 à CHARTRES(28)

-   DUMONT Maurice né le 6 Juillet 1932 à Boinville au Chemin - Prunay le Gillon (28) – marié le 11
    Juillet 1959 avec PAILLET Denise à Francourville

-   DUMONT Jean-Paul né le 14 Septembre 1941 à Boinville au Chemin - Prunay le Gillon (28)
     marié le 23 Janvier 1965 avec LE HIR Chantal à Francourville(28)
     DUMONT Thierry né le Mars 1966
        Marié avec Bénédicte CHAUMIER.
        DUMONT Lucas né le 3 Octobre 1994.
        DUMONT Agathe né le

-   DUMONT Micheline (Acte) née le 26 Janvier 1943 à Boinville au Chemin - Francourville(28)
    Mariée le 8 Aout 1964 à Francourville avec LE PRIOL Bernard André
     LE PRIOL Isabelle Renée Marie née le 30 Août 1965 à Chartres(28)
       Mariée le 23 Mars 1991 à Saint-Maur-des-Fossés(94) avec VÄRNILD Lars Henrik
       VÄRNILD Johan Bernard Ola né le 22 avril 1995 à Créteil(94)


                                                     2
3
                             FRANCOURVILLE




Les Francs avaient mis à profit l’invasion de 406 pour pénétrer eb Rhénamie et en Belgique. Ils
restèrent profondément divisés jusqu’à ce qu’en 481, Clovis entreprit de les unfier.
Les Francs s’empara en 486 du royaume gallo-romain qui s’était édifié au Nord de la Loire, écrasa les
Wisigoths en 507 à Vouillé et s’appropria leur royaume aquitain. A la mort de Clovis en 511, était
créé le royaume franc, esquisse de la France actuelle. On retrouve le passage des Francs dans certains
noms de village comme FRANCOURVILLE – Francorum Villa, Domaine des Francs.




                                              4
5
HISTOIRE DES MOULINS A VENT DE FRANCOURVILLE




 Les moulins à vent seraient d’origine orientale. Les Egyptiens les auraient connus plus de trois mille
 ans avant J. Christ.
 L’apparition en France des « Tours ailées ou moulins Turquois » a suivi le retour des Croisés de terre
 sainte. La construction de la plus grande partie de ces moulins s’est réalisée entre cette période et la fin
 de la guerre de 100 ans.

 Pourtant, il n’y a rien de commun entre les moulins à pivot vertical que nous connaissons et ceux sans
 pivot du VIIeme siècle en Iran et Afghanistan, là où le vent souffle toujours dans la même direction.
 Il semble même que la troisième croisade (1189-1192) a introduit les moulins à pivot vertical au
 Moyen Orient, améliorant ainsi le système déjà existant.

 A partir de 1180, nombreux sont les documents qui concernent les moulins à vent. Ceux-ci se construisent
 dans les régions où il y a peu de rivières à flot rapide . La Beauce qui produit des céréales se couvre tout
 naturellement de ces géants ailés.

 L’importance de ce moyen de tranformation a excité les convoitises car le rapport en a été considérable…

 Le moulin de Francourville se dressait entre Francourville et Encherville sur la gauche de la route. Il
 fut détruit en 1943. On l’a appelé : le Moulin d’Encherville, le Moulin Cailleaux, le Moulin Legros ou
 tout simplement le Moulin de Francourville. C’était un moulin ancien à Toiles qui n’avait subi aucune
 modification malgré plusieurs accidents qui nécessitèrent des réparations. Il fut abattu par la tempête le
 29 Novembre 1874 et reconstruit .


 On le signale en ruines en 1920 puis réparé quelque temps plus tard.

                                                      6
                                                       Louis Cailleaux époux Benoist l’a acheté 21
                                                       mars 1919 et l’a remis en état. Cest Henri Legros
                                                       époux Gréard, qui l’ayant acquis le 15 mars 1926
                                                       en fut le dernier propriétaire.

                                                       L’histoire de ce moulin est surprenante à plus
                                                       d’un titre. Tout d’abord son faitage s’ornait d’une
                                                       croix, ce qui est très exceptionnel pour un moulin
                                                       et permettait de l’identifier sans erreur. Ensuite
                                                       parce que c’est un autre Cailleaux, Clovis
                                                       Antoine qui en devint propriétaire à la suite de la
                                                       Tempête de 1874.

                                                       Ce moulin, comme la plupart des anciens
                                                       Moulins de Beauce avait été construit par le
                                                       Seigneur local et loué à bail à un Meunier.

                                                       C’etait un moulin « banal »comme il y avait un
                                                       four « banal » et un pressoir « banal ». Les
                                                       domaines dépendants du château devaient
                                                       moudre au Moulin, cuire au Four et presser au
                                                       Pressoir, moyennant redevence augmentée de la
                                                       façon. Il est évident que ces Moulins, construits
                                                       entre le 12ème et le 13ème siècle, seuls les
                                                       châtelains, les couvents, les abbayes avaient les
                                                       finances qui permettaient une telle construction.




C’était d’ailleurs un investissement non négligeable et qui pouvait être revendu en cas de besoin.


Celui-ci a appartenu à M.d’Hariagues, Seigneur de la Baronnie et Chastellenie d’Auneau en 1722.
Il restera la propriété de la famille jusqu’en 1800. En 1868, Armand Michel Etienne Marquis de
Pommereu, de Baronville sera le nouveau propriétaire. Le meunier est Clovis Antoine Cailleaux
( par bail du 8.6.1858). Abattu par la tempête, le propriétaire abandonne gratuitement les matériaux du
Moulin renversé par la tempête à condition de le réédifier dans les 6mois.

Le meunier acheta avec sa femme Thaïs Angèle Gallopin le terrain (9a90ca) sur lequel sera reconstruit
le Moulin pour la somme de 600F.




                 EGLISE DE FRANCOURVILLE



                                                   7
                                                                     L’église remonte au XIIème siècle.
                                                                     La façade occidentale romane, ne
                                                                     comporte qu’une seul nef, de 27m de
                                                                     longueur et de 18m de largeur, à
                                                                     laquelle on ajouta au XVème siècle,
                                                                     un bas coté, dnt les clefs de voûte
                                                                     sont assez curieusement travaillées,
                                                                     qutre piliers en pierre supportent cette
                                                                     voûte orgivale. Probablement à la
                                                                     même époque, on partagea en deux la
                                                                     nef primitive, afin de faire un bas
                                                                     côté méridonial. Les deux nefs durent
                                                                     voûtées en lambris de bois de chêne,
                                                                     avec entraits sculptés.

                                                                     L’église est éclairée par 8 fenêtres ;
                                                                     au nord et à l’est, ces fenêtre étaient
                                                                     orgivales, garnies de meneaux
                                                                     aujourd’hui détruits. Les deux du
                                                                     sanctuaire furent décorées de
                                                                     nervures en pierre et de verres de
                                                                     couleur découpés par l’abbé
                                                                     Lemoine, curé de 1838 à 1856. Les
                                                                     fonds baptismaux à double cuvette,
                                                                     d’un travail délicat et curieux, ont des
                                                                     sculptures du XVIème siècle qui ont
                                                                     subi de nombreuses mutilations. Le
                                                                     confessionnal est remarquable par ses
                                                                     sculptures style renaissance.

Dans le chœur se trouvent les pierres tombales de deux curés de la paroisse : Nicolas Le Maire, mort le
28 juin 1729 et de Louis Florent, écuyer, mort le 16 novembre 1773. Le dallage de la principale nef est
formé d’ailleurs de nombreuses pierres tumulaires, portant des croix de différents styles ; sur l’une
d’elles sont gravée un coutre, une croix et un soc de charrue avec cette incription : « icy gist et repose
le corps d’honneste personne Claude Le Roy, laboureur, lequel est décédé le jeudi 4 janvier 1663. »

Le clocher, couvert en ardoises est haut de 18.80m. Avant la Révolution, il y avait trois cloches :
Jeanne(1151livres), Marie Antoinette(950) et Mathurine-Marguerite (730) bénites le 14 juin 1753.
Deux disparurent en 1791, sous le nom de Anne-Stéphanie, elle pesait 1057 livres ; elle fut remplacée
en 1893 par la cloche actuelle pesant 600 kilos sous le nom de Thérèse-Andrée.

Deux portes donnaient accès dans l’église : l’une à l’ouest, orgivale et murée ; la seconde au midi, à
plein cintre et d’un beau style. Elle était précédée d’un monumental chapiteau ou porche de 5.80m de
largeur sur 4.50m de hauteur.

Un acte notarié de 1680 fait mention de l’existance d’une tourelle avec des meurtrières dans l’enceinte
de l’église et appelée « fort ».




(texte recopié sur les registres de l’état civil et laissé dans l’orthographe de l’époque.)
                                                      8
La nuit du 22 au 23 Août 1747 à minuit un quart le tonnerre est tombé sur le haut de la flèche de cette
paroisse, il est tombé immédiatement au dessous du plomb du costé de Chartres. Il est descendu en
serpentant tout le long du clocher et a emporté environ un pieds d’ardoises depuis le haut jusqu’au
dessus de la lucarne qui est au dessus de l’horloge. Il n’a endommagé aucun des bois de charpente mais
il a brulé toutes les lattes et contre-lattes de la largeur d’un pied. Il est entré dans le clocher par un trou
qu’il a fait eu dessus de la lucarne. De là est descendu dans l’horloge où il n’a fait aucun mal , il est
sorti par un petit trou qu’il a fait immédiatement au dessous du cadran, il a fait un petit lézard encore
plus bas et il s’en est allé par la cour du presbitaire non sans nous donner une grande frayeur car j’ai
cru tout abimé. Cette répartation m’a coûté environ cent francs, ce n’est pas la peine qu’il m’a fait.

La nuit du 16 au 17 juillet 1782 le tonnere est encore tombé sur le clocher vers la même heure et que
d’autre part il a tout dépouillé le clocher d’ardoise, seulement a brisé en quatre un aretier du côté du
nord, fendu l’éguille par le millieu, fondu un peu de la grosse cloche sous les marteaux de l’horloge,
brûlé sur les fils de fer et passé à travers la voute de la tour en tombant sur la petite porte d’entrée ou il
a quitté les sonneurs sans leur faire de blessures. Depuis cet époque on ne sonne plus dans cette
paroisse lors des orages et l’expérience fait bien voir qu’il est très essentiel d’y tenir la main.

ISAMBERT Curé

Ce phénomène avait été constaté dans d’autres communes car un arrêté du parlement du 29 juillet 1784
« fait défenses aux marguilliers et bedeaux des paroisses et à tous autres de sonner ou faire sonner les
cloches dans les temps d’orage à peine de dix livres d’amende contre chacun des contrevenans et de 50
livres en cas de récidive, même de plus grande peine s’il y échoit ».

                                                                    Le 12 mars 1905 fut posée la première
                                                                    pierre de l’église actuelle , le 27 mai
                                                                    1906 elle fut remise au Conseil de
                                                                    Fabrique pour le service du culte.
                                                                    La carte postale a été prise entre ces
                                                                    deux dates.
                                                                    Le clocher qui avait été rebati en 1842
                                                                    a seulement été remis en conformité
                                                                    avec l’architecture de l’église actuelle.




    UNE VIE ORDINAIRE
                                                      9
Comment on embauche un domestique, dans la Beauce, au début du siècle.

Les « louées », c’était le marché, un commerce d’hommes, plein d’ouvriers : les charretiers avec leur
fouet sur le cou : le berger avec sa houlette et son gros paletot, sa limousine ; les vachers ; les gamins
de 14ans. Beaucoup de monde. Les ouvriers venaient à pied . Un patron cherchait un charretier,
voyait un gars avec un fouet :
Tu as un patron ?
Bien non.
Tu es de quel pays ? Où étais-tu ?
J’étais chez un tel.
Tu connais la faucheuse-lieuse ? Ton prix ?
Deux cent soixante.
Je te reverrai tout à l’heure.
On essayait de voir l’ancien patron pour quelques renseignements.
Alors ça marche. Viens demain matin. Voilà tes cents sous.
Les cents sous, c’était la tradition. Pas de papier, pas de signature ; une fois la pièce échagée, marché
conclu et le charretier s’amenait le lendemain midi pour la soupe avcec son fouet et ses godillots…
Les charretiers couchaient dans l’écurie, les vachers dans l’étable, les bergers dans la bergerie. Ils
avaient des lits superposés.

                                      Un poème de Maurice Hallé résume bien la vie de la majorité
                                      des jeunes.

                                      Dans les farmes

                                      Mon père i m’a dit : Mon gâs, t’a douze ans,
                                      Comme t’as r’çu ton çartificat d’étude,
                                      J’vas t’aller louer la prochaine Saint-Jean…
                                      Pour la vie il faut préparer les armes
                                      Pour p’us tard apprends donc à travailler :
                                      On n’est pas toujou’s heureux dans les farmes…

                                      Dans deux ans, mon p’tit, j’te louerons barger ;
                                      Là, tu gagneras un peu d’avantage ;
                                      Dans trois ou quatre ans tu seras charr’quier,
                                      Tu mont’ras, en grade si t’as du courage.
                                      Tu f’ras ton service et pis tu r’vien’ras
                                      Pis tu r’commenc’ras et tu piocheras farme,
                                      T’auras un p’tit bien et tu t’marieras,
                                      Tu s’ras p’têt’ heureux dans ta petite farme.




                                                10
11
12
13
GENERATION V

                             DUMONT           Ernest Eugène
           le 6 Mars 1873 à Francourville (28)
     (Acte)Né
          Père : DUMONT Constant Parfait - Charretier – âgé de 34ans – demeurant à Senneville.
          Mère : POITRIMOL Séraphine Célestine - sans profession âgé de 20ans.

    (Acte)Marié le 22 Avril 1899 à Francourville (28)
          Agé de 26 ans – Charretier à Auzainville (Francourville)
          Père : DUMONT Constant Parfait – décédé le 5 Juin 1873 à Francourville
          Mère : POITRIMOL Séraphine Célestine - sans profession au dit hameau d’Auzainville de
          Francourville

                           avec MARTIN Emmélie Rose Valentine
                   Née le 30 Mai 1876 à Mignières (28)
                   Domestique – 22ans domiciliée à Auzainville
                   Père : MARTIN Jules Adolphe décédé à Neuvy en Dunois le 1 Mai 1896.
                   Mère : HACAULT Aimée Adelphine Alexandrine décédée à Mignières le 8 Août 1884.

          Témoins : ZEDI Vincent Narcisse - âgé de 33 ans – Charretier – domicilié au Coudray – demi
                   frère de l’époux .
                   ONESIME François Adonis – âgé de 47 ans – Entrepreneur de Travaux Public –
                   domicilié à Francourville – ami de l’époux.
                   THOMAS Joseph – âgé de 40ans – Charretier – domiciliè à Migaudry commune de
                   Neuvy en Dunois – beau-frère de l’épouse.
                   LEJARDS Gilles – âgé de 58ans – domicilié à Bonville commune de Gellainville – ami
                   de l’épouse.

 Décédé le à Versailles(78-Yvelines)

Enfants :

1.   DUMONT Henri Maurice Ernest né le 6 Octobre1899 à Francourville
2.   DUMONT Robert Marie né le 2 Avril 1901 à Francourville
3.   DUMONT Madeleine Germaine Denise née le 6 Octobre 1902 à Francourville
4.   (Acte)DUMONT Lucien Emile né le 10 Juillet 1904 à Francourville

5.   DUMONT Suzanne née le
6.   DUMONT Paulette
7.   DUMONT Raymond




                                                     14
Les photos d’époque montrent bien les différences sociales par le vêtement des enfants.
Les vêtements des enfants sont le plus souvent retaillés dans ceux des parents, rapiécés et ravaudés,
mais cachés par des tabliés.

L’Ecole laïque et la morale
Les citatations qui suivent son extraites d’un ouvrage paru à la fin du siècle dernier.
Le programme prévoit par semaine deux leçons de morale et une instruction civique.
Aujourd’hui où l’on se plaint de l’incivilité générale, de l’intolérence et des violences, particulièrement
dans les écoles et les collèges, il peut être dépaysant de se replonger dans les manuels scolaires d’il y a
juste un siècle. On y voit qu’on y enseignait que des devoirs. Les droits sont pour autrui. Chacun n’a
que des devoirs à l’égard des autres ou de soi-même. Même le droit à l’intruction (Déclaration
universelle des Droits de l’Homme, 1948) y est vu comme un devoir. Etre assidu et persévérant est un
devoir personnel pour assurer son développement intellectuel et physique optimum. La république en
donne les moyens : à chacun de faire de son mieux, grâce à l’école.
« Celui qui vous instruit est un second père. L’homme que vous devez le plus aimer et respecter après
vos parents, c’est votre maître. Ne négligez aucune occasion de témoigner votre reconnaissance envers
votre instituteur. »
« L’école est un seconde famille. Les élèves doivent se considérer comme des frères. Fréquentez et
imitez les bons élèves. »
On s’étonnerait à tort du dernier chapitre. Depuis 1882, l’instituteur ne fait plus le cours de catéchisme.
Cependant, dans l’école laïque de Jules Ferry, les devoirs enversDieu sont toujours enseignés, et cela
jusqu’en 1905, date de la Séparation des Eglises et de l’Etat. L’école de 1900 garantit une neutralité
confessionnelle et non une neutralité religieuse.

                                                    15
GENERATION VI

                             DUMONT           Constant Parfait
   (Acte)Né   le 1 Janvier 1839 à Santeuil(28)
             Mère : DUMONT Euphrasine Célestine – 27ans - Domestique à Santeuil
             Témoins : DUMONT Jean François – 51ans – Journalier domicilié à Santeuil.

   (Acte)Marié    le 8 Octobre 1860 à Francourville (28)
             Agé de 21 ans – Charretier domicilié à Prunay le Gillon(28)
             Mère : DUMONT Euphrasine Célestine - sans profession – 48ans domicilié à Manchainville
             commune de Santeuil.
                              avec COLAS Désirée Augustine
                     Née le 11 Juin 1840 à Senneville Hameau de Francourville (28)
                     Journalière – âgée de 20ans domiciliée à Senneville
                     Père : COLAS Louis Cléophas – journalier – 48ans domicilié à Senneville.
                     Mère : BOUTHIER Rosalie Honorine – décédée le 29 Février 1856 à Francourville.

             Témoins : LHOSTE Augustin Alexandre – charretier- 36ans demeurant à Manchainville – oncle
                      de l’époux.
                      DAUBIGNARD Joseph Désiré – journalier – 37 ans - demeurant à Manchainville –
                      oncle de l’époux.
                      COLAS Rodolphe Valentin – Charretier – 41ans – domicilié à Francourville – oncle de
                      l’épouse.
                      COLAS François Xavier – Charretier – 38 ans – domicilié à Francourville – oncle de
                      l’épouse.


Enfants :

    1.       DUMONT Clémence Léonie Marie née le 3 Mars1861 à Francourville.
         (Acte)

    2. (Acte)DUMONT Amélie Julie née le 8 Octobre 1865 à Francourville – (Acte)décédée le 20 Mai 1866 –

       âgée de 7 mois à Francourville.
    3. (Acte)DUMONT Eugénie Julie née le 6 Octobre 1869 à Francourville.

 Décès de COLAS Désirée Augustine le 10 Septembre 1870 âgée de 30 ans – domiciliée à
 Senneville commune de Francourville après 10 ans de mariage avec DUMONT Constant.




                                                        16
                          PRUNAY-LE-GILLON




                           DUMONT            Constant Parfait
   (Acte)Remarié   le 6 Juin 1871 à Prunay le Gillon (28)

                                                       17
              Charretier de Labour – domicilié à Crossay.
              Agé de 30 ans – 2 filles – Clémence agée de 10ans et Eugénie âgée de 2ans.
              Mère : DUMONT Euphrasine Célestine – journalière – domicilié à Manchainville.

                               avec POITRIMOL Séraphine Célestine
                                    Agée de 24ans - domestique domiciliée à Crossay commune de Prunay le
                                    Gillon – Née le 2 Septembre 1846 à Gellainville.
                                    Père : Poitrimol Philippe Adrien - Berger – domicilié à Gellainville.
                                    Mère : MORIN Marie Constance Célestine - sans profession
                                    1 enfant – POITRIMOL Vincent Narcisse âgé de 5ans.

              Témoins : LHOSTE Augustin Alexandre – charretier de Labour - 47ans demeurant à
                       Manchainville – oncle de l’époux.
                       DAUBIGNARD Joseph Désiré – Cultivateur – 48ans - demeurant à Manchainville –
                       oncle de l’époux.
                       POITRIMOL Jules Alexandre – Journalier – 49ans - demeurant à Gasville – oncle de
                       l’épouse.
                       LEJARDS Gilles Célestin – Journalier – 30ans - demeurant à Bonville – Beau Frère de
                       l’épouse.


Enfants :

    1.      DUMONT Ernest Eugène né le 6 Mars 1873 à Senneville commune de Francourville – marié
         (Acte)

         avec Emmélie Rose Valentine MARTIN – décédé à VERSAILLES.

   (Acte)   Décédé le 5 Juin 1873 à Senneville commune de Francourville à l’âge de 34ans.




                                                          18
           (Acte)   Le 6 Janvier 1880 à Prunay le Gillon

                                POITRIMOL Séraphine Célestine
                                Agée de 33ans - journalière domiciliée à Crossay commune de
                                Francourville – Née le 2 Septembre 1846 à Gellainville.
                                Père : Poitrimol Philippe Adrien - Berger – domicilié à Gellainville.
                                Mère : MORIN Marie Constance Célestine - sans profession
                                Veuve de DUMONT Constant Parfait- décédé le 5 Juin 1873 à
                                Francourville – 2 enfants – DUMONT Eugène âgé de 7ans.
                                et POITRIMOL Vincent Narcisse âgé de 14ans.

Se remarie avec                ZEDI Frédéric
                                Agé de 37ans – domestique domicilié à Senneville
                                Né le 14 Novembre 1842 à Liestal (SUISSE)
                                Veuf de BRUERE Joséphine décédée à Paris le 2 Juin 1870.



Reconnaissent                   ZEDI Vincent Narcisse né le 2 Janvier 1866 à Gellainville – fils de
                                POITRIMOL Séraphine non mariée – âgé de 19ans.


Témoins : LEJARDS Gilles Célestin âgé de 39ans - journalier à Gellainville - beau-frère de l’épouse.
         THIVIOT Albert Jules âgé de 33 ans - jardinier - domicilié à Berchères les Pierres - beau-frère de
         l’épouse.




                                                      19
                 SANTEUIL




GENERATION VII

                            20
                            DUMONT           Euphrasine Célestine
   (Acte)Née       le 22 Janvier 1812 à SANTEUIL(28)

             Père : DUMONT Jean François - ans - Journalier domicilié à Santeuil
             Mère : CAILLEAUX Gertrude - ans
             Témoins : DUMONT Louis – Ouvrier en laine domicilié à Santeuil – cousin de l’enfant.

   (Acte)Mariée




Enfants :

    1.   (Acte)   DUMONT Constant Parfait né le 1er Janvier 1839 à Santeuil.




GENERATION VIII


                                                           21
                                DUMONT           Jean François
   (Acte)Né   le 11 Août 1787 à Santeuil (28)
             Père : DUMONT Jean François – Ouvrier en laine à Santeuil
             Mère : PICHART Magdeleine

   (Acte)Marié     le 2 Octobre 1809 à Santeuil (28)
             Agé de 22 ans – Chartier – demeurant à Orsonville(28)
             Père : DUMONT Jean François – Ouvrier en laine à Santeuil.
             Mère : PICHART Magdeleine

                              avec CAILLEAUX Gertrude
                     Née le 9 Avril 1783 à La Chapelle d’Aunainville(28).
                     Agée de 26ans domiciliée à La Chapelle d’Aunainville(28).
                     Père : CAILLEAUX Abraham – Garde Moulin à La Chapelle d’Aunainville.
                     Mère : LEVESQUEAU Marie Anne Françoise.

                      Témoins : ALIX Jean Louis – Laboureur – demeurant à Santeuil(28) – parain de
                               l’époux.
                               THIREAU Jacques – Meunier – 30ans - demeurant à La Chapelle
                               d’Aunainville – cousin de l’époux.
                               BORDIER Jacques – Laboureur – 56ans - demeurant à La Chapelle
                               d’Aunainville – parain de l’épouse.
                               CAILLEAUX Pierre – Journalier - demeurant à La Chapelle d’Aunainville –
                               Oncle de l’épouse.



 Décédé le 7 Mars 1845 à Manchainville commune de Santeuil à l’âge de 57 ans.
  Témoins : Dumont Alphonse Adrien - âgé de 21ans - son fils – Journalier - domicilié à Manchainville.
            Delprat Félicien Isidore - âgé de 44ans - son cousin - coordonnier - domicilié à Santeuil.


Enfants :

    1.       DUMONT Elisabeth Eugénie née le Juillet 1810 à Santeuil – décédée le 24 Septembre 1810 à
         (Acte)

       Santeuil.
    2. (Acte)DUMONT Euphrasine Célestine née le 23 Janvier 1812 à Santeuil.
    3. DUMONT Alphonse Adrien né le 26 Mars 1823 à Santeuil.




GENERATION IX

                                                        22
                              DUMONT Jean François
          le 8 Avril 1755 à Santeuil (28)
    (Acte)Né
         Père : DUMONT Jean
         Mère : LAMY Marie Jeanne

   (Acte)Marié le 29 Janvier 1782 à Santeuil (28)
         Agé de 27 ans – Ouvrier en laine
         Père : DUMONT Jean – Domicilié à Santeuil.
         Mère : LAMY Marie Jeanne

                           avec PICHARD Marie           Magdeleine
                  Née le (28)
                  Agée de (28).
                  Père : PICHARD Jacques - Journalier
                  Mère : NIOCHAU Marie Rose

                   Témoins : NIOCHAU Sébastien, Beau-frère de l’époux
                            TRUBERT Michel, Vigneron, Beau-frère de l’épouse.

 Décédé le

Enfants :

    1. DUMONT Marie Magdeleine Henriette - née le 9 Février 1786 à Santeuil.
    2. (Acte)DUMONT Jean François - né le 11 Août 1787 à Santeuil.




GENERATION X

                                                   23
                                      DUMONT Jean
          le (28)
    (Acte)Né
         Père :
         Mère :

   (Acte)Marié le env. 1742 à
         Agé de ans –
         Père : DUMONT – Domicilié à Santeuil.
         Mère :

                          avec LAMY      Marie Jeanne
                  Née le (28)
                  Agée de
                  Père :
                  Mère :

                     Témoins :

 Décédé le

Enfants :
  1. (Acte)DUMONT Marie Françoise née le 30 Janvier 1743 à Santeuil.
  2. (Acte)DUMONT Marie Jeanne née le 18 Août 1744 à Santeuil - mariée le 15 Novembre 1768 à
      Denonville avec NIOCHAU Sébastien.
      - NIOCHAU Marie Catherine mariée le 02 Juin 1806 à Santeuil avec Renvoise Jean.
  3. (Acte)DUMONT Marguerite née le 1 Avril 1746 – décédée le 1 Avril 1748 à Santeuil à l’âge de 2ans.
  4. (Acte)DUMONT Marguerite née le - mariée le 1 Octobre 1771 à Santeuil avec Dutartre Mathurin
  5. (Acte)DUMONT Marie Marguerite née le 30 Mai 1748 à Santeuil.
  6. (Acte)DUMONT Jean Charles né le 24 Septembre 1750 à Santeuil.
  7. (Acte)DUMONT Jean Pierre né le 1 Septembre 1752 à Santeuil – décédé le 8 Avril 1755 à l’âge de 2
      ans et demi.
  8. DUMONT Jean François né le 8 Avril 1755 à Santeuil – le même jour de l’inhumation de son frère.




GENERATION XI

                                                    24
                                          DUMONT Charles
   (Acte)Né    le (28)
              Père :
              Mère :

   (Acte)Marié      le 21 Novembre 1695 à Santeuil (28)
              Agé de ans –
              Père : DUMONT Charles
              Mère : CAILLEAU Marie décédée

                                avec LORPIN Louise
                       Née le 17 Octobre 1678 (28)
                       Agée de 17ans.
                       Père : LORPIN Noël
                       Mère : BENOIS Mathurine

                          Témoins :

   (Acte)   Décédé le 23 Mai 1742 à l’âge de 69ans à Santeuil.

Enfants :

    1.   (Acte)DUMONT Charles - né le 3 Mai 1700 à Santeuil.
    1.    (Acte)DUMONT Noël - né le         marié le 4 Février 1742 à Santeuil avec Marie Le Comte.
                 - DUMONT Marie Louise mariée le 21 Février 1775 à Santeuil avec DAVID Mathurin.
                 - DUMONT Marie Anne mariée le 18 Juillet 1775 à Santeuil avec DAVID Charles Aimable
                   Honoré.
    2.    (Acte)DUMONT Jean - né le 11 Juillet 1711 à Saint Léger des Aubées - marié le         env.1742
          avec Lamy Marie Jeanne – décédé le 12 Octobre 1778 à Santeuil âgé de 66ans.
    3.    DUMONT Louis - né le           marié le 22 Novembre 1756 à Santeuil avec Maignan Barbe.
    4.     (Acte)DUMONT Charles - né le 1704 - décédé le 14 Mai 1741 à l’âge de 37 ans – batteur en grange à

          Santeuil.
    5.    DUMONT Marie Marguerite - né le 1713 ???ée le 26 Janvier 1733 à Santeuil avec LEPLAT
          Florent




GENERATION XII

                                                           25
                                  DUMONT Charles
          le (28)
    (Acte)Né
         Père :
         Mère :

   (Acte)Mariéle
         Agé de ans –
         Père : DUMONT
         Mère :

                            avec CAILLEAU   Marie
                  Née le
                  Agée de
                  Père :
                  Mère :

                     Témoins :

 Décédé le .

Enfants :
  6. DUMONT Marin - né le         - marié le 26 Novembre 1685 à Santeuil avec CHATELET Louise.
  7. DUMONT Charles - né le          - marié le 21 Novembre 1695 avec LORPIN Louise à
  8. (Acte)DUMONT Louise née le 10 Mars 1668 à Santeuil.




Isabelle VÄRNILD
                                                 26
               FAMILLE MARTIN




GENERATION V

                       27
                     MARTIN           Emmélie Rose Valentine
    (Acte) Née le 30 Mai 1876 à Mignières (28)
    Père : MARTIN Jules Adolphe
    Mère : HACAULT Aimée Adelphine Alexandrine


   (Acte)Mariée   le 22 Avril 1899 à Francourville (28)
                     Domestique – 22ans domiciliée à Auzainville
                     Père : MARTIN Jules Adolphe décédé à Neuvy en Dunois le 1 Mai 1896.
                     Mère : HACAULT Aimée Adelphine Alexandrine décédée à Mignières le 8 Août 1884.

                    avec DUMONT Ernest Eugène
                    Né le 6 Mars 1873 à Francourville (28)
                    Agé de 26 ans – Charretier à Auzainville (Francourville)
                    Père : DUMONT Constant Parfait – décédé le 5 Juin 1873 à Francourville
                    Mère : POITRIMOL Séraphine Célestine - sans profession au dit hameau d’Auzainville
                    de Francourville

         Témoins : ZEDI Vincent Narcisse - âgé de 33 ans – Charretier – domicilié au Coudray – demi
                  frère de l’époux .
                  ONESIME François Adonis – âgé de 47 ans – Entrepreneur de Travaux Public –
                  domicilié à Francourville – ami de l’époux.
                  THOMAS Joseph – âgé de 40ans – Charretier – domiciliè à Migaudry commune de
                  Neuvy en Dunois – beau-frère de l’épouse.
                  LEJARDS Gilles – âgé de 58ans – domicilié à Bonville commune de Gellainville – ami
                  de l’épouse.

 Décédée le




GENERATION VI

                                                      28
                               MARTIN            Jules Adolphe
 Né le 9 Septembre 1831 à Mignières (28)
 Père :
 Mère :


   (Acte)Marié   le 16 Avril 1856 à Mignières (28)
                     Charretier – 24ans domiciliée au Hameau de SPOIR , commune de Mignières
                     Père : MARTIN Jean Pierre en son vivant Journalier, décédé le 1 Mai 1855 à Mignières.
                     Mère : GLIN Marie Julie, agée de 64 ans sans profession domiciliée au dit Hameau de
                     SPOIR.

                    avec FOULLON Marie Catherine
                    Née le 5 Janvier 1830 à THIVARS (28)
                    Agé de 26 ans – Domestique domicilié au dit Hameau de SPOIR.
                    Père : FOULLON Jacques agé de 50ans, journalier
                    Mère : ISAMBERT Marie Adélaide agée de 56ans domiciliée à VAUCELLES Hameau
                    de Mignières.

                    Témoins :
                    Alexandre Romain PICHOT agé de 40ans, journalier, domicilié à SPOIR, Beau-frère de
                    l’époux.
                    Alexandre Abel DUFOUR, agé de 27ans, journalier, domicilié à SPOIR, ami de l’époux.


 Enfants :
          1. MARTIN Victoria Désirée née le 11 Aout 1856 à Mignières




   (Acte)Marié   le 16 Avril 1856 à Mignières (28)
                                                        29
               Cabaretier – 37ans domiciliée au Hameau de SPOIR , commune de Mignières
               Père : MARTIN Jean Pierre en son vivant Journalier, décédé le 1 Mai 1855 à Mignières.
               Mère : GLIN Marie Julie, décédée le 28 Avril 1867 à Mignières.
               Veuf de FOULLON Marie Catherine décédée le 15 Novembre 1868 .

               avec HACAULT Aimée Adelphine Alexandrine
               Née le (28)
               Agé de 23 ans – Domestique domicilié au dit Hameau de SPOIR.
               Père : HACAULT Nicolas Lucien Adjuteur, Marchand de vaches, demeurant à
               Dammarie.
               Mère : MOREAU Marie Joséphine décédée à Dammarie le 21 Septembre 1859.

               Témoins :
               Alexandre Romain PICHOT agé de 52ans, journalier, domicilié à SPOIR, Beau-frère de
               l’époux.
               CAILLEAUX Agustin Dinand, agé de 40ans, jouranlier, demeurant à Dammarie, ami de
               l’époux.
               MARCHAND Pierre Boniface agé de 46ans, journalier, cousin de l’épouse.
               MOREAU Cyr Victorien, agé de 26ans, journalier, cousin de l’épouse.


 Décédée le

 Enfants :
  1. MARTIN Emmélie Rose Valentine, née le 30 Mai 1876 à Mignières (28), mariée avec DUMONT
      Ernest Eugène.




Isabelle VÄRNILD
                                                  30
               FAMILLE POITRIMOL




GENERATION V

                        31
                            POITRIMOL Philippe Adrien
          le 27 Décembre 1819 à Gellainville(28)
    (Acte)Né
         Père : POITRIMOL Louis Paul - Journalier- né et domicilié à Bonville(28)
         Mère : LEJARDS Marie Marguerite Bonnaventure native de Dammarie.

   (Acte)Mariéle 27 Juin 1842 à Gellainville
         Agé de 22 ans –Berger
         Père : POITRIMOL Louis Paul – 56ans – Garde Champêtre à Bonville commune de
                Gellainville(28)
         Mère : LEJARDS Marie Marguerite Bonnaventure – 55ans

                            avec MORIN Marie Constance Célestine
                  (Acte)Née le 4 Mars 1819 à Gellainville
                  Agée de 23 ans
                  Père : (Acte)MORIN Aignan décédé le 23 Avril 1837 à Bonville à l’âge de 53 ans né le 7
                  Novembre 1783 en cette commune de Gellainville en son vivant journalier.
                  Mère : CIRASSE Modeste Arcène – âgée de 51ans demeurant à Bonville.

                  Témoins : POITRIMOL Louis Prudence Dieu Donné – âgé de 25ans – ancien Berger –
                  frère de l’époux demeurant à Bonville.
                  POITIMOL Jacques Charles – âgé de 41ans – Charron – cousin germain de l’époux
                  demeurant à Bonville.
                  CHARREAU Ludger Adrien – âgé de 23ans – journalier – cousin germain de l’épouse
                  demeurant à Bonville.
                  MORIN Auguste Constantin – âgé de 40ans – Coordonnier – oncle de l’épouse
                  demeurant à Berchère l’évèque.

 Décédé le .

Enfants :
  1. (Acte)POITRIMOL Séraphine Célestine - née le 2 Septembre 1846 à Gellainville – Père et Mère âgés
      de 26ans - Berger - mariée le 6 Juin 1871 à Prunay-le-Gillon avec DUMONT Constant Parfait – le 6
      Janvier 1880 à Prunay – le Gillon avec ZEDI Frédéric.
  2. POITRIMOL - née à Gellainville – Père et Mère âgés de ans - mariée le avec LEJARDS Gilles
      Célestin.
  3. POITRIMOL - née à Gellainville – Père et Mère âgés de ans - mariée le avec THIVIOT Albert
      Jules.




                                                      32
GELLAINVILLE




           33
GENERATION VI

                                   POITRIMOL Louis Paul
          le 25 Janvier 1786 à Gellainville(28)
    (Acte)Né
         Père : POITRIMOL
         Mère :

   (Acte)Mariéle 5 Novembre 1811 à Gellainville
         Agé de 25 ans –Tailleur et Cabaretier à Bonville
         Père : POITRIMOL Jean – ancien Charron demeurant à Bonville.
         Mère : CHARRON Marie Françoise

                            avec LEJARDS Marie Marguerite Bonnaventure
                    Née le 20 Nivose an IV
                    Agée de
                    Père : LEJARDS Etienne Charles – Charretier
                    Mère : LAUNAY Marie Anne Bonnaventure – décédée

                    Témoins : POITRIMOL Jean Charles – âgé de 34ans - Charron – frère de l’époux
                    demeurant à Bonville.
                    BOUCHARD Jean Louis – âgé de 48ans – Cultivateur.
                    LEJARDS Jacques Antoine – âgé de 26ans – Maçon – frère de l’époux demeurant à
                    Dammarie.
                    LAUNAY Jean Louis – âgé de 27ans – Maçon – cousin de l’épouse demeurant à
                    Dammarie.

   (Acte)Décédé   le 8 Septembre 1866 à l’âge de 80ans – Propriétaire à Bonville.

Enfants :
  1. POITRIMOL Marie Augustine Rosalie- née 1812 à Gellainville – décédée le 2 Octobre 1849 à
      lâge de 37ans à Gellainville – célibataire – Journalière.
  2. POITRIMOL Louis Prudence Dieu Donné - né le 1817 à Gellainville.
  3. POITRIMOL Philippe Adrien - né le 27 Septembre 1819 à Gellainville




                                                         34
GENERATION VII

                                    POITRIMOL Jean
          le (28)
    (Acte)Né
         Père : POITRIMOL
         Mère :

   (Acte)Marié le
         Agé de
         Père :
         Mère :

                               avec CHARRON    Marie Françoise
                     Née le
                     Agée de
                     Père :
                     Mère :

                     Témoins :

 Décédé le .

Enfants :
  1. POITRIMOL Jean Charles - né le 17 Juillet 1777 à Gellainville – Poitrimol Charles cousin Germain.
  2. POITRIMOL Jean Louis - né le 22 Novembre 177 ?? à Gellainville.
  3. POITRIMOL Marie Françoise Sophie - né le 1 Septembre 177 ?? à Gellainville – décédée le 22 Juin
      177 ?? âgée de 5 ans
  4. POITRIMOL Louis Paul - né le 25 Janvier 1786 à Gellainville.




                                                    35
Isabelle VÄRNILD




              FAMILLE CAILLEAUX




                       36
GENERATION VII

                                    CAILLEAUX Abraham
   (Acte)Né   le 18 Mars 1752 à La Chapelle d’Aunainville.
             Père :
             Mère :

   (Acte)Marié    le (28)
             Agé
             Père :
             Mère :

                              avec LEVESQUEAU            Marie Anne Françoise
                      Née l(28).
                      Agée de
                      Père :
                      Mère :

                                Témoins :



 Décédé le


Enfants :

    1.     CAILLEAUX Lubin Abraham né le 21 Septembre 1781 à La Chapelle d’Aunainville.
         (Acte)

    2.     CAILLEAUX Gertrude née le 9 Avril 1783 à La Chapelle d’Aunainville – Mariée avec
         (Acte)

         DUMONT Jean François le - décédée le15 Octobre 1852 à Santeuil.




                                                        37
GENERATION VI

                                      CAILLEAUX               Marin
   (Acte)Né   le
             Père : CAILLEAUX Pierre
             Mère : LEGROS Géneviève

   (Acte)Marié     le 20 Janvier 1733 à Aunau(28)
             Agé de
             Père : CAILLEAUX Pierre
             Mère : LEGROS Géneviève décédée

                              avec BESSON Marie Anne
                     Née le(28) –
                     Agée de
                     Père : BESSON Jacques de la paroisse d’Auneau.
                     Mère : DUJONCOIS Jeanne Catherine.

                                Témoins : Pierre et François Cailleaux – ses frères
                                         Pierre Cailleaux - son père
                                         Louis Blandin – son beau-frère
                                         Florent Blandin – son ami.
Enfants :



   (Acte)Marié   le 11 Juillet 1741 à Saint-Léger-des-Aubées(28)


                              avec BLANDIN Marie Louise
                     Née le 1719 (8) – décédée le 7 Juin 1782 à l’âge de 63ans à La Chapelle d’Aunainville.
                     Agée de env 22ans
                     Père : BLANDIN Florent
                     Mère :

                                Témoins : Pierre et François CAILLIAUX – frères de l’époux
                                         Pierre et Georges BLANDIN – frères de l’épouse


 Décédé le


Enfants :
  1. CAILLEAUX Marin né- marié avec CORDIER Reine le à Denonville(28)
           (Acte)16 Mai 1774 - Cailleaux Reine Elizabeth - Denonville
  2. CAILLEAUX Louis né
  3. CAILLEAUX Simon né – marié avec NOURRY Marie Louise

    4.      CAILLEAUX Pierre né le 29 Juin 1742 à La Chapelle d’Aunainville - marié le 23 Novembre
         (Acte)

         1773 avec BONFERGENT Marie Magdelaine à La Chapelle d’Aunainville.
                 26 Février 1776 – Cailleaux Marie Madelaine - La Chapelle d’Aunainville.

                                                         38
5.        CAILLEAUX Jacques né le 26 Janvier 1746 – décédé le 4 Novembre 1746 à l’âge de 10mois à
     (Acte)

    La Chapelle d’Aunainville.
6. (Acte)CAILLEAUX Joseph né le 19 Mars 1747 à La Chapelle d’Aunainville.
7. CAILLEAUX Marie Jeanne née le 1755 – (Acte) marié le 24 Janvier 1775avec Nicolas COUTURIER
    à La Chapelle d’Aunainville – (Acte)décédée le 13 Décembre 1780 à l’âge de 25ans à La Chapelle
    d’Aunainville.
8. (Acte)CAILLEAUX Abraham né le 18 Mars 1752 à La Chapelle d’Aunainville.
9. (Acte)CAILLEAUX Jues née le 31 Mars 1754 à La Chapelle d’Aunainville – (Acte) décédé le 25 Octobre
    1754 à l’âge de 7mois à La Chapelle d’Aunainville .
10. CAILLEAUX Lubin né le – marié le 18 Mars 1782 à Auneau avec BESSON Marie Jeanne.
11. (Acte)CAILLEAUX Reine née le 6 Janvier 1757 à La Chapelle d’Aunainville.
12. CAILLEAUX Marie Louise née le à La Chapelle d’Aunainville.




                                                  39
GENERATION V

                                        CAILLEAUX Pierre
          le
    (Acte)Né
         Père : CAILLAU Marin de la paroisse de Moinville la Jeulin
         Mère : ROUILLON Marie

   (Acte)Marié   le 29 Mai 1696 (28)
         Agé
         Père : CAILLAU Marin de la paroisse de Moinville la Jeulin
         Mère : ROUILLON Marie

                             avec LEGROS Gèneviève
                    Née le(28) – décédée avant 1733 25 janvier
                    Agée de
                    Père : LEGROS Pierre de la paroisse de Réclainville
                    Mère : VINVENT Martine

                               Témoins : Marin Caillau son père – Marin Caillau son frère de la paroisse de
                               Louville le Chenard – Jaques Legendre son oncle – Roger Legendre son
                               cousin germain de la paroisse de Louville le Chenard.
                               Legros Pierre son père - Jean Legros son frère – François Ghet de Theuville –
                               Louis Tafoureau de Santeuil ses beau-frères.



 Décédé le


Enfants :
  1. CAILLOT Marie(Marin) née(né) le 9 Mars 1697 à Moinville la Jeulin
  2. CAILLOT Pierre né le 26 Février 1700 à Moinville la Jeulin
  3. CAILLEAUX Françoise né le 31 Août 1704 à Moinville la Jeulin – Mariée le avec Louis Blandin
      frère de Marie Louise Blandin - décédée le 14 Juillet 1778 à l’âge de 74ans à Aunainville – Hameau
      de La Chapelle d’Aunainville.
           BLANDIN Louis
  4. CAILLOT Marie née le 13 Septembre 1706 à Moinville la Jeulin
  5. CAILLOT Marin né le 22 Mai 1711 à Moinville la Jeulin
  6. CAILLEAUX François né le 11 Août ?? à Moinville le Jeulin




                                                        40
GENERATION V

                                        CAILLAU Marin
   (Acte)Néle
          Père :
          Mère :

   (Acte)Marié   le (28)
          Agé
          Père :
          Mère :

                            avec ROUILLON           Marie
                    Née le(28) –
                    Agée de
                    Père :
                    Mère :

                               Témoins :



 Décédé le


Enfants :

    1. CAILLAU Marie mariée avec De Lachaume, le 18 Février 1697 à Réclainville – Témoins : Marin
       Caillau son père de la paroisse de Louville (Rouillon Marie, sa mère décédée) et Pierre Caillau de la
       paroisse de Moinville la Jeulin ses frères, Sulpice Venard de la paroisse de Theuville son beau-frère.
    2. CAILLAU Marin
    3. CAILLAU Pierre
    4. CAILLAUX Marie mariée avec Venard Sulpice, le 23 Juillet 1696 à Theuville – Témoins : Marin
       Caillau son père.
                            Le 21 Août 1697 - Venard Marie
                            Le 20 Otobre 1698 – Venard Jean – Marraine Anne Caillaux fille de Marin
                               Caillaux et Marie Rouillon de la paroisse de Réclainville.
    5. CAILLAU Anne




                                                        41
Isabelle VÄRNILD




              FAMILLE BLANDIN




                       42
GENERATION VI

                                    BLANDIN            Florent
          le env 1669
    (Acte)Né
         Père :
         Mère :




   (Acte)Marié   le à (28)
                             avec LUCAS Marie
                    Née le (8) –
                    Père :
                    Mère :
                    Décédée le 24 Octobre 1709 à Ouarville à l’age de 35ans
                    Témoins : Florent Blandin son mari – Meunier (Moulin de Ouarville) - Denis Blandin
                    son beau-frère.



Enfants :

    1. BLANDIN Jean – né le 15 Mai 1705 à Ouarville – Père Meunier (Ouarville)
    2. BLANDIN Pierre – né le 26 Avril 1707 à Ouarville – Père Meunier (Ouarville)

    3. « BLANDIN »Jeanne née le 24 Juin 1709 à Ouarville – fille de Louise Guyot laquelle déclare que
       Florent Blandin est le père de cette enfant.




                                                       43
   (Acte)Marié   le 4 Juillet 1710 à Francourville(28)



                             avec CINTRACT        Anne
                    Née le
                    Père :
                    Mère :
                               Témoins : Denis BLANDIN – frère


 Décédé le 10 Octobre 1741 à l’âge de 72ans à Saint-Léger des Aubées.



Enfants :


    1. BLANDIN Anne – née le 1695– Mariée le avec DELAIR Jacques - décédée le 30 Juin 1754 à l’âge
       de 59 ans né le à Saint-Léger-des-Aubées.
    2. BLANDIN Marie Catherine – née le 17 Juin 1712 à Saint-Léger-des-Aubées.
    3. BLANDIN Georges – né le 23 Avril 1714 à Saint-Léger-des-Aubées – Marié le 30 Décembre 1741 à
        Saint-Léger-des-Aubées avec HERVE Marie Anne.
         Blandin Louis Charles né le 1751- décédé le 21 Décembre 1751 à Saint-Léger-des-Aubées
         Blandin Françoise né le 12 Décembre 1757 à Saint-Léger-des-Aubées
    4. BLANDIN Marguerite – née le 19 Aout 1715 à Saint-Léger-des-Aubées.
    5. BLANDIN Pierre – né le à Saint-Léger-des-Aubées.
    6. BLANDIN Marie Louise – née le 7 Juin1720 à Saint-Léger-des-Aubées(28) – Mariée le 11 Juillet
       1741 à Saint-Léger-des-Aubées avec CAILLEAUX Marin - décédée le 7 Juin 1782 à l’âge de 63ans à
       La Chapelle d’Aunainville.




GENERATION VI
                                                          44
                                         BLANDIN
          le
    (Acte)Né
         Père :
         Mère :


   (Acte)Marié   le à (28)
                              avec
                    Née le
                    Père :
                    Mère :


 Décédé le


Enfants :
  1. BLANDIN Florent le 1719 (28) – Marié le avec LUCAS Marie – Marié le 4 Juillet 1741 à
       Francourville avec CINTRACT Anne
  2. BLANDIN DENIS – née le
           Blandin Catherine
  3. BLANDIN Christofle – né le




Isabelle VÄRNILD
                                                 45
                FAMILLE PICHARD




GENERATION IX

                         46
                                     PICHARD Jacques
          (28)
    (Acte)Né
         Père :
         Mère :

   (Acte)Marié   (28)
         Père :
         Mère :

                             avec PICHARD Marie           Magdeleine
                    Née le (28)
                    Agée de (28).
                    Père : PICHARD Jacques - Journalier
                    Mère : NIOCHAU Marie Rose

                     Témoins : NIOCHAU Sébastien, Beau-frère de l’époux
                              TRUBERT Michel, Vigneron, Beau-frère de l’épouse.

 Décédé le

Enfants :

    3. PICHARD Marie Magdeleine




Isabelle VÄRNILD
                                                     47
FAMILLE NIOCHAUD




         48
Isabelle VÄRNILD




              FAMILLE LORPIN




                       49
Isabelle VÄRNILD




              FAMILLE MORIN




                       50
51

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:47
posted:9/18/2012
language:French
pages:51