LE EB OOK OU LIVRE NUMERIQUE by 2bEj7R5

VIEWS: 4 PAGES: 15

									qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty
uiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasd
fghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzx
         LE E BOOK OU LIVRE NUMERIQUE
cvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq
              Quel Avenir pour le Livre Papier ?

wertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyui
                                30/04/2010


opasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfgAbdel Benchenna
                            Socio-économie des médias
                           IUT Bobigny – Licence GCLD


hjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzxc
           Laurence TOUATI
           Valérie JOVELET LAPLACE


vbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq
wertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyui
opasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfg
hjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzxc
vbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq
wertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyui
opasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfg
hjklzxcvbnmrtyuiopasdfghjklzxcvbn
mqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwert
yuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopas
                                       Sommaire

    1. Le livre numérique ou livre électronique

         a) Définition

         b) Historique

         b) Google Print



    2. Le livre numérique supplantera t’il le livre papier ?

          a) Avantages

          b) Inconvénients

          c) Analyse



    3. L’avenir des libraires est il en péril avec l’arrivée du livre numérique ?

         a)       Mutation du secteur du livre

         b)       Redéfinition du livre

         c)       Nécessaires adaptations des libraires

         d)       Evolution de consommation

         e)       Opportunités et menaces



    4. Conclusion




EBOOK – Quel avenir pour le livre papier ?

Laurence TOUATI - Valérie JOVELET LAPLACE                                           Page 2/15
1°) DEFINITION ET HISTORIQUE

    a) DEFINITION

Un livre électronique, ou ebook, ou livret, ou encore liseuse, est un petit portable en
forme de livre avec un écran qui permet de lire des textes numérisés en ligne et
disponibles par téléchargement dans internet.
Il se présente sous forme d'ardoises électroniques au format cartable ou poche. Il possède
un afficheur à cristaux liquides et des touches de commande.
L'écran peut être monochrome, à niveaux de gris, ou en couleur sur les modèles haut de
gamme. L'appareil peut être monofonction, faire en outre office d'assistant électronique
de poche, de navigateur Internet, ou être un PC de poche quasi complet.


Le ebook a une grande capacité de mémoire qui peut aller jusqu’à contenir des dizaines de
livres.
Pour « nourrir » le ebook, les textes sont téléchargeables en mode payant ou gratuit, qui
se fait directement sur un micro-ordinateur.
Le livre numérique a été possible grâce à la numérisation, technique qui offre plusieurs
avantages et enjeux :


   un meilleur stockage (capacité plus importante sur des supports numériques),
   une amélioration de la qualité,
   un souci de conservation (transfert possible plus facilement),
    des enjeux économiques : il y a pour les acteurs extérieurs au marché du livre un
     marché à prendre et des retombées financières importantes. En revanche, si les
     professionnels du livre ne les laissent pas s'emparer de ce marché, c'est eux qui
     bénéficieront des retombées économiques de ce marché.           (Cf cours sur la
     numérisation de Mr LIMANI).


LES USAGES

     La recherche en plein texte dans une base de livre
     La consultation en ligne de pages des livres
     La lecture hors ligne du livre après téléchargement


    b) HISTORIQUE

Fondé en Juillet 1971 par Michael HART, alors étudiant à l’Université d’Illinois aux USA, le
projet Gutenberg a pour but de diffuser gratuitement par voie électronique le plus grand
nombre possible d’œuvres littéraires.
EBOOK – Quel avenir pour le livre papier ?

Laurence TOUATI - Valérie JOVELET LAPLACE                                                      Page 3/15
C’est un grand pari depuis 39 ans… Ce projet se veut universel, aussi bien pour les œuvres
choisies que pour le public visé, le but étant de mettre la littérature au service de tous, en
dépassant largement le public habituel des étudiants et des enseignants. Le projet
comptabilise 32.500 Ebooks au 1er mars 2009.

C’est donc Michael HART le véritable inventeur de l’Ebook avec son projet Gutenberg.
Presque 40 ans après, il se définit lui-même comme un fou de travail dédiant toute sa vie
à ce projet, qu’il voit comme une révolution néo-industrielle. Après avoir été traité de
toqué pendant de longues années, il force maintenant le respect.

La lecture mobile apparaît en 1996 avec le palm pilot (premier PDA du marché), qui
permet la lecture sur des appareils mobile, puis parallèlement sont lancées les tablettes de
lecture : rocket Ebook, softbood reader, gemstar ebook puis d’autre plus légères
apparaissent : Cybook, sony reader, kindle amazon puis suivis en 2010 de support plus
souple ultra fin appelé papier électronique ou « E ink ».




EBOOK – Quel avenir pour le livre papier ?

Laurence TOUATI - Valérie JOVELET LAPLACE                                                        Page 4/15
    c) GOOGLE PRINT

Alors que le projet GUTENBERG poursuit la mise en ligne gratuite des œuvres du
domaine public, le livre devient alors en 2004 un objet convoité par les géants comme
google, yahoo, d’une part par le souci de mettre à la disposition de tout le patrimoine
mondial mais surtout on peut se permettre de le dire…. à cause de l’enjeu représenté par
les recettes publicitaires générées par les recherches des internautes.

En Mai 2005, Google Print est lancé et dès lors il y a possibilité de consulter des extraits de
livre à l’écran puis de les commander auprès des librairies en ligne et c’est aussi pour les
bibliothèques un grand chantier de numérisation notamment auprès des plus grandes
bibliothèques américaines.

Mais en Août 2005, tout s’arrête suite aux plaintes des associations d’auteurs et d’éditeurs
de livres sous droits. En effet, google numériserait des livres sans l’accord préalable des
ayants droit.



2°) PROBLEMATIQUE : LE LIVRE NUMERIQUE SUPPLANTERA T’IL LE LIVRE PAPIER ?

Avec la percée de ce nouvel outil, nous pouvons nous demander si le ebook ne va pas
supplanter le livre papier, si les documentalistes ne vont pas être remplacés par des
ordinateurs ?
Comme disait un certain Hubert GUILLAUD : « Avec le livre, je lis, je suis dans un moment à part,
j’absorbe l’information ; avec le livre électronique, bien souvent je lis, j’écris ou je lis et
communique. La posture de lecture n’est pas la même » : Cf son blog « la Feuille » qu’il dédie
entièrement à ce thème de la transformation du livre par le numérique.

Tout d’abord nous analyserons les avantages et les inconvénients que comporte le ebook
et ensuite nous mènerons une démarche d’analyse critique.

    a) Avantages

     Se transporte partout, est léger, maniable, proche du format livre de poche, lisibilité
      de plus en plus améliorée grâce aux nouvelles techniques (résolution d’écran,
      qualité des polices de caractère..) : tend à imiter le livre classique en se rapprochant
      au plus prés de l’aspect « visuel » de celui-ci.

     Indépendance de ce nouveau support par rapport à l’ordinateur (existait déjà des
      supports sur CD..).

   Encre électronique utilisée dans les supports : technique d’affichage proche du papier
    électronique, qui a pour but de se rapprocher le plus possible de la feuille imprimée.

EBOOK – Quel avenir pour le livre papier ?

Laurence TOUATI - Valérie JOVELET LAPLACE                                                           Page 5/15
   Visualisation globale plutôt que linéaire avec le livre papier.

   Annotations rendues possibles.

   Plus écologique : moins polluant sur le long terme que le support papier.


    b) Inconvénients :

     Outils de marquage, annotations non encore suffisamment adaptées aux besoins.
     Menace sur la notion de propriété intellectuelle : piratage rendu possible.
     Lecture possible sur le support mais pas sur un autre : limite de l’utilisation, manque
         de souplesse et d’adaptabilité mais qui devient ici un avantage pour la sauvegarde
         des œuvres et la non possibilité de reproduire car l’œuvre ne pourra être sortie de
         son support.
     Un livre lu sur support papier montre tout de suite le volume de l’œuvre, alors
      qu’une lecture sur écran n’apporte pas la même perception du volume.
     Certains genres de littérature, comme les livres d'art, sont difficilement lisibles sur
         e-book.


    c) Analyse

Suite à l’étude des avantages et inconvénients ci-dessus analysés, nous en venons à la
conclusion que les objectifs remplis par le ebook ne sont pas les mêmes que ceux du
support papier ; ils ne remplissent pas les mêmes fonctions.
Nous poursuivons ensuite notre analyse en nous appuyant sur la question
QQQOCP (Qui, Quoi, Quand, Où, Comment et pourquoi ?) , qui nous permettra de
mener à bien notre analyse critique sur le sujet.

Après avoir observé cette différence d’objectif entre le ebook et le support papier, nous
constatons qu’au travers de l’analyse ci-dessous, les cibles, l’utilisation et les contraintes
de ces deux supports ne sont pas les mêmes non plus (d’une manière générale).


Les deux supports ont certes un socle de base commun qui est la lecture mais ils ne
répondent pas aux mêmes besoins de l’utilisateur.




EBOOK – Quel avenir pour le livre papier ?

Laurence TOUATI - Valérie JOVELET LAPLACE                                                        Page 6/15
                                 Ebook                                        Support papier
             Jeunes et tranche 35/45 ans Cf Statistiques
                                                                                Tout public
             …….
                                                                                 CSP + et -
  Qui        CSP + (prix élevé)
             Le domaine du savoir (médecine, droit,
             sciences humaines)                            Tous les domaines (littérature générale, livres
             Encyclopédies, dictionnaires                  d'art, domaine du savoir, etc...)
 Quoi        Ouvrages tombés dans le domaine public
             Tout le temps                                 Dépend du volume à emporter et de la
 Quand       N’importe quand                               disponibilité du livre en librairie ou sur internet
                                                           Peut être amené partout mais dépend de la taille
             Partout                                       du livre et de son poids (ex : dictionnaire, beaux
  Où                                                       livres)
                                                           Achat physique en librairie traditionnelle ou
             Besoin de connexion pour télécharger          chaine de librairie (ex. Fnac).
Comment                                                    Par livraison si achat sur internet
                                                           Lecture simple sans annotation
             Annotation possible
                                                           Pour le plaisir de feuilleter et garder un livre.
             Pour lire partout, pour gagner de la place
                                                           Trouve tous les genres et facilement lisibles
             (fichier prend moins de place qu'un livre)
Pourquoi                                                   Culture française



        3°) L'AVENIR DES LIBRAIRES EST-IL EN PERIL AVEC L'ARRIVEE DU LIVRE
        NUMERIQUE ?

            a) Mutation du secteur du livre

         Comme nous l’avons vu plus haut avec Google print, la lecture numérique s’est très vite
        développée. Depuis 2007, Amazon a lancé le Kindle, lecteur numérique, et il l'a
        perfectionné avec le Kindle 2 et le KindleDX.
        La connexion sans fil du Kindle permet un téléchargement rapide et Amazon propose une
        gamme très étendue de livres numérisés. De plus, l'application est téléchargeable sur un
        téléphone portable.
        En Avril 2010, aux Etat-Unis, Apple a commercialisé son i-pad, un e-touch géant, et il
        connait un véritable succès.




        EBOOK – Quel avenir pour le livre papier ?

        Laurence TOUATI - Valérie JOVELET LAPLACE                                                      Page 7/15
Parallèlement, on voit fleurir de ci de là des sites de téléchargements gratuits de livres
organisés par des bénévoles qui veulent faire partager leur amour de la lecture à moindres
frais : cf http://www.ebooksgratuits.com.

Depuis les progrès de la technologie et la dématérialisation des produits, les habitudes des
consommateurs ont changé. Cela se vérifie aussi avec le succès des lecteurs de musique
notamment.

Le livre numérique peut-il bénéficier de ce changement de consommation ?

Les livres électroniques existent depuis les années 90 mais à ce moment là, ils n'ont pas
vraiment séduit les consommateurs de livres. Surtout les français. Ils ne sont pas encore
prêts à changer leurs livres imprimés contre des fichiers.

De plus, la littérature générale, comme le classique, est difficilement lisible sur lecteur
électronique. Peut-être cela peut-il changer car la qualité va s'améliorer et le prix va
baisser.

Apple peut jouer un rôle essentiel dans le succès du livre numérique car il peut arriver à
séduire les consommateurs grâce à la technologie et un produit facilement utilisable.


    b) Redéfinition du livre

Avant toute chose, les professionnels du livre doivent définir le livre numérique.
Aujourd'hui, c'est un format de contenus numériques et ces derniers ne bénéficient pas
des normes pour les livres. Si le livre numérique est un livre, il aura un prix unique, un taux
de TVA réduit, les droits d'auteur et la notion d'œuvre seront respectés. Ainsi, il
bénéficiera d'un cadre juridique.

Pour la réussite du développement du numérique chez les libraires, la création d'un comité
interprofessionnel rattaché à une structure interprofessionnelle s'avère nécessaire. Il serait
expert dans les contenus numériques, il établirait des normes communes, claires et des
liens avec l'international.

Il mettrait en œuvre des actions afin que le numérique soit accueilli dans les meilleures
conditions par tous les professionnels du livre et pourrait les tenir au courant des
évolutions du marché numérique.

Un gros travail doit être amorcé maintenant. Les livres numérisés devront être compatibles
avec tous les matériels et le nombre d'ouvrages numérisés devra être conséquent afin que
les consommateurs aient un choix important.




EBOOK – Quel avenir pour le livre papier ?

Laurence TOUATI - Valérie JOVELET LAPLACE                                                         Page 8/15
Bien entendu, les contenus numérisés demandent de l'investissement. Aujourd'hui, les
libraires n'y sont pas prêts, d'autant plus que les retombées économiques et l'accueil du
consommateur sont incertains.


    c) Nécessaire adaptation des libraires

Mais si les professionnels du livre ne se préparent pas à l'arrivée du livre numérique et qu'il
connait un essor fulgurant, ce seront les acteurs extérieurs à la chaine du livre, tels Google,
facebook, Amazon qui profiteront du développement de ce marché. Les professionnels du
livre seraient en grande difficultés. C'est ensemble que qu'ils doivent accueillir le
numérique.

Mais les libraires traditionnels en ont peur. Pourtant, ils ont déjà noté une baisse de leur
vente dans le domaine du savoir. Les encyclopédies, les dictionnaires, les livres de
médecine, droit ou sciences humaines sont consultables sur le des sites web. En revanche,
la littérature générale, jeunesse et les livres d'art n'ont pas été numérisés et leur version
imprimée est encore rentable pour les libraires.

Mais, s'ils étaient numérisés, toute la chaine du livre serait en grande difficulté. C'est
pourquoi, les professionnels du livre doivent préparer ensemble l'arrivée du numérique et
le considérer comme une opportunité.

Mais, la collaboration entre libraires et éditeurs est difficile. Les libraires n'ont élaboré
aucune stratégie pour gérer et commercialiser les livres numériques et ils ne peuvent pas en
proposer à leurs clients.

Grâce à une formation pour la commercialisation des livres numérisés et aux technologies
du web, le libraire deviendra un expert du numérique. Son rôle sera de conseiller ses clients
face à la multitude des contenus numériques proposés. Il les orientera, leur proposera une
offre de qualité et aura à sa disposition une base de données lui permettant d'offrir des
informations en ligne ou en librairie à ses clients.

Ainsi, il sera un maillon incontournable de la chaîne du livre numérisé.


    d) Evolution de consommation




EBOOK – Quel avenir pour le livre papier ?

Laurence TOUATI - Valérie JOVELET LAPLACE                                                         Page 9/15
Premier constat, flagrant après étude de ces chiffres. Non, le papier n’est pas mort, et il
semble même qu’aux yeux de l’opinion il a encore un large avenir. Ainsi, plus de neuf
Français sur dix lisent aujourd’hui un livre dans sa version la plus classique : le bon vieux
papier. Un Français sur cinq pense qu’il dévorera un livre autrement que dans sa version
papier. En priorité via un écran d’ordinateur (11%) et un e-book (7%). 2% pensent qu’ils
liront un roman ou un essai sur leur téléphone mobile, et autant par l’écoute d’un CD lu
par un comédien.

En revanche, il existe une large majorité rétive à toute idée de lire via un écran quel qu’il
soit : 77% des Français s’imaginent dans les années à venir continuer à feuilleter encore des
pages.

 Dernier constat, enfin. Les Français ne pensent pas en termes d’opposition – le papier
contre le numérique. Non, on observe, suivant les réponses, que les différents supports
cohabiteront sans trop de problème. En France, le livre audio ne représente aujourd’hui
que 1% du marché, contre 10% aux États-Unis. Mais nous connaissons un fort taux de
croissance qui touche toutes les catégories d’âge, avec une légère majorité d’utilisateurs
masculins et des personnes âgées de 30 à 44 ans (50 %)

Les consommateurs achètent de plus en plus leurs livres sur le web et les libraires
traditionnels doivent absolument posséder un site web. Ce dernier doit être un outil de
communication et de promotion.

Le libraire offrira de nouvelles technologies aux clients, par exemple la radio fréquence.
Avec cette nouvelle technologie, il peut gérer rapidement son inventaire et mettre à jour
sa base de données en temps réel. Le client pourra savoir où commander et où chercher un
livre, et être averti de l'arrivée d'un ouvrage par mail ou SMS et le montant de ses achats
est calculé automatiquement.




EBOOK – Quel avenir pour le livre papier ?

Laurence TOUATI - Valérie JOVELET LAPLACE                                                       Page 10/15
L'impression à la demande (POD : print on demand) pourra être proposée par le libraire
car elle permettra d’une part d’optimiser la trésorerie en limitant les dépenses d’argent et
les pertes financières liées au pilonnage des livres (destruction des invendus) ainsi qu’en
permettant des économies au niveau environnemental.

L'émergence de nouveaux services feront évoluer les compétences des libraires.


    e) Opportunités et menaces

Le web et ses nouvelles technologies sont un atout pour les libraires traditionnels et
doivent continuer à proposer des livres numérisés et papier sur leur site. S'ils laissent
échapper ces opportunités, les acteurs extérieurs à la chaine du livre vont s'emparer du
marché et les libraires ne pourront pas faire face par manque de moyens.
Le libraire pourra enrichir son site grâce aux informations contenues dans les bases de
données des éditeurs.

Les diffuseurs et distributeurs pourront centraliser les contenus numériques, en assurer leur
cohérence et ils bénéficieront d'un contrôle juridique. Ainsi, les professionnels du livre
imposeront leurs règles de production, de numérisation et de commercialisation.

Les libraires devront être formés à la numérisation et à la commercialisation des contenus
numériques. Les éditeurs devront également leur fournir les moyens de vendre. Ils devront
collaborer ensemble.

Afin de faire face à l'enjeu du numérique, les professionnels du livre doivent en préparer la
production et la commercialisation et vendre d'autres supports. Par exemple, une maison
d'édition a commercialisé une bande dessinée pour téléphone portable.


Les professionnels du livre doivent être partenaires dans l'aventure du numérique et
collaborer efficacement. La création d'un comité interprofessionnel est donc nécessaire. Ils
pourront établir de nouvelles normes et exploiter les opportunités du numérique.

Sans cela, les acteurs extérieurs à la chaine du livre s'empareront du marché et le
consommateur ne pourra plus bénéficier du professionnalisme des acteurs de la chaine du
livre.




EBOOK – Quel avenir pour le livre papier ?

Laurence TOUATI - Valérie JOVELET LAPLACE                                                       Page 11/15
4°) CONCLUSION

     Comme l’écrivait MJ PIERRE en Février 2003 « Il me paraît évident que la
publication des articles et ouvrages au moins scientifiques se fera de plus en plus sous
forme numérique, ce qui permettra aux chercheurs d’avoir accès à d’énormes banques de
données, constamment et immédiatement évolutives, permettant en outre le contact
direct et le dialogue entre les auteurs. Le CNRS par exemple a déjà commencé à
contraindre les chercheurs à publier sous ce mode et incitent largement les laboratoires à
diffuser ainsi leurs recherches pour qu’elles soient rapidement disponibles. Le papier ne
disparaîtra pas pour autant, car lorsque l’on veut travailler sur un texte le livre est beaucoup
plus maniable. »

Dans un proche avenir, nous devrions pouvoir disposer de l’ensemble du patrimoine
mondial qui sera stocké sous le format numérique. Nicolas PEWNY pourra amener la
conclusion que l’on partage « le livre numérique comme une nouvelle manière de
concevoir et d’écrire et de lire sur un livre unique, qui contiendrait tout ce qu’on a lu, écrit
comme un unique et multiple compagnon".

L’avenir du livre numérique est pour l’heure impossible à définir, mais il est clair que
celui-ci sera étroitement lié aux moyens financiers et technologiques mis en place pour
améliorer les outils annexes (annotations, marque page..) liés à l’utilisation du livre
numérique.
L’électronique favorise les accès partiels sur les documents, cela ne signifie pas une
régression mais bien au contraire le développement vers d’autres voies de lecture, d’autres
modes de d’accès aux contenus.

Ce que l’on peut avancer avec conviction est le fait qu’avec le livre numérique le contenu
s’est totalement détaché du contenant mais pour autant peut-on dire que l’un va
supplanter l’autre ?



     Nous pensons Laurence et moi qu’en France, la révolution du livre numérique
n'est pas encore amorcée et que les français sont encore très attachés au livre papier. Mais
pour combien du temps ? Il est très difficile de savoir si la révolution du livre électronique
aura lieu ou pas, mais malgré cette incertitude les professionnels du livre doivent s'y
préparer ensemble.


Les consommateurs changent leurs habitudes et consommer des contenus dématérialisés
devient une chose courante et de plus en plus aisée grâce aux nouvelles technologies.

EBOOK – Quel avenir pour le livre papier ?

Laurence TOUATI - Valérie JOVELET LAPLACE                                                          Page 12/15
Nous ne pensions pas qu'un jour, la population serait "accro" au web, aux mails, au
téléphone portable et pourtant c'est arrivé. Peut-être un jour, le e-book fera t-il aussi parti
de tous ces supports sans lesquels nous ne pouvons plus vivre, en tout cas c’est bien parti.

Nous pourrions conclure Laurence et moi en disant que les deux supports sont
complémentaires mais non interchangeables car l’un ne va pas sans l’autre (cf : vidéo
« Possible ou probable » : www.editis.com/pages_html/video_possible.ht) et que les
libraires n’ont donc pas lieu de s’inquiéter pour leur avenir, il y a de la place pour tous.

   Alors pourquoi choisir ? Non vraiment, il n’y a pas lieu de faire un choix

            mais plutôt d’adapter notre support aux besoins de notre vie,

                                     aux besoins du moment……




                                             *************************




EBOOK – Quel avenir pour le livre papier ?

Laurence TOUATI - Valérie JOVELET LAPLACE                                                         Page 13/15
                                WEBOGRAPHIE-BIBLIOGRAPHIE



Articles

Le livre électronique va-t-il dévorer le livre papier : Editions Ouest France 17/03/2009

Standage, Tom. Nouveau chapitre pour l'e-book. Courrier international. Décembre
2009-Janvier2010

Article du journal de l’EUROPE N°24 Mettons nous à la page numérique » Février/Mars
2010 : http://www.journaleuropa.info/FR_article/n575t0j42d0-europe-edition-
numerique-e-book-aura-livre-walter-benjamin.html

Le livre numérique, une menace pour le papier ? Contact : le magazine des adhérents de la
fnac. Janvier-Février 2010

Lesieur, Jennifer. E-books : une page à tourner. Métro. Mars 2010



Sites Web

http://www.educnet.education.fr/dossier/lecture-sur-ecran

http://www.chass.utoronto.ca/french/foire2000/dossiers/ebookFR.pdf

La librairie et le commerce du livre : http://www.accueillirlenumerique.com/2008/06/06/1-
constatations-clefs/
http://www.accueillirlenumerique.com/2008/06/06/2-preconisations-clefs/
http://www.accueillirlenumerique.com/2008/06/06/3-propositions-pour-une-amelioration-
du-commerce-du-livre/
http://www.accueillirlenumerique.com/2008/06/06/la-librairie-et-l%e2%80%99edition-
francaises-face-a-l%e2%80%99arrivee-du-numerique/
http://www.accueillirlenumerique.com/2008/06/08/la-progression-du-numerique-sur-le-
marche-du-livre/
http://www.accueillirlenumerique.com/2008/06/08/passer-le-cap/
http://www.accueillirlenumerique.com/2008/06/08/le-developpement-des-ventes-de-livres-
sur-internet/
http://www.accueillirlenumerique.com/2008/06/08/l%e2%80%99opportunite-du-numerique-
pour-le-marche-du-livre/
http://www.accueillirlenumerique.com/2008/06/08/le-role-de-la-librairie-traditionnelle-dans-
la-vente-de-contenus-numeriques/


EBOOK – Quel avenir pour le livre papier ?

Laurence TOUATI - Valérie JOVELET LAPLACE                                                      Page 14/15
http://www.accueillirlenumerique.com/2008/06/08/y-a-t-il-un-risque-de-voir-disparaitre-la-
librairie-traditionnelle/
http://www.accueillirlenumerique.com/2008/06/09/comment-la-profession-peut-elle-tirer-le-
meilleur-parti-de-ces-nouveaux-materiels/




Blogs :

Analyse de l’impact de l’ebook sur le papier : http://www.digg-france.com

L’Ebook connaîtra t’il le même sort que la presse :
http://www.lesnumeriques.com/article-509.html

Le magazine interactif de l’ebook : http://generationebook.wordpress.com/

Livres

Lemoine, Emmanuel, Goasdoué, Yosi. "On n'inventera pas mieux que le livre" /
« Nouvelles bibliothèques et conflits numériques »

Chartier, Robert : historien spécialisé sur l’histoire du livre – Professeur au Collège de
France

Lebert, Marie. Une courte histoire de l’Ebook. Université de toronto




Cours de numérisation : Hamid LIMANI IUT Bobigny



Vidéo : Possible ou probable http://www.editis.com/pages_html/video_possible.htm



Rapport : Sur le livre numérique

Ministère de la culture et de la communication – rapport Patino 30/06/2008




EBOOK – Quel avenir pour le livre papier ?

Laurence TOUATI - Valérie JOVELET LAPLACE                                                    Page 15/15

								
To top