UNE ANALYSE STATISTIQUE SUR LES CINQ DERNI�RES SAISONS DANS LE CRL by tyC9OW

VIEWS: 3 PAGES: 11

									UNE ANALYSE STATISTIQUE SUR LES CINQ DERNIÈRES
SAISONS DANS LE CRL (1re partie)

Quelle est l’équipe ayant accumulé le plus de points au classement?
Quelle formation est la meilleure en offensive? En défensive?
Quelle équipe possède la meilleure fiche à domicile? À l’étranger?
Quels sont les joueurs qui dominent au niveau des statistiques
individuelles? Quelle équipe est la moins punie?
Les réponses à ces questions sont dévoilées dans les lignes qui suivent
et à la fin de ce texte, vous pourrez consulter un tableau complet sur
ces statistiques.

Pour débuter, regardons quelle est l’équipe qui a accumulé le plus de
points au classement depuis la saison 2005-2006.
Malgré le fait qu’ils n’ont pas encore réussi à remporter les grands
honneurs en séries éliminatoires, les Draveurs du Bas-Madawaska
constituent l’équipe ayant obtenu le plus de succès en saison régulière
depuis les 5 dernières campagnes.

En effet, le Bas-Madawaska est la seule formation à avoir récolté plus
de 100 victoires (101 au total) depuis la saison 2005-2006. Ajouté à
leurs 11 défaites en surtemps ou en tirs de barrage, les Draveurs
totalisent 213 points, soit 10 de plus que ceux qui les suivent au
deuxième rang, soit les Castors de St-Quentin, qui ont récolté 203
points depuis les 5 dernières saisons grâce à 98 victoires et 7 défaites
en surtemps ou en fusillade.
Suivent ensuite dans l’ordre les Ambassadeurs de St-Jacques (156
points), les Cataractes de Grand-Sault (149 points) et les As de St-
Basile (126 points).
Mentionnons cependant que les As ont râté la saison 2007-2008, ce qui
donne encore plus de credibilité à leur 5e position à ce chapitre. Pour
ce qui est des Cataractes, il faut également noter que l’équipe n’avait
enregistré que 7 victoires au total lors de deux saisons, soit en 2005-
2006 et 2006-2007, alors qu’ils étaient en période de reconstruction.
C’est donc lors des trois dernières campagnes que Grand-Sault a
accumulé la majorité de ses points au classement.

Pour en revenir aux Draveurs, il n’y a pas seulement au niveau des
points accumulés que cette équipe a su dominer le Circuit lors des 5
dernières saisons puisqu’ils représentent également la meilleure
défensive parmi toutes les formations du Circuit avec seulement 104
buts en moyenne alloués par saison. Ce sont encore une fois les
Castors de St-Quentin qui les suivent à ce chapitre avec une moyenne
de 121 buts accordés au cours des 5 dernières saisons.
Le Bas-Madawaska possède également le meilleur dossier à l’étranger
alors que l’équipe totalise 47 victoires pour un total de 94 points. On
peut ajouter 11 points à cette fiche suite aux points qu’ils se sont
mérités pour une défaite soit en surtemps ou en tirs de barrage, ce qui
veut dire que les Draveurs ont ainsi accumulé 108 points à domicile et
105 à l’extérieur depuis 5 ans.
À domicile, le Bas-Madawaska se situe au 2e rang avec un total de 54
victoires.
Les Draveurs possèdent également la meilleure formation sur le jeu de
puissance alors qu’ils ont inscrit 191 buts pour une moyenne de 38 buts
par saison. Les Prédateurs du Témiscouata, malgré le fait qu’ils
entreprennent actuellement leur 4e saison dans le CRL, suivent avec
une moyenne de 37 buts par saison inscrit en supériorité numérique.
Le Bas-Madawaska a toujours été constant de saison en saison,
comme indique d’ailleurs le fait que cette équipe n’a jamais terminé plus
bas que le troisième rang au classement des équipes lors des 5
dernières campagnes. Les Draveurs ont remporté à 1 reprise le
championnat en saison régulière, ont terminé au deuxième rang 3 fois
et 1 fois en troisième position.

LES CASTORS SE SITUENT PARMI LES MEILLEURES
FORMATIONS DANS CHACUNE DES CATÉGORIES

Tel que mentionné précédemment, les Castors de St-Quentin
possèdent la deuxième meilleure fiche parmi toutes les équipes du
Circuit depuis les 5 dernières saisons grâce à une récolte de 98
victoires pour 203 points.
Offensivement, ce sont eux qui ont marqué le plus de buts, soit 849 au
total, mais se situent au deuxième rang pour la moyenne avec 170 buts
marqués par saison.
En défensive, les Castors sont également au deuxième rang alors qu’ils
ont accordé 121 buts en moyenne à l’adversaire.
Les Castors mènent cependant au niveau des victoires à domicile alors
qu’ils en comptent 58 à leur fiche depuis les 5 dernières saisons. Pour
ce qui en est des victoires à l’étranger, St-Quentin se retrouve au 2e
rang avec 40 victoires.
Toutefois, la statistique la plus représentative de cette formation depuis
les 5 dernières campagnes se situe au niveau de leur temps passé au
banc des pénalités; St-Quentin est l’équipe la moins punie parmi toutes
les autres du CRL avec une moyenne de seulement 545 minutes par
saison en pénalités.
Au niveau du classement des équipes, les Castors constituent l’équipe
ayant terminé le plus souvent au sommet. En effet, St-Quentin possède
trois championnats à son crédit en saison régulière. Lors des deux
autres campagnes, les Castors ont terminé au 3e et 5e rang au
classement général.

MERCURE ET LES AS DOMINENT EN OFFENSIVE

Les As de St-Basile ont inscrit en moyenne un total de 172 buts par
saison, ce qui situe l’équipe au premier rang à ce niveau.
L’un des joueurs de cette formation qui a su contribuer largement à
cette statistique est André Mercure, qui est d’ailleurs celui qui a
accumulé le plus grand nombre de points en 5 ans (326) parmi tous les
joueurs du Circuit.
Tout comme son équipe, Mercure était absent lors de la saison 2007-
2008, ce qui rend cette statistique encore plus impressionnante. Il a
remporté le championnat des meilleurs pointeurs en deux occasions au
cours des 5 dernières saisons, tout en terminant au premier rang à 3
reprises en tant que meilleur franc tireur du Circuit.
Les As ont également marqué un total de 42 buts en infériorité
numérique pour une moyenne de 11 buts par saison et ce, même avec
une saison d’absence sur les autres formations; St-Quentin vient au
deuxième échelon avec une moyenne de 9 buts par saison.
Finalement, St-Basile se situe au 4ième rang parmi les équipes ayant
inscrit le plus de filets sur le jeu de puissance avec une moyenne de 35
buts par saison.

*** BREWER ET LAVOIE POSSÈDENT LES MEILLEURES
PERFORMANCES INDIVIDUELLES ***

Au niveau des statistiques individuelles accumulées depuis les 5
dernières saisons, ce sont deux joueurs (un attaquant et un gardien) qui
dominent de façon régulière.
Même si Ryan Brewer se situe derrière André Mercure des As pour le
nombre de points accumulés, il domine cependant au chapitre des buts
marqués. Ce prolifique marqueur totalise 176 buts à sa fiche alors qu’il
a porté l’uniforme de Perth-Andover en 2005-2006 et 2006-2007 et des
Cataractes de Grand-Sault au cours des trois dernières saisons.
Brewer a terminé au premier rang en tant que meilleur franc tireur du
Circuit lors de deux saisons dont celle dans laquelle il a fracassé le
record avec ses 48 buts comptés en 2008-2009.
Il est également le joueur le plus dangereux à court d’un homme alors
qu’il a marqué 21 buts alors que son équipe se retrouve en infériorité
numérique.

Stéphane Lavoie, qui a porté les couleurs de trois formations lors des 5
dernières saisons (Edmundston, St-Jacques et Bas-Madawaska) est le
gardien qui revendique la meilleure moyenne de buts alloués parmi tous
ceux qui ont gardé les buts.
En effet, Lavoie n’a accordé qu’un total de 395 buts en 6,518 minutes
pour une excellente moyenne de buts alloués de 3,64.
Possédant la meilleure moyenne lors de deux des cinq dernières
saisons, Lavoie a également terminé parmi les 5 meilleurs gardiens du
CRL à toutes les occasions.
Ce vétéran de plusieurs saisons est aussi celui qui a remporté le plus
de victoires devant le filet de son équipe avec 67 victoires à sa fiche.


TABLEAU DES STATISTIQUES DEPUIS LES 5 DERNIÈRES
SAISONS

*NOTES :
-Les Eskimos d’Edmundston, qui n’ont joué que la saison 2005-2006
avant de se retirer la saison suivante, ainsi que le Dynamo de Kedgwick
qui vient tout juste de se joindre au CRL, ne sont pas compris dans ces
statistiques
-Les As de St-Basile et le Thunder de Perth-Andover ont chacun râté
une saison mais les moyennes qui sont présentées ici comprennent les
4 saisons dans lesquelles ces deux équipes ont pris part

*** FICHES DES ÉQUIPES DEPUIS 5 SAISONS ***

Codes : v= victoires/ d= défaites/ ds/f= défaites en surtemps ou en
fusillade

1. Bas-Madawaska (101 v; 32 d; 11 ds/f) = 213 POINTS
2. St-Quentin (98 v; 39 d; 7 ds/f) = 203 POINTS
3. St-Jacques (73 v; 61 d; 10 ds/f) = 156 POINTS
4. Grand-Sault (72 v; 67 d; 5 ds/f) = 149 POINTS
5. St-Basile (59 v; 47 d; 8 ds/f) = 126 POINTS
6. Haut-Madawaska (44 v; 94 d; 6 ds/f) = 94 POINTS
7. Témiscouata (39 v; 45 d; 4 ds/f) = 82 POINTS
8. Perth-Andover (37 v; 72 d; 5 ds/f) = 79 POINTS

*** BUTS MARQUÉS DEPUIS 5 SAISONS ***

1. St-Basile (686) = moyenne de 172 buts par saison
2. St-Quentin (849) = moyenne de 170 buts par saison
3. Grand-Sault (733) = moyenne de 147 buts par saison
4. Bas-Madawaska (728) = moyenne de 146 buts par saison
5. Témiscouata (434) = moyenne de 145 buts par saison
6. St-Jacques (704) = moyenne de 141 buts par saison
7. Haut-Madawaska (698) = moyenne de 140 buts par saison
8. Perth-Andover (524) = moyenne de 131 buts par saison

*** BUTS ALLOUÉS DEPUIS 5 SAISONS ***

1. Bas-Madawaska (518) = moyenne de 104 buts alloués par saison
2. St-Quentin (603) = moyenne de 121 buts alloués par saison
3. St-Jacques (678) = moyenne de 136 buts alloués par saison
4. St-Basile (580) = moyenne de 145 buts alloués par saison
5. Témiscouata (462) = moyenne de 154 buts alloués par saison
6. Grand-Sault (798) = moyenne de 160 buts alloués par saison
7. Perth-Andover (726) = moyenne de 182 buts alloués par saison
8. Haut-Madawaska (937) = moyenne de 187 buts alloués par saison

*** BUTS MARQUÉS EN AVANTAGE NUMÉRIQUE ***

1. Bas-Madawaska (191) = moyenne de 38 buts par saison
2. Témiscouata (111) = moyenne de 37 buts par saison
3. Grand-Sault (178) = moyenne de 36 buts par saison
4. St-Basile (140) = moyenne de 35 buts par saison
5. Haut-Madawaska (170) = moyenne de 34 buts par saison
6. St-Jacques (160) = moyenne de 32 buts par saison
7. St-Quentin (147) = moyenne de 29 buts par saison
8. Perth-Andover (111) = moyenne de 28 buts par saison

*** BUTS MARQUÉS EN DÉSAVANTAGE NUMÉRIQUE ***

1. St-Basile (42) = moyenne de 11 buts par saison
2. St-Quentin (44) = moyenne de 9 buts par saison
3. St-Jacques (40) = moyenne de 8 buts par saison
4. Grand-Sault (40) = moyenne de 8 buts par saison
5. Perth-Andover (31) = moyenne de 8 buts par saison
6. Bas-Madawaska (35) = moyenne de 7 buts par saison
7. Haut-Madawaska (30) = moyenne de 6 buts par saison
8. Témiscouata (16) = moyenne de 5 buts par saison

*** MINUTES DE PÉNALITÉS PAR ÉQUIPE ***

1. Perth-Andover = moyenne de 846 minutes par saison
2. Témiscouata = moyenne de 826 minutes par saison
3. St-Jacques = moyenne de 804 minutes par saison
4. Grand-Sault = moyenne de 751 minutes par saison
5. Bas-Madawaska = moyenne de 738 minutes par saison
6. St-Basile = moyenne de 642 minutes par saison
7. Haut-Madawaska = moyenne de 570 minutes par saison
8. St-Quentin = moyenne de 545 minutes par saison

*** NOMBRE DE VICTOIRES À DOMICILE DEPUIS 5 SAISONS ***

1. St-Quentin = 58
2. Bas-Madawaska = 54
3. St-Jacques = 39
4. St-Basile = 34
5. Grand-Sault = 32
6. Perth-Andover = 27
7. Haut-Madawaska = 27
8. Témiscouata = 23

*** NOMBRE DE VICTOIRES À L’ÉTRANGER DEPUIS 5 SAISONS ***

1. Bas-Madawaska = 47
2. St-Quentin = 40
3. St-Jacques = 34
4. Grand-Sault = 30
5. St-Basile = 25
6. Haut-Madawaska = 17
7. Témiscouata = 16
8. Perth-Andover = 10
*** JOUEUR AVEC LE PLUS DE BUTS MARQUÉS DEPUIS 5
SAISONS ***
(parmi ceux ayant disputé les 5 dernières saisons)
RYAN BREWER (Perth-Andover; Grand-Sault) = 176 buts

*** JOUEUR AVEC LE PLUS DE MENTIONS D’AIDE DEPUIS 5
SAISONS ***
(parmi ceux ayant disputé les 5 dernières saisons)
ANDRÉ MERCURE (St-Basile) = 175 passes

*** JOUEUR AVEC LE PLUS DE POINTS DEPUIS 5 SAISONS ***
(parmi ceux ayant disputé les 5 dernières saisons)
ANDRÉ MERCURE (St-Basile) = 326 points

*** MEILLEUR GARDIEN ***
(parmi ceux qui ont joué les 5 dernières saisons)
STÉPHANE LAVOIE (Edmundston, St-Jacques, Bas-Madawaska)
Minutes= 6 518 Buts Contre= 395 Moyenne= 3,64




UN TABLEAU COMPARATIF DES CINQ DERNIÈRES SAISONS
DANS LE CRL (2e partie)

Ce qui suit est la deuxième partie de ces comparaisons statistiques
alors que nous voulons nous attarder uniquement cette fois sur
l’ensemble global de la performance des équipes du CRL depuis la
saison 2005-2006. Des tableaux accompagnent ce texte.

*** BUTS MARQUÉS ***
La dernière saison a été l’une des plus productives en offensive dans le
Circuit alors qu’un total de 1137 buts ont été marqués en 112 parties de
disputées au total pour une moyenne de 10,2 buts par partie. En 2007-
2008, cette moyenne se situait à 10,4. Toutefois, la saison qui a été la
plus productive est sans contredit celle enregistrée en 2006-2007 alors
qu’un impressionnant total de 1180 buts a été marqué pour une
moyenne de 11,2 par partie. (*voir le tableau comparatif à la fin de ce
texte)
Comment expliquer cette performance offensive un peu hors du
commun réussie en 2006-2007?

Commençons d’abord par regarder le nombre de minutes de pénalités
qui ont été attribuées cette saison là alors que pas moins de 5801
minutes au total ont été décernées pour une moyenne de 55,2 minutes
par partie, soit la moyenne la plus élevée de ces 5 saisons. Par
conséquent, un total fulgurant de 324 buts ont été comptés en
supériorité numérique, soit également là le plus haut total enregistré
depuis les 5 dernières campagnes. Il s’agit de 75 buts de plus inscrits
sur le jeu de puissance qu’en 2008-2009, soit le deuxième plus haut
total sur cette liste.
Il est à noter que ce nombre élevé de buts comptés sur le jeu de
puissance en 2006-2007 fut en partie dû à l’application de certains
réglements avec le bâton qui ont été observés de façon plus stricte
cette saison là, ce qui a fait en sorte que les joueurs ont eu un peu de
difficultés à s’y ajuster. D’ailleurs, le nombre de buts en avantage
numérique a diminué au cours des deux saisons suivantes, ce qui
indique que les joueurs ont passé moins de temps au banc des
pénalités. À part cette saison de 55,2 de pénalités en moyenne
enregistrée en 2005-2006, on a pu y constater une diminution graduelle
lors des 3 dernières saisons, soit 52,1 (2007-2008), 45,8 (2008-2009) et
45,6 (2009-2010).
On doit noter également qu’un nombre important de buts ont été
marqués en infériorité numérique lors de cette saison de 2006-2007,
soit 77 au total en comparaison avec 58 inscrits la saison suivante.

Pouvons nous affirmer aussi qu’il y avait une présence plus importante
de gros marqueurs dans le Circuit cette saison là?
Évidemment, tout ceci se rattache mais en faisant la recherche, nous
pouvons admettre que oui puisque pas moins de 13 joueurs avaient
récolté 50 points et plus en 2006-2007 ainsi que 17 joueurs qui avaient
compté 20 buts et plus. Il s’agit encore là du plus grand total enregistré
parmi ces deux catégories depuis les 5 dernières saisons du CRL.
Une faible diminution a eu lieu la saison dernière au niveau des joueurs
ayant amassé 50 points et 20 buts en comparaison avec la saison
précédente mais on peut conclure que ces statistiques se sont
maintenues à ce niveau.

Malgré toutes ces statistiques offensives, il faut toutefois préciser que
les gardiens de buts du CRL ont toujours su se maintenir à la hauteur.
En effet, à chaque saison sauf une depuis 2005-2006, trois gardiens de
buts au total dans le Circuit ont conservé des moyennes de buts alloués
de moins de 4,00. La seule exception évidemment est la saison 2006-
2007, soit celle mentionnée plus tôt alors que l’offensive était au
premier plan. Seulement 1 gardien de but avait terminé avec une
moyenne de buts alloués inférieure à 4,00 en 2006-2007.

*** VICTOIRES REMPORTÉES EN SURTEMPS ET EN FUSILLADE
***

La dernière saison (2009-2010) a été celle qui a vu le moins de parties
qui ont connu leur dénouement final lors des tirs de barrage (ou
fusillade). Seulement 3 parties ont été décidées ainsi alors que 7
matchs s’étaient terminés de pareille façon lors des deux saisons
précédentes. Cependant, il faut remarquer que 8 parties ont été
remportées en surtemps en 2009-2010, ce qui indique que les équipes
ont été un peu plus expéditives à déterminer l’issue de la rencontre à la
suite du temps règlementaire.
C’est en 2007-2008 que le plus grand total de parties a été remporté en
surtemps ou en fusillade, soit 15. La saison suivante, ce total se situait
à 12 alors que la saison dernière, c’était 11. Seulement 8 parties ont été
décidées ainsi lors de la saison 2006-2007.

*** VICTOIRES À L’ÉTRANGER ET À DOMICILE ***

La fameuse saison offensive de 2006-2007 ressort également cette
statistique démontrant le nombre de victoires remportées à domicile par
les équipes lors de cette campagne. Au total 67 victoires ont été
enregistrées comparativement à 38 seulement à l’étranger pour un
différentiel de 29. Il y a eu un différentiel de 23 en 2007-2008 alors qu’il
y a eu 64 victoires à la maison et 41 sur la route, puis la saison
dernière, ce différentiel se chiffrait à 10 avec 66 victoires remportées à
domicile et 46 sur les patinoires adverses. Lors de la saison 2008-2009,
soit il y a deux ans, ce différentiel n’était que de 5 (55 victoires à
domicile et 50 à l’étranger).

*** ÉCART DE POINTS AU CLASSEMENT ***

Il sera très difficile de répéter cette parité exceptionnelle qui a eu lieu
lors de la dernière saison régulière alors que seulement 3 points ont
séparé la 1re équipe de la 4e au classement final. Il n’y avait que 2
points même qui séparaient les 3 premières équipes au classement. En
voici d’ailleurs un tableau :

1) ÉCART DE POINTS ENTRE LA 1re ET LA 4e POSITION AU
CLASSEMENT :

2005-2006 : 11 points
2006-2007 : 11 points
2007-2008 : 13 points
2008-2009 : 19 points
2009-2010 : 3 points

2) ÉCART DE POINTS ENTRE LA 1re ET LA 3e POSITION AU
CLASSEMENT :

2005-2006 : 7 points
2006-2007 : 5 points
2007-2008 : 7 points
2008-2009 : 9 points
2009-2010 : 2 points

*VOIR AUTRES TABLEAUX À LA PAGE SUIVANTE :

								
To top