40 Collaboration des CAEF avec d autres eglises by h5t8I9

VIEWS: 1 PAGES: 2

									                                           COMMUNAUTES ET ASSEMBLEES EVANGELIQUES DE FRANCE
      c.a.e.f.                                    Entente Evangélique des C.A.E.F.



                    PRINCIPES DE COLLABORATION
                             entre les
     COMMUNAUTES ET ASSEMBLEES EVANGELIQUES DE FRANCE
                            (C.A.E.F).
        et d'AUTRES OEUVRES ou MISSIONS travaillant en France


    Les Communautés et Assemblées Evangéliques de France (C.A.E.F.) sont heureuses de
constater que plusieurs missions ou œuvres évangéliques françaises et étrangères désirent
évangéliser la France.
     Certaines d’entre elles ont exprimé le souhait de le faire en relation avec les C.A.E.F.
     Pour que cette collaboration se poursuive dans les meilleures conditions, il nous a paru utile
d’établir un protocole définissant les principes de cette collaboration.

     I. PREMIERS CONTACTS
     La mission ou œuvre, désirant que l'un de ses envoyés, exerçant son ministère (ou se préparant à
le faire) au sein d’une C.A.E.F. ou simplement sous le couvert des C.A.E.F., soit pris en charge
administrativement par le département "Mission intérieure" de l'ENTENTE EVANGELIQUE des
C.A.E.F. (E.E.C.), prendra contact avec la Commission de Service et de Référence (C.S.R.) ou le
conseil de l'ENTENTE EVANGELIQUE des C.A.E.F.


    II. RESPONSABILITE DES C.A.E.F.
     1. La C.S.R. signalera à ces missions et œuvres les besoins en serviteurs dans les C.A.E.F. et
les projets des diverses assemblées.
     2. Par la C.S.R., les C.A.E.F. accorderont leur aide aux nouveaux serviteurs et aux jeunes
Eglises dans divers domaines : appui spirituel, conseil théologique, formation ou édification.
     3. Au travers de l'ENTENTE EVANGELIQUE, les C.A.E.F. offriront aux envoyés des
Missions et Oeuvres qui le souhaitent :
     - une association déclarée tenant lieu d'employeur vis-à-vis des autorités,
     - la prise en charge administrative de ces missionnaires.
     - la transmission en France de leur soutien financier.
     Le département Mission intérieure de l'ENTENTE EVANGELIQUE des C.A.E.F. se chargera
des relations avec divers organismes administratifs : protection sociale, mutuelles, caisses
complémentaires de retraite, etc. Il délivrera les attestations nécessaires, conseillera en matière de
démarches administratives.


     III. RESPONSABILITE DES MISSIONS OU OEUVRES
     1. Ces missions ou œuvres d’évangélisation doivent avoir une ligne théologique, des pratiques
et des principes spirituels en accord avec la Confession de foi et la Vie d'Eglise telles qu'elles sont
énoncées dans la plaquette bleue Les C.A.E.F.



                                                                                                    1/2
     2. Lorsqu'elles souhaiteront installer un missionnaire en France en relation avec les C.A.E.F. ou
sous leur couvert, elles étudieront les lieux et conditions de stage et de service avec les assemblées
de la région concernée et prendront la décision finale en accord avec elles et la Commission de
Service et de Référence et l'ENTENTE EVANGELIQUE des C.A.E.F.
     3. Leur attention se portera en priorité vers les grands centres urbains et les régions pauvres en
témoignage évangélique.
     4. Elles s’engageront à ne pas créer de nouvelle dénomination en France. Elles veilleront à ce
que leurs missionnaires respectent la doctrine et la vie cultuelle des C.A.E.F. Il serait souhaitable
que les églises qui naîtront de leur action s’intègrent dans les C.A.E.F.
     5. Lorsqu'un missionnaire s'intégrera dans une assemblée existante, son ministère devra être en
harmonie avec la vision et le projet de cette assemblée.
     6. Les envoyés de ces missions ou œuvres noueront des relations fraternelles avec les
responsables des C.A.E.F. de la région, participeront aux rencontres régionales et nationales des
C.A.E.F., se tiendront au courant des activités et préoccupations des C.A.E.F. (par exemple en
s’abonnant à la revue SERVIR en L’attendant, en devenant membres de l’association Entraide
Evangélique, en s’intéressant aux activités communes des Assemblées en France et hors
frontières).
     7. La mission ou l'œuvre participera aux frais administratifs et de gestion de l'ENTENTE
EVANGELIQUE des C.A.E.F. selon le barème établi par son conseil.



                                        ************




               Texte complété au printemps 1994 par la CSR.
               modifié en novembre 1995 et en février 1996 par le CA de l’Entente Evangélique




                                                                                                    2/2

								
To top