D�claration de Robert Schuman,

Document Sample
D�claration de Robert Schuman, Powered By Docstoc
					            Déclaration de Robert Schuman,
  ministre des Affaires étrangères français,
                le 9 mai 1950




La paix mondiale ne saurait être sauvegardée sans des efforts créateurs à la mesure des
dangers qui la menacent.
La contribution qu'une Europe organisée et vivante peut apporter à la civilisation est
indispensable au maintien des relations pacifiques. En se faisant depuis plus de vingt ans le
champion d'une Europe unie, la France a toujours eu pour objet essentiel de servir la paix.
L'Europe n'a pas été faite, nous avons eu la guerre. L'Europe ne se fera pas d'un coup, ni
dans une construction d'ensemble : elle se fera par des réalisations concrètes, créant
d'abord une solidarité de fait. Le rassemblement des nations européennes exige que
l'opposition séculaire de la France et de l'Allemagne soit éliminée : l'action doit toucher en
premier chef la France et l'Allemagne.
Dans ce but, le gouvernement français propose immédiatement l'action sur un point limité
mais décisif. Le gouvernement français propose de placer l'ensemble de la production
franco-allemande de charbon et d'acier sous une Haute Autorité commune, dans une
organisation ouverte à la participation des autres pays d'Europe. (...)
La solidarité de production qui sera ainsi nouée manifestera que toute guerre entre la France
et l'Allemagne devient non seulement impensable mais matériellement impossible.
L'établissement de cette unité puissante de production ouverte à tous les pays qui voudront y
participer, (...) jettera les fondements réels de leur unification économique. (...)
Par la mise en commun de la production de base, l'institution d'une Haute Autorité nouvelle,
dont les décisions lieront la France, l'Allemagne et les pays qui y adhèreront, cette
proposition réalise les premières assises concrètes d'une fédération européenne
indispensable à la préservation de la paix.

Questions :

1. Présenter la nature du document, son auteur et son contexte.
2. D'après cette déclaration, quel est l'objectif politique poursuivi par la France en Europe ?
3. Expliquer la phrase soulignée.
4. Les idées exprimées par l'auteur ont-elles été suivies d'effets dans la construction
européenne ?


                                         Corrigé :

- LA PRESENTATION DU SUJET

Le sujet proposé ce jour en mineure d'histoire était des plus classiques, le thème de la
construction européenne ne devant surprendre personne à l'heure où l'Union s'ouvre sur un
avenir à 25.
Après avoir présenté le document en le restituant dans son contexte, il suffisait de répondre
aux questions posées en tâchant d'éviter toute forme de paraphrase !

II - LES CONNAISSANCES ESSENTIELLES

Question 1
Il s'agissait d'une déclaration de Robert Schuman, ministre des Affaires étrangères français,
faite en date du 9 mai 1950.
Les premières tentatives d'unification des pays d'Europe occidentale au lendemain de la
Seconde Guerre mondiale, répondent à la menace réelle ou supposée, représentée par la
"satellisation" de l'Europe de l'Est par l'Union soviétique.
La prise de conscience de l'existence d'une solidarité de fait entre les différents pays a aussi
été considérée comme une étape nécessaire à tout progrès ultérieur à l'heure de la
reconstruction et au maintien d'une paix durable.

On pouvait rappeler :

 La naissance de la RFA en mai 1949.
 La création du Conseil de l'Europe, dont le siège est installé à Strasbourg, en mai 1949.
 L'Organisation Européenne de Coopération Economique (OECE) qui, à partir de 1948 avait permis
de resserrer les liens entre les pays membres.

C'est donc dans ce contexte de guerre froide dans laquelle l'Europe est un enjeu majeur,
que Robert Schuman, "père fondateur de l'Europe", prononce ce discours qui marque la
mise en place des bases de ce qui deviendra quelques années plus tard la Communauté
Economique Européenne (CEE).

Question 2
L'objectif politique poursuivi par la France en Europe est encore en mai 1950 de préserver la
paix. Il est donc essentiel de rapprocher les ennemis d'hier, la France et l'Allemagne ("servir
la paix", "faire l'Europe par des réalisations concrètes", "rapprocher l'Allemagne et la
France... pour que toute guerre entre la France et l'Allemagne devienne impensable et
matériellement impossible.").
Cette union se fera par des réalisations concrètes, et l'union entre les deux peut passer par
la CECA : Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier.

Question 3
La phrase soulignée insiste sur la proposition du gouvernement français, qui est alors un
gouvernement de la Quatrième République.
Le but étant d'associer l'Allemagne et la France dans une "haute autorité", terme désignant
une sorte de groupe commun qui supervise la production de charbon et d'acier de la France
et de l'Allemagne.
C'est aussi la base d'une organisation future puisqu'elle est "ouverte à la participation des
autres pays d'Europe".
La CECA est bien la base de l'Union européenne qui verra le jour le 25 mars 1957 par le
Traité de Rome, fondant ce qu'on appelait alors la C.E.E.

Question 4
Effectivement, cette première proposition européenne reposant sur la production commune
de charbon et d'acier, a été suivie d'effets plus ou moins aboutis.
Exemple: La querelle de la CED (Communauté Européenne de Défense) déchaîne les
passions. Ce projet impliquait le réarmement allemand dans une armée européenne. La
question divise et oppose : aucun parti ne voulut en France rester en dehors du débat. Le
projet est finalement rejeté.
Ce n'est pas nécessaire de parler de cet échec, il est préférable de voir en quoi l'intégration
économique est réussie.
Union douanière réalisée en 1968 ; les droits de douane sont supprimés sur les
marchandises.

 La PAC (politique agricole commune) est lancée en 1962. Cette Europe verte tient à cœur aux
partenaires européens.
 La politique monétaire aboutit en 1979 au SME (système monétaire européen).
On parle d'une nouvelle monnaie : l'ECU (European Currency Unit).

L'Europe des six deviendra celle des 9 en 1973, des 12 en 1986. Les douze signent l'Acte
Unique en 1986, et il est entré en vigueur au 1er janvier 1993 : élargissement de la libre
circulation. A dater du 1er novembre 1993, la CEE devient l'Union Européenne. C'est la
conséquence du Traité de Maastricht. La dernière réalisation concerne la monnaie unique :
l'Euro qui est mis en circulation en janvier 2001. On voit bien aujourd'hui que les 6 pays
européens de départ forment le noyau dur d'une Europe qui est en passe d'être l'Europe des
25. C'est bien une chance de faire partie de l'Union européenne.
L'objectif écrit dans le texte sous la plume de Robert Schuman a été à la base d'une paix
durable. Le rapprochement entre la France et l'Allemagne a permis cette nouvelle
construction européenne.

Les idées de Robert Schuman ont donc bien été suivies d'effet !

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:0
posted:9/14/2012
language:French
pages:3