La pomme du Sahel a �t� obtenue � partir du jujubier local sur lequel des

Document Sample
La pomme du Sahel a �t� obtenue � partir du jujubier local sur lequel des Powered By Docstoc
					Si vous avez des difficultés à visionner ce mail, retrouvez ce bulletin en ligne sur notre site:
http://www.inter-reseaux.org/rubrique.php3?id_rubrique=42




Bulletin de veille n°92 - 18/12/2006

Bonjour,

N'hésitez pas à nous indiquer des sites Internet intéressants à l'adresse veille@inter-reseaux.org !

Vous pouvez consulter les archives de l'e-mail de veille à l'adresse suivante : http://veille.inter-reseaux.org

Bien à vous

L'équipe d'Inter-réseaux
www.inter-reseaux.org




CONTRIBUTIONS EN LIGNE

Commerce international

     La protection des marchés agricoles. Un outil de développement.
Site de coordination sud, rapport de la commission agriculture et alimentation de
coordination sud, décembre 2006
Ce rapport propose une étude d’exemples récents de protection des marchés pour des produits agricoles spécifiques, afin
d’alimenter la réflexion sur la pertinence de préserver cet outil d’intervention publique. Il insiste sur le fait que le
développement s’appui sur une diversité de politiques, dont aucune ne peut marcher dans tous les pays, pour tous les produits
et à tout moment. Ainsi une palette d’instruments de politique publique est donc indispensable, et la protection des marchés
doit pouvoir en faire partie.
   http://www.coordinationsud.org/spip.php ?article4971




      Spécial Accords de partenariat économique
Lettre hebdo de l’Afdi (Agriculteurs français et développement international) n°144,
décembre 2006
Dans le contexte actuel de suspension des négociations commerciales à l’OMC, et compte tenu de l’ampleur des travaux
restant à accomplir et de l’implication de plus en plus forte des acteurs de la société civile qui se positionnent pour une
redéfinition en profondeur des relations partenariales entre l’Europe et l’Afrique, le comité ministériel ouest-africain de suivi
de l’APE entre l’Union européenne et la Cedeao a demandé un délai supplémentaire de trois ans pour la conclusion des
négociations de la zone de libre-échange (fin des négociations en décembre 2010 et mise en oeuvre de l’APE en 2011). Cette
proposition de la Cedeao s’inscrit dans le cadre la revue à mi-parcours de la négociation de l’APE prévue par l’Accord de
Cotonou. En deux pages, un rappel est effectué du contexte général de ces accords : la genèse, les objectifs des APE, et le cas
de l’Afrique de l’Ouest.
   http://www.inter-reseaux.org/article.php3 ?id_article=822

      620 000 pétitions pour aider les agriculteurs
Le Messager, Marie-Noëlle Guichi, 4 décembre 2006
Dans la cadre de la campagne de mobilisation « Aidons-les à nous nourrir » lancée par l’association citoyenne de défense des
intêrets collectifs (Acdic), 620.000 pétitions de citoyens camerounais réclamant un soutien à l’agriculture locale ont été
signées ! Pour le président de l’Acdic, Bernard Njonga, la campagne « Aidons-les à nous nourrir » vise plusieurs objectifs,
entre autres, susciter la subvention directe de l’agriculture au Cameroun et la protection des marchés domestiques des
produits agricoles ; promouvoir la consommation citoyenne des produits locaux et la bonne gouvernance dans le circuit de
l’encadrement des paysans ; et contribuer à la prise en compte du concept de la souveraineté alimentaire dans les négociations
commerciales internationales.
   http://www.lemessager.net/details_articles.php ?code=134&code_art=15842&numero=1

      UE-ACP : bientôt la fin du système préférentiel
Afrik.com, Falila Gbadamassi, 7 décembre 2006
Le cinquième sommet UE-ACP a démarré à Khartoum au Soudan. La rencontre qui devrait se conclure par la "Déclaration de
Khartoum" marquera une nouvelle ère dans les relations commerciales entre ces pays : la fin du système préférentiel.
   http://www.afrik.com/article10819.html


Conseil agricole

      Le Conseil à l’exploitation familiale à la Fédération nationale des groupements
   Naam (FNGN) : Outils et méthode.
Sur le site d’Inter-reseaux, Mai 2006 (deuxième document téléchargeable à partir du
haut) mise en ligne décembre 2006
Au Burkina Faso, la Fédération nationale des groupements Naam FNGN) compte près de 600 000 adhérents. Le conseil de
gestion a démarré à la FNGN avec la mise en place d’unités économiques collectives telles que les banques de céréales, les
périmètres maraîchers, etc. A l’issue d’une formation sur la gestion collective d’un périmètre, les maraîchers présents ont
senti que, pour mieux maîtriser leur production, il était nécessaire qu’ils connaissent leurs propres résultats, culture par
culture. C’est ainsi qu’a démarré le conseil de gestion aux exploitations agricoles à la FNGN, à la demande de ces maraîchers
qui ont noté durant la campagne 1995-96, les activités, dépenses, récoltes et recettes de leurs différentes cultures. Ce
document présente les objectifs du CdG, la méthode, les activités, les outils et un bilan.
   http://www.inter-reseaux.org/article.php3 ?id_article=324




      Communications des conférences téléchargeable sur le site du Siagri
Site Siagri, décembre 2006
La 1ère édition du Salon International de l’Agriculture de Bamako (Siagri) s’est tenue à Bamako du 17 au 23 novembre
2006. Sur le site de la rencontre sont disponibles les communications des conférences qui s’y sont déroulés : "Quel avenir
pour la filière coton au Mali", "Outils TIC au service du commerce agricole", "Pesticides : Enjeux et réglementions ", etc.
   http://www.siagri-bamako.com/edition1_index.htm


Renforcement des capacités

    Quand les acteurs de projets documentent leurs expériences
La plateforme News n°13, 4 décembre 2006
Produire un document écrit pour présenter une expérience et permettre à d’autres personnes d’en prendre connaissance, tel est
l’exercice auquel étaient conviés la vingtaine de participants à l’atelier organisé à l’intention des partenaires et bénéficiaires
de la stratégie de formation agricole et rurale du Sénégal. Cet atelier de capitalisation, de valorisation et de diffusion des
expériences de partenaires porteurs d’expériences s’est déroulé 15 au 17 novembre 2006 à Kaolack, au Sénégal.
   http://www.hubrural.org/ressources/documentation.php ?lang=fr
      Nouveau document d’accompagnement de formation : "Introduction à la
    capitalisation d’expériences"
Site du F3E, Gilbert Graugnard, Véronique Quiblier (Ciedel), juillet 2006
Cette note synthétise le contenu du module de formation "Introduction à la capitalisation d’expériences", qui a fait l’objet de
deux sessions en janvier et juin 2006. Cette formation et cette note de synthèse ont été réalisées par le Ciedel (Centre
International d’Etudes pour le Développement Local) , les sessions de formation ont été organisées par le F3E et le Groupe
initiatives.
   http://f3e.asso.fr/article.php3 ?id_article=323


Organisations paysannes

     Confédération paysanne du Faso : François Traoré s’en va, Bassiaka Dao s’installe
Sidwaya sur Lefaso.net, S. Nadoun Coulibaly, 13 décembre 2006
François Traoré a tiré sa révérence à la tête de la Confédération paysanne du Faso (CPF) laissant la place à l’ancien secrétaire
général du bureau sortant, M. Bassiaka Dao. Si le bureau sortant a travaillé à informer les producteurs sur la structuration des
filières par la professionnalisation, à faire connaître la CPF, la nouvelle équipe entend poursuivre la lutte contre les Accords
de partenariat économique (APE), amener les producteurs à prendre position.
   http://www.lefaso.net/article.php3 ?id_article=17882


Interprofession

     Filière riz : Les acteurs se concertent à Ouagadougou
Sidwaya sur leFaso.net, Ladji Bama, 13 décembre 2006
Le Comité professionnel du riz du Burkina Faso existe depuis cinq ans et ouvre pour le développement de la filière.
Cependant, ces membres ne maîtrisent toujours pas bien le fonctionnement et l’organisation de la structure, et un atelier de
formation a été organisé . L’objectif poursuivi est de permettre aux acteurs de la filière de mieux s’approprier son système de
fonctionnement afin d’en tirer le meilleur profit. Ce processus va aboutir à la mise sur pied d’un cadre de concertation formel.
En outre, certaine questions cruciales auxquelles font face les interprofessions devraient trouver des réponses adéquates à
l’issue de cette formation. Il s’agit notamment de l’absence de lois régissant le secteur, le financement des interprofessions,
etc.
   http://www.lefaso.net/article.php3 ?id_article=17884


Coton

      Proposition d’organisation des outils de gestion du risque de marché au bénéfice
    des filières cotonnières africaines, document de travail n°27
Site de l’AFD, Jean Cordier, septembre 2006
Les aléas climatiques et biologiques, les politiques publiques et le marché des changes confèrent une variabilité intra-annuelle
et pluri-annuelle aux prix agricoles. Cette étude présente une proposition opérationnelle pour la gestion pluri-annuelle du
risque prix pour les filières cotonnières et donc du risque de revenu des producteurs de coton africains de la zone franc. A
voir également sur ce sujet les documents de l’atelier technique sur la gestion du risque de marché dans les filières cotonnière
africaines s’est tenu à Dakar, les 24 et 25 novembre 2005 sur le site du Rédév
   http://www.afd.fr/jahia/Jahia/home/publications/documentsdetravail/pid/1993


Développement

      Assemblée générale des chefs de projets : pour plus d’impact dans la lutte contre
   la pauvreté
Sur le site Le faso.net, Sidwaya, 8 décembre 2006
La 4ème assemblée générale des chefs de projets et programmes de développement a réuni 500 participants à Ouagadougou.
Les « patrons » des projets ont échangé et réfléchi sur la gouvernance des projets et la lutte contre la pauvreté, la
réglementation des achats publics afin de proposer des solutions aux retards d’exécution des projets, mais aussi la fixation de
contrats d’objectifs et l’institution d’un système de notation des chefs de projets.
   http://www.lefaso.net/article.php3 ?id_article=17812&id_rubrique=3


Elevage, pêche
    H5N1 : les bailleurs de fonds se montrent généreux - Priorité à l’Afrique
Sur le site de la FAO, 7 décembre 2006
La FAO a applaudi aujourd’hui à la réaction des bailleurs de fonds qui ont promis, au terme d’une réunion de trois jours à
Bamako, de consacrer quelque 475 millions de dollars supplémentaires à la lutte contre le virus H5N1 de l’influenza aviaire
hautement pathogène.
   http://www.fao.org/newsroom/fr/news/2006/1000461/index.html


Filière

    Les cours des céréales à leur plus haut niveau
Sur le site de la FAO, 7 décembre 2006
Les cours des céréales, blé et maïs en particulier, viennent d’atteindre des niveaux inégalés par rapport aux dix dernières
années, selon le dernier rapport de la FAO “Perspectives de l’alimentation” (Food Outlook). De faibles récoltes dans les
principaux pays producteurs et une demande en forte augmentation (notamment pour la production de biocarburants) ont
poussé les cours à la hausse alors que la filière riz était marquée par la faiblesse de l’offre.
   http://www.fao.org/newsroom/fr/news/2006/1000459/index.html


Recherche

    FRSIT 2006 : Les dernières découvertes de la technologie burkinabè
Sur le site Lefaso.net, Sidwaya, Assétou Badoh, 29novembre 2006
Le 7ème Forum national de la recherche scientifique et des innovations technologiques (FRSIT) a organisé une exposition
des résultats de la recherche scientifique au Burkina Faso. Des initiatives très encourageantes dont quelques une sont
présentées dans cet article, et en particulier la « pomme du Sahel », fruit sur lequel nous avons cherché d’autres informations.
   http://www.lefaso.net/article.php3 ?id_article=17632




      La pomme du Sahel
Sur le site abc Burkina
La pomme du Sahel a été obtenue à partir du jujubier local sur lequel des greffes de cultivars indiens ont été réalisées par les
chercheurs du Département productions forestières de l’Inera (recherche agronomique). Le résultat de ces travaux a donné
trois variétés aujourd’hui commercialisées, aux fruits plus gros et à la pulpe plus charnue, à forte teneur en vitamine C et
présentant des similitudes de goût et de forme avec la pomme (seulement 2 fois moins gros).
   http://www.abcburkina.net/cnrst/pom_sahel/pom_sahel.htm


Microfinance

     Commercialisation de la microfinance
Site du programme CAPAF, Programme de renforcement des capacités des institutions de
micro-finance en Afrique francophone.
La commercialisation de la microfinance est une tendance générale du secteur depuis une dizaine d’année . Pour poursuivre
leur croissance sur le long terme et ne plus dépendre des subventions, les IMF les plus performantes se sont restructurées ou
se sont transformées en sociétés à but lucratif pour être plus efficaces, plus transparentes et accéder à des sources de
financement commerciales (banques, fonds d’investissement) ou à l’épargne selon les cadres réglementaires. Ce dossier se
propose de présenter les enjeux et les diverses approches sur l’évolution commerciale de la microfinance et d’apporter des
éléments de compréhension sur les stratégies des différents acteurs en particulier les IMF, les banques et les fonds
d’investissement. Il s’appuie sur une sélection de documents d’analyse et d’études de cas. Le programme CAPAF est une
initiative conjointe du Groupe consultatif d’assistance aux pauvres (CGAP) et du ministère des Affaires étrangères français
(MAE).
   http://www.capaf.org/pages/Commercialisation/approches.html


Filières


      Prix au producteur de l’arachide : Subvention de 8,2 milliards de l’Etat
Le Soleil (Dakar), S.F. Lo, Décembre 2006
L’Etat sénégalais a décidé de maintenir le prix au producteur de l’arachide à 150 francs le kilogramme grâce à une
subvention du gouvernement à hauteur de 40 francs CFA. Cette subvention s’ajoute aux 110 francs fixés par le Comité
national interprofessionnel de l’arachide (CNIA) qui fixe le prix d’achat de l’arachide à l’entame de chaque campagne de
commercialisation.
   http://www.lesoleil.sn/article.php3 ?id_article=18925




      Commercialisation de l’arachide : pas de souci d’argent pour l’année 2007
Sur le site de Wal Fadjri, N.M. Gaye, Décembre 2006
Le financement de la campagne arachide 2007 ne devrait pas en principe connaitre des difficultés. La Société nationale de
commercialisation des oléagineux du Sénégal (Sonacos) (qui deviendra d’ailleurs Sunueor le 1er janvier 2007) a bouclé son
plan de campagne, peut compter sur une subvention de l’Etat à hauteur de 40 francs Cfa le Kg au producteur et bénéficie du
rétablissement d’une taxe des huiles de palme raffinées. Cette taxe a permis de limiter les importations et donc un
redressement des ventes d’huiles d’arachide de la Sonacos.
   http://www.walf.sn/economique/suite.php ?rub=3&id_art=33937



AGENDA

Agriculture familiale

    Séminaire : La Formation et le Conseil pour les Exploitations Familiales Rurales
Séminaire Sous régional CIFA/RESOF/CIEA 07 au 15 février 2007 au CIFA - Centre de
Ndiaye, Sénégal
« Formation et Conseil pour la promotion de l’exploitation familiale et rurale (EFR) comme levier de développement d’une
agriculture durable : Expériences et Pratiques en Afrique de l’Ouest »
   http://www.senswiss-far.org/part/resof.html



ONLINE CONTRIBUTIONS



      The many paths of cotton sector reform in Eastern and Southern Africa : lessons
   from a decade of experience
Eldis website, Tschirley, D. ; Poulton, C. ; Boughton, D. / Department of Agricultural
Economics, Michigan State University (MSU) , 2006
An analysis of the impacts of institutional reforms on cotton production and marketing in five Sub-Saharan countries. This
paper assesses the record of five countries in southern and eastern Africa : Tanzania, Uganda, Zimbabwe, Zambia, and
Mozambique. The paper focuses on the course of reform in each - initial conditions, key elements of the reform, and
institutional response to it - and draws lessons for policy makers, donors, and researchers.
   http://www.eldis.org/cf/search/disp/DocDisplay.cfm ?Doc=DOC22995&resource=f1agric




      International Trade, Food Security and the Response to the WTO in South Asian
   Countries
World Institute for Develpment Economics research, Ramesh Chand, October 2006
Implementation of various provisions of the WTO Agreement on Agriculture causes serious concern with regard to the
performance of the agriculture sector and food security, and these countries have become quite sensitive to consequences of
future WTO agreements. The cautious approach towards the WTO is mainly caused by the increased dependence on food
imports and deterioration in self-reliance in agriculture in the post-WTO period because of a much higher growth in food
import as compared to exports.
   http://www.wider.unu.edu/publications/rps/rps2006/rp2006-124.pdf




      The Brain Drain : What Do we Know ?
Agence Française de Développement (AFD) website, Frédéric Docquier, Khalid Sekkat,
octobre 2006
Is the brain drain a curse or a boon for developing countries ? In the face of it, what are the policy options open to
international organizations and home country governments ? This paper reviews what is known to date about the magnitude
of the brain drain from developing to developed countries and the way such skilled migration affects the source countries.
   http://www.afd.fr/jahia/Jahia/home/publications/documentsdetravail/pid/1989




   Veille coordonnée par Pascal Massetti

   pascal.massetti@inter-reseaux.org

   Inter-réseaux, le 18 décembre 2006

   www.inter-reseaux.org

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:14
posted:9/14/2012
language:French
pages:6