Newsletter nr by 00JKLGZg

VIEWS: 1 PAGES: 13

									 EuReforme                                     Newsletter                                                           nr. 24
                                                                        April 2006
  EuReforme
                                 Election special: Trades Unions’ view on
Is:
o An independent
                                          EuReforme’s 12 points
  network
  exchanging good
  practices and          Next week’s elections of staff representatives are an important moment for management in
  ideas to help the      the Commission: the elected colleagues will represent us formally for negotiating
  Commission run
                         management issues for the next 3 years. So don’t forget to vote! To help you decide we
  better
                         have asked all Trade Unions to react to our 12 points.
Is not:
o a trade union
o a power based
   organisation          Staff committee elections:                                   Why doesn’t EuReforme stand
o something ‘official’
                         Who do I vote for?                                           in the elections?
o pushing for a new
   reform exercise
                         As for previous elections, EuReforme                         EuReforme is not a trade union. It
                         presents you an open platform to each of the                 provides an opportunity for our members to
                         trades unions recognised by the Commission.                  work together in the hope of improving the
                         We allowed them complete editorial freedom,                  effectiveness of the European Commission
                         limiting only the length of their contribution.              We do not seek to defend the individual
                         The order of the contributions represents the                interests of any of our members; this role
                         order in which they were received. Two                       should be fulfilled by the trade unions.
                         decided not to contribute. USF & CONF-SFE                    Neither do we collect membership fees. Our
                         are both recognised by the Commission and                    only resources are the ideas and
                         therefore could have two pages each; they                    commitments of our members. We hope that
                         produced a single contribution of two pages,                 EuReforme can be influential by the
                         in both English and French.                                  quality of the ideas we are able to circulate,
                                                                                      rather than by the number of votes received.
                         We hope the different reactions put forward                  But staff elections are of course important.
                         by the unions will give you useful                           This issue informs you how our trade unions
                         information in order to decide who to vote for               position themselves with respect to our ideas.
                         next week.                                                   We do not intend to compete with the trade
                                                                                      unions; we would rather focus on the areas
                         Mirco Barbero, Eric Beaume, Giorgio Clarotti,                where we agree.
                         Stephen Collins, Paul Hodson, Nadine Janssen,
                                Nico Keppens, Manfred Kohler,
                         Marta Pascua Mateo, Alex Riedl, Luisa Sanches,
                               Jean Luc Stephany, Daniela Terrile




                                       The Trade Unions                         1           Advance notice: Tuesday 16 May,
  A bottom-up network                  FFPE                                     2           Kafka.be lunchtime debate with
to improve management                  R&D                                      4            Van Quickenborne (Secr.of State)   13
    in the Commission                  SFIE                                     6
                                       USF/CONF-SFE                             8
                                       TAO/AFI                                 12
http://go.to/eureforme
 eureforme@cec.eu.int
                                        This publication does not express the opinion of the European Commission!
                                         Responsible editor: Stephen Collins

                 nkb
                                                         Newsletter nr. 24 – April 2006              Page 1/13
  EuReforme                                                    FFPE
                                      Fédération de la Fonction Publique Européenne

                       La FFPE remercie EuReforme de l’avoir consulté. La FFPE, organisation modérée et
                       réformiste, souhaite faire progresser l’Europe en général et la Commission en particulier. En
                       effet, une Europe bien gérée, efficace et moderne, rendra de meilleurs services aux citoyens
                       européens et, dans ce contexte, le rôle moteur de la Commission dans la construction européenne
                       doit être souligné et dynamisé. Aussi, nous ne pouvons que nous satisfaire que des réseaux
                       comme EuReforme partagent globalement notre analyse et participent activement à un
                       processus d’amélioration et de modernisation de la Commission. Les recettes et les procédures de
                       management des années soixante doivent être adaptées pour faire face au nouveau défi auquel est
                       confronté l’Europe. Dans ce contexte, le personnel de la Commission a un rôle essentiel à jouer et
                       il ne peut que regretter que ses capacités d’intelligence et d’innovation aient été freinées ces
                       dernières années par l’introduction d’une bureaucratie paralysante.

                       Nous sommes donc tout à fait ouverts à une discussion avec EuReforme permettant
                       d’améliorer l’efficacité et le travail à la Commission. Vous trouverez ci-dessous des réponses
                       succinctes aux 12 points mentionnés. Il est évident que nous sommes prêts à approfondir et à
                       discuter de chacun des sujets avec nos experts compétents.

                     1. Set out a vision of « Tomorrow’s Manager »
                       L’idée d’un Livre Blanc sur le Manager de demain nous semble une excellente idée si cela peut
                       déboucher sur des résultats concrets. En effet, chacun de nous a été confronté à la faiblesse de
                       certains managers actuels choisis pour des raisons de relation ou de nationalité et non pour leur
                       capacité managériale. L’absence de délégation doublée d’une évaluation telle que le REC conduit
                       à nier le travail d’équipe au profit de carrières individuelles. Or, la force d’une organisation est
                       largement basée sur l’efficacité de son management.

                     2. Set up an internal management consultancy service
                       La création d’un service interne de consultance pourrait être une piste pour généraliser les « best
                       practices ». Les consultants externes présentent effectivement un coût et une perte de temps
                       souvent notés dans les services. Toutefois, la création d’un tel service de consultant interne ne
                       devrait avoir lieu qu’après une intense discussion avec la hiérarchie et les fonctionnaires. En effet,
                       un tel service de consultance ne devrait pas se traduire par un accroissement de la bureaucratie
                       totalement déconnectée des besoins des fonctionnaires.
                     3. & 4. Ensure that strategy leads to results // Consult on ideas, not just on final products
                       Nous partageons globalement les idées d’ EuReforme (document séparé sur demande).
                     5. Re-vitalize the e-Commission agenda
                       La FFPE en tant que syndicat moderne, est très favorable à une amélioration des techniques
                       modernes de l’administration. La revitalisation de la e-Commission est une nécessité. C’est
                       pourquoi la FFPE a été favorable à des élections électroniques et sera toujours en faveur de
                       systèmes performants.
                 6. Ensure transparent recruitment, based on the skills required for the job
                              Si la procédure du concours général a le mérite d'être ouvert au plus grand nombre et
                              transparent, ce moyen de recrutement ne garantit pas toujours l'adéquation des profils
  A bottom-up network         aux postes à pourvoir. De plus, de nombreux postes impliquent des connaissances et
to improve management         des compétences spécifiques qui ne peuvent pas être fournis par l'enseignement
    in the Commission         général.

http://go.to/eureforme
 eureforme@cec.eu.int

                         nkb


                                                   Newsletter nr. 24 – April 2006         Page 2/13
  EuReforme
                        Sur le fond, il faut s'interroger sur le contenu des épreuves qui visent essentiellement à éliminer
                        les candidats (raisonnements verbaux et numériques) et non de tester les candidats les plus aptes à
                        travailler dans un contexte international.
                        La tendance à développer des concours spécifiques par métier et exigeant une expérience
                        professionnelle semble être un cadre de recrutement à promouvoir.
                        En tout état de cause, le principe du concours est important et ne devrait pas être remis en cause
                        par des techniques de recrutement sur titres peu transparentes.

                     7. Value & develop everyone’s skills
                       Il est clair que la Commission a besoin des compétences particulières et il est clair aussi que ces
                       compétences spécifiques ne permettent pas toujours d’avoir des capacités de Manager. De ce
                       point de vue, l’ouverture de grade A*14, sans responsabilité de management, nous semble une
                       bonne chose.
                        Il est important de valoriser les compétences et les expériences des fonctionnaires et des agents
                        des institutions. Il pourrait être intéressant de créer des bases de données par famille de métier
                        recensant d'une part les postes et d'autre part, les qualifications et compétences acquises par les
                        agents pour favoriser la mobilité interne à chaque institution et également interinstitutionnelle.
                        Des parcours professionnels type pourraient être modélisés pour mieux conseiller le personnel et
                        le motiver.

                     8. Use Assessment Centres for management appointments
                       Une interview de 25 minutes ne permet pas de tester correctement les compétences. Le travail de
                       chef d’Unité devrait nécessiter un meilleur training.
                     9. Create a Leadership and Management Development Programme
                       Il est effectivement nécessaire de s’assurer que des capacités de Leadership et de Management de
                        la hiérarchie. Le fait d’avoir travaillé dans un Cabinet où l’on a été choisi pour des raisons
                        politiques ou de nationalité n’est évidemment pas une bonne préparation pour être Manager.

                     10. Establish the principle that all Units should be organised in small teams
                       La FFPE prône et défend la participation active du personnel dans ses tâches quotidiennes. Se
                       retrouver dans une petite équipe permet de responsabiliser le personnel qui voit ses compétences
                       reconnues. Loin de provoquer un enfermement, ces différentes structures, sous l’autorité d’un
                       manager, permet la circulation de l’information pour les plus grands profits partagés du personnel
                       et de l’Institution.

                     11. Discuss appraisal separately from promotion & integrate 360° evaluation
                       La FFPE pense que la séparation de la promotion et de l’évaluation serait un point positif. En
                       effet, le CDR actuel conduit à une perte de temps et la démotivation. Alors que l’évaluation
                       devrait être un moyen d’améliorer le dialogue dans l’Institution.
                  Une évaluation à 360° nous semble aussi intéressante car elle permet de renforcer l’esprit
                  d’équipe. Elle constitue le moyen le plus efficace d'évaluer l'encadrement et de détecter de réelles
                            difficultés dans un service par des faisceaux d'indices. En effet, par son caractère
                            global, elle a le mérite de dissocier l'exercice d'évaluation des rapports hiérarchiques et
  A bottom-up network
                            de protéger chaque individu des risques de représailles et de même, elle protège
to improve management
                            également l'encadrement des règlements de comptes individuels.
   in the Commission
                                   12. Improve access to and retrieval of the institution’s knowledge
http://go.to/eureforme             Nous partageons l’analyse de EuReforme.
 eureforme@cec.eu.int

                          nkb


                                                   Newsletter nr. 24 – April 2006        Page 3/13
                                             LIST(E) 5
 EuReforme                                   Renouveau et Démocratie

                                  R&D responds to EuReforme
                The Commission is central to the European-level decision-making process. It is guardian of the
                treaties, depositary of general interest at a European level and a seedbed for taking European
                integration forward. In order to carry out these key missions, the Commission needs a permanent,
                competent and efficient European civil service. In that perspective, R&D completely meets
                EuReforme’s concerns to protect the efficiency and the independence of our Institution.
                R&D appreciates that EuReforme, at the beginning very supportive of the Kinnock proposal,
                now shares our critical positions and supports our suggestions to reduce the damage caused by
                Kinnock. R&D criticism was not against the spirit to modernise our public body, but against a
                bad reform that paralyses daily work and creates continuous conflicts between civil servants and
                contract agents, between old and new personnel, between personnel at the same level thanks to
                the evaluation/promotion system and between generations. R&D needs the largest support to
                radically change this reform, R&D hopes that EuReforme members will be active in this
                changes.
                R&D believes that there is no efficiency without a cohesive and united civil service.
                Consequently, our programme for the upcoming elections to the local staff committee is
                organised around two main axes – career policy and social policy.

                             Our career policy                                 Our social policy
                    R&D for a new evaluation system                   R&D for more solidarity
                    R&D for more promotions and                       R&D for a true reconciliation of
                transparency                                      working and family life
                    R&D for a new recruitment policy                  R&D for more European schools of
                    R&D to reduce the precariousness of           quality
                contract agents                                       R&D          for      more social
                    R&D for an agreed and constructive            infrastructures
                professional mobility                                 R&D for a housing policy
                    R&D for equal rights to pension               respective of staff needs
                                                                      R&D against harassment
                R&D does not believe that current and future managers – as it stands now and as the Kinnock
                reform reinforces it - should limit themselves to push papers around and to go through such
                unnecessary complicated and bureaucratic procedures that it simply prevents managers and
                staff to concentrate on their daily mission. Today’s and Tomorrow’s managers main objectives
                are:
                                 setting up a vision in their area of responsibility;
                                 sharing and implementing this vision with all team members;
                                 managing people in order to get the best out of their ideas, competencies,
                                   knowledge and skills;
                                 protecting our independency in order to further European integration.

                            It is in the context of its positions on the career policy of the Commission that R&D
                            welcomes all initiatives aimed at actively involving the staff in designing and
                            improving the Commission’s management structures. EuReforme’s 12 points
  A bottom-up network       presented in 2004 constitute an important contribution to our ongoing efforts to limit
to improve management       the damages of the Kinnock Reform.
    in the Commission

http://go.to/eureforme
 eureforme@cec.eu.int

                   nkb


                                            Newsletter nr. 24 – April 2006         Page 4/13
 EuReforme
                Fidèle à notre attachement à la richesse des différences culturelles et linguistiques de
                l’Europe, continuons ce message en français :
                Afin de réaliser notre vision, R&D a développé une approche globale et un programme détaillé
                (www.renouveau.org). Voici quelques propositions-clés de R&D :
                      R&D revendique une nouvelle politique de recrutement transparente. La réforme
                Kinnock a considérablement allongé la carrière. Nous croyons que cette politique aura pour
                conséquence de fragiliser la structure hiérarchique de l’institution, car les jeunes fonctionnaires,
                même brillants, n’auront pas assez d’années devant eux pour arriver à de vrais postes à
                responsabilités. Les propositions de EuReforme pourraient contribuer à motiver le personnel.
                Une culture administrative reconnaissant les capacités de chacune et de chacun est décidément
                nécessaire (EuReforme point 7) et un programme spécifique de développement de carrière
                (EuReforme point 8) seront plus que utile aussi bien pour l’encadrement que pour l’ensemble
                du personnel.
                      R&D propose un nouveau système d’évaluation fondé sur le modèle du Parlement
                européen qui est plus transparent et moins conflictuel. Nous soutenons que le système actuel est
                une charge administrative totalement disproportionnée par rapport aux résultats atteints et au but
                initial. Ces revendications sont entièrement en ligne avec les préoccupations de EuReforme sur
                l’évaluation et la promotion (EuReforme point 11).
                      R&D demande plus de transparence tout au long de la politique de carrière. Des
                « assessment centres » pour la création de listes de réserve pour des postes d’encadrement
                (EuReforme point 8) peuvent contribuer à ces fins en compatibilité avec la nouvelle
                transparence que R&D préconise pour le recrutement des agents contractuels. L’utilisation
                renforcée de publications électroniques (EuReforme point 6) contribuera davantage à une
                politique de recrutement transparente.
                      R&D souhaite une mobilité professionnelle consentie et constructive. Nous croyons que
                la mobilité volontaire peut faire part du programme de carrière de chacune et de chacun en
                renforçant ainsi le management stratégique (EuReforme points 1 et 3).
                En tant que syndicat social et progressiste, R&D préconise la mise en place d’une politique
                sociale ambitieuse qui facilitera la conciliation de la vie professionnelle et de la vie privée et
                qui créera les conditions nécessaires pour tout le personnel d’achever sa mission. La réforme
                Kinnock a divisé le personnel. R&D a pour ambition de recréer des liens de solidarité entre
                collègues. Nous sommes ouverts à tous les collègues, quelque soit leur appartenance syndicale ou
                couleur politique. Nous tentons de récréer des lieux de rencontre et de discussion entre collègues.
                R&D partage l’appréciation que des mesures considérables seront encore à prendre et que des
                résultats importants peuvent seulement être obtenus par l’intermédiaire d’un dialogue social
                permanent entre les syndicats et l’administration
                            R&D welcomes and thanks EuReforme for their endeavour to create a platform to
                            exchange ideas and opinions. R&D will always be happy to contribute.
                            R&D remercie EuReforme pour leurs efforts de créer une plateforme d’échange
                            d’idées et d’opinions. R&D sera toujours ouvert à contribuer.
                            R&D begrüßt die Bemühungen von EuReforme, eine Platform zum Austausch
                            von Ideen und Meinungen zu gründen. R&D wird immer gerne hierzu beitragen.
  A bottom-up network
to improve management                         Vote(z) / Wählen Sie
    in the Commission

http://go.to/eureforme
                                                list(e) 5 – R&D
 eureforme@cec.eu.int

                    nkb


                                             Newsletter nr. 24 – April 2006         Page 5/13
                                              SYNDICAT                                 SECTION COMMISSION BRUXELLES
                                   DES FONCTIONNAIRES                                  rue Joseph II 79 (1/30)
                                       INTERNATIONAUX                                  1049 BRUXELLES
                                         ET EUROPEENS                                  Tél. : (+32-2)295.62.24 - (+32-2)295.66.69
                                                                                       Fax : (+32-2) 296.43.27

  EuReforme                                       Affilié à la
                                     Confédération Mondiale
                                                   du travail


                                                                 SFIE
                      SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES INTERNATIONAUX ET EUROPEENS

                      Le SFIE a défini un programme clair pour : une fonction publique européenne plus forte, un
                      meilleur environnement et de meilleures conditions de travail, une perspective de carrière
                      cohérente ainsi qu’une véritable politique sociale. Malgré nos nombreux tracts sur l’ensemble
                      de ces points nous avons voulu répondre à l’invitation d’EUReforme :

                      1. Vision de l’encadrement de demain/set out a vision of tomorrow’s manager
                      Le SFIE souhaiterait que les formations au management soient plus systématiques, afin de
                      permettre aux jeunes de se préparer activement et que celles-ci soient obligatoires pour toute
                      nomination à des postes d'encadrement. Le SFIE souhaiterait que les qualités de management
                      des chefs puissent être mieux évaluées car le rôle des managers est souvent sous-estimé.
                      Non seulement il leur faut des qualifications techniques et une expertise dans leur domaine
                      pour mener à bien les projets communautaires, mais surtout, il serait indispensable que la
                      Commission s'assure que les managers soient capables de gérer efficacement les personnes
                      qui leur sont subordonnées, notamment par une meilleure identification et reconnaissance du
                      potentiel de chaque personne ainsi que par une meilleure approche et communication entre la
                      hiérarchie et le personnel. C'est dans cette optique que l'évaluation à 360° (dans les conditions
                      parfaites de confidentialité et d'intégrité) est nécessaire.

                      2. Instaurer un service interne de conseil en management /set up an internal
                      management consultancy service
                      Pour des raisons évidentes de transparence, le SFIE a toujours demandé à ce que la
                      représentation du personnel soit associée dans les désignations de l'encadrement et
                      notamment qu'il soit présent dans le CCN.

                      3. Assurer que les stratégies amènent des résultats/Ensure that strategy leads to results
                      En tant qu'OSP, nous ne sommes pas consultés sur les stratégies politiques de la Commission
                      et nous n'avons malheureusement aucune incidence sur les résultats obtenus. Nous devons
                      néanmoins défendre l’idée que les stratégies communautaires puissent délivrer des résultats.
                      Ce sont les idées qui importent si toutefois elles sont porteuses d'un résultat positif pour la
                      société.

                      4. Consulter sur les idées et non uniquement sur les objectifs pour les atteindre/consult
                      on ideas, not just on final products
                      Le SFIE considère que dans les services, le personnel devrait être consulté sur les idées et
                      non sur les résultats. Bien que ce ne soit pas le rôle des OSP, nous devrions avoir une
                      approche positive dans bien plus de domaines que ce que nous ne faisons actuellement.

                      5. Revitaliser/revitalize the e-Commission agenda
                      Ce point est en dehors de notre portée, nous souhaiterions néanmoins, pouvoir nous intéresser
                      à l'impact "sociétal" plutôt qu'à l'impact "économique" des différents dossiers à l'agenda.

                   6. Assurer des recrutements transparents sur base des compétences nécessaires à
                   l’emploi à pouvoir/Ensure transparent recruitment, based on the skills required for the job
                             Le SFIE souhaite que les recrutements soient transparents en se basant sur les
                             compétences de chacun par rapport aux emplois. Pour cette raison, le SFIE est
  A bottom-up network        toujours prêt à accueillir dans les jurys de concours ou autres sélections tous les
to improve management        spécialistes désirant s'engager dans les processus de recrutement.
    in the Commission

http://go.to/eureforme
 eureforme@cec.eu.int

                        nkb


                                                    Newsletter nr. 24 – April 2006     Page 6/13
 EuReforme
                 7. Valeur et développement des compétences personnelles/Value and develop
                 everyone’s skills
                 La formation continue de l’ensemble du personnel est indispensable à l'Institution aussi bien
                 pour le personnel d’encadrement que pour les autres catégories de personnel tous grades et
                 métiers confondus. Encore une fois, il est primordial que les qualités du personnel puissent
                 être reconnues et mises en valeur par la hiérarchie de manière à ce que leurs compétences
                 puissent apporter une valeur ajoutée.

                 8. Utiliser des centres de consultants externes pour les désignations de
                 l’encadrement/Use assessment centres for management appointments
                 En principe le SFIE n’est pas opposé à cette idée, mais l'expérience que nous avons, et encore
                 dernièrement avec des organismes externes à la Commission n'a pas toujours été probante.
                 Nous désirons donc que l'appel aux firmes externes pour le recrutement de l'encadrement soit
                 sous contrôle de la Commission avec la participation de la représentation du personnel.

                 9. Créer un programme pour développer les qualités de gestion du personnel de
                 l’encadrement/create a leadership and management development program
                 Ce point est couvert par le point 7 ci-dessus.

                 10. Etablir le principe que toutes les unités devraient être petites/Establish the principle
                 that all units should be organised in small teams
                 Cette question dépend de l'organisation interne de chaque direction générale, par rapport aux
                 politiques communautaires à gérer. En tant qu'OSP nous ne sommes pas compétents dans ce
                 genre de décision, mais nous sommes toujours prêts à soutenir tous les principes visant à
                 renforcer le travail en équipe. Par ailleurs, en considérant que l’organisation interne est un
                 élément primordial pour de meilleures conditions de travail, nous nous appliquons à promouvoir
                 ce principe auprès de l’Administration.

                 11. Séparer la notation de la promotion et intégrer la notation à 360º/ Discuss appraisal
                 separately from promotion and integrate 360º evaluation
                 Nous avons fait plusieurs tracts à ce sujet et nous rappelons que nous désirons un système de
                 notation simplifié et clair sans connexion avec la promotion et incorporant l'évaluation à 360º à
                 condition qu'elle soit réalisée dans des conditions parfaites de confidentialité et d'intégrité.

                 12. Améliorer l’accès aux connaissances de l’Institution/Improve access to and retrieval
                 of the Institution’s knowledge
                 Le SFIE souhaite que les informations circulent pleinement sans restriction et en toute
                 transparence, sous réserve évidemment des principes du respect de la vie privée et de la
                 confidentialité nécessaire à certains thèmes.




                                  Avec vous, pour vous : Voter 2 c’est voter Mieux
                                  Le SFIE vous invite à le soutenir massivement.




  A bottom-up network
to improve management
    in the Commission

http://go.to/eureforme
 eureforme@cec.eu.int

                   nkb


                                            Newsletter nr. 24 – April 2006        Page 7/13
                                               USF/CONF-
 EuReforme                                 USF/CONF-SFE
                                                   SFE
                                                LISTE N °4
                                                LISTE N
                                                    Union Syndicale

                 L’USF et la CONF-SFE se présentent unis avec un programme d’action commun pour les trois
                 prochaines années et une liste unique USF/CONF-SFE. Le programme est essentiellement
                 orienté vers les questions concrètes que les personnes rencontrent en tant que fonctionnaires ou
                 agents travaillant au service de l’administration du Service public européen dans la plus grande
                 institution. Il est développé dans un numéro spécial d’Agora-Panoptique ainsi que sur le site
                 www.ElectionsCLP.eu à lire absolument avant de voter.
                 Nous sommes concrets sur le terrain communautaire car l’USF et la CONF-SFE sont à travers
                 leurs affiliations internationales les seuls syndicats qui agissent en tenant compte du monde du
                 travail extérieur et des préoccupations des citoyens.

                 La réforme est un sujet hautement politique qui a été imposé tant à N. Kinnock qu’aux
                 syndicats. Elle est directement issue des conséquences politiques et institutionnelles prévisibles
                 de l’élargissement. La pression politique exercée échappait à l’ensemble des syndicats comme
                 d’ailleurs à la Commission.

                 La réforme administrative, devenue inévitable suite aux graves dysfonctionnements de la fin
                 des années 90, est rapidement devenue excessive à cause de la faiblesse des dirigeants qui
                 calculent et contrôlent plus qu’ils ne raisonnent. Cela ralentit l’efficacité politique de
                 l’institution mais évite la mauvaise gestion administrative des deniers publics.

                 Quant à la réforme statutaire, elle n’est évidemment aucunement responsable du blocage
                 institutionnel ou, comme on a pu récemment le lire, de l’affaiblissement politique de la
                 construction européenne. Personne n’a oublié les résultats de deux fameux référendums ! Par
                 contre, l’USF et la CONF-SFE sont fières de constater aujourd’hui, en plein marasme
                 communautaire, que la réforme statutaire a permis de sauvegarder un des outils essentiels de la
                 construction européenne. Le Service public européen reste ainsi en état de marche avec ses
                 moyens et ses compétences. Le Service public européen et la Commission en particulier tout en
                 étant capables de motiver des hommes et des femmes qui s’y engagent manquent cruellement
                 de projets ambitieux à leur mesure ainsi qu’à leur méthode de travail communautaire qui a déjà
                 fait ses preuves pendant plus de 40 ans.

                 La bataille pour un Service public européen indépendant, compétent et permanent ne se
                 livre pas avec des incantations contre ses ennemis intergouvernementaux. Dans le contexte d’un
                 manque de volonté politique évident, défendre nos rémunérations, nos pensions et nos carrières
                 ainsi que nos méthodes de recrutement c’est aussi défendre l’efficacité, les capacités et les
                 performances de « l’outil ». Il faut lutter maintenant et demain pour être prêts au moment où
                 les citoyens européens prendront démocratiquement conscience que l’Union reste la seule
                 solution d’agir ensemble dans le monde globalisé.

  A bottom-up network
to improve management
    in the Commission

http://go.to/eureforme
 eureforme@cec.eu.int

                   nkb


                                            Newsletter nr. 24 – April 2006         Page 8/13
 EuReforme
                Dans ce contexte difficile, un élargissement à peine terminé qu’un autre se profile, beaucoup de
                choses restent à faire dans notre institution. Outre notre programme nous traitons ici brièvement
                quatre questions qui nous semblent importantes :

                      La politisation du management comporte des avantages et des inconvénients.
                      L’allégeance des personnes, principale vertu recherchée par la hiérarchie, doit céder la
                      place au mérite, aux compétences, à l’esprit critique ainsi qu’aux qualités de management.
                      La mobilité pour la mobilité et la formation telle qu’elle se pratique actuellement n’ont
                      aucun sens. La politique actuelle est une source d’instabilité et de désordre, qui gagne
                      l’ensemble du personnel et nuit à la cohésion, à l’esprit d’équipe et à l’efficacité en général.
                      La mobilité et la formation doivent répondre à des objectifs et priorités politiques de
                      l’institution en y intégrant l’intérêt des personnes concernées.
                      Le recrutement des Administrateurs à un niveau inférieur à celui du passé est une
                      décision politique de la Commission et des autres institutions. Elle est indépendante du
                      nouveau statut qui permet de recruter sur au moins 4 grades, selon les nécessités des
                      services et l’expérience des candidats. Les institutions font une grave erreur qui devra être
                      corrigée rapidement mais qui provoquera des discriminations et des dysfonctionnements
                      ultérieurs.
                      La procédure d’évaluation (REC) intégrée avec celle des promotions est une source de
                      préoccupation pour le personnel, la hiérarchie et l’administration. Le statut - ancien ou
                      nouveau - n’y est d’ailleurs pour rien. Chaque institution à son propre système et le nôtre a
                      commencé sous l’ancien en 2003. Son principal problème reste celui de la capacité de
                      l’administration de le faire fonctionner techniquement et politiquement pendant une phase
                      de transition complexe. Cela doit être possible pour une des meilleures administrations de
                      l’U.E. Les DG doivent le gérer sans le détourner dans son esprit et dans la pratique. Après
                      quatre années de fonctionnement, plutôt que de chercher à avantager les cabinets,
                      l’Administration doit ouvrir un forum de discussion le plus large possible mais notamment
                      avec les syndicats, pour préparer des solutions d’avenir notamment dans le cadre de la
                      sortie de la transition vers les nouvelles carrières.

                                La force de l’unité pour retrouver l’unité d’action

                                                      Un avis intéressant

                 Concernant le nouveau statut, Georges Vandersanden, Professeur à l’ULB et avocat de
                 plusieurs syndicats de l’Alliance donne son avis sur la réforme dans les cahiers de droit
                 européen N°3/4 -2005 dans un article intitulé « la réforme administrative de la
                 Commission, quelques considérations générales ».

                 « Le vice Président N. Kinnock (…) s’il n’avait pas dû composer, dans une certaine mesure,
                 avec certaines organisations syndicales aurait pu être le véritable pourfendeur de la fonction
                 publique communautaire telle qu’elle s’exprimait dans l’ancien statut ».

  A bottom-up network
to improve management
    in the Commission

http://go.to/eureforme
 eureforme@cec.eu.int

                    nkb


                                              Newsletter nr. 24 – April 2006         Page 9/13
                                                          USF/CONF-
 EuReforme                                                    SFE
                                                          LISTE N °4
                                                           LISTE N


                 USF and CONF-SFE have joined together for a single list of candidates and a single action
                 programme for the next three years. The programme focuses on the concrete issues which
                 people confront as officials or other staff working for the largest institution of the European
                 Public Service. The programme is detailed in a special edition of Agora and Panoptique, as
                 well as on the website www.unionsyndicale.org – a must read before voting.

                 Our approach is concrete because USF and CONF-SFE are the only unions in the institution
                 able to place their work within the framework of the world of labour and the concerns of
                 Europe’s citizens, thanks to their international affiliations.

                 Reform is a highly political issue, imposed as much on Neil Kinnock as on the unions. It arose
                 directly from the foreseeable political and institutional consequences of enlargement. The
                 political pressure that was brought to bear exceeded the unions and the Commission itself.

                 Administrative reform, which the serious dysfunctions of the 1990’s rendered inevitable, has
                 rapidly become excessive because of the weakness of leaders who calculate and count more
                 than they reason. It has diminished the political effectiveness of the institution, while
                 protecting against poor administration of the taxpayers’ money.

                 The reform of the Staff Regulations is obviously in no way responsible for the institution’s
                 being bogged down or, as one could recently read, for the political weakening of building
                 Europe. No one has forgotten the outcome of two famous referenda! On the contrary, USF and
                 CONF-SFE are proud that at a time when the building of Europe is bogged down, the reform of
                 the Staff Regulations has saved one of Europe’s essential tools: the European Public Service.
                 The Service today is intact and functional, with its resources and skills. The Service, and the
                 Commission in particular, although still capable of motivating the women and men who join it,
                 are woefully short of worthy, ambitious projects for the Community method whose track record
                 extends to more than 40 years.

                 The fight for an independent, competent and permanent European Public Service cannot
                 be waged by casting spells at its inter-governmental enemies. In the current dearth of political
                 will, defending our pay, pensions and careers as well as our methods of recruitment has
                 defended the effectiveness, the abilities and the output of the “tool”. Today and tomorrow’s
                 fight will be to be ready the moment that Europe’s citizens come to the democratic realisation
                 that the Union offers the only way of acting together in a globalised world.




  A bottom-up network
to improve management
    in the Commission

http://go.to/eureforme
 eureforme@cec.eu.int

                   nkb


                                            Newsletter nr. 24 – April 2006        Page 10/13
 EuReforme
                 In this difficult situation, with one enlargement hardly finished and another around the corner,
                 much remains to be done in our institution. Briefly, here are a few points in addition to our
                 programme that we consider of importance:

                     The politicisation of management has its advantages and disadvantages. Personal
                     allegiance, the first quality sought by management, must give way to merit, skills, a critical
                     cast of mind and abilities as a manager.
                     Mobility for mobility’s sake and current training practices are absurd. Current policy is a
                     source of instability and confusion, which are affecting all staff and detracting from their
                     sense of cohesion, team spirit and general effectiveness. Mobility and training must meet
                     the political goals and priorities of the institution while taking on board the interests of
                     staff.
                     Recruiting administrators at levels lower than in the past is a political decision made by
                     the Commission and other institutions. It is totally independent of the new Staff
                     Regulations, which foresee recruitment in at least 4 grades according to the needs of the
                     service and the experience of the candidates. The institutions are committing a serious
                     mistake which will lead to discrimination and dysfunctions in the future unless it is repaired
                     quickly.
                     Evaluations (CDR), fitted to the promotion procedure worry staff, management and the
                     administration. The Staff Regulations, old or new, play no role here. Each institution has
                     its own system; our own first began in 2003 under the old Regulations. The main problem
                     continues to be the ability of the administration to make the system work, both technically
                     and politically, during the current, complex transition to the new career structure. This
                     should not be beyond the ability of one of the best administrations in the EU. DG’s must
                     manage the system, without perverting it in either spirit or practice. After four years of its
                     use, the Administration should open discussions as broadly as possible, and especially with
                     the unions, in order to prepare the future, including the end of the transition to the new
                     career structure, rather than seeking advantages for the cabinets.

                                                  Strength and Unity


                                                    An interesting view

                 Georges Vandersanden, Professeur at ULB and attorney to several unions of the Alliance,
                 in an article entitled “The Administrative Reform of the Commission, some general
                 considerations” in the “Cahiers de droit européen” N°3/4 -2005, wrote that:

                 “Vice-président N. Kinnock (…) if he had not had to come to terms to some extent with
                 certain trade union organisations could have been the veritable destroyer of the Community
                 public service as expressed in the old Staff Regulations”.


  A bottom-up network
to improve management
    in the Commission

http://go.to/eureforme
 eureforme@cec.eu.int

                   nkb


                                            Newsletter nr. 24 – April 2006         Page 11/13
 EuReforme
                Le syndicat TAO-AFI a, selon les mots de leur secrétaire politique contactée par
                téléphone, «choisi de ne pas répondre à notre invitation».




  A bottom-up network
to improve management
    in the Commission

http://go.to/eureforme
 eureforme@cec.eu.int

                   nkb


                                          Newsletter nr. 24 – April 2006     Page 12/13
   EuReforme
                                 EuReforme
  EuReforme
Is:                            Lunch time meeting
o An independent
  network


                                Vincent
  exchanging good
  practices and
  ideas to help the
  Commission run


                           Van Quickenborne
  better

Is not:
o a trade union

                             Belgian Secretary of State
o a power based
   organisation
o something ‘official’
o pushing for a new
   reform exercise       for Administrative Simplification


                          Learning from
                            Kafka.be

                               Tuesday 16 May 2006
                                  12.45-14.15hrs
                                   GUIM 00/01
                                (Rue Guimardstraat 10)


  A bottom-up network
to improve management
    in the Commission

http://go.to/eureforme
 eureforme@cec.eu.int

                         nkb


                                   Newsletter nr. 24 – April 2006   Page 13/13

								
To top