AVC_-_annexe_12 by revo93

VIEWS: 1 PAGES: 8

More Info
									La prévention et la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux - Annexes -




                         Annexe 12

Recommandations pour le codage des séjours MCO des
                    accidents vasculaires cérébraux
(Groupe codage du COTRIM Ile de France, juin 2006)




                                     juin 2009                                        A91
             La prévention et la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux - Annexes -




        Recommandations pour le codage des séjours MCO des accidents
                          vasculaires cérébraux
             (Groupe codage du COTRIM Ile de France, juin 2006)


(source : Dr. France Woimant)



Introduction
Le codage des AVC est difficile, probablement parce que ce terme englobe tout à la fois un
épisode aigu, une période évolutive de durée plus ou moins longue et un état séquellaire. A
ces aspects purement descriptifs s’ajoutent des considérations médico-économiques qui
conduisent tout naturellement le clinicien à « penser » la codification en termes de
valorisation, ceci au prix de codages souvent discutables et même parfois erronés.
Les présentes recommandations ont pour objectif de fixer et homogénéiser les pratiques de
codage afin de permettre une exploitation des données dans le cadre des travaux menés
par l’ARH ainsi qu’une description de l’activité plus équitable à défaut d’être idéale.
Ces recommandations, qui s’appuient sur les « Propositions de codage PMSI pour la
pathologie neuro-vasculaire » diffusées par l’ARHIF en 2002, s’attachent essentiellement à
identifier des situations de prise en charge d’AVC les plus fréquentes puis à fournir le ou les
codages correspondants. Cette approche que nous espérons plus « parlante » pour les
cliniciens, reste néanmoins réductrice dans la mesure où seules les situations stéréotypées
ont été décrites. Nous pensons cependant qu’une harmonisation des codages sur ces
seules prises en charge constituera déjà un progrès significatif. Enfin, ce travail a pour
vocation de s’enrichir des remarques et suggestions que les utilisateurs pourraient avoir à
formuler.
Même si ces recommandations n’abordent que le codage des diagnostics, nous ne saurions
trop insister sur l’importance d’un recueil soigneux des actes réalisés.


Prise en charge des accidents ischémiques transitoires
Critères d’inclusion
Cette catégorie recouvre les hospitalisations pour exploration d’accidents ischémiques
transitoires.
Pour coder cette catégorie il faut qu’un acte d’imagerie (IRM ou scanner) ait été pratiqué et
que ce dernier ne montre aucune lésion ischémique récente
Codage
En DP, et selon la topographie de l’accident :
G45.0      Syndrome vertébro-basilaire
G45.1      Syndrome carotidien (hémisphérique)
G45.2      Accident ischémique transitoire de territoires artériels précérébraux multiples et
           bilatéraux
G45.3      Amaurose fugace
G45.8      Autres accidents ischémiques cérébraux transitoires et syndromes apparentés
G45.9      Accident ischémique cérébral transitoire, sans précision
Attention ! Ne pas oublier de coder en DAS les éventuelles complications et co-morbidités
associées. (cf. dernier paragraphe prenant en compte les codes étendus de la circulaire
2007)



                                                  juin 2009                                        A93
              La prévention et la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux - Annexes -




Prise en charge initiale d’un AVC constitué
Critères d’inclusion
Attention ! Cette catégorie ne recouvre que les prises en charge initiales des patients ayant
fait un accident vasculaire cérébral, qu’il s’agisse de l’épisode inaugural ou d’une récidive.
Attention ! Ne pas coder l’hémiplégie en DP.
Codage
En DP, et selon la nature ou le type de l’affection :
      Hémorragies
              Hémorragie sous-arachnoïdienne
      I60.0       Hémorragie sous-arachnoïdienne de la bifurcation et du siphon carotidien
      I60.1       Hémorragie sous-arachnoïdienne de l'artère cérébrale moyenne
      I60.2       Hémorragie sous-arachnoïdienne de l'artère communicante antérieure
      I60.3       Hémorragie sous-arachnoïdienne de l'artère communicante postérieure
      I60.4       Hémorragie sous-arachnoïdienne de l'artère basilaire
      I60.5       Hémorragie sous-arachnoïdienne de l'artère vertébrale
      I60.6       Hémorragie sous-arachnoïdienne d'autres artères intracrâniennes
      I60.7       Hémorragie sous-arachnoïdienne d'une artère intracrânienne, sans précision
      I60.8       Autres hémorragies sous-arachnoïdiennes
      I60.9       Hémorragie sous-arachnoïdienne, sans précision


              Hémorragie intracérébrale
      I61.0       Hémorragie intracérébrale hémisphérique, sous-corticale
      I61.1       Hémorragie intracérébrale hémisphérique, corticale
      I61.2       Hémorragie intracérébrale hémisphérique, non précisée
      I61.3       Hémorragie intracérébrale du tronc cérébral
      I61.4       Hémorragie intracérébrale cérébelleuse
      I61.5       Hémorragie intracérébrale intraventriculaire
      I61.6       Hémorragie intracérébrale, localisations multiples
      I61.8       Autres hémorragies intracérébrales
      I61.9       Hémorragie intracérébrale, sans précision


              Autres hémorragies intracrâniennes non traumatiques
      I62.0       Hémorragie sous-durale (aiguë) (non traumatique)
      I62.1       Hémorragie extradurale non traumatique
      I62.9       Hémorragie intracrânienne (non traumatique), sans précision

              Infarctus cérébral artériel ou veineux
      I63.0       Infarctus cérébral dû à une thrombose des artères précérébrales
      I63.1       Infarctus cérébral dû à une embolie des artères précérébrales
      I63.2       Infarctus cérébral dû à une occlusion ou sténose des artères précérébrales, de
                  mécanisme non précisé
      I63.3       Infarctus cérébral dû à une thrombose des artères cérébrales
      I63.4       Infarctus cérébral dû à une embolie des artères cérébrales
      I63.5       Infarctus cérébral dû à une occlusion ou sténose des artères cérébrales, de
                  mécanisme non précisé


A94                                                juin 2009
                  La prévention et la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux - Annexes -




I63.6     Infarctus cérébral dû à une thrombose veineuse cérébrale, non pyogène
I63.8     Autres infarctus cérébraux
I63.9     Infarctus cérébral, sans précision


                  AVC SAI
I64      Accident vasculaire cérébral, non précisé comme étant hémorragique ou par
         infarctus
   Cette dernière catégorie est à utiliser uniquement lorsqu’il est impossible de déterminer le
   type d’AVC, c’est à dire lorsque aucune neuro-imagerie n’a été réalisée. Il peut s’agir, par
   exemple, de patients décédés avant qu’ait pu être précisé le diagnostic.
   Attention ! Ne pas oublier de coder en DAS les éventuelles complications et co-morbidités
   associées.


   Aggravation d’un état neurologique consécutif à un AVC ou complication d’AVC
   Critères d’inclusion
   Patient suivi pour AVC mais dont la prise en charge est motivée par une aggravation de
   l’état neurologique ou la survenue d’une complication.
   Attention ! cette aggravation de l’état neurologique est à distinguer d’une récidive d’AVC qui
   doit alors être codée comme un AVC en phase aiguë.
   Les exemples les plus fréquents de ce type de prise en charge sont :
   1. Trouble de la marche, instabilité (cf. R26.- Anomalies de la démarche et de la motilité)
   2. Trouble de la parole (cf. R47.- Troubles du langage, non classés ailleurs)
   3. Chute (cf. R29.6 Chutes à répétition, non classées ailleurs)
   4. Syndrome dépressif (cf. F32.- Episodes dépressifs)
   5. Epilepsie (cf. G40.- et G41.-)
   Codage
   En DP : la manifestation ou la complication ayant motivé l’hospitalisation dans le service
   En DAS : AVC ou séquelles d’AVC
   Attention ! Sauf cas exceptionnel, ne pas coder l’hémiplégie en DP !
   Attention ! Ne pas oublier de coder en DAS les éventuelles complications et co-morbidités
   associées.
   Attention ! Codage des séquelles (ne pas utiliser en DP)
   La notion de séquelle doit être retenue et codée chaque fois qu’elle est explicitement
   mentionnée. Il n’appartient pas au codeur ou au responsable de l’information médicale de
   choisir entre le codage d’une maladie présente ou d’un état séquellaire. Ce diagnostic est de
   la compétence du médecin qui a donné des soins au malade. (Guide méthodologique de production
   des résumés de séjour du PMSI en médecine, chirurgie et obstétrique. Annexe III de l’arrêté du 31 décembre 2003
   modifié par l’arrêté du 28 février 2006).

   Codes utilisables pour les séquelles d’AVC
I69.0          Séquelles d'hémorragie sous-arachnoïdienne
I69.1          Séquelles d'hémorragie intracérébrale
I69.2          Séquelles d'autres hémorragies intracrâniennes non traumatiques
I69.3          Séquelles d'infarctus cérébral
I69.4          Séquelles d’AVC, non précisé par hémorragie ou par infarctus




                                                       juin 2009                                              A95
             La prévention et la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux - Annexes -




Hospitalisation pour surveillance et suivi d’un AVC
Attention ! cette catégorie ne recouvre que les hospitalisations pour surveillance ou suivi au
cours desquelles aucun fait nouveau n’a été relevé. Dans le cas contraire, c’est la récidive,
l’aggravation ou la complication qu’il conviendra de porter en DP.
Critères d’inclusion
Il s’agit le plus fréquemment de bilans d’imagerie réguliers.
Codage

En DP : Z09.8 Examen de contrôle après d'autres traitements pour d'autres affections
En DR : l’AVC
Attention ! l’AVC doit être codé en diagnostic relié (DR) et non en diagnostic associé
significatif (DAS)
Attention ! Ne pas oublier de coder en DAS les éventuelles co-morbidités associées.


Hospitalisation dite « de répit »
Critères d’inclusion
Prise en charge programmée d’un patient ayant présentant d’importantes séquelles d’AVC
dans le but de soulager momentanément l’entourage.
Codage
En DP : Z75.5 Prise en charge pendant les vacances.
En DR : l’AVC
Attention ! Ne pas oublier de coder en DAS les éventuelles co-morbidités associées.


Prises en charge d’affections neurovasculaires susceptibles de conduire à un AVC
Critères d’inclusion
Cette catégorie regroupe un ensemble d’affections susceptibles de conduire à un AVC.
Attention ! Cette catégorie cette catégorie s’entend en l’absence d’infarctus. Dans le cas
contraire, se reporter aux catégories précédentes.
Codage
Le plus généralement, le code de ces maladies doit être porté en DP.
Prise en charge de :
6. Dissection d’une artère cervicale ou intracrânienne non rompue sans AVC
            Coder : I67.0 Dissection d'artères cérébrales, non rompue
7. Thrombose veineuse cérébrale sans AVC
          Coder : I67.6 Thrombose non pyogène du système veineux intracrânien
8. Malformation vasculaire sans AVC
          Coder selon la malformation en cause :
                       I67.1    Anévrisme cérébral, (non rompu)
                       Q28.0 Malformation artérioveineuse de vaisseaux précérébraux
                       Q28.1 Autres malformations des vaisseaux précérébraux
                       Q28.2 Malformation artérioveineuse des vaisseaux cérébraux
                       Q28.3 Autres malformations des vaisseaux cérébraux




A96                                               juin 2009
               La prévention et la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux - Annexes -




  9. Athérosclérose des artères précérébrales asymptomatique (généralement sténoses
     découvertes au doppler lors d’un bilan)
             Coder : I67.8      Autres maladies cérébrovasculaires précisées
  10. Athérosclérose des artères intracrâniennes asymptomatique (généralement sténoses
      découvertes au doppler ou neuro-imagerie lors d’un bilan)
              Coder : I67.2      Athérosclérose cérébrale
  11. Artérite cérébrale et angiopathie cérébrale sans AVC
                Coder : I67.7      Artérite cérébrale, non classée ailleurs
  12. Encéphalopathie hypertensive
              Coder : I67.4     Encéphalopathie hypertensive


  Codage des éléments de gravité lors des prises en charge en phase aiguë
  Le codage des affections suivantes peut permettre d’approcher la gravité de l’AVC lors de
  sa prise en charge en phase aiguë. Nous recommandons vivement un recueil soigneux de
  ces informations qui devrait permettre d’affiner la description des prises en charge des AVC
  en Ile de France.
  Coder en DAS selon la nature du trouble constaté (le DP étant l’AVC)

  13. Si troubles de la conscience, voir à coder :
R40.0        Somnolence
R40.1        Stupeur
R40.2        Coma, sans précision

  14. Si troubles de la compréhension, voir à coder
R41.8        Symptômes et signes relatifs aux fonctions cognitives et à la
             conscience autres et non précisés

  15. Si troubles de la motricité oculaire, voir à coder
H51.0        Paralysie de la conjugaison du regard
H51.2        Ophtalmoplégie internucléaire
H51.8        Autres anomalies précisées des mouvements binoculaires

  16. Anomalies du champ visuel
H53.4        Anomalies du champ visuel

  17. Paralysie faciale
G51.8        Autres affections du nerf facial

  18. Trouble de la motricité
 G81.00     Hémiplégie flasque récente, persistant au-delà de 24 heures
 G81.01     Hémiplégie flasque récente, régressive dans les 24 heures
 G81.08     Hémiplégie flasque, autre et sans précision
 G81.1      Hémiplégie spastique
 G82.0      Paraplégie flasque
 G82.3      Tétraplégie flasque
 G83.8+0    Syndrome de verrouillage [Locked-in syndrome]



                                                    juin 2009                                        A97
                La prévention et la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux - Annexes -




 G83.8+8    Autres syndromes paralytiques précisés, non classés ailleurs

  19. Ataxie des membres
R27.0       Ataxie, sans précision

  20. Trouble de la sensibilité
R20.0       Anesthésie cutanée
R20.1       Hypoesthésie cutanée
R20.8       Troubles de la sensibilité cutanée, autres et non précisés

  21. Aphasie
R47.00      Aphasie récente, persistant au-delà de 24 heures
R47.01      Aphasie récente, régressive dans les 24 heures
R47.02      Aphasie, autre et sans précision
R47.03      Dysphasie

  22. Dysarthrie
R47.1       Dysarthrie et anarthrie




  A98                                                juin 2009

								
To top