2010 02 25 Presse HGB

Document Sample
2010 02 25 Presse HGB Powered By Docstoc
					+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
++++++
CHAMPAGNE-ARDENNE                        10 AUBE                    10210 Chaource
lest-eclair
25. 02.2010
http://www.lest-eclair.fr/index.php/cms/13/article/427662/Les_anti_eoliens__unissent_leurs_forces
Chesley

Les anti-éoliens unissent leurs forces




Le président Christian d'Allest (à droite), Marie-Dominique Brunaud et Bernard André

Les Aubois ont rejoint leurs voisins de l'Yonne au sein d'un collectif afin de lutter contre « la
prolifération anarchique » des projets éoliens

L'assemblée générale de l'association Harmonisation et protection du patrimoine chaourçois (HPPC) s'est
tenue dernièrement à Chesley.
Après quelques mots de bienvenue de la présidente Marie Dominique Brunaud, le nouveau bureau a été
élu à l'unanimité : président : Christian d'Allest, vice-présidente : Marie Dominique Brunaud, secrétaire
général et trésorier : Bernard André.
L'exposé du rapport moral a porté principalement sur le développement des projets éoliens dans le Haut-
Tonnerrois, le Sud-Barrois et le Pays d'Armance.
Actuellement l'implantation de quarante-cinq éoliennes est à l'étude. La commune de Melisey (Yonne),
limitrophe de l'Aube s'inscrit dans ce dossier.
Dans le cadre de ses nouvelles compétences, la communauté de communes du Chaourçois travaille sur
un nouveau projet éolien englobant les communes de Chesley, Lagesse, Pargues, Villiers-le-Bois,
Maisons-lès-Chaource et Balnot-la-Grange, auxquelles viendraient s'ajouter Chaserey et d'autres
communes. Constatant la prolifération anarchique de tous ces projets, l'action d'associations de défense du
patrimoine naturel et environnemental peut « contrecarrer le saccage des sites paysagers de la région ».
Dans cette perspective la HPPC a rejoint un collectif de vingt-deux associations (vingt de l'Yonne et deux
de l'Aube) afin de mener des actions concertées au niveau régional et être consultée lors des créations de
zone de déploiement éolien (ZDE).
Le président insiste sur le fait que la région du sud de l'Aube est belle et attire de nombreux retraités,
beaucoup d'étrangers, (Anglais et Hollandais) ainsi qu'un nombre croissant de touristes dans de nouveaux
gîtes. Ce développement risque d'être stoppé par l'implantation anarchique des fermes éoliennes qui «
apportent inquiétudes et nuisances aux riverains ».
Tourisme haut de gamme
À l'approche des élections régionales (14 et 21 mars), le Collectif de défense du patrimoine des plateaux et
vallées Seine -Armançon-Serein, auquel est rattachée la HPPC, a envoyé un courrier à chaque candidat
afin qu'il se détermine publiquement face à l'implantation d'éolien industriel dans la région.
L'association entend développer le tourisme vert et le tourisme haut de gamme pour faire connaître tous
les atouts de la région sur le plan viticole, gastronomique et patrimonial.
« L'association Harmonie et protection du patrimoine chaourçois est déterminée à combattre tout nouveau
projet d'implantation d'éoliennes qui apporterait une pollution visuelle des sites protégés, incompatible avec
le développement du tourisme défendu, depuis de nombreuses années par les élus et les acteurs
économiques du secteur. »

Haut de page
Article paru le : 25 février 2010
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
++++++
LANGUEDOC-ROUSSILLON
L’INDEPENDANT
24.02.2010
http://www.lindependant.com/articles/2010-02-24/l-exposition-jean-raoux-prolongee-135254.php

Région        L'exposition Jean Raoux prolongée

EXTRAIT

L'éolien a créé 600 emplois dans la région Au sixième rang national derrière la Champagne-Ardenne, la
Picardie, le Centre, la Bretagne et la Lorraine, le Languedoc-Roussillon dispose à ce jour d'une puissance
installée dans l'éolien de 350 mégawatts dont 205 pour le seul département de l'Aude. Cette production
fournit 10,8 % de l'électricité domestique consommée dans la région soit à peu près la consommation du
département de l'Aude.
Cette filière qui a investi 425 millions d'euros sans aides de l'Etat, rapporte 7 millions d'euros de taxes
chaque année aux collectivités territoriales. Selon les chiffres fournis par le SER (Syndicat des énergies
renouvelables), la filière a créé 600 emplois dont 300 basés dans le grand Montpellier. Pour assurer la
maintenance, dix machines nécessitent trois personnes à temps complet. Si les projections annoncées par
le SER se réalisent (2 000 mégawatts à l'horizon 2020), 3 000 emplois non délocalisables seront créés à
cette date.
Dans le cadre du Grenelle de l'environnement, la Région doit se doter d'un schéma de développement de
l'éolien. Sept ont déjà été approuvées, quatre dans l'Aude et trois dans le Gard pour une puissance
maximale de 248 mégawatts. Huit autres sont en cours d'instruction (trois dans les P.-O., deux dans le
Gard, une en Lozère er une dans l'Hérault) pour une puissance de 728 mégawatts.


+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
                                              ++++++
LANGUEDOC-ROUSSILLON                                            ELECTIONS
MIDI LIBRE
25.02.2010
http://www.midilibre.com/articles/2010/02/25/PANIER-Roumegas-garde-toujours-le-sourire-
1124903.php5
Édition du jeudi 25 février 2010

Europe ÉcologieRoumégas garde toujours le sourire                  ELECTIONS

Jean-Louis Roumégas, leader d'Europe Écologie, avait le sourire, hier. Un sondage crédite sa liste de 10 %
d'intentions de vote. « Comme BVA nous sous-estime de façon notoire, c'est encourageant. Ça confirme
notre dynamique. On garde une place parmi les trois listes majeures », a-t-il dit en marge d'un point presse,
hier, dans la brasserie Le Sud face au conseil régional.
Jean-Louis Roumégas a dressé un bilan apocalyptique de l'équipe Frêche, « malgré le doublement du
budget qui est passé de 500 M€ à un 1,1 milliard d'euros ». Il a fustigé « l'étalement urbain anarchique » et
autres « effets du réchauffement climatique dont l'érosion du lido ». Il a proposé d'aider financièrement à
isoler 50 000 logements ; de mettre en route un grand projet d'éoliennes offshore entre Sète et Port-
la-Nouvelle ; et créer des parcs d'éoliennes à terre en coopératives. « Nous proposons aux salariés de
les aider à reprendre les activités de leur société en faillite, comme BP Solar. » Roumégas a aussi prôné
une « reconversion en pêche artisanale et durable ».
Enfin, sur le tourisme, le leader d'Europe Écologie a pris l'exemple du maire de la station des Angles qui a
« créé 500 emplois sans un kilomètre de piste supplémentaire ». En créant des activités touristiques
complémentaires liées à la nature.
O.SC

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
                                              ++++++
MIDI-PYRENEES                            12 AVEYRON                12540 Cornus
MIDI LIBRE
25.02. 2010
http://www.midilibre.com/articles/2010/02/25/MILLAU-Du-projet-eolien-citoyen-et-solidaire-de-
Cornus-1125005.php5

Édition du jeudi 25 février 2010

Millau. Du projet éolien citoyen et solidaire de Cornus
 « Enfin, l'administration, en délivrant le permis de construire de ces trois éoliennes de 800 kW a su
apprécier et reconnaître la spécificité de ce projet fédérateur de toutes les forces vives de ce territoire : ce
projet, qui a toujours été qualifié d'exemplaire par l'ensemble des politiques du département et même au-
delà.
« Ce projet n'a jamais eu pour vocation de rompre ce qui doit être le partage d'un espace ouvert,
accueillant envers toutes les composantes de la population.
« La preuve en est faite par l'enthousiasme et l'engagement de ses sociétaires qui sont le reflet de la réalité
sociologique de ce territoire. Ceux qui voudraient, par des machinations machiavéliques, porter atteinte à
l'intégrité de ce projet affichent leur fanatisme.
« La défense de la nature et le rôle de l'écologie doivent être, avant toute autre priorité, au service des
hommes qui habitent et façonnent depuis des lustres leur territoire.
« Remettre en cause l'approbation des habitants d'un village qui par une votation ont permis la réalisation
de ce projet à une écrasante majorité, mettre en cause la crédibilité de la décision des élus de la
communauté de communes qui ont eux aussi à une écrasante majorité réaffirmé la volonté d'intégrer ce
projet dans la ZDE et de surcroît limité à cette réalisation le potentiel de la ZDE sur cette zone dite de
l'Escandorgues...
« Tout cela est un déni de démocratie. Pire : un déni d'existence pour cette population solidaire, agissante,
qui est l'essence même de notre territoire.
« Ce projet s'inscrit entièrement dans une dynamique de développement durable.
« Mieux, alors qu'on constate les dégâts d'une financiarisation de l'économie dite capitaliste, il pourrait être
un exemple concret d'un développement mutualisé de ce qu'on veut appeler la croissance écologique. « Je
suis depuis toujours solidaire de ce projet et en reste un ardent défenseur. »

Christophe LABORIE, maire et conseiller général de Cornus

cle du 24/02/2010 à 17:12

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
++++++ LANGUEDOC-ROUSSILLON                                         ELECTIONS
MIDI LIBRE
24.02.2010
http://www.midilibre.com/articles/2010/02/24/PANIER-PROPOSITIONS-DES-CANDIDATS-Couderc-
UMP-1123692.php5

Édition du mercredi 24 février 2010

PROPOSITIONS DES CANDIDATS Couderc (UMP)                                   ELECTIONS
PROPOSITIONS DES CANDIDATS

Couderc (UMP) Soutien aux espaces ruraux, aux zones de montagne et aux villes moyennes. Création
d'une aide régionale aux aménageurs et collectivités respectant des obligations environnementales.
Contrats pour une redynamisation des coeurs de ville. Renforcer la lutte contre les inondations.
Redynamiser les aéroports en attirant les compagnies low cost ... Drevet (Alliance écologiste) Soutien aux
constructions aux normes HQE. Emprise foncière autour des villes pour créer des ceintures vertes dédiées
au bio...
Frêche (Divers Gauche) Poursuivre la lutte contre les inondations et la sécurisation de l'approvisionnement
en eau. Créer de nouveaux pôles d'échanges multimodaux (Béziers-Narbonne, port de Laudun). Favoriser
la construction de 340 000 logements... Jamet (FN) Politique d'aménagement pour que les jeunes puissent
vivre et travailler au pays. Lutter contre les inondations, les incendies. Prolongement du canal du Bas-
Rhône jusqu'aux P -O pour lutter contre la sécheresse... Jeanjean (URP) Garantir la cohérence
économique du territoire, promouvoir l'irrigation des terres agricoles. Créer une structure régionale de veille
afin d'optimiser la recherche d'entreprises innovantes. Créer un label sur chaque pôle d'activité. Favoriser
les énergies douces...
Mandroux (PS) Relancer une politique active de prévention des inondations. Projeter des centres
d'échanges multimodaux. S'engager à faire du Languedoc-Roussillon l'éco-région la plus performante
d'Europe...
Martinez (La Région La France La Vie) Création d'une agence régionale du patrimoine environnemental
agricole... Revol (Front de gauche-NPA) Abandon du doublement de l'A9. Arrêt des aides à l'extension des
aéroports. Favoriser une ceinture verte autour des grandes agglomérations. Cesser de privilégier le
développement exclusif de Montpellier aux dépens des autres villes...
Roudier (Ligue du Midi) Création de zones franches en milieu périurbain et rural. Privilégier les éoliennes
en mer... Roumégas (Europe Écologie) Réexaminer le rôle de la compagnie BRL et le projet Aqua
Domitia. Lutter contre les submersions marines en engageant avec l'Etat un plan de retrait stratégique.
Créer plusieurs nouveaux parcs naturels régionaux. Dynamiser les programmes d'actions de prévention
des inondations
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
++++++ LANGUEDOC-ROUSSILLON                                                  ELECTIONS
LA DEPECHE
24.02.2010

http://www.ladepeche.fr/article/2010/02/24/784061-Castelnaudary-La-campagne-regionale-d-E-
Besson.html
Publié le 24/02/2010 07:59 | Gladys Kichkoff
Castelnaudary. La campagne régionale d'E. Besson
Tourisme, économie, environnement, solidarité.




 « Avec l'hypermédiatisation des dérapages de Georges Frêche et des querelles internes au PS, nous
avons du mal à nous faire entendre », entame Emmanuel Bresson. Le chargé de mission de l'UMP, venu
en terres lauragaises animer, avec Michel Py, une réunion publique de la liste Raymond Couderc, souhaite
« entrer dans le vif du sujet et s'intéresser aux attentes et aux enjeux des régionales tout en faisant la
tournée des oubliés de la région depuis six ans ». Sans concession, il épingle le président sortant. «
Chaque fois qu'il passe sur un territoire, il promet monts et merveilles. Nous, tout ce que nous annonçons
est financé, chiffré par des professionnels et nous promettons 0 % d'augmentation d'impôts pour le
prochain le mandant alors qu'ils ont pris 105 % sur 6 ans avec le frêchisme.
Économie. « Il ne suffit pas d'inaugurer des zones industrielles quelques semaines avec les élections »,
attaque-t-il d'entrée. Il admet toutefois, « quelques projets intéressants » tout en pointant, dans la foulée,
un transfert d'emplois plutôt que de vraies créations. L'UMP encourage à attirer de nouvelles activités en
Languedoc-Roussillon, à donner un vrai coup de pouce aux entreprises qui souhaitent s'y installer, à aider
les porteurs de projets pérennes et créateurs d'emploi, à recentrer les formations trop éloignées des
attentes des entrepreneurs qui déplorent une pénurie de main-d'œuvre qualifiée.
« Le président de région est un orfèvre en matière de communication et consacre un budget
incommensurable à sa seule propagande », poursuit-il en proposant de réorienter ces crédits à une
communication de marketing à l'attention des entreprises extérieures.
Développement durable. « On peut être de droite et être écologiste. Ce n'est pas le pré carré d'un parti
politique », estime E. Bresson qui argue de son expérience dans sa commune de Belcaire. Au
développement anarchique de l'éolien, photovoltaïque… il oppose : « Il y a des millions de mètres carrés
de toiture à valoriser ! Commençons par là ».
Tourisme. « C'est l'autre grand oublié, pourtant fer de lance économique, un des grands pourvoyeurs
d'emplois de cette région ». Pour l'encourager et le soutenir, il faut des fonds. La liste UMP a des idées : «
Fermons les maisons de la région, sauf celle de Bruxelles. Celle de Shanghai, par exemple, ne voit passer
que quatre ou cinq visiteurs par jour, ne vend rien et ne montre rien. Mieux vaut investir dans le tourisme et
l'économie. « Allez chercher une seule intervention de la région sur le canal du Midi, notre joyau ! Il n'y en a
pas ».
Transports. Le candidat de droite salue tramway montpelliérain sauf que « Montpellier, ce n'est pas la
région » et que lui attend des lignes ferroviaires, TER, comme par exemple entre Carcassonne et Quillan,
et « que l'on irrigue, aussi, les territoires les plus reculés de la région ».
Solidarité. « Ce n'est pas le seul monopole du Parti socialiste », estime M. Bresson qui en veut pour
exemple la gratuité des manuels scolaires pour tous - « du populisme et pas une politique régionale
responsable - qu'il préférerait à l'attention des seules familles en difficultés que l'on pourrait aider, du coup,
pour des séjours linguistiques, en équipement informatiques ».

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
++++++
RHONE-ALPES                                   42 LOIRE
FRAPNA Loire
25. 02.2010
http://www.frapna.org/loire/index2.php?option=com_content&do_pdf=1&id=179



Projet de Schéma de plan de ZDE/Loire Contribution de la FRAPNA Loire

OUVREZ LE LIEN CI-DESSUS

Projet de Schéma de plan de ZDE/Loire

Contribution de la FRAPNA Loire

(approuvée en conseil d'administration du 16 février 2010)

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
                                               ++++++
LANGUEDOC-ROUSSILLON                            30 GARD                 30350 Canaules &
Savignargues
MIDI LIBRE
25.02.2010
http://www.midilibre.com/articles/2010/02/25/VILLAGES-Les-eoliennes-tourneront-au-plus-tot-dans-
cinq-ans-1125104.php5

Édition du jeudi 25 février 2010




Les éoliennes tourneront au plus tôt dans cinq ans
Vendredi dernier, les représentants de la société Abowind, basée à Toulouse, sont venus informer les
habitants de Canaules sur le projet de parc éolien prévu sur les hauteurs des faïsses.
Le responsable, Jean-François Maerten, a expliqué la complexité de cette installation qui demandera cinq
ans avant d'être menée à son terme.
Les pylônes devront être implantés à plus de 500 mètres de toute habitation et il faudra s'assurer que les
chauves-souris roumaines ne nichent pas dans les parages.
Viendra ensuite l'érection d'un mât au sommet duquel un anémomètre confirmera ou non la rentabilité du
site.
Après cette étude, il faudra entamer les démarches nécessaires auprès des administrations concernées.
Ce n'est qu'avec leur autorisation que les travaux commenceront enfin.
Cette ferme éolienne sera précieuse pour les propriétaires des terrains qui percevront un droit de location,
et pour Canaules et la communauté de communes qui encaisseront une taxe substantielle.
Pour les habitants absents à la réunion du vendredi 19 février, signalons que Jean-François Maerten et son
équipe tiendront une permanence similaire vendredi 26 février au foyer de Savignargues.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
++++++
POITOU-CHARENTES                             79 DEUX-SEVRES               79450 Saint-Aubin-le-Cloud

25.02.2010
http://untoitsolaireenpoitou.wordpress.com/2010/02/25/gatine-du-solaire-en-attendant-des-
eoliennes/

Gâtine : du solaire en attendant des éoliennes
Posté sur 25 février 2010 par matthieu86
Confronté à une forte opposition sur son projet de parc éolien, un entrepreneur deux-sévrien inaugure une
centrale solaire photovoltaïque, au Tallud. Plus de 32 KWc connectés. Des précisions.

Une forte détermination pour les énergies renouvelables. Daniel Liret n’est pas homme à renoncer
facilement. Depuis 2003, il porte avec l’entreprise nantaise Atlech, un projet de trois éoliennes à Saint-
Aubin-le-Cloud, en Gâtine (Deux-Sèvres). Le permis de construire a été accordé en décembre 2008, pour
trois moulins de 85O KW. Mais chez les riverains, les oppositions sont très vives contre la société
Eoliennes de Gâtine (EDG). Mais avec ce projet, qui n’est pas abandonné, Daniel Liret a noué de solides
relations avec Altech. Au point qu’ils viennent, ensembles, de monter une centrale solaire, non loin de là,
sur la commune du Tallud.

Plus de 32 KWC. Cette centrale au sol de 32,64 KWc a été créée sur le modèle de celle de Saint-
Secondin. Altech était également de la partie dans la Vienne. Au Tallud, 240 panneaux ont été posés en
trois groupes de 80, sur un terrain qui appartient à Daniel Liret. L’ensemble est raccordé au réseau de
Séolis, le fournisseur d’électricité deux-sévrien. Un investissement de près de 150 000 euros, financé
en partie (50 000 euros) par le Fonds Européen Feder, que gère la région Poitou-Charentes.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
++++++
SUISSE
voisinedeoliennesindustrielles
25.02.2010
http://voisinedeoliennesindustrielles.bleublog.lematin.ch/archive/2010/02/25/ni-romantique-ni-
sympathique-ni-meme-ecologique.html

25.02.2010
Ni romantique, ni sympathique




                                               Et quand ça se casse, qui ramasse?
                                J'encaisse, ça casse, je ramasse?




                                     Oups... ça s'complique...


images: cck.isotools.fr/iso_album/accidents_3.jpg, blog.francetv.fr/.../accident_eolienne_asden.jpg,
                            edia.paperblog.fr/i/53/537055/accidents-deol..

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:8
posted:7/30/2012
language:French
pages:7