Benin Conference by p2Zi5wv

VIEWS: 13 PAGES: 2

									         Les résumés des communications ne           COMITÉ D’ORGANISATION
devront pas dépasser 500 mots et seront
                                                     Coordination
adressés au plus tard le 15 avril 2007 par poste      Président : Directeur de Cabinet (MEPN)
ou par courriel à l’adresse du secrétariat ci-        Vice-président : Prof. Abel Afouda (UAC)
dessous.                                              Responsables à l’organisation :

           Les résumés doivent préciser les noms     DGE (MEPN) ; PNE-Bénin
                                                         er
et affiliations des auteurs ainsi que le thème de     1 Rapporteur : Ibila Djibril, (DGE/MEPN)
                                                         ème
                                                      2     Rapporteur : Armand Houanye, (PNE-
référence       dans    lequel     s’inscrit   la
communication. Les communications acceptées            Bénin)
seront publiées sous la forme d’un numéro            Cellule de Pilotage:                            Premiière annonce :: Appell à conttriibuttiion
                                                                                                     Prem ère annonce Appe à con r bu on
spéciale dans les Annales de la Faculté des           Kocou TEBLEKOU, SGM/MEPN
Sciences Agronomiques de l’Université                 Thomas BAGAN, (PANA/MEPN, Bénin)             CONFÉRENCE RÉGIIONALE SUR LES
                                                                                                    CONFÉRENCE RÉG ONALE SUR LES
d’Abomey-Calavi qui est un journal référencé.         Fabien    Hountondji, (EAR-Development,     CHANGEMENTS CLIIMATIIQUES ET LES
                                                                                                   CHANGEMENTS CL MAT QUES ET LES
                                                       Bénin)                                         PHÉNOMÈNES EXTRÊMES EN
Modalités d’inscription :                                                                             PHÉNOMÈNES EXTRÊMES EN
                                                      Serge ARIORI, (EAR-Development, Bénin)         AFRIIQUE SUB--SAHARIIENNE
          Un formulaire d’inscription est             Yvon.-Carmen Hountondji, (ULg, Belgique)
                                                                                                       AFR QUE SUB SAHAR ENNE
disponible à l’adresse du secrétariat ci-dessous      André TOUPE, (PNE-Bénin)                    Impact sur les ressources naturelles, enjeux
ou sur le site de la conférence. Les frais            Eustache Bokonon-Ganta, (UAC, Bénin)             pour la recherche et la décision
d’inscription s’élèvent à 200 US$. Pour les           Epiphane AHLONSOU, (ASECNA, Bénin)
scientifiques béninois participants, ces frais                                                           06-09 Juin 2007  Cotonou, Bénin
                                                      Grégoire. ALE (DGEau/MMEE)
s’élèvent à 10.000 Fcfa. Un nombre limité de                                                            Sous le haut parrainage du
bourses de participation pourra être accordé à       COMITÉ SCIENTIFIQUE                           Ministère de l’Environnement et de
des     scientifiques    africains    dont     les    A. Afouda (Univ. d’Abomey-Calavi, Bénin)     la Protection de la Nature (MEPN)
communications seront sélectionnées.                  P. Ozer (Univ. De Liège, Belgique)
          Pour agrémenter le séjour des               B. Sinsin (Univ. d’Abomey-Calavi, Benin)              Cette conférence est organisée en
participants, une visite de sites touristiques du     M. Boko (Univ. d’Abomey-Calavi)             collaboration avec la Coordination CORUS
Bénin est proposée. Les participants intéressés       B. Diekkrüger (Univ. of Bonn)               "Variabilité climatique et Production Agricole"
par cette visite seront priés de payer une            A. Fink (Univ. of Koeln)
                                                                                                   de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC), le
contribution supplémentaire de 50 US$.                A. Amani (UNESCO, Accra, Ghana)
                                                                                                   Partenariat National de l’Eau du Bénin (PNE-
                                                      O. Lekan (Univ. of Lagos, Nigéria)
INFORMATIONS GÉNÉRALES                                                                             Bénin), le Comité National PHI, l’Université de
                                                      H. Onibon (Univ. d’Abomey-Calavi, Benin)
                                                                                                   Liège (ULg), l’UNESCO-IHP, le bureau
                                                      A. Kodwo (Perugia, Italie)
Conditions climatiques pendant la période                                                          d’études EAR-Development, et le Centre
                                                      N. Aho (Univ. d’Abomey-Calavi, Benin)
          Cotonou est la capitale économique de                                                    Béninois pour la Recherche Scientifique et
                                                      M. Oyédé (Univ. d’Abomey-Calavi, Benin)
la République du Bénin, un pays ouest africain        Etc.
                                                                                                   Technique (CBRST).
situé au nord du Golfe de Guinée. C’est une                                                                  La conférence vise à promouvoir une
ville située au bord de la mer avec un climat        ADRESSES DU SECRÉTARIAT                       meilleure appréhension des risques liés aux
sub-équatorial chaud et humide. Le mois de                                                         fluctuations climatiques, à approfondir les
juin à Cotonou est une période pluvieuse              Conférence sur les changements climatiques   réflexions sur les changements climatiques et
caractérisé par des températures qui varient                   Projet PANA/DGE/MEPN                les phénomènes extrêmes en Afrique sub-
entre 25C et 34C.                                   01 BP 3621 ; Cotonou ; République du Bénin   saharienne, à mieux connaître leurs impacts sur
PARTENAIRES POTENTIELS                                    Tél. (229) 21 31 20 65 / 95 71 45 29     les ressources en eau, l’agriculture, la
IMPETUS - OMM – IPCC – UNITAR – ENDA –
                                                         conference_climat@gwp-pnebenin.org        production et les écosystèmes naturels, et à
PNUE – ETC-NETHERLANDS – PNUD
                                                       www.gwp-pnebenin.org/conference_climat      définir des stratégies concertées d’adaptation
                                                                                                   entre les différents acteurs impliqués.
CONTEXTE                                                changements climatiques en septembre 2006, et        récentes tendances des évènements extrêmes en
                                                        la conférence des parties de Nairobi de              Afrique sub-saharienne.
          Les changements climatiques au                novembre 2006).                                      Thème 2 : Impact des changements clima-
niveau mondial sont caractérisés par des                          La présente conférence s’inscrit dans      tiques sur les ressources en eau et la
modifications du climat liées directement ou            cette logique et compte capitaliser les acquis de    production agricole  Ce thème contribuera à
indirectement à l’ activité humaine et qui              ces divers évènements pour contribuer à la           échanger sur les impacts des changements
s’ajoutent       aux     variations      naturelles     mobilisation des différents acteurs concernés et     climatiques sur les ressources en eau et
(Convention cadre des nations unies sur les             à l’opérationnalisation des résolutions actuelles    l’agriculture. Aussi, permettra t-il de renseigner
changements climatiques ; Nations Unies,                et futures.                                          les participants sur les outils disponibles en
1992). L’importance des causes anthropiques a                                                                matière d’évaluation de ces impacts.
été mise en évidence par différents scénarios           OBJECTIFS SPÉCIFIQUES                                Thème 3 : Vulnérabilité des écosystèmes na-
intégrant des observations sur plusieurs                                                                     turels  Ce thème permettra un échange des
décennies, qui démontrent que les changements                     La conférence se propose d’ébaucher        connaissances disponibles afin de mieux cerner
climatiques sont liés aux forçages d’origine            des pistes de réflexion permettant de répondre à     la question de l’évaluation de la vulnérabilité
anthropique (Rapport de synthèse sur les                plusieurs insatisfactions relatives :                des ressources naturelles en Afrique sub-
                                                            à la représentation des risques climatiques     saharienne.
changements climatiques ; Évaluation du
Groupe d’experts intergouvernemental sur                     et des événements extrêmes dans le              Thème 4 : Les stratégies d’adaptation et étu-
l’évolution du climat, 2001). En effet, l’action             discours scientifique en Afrique ;              des de cas  Ce thème vise à susciter des
                                                            aux      problèmes      que      posent    la   échanges d’expérience pour une meilleure
de l’homme sur le climat résulte de sa gestion
écologiquement peu viable des ressources                     communication d'éléments scientifiques          gestion des risques climatiques et de leurs
naturelles à travers leur destruction incontrôlée            complexes (notamment en raison de leur          impacts sur les ressources naturelles.
au profit du développement et l’ignorance de                 caractère incertain) aux décideurs et aux
l’équilibre écologique. C’est donc une nécessité             négociateurs ;                                  PARTICIPATION
                                                            aux difficultés de construire une démarche
de gérer de façon intégrée les ressources                                                                    Le groupe cible
naturelles pour aspirer à un développement                   de recherche véritablement commune aux
durable.                                                     différentes disciplines concernées par la           La conférence s’adresse essentiellement :
          L’Afrique sub-saharienne est l’une des             question des changements climatiques, en
                                                                                                                 Aux scientifiques et chercheurs ;
régions les plus menacées par les variabilités et les        intégrant dans un même cadre leurs
                                                                                                                 Aux      responsables     politiques,   aux
changements climatiques dans le monde. La                    connaissances et les outils ;
                                                            à la difficulté de conduire des activités de         décideurs, et aux partenaires au
sécheresse prolongée (plus de 30 ans) qui a                                                                       développement;
marqué son histoire récente            a eu pour             recherche de manière à produire des
                                                                                                                 Aux spécialistes des secteurs privé et
conséquences, une diminution très marquée des                informations correspondant aux attentes de
                                                             la société et exploitables dans les processus        public concernés par la gestion intégrée
précipitations, des apports annuels des cours d’eau                                                               des ressources naturelles ;
et du taux de renouvellement des ressources                  de décision ;
                                                                                                                 Aux membres des ONG nationales et
                                                            à l'évaluation des impacts socio-
naturelles. Face à cette situation, il faut agir,                                                                 internationales œuvrant dans les domaines
apporter des solutions à ces problèmes pour                  économiques induits par les événements
                                                             extrêmes.                                            de la gestion des ressources naturelles, de
accompagner efficacement la dynamique de                                                                          l’environnement et de l’eau.
développement durable en Afrique sub-                                                                        Les communications
                                                        THEMES DE LA CONFERENCE
saharienne.                                                                                                            Les communications peuvent être sous
          C’est dans cette optique que s’observe        L’ossature de la conférence se présente              la forme de :
actuellement une dynamique de mobilisation              comme suit :                                             présentation orale ou
institutionnelle autour de la problématique             Thème 1 : Evènements extrêmes et change-                 poster
(déclaration du G8 de Gleneagles en juin 2005,          ments climatiques en Afrique sub-Saharienne
la mise en place de l’initiative africaine pour le          Ce thème contribuera à élucider les
développement         et      l’adaptation      aux     phénomènes de changements climatiques et les

								
To top